Agents non affiliés à la CNRACL Contrat groupe d assurance des risques statutaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agents non affiliés à la CNRACL Contrat groupe d assurance des risques statutaires"

Transcription

1 Agents non affiliés à la CNRACL Contrat groupe d assurance des risques statutaires fonctionnaires titulaires et stagiaires effectuant moins de 28 heures de travail par semaine agents non titulaires de droit public Avertissement : Ce document ne se substitue pas à votre contrat qui définit les garanties souscrites par votre Collectivité, et qui constitue le seul document de référence.

2 Sommaire Maladie ordinaire... 3 Réglementation... 3 Pièces à fournir... 5 Grave maladie... 6 Réglementation... 6 Pièces à fournir... 8 Disponibilité d office... 9 Congé sans traitement... 9 Réglementation... 9 Temps partiel pour motif thérapeutique Réglementation Maternité Réglementation Pièces à fournir Adoption Réglementation Pièces à fournir Paternité Réglementation Pièces à fournir Accident du travail Accident de trajet Réglementation Pièces à fournir Maladie professionnelle Réglementation Pièces à fournir Décès Réglementation Documents téléchargeables Mise à jour : 1/01/2009 2

3 Maladie ordinaire Réglementation A Les fonctionnaires non affiliés à la CNRACL Le fonctionnaire territorial titulaire, en position d'activité, employé à temps non complet pour une durée inférieure à 28 h / semaine (donc affilié à l'ircantec), a droit à un congé de maladie ordinaire d'une durée pouvant atteindre un an, pendant une période de douze mois consécutifs (art de la loi n du 26 janvier 1984). 1) - Procédure d'attribution Certificat médical délivré par un médecin, un chirurgien-dentiste ou une sagefemme ; à adresser dans les 48 heures à l'autorité territoriale. Le fonctionnaire devra, en outre, adresser à sa Caisse Primaire d Assurance Maladie la prescription d'arrêt de travail dans les 2 jours qui suivent la date d'interruption de travail. Consultation obligatoire du comité médical départemental saisi par l'autorité territoriale En cas d'arrêt de travail supérieur à 6 mois. Il émettra : - un avis simple si prolongation du congé au-delà de 6 mois consécutifs - un avis conforme pour reprise de fonctions après 12 mois consécutifs 2) - Protection statutaire Rémunération - 90 jours à plein traitement - 9 mois à demi-traitement Calcul des pleins et demi-traitements En cas de fractionnement, le décompte se fait suivant le système de l'année de référence mobile, de date à date, sur les douze mois précédant le début du congé, soit 365 jours ou 366 pour les années bissextiles. Il y a lieu d'examiner à chaque nouvel arrêt ce dont a bénéficié le demandeur du congé durant la période annuelle antérieure à la date de début du nouveau congé. Par définition, cette période est donc mobile et implique un examen journalier de la situation. 3) Participation de la sécurité sociale Fonctionnaire effectuant moins de 200 h de travail par trimestre : la sécurité sociale ne versera pas d'indemnités journalières. Fonctionnaire effectuant plus de 200 h de travail par trimestre : la collectivité devra faire une demande de subrogation auprès de la sécurité sociale afin qu'elle perçoive directement les indemnités journalières. Les indemnités journalières constituant un revenu garanti par la sécurité sociale à tout salarié, la collectivité devra verser si nécessaire à l'agent placé en demi-traitement, la différence entre le montant des indemnités journalières et le traitement.

4 B Les agents non titulaires de droit public L'agent non titulaire de droit public en activité bénéficie, sur présentation d'un certificat médical, de congés de maladie pendant une période de douze mois consécutifs ou, en cas de service discontinu, au cours d'une période comprenant 300 jours de services effectifs (art. 7 du décret n du 15 février 1988) dans les limites indiquées ci-dessous. 1) - Conditions d attribution l'agent non titulaire doit être en activité (art. 7 du décret n du 15 février 1988), aucun congé ne peut être attribué au-delà de la période d'engagement restant à courir (art. 32 du décret n du 15 février 1988). 2) - Procédure d'attribution Certificat médical à adresser, dans les 48 heures suivant la date d'interruption de travail, à l'autorité territoriale, et à la Caisse Primaire d Assurance Maladie 3) - Protection statutaire Pour bénéficier d'un congé de maladie ordinaire, l'ancienneté de services correspond à la durée des services effectifs accomplis pour le compte de la même collectivité, de l'un de ses établissements publics administratifs ou auquel elle participe ou d'une autre collectivité à partir de la date du recrutement ou du contrat initial, même si ce dernier a été renouvelé (art. 28 et 30 du décret n du 15 février 1988). Rémunération La durée du congé rémunéré varie selon l'ancienneté de services. moins de 4 mois de services : pas de maintien de traitement. L'agent percevra directement les indemnités journalières de la sécurité sociale s'il remplit les conditions pour pouvoir y prétendre. Il sera alors placé en congé sans traitement pour maladie. après 4 mois de services : 1 mois à 100 % et 1 mois à 50 % après 2 ans de services : 2 mois à 100 % et 2 mois à 50 % après 3 ans de services : 3 mois à 100 % et 3 mois à 50 % Calcul des pleins et demi-traitements a agents non titulaires employés de manière continue : Il conviendra de déterminer, à la date de l'arrêt de travail, l'ancienneté de services de l'agent (4 mois, 2 ans, 3 ans). Ensuite, le calcul des pleins et demi-traitements s'effectue selon le système de l'année de référence mobile, de date à date, sur les 12 mois qui précèdent le début du congé. Par définition, cette période est donc mobile et implique un examen journalier de la situation (calcul identique à celui des fonctionnaires affiliés à la CNRACL ou à l'ircantec). b agents non titulaires employés de manière discontinue : Le calcul s'effectue en 2 temps : 1) - Il faut déterminer la durée de l'ancienneté de services (4 mois, 2 ans, 3 ans) à la date de l'arrêt de travail. Cette ancienneté de service se décompte à partir de la date du 1 er recrutement. Toute journée ayant donné lieu à rétribution est décomptée pour une unité, quelle que soit la durée d'utilisation journalière. Mise à jour : 1/01/2009 4

5 2) - Une fois cette ancienneté calculée, il faut déterminer le nombre de journées d'arrêt de travail déjà rémunérées en maladie ordinaire, sur une période de référence de 300 jours de services effectifs (par "services effectifs" on entend congés annuels, congé de formation professionnelle, de formation syndicale, congés de maladies, de maternité, de paternité, d'adoption). 4) Participation de la sécurité sociale agent effectuant moins de 200 h de travail par trimestre : la sécurité sociale ne versera pas d'indemnités journalières. agent effectuant plus de 200 h de travail par trimestre : la collectivité devra faire une demande de subrogation auprès de la sécurité sociale afin qu'elle perçoive directement les indemnités journalières. Les indemnités journalières constituant un revenu garanti par la sécurité sociale à tout salarié, la collectivité devra verser si nécessaire à l'agent placé en demi-traitement, la différence entre le montant des indemnités journalières et le traitement. Pièces à fournir Déclaration de la collectivité Certificat médical (volet n 2 ou 3) ou bulletin d hospitalisation Copie des bulletins de salaire correspondant aux périodes d arrêt Relevé des indemnités journalières versées par la Caisse Primaire d Assurance Maladie Le cas échéant : avis du comité médical départemental Tous les arrêts de travail et les indemnisations correspondantes doivent être déclarés dans un délai maximum de 120 jours après le début de l arrêt de travail. Les déclarations doivent être accompagnées de toutes les pièces justificatives. Mise à jour : 1/01/2009 5

6 Grave maladie Réglementation A Les fonctionnaires non affiliés à la CNRAL Lorsque le fonctionnaire, en position d'activité, employé à temps non complet pour une durée inférieure à 28 h/semaine (donc affilié à l'i.r.c.a.n.t.e.c ) se trouve dans l'impossibilité d'exercer ses fonctions et souffre d'une maladie qui rend nécessaire un traitement et des soins prolongés, et présente un caractère invalidant et de gravité confirmée, il peut demander à bénéficier d'un congé de grave maladie pour une durée maximale de trois ans (art. 36 du décret n du 20 mars 1991) après avis du comité médical départemental. 1) - Procédure d'attribution Consultation obligatoire du comité médical départemental saisi par l'autorité territoriale Le fonctionnaire en position d'activité ou son représentant légal, doit fournir une demande écrite appuyée d'un certificat de son médecin traitant spécifiant qu'il est susceptible de bénéficier d'un congé de grave maladie. En raison du secret médical, le certificat médical transmis à l'employeur ne doit, en aucun cas, faire mention de la pathologie qui justifie l'octroi du congé de grave maladie (article 42 du décret n du 20 mars 1991). Les avis rendus par le comité médical peuvent être contestés par le fonctionnaire ou par l'autorité territoriale. 2) Protection statutaire Rémunération : - 1 an à plein traitement - 2 ans à demi-traitement 3) Participation de la sécurité sociale Fonctionnaire effectuant moins de 200 h de travail par trimestre : la sécurité sociale ne versera pas d'indemnités journalières. Fonctionnaire effectuant plus de 200 h de travail par trimestre : la collectivité devra faire une demande de subrogation auprès de la sécurité sociale afin qu'elle perçoive directement les indemnités journalières. Les indemnités journalières constituant un revenu garanti par la sécurité sociale à tout salarié, la collectivité devra verser si nécessaire à l'agent placé en demi-traitement, la différence entre le montant des indemnités journalières et le traitement. 4) Renouvellement du congé de grave maladie L'intéressé ou son représentant légal doit adresser la demande de renouvellement de son congé à l'autorité territoriale un mois avant l'expiration dudit congé. Mise à jour : 1/01/2009 6

7 5) Reconstitution du droit à congé de grave maladie Le fonctionnaire qui a épuisé ses droits à congé de grave maladie ne peut bénéficier d'un autre congé de cette nature s'il n'a repris auparavant l'exercice de ses fonctions pendant un an, ou après une reprise des fonctions de manière discontinue pendant un an sur une période de 4 ans (par analogie aux dispositions relatives au congé de longue maladie des fonctionnaires affiliés à la C.N.R.A.C.L.). On considère que la durée d'un an est remplie quelles que soient les modalités de la reprise, même si le fonctionnaire a bénéficié d'interruptions de travail telles que congé de maternité ou congé de maladie ordinaire B Les agents non titulaires de droit public Il s'agit d'une affection dûment constatée, mettant l'agent dans l'impossibilité d'exercer son activité, nécessitant un traitement et des soins prolongés et présentant un caractère invalidant et de gravité confirmée (art. 8 du décret n du 15 février 1988). 1) - Conditions d attribution Pour pouvoir bénéficier d'un congé de grave maladie, l'agent non titulaire devra remplir simultanément toutes les conditions ci-après : - être en activité (art. 8 du décret n du 15 février 1988), - être employé de manière continue. L'agent ne peut se prévaloir que des services accomplis pour le compte de la collectivité qui l'emploie, de l'un de ses établissements publics à caractère administratif ou de l'un des établissements publics à caractère administratif auquel elle participe (art. 30 du décret n du 15 février 1988), - compter au moins 3 années de services (art. 8 du décret n du 15 février 1988). 2) Procédure d'attribution Sur demande de l'agent. En vue de l'octroi de ce congé, l'intéressé est soumis à l'examen d'un spécialiste agréé compétent pour l'affection en cause. La décision d'octroi est prise par l'autorité territoriale sur avis émis par le comité médical saisi du dossier (art. 8 3 e alinéa du décret n du 15 février 1988). Les avis rendus par le comité médical peuvent être contestés par l agent ou par l'autorité territoriale. 3) Protection statutaire Rémunération : - 1 an à plein traitement - 2 ans à demi-traitement 4) Participation de la sécurité sociale Agent effectuant moins de 200 h de travail par trimestre : la sécurité sociale ne versera pas d'indemnités journalières. Agent effectuant plus de 200 h de travail par trimestre : la collectivité devra faire une demande de subrogation auprès de la sécurité sociale afin qu'elle perçoive directement les indemnités journalières. Mise à jour : 1/01/2009 7

8 Les indemnités journalières constituant un revenu garanti par la sécurité sociale à tout salarié, la collectivité devra verser si nécessaire à l'agent placé en demi-traitement, la différence entre le montant des indemnités journalières et le traitement. 5) Reconstitution du droit à congé de grave maladie L'agent qui a épuisé un congé de grave maladie ne peut bénéficier d'un autre congé de cette nature s'il n'a repris auparavant l'exercice de ses fonctions pendant un an (art. 8 du décret n du 15 février 1988). Pièces à fournir Déclaration de la collectivité Avis du comité médical départemental Relevé des indemnités journalières versées par la Caisse Primaire d Assurance Maladie Copie des bulletins de salaire correspondant aux périodes d arrêt La copie de l avis du comité médical départemental doit être transmise dans un délai de 120 jours à compter de la réception dudit avis par la collectivité adhérente. Les déclarations doivent être accompagnées de toutes les pièces justificatives. Mise à jour : 1/01/2009 8

9 Disponibilité d office Congé sans traitement Réglementation Agents non titulaires L'agent non titulaire temporairement inapte pour raison de santé à reprendre son service à l'issue d'un congé de maladie, de grave maladie est placé en congé sans traitement pour une durée maximale d'un an, qui peut être prolongée de 6 mois s'il résulte d'un avis médical que l'agent sera apte à reprendre ses fonctions à l'issue de cette période complémentaire (art er alinéa du décret n du 15 février 1988). Pendant un congé sans traitement, l'agent non titulaire ne perçoit plus de rémunération mais peut prétendre, sous réserve de remplir les conditions, soit au versement d'indemnités journalières, soit au versement d'une pension d'invalidité, par la sécurité sociale. Fonctionnaires stagiaires Le congé sans traitement intervient en cas d'inaptitude physique temporaire à expiration des droits à congé de maladie rémunérés (art. 10 du décret n du 4 novembre 1992). Après avis du comité médical départemental, et à expiration des droits à congé de maladie ordinaire ou de grave maladie, le congé sans traitement est d une durée d 1 an renouvelable une fois. Il y a, éventuellement, un second renouvellement s il s avère qu avant l expiration de la 3 ème année, le fonctionnaire stagiaire pourra reprendre ses fonctions. Le fonctionnaire stagiaire placé en congé sans traitement perd donc son droit à rémunération. Ainsi, nous ne développerons dans cette partie que l inaptitude temporaire rencontrée par les fonctionnaires titulaires. 1) - Modalités La disponibilité d'office pour raisons de santé intervient : - à expiration des congés de maladie rémunérés, - en cas d'inaptitude temporaire à la reprise de fonctions, - en cas d'impossibilité de reclassement pour inaptitude physique, - après avis du comité médical. Ces quatre conditions sont cumulatives (art. 19 du décret n du 13 janvier 1986 et art. 40 du décret n du 20 mars 1991). Saisine du comité médical départemental qui émettra un avis simple : à expiration des droits à congé de maladie ordinaire (1 an) ou grave maladie (3 ans). 2) - Durée - 1 an renouvelable 2 fois, Mise à jour : 1/01/2009 9

10 - éventuellement 3 e renouvellement s'il s'avère que le fonctionnaire peut reprendre ses fonctions ou être reclassé pour inaptitude physique avant l'expiration de la 4 e année. 3) - Carrière Le fonctionnaire placé en disponibilité d'office pour raison de santé conserve son grade, son échelon et l'ancienneté acquise avant sa mise en disponibilité. Il cesse toutefois de bénéficier de ses droits à l'avancement et à la retraite. 4) - Rémunération Il pourra percevoir des indemnités journalières versées par la sécurité sociale s'il remplit les conditions de versement des prestations en espèces du régime général. Risque non garanti : intervention éventuellement de la Caisse Primaire d Assurance Maladie Mise à jour : 1/01/

11 Temps partiel pour motif thérapeutique Réglementation La reprise à temps partiel pour motif thérapeutique est préconisée : - lorsque la reprise et le travail effectué sont reconnus comme étant de nature à favoriser l'amélioration de l'état de santé de l'intéressé(e), - lorsque l'intéressé(e) doit faire l'objet d'une rééducation ou d'une réadaptation professionnelle pour recouvrer un emploi compatible avec son état de santé. 1) - Modalités 5 conditions pour que cette reprise à temps partiel soit effective : - être médicalement justifié, - être prescrit par le médecin traitant ou le médecin ayant prescrit le premier arrêt, - avoir reçu l accord de la Caisse Primaire d Assurance Maladie, - être impérativement précédé d un arrêt à temps complet, - être acceptée par l employeur. Le temps de travail peut être inférieur ou supérieur à 50%. 2) - Rémunération Le fonctionnaire sera rémunéré par la collectivité qui l'emploie, en fonction du nombre d'heures effectivement travaillées. Le complément sera versé directement à l agent par la Caisse Primaire d Assurance Maladie selon les modalités prévues par le code de la sécurité sociale. Lorsque l agent reprend le travail à temps partiel pour motif thérapeutique, l autorité territoriale doit établir une nouvelle attestation de salaire. Cette attestation doit être complétée et envoyée seulement lorsque la période de temps partiel du mois concerné est échue. Risque non garanti : intervention de la Caisse Primaire d Assurance maladie Mise à jour : 1/01/

12 Maternité Réglementation Conformément à article 57 5 de la loi n du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale : "Le fonctionnaire en activité a droit, au congé pour maternité, avec traitement, d'une durée égale à celle prévue par la législation sur la sécurité sociale". Quant à l'agent non titulaire, il doit remplir trois conditions pour bénéficier d'un congé de maternité : - être en activité, - avoir déclaré sa grossesse, - la période d'engagement avec sa collectivité ne doit pas avoir expiré. Il a droit au congé de maternité rémunéré à plein traitement après 6 mois de services (continus ou discontinus) ou non rémunéré si son ancienneté est insuffisante (art. 10 du décret n du 15 février 1988). Lorsque l'agent non titulaire, recruté pour une durée déterminée n'étant pas susceptible d'être reconduite, se trouve en arrêt de travail au delà de la date de fin de l'engagement, le contrat prend fin à la date initialement prévue. En effet, l'article 32 du décret n du 15 février 1988 prévoit que "lorsqu'un agent non titulaire a été recruté par contrat à durée déterminée, aucun congé ne peut être attribué au-delà de la période d'engagement restant à courir". L'agent peut renoncer à utiliser la totalité du congé de maternité à condition d'avoir fourni un certificat médical attestant d'une absence de contre-indication, d'avoir obtenu l'avis du médecin du service de médecine préventive, et d'en avoir informé au préalable l'autorité territoriale. 1) Déclaration de grossesse Conformément à la législation de la sécurité sociale, pour bénéficier de la totalité des prestations légales et des avantages statutaires, la première constatation médicale de l'état de grossesse doit être effectuée avant la fin du 3 e mois de grossesse par un médecin ou une sage-femme. Une déclaration, qui s'entend de la première constatation médicale de la grossesse, doit être adressée : - avant la fin du 4 ème mois à l'autorité territoriale, - dans les 14 premières semaines de la grossesse à la sécurité sociale. 2) Durée Le congé de maternité se compose de deux parties : - le congé prénatal, - le congé postnatal (le jour de l'accouchement est compris dans cette partie du congé). Mise à jour : 1/01/

13 La durée du congé de maternité variera en fonction du rang de l'enfant à naître ou du nombre d'enfants à naître (naissances multiples). Période Congé prénatal Congé postnatal du 1 er ou 2 e enfant Naissance simple du 3 e enfant ou d un enfant de rang supérieur Naissances multiples Grossesse gémellaire Grossesse de triplés ou plus 6 semaines 8 semaines 12 semaines 24 semaines 10 semaines 18 semaines 22 semaines 22 semaines Total 16 semaines 26 semaines 34 semaines 46 semaines 3) - Congés pour état pathologique prénatal ou postnatal Ce sont des congés supplémentaires accordés, durant la grossesse ou la période postnatale, si l'état de santé de l'agent le rend nécessaire. Ces congés sont accordés sur présentation d'un certificat médical attestant que l'état pathologique résulte de la grossesse ou des suites de couches. Le certificat médical est délivré par un médecin. Grossesse pathologique Le congé prénatal peut être augmenté de deux semaines (14 jours) qui peuvent être prises à tout moment de la grossesse dès lors que celle-ci est déclarée. Couches pathologiques Le congé postnatal peut-être augmenté de 4 semaines (28 jours) en cas d'arrêt de travail nécessité par les suites de couches. Le départ de ce congé supplémentaire est le lendemain de l'expiration de la période de repos postnatal. 4) Rémunération Les fonctionnaires et les agents non titulaires (ayant au moins 6 mois de services continus ou discontinus) percevront, pendant la durée prévue par la législation sur la sécurité sociale, l'intégralité de leur rémunération par la collectivité qui les emploie, déduction faite des indemnités journalières versées par la caisse de sécurité sociale. Le supplément familial de traitement leur est versé intégralement. Si les indemnités journalières sont supérieures au traitement, la collectivité doit reverser à l'agent la différence. L'agent non titulaire qui n'a pas 6 mois de services sera placé en congé maternité sans rémunération pendant toute la durée prévue par la législation de sécurité sociale Mise à jour : 1/01/

14 Pièces à fournir Déclaration de la collectivité Certificat de constat de grossesse (date présumée d accouchement) Le cas échéant : certificat en rapport avec un état pathologique résultant de la grossesse Attestation de la collectivité précisant le nombre d enfant(s) Copie des bulletins de salaire correspondant aux périodes d arrêt Si l accouchement a eu lieu après la date présumée d accouchement : extrait d acte de naissance ou copie du livret de famille En cas de naissance de l enfant plus de 6 semaines avant la date présumée d accouchement et qu elle nécessite son hospitalisation : bulletins d hospitalisation Relevé des indemnités journalières versées par la Caisse Primaire d Assurance Maladie Tous les arrêts de travail et les indemnisations correspondantes doivent être déclarés dans un délai maximum de 120 jours après le début de l arrêt de travail. Les déclarations doivent être accompagnées de toutes les pièces justificatives. Mise à jour : 1/01/

15 Adoption Réglementation 1) - Les bénéficiaires Le père ne peut pas bénéficier du congé d'adoption, lorsque la mère n'exerce aucune activité professionnelle. Lorsque les deux parents travaillent, le congé d'adoption peut être accordé : - d'une part, en totalité soit à la mère adoptive, soit au père adoptif : l'un des conjoints doit renoncer à son droit, - d'autre part, le congé d'adoption peut être réparti entre la mère et le père adoptifs. Dans ce cas, le congé ouvre droit à 11 jours supplémentaires ou à 18 jours en cas d'adoption multiple, et ne peut être fractionné en plus de deux périodes dont la plus courte ne saurait être inférieure à 11 jours (modifications introduites par le congé de paternité). 2) - Les formalités Le congé d'adoption est accordé : - sur demande de l'agent, - sur présentation d'une déclaration sur l'honneur du conjoint attestant que ce dernier renonce à son droit à congé ou qu'il ne bénéficie pas d'un congé d'adoption pendant cette période, - sur présentation d'une attestation, délivrée par le service départemental d'aide sociale à l'enfance, par un organisme français autorisé ou par l'agence française de l'adoption, justifiant qu'un enfant est confié en vue de son adoption et précisant la date d'arrivée de l'enfant au foyer. 3) - La durée du congé d'adoption La durée du congé d'adoption est identique à celle prévue par la législation sur la sécurité sociale. Les bénéficiaires du congé doivent cesser tout travail salarié. Type d'adoption Durée du congé Adoption simple moins de deux enfants à charge 10 semaines (1) au moins deux enfants à charge 18 semaines (1) Adoption multiple 22 semaines (2) (1) La durée peut être augmentée de 11 jours si adoption partagée. (2) La durée peut être augmentée de 18 jours si adoption partagée. Mise à jour : 1/01/

16 4) - La rémunération L'agent non titulaire a droit au congé d'adoption rémunéré à plein traitement après 6 mois de services (continus ou discontinus) ou non rémunéré si son ancienneté est insuffisante. Le fonctionnaire à temps non complet affilié à l'ircantec a droit à l'intégralité de son plein traitement, versé par sa collectivité, pendant toute la durée du congé d'adoption. La nouvelle bonification indiciaire et le supplément familial de traitement lui seront versés intégralement. Les indemnités journalières servies par le régime général de sécurité sociale viennent en déduction des sommes allouées par l'employeur. L'agent à temps partiel placé en congé d adoption retrouve son plein traitement. Pièces à fournir Déclaration de la collectivité Pièce délivrée par les services de l aide sociale ou l autorité étrangère compétente donnant date d accueil du (ou des) enfant(s) Certificat d adoption Déclaration sur l honneur rédigée par le conjoint attestant qu il ne bénéficie pas d un congé d adoption pendant la même période Attestation de la collectivité précisant le nombre d enfant(s) Arrêté plaçant l agent en congé pour adoption Copie des bulletins de salaire correspondant aux périodes d arrêt Relevé des indemnités journalières versées par la Caisse Primaire d Assurance Maladie Tous les arrêts de travail et les indemnisations correspondantes doivent être déclarés dans un délai maximum de 120 jours après le début de l arrêt de travail. Les déclarations doivent être accompagnées de toutes les pièces justificatives. Mise à jour : 1/01/

17 Paternité Réglementation 1) - Les bénéficiaires Le fonctionnaire titulaire ou stagiaire en activité ou l agent non titulaire peut bénéficier du congé de paternité après chaque naissance ou adoption. L'agent non titulaire a droit au congé de paternité rémunéré à plein traitement après 6 mois d'ancienneté ou sans rémunération si l'agent à moins de 6 mois de service. En cas d'adoption : le père bénéficie du congé paternité s'il ne bénéficie pas du congé d'adoption. 2) - Les formalités En cas d'une naissance, l agent qui souhaite bénéficier du congé de paternité doit avertir son employeur au moins un mois avant la date à laquelle il entend prendre son congé en précisant la date de début du congé. Le fonctionnaire doit fournir une copie de l'acte de naissance de l'enfant ou du livret de famille pour pouvoir être placé en congé de paternité. En cas d'adoption, la date de début du congé de paternité et du congé d'adoption doit être précisée à l'employeur. Pour l'octroi du congé de paternité, le fonctionnaire doit fournir une attestation, délivrée par le service départemental d'aide sociale à l'enfance ou par une œuvre d'adoption autorisée, justifiant qu'un enfant est confié en vue de son adoption et précisant la date d'arrivée de l'enfant au foyer. 3) - Le délai Le congé de paternité doit être pris dans les quatre mois suivant la naissance et débuter avant l'expiration de ce délai. Ce délai de quatre mois peut être reporté dans les 2 cas suivants : - hospitalisation de l'enfant : le congé de paternité doit être pris dans les 4 mois qui suivent la fin de l'hospitalisation, - décès de la mère : le congé de paternité doit être pris dans les quatre mois suivant la fin du congé postnatal de maternité non pris par la mère et accordé au père. 4) - La durée Le père bénéficie d'un congé de paternité de : - 11 jours consécutifs en cas de naissance ou d'adoption simple, - 18 jours consécutifs en cas de naissances ou d'adoptions multiples. Mise à jour : 1/01/

18 Le congé ne peut être fractionné, il doit être pris en une seule fois. Le père peut prendre un congé inférieur à la durée légale, il ne pourra plus dans ce cas bénéficier du reliquat à une date ultérieure. Cas de l'adoption Si le congé d'adoption est réparti entre les deux parents, celui-ci ouvre droit à 11 jours supplémentaires en cas d'adoption simple et à 18 jours en cas d'adoption multiple. Le congé d'adoption ne peut être fractionné en plus de deux périodes dont la plus courte est au moins égale à 11 jours. 5) - Rémunération L'agent non titulaire placé en congé de paternité a droit après 6 mois de service à un congé à plein traitement, versé par la collectivité, dans la limite de la durée d'engagement. Le traitement servi est établi sur la base de la durée journalière d'emploi de l'intéressé à la date d'arrêt du travail (art. 10 du décret n du 15 février 1998). En l'absence de temps de service suffisant, l'agent non titulaire est placé en congé de paternité sans rémunération par la collectivité (art. 11 du décret n du 15 février 1988). Le fonctionnaire à temps non complet affilié à l'ircantec a droit à l'intégralité de son plein traitement, versé par sa collectivité, pendant toute la durée du congé de paternité. La nouvelle bonification indiciaire et le supplément familial de traitement lui sont versés intégralement. Ils bénéficient d'indemnités journalières versées par la sécurité sociale sous réserve de justifier des conditions exigées par le Code de la sécurité sociale. Ces prestations viennent en déduction des sommes allouées par la collectivité. Les agents autorisés à exercer leurs fonctions à temps partiel sont rétablis, durant leur congé de paternité, dans les droits des fonctionnaires exerçant leurs fonctions à temps plein. Pièces à fournir Déclaration de la collectivité Copie du livret de famille ou extrait d acte de naissance Attestation de la collectivité précisant le nombre d enfant(s) Relevé des indemnités journalières versées par la Caisse Primaire d Assurance Maladie Copie des bulletins de salaire correspondant aux périodes d arrêt Tous les arrêts de travail et les indemnisations correspondantes doivent être déclarés dans un délai maximum de 120 jours après le début de l arrêt de travail. Les déclarations doivent être accompagnées de toutes les pièces justificatives. Mise à jour : 1/01/

19 Accident du travail Accident de trajet Réglementation Il appartient à la Caisse Primaire d'assurance Maladie de statuer sur le caractère d'accident du travail et sur la prise en charge des prestations. 1) Définition de l'accident du travail Article L du code de la sécurité sociale : "Est considéré comme accident du travail, quelle qu'en soit la cause, l'accident survenu par le fait ou à l'occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant, à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs [ ]". 2) Lieu L'accident peut survenir : - sur les lieux de travail, - dans un lieu justifié par l'exécution d'une mission ou l'exercice des fonctions, - au cours des trajets entre le domicile et le lieu de travail, si le parcours habituel n'a pas été interrompu ou détourné pour un motif dicté par l'intérêt personnel ou indépendant de l'emploi (sauf nécessités quotidiennes de la vie courante). 3) Délai de déclaration du fonctionnaire à l'autorité territoriale - du fonctionnaire à l'autorité territoriale : 24 heures au plus tard (art. R du code de la sécurité sociale). - de l'autorité territoriale à la sécurité sociale : 48 heures au plus tard après avoir pris connaissance de l'accident, l'autorité territoriale envoie à la sécurité sociale une déclaration d'accident du travail par lettre recommandée avec demande d'avis de réception (art. R du code de la sécurité sociale). 4) Instances à informer - Médecine préventive - Comité technique paritaire ou comité d'hygiène et de sécurité 5) Durée de l'arrêt de travail L'agent en activité bénéficie d'un congé pendant toute la période d'incapacité de travail, jusqu'à la guérison complète, la consolidation de la blessure ou le décès. Mise à jour : 1/01/

20 6) Rémunération Immédiatement après l accident, les prestations en espèces sont versées sous forme d indemnités journalières par la Caisse Primaire d Assurance Maladie. La journée de travail au cours de laquelle a eu lieu l accident, est à la charge de l employeur. Les indemnités sont dues dès le lendemain de l accident sans délai de carence. L indemnité en accident du travail est égale à : - 60 % du salaire journalier de base pendant les 28 premiers jours d arrêt, - 80 % du salaire journalier de base à compter du 29 ème jour d arrêt continu. Ces prestations viennent en déduction des sommes allouées par la collectivité. Rémunération pour les fonctionnaires IRCANTEC : % du traitement indiciaire pendant 3 mois, % du supplément familial de traitement, % de la N.B.I. Rémunération pour les agents non titulaires : La durée du congé ouvrant droit à rémunération augmente selon l'ancienneté de service. L'agent non titulaire aura ainsi droit à : % du traitement indiciaire : o pendant 1 mois dès son entrée en fonctions, o pendant 2 mois après 1 an de services, o pendant 3 mois après 3 ans de services % du supplément familial de traitement. Lorsque l'agent non titulaire recruté pour une durée déterminée n'étant pas susceptible d'être reconduite, se trouve en arrêt de travail au-delà de la date de fin de l'engagement, le contrat prend fin à la date initialement prévue. 7) Frais médicaux et pharmaceutiques Ils sont réglés directement aux praticiens par la Caisse Primaire d'assurance Maladie dont relève la victime. 8) Rechute Après la consolidation ou la guérison apparente, l'aggravation de la lésion due à l'accident peut entraîner un nouvel arrêt de travail. Il appartient à la Caisse Primaire de statuer sur la prise en charge de la rechute. Les indemnités journalières sont par principe calculées sur le salaire que percevait la victime avant la rechute. Mais en aucun cas, elles ne peuvent être inférieures à celles versées au cours de l'arrêt initial. Mise à jour : 1/01/

21 Pièces à fournir La journée de travail au cours de laquelle l accident s est produit, est intégralement à la charge de l employeur. Par conséquent, le remboursement des indemnités journalières n intervient qu à compter du lendemain de l accident. Déclaration de la collectivité Certificats médicaux initial, de prolongation et final : volet n 1 précisant les lésions constatées Déclaration écrite de l agent Le cas échéant : Déclaration écrite des témoins Enquête administrative Notification de la Caisse Primaire d Assurance Maladie justifiant la prise en charge de l accident Procès-verbal de Gendarmerie ou de Police en cas d accident de la circulation Copie des bulletins de salaire correspondant aux périodes d arrêt Relevé des indemnités journalières versées par la Caisse Primaire d Assurance Maladie Tous les arrêts de travail et les indemnisations correspondantes doivent être déclarés dans un délai maximum de 120 jours après le début de l arrêt de travail. Les déclarations doivent être accompagnées de toutes les pièces justificatives. Mise à jour : 1/01/

22 Maladie professionnelle Réglementation 1) Définition de la maladie professionnelle La réparation des maladies professionnelles et la protection des victimes sont régies par les mêmes dispositions que celles applicables en matière d'accident du travail. Les maladies contractées à l'occasion du travail sont des maladies professionnelles si elles entrent dans les trois types de situations suivantes et si le lien de causalité entre le travail et la maladie est établi. Maladie désignée dans un tableau de maladies professionnelles, travail effectué par la victime inscrit dans ce tableau, exposition habituelle ou risque et délai de prise en charge respectée, Maladie désignée dans un tableau de maladies professionnelles, lien direct entre maladie et travail habituel de la victime, mais une des autres conditions requises pour le premier type n est pas remplie, (soit l exposition habituelle, ou le risque ou le délai de prise en charge). Maladie non désignée dans un tableau de maladies professionnelles directement causée par le travail et entraînant : soit une incapacité permanente au moins égale à 66,66 %, soit le décès. Les maladies professionnelles doivent être déclarées à la Caisse primaire d'assurance maladie qui statue sur la reconnaissance des maladies et la prise en charge des prestations qui en résulte. 2) Délai de déclaration du fonctionnaire à l'autorité territoriale - à l'autorité territoriale : dès la constatation médicale de la maladie. - à la sécurité sociale : dès les 15 jours suivant la cessation du travail (art. R du code de la sécurité sociale) ou dès la 1 ère constatation médicale. 3) Instances à informer - Médecine préventive - Comité technique paritaire ou comité d'hygiène et de sécurité 5) Durée de l'arrêt de travail L'agent en activité bénéficie d'un congé pendant toute la période d'incapacité de travail, jusqu'à la guérison complète, la consolidation ou le décès. Mise à jour : 1/01/

23 6) Rémunération Les prestations en espèces sont versées sous forme d indemnités journalières par la Caisse Primaire d Assurance Maladie : - 60 % du salaire journalier de base pendant les 28 premiers jours d arrêt, - 80 % du salaire journalier de base à compter du 29ème jour d arrêt continu. Ces prestations viennent en déduction des sommes allouées par la collectivité. Rémunération pour les fonctionnaires IRCANTEC : % du traitement indiciaire pendant 3 mois, % du supplément familial de traitement, % de la N.B.I. Rémunération pour les agents non titulaires : La durée du congé ouvrant droit à rémunération augmente selon l'ancienneté de service. L'agent non titulaire aura ainsi droit à : % du traitement indiciaire : o pendant 1 mois dès son entrée en fonctions, o pendant 2 mois après 1 an de services, o pendant 3 mois après 3 ans de services % du supplément familial de traitement. Lorsque l'agent non titulaire recruté pour une durée déterminée n'étant pas susceptible d'être reconduite, se trouve en arrêt de travail au-delà de la date de fin de l'engagement, le contrat prend fin à la date initialement prévue. 7) Frais médicaux et pharmaceutiques Ils sont réglés directement aux praticiens par la Caisse Primaire d'assurance Maladie dont relève la victime. Pièces à fournir Déclaration de la collectivité Certificats médicaux initial, de prolongation et final : volet n 1 précisant les lésions constatées Demande de reconnaissance écrite de l agent Enquête administrative Notification de la Caisse Primaire d Assurance Maladie justifiant la prise en charge de la maladie Copie des bulletins de salaire correspondant aux périodes d arrêt Relevé des indemnités journalières versées par la Caisse Primaire d Assurance Maladie Tous les arrêts de travail et les indemnisations correspondantes doivent être déclarés dans un délai maximum de 120 jours après le début de l arrêt de travail. Les déclarations doivent être accompagnées de toutes les pièces justificatives. Mise à jour : 1/01/

24 Décès Réglementation Le capital décès est versé par la Caisse Primaire d Assurance Maladie, aux ayants droit de l'agent (titulaire ou stagiaire à temps non complet affilié à l'ircantec ou non titulaire) décédé, sous réserve de justifier des conditions exigées par le code de la sécurité sociale aux articles R et R 313-2, 1. 1) Les bénéficiaires L'ordre d'attribution du capital décès est fixé par l'article L du code de la sécurité sociale. Le capital est versé, par priorité, aux personnes qui étaient, au jour du décès, à la charge effective, totale et permanente de l'agent. Cette priorité doit être invoquée dans un délai d'un mois (art. L361-4 du Code de la sécurité sociale). Si aucun bénéficiaire prioritaire ne s'est manifesté dans le délai d'un mois, le capital est attribué aux ayants droit suivants : - au conjoint survivant non séparé de droit ou de fait, ou au partenaire auquel le défunt était lié par un pacte civil de solidarité. - à défaut, aux descendants (enfants légitimes, naturels ou adoptifs de l'agent), - en l'absence de conjoint, de partenaire d'un pacte civil de solidarité et de descendant, aux ascendants (parents ou grands parents du défunt). 2) Conditions d ouverture de droits Les conditions sont fixées par l'article R du code de la Sécurité sociale et sont appréciées au jour du décès. Avant son décès, l assuré social devait justifier : moins de trois mois avant son décès, de l une de ces conditions : avoir exercé une activité salariée, avoir perçu une allocation au titre d un congé, d une convention de conversion, ou de l assurance chômage, être titulaire d une pension d invalidité ou d une rente accident du travail ou de maladie professionnelle. depuis moins d un an à la date de son décès, de l une des conditions requises pour prétendre aux prestations en nature de l assurance maladie-maternité pendant une durée égale à un an, à savoir : d un montant de cotisations au moins égal à celles calculées sur 60 SMIC ou au moins 60 heures de travail salarié ou assimilé au cours d un mois civil quelconque ou de 30 jours consécutifs, Mise à jour : 1/01/

25 d un montant de cotisations au moins égal à celles calculées sur 120 SMIC ou au moins 120 heures de travail salarié ou assimilé au cours de trois mois civils ou du trimestre civil. Cas particuliers : Le capital-décès est ouvert aux ayants droit d un assuré social qui décède : au cours de l année du maintien des droits prévu à l article L du code de la sécurité sociale, au cours des trois mois qui suivent sa mise à la retraite, s il remplit les conditions de durée de travail salariée au moment de son décès. 3) - Montant du capital décès Le capital équivaut à 90 fois le gain journalier de base retenu pour le calcul de l indemnité journalière. Le capital ne peut être inférieur à 1 % du montant du plafond annuel servant de base au calcul des cotisations de sécurité sociale, ni être supérieur à 25% de ce plafond (article R du code de la sécurité sociale). La NBI, et le supplément familial ne rentrent pas dans le calcul. Il n y a pas de majoration pour les enfants à charge. Gain journalier de base : 3 paies brutes précédant le décès 90 Montant du capital décès : gain journalier de base x 90 Les sommes payées ne sont pas soumises à cotisations sociales, ni à la CSG, ni à la CRDS. Elles ne sont pas imposables. La demande doit être présentée dans le délai d'un mois suivant le décès, par les bénéficiaires, à la Caisse Primaire d'assurance Maladie dont relevait le défunt. L'action des ayants droit se prescrit par 2 ans à partir du jour du décès. 4) Le capital décès complémentaire versé par l IRCANTEC Le capital, prévu par l article 10 du décret n du 23 décembre 1970, est accordé au conjoint non séparé de corps, aux enfants à charge de moins de 21 ans (légitimes, naturels, reconnus ou adoptifs, recueillis rattachés au foyer fiscal non imposables au titre de leurs revenus personnels) ou majeurs infirmes ou à défaut aux ascendants à charge s ils étaient à charge fiscalement. Le décès doit être intervenu avant les 65 ans de l agent et celui-ci doit avoir cotisé au moins une année. Le capital doit être demandé par l ayant droit à l aide d un formulaire spécifique. Le montant du capital est de 75 % des salaires des 12 mois précédant la date du décès soumis à cotisation. Le conjoint touchera un tiers et les enfants les deux autres tiers. Le capital n est pas soumis à cotisations sociales, ni à la CRDS et CSG. Il n entre pas dans le calcul de l impôt sur les revenus. Risque non garanti : intervention de la Caisse Primaire d Assurance Maladie Mise à jour : 1/01/

26 Documents téléchargeables La plupart des documents téléchargeables sont à compléter et à personnaliser. FONCTIONNAIRES A TEMPS NON COMPLET (IRCANTEC) Maladie ordinaire Modèle d arrêté portant mise en congé de maladie ordinaire Congé de grave maladie Modèle d arrêté portant mise en congé de grave maladie (octroi et prolongation) Disponibilité d office / Congé sans traitement Modèle d arrêté portant placement en disponibilité d office Temps partiel thérapeutique Modèle d arrêté portant mise à temps partiel pour motif thérapeutique Maternité / Adoption Modèle d arrêté portant mise en congé de maternité ou d adoption Paternité Modèle d arrêté portant mise en congé de paternité Mise à jour : 1/01/

27 Accident du travail Enquête administrative Modèle d arrêté de mise en congé pour accident du travail Maladie professionnelle Enquête administrative Modèle d arrêté de mise en congé pour maladie professionnelle Contrôle médical Demande de contrôle médical AGENTS NON TITULAIRES DE DROIT PUBLIC Maladie ordinaire Modèle d arrêté portant mise en congé de maladie ordinaire à plein traitement Modèle d arrêté portant mise en congé de maladie ordinaire à demi- traitement Congé de grave maladie Modèle d arrêté portant mise en congé de grave maladie (octroi et prolongation) Disponibilité d office / Congé sans traitement Modèle d arrêté portant mise en congé sans traitement (inaptitude temporaire) Modèle d arrêté de mise en congé de maladie ordinaire ou grave maladie ou accident de travail ou maladie professionnelle sans traitement Temps partiel thérapeutique Modèle d arrêté portant mise à temps partiel pour motif thérapeutique Mise à jour : 1/01/

28 Maternité / Adoption Modèle d arrêté portant mise en congé de maternité Paternité Modèle d arrêté portant mise en congé de paternité Accident du travail Enquête administrative Modèle d arrêté de mise en congé pour accident du travail Maladie professionnelle Enquête administrative Modèle d arrêté de mise en congé pour maladie professionnelle Contrôle médical Demande de contrôle médical Mise à jour : 1/01/

CONGES POUR INDISPONIBILITE PHYSIQUE DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX AFFILIES AU REGIME SPECIAL DE SECURITE SOCIALE

CONGES POUR INDISPONIBILITE PHYSIQUE DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX AFFILIES AU REGIME SPECIAL DE SECURITE SOCIALE CONGES POUR INDISPONIBILITE PHYSIQUE DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX AFFILIES AU REGIME SPECIAL DE SECURITE SOCIALE INDISPONIBILITES PHYSIQUES PROTECTION STATUTAIRE PROCEDURE D'ATTRIBUTION OBSERVATIONS

Plus en détail

Stagiaire-Titulaire : Ma protection sociale

Stagiaire-Titulaire : Ma protection sociale Date de dernière mise à jour : le 21/06/2011 Stagiaire-Titulaire : Ma protection sociale VOTRE PROTECTION DIFFERE SELON VOTRE STATUT Vous êtes titulaire ou stagiaire d un poste d au moins 28h / semaine

Plus en détail

CONGES MALADIE ET ACCIDENTS DE SERVICE ET FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

CONGES MALADIE ET ACCIDENTS DE SERVICE ET FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONGES MALADIE ET ACCIDENTS DE SERVICE ET FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX En cas de congé pour maladie l agent voit son maintien de rémunération assuré par sa

Plus en détail

Le congé de maladie ordinaire des agents non titulaires de droit public

Le congé de maladie ordinaire des agents non titulaires de droit public INDISPONIBILITE PHYSIQUE Note d information n 13-14 - du 17 mai 2013 Le congé de maladie ordinaire des agents non titulaires de droit public Références Décret n 88-145 du 15 février 1988. Code de la sécurité

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE

IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE 1. Références, définition et conditions d octroi Références : article 57-5 de la

Plus en détail

GESTION DE L INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

GESTION DE L INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Indisponibilité texte en tête physique taille 16 Protection sociale GESTION DE L INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 1. Les dispositions législatives et réglementaires L état

Plus en détail

Manuel de Gestion Agents non affiliés à la CNRACL ou non titulaires

Manuel de Gestion Agents non affiliés à la CNRACL ou non titulaires GRAS SAVOYE PÔLE COLLECTIVITES LOCALES & ETABLISSEMENTS PUBLICS Filière Statutaire Manuel de Gestion Gestion de votre contrat d assurance statutaire GUIDE PRATIQUE 2015 Sommaire Maladie ordinaire Grave

Plus en détail

PRINCIPES D INDEMNISATION DES CONGES MALADIE A L INRAP

PRINCIPES D INDEMNISATION DES CONGES MALADIE A L INRAP PRINCIPES D INDEMNISATION DES CONGES MALADIE A L INRAP L indemnisation des congés pour raisons de santé des agents de l Inrap est régie par les dispositions de la législation sécurité sociale et par les

Plus en détail

Mise à jour : janvier 2014

Mise à jour : janvier 2014 LES DIFFERENTS CONGES Agents affiliés à la CNRACL Agents titulaires et stagiaires effectuant au moins 28 heures de travail par semaine Mise à jour : janvier 2014 Centre de Gestion de la Fonction Publique

Plus en détail

LES CONGÉS POUR INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE ******* DEUXIÈME PARTIE : Les congés de maladie des agents non titulaires

LES CONGÉS POUR INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE ******* DEUXIÈME PARTIE : Les congés de maladie des agents non titulaires Mise à jour : 29/08/2011 LES CONGÉS POUR INDISPONIBILITÉ PHYSIQUE Partie 1 : Les congés pour raison de santé des fonctionnaires CNRACL, droits et obligations Partie 2 : Les congés pour raison de santé

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II)

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II) NOTE D INFORMATION CV/ NT Réf. : II-13-1 et II-13-3-3 1 er septembre 2006 05 63 60 16 50 L:/CIRCULAIRES/loi financ. Sécurité sociale 06 Indemnités journalières LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

CCTP ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES POUR LES AGENTS DE LA COMMUNE DE ROMAGNAT ELEMENTS D APPRECIATION DES RISQUES

CCTP ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES POUR LES AGENTS DE LA COMMUNE DE ROMAGNAT ELEMENTS D APPRECIATION DES RISQUES CCTP ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES POUR LES AGENTS DE LA COMMUNE DE ROMAGNAT Le présent marché est constitué des conditions particulières qui vont suivre ainsi que par les Conditions Générales de

Plus en détail

LE CONGÉ DE MALADIE ORDINAIRE

LE CONGÉ DE MALADIE ORDINAIRE indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 2 Agents non titulaires de droit public LE CONGÉ DE MALADIE ORDINAIRE 1. Références, définition et conditions d octroi Références : articles 7, 12, 27

Plus en détail

Intervenants: I. MALFILÂTRE Y. RICORDEL

Intervenants: I. MALFILÂTRE Y. RICORDEL L indisponibilité physique des agents territoriaux Intervenants: I. MALFILÂTRE Y. RICORDEL Textes juridiquesde de référence Loi 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires

Plus en détail

LES CONGES DES AGENTS TERRITORIAUX I/ CONGES DES FONCTIONNAIRES TITULAIRES AFFILIES A LA CNRACL

LES CONGES DES AGENTS TERRITORIAUX I/ CONGES DES FONCTIONNAIRES TITULAIRES AFFILIES A LA CNRACL Note d'informations du 15 décembre 2009 LES CONGES DES AGENTS TERRITORIAUX Congés annuels Art. 57 loi n 84-53 Décret n 85-1250 I/ CONGES DES FONCTIONNAIRES TITULAIRES AFFILIES A LA CNRACL Nature du congé

Plus en détail

Mise à jour : janvier 2014

Mise à jour : janvier 2014 LES CONGES DE MALADIE Agents non titulaires Agents auxiliaires et contractuels de droit public Mise à jour : janvier 2014 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Calvados 56 rue Bicoquet

Plus en détail

Agents affiliés à la CNRACL Contrat groupe d assurance des risques statutaires

Agents affiliés à la CNRACL Contrat groupe d assurance des risques statutaires Agents affiliés à la CNRACL Contrat groupe d assurance des risques statutaires Avertissement : Ce document ne se substitue pas à votre contrat qui définit les garanties souscrites par votre Collectivité,

Plus en détail

Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL. >Collectivités

Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL. >Collectivités Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL >Collectivités SOMMAIRE PRESTATIONS STATUTAIRES CNRACL ARTICLE 1 - Agents visés par les présentes conventions spéciales 5 CHAPITRE 1 EXPOSÉ DES

Plus en détail

Fiche info Service juridique

Fiche info Service juridique Fiche info n 2/octobre 2012 Indemnités de maladie du régime spécial de sécurité sociale Références : Décret n 60-58 du 11 janvier 1960 relatif au régime de sécurité sociale des agents permanents des départements,

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION SECURITE SOCIALE Le point sur votre protection sociale et sur les démarches à effectuer. -Procédure : En tant que salarié / stagiaire de la formation continue, vous êtes

Plus en détail

STATUT LE CONGE PARENTAL

STATUT LE CONGE PARENTAL STATUT LE CONGE PARENTAL Circulaire mise à jour 1 er octobre 2012 Références: - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires, - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984

Plus en détail

Le congé de solidarité familiale est accordé de droit, sur demande écrite du fonctionnaire.

Le congé de solidarité familiale est accordé de droit, sur demande écrite du fonctionnaire. Congé pour solidarité familiale et allocation d accompagnement d une personne en fin de vie pour les fonctionnaires des trois versants de la fonction publique Principe général Le congé de solidarité familiale

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

LE CONGE DE MALADIE ORDINAIRE : DROIT AU CONGE ET MONTANT DE L INDEMNITE

LE CONGE DE MALADIE ORDINAIRE : DROIT AU CONGE ET MONTANT DE L INDEMNITE LE CONGE DE MALADIE ORDINAIRE : DROIT AU CONGE ET MONTANT DE L INDEMNITE LE CAS DES FONCTIONNAIRES AFFILIES A LA CNRCAL L attribution du congé de maladie ordinaire 1. L octroi initial Pour bénéficier d

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex.

Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex. Toute saisine de ces deux instances doit être adressée à l adresse suivante: Secrétariat Comité médical/commission de réforme CDG 58 24 rue du champ de foire BP 3 58028 Nevers cedex. - D envoyer un dossier

Plus en détail

La gestion des fonctionnaires stagiaires La protection sociale

La gestion des fonctionnaires stagiaires La protection sociale Fiches statut 1/19/SSO Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Protection sociale et retraite 05 59 90 03 90 social@cdg-64.fr La gestion des fonctionnaires stagiaires La protection sociale

Plus en détail

ATTESTATIONS DE SALAIRE

ATTESTATIONS DE SALAIRE AM@llier Votre lettre d information n 15 Février 2013 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier QUELQUES CONSEILS DE REMPLISSAGE! ATTESTATIONS DE SALAIRE Dossier Pour éviter toute rupture de revenus

Plus en détail

CONGÉS MATERNITÉ, PATERNITÉ ET PARENTAL

CONGÉS MATERNITÉ, PATERNITÉ ET PARENTAL CONGÉS MATERNITÉ, PATERNITÉ ET PARENTAL Les droits des fonctionnaires sont différents de ceux des salariés du monde du privé. Nous vous proposons une éclaircie sur les droits des fonctionnaires concernant

Plus en détail

Mise à jour : janvier 2014

Mise à jour : janvier 2014 LES CONGES DE MALADIE, D ACCIDENT DU TRAVAIL ET DE MALADIE PROFESSIONNELLE Agents affiliés au régime général de la Sécurité sociale et à l IRCANTEC Agents titulaires et stagiaires à temps non complet effectuant

Plus en détail

Le congé de solidarité familiale Dispositions applicables aux fonctionnaires et aux agents non titulaires de droit public

Le congé de solidarité familiale Dispositions applicables aux fonctionnaires et aux agents non titulaires de droit public Fiches statut 1/21/AP Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Le congé de solidarité familiale Dispositions applicables aux fonctionnaires et aux agents non

Plus en détail

Le congé de maladie ordinaire des fonctionnaires territoriaux

Le congé de maladie ordinaire des fonctionnaires territoriaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

INSPECTION ACADEMIQUE DE L ALLIER Division des Personnels Septembre 2010 Tableau n 1 : récapitulatif congés de maladie

INSPECTION ACADEMIQUE DE L ALLIER Division des Personnels Septembre 2010 Tableau n 1 : récapitulatif congés de maladie INSPECTION ACADEMIQUE DE L ALLIER Division des Personnels Septembre 2010 Tableau n 1 : récapitulatif congés de maladie Nature du Durée Traitement Modalités et Délais Situation Administrative Observations

Plus en détail

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE I. Ouverture des droits DROITS A L ASSURANCE MATERNITE Les conditions d ouverture des droits tant aux prestations en nature qu aux prestations en espèce de l assurance maternité s apprécient soit au début

Plus en détail

Atelier social sur les questions liées au travail

Atelier social sur les questions liées au travail Atelier social sur les questions liées au travail Avril 2013 Nathalie RAYMOND Assistante Sociale Lorsque vous êtes en difficulté dans le cadre du travail, vous pouvez solliciter différents dispositifs

Plus en détail

Nouvel élu? Solidaris vous informe

Nouvel élu? Solidaris vous informe Nouvel élu? Solidaris vous informe Mandataires politiques locaux et ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Outre leur mandat politique, bon nombre de mandataires locaux exercent une autre activité comme travailleur

Plus en détail

L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations

L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations FICHE CONSEIL Chemin d accès : METHODES/OUTILS/2.DEVELOPPER/FICHES CONSEIL/SOCIAL RH/DIVERS Page : 1/5 1. L arrêt maladie

Plus en détail

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance.

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance. indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 Agents non titulaires de droit public LE CONGÉ MATERNITÉ 1. Références, définition et conditions d octroi Références : articles 10, 12, 27 à 32 du décret

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

Le congé de présence parentale

Le congé de présence parentale Le congé de présence parentale 1. Définition Ce congé non rémunéré est prévu par l article 60 sexies de la loi du 26 janvier 1984 qui dispose que le congé de présence parentale est accordé au fonctionnaire

Plus en détail

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL

L admission à la retraite pour invalidité des fonctionnaires relevant de la CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

0 - PROCEDURE DE RENOUVELLEMENT 1 - DECOMPTE DES CONGES

0 - PROCEDURE DE RENOUVELLEMENT 1 - DECOMPTE DES CONGES Guide Mémento Recueil - PC6 Congés de longue durée pour pensionnés de RENOUVELLEMENT DES CONGES PC 6.2 0 - PROCEDURE DE RENOUVELLEMENT Le fonctionnaire doit adresser une demande de prolongation de congé

Plus en détail

Les motifs de saisine de la commission de réforme

Les motifs de saisine de la commission de réforme Accueil > CDG71 > Santé au travail > Commission de réforme > Les motifs de saisine de la commission de réforme Les motifs de saisine de la commission de réforme Dernière modification le 22/07/2013 L'accident

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Vu le code de la sécurité sociale articles L.33 et suivants

CIRCULAIRE CDG90. Vu le code de la sécurité sociale articles L.33 et suivants CIRCULAIRE CDG90 18/14 CONGE DE MATERNITE : CONDITION D OCTROI ET DUREE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DU REGIME SPECIAL DE SECURITE SOCIALE Vu le code général des collectivités territoriales Vu le code

Plus en détail

Manuel de Gestion Agents affiliés à la CNRACL

Manuel de Gestion Agents affiliés à la CNRACL GRAS SAVOYE PÔLE COLLECTIVITES LOCALES & ETABLISSEMENTS PUBLICS Filière Statutaire Manuel de Gestion Gestion de votre contrat d assurance statutaire GUIDE PRATIQUE Sommaire Maladie ordinaire Longue maladie,

Plus en détail

C.C.T.P. Règlement de la consultation

C.C.T.P. Règlement de la consultation MARCHE de PRESTATIONS de SERVICES ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRESDU PERSONNEL MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) 23 octobre 2014 C.C.T.P. Règlement de la consultation

Plus en détail

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S Modifié par : Loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique Décret du 20 mai 2010 modifiant

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES SERVICE DES RETRAITES DE l ETAT - 0810 10 33 35 - www.pensions.bercy.gouv.fr - Edition du 1 er mai 2013 En application de l article L. 40 du code des

Plus en détail

Mise à jour : 27 juillet 2012

Mise à jour : 27 juillet 2012 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié au régime général de la Sécurité sociale et à l IRCANTEC Agents stagiaires et titulaires à temps non complet dont la durée hebdomadaire de service est INFERIEURE

Plus en détail

Il s'agit d'un accident survenu dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice des fonctions (art. 57 2 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984).

Il s'agit d'un accident survenu dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice des fonctions (art. 57 2 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984). Agents CNRACL : Accident de service Maladie professionnelle 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 19 juillet

Plus en détail

Vous êtes en arrêt de travail pour maladie

Vous êtes en arrêt de travail pour maladie Vous êtes en arrêt de travail pour maladie Dossier mis à jour le 1 janvier 2009 Quelle que soit la durée de l arrêt de travail que votre médecin vous a prescrit, vous avez 48 heures pour transmettre l

Plus en détail

Les régimes de protection sociale

Les régimes de protection sociale Les régimes de protection sociale Régime spécial CNRACL Régime général IRCANTEC Stagiaires et titulaires (temps complet ou non complet 28 h hebdomadaires) Stagiaires et titulaires (temps non complet

Plus en détail

Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP

Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP REFERENCES : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

COMMISSION DEPARTEMENTALE DE REFORME DU HAUT-RHIN

COMMISSION DEPARTEMENTALE DE REFORME DU HAUT-RHIN PRÉFET DU HAUT-RHIN Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations COMMISSION DEPARTEMENTALE DE REFORME DU HAUT-RHIN A compter du 1 er décembre 2008, la Commission

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE Marché public de service Assurance statutaire et risques annexes CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) APPEL D OFFRES OUVERT (Passé en application

Plus en détail

Descriptif des Garanties

Descriptif des Garanties EPHC Titre 8 de la Convention collective nationale DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT Régime de prévoyance obligatoire Descriptif des Garanties Personnel concerné Ensemble des salariés, non cadres et

Plus en détail

CONNAISSEZ VOS DROITS... Prévoyance

CONNAISSEZ VOS DROITS... Prévoyance Prévoyance CONNAISSEZ VOS DROITS... Caisse de prévoyance des Agents de la Sécurité Sociale et assimilés Institution de Prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale 2 ter, boulevard Saint-Martin

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES ET MM les Directeurs Date : 29/04/99. des Caisses Primaires d'assurance Maladie. des Caisses Générales

Plus en détail

Régime de prévoyance. CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014

Régime de prévoyance. CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014 Régime de prévoyance CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Quelques rappels sur le contrat prévoyance 3. Mise en place du régime 4. Gestion du contrat par la

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE DES AGENTS TERRITORIAUX LES FORMATIONS NON STATUTAIRES

LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE DES AGENTS TERRITORIAUX LES FORMATIONS NON STATUTAIRES Circulaire d'informations n 2009/10 du 3 juin 2009 LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE DES AGENTS TERRITORIAUX LES FORMATIONS NON STATUTAIRES Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS L E S S E N T I E L Cette fiche présente le dispositif du compte épargne-temps (CET) tel qu il a été réformé par le décret n 2010-531 du 20 mai

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE L ATTESTATION DE SALAIRE POUR LE PAIEMENT DES INDEMNITéS JOURNALIèRES

NOTICE D UTILISATION DE L ATTESTATION DE SALAIRE POUR LE PAIEMENT DES INDEMNITéS JOURNALIèRES N 50920#04 CACHET DE LA CAISSE NOTICE D UTILISATION DE L ATTESTATION DE SALAIRE POUR LE PAIEMENT DES INDEMNITéS JOURNALIèRES MALADIE, MATERNITé, PATERNITÉ / accueil de l enfant et allocation journalière

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE ACTIVE à partir du 1 er janvier 2010

CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE ACTIVE à partir du 1 er janvier 2010 Réf. : CDG-INFO2010-6/MDE/CVD Personnes à contacter : Christine DELEBARRE Thérèse SMOLAREK Valérie TANSSORIER Date : le 25 février 2010 : 03.59.56.88.28/29 CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES

Plus en détail

La retraite, comment en bénéficier?

La retraite, comment en bénéficier? Salariés agricoles La retraite, comment en bénéficier? Je prépare ma retraite RETRAITE Je suis, salarié agricole cadre ou non cadre Sommaire De quoi est composée ma retraite? p.3 Ma retraite à taux plein,

Plus en détail

LE SUPPLEMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT

LE SUPPLEMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT FF II CC HH EE PP RR AA TT I QQ UU EE CC DD GG 55 00 LE SUPPLEMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT L E S S E N T I E L Le supplément familial de traitement est un élément obligatoire du traitement accordé à un

Plus en détail

L assurance maternité

L assurance maternité CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES L assurance maternité Mise à jour : Février 2015 L assurance maternité Lorsque vous êtes enceinte, vous pouvez bénéficier de l assurance maternité en tant

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

La portabilité Prévoyance et Santé Mutualisée à compter du 1 er juin 2015.

La portabilité Prévoyance et Santé Mutualisée à compter du 1 er juin 2015. La portabilité Prévoyance et Santé Mutualisée à compter du 1 er juin 2015. Sommaire GENERALITES :... 2 FONDEMENT JURIDIQUE :... 2 MODALITES PRATIQUES :... 3 VOUS ETES EMPLOYEUR... 3 VOUS ETES UN EX SALARIE...

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2015

Plafond de la sécurité sociale pour 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Règles RH Destinataires Diffusion narionale Tous services Contact Tél :

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3247 Convention collective nationale IDCC : 1513. ACTIVITÉS DE PRODUCTION DES

Plus en détail

FORMATION INITIALE D APPLICATION AVANT RECRUTEMENT, STATUT D ÉLÈVE

FORMATION INITIALE D APPLICATION AVANT RECRUTEMENT, STATUT D ÉLÈVE Circulaire du 22 avril 1996 Dernière mise à jour en 2008 FORMATION INITIALE D APPLICATION AVANT RECRUTEMENT, STATUT D ÉLÈVE Réf. : - Article 45 Loi 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée - Décret 96-270 du

Plus en détail

BULLETIN DE PAIE. Généralités. Différentes mentions. Simplification du bulletin de paie. Exemples de bulletin de paie.

BULLETIN DE PAIE. Généralités. Différentes mentions. Simplification du bulletin de paie. Exemples de bulletin de paie. I MAJ.06-2015 SOMMAIRE A - PRINCIPES DE RÉMUNÉRATION BULLETIN DE PAIE Généralités Différentes mentions Simplification du bulletin de paie Exemples de bulletin de paie Cas particuliers A10 A10 A11 A12 A13

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles CHAPITRE 7 Les accidents et les maladies professionnelles 7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles 7.2.1 Méthodologie Définitions L accident

Plus en détail

A. Non titulaires de la fonction publique

A. Non titulaires de la fonction publique Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt B8 Les Congés des non titulaires Créée le 15 novembre 2005 - Dernière modification le 24 février 2009 A. Non titulaires de la fonction publique I. Les

Plus en détail

Centre de Gestion du Finistère

Centre de Gestion du Finistère Centre de Gestion du Finistère PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE 9 et 10 octobre 2012 SOMMAIRE 1 - Introduction 2 Présentation du groupement conjoint 3 Qu est ce que la prévoyance 4 Garanties proposées

Plus en détail

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire d'informations n 2008/06 du 20 février 2008 LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Références : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Édition 2015 2 LES INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Sommaire Quelles sont les conditions de versement? 4 Quelle

Plus en détail

Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065

Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065 Comparaison entre dispositifs réglementant le CET Avant et après parution du décret n 2009-1065 Décret n 2002-634 du 29 avril 2002, modifié, version du 6 novembre 2008 Art. 1 Il est institué dans la fonction

Plus en détail

Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé.

Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé. Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé. Article R. 4626-29 du Code du travail, articles 71 et suivants de la loi du 9 janvier 1986, décret n 89-376 du 8 juin 1989.

Plus en détail

Mise à jour : 4 avril 2013

Mise à jour : 4 avril 2013 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : 4 avril 2013 Centre de

Plus en détail

Le mode de décompte des durées dans la fonction publique. Secrétariat Général du Conseil d orientation des retraites*

Le mode de décompte des durées dans la fonction publique. Secrétariat Général du Conseil d orientation des retraites* CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 13 mai 2009 à 9 h 30 «Solidarité et contributivité dans les systèmes de retraite français et étrangers» Document N 4 Document de travail, n engage

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

Guide de gestion des carrières des enseignants de l enseignement supérieur Fiche n 14

Guide de gestion des carrières des enseignants de l enseignement supérieur Fiche n 14 Fiche n 14 Disponibilités Référence : décret n 85-986 du 16 septembre 1985 modifié La disponibilité est la position du fonctionnaire qui, hors de son administration, cesse de percevoir son traitement et

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE L'assurance sociale couvre les pensions suivantes : -

Plus en détail

sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat

sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat .7.8 Ordonnance du 6 septembre 00 sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 0 de la loi du 7 octobre

Plus en détail

MALADIE ORDINAIRE FONCTIONNAIRES (TITULAIRES

MALADIE ORDINAIRE FONCTIONNAIRES (TITULAIRES LE CONGÉ MALADIE ORDINAIRE FONCTIONNAIRES (TITULAIRES ET STAGIAIRES, AFFILIÉS OU NON NON CNRACL ) Références : Article 57 2 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984 Décret n 87-602 du 30 juillet 1987 Circulaire

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) MARCHE ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES DES AGENTS DE LA VILLE DE «LE BOULOU» (Agents affiliés CNRACL)

MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) MARCHE ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES DES AGENTS DE LA VILLE DE «LE BOULOU» (Agents affiliés CNRACL) MARCHE PUBLIC DE SERVICES (MAPA) MARCHE D'ASSURANCES MARCHE ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES DES AGENTS DE LA VILLE DE «LE BOULOU» (Agents affiliés CNRACL) Procédure "adaptée" selon les articles 26 II

Plus en détail

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 5. INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Dr Jacqueline Cardona L INCAPACITÉ PERMANENTE (IP) EN ACCIDENT DU TRAVAIL Principe juridique Article L 434-2 du code de la sécurité sociale

Plus en détail