Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi."

Transcription

1 Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. W E B I N A R D U 2 4 AV R I L U N I C E F, E S T H E R, S F L S, C H U D E R E N N E S D R C É D R I C A R V I E U X, C H U D E R E N N E S & S O C I É T É F R A N Ç A I S E D E L U T T E C O N T R E L E S I D A, F R A N C E D R H É L È N E L E R O Y, C H U D E R E N N E S, R É S E A U L O U I S G U I L L O U X, R E N N E S, F R A N C E D R J É R É M I E B I Z I R A G U S E N Y U C A, E S T H E R, B U R U N D I Contacts pour cette présentation :

2 Objectifs et plan 2 Comprendre les grandes étapes de la PTME en 2014 Connaître la situation épidémiologique et les grands axes du plan gouvernemental du plan de PTME au Burundi Connaître des déclinaisons pratiques de la PTME au Burundi Prise en charge globale au centre de médecine communautaire de Buyenzi Dépistage en salle de naissance à l hôpital Prince Régent Charles

3 Les grands axes de la PTME

4 Les grands axes de la PTME 4 Dépister et rendre le résultat Traiter toutes les femmes enceintes séropositives et les maintenir dans le système de soins Proposer un accouchement sécurisé pour la mère et l enfant Mettre en place le diagnostic précoce chez l enfant Choisir la meilleure option d allaitement Traiter pendant la période d allaitement (B) ou audelà (B+)

5 La cascade 5 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test Merci au Pr. Christian Courpotin

6 La cascade 6 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test C : évaluation clinique et immunitaire (CD4) de la femme enceinte D : mettre la femme sous TARV (bonne observance) Merci au Pr. Christian Courpotin

7 La cascade 7 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test C : évaluation clinique et immunitaire (CD4) de la femme enceinte D : mettre la femme sous TARV (bonne observance) E : accouchement propre F : allaitement protégé Merci au Pr. Christian Courpotin

8 La cascade 8 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test C : évaluation clinique et immunitaire (CD4) de la femme enceinte D : mettre la femme sous TARV (bonne observance) E : accouchement propre F : allaitement protégé G : prophylaxie ARV enfant H : Diagnostic précoce enfant (PCR) et mise sous CTM Merci au Pr. Christian Courpotin

9 La cascade 9 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test C : évaluation clinique et immunitaire (CD4) de la femme enceinte D : mettre la femme sous TARV (bonne observance) E : accouchement propre F : allaitement protégé G : prophylaxie ARV enfant H : Diagnostic précoce enfant (PCR) et mise sous CTM I : Maintien dans le système de soins de la mère et de l enfant Merci au Pr. Christian Courpotin

10 Evolutions 2013 U N E N G A G E M E N T F O R T D E L O M S P O U R A L L E R V E R S «L E T M E»

11 Options proposées pour le TARV dans la PTME OMS 2013 L option la plus sure : «B+» 11 Options du programme national Femmes enceintes et allaitantes infectées par le VIH Enfant exposé au VIH TARV à vie pour toute femme enceinte et allaitante VIH + «Option B+» Quels que soient le stade clinique ou le taux de CD4 Débuter le TARV et le maintenir après l accouchement et l arrêt de l allaitement maternel Allaitement maternel 6 semaines de prophylaxie avec NVP en 1 prise par jour Allaitement artificiel 4-6 sem. De prophylaxie avec NVP en 1 prise par jour ou AZT en 2 prises

12 Alternative proposée pour le TARV dans la PTME OMS 2013 Option «B» 12 Options du programme national Femmes enceintes et allaitantes infectées par le VIH Enfant exposé au VIH TARV à vie seulement pour les femmes enceintes ou allaitantes VIH + éligibles au TARV «Option B» Éligible au TARV Débuter le TARV et le maintenir après l accouchement et l arrêt de l allaitement maternel Non éligibles au TARV Débuter le TARV et le stopper après l accouchement et l arrêt de l allaitement maternel Allaitement maternel 6 semaines de prophylaxie avec NVP en 1 prise par jour Allaitement artificiel 4-6 sem. De prophylaxie avec NVP en 1 prise par jour ou AZT en 2 prises

13 Les difficultés potentielles U N E X E M P L E E N C Ô T E D I V O I R E : C O M M E N T S U I V R E L E R Y T H M E? Merci au Pr. Didier K. Ekouevi

14 Passage de l option A à l option B Exemple de la Côte d Ivoire 14 Début de la mise en œuvre des nouvelles directives PTME au sein des structures de santé (Janvier 2013) Renforcement des capacités des prestataires de soins (Décembre 2012 à Juin 2013) Directives nationales techniques pour la PTME (Octobre 2012) Arrêté ministériel sur nouvelles recommandations relatives à l utilisation des ARV (Mai 2012) Atelier d adaptation nationale des recommandations OMS 2010 (Juillet 2010) Merci au Pr. Didier K. Ekouevi

15 Mais les recommandations évolues! 15 En 2013, sorties des nouvelles recommandations OMS! On recommence tout à zéro?

16 Mais il y a un besoin urgent à trouver de nouvelles stratégies de dépistage des femmes enceintes! Merci au Pr. Didier K. Ekouevi femmes enceintes Non testées pour le VIH 65% (650,000) Prévalence VIH 5% Testées pour le VIH 35% (350,000) VIH + (n=32, 500) Infections pédiatriques (n=13, 000) 40% de transmission Non traitées Infections pédiatriques (n=3, 500) VIH+ (n=17,500) Traitées A B B+ Infections pédiatriques (n=175)

17 Avenir Faut-il envisager de mettre toute femme enceinte définitivement sous traitement : option B+ OUI Mais déjà aujourd hui : Il n est pas acceptable en 2013 qu une femme accouche sans connaître son statut vis-à-vis du VIH 17

18 La politique ETME au Burundi L E P R O G R A M M E B U R U N D A I S PA R FA I T S U R L E PA P I E R P O U R C E L L E S Q U I Y A C C È D E N T!

19 Quelques étapes 19 - Site pilote en PTME au CMC Buyenzi en Recommandations de prise en charge - Trithérapie dès 14 semaines - Allaitement protégé Dès Lancement officiel ETME : octobre 2011 / Plan Réduire le risque de TME à 2% dans la population générale - Réduire de 90%, le nombre de nouvelles infections pédiatriques - Comité technique, comité politique, ordonnance ministérielle - Malgré tout, taux résiduel de TME : 26,4%

20 Pour avancer Élaboration une stratégie d intégration SR/VIH (Juillet 2012) Validation de la feuille de route pour le passage à échelle du traitement ARV: Mars 2014 Volonté du Burundi d appliquer l option B+ 20 La couverture en PTME au niveau national serait de 57.9% en Déc. 2013

21 PTME U N E X E M P L E A U B U R U N D I L E C E N T R E D E M É D E C I N E C O M M U N A U TA I R E ( C M C ) D E B U Y E N Z I L E D É P I S TA G E E N S A L L E D E N A I S S A N C E À L H Ô P I TA L P R I N C E R É G E N T C H A R L E S ( H P R C )

22 Le CMC Buyenzi 22 Activité en 2013 : 4881 consultations prénatales 1329 dépistages = prévalence : 4,1% (6,9% en 2009)

23 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 1) mise en place du dossier médical 2) base de données 3) recrutement d une médiatrice 4) groupes de paroles pour les femmes 5) appui nutritionnel

24 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 2010 : amélioration des conditions d exercice 1) construction de nouveaux locaux (consultations et prélèvements) 2) réfection des anciens bâtiments 3) groupes de parole pour les hommes

25 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 2010 : amélioration des conditions d exercice 2011 : évaluation du travail 1) exploitation de la base de données complète (843 femmes) 2) perdues de vue : repérage et prise de contact

26 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 2010 : amélioration des conditions d exercice 2011 : évaluation du travail 2012 : poursuite des actions 1) recherche des PDV, groupes de paroles 2) aire de jeu pour les enfants

27 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 2010 : amélioration des conditions d exercice 2011 : évaluation du travail 2012 : poursuite des actions 2013 : début construction de la maternité

28 : évaluation du programme de PTME Patientes suivies au CMC (n=843) 28 (01/03/09 28/02/ 2011) Mortalité : Enfants : 3,7% Femmes : 0,5% (4 décès) Allaitement protégé : 1transmission/ femmes 643 patientes (PCR 1 enfant connue) 8 transmissions mères-enfants = 1,2% 19 décès (14 morts nés et nouveau-nés) 181 couples mère-enfant perdus de vue = 22% 12 décès (dont 11 avant 1 an)

29 : évaluation du programme de PTME Femmes ayant transmis le VIH : Nombre de semaines sous ARV : 8,7 (±3,6) vs 12,7 (±7,0) Perdues de vue : 22% OR ajusté Supplémentation nutritionnelle Antécédent d antirétroviraux 29 95% CI 0,44 0,25-0,77 1,69 0,98-2,92 Variables inclues dans le modèle : statut marital, niveau d étude, supplémentation alimentaire, antécédent de prise d antirétroviraux, dépistage en cours de grossesse, l antécédent de PTME

30 Le dépistage du VIH en salle de naissance Protocole de dépistage systématique pour tout accouchement par voie basse à l HPRC Avril décembre 2013 : 6606 accouchements 71,3% de femmes testées chiffre en augmentation : 65% (avril 2012) à 98% (déc 2012) Prévalence chez les femmes enceintes : 6,5% 342 connues VIH+, 86 nouvelles femmes diagnostiquées VIH+ Prévalence chez les femmes de sérologie inconnue : 1,4% en diminution par rapport à 2012 (3,3%) 30

31 Le dépistage du VIH en salle de naissance Des femmes précaires : femmes jeunes, souvent célibataires ou en concubinage pas de suivi médical pendant leur grossesse 31 maternité et gratuité des soins = occasion unique de faire rentrer ces femmes défavorisées dans un parcours de soins PDV : 27% dans les suites directes de l annonce, 3 décès d enfants et 2 de mères + soutien en terme d observance, d appui psychologique et juridique pour limiter le nombre de PDV

32 Conclusions 32 Ce n est pas le tout d avoir un bon programme : Il faut dépister et intégrer le VIH aux programmes de soins globaux Nous disposons aujourd hui de tous les outils Option B+ Diagnostic précoce chez l enfant Améliorer l intégration des femmes dans les programmes ne nécessite pas de gros investissements Intégrer le dépistage Mieux organiser le travail des équipes

33 Un guide pour les paramédicaux 33 Téléchargeable : Recopier un des liens suivants : Ou cliquer ICI

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte

2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION MÈRE-ENFANT 2-1- Modalités de la trithérapie antirétrovirale chez la femme enceinte 2-1-1- Objectif du traitement L objectif du traitement antirétroviral est l obtention d

Plus en détail

Expérience du Lesotho

Expérience du Lesotho Nouvelles recommandations 2010 de la PTME et protocole thérapeutique effective en Afrique Subsaharienne Expérience du Lesotho Dr. Appolinaire TIAM, MBChB, DipHIVMan, M(fam)Med Directeur Technique: Elizabeth

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 DNSP(PNLS)-DSME Cotonou, 26 mars 2015 Plan Introduction Rappel du processus PTME Quelques indicateurs Grandes

Plus en détail

Aides Médicales et Charité (AMC)

Aides Médicales et Charité (AMC) Aides Médicales et Charité (AMC) Tél : +228 22 51 26 47 amc_lome@yahoo.fr PROJET NYE KEKELI : PTME Contexte d intervention En matière de prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant au Togo,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162

TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162 TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Appui au Ministère de la Santé dans la

Plus en détail

L ETME au cœur de la politique nationale de santé maternelle, néonatale et infantile : l exemple du Rwanda

L ETME au cœur de la politique nationale de santé maternelle, néonatale et infantile : l exemple du Rwanda Conférence internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre «Eliminons la transmission du VIH de la mère à l enfant» Paris, 16-17 Novembre 2011 L ETME au cœur de la politique nationale de santé maternelle,

Plus en détail

Virologie en Pédiatrie

Virologie en Pédiatrie Virologie en Pédiatrie Pr Coumba Touré Kane ANRS-SENEGAL Introduc3on 3,4 millions d enfants en 2010 (OMS 2011) 90% de ces enfants en Afrique sub- saharienne 260 000 enfants infectés en 2012 Baisse de 52

Plus en détail

en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007

en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007 L expérience en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007 Marie Marcelle Deschamps, MD Faculte de Medecine et Pharmacie de UEH 5-6 Mars 2008 Le contexte Haiti est. le pays le plus affecté

Plus en détail

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana ----------------------- MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA DOSSIER MEDICAL (Femme Enceinte) Code d identification

Plus en détail

L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux

L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux L Enfant protégé par les ARV: analyses ethnologiques comparées (Sénégal, Burkina, Laos) Dr Khoudia Sow, Pr Alice Desclaux Introduction En 2009, nouvelles recommandations de l OMS pour la prophylaxie de

Plus en détail

Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER

Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER Prévention de la transmission mère enfant (PTME) Etat des lieux Comité de liaison NIGER Octobre 2009 Dr gilles Raguin, GIP ESTHER Pourcentage de femmes enceintes HIV-positive ayant reçu une PTME, 2007

Plus en détail

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet Procédure qualité : «VIH et grossesse» Page 1 sur 6 CHU de Clermont-Ferrand Service de Gynécologie-obstétrique Pôle Gynécologie-Obstétrique biologie de la reproduction Procédure médicale Infection VIH

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

VIH et Procréation. C Jacomet 2011

VIH et Procréation. C Jacomet 2011 VIH et Procréation C Jacomet 2011 Options pour les couples avec infection VIH ayant un désir d enfant Quelles options? Procréation médicalement assistée Procréation naturelle Adoption Risques à considérer

Plus en détail

Favoriser un lien durable entre soignant et soigné: L exemple des programmes pour et avec les populations à risque (HSH, UDVI, TS) en Asie

Favoriser un lien durable entre soignant et soigné: L exemple des programmes pour et avec les populations à risque (HSH, UDVI, TS) en Asie Favoriser un lien durable entre soignant et soigné: L exemple des programmes pour et avec les populations à risque (HSH, UDVI, TS) en Asie Dr Niklas Luhmann MD, MPH HIV/AIDS and HR Advisor Médecins du

Plus en détail

Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne

Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne Recherche clinique sur le VIH et aide à la décision en Afrique subsaharienne Eric Ouattara, MD, PhD ISPED, Inserm U1219 VIH en Afrique subsaharienne Recherche clinique sur le VIH Partie 2 : Modélisation

Plus en détail

Prévention combinée de l infection à VIH Expérience du Maroc. Dr L. Ouarsas Association de Lutte Contre le Sida (ALCS)

Prévention combinée de l infection à VIH Expérience du Maroc. Dr L. Ouarsas Association de Lutte Contre le Sida (ALCS) Prévention combinée de l infection à VIH Expérience du Maroc Dr L. Ouarsas Association de Lutte Contre le Sida (ALCS) Au Maroc, avant 2011 Offre de prévention évolutive et intégrée de l ALCS : prévention

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

Prévention de la transmission mère-enfant du VIH

Prévention de la transmission mère-enfant du VIH Prévention de la transmission mère-enfant du VIH Rapport Morlat2013 REUNION COREVIH - Vendredi 17 Janvier 2014 Docteur Yasmine DEBAB Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU Rouen 1 I. Désir

Plus en détail

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Nathalie Cartier, Program manager 27/10/2015 1 Présentation d Expertise France Opérateur publiquede référence

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

Suivi de la grossesse d une femme infectée par le VIH et modalités d accouchement. Dr Nicolas Sananès

Suivi de la grossesse d une femme infectée par le VIH et modalités d accouchement. Dr Nicolas Sananès Suivi de la grossesse d une femme infectée par le VIH et modalités d accouchement Dr Nicolas Sananès 27 novembre 2012 Plan Problématique Dépistage pendant la grossesse Suivi de la grossesse Modalités d

Plus en détail

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne Thomas Desplanches Sage-femme (Maïeuticien) Cellule d évaluation du réseau périnatal de Bourgogne C.H.U Dijon.

Plus en détail

Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud

Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud Séminaire ANRS 24 /25 septembre 2015 Du dépistage du VIH à domicile à l accès aux soins l l exemple de l essai ANRS 12249 TasP en Afrique du Sud Mélanie Plazy Post-doctorante sur le projet ANRS 12249 TasP

Plus en détail

Titre du projet : PROJET PAYS BURUNDI 2013-2014. Période de réalisation prévue : janvier 2013 décembre 2014

Titre du projet : PROJET PAYS BURUNDI 2013-2014. Période de réalisation prévue : janvier 2013 décembre 2014 Version du : 28/11/2012 Titre du projet : PROJET PAYS BURUNDI 2013-2014 Période de réalisation prévue : janvier 2013 décembre 2014 Stade d avancement du projet : 7 ème année Chargé de projet et coordinateur

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA Union-Discipline-Travail PROGRAMME NATIONAL DE PRISE

ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA Union-Discipline-Travail PROGRAMME NATIONAL DE PRISE MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA ---------------- ----------------- Union-Discipline-Travail PROGRAMME NATIONAL DE PRISE EN CHARGE MEDICALE DES PVVIH -----------------

Plus en détail

La PTME comme composante intégrale des services de santé maternelle, néonatale et infantile, l exemple du Rwanda. Dr Placidie Mugwaneza, MD

La PTME comme composante intégrale des services de santé maternelle, néonatale et infantile, l exemple du Rwanda. Dr Placidie Mugwaneza, MD Conférence internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre «Eliminons la transmission du VIH de la mère à l enfant Paris, 16-17 Novembre 2011 La PTME comme composante intégrale des services de santé

Plus en détail

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Dossier de presse du 27 novembre 2009 En plus des données concernant les découvertes de séropositivité

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Rôle de l obstétricien

Rôle de l obstétricien l IHAB : tout ce que vous avez voulu savoir sans jamais oser le demander! Rôle de l obstétricien Réunion Commune du Cercle des Gynécologues-Obstétriciens, et du Groupe d Etudes en Néonatologie Nord-Pas

Plus en détail

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Conclusions provisoires rapport du HCSP juillet 2011 Valeur prédictive positive des

Plus en détail

Dépistage VIH : des Test Rapides d Orientation d. Diagnostique. CDAG de Bichat. Cadre législatifl. Parcours habituel dans la CDAG :

Dépistage VIH : des Test Rapides d Orientation d. Diagnostique. CDAG de Bichat. Cadre législatifl. Parcours habituel dans la CDAG : Dépistage VIH : CDAG de Bichat Test Rapide d Orientation d Diagnostique CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 75018 Sandrine Rumi (infirmière) Situé dans l'enceinte de l'hôpital. Environ 6000 tests VIH / an.

Plus en détail

SIDA & TRAVAIL. La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure.

SIDA & TRAVAIL. La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure. SIDA & TRAVAIL La lutte contre le Sida a été déclarée grande cause nationale en 2005, en France, car l épidémie perdure. SOMMAIRE Quelques chiffres... p. 2 La situation en France en 2005... p. 2 Mode de

Plus en détail

VIH AU CAMEROUN. 10 th INTERNATIONAL WORKSHOP ON HIV TREATEMENT, PATHOGENESIS AND PREVENTION RESEARCH IN RESOURCE- LIMITED SETTING

VIH AU CAMEROUN. 10 th INTERNATIONAL WORKSHOP ON HIV TREATEMENT, PATHOGENESIS AND PREVENTION RESEARCH IN RESOURCE- LIMITED SETTING VIH AU CAMEROUN 10 th INTERNATIONAL WORKSHOP ON HIV TREATEMENT, PATHOGENESIS AND PREVENTION RESEARCH IN RESOURCE- LIMITED SETTING 1 Dr Jean Bosco ELAT Secrétaire Permanent CNLS-Cameroun Plan de la présentation

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE

Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE Prévention de la coqueluche Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE La coqueluche : question d actualité? Epidémiologie Nouvelles recommandations vaccinales et leur application Rôle des professionnels

Plus en détail

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr VIH-SIDA Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix

Plus en détail

UTILISATION DES ANTIRÉTROVIRAUX POUR TRAITER LA FEMME ENCEINTE ET PRÉVENIR L INFECTION À VIH CHEZ LE NOURRISSON

UTILISATION DES ANTIRÉTROVIRAUX POUR TRAITER LA FEMME ENCEINTE ET PRÉVENIR L INFECTION À VIH CHEZ LE NOURRISSON Programme VIH/sida MISE À JOUR PROGRAMMATIQUE UTILISATION DES ANTIRÉTROVIRAUX POUR TRAITER LA FEMME ENCEINTE ET PRÉVENIR L INFECTION À VIH CHEZ LE NOURRISSON RÉSUMÉ ANALYTIQUE AVRIL 2012 WHO/HIV/2012.8

Plus en détail

Prévention du VIH et des hépatites dans les programmes de Médecins du Monde en France Société Française de Lutte contre le Sida 25-26 octobre 2012-Marseille NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A

Plus en détail

Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH PTME Politique et Recommandations

Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH PTME Politique et Recommandations République Islamique de Mauritanie Honneur-Fraternité-Justice Ministère de la Santé et des Affaires Sociales Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH PTME Politique et Recommandations Contenu Préface...

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test»

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Dossier de presse Juin 2008 Sida : le test du dépistage encore trop peu souvent associé à l arrêt du préservatif dans le couple Situation de l infection

Plus en détail

Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce

Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce Dr Ida Penda C Pédiatre; Chef de Service de L hôpital du Jour/HLD Cameroun Conférence internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

ACTES DE LA CONFÉRENCE

ACTES DE LA CONFÉRENCE ACTES DE LA CONFÉRENCE SOMMAIRE SYNTHÈSE GLOBALE DE LA CONFÉRENCE 3 OUVERTURE DE LA CONFÉRENCE 7 P r Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de Médecine, Institut Pasteur (message vidéo) ; M. David Gressly,

Plus en détail

URP/SCLS. Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD

URP/SCLS. Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD URP/SCLS Unidade de pesquisa em psicologia: subjetividade, cognição e lien social EA 2071 Dir. Pr. S. LESOURD Faculdade de Psicologia 12, rue Goethe 67000, Strasbourg France Claude SCHAUDER Professor Assistente

Plus en détail

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité

Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Au cœur de la lutte contre le VIH Au cœur de la solidarité Esther, la solidarité en mouvement histoire d une dynamique partagée Des partenaires au développement de référence D une Initiative française...

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

PROTOCOLE DE SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE NORMALE (prescriptions d examens et prescriptions thérapeutiques de supplémentation)

PROTOCOLE DE SURVEILLANCE DE LA GROSSESSE NORMALE (prescriptions d examens et prescriptions thérapeutiques de supplémentation) Protocole obstétrical n 7 version 4 Page 1/6 Référence : RSN/PR/REA.O/007/D Date de 1 ère mise en service : 10/05/2000 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification

Plus en détail

ACTES DE LA CONFÉRENCE

ACTES DE LA CONFÉRENCE ACTES DE LA CONFÉRENCE SOMMAIRE SYNTHÈSE GLOBALE DE LA CONFÉRENCE 3 OUVERTURE DE LA CONFÉRENCE 7 P r Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de Médecine, Institut Pasteur (message vidéo) ; M. David Gressly,

Plus en détail

Hôpitaux pour personnes âgées en France

Hôpitaux pour personnes âgées en France Hôpitaux pour personnes âgées en France Evelyne GAUSSENS Directrice générale Hôpital Gériatrique «Les Magnolias» Ballainvilliers,Île de France, France Relever le «défi du vieillissement», c est avant tout

Plus en détail

Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray

Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray Dr Lelimouzin Médecin Hygiéniste 13-14 Octobre 2011 Journées d'hygiène de Brest - ARLIN Bretagne 1 Le CHBA VANNES 2010 AURAY Capacité

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux 1 VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux DESCRIPTION Le Virus du Papilloma Humain (VPH) existe sous plus de 150 souches différentes. Seul une quarantaine est responsable des condylomes génitaux

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Société des Gynécologues et Obstétriciens du Burkina. Objectif 1 : Influences. Succès

Société des Gynécologues et Obstétriciens du Burkina. Objectif 1 : Influences. Succès Objectif 1 : Influences Succès Participation à la révision des documents de Politique, Normes et Protocoles Formation des membres de la en technique de plaidoyer par FCI Plaidoyer auprès de la Première

Plus en détail

VIH à Abidjan de «Cotrimo CI» à «Temprano»

VIH à Abidjan de «Cotrimo CI» à «Temprano» Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Dépistage La prise en des charge cancers précoce du col de par inspection l adultevisuelle infecté par selon le le VIH statut : VIH

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

PRADO, le programme de retour à domicile

PRADO, le programme de retour à domicile PRADO, le programme de retour à domicile Le programme PRADO, priorité de l Assurance Maladie Objectifs globaux du programme PRADO Permettre au patient de retourner au domicile dès que l hospitalisation

Plus en détail

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille LE TEMPS DE LA CONCEPTION Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille Le parcours pour devenir parents peut parfois être éprouvant psychologiquement pour vous et votre

Plus en détail

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile Petite enfance Guide de la Protection Maternelle et Infantile Avant la naissance Après la naissance Tous les services du Conseil général de l Oise pour vous aider à bien accueillir votre bébé L avenir

Plus en détail

INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE. C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06

INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE. C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06 INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE PARTICULARITE PRISE EN CHARGE C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06 1 I) PARTICULARITE EN

Plus en détail

«Approches comparées des politiques

«Approches comparées des politiques «Approches comparées des politiques d accès aux ARV en Afrique et spécificités du programme camerounais» Semaine de la France au Brésil L accès aux antirétroviraux dans les pays du Sud : 20 ans après l

Plus en détail

10 ans de traitement antirétroviral

10 ans de traitement antirétroviral 2001-2011 10 ans de traitement antirétroviral par MSF au MALAwi Contact : Isabelle MERNY Chargée de communication pour le Malawi Tél. : 00 33 (1) 40.21.28.42 - Email : isabelle.merny@paris.msf.org voix

Plus en détail

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA Prévention de la Transmission Mère- Enfant (PTME) du VIH. Expérience du Centre Hospitalier de Libreville (Gabon). Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Plus en détail

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection

Plus en détail

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend :

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend : LA PROTECTION SOCIALE A DAKAR : QUELLES POSSIBILITES DE PRISE EN CHARGE DES COUTS LIES AU VIH/SIDA? Gabrièle Laborde-Balen *, Bernard Taverne * * IRD, UR 36 «Prise en charge du sida en Afrique», BP 1386,

Plus en détail

Dépistage : expérience marocaine. M. Karkouri

Dépistage : expérience marocaine. M. Karkouri Dépistage : expérience marocaine M. Karkouri Une longue histoire 1 er cas de sida diagnostiqué au CHU de Casablanca Création de l ALCS Circulaire dépistage N 1078DT/217/SLMSTD «CIDAG» ouvert, ALCS Casablanca

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL TRAME DES ELEMENTS MEDICAUX INDISPENSABLES POUR L ADMISSION NOM : Prénom :.. NOM de Jeune Fille :. Date de naissance :... Médecin adresseur :... Motif d hospitalisation

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

Proposition systématique du dépistage aux femmes enceintes. Philippe MSELLATI

Proposition systématique du dépistage aux femmes enceintes. Philippe MSELLATI c 11 Proposition systématique du dépistage aux femmes enceintes Philippe MSELLATI 98 DÉPISTAGE VIH ET CONSEIL EN AFRIQUE giner il y a seulement quelques années. Les projets de recherche existant dans plusieurs

Plus en détail

«Espace physiologique»

«Espace physiologique» Projet de service «Espace physiologique» Maternité Edouard Herriot LYON 2006 1 Définition et origine du projet Souhait d humaniser la prise en charge des patientes dans une maternité à haut risque médical

Plus en détail

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale ****

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** 1 «DONNER AUX FEMMES LES MOYENS DE VIVRE EN MEILLEURE SANTE» 2 Introduction 1. Etat des lieux de la santé des femmes au Bénin 2.Causes essentielles

Plus en détail

Travail d un réseau sur un outil de liaison et tracabilité. La patiente au cœur des transmissions

Travail d un réseau sur un outil de liaison et tracabilité. La patiente au cœur des transmissions Travail d un réseau sur un outil de liaison et tracabilité La patiente au cœur des transmissions 5éme journée des réseaux de périnatalité IDF 23 octobre 2008 Catherine LACOSTE: sage-femme coordinatrice

Plus en détail

Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux

Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux Chlamydia Trachomatis : Qui,quand et comment dépister? Dr Isabelle Le Hen CDAG-CIDDIST de Bordeaux Introduction Chlamydia trachomatis (Ct) : IST la + fréquente dans les pays développés Portage asymptomatique

Plus en détail

Prévention grossesse

Prévention grossesse Prévention grossesse Le mot de la Directrice La Fondation PremUp, reconnue d utilité publique, agit pour la santé de la femme enceinte et du nouveau-né. Elle conduit 3 types de missions : 1. Faire progresser

Plus en détail

Maladie de Chagas en Suisse

Maladie de Chagas en Suisse Maladie de Chagas en Suisse Yves Jackson Département de médecine communautaire et 1 er recours Hôpitaux Universitaires de Genève yves.jackson@hcuge.ch 1. Données générales 2. Ressources 3. Epidémiologie

Plus en détail

Albine Bacha 12 mars 2004 Centre Hospitalier Universitaire de Nice

Albine Bacha 12 mars 2004 Centre Hospitalier Universitaire de Nice L INFIRMIERE REFERENTE DE L ANTENNE PEDIATRIQUE DU CENTRE D INFORMATION ET DE SOINS DE L IMMUNO-DEFICIENCE HUMAINE (CISIH) Albine Bacha 12 mars 2004 Centre Hospitalier Universitaire de Nice UN RÔLE POLYVALENT

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

1. CONTEXTE ET PORTÉE :

1. CONTEXTE ET PORTÉE : Section : Direction clientèle services à la communauté N o : 1 Titre : Politique d allaitement maternel Préparé par : Monique Thérien, chef de service Santé publique Page : Page 1 de 9 Professionnels ou

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES ORIENTATIONS SUR LE FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES 09 9.1 Introduction 176 9.2 Observance du traitement antirétroviral 176 9.2.1 Obstacles à l observance du traitement antirétroviral 176 9.2.2

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 19/05/2014

ASSEMBLEE GENERALE DU 19/05/2014 RAPPORT D ACTIVITES 2013 PERSPECTIVES 2014 ASSEMBLEE GENERALE DU 19/05/2014 1. PROGRAMME COTE D IVOIRE : PARTENARIAT AVEC LE SERVICE DE PÉDIATRIE, CHU YOPOUGON ABIDJAN. CONTACTS : Mme Chimène N Guessan,

Plus en détail

DIU Méd Trop cours 4. La prévention de la transmission mère-enfant du VIH : Aspects thérapeutiques

DIU Méd Trop cours 4. La prévention de la transmission mère-enfant du VIH : Aspects thérapeutiques DIU Méd Trop cours 4 La prévention de la transmission mère-enfant du VIH : Aspects thérapeutiques Transmission mère-enfant sans interventions dans les pays du Nord et du Sud 40 35 30 25 20 15 10 5 0 Cote

Plus en détail

République du Bénin. Ministère de la Santé. Direction Départementale de la Sante du Borgou/Alibori. Centre d Information de Prospective et de Conseils

République du Bénin. Ministère de la Santé. Direction Départementale de la Sante du Borgou/Alibori. Centre d Information de Prospective et de Conseils République du Bénin Ministère de la Santé Direction Départementale de la Sante du Borgou/Alibori Centre d Information de Prospective et de Conseils RAPPORT DE LA FORMATION DES PRESTATAIRES DES CENTRES

Plus en détail

Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif

Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif Dr. Ronald V. Laroche, M.P.H., R.Sc Directeur Exécutif CONTEXTE - EPIDEMIOLOGIQUE Pires paramètres épidémiologiques de l hémisphère occidental Mortalité infantile 0-5ans: 73 décès /1000 naissances vivantes

Plus en détail

Les Voies du Counseling pour La Planification et l Espacement Idéal des Grossesses pour la Santé

Les Voies du Counseling pour La Planification et l Espacement Idéal des Grossesses pour la Santé Les Voies du Counseling pour La Planification et l Espacement Idéal des Grossesses pour la Santé Un outil de Counseling pour les prestataires de soins de santé Extending Service Delivery Project Utiliser

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano»

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano» Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Lésions bucco dentaires et qualité de vie chez La prise en charge précoce de les enfants infectés par le VIH en Afrique de l Ouest

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Bilan des activités Esther et perspectives dans le cadre APPS Partenariat ESTHER- CHU de BORDEAUX- OMS Colloque Geres/ESTHER/ISSA Lomé, Togo

Plus en détail

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre Bilan de l expérience UNICEF Pourquoi est-il important de se focaliser sur l éducation, en particulier celles des filles? Bénéfices individuels

Plus en détail

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique?

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Bruno Carbonne CEGORIF 6 avril 2013 Maternité Hôpital Trousseau, Paris Pourquoi cette question? 1 ère (arrière) pensée Prise en charge ambulatoire = peu

Plus en détail

PRÉSENTATION DU MATÉRIEL

PRÉSENTATION DU MATÉRIEL Édition 2009 OBJECTIF Ce catalogue présente des matériels prétestés et réalisés avec l appui fi nancier du PEPFAR (Plan d urgence américain pour la lutte contre le VIH/sida) depuis 2005 par le Centre des

Plus en détail

Dossier de presse. Un événement exceptionnel organisé à l initiative de l UNICEF France, en partenariat avec

Dossier de presse. Un événement exceptionnel organisé à l initiative de l UNICEF France, en partenariat avec Dossier de presse Un événement exceptionnel organisé à l initiative de l UNICEF France, en partenariat avec Sommaire Avant-propos 03 par Françoise Barré-Sinoussi Introduction 04 par Jacques Hintzy Une

Plus en détail

COMPTE À REBOURS JUSQU À zero

COMPTE À REBOURS JUSQU À zero COMPTE À REBOURS JUSQU À zero Y croire Le faire. PLAN MONDIAL POUR ÉLIMINER LES NOUVELLES INFECTIONS À VIH CHEZ LES ENFANTS À L HORIZON 2015 ET MAINTENIR LEURS MÈRES EN VIE 2011-2015 Copyright 2011 Programme

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Pour vous inscrire veuillez vous présenter au bureau des rendez-vous

Plus en détail