TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-"

Transcription

1 du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir

2 Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou sédentarisées, des savoir-faire au service des Collectivités Publiques pour : La mise en place et la gestion des aires d accueil, L habitat adapté (terrains familiaux, résidences, ), L accompagnement social et la médiation, La formation des intervenants et des responsables. est référencé par l État, le Conseil Général de l Hérault, La Caisse d Allocations Familiales de Montpellier comme opérateur du Schéma Départemental de l Accueil des Gens du Voyage, du Plan Départemental d Insertion des Allocataires du RMI, du Plan Départemental de l Accès au Logement des Personnes Défavorisées, des actions d animation de la Vie Locale.

3 Mise en place et gestion des aires d accueil Habitat adapté Accompagnement social et médiation Formation des intervenants et des responsables 20 ans d expérience auprès des familles tziganes sédentarisées ou du voyage NOS OBJECTIFS Développer, en partenariat et sous le couvert des Collectivités Publiques et en coordination avec les acteurs sociaux et économiques, toute action ou service pour : Améliorer les conditions de vie des gens du voyage ou des familles gitanes sédentarisées, en favorisant un accueil et un habitat adapté ; Contribuer à l application de la réglementation en vigueur sur l accueil des gens du voyage et le logement social en participant à la mise en place et la gestion d aire d accueil, de terrains familiaux, de résidences, ; Accompagner le parcours résidentiel des familles gitanes sédentarisées pour un accès durable à un logement de droit commun chaque fois que c est possible et souhaité ; Développer la citoyenneté des familles par des actions concrètes permettant de connaître et mettre en œuvre les droits et les devoirs du citoyen ; Favoriser l insertion sociale et professionnelle et l accès aux savoirs ; Favoriser l intégration sur le territoire de résidence et promouvoir «le vivre ensemble» entre familles gitanes et population ; Communiquer nos connaissances des gens du voyage et des familles gitanes sédentarisées, diffuser nos savoirfaire, former les intervenants et les responsables.

4 NOS RÉFÉRENCES Depuis vingt ans, a contribué à l accueil, au logement et à l insertion des gens du voyage et des familles gitanes sédentarisées ou en voie de sédentarisation. RELOGEMENT DE FAMILLES EN HABITAT DÉGRADÉ, EN MAISONS INDIVIDUELLES SUR UNE NOUVELLE RÉSIDENCE CONSTRUITE ET GÉRÉE PAR UN BAILLEUR SOCIAL (ACM) NOTRE MISSION : Accompagnement social des familles pour leur insertion et leur intégration en prenant en compte tous les éléments de la vie quotidienne (logement, gestion du budget, scolarisation, santé, emploi, vie sociale) et en développant l autonomie. CONVENTION AVEC LE CONSEIL GÉNÉRAL. RELOGEMENT DE FAMILLES SUR UN TERRAIN AMÉNAGÉ PAR UN BAILLEUR SOCIAL (ACM) POUR DES CARAVANES, LE SITE EST TRANSFORMÉ ENSUITE EN AIRE D ACCUEIL NOTRE MISSION : Soutien à l installation, accompagnement pour l accès aux droits, médiation et intégration des familles pour la scolarisation, l accès aux services publics, soutien à la gestion de la vie quotidienne, participation à l organisation des rencontres entre les partenaires. CONVENTION AVEC LE CONSEIL GÉNÉRAL.

5 Mise en place et gestion des aires d accueil Habitat adapté Accompagnement social et médiation Formation des intervenants et des responsables 20 ans d expérience auprès des familles tziganes sédentarisées ou du voyage RELOGEMENT EN CARAVANES DE FAMILLES SUR UNE RÉSIDENCE AMÉNAGÉE ET GÉRÉE PAR UN BAILLEUR SOCIAL (ACM), CONSTRUCTION ENSUITE DE MAISONS INDIVIDUELLES NOTRE MISSION : Accompagnement pour la gestion de la vie quotidienne, le statut de locataire, médiation avec le bailleur pour la gestion locative, favoriser l insertion et l intégration, soutien à la sédentarisation, aide à l installation dans les nouvelles maisons, relais avec les services sociaux. CONVENTION AVEC LE CONSEIL GÉNÉRAL RELOGEMENT SUR DES TERRAINS FAMILIAUX CONSTRUITS PAR LE SIVOM ENTRE VENE ET MOSSON DE FAMILLES SÉDENTARISÉES LOGEANT EN CARAVANES DANS DES CONDITIONS DE GRANDE PRÉCARITÉ NOTRE MISSION : Accompagnement social individuel et collectif pour associer les familles au projet, mettre en place des solutions transitoires d accueil, préparer et organiser l installation et favoriser une insertion durable. Gestion des terrains familiaux. Action d animation de la vie locale pour l intégration des familles sur le territoire de la commune d accueil. CONVENTION AVEC LE SIVOM ENTRE VENE ET MOSSON, LE CONSEIL GÉNÉRAL ET LA CAF.

6 NOS COMPÉTENCES Action sociale et médiation Participation à la conception et à l élaboration du projet d habitat ou d accueil et au choix du mode de gestion ; Soutien au montage du projet socio-éducatif ; Participation à l organisation des rencontres avec les familles et les partenaires ; Évaluation des besoins ; Accompagnement social et suivi logement (aide à l installation, régularisation des situations administratives, accès aux droits, gestion budgétaire, équipement ménager, soutien dans les démarches et développement de l autonomie) ; Prévention et promotion de la santé (information, liaison avec les consultations PMI) ; Accompagnement scolaire (pré-école, soutien dans les démarches, médiation école-famille, animation «relais» pour l accès à l école, contrats locaux d accompagnement scolaire). Gestion locative sociale Élaboration et respect du règlement intérieur ; Accueil des familles, gestion des entrées et des sorties, état des lieux ; Gestion des redevances, contrôle des consommations de fluides, gestion des cautions ; Entretien des parties communes, des équipements collectifs ; Organisation du gardiennage ; Assistance au propriétaire pour les travaux en cours de gestion ; Information des Collectivités Publiques et des partenaires ; Prévention et gestion des contentieux et des conflits par la négociation préalable.

7 Mise en place et gestion des aires d accueil Habitat adapté Accompagnement social et médiation Formation des intervenants et des responsables 20 ans d expérience auprès des familles tziganes sédentarisées ou du voyage Vie sociale Projet collectif pour favoriser la cohabitation entre les familles et avec la population ; Action de développement social et de promotion des familles en valorisant les compétences des familles et leurs initiatives et en favorisant l écoute et la prise de parole ; Créer les conditions d accès aux services publics, aux écoles, aux équipements urbains de proximité (médiathèque, activités sportives, MLI, ) ; Favoriser la participation à la vie locale ; Participer à l organisation de rencontres avec les Élus, les Services Publics, les animateurs de la Société Civile. NOS CADRES D INTERVENTIONS Pour mener ces actions, passe des conventions avec les Collectivités Publiques ou reçoit des délégations de mission de service public pour la gestion des aires d accueil ou les terrains familiaux. Gestion déléguée (marché public) par les Collectivités propriétaires. Convention d action d accompagnement social lié logement, d action d insertion ou d action développement social avec le Conseil Général. au de Convention pour une action d animation de la vie locale avec la Caisse d Allocations Familiales. Agrément Centre Social délivré par la CAF dans le cadre d un projet proposé en concertation avec la Collectivité d accueil.

8 NOS PRINCIPAUX PARTENAIRES État DDASS DDE Éducation Nationale Conseil Général de l Hérault Direction de l Insertion, Direction de l Espace Logement Hérault, Direction du Développement de l Économie Solidaire, Agence de la Solidarité Départementale, Direction de l habitat. Communauté d Agglomération de Montpellier Mission Locale d Insertion. Ville de Montpellier Maison Pour Tous, CCAS. ACM Montpellier SIVOM ENTRE VENE ET MOSSON Mairie de Pignan, Saussan et leur CCAS Caisse d Allocations Familiales de Montpellier

9 Mise en place et gestion des aires d accueil Habitat adapté Accompagnement social et médiation Formation des intervenants et des responsables 20 ans d expérience auprès des familles tziganes sédentarisées ou du voyage AVANTAGES APPORTÉS PAR Proximité est un acteur social présent sur le territoire depuis 20 ans, ce qui lui donne une bonne connaissance de terrain, des familles et des mouvements des gens du voyage. Cette proximité lui permet de faciliter les contacts avec les Collectivités. peut ainsi agir vite sur site en cas de difficultés. Technicité, par son expérience, dispose d un savoir-faire reconnu, ses actions sont mises en œuvre par une équipe pluri-disciplinaire de professionnels comprenant des travailleurs sociaux, des techniciens et des administratifs. a la compétence pour renforcer, si nécessaire, son équipe par le recrutement, la formation et l encadrement de son personnel. Militance est une association de l économie sociale animée par des bénévoles. Visibilité informe et rend compte de ses actions. Réunion avec les Collectivités, rapport d étape, compte rendu d activité, participation à des comités de pilotage. se concerte systématiquement avec les Collectivités sur les décisions sensibles. Tous les accords avec les Collectivités font l objet de conventions ou de protocoles. Évaluation met à disposition des informations : - sur la connaissance de la population gitane du voyage, sédentaire ou en voie de sédentarisation ; - sur les besoins ; - sur les résultats des actions. Neutralité Les relations avec les familles sont basées sur la confiance, car n est lié à aucun groupe culturel ou ethnique et conduit ses actions en référence aux lois de la République et notamment le respect du droit, l égalité de traitement et la laïcité.

10 AVANTAGES APPORTÉS PAR (suite) Coopération et Regroupement travaille sous le couvert et en partenariat avec les Pouvoirs Publics État, Département et en concertation avec les acteurs sociaux et économiques. est un service de GAMMES, Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier, qui a quatre secteurs d activité : - Aide, soutien et soins à domicile pour les personnes âgées, les personnes handicapées et les familles ; - Veille sociale, hébergement, logement ; - Insertion par l activité économique et l emploi ; - Formation. Ce regroupement permet des mutualisations de savoir-faire, des échanges de pratiques pour apporter des réponses complémentaires aux besoins globaux des personnes et des familles en difficulté ou ayant besoin d un soutien médico-social. GAMMES a constitué un Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale agréé par l État (DDASS) qui, par la mise en commun de moyens, apporte un soutien technique pour l administration et la gestion avec une professionnalisation de ces fonctions.

11 Mise en place et gestion des aires d accueil Habitat adapté Accompagnement social et médiation Formation des intervenants et des responsables 20 ans d expérience auprès des familles tziganes sédentarisées ou du voyage Vous êtes en cours d élaboration d un projet, vous avez fait le choix de la gestion directe Nous pouvons vous apporter une assistance technique : Information des Élus, des Services ; Formation des intervenants. responsables et des Les formations sont réalisées avec l appui technique de, par le Centre Fédératif de Formation de GAMMES habilité

12 du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique

IDEAL Connaissances. Au service de la performance publique IDEAL Connaissances Au service de la performance publique Présentation des premières conclusions de l enquête sur la gestion technique des aires d accueil Présentation du Réseau Gens du Voyage La gestion

Plus en détail

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Secrétariat d Etat à la lutte contre la précarité et l exclusion MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DU LOGEMENT, DU TOURISME ET DE

Plus en détail

Le Plan Départemental d'action

Le Plan Départemental d'action Le Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées DE LA RÉGION AQUITAINE DE LA GIRONDE Gironde gironde.fr le PDALPD de la Gironde 2008-2010 Ce plan est co-piloté par l Etat et

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé

La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Communiqué de Presse Dunkerque, lundi 4 avril 2005 La Communauté urbaine de Dunkerque au service du logement social et de la rénovation de l habitat privé Michel Delebarre, Ancien Ministre d Etat, Député-Maire

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion

LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT. Une réponse. pour les ménages. La Maîtrise d ouvrage d insertion u La Maîtrise d ouvrage d insertion LA MOI / UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTE POUR LE DROIT AU LOGEMENT Une réponse u pour les ménages qui n entrent pas dans les standards habituels du logement social. La Maîtrise

Plus en détail

Qu est ce qu un Cllaj? Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes

Qu est ce qu un Cllaj? Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes Qu est ce qu un Cllaj? Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes Document réalisé par l Union Nationale des CLLAJ Mise à jour juillet 2014 Sommaire Le texte institutionnel Les Services Logement

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES CHARTE DÉPARTEMENTALE DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIÉ AU LOGEMENT

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES CHARTE DÉPARTEMENTALE DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIÉ AU LOGEMENT PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES CHARTE DÉPARTEMENTALE DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIÉ AU LOGEMENT 2012-2014 CHARTE DEPARTEMENTALE DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT Annexe à la convention de partenariat et d objectifs FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT REGLEMENT INTERIEUR Le Fonds de Solidarité Logement a été institué par la loi n -449 du 31 mai 19 visant à la mise

Plus en détail

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat.

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. 1 Qui sommes nous? Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale et solidaire»

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 L accueil des gens du voyage Ministère de l'équipement, des Transports et du Logement direction générale de l

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence immobilière à vocation sociale Merci de Retourner ce Dossier à : HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale 81

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Préambule. Sommaire. Principes généraux... 2. Soutien aux projets des familles à caractère individuel... 2

Préambule. Sommaire. Principes généraux... 2. Soutien aux projets des familles à caractère individuel... 2 Préambule Le présent Règlement Intérieur recense les différents champs et modes d intervention financière de la Caf de Paris en faveur des familles et des partenaires. Principes généraux... 2 Soutien aux

Plus en détail

La Mesure Judiciaire d Aide à la Gestion du Budget Familial

La Mesure Judiciaire d Aide à la Gestion du Budget Familial Service Accompagnement Social et Budgétaire La Mesure Judiciaire d Aide à la Gestion du Budget Familial une intervention qui vient enrichir le dispositif d assistance éducative SOMMAIRE p.3 p.4 p.5 p.6

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI?

COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI? COMMENT FAIRE DU RELOGEMENT UN OUTIL DE CHANGEMENT RESIDENTIEL REUSSI? Projet de Rénovation Urbaine du Courghain : Modalités de l accompagnement au relogement. SOMMAIRE I. Eléments de contexte. 1. Situation

Plus en détail

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco?

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco? L Appart ECO 80 m² de pédagogie pour faire des économies d énergie et mieux consommer! 1 Qu est-ce que l Appart éco? L Appart éco est un appartement de 80 m², aménagé et équipé, dans lequel toutes les

Plus en détail

PREAMBULE... 1 Art. 1 Objet du règlement départemental d aide sociale... 1 Art. 2 Définition de l aide sociale... 1

PREAMBULE... 1 Art. 1 Objet du règlement départemental d aide sociale... 1 Art. 2 Définition de l aide sociale... 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 1 Art. 1 Objet du règlement départemental d aide sociale... 1 Art. 2 Définition de l aide sociale... 1 LIVRE I L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES ET ADULTES HANDICAPES... 3 PARTIE

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l inclusion sociale,

Plus en détail

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides Vous n avez pas payé votre loyer depuis deux mois > Des frais supplémentaires de relance facturés sur quittance > Deux lettres de rappel

Plus en détail

2, rue Malescourt. Maison Relais Intergénérationnelle. St Etienne

2, rue Malescourt. Maison Relais Intergénérationnelle. St Etienne Maison Relais Intergénérationnelle «Fiche récapitulative» Porteurs du projet : Habitat & Humanisme Loire et l A.S.L. Projet : Maison-relais Intergénérationnelle Bureaux associatifs Mode : Acquisition/Réhabilitation

Plus en détail

Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014

Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014 Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014 Dans le cadre de la rédaction du futur Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées, le Collectif

Plus en détail

FAQ N 70 : LE BAIL GLISSANT

FAQ N 70 : LE BAIL GLISSANT Direction de l Intégration* Emploi/Logement Service : Logement/Reloref N/REF : DIEL/LOG/FM/EA/09/1009 Rédacteur : Florence GAUDEAU Date : 20/12/09 * Avec le soutien du ministère de l'immigration, de l'intégration,

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan au 30 Septembre 2009 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan au 30 Septembre 2009 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Repères Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Une Caisse Unique......pour un Département Unique Créée en 2009, la Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère est un organisme multi branches

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

développe les solidarités

développe les solidarités développe les solidarités www.gard.fr Propriétaires bailleurs, comment louer sereinement votre logement? SOMMAIRE les Aides à l amélioration de l habitat... 5 les Aides au Logement... 7 l Assurance Loyers

Plus en détail

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE - Document réalisé par la Direction Départementale de l Équipement de Vaucluse - Décembre 2008 - www.vaucluse.equipement-agriculture.gouv.fr DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE SOMMAIRE 2 Le

Plus en détail

Abattement. TFPB en QPV

Abattement. TFPB en QPV Abattement TOURS - 3 février 2015 TFPB en QPV Rencontre «Habitat, Cadre de vie et Gestion urbaine de proximité» Abattement TFPB en ZUS L enjeu Une ressource d environ 150 M par an pour les organismes HLM.

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Octobre 2012. HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion

Octobre 2012. HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion Octobre 2012 HABITAT PACT RHONE-ALPES une coopérative pour développer l offre de logements d insertion 1 Notre projet Jean Jacques ARGENSON Président du Conseil de surveillance Dans le contexte de la crise

Plus en détail

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL Territoires des Maisons Communes Emploi Formation FIGEAC et GOURDON www.mcef.midipyrenees.fr Mise à jour 2013 Pourquoi ce guide? Ce guide (non exhaustif) a été conçu pour faciliter

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

THEME : FAVORISER LE RELOGEMENT

THEME : FAVORISER LE RELOGEMENT En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 1 Identifier un logement non adapté : Qui? Quand? Comment? Commission de coordination

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

PARTIE III LE PLAN D ACTIONS A METTRE EN OEUVRE

PARTIE III LE PLAN D ACTIONS A METTRE EN OEUVRE PARTIE III LE PLAN D ACTIONS A METTRE EN OEUVRE Schéma Départemental d Accueil des Gens du Voyage - Département de l Isère 39 L Accueil et l Habitat des Gens du Voyage Le diagnostic élaboré en 2001, recensait

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Les Relais assistants maternels (Ram) ont été créés en 1989 par la Caisse Nationale des Allocations Familiales. L existence et les missions des

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance Livret d'information à destination des parents et professionnels de la jeunesse dispositifs de prevention et d'actions socio-educatives CISPD Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

Plus en détail

Contribution de Médecins du Monde

Contribution de Médecins du Monde Contribution de Médecins du Monde Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et les exclusions des 10 et 11/12/12 Thématique Hébergement / logement Cette contribution fait suite à la participation

Plus en détail

Comité national d évaluation du rsa Annexes

Comité national d évaluation du rsa Annexes Comité national d évaluation du rsa Annexes Annexe 11 La mise en place du Rsa dans les caisses d allocations familiales (*) Pauline Domingo, Stéphane Donné (Cnaf) Décembre 2011 Les documents d études sont

Plus en détail

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS.

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Francine MORAT-VUONG Boulogne-Billancourt Vice-présidente du réseau français des villes santé de l OMS. LES VILLES S IMPLIQUENT

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Le contrat Adultes-Relais»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Le contrat Adultes-Relais» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Le contrat Adultes-Relais» SOMMAIRE Points clés Page 1 Quels bénéficiaires? Page 1 Quels employeurs? Page 1 Quel est la nature du contrat conclu? Page 2 Quelles sont

Plus en détail

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012 > familles monoparentales nta prévention du surendettement soutien à la parentalité familles nombreuses des C A ides F ommission > aides aux projets aux F I amilles inancières ndividuelles Guide Cafif

Plus en détail

SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX

SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX Lundi 17 mars 2014 Direction Régionale EDF 69006 LYON 17 MARS 2014 Salle EDF 8 place Danton 69003 LYON TEL : 09 80 86 76 93 DEROULEMENT Propos introductifs

Plus en détail

Réunion «accueil migrants» Préfecture de Périgueux le 25 septembre 2015

Réunion «accueil migrants» Préfecture de Périgueux le 25 septembre 2015 Réunion «accueil migrants» Préfecture de Périgueux le 25 septembre 2015 1 Plan de la réunion 1) Introduction Monsieur le Préfet 2) Retour d expérience de l accueil de 5 familles sur les communes de Jumilhac-le-Grand

Plus en détail

Une gamme de services

Une gamme de services Réf : JLN/BH- sb 2013-0417 Version JUILLET 2013 GROUPEMENT D ASSOCIATIONS MUTUALISÉES D ECONOMIE SOCIALE A MONTPELLIER - Union du CSP-Espoir Une gamme de services Aide et Soins à Domicile Services à la

Plus en détail

FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS :

FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS : Ministère de l Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement le 20 décembre 2006 FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS : Jean-Louis BORLOO, Ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement

Plus en détail

Le cadre général du point d étape...

Le cadre général du point d étape... Le cadre général du point d étape Les objectifs du point d étape L objectif général du point d étape, à 2 ans et à 4 ans, est d apprécier l avancement du projet et la tendance générale d évolution du quartier

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 1- Définition Le contrat local d accompagnement à la scolarité (CLAS) regroupe l ensemble des actions visant à offrir, aux côtés

Plus en détail

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA!

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA! L ADIL réunit l État, les collectivités locales, les organismes d intérêt général, les professionnels publics et privés et les représentants des usagers. Elle est agréée par le Ministère chargé du Logement

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

ACTION DE GROUPE IMMOBILIERE 3F

ACTION DE GROUPE IMMOBILIERE 3F ACTION DE GROUPE DE LA CONFÉDÉRATION NATIONALE DU LOGEMENT CONTRE IMMOBILIERE 3F Confédération Nationale du Logement Association nationale agréée de consommateurs 8 rue Mériel - BP119-93104 Montreuil cedex

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants

Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants Charte de qualité pour l accueil individuel des jeunes enfants INTRODUCTION Cette charte s inscrit dans le cadre du Schéma Départemental d Accueil du Jeune Enfant de la Corrèze, qui réunit le Conseil général,

Plus en détail

Guide pratique des aides du Conseil Général. Avec vous au quotidien. la Creuse

Guide pratique des aides du Conseil Général. Avec vous au quotidien. la Creuse Guide pratique des aides du Conseil Général Avec vous au quotidien la Creuse Supplément au Magazine N 29 > avril - mai 2007 AVANT-PROPOS Avant-propos SOMMAIRE ENFANCE Attendre un enfant 4 Adopter un enfant

Plus en détail

Présentation du contingent préfectoral et du DALO

Présentation du contingent préfectoral et du DALO Présentation du contingent préfectoral et du DALO Quelques chiffres en Haute-Savoie 7 600 logements Un peu plus de 400 relogements par an environ 15% des attributions totales de logements sociaux Un taux

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015

LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015 Direction de la solidarité Centre Communal d'action Sociale Service action sociale - 02/03/2015 LE RÈGLEMENT DES AIDES FACULTATIVES Année 2015 Le Centre Communal d'action Sociale inscrit son action, dans

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3

SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3 La séparation 1 SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3 VOUS ÉTIEZ MARIÉS...3 Vous vous séparez légalement... 3 Vous vivez chacun de votre côté (séparation de fait).... 3 VOUS ÉTIEZ PACSÉS

Plus en détail

ARTICLE 2 : L'arrêté préfectoral n 88-452 en date du 1er octobre 1988 est abrogé.

ARTICLE 2 : L'arrêté préfectoral n 88-452 en date du 1er octobre 1988 est abrogé. Arrêté n 2002-179-1 DIRECTION DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DE L EQUIPEMENT Sous-direction de l habitat et du logement Bureau de l action sociale dans le logement PORTANT APPROBATION DU REGLEMENT DEPARTEMENTAL

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Règlement intérieur d Action sociale

Règlement intérieur d Action sociale Règlement intérieur d Action sociale 2013 LES AIDES FINANCIÈRES INDIVIDUALISÉES AUX FAMILLES LES AIDES FINANCIÈRES COLLECTIVES AUX PARTENAIRES La Caisse d allocations familiales de la Gironde accorde,

Plus en détail

CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES

CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES PREAMBULE Le Conseil Général des Landes souhaite donner un nouvel élan à la politique en faveur des personnes âgées

Plus en détail

Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale

Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale Exemples de démarches d évaluation de l utilité sociale Hélène Duclos Trans-Formation 1 er février 2013 - Brest Auto-évaluation de l utilité sociale d une structure Auto-évaluation dans le cadre d un accompagnement

Plus en détail

Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime

Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE REFERENTIEL «ACCOMPAGNEMENT A L INTEGRATION ET A L ACCES AU DROIT COMMUN DES RESIDENTS» Sur les Foyers et Résidences Sociales de Seine-Maritime 1 Sommaire

Plus en détail

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry 2005-2010 Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry mai 2006 > Sommaire Préambule 3 Les grands principes du relogement 4 1. Informer, concerter,

Plus en détail

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS I- Moyens financiers Budget 2007 : Recettes totales = 3.604.581 dont : Budget CCAS : 1.487.913 Budget annexe SSIAD : 438.284 Budget annexe MAD : 1.678.384 Dépenses

Plus en détail

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables

Pôle ressources sur l habitat et la ville durables Pôle ressources sur l habitat et la ville durables 1 UNE MAISON AU SERVICE DE TOU-TE-S LES ESSONNIEN-NE-S LA MAISON DÉPARTEMENTALE DE L HABITAT Pôle ressources sur l habitat et la ville durables, la Maison

Plus en détail

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL. FIGEAC et GOURDON. Territoires des Maisons Communes Emploi Formation. www.mcef.midipyrenees.fr

GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL. FIGEAC et GOURDON. Territoires des Maisons Communes Emploi Formation. www.mcef.midipyrenees.fr GUIDE MOBILITÉ DÉPARTEMENTAL Territoires des Maisons Communes Emploi Formation FIGEAC et GOURDON www.mcef.midipyrenees.fr Pourquoi ce guide? Ce guide (non exhaustif) a été conçu pour faciliter et améliorer

Plus en détail

Présentation de l Association l ABRI

Présentation de l Association l ABRI Présentation de l Association l ABRI 1 L ASSOCIATION L ABRI EN QUELQUES MOTS POLE INSERTION Bric à Brac insertion Déménagement social POLE INGENIERIE SOCIALE Service d Accueil et d Orientation POLE JEUNES

Plus en détail

DOSSIER D'INSTRUCTION D UNE DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE. SERVICE A L ORIGINE DE LA DEMANDE : NOM DU SERVICE SOCIAL NOM DU TRAVAILLEUR SOCIAL Adresse

DOSSIER D'INSTRUCTION D UNE DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE. SERVICE A L ORIGINE DE LA DEMANDE : NOM DU SERVICE SOCIAL NOM DU TRAVAILLEUR SOCIAL Adresse DOSSIER D'INSTRUCTION D UNE DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE DU FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT 93 N DE DOSSIER (à remplir par le service instructeur du F.S.L.) : fff fff SERVICE A L ORIGINE DE LA DEMANDE : NOM

Plus en détail

Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées

Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2007 2011 «Garantir le droit au logement constitue un devoir de solidarité pour l ensemble de la nation. Toute personne ou famille

Plus en détail

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008 Direction des prestations familiales Circulaire n 2008-002 Paris, le 16 janvier 2008 Mesdames et Messieurs les Directeurs et Agents Comptables des Caf Certi Cnedi Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire

1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire 1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire Pour vivre et consommer autrement 28 & 29 novembre 2014 Espace Racine Rue de la République Châteauroux (36) L Economie Sociale et Solidaire, kézako? L ESS

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail