Dossier. L Etat annonce des premières mesures en faveur de la redynamisation économique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier. L Etat annonce des premières mesures en faveur de la redynamisation économique"

Transcription

1 Dossier Contrat de redynamisation du site de défense de Châlons-en-Champagne L Etat annonce des premières mesures en faveur de la redynamisation économique Twitter FB : prefecturedelamarne

2 Communiqué Le Ministre de la Défense a annoncé le mercredi 15 octobre 2014 les dissolutions du 1er Régiment d Artillerie de la Marine (RAMa), de l Etat-major de la 1ère Brigade Mécanisée (BM) et de sa compagnie de commandement et des transmissions, situés sur la commune de Châlons-en-Champagne, entraînant la suppression de 1003 postes militaires. Dans ce cadre, l Etat accompagne la redynamisation du territoire en élaborant un Contrat de Redynamisation du Site de Défense (CRSD), en partenariat avec les collectivités principalement impactées (ville et communauté d agglomération de Châlons-en-Champagne, Conseil Départemental de la Marne, Conseil Régional de Champagne-Ardenne), ainsi que les chambres consulaires. Les premières actions concrètes, à fort impact et effets rapides, sont pleinement entrées en vigueur le 30 mai I. Développer l attractivité du territoire : un ensemble de mesures (soutien financier, prêts à taux préférentiel et exonérations fiscales et sociales) appuyant la création d activités nouvelles et les projets de développement et diversification d activité L Etat met en place un dispositif d exonérations fiscales et sociales, en classant le territoire en Zone de Restructuration de Défense (ZRD). L arrêté de classement a été signé par Madame Sylvia Pinel, ministre du logement, de l égalité du territoire et de la ruralité et Monsieur Michel Sapin, ministre des finances et des comptes publics le 28 mai 2015, et publié au Journal Officiel de la République française le 30 mai Ce classement permet aux entreprises créant de l activité sur la zone d emploi de Châlons-en-Champagne entre le 30 mai 2015 et le 29 mai 2018, de bénéficier pendant cinq ans d une exonération d impôts sur les bénéfices, d une exonération de charges sociales, d une exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties, de cotisation foncière des entreprises (CFE) et de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), sous couvert d éligibilité dont les critères sont décrits ci-après. Par ailleurs, une enveloppe de 1 million d euros a été allouée par le ministère de la Défense, en anticipation de la signature du Contrat de redynamisation du site de défense. Elle permet de subventionner les projets de création d entreprises, de développement et de diversification d entreprises déjà existantes et de favoriser l implantation de nouvelles entreprises sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Châlonsen-Champagne. Des prêts spécifiques (SOFIRED) sont également mobilisables auprès de BPI France. II. Soutenir les commerçants et artisans présents sur la commune de Châlons-en-Champagne : un crédit d impôt de 750 par an et par emploi En outre, l arrêté classe également Châlons-en-Champagne, commune la plus durement affectée par les restructurations, en Zone de Restructuration de Défense de catégorie 2. Cette Zone de Restructuration de Défense de 2 ème catégorie permet aux entreprises commerciales et artisanales, de moins de 10 salariés et de moins 2 millions de chiffre d affaire ou total de bilan, de bénéficier pendant 3 ans (2015, 2016 et 2017) d un crédit d impôt de cotisation foncière des entreprises de 750 par salarié et par an. Pour en bénéficier, les entreprises bénéficiaires doivent uniquement adresser aux services fiscaux avant le 30 juin 2015 une déclaration de cotisation foncière des entreprises indiquant le nombre de salariés présents dans l entreprise depuis un an au 1 er janvier de l année. page 2

3 Descriptif des mesures page 3

4 I. Développer l attractivité du territoire 1. DES EXONERATIONS FISCALES ET SOCIALES POUR LA CREATION D ACTIVITES NOUVELLES L arrêté de classement des communes de la zone d emploi de Châlons-en-Champagne en Zone de Restructuration de Défense (de catégorie 1) a été signé le 28 mai 2015 par Madame Sylvia Pinel, ministre du logement, de l égalité du territoire et de la ruralité et Monsieur Michel Sapin, ministre des finances et des comptes publics, et publié au Journal Officiel de la République le 30 mai Quel est le contenu de cette mesure? Les entreprises qui créent une activité sur la zone d emploi de Châlons-en-Champagne entre le 30 mai 2015 et le 29 mai 2018 peuvent bénéficier : d une exonération totale d impôt sur les bénéfices (impôt sur les sociétés ou impôt sur le revenu) pendant 5 ans, puis l exonération est dégressive pendant 2 ans ; d une exonération de cotisations patronales d'assurances sociales (maladie-maternité, invalidité-décès, vieillesse) et d'allocations familiales, totale pour une rémunération inférieure à 1,4 SMIC et dégressive pour les rémunérations allant de 1,4 à 2,4 SMIC ; d une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) et sur la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), et de taxe foncière sur les propriétés bâties (sous réserve d une délibération prise en ce sens par les collectivités du territoire d implantation). Tant par ses objectifs que par ses modalités, le dispositif est très proche du Bassin d Emploi à Redynamiser (BER), en vigueur dans le département des Ardennes. Périmètre des entreprises éligibles : Sont éligibles les entreprises remplissant les conditions cumulatives suivantes : Situées sur le périmètre de la zone d emploi de Châlons-en-Champagne (voir-ci-dessous) ; Correspondant à une création d activité de nature industrielle, commerciale ou artisanale, de location d immeubles à usage industriel ou commercial munis de leur équipement, ou les activités non commerciales dès lors qu elles sont exercées sous forme d une société soumise à l impôt sur les sociétés. La reprise d entreprise peut donner droit à tout ou partie des exonérations. Classement de la commune de Châlons-en-Champagne en Zone de Restructuration de Défense de catégorie 1 et de catégorie 2 Classement de la zone d emploi de Châlons-en- Champagne en Zone de Restructuration de Défense de catégorie 1 Le recours à un rescrit (analyse de l éligibilité a priori, document opposable) auprès des services sociaux (URSSAF) ou fiscaux (DDFIP) est encouragé. Par ailleurs, les exonérations sont soumises au respect de la réglementation européenne en vigueur sur les aides aux entreprises. page 4

5 2. UN SOUTIEN FINANCIER (SUBVENTION) AUX PROJETS DE CREATION D ACTIVITE, DE DEVELOPPEMENT OU DE DIVERSIFICATION D ENTREPRISES EXISTANTES Une enveloppe de 1 million d euros a été allouée par le ministère de la Défense, avant la signature du Contrat de redynamisation du site de défense. Elle permet de subventionner les projets de création d entreprises, de développement et de diversification d entreprises déjà implantées et de favoriser l implantation de nouvelles entreprises sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Châlons-en-Champagne. Quel est le contenu de cette mesure? Le dispositif permet d intervenir sous forme : D aides à la création d emploi en Contrat à durée indéterminée (CDI) à temps plein (hors transfert), au maintien de l emploi, dans des conditions particulières : reprise d activité, investissements pour sauvegarder la viabilité de l entreprise, D aides à l investissement, D aides au conseil et à la formation. Un comité de sélection détermine l éligibilité du projet et fixe le niveau de l aide accordée à l entreprise. En matière d aide à la création d emploi, le montant maximum attribué est de par CDI créé à temps plein, sous réserve de pérennisation des emplois créés pendant une durée minimale de 3 ans. En matière d aide au maintien de l emploi, le montant maximal attribué est de par emploi en CDI. L intervention doit respecter le taux d intervention maximal précisé par la réglementation nationale et communautaire applicable. Périmètre des entreprises éligibles : Cette mesure s applique aux entreprises implantées sur la communauté d agglomération de Châlons-en- Champagne. 3. UN SOUTIEN FINANCIER (PRET A TAUX PREFERENTIEL) AUX PROJETS DE PME EXISTANTES Le prêt SOFIRED PME Défense est octroyé par Bpifrance au bénéfice spécifique de PME ayant une activité de plus de trois ans, (à l'exception de celles créées dans le but de réaliser une opération de croissance externe ou de transmission) financièrement saine. Quel est le contenu de cette mesure? Le dispositif consiste en un prêt permettant de financer des dépenses immatérielles, des besoins en fonds de roulement, des croissances externes et transmissions d'entreprises, avec les modalités de prêt suivantes : De à euros. Remboursable en 7 ans dont 2 ans de différé ; Sans caution personnelle ni garantie ; Prêt à taux bonifié. Périmètre des entreprises éligibles : Pour bénéficier de ce prêt, l entreprise : Doit être implantée sur la zone d emploi de Châlons-en-Champagne, ou être une entreprise du secteur de la défense. page 5

6 II. Soutenir les commerçants et artisans implantés sur la commune de Châlons-en- Champagne SOUTENIR LES COMMERÇANTS ET ARTISANS PRESENTS SUR LA COMMUNE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE L arrêté de classement de la commune de Châlons-en-Champagne en Zone de Restructuration de Défense (de catégorie 2) a été signé le 28 mai 2015 par Madame Sylvia Pinel, ministre du logement, de l égalité du territoire et de la ruralité et Monsieur Michel Sapin, ministre des finances et des comptes publics, et publié au Journal Officiel de la République le 30 mai Quel est le contenu de cette mesure? Les entreprises dont les établissements remplissent les conditions cumulatives suivantes : - Etre situé sur le périmètre de la commune de Châlons-en-Champagne ; - Relever d'une entreprise de taille modeste qui emploie strictement moins de 10 salariés et, qui réalise un chiffre d'affaires annuel ou un total du bilan annuel inférieur ou égal à 2 millions d'euros ; - Exercer à titre principal une activité commerciale ou artisanale, peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt, égal à 750 par salarié employé depuis au moins un an au 1er janvier de 2015 dans l'établissement au titre duquel le crédit d'impôt est demandé. Ce crédit d impôt peut-être obtenu pendant une durée de 3 ans, pour les années 2015, 2016 et Démarches : Afin d obtenir le crédit d impôt, il suffit de transmettre au service des impôts des entreprises la déclaration de cotisation foncière des entreprises (CFE) (1447-M- SD) ou a minima une déclaration libre indiquant le nombre de salariés présents depuis au moins d un an dans l entreprise au 1er janvier de l année, en tenant compte des temps partiels. Cette déclaration est à transmettre au service des impôts des entreprises (SIE) de Châlons-en-Champagne avant le 30 juin 2015 pour pouvoir bénéficier du crédit d impôt dès l année page 6

7 Contacts : Pour toute question d ordre général : Chambre des Métiers et de l Artisanat de la Marne Chambre de Commerce et d Industrie de Châlons-en-Champagne Pour toute question d ordre fiscal : Service des impôts des entreprises de Châlons-en-Champagne , Pour toute question relative aux exonérations sociales : URSSAF Champagne-Ardenne - Pour toute question relative aux prêts SOFIRED : Bpifrance Champagne-Ardenne - Bâtiment Le Naos 9, rue Gaston Boyer Reims CedexTél.: Pour tout soutien à l emploi dans le cadre d un projet de création ou de diversification d entreprise : Communauté d Agglomération de Châlons-en-Champagne Services préfectoraux Préfecture de la Marne M. Hubert Sosson Préfecture de Région Champagne-Ardenne M. Gauthier Lherbier Références réglementaires : Arrêté du 28 mai 2015 relatif à la délimitation des zones de restructuration de la défense, article 29 de la loi du 29 décembre 2013 de finances rectificative pour 2013, décret du 19 mai 2008 et arrêté du 1 er septembre 2009 et son annexe Article 44 terdecies du code général des impôts portant sur l exonération d impôt sur les sociétés et impôt sur les revenus pour les créations d activités dans le cadre d une ZRD Article 1383 I, article 1466 A I quinquies B, article 1586 nonies du CGI du code général des impôts Article 1647 C septies du code général des Impôts Décret du 16 décembre 2011 relatif à l'exonération de cotisations patronales applicables dans les zones de restructuration de la Défense, lettre circulaire ACOSS du 13 décembre 2010, lettre circulaire Acoss n du 9 janvier 2012 page 7

Zone de restructuration de la défe Châlons-en-Champagne

Zone de restructuration de la défe Châlons-en-Champagne Zone de restructuration de la défe Châlons-en-Champagne Direction régionale des finances publiques de Champagne-Ardenne et du département de la Marne Présentation du 16 juin 2015 Point sur la mise en place

Plus en détail

«Le Financement des entreprises, une problématique majeure aujourd'hui»

«Le Financement des entreprises, une problématique majeure aujourd'hui» «Le Financement des entreprises, une problématique majeure aujourd'hui» Crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) 23 mai 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité

Plus en détail

Panorama des exonérations

Panorama des exonérations À jour au 1 er juillet 2013 ( ) Panorama des exonérations et des aides à l emploi Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 EXONÉRATIONS

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Les opportunités de la localisation de l entreprise : le devoir de conseil. La défiscalisation près de chez vous

Les opportunités de la localisation de l entreprise : le devoir de conseil. La défiscalisation près de chez vous Les opportunités de la localisation de l entreprise : le devoir de conseil La défiscalisation près de chez vous Intervenants Olivier PALAT Direction de la législation fiscale (bureau B1 fiscalité d entreprise)

Plus en détail

Panorama des exonérations

Panorama des exonérations À jour au 1 er avril 2014 ( ) Panorama des exonérations et des aides à l emploi Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 EXONÉRATIONS et

Plus en détail

ZFU Zone Franche Urbaine du centre ancien de Toulon

ZFU Zone Franche Urbaine du centre ancien de Toulon ZFU Zone Franche Urbaine du centre ancien de Toulon TOULON VILLE CENTRE Ville de Toulon > www.toulon.com 1 d Le centre ville de Toulon o T é d U n E Z o n E F r A n C h E En 2006, le centre historique

Plus en détail

LES AIDES FISCALES AUX ENTREPRISES

LES AIDES FISCALES AUX ENTREPRISES LES AIDES FISCALES AUX ENTREPRISES EXONERATIONS ET ZONES CONCERNEES DANS LE DEPARTEMENT DE L INDRE Préfecture de l Indre Place de la Victoire et des Alliés B.P. 583 36 019 Châteauroux cedex Direction Départementale

Plus en détail

Zones Franches Urbaines

Zones Franches Urbaines Zones Franches Urbaines mode d emploi Les éditions de la DIV Exonérations en zones franches urbaines (ZFU) Synthèse Exonération de taxe professionnelle (TP) Entreprises employant au plus 50 salariés à

Plus en détail

LA RÈGLE DU PLAFOND DE MINIMIS

LA RÈGLE DU PLAFOND DE MINIMIS LA RÈGLE DU PLAFOND DE MINIMIS Les Etat membres de la Communauté européenne accordent des aides à leurs entreprises. Ces aides sont extrêmement diverses. Elles sont accordées par les Etat eux-mêmes mais

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE

CREATION D ENTREPRISE CREATION D ENTREPRISE La création d entreprises, pas toujours facile à réaliser, n est pas facilitée lorsque l on doit jongler avec des statuts, des régimes sociaux ou fiscaux différents Cependant, les

Plus en détail

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES SUPPRESSION DE L EXONÉRATION EN FAVEUR DES CRÉATIONS OU EXTENSIONS D ÉTABLISSEMENTS SITUÉS DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 PARIS, le 05/09/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 OBJET : Dispositif de report partiel des cotisations patronales pour les PME

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE JEUNE ENTREPRISE INNOVANTE

CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE JEUNE ENTREPRISE INNOVANTE CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE JEUNE ENTREPRISE INNOVANTE Marianne PEYROT Chargée de mission Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Technopole

Plus en détail

Les aides publiques au commerce de proximité. Les aides publiques au commerce de proximité, FECD, 16 septembre 2009 www.aides-entreprises.

Les aides publiques au commerce de proximité. Les aides publiques au commerce de proximité, FECD, 16 septembre 2009 www.aides-entreprises. Les aides publiques au commerce de proximité L Institut Supérieur des Métiers Centre de ressources sur l Artisanat et la TPE Etudes et recherches sur la petite entreprise Observatoire des aides aux entreprises

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1688 du 29 décembre 2014 relatif à la mise en œuvre de la réduction générale des cotisations

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT A COMPLETER NOM DE L ASSOCIATION : Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour établir votre demande d aide auprès de

Plus en détail

Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015

Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015 Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Avertissement : nous sommes dans l attente de plusieurs textes réglementaires

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement

La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement La Loi de Finances 2013 soutient vos efforts d investissement Petit déjeuner débat 11 avril 2013 1 Dominique DENIEL Expert comptable Commissaire aux comptes Ouest Conseils Quimper Pascale DEMONTFAUCON

Plus en détail

Règlement d attribution de PM up

Règlement d attribution de PM up Règlement d attribution de PM up Le Conseil régional d Ile-de-France a mis en place le programme PM up pour soutenir le développement des petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 106 juin 2015 FISCAL - Annonce de la mise en œuvre du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu - Taux, abattements et exonérations de droits d'enregistrement applicables aux ventes d'immeubles

Plus en détail

Le point sur ( ) Les Zones Franches Urbaines. Entreprises

Le point sur ( ) Les Zones Franches Urbaines. Entreprises Le point sur ( ) Les Zones Franches Urbaines Entreprises Septembre 2012 2 DISPOSITIF ZFU applicable aux entreprises 3 Vous créez ou transférez votre entreprise dans une Zone franche urbaine? Votre entreprise

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 9 FEVRIER 2012 6 E-4-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 9 FEVRIER 2012 6 E-4-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 9 FEVRIER 2012 6 E-4-12 COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTEE DES ENTREPRISES. CONDITIONS GENERALES D APPLICATION. (C.G.I., art. 1586 ter à 1586 nonies)

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 A-6-07 N 63 du 3 MAI 2007 DISPOSITIONS DIVERSES (BIC, IS, DISPOSITIONS COMMUNES, ABATTEMENTS ET DEDUCTIONS BENEFICIANT A CERTAINES ENTREPRISES).

Plus en détail

FISCAL. Loi sur le commerce, l artisanat et les TPE : les principes du statut auto-entrepreneur sauvegardés. Note d information du mois de juin 2014

FISCAL. Loi sur le commerce, l artisanat et les TPE : les principes du statut auto-entrepreneur sauvegardés. Note d information du mois de juin 2014 Note d information du mois de juin 2014 FISCAL Loi sur le commerce, l artisanat et les TPE : les principes du statut auto-entrepreneur sauvegardés La loi sur le commerce, l artisanat et les TPE a été adoptée

Plus en détail

FISCALITE DE L INNOVATION

FISCALITE DE L INNOVATION FISCALITE DE L INNOVATION L OPTIMISATION FISCALE DE L INNOVATION OU LA COMPLEMENTARITE DES DISPOSITIFS FISCAUX FRANÇAIS ET LUXEMBOURGEOIS EN MATIERE D INNOVATION Laurence CALLAMARD Avril 2010 Dans un environnement

Plus en détail

AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015

AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015 CdC ARI «PME» 07042015 AIDE A LA REINDUSTRIALISATION «PME» version 2015 CAHIER DES CHARGES Le dispositif de soutien à l investissement productif du Programme d investissements d avenir (PIA) dénommé «ARI»

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Direction générale des politiques agricole, agroalimentaire et des territoires Sous-direction des entreprises agricoles Bureau du crédit et de l'assurance 3, rue Barbet de Jouy 75349 PARIS 07 SP 0149554955

Plus en détail

Le statut de Jeune Entreprise Innovante Et La réforme du Crédit d Impôt Recherche Centrale Start Up 26 mai 2004

Le statut de Jeune Entreprise Innovante Et La réforme du Crédit d Impôt Recherche Centrale Start Up 26 mai 2004 Le statut de Jeune Entreprise Innovante Et La réforme du Crédit d Impôt Recherche Centrale Start Up 26 mai 2004 Fabrice Patrizio Avocat Associé Tel : 01 40 67 17 00 Fax : 01 40 67 28 80 f.patrizio@rambaud-martel.com

Plus en détail

Présentation du fonds de dotation

Présentation du fonds de dotation Présentation du fonds de dotation Mardi 9 avril 2013 Lors de l Assemblée Générale de la FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés) 10 rue Coquillière 75001 PARIS Maître Laurent

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales Comment financer votre projet? Vos apports personnels sont insuffisants? Prenez contact avec les structures suivantes en fonction de vos besoins Quelles sont les principales aides à la création ou reprise

Plus en détail

Plan de soutien à l élevage Mise en œuvre des mesures d urgence 22/09/2015

Plan de soutien à l élevage Mise en œuvre des mesures d urgence 22/09/2015 Plan de soutien à l élevage Mise en œuvre des mesures d urgence 22/09/2015 1 Mesures d urgence du PSE Annonces du 22 juillet : 1. Prix : mobilisation de chaque filière sur le respect des engagements 2.

Plus en détail

Exonération ZRR : organismes d'intérêts généraux

Exonération ZRR : organismes d'intérêts généraux Exonération ZRR : organismes d'intérêts extes de référence : Loi n 2005-157 du 23 février 2005 relative au développement des territoires ruraux. Circulaire Acoss n 2005-109 du 25 juillet 2005. Circulaire

Plus en détail

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014

et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Châteauroux Jeudi 26 juin 2014 1 Une volonté gouvernementale réaffirmée é «Quevontfaireleschefsd entreprise de ce soutien qui n est pas une mesure ponctuelle mais

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de. Chambre d'agriculture - Moulins - 18 juin 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de. Chambre d'agriculture - Moulins - 18 juin 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Chambre d'agriculture - Moulins - 18 juin 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi

Plus en détail

Pour en savoir plus sur les mesures prises en. les professionnels libéraux

Pour en savoir plus sur les mesures prises en. les professionnels libéraux Les sites utiles Pour en savoir plus sur les mesures prises en faveur des professionnels libéraux www.pme.gouv.fr le site du ministère des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l Artisanat et

Plus en détail

Sommaire des rescrits sociaux publiés

Sommaire des rescrits sociaux publiés Protection sociale Sécurité sociale : organisation, financement MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ Décisions prises par les organismes de recouvrement,

Plus en détail

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009 CGAHDF PRESENTATION DE - LA LOI DE FINANCES 2009 16 Février 2009 Yves Granier - Martine Villers 1 IMPOT SUR LE REVENU Limites et seuils : Modifications Relèvement de 2,9 % des tranches Limite d exonération

Plus en détail

A quelle(s) aide(s) ai-je le droit. 12h00 à 13h00

A quelle(s) aide(s) ai-je le droit. 12h00 à 13h00 CONFÉRENCE 13/10/2014 A quelle(s) aide(s) ai-je le droit 12h00 à 13h00 Marielle BONNEIL, Expert Comptable et Présidente CCE13 Nadine BAILLOFET, CCI Vaucluse Aides Financières aux entreprises à la création

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

Exonération de cotisations : Lodéom

Exonération de cotisations : Lodéom de cotisations : Lodéom Textes de référence Loi n 2008-1425 du 27 décembre 2008 de finances pour 2009 Loi n 2009-594 du 27 mai 2009 pour le développement économique des outre-mer (Lodéom) Décrets n 2009-1743

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION MESURES POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI PREFECTURE DE L ARDECHE Secrétariat Général de l Administration Départementale Mission veille économique et emploi 1/9 1 -

Plus en détail

Les dégrèvements et crédits de taxe professionnelle

Les dégrèvements et crédits de taxe professionnelle Les s et crédits de Dégrèvements pour investissements nouveaux Biens éligibles Dégrèvement pour investissements nouveaux (DIN) C quinquies) Immobilisations corporelles créées ou acquises à l état neuf

Plus en détail

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME Les incitations fiscales à l investissement dans les PME avril 2012 1 De grandes réformes en 2011 La Loi de finances pour 2011 a apporté des modifications substantielles aux systèmes d'incitations fiscales

Plus en détail

Objet : - Attribution de la dotation de développement rural (DDR) pour 2004 - Recensement d utilisation des crédits pour 2003.

Objet : - Attribution de la dotation de développement rural (DDR) pour 2004 - Recensement d utilisation des crédits pour 2003. Paris, le 29 mars 2004 DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES FINANCES LOCALES ET DE L ACTION ECONOMIQUE DGCL/FLAE/FL2/DEP 2004/N AFFAIRE SUIVIE PAR Mlle Delphine EGAULT Qualité

Plus en détail

Appel à projets PM up. Règlement d attribution

Appel à projets PM up. Règlement d attribution Appel à projets PM up Règlement d attribution Sommaire Règlement d attribution PM up... 2 1. Base juridique... 2 2. Critères d éligibilités... 2 2.1. Structures éligibles... 2 2.2. Projets éligibles...

Plus en détail

Fiscalité de la transmission d entreprise

Fiscalité de la transmission d entreprise Fiscalité de la transmission d entreprise Salon des entrepreneurs Février 2006 Fiscalité de la transmission d entreprise Introduction 1 Introduction Existe-t-il une fiscalité de la transmission d entreprise?

Plus en détail

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins Les aides à l installation et au maintien des professionnels de santé Médecins Les territoires, en Aquitaine, bénéficiant des aides à l installation de l Assurance maladie et des collectivités territoriales.

Plus en détail

ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU)

ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU) NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. : 01 44 90 20 62 Fax : 01 44 90 20 68 cotisation@crpcen.fr ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU) Les entreprises situées dans les zones franches urbaines

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES LA FISCALITÉ DES LOCATIONS EN MEUBLES Article juridique publié le 21/03/2013, vu 10039 fois, Auteur : ASCENCIO Jacques LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU A la différence

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1531 du 17 décembre 2014 relatif au taux des cotisations d allocations familiales et d assurance

Plus en détail

Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFRSS 2014

Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFRSS 2014 Dossier de presse à l occasion de la présentation du PLFRSS 2014 Mercredi 18 juin 2014-1 - Sommaire Le Pacte de responsabilité et de solidarité pour la croissance et l emploi... 3 Les dates clés du Pacte

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

} Cotisations de prévoyance complémentaire. } Allégements et crédits d impôts. } Taxe sur les véhicules de société

} Cotisations de prévoyance complémentaire. } Allégements et crédits d impôts. } Taxe sur les véhicules de société } Cotisations de prévoyance complémentaire } Allégements et crédits d impôts } Crédit d Impôt Recherche } Crédit d Impôt Innovation } Jeunes Entreprises Innovantes } Crédit d Impôt Compétitivité Emploi

Plus en détail

La fiscalité des associations. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

La fiscalité des associations. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil La fiscalité des associations Sommaire 2 Pages Rappel des fondamentaux 3 Critères de non lucrativité 5 Franchise des activités lucratives 10 Sectorisation des activités 12 Exonérations de taxe sur la valeur

Plus en détail

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission

Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Le réseau des Chambres d agriculture, l installation* et la transmission Un accompagnement historique! * Création ou reprise d entreprises agricoles Voyage de presse installation-transmission - 4 avril

Plus en détail

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO. Objet

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO. Objet ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO Prêt sans intérêts et accessible sans conditions de ressources, pour des travaux réalisés par un professionnel, soit constitué d un bouquet de travaux ou permettant d atteindre une

Plus en détail

LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE

LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE octobre 2013 LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE Les entreprises éligibles à ce crédit sont celles qui sont imposées selon un régime de bénéfice réel et qui exercent une activité industrielle, commerciale ou agricole.

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien à la création d entreprise à La Réunion sur la période 2006-2009

Les principaux dispositifs de soutien à la création d entreprise à La Réunion sur la période 2006-2009 Les principaux dispositifs de soutien à la création d entreprise à La Réunion sur la période 2006-2009 L accompagnement des nouvelles entreprises intervient dès leur création et pendant les trois à cinq

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Protocole territorial relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Communauté de Communes du Bassin de vie de l ILE

Plus en détail

Direction générale des entreprises

Direction générale des entreprises Direction générale des entreprises Service de l'action territoriale, européenne et internationale S-D de la réindustrialisation et des restructurations d'entreprises MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES

Plus en détail

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS Les questions ont été nombreuses! Ci-dessous le résumé des éléments les plus importants.

Plus en détail

N 2013 / 020 5/12/2013

N 2013 / 020 5/12/2013 N 2013 / 020 5/12/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Direction du Recouvrement et de la MOA A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Contact

Plus en détail

Pôle les Missions de Demain. Nouvelles pistes d optimisation fiscale en Outre mer après la LODEOM

Pôle les Missions de Demain. Nouvelles pistes d optimisation fiscale en Outre mer après la LODEOM Pôle les Missions de Demain Nouvelles pistes d optimisation fiscale Intervenants Vincent Lacoste Expert comptable OEC Martinique Olivier Serva Vice président OEC Guadeloupe Corinne de Severac Présidente

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE Pour mieux comprendre COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE LE GOUVERNEMENT S ENGAGE L agriculture est un secteur stratégique pour l économie française et dispose d atouts considérables. Avec ses 450 000

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat, porte-parole du Gouvernement,

Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat, porte-parole du Gouvernement, Ministère de l emploi, du travail et de la santé Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat Ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche,

Plus en détail

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME Les incitations fiscales à l investissement dans les PME intégrant les modifications apportées par la Loi de finances pour 2011 witam 31, rue des Poissonniers 92200 Neuilly-sur-Seine tel. 01 55 62 00 80

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE, CRÉDIT

CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE, CRÉDIT CRÉDIT D IMPÔT RECHERCHE, CRÉDIT D IMPÔT INNOVATION : DOPEZ VOTRE INNOVATION! Jeudi 5 février 2015 Salon des entrepreneurs Intervenants Jérôme REBISCOUL o Expert-comptable, commissaire aux comptes o Membre

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

6. Les contributions de l État

6. Les contributions de l État 6. Les contributions de l État En conséquence des allègements d'impôt décidés, l'état est amené à contribuer lui-même aux recettes fiscales des collectivités locales pour ne pas porter atteinte à leurs

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2015 publiée au Journal officiel le 30 décembre IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Plafonnement des effets du quotient

Plus en détail

Guide juridique et fiscal -entrepreneur

Guide juridique et fiscal -entrepreneur Dossiers numériques Guide juridique et fiscal -entrepreneur présentation, analyse et commentaires textes et circulaires administratives formulaires et jurisprudences Francis VARENNES Juriste-Fiscaliste

Plus en détail

LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015

LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015 LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015 LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS Sommaire 2 SOMMAIRE : DISPOSITIF ACCRE 3 à 6 L ARE ou l ARCE 7 à 9 DISPOSITIF NACRE 10 à 13 FINANCEMENTS

Plus en détail

LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Mai 2014 LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Déjà très incitatif et performant, le crédit d impôt recherche (CIR) vient d être à nouveau renforcé par la France. Depuis le 1 er janvier 2013, les dépenses d innovation

Plus en détail

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS I) CONTEXTE II) LES GRANDS CHANGEMENTS III) DISPOSITIF DE GESTION DU CODE REGIMES: BENEFICE DES AVANTAGES PLUS FAVORABLES MECANISME DE CONTRÔLE ET DE SUIVI EVALUATI

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

Incitations fiscales à l investissement dans les PME

Incitations fiscales à l investissement dans les PME Incitations fiscales à l investissement dans les PME 2010 witam 31, rue des Poissonniers 92200 Neuilly-sur-Seine tel. 01 55 62 00 80 fax. 01 55 62 00 81 www.witam.fr 1 Incitations fiscales à l investissement

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter. La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI

Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter. La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI Vos contacts : Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter Un(e) collaborateur(trice) pour le former au métier d assistant(e) de gestion La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI

Plus en détail

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H E R E N T S

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H E R E N T S F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H E R E N T S Flash 0908 du 22 avril 2009 LES NOUVELLES MESURES FINANCIÈRES ET FISCALES EN FAVEUR DU LOGEMENT NEUF Nous vous prions de bien vouloir trouver

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

LA RÉGION FAVORISE LA CRÉATION D ENTREPRISES EN CHAMPAGNE-ARDENNE

LA RÉGION FAVORISE LA CRÉATION D ENTREPRISES EN CHAMPAGNE-ARDENNE LA RÉGION FAVORISE LA CRÉATION D ENTREPRISES EN CHAMPAGNE-ARDENNE Près de 50 000 entreprises créées en Champagne-Ardenne depuis 2007. Favoriser la création d entreprises, une priorité de la Région Les

Plus en détail

Sommaire L ACCORD D INTERESSEMENT... 1 LE SUPPLEMENT D INTERESSEMENT... 4 LE CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT... 5

Sommaire L ACCORD D INTERESSEMENT... 1 LE SUPPLEMENT D INTERESSEMENT... 4 LE CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT... 5 Eres a créé cette fiche pour vous aider à mettre en place dans les meilleures conditions un accord d intéressement au sein d une entreprise. En effet, l accord d intéressement nécessite un certain formalisme,

Plus en détail

Ce qu il faut savoir en 20 points

Ce qu il faut savoir en 20 points Ce qu il faut savoir en 20 points 1. Comptabilité allégée : o registre des ventes : les obligations comptables des autoentrepreneurs sont réduites. Ils peuvent simplement tenir un livre chronologique mentionnant

Plus en détail

Assemblée Générale. Vendredi 10 octobre 2014

Assemblée Générale. Vendredi 10 octobre 2014 Assemblée Générale Vendredi 10 octobre 2014 La réforme de l aide fiscale à l investissement Outre Mer I La «défiscalisation» industrielle conservée II Un nouveau crédit d impôt III Encore quelques zones

Plus en détail

CREDIT D IMPOT RECHERCHE

CREDIT D IMPOT RECHERCHE CREDIT D IMPOT RECHERCHE - Quels sont les principes actuels - Comment optimiser et sécuriser le CIR - L intérêt de la démarche groupe 3 Février 2009 Laurent PAILLET Caroline ANGELEDEI 1 LES PRINCIPES ACTUELS

Plus en détail