La réaction chimique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réaction chimique"

Transcription

1 Unvesté du Mane - Faculté des Scences La éacton chmque / Défnton La éacton chmque Il s agt d une tansfomaton au cous de laquelle un cetan nombe de consttuants ntaux appelés éactfs donnent dans l état fnal des poduts. Des lasons nte atomques sont ompues au nveau des éactfs pendant que de nouvelles appaassent au sen des poduts. Remaque : s l s agt d un changement d état physque, on pale de tansfomaton physque. I - Equaton d une éacton chmque Le chmste Lavose a énoncé la lo de consevaton de la masse au cous d une éacton : «en ne se cée, en ne se ped» L équaton de la éacton chmque dot donc ête équlbée. On défnt alos les coeffcents stœchométques a (ou a ) de chaque consttuant de la éacton : aa aa.aa.. bb bb.bb Les éactfs ou éactants sont les poduts de dépat et on obtent les poduts de la éacton. Une éacton peut ête éalsée dans les condtons stœchométques ou avec un excès de l un des éactfs. Le calcul du endement ou taux d avancement d une éacton se fat à pat du nombe de mole du éactf lmtant (éactf qu dspaaît totalement). Pou une éacton quelconque : n(b) n(b) o n(a) n(a) o n(l) n(l) o On défnt l avancement de la éacton : et avec L le éactf lmtant b a n (L) o Exemple : on fat éag 5g d alumnum avec 5g d oxyde feque. on obtent 78,6g de Fe. Quel est le endement de la éacton? Al s Fe O s Fe s Al O s 3 3 L alumnum est le éactf lmtant : On peut donc obten au plus 3,5g de Fe. Le endement est de 76% n(fe) n(al) n o(al),735 76% n (Al),853 Exemple : L azotue de sodum NaN 3 est le pncpal composant de la chage d un abag : l se décompose de manèe explosve los d un mpact. Quel est le volume de gaz podut à 5 C pa 3g denan 3? NaN s Na s 3 N g le volume podut est 34,5 L( volume molae d un gaz à 5 C)= 73,5 L 3 II - Réacton totale ou lmtée (appel du peme semeste) o Quand une éacton est totale : le éactf qu dspaaît complètement est appelé éactf lmtant. Quand une éacton totale est fate dans les popotons stœchométques, tous les éactfs dspaassent à l ssue de la éacton. Exemple : A 3B C Dans l état ntal, n A =.3 mol, n B =.8 mol et n C = Calcule sachant que la éacton est totale. Quel est le éactf lmtant? A + 3B C t =.3.8 t Le éactf lmtant est B.83 donc.8 / 3.7 mol L état fnal est donc : n A =.3 mol, n B = et n C =.54 mol. Remaque : s on éct l équaton-blan : /A 3/ B C, on obtenda le même ésultat fnal.

2 Unvesté du Mane - Faculté des Scences La éacton chmque / III - Les dfféents types de éacton Les éactons ente phases gazeuses sont en généal tès apdes et donc volentes. Au contae, les éactons en phase solde sont généalement lentes. Suvent quelques gands types de éacton : éacton d oxydoéducton : tansfet d électons et donc changement du nombe d oxydaton des éléments Na(s) Cl (g) NaCl(s) éacton acde-base: tansfet de potons CaCO 3(s) HClaq CaClaq HCO3aq l équaton onque nette est : CaCO3 (s) H3O HCO3 aq HO Ca éacton de pécptaton : on fome un composé solde pa mélange de solutons. le symbole Ag aq AgNO3 aq KCl aq AgCl(s) KNO3 aq l équaton onque nette est : Ag aq Cl aq AgCl(s) sgnfe que les espèces appaassent en soluton aqueuse. éacton de solvataton: les ons (sutout les catons) povenant d un solde dssous s entouent de molécules de solvant H O aq NaCl(s) Na Cl éacton de solvolyse : décomposton d une substance pa le solvant. Dans le cas où le solvant est l eau, on pale d hydolyse. FeCl (s) 3H O( ) Fe(OH) 3HCl IV - Les éactons en soluton 3 3 Une soluton est un mélange homogène le plus généalement lqude dans lequel un des consttuants, le solvant, est tès majotae et les autes consttuants, solutés, sont mnotaes. La concentaton d une soluton peut s expme sot : - en concentaton massque (g L - ) - en concentaton molae ou molaté (mol.l - pafos noté M) Exemple : On dssous g de NaOH de soude dans de l eau, le volume total de la soluton est de 5 ml. Exemple : On pélève ml d une soluton,m de ml de soluton de pemanganate,m. La concentaton massque est de 4g.L - et la molaté,m. Fe 3 La éacton est : MnO 5 Fe 8 HO Mn 5 Fe HO On a un excès de pemanganate 4 3 aq aq que l on dlue à ml. On ajuste le ph à et on ajoute 3 Il este dans la soluton apès éacton :, mole defe,,6 mole de MnO - 4 et,4 mole de Mn V - Les éactons en phase gazeuse Dans les éactons en phase gazeuse, on utlse pafos la noton de pesson patelle (nombe de mole et pesson patelle sont popotonnelles). La pesson patelle P d un composé dans un mélange de gaz est la pesson qu l auat s l état seul à occupe le volume offet au mélange. n P Ptotale Ptotale P n Exemple : synthèse de l ammonac : N ( ) 3 H ( ) NH g g 3 ( g) On pat d un mélange de mole de N et mole deh. A l équlbe on obtent,6 mole de NH 3, la pesson totale est de 5 atm. les pessons patelles à l équlbe valent : P( N )=,5 atm P( H )=,35 atm P( NH 3 )=,5 atm

3 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque /8 Intoducton à la themodynamque chmque La themodynamque s ntéesse aux tansfets themques et de taval. Pou compléte les notons vues au lycée à popos des chaleus de combuston, de dssoluton ou de changement d états, l est nécessae de défn un cetan nombe de temes. I - Noton de système. Défnton Un système est un ensemble d objets ou de substances qu appatennent à un domane de l espace. Ce qu n est pas le système consttue le mleu extéeu. L ensemble du système et du mleu extéeu consttue l unves.. Etat du système L état d un système est défn à un nstant donné ; on peut magne que cet état pusse ête fxé pa une photogaphe nstantanée. On le déct macoscopquement au moyen de gandeus physques telles que : T, P, n quantté de matèe, V Toutes ces gandeus sont des vaables d état. Cetanes ne sont pas ndépendantes les unes des autes mas peuvent ête elées pa une ou pluseus équatons d état. Exemple : l équaton d état des gaz pafats : PV nrt R Cste des gaz pafats = 8,34 J.mol.K P Pesson à l'ntéeu du système en Pascal (Pa) 3 avec V Volume du système en m T Tempéatue du système en Kelvn (K) n nombe de moles de gaz du système en moles (mol) 5 Rq : Condtons nomales de tempéatue et pesson (CNTP) : P,3. Pa à C, on peut calcule Vmolae,4 L 3. Gandeus extensves et ntensves. Gandeu extensve : Une gandeu extensve est popotonnelle à la quantté de matèe Elle est défne pou l ensemble du système. Exemples : V, masse, quantté de matèe, chage électque Gandeu ntensve Une gandeu ntensve est défne en chaque pont d un système et est ndépendante de la quantté de matèe. Elle est défne en chaque pont du système. Exemples : T, P 4. Tansfets possbles ente le système et le mleu extéeu Dfféents types de tansfets Il peut y avo tansfet d énege sous fome de chaleu notée Q ou sous fome de taval mécanque noté W ou de taval électque noté W.Q, W et W sont des gandeus d échange. Elles s expment en joule (J). Il peut y avo auss tansfet de matèe. Conventon Les quanttés (énege, matèe) eçues pa le système sont comptées postvement. Les quanttés cédées au mleu extéeu sont comptées négatvement. 5. Dfféents types de systèmes. Selon la natue de la fontèe ente le système et le mleu extéeu, on dstngue dfféents systèmes : système femé : l n échange pas de matèe avec l extéeu ; exemple : éacteu clos. système solé : aucun tansfet avec l extéeu (n d énege, n de matèe) exemple : ampoule scellée (solée themquement), unves système ouvet : l échange de la matèe et de l énege avec l extéeu ; exemple : une cellule vvante. système adabatque : pas de tansfet themque avec l extéeu ; exemple : système dans un vase Dewa.

4 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque /8 II - La éacton chmque. Equaton-blan Notaton généale : A A éactfs poduts Une équaton-blan tadut la consevaton qualtatve et quanttatve des éléments chmques. Les nombes et sont les coeffcents stœchométques. S les popotons des éactfs coespondent aux coeffcents, on dt que la éacton est dans les popotons stœchométques. Il est souhatable de pécse l état physque des espèces mses en jeu: solde (s), lqude (l), gaz(g), soluton aqueuse (aq). Exemples : CH4(g) O(g) CO(g) H O(l) Cu(aq) Zn(s) Zn(aq) Cu(s) CH3 COOH(l) CH3CH OH(l) CH3CHCOOCH CH3(l) H O(l). Avancement d une éacton ξ = [n(a ) - n (A )] / ν = - [n(a ) - n (A )] / ν o o dξ =dn /ν =-dn /ν A A s expme en mole(s) et dépend de l équaton-blan. Il est calculé pa appot au éactf lmtant. Pa défnton, le taux d avancement noté est égal au appot de la quantté du éactf lmtant ayant éag à sa quantté ntale : n B ( )/n B () au début de la éacton à la fn d une éacton totale à la fn d une éacton lmtée. 3. Taux d avancement Il est calculé pa appot au éactf lmtant. Pa défnton, le taux d avancement noté est égal au appot de la quantté du éactf lmtant ayant éag à sa quantté ntale : n B ( )/n B () au début de la éacton à la fn d une éacton totale à la fn d une éacton lmtée. III - Aspects énegétques d une éacton chmque Les éactons chmques mettent en jeu de l énege sous fome de chaleu Q, de taval mécanque de la pesson extéeu W ou aute W (électque/ exemple).. La chaleu (énege themque) Un système en évoluton chmque est le sège de phénomènes themques et peut (ou non) échange de la chaleu avec l extéeu. Effets physques de la chaleu Un appot de chaleu se tadut pa un échauffement (élévaton de tempéatue) ou un changement d état physque : fuson, vaposaton, sublmaton. Une soustacton de chaleu se tadut pa un efodssement (abassement de tempéatue) ou changement d état physque : soldfcaton, lquéfacton, condensaton. Expesson des quanttés de chaleu Pou une pette tansfomaton Q quantté de chaleu eçue pa le système, que ce sot un échauffement ou un efodssement : Q = C.dT où dt epésente l accossement de tempéatue et C la capacté calofque en J.K, Q est appelé chaleu élémentae. Rq : pafos C capacté calofque molae J.K.mol alos Q nc.dt. S c est un changement d état, Q nl

5 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 3/8 Sgne de Q où L epésente la chaleu de changement d état en J.mol et n le nombe de moles tansfomées. Q le système lbèe de la chaleu ; la éacton est dte exothemque (ex NaOH dans l eau). Q le système gagne de la chaleu ; la éacton est dte endothemque (ex : KNO 3 dans l eau). Q = pas d échange avec l extéeu ; la éacton est dte athemque (équlbe d estéfcaton). Mesue de quantté de chaleu : la calométe Il faut au péalable l étalonne (mélange eau chaude /eau fode ou aute themomète éacton qu sea vue en tavaux patques dssoluton de chloue d ammonum dans l eau) On met un éactf dans le calomète ; on attend l équlbe themque ; on note T On met le deuxème éactf à la tempéatue T ; on attend l équlbe themque et on note T 3. Les condtons adabatques : quanttés de chaleu échangées =. On en dédut apès calcul la capacté calofque du calomète ou sa masse équvalente en eau.. Le taval mécanque de la pesson extéeue Les éactons se podusent la plupat du temps à la pesson atmosphéque. 5 Pesson atmosphéque (nomale) P 3 Pa Pa = ba Tès souvent, P ext = pesson atmosphéque. Expesson du taval eçu pa le système Exemples de calculs Pou une pette tansfomaton W P ext dv en Joule, 3 s Pextest en Pa et dv en m, W est appelé taval élémentae.il n y a échange de taval ente le système et le mleu extéeu que s le volume du système vae : V Ce taval est à pende en consdéaton dans le cas des gaz ; l peut ête néglgé pou les soldes ou les lqudes. On calcule le taval eçu pa un système ente un état ntal ( P, V ) et un état fnal ( P f, V f ) états d équlbes où P syst Pext Cste. On pale de tansfomaton sobae s à chaque nstant, P Pext Cste. On pale de tansfomaton monobae s pesson fnale = pesson ntale = pesson extéeue. S une tansfomaton se fat à pesson extéeue constante, le taval s expme pa : W P ext(vf V) Cas généal d une tansfomaton quelconque: W P.dV Le ésultat dépend de la vaaton de la pesson. agtateu Encente adabatque Bombe calométque

6 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 4/8 Le peme pncpe de la themodynamque I. Popétés des gandeus d état On a vu dans le cous pécédent qu un système est déct macoscopquement au moyen de gandeus physques telles que T, P, n, V Toutes ces vaables sont des gandeus d état. Une équaton d état ele pluseus gandeus d état. Ex : PV nrt. S X est une gandeu d état quelconque, sa vaaton X au cous d une tansfomaton est ndépendante du pocessus. Elle ne dépend que des états ntal et fnal. Toute combnason de gandeus d état est une gandeu d état. II. Peme pncpe de la themodynamque. Enege ntene et enthalpe.. Consevaton de l énege L énege totale d un système solé se conseve au cous de ses tansfomatons. E. Enege ntene Défnton t L énege totale d un système est : E = E + E + U t c p où E c epésente l énege cnétque macoscopque, E p epésente l énege potentelle assocée aux foces extéeues (pesanteu) et U epésente l énege ntene lée à la natue pope du système. Quelle est la natue physque de cette énege? U egoupe deux fomes énegétques touvant leu ogne au sen du système (ntene) : l énege cnétque mcoscopque (due à l agtaton themque des patcules) l énege potentelle ssue de toutes les foces ntenes au système : nteactons ntamoléculaes et ntemoléculaes. U est une gandeu d état extensve (popotonnelle à la quantté de matèe). Elle s expme en Joule. Cette énege n est pas mesuable ; seule la vaaton d énege ntene Expesson de la vaaton d énege ntene U peut ête détemnée. La vaaton d énege ntene peut ésulte de tansfets de taval, de chaleu et de matèe ente le système et le mleu extéeu. Losqu un système échange les tansfets themque Q et de taval W avec le mleu extéeu, son énege ntene vae de U telle que : UW Q (ou notaton dfféentelle pou une tansfomaton nfntésmale: du = W + Q ) U - U = U = W + Q = W + Q =... = W + Q F I W + Q Etat ntal W + Q Etat fnal W + Q L énege ntene est une foncton d état: sa vaaton su une tansfomaton est ndépendante du chemn suv pou alle d un état à un état. Il n en est pas de même pou les échanges énegétques W et Q. L énege ntene peut ête défne en chaque pont d une tansfomaton dès qu l exste un ensemble de vaables pemettant de déce l état du système. Ce n est le cas n de W, n de Q : pale d échange énegétque en un pont d une tansfomaton n a pas de sgnfcaton. Pou une tansfomaton élémentae : du = W + Q

7 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 5/8 Conséquences Pou un système solé, E c et E P sont constantes et pa conséquent l énege ntene d un système solé est constante au cous de ses tansfomatons d où : U = Pou un système quelconque en tansfomaton chmque : U = Q + W + W' Pou un système adabatque : U = W ca Q. L énege ntene n est pas la seule foncton d état qu joue un ôle mpotant en themodynamque. On peut ête amené à ntodue une aute foncton : l enthalpe. 3. Enthalpe L enthalpe est défne pa : HU PV Elle s expme en Joule. A l énege ntene s ajoute l énege PV dont les vaatons coespondent à l énege d expanson ou de compesson du système ; H est toujous supéeue à U. C est auss une foncton d état. S U joue un ôle patcule dans les tansfomatons sochoes, H en joue un dans les tansfomatons sobaes tès utle en chme. III. Enege ntene et enthalpe d un gaz pafat. Défnton d un gaz pafat Gaz consttué de patcules de dmensons nulles, sans nteactons moléculaes. C est un état hypothétque et lmte ves lequel tendent les gaz éels aux basses pessons et hautes tempéatues. L équaton d état PV nrt egoupe les tos los auxquelles obéssent les GP : PV = cste lo de compessblté sotheme (lo de Boyle Maotte) à T et n fxés V/T = cste lo de dlataton sobae (lo de Gay-lussac) à P et n fxés V/n = cste lo d Avogado- Ampèe ; dans des condtons fxées de tempéatue et de pesson, le volume molae d un gaz est ndépendant de la natue de ce gaz. Dans toutes les applcatons, les gaz seont consdéés comme pafats.. Popété L énege ntene et l enthalpe d une quantté donnée de gaz pafat ne dépendent que de sa tempéatue : U U(T) et H H(T). Elles sont ndépendantes de sa pesson (donc du volume occupé). Une pette vaaton de tempéatue dt modfe U et H en l absence de tansfomaton de matèe. A volume constant : du Cv dt où Cv est la capacté calofque à volume constant. A pesson constante : dh Cp dt où Cp est la capacté calofque à pesson constante. Cp et Cv s expment en J.K. La capacté calofque d un gaz est une gandeu d état extensve. Rq : s C capacté calofque molae ( J.K.mol ) : du ncv dt ; dh ncp dt ; Cp Cv nr. IV. Applcaton aux tansfomatons de matèe ; chaleu de éacton Pou un changement d état physque ou une éacton chmque, on suppose T T. De plus, W =.. Tansfomaton sochoe (V cste ) A volume constant, W ou UWQ donc U Qv Losqu un système évolue à volume constant, la chaleu eçue pa le système est égale à sa vaaton d énege ntene. Exemples : éacton en phase condensée : Fe S FeS éacton en phase gazeuse: H Cl HCl (même nombe de moles de gaz) f

8 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 6/8. Tansfomaton sobae (P cste) A pesson constante : P Pext Cste H QP C est la cas le plus féquent en chme. Losqu un système évolue à pesson constante, la chaleu eçue pa le système est égale à sa vaaton d enthalpe. Exemples : combuston dans l a C O CO dssoluton d un sel dans l eau NaCl Na Cl 3. Chaleu de éacton Dans le cas d une éacton chmque, à la vaaton d énege ntene ou d enthalpe, coespond une vaaton de l état d avancement de la éacton chmque : Q v ou Q P espectvement. Rappoté à une mole d avancement, on les nomme «chaleu de éacton» à volume constant ou pesson constante espectvement. On note : U Qv et U QP 4. Relaton ente U et H (ente Q p et Q v ) H U ngaz RT avec n : vaaton du nombe de moles de gaz On obseve que losque ngaz, les deux gandeus s dentfent. Les applcatons de cette elaton sont féquentes pou les éactons totales et plus patculèement pou les éactons de combuston. Exemple : Ece la éacton de combuston du monoxyde de cabone ( H 565,68 J/mol à 98K ) Calcule U CO O CO UHn RT n U 565,68. ( )x8,34x98 563,48 J/mol (g) (g) g g 3 Su cet exemple, on emaque que l écat ente les chaleus de éactons à pesson constante ou à volume constant est elatvement fable. Comme en oute, l est plus facle de détemne expémentalement H que U, les chaleus de éactons à volume constant ne sont que aement évoquées. V. Aspect expémental. Calométe. On éalse la éacton chmque dans un calomète adabatque à pesson constante. La éacton met en jeu de la chaleu Q H qu échauffe ou efodt le système de capacté calofque C. P Condton adabatque : H C T T epésente l accossement de tempéatue que l on mesue avec un themomète. C est détemnée apès étalonnage (cf TP) Connassant C, on calcule H. VI. Tempéatue de flamme et tempéatue d exploson Los d une éacton chmque, l y a souvent vaaton de tempéatue. S cette vaaton est top butale, on peut consdée qu elle se fat de manèe adabatque. On peut alos défn deux tempéatues patculèes : la tempéatue de flamme qu est la tempéatue attente pa une éacton adabatque à pesson constante et la tempéatue d exploson qu est la tempéatue attente pa une éacton adabatque à volume constant. Pou les calcule, on utlse le cycle themochmque suvant : Réactfs à T Enthalpe de éacton à T : H ( T ) H = Poduts à T o Poduts à T F Echauffement des poduts de T à T F : T f est donnée pa la elaton : T f T H(T).Cp.dT Pou une tempéatue d exploson, on asonne de la même façon mas avec la vaaton d énege ntene et les capactés calofques à volume constant.

9 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 7/8 Gandeus molaes, état standad et gandeus de éactons I. Gandeus molaes. Défnton Sot X une gandeu extensve (masse, volume ), dx X dn où dn epésente la vaaton de la quantté de matèe et X m m est appelée gandeu molae. X X m.dn Dans le cas d une phase unfome, X m est constante en tous ponts. X n.x m Remaque : s le système compote pluseus phases, on défnt les gandeus molaes de chacune des phases. La notaton X m peut auss ête écte X.. Exemples usuels V m Le volume molae : V m en L/mol La masse molae : M en g/mol n n Remaque : la concentaton molae pa excepton ne coespond pas à cette défnton. 3. Popété Une gandeu molae est une gandeu ntensve pusque c est le appot de deux gandeus extensves. II. Etat standad L état standad est un état de éféence conventonnel (pesque toujous hypothétque).. Pesson de éféence ou pesson standad On fat joue un ôle pvlégé à une pesson de éféence patculèe appelée pesson standad 5 P = ba Pa. Remaque : les éactons chmques ont pesque toujous leu à la pesson atmosphéque, valeu poche de. Etat standad d un gaz C est le gaz pafat assocé (de même fomule chmque) pu et sous la pesson de éféence 3. Etat standad d un solde ou d un lqude P. P dont la valeu vaut Cops pu solde ou lqude L état standad coespond à l état physque le plus stable du cops pu sous la pesson de éféence P = ba. Il faut natuellement pécse la tempéatue. Exemples dans tables : C gaphte,n,h,... Solutons L état standad d un composé dans une soluton solde ou lqude dffèe selon la natue, soluté ou solvant, de ce composé. Le composé est le solvant : l état standad coespond alos au composé pu à l état solde ou lqude. Dans une soluton dluée, le composé joue le ôle de soluté : son état standad est défn comme l état de ce composé dans une soluton supposée nfnment dluée sous P avec la concentaton c = mol / L. Résumé : Etat standad Gaz 5 Gaz pafat sous P = ba Pa Lqude ou solde seul dans sa phase Cops pu coespondant à l état physque le plus stable sous P Soluton lqude ou solde Cas du solvant Cops pu lqude ou solde coespondant sous P Cas du soluté soluton nfnment dluée de concentaton c = mol / L Remaque mpotante : l n y a pas de tempéatue standad mas l y des états standad à chaque tempéatue P.

10 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 8/8. III. Gandeus molaes standad. Défnton On appelle gandeu molae standad d un consttuant la valeu de la gandeu molae de ce consttuant ps à l état standad c est-à-de sous P.. Exemples Capacté calofque molae standad - Défnton : Cp ncp et Cv ncv m m où Cp et Cv epésentent les capactés calofques molaes standad en m m - Popétés : Elles dépendent de la natue du cops. Leu valeu est de l ode de quelques dzanes de J.K.mol. J.K.mol. Cas des gaz pafats : Cp Cv R (constante des gaz pafats). Le appot Cp / Cv dépend de l atomcté des gaz. Cas de cops à l état condensé : Cp Cv ca la pesson a peu d nfluence su le volume. Cp et Cv vaent peu avec la tempéatue. - Tables : Les tables founssent les valeus de Cp pou les cops pus et pou les ons à 98K en 98 Conventon spécale pou les ons: Cp (H ) ; toutes les caactéstques standad de H aq aq J.K.mol. sont nulles. Pou un cops donné, Cp (table) Cp Cp Cp (s T n est pas top dfféent de 98K). * * T Enthalpe molae standad - Défnton : Gandeu molae où X H ; gandeu molae standad notée : H, Elle s expme en J.mol. - Popétés : Les enthalpes molaes sont peu nfluencées pa la pésence d autes cops. Les enthalpes molaes vaent (peu) avec la tempéatue : on peut calcule leu vaaton avec la lo de Kchhoff : dh Cp dt L nfluence de la pesson est néglgeable : H H * - Tables et conventon : Les enthalpes molaes standad sont données dans les tables à 98K. Conventon pse: à l état standad et pou T 98K : H98 pou tous les cops pus smples ; de même pou + l on H aq. Ex : C,O,... g Une coecton de tempéatue est possble gâce à la elaton de Kchhoff qu donne pa ntégaton : H H Cp(T 98) T 98 - Calcul de l enthalpe d un système compotant dfféents cops dans des condtons de T et P : * Pou n moles de cops pu : Hn.H n.h * Pou un système fomé de dfféents cops pus, les enthalpes s ajoutent : H n.h S les cops sont mélangés, l enthalpe est peu dfféente : * H n.h n.h n.h

11 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 9/8 IV. Gandeus de éacton. Défnton X Sot un système en éacton chmque : A A et une gandeu d état extensve X, la gandeu de éacton notée est la vaaton de X du système losque la éacton pogesse de mole. X x X T,P expmée en joule pa mole d avancement ou plus smplement en joule pa mole est une gandeu ntensve.. Enege ntene de éacton et enthalpe de éacton Pa analoge : U U T,P et de même : H H en J.mol T,P 3. Relaton ente gandeu molae et gandeu de éacton Exemple : H H H Exemple : X X X N 3H NH avec H=H H 3H (g) (g) 3(g) NH3 N H L enthalpe de éacton est la dfféence ente les enthalpes molaes des poduts et de celles des éactfs, affectés des coeffcents stœchométques de l équaton-blan. 4. Gandeus standad de éacton Losque toutes les espèces pésentes dans le mleu éactonnel sont dans leu état standad, on peut défn une énege ntene standad de éacton notée U et une enthalpe standad de éacton H. Exemple : H H H On calcule H avec les valeus de H o pses dans les tables. 5. Influence de la tempéatue su les gandeus de éactons H(T) H(98) Cp.(T 98) H(T) H(98) Cp.(T 98) Cp se calcule à pat des tables themodynamques. Remaque : S Cp est foncton de T, 6. Applcaton au calcul des quanttés de chaleu Calcul de Qp Pou la éacton A A T 98 H(T) H(98) Cp.dT à T et P constants, p Q H H.d O H H o ndépendant de (éventuellement cogée selon T) : QP HH. f On éct l équaton blan. On calcule H o à pat des tables éventuellement on fat une coecton de tempéatue. Compte-tenu des quanttés de éactfs et éventuellement du taux de conveson, on calcule f. On en dédut Qp. Exemple : NH4 Cl(s) NH 4(aq) Cl(aq) Calcul de Qv On effectue la coecton selon : dans l équaton blan. On en dédut H U RTn où n est la vaaton du nombe de moles gazeuses o o Q U. V f

12 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque /8 Exemples d enthalpes standad Un cetan nombe de gandeus sont caactéstques d un composé et l faut connaîte les éactons qu les défnssent. I. Enthalpe standad de fomaton Notée f H o ; elle coespond à l enthalpe standad de fomaton d un cops composé pa la éacton de fomaton de ce cops à pat des éléments ps dans leu état standad. Pa conventon, f H o cops pu smple dans l état standad = J.mol - quelque sot T.. Chox du cops pu smple Exemple : pou l élément oxygène, on pend O. Pou le fe, l exste deux vaétés cstallnes. A l état standad, l élément fe est consttué pa le fe. Elément B I H S P C Na N O Cops pu smple B I H S 8 P 4 C gaphte Na N O Etat physque sous p o (l) (s) (g) (s) (s) (s) (s) (g) (g) Rq : à chaque fos dans les tables que f H o = cops de éféence.. Exemples d équatons blans et d enthalpes de fomaton O pou toute tempéatue, O gaz = éféence cependant s on veut calcule H o ( f O lqude) o o o f lq O g O lq H O H O l H O g f lq H O g donc H O Il faut donc fae attenton à l état physque!!! Fomaton de l éthanol : C 3H O CHCHOH f H o = - 77 J/mol gaphte(s) (g) (g) 3 (l) Fomaton de l oxyde de fe III : FeS 3 O Fe O (s) (g) 3(s) II. Enthalpe standad de éacton - Lo de Hess Pou une éacton quelconque symbolsée pa: A A H H (A ) H(A) f T f T o fh 83.5 J / mol Notée H o Cette elaton est vae quelle que sot T. On peut calcule une gandeu standad de éacton en connassant les gandeus standad de fomatons des poduts et des éactfs. Exemple : éce la éacton de combuston de l acde éthanoïque et calcule la vaaton d enthalpe de la éacton : CH COOH O CO H O 3 (l) (g) (g) (l) o o o o o H fh ( CO( g)) fh ( HO( l) ) fh ( CH3COOH()) l fh ( O( g)) o H ( 98K) 87.6 J / mol III. Enthalpe standad de changement d état. Changement d état Il s agt d une tansfomaton physque. Fuson : passage de l état solde à l état lqude ; Ex : HOs HOl L nvese de cette tansfomaton étant la soldfcaton. Vaposaton : passage de l état lqude à l état gazeux ; Ex : HOl HOg L nvese de cette tansfomaton étant la lquéfacton. Sublmaton : passage de l état solde à l état gazeux ; Ex : I s I g L nvese de cette tansfomaton étant la condensaton. Il peut s ag auss d un changement de stuctue cstallne ; Ex : Cg Cd On dt que ce sont des vaétés allotopques.

13 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque /8. Notaton de enthalpes de changement d état Elles sont notées fush où Lf, vaph où L vap.encoe appelées chaleus latentes de changement d état. S la H où Lf vaut 48 J/ m ol pa exemple, l enthalpe de la tansfomaton nvese vaut +48J/mol. fus IV. Enthalpe standad d onsaton Il s agt de l enthalpe standad de la éacton assocée à l onsaton d un atome gazeux en on postf o (gazeux) : Xg Xg e onh (l faut foun de l énege pou aache un électon). Il s agt en toute gueu de l énege ntene à K de cette éacton. V. Enthalpe standad d attachement électonque (AE) Il s agt de l enthalpe standad de la éacton assocée à l addton d un électon à l atome gazeux pou fome un on X g e X g, c est en fat l opposé de l énege ntene à K. négatf gazeux : E att E x E X s Eatt Ex E donc X est mons stable que X et nvesement s X Eatt Ex E donc X est plus X stable que X. On défnt l affnté électonque Ae comme l opposé de l enthalpe d attachement électonque. AE est d autant 6 X g ns np Gaz ae ). plus gande que l anon X est stable. Valeu élevée pou les halogènes (on halogénue VI. Enege de lason. Défnton L énege de lason de la lason A-B est l énege ntene à K de la éacton :.. AB g A g B g. On l assmle à l enthalpe de éacton. Elle est caactéstque d une lason chmque. Elle est postve ca l faut foun de l énege pou ompe une lason. On la note E l. En patque, l n est pas possble d sole les atomes et une telle éacton est puement hypothétque. La éacton nvese est la éacton de dssocaton.. Dstncton lason fable/lason fote Suvant la valeu de des lasons fables. E Elason on dstngue les lasons fotes Lason fote : pluseus centanes de J/mol (exemple : la lason covalente, onque) Lason fable : quelques dzanes de J/mol (exemple: lason hydogène, de Van De Waals). E(J/mol) A(g) B(g) E A-B (g). Calcul d une enthalpe de éacton à pat des éneges de lason Exemple : H g O g H Og) ( Il y a uptue de deux lasons H-H et O=O pou donne des atomes solés 4H et O pus fomaton de 4 nouvelles lasons HO HO. Données : H OH 48 J / mol ; H H 436 J / mol ; H O 495 J / mol dss dss dss H? H o = - 4 dss H (OH) + dss H (H ) + dss H (O ) = J/mol

14 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque /8 VII. Enege étculae: cas des composés onques. Défnton L énege étculae est l énege ntene à K de la éacton de dssocaton d une mole de cstal en ses ons consttutfs à l état gazeux supposés mmobles et sépaés. p q CA s xc g ya g Elle est postve. Exemple : NaCls Na g Cl g x y. Détemnaton expémentale: cycle de Bon Habe Su l exemple de KCl : On constut deux chemns dfféents menant du même état ntal Ks Cl g au même état fnal KCl(s).Le peme dect coespond à l enthalpe de fomaton ; le deuxème ndect coespond à dfféentes enthalpes mesuables. f H o KCL(s) sub H o K / dss H o Cl E ét? on H o K -Ae Données : H = -453 J/mol H = 89 J/mol H = 48 J/mol ;; f KCl(s) sub K on K H = 44 J/mol Ae 349 J / mol ; dss Cl E = H + H + H + H - Ae = 75J / mol ét f KCl(s) sub K on K dss Cl

15 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 3/8 Le deuxème pncpe et l entope Le peme pncpe tadut le tès généal pncpe de consevaton de l énege dans un système mas l expéence monte que cetanes tansfomatons qu satsfeaent le peme pncpe ne se podusent pas en éalté. Exemple : l énege themque n est pas tansféée d un cops fod à un cops chaud ; le tansfet se fat toujous spontanément du chaud ves le fod. Le peme pncpe est donc nsuffsant pou ende compte de tous les phénomènes themodynamques. I. L entope. Défnton Il exste une gandeu d état extensve appelée entope notée S qu caactése l état de désode du système.. Cas d un système monophasé fomé d un cops pu. * L entope est popotonnelle à la quantté de matèe. S ns entope molae. L entope molae est une caactéstque d un cops pu dans des condtons données. Sous P = P = Ba : S entope molae standad. Les tables themodynamques donnent les entopes molaes standad à 98K. Unté : J.mol -.K Pncpe de Nenst (3 ème pncpe de la themodynamque) L entope molae de tous les cops pus cstallsés tend ves losque la tempéatue tend ves K. T K S Rq : cec découle de la sgnfcaton statstque de l entope. L état cstallsé consttue l état le plus odonné d un système. L agtaton de la matèe dmnue losque la tempéatue dmnue. 4. Influence de la tempéatue. Aspect qualtatf : S augmente quand T augmente. Passage de solde à lqude pus gaz, S augmente. Aspect quanttatf : à P constante et en l absence de tansfomaton de matèe ds Cp.dT / T Sot pou une mole de cops pu ds = Cp.dT/T à P = P S (T) = S (98K) + Cp.LnT / 98 * * * K Pa ntégaton : S (T) = S (98K) + Cp.LnT / Cas d un système fomé de pluseus cops pus mélangés dans une phase L entope d un système est toujous supéeue à la somme des entopes des cops pus ca le mélange ntodut du désode. Conséquence : dffculté pou calcule la vaaton d entope accompagnant une éacton chmque. II. Le second pncpe de la themodynamque. Enoncé généal L entope de l Unves (système + mleu extéeu) ne peut pas dmnue au cous de son évoluton. L Unves évolue spontanément ves un plus gand désode au cous du temps.. Enoncé «patque» Au cous d une tansfomaton de matèe, la vaaton d entope S est : SSe Sc Se : vaaton d entope d échange qu est due aux tansfets d énege themque (échanges de chaleu avec le mleu extéeu). Sc : vaaton d entope de céaton due aux tansfomatons ntenes lées à des évolutons mcoscopques du système. Sc.

16 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 4/8 3. Tansfomatons évesble/ évesble. Tansfomaton évesble : Les vaables d état ont à tout nstant des valeus connues de sote que la tansfomaton de A ves B peut-ête epésentée pa une coube. Pa une évoluton en sens nvese des vaables d état, l seat possble de even de B en A. Sc donc S Se Y y B B Tansfomaton évesble : on ne peut pas etoune de B ves A. C est le cas de toute tansfomaton themodynamque spontanée d un système abandonnée à lu-même. S. Conséquences mmédates : c Calcul d une vaaton d entope à pat des échanges de chaleu avec le mleu extéeu en consdéant une tansfomaton évesble : SSe δq /T. On peut défn la tempéatue à pat de cette expesson. 4. Exemple de calcul de vaaton d entope : mélange eau chaud e ( )/eau fode ( ) y A A x A x B X III. Entope d un gaz pafat En asonnant su un chemn évesble : ds = δq /T = n Cp/T dt + n R dv/v IV. Vaaton d entope dans une tansfomaton de matèe. Entope de éacton. Entope standad de éacton S S= ξ T,P en J.K.mol gandeu ntensve S coespond à tous les cops, éactfs et poduts pus et seuls dans leu phase sous la pesson de éféence Ba. ν A = ν A Pou une éacton chmque d équaton-blan : S (98K) = ν S (98K).(A )- ν S (98K).(A ) Pou la calcule à une tempéatue dfféente: S (T) S (98K) Cp Ln T / 98 (s pas de changement d état) 3. Sgne d une entope standad de éacton On peut évalue de façon qualtatve le sgne d une entope standad de éacton sachant que le désode augmente los du passage d un solde à un lqude pus à un gaz. Exemple : N(g)+ 3 H(g) NH(g) 4 moles de gaz moles de gaz, le désode dmnue S > 3 4. Détemnaton de l entope molae standad d un cops à une tempéatue T. Changement d état physque à T e ( tempéatue de changement d état) A T e, le changement d état est évesble S H/Te

17 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 5/8 I. Enthalpe lbe. Défnton Enthalpe lbe ; évoluton et équlbe G = H TS G foncton d état extensve s expme en joule. Rq : elle se calcule à l ade des potentels chmques (sea vu en lcence).. Influence de la tempéatue Toutes autes vaables étant mantenues constantes : G =-S T P G T H =- T T 3. Enthalpe lbe et éacton chmque Enthalpe lbe de éacton Enthalpe lbe standad G est calculée : G G= ξ P elaton de Gbbs-Helmholtz en J.mol gandeu ntensve. sot à pat des fg enthalpe lbe de fomaton données dans les tables themodynamques (emaque : même conventon que pou f H c est-à-de f G = pou les cops pus smples) sot à pat de la elaton : G (98) H (98) T. S (98) Pou une tempéatue dfféente de 98K, on calcule Aspect expémental T H (T) H (98) Cp.dT 98 T S (T) S (98) Cp / T.dT 98 On en dédut G (T). S H (T) connue, on applque Gbbs-Helmoltz d enthalpe lbe standad. S S (T) connue, on applque G T S G T T H T pus on ntège pou accéde à la vaaton Mesue decte d une enthalpe lbe de éacton : constucton d une ple fonctonnant évesblement ; mesue de la fem E. G=-n.F. E Exemple : ple Danell Etude de E en foncton de T d où accès à H et S. G H T. S nf. E

18 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 6/8 H TS E nf nf En taçant, E f T l odonnée à l ogne pemet d accéde à H et la pente à S. II. Evoluton et équlbe Sot un système chmque femé dont la composton vae en ason de l exstence de la éacton chmque : ν A = ν A Losqu on pat d un état ntal quelconque, le système évolue évesblement dans le sens (gauche ves dote) ou (dote ves gauche) de façon à dmnue son enthalpe lbe. Losque l état fnal est attent, l équlbe themque et mécanque est éalsé (T et P sont les mêmes en tout pont du système) et la composton ne vae plus : état d équlbe chmque du système. L équlbe attent, toute modfcaton d un facteu de l équlbe entaîne un déplacement dans un sens ou dans l aute ves un nouvel état d équlbe. III. Condton d évoluton et condton d équlbe. Toute évoluton spontanée se fat avec céaton d entope donc dmnuton d enthalpe lbe G. G.d Losque le système ne peut plus évolue, l est à l équlbe G.d sot G. Condton d évoluton : A B G d Sens d évoluton = = équlbe IV. Constante d équlbe et quotent de éacton. Défnton de la constante d équlbe Pou une éacton donnée, la constante d équlbe themodynamque notée K est défne pa la elaton : G (T) RT.LnK (T) Et K est sans dmenson et ne dépend que de la tempéatue Exemple d applcaton: K a. a éq Calcule à 98K la constante d équlbe themodynamque de l équlbe suvant: CO (g) + C(gaphte) = CO (g) Données : Espèces CO(g) CO (g) G (98) J / mol -37, -393,5 f G fg CO,g fg CO,g fg C,gaphte 9,3 J / mol 3 K exp( G / RT ) exp9,3. / 8,34x98,. valeu tès fable qu ndque un équlbe tès peu favoable à la fomaton de CO.

19 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 7/8. Défnton du quotent de éacton La compaason de hos équlbe Q a. a Q K à l'équlbe G= G RT. LnQ RT. Ln (Q / K ) Q et K pemet de touve le sgne de la vaaton d enthalpe lbe de la éacton et de connaîte l évoluton. Exemple d applcaton : Sot un système à 98K contenant du dazote, du dhydogène et de l ammonac avec les pessons patelles espectves : ba, ba et 3 ba. Ce système est-l en équlbe? Snon comment dot-l évolue? Donnée : G NH g - Calcul de K : - Calcul de Q : 6,6 J / mol f 3 3H g N g NH g 3 GRT.lnK G(NH) 3G(H) G(N) 33,J/mol f 3 f f K ex p( G /RT ) 6,6. 5 P(NH ) 3 a(nh 3) P P(NH 3) P 3. Q 4,5 a(h ). a(n ) P(H ) P(N ) P(H ).P(N ).. P 3 P Q Kle système n est donc pas à l équlbe. Il dot évolue tel que G. d. Q K G RT.ln 95 J / mol V. Noton d affnté On peut auss asonne avec l affnté défne pa : A G d évoluton A = équlbe Exemple d applcaton : donc évoluton dans le sens de la fomaton de NH 3 (gauche ves dote). Sot l équlbe en phase gazeuse : H (g) + O (g) H O(g) L affnté standad de cette éacton est donnée pa la elaton : A 495 7,8 T.LnT 33T,T A la tempéatue T, sous la pesson totale P = ba des quanttés n de dhydogène, n de doxygène et n 3 d eau sont mélangées. Calcule l affnté de ce mélange dans les tos cas suvants : a) n = n = n 3 =,333 mol et T = 5K. b) n = n =,5 mol, n 3 =,9 mol et T = 5K. c) n =,66 mol, n =,33 mol, n 3 =,9 mol et T = 3K A A RT. LnQ avec Q = P. P / P. P = n. n. P / n.n.p Evoluton spontanée s A.d. Il faut donc egade le sgne de d. HO H O 3 total T(K) A A d Sens d évoluton a) 5 337,4 33,7 b) 5 337,4 7,95 c) 3 8,6-96,5

20 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque 8/8 VI. Vaaton de la constante d équlbe et évoluton de l équlbe avec la tempéatue.. Relaton de Van t Hoff G H Compte tenu de la elaton T T T appelée elaton de Van t Hoff : Losque T augmente : S H (éacton exothemque), (éacton endothemque), S H et de la défnton de la constante d équlbe, l en ésulte la elaton suvante d( lnk (T) ) H(T) dt RT dlnk T, K dmnue. dlnk T, K augmente. Connassant la constante d équlbe à une tempéatue T, l faut connaîte la vaaton d enthalpe standad de éacton à une tempéatue quelconque pou détemne la constante d équlbe à une tempéatue T.. Evoluton de l équlbe avec la tempéatue Une augmentaton de tempéatue tend à fae évolue le système éactonnel dans le sens endothemque de la éacton. Cec découle dectement de la elaton de Van t Hoff. Remaque : Les effets de la pesson, de l ajout de consttuants actfs ou netes su un système en équlbe seont vus en ème année.

21 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Cnétque /5 Cnétque chmque vtesse de éacton. La cnétque chmque s ntéesse à l évoluton au cous du temps d une éacton. I. Vtesse d une éacton chmque. Défnton des vtesses Vtesse de dspaton et de fomaton d un cops La vtesse de fomaton d un consttuant chmque A est égale à la dévée pa appot au temps de sa quantté de matèe. Sa vtesse de dspaton est égale à l opposé de sa vtesse de fomaton. dn(a) Vf (A) dn(a) Vd dt (A) dt Ces vtesses sont algébques et sont défnes quelque sot les ôles tenus pa le consttuant (éactf ou podut). S A podut de la éacton Vf et Vd et nvesement s A éactf, Vd et Vf. Unté : mol.s Vtesse de éacton Pa défnton, la vtesse d une éacton est la dévée pa appot au temps de l avancement de la éacton sot : d V dt Relaton ente vtesse de éacton et vtesse de fomaton d un consttuant Los d une éacton chmque, la quantté de matèe du consttuant A à l nstant t est : n t n n.xt Pa dévaton, on obtent : Vtesse volumque VfA dn dt d dt A A. A.V A A A Pou un système femé de composton unfome et de volume V, la vtesse v de la éacton est égale au quotent pa V de la dévée pa appot au temps de l avancement de la éacton : Unté : mol.s.l d v..v V dt V dna A d V.. A.v fa V dt V dt Cas patcule des systèmes monophasés sochoes Sot un système dont le volume V est constant et compotant une seule phase : da v.v. fa dt Facteus cnétques A Les paamètes qu nfluent su la vtesse d évoluton d un système chmque sont appelés facteus cnétques. Les pncpaux facteus sont : la concentaton des éactfs, la tempéatue du mleu éactonnel, la pésence d autes substances telles que catalyseu, ntateus ) Nous n étudeons cette année que les facteus concentatons et tempéatue. A

22 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Cnétque /5 II. Le facteu concentaton. Lo de vtesse D une façon généale, le vtesse de éacton dmnue quand la concentaton des éactfs dmnue c est-à-de au fu et à mesue de l avancement de la éacton. La lo de vtesse est la elaton ente la vtesse et les quanttés de éactfs, poduts ou autes cops pésents dans le système. En concentaton, V = f([a ], [A ]). Ode d une éacton Une éacton admet un ode s l expéence monte qu à une tempéatue constante, la vtesse volumque de la éacton peut s expme comme une foncton des concentatons en éactfs du type : p q V [A ].[A ] Avec : constante de vtesse et p, q odes patels pa appot aux éactfs A et A. La somme p q ode global de la éacton. Remaques : l ode patel p pa appot au éactf A n a a po aucun len avec le coeffcent stœchométque de ce éactf. Les odes patels sont des nombes quelconques, ente ou non. L ode est une caactéstque expémentale. Les cas les plus smples sont ceux pou lesquels seuls ntevennent les éactfs et qu coespondent à,,, pou lesquels on peut asément expme l avancement (ou aute vaable) en foncton du temps. 3. Ode ntal ou ode couant Il peut ave que la elaton de défnton de l ode ne sot pas satsfate à tout nstant mas seulement pou les nstants poches de l nstant ogne. On dt alos que la éacton n admet pas d ode couant mas seulement un ode ntal. Exemple : CH3CHO CH 4 CO est une éacton complexe dont l ode ntal et l ode dans le temps dfféent. 4. Exemples Pou t =, 3/ V. CH CHO 3 Pou t, V. CH CHO N O g 4NO g O g 5 3 V. [ NO 5] ode patel pa appot à NO 5, ode global SO aq I aq SO aq I aq V. [ S O ].[ I ] ode patel de pa appot à NOgO g NO g V.[ NO ].[O ] SO 8 et pa appot à I ; ode global. ode patel de pa appot à NO et pa appot à O. ; ode global de 3.

23 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Cnétque 3/5 III. le facteu tempéatue. Aspect qualtatf Une élévaton de tempéatue augmente tès lagement la vtesse des éactons.. Aspect quanttatf, la constante de vtesse est une foncton cossante de la tempéatue. A pat de nombeuses expéences, Ahénus a monté que : E /RT a A.e A : constante de même dmenson que appelée facteu péexponentel d Ahenus ou facteu de féquence. E a epésente l énege d actvaton () : en J/mol. C est la baèe d énege que les éactfs dovent fanch pou se tansfome en poduts. E a est une caactéstque d une éacton quelle que sot la tempéatue à laquelle se fat la éacton. R : constante des gaz pafats ( J.K.mol ) T : tempéatue (K) La coube Ln f/t a une pente égale à E a / R. Connassant à deux tempéatues, on peut accéde à l énege d actvaton E a d une éacton. RLn Ea Ln ( )( ) Ea R T T T T Ln Ln A /T IV. Etude de quelques éactons d ode smple. Généaltés sot une éacton : A B poduts d ode p pa appot à A et d ode pa appot aux autes consttuants. da db La vtesse v est pa défnton : v.... et v p A dt dt da D où l équaton dfféentelle. p A dont la ésoluton donne [A] = f(t). dt Défnton du temps de dem-éacton On appelle temps de dem-éacton le temps au bout duquel la moté du éactf est consommé. Il est noté t /.. Réacton d ode zéo pa appot à un éactf A en supposant une éacton type AB C p = V [A] d[a]/ dt [A] t cste (détemnée avec les condtons ntales) [A] [A] t [A] f(t) est une dote de pente, unté de : mol.l.s temps de dem-éacton A A A t o à t A A / A t t [A] / / Le temps de dem-éacton est dépendant de la concentaton ntale /

24 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Cnétque 4/5 3. Réacton du peme ode pa appot à A p = V [A] d[a]/ dt d[a]/[a].dt t ln[a]/[a] t (ou [A] [A] e ) On tace ln[ A ] f t dote de pente. unté de : s.pa un même asonnement avec ln[a]/[a] t ln t/ Le temps de dem-éacton est ndépendant de la concentaton ntale. 4. Réacton du deuxème ode pa appot à A p = V [A] d[a]/ dt d[a]/[a].dt /[A] /[A] t On tace / [ A ] f t dote de pente unté de :mol.l.s Avec /[A] /[A] t, on a t/ [A] Le temps de dem-éacton est nvesement popotonnel à la concentaton ntale V. Etude expémentale Elle s effectue à pat de la epésentaton gaphque d une vaable, ou (taux d avancement) en foncton du temps.. Méthodes chmques Une méthode est qualfée de chmque quand la détemnaton de la concentaton epose su une éacton chmque de dosage. On pélève des échantllons dans le mleu éactonnel à dfféents nstants ; on «gèle» le système dans son état pa tempe (dluton ou busque efodssement) et on dose. Inconvénents : des quanttés mpotantes de éactfs sont nécessaes ; l faut dspose d une éacton de dosage auquel patcpe un des éactfs, la éacton de dosage dot ête apde pa appot à la éacton étudée ; les mesues se font de manèe dscontnue. C est une méthode destuctve.. Méthodes physques La concentaton de l espèce étudée est détemnée à pat de la mesue d une gandeu physque. Ce peut ête pa mesue d un volume de gaz dégagé, mesue de ph, mesue de conductance, mesue d absobance, mesue de pesson (possblté d enegste dectement le gaphque avec des appaels automatsés). Avantages : mesues en contnu, nécesstent que de fables quanttés de éactfs, ne petubent pas généalement le système éactonnel, tès gande sensblté des appaels ce qu pemet de fables concentatons de éactfs 3. Obtenton de la vtesse On obtent la vtesse volumque de fomaton à chaque nstant à pat du coeffcent decteu de la tangente à la coube à cet nstant. [A] mol/l Le coeffcent decteu de la tangente à la coube ouge epésentatve de [A](t) f(t) au pont M d abscsse t donne la vtesse de la éacton à un nstant donné. M t t(s)

25 Unvesté du Mane - Faculté des Scences Cnétque 5/5 4. Détemnaton des odes patels Utlsaton de mélanges stœchométques Sot A + B = poduts, s [A] [B] alos à tout nstant, [A] [B] t t p q p q V [A].[B] [A] Cec pemet la détemnaton de l ode global p+q. Dégénéescence de l ode S le mélange ntal content un excès du éactf A pa appot au éactf B la concentaton de A au cous du temps est patquement constante p q q V.[A].[B] '.[B]. A avec constante de vtesse appaente p on peut alos détemne q. On dt qu l y a dégénéescence de l ode pa appot au éactf en excès. Détemnaton de l ode o o o o à pat des temps de dem-éacton L expesson du temps de dem-éacton est une caactéstque de l ode de la éacton et pemet de détemne son ode (cf IV) pa méthode dfféentelle p S la éacton admet un ode, on dot avo V.[A] ; la coube epésentant LnV en foncton de Ln [A] est une dote de pente p pa méthode ntégale Dans cette méthode, on fat une hypothèse su l ode de la éacton. On ntège l équaton dfféentelle p obtenue d[a] / dt.[a]. On détemne ans une foncton lnéae que l on tace en foncton du temps. S l on obtent une dote, l hypothèse est véfée. (cf IV) pa la méthode des vtesses ntales On éalse une sée d expéences à la même tempéatue ; pou chacune d elles, on étude l évoluton de A à pat d une concentaton ntale [A] connue. On en dédut la vtesse ntale V en détemnant la pente de A f t. la tangente à l ogne à la coube p O V.[A] Ln V Ln p.ln [A] dote de pente et d odonnée à l ogne Ln. Cette méthode pemet de détemne l ode ntal mas pas l ode couant d une éacton. L étude des mécansmes éactonnels fasant nteven des éactons consécutves sea vue en deuxème année.

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX 1 Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse EOLE NTIONLE SUPERIEURE D INGENIEURS EN RTS HIMIQUES ET TEHNOLOGIQUES RETEURS IDEU ous : nne-mae WILHELM Execces : M Wlhelm, P. ognet,.m. Duquenne nnée Pobatoe

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

Cours 12 : Corrélation et régression

Cours 12 : Corrélation et régression Technques d analyses en psychologe Cous 1 : Coélaton et égesson Table des matèes Secton 1. À Washngton, ce sont les cgognes qu appotent les bébés... Secton. Statstque de coélaton... Secton 3. Coélaton

Plus en détail

Introduction à la thermodynamique chimique

Introduction à la thermodynamique chimique Unvesté du Mane - Faculté des Scences Themodynamque chmque /8 Intoducton à la themodynamque chmque La themodynamque s ntéesse aux tansfets themques et de taval. Pou compléte les notons vues au lycée à

Plus en détail

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions Chapte I : Intoducton à la Theodynaque - Pncpales notons I. Intoducton généale La Theodynaque a pou but de ette en évdence des elatons qu peettent de calcule les échanges «d énege» s en eu dans chaque

Plus en détail

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2 Lycée Vaucanson PTSI et 2 TD Physque TD INDUCTION N 2 EXERCICE : Coeffcent d nductance mutuelle ente deux solénoïdes : On consdèe deux bobnes longues, ou solénoïdes, de même axe Oz et de même longueu d,

Plus en détail

Exemples de champs électrostatiques

Exemples de champs électrostatiques Exemples de champs électostatques A. Exemples smples A.. Chage ponctuelle unque Le champ électque et le potentel absolu en un pont M nduts pa une chage ponctuelle q placée en O sont : q E 4 π u et V q

Plus en détail

Equilibres chimiques et loi d action des masses

Equilibres chimiques et loi d action des masses Cnétque et thermodynamque chmques CHI305 Chaptre 8 Equlbres chmques et lo d acton des masses CHI305 Chaptre 9 : Equlbres chmques et lo d acton des masses I. Equlbres chmques II. Affnté chmque, monôme des

Plus en détail

Grandeurs de réaction et de formation

Grandeurs de réaction et de formation PSI Brzeux Ch. hermochme 1 : grandeurs de réacton et de formaton 1 C H A P I R E 1 r a p p e l s e t c o m p l é m e n t s ) Grandeurs de réacton et de formaton 1. RAPPELS 1.1. Phases et consttuants Donnons

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION) Chme Termnale S Chaptre Travaux Pratques n a Correcton SUIVI CINETIQUE PAR ANALYSE CHIMIQUE (CORRECTION) 1 PRINCIPE On dose une espèce chmque (réact ou produt du système chmque) à ntervalle de temps réguler

Plus en détail

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance.

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance. Moblté des espèces en soluton I_ Les dfférents modes de transport En soluton, les molécules peuvent se déplacer selon tros modes dfférents : onvecton, la matère est déplacée par contrante mécanque (agtaton)

Plus en détail

Chapitre 1 ETUDE DES CIRCUITS EN CONTINU Connaissances (C) : Loi des nœuds, loi des mailles Relation tension - courant ou courant tension, loi d ohm

Chapitre 1 ETUDE DES CIRCUITS EN CONTINU Connaissances (C) : Loi des nœuds, loi des mailles Relation tension - courant ou courant tension, loi d ohm Chapte TUD DS CICUITS N CONTINU Connassances (C) : Lo des nœds, lo des malles elaton tenson - coant o coant tenson, lo d ohm Théoème de Thévenn. Pncpe de speposton Calcl de pssance en contn Savo-fae théoqes

Plus en détail

ASPECTS ENERGETIQUES: THERMOCHIMIE

ASPECTS ENERGETIQUES: THERMOCHIMIE ASPECS ENERGEIQUES: ERMOCIMIE Abdelkm EL-GAYOURY CIMMA K-1 hemochme : blans d énege Intoducton Le système : vocabulae et défntons Le peme pncpe : consevaton de l énege Applcatons : calcul des gandeus de

Plus en détail

CERTIFICAT D'ETALONNAGE

CERTIFICAT D'ETALONNAGE CHAINE D'ETALONNAGE MASSE Set : 39 70 033 0000 Code APE : 70B BP 405 - F 07 004 PRIVAS Cede Tel : 04 75 64 6 6 Fa : 04 75 64 4 4 E-al : ates@ates.f http://www.ates.f ACCREDITATION N.558 ACCREDITATION N.558

Plus en détail

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

LES CHALEURS DE REACTION

LES CHALEURS DE REACTION TERMOCIMIE I Ce chapte de themochme a été édgé à pat des ouvages suvants : «TERMODYNAMIQUE CIMIQUE» de Bénon, Audat, Busquet et Mesnl (édteu ACETTE Supéeu) «REACTION CIMIQUE» Collecton Punet (édteu DUNOD)

Plus en détail

Les principales caractéristiques de la lumière

Les principales caractéristiques de la lumière Les pncpales caactéstques de la lumèe Il exste deux sotes de cops lumneux : 1. les cops qu émettent de la lumèe : le solel (énege nucléae) ; les soldes ncandescents : une flamme (énege chmque) ; le flament

Plus en détail

( ), dans les conditions standards, va

( ), dans les conditions standards, va THERMOCHIMIE R. Duperray Lycée F.BUISSON PTSI U T I L I S A T I O N D E S T A B L E S D E S G R A N D E U R S T H E R M O D Y N A M I Q U E S S T A N D A R D Dans le chaptre précédent, nous avons vu l

Plus en détail

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées.

Exercices sur le chapitre «Les combustions» Exercice n 1 : Lire l extrait de texte ci-dessous avant de répondre aux questions posées. Execices su le chapite «Les combustions» Execice n 1 : Lie l extait de texte ci-dessous avant de éponde aux questions posées. Essence et envionnement De nombeuses activités humaines sont susceptibles de

Plus en détail

( v) L r. r r. Chapitre III : Le Moment Cinétique en Mécanique Quantique. III-1) Le moment cinétique en Mécanique Classique : Son importance.

( v) L r. r r. Chapitre III : Le Moment Cinétique en Mécanique Quantique. III-1) Le moment cinétique en Mécanique Classique : Son importance. Capte III : e Moent Cnétque en Mécanque Quantque III-) e oent cnétque en Mécanque Classque : on potance. On défnt le oent cnétque pa la quantté vectoelle. p ( v) v On pale de oent cnétque obtal pusqu l

Plus en détail

Chapitre III : Premier principe de la Thermodynamique. Système

Chapitre III : Premier principe de la Thermodynamique. Système Chaptre III : Premer prncpe de la Thermodynamque III.1. Langage thermodynamque Système : C est un corps ou un ensemble de corps de masse détermnée et délmtée dans l espace. Mleu extéreur : On consdère

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

Cours de. Point et système de points matériels

Cours de. Point et système de points matériels Abdellah BENYOUSSEF Amal BERRADA Pofesseus à la Faculté des Scences Unvesté Mohammed V Rabat Cous de Pont et système de ponts matéels A L USAGE DES ETUDIANTS DU 1 ER CYCLE UNIVERSITAIRE FACULTES DES SCIENCES,

Plus en détail

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs)

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs) Physque quantque Dans l UF Physque Quantque et Statstque ème année IMACS Pee enucc cous They Aman TDs Objectfs UF Nanophysque I : De l Optque onulatoe à la Photonque et aux Nanotechnologes La physque quantque

Plus en détail

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique Chap.4 Applcaton du e prncpe aux réactons chmques Evoluton et équlbre d un système chmque 1. Entrope standard de réacton 1.1. (Rappels) e prncpe de la thermodynamque 1.. Défnton et méthodes de calcul de

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

Application du premier principe à la réaction chimique

Application du premier principe à la réaction chimique Applcaton du premer prncpe à la réacton chmque Le premer prncpe de la thermodynamque étude les transferts d énerge (transfert de chaleur d un corps à un autre), les transformatons d un type d énerge en

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S.

Méthodes en Sciences-Physiques. Programme de Première S. Méthodes en Scences-Physques. Programme de Premère S. Comment réalser et utlser les tableaux d avancement en Premère S Équaton de la réacton 3Ag + aq + AsO 3 4 aq Ag 3 AsO 4 s quanttés de matère en mol

Plus en détail

VECTEURS ET SCALAIRES

VECTEURS ET SCALAIRES Vecteus et scalaes VECTEURS ET SCLIRES Le peme cous «nalse vectoelle» a été publé pa Wlson et Gbbs, en 90. Ce cous eposat su les tavau de Hamlton, Cauch, Gassman et Mawell. Dès los, les équatons qu décvent

Plus en détail

Cours CH4. Transformation d un système physico-chimique

Cours CH4. Transformation d un système physico-chimique Cours CH4 Transformaton d un système physco-chmque Davd Malka MPSI 2016-2017 Lycée Sant-Exupéry http://www.mps-lycee-sant-exupery.fr Table des matères 1 Descrpton d un système physco-chmque 1 1.1 Système

Plus en détail

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction . Intoducton LA REGULATION P.I.D Encoe utlsé en ason du pods du passé, à la fos matéel et cultuel : matéel : gâce à la découvete de l ampl cateu opéatonnel, le peme P.I.D. est commecalsé en 930; pus dans

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

Attribution de Performance Présentation Générale. Conçu et animé par Philippe Duchemin Novembre 2013

Attribution de Performance Présentation Générale. Conçu et animé par Philippe Duchemin Novembre 2013 Attbuton de efomance ésentaton Généale Conçu et anmé pa hlppe Duchemn Novembe 203 ogamme Objectfs Calcule la pefomance d un nvestssement et son sque Compae cette pefomance à un benchma et à d autes nvestssements

Plus en détail

Caractéristiques de quelques dipôles

Caractéristiques de quelques dipôles Lycée Mohamed belhassan elouazan Saf Caactéstques de quelques dpôles Stuaton déclenchante Délégaton de Saf Blan I- Intoducton - Défntons & classfcaton on appelle dpôle tout composant électque ayant deux

Plus en détail

1 ère S. «Thème 3 / L énergie et ses transferts» Livret 1 / Les TP

1 ère S. «Thème 3 / L énergie et ses transferts» Livret 1 / Les TP 1 ère S «Thème 3 / L énerge et ses transferts» Lvret 1 / Les TP Sommare Page 3 : Page 5 : Page 6 : Page 7 : Page 8 : Page 9 : TP/ Chaleur latente de fuson de la glace TP/ Détermnaton d une énerge de combuston

Plus en détail

David Cardinaux. To cite this version: HAL Id: tel-00345259 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00345259

David Cardinaux. To cite this version: HAL Id: tel-00345259 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00345259 Étude et modélsaton numéque 3D pa éléments fns d un pocédé de tatement themque de tôles emboutes apès chauffage pa nducton : Applcaton à un enfot de ped cental automoble Davd Cadnaux To cte ths veson:

Plus en détail

Cinématique du point

Cinématique du point Scences Cnématque du pont Cnématque du pont 1REPERE D'ESPACE ET REPERE DE TEPS2 11L'ESPACE PHYSIQUE2 111 Repésentaton géométque d un espace affne 2 112 Popétés des espaces vectoels2 113 Repésentaton géométque

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Chapitre I Eléments de la théorie des réacteurs

Chapitre I Eléments de la théorie des réacteurs hapte I Eléments de la théoe des éacteus L'objectf de ce cous est de pemette un dmensonnement des éacteus en fonctonnement dves et ans éalse une cetane conveson en optmsant leu fonctonnement. Défnton Un

Plus en détail

État et évolution d un système chimique

État et évolution d un système chimique Chaptre 1 État et évoluton d un système chmque Les travaux de recherche des deux mathématcens et chmstes norvégens Cato Guldberg et Peter Waage ont perms de concler les approches cnétque et thermodynamque

Plus en détail

Les domaines d'existence des deux solides sont représentés sur le graphe ci-dessous.

Les domaines d'existence des deux solides sont représentés sur le graphe ci-dessous. Concours Centralesupélec TSI 2011 corrge sous reserves I L'élément soufre et les sources naturelles de soufre I.A.1. Les règles pour obtenr la confguraton électronque d un atome dans son état fondamental

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

- Cours de mécanique - STATIQUE

- Cours de mécanique - STATIQUE - Cous de mécanque - STTIQUE SOMMIRE. GENERLITES 5.. RPPELS DE NOTIONS DE PHYSIQUE...5.. REPERE, CONVENTIONS...6... REPÈRE DE L STTIQUE 6.3. SOLIDE RÉEL...7.4. SOLIDE DÉORMLE SELON UNE LOI CONNUE : (HYPOTHÈSE

Plus en détail

10: Systèmes de plusieurs objets

10: Systèmes de plusieurs objets : Systèmes de pluseus objets I.Comment déct-on le mouvement lnéae d un système d objets? Le cente de masse () La dynamque et l énege mécanque d un système de objets II.Qu est-ce qu met un objet ndéfomable

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

P= m g. Figure 1. j, r. i, r. et f.

P= m g. Figure 1. j, r. i, r. et f. 1 1 MOUVEMENT D UN CYLINDRE SUR UN PLAN INCLINÉ On consdèe un cylnde homogène, de ayon R, de hauteu h, de densté volumque σ v et de masse m. Ce cylnde oule sans glsse su un plan nclné fasant un angle avec

Plus en détail

Chapitre 2 Le système physico-chimique et sa composition

Chapitre 2 Le système physico-chimique et sa composition Chaptre 2 Le système physco-chmque et sa composton 1-Les objectfs du chaptre Ce que je dos connaître Les notons de consttuants physco-chmques, corps purs et mélanges Les grandeurs de composton du système

Plus en détail

CHAMP ELECTRIQUE. Matière : Physique Chimie. Niveau : 1 Bac S.M. I) Electrisation de la matière:

CHAMP ELECTRIQUE. Matière : Physique Chimie. Niveau : 1 Bac S.M. I) Electrisation de la matière: Matèe : Physque Chme Nveau : 1 Bac S.M CHAMP ELECTRIQUE I) Electsaton de la matèe: 1) Electsaton pa fottement : Cetanes cops "pegne, ègle, stylo,...", losqu on les fotte, sont susceptbles de povoque des

Plus en détail

Manuel pages 542 à 545

Manuel pages 542 à 545 Thème 3 Execces de fn de thème Manuel pages 54 à 545 Ces execces concenent les chaptes à 6 du manuel... Dosage spectophotométque a. M 0 = M (K) + M (Mn) + 4 M (O) = 39, + 54,9 + (4 6,0) = 58,0 gmol -.

Plus en détail

V2- Montage de chimie n 3 : Définition et mesure de ph. Titrages

V2- Montage de chimie n 3 : Définition et mesure de ph. Titrages V2- Montage de chme n 3 : Défnton et mesure de ph. Ttrages Nveau concerné : Term S oblgatore (ensegn. spé. auss mas non présenté dans cet eposé) Prérequs : noton d acde et de base au sens de Brönsted,

Plus en détail

Chaînes énergétiques

Chaînes énergétiques Chapite 7 Chaînes énegétiques Découvi Activité expéimentale n 1 Comment fonctionne une voitue utilisant une pile à combustible? Expéience n 1 Au niveau des ésevois, on obseve la fomation de bulles : des

Plus en détail

LPHY 1113 B & D, Physique générale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eric Deleersnijder, www.ericd.be) L4.1. Leçon 4: Frottement

LPHY 1113 B & D, Physique générale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eric Deleersnijder, www.ericd.be) L4.1. Leçon 4: Frottement LPHY 1113 B & D, Physique généale 1 - Leçon 4 (Mécanique, Eic Deleesnijde, www.eicd.be) L4.1 1. Intoduction (Benson 6.1) Leçon 4: Fottement On pose su une table hoizontale un objet de masse m. Si l'objet

Plus en détail

Chapitre I : Définition et mesure de la vitesse d une réaction chimique

Chapitre I : Définition et mesure de la vitesse d une réaction chimique Cours V : Cnétque Chaptre I : Défnton et mesure de la vtesse d une réacton chmque lan : ********************** I- GENELITES...3 1- Classement des réacteurs chmques selon le mode d'échange de matère avec

Plus en détail

TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS

TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS TRANSFERT DE CARGAISON CALCULS ET ARRONDIS SOMMAIRE 1. Méthode de détermnaton de l énerge transférée lors du transfert d une cargason de. Calcul de l énerge transférée.1 Calcul de l énerge brute transférée.1.1

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Le Potentiel chimique

Le Potentiel chimique 44 Le Potentel chmque PIERRE DUHEM (1861 1916) 44.1 Grandeurs molares partelles 44.1.1 Varables de Gbbs Système polyphasé Nous étuderons dans la sute un système thermodynamque formé de pluseurs phases

Plus en détail

Comment aborder l étude du régime transitoire d un circuit?

Comment aborder l étude du régime transitoire d un circuit? 0-03 xecces Électocnétque PTSI omment abode l étude du égme tanstoe d un ccut? 3 Méthode De manèe généale : Le l énoncé Ouve-t-on ou feme-t-on l nteupteu à t = 0? Établ la les) condtons) ntales) ègles

Plus en détail

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires)

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires) Phénomèns d tansft 3. Alcatons d l équaton d Fou 3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas undmnsonnls t statonnas) Avc l équaton. nous somms caabls d calcul la dstbuton d la tméatu n foncton d l ndot

Plus en détail

Rappels cours précédent

Rappels cours précédent Plan du cous: Raels cous écédent I II IV V Hstoque de la bomécanque Notons de mécanque -> Pnces Fondamentaux Muscles et bomécanque atculae Alcaton aux athologes La lo d acton éacton (3e lo de Newton) F

Plus en détail

A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide.

A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide. : Constitution de la matière: Différentes phases de la matière: A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide. o Phase gazeuse:

Plus en détail

THERMOCHIMIE Applications des fonctions thermodynamiques aux réactions chimiques

THERMOCHIMIE Applications des fonctions thermodynamiques aux réactions chimiques THERMOCHIMIE Applications des fonctions thermodynamiques aux réactions chimiques Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb/teach Plan 1. La Réaction 2. Avancement d'une réaction 3. Grandeurs

Plus en détail

ns n I. Champ tournant, rotation synchrone, rotation asynchrone TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9

ns n I. Champ tournant, rotation synchrone, rotation asynchrone TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9 TGC LE MOTEUR ASYNCHRONE (MAS) 1/9 I. Champ tounant, otatioynchone, otation asynchone On appelle champ tounant un champ magnétique animé d'un mouvement de otation. On peut en cée un en faisant toune un

Plus en détail

Table des matières. Déplacement des équilibres chimiques. S.Boukaddid Déplacement des équilibres chimiques Spé MP

Table des matières. Déplacement des équilibres chimiques. S.Boukaddid Déplacement des équilibres chimiques Spé MP S.Boukaddd Déplacement des équlbres chmques Spé MP Déplacement des équlbres chmques able des matères 1 Grandeurs standards de la réacton 2 1.1 L opérateur de Lews r............................... 2 1.2

Plus en détail

II 10-2 Théorèmes des travaux virtuels

II 10-2 Théorèmes des travaux virtuels II 10-2 Théoèmes des tavaux vtuels Phlppe.Boullad@ulb.ac.be veson 26 septembe 2006 Théoèmes des tavaux vtuels Motvaton Poblème de l élastcté Notatons - taval des foces éeues Théoèmes des tavaux vtuels

Plus en détail

Université P. et M. Curie Année 2000/2001 DEUG Sciences de la Matière Session de septembre 2001 EXAMEN DE CHIMIE 2 CORRIGE

Université P. et M. Curie Année 2000/2001 DEUG Sciences de la Matière Session de septembre 2001 EXAMEN DE CHIMIE 2 CORRIGE Université P. et M. Curie Année 000/001 DEUG Sciences de la Matière Session de septembre 001 EXAMEN DE CHIMIE CORRIGE Durée de l épreuve : 3 heures Les calculatrices ne sont pas autorisées Données : (les

Plus en détail

LA CHIMIE DU TITRAGE OÙ TOUT EST UNE QUESTION DE DOSAGE!

LA CHIMIE DU TITRAGE OÙ TOUT EST UNE QUESTION DE DOSAGE! TP de Chme 9 Chaptres n 6 (Ttrages en soluton aqueuse) LA CHIMIE DU TITRAGE OÙ TOUT EST UNE QUESTION DE DOSAGE! Vous avez certanement déjà entendu l epresson " tout est queston de dosage ". Dans la ve

Plus en détail

Structures de la matière

Structures de la matière Themodynamique - Stuctues de la matièe 1 Stuctues de la matièe Les stuctues de bases: La matièe est un mélange d espèces chimiques (ai pu = azote + oxygène + eau + dioxyde de cabone + gaz aes). L espèce

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE. Résumé de cours. Jacques Delaire ENS de Cachan

THERMODYNAMIQUE. Résumé de cours. Jacques Delaire ENS de Cachan Lcence ϕτεμ 26 27 THERMODYNAMIQUE Résumé de cours Jacques Delare ENS de Cachan 1 I INTRODUCTION I.1. Défntons Généraltés Système : ensemble de corps ou de substances qu appartennent à un domane de l espace.

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D UN LOGICIEL DE FORMATION DE PORTRAITS-ROBOT EN INCLUANT LES FACIES MAGHREBINS

DEVELOPPEMENT D UN LOGICIEL DE FORMATION DE PORTRAITS-ROBOT EN INCLUANT LES FACIES MAGHREBINS REPUBLIQUE ALGERIEE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MEMOIRE Pésenté pou l'obtenton du dplôme de MAGISTER Flèe: Systèmes Electonques Opton : Technques Avancées en Tatement du Sgnal Advanced Sgnal Pocessng Pa

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

PLAN OBJECTIFS 1.1 SOLUTIONS : DÉFINITIONS ET CONSTITUTION. a) Définitions

PLAN OBJECTIFS 1.1 SOLUTIONS : DÉFINITIONS ET CONSTITUTION. a) Définitions 1 olutons onques PLAN BJECTIF 1.1 olutons : défntons et consttuton 1.2 Expressons de la composton d une soluton 1.3 olutons réelles et solutons déales, actvté 1.4 Phénomènes régssant l apparton d ons en

Plus en détail

CHIMIE Chapitre 3 Correction des exercices. Exercice 21 p a. A température ambiante, l acide nitrique est un liquide de formule HNO 3 (l).

CHIMIE Chapitre 3 Correction des exercices. Exercice 21 p a. A température ambiante, l acide nitrique est un liquide de formule HNO 3 (l). Chme Termnale S Chaptre Correcton des exercces CHIMIE Chaptre Correcton des exercces Exercce p 70 a A température ambante, l acde ntrque est un lqude de ormule HNO (l) b HNO ( l) H O( l) HO ( aq) NO (

Plus en détail

Travail d études secondaires. Chimie 534 Options Sciences : chimie

Travail d études secondaires. Chimie 534 Options Sciences : chimie Travail d études secondaires Chimie 534 Options Sciences : chimie Corrigé des pages 1 à 40 Révision Par S. Lavallée Page 1 1. a) Période c) Non-métaux b) Famille d) Numéro atomique. Élément Symbole No.

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Exercices Électrocinétique

Exercices Électrocinétique ecces Électocnétque alculs de tensons et de couants -2.1 éseau à deu malles étemne, pou le ccut c-conte, l ntensté qu tavese la ésstance 2 et la tenson u au bones de la ésstance 3 : 1) en fasant des assocatons

Plus en détail

PROBLEME DE PHYSIQUE

PROBLEME DE PHYSIQUE SESSION 211 PSIP28 C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 2 Duée : 4 heues NB : Le candidat attachea la plus gande impotance à la claté, à la

Plus en détail

Chapitre 2 de thermodynamique et cinétique chimique Cinétique Chimique

Chapitre 2 de thermodynamique et cinétique chimique Cinétique Chimique Chimie Energie et Réactivité Chapitre 2 de thermodynamique et cinétique chimique Cinétique Chimique Objectifs de la cinétique chimique La cinétique est l étude d une réaction chimique d un point de vue

Plus en détail

Thermochimie et Thermodynamique Chimique

Thermochimie et Thermodynamique Chimique Thermochimie et Thermodynamique Chimique Quelques notions de départ Les réactions chimiques s accompagnent souvent d échanges de chaleur, voire d autres formes d énergie (électrique, mécanique) La Thermochimie

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

Les réactions chimiques. Chimie 11 chapitre 7

Les réactions chimiques. Chimie 11 chapitre 7 Les réactions chimiques Chimie 11 chapitre 7 7.1 Définitions Une réaction chimique est un processus qui a pour conséquence la transformation de réactifs en produits. Le + signifie "réagit avec" La flèche

Plus en détail

Liaisons entre Solides d un mécanisme

Liaisons entre Solides d un mécanisme cences Industelles Cous Lasons nomalsées ente soldes Lasons ente oldes d un mécansme 1èe pate : LIION NORMLIEE ENTRE OLIDE 1.1. BUT DE L MODELITION...3 1.2. CRCTERITIQUE GEOMETRIQUE DE LIION NORMLIEE...3

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

CHAPITRE 5 : EFFET D'UN CHAMP ELECTRIQUE SUR LES IONS DU MILIEU ELECTROLYTIQUE

CHAPITRE 5 : EFFET D'UN CHAMP ELECTRIQUE SUR LES IONS DU MILIEU ELECTROLYTIQUE CHAPITRE 5 : EFFET D'UN CHAMP ELECTRIQUE SUR LES IONS DU MILIEU ELECTROLYTIQUE A. INTRODUCTION D'une manère générale, les substances qu réagssent aux électrodes peuvent être transportées de 3 façons dfférentes

Plus en détail

Radiance & ondelettes sphériques

Radiance & ondelettes sphériques UNIVERSITE PAUL SABATIER & INPT Année 998-99 Fomaton Doctoale en Infomatque Laboatoe IRIT DEA & Doctoats Infomatque de l Image et du Langage (IL) Radance & ondelettes sphéques pa Thomas Mulle Decteu de

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Plan Actionneus éluctants Actionneus électodynamiques Actionneus électomagnétique Actionneus hybides ou éluctants polaisés Actionneus classiques 1 Actionneus éluctants ou machine à éluctance vaiable Pas

Plus en détail

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S IREM Secto Matque Goupe Lycée QCM pou la classe de Temale S QCM : Calculatce o autosée Pou chaque questo, seules ou popostos sot vaes. Recope la ou les popostos vaes. Sot f la focto défe su IR pa f ( )

Plus en détail

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension Lycée Naval, Sup. Sgnaux Physques.. Crcut lnéare du premer ordre Crcut lnéare du premer ordre 1 éponse d un crcut C sére à un échelon de tenson On s ntéresse à la réponse d une assocaton sére {conducteur

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

La chimie quantitative. Chimie 11

La chimie quantitative. Chimie 11 La chimie quantitative Chimie 11 Relier le macro au micro 2 La mole La mole est le nombre d'atomes de carbones dans 12 g de carbone. La masse molaire est la masse d'une mole. Elle est exprimée en g/mol.

Plus en détail

PRINCIPE DE FERMAT INDICE DE REFRACTION

PRINCIPE DE FERMAT INDICE DE REFRACTION PRINCIPE DE FERT INDICE DE REFRCTION Le pncpe de Femat est un pncpe physque qu déct la popagaton des ayons lumneux. Un peu d hstoe Pee de Femat (1601/1608-1665) est un juste (avocat à odeaux) passonné

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE CHIMIQUE

THERMODYNAMIQUE CHIMIQUE Unversté Chouab Doukkal Faculté des Scences El Jadda FILIÈRE: SMC4 THERMODYNAMIQUE CHIMIQUE Chaptre 5: Thermodynamque des mélanges gaz Pr. Jlal EL HAJRI Année Unverstare 2015-2016 jelhajr@yahoo.fr 1. Approxmatons:

Plus en détail