E-newsletter Software

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E-newsletter Software"

Transcription

1 E-newsletter Software Numéro 1 - Juin 2011 Revenue recognition > SaaS > Nos publications > Contacts Stéphanie Ortega Tel : Nous avons le plaisir de vous présenter le premier numéro de la Newsletter Software de KPMG. Eric Lefebvre Tel : Dans la continuité des publications et des événements que nous organisons dans le secteur du Software, nous souhaitons diffuser à intervalles réguliers une Newsletter dédiée au Software permettant d aborder des thèmes d actualité business ou techniques ayant un impact important dans le secteur. Dans ce premier numéro, nous abordons deux sujets brûlants : le projet de norme internationale sur la reconnaissance du revenu et les enjeux comptables et financiers de l offre SaaS. Nous souhaitons que cette lettre puisse également permettre aux lecteurs de s exprimer sur les sujets présentés. Vous trouverez donc dans chaque Newsletter un ou deux témoignages d acteurs du Software. Nous vous souhaitons une bonne lecture! Stéphanie Ortega Associés KPMG Eric Lefebvre

2 Revenue recognition : une nouvelle norme comptable internationale à paraître en 2011 L IASB et le FASB ont publié en juin 2010 un projet commun de norme sur la reconnaissance des revenus visant à se substituer aux référentiels US Gaap et IFRS actuels («Exposure Draft Revenues from Contracts with Customers», «ED») et s appliquant à tous les secteurs d activités selon un modèle unique fondé sur le transfert de contrôle. Ce projet pourrait par conséquent impacter fortement certains secteurs, comme les technologies et plus particulièrement le logiciel. La norme finale devrait être publiée au début du quatrième trimestre Enjeux du nouveau modèle de reconnaissance du chiffre d affaires Le projet propose un modèle de reconnaissance en 5 étapes dont les enjeux sont actuellement débattus aux Boards suite aux remarques des parties prenantes sur l ED : 1. Identification du ou des contrats : cette première étape ne devrait pas avoir d incidence sur la pratique actuelle 2. Identification des obligations de prestations distinctes du contrat : suite aux réunions des Boards du premier trimestre 2011, une obligation de performance distincte serait identifiée si les rythmes de transfert de bien/service sont différents et le bien/service a une fonction distincte. 3. Détermination du prix du contrat : la prise en compte du risque client et de la valeur temps de l argent dans la détermination du revenu selon le projet initial est actuellement remise en cause par les Boards. 4. Allocation du prix du contrat aux différentes obligations de prestation : Le concept de «VSOE» (Vendor Specific Objective Evidence) n est pas repris dans le projet de norme et la méthode résiduelle serait abandonnée au profit d'une allocation directe sur la base d'un prix du marché. Cette étape est toujours en cours de discussion par les Boards. 5. Comptabilisation du revenu relatif à chaque obligation de prestation lorsque celle-ci est remplie : Cette notion de transfert continu, essentielle pour les services d intégration ou de développement des logiciels, n a pas été définie de manière détaillée dans le projet. Les Boards ont proposé au cours du 1er semestre 2011 des critères pour clarifier cette notion de transfert continu.

3 En savoir + Interview de Frédéric Dunod, Director of Financial Reporting, Dassault Systèmes sur son expérience des round tables En savoir + Calendrier d élaboration de la norme internationale sur les revenus Où en est le projet de norme? SaaS : un nouveau business model qui se rapproche de celui des opérateurs Le SaaS qui remporte actuellement un vif succès tant chez les purs players que chez les éditeurs classiques est un nouveau business model qui modifie les modes opératoires des éditeurs de logiciels et de leurs clients. Ce sont les raisons pour lesquelles nous nous sommes intéressés aux impacts financiers et comptables pour les éditeurs de logiciels qui peuvent se résumer de la façon suivante : 1. La reconnaissance du revenu : la prédominance de l étalement du chiffre d affaires 2. Les incidences sur le compte de résultat : une profitabilité pénalisée à court terme compte tenu du décalage entre charges et revenus 3. Les impacts sur le cash flow et les modes de financement : la nécessité d un fonds de roulement important au démarrage du contrat. 4. Les indicateurs de performance et de pilotage : des KPI spécifiques au SaaS visant à suivre la récurrence des revenus et la qualité de la relation clients. 5. L évaluation des éditeurs de software : une prime au SaaS. En savoir +

4 Les publications internationales de KPMG New on the Horizon - Revenue recognition for technology companies Août 2010 Cette publication vise à une meilleure compréhension des propositions de l Exposure Draft de juin 2010 sur le revenu (Revenue from Contracts with Customers), publié par l IASB et le FASB le 24 juin 2010, avec une attention particulière sur l impact potentiel sur les sociétés technologiques. Issues in Depth Revenue recognition - Septembre 2010 La norme de reconnaissance sur le revenu pourrait changer significativement selon les discussions en cours : un état des lieux vous est proposé dans ce document établi par KPMG LLP US Practice. The Application of IFRS: Technology companies Janvier 2011 Cette publication permet une meilleure compréhension du traitement des problématiques comptables dans les sociétés technologiques. KPMG vous propose ainsi des illustrations, une méthodologie et des informations quant à l application des normes internationales. A venir IFRS and Cloud Computing for Technology companies Cette publication a pour objectif de traiter des problèmes pratiques que pourraient rencontrer les sociétés technologiques dans l application des normes internationales (IFRS) relatives à leur offre de cloud computing. Elle inclut des discussions sur des éléments spécifiques, des guides interprétatifs et des exemples illustratifs qui permettent d élaborer et de clarifier l application pratique des normes pour les sociétés de Cloud et de Saas.

5 N'hésitez pas à nous contacter! Stéphanie et Eric seraient ravis d obtenir vos commentaires, idées ou réactions sur cette lettre à l adresse suivante : Espace abonnés : Abonner une relation professionnelle Changer ou mettre à jour vos coordonnées Se désabonner Politique de données nominatives Loi du 6 janvier 1978 modifiée "Informatique et Libertés" Pour exercer vos droits nous contacter par KPMG S.A., société anonyme d expertise comptable et de commissariat aux comptes en France, membre du réseau KPMG de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative ("KPMG International"), une entité de droit suisse. Tous droits réservés. KPMG Online Privacy Statement and Disclaimer

Synthèse de la réunion de l IASB du mois de Décembre 2013

Synthèse de la réunion de l IASB du mois de Décembre 2013 Synthèse de la réunion de l IASB du mois de Décembre 2013 Sommaire 1. Revue post-application de la norme IFRS 3 sur les regroupements d entreprises... 2 2. Mise en équivalence : part dans les variations

Plus en détail

Transition vers la nouvelle norme Revenu

Transition vers la nouvelle norme Revenu U.S. GAAP ET IFRS Transition vers la nouvelle norme Revenu Quelle est la meilleure option pour votre entreprise? Octobre 2014 kpmg.com Sommaire Quelle est la meilleure option pour votre entreprise? 1 1

Plus en détail

Le Cloud en France, les vrais chiffres

Le Cloud en France, les vrais chiffres Le Cloud en France, les vrais chiffres 21 mai 2013 Stéphanie Ortega, Associée Technologies KPMG Eric Lefebvre, Associé Technologie KPMG Croissance du chiffre d affaires des acteurs majeurs du Cloud sur

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

Sommaire. Le dilemme : consolidation sur une ligne ou évaluation de titres? Acquisition de titres MEE. Variations des «autres actifs nets»

Sommaire. Le dilemme : consolidation sur une ligne ou évaluation de titres? Acquisition de titres MEE. Variations des «autres actifs nets» Sommaire Le dilemme : consolidation sur une ligne ou évaluation de titres? Acquisition de titres MEE Variations des «autres actifs nets» Variations de pourcentages d intérêts Transactions réciproques Impôts

Plus en détail

Comptes et plans d épargne-logement

Comptes et plans d épargne-logement Page 1 of 6 Alerte Banques n 2 - avril 2006 ARCHIVES I IMPRIMER Comptes et plans d épargne-logement L avis du CNC relatif à la comptabilisation des CEL et PEL pose le principe suivant : les conséquences

Plus en détail

Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007

Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007 Bulletin d inscription Arrêté des Comptes IFRS ASSURANCES 2007 Pour tout mode de règlement, précisez le titre et la date de la conférence : Par chèque à l ordre des ECHOS FORMATION, société filiale des

Plus en détail

Le secteur bancaire confronté au défi FATCA. Juillet 2013. kpmg.fr

Le secteur bancaire confronté au défi FATCA. Juillet 2013. kpmg.fr Le secteur bancaire confronté au défi FATCA Juillet 2013 kpmg.fr 1 Le secteur bancaire confronté au défi FATCA Sommaire Contexte et enjeux opérationnels de la réglementation FATCA... 2 Cinq grands chantiers

Plus en détail

Bank Briefing n 2014-19 ARCHIVES

Bank Briefing n 2014-19 ARCHIVES Bank Briefing n 2014-19 ARCHIVES Vendredi 14 novembre 2014 Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au contrôle interne des entreprises du secteur de la banque, des services de paiement et des services d'investissement

Plus en détail

Présentation de la consolidation

Présentation de la consolidation Chapitre I Présentation de la consolidation Établir les comptes consolidés d un groupe consiste à présenter son patrimoine, sa situation financière et les résultats de l ensemble des entités qui le constituent

Plus en détail

Comptabilisation IFRS des engagements d assurance

Comptabilisation IFRS des engagements d assurance Comptabilisation IFRS des engagements d assurance Formation ERM de l Institut des Actuaires Paris, vendredi 25 septembre 2009 Pierre Thérond ptherond@galea-associes.eu http://www.galea-associes.eu Introduction

Plus en détail

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II Ces transparents sont fondés sur les conclusions préliminaires de l IASB telles qu elles ont été rendues publiques sur le site de l IASB. Le Board peut à tout

Plus en détail

Finance pour non financiers

Finance pour non financiers Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité,

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION

RÉUNION D INFORMATION RÉUNION D INFORMATION 1 Film CEGID A 30 ANS 2 CEGID A 30 ANS NAISSANCE D UNE START-UP LOGICIELS POUR LES EXPERTS COMPTABLES INTRODUCTION EN BOURSE NOUVEAUX LOGICIELS POUR LES ENTREPRISES ERP CROISSANCE

Plus en détail

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement?

Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Évolution du processus de normalisation en ce qui a trait à la présentation de l information financière Vivons-nous un changement d environnement? Le processus de normalisation de l IASB auparavant Proposition

Plus en détail

Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre

Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre 23 Mars 2011 Cloud Treasury 2.0? Quelques définitions Cloud Computing est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des traitements informatiques

Plus en détail

Actualités techniques PwC Décoder, anticiper, agir

Actualités techniques PwC Décoder, anticiper, agir www.pwc.fr Actualités techniques PwC Décoder, anticiper, agir Jeudi 12 mars 2015 Webcast Actualité technique Agenda Règles françaises Surcoûts liés à l'amiante : charges ou immobilisations? CICE : la créance

Plus en détail

ACCOUNTING CONSULTING MANAGEMENT Cabinet d Expertise Comptable et Fiscale Audit Conseils en Management et Finance Formations Recrutements

ACCOUNTING CONSULTING MANAGEMENT Cabinet d Expertise Comptable et Fiscale Audit Conseils en Management et Finance Formations Recrutements SESSION SPECIALE DE FORMATION SUR LES NOUVELLES REFORMES DU SYSTEME COMPTABLE OUEST AFRICAIN (SYSCOA) Le cabinet d expertise comptable ACM en collaboration avec le Cabinet d Intérim de Formation Recrutement

Plus en détail

Benchmark sur le processus de consolidation. Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012

Benchmark sur le processus de consolidation. Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012 Benchmark sur le processus de consolidation Analyse portant sur les sociétés du CAC 40 Décembre 2012 Introduction La communication financière est un enjeu majeur pour l ensemble des sociétés. La volonté

Plus en détail

Agir ensemble au cœur de la finance et de la gouvernance AUDIT & ADVISORY

Agir ensemble au cœur de la finance et de la gouvernance AUDIT & ADVISORY Agir ensemble au cœur de la finance et de la gouvernance AUDIT & ADVISORY KPMG en un regard Premier cabinet français d audit, d expertise et de conseil *, KPMG met à votre disposition un ensemble de compétences

Plus en détail

Transition aux nouvelles normes comptables : dernière ligne droite

Transition aux nouvelles normes comptables : dernière ligne droite PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE MISE À JOUR ANNUELLE 2010 Transition aux nouvelles normes comptables : dernière ligne droite Introduction Au cours de 2010, le Conseil des normes comptables («CNC»)

Plus en détail

Pourquoi signer votre Accord Entreprise Microsoft avec SHI?

Pourquoi signer votre Accord Entreprise Microsoft avec SHI? Pourquoi signer votre Accord Entreprise Microsoft avec SHI? Notre Mission Mission SHI : Un leader mondial du Logiciel Fournisseur global de produits, solutions informatiques et services (SSDI), leader

Plus en détail

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences»

Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» Formation «IFRS et US GAAP : points communs et divergences» REFERENCE : 108 1. Objectif général Comprendre les principales différences entre les IFRS et les US GAAP. Savoir identifier et retraiter les

Plus en détail

Norme comptable pour l assurance : trouver la bonne mesure

Norme comptable pour l assurance : trouver la bonne mesure Norme comptable pour l assurance : trouver la bonne mesure Denis Duverne et Antoine Lissowski Membres du CFO Forum Paris, le 25 juillet 2006 Sommaire Qui sommes-nous? Quelle est la finalité de la comptabilité?

Plus en détail

La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise.

La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise. STRATEGIES MANAGEMENT La dématérialisation : un incontournable pour le succès de votre entreprise. Quelle approche pragmatique adopter? KPMG ENTREPRISES 2008 KPMG S.A., société anonyme d'expertise comptable

Plus en détail

IFRS 15 Produits des contrats avec les clients. Impacts, défis et actions à entreprendre. Olivia Larmaraud Eric Dard

IFRS 15 Produits des contrats avec les clients. Impacts, défis et actions à entreprendre. Olivia Larmaraud Eric Dard IFRS 15 Produits des contrats avec les clients Impacts, défis et actions à entreprendre Olivia Larmaraud Eric Dard 10 juin 2014 Agenda Aperçu des principales dispositions d IFRS 15 Contexte Les 5 étapes

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

FAIR VALUE. FAS 157 et FAS 159, modalités de mise en oeuvre, état de l'art en normes IFRS et projet en cours (IASB). ****

FAIR VALUE. FAS 157 et FAS 159, modalités de mise en oeuvre, état de l'art en normes IFRS et projet en cours (IASB). **** FAIR VALUE FAS 157 et FAS 159, modalités de mise en oeuvre, état de l'art en normes IFRS et projet en cours (IASB). **** Vendredi 12 octobre 2007 Xavier Paper 1 Sommaire 1. Quelques constats sur la Juste

Plus en détail

QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET

QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET Workshop Agenda Perceptions et concepts de JV Les Normes internationales Approche des IFRS 7 - IFRS 9 - IFRS 13 Guide de Juste Valeur Exemple d application Confrontation

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Le nouveau cadre conceptuel de l IASB

Le nouveau cadre conceptuel de l IASB Le nouveau cadre conceptuel de l IASB La notion de cadre conceptuel en comptabilité nous est venue des Etats- Unis par la publication de six normes appelées SFAC : Statements of financial accounting concepts

Plus en détail

Une vision claire des IFRS

Une vision claire des IFRS Juillet 2014 Secteur de la distribution et du commerce de détail et de gros Une vision claire des IFRS Perspectives sectorielles sur IFRS 15 La nouvelle norme sur les produits des activités ordinaires

Plus en détail

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 février 2005 Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS Sans attendre la publication de ses comptes 2004 qui seront arrêtés par le Conseil

Plus en détail

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière Gestion et Finance Gestion et Finance GIP / MFP GIP / FMC Management financier d une entreprise pétrolière et gazière 10 Jours Approfondir ses connaissances en comptabilité pétrolière et s initier à l

Plus en détail

Advisory Insurance Intelligence

Advisory Insurance Intelligence Advisory Insurance Intelligence Lundi 17 septembre 2012 Sommaire : Réseaux sociaux : un trait d'union entre les assureurs et leurs clients? La transformation de la fonction finance des assureurs : un potentiel

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Une vision claire des IFRS

Une vision claire des IFRS Juillet 2014 Secteur des produits industriels Une vision claire des IFRS Perspectives sectorielles sur IFRS 15 La nouvelle norme sur les produits des activités ordinaires pourrait avoir des répercussions

Plus en détail

Les constats. Notre approche. Notre méthodologie

Les constats. Notre approche. Notre méthodologie corruption investigationdefraude forensic Les constats Les conséquences pénales et financières des actes de corruption peuvent être particulièrement lourdes pour les dirigeants, tant pour les infractions

Plus en détail

IMPULSE CONSULTING Ltd

IMPULSE CONSULTING Ltd IMPULSE CONSULTING Ltd Accélère votre Efficience Octobre 2012 Accélère votre l Efficience Impulse Consulting apporte son savoir-faire dans l amélioration de l EBIT en appliquant une allocation de ressources

Plus en détail

Introduction à la comptabilité financière

Introduction à la comptabilité financière PARTIE 1 Introduction à la comptabilité financière Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 D une approche patrimoniale et juridique à une approche économique et financière... 3 Les tableaux de synthèse

Plus en détail

Société ontarienne d assurance-dépôts

Société ontarienne d assurance-dépôts Société ontarienne d assurance-dépôts Gestion des risques liés aux technologies de l information : Rôle des conseils d administration et des comités d audit DAVID FLORIO, CPA, CA IT, PCI QSA, CRMA PARTNER,

Plus en détail

Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes

Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes Principales options retenues et incidences sur la présentation des comptes 5 e édition - Décembre 2011 kpmg.fr 4

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

Business Emergency Solutions (Team)

Business Emergency Solutions (Team) Business Emergency Solutions (Team) Situations non conformes kpmg.fr Des situations de plus en plus complexes et délicates dans des environnements souvent dégradés Les entreprises doivent de plus en plus

Plus en détail

Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011

Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011 Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2015 de l Observatoire L Edition 2015 est la 6ème édition

Plus en détail

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing

Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Générer des leads avec les nouveaux contenus marketing Conférence du 20 nov 2010 Agenda Les enjeux du contenu Définir sa stratégie de contenu marketing Les nouveaux canaux de diffusion Retours d expérience

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val O Val Operational Value JSI Groupe 2, rue Troyon 92310 Sèvres 1 AGENDA 1. QUI SOMMES-NOUS? 2. NOS OFFRES 3. UNE ORGANISATION COMMERCIALE DÉDIÉE À NOS CLIENTS 4. O VAL : OPERATIONAL

Plus en détail

FINANCIAL SERVICES. Séminaire GIPS Association Suisse des Banquiers Credit Suisse Forum 9 Novembre 2006 Yvan Mermod

FINANCIAL SERVICES. Séminaire GIPS Association Suisse des Banquiers Credit Suisse Forum 9 Novembre 2006 Yvan Mermod FINANCIAL SERVICES Initiatives GIPS: Nouvelle Gouvernance, Structure et Statut des «Guidance Statements» Séminaire GIPS Association Suisse des Banquiers Credit Suisse Forum 9 Novembre 2006 Yvan Mermod

Plus en détail

DDH Pierre Casanova Chun-Chun Garbit

DDH Pierre Casanova Chun-Chun Garbit Combien vaut mon Entreprise? Pierre Casanova Chun-Chun Garbit Introduction Organisation Une structure créée fin 2004 sur Marseille, après 10 ans d expérience chez General Electric, basée sur un fort réseau

Plus en détail

Rapport financier semestriel 2015

Rapport financier semestriel 2015 5 NETGEM RAPPORT FINANCIER Rapport financier semestriel 2015 NETGEM Société anonyme au capital de 8.242.444,4 Siège social : 10 avenue de l Arche, 92400 Courbevoie, France Tél : 01 55 62 55 62 Fax : 01

Plus en détail

Distinctions et classements

Distinctions et classements Distinctions et classements Satisfaire ses clients est la priorité de CGI. Grâce à une approche cohérente, disciplinée et responsable en matière de prestation de services, CGI réalise ses projets dans

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales

Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales Fort de 300 collaborateurs, primexis accompagne des groupes et filiales d entreprises

Plus en détail

La Franchise participative. Filière Franchise & Réseaux

La Franchise participative. Filière Franchise & Réseaux La Franchise participative Filière Franchise & Réseaux 2015 La Franchise Participative Le franchiseur détient des parts dans la société franchisée (jusqu à 50%) Cependant, il doit se limiter à une participation

Plus en détail

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Executive summary Dans un contexte concurrentiel croissant, une situation

Plus en détail

Contrats de concession de service public : la comptabilisation chez le concessionnaire et chez le concédant (I)

Contrats de concession de service public : la comptabilisation chez le concessionnaire et chez le concédant (I) Contrats de concession de service public : la comptabilisation chez le concessionnaire et chez le concédant (I) 22 Résumé de l article Pour la comptabilisation chez le concessionnaire, des dispositions

Plus en détail

Participants table ronde. Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education. Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge

Participants table ronde. Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education. Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge Participants table ronde Florence Durand, Directrice Centrale Paris Executive Education Renaud Daussy Directeur Commercial Global Knowledge Participants table ronde François Xavier Marquis Directeur Général

Plus en détail

Acquisitions d entreprises : traitement des actifs incorporels en IFRS

Acquisitions d entreprises : traitement des actifs incorporels en IFRS Acquisitions d entreprises : traitement des actifs incorporels en IFRS CONFERENCE IMA DU 5 AVRIL 2006 Jean-Pierre COLLE et Raphaël JACQUEMARD Associés KPMG 1 Introduction Jusqu à une période récente et

Plus en détail

Artisans et entreprises du bâtiment

Artisans et entreprises du bâtiment Artisans et entreprises du bâtiment Vous accompagner tout au long de vos projets Expertise comptable & conseil Artisans et entreprises du bâtiment - Vous accompagner tout au long de vos projets Gérer votre

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Audit Committee Institute Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Le comité d audit joue un rôle de plus en plus important dans l orientation et l exécution des travaux de l audit

Plus en détail

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Mercredi 16 mai 2012 Sommaire : Introduction > Un premier trimestre 2012 impacté par des éléments exceptionnels > Une dynamique commerciale

Plus en détail

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action Paris, le 29 février 2012 En millions d euros (1) 31.12.2011 31.12.2010 variation Chiffre

Plus en détail

LE BILAN D UNE BANQUE

LE BILAN D UNE BANQUE Il est composé de 14 chapitres : Organisation des états financiers IFRS Trésorerie et opérations interbancaires Crédits à la clientèle Dépôts de la clientèle Activités sur titres Dettes représentées par

Plus en détail

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL

Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole EXPERTISE COMPTABLE & CONSEIL Vous accompagner dans la gestion et les projets de votre exploitation agricole KPMG accompagne

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

Revue postapplication (PiR) d IFRS 3. Avril 2014

Revue postapplication (PiR) d IFRS 3. Avril 2014 Revue postapplication (PiR) d IFRS 3 Avril 2014 1 L objectif des PiR Contexte et agenda Objectif : S assurer que les normes / interprétations ne posent pas de difficulté significative ou de coût inattendu

Plus en détail

Observatoire des Investissements Internationaux dans les

Observatoire des Investissements Internationaux dans les Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2014 Principales Métropoles M Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2014 de l Observatoire L Edition 2014 est la 5ème édition

Plus en détail

www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises

www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises PwC Offre de services Transactions Présentation générale Le pôle Transactions de PwC Maroc en collaboration

Plus en détail

IT Advisory. Notre offre de services. kpmg.fr

IT Advisory. Notre offre de services. kpmg.fr IT Advisory Notre offre de services kpmg.fr La course au progrès technologique est permanente. Au-delà des effets de mode, nous traversons une époque de changements très rapides. Jamais le renouvellement

Plus en détail

2013 Principales Métropoles

2013 Principales Métropoles Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2013 Principales Métropoles Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2013 de l Observatoire L Edition 2013 est la 4ème édition

Plus en détail

LES QUATRE SECRETS D UN BUSINESS OPEN SOURCE RÉUSSI. Rodrigue Le Gall CSO and co-founder

LES QUATRE SECRETS D UN BUSINESS OPEN SOURCE RÉUSSI. Rodrigue Le Gall CSO and co-founder LES QUATRE SECRETS D UN BUSINESS OPEN SOURCE RÉUSSI Rodrigue Le Gall CSO and co-founder LEXIQUE Quelques abus de langages inévitables BPM = Business Process Management Bonita = Bonita Open Solution Process

Plus en détail

Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise

Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise GESTION DES RETRAITES Le financement des retraites: une problématique clé de la finance d entreprise Ces dernières années, la gestion du risque liée au poids des retraites a pris une place de plus en plus

Plus en détail

Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence

Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence Rapport intermédiaire du premier semestre 2015: Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence 1.01.- 30.06.2014 1.01.- 30.06.2015 Variation Chiffre d affaires

Plus en détail

Exercice 2005. Mesdames, Messieurs,

Exercice 2005. Mesdames, Messieurs, SQLI Société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance Au capital social de 1.332.339,15Euros Siège social : Immeuble Le Pressenssé 268, avenue du Président Wilson 93200 La Plaine Saint-Denis RCS

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

Banking Business Consulting SYNTHESE SUR LES ENJEUX LIES A LA MISE EN PLACE DE FATCA. 1 P a g e. 1. Objectif de FATCA

Banking Business Consulting SYNTHESE SUR LES ENJEUX LIES A LA MISE EN PLACE DE FATCA. 1 P a g e. 1. Objectif de FATCA 1. Objectif de FATCA En mars 2010, le Sénat américain a adopté la loi "Foreign Account Tax Compliance Act" aux termes de laquelle les établissements financiers et les fonds étrangers sont appelés à collaborer

Plus en détail

Une vision claire des IFRS

Une vision claire des IFRS Juillet 2014 Secteur des produits de consommation Une vision claire des IFRS Perspectives sectorielles sur IFRS 15 La nouvelle norme sur les produits des activités ordinaires pourrait avoir des répercussions

Plus en détail

Simplification du résultat par action

Simplification du résultat par action Août 2008 EXPOSÉ-SONDAGE Simplification du résultat par action Propositions de modification de IAS 33 Date limite de réception des commentaires : 5 décembre 2008 Simplifying Earnings per Share (an exposure

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance

«Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance «Action 2016» : le plan d actions stratégique d AREVA pour améliorer sa performance Présentation détaillée du plan «Action 2016» le mardi 13 décembre 2011 Perspectives financières : o Pertes opérationnelles

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE

ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE ACCOMPAGNEMENT VERS LE CLOUD COMPUTING BIENVENUE 16 mai 2014 ANIMATEURS OPTIM Ressources/OPTANCE management Yves COUGOUILLE Olivier BARBELET BABOLAT Jean-Marc ZIMMERMANN COMAXESS groupe QUADIX Patrick

Plus en détail

Regroupements d entreprises : points communs et différences entre les IFRS et le CRC 99-02 1

Regroupements d entreprises : points communs et différences entre les IFRS et le CRC 99-02 1 Regroupements d entreprises : points communs et différences entre les IFRS et le CRC 99-02 1 Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les comptes consolidés des groupes français non

Plus en détail

Comparaison des IFRS aux PCGR canadiens Aperçu

Comparaison des IFRS aux PCGR canadiens Aperçu Comparaison des IFRS aux PCGR canadiens Aperçu Troisième édition (2010) KPMG AU CANADA Comparaison des IFRS aux PCGR canadiens Aperçu Troisième édition (2010) Gestion de la transition aux IFRS Le Conseil

Plus en détail

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux

Le Petit. Compta. Les notions clés en 21 fiches. Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Le Petit 2014 Compta Les notions clés en 21 fiches Charles-Édouard Godard Séverine Godard Patrick Pinteaux Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ABS : Autres biens et services AGO : Assemblée

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

PLAN STATISTIQUE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Définitions

PLAN STATISTIQUE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Définitions PLAN STATISTIQUE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Définitions Juillet 2014 N/Réf. : 930.01 Le Groupement des assureurs automobiles agit à titre d agence autorisée par l Autorité des marchés financiers. Ce document

Plus en détail

OPÉRATIONS DE CESSION

OPÉRATIONS DE CESSION OPÉRATIONS DE CESSION Anticipation des difficultés de mise en œuvre de la norme IFRS 5 «Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées» Paris le 23/09/2014 Sandra Dujardin Antoine

Plus en détail

Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes

Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes REAL ESTATE Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes Principales options retenues et incidences sur la présentation des comptes 4ème édition - Décembre 2010

Plus en détail

Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing?

Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing? Soutenance MUST 2014 28/04/2014 Pourquoi et comment pour les éditeurs de logiciels français faire évoluer leur business model traditionnel grâce au cloud computing? Participant : Gilles d Arpa Tuteur:

Plus en détail

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis Cloud Computing: de la technologie à l usage final Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis ADOPTION DU CLOUD COMPUTING Craintes, moteurs, attentes et

Plus en détail

Une offre sur mesure d'information financière consolidée. Expertise Conseil

Une offre sur mesure d'information financière consolidée. Expertise Conseil Une offre sur mesure d'information financière consolidée Expertise Conseil 1 Vos enjeux Les groupes internalisant la fonction consolidation / reporting peuvent faire face à des imprévus nécessitant d'intégrer

Plus en détail

Solvabilité II : Vers une approche globale et cohérente de la solvabilité

Solvabilité II : Vers une approche globale et cohérente de la solvabilité FINANCIAL SERVICES Solvabilité II : Vers une approche globale et cohérente de la solvabilité Des principes à la mise en oeuvre KPMG AUDIT SOMMAIRE Contexte et enjeux du projet Solvabilité II Les objectifs

Plus en détail

Pleins feux sur les IFRS

Pleins feux sur les IFRS Bureau mondial des IFRS Août 2010 Pleins feux sur les IFRS L IASB publie un exposé-sondage sur la comptabilisation des contrats de location Table des matières La proposition Champ d application Comptabilisation

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Pourquoi la France est-elle le pays à privilégier pour s implanter en Europe? * La France est l une des grandes économies de la zone euro : Deuxième

Plus en détail