La norme environnementale ISO 14001

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La norme environnementale ISO 14001"

Transcription

1 La norme environnementale ISO 14001

2 La norme environnementale ISO Application à une usine de plats cuisinés :

3 Présentation de l activité : Les produits élaborés crus et surgelés : les viandes farcies, les légumes farcis (tomates, pommes de terre, choux etc.), les brochettes Les produits élaborés cuits et surgelés : les cordons-bleu, les croque-monsieur, les nuggets à base de viandes ou de légumes, les viandes panées Les plats cuisinés sous-vides, pasteurisés et réfrigérés : la paëlla, le couscous, les tajines etc.

4 Le site de production en quelques chiffres : 340 salariés dont 25 intérimaires en moyenne ; 250 t de produits finis environ par semaine (soit environ repas par jour) ; le site couvre une superficie de m 2 dont m 2 de bâtiments.

5 L infrastructure du site de production : des équipements de production : zones de réception des matières premières, cuisine, atelier d élaboration, ateliers de conditionnement, zones d expédition ; des équipements annexes : compresseurs frigorifiques, condenseurs évaporatifs, compresseurs d air, chaudières, groupes électrogènes etc. 1 station d épuration ; 1 déchetterie avec tri sélectif.

6 C est aussi, des impacts sur l environnement : Des consommations annuelles : Électricité : 12,5 millions de kw (consommation de 4000 foyers de 4 personnes /an hors chauffage) Gaz naturel : 8 millions de kw ; Eau : m 3 d eau (consommation 650 foyers de 4 personnes / an)

7 C est aussi, des impacts sur l environnement : Des rejets annuels : Déchets : 1250 t (déchets équivalent à une ville de 3500 habitants) ; Taux de recyclage : 75% ; Effluents : pollution équivalente à équivalents habitants.

8 Les certifications : Qualité : ISO 9001 (V. 2000) depuis juin 2004 Environnement : ISO depuis février 2005

9 Motivations de l entreprise par rapport à la certification ISO : Garantir la préservation de l environnement ; Assurer l amélioration continue de notre organisation en matière d environnement ; Faire reconnaître notre système de management environnemental par un organisme indépendant.

10 Les principales exigences de l ISO : Définir une politique environnementale ; Identifier les aspects environnementaux de nos activités et ceux qui ont un impact significatif sur l environnement ; S assurer que les exigences légales sont identifiées et prises en compte ; Mettre en place un système de management environnemental ; Vérifier que le système de management fonctionne et s améliore.

11 Les objectifs environnementaux pour l année 2007 : Garantir la conformité de nos effluents dans le milieu naturel ; Diminuer notre consommation de gaz ; Poursuivre le tri sélectif de nos déchets.

12 Consommation de gaz sur le site de Pontivy : Répartition de la consommation de gaz (données 2004) : 25 % : production d eau chaude utilisée pour le lavage des équipements ; 75 % : production de vapeur utilisée pour la cuisson des produits (fours, cellules de cuisson, autoclaves )

13 Réduction de la consommation de gaz sur le site de Pontivy : 1ère phase : 2005 réduction de gaz pour la production d eau chaude 2nde phase : 2008 réduction de la consommation de gaz pour la production de vapeur

14 Installation de production d eau chaude

15 Équipement de production d eau chaude :

16 Bilan énergie gaz pour la production d eau chaude : Énergie annuelle (MWh) Eau chaude (énergie théorique) Récupération stériflow Récupération chaleur sur désurchauffe + huile SDM7 Compteur Thermigaz (énergie réelle)

17 Récupération calories sur stériflow

18 Récupération calories sur désurchauffe

19 Récupération calories sur refroidissement circuit huile

20 Échangeur secondaire : garantir une eau recyclée de qualité sanitaire

21 Amortissement des investissements / économie de gaz pour la production d eau chaude : Gain annuel estimé Coût ballon récupération Coût récupération chaleur groupe froid Coût échangeur eau / eau pour avoir une qualité sanitaire Retour sur investissement ans

22 2nde phase : réduction de la consommation de gaz pour la production de vapeur Installation d une nouvelle chaudière à gaz en 2008 : Récupération d énergie sur les fumées ; Brûleurs modulants.

23 2nde phase : réduction de la consommation de gaz pour la production de vapeur Gains estimés sur la consommation : 5% ( / an) Retour sur investissement / récupération d énergie sur les fumées : 1 an 1/2

24 Eau appoint 55 C Sortie Vapeur Fumées 130 C Retour condensats Bâche alimentaire 90 C Injection Vapeur (Contrôle t Bâche) Eau 90 C Air comburant (Pris en haut de chaufferie) Ballon de revaporisation des purges 250 C Economiseur 130 C Purge déconcentration Chaudière Rejet vers égout Brûleur modulant

25 Production / recyclage de déchets 1ère phase : réduction des déchets à la source 2nde phase : tri sélectif des déchets et recyclage

26 Production / tri des déchets

27 Production / tri des déchets

28 Production / recyclage de déchets Tonnes Production de déchets Au premier semestre 2007, 1 tonne de produits finis génère 70Kg de déchets.

29 Production / recyclage de déchets Taux de recyclage des déchets % Au premier semestre 2007, le taux de recyclage des déchets est de 75 %

30 Production / recyclage des déchets Coût annuel de traitement des déchets : environ / an Postes positifs : traitement des cartons, de l huile de frittage Postes négatifs : traitement des DIB, des déchets organiques de catégories 2 et 3 (refus de fabrication) ; des déchets organiques comme les DASRI (450 / mois)

31 Production / recyclage de déchets Projets pour l horizon : Récupération des graisses de flottation à l entrée de la station d épuration : valorisation possible de ces graisses en biocarburant ; Méthanisation des déchets de catégorie 3 (aujourd hui ces déchets sont incinérés).

32 Apports de l ISO dans la démarche environnementale Inculque une dynamique d amélioration continue ; Oblige à réaliser et tenir à jour une analyse environnementale : identification systématique des impacts environnementaux de l activité sur le milieu naturel ; Oblige à réaliser une veille réglementaire et à réaliser des audits de conformité du site de production par rapport à cette réglementation.

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache COGEMA Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache Roger FANTON Chef des services QSSE Directeur Adjoint Journées SFRP, les 17 et 18 novembre 2005 COGEMA L'énergie, cœur

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

Le management de l énergie au service de la performance énergétique

Le management de l énergie au service de la performance énergétique Le management de l énergie au service de la performance énergétique Hubert F ORTIN Responsable maintenance et travaux neufs Responsable SMé H ubert.fortin@fr.lnpf.com Lactalis Nestlé Ultra F rais L AVA

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION Le Centre de Valorisation des Déchets NOIDANS-LE-FERROUX SYTEVOM Lieu dit «Les Fougères» 70 130 NOIDANS LE FEROUX Tél : 03.84.76.93.00 Fax : 03.84.76.39.00 www.sytevom.org sytevom@orange.fr

Plus en détail

FAVI Le Laiton Injecté

FAVI Le Laiton Injecté FAVI Le Laiton Injecté SOMMAIRE Lettre d adhésion et de soutien Présentation de l entreprise Politique QSE-DD de l entreprise Principes illustrés & Actions menées Lettre d adhésion et de soutien Présentation

Plus en détail

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier.

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier. Le Centre de Tri Le Centre de Tri a pour but de trier les emballages par types de matériaux (acier, aluminium, plastique, carton et papier) avant leur reprise par des industriels qui en assurent le recyclage.

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder + Autonome et connecté + Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER pour recycler la chaleur des eaux usées grises + Compact et prêt à raccorder BIOFLUIDES Un acteur historique du traitement de l eau Créée

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL

Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL Thierry QUIQUANDON TERREAL 1 TERREAL : Présentation du groupe TERREAL: Fournit des solutions globales pour l enveloppe

Plus en détail

DE CHALEUR 2010 & DE FROID EN UTILISANT UNE ENERGIE RENOUVELABLE

DE CHALEUR 2010 & DE FROID EN UTILISANT UNE ENERGIE RENOUVELABLE Sur la base d une étude lancer par le SIAV sur son territoire qui aboutira en juin/juillet 2010 sur la récupération d énergie dans les tuyaux d assainissement Avec pour OBJECTIF de CRÉER des RESEAUX DE

Plus en détail

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Table des matières

Plus en détail

Économie d énergie et méthanisation Fromagerie Des Basques. Sommaire: Collaborateurs: Gheorghe Mihalache, ing., Ph.D Atis Technologies

Économie d énergie et méthanisation Fromagerie Des Basques. Sommaire: Collaborateurs: Gheorghe Mihalache, ing., Ph.D Atis Technologies Économie d énergie et méthanisation Fromagerie Des Basques Gheorghe Mihalache, ing., Ph.D Atis Technologies Sommaire: Collaborateurs: Description site et étendu projet Bref aperçu de la fabrication du

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC CENTRALE A CYCLE COMBINE DE TAHADDART

ROYAUME DU MAROC CENTRALE A CYCLE COMBINE DE TAHADDART ROYAUME DU MAROC CENTRALE A CYCLE COMBINE DE TAHADDART DESCRIPTION DU PROJET UN PROJET, UNE LOCALITÉ L Office National de l Electricité a lancé le projet de réalisation de la centrale à cycle combiné de

Plus en détail

Énergies renouvelables. 10 employés. Boucher/ Charcutier

Énergies renouvelables. 10 employés. Boucher/ Charcutier Page1 REBUFFE SARL Contact : 21 rue Bouchevreau 53300 Ambrières les M. Gilles REBUFFE Vallées Dirigeant : 02 43 04 92 44 02 43 04 92 44 : 06 03 98 04 17 : 10 employés Boucher/ Charcutier Date de création

Plus en détail

Société Industrielle Laitière du Léon (SILL)

Société Industrielle Laitière du Léon (SILL) Retour d expérience sur la démarche ISO Société Industrielle Laitière du Léon (SILL) 1 Plan Introduction - Présentation de l entreprise 1) Historique / motivations 2) Méthode de déploiement 3) Résultats,

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé.

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Mercredi 14 octobre 2015, 13 h 35 14 h 20 Espace Congrès: Rio de Janeiro 3 +11 TWh cumac générés depuis 2013 +100

Plus en détail

L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS

L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS L audit énergétique en industrie Bureau d études GIRUS Quelques chiffres GIRUS est une société SAS au capital de 1.500.000 détenu à 100% par ses cadres et dirigeants. GIRUS est indépendante de tout groupe

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Présentation des démarches d économies d énergies

Présentation des démarches d économies d énergies Présentation des démarches d économies s Behr France Intervenant : Pascal RENOTTE Responsable Services Techniques Généraux et de l entreprise BEHR France 2 LE GROUPE BEHR Groupe d origine allemande, fondé

Plus en détail

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet :

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : www.becsa.fr La consommation électrique Le cycle frigorifique

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

PRESERVER LES ECOSYSTEMES ET LA BIODIVERSITE Action 1 : Sélection de filières respectueuses de l environnement et de la biodiversité

PRESERVER LES ECOSYSTEMES ET LA BIODIVERSITE Action 1 : Sélection de filières respectueuses de l environnement et de la biodiversité Jean-Marie DESOINDRE Responsable SE 05 55 08 30 03 Je soussigné, J-Marie DESOINDRE, autorise les Fabricants de Biscuits et Gâteaux de France à utiliser sur le site Internet www.biscuitsgateaux.com les

Plus en détail

LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES

LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES 1 introduction 2 la notion de complexe cuisine 3 le principe de la marche en avant 4 les différentes zones de travail Etude de cas de synthèse 1. introduction

Plus en détail

Les meilleures pratiques en efficacité énergétique dans le secteur alimentaire et agroalimentaire

Les meilleures pratiques en efficacité énergétique dans le secteur alimentaire et agroalimentaire Les meilleures pratiques en efficacité énergétique dans le secteur alimentaire et agroalimentaire Marzouk Benali marzouk.benali@nrcan.gc.ca (450) 652-5533 Le retour du gros bon sen$ en agroalimentaire

Plus en détail

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION Olivier ROBERT Responsable Qualité, Sécurité, Environnement de la société ENERTHERM Vice Président de CLIMAFORT Plan de la présentation : Introduction : L utilisation

Plus en détail

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Table des Matières A. Utilisations de la vapeur et terminologie Chaleur latente,chaleur sensible La boucle vapeur Le prix de la vapeur B. Optimisation de

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Babcock Wanson Bienvenue L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie BABCOCK WANSON INTERNATIONAL L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Le Groupe

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

Énergies renouvelables. 150 salariés. Production et vente d aliments pour animaux de compagnie

Énergies renouvelables. 150 salariés. Production et vente d aliments pour animaux de compagnie Date de création : 14/01/2009 ATM Date de mise à jour : 11/03/2010 Version n 03 Rédacteur : Allan LEVASSORT : ZAE de Jumelles «Les Gâts» 49160 LONGUE : 02 41 40 78 00 : 02 41 40 78 02 : sbr@atmhery.com

Plus en détail

Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets

Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets La récupération de chaleur fatale, une source d énergie compétitive pour l industrie et les collectivités Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets Daniel CAPPE - Vice-président

Plus en détail

Inventaire du gisement régional des énergies fatales perdues du Nord pas de Calais

Inventaire du gisement régional des énergies fatales perdues du Nord pas de Calais Inventaire du gisement régional des énergies fatales perdues du Nord pas de Calais Environord 12 juin 2012 Jean-luc Brulin e-mail : jean-luc.brulin@ademe.fr ADEME Direction Régionale Nord pas de Calais

Plus en détail

Mise en place du modèle de distribution des repas:

Mise en place du modèle de distribution des repas: Mise en place du modèle de distribution des repas: INFLUENCE DU CHOIX ENTRE LAVERIE CENTRALISEE OU EN OFFICE DE SOINS Christian MARIN CHRU LILLE Un constat : Des modèles multiples de production et d allotissement

Plus en détail

I. Etapes du service et procédés utilisés

I. Etapes du service et procédés utilisés I. Etapes du service et procédés utilisés Réception des vêtements Détachage des vêtements Nettoyage à sec des vêtements Lavage des vêtements Essorage des vêtements Séchage des vêtements Repassage des vêtements

Plus en détail

Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre 2009-2012

Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre 2009-2012 Saunier Duval Eau Chaude Chauffage Industrie 17 rue de la Petite Baratte B.P. 41535 44315 NANTES Cedex 03 France Tel : 02 40 68 10 10 Fax : 02 40 68 10 53 Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre 2009-2012

Plus en détail

Clean Tuesday 2014. Les solutions économiques et écologiques du gaz naturel

Clean Tuesday 2014. Les solutions économiques et écologiques du gaz naturel Clean Tuesday 2014 Les solutions économiques et écologiques du gaz naturel 16 Av. des Châteaupieds 92500 Rueil-Malmaison - France www.arionic.com - Tel: +33(0)1 41 42 36 81 Notre société Une société novatrice

Plus en détail

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le 29 octobre 2015 De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le site KEM ONE de Balan a installé deux nouvelles chaudières de production de

Plus en détail

SOMMAIRE. REVILLON CHOCOLATIER Le Coteau (42) Analyse comparative production Chaufferie Vapeur

SOMMAIRE. REVILLON CHOCOLATIER Le Coteau (42) Analyse comparative production Chaufferie Vapeur SOMMAIRE 11... IINSSTALLATIIONSS ACTUELLESS... 2 22... PERFORMANCESS ACTUELLESS... 11 22...11. Ennrreeggi iisst trreemeennt tss... 11 22...22. Reennddeemeennt tss eet t vvaal lleeuurrss ccaarraacct téérri

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

Tableau d'identification des équipements et systèmes

Tableau d'identification des équipements et systèmes 30 x 80 mm VENTILATION (SYSTÈMES) pour l'alimentation et le retour) d'alimentation et 1 ventilateur de retour dans la même unité) d'alimentation et 1 ventilateur d'évacuation dans la même unité) d'alimentation)

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON

Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON Sommaire Présentation de la société Pompes SALMSON Salmson et l Environnement Salmson et la gestion des déchets Organisation Répartition des déchets

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT

DOSSIER THEMATIQUE. Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay. La station d épuration Acantia d Annonay NOVEMBRE 2013 CONTACT Certification ISO 14001 de la station d épuration d Annonay DOSSIER THEMATIQUE NOVEMBRE 2013 La station d épuration Acantia d Annonay certifiée ISO 14001 CONTACT Lyonnaise des Eaux Provence / SDEI Florian

Plus en détail

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT 1 2 3 4 5 DEFINITION DES EQUIPEMENTS AQUATIQUES Cet espace aqualudique sports-loisirs

Plus en détail

Etude des possibilités de remplacement de la source centralisée d énergie du campus Valrose

Etude des possibilités de remplacement de la source centralisée d énergie du campus Valrose Etude des possibilités de remplacement de la source centralisée d énergie du campus Valrose 1.Présentation du sujet 2.Etat des lieux 3.Les solutions de remplacement retenues I Présenta9on du sujet d étude

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins Antonin Bouchard, ing., D.E.S.S. Directeur associé, exploitation & redéploiement 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: M. Vincent Lacouline OBJECTIFS

Plus en détail

L EAU SOURCE DE VALEUR DANS VOTRE PROCESS

L EAU SOURCE DE VALEUR DANS VOTRE PROCESS L EAU SOURCE DE VALEUR DANS VOTRE PROCESS Pour répondre aux besoins de chaque industriel Intégration d une démarche de développement durable pour réduire les consommations en eau et en énergie? Besoin

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

DEMANDE D ATTESTATION

DEMANDE D ATTESTATION NOTICE FORMULAIRE EXPLICATIVE CEB-2 DEMANDE D ATTESTATION POUR INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D ENERGIE I.B.G.E Département «Primes Energie» Gulledelle 100 1200 Bruxelles Tél : 02/775.75.75 Email : info@bruxellesenvironnement.be

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation

CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation CREDIT AGRICOLE et le financement de la filière méthanisation Page 1 EXPO BIOGAZ 2013 1 LE CREDIT AGRICOLE ET LA METHANISATION 2 RETOUR D EXPERIENCE: UN PROJET DE METHANISATION A LA FERME Page 2 EXPO BIOGAZ

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable GAMME EAU CHAUDE SANITAIRE 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu à 70% d économie

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées Thématiques ADEME - PUCA «Pr b Equipements Energétiques du BâtimentB Optimisation d une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Objectifs

Plus en détail

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Présentation de Thierry DJAHEL, Schneider Electric Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 En chiffres 35

Plus en détail

Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique

Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique Valorisation du potentiel des déchets ménagers et assimilés et des déchets d activité économique Séminaire anniversaire Caen, le 22 novembre 2013. Présentée par Dominique Plumail, Hier voués à l élimination,

Plus en détail

Le thermoréseau. l énergie de votre confort par la valorisation des déchets

Le thermoréseau. l énergie de votre confort par la valorisation des déchets Le thermoréseau l énergie de votre confort par la valorisation des déchets Le chauffage à distance est fiable Pensez à long SATOM UN immense chauffage central Le chauffage à distance utilise l énergie

Plus en détail

Stage d accompagnement à la. diagnostic d atelier

Stage d accompagnement à la. diagnostic d atelier Stage d accompagnement à la mise en place du BTSA STA : diagnostic d atelier 1 - QU EST CE QU UN UN DIAGNOSTIC? POURQUOI UN DIAGNOSTIC? En médecine Définitions Identification des maladies. Les méthodes

Plus en détail

VALEO SYSTEME THERMIQUE. Bilan des émissions de GES et synthèse des actions

VALEO SYSTEME THERMIQUE. Bilan des émissions de GES et synthèse des actions Bilan des émissions de GES et synthèse des actions Planning d intervention Du 10/07/2012 VALEO Système thermique 9, rue du colonel charbonneaux 51057 Reims Votre interlocuteur CONSULTANT MEUNIER Damien

Plus en détail

L énergie dans les établissements scolaires. Des marges de progrès réelles pour les lycées

L énergie dans les établissements scolaires. Des marges de progrès réelles pour les lycées L énergie dans les établissements scolaires Des marges de progrès réelles pour les lycées L énergie dans les établissements scolaires L énergie dans les établissements scolaires Éteignez votre ordinateur

Plus en détail

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 1 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. - DESCRIPTION DU SITE. - BILAN DES MESURES DEPUIS

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment

La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment Documentations ressources: HAGER; KONNEX; G.LEROY LPO G BAUMONT Sommaire Problématique; Les exigences de l électricien envers la RT 2012

Plus en détail

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser?

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Green morning 11 septembre 2014 Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Panorama des gisements d'économies d'énergies possibles en IAA Olivier GUILLEMOT POLENN www.polenn.com Eléments de contexte

Plus en détail

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Site de Battelle 23 mars 2007 André Künzi et team SIG Page -1- Les thèmes 1 L environnement actuel 2 Besoins à couvrir à Genève 3 Stratégie

Plus en détail

www.suez-environnement.fr/innovation-2/ Toute notre énergie pour économiser les vôtres

www.suez-environnement.fr/innovation-2/ Toute notre énergie pour économiser les vôtres www.suez-environnement.fr/innovation-2/ pour économiser les vôtres Résoudre l équation énergie de l eau et des déchets Gilles BIDEUX Direction Ingénierie Environnementale Lyonnaise des Eaux LE CHALLENGE

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France

Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France SOPAVE Société Anonyme créée en 1986 Filiale du groupe belge UMICORE Deux métiers complémentaires : RECYCLAGEdes films en polyéthylène ET TRANSFORMATION

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique. Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23. Email : info@genetec.be Http://www.genetec.

GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique. Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23. Email : info@genetec.be Http://www.genetec. DRYER GENETEC Séchage de produits alimentaires à basse température GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23 Email : info@genetec.be Http://www.genetec.be

Plus en détail

La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux

La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux Présente une nouvelle technologie La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux IAA Industries pharmaceutiques et cosmétiques

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

Performance énergétique en agro-industrie

Performance énergétique en agro-industrie FICHE EXEMPLE ACCOMPAGNEMENT Performance énergétique en agro-industrie 5 entreprises représentant 9 sites de production ont participé en 2013 à l accompagnement proposé par Alsace Qualité et soutenu par

Plus en détail

Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements

Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements Jacques Buchet Département Technologie en charge des Journées CEREN de l Énergie Emmanuel Coulon Directeur Papeco Adrien

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE JM Préavis n 15 30 mars 2005 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant une demande de crédit d investissement de fr. 443'000.- pour le remplacement

Plus en détail

Chaudière MURALE gaz condensation

Chaudière MURALE gaz condensation chaudières murales gaz Idra Condens Chaudière MURALE gaz condensation Technologie CONDENSATION haut rendement de 109,3% Confort SANITAIRE sur mesure Idra Condens Idra Condens System IdraEco Condens Micro

Plus en détail

FICHES BONNES PRATIQUES

FICHES BONNES PRATIQUES REF : 7270 - novembre 2011 Secteur tertiaire, industriel et agricole FICHES BONNES PRATIQUES ÉNERGÉTIQUES EN ENTREPRISE ar application 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 S par application

Plus en détail

Annexe 1. Classes de propreté

Annexe 1. Classes de propreté Annexes Sommaire Annexe 1. Classes de propreté... 3 Annexe 2. Propositions du parking... 4 Annexe 3. Maintenance... 6 Annexe 4. Résumé de l ancien guide maintenance... 9 Annexe 5. Préparation des documents

Plus en détail

Présentation du site Valréna

Présentation du site Valréna SITOM SUD GARD Présentation du site Valréna Présentation du SITOM Sud Gard Créé en 1997 et comptant actuellement 81 communes, le syndicat prend en charge le traitement et la valorisation des déchets ménagers.

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

Notre solution : Souplesse des systèmes

Notre solution : Souplesse des systèmes Projet d efficacité énergétique Notre solution : Souplesse des systèmes et équipements efficaces! par Daniel Bussière, ing. 1 Objectifs du projet Atteindre les objectifs de réduction fixés par le ministère

Plus en détail

La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif

La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif Charles-Emile HUBERT GDF SUEZ - Direction de la Recherche et de l'innovation - CRIGEN Février 2011 Cogénération, mini-cogénération,

Plus en détail

L énergie dans les industries agro-alimentaires. Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations

L énergie dans les industries agro-alimentaires. Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations L énergie dans les industries agro-alimentaires Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations Tableau de bord énergétique - Systèmes de comptage La mise en place

Plus en détail