Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi."

Transcription

1 Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. W E B I N A R D U 2 4 AV R I L U N I C E F, E S T H E R, S F L S, C H U D E R E N N E S D R C É D R I C A R V I E U X, C H U D E R E N N E S & S O C I É T É F R A N Ç A I S E D E L U T T E C O N T R E L E S I D A, F R A N C E D R H É L È N E L E R O Y, C H U D E R E N N E S, R É S E A U L O U I S G U I L L O U X, R E N N E S, F R A N C E D R J É R É M I E B I Z I R A G U S E N Y U C A, E S T H E R, B U R U N D I Contacts pour cette présentation :

2 Objectifs et plan 2 Comprendre les grandes étapes de la PTME en 2014 Connaître la situation épidémiologique et les grands axes du plan gouvernemental du plan de PTME au Burundi Connaître des déclinaisons pratiques de la PTME au Burundi Prise en charge globale au centre de médecine communautaire de Buyenzi Dépistage en salle de naissance à l hôpital Prince Régent Charles

3 Les grands axes de la PTME

4 Les grands axes de la PTME 4 Dépister et rendre le résultat Traiter toutes les femmes enceintes séropositives et les maintenir dans le système de soins Proposer un accouchement sécurisé pour la mère et l enfant Mettre en place le diagnostic précoce chez l enfant Choisir la meilleure option d allaitement Traiter pendant la période d allaitement (B) ou audelà (B+)

5 La cascade 5 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test Merci au Pr. Christian Courpotin

6 La cascade 6 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test C : évaluation clinique et immunitaire (CD4) de la femme enceinte D : mettre la femme sous TARV (bonne observance) Merci au Pr. Christian Courpotin

7 La cascade 7 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test C : évaluation clinique et immunitaire (CD4) de la femme enceinte D : mettre la femme sous TARV (bonne observance) E : accouchement propre F : allaitement protégé Merci au Pr. Christian Courpotin

8 La cascade 8 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test C : évaluation clinique et immunitaire (CD4) de la femme enceinte D : mettre la femme sous TARV (bonne observance) E : accouchement propre F : allaitement protégé G : prophylaxie ARV enfant H : Diagnostic précoce enfant (PCR) et mise sous CTM Merci au Pr. Christian Courpotin

9 La cascade 9 A : Venir à la CPN B : accepter, faire et rendre le résultat du test C : évaluation clinique et immunitaire (CD4) de la femme enceinte D : mettre la femme sous TARV (bonne observance) E : accouchement propre F : allaitement protégé G : prophylaxie ARV enfant H : Diagnostic précoce enfant (PCR) et mise sous CTM I : Maintien dans le système de soins de la mère et de l enfant Merci au Pr. Christian Courpotin

10 Evolutions 2013 U N E N G A G E M E N T F O R T D E L O M S P O U R A L L E R V E R S «L E T M E»

11 Options proposées pour le TARV dans la PTME OMS 2013 L option la plus sure : «B+» 11 Options du programme national Femmes enceintes et allaitantes infectées par le VIH Enfant exposé au VIH TARV à vie pour toute femme enceinte et allaitante VIH + «Option B+» Quels que soient le stade clinique ou le taux de CD4 Débuter le TARV et le maintenir après l accouchement et l arrêt de l allaitement maternel Allaitement maternel 6 semaines de prophylaxie avec NVP en 1 prise par jour Allaitement artificiel 4-6 sem. De prophylaxie avec NVP en 1 prise par jour ou AZT en 2 prises

12 Alternative proposée pour le TARV dans la PTME OMS 2013 Option «B» 12 Options du programme national Femmes enceintes et allaitantes infectées par le VIH Enfant exposé au VIH TARV à vie seulement pour les femmes enceintes ou allaitantes VIH + éligibles au TARV «Option B» Éligible au TARV Débuter le TARV et le maintenir après l accouchement et l arrêt de l allaitement maternel Non éligibles au TARV Débuter le TARV et le stopper après l accouchement et l arrêt de l allaitement maternel Allaitement maternel 6 semaines de prophylaxie avec NVP en 1 prise par jour Allaitement artificiel 4-6 sem. De prophylaxie avec NVP en 1 prise par jour ou AZT en 2 prises

13 Les difficultés potentielles U N E X E M P L E E N C Ô T E D I V O I R E : C O M M E N T S U I V R E L E R Y T H M E? Merci au Pr. Didier K. Ekouevi

14 Passage de l option A à l option B Exemple de la Côte d Ivoire 14 Début de la mise en œuvre des nouvelles directives PTME au sein des structures de santé (Janvier 2013) Renforcement des capacités des prestataires de soins (Décembre 2012 à Juin 2013) Directives nationales techniques pour la PTME (Octobre 2012) Arrêté ministériel sur nouvelles recommandations relatives à l utilisation des ARV (Mai 2012) Atelier d adaptation nationale des recommandations OMS 2010 (Juillet 2010) Merci au Pr. Didier K. Ekouevi

15 Mais les recommandations évolues! 15 En 2013, sorties des nouvelles recommandations OMS! On recommence tout à zéro?

16 Mais il y a un besoin urgent à trouver de nouvelles stratégies de dépistage des femmes enceintes! Merci au Pr. Didier K. Ekouevi femmes enceintes Non testées pour le VIH 65% (650,000) Prévalence VIH 5% Testées pour le VIH 35% (350,000) VIH + (n=32, 500) Infections pédiatriques (n=13, 000) 40% de transmission Non traitées Infections pédiatriques (n=3, 500) VIH+ (n=17,500) Traitées A B B+ Infections pédiatriques (n=175)

17 Avenir Faut-il envisager de mettre toute femme enceinte définitivement sous traitement : option B+ OUI Mais déjà aujourd hui : Il n est pas acceptable en 2013 qu une femme accouche sans connaître son statut vis-à-vis du VIH 17

18 La politique ETME au Burundi L E P R O G R A M M E B U R U N D A I S PA R FA I T S U R L E PA P I E R P O U R C E L L E S Q U I Y A C C È D E N T!

19 Quelques étapes 19 - Site pilote en PTME au CMC Buyenzi en Recommandations de prise en charge - Trithérapie dès 14 semaines - Allaitement protégé Dès Lancement officiel ETME : octobre 2011 / Plan Réduire le risque de TME à 2% dans la population générale - Réduire de 90%, le nombre de nouvelles infections pédiatriques - Comité technique, comité politique, ordonnance ministérielle - Malgré tout, taux résiduel de TME : 26,4%

20 Pour avancer Élaboration une stratégie d intégration SR/VIH (Juillet 2012) Validation de la feuille de route pour le passage à échelle du traitement ARV: Mars 2014 Volonté du Burundi d appliquer l option B+ 20 La couverture en PTME au niveau national serait de 57.9% en Déc. 2013

21 PTME U N E X E M P L E A U B U R U N D I L E C E N T R E D E M É D E C I N E C O M M U N A U TA I R E ( C M C ) D E B U Y E N Z I L E D É P I S TA G E E N S A L L E D E N A I S S A N C E À L H Ô P I TA L P R I N C E R É G E N T C H A R L E S ( H P R C )

22 Le CMC Buyenzi 22 Activité en 2013 : 4881 consultations prénatales 1329 dépistages = prévalence : 4,1% (6,9% en 2009)

23 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 1) mise en place du dossier médical 2) base de données 3) recrutement d une médiatrice 4) groupes de paroles pour les femmes 5) appui nutritionnel

24 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 2010 : amélioration des conditions d exercice 1) construction de nouveaux locaux (consultations et prélèvements) 2) réfection des anciens bâtiments 3) groupes de parole pour les hommes

25 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 2010 : amélioration des conditions d exercice 2011 : évaluation du travail 1) exploitation de la base de données complète (843 femmes) 2) perdues de vue : repérage et prise de contact

26 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 2010 : amélioration des conditions d exercice 2011 : évaluation du travail 2012 : poursuite des actions 1) recherche des PDV, groupes de paroles 2) aire de jeu pour les enfants

27 Les étapes du partenariat : organisation du travail / mobilisation de l équipe 2010 : amélioration des conditions d exercice 2011 : évaluation du travail 2012 : poursuite des actions 2013 : début construction de la maternité

28 : évaluation du programme de PTME Patientes suivies au CMC (n=843) 28 (01/03/09 28/02/ 2011) Mortalité : Enfants : 3,7% Femmes : 0,5% (4 décès) Allaitement protégé : 1transmission/ femmes 643 patientes (PCR 1 enfant connue) 8 transmissions mères-enfants = 1,2% 19 décès (14 morts nés et nouveau-nés) 181 couples mère-enfant perdus de vue = 22% 12 décès (dont 11 avant 1 an)

29 : évaluation du programme de PTME Femmes ayant transmis le VIH : Nombre de semaines sous ARV : 8,7 (±3,6) vs 12,7 (±7,0) Perdues de vue : 22% OR ajusté Supplémentation nutritionnelle Antécédent d antirétroviraux 29 95% CI 0,44 0,25-0,77 1,69 0,98-2,92 Variables inclues dans le modèle : statut marital, niveau d étude, supplémentation alimentaire, antécédent de prise d antirétroviraux, dépistage en cours de grossesse, l antécédent de PTME

30 Le dépistage du VIH en salle de naissance Protocole de dépistage systématique pour tout accouchement par voie basse à l HPRC Avril décembre 2013 : 6606 accouchements 71,3% de femmes testées chiffre en augmentation : 65% (avril 2012) à 98% (déc 2012) Prévalence chez les femmes enceintes : 6,5% 342 connues VIH+, 86 nouvelles femmes diagnostiquées VIH+ Prévalence chez les femmes de sérologie inconnue : 1,4% en diminution par rapport à 2012 (3,3%) 30

31 Le dépistage du VIH en salle de naissance Des femmes précaires : femmes jeunes, souvent célibataires ou en concubinage pas de suivi médical pendant leur grossesse 31 maternité et gratuité des soins = occasion unique de faire rentrer ces femmes défavorisées dans un parcours de soins PDV : 27% dans les suites directes de l annonce, 3 décès d enfants et 2 de mères + soutien en terme d observance, d appui psychologique et juridique pour limiter le nombre de PDV

32 Conclusions 32 Ce n est pas le tout d avoir un bon programme : Il faut dépister et intégrer le VIH aux programmes de soins globaux Nous disposons aujourd hui de tous les outils Option B+ Diagnostic précoce chez l enfant Améliorer l intégration des femmes dans les programmes ne nécessite pas de gros investissements Intégrer le dépistage Mieux organiser le travail des équipes

33 Un guide pour les paramédicaux 33 Téléchargeable : Recopier un des liens suivants : Ou cliquer ICI

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162

TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162 TERMES DE REFERENCE Mission n 14SANIN162 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Appui au Ministère de la Santé dans la

Plus en détail

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana ----------------------- MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA DOSSIER MEDICAL (Femme Enceinte) Code d identification

Plus en détail

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet Procédure qualité : «VIH et grossesse» Page 1 sur 6 CHU de Clermont-Ferrand Service de Gynécologie-obstétrique Pôle Gynécologie-Obstétrique biologie de la reproduction Procédure médicale Infection VIH

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES

FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES ORIENTATIONS SUR LE FONCTIONNEMENT ET LA PRESTATION DE SERVICES 09 9.1 Introduction 176 9.2 Observance du traitement antirétroviral 176 9.2.1 Obstacles à l observance du traitement antirétroviral 176 9.2.2

Plus en détail

Titre du projet : PROJET PAYS BURUNDI 2013-2014. Période de réalisation prévue : janvier 2013 décembre 2014

Titre du projet : PROJET PAYS BURUNDI 2013-2014. Période de réalisation prévue : janvier 2013 décembre 2014 Version du : 28/11/2012 Titre du projet : PROJET PAYS BURUNDI 2013-2014 Période de réalisation prévue : janvier 2013 décembre 2014 Stade d avancement du projet : 7 ème année Chargé de projet et coordinateur

Plus en détail

ACTES DE LA CONFÉRENCE

ACTES DE LA CONFÉRENCE ACTES DE LA CONFÉRENCE SOMMAIRE SYNTHÈSE GLOBALE DE LA CONFÉRENCE 3 OUVERTURE DE LA CONFÉRENCE 7 P r Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de Médecine, Institut Pasteur (message vidéo) ; M. David Gressly,

Plus en détail

Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH PTME Politique et Recommandations

Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH PTME Politique et Recommandations République Islamique de Mauritanie Honneur-Fraternité-Justice Ministère de la Santé et des Affaires Sociales Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH PTME Politique et Recommandations Contenu Préface...

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LUTTE CONTRE LE SIDA

REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LUTTE CONTRE LE SIDA REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LUTTE CONTRE LE SIDA «VERS L ACCES UNIVERSEL AUX SERVICES DE PTME ET DE SOINS PEDIATRIQUES» DIRECTIVES NATIONALES POUR L ACCELERATION DE L INTEGRATION

Plus en détail

COMPTE À REBOURS JUSQU À zero

COMPTE À REBOURS JUSQU À zero COMPTE À REBOURS JUSQU À zero Y croire Le faire. PLAN MONDIAL POUR ÉLIMINER LES NOUVELLES INFECTIONS À VIH CHEZ LES ENFANTS À L HORIZON 2015 ET MAINTENIR LEURS MÈRES EN VIE 2011-2015 Copyright 2011 Programme

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

Master Professionnel «Santé Publique Internationale»

Master Professionnel «Santé Publique Internationale» Institut de Santé Publique, d Epidémiologie et de Développement Master Professionnel «Santé Publique Internationale» Projet de renforcement de la prise en charge pédiatrique du VIH dans quatre associations

Plus en détail

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX FRANÇAIS (FR) AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX Au regard des principes généraux des axes stratégiques, la Fondation Rotary considère que : 1. Elle a pour objectifs d optimiser le traitement des dossiers

Plus en détail

PLAN NATIONAL D ELIMINATION DE LA TRANSMISSION MERE ENFANT DU VIH A L HORIZON 2015 AU CAMEROUN

PLAN NATIONAL D ELIMINATION DE LA TRANSMISSION MERE ENFANT DU VIH A L HORIZON 2015 AU CAMEROUN h REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix-Travail-Patrie ---------------- MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ----------------- SECRETARIAT GENERAL ---------------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace-Work-Fatherland ----------------

Plus en détail

Dossier de presse. Un événement exceptionnel organisé à l initiative de l UNICEF France, en partenariat avec

Dossier de presse. Un événement exceptionnel organisé à l initiative de l UNICEF France, en partenariat avec Dossier de presse Un événement exceptionnel organisé à l initiative de l UNICEF France, en partenariat avec Sommaire Avant-propos 03 par Françoise Barré-Sinoussi Introduction 04 par Jacques Hintzy Une

Plus en détail

Table Ronde «Prévention et Dépistage»

Table Ronde «Prévention et Dépistage» Table Ronde «Prévention et Dépistage» «L infection à VIH/SIDA en 2013» Conférence organisée par la Ville de Marseille Dr Pervenche Martinet Dr Chantal Vernay Vaïsse 29/11/2013 1 Le dépistage aujourd'hui

Plus en détail

Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte

Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte Rendre les résultats d un test VIH, communiquer les messages pour refaire le test et fournir un conseil à l adulte Il est prévu que les recommandations contenues dans ce document resteront valables jusqu

Plus en détail

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano»

La prise en charge précoce de. l adulte infecté par le VIH : de «Cotrimo CI» à «Temprano» Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Lésions bucco dentaires et qualité de vie chez La prise en charge précoce de les enfants infectés par le VIH en Afrique de l Ouest

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

Grossesse, Poids et Nutrition

Grossesse, Poids et Nutrition Service de Gynécologie Obstétrique et service de Nutrition Hôpital de la Pitié-Salpêtrière Grossesse, Poids et Nutrition Si vous avez un problème de poids, voici des conseils pour la préparation et le

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012

Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Que faire devant un résultat positif, négatif ou indéterminé? Elisabeth Bouvet Atelier IGRA VIH JNI Tours 13 Juin 2012 Conclusions provisoires rapport du HCSP juillet 2011 Valeur prédictive positive des

Plus en détail

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend :

Le système de protection sociale au Sénégal, étroitement lié à l emploi, comprend : LA PROTECTION SOCIALE A DAKAR : QUELLES POSSIBILITES DE PRISE EN CHARGE DES COUTS LIES AU VIH/SIDA? Gabrièle Laborde-Balen *, Bernard Taverne * * IRD, UR 36 «Prise en charge du sida en Afrique», BP 1386,

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Service maladies infectieuses dans la population générale ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Situation au 31 décembre ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Ce

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

l infirmier en situation isolée face au

l infirmier en situation isolée face au Guide de l infirmier en situation isolée face au VIH-SIDA en Afrique subsaharienne Connaissances et gestes pratiques Ouvrage co-dirigé par : Bernard Simon Croix-Rouge française Jean-Loup Rey Association

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

ANNEXE 1 2011-2015 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL. Bujumbura, 19 mai 2011.

ANNEXE 1 2011-2015 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL. Bujumbura, 19 mai 2011. ANNEXE 1 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL 211-215 Bujumbura, 19 mai 211. . Introduction Le Burundi s est doté d une politique lutte contre

Plus en détail

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 1. Définition La grossesse se définit comme étant l état de la femme enceinte. La fécondation se fait

Plus en détail

Prévention du VIH et des hépatites dans les programmes de Médecins du Monde en France Société Française de Lutte contre le Sida 25-26 octobre 2012-Marseille NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A

Plus en détail

Surveillance du VIH chez les nourrissons et les enfants de moins de 18 ans. sur la surveillance mondiale du VIH/sida et des IST

Surveillance du VIH chez les nourrissons et les enfants de moins de 18 ans. sur la surveillance mondiale du VIH/sida et des IST Groupe de travail ONUSIDA/OMS sur la surveillance mondiale du VIH/sida et des IST Surveillance du VIH chez les nourrissons et les enfants de moins de 18 ans Catalogage à la source: Bibliothèque de l OMS:

Plus en détail

Recommandations de Recueil

Recommandations de Recueil Recommandations de Recueil Murielle Mary-Krause INSERM U943 SFLS Juin 2013 Document Ministériel Règles de base Homogénéisation du recueil Envoyé aux ARS et aux différents hôpitaux Recueil de données :

Plus en détail

Futures mères entre désespoir et espoir

Futures mères entre désespoir et espoir DOSSIER N 204 206 QUAND LA GROSSESSE RÉVÈLE LA SÉROPOSITIVITÉ Futures mères entre désespoir et espoir Photo : Fotolia. Avant 1994, l interruption de grossesse était bien souvent la réponse à une découverte

Plus en détail

Liste des acronymes... 4 LE MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DU MSPP... 6. Editorial... 8. 1. La Notification... 9. 2. Traitement Anti Rétroviral...

Liste des acronymes... 4 LE MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DU MSPP... 6. Editorial... 8. 1. La Notification... 9. 2. Traitement Anti Rétroviral... Sommaire Liste des acronymes... 4 LE MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DU MSPP... 6 Editorial... 8 1. La Notification... 9 2. Traitement Anti Rétroviral... 14 2.1 Caractéristiques sociodémographiques des nouveaux

Plus en détail

Prise en charge du. Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil

Prise en charge du. Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil Prise en charge du nouveau-né de mère m HIV Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil GROSSESSE Chez une femme infecté par le VIH,la grossesse est a risque = prise en charge multidisciplinaire

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE

ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Service maladies infectieuses au sein de la population générale ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN BELGIQUE Situation au 31 décembre 2011 ÉPIDEMIOLOGIE DU SIDA ET DE L INFECTION À VIH EN

Plus en détail

PRÉSENTATION DU MATÉRIEL

PRÉSENTATION DU MATÉRIEL Édition 2009 OBJECTIF Ce catalogue présente des matériels prétestés et réalisés avec l appui fi nancier du PEPFAR (Plan d urgence américain pour la lutte contre le VIH/sida) depuis 2005 par le Centre des

Plus en détail

ANNEXE I A LA CS12INI202 PLAN D ACTION

ANNEXE I A LA CS12INI202 PLAN D ACTION ANNEXE I A LA CS12INI202 PLAN D ACTION RESEAU DE FORMATION A LA PRISE EN CHARGE GLOBALE DE L INFECTION VIH PEDIATRIQUE EN AFRIQUE FRANCOPHONE Référence : 12INI202 Porteur de projet : GIP ESTHER Membre(s)

Plus en détail

Présentation du manuel

Présentation du manuel Présentation du manuel > COMMENT UTILISER LE MANUEL Le manuel est divisé en trois chapitres : Chapitre 1 : Introduction Le chapitre présente le SIS. Il indique l'objectif de la collecte de données, le

Plus en détail

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE ACTION INTERNATIONALE Novembre 2009 N 3 Accès aux systèmes et soins de santé primaire Emetteur : DROI p.1/6 ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE Un défi pour améliorer l accès à des services de

Plus en détail

Infection à VIH et Sida à La Réunion

Infection à VIH et Sida à La Réunion Tableau de bord Tableau de bord Infection à VIH et Sida à La Réunion CIRE océan Indien Novembre 2011 Contexte Contexte national Le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité en 2009 est estimé

Plus en détail

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord CSSS La Pommeraie, Hôpital Brome Missisquoi Perkins certifié de l Initiative Ami des bébés 1999 Hôpital recertifié 2004 CLSC certifié 2005 CSSS certifié mai 2010 Site pilote de l IMBCI en Amérique du Nord

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage, structures d accueil et sujets de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Pays Structure

Plus en détail

Solthis en 2011 Quels programmes, quels enjeux, quels partenariats? Paris, le 4 février 2011

Solthis en 2011 Quels programmes, quels enjeux, quels partenariats? Paris, le 4 février 2011 Solthis en 2011 Quels programmes, quels enjeux, quels partenariats? Paris, le 4 février 2011 Ordre du jour 1. Evolution de nos contextes d intervention 2. Orientations générales de l association Renforcer

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

1 - DE MIEUX DETERMINER LES INDICATIONS DU TRAITEMENT 2 - DE PREVENIR PAR UN MEILLEUR CHOIX DES MEDICAMENTS LA SURVENUE D EFFETS INDESIRABLES GRAVES.

1 - DE MIEUX DETERMINER LES INDICATIONS DU TRAITEMENT 2 - DE PREVENIR PAR UN MEILLEUR CHOIX DES MEDICAMENTS LA SURVENUE D EFFETS INDESIRABLES GRAVES. LES OBJECTIFS RECHERCHES SONT : 1 - DE MIEUX DETERMINER LES INDICATIONS DU TRAITEMENT 2 - DE PREVENIR PAR UN MEILLEUR CHOIX DES MEDICAMENTS LA SURVENUE D EFFETS INDESIRABLES GRAVES. 3 D AMELIORER LE DISPOSITIF

Plus en détail

Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services

Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services Marielle Venne, t.s., chargée de projets Centre des naissances du Centre hospitalier de l Université de Montréal marielle.venne.chum@ssss.gouv.qc.ca

Plus en détail

CLAMPAGE TARDIF DU CORDON OMBILICAL POUR RÉDUIRE L ANÉMIE INFANTILE

CLAMPAGE TARDIF DU CORDON OMBILICAL POUR RÉDUIRE L ANÉMIE INFANTILE CLAMPAGE TARDIF DU CORDON OMBILICAL POUR RÉDUIRE L ANÉMIE INFANTILE L Organisation mondiale de la Santé recommande le clampage tardif du cordon ombilical Le clampage tardif du cordon ombilical (pratiqué

Plus en détail

Le VIH-sida, qu est-ce que c est?

Le VIH-sida, qu est-ce que c est? LES DROITS DE l ENFANT FICHE THÉMATIQUE Le VIH-sida, qu est-ce que c est? UNICEF/ NYHQ2010-2622 / Roger LeMoyne Chaque jour dans le monde, plus de 7 000 nouvelles personnes sont infectées par le VIH, 80

Plus en détail

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection

Plus en détail

L IMPACT DU VIH ET DU SIDA AU CAMEROUN À L HORIZON 2020

L IMPACT DU VIH ET DU SIDA AU CAMEROUN À L HORIZON 2020 C. N. L. S. N. A. C. C. L IMPACT DU VIH ET DU SIDA AU CAMEROUN À L HORIZON 2020 Comité National de Lutte Contre le SIDA Groupe Technique Central L IMPACT DU VIH ET DU SIDA AU CAMEROUN À L HORIZON 2020

Plus en détail

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test»

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Dossier de presse Juin 2008 Sida : le test du dépistage encore trop peu souvent associé à l arrêt du préservatif dans le couple Situation de l infection

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL TRAME DES ELEMENTS MEDICAUX INDISPENSABLES POUR L ADMISSION NOM : Prénom :.. NOM de Jeune Fille :. Date de naissance :... Médecin adresseur :... Motif d hospitalisation

Plus en détail

Albine Bacha 12 mars 2004 Centre Hospitalier Universitaire de Nice

Albine Bacha 12 mars 2004 Centre Hospitalier Universitaire de Nice L INFIRMIERE REFERENTE DE L ANTENNE PEDIATRIQUE DU CENTRE D INFORMATION ET DE SOINS DE L IMMUNO-DEFICIENCE HUMAINE (CISIH) Albine Bacha 12 mars 2004 Centre Hospitalier Universitaire de Nice UN RÔLE POLYVALENT

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

SUIVI DES ACTIVITES DE PREVENTION DU VIH/SIDA DANS LE CANTON DE GENEVE EN 2009

SUIVI DES ACTIVITES DE PREVENTION DU VIH/SIDA DANS LE CANTON DE GENEVE EN 2009 Centre hospitalier universitaire vaudois Département universitaire de médecine et de santé communautaires Institut universitaire de médecine sociale et préventive Lausanne SUIVI DES ACTIVITES DE PREVENTION

Plus en détail

Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités. Juin 2013

Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités. Juin 2013 Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde : résultats, impact et opportunités Juin 2013 RÉSUMÉ Le point 2013 de l OMS sur le traitement de l infection à VIH dans le monde

Plus en détail

MANUEL DU PAIR EDUCATEUR VIH/SIDA

MANUEL DU PAIR EDUCATEUR VIH/SIDA MANUEL DU PAIR EDUCATEUR VIH/SIDA DECEMBRE 2003 TABLE DES MATIÈRES MYthes et réalités au sujet du VIH et du SIDA------3 Le VIH/SIDA et le système immunitaire----------4-5-6 Historique de l épidémie: dates

Plus en détail

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité Hôpital Bichat Claude Bernard Journée des pédiatres de maternité GENIF 04 Juin 2009 Introduction Constitution d un réseau

Plus en détail

SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE

SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE Point de vue de l Union Régionale des Professionnels de Santé Des Sages-Femmes en Ile de France (URPS SF IDF) Paris, le 17 octobre 2013 1 LE PLAN

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

Tests rapides d orientation diagnostique Expérience du CASO de Cayenne

Tests rapides d orientation diagnostique Expérience du CASO de Cayenne 1 1 Tests rapides d orientation diagnostique Expérience du CASO de Cayenne Dr Christian Hubert Médecins du Monde - Mission France Guyane CASO de Cayenne Réunion COREVIH Guadeloupe 26/11/2010 MDM : Soigner

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA MORTALITÉ MATERNELLE ET NÉONATALE DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

LUTTE CONTRE LA MORTALITÉ MATERNELLE ET NÉONATALE DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT DOSSIER DE PRESSE Février 2014 LUTTE CONTRE LA MORTALITÉ MATERNELLE ET NÉONATALE DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT WIVES ID M G IN T C E CONN SOMMAIRE 02 Chiffres clés 03 Lancement de la plateforme internationale

Plus en détail

Le VIH/sida, la loi et vous

Le VIH/sida, la loi et vous Le VIH/sida, la loi et vous Protection contre la discrimination Le VIH et le sida sont considérés comme des invalidités comme n importe quel autre état pathologique. Le Code canadien des droits de la personne

Plus en détail

PTME. Programme pour évaluer les co ûts et les avantages des programmes de réduction de la transmission mère-enfant du HIV

PTME. Programme pour évaluer les co ûts et les avantages des programmes de réduction de la transmission mère-enfant du HIV PTME Programme pour évaluer les co ûts et les avantages des programmes de réduction de la transmission mère-enfant du HIV Système Spectrum des modèles de politiques Par Lori Bollinger John Stover Katharine

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr Surveillance d une grossesse en médecine générale Professeur Bruno LANGER Département de Gynéco-Obstétrique - Hôpital de Hautepierre - CHU de Strasbourg Introduction Mesdames, messieurs, Nous allons voir

Plus en détail

Vous recevez une interne du service de maternité. 1 Confirmer le diagnostic (définition de cas)

Vous recevez une interne du service de maternité. 1 Confirmer le diagnostic (définition de cas) Vous recevez une interne du service de maternité La Coqueluche Elle vous dit tousser depuis 15 jours. Devant l absence de fièvre elle ne s est pas arrêtée et elle n a pas pris de précautions particulières.

Plus en détail

Mesure de l état de Santé de la population Item 71 ECN. ECN - Item 71 - objectifs. Introduction. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes.

Mesure de l état de Santé de la population Item 71 ECN. ECN - Item 71 - objectifs. Introduction. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. Mesure de l état de Santé de la population Item 71 ECN P. Fabbro-Peray Unité d épidémiologie clinique CHU Nîmes 2009-2010 Plan du cours Item 71 ECN - Objectifs Introduction Indicateurs démographiques de

Plus en détail

Dépistage de l infection par le VIH en France

Dépistage de l infection par le VIH en France RECOMMANDATIONS EN SANTÉ PUBLIQUE Dépistage de l infection par le VIH en France Stratégies et dispositif de dépistage SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS Octobre 2009 Document non soumis à relecture typographique

Plus en détail

PRESENTATION DU CENTRE DE PROMOTION DE LA SANTE HOPITAL PRIVE DE TOKOMBERE HÔPITAL DE DISTRICT

PRESENTATION DU CENTRE DE PROMOTION DE LA SANTE HOPITAL PRIVE DE TOKOMBERE HÔPITAL DE DISTRICT PRESENTATION DU CENTRE DE PROMOTION DE LA SANTE HOPITAL PRIVE DE TOKOMBERE HÔPITAL DE DISTRICT Document rédigé par le Docteur Jean Pierre ADOUKARA Tokombéré est le nom d un district de santé rural de l

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

Situation du VIH-sida en France

Situation du VIH-sida en France Situation du VIH-sida en France Données du 3 juin 27 Unité VIH/Sida-IST-VHC Département des Maladies Infectieuses Institut de Veille Sanitaire 1 Sommaire I - Découvertes de séropositivité VIH diapositive

Plus en détail

Conseil et test VIH volontaires:

Conseil et test VIH volontaires: : Une voie d accès à la prévention et aux soins Cinq études de cas décrivent les mesures de prévention applicables à la transmission mère-enfant, au syndrome tuberculose/vih, aux jeunes et à la population

Plus en détail

Working Group du Sénégal sur les HIVDR Presenté par Dr. Adama NDIR

Working Group du Sénégal sur les HIVDR Presenté par Dr. Adama NDIR Suivi de l emergence des résistances aux ARV et facteurs associés au Sénégal Working Group du Sénégal sur les HIVDR Presenté par Dr. Adama NDIR HIV Drug Resistance Programme de TARV Résistance Transmise

Plus en détail

RÉPUBLIQUE D HAÏTI MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION UNITÉ D ÉTUDES ET DE PROGRAMMATION

RÉPUBLIQUE D HAÏTI MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION UNITÉ D ÉTUDES ET DE PROGRAMMATION RÉPUBLIQUE D HAÏTI MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION UNITÉ D ÉTUDES ET DE PROGRAMMATION Mai 2014 MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) Unité d Etudes et de Programmation

Plus en détail

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Jean Ruelle, PhD AIDS Reference Laboratory, UCLouvain, Bruxelles Corata 2011, Namur, 10 juin 2011 Laboratoires de référence SIDA (Belgique)

Plus en détail

POINT DE DÉCISION DE LA FRANCOPHONIE : STOPPER LES NOUVELLES INFECTIONS AU VIH ET GARANTIR LES TRAITEMENTS POUR TOUS

POINT DE DÉCISION DE LA FRANCOPHONIE : STOPPER LES NOUVELLES INFECTIONS AU VIH ET GARANTIR LES TRAITEMENTS POUR TOUS POINT DE DÉCISION DE LA FRANCOPHONIE : STOPPER LES NOUVELLES INFECTIONS AU VIH ET GARANTIR LES TRAITEMENTS POUR TOUS SOMMET DE LA FRANCOPHONIE kinshasa Octobre 2012 Messages clés : Les pays membres de

Plus en détail

Séminaire régional. L achat de services de santé, le financement basé sur les résultats, le financement basé sur la performance ;

Séminaire régional. L achat de services de santé, le financement basé sur les résultats, le financement basé sur la performance ; Séminaire régional L achat de services de santé, le financement basé sur les résultats, le financement basé sur la performance ; Partage des expériences de République Démocratique du Congo, du Burundi,

Plus en détail

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale ****

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** 1 «DONNER AUX FEMMES LES MOYENS DE VIVRE EN MEILLEURE SANTE» 2 Introduction 1. Etat des lieux de la santé des femmes au Bénin 2.Causes essentielles

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

GARP 2014 RAPPORT NATIONAL DE SUIVI DE LA DECLARATION POLITIQUE SUR LE VIH/SIDA. CAMEROUN Global Aids Response Progress (GARP) REPUBLIQUE DU CAMEROUN

GARP 2014 RAPPORT NATIONAL DE SUIVI DE LA DECLARATION POLITIQUE SUR LE VIH/SIDA. CAMEROUN Global Aids Response Progress (GARP) REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland RAPPORT NATIONAL DE SUIVI DE LA DECLARATION POLITIQUE SUR LE VIH/SIDA GARP 2014 CAMEROUN Global Aids Response Progress

Plus en détail

brochure papamamanbebe.net Bien vivre sa grossesse

brochure papamamanbebe.net Bien vivre sa grossesse 3 brochure papamamanbebe.net Bien vivre sa grossesse ii bien vivre sa grossesse Oui, faire un bébé quand on est séropositive, c est possible! des mamans séropositives vous expliquent 1 Préambule 2 1. Bien

Plus en détail

Indications de la césarienne programmée à terme

Indications de la césarienne programmée à terme Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 Quelles sont les indications de la césarienne programmée? Utérus cicatriciel Transmissions mère-enfant d infections maternelles Grossesse gémellaire

Plus en détail

DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive

DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive DENTISTERIE COMMUNAUTAIRE Dr LEMDAOUI.M.C Maître de conférence A Epidémiologie et Médecine Préventive Depuis toujours, la pratique de la dentisterie traitement des maladies dentaires. Développement concept

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

Prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant

Prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant Prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant Options stratégiques Collection Meilleures Pratiques de l'onusida ONUSIDA/99.40F (version française, octobre 1999) Version originale anglaise,

Plus en détail

Ministère de la Santé Publique et de la Population

Ministère de la Santé Publique et de la Population Ministère de la Santé Publique et de la Population Formation et Insertion au travail des Agents de Santé Communautaire Polyvalents Dr Brunel DELONNAY Directeur de l Unité de Coordination des Programmes

Plus en détail

Sage-Femme. Tout au long de la vie. L expertise L autonomie La responsabilité. Profession médicale REGIE PAR LE LIVRE IV DU CODE DE LA SANTE PUBLIQUE

Sage-Femme. Tout au long de la vie. L expertise L autonomie La responsabilité. Profession médicale REGIE PAR LE LIVRE IV DU CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Sage-Femme Tout au long de la vie L expertise L autonomie La responsabilité Profession médicale REGIE PAR LE LIVRE IV DU CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Sage-Femme Tout au long de la vie Sommaire La profession

Plus en détail

Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011

Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011 Organisation de la journée mondiale de lutte contre le Sida 1er décembre 2011 ARS et COREVIH en Alsace Dr Géraldine ROSET ARS Alsace ARS - Direction Alsace 8 mars 2011 - Pôle - Initiales de l agent - Date

Plus en détail

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille LE TEMPS DE LA CONCEPTION Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille Le parcours pour devenir parents peut parfois être éprouvant psychologiquement pour vous et votre

Plus en détail

52 FORBES AFRIQUE MARS 2015

52 FORBES AFRIQUE MARS 2015 52 FORBES AFRIQUE MARS 2015 Un infirmier dans une chambre de la clinique Nest. La qualité des infrastructures est une priorité avec un ascenseur, un bloc opératoire et la climatisation dans chaque chambre.

Plus en détail