CODAP 2010, Divisions 1, 2 et 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CODAP 2010, Divisions 1, 2 et 3"

Transcription

1 CODAP 2010, Divisions 1, 2 et 3 Alain Bonnefoy (SNCT, France Gérard Perraudin (SNCT, France RESUME Cette nouvelle édition des Divisions 1 et 2 du CODAP propose de nombreuses évolutions qui tiennent compte d une part du retour d expérience des utilisateurs et d autre part des évolutions techniques les plus récentes ainsi que, dans le cadre européen, des dernières interprétations réglementaires. La Partie Généralités offre notamment la possibilité de réaliser des équipements de catégorie de risque élevée sans contrôles non destructifs hormis les contrôles visuels. Dans cette même partie, des recommandations relatives à l application du code dans le cadre de la réglementation russe ont été introduites. Pour la Partie Matériaux, en complément aux mises à jour liées aux évolutions normatives, le code sera fourni avec une banque de données matériaux, développée en collaboration avec le CETIM, permettant d accéder à l ensemble des caractéristiques mécaniques des produits. La Partie Conception et calculs a été aussi complétée et développée. Notamment, deux nouveaux chapitres ont été ajoutées, l un permettant de prendre en compte pour les piquages, en supplément à la pression, les efforts extérieurs, l autre introduit la conception par analyse sur la base des modes de défaillance (DBA). Les Parties Fabrication d une part et Contrôles Essais Inspection ont aussi fait l objet de nombreuses mises à jour, en particuliers l Annexe FA1 concernant les assemblages soudés dans l optique d une homogénéisation de l ensemble des codes du SNCT ou encore l ensemble des Annexes relatives aux contrôles afin de prendre en compte les dernières évolutions en la matière (Radiographie, Radiographie numérique,tofd,, Phased array, Emission acoustique ). Enfin, faisant suite et complément indispensable aux Divisions 1 & 2 du CODAP, une nouvelle Division 3 a été crée avec pour objet de proposer des recommandations concernant le suivi en service et la maintenance de ces équipements. Ces recommandations sont destinées d une part aux Exploitants et d autre part aux Constructeurs intervenants sur les équipements et sont organisées selon le plan suivant : Partie G - Généralités spécifiant notamment le domaine d application des présentes recommandations, Partie M Matériaux, Partie SI - Inspection - Aptitude au service décrivant les inspections recommandées ainsi que les critères d interprétation des résultats de ces inspections, Partie RE - Réparations des appareils, Partie MO - Modifications des appareils, Partie F - Fabrication et Montage définissant les exigences techniques relatives aux interventions sur les appareils, Partie CE - Contrôles - Essais - Inspection après réparations ou modifications.

2

3 CODAP Division 1 et Division 2 Généralités En Division 2, pour les appareils soumis aux exigences de la réglementation européenne, contenant un produit du groupe 1 ou du groupe 2 et dont la pression maximale admissible en service est inférieure ou égale à 4 bar, les exigences relatives aux contrôles non destructifs ont été réduites de manière drastique sous réserve du produit PS.V ( bar.l), des matériaux constitutifs de l appareil (groupes 1.1 et 8.1) et de l application de mesures compensatoires portant notamment sur le coefficient de soudure (0,7), la contrainte nominale de calcul (0,9 f 1 ) et le contrôle visuel de l appareil (Figures 1a & 1b). Des aménagements similaires ont été introduits pour les appareils contenant un produit du groupe 2 et dont la pression maximale admissible en service supérieure à 4 bar reste toutefois inférieure ou égale à 20 bar (Figure 1c). Figures 1a, 1b et 1c

4 Toujours en Division 2 uniquement, pour les appareils soumis aux exigences de la réglementation européenne, il est possible désormais d utiliser un coefficient de sécurité réduit sur la résistance à la traction : f + 1 t R p0,2 Rm = MIN ; 1,5 1,875 sous réserve toutefois d appliquer différentes mesures compensatoires relatives aux matériaux mis en œuvre (nuances, composition chimique, certificat), aux dispositions constructives retenues (assemblages à pleine pénétration ), à l analyse à la fatigue et aux contrôles non destructifs. En complément, les contraintes nominales de calcul relatives à la boulonnerie ont été revues et adaptées en fonction de la méthode de calcul employée (Taylor Forge, NF EN 1591) ou du type d application à laquelle la boulonnerie est destinée (ancrages ). Enfin, d une part, l Annexe GA6 définissant les modalités d application du CODAP dans le cadre de la réglementation chinoise à été mise à jour compte tenu de l évolution de cette réglementation (Figure 2) et d autre part une Annexe GA7 a été introduite, annexe définissant les modalités d application du CODAP dans le cadre de la réglementation russe (Figure 3). Figure 2 Figure 3

5 Matériaux Compte tenu de l évolution régulière des normes relatives aux matériaux, l ensemble des tableaux relatifs aux nuances recommandées au titre de cette nouvelle édition a été mis à jour et complété tant en ce qui concerne les normes européennes harmonisées qu en ce qui concerne les normes ASTM/ASME faisant l objet des exigences complémentaires de l Annexe MA6 (Figures 4a & 4b). A ce titre ont été notamment introduits les projets d AEM relatives au Titane et Alliages de titane. De plus, cet ensemble a été complété par une section relative aux matériaux destinés au supportage des appareils (Figure 5). Figure 4a Figure 4b Figure 5 En complément à ces mises à jour, les annexes de la Partie Matériaux ont été restructurées et complétées, notamment l Annexe MA2 relative à la prévention des risques de rupture fragile.

6 Conception et calculs En dehors de différents compléments destinés à expliciter plus clairement différentes règles (Section C4 : Pression Extérieure, Section C6 : Assemblages à brides Modalités d application de la norme NF EN 1591, C7 : Echangeurs tubulaires, Section C9 : Charges extérieures autre que la pression Embases de jupe (Figure 6) ), deux ensembles de nouvelles règles ont été introduits. Le premier est une méthode alternative de dimensionnement de certaines ouvertures qui permet la prise en compte des efforts appliqués aux tubulures des piquages (Figure 7), le second concerne la vérification de la résistance par analyse directe des modes de défaillance (DBA : Design By Analysis). Figure 6 Figure 7

7 Cette nouvelle approche, plus générale, est introduite en alternative aux règles d analyse des contraintes et consiste à utiliser, pour chaque mode de défaillance à couvrir, une méthode de calcul spécifique : recherche du chargement limite pour la déformation excessive, vérification de l'accomodation, pour la déformation progressive. Les calculs nécessaires à l application de ces méthodes doivent être effectués dans le domaine élastoplastique. Le comportement des matériaux est simplifié au modèle élastique parfaitement plastique. L'analyse porte sur les déformations et non plus sur les contraintes. Elle offre en outre une méthode d'analyse de la défaillance par instabilité (flambement), ce que ne permet pas l'analyse des contraintes. A noter que ces règles procèdent d'une logique de prise en compte des chargements homogène avec celle instituée par les Eurocodes de Construction Métallique (normes EN 1993), en faisant appel à la notion de pondération des charges. Dans le CODAP, les coefficients correspondants ont été fixés de manière à conduire à des marges de sécurité homogènes avec celles qui prévalent dans le reste de la Partie Calcul du Code (Figures 8, 9 et 10). Figure 8 Figure 9 Figure 10

8 Fabrication La Partie Fabrication du CODAP a fait l objet de différentes améliorations (règles relatives au cintrage à froid ou à chaud des tubes, les traitements thermiques,...) et a été complètée par des dispositions relative à la qualification des opérateurs de dudgeonnage. Par ailleurs l Annexe FA1 relative aux assemblages soudés à été mise à jour et complétée en particulier par les différents types d assemblages de double enveloppe (Figure 11). Figure 11 D autre part, cette partie a été complétée par une annexe (FA2) concernant la soudabilité des aciers, annexe proposant différentes recommandations portant sur la soudabilité proprement dite (carbone équivalent, risques de fissuration à froid ou à chaud, énergie de soudage, préchauffage ) mais aussi sur les produits d apport en fonction du procédé utilisé (Figure 12). Figure 12

9 Deux autres annexes ont aussi été complétées. L Annexe FA3 (Figure 13)) d une part qui précise dorénavant certaines dispositions relatives à la qualification des modes opératoires de soudage et l Annexe FA4 dans laquelle les dernières fiches d interprétation des normes NF EN 287 et NF EN ISO approuvées par le groupe de travail SNCT / AQUAP ont été introduites (Figures 14 et 15). Enfin l Annexe FA7 à été ajoutée, annexe qui propose une méthode permettant d évaluer, pour les aciers non alliés ou faiblement alliés, l évolution des caractéristiques mécaniques d un assemblage soudé soumis à un traitement thermique de détensionnement (paramètre d Hollomon-Jaffé) Figure 13 Figure 14 Figure 15

10 Contrôles Essais - Inspection La Section Contrôles a été mise à jour et complétée notamment (Annexe CEA1) en fonction des modifications apportées à l Annexe FA1 ainsi que les annexes relatives aux méthodes de contrôle. A cet égard deux nouvelles possibilités ont été introduites ; d une part le contrôle par radiographie numérisée avec plaques-images au phosphore et d autre part le contrôle ultrasonore par traducteur multiéléments (Figure 16). Figure 16 Les exigences relatives aux essais et notamment aux essais de résistance ont été précisées. En particulier, pour les appareils exploités dans le domaine du fluage une détermination de la pression d épreuve est proposée, détermination qui s appuie sur la valeur extrapolée de la contrainte nominale de calcul définie pour les situations normales de service sans fluage. Les valeurs extrapolées sont fournies pour les aciers concernés en Annexe de la Partie Contrôles Essais Inspection.

11 CODAP Division 3 Structure de la Division 3 du CODAP Partie G - Généralités spécifiant notamment le domaine d application des présentes recommandations, Partie SI - Inspection - Aptitude au service décrivant les inspections recommandées ainsi que les critères d interprétation des résultats de ces inspections, Partie RE - Réparations des appareils définissant les exigences relatives aux réparations des appareils, Partie MO - Modifications des appareils définissant les exigences relatives aux modifications des appareils, Partie F - Fabrication et Montage définissant les exigences techniques relatives aux interventions sur les appareils, Partie CE Contrôles Essais - Inspection définissant les exigences relatives aux contrôles et aux essais après réparations ou modifications. Partie G Généralités La Partie G Généralités spécifie le domaine d application de ces recommandations notamment dans les deux Annexes GA4 et GA5 : Annexe GA4 Appareils implantés et exploités sur le territoire français Appareils non soumis aux exigences de la réglementation française relative à l exploitation des équipements sous pression. Annexe GA5 Appareils implantés et exploités sur le territoire français Appareils soumis aux exigences de la réglementation française relative à l exploitation des équipements sous pression. Ces deux annexes spécifient les dispositions réglementaires définissant en particulier : leurs champs d application respectifs (Figure 17), les conditions d installation et d exploitation des appareils concernés, la documentation nécessaire relative à ces appareils (Dossier descriptif de l appareil, Dossier d exploitation de l appareil ), lorsqu il y a lieu, les exigences relatives aux inspections réglementaires, lorsqu il y a lieu, les exigences relatives à la déclaration de mise en service, ainsi que les dispositions principales relatives aux interventions éventuelles sur les appareils (interventions, réparations et modifications).

12 Figure 17

13 Partie M Matériaux Cette Partie, lorsque nécessaire, propose différentes possibilités d identifier les matériaux mis en œuvre (Figure 18) initialement et, le cas échéant, permettant de définir les matériaux utilisables dans le cadre d une réparation ou d une modification. Figure 18

14 Partie SI Inspection - Aptitude au service Dans cette Partie les principaux modes d endommagement envisagés sont décrits en liaison avec les conditions de service, les matériaux mis en œuvre et le type d équipement considéré : Endommagements par perte d épaisseur uniforme ou localisée : Corrosion galvanique, Corrosion atmosphérique, Corrosion sous isolation, Corrosion par l eau de refroidissement, Corrosion par le dioxyde de carbone, Corrosion microbiologique, Corrosion par le sol, Corrosion caustique, Corrosion à haute température (Oxydation, Sulfuration, Carburation, Décarburation, Metal Dusting,...), Corrosion sous contrainte, Erosioncorrosion. Endommagements métallurgiques (Fragilisation Graphitisation & Sphéroïdisation ) (Figure 19). Endommagement par fluage et sous contrainte. Endommagement par fatigue thermique ou mécanique. Endommagements dus à l influence du milieu environnant.... Figure 19 Ces informations sont complétées par des recommandations quant aux moyens à utiliser pour détecter ces endommagements (moyens de mesure) et pour en évaluer la nocivité (critères) (Figure 20) Figure 20 Enfin, en compléments aux exigences réglementaires, cette division, suggère des périodicités d inspection en fonction des différents modes d endommagement.

15 Partie RE - Réparations des appareils, Cette partie décrit les exigences relatives aux interventions envisageables sur un appareil, interventions rendues nécessaires suite à l évaluation de son aptitude au service réalisée après inspection et permettant de poursuivre son exploitation dans des conditions de sécurité acceptables. Dans cette partie la conception initiale de l appareil reste inchangée. Il en est de même pour les conditions d exploitation de l appareil (produit, conditions de service ) qui doivent être conformes aux exigences de la notice d instruction et les conditions environnementales (vent, séisme...) ainsi que pour les exigences réglementaires. Toutes les réparations décrites dans la présente partie qui devront par ailleurs être couvertes par le plan d inspection de l appareil sont des réparations permanentes et doivent faire l objet des contrôles et, le cas échéant d essais, définis en Partie CE de cette nouvelle Division. Partie MO - Modifications des appareils, Cette partie décrit les exigences relatives aux interventions envisageables sur un appareil, interventions rendues nécessaires suite à la modification de la conception, des conditions d exploitation, des conditions environnementales ou encore des exigences réglementaires conduisant à des conditions d étude plus sévères. Les modifications couvertes par la présente partie sont les suivantes : Modification de la conception de l appareil. Modification des conditions d exploitation : Changement de produit ou changement des conditions d exploitation (pression, température, corrosivité, fréquences et/ou vitesses de remplissage /vidange ). Modification d une ou plusieurs conditions environnementales : Vent, séisme Modification des exigences réglementaires. Toutes les modifications décrites dans cette partie sont des modifications permanentes et devront être couvertes par le plan d inspection de l appareil. Partie F - Fabrication et Montage Les règles de cette partie sont similaires à celles relatives aux appareils neufs mais adaptées aux conditions initiales de fabrication (tolérances, qualification de modes opératoires.) Partie CE Contrôles Essais - Inspection après réparations ou modifications. Les contrôles et essais requis par cette partie portent uniquement sur les composants ayant fait l objet de l intervention et sur les travaux correspondants et comme pour la Partie Fabrication sont similaires à celles relatives aux appareils neufs et adaptées aux conditions initiales de fabrication et/ou aux modifications réalisées et tiennent compte des éventuelles exigences réglementaires.

Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique

Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique COVAP 2003 Code de Construction des Générateurs de vapeur, d eau surchauffée et à fluide thermique Révision Mars 2004 Révision Mai 2004 SYNDICAT NATIONAL DE LA CHAUDRONNERIE, TOLERIE ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

CODRES Division 1. Code de Construction des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux

CODRES Division 1. Code de Construction des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux CODRES Edition 2007 Division 1 Code de Construction des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux Préface à la Division 1 de l Edition 2007 du CODRES Sur la base des travaux réalisés sous la responsabilité

Plus en détail

Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES

Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES Sommaire de la Division 1 de l édition 2007 du CODRES PARTIE G GÉNÉRALITÉS 1 SECTION G1 OBJET DE LA DIVISION 1 DU CODRES 2007 1 SECTION G2 DOMAINE D APPLICATION 1 G2.1 Pressions d étude (Voir GA1.3) 2

Plus en détail

Contraintes issues de l application de la DESP ou de l ESPN

Contraintes issues de l application de la DESP ou de l ESPN Contraintes issues de l application de la DESP ou de l ESPN Journée technique AFIAP 14 mai 2013 Sébastien GRILLON Introduction Point de vue d un fabricant sur : Les contraintes liées à l application des

Plus en détail

APTITUDE AU SERVICE. Martin RICHEZ GEMER 2014

APTITUDE AU SERVICE. Martin RICHEZ GEMER 2014 APTITUDE AU SERVICE Martin RICHEZ GEMER 2014 PLAN 1. Introduction 2. Informations nécessaires pour l application de ces méthodes 3. API 579-1/ASME FFS-1 Fitness for service 4. ASME PCC-2 - Repair of Pressure

Plus en détail

et ses différents jalons

et ses différents jalons La vérification v finale et ses différents jalons Auteur : F. LASCROUX / AQUAP Journée technique AFIAP du 10 octobre 2006 Vérification réglementaire finale après fabrication et intervention sur équipements

Plus en détail

LE TRANSPORT DU GAZ NATUREL PAR GAZODUC. Fiabilité des canalisations haute pression. Rémi Batisse

LE TRANSPORT DU GAZ NATUREL PAR GAZODUC. Fiabilité des canalisations haute pression. Rémi Batisse Médiathèque GDF SUEZ /CHARLES STUDIO LE TRANSPORT DU GAZ NATUREL PAR GAZODUC Fiabilité des canalisations haute pression Rémi Batisse remi.batisse@gdfsuez.com 18 novembre 2010 Plan de l exposé Une très

Plus en détail

Cahier technique professionnel. Dispositions spécifiques applicables aux équipements sous pression de gaz et de vapeur soumis à l'action de la flamme

Cahier technique professionnel. Dispositions spécifiques applicables aux équipements sous pression de gaz et de vapeur soumis à l'action de la flamme A.F.I.A.P. Association française des ingénieurs en appareils à pression Cahier technique professionnel Dispositions spécifiques applicables aux équipements sous pression de gaz et de vapeur soumis à l'action

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

CODAP. Code de Construction des Appareils à Pression non soumis à l action de la flamme

CODAP. Code de Construction des Appareils à Pression non soumis à l action de la flamme Edition 2015 CODAP Division 1 Division 2 ion! Nouvelle Edit t en ligne Exclusivemen Code de Construction des Appareils à Pression non soumis à l action de la flamme Nouveau! Divisions 1&2 rement vendues

Plus en détail

RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ

RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ Amiante page 22 Utiliser des échafaudages de pied 10068 - page 23 Monter et démonter des échafaudages de pied de type multidirectionnels 10085 - page 23 Monter et démonter des échafaudages

Plus en détail

Cahier technique professionnel. Dispositions spécifiques applicables aux équipements à paroi vitrifiée

Cahier technique professionnel. Dispositions spécifiques applicables aux équipements à paroi vitrifiée A.F.I.A.P. Association française des ingénieurs en appareils à pression Cahier technique professionnel Dispositions spécifiques applicables aux équipements à paroi vitrifiée Edition février 2005 Pour tout

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

Conseils en Ingénierie mécanique

Conseils en Ingénierie mécanique Conseils en Ingénierie mécanique contact@solsi-cad.fr +33 (0)3 87 60 34 49 CONCEVOIR OPTIMISER Metz INNOVER VALIDER Historique 1985 1992 1996 2003 2013 2014 Solsi : Calculs des Structures - FEA Création

Plus en détail

ACTUALISATION ET APPROBATION DU DOCUMENT. Ce document comporte 33 pages. Document AQUAP 02-01

ACTUALISATION ET APPROBATION DU DOCUMENT. Ce document comporte 33 pages. Document AQUAP 02-01 apave groupe 191, rue de Vaugirard - 75015 Paris tél. 01 45 66 99 44 - télécopie 01 45 67 90 47 bureau veritas 17, bis Place des Reflets La Défense 2. 92400 Courbevoie tél. 01 42 91 52 91 - télécopie 01

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE PROFESSIONNEL CYLINDRES YANKEES ET FRICTIONNEURS

CAHIER TECHNIQUE PROFESSIONNEL CYLINDRES YANKEES ET FRICTIONNEURS Annexe 5 - Pages : 1 / 6 CAHIER TECHNIQUE PROFESSIONNEL CYLINDRES YANKEES ET FRICTIONNEURS Annexe 5 Guide de Décembre 2010 Annexe 5 - Pages : 2 / 6 SOMMAIRE 1. Tronc Commun...3 2. d Exploitation...4 3.

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

Prescriptions techniques

Prescriptions techniques Prescriptions techniques Application du décret n 2004-555 du 15 juin 2004 relatif aux prescriptions techniques applicables aux canalisations et raccordements des installations de transport, de distribution

Plus en détail

LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES

LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES CONGRÈS MATÉRIAUX 2014 Colloque 6 «Corrosion, vieillissement, durabilité, endommagement» LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES Une méthode non destructive pour contrôler le vieillissement et l endommagement

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

D022751/01 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

D022751/01 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. D022751/01 ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 3 octobre 2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 3 octobre

Plus en détail

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 2 Le soudage Assemblage de plusieurs éléments suite à la fusion obtenue

Plus en détail

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951 déclaration de performance Page 1 / 6 0432 Produit: Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Fabricant: Lieu de production: Ontop B.V. Oude Veerseweg 23 4332 SH Middelburg

Plus en détail

La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint

La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint Journée AIAP-22 ai 2007 L étanchéité des assemblages non permanents 1 Sommaire Introduction 1- Présentation de la méthode

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 12/03/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Equipier(ère) autonome de production industrielle

Plus en détail

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION EQUIPEMENTS SOUS PRESSION GENERATEUR DE VAPEUR TYPE HA 54X - BRULEUR GAZ PRODUCTION HORAIRE : 3000 kg / vapeur PRESSION MAXIMALE (admissible) EN SERVICE : 14 bars EXTINCTEUR A EAU AVEC ADDITIF : FS9 EV

Plus en détail

PLAN GENERAL. Sigles VOLUME "A" : GENERALITES A VOLUME "B" : MATERIELS DE NIVEAU 1 B VOLUME "C" : MATERIELS DE NIVEAU 2 C

PLAN GENERAL. Sigles VOLUME A : GENERALITES A VOLUME B : MATERIELS DE NIVEAU 1 B VOLUME C : MATERIELS DE NIVEAU 2 C RCC-M - Edition 2012 - Modificatif Mars 2014 PLAN GENERAL TOME I - MATERIELS DES ILOTS NUCLEAIRE Sigles VOLUME "A" : GENERALITES A VOLUME "B" : MATERIELS DE NIVEAU 1 B VOLUME "C" : MATERIELS DE NIVEAU

Plus en détail

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 But: permettre un mouvement relatif de la base par rapport au sol réduction du déplacement imposé du

Plus en détail

BEP Maintenance des produits et équipements industriels. Annexe I a. Référentiel des activités professionnelles. Page 4 sur 45

BEP Maintenance des produits et équipements industriels. Annexe I a. Référentiel des activités professionnelles. Page 4 sur 45 Annexe I a Référentiel des activités professionnelles Page 4 sur 45 Présentation Le diplôme du brevet d études professionnelles «Maintenance des produits et équipements industriels» (MPEI) valide un ensemble

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Drains et matériaux de drainage

Drains et matériaux de drainage CHAPITRE 11 Drains et matériaux de drainage 11.1 INTRODUCTION Les drains agricoles peuvent être fabriqués avec différent matériaux tels que la terre cuite, le ciment et plus récemment en matières thermoplastiques

Plus en détail

NORME CAMEROUNAISE NC 235 : 2005 06

NORME CAMEROUNAISE NC 235 : 2005 06 NC 235 : 2005 06 REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON Paix Travail Patrie Peace Work Fatherland ========= ========= MINISTERE DE L INDUSTRIE, DES MINES ET DU MINISTRY OF INDUSTRY, MINES AND DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Sommaire 1. INTRODUCTION...4 2. RECOMMANDATIONS DE L ASN POUR L APPLICATION DE L ARRETE RELATIF AUX EQUIPEMENTS SOUS PRESSION NUCLEAIRES...

Sommaire 1. INTRODUCTION...4 2. RECOMMANDATIONS DE L ASN POUR L APPLICATION DE L ARRETE RELATIF AUX EQUIPEMENTS SOUS PRESSION NUCLEAIRES... Préambule La collection des guides de l ASN regroupe les documents à destination des professionnels intéressés par la réglementation en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection (exploitants, utilisateurs

Plus en détail

Soudeuse en tuyauterie (haute pression)

Soudeuse en tuyauterie (haute pression) Soudeuse en tuyauterie (haute pression) Le plan de formation des apprentissages (soudeuse en tuyauterie (haute pression)) Les tâches de l occupation de soudeuse en tuyauterie (haute pression) Tâche

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round.

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. 1 Objet La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. Le système complet comprend les éléments suivants: Panneaux Poteaux Accessoires tels que fixations

Plus en détail

Contrôle des soudures

Contrôle des soudures DESTINATAIRES : Ingénieurs responsables des structures en DT Ingénieurs et techniciens du Service de la conception et du Service de l entretien de la Direction des structures DATE : Le 4 juin 2009 OBJET

Plus en détail

CONFORT ET SECURITE AMELIORES

CONFORT ET SECURITE AMELIORES GRUES A TOUR : CONFORT ET SECURITE AMELIORES AVEC LA NOUVELLE NORME EUROPEENNE EN 14439 La norme EN 14439 : 2006 sur la «sécurité des grues à tour» a été développée en collaboration avec des experts afin

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE : BT120023 INDICE 0 NOM DU PROCEDE : COUVERTURES EN CLIMAT DE MONTAGNE TYPE DE PROCEDE : DOUBLE TOITURE

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz 941.241 du 19 mars 2006 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 5, al. 2, 8, al.

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE HYDRAULIQUE

MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE HYDRAULIQUE CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT Organisme certificateur mandaté par AFNOR Certification 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F - 77447 MARNE LA VALLEE CEDE 2 www.cstb.fr MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT Avis Technique 14/14-2017 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1499*V1 Tubes en PE-RT Système de canalisations en PE-RT PE-RT piping system PE-RT Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

Edition 2009 CODRES. Division 2 Recommandations pour la Maintenance des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux

Edition 2009 CODRES. Division 2 Recommandations pour la Maintenance des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux Edition 2009 CODRES Division 2 Recommandations pour la Maintenance des Réservoirs de Stockage Cylindriques Verticaux Responsabilité Œuvre collective, cette nouvelle édition du CODRES a été élaborée avec

Plus en détail

CONTEXTE ET REFERENCES REGLEMENTAIRES...6

CONTEXTE ET REFERENCES REGLEMENTAIRES...6 Préambule La collection des guides de l ASN regroupe les documents à destination des professionnels intéressés par la réglementation en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection (exploitants, utilisateurs

Plus en détail

INTRODUCTION 9 LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 1. GÉNÉR ALITÉS 12. 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12

INTRODUCTION 9 LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 1. GÉNÉR ALITÉS 12. 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12 PART_PRESENTATION:Presentation_laquage_1-8 23/04/09 10:46 Page 4 4 INTRODUCTION 9 PARTIE I LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 11 1. GÉNÉR ALITÉS 12 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12 1.1.1.

Plus en détail

CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES CONTRÔLES NON DESTRUCTIFS ESSAIS MÉCANIQUES INSPECTIONS GARANTIR L INTÉGRITÉ DE VOS INSTALLATIONS INDUSTRIELLES CSI IDENTIFIE ET MET EN ŒUVRE LES MEILLEURES TECHNIQUES DE CONTRÔLES ADAPTÉES À VOS BESOINS

Plus en détail

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux Assemblage des métaux La fonction principale d un assemblage est de transmettre correctement des efforts qui peuvent être très importants et qui sont le plus généralement statiques ou quasi-statiques (actions

Plus en détail

Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001

Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001 Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001. Organisme désigné par le ministère chargé de l industrie par décision du 22 août 2001 DDC/72/B011778-D1 Compteurs d eau

Plus en détail

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité.

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 PERFORMANCE DANS TOUTES CONDITIONS. Les ingénieurs et les installateurs

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE EDMS 335727 D 2 Rev.2 Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION 1 BASE JURIDIQUE Le présent Code est publié

Plus en détail

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Collection en cours de formation en baccalaur at professionnel fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Repère à l attention des établissements de la voie professionnelle Repères pédagogiquescontrôle

Plus en détail

H1301 - Inspection de conformité

H1301 - Inspection de conformité Appellations (Industrie - Support / Maintenance) Inspecteur / Inspectrice de contrôle de conformité Technicien / Technicienne de contrôle de conformité Définition Réalise des inspections et des vérifications

Plus en détail

Spécification Technique

Spécification Technique Lignes de contact en 3 kv et 25 kv~ Support - Accessoires Spécification Technique Caténaire type R3 mixte Direction Infrastructure Service Courants forts Division I-I.42 Ce document entre en vigueur à

Plus en détail

PIECES MOULEES EN ACIER

PIECES MOULEES EN ACIER ST 012 Indice S Application Ferroviaire Spécification Technique PIECES MOULEES EN ACIER Édition de décembre 2003 Éditée par le département qualité fournisseurs EVOLUTIONS DU DOCUMENT indice Motifs des

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques mi ni s t èr e Éducati on nat i on al e REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques SERVICE DES FORMATIONS SOUS DIRECTION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE

SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE «Lorsqu'il vous faut la meilleure expertise» SOUDURE TUYAUTERIE CHAUDRONNERIE CONSTRUCTION METALIQUE ETUDE ET CONCEPTION ASSISTANCE FORMATION ECHAFAUDAGE 1 SOMMAIRE 1. Profil...3 2. Activités.....5 Soudure...6

Plus en détail

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES ACTIVITES : Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1

CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1 CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1 SOMMAIRE Historique Contexte réglementaire Situation actuelle Enjeux du CDC Contenu du

Plus en détail

Offre de formation à destination des écoles

Offre de formation à destination des écoles 7110 Houdeng-Goegnies 064/ 230 400 Offre de formation à destination des écoles Mécanique M1 ACTUATEURS EN AUTOMOBILE 1 jour M2 CAPTEURS EN AUTOMOBILE 1 jour M3 CLIMATISATION DE BASE 1 jour M4 COMMON RAIL

Plus en détail

H1301 - Inspection de conformité

H1301 - Inspection de conformité Appellations Inspecteur / Inspectrice de conformité d'ascenseurs Inspecteur / Inspectrice de conformité de matériel Inspecteur / Inspectrice de conformité d'équipements sous pression Inspecteur / Inspectrice

Plus en détail

RAPPORT D'ESSAIS N FH 13 00 04

RAPPORT D'ESSAIS N FH 13 00 04 Pôle européen de sécurité CNPP-Vernon DPMES - Laboratoire Electronique Incendie Route de la Chapelle Réanville CD 64 CS 22265 F 27950 SAINT MARCEL Téléphone 33 (0)2325364 49 Télécopie 33 (0)232536496 RAPPORT

Plus en détail

Nos références sur le canton de Genève : SIG chauffage à distance CAD, Bureau d ingénieurs, chauffagistes.

Nos références sur le canton de Genève : SIG chauffage à distance CAD, Bureau d ingénieurs, chauffagistes. BIO-DESEMBOUAGE 100% biologique pour pompes à chaleur, chauffage sol, circuits fermés de chauffage, climatisation et refroidissement. Un procédé physique et naturel Plus de consommable Pas d intervention

Plus en détail

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 Résumé non technique de l étude de GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 A. Principes généraux de réduction des risques 1. Rôle central de l étude de L étude de : expose les que peuvent présenter

Plus en détail

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours

REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours ADDITIF Juin 2012 REGLE APSAD R13 Extinction automatique à gaz (Edition Juin 2010) Prise en compte des déclencheurs manuels de secours Harmonisation de la qualité des câbles d une installation Propriétés

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de management de

Plus en détail

Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD

Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel

FICHE EXPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel Certificats d économies d énergie Fiche explicative n 86 FICHE EPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel Fiches d opérations standardisées concernées : IND-UT-118 Cette fiche

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS

LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS Roger Cadiergues MémoCad ma04.a LES MARCHÉS PUBLICS ET PRIVÉS SOMMAIRE MA02.1. Le cadre juridique général MA02.2. Les textes officiels MA02.3. Les codes et leurs articulations MA02.4. Annexe : textes officiels

Plus en détail

Bouchons d étanchéité PSI

Bouchons d étanchéité PSI Informations générales Guide de sélection Formulaire de commande Notice de montage Bouchons d étanchéité PSI Accessoires de tuyauterie Description du produit Description du produit Le bouchon d étanchéité

Plus en détail

LE SOUDAGE ORBITAL DANS LA FABRICATION DES ECHANGEURS TUBULAIRES

LE SOUDAGE ORBITAL DANS LA FABRICATION DES ECHANGEURS TUBULAIRES LE SOUDAGE ORBITAL DANS LA FABRICATION DES ECHANGEURS TUBULAIRES Le processus de fabrication des tubes de chaudières démarre par le raboutage des tubes avant cintrage. Les tours de soudage sont ainsi complémentaires

Plus en détail

Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9

Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9 Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9 Cahier des prescriptions spéciales 1 SOMMAIRE Article I. Objet de l appel d offre Article II. Engagements du fournisseur Article

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Code ASME. Édition 2013. Relatif aux chaudières et aux cuves sous pression (BPVC)

Code ASME. Édition 2013. Relatif aux chaudières et aux cuves sous pression (BPVC) Code ASME Édition 2013 Relatif aux chaudières et aux cuves sous pression (BPVC) Le code ASME est composé de 12 sections, et plus de 14 000 pages. Il couvre les chaudières industrielles et résidentielles

Plus en détail

L EXAMEN VISUEL DES SOUDURES. - Gaz de protection ( argon, hélium, CO2, O2)

L EXAMEN VISUEL DES SOUDURES. - Gaz de protection ( argon, hélium, CO2, O2) Fil electrode fusible Tube de contact Principe du soudage MIG / MAG Buse Gaz + - Source de courant : continu Méthode de soudage : - En poussant ou tirant - toutes positions Les consommables : Les avantages

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

Journée du 14 mai 2013 1

Journée du 14 mai 2013 1 Journée du 14 mai 2013 1 10 ans de «Nouvelle approche» Avant de mettre sur le marché un équipement sous pression relevant des catégories I à IV, les fabricants d'équipements doivent soumettre chaque équipement

Plus en détail

CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2

CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2 CPU01 Aperçu du plan du manuel de qualité et des documents conformément à l'en1090-2 et l'en ISO 3834-2 L'ensemble des documents qui sont mentionnés ci-dessous constituent le manuel de qualité. Le présent

Plus en détail

Mécanismes de soutien en hydroélectricité

Mécanismes de soutien en hydroélectricité 3 ème rencontre hydroélectricité en Bourgogne et Franche-Comté Mécanismes de soutien en hydroélectricité 25 septembre 2015 Ministère de l'écologie, du développement durable, et de l énergie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition OUTIL Livret de suivi du parcours de développement des compétences Candidat Nom Prénom Entreprise Personne chargée du suivi du

Plus en détail

Guide technique Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005

Guide technique Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005 Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005 2/11 Contenu 1. CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET DEFINITION... 3 1.1 Contexte réglementaire... 3

Plus en détail

Design, développement, prototypage, fabrication, assemblage et logistique

Design, développement, prototypage, fabrication, assemblage et logistique Spécialiste de la technique du formage. Large gamme de prestations. Solutions et niveaux de création de valeur individualisés. Compétences cumulées du développement à la fabrication. Dynamisme dans la

Plus en détail

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 - Réalisation d ouvrages courants

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 - Réalisation d ouvrages courants Etablissement : Entreprise : POSE DE MATERIELS SANITAIRES...... Tâche Implanter, équiper et poser les matériels sanitaires. Implantation : outils utilisés (mètre, crayon, niveau, niveau laser, fil à plomb,

Plus en détail

Sécurité des machines Machines à laser. Partie 3:

Sécurité des machines Machines à laser. Partie 3: NORME INTERNATIONALE ISO 11553-3 Première édition 2013-03-15 Sécurité des machines Machines à laser Partie 3: Méthodes de mesure et de réduction du bruit des machines à laser, des dispositifs de traitement

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle?

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Conférence 2014 Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Page 1 Introduction Jardinière en fibrociment Page

Plus en détail

Matière : Corps Laiton

Matière : Corps Laiton Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : Calibre 15 à 40 Fileté mâle BSP + 5 C + 105 C Pression Maxi : 16 Bars Caractéristiques : Compteur à ultrasons Comptage chauffage Comptage

Plus en détail

www.plongee.fsgt.org

www.plongee.fsgt.org www.plongee.fsgt.org 1 Technicien en Inspection Visuelle (T.I.V.) 1 Pré-requis à la formation : Etre titulaire de la licence FSGT, Etre âgé au moins de 18 ans, Etre présenté par le Président du club. 2

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence Paris, le 10-03-2010 Le Plan Qualité et le montage de projet Corinne JUFFROY Ecole Conduite de Projet - Paris - 10 mars 2010

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la Matière. Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M)

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la Matière. Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M) FFRE DE FRMATIN Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la Matière Procédés, Contrôles, Matériaux Métalliques : Industrie du Nucléaire (PC2M) M2 0

Plus en détail

FTA 10/05-C Page 1 sur 5

FTA 10/05-C Page 1 sur 5 FTA 10/05-C Page 1 sur 5 FICHE TECHNIQUE FTA/10/05-C Robinets à membrane. Date d approbation : 16 mai 2013 Nombre de pages : 5 NOTES PRELIMINAIRES 1) S'il est fait mention de normes, de plans types, de

Plus en détail

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

Intervention notable sur colonne de grande hauteur

Intervention notable sur colonne de grande hauteur A.F.I.A.P. Association française des ingénieurs en appareils à pression Intervention notable sur colonne de grande hauteur Xavier LEBLANC Responsable Inspection GRANDE PAROISSE Gd Quevilly Jean-Noël SIMIER

Plus en détail