i.. I;, i Fonds Documentaire ORSTOM c&: B3C-9682 d (I, s.?, I, ) do 8amboy GCNRA)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "i.. I;, i Fonds Documentaire ORSTOM c&: B3C-9682 d (I, s.?, I, ) do 8amboy GCNRA)"

Transcription

1 I;, i SECRETARIfiT DIETAT A LA REC HERC H E SC I ENT I F I OUE ET TECHFJIUUE i.. C NR lffcction du ~.iois au SBnBgal, duo h un agcnt pntiiogbnc du sol. :IEVE:ISAT, C. L GERMANI, C, n Institut :;Snfgalais du i:uchcrchos Ccnt rc Notional do Rochorchaa Agronomiquos (I, s.?, I, ) do 8amboy GCNRA) I Fonds Documentaire ORSTOM c&: B3C-9682 d

2 REPUBLIQUE DU SENfGAL SECRCTfiRIfiT D'ETfiT 81 LA Il INI STERE DE L CNSC IGPJCi1CI!T SUPERIEUR ET DE LA RECl.1EnLtjC SCIENTIFIOUE I7EC HC ;?12 H E SC I CI1 T IF I OUC CT Ti:L'H tjiilue les 21, L:! ct 23 Janvier 1981 au CrJRfi B c m b o y ílffcction du aoïs au SBn6ga1, duc b un agunt; pathogène du sol jjeve:isat, G. L GERI'IANI, G, Cont rc Ihtional do.rcchorchos Agronomiques de Bamboy (,CNRA) '.-- I

3 -'T - *?IISTOM - Centre de Da!:aï : aboratoire de IdQinatologie Janvier 1761 ler Sominaire sur le mays Janvier 1901 CNR/\ - BAF1BE'Y JfFection du riinïs au SdnBgal, due ;I un asuiii: pathogbns du sol i?evfi(sat, G. S: GERtIAt'JI, G. I NTRUDUCTID N Au cours d'une prospection, offectuee suï uno exploitation de mai's fourrager irrigué silu6e dans le nord du Sénégal, ont Btb trouwgs, associés aux racines des plantes, plusieurs esphccs de nematodes phytoparasites : Pratylonchus sefaonsis, Heterodera qarnbiensis et Tolotylen- - chus ventralis. Le terrain portait alors la 10Qme culture de maïs cons6- cutiwe, et l'importance des populations de ngina'iodes rencontrées ainsi que llaspect dbficient de 1'8tat w6gbtatif des plantes su2géraient une relation pathogdne entro les deux groupes d'organismes. Afin de wérifirr cette hypothbse, on a procddd J tr:)is serios d'expbricnces : 1) - <ur le torrain, comparaison des rendements obtenus SUT des parcelles d6sinfoctdcs au dibroinochloropropane et des parcelles tiun traitbes. 2) - /\U laboratuirc, comparaison des rendements obtenus suï de la terre rameneu du ter-iain puis stérilisée par ln chaleur ee de la meme terre non st6rilis6o. 3) -.\U labr~rntoiro, cumnaraison des rendciilents obtenus sur de la terre sterile inocul6a a;ec Fratylenchus sofaensis et de In tcrre stérile non inoculée,.. I.

4 -2 - MATERIEL ET PIETHUDCS 1 - Désinfection du sol Le dispositif adepté est un split plut (parcolles ilc 10 m x 14 m) B deux traitements, ddsinfccté et témoin non d6sinpect6, ct six répgtitions pour chaquo traitomcnt. I-:: désiritcctant elliploye est un ti6riiaticide. rumigant; émulsionnablo cuminercialis6 par ShEll : l e Idr?iii:igon, c:rntonaiit 75 ;:, de /tiatiere active ccitistituée par du dibromochlurop~opane (3b~.6gd: ~JBC?). Au produit cornmercial. dtai-nt ajoutdes 10,l parti~s d'oau et 1'diauls.i.on ainsi cbteriuc était irijoctéo dons le sol, ;I l'aidc du pols injecteuys, i 25 cm de profondeur i raison de 5 nl aux anglos d'un rdsuau a maille cn::r8e de 30 cm sur 30 cm. La dose ainsi obtenue est de J O Nemagon par ha. Le traitement a été pratiqud sur sol humidifid,30 jours avanl: lo ser.iis. ::elui-ci effcctué le 6 nui 1T[10 a utilis6 du mai's hybride Senda, plantú 2 15 cin sur des lignes espacdes de 70 cm (93 24l! pieds b ].'ha). Un etir~rais tir! liasr! : IOU Icg/ha di, :; étoit dgalulilcnt appliclut; le jour du sonis. L'arrosags était effoctu6 trois rois por semaino par pjw:jk h raison L]'oiiwirr.in 10 mm par passaye. La coupe a été effectuée au 60bmc jour aprhs!.e senis et 1.0 poids Frais a été déterminé immddiatement. Le contrd1.e nunatnlogique a été effectue au 30bno jour api-ls IC semis : les ner,iatodes du sol dtaiont extraits -h l'élutriateur et ccu:: dr?o racines b llasperseul; (Ijeinhcrsi:, '1950, 1962). - Terrc! stdrilisbc! par la chaleur : De la tc!ri.c; récgli;qe dans l'horizon C)-L[; ctti h pi-oximitb de l'essai précédent, a ét6 ramenée au l~boratoire, puis diwisee on deux lots equivalents. Le premier lot a 6té stérilisd h l'autoclave humide?.i 12UGC (2 atrnosphhras) pendant trriis lieures tandis que le second lot no subissait aucun traitement. Lus doux lots du torre ont ét6 ensuite rgpartis dans dcs pots on matigre plastiquo da 13 cm d1ouvertur.c et de 2,s litres de capacite fvec 12 pots poul. cllaquo lot. Une semaino aprjs, de faqûn ;i dcnncr repos 3 la terre st$rilis$.e, une graine de l'hybride SEP.JL);I était sorli60 dans chaque oot dans uno serro, arros6es quotidicnn'ement et n'ont pas rcgu d'engrais. La pesde des poids secs dcs appareils w6gétatips ainsi qu'une évaluation :!CS populations das nomatodes endophytos étaient réalis6ijs 44 jours aprqs semis. AussitOt aprbs, r:ctte premibre expdrience, IC mf?.:ie sol Qtait uti-! is6 pour une SeCCJnda e::piiricnce iduntique en enpioyant c&te fois des :?rietés Fournies par lo C!.JHA de ßambey : los hybrides BUS ut HV31. Pour -'-ocune des dou:: wariékés les graines étaicn'c semées le 3-9-L;LI dans 6 pots 'Amoins, terre non stérilis6o, et 6 pots de torro stéri1isbi:s. Lg posee 1: l'éwaluation des populations etaient effectudas 6fl juurs spr&s le semis. La torii! ompl'oy6e 3u cours dus doux pr6cédentes o::pd.-ionces sora -:.r:clde sol irrir~uf! par oppusition, quant h SOI? origine, b la ioïrc employee ''"'s uno truisii!nc sxpdrience, prelevée B I:ounnhoul sur un champ di? maïs ::u\>ial, au cours de l'hivurnage de ls0u qui s(:ra appoldo S'JL pluvial. Cottc truisibriic? expérience est idontique dans son principe aux fn.jy précédentes, Cn disposait de 8 pots de terre stérilisde et do ß pots!. terre temoin non stérilisée sur lesquols U deux,graines de I'. ybridc Senda ont ét6 somés. La pusde et l'dvaluation dus populations

5 I 6 étaient cfiactudos 76 jours aprhs lu semis. - Inoculation : Les nematudes Pra,tylcnchus sc??ai:nsis rdcoltds 2 partir da la prunii&.:n expérience ont ét6 inoculbs, l o , 3 15 pots du torro st8riliséu h raison dc 2U,000 individus pili pot, sui116s l o ineine juur avec une graine de mai's Senda. Quinze pots non inoculbs sorvaicnt de tbmoins. La pesée ct 1'8valuation di!s populations étaient errcctudcs 74 jours oprbs l e semis. RESULTATS 1 - DOsinfection du sol Los r6sull;ats n6iiiaticidc.s de lo déslnfection du sol sont donnés par lo tableau 1 : los populations de nurnatodus snnt réduites au 1/15 do leur volume initia: pou: uno dcs osphces tandis quc les deux autros paraissent QradiquBcs. A l e monic dotu, l'cffct bdnéfiquu du traitumuni; sur lo vbgétotion est nettement visiblc (diapo 1). Ln récoltr!, on poids frais, offectu60 ail 6Ohnic jour, nst significativmcnt plus élcvbc dans lus parcelles désinfectées qua dans lus porcclles témoins (tableou 2) ; ln d6sincoction cunduit b un grhin de r6coll;c du 34 ;;. 2 - Etudes ou 1abo:Jtoiru Four lcs quatrt! csp6rionccs ef fuctubcs au laburatoiru, les cstimations do populations u' ncmntodcs sont donnéus par 15 taillr.nu 3 ot lus résultats dli pcsdcs d,, pc:itjs SRC par lu tnbluou /I. Un constatu qu infcction rocinaire est relatiwcnicnt unifurmu d'une cxpdricnce :i 1'aut:c variant de 6000 B pal- gi;)nm- do racinu. Par aillcurs la diminution de rundcmurit associgo 2 l 'infastation du sol est significative dans los quatre oxpéricncas. I ISCUSSIOM Nat Ure d,g 1 I aqcnt pathoqhnc L'ensemblu dus r'aits îopport6s pout s1 uxpliquor par la présence,!:ins le sol cultivé, diun agent pnthoghnc du maris. Cct agent est sensiblu l'une part 3 la FuiIliqation par l e DBCP, ut d'outre part ;I la stérilisation :.3r la chaluu'r. iln note par ailleurs que dc fortos populations do ncmatodus -.nt associécs aux plantas qui su développent sur un sc.1 non stérilisé ou ""?II désinfecté. Cos dlbmcnts purrnettent d'avarict!r quu lus nematodes phytn- :..BIasitcs du sol., ut c!n particuliur I2ratylunctius. sufauneis, sont rusponsa- -?s au moins ;:n partic du 1'r:TfI.t pathogene observd. Cuci csl; cbnfirm6 -par! 'I*xpérience dlinoculotiun avec le nematode seul (tableau 4), Ln pathoghniu *'Jnc cspbce voisiiie, -l'retylcnchus bracliyrus, vis 5 vis du moïs a déjb été :d-!ontréo ou' IJiggrio (Cilwuncss, 1967 ; Egunjobi, 1974). I1 n'est ci?pundont :*r exclu quo, dans le sol, lus effets d'autres ocjcnts pathoc_:?rics vionnunt t'.!jouter h celui qui cst initialement dévoloppd por los nbmiitadcs. La pé'- -*!ration de ces agents sccondaires serait alors facilitbc par lus perfora- ' :"ns de lo couche curticalu dus rncincs;, qu~: I,rnt;ylenchus scl'iljrigis 'i -?tique pour cntrcr dans J.es rocinus. ilus uxp6:icnccs comp1bitinrkairl:s sonl: cours visant d'uno part b apprécier la présonco éventuolle d'outrus * :,>ts pnthoghn::s ct ijloutri: part évaluer lloctinn pattiogbnc do Praty1l:ni:lius 1:' :;ricis lorsqu'il ust rigourousemunt dépourvu du oont~iiriinantn. -

6 Au cours dc l'.!xpgrinuntation au laboratoirz, une seule dos trois espèces obsurvdos nur le taìrain, Pratylcnchus sefaonsis alr!st nnnifi,str!.. icn populations im~io;:taritcs. Loci pout s'expliquer de tluux 1'aGonu : OU biun lus conditions Qcologiqucs difiérontos Existant entre lo tci-rzin r:t le laboratoirc! ont conduit ;) uno sfi1::c;tiuii du cuttu L~s~J~cI.:~! ut (> UIIC: Bliiiii.niltiun di~s deux aut::us, ou bian la riichu dcologique du PratylLnchus suf'aurisis sui- lc, terrain osi; benucoup plus profonde quo calle qui est habitu::llumont attdntl: Lors des prélbvomonts do routine (horizon 0-25 CK). Ln consdciucncs on a Btabli dos élvvagcs puril'iés dos doux autres cspbces dans IC! but da déturminer leur évcntuolle action pathogbnc vio 3 V ~ G du wïs. Sensibilité du mai's Pur sp u ct iv us I3ratyluncIius sc~aonsis comme son nom 11iiidiquc ( S B F ~ ) o ét6 ddcouvert au SBnégal (Fortunur, 1973) où il est,r&pandu PartoUt du Flcuvo 5 la Casamancc. I1 ::st caractérisé par une grondo wgriétd d'tiot-:s : mais, m i l, sorgho, cotunnicr, soja d la possibilit6 d~ hurwiwi-ti!i und saison skche en dd:~ptont une Pornic anhydrobiotiquu. Iln lo trouvi! donc aussi bi::n dans los terrains pluviaux quu dons lus tzrrains.irrigulis. l'armi les moycns dc lutto cnwisngcr uxistunt la désinfection chimique du sol par lo i35lp ou d'mtrss furnitlants i la p,.ot[:ction illj i:iiui:i!ius stadas pr6cocos h 1'aLJr~ do ncrnat.icir!l:s c~r~dociidl.apiq!'~s (corbofuron, phunamiphos, etc..,) ; dus nnonduinonts orgariiqui,s cuiliin:: i'unîouisst>mont ds feuillos dc nccms (.:gurijohi, 13'75) ct r:npin la sbloccion do V,nr.iC.tbn i Rsistantas. 'Rustont 3 comparer 112s runtabilitgs dc ci's difiércnts Iiiuycris. Eli conclusion, 1' crfrjt ridfosti! d-!pratylcnchus sci'ao;isis sur 1L -.ni's i7t lo rumiide curatif siinpli7 constitué par'le traitcmant nu DJCP, i!ton- '.runt apras los C:IS du lrarachidc,. du soja, dcs plantes marnfehirus ot du + riz, l'int8rdt qu'il y aurzit b considérur CU Sénégal lis probl2:mas ds dd- -infection des suls.

7 T --. I -

8 j, TABLEAU 1 - lyssoi de t:.aituinunt ndinoticidc sur moïs 17ybricIc :;ondo : nomhic? do nénntndus oxtraits d3 '1 dm3 dr? sol ct 'i g di- rocincs. - Témoin - Trait 6 - LiOl 53ou ,?ac. -- :io I r:4 U tiac. :Ill1 IiilU, 7 1 Ilti 27 o!; G TABLEAU 2 - ;:ssoi do tr3itum:nt nématicido sur mn2s hyiirldu ':;und;: : rendunlents ;!n ; I : ] do poids frais por hcctnrl. Témoin non tr5ftc Trai té - 1.1o y on n o?, 15 16,C6 (xj Ecart typd 1,76 2,2'7 - n 6 6 i It

9 1.1o y c r i na ,650 9.EIOfl (.e écart type) (+!I,t6'j) ( ) (+I.ß60) (+/I.30 3) (- t j.uhk)j -. - I

10