Chapitre II : La force centripète

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre II : La force centripète"

Transcription

1 33 Chapitre II : La force centripète = une force un peu particulière! 1. Explication 1 Il convient de savoir ce que ces deux termes expriment : force et centripète. Une force est, familièrement, la sensation «d effort musculaire». - pousser sur la pédale, - tirer sur le guidon - tourner le guidon - Généralement, nous employons des verbes exprimant une action. Ils peuvent être facilement remplacés par «exercer une force sur» ou «exercer une action sur». La possibilité de diminuer ou augmenter cet effort ou cette action nous fait penser que l on pourrait le mesurer et donc considérer cette force comme une grandeur physique. Si l on pousse sur un objet, deux cas peuvent se produire : si l objet est attaché à un mur, au sol, sans bouger, on le déforme plus ou moins (varie suivant le matériau) ; si l objet est libre de bouger, on fait varier son vecteur vitesse, il pourrait aller plus vite, moins vite ou tourner. Une force exercée sur un objet ne se voit pas, mais elle provoque des effets qui seuls sont visibles : des effets statiques qui n entraînent pas de modification du vecteur vitesse (v), c est une déformation que l on observe. des effets dynamiques qui entraînent un changement du vecteur vitesse (v). Le terme «centripète» signifie qui tend vers le centre, dirigée vers le centre de courbure de la trajectoire. En les associant, la force centripète est une force dirigée vers le centre. 1 Cours de Physique de M Tercelin, professeur de Physique à la H.E.C.F.

2 34 2. Force, mouvement et inertie 2 La notion de force est une des bases de la mécanique et est fortement reliée à la notion de mouvement et d'inertie. Une force, par définition, si l on se réfère à la formule du principe fondamental de la dynamique (voir ci-dessous) énoncé par I. Newton, provoque ou est provoquée par une accélération. Comme une accélération est variation du vecteur vitesse, elle est aussi un vecteur (a). Elle se marque par une modification du support (tourner) ou de la valeur (augmentation ou diminution) du vecteur vitesse. Ainsi, en l absence de toute force, un corps garde un mouvement rectiligne uniforme (principe d'inertie), dans un référentiel galiléen (ne subissant pas d accélération lui-même). La traduction sous forme mathématique de cette définition est la fameuse équation : F = m. a où F est la somme vectorielle de toutes les forces qui s'appliquent à un corps de masse m (masse du corps), a est son accélération, donc la variation de sa vitesse. On voit immédiatement que si F = 0 (F est la résultante de toutes les forces), ce corps ne subit aucune accélération (a = 0), sa vitesse est constante et on retrouve le principe d'inertie. Cette formule permet aussi facilement de comprendre la notion d inertie des objets, due à leur masse. L inertie est la tendance à ne pas changer le vecteur vitesse. En effet, en s appuyant sur la formule ci-dessus, on voit que l'accélération d'un corps est proportionnelle à la force qui s'exerce sur lui, mais est inversement proportionnelle à sa masse. Ainsi, plus un objet est lourd, plus la force que l'on doit exercer sur lui doit être grande pour obtenir la même accélération, et peut donc modifier son vecteur vitesse. Ainsi, le principe d inertie peut s énoncer comme suit : Si les forces agissant sur un corps admettent une résultante nulle, le corps est en Mouvement Rectiligne Uniforme ou au repos ET inversement. 2 Cours de Physique de M Tercelin, professeur de Physique à la H.E.C.F.

3 35 3. Caractérisation d une force Les caractéristiques d une force exercée sur un corps sont : un support ou ligne d action : celle de l action un sens : celui de l action ; un point d application : le point sur lequel on exerce l action ; une valeur avec : - une norme (le nombre qui mesure la force) - une unité (le NEWTON). Remarque : 1 N = 1 kg. m. s -2, ce qui est facilement déductible de la formule précédente (la masse est exprimée en kg, l'accélération en m. s -2 ). Les caractéristiques énoncées permettent de représenter plus concrètement une force. Par exemple, la représentation de la force exercée lorsque l on pousse sur la pédale, se fera comme suit : F pédale/pied Légende : représente 1N PIED PÉDALE A F pied/pédale = 3 N F pédale/pied = 3 N car c est une interaction (voir page 36) F pied/pédale La force centripète aura aussi ces mêmes caractéristiques. un support ou ligne d action ; un sens ; un point d application ; une valeur avec : une norme et une unité. Elle se représente donc aussi de cette façon.

4 36 4. Forces et interactions fondamentales Il existe de nombreuses formes ou types de forces dans notre environnement (les forces agissant par contact ou les forces à distance). - Force de pesanteur - Forces électriques - Force magnétique Lorsque l on tire sur les poignées du guidon avec les mains, on garde une trace sur la paume de chaque main, la preuve que le guidon a bien aussi agit sur nos mains. Donc une force exercée sur un corps induit une force exercée par ce corps. On parle alors d INTERACTION. Les deux forces de l interaction apparaissent simultanément et sur chacun des deux corps en interaction, il n existe pas de force seule. Ces deux forces sont appelées ACTIONS RECIPROQUES. Ainsi, voilà exposé le principe des actions réciproques. Remarque : Les deux forces de l interaction ont même support, des sens opposés, des mêmes valeurs, mais leur points d application se trouvent sur chacun des deux corps en interaction. Pourtant, malgré la grande variété des forces que l'on peut rencontrer dans l'univers, tous les phénomènes connus actuellement peuvent être expliqués à l'aide de seulement quatre interactions fondamentales, on ne parle plus de forces en Physique actuelle: la gravitation, qui explique la pesanteur (donc le poids) mais aussi les marées ou les trajectoires des planètes ou des étoiles, ainsi que le mouvement des galaxies ; l'interaction électromagnétique, qui permet d'expliquer l'électricité, le magnétisme, la lumière, les réactions chimiques ou la biologie (en fait une grande partie des phénomènes de la vie courante) et toutes les forces de contact ; l'interaction forte ou nucléaire, qui explique la cohésion des noyaux atomiques (donc l'existence de la matière que nous connaissons) (attraction des protons et des neutrons) ; 3 La Science aujourd hui, l énergie et la matière, France Loisirs, Larousse, Paris, janvier Cours de Physique de M Tercelin, professeur de Physique à la H.E.C.F. 5 Mahieu (M) et Ghislain (R), Leçons de physique, Wesmael-Charlier 1970

5 37 l'interaction faible, qui permet d'expliquer une certaine forme de radioactivité et permet au Soleil de briller. Nous voilà bien loin de la force qu il s agissait de définir au départ mais il est important de bien savoir ce qu est une force pour en connaître une «spéciale». 5. La force centripète Sachant à présent ce qu est une force d une manière générale, nous définirons comme suit la force centripète 6 : c est une force qui permet à un mobile (un vélo) de tourner. Dans le cas du vélo, elle sera LA RESULTANTE des forces appliquées au «vélo» (vélo + cycliste) au centre de gravité et permettra ainsi au cycliste de tourner dans les virages. Elle sera donc dirigée vers le centre de courbure de la trajectoire (le centre du cercle que forme un virage). En effet, on observe aisément un cycliste se pencher vers l intérieur d un virage pour causer cette force centripète et ainsi tourner. N F cp C g N : force exercée par le sol sur le cycliste G : force exercée par la Terre sur le cycliste (= poids du vélo + celui du cycliste) G 6. Notes pour la classe Voici ici une manière d expliquer cette notion à partir de concepts-clés : force, interaction,. D abord, il faut chercher à expliquer la notion de force d une manière générale et se baser sur le vécu des élèves ou des non-connaisseurs : Pour tourner à vélo, que fait-on? (réponse : on se penche). 6 Mahieu (M) et Ghislain (R), Leçons de physique, Wesmael-Charlier 1970

6 38 Selon moi, il est important de bien maîtriser ces deux termes (force et centripète) afin de pouvoir expliquer la force centripète, dans sa généralité, à tout un chacun, même celui qui ne connaît a priori pas grand chose à la Physique ou bien qui possède des notions de base. On retiendra évidemment la définition énoncée précédemment de la force centripète. Toutefois, il conviendra de ne pas confondre la force centripète avec ce que l on a coutume d appeler la force centrifuge lorsque l on parle du vélo dans un virage. La force centrifuge n existe pas dans un référentiel galiléen! 7 Dans un référentiel qui n est pas galiléen, le principe d inertie et le principe fondamental de la dynamique ne s appliquent pas. Cependant, il existe un effet centrifuge pour le cycliste dans son référentiel «vélo» (non galiléen), c est une manifestation de l inertie dans le référentiel Terre. C est cela qui est souvent mal compris. Pour éviter les erreurs, si courantes, il ne faut donc pas parler de force centrifuge. Mais alors pourquoi le cordon du casque est-il dirigé vers l extérieur quand on tourne? Cela veut dire qu il ne tourne pas car il n est pas soumis à une force centripète suffisante. Il est «projeté» par manque de force centripète. Il est projeté avec une vitesse qui est tangentielle et pas du tout centrifuge. Il faut absolument éviter les confusions et les erreurs de langage, bien employer le terme «centripète» («vers le centre»). Dans la plupart des ouvrages récents et plus anciens, les erreurs sont assez fréquentes lorsque l on parle de cette force pour le vélo. 7 Cours de Physique de M Tercelin, professeur de Physique à la H.E.C.F.

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel Examen de la maturita bilingue de physique Session de mai 2013 Corrigé officiel Questions de cours Mécanique I. 1a) Référentiel le cadre par rapport auquel on étudie le mouvement. 1b) Réf. terrestre est

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

C est un mouvement plan dont la trajectoire est un cercle ou une portion de cercle. Le module du vecteur position OM est constant et il est égal au

C est un mouvement plan dont la trajectoire est un cercle ou une portion de cercle. Le module du vecteur position OM est constant et il est égal au 1 2 C est un mouvement plan dont la trajectoire est un cercle ou une portion de cercle. Le module du vecteur position est constant et il est égal au rayon du cercle. = 3 A- ouvement circulaire non uniforme

Plus en détail

La gravitation universelle

La gravitation universelle La gravitation universelle Pourquoi les planètes du système solaire restent-elles en orbite autour du Soleil? 1) Qu'est-ce que la gravitation universelle? activité : Attraction universelle La cohésion

Plus en détail

LA FORCE CENTRIFUGE. En effet, cette force tend à expulser les voitures en dehors d un virage serré.

LA FORCE CENTRIFUGE. En effet, cette force tend à expulser les voitures en dehors d un virage serré. LA ORCE CENTRIUGE Introduction La force centrifuge est assez connue du public, elle fait d ailleurs l objet d une question pouvant être posée pour l obtention du permis de conduire. En effet, cette force

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

Principes de la Mécanique

Principes de la Mécanique Chapitre 1 Principes de la Mécanique L expérience a montré que tous les phénomènes observés dans la nature obéissent à des lois bien déterminées. Ces lois peuvent être, en plus, déterministes ou indéterministes.

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE 2. L EFFET GYROSCOPIQUE Les lois physiques qui régissent le mouvement des véhicules terrestres sont des lois universelles qui s appliquent

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Chapitre 3. Dynamique. 3.1 La quantité de mouvement. 3.1.1 Étude expérimentale

Chapitre 3. Dynamique. 3.1 La quantité de mouvement. 3.1.1 Étude expérimentale Chapitre 3 Dynamique Après avoir décrit les mouvements, nous allons nous intéresser aux causes qui les produisent. Notre but est d énoncer les règles qui régissent les mouvements. La dynamique, déjà introduite

Plus en détail

LES LEVIERS - La théorie -

LES LEVIERS - La théorie - centre de développement pédagogique Pour la formation générale en science et technologie LES LEVIERS - La théorie - Mai 2005 SECTION A LE CONCEPT DE LEVIER Ce laboratoire de travaux pratiques vise à amener

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

CHAPITRE II : STATIQUE

CHAPITRE II : STATIQUE CHPITRE II : STTIQUE - Généralités : I. NTIN DE RCE : En mécanique, les forces sont utilisées pour modéliser des actions mécaniques diverses (actions de contact, poids, attraction magnétique, effort ).

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP CONCOURS D ADMISSION 2007 COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est autorisée pour cette épreuve. Quelques aspects de la fusion contrôlée

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h)

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) Sujet Vaisseau spatial... 2 I.Vaisseau spatial dans un champ newtonien... 2 II.Vitesse de libération...3 A.Option

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL

M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL M6 MOMENT CINÉTIQUE D UN POINT MATÉRIEL OBJECTIFS Jusqu à présent, nous avons rencontré deux méthodes pour obtenir l équation du mouvement d un point matériel : - l utilisation du P.F.D. - et celle du

Plus en détail

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique 2 e BC 1 Champ électrique 1 Electricité L interaction électromagnétique a été évoqué dans la partie «Interactions fondamentales» en énonçant la loi de Coulomb, et en analysant des phénomènes macroscopiques

Plus en détail

CHAPITRE V : Le champ électrique

CHAPITRE V : Le champ électrique CHAPITRE V : Le champ électrique V.1 La notion de champ a été introduite par les physiciens pour tenter d'expliquer comment deux objets peuvent interagir à distance, sans que rien ne les relie. A la fois

Plus en détail

Chapitre 7 Leschangementsde référentiels

Chapitre 7 Leschangementsde référentiels Chapitre 7 Leschangementsde référentiels 59 7.1. Introduction 7.1.1. Position du problème L étude des trajectoires di ère selon le référentiel dans lequel on se place. Par exemple, observons la valve d

Plus en détail

6 Les forces mettent les objets en mouvement.

6 Les forces mettent les objets en mouvement. 6 Les forces mettent les objets en mouvement. Tu dois devenir capable de : Savoir expliquer la proportion directe entre la force et l accélération à l aide d un exemple ; expliquer la proportion inverse

Plus en détail

1 ère S La petite voiture Physique Mécanique

1 ère S La petite voiture Physique Mécanique Page 1 sur 5 1 ère S Physique Mécanique - Enoncé - Remarques préliminaires : - n prendra g = 9,8 N.kg -1. - n traaille dans un référentiel terrestre supposé galiléen. Un jouet, une «petite oiture», est

Plus en détail

PY401os (2011-2012) Vous pouvez prévisualiser ce test, mais s'il s'agit d'une tentative réelle, vous serez bloqué en raison de : Navigation du test

PY401os (2011-2012) Vous pouvez prévisualiser ce test, mais s'il s'agit d'une tentative réelle, vous serez bloqué en raison de : Navigation du test Navigation PY401os (2011-2012) Collège École de Commerce PER Université Impressum Connecté sous le nom «Bernard Vuilleumier» (Déconnexion) Réglages Outils de travail Outils de travail Accueil Cours Collège

Plus en détail

MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHÈQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE. Année scolaire 2014/2015 Session de mai 2015

MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHÈQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE. Année scolaire 2014/2015 Session de mai 2015 MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHÈQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE Année scolaire 2014/2015 Session de mai 2015 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 3h Le sujet est constitué de cinq

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Charge électrique loi de Coulomb

Charge électrique loi de Coulomb Champ électrique champ magnétique Charge électrique loi de Coulomb 1/ répulsion réciproque de deux charges < r 12 > Q 1 Q 2 Les deux charges Q 1 et Q 2 se repoussent mutuellement avec une force F 12 telle

Plus en détail

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES C - LES RECTIONS NUCLEIRES Toute réaction nucléaire met en jeu la transformation spontanée ou provoquée de noyaux atomiques. C - I EQUIVLENCE MSSE ENERGIE I - 1 MISE EN EVIDENCE Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris www.cite-sciences.

Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris www.cite-sciences. DESINAION LUNE Liens avec les programmes scolaires Proposition d exercices pour les élèves et correction Professeur(e) de collège Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30

Plus en détail

SYSTEME DE PARTICULES. DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) Table des matières

SYSTEME DE PARTICULES. DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) Table des matières Physique Générale SYSTEME DE PARTICULES DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) TRAN Minh Tâm Table des matières Applications de la loi de Newton pour la rotation 93 Le gyroscope........................ 93 L orbite

Plus en détail

MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHEQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE. Année scolaire 2009/10 Session de mai 2010

MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHEQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE. Année scolaire 2009/10 Session de mai 2010 MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHEQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE Année scolaire 009/10 Session de mai 010 EPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 3 heures Le sujet est constitué de cinq

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Exercice 0 page 9 On considère deux évènements E et E Référentiel propre, R : la Terre. Dans ce référentiel, les deux évènements ont lieu au même endroit. La durée

Plus en détail

Chapitre P12 : Le magnétisme

Chapitre P12 : Le magnétisme : ) Qu'est-ce que le champ magnétique? 1) Comment détecter un champ magnétique? Expérience : Voir fiche Expériences 1 et 2 En un lieu donné, une aiguille aimantée, pouvant tourner dans un plan horizontal,

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

NOTICE DOUBLE DIPLÔME

NOTICE DOUBLE DIPLÔME NOTICE DOUBLE DIPLÔME MINES ParisTech / HEC MINES ParisTech/ AgroParisTech Diplômes obtenus : Diplôme d ingénieur de l Ecole des Mines de Paris Diplôme de HEC Paris Ou Diplôme d ingénieur de l Ecole des

Plus en détail

Eléments de Physique Nucléaire

Eléments de Physique Nucléaire Eléments de Physique Nucléaire 1 SOMMAIRE Chapitre I : Caractéristiques générales du Noyau Chapitre II : Énergie de liaison du Noyau Chapitre III : Transformations radioactives Chapitre IV : Réactions

Plus en détail

Chapitre 7 - Relativité du mouvement

Chapitre 7 - Relativité du mouvement Un bus roule lentement dans une ville. Alain (A) est assis dans le bus, Brigitte (B) marche dans l'allée vers l'arrière du bus pour faire des signes à Claude (C) qui est au bord de la route. Brigitte marche

Plus en détail

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON Document 2 : propulseurs à l hydrazine Document 3 : le système de PLUTON 1 Document 4 : les ondes électromagnétiques Questions 1- Décollage

Plus en détail

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique PGA & SDUEE Année 008 09 Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n. Résonance magnétique : approche classique Première interprétation classique d une expérience de résonance magnétique On

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS. MESURE DU RAPPORT e/m

ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS. MESURE DU RAPPORT e/m EEl 1 ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS MESURE DU RAPPORT e/m 1. THEORIE 1.1. Effet d un champ électrique sur une charge électrique Dans un champ électrique E une

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

L élève doit avoir une connaissance pratique de la force normale, du poids, des schémas d équilibre et de l analyse graphique.

L élève doit avoir une connaissance pratique de la force normale, du poids, des schémas d équilibre et de l analyse graphique. Leçon Frottement L applet Frottement simule le mouvement d une pile de livres tirée sur une surface rugueuse par un dynamomètre de traction. Préalables L élève doit avoir une connaissance pratique de la

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS ETUDE DE MOUVEMENTS I) OBSERVATION DU MOUVEMENT DE MARS Le mouvement de Mars dans le ciel a été observé depuis l Antiquité, notamment par les babyloniens. Les grecs avaient également observé le phénomène,

Plus en détail

Exprime sur ce document, toutes les idées qui te passent par la tête lorsque tu entends le mot force.

Exprime sur ce document, toutes les idées qui te passent par la tête lorsque tu entends le mot force. Chapitre 1 : Rappel sur la notion de force 1) Mes représentations Exprime sur ce document, toutes les idées qui te passent par la tête lorsque tu entends le mot force. Constatation La perception du mot

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

association adilca www.adilca.com LA FORCE DE GUIDAGE

association adilca www.adilca.com LA FORCE DE GUIDAGE LA FORCE DE GUIDAGE Dans un dossier ADILCA à lire par ailleurs ( la force centrifuge ), nous avons démontré que la force centrifuge n était qu une force imaginaire, la seule force à considérer quand la

Plus en détail

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2 Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 1 11 m 3 kg 1 s 2 Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition Page xxv (dernier tiers de page) le terme de Coriolis est supérieur à 1% du poids) Chapitre 1 Page

Plus en détail

Cours et exercices satellites et communications spatiales

Cours et exercices satellites et communications spatiales Les télécommunications par satellites offrent des possibilités complémentaires aux communications par lignes et ondes terrestres. Quelques notions de physique aident à comprendre le fonctionnement de ces

Plus en détail

L oscillateur OSCILLATEUR HARMONIQUE. Chapitre 1. I. Introduction, définitions. I.1. Exemple. I.2. Caractérisation du mouvement

L oscillateur OSCILLATEUR HARMONIQUE. Chapitre 1. I. Introduction, définitions. I.1. Exemple. I.2. Caractérisation du mouvement Chapitre 1 OSCILLATEUR HARMONIQUE harmonique étudié dans ce chapitre est un oscillateur mécanique constitué d un ressort et d une masse. Cet exemple simple permettra L oscillateur d introduire le concept

Plus en détail

Mécanique. 1 Forces. 1.1 Rappel. 1.2 Mesurer des forces. 3BC - AL Mécanique 1

Mécanique. 1 Forces. 1.1 Rappel. 1.2 Mesurer des forces. 3BC - AL Mécanique 1 3BC - AL Mécanique 1 Mécanique 1 Forces 1.1 Rappel Pour décrire les effets d une force, nous devons préciser toutes ses propriétés : son point d application ; sa droite d action, c est-à-dire sa direction

Plus en détail

Noyaux Masse - Energie

Noyaux Masse - Energie Noyaux Masse - Energie Masse et Energie. 1. Quelle relation Einstein établit-il entre la masse et l énergie? Préciser les unités. C = 2. Compléter le tableau : 3. Défaut de masse a) Choisir un noyau dans

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique.

Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Lien entre l énergie cinétique, l énergie de position (potentielle) et l énergie mécanique. Relation entre le poids et la masse d un corps Formule : P = m. g Avec p : poids en newton (N) m : masse en kilogramme

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Yves A. Delhaye 10 mai 2015 15 :21 Résumé Le lien entre les orbites des astres dans le système solaire et les coniques est établi. La définition des coniques

Plus en détail

ASPECTS DE LA PROPULSION SPATIALE

ASPECTS DE LA PROPULSION SPATIALE ÉCOLE DES PONTS PARISTECH SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINT ÉTIENNE, MINES DE NANCY, TÉLÉCOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH (FILIÈRE MP) ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Plus en détail

Quantité de mouvement et moment cinétique

Quantité de mouvement et moment cinétique 6 Quantité de mouvement et moment cinétique v7 p = mv L = r p 1 Impulsion et quantité de mouvement Une force F agit sur un corps de masse m, pendant un temps Δt. La vitesse du corps varie de Δv = v f -

Plus en détail

Les préconceptions en physique

Les préconceptions en physique Introduction: Obstacles courants à l apprentissage: 1. L élève manque d information ou de vocabulaire. 2. L élève ne possède pas les outils nécessaires. 3. L élève n est pas réceptif parce qu il ne se

Plus en détail

PROGRAMME DE PHYSIQUE - CHIMIE EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE

PROGRAMME DE PHYSIQUE - CHIMIE EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE PROGRAMME DE PHYSIQUE - CHIMIE EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Préambule Objectifs La culture scientifique et technique acquise au collège doit permettre à l élève d avoir une première représentation

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

COURS DE DIFFERENCE A LA VARIANTE TW

COURS DE DIFFERENCE A LA VARIANTE TW COURS DE DIFFERENCE A LA VARIANTE TW! AVIONS EQUIPES D UN TRAIN CLASSIQUE Etienne GUIGNARD 1 I Train classique et train tricycle Centre de gravité Centre de gravité Force centrifuge Force centrifuge embardée

Plus en détail

ENERGIE SOMBRE ET MATIERE NOIRE

ENERGIE SOMBRE ET MATIERE NOIRE ENERGIE SOMBRE ET MATIERE NOIRE JP. Maratrey - Janvier 2007 Les théories dont il est question sont encore controversées. Tous les spécialistes n en sont pas convaincus, même s ils sont de plus en plus

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

Mesure de la dépense énergétique

Mesure de la dépense énergétique Mesure de la dépense énergétique Bioénergétique L énergie existe sous différentes formes : calorifique, mécanique, électrique, chimique, rayonnante, nucléaire. La bioénergétique est la branche de la biologie

Plus en détail

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet ( P P B P C bjectifs distinguer le poids et la masse d un objet utiliser la relation de proportionnalité entre le poids et la masse énoncer et utiliser la condition d équilibre d un solide soumis à deux

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

L éther et la théorie de la relativité restreinte :

L éther et la théorie de la relativité restreinte : Henri-François Defontaines Le 16 octobre 2009 L éther et la théorie de la relativité restreinte : Univers absolu ou relatif? Imaginaire ou réalité? «Ether : PHYS. Anc. Fluide hypothétique, impondérable,

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces

GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces GUIDE D UTILISATION «MECA PRO» Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces Etude de l équilibre d un solide soumis à trois forces non parallèles Si un solide soumis à l'action de 3 forces A

Plus en détail

Chapitre 1 Cinématique du point matériel

Chapitre 1 Cinématique du point matériel Chapitre 1 Cinématique du point matériel 7 1.1. Introduction 1.1.1. Domaine d étude Le programme de mécanique de math sup se limite à l étude de la mécanique classique. Sont exclus : la relativité et la

Plus en détail

Chapitre 2: Mouvements Rectilignes

Chapitre 2: Mouvements Rectilignes e B et C Mouements rectilignes 13 Chapitre : Mouements Rectilignes 1. Définitions * Le mouement est rectiligne la trajectoire est une droite. * Le mouement est uniforme (intensité du ecteur itesse instantanée)

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

Chapitre 7. Électromagnétisme. 7.1 Magnétisme. 7.1.1 Aimants

Chapitre 7. Électromagnétisme. 7.1 Magnétisme. 7.1.1 Aimants Chapitre 7 Électromagnétisme 7.1 Magnétisme 7.1.1 Aimants Les aimants furent découverts d abord en Chine et puis en Grèce. Les premiers aimants sont des pierres noires qui ont la propriété d attirer des

Plus en détail

Cours de Physique 3BC. Yves Reiser

Cours de Physique 3BC. Yves Reiser Cours de Physique 3BC Yves Reiser version du 24 septembre 2015 Table des matières I Mécanique 4 1 Rappels sur les forces................................. 5 1.1 Les effets d une force.............................

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. PREAMBULE : Objectif et Motivations. CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

TABLE DES MATIERES. PREAMBULE : Objectif et Motivations. CHAPITRE I : Cinématique du point matériel TABLE DES MATIERES I PREAMBULE : Objectif et Motivations CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I.1 : Introduction I.2 : Cinématique à 1 dimension I.2.1 : Repérage du mobile I.2.2 : La vitesse moyenne

Plus en détail

Animation pédagogique interactive en HTML5 et JavaScript, Etude prospective.

Animation pédagogique interactive en HTML5 et JavaScript, Etude prospective. Animation pédagogique interactive en HTML5 et JavaScript, Etude prospective. Projet n 20 Réalisé par : Olivier Fauvel-Jaeger Frédéric Guégan Giacomo Rombaut Professeurs encadrants : Peter Sander Jean-Paul

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

Deuxième partie L impact

Deuxième partie L impact A 00 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX

SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX SEANCE 4 : MECANIQUE THEOREMES FONDAMENTAUX 1. EXPERIENCE 1 : APPLICATION DE LA LOI FONDAMENTALE DE LA DYNAMIQUE a) On incline d un angle α la table à digitaliser (deuxième ou troisième cran de la table).

Plus en détail

BTS Maintenance et après-vente automobile

BTS Maintenance et après-vente automobile BTS Maintenance et après-vente automobile Programme de Sciences Physiques AVERTISSEMENT Ce référentiel ne constitue absolument pas la liste des activités que le Professeur conduit au cours de l année scolaire.

Plus en détail

, car la tension dans une corde est partout la même. P F

, car la tension dans une corde est partout la même. P F Physique 3 ème ADEG (Y.Reiser / LN) Mécanique 1 A. Mécanique A1. Machines simples Définition : On appelle machine simple un système mécanique (sans moteur) qui permet de réduire la force pour effectuer

Plus en détail

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES DÉFINITION DE L ÉNERGIE FORMES D ÉNERGIE LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉNERGIE DÉCLINAISONS DE L ÉNERGIE RENDEMENT ET EFFICACITÉ DÉFINITION DE L ÉNERGIE L énergie (du grec : force en action) est ce qui permet

Plus en détail

Système formé de deux points

Système formé de deux points MPSI - 2005/2006 - Mécanique II - Système formé de deux points matériels page /5 Système formé de deux points matériels Table des matières Éléments cinétiques. Éléments cinétiques dans R.......................2

Plus en détail

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures U 315 J. 5008 SESSION 2003 Filière MP PHYSIQUE ENS de Paris Durée : 6 heures L usage de calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, non imprimantes et sans document d accompagnement,

Plus en détail