Table des matières. Introduction... 7

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Introduction... 7"

Transcription

1 Table des matières Introduction... 7 CHAPITRE 1 La déclaration pour l impôt sur le revenu Qui a l obligation de déposer une déclaration pour l impôt sur le revenu? Qui a la possibilité de déposer une déclaration pour l impôt sur le revenu? Quand procède-t-on à une imposition collective? L imposition collective des époux L imposition collective des partenaires L imposition collective du contribuable et de ses enfants mineurs Délais et formulaires Garanties du trésor et prescription Garanties Prescription Peut-on contester l imposition? CHAPITRE 2 Les indications sur le calcul de l impôt sur le revenu Quel est le montant de l impôt sur le revenu? Les différentes classes d impôt Quelle classe d impôt pour les contribuables célibataires? Quelle classe d impôt pour les contribuables mariés? Quelle classe d impôt pour les partenaires? Quelle classe d impôt pour les contribuables séparés de fait ou divorcés? Quelle classe d impôt pour les contribuables veufs? Quelles sont les différences concernant le calcul de l impôt sur le revenu dans les différentes classes d impôt? Classe d impôt Classe d impôt 1a... 21

2 298 La déclaration d impôt 3.3 Classe d impôt Dans quels cas les enfants donnent-ils droit à une modération d impôt? Quelles sont les conditions rattachées à l attribution de la modération d impôt? Modération d impôt pour enfant âgé de moins de 21 ans au 1er janvier de l année d imposition et faisant partie du ménage du contribuable Modération d impôt en raison de la prise en charge des frais d entretien et d études de formation professionnelle d enfants âgés d au moins 21 ans au 1er janvier de l année d imposition Modération d impôt accordée en raison de la prise en charge des frais d un enfant recueilli de façon durable au foyer Modération d impôt pour enfant infirme ou handicapé âgé d au moins 21 ans au 1er janvier de l année d imposition La modération d impôt pour enfant dans le cas de couples non mariés Contribuables non mariés vivant sous le même toit dont l un des contribuables a un enfant naturel reconnu Contribuables non mariés vivant sous le même toit avec des enfants issus de leur union libre et donnant droit à une modération d impôt La modération d impôt pour enfant sous forme de boni La modération d impôt pour enfant sous forme de dégrèvement fiscal Qui a droit à une bonification d impôt pour enfant à charge? Le crédit d impôt monoparental (CIM) Les indications concernant la composition du ménage sur la déclaration pour l impôt sur le revenu CHAPITRE 3 Les catégories de revenus en général Quels sont les revenus soumis à l impôt? Le revenu provient d un pays avec lequel le Luxembourg a conclu une convention contre les doubles impositions Le revenu étranger provient d un pays avec lequel le Luxembourg n a pas conclu de convention contre les doubles impositions... 36

3 Table des matières 299 CHAPITRE 4 Les différents revenus imposables Le bénéfice commercial (Feuille C) L imposition des agents d assurances Comment est déterminé le revenu imposable des agents d assurances? Quelles sont les obligations de l agent d assurances à l égard de l Administration des Contributions Directes? L imposition des sportifs Comment détermine-t-on le revenu imposable d un sportif? Quelles sont les obligations du sportif à l égard de l Administration des Contributions Directes? L imposition d une personne physique exploitant une installation photovoltaïque Les aides étatiques La nature fiscale de l installation photovoltaïque Le traitement fiscal d une personne physique exploitant une installation photovoltaïque La vente par l exploitant de la production totale au gestionnaire du réseau électrique L exploitant consomme lui-même l électricité produite L imposition d une personne physique exploitant certains droits de propriété intellectuelle Le bénéfice agricole et forestier (Feuille A) Le bénéfice provenant de l exercice d une profession libérale (Feuille I) Les revenus d une profession libérale La détermination du bénéfice suivant bilan et compte de profits et pertes L exercice d exploitation L actif net investi Les principes d évaluation de l actif net investi La valeur d exploitation Les immobilisations amortissables L amortissement Le prix d acquisition ou de revient Les profits et pertes Le compte privé La détermination du bénéfice par comparaison des recettes et des dépenses Les dépenses selon le modèle Les autres dépenses d exploitation non énumérées dans le modèle Les médecins... 81

4 300 La déclaration d impôt Les avocats Les parts de bénéfice d une entreprise Le bénéfice de cession ou de cessation L imposition des revenus provenant de l activité d administrateur ou de commissaire de sociétés de capitaux ou de collectivités assimilées L imposition des jetons de présence La bonification d impôt pour embauche de chômeurs L imposition de certaines activités non-salariées L imposition des entraîneurs Comment détermine-t-on le revenu imposable d un entraîneur? Quelles sont les obligations de l entraîneur à l égard de l Administration des Contributions Directes? Quel est le montant de l impôt à payer sur les revenus perçus de l activité d entraîneur? L imposition des directeurs de société de musique ou de chant Comment détermine-t-on le revenu imposable d un directeur de société de musique ou de chant? Quelles sont les obligations du directeur de société de musique ou de chant à l égard de l Administration des Contributions Directes? L imposition des revenus des collaborateurs de journaux Comment détermine-t-on le revenu imposable des collaborateurs de journaux ou de périodiques? Quelles sont les obligations des collaborateurs de journaux ou de périodiques à l égard de l Administration des Contributions Directes? L imposition des revenus des assistants parentaux exerçant leur activité à titre indépendant Comment détermine-t-on le revenu imposable d un assistant parental? L imposition des revenus provenant des activités accessoires exercées à titre indépendant Comment détermine-t-on le revenu imposable d une activité exercée à titre indépendant? Le revenu net provenant d une occupation salariée (Feuille S) Qu est-ce qu on entend par revenu net provenant d une occupation salariée? Qui est considéré comme salarié? Quelles sont les composantes du salaire imposable? Quels sont les revenus exonérés d impôt dans le chef du salarié? L imposition des avantages en nature

5 Table des matières Le régime fiscal pour les salariés hautement qualifiés et spécialisés Salariés éligibles Conditions pour bénéficier du régime fiscal Dépenses et charges non imposables dans le chef de l expatrié Durée du régime et procédures Les frais d obtention en relation avec les revenus nets provenant d une occupation salariée Quels sont les frais d obtention déductibles? Qui peut demander une majoration des frais d obtention? Particularités concernant les frais d obtention Les dépenses pour instruments de travail Les dépenses relatives à l entretien d un cabinet de travail à domicile Le calcul des frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail L inscription du revenu net provenant d une occupation salariée Le crédit d impôt pour salariés (CIS) L abattement extra-professionnel Le revenu net résultant de pensions ou de rentes (Feuille P) L imposition des rentes et pensions Le forfait d éducation Les pensions et rentes non imposables Les rentes totalement exonérées d impôts Les rentes partiellement exonérées d impôt L indemnisation en capital pour pensions et rentes L inscription du revenu net résultant de pensions et de rentes Le crédit d impôt pour pensionnés (CIP) Le revenu net provenant de capitaux mobiliers (Feuille CA) La retenue à la source libératoire sur certains intérêts produits par l épargne mobilière Agent payeur, bénéficiaire effectif, identification et détermination du lieu de résidence du bénéficiaire effectif Champ d application Intérêts et revenus exclus de la retenue libératoire Intérêts et revenus visés par la retenue libératoire Exemption Modalités de prélèvement Maintien du secret bancaire

6 302 La déclaration d impôt Caractère libératoire de la retenue à la source Autres retenues à la source Liquidation du passé Le prélèvement libératoire de 10 % sur certains intérêts produits par l épargne mobilière : régime optionnel Modalités du prélèvement libératoire Autres retenues à la source Les revenus passibles de la retenue d impôt luxembourgeoise Les revenus de capitaux mobiliers non passibles de la retenue d impôt luxembourgeoise L exonération générale et abattements Les frais d obtention La tranche exonérée Les autres indications La directive européenne sur la fiscalité de l épargne Le revenu net provenant de la location de biens (Feuille L) Le revenu provenant de la location ou de l affermage de propriétés bâties Les informations générales Le prix d acquisition de l immeuble Les recettes de location et la détermination des quotes-parts de calcul Les loyers perçus Les parties de l immeuble donnant lieu à l imposition d une valeur locative dans le chef du propriétaire Le calcul des frais d obtention Les frais d entretien et de réparation L étalement des dépenses d entretien et de réparation importantes Les frais d obtention non remboursés par le locataire L amortissement La déduction forfaitaire de certains frais d obtention Les intérêts débiteurs Les rentes et charges permanentes Les frais de gérance, impôt foncier, frais d enlèvement des ordures et taxe de canalisation Le calcul du montant total des frais d obtention Les frais d obtention en relation avec un immeuble ou une partie d immeuble occupée personnellement par le propriétaire ou pour lequel le droit d habitation a été cédé à titre gratuit

7 Table des matières La perte de location d un immeuble non occupé La perte provenant d un terrain à bâtir La perte provenant d un immeuble en voie de construction ou de rénovation La perte provenant d un immeuble bâti achevé, mais non encore occupé La valeur locative de l habitation occupée en vertu du droit de propriété ou occupée à titre gratuit La valeur locative Les intérêts passifs ou rentes viagères déductibles Les revenus nets divers (Feuille D) Le revenu net provenant de la cession à titre onéreux de participations importantes dans des organismes à caractère collectif Les plus-values visées L échange de titres Le produit de liquidation La définition d une «participation importante» La cession de parts ou d actions dans un compartiment d un organisme de placement collectif («OPC») La conversion entre compartiments d un même organisme La participation importante Le régime d imposition Les revenus provenant de plus-values réalisées lors de la cession de biens du patrimoine Les bénéfices de spéculation Les plus-values de cession La plus-value provenant de la vente de la résidence principale Le transfert des plus-values de cession Le revenu provenant de prestations diverses non comprises dans une autre catégorie de revenus Les revenus résultant d un contrat de prévoyancevieillesse Les revenus perçus en conformité avec les dispositions sur la prévoyance-vieillesse Les autres remboursements résultant d un contrat de prévoyance-vieillesse Les revenus extraordinaires (Feuille EX) CHAPITRE 5 Les dépenses spéciales Les dépenses spéciales couvertes par le minimum forfaitaire

8 304 La déclaration d impôt 1.1 Les rentes et charges permanentes dues en vertu d une obligation particulière Les rentes et charges permanentes payées au conjoint divorcé Les intérêts débiteurs sur crédits à la consommation Les cotisations personnelles facultatives à un régime de sécurité sociale Les dépenses spéciales pour primes et cotisations d assurance Les primes pour assurance vie, décès, accident, invalidité, maladie et responsabilité civile Les cotisations aux caisses mutualistes Les plafonds déductibles pour les primes d assurance Assurance vie, décès, accident, invalidité, maladie et responsabilité civile et affiliation aux caisses mutualistes Assurance décès pour solde restant dû Assurance pour indemnité journalière Les primes versées en vertu d un contrat d assurance de prévoyance-vieillesse Les cotisations versées à des caisses d épargne-logement Les dépenses spéciales déductibles en dehors du minimum forfaitaire Les cotisations légalement obligatoires des salariés versées à un établissement de sécurité sociale luxembourgeois ou étranger Les cotisations légalement obligatoires des non-salariés versées à un établissement de sécurité sociale luxembourgeois ou étranger Les cotisations personnelles dans le cadre d un régime de pension complémentaire Les libéralités à des organismes d utilité publique Le report de pertes d exploitation d un exercice antérieur Le total des dépenses spéciales CHAPITRE 6 Les charges extraordinaires L abattement pour charges extraordinaires La notion de «charge normale» Quelles sont les dépenses qui peuvent être qualifiées de charges extraordinaires?

9 Table des matières Comment sont calculées ces charges? Les frais réels ou l abattement forfaitaire? L abattement forfaitaire pour charges extraordinaires en cas d invalidité, d infirmité ou de réduction de la capacité de travail L abattement forfaitaire pour frais de domesticité, frais d aides et de soins et pour frais de garde d enfant Frais de domesticité Frais d aides et de soins Frais de garde d enfant L abattement pour enfants n ayant pas fait partie du ménage du contribuable CHAPITRE 7 L abattement à l investissement L investissement mobilier L investissement audiovisuel L investissement en capital-risque CHAPITRE 8 La récapitulation des revenus nets CHAPITRE 9 Le calcul du revenu imposable Calcul du revenu imposable ajusté selon les données du cas pratique CHAPITRE 10 Le calcul de l impôt sur le revenu A partir de quel niveau de revenu faut-il payer des impôts? Comment s appliquent les taux progressifs? Quel est le taux d imposition marginal? Quel est le taux de la contribution au fonds pour l emploi? Introduction d une contribution de crise Le tarif de l impôt Comment est déterminé l impôt sur le revenu si le contribuable perçoit des revenus de source étrangère? Méthode du crédit d impôt Méthode de l exemption avec réserve de progressivité Le barème de l impôt sur le revenu

10 306 La déclaration d impôt CHAPITRE 11 Les barèmes d impôt et les fiches de retenue d impôt Les barèmes de l impôt Quelle est la différence entre le barème de l impôt sur les salaires, le barème de l impôt sur les pensions et le barème de l impôt sur le revenu? Les fiches de retenue d impôt Les fiches de retenue d impôt des salariés Les fiches de retenue d impôt des retraités Les fiches de retenue d impôt additionnelles Les fiches de retenue d impôt additionnelles des salariés Les fiches de retenue d impôt additionnelles des retraités Les taux de retenue d impôt peuvent-ils être réduits? Quels changements sont effectués sur les fiches de retenue d impôt? Mariage du salarié Séparation des conjoints/décès d un conjoint/divorce Quelles sont les modérations d impôt inscrites sur la fiche de retenue d impôt? L imposition forfaitaire du personnel de maison Le décompte annuel CHAPITRE 12 Modèle d une déclaration pour l impot sur le revenu Données relatives aux contribuables Situation familiale Revenus et dépenses déductibles du ménage en Revenus provenant de l exercice d une profession libérale 274 Revenus provenant d une occupation salariée Revenus provenant de la location de biens Dépenses spéciales Charges extraordinaires

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

Votre. déclaration d impôts. - Edition mars 2015 - ALEBA 29, avenue Monterey L-2163 Luxembourg

Votre. déclaration d impôts. - Edition mars 2015 - ALEBA 29, avenue Monterey L-2163 Luxembourg Votre 2014 déclaration d impôts ALEBA 29, avenue Monterey L-2163 Luxembourg - Edition mars 2015 - Sommaire Changements récents de l imposition des personnes physiques... 2 Introduction et principes généraux...

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Enseignement secondaire technique

Enseignement secondaire technique Enseignement secondaire technique Régime technique Division de la formation administrative et commerciale Cycle supérieur Section gestion Économie de gestion Classe de 12CG Nombre de leçons: 4.0 Nombre

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007 Estimation de votre impôt sur les revenus 27 21/12/27 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 1 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38 Le couple SOMMAIRE 1 - Mariage, Pacs, concubinage : que choisir?... 6 2 - Choix du régime matrimonial... 7 3 - Divorce... 8 4 - Prestation compensatoire... 9 5 - Gestion des biens du mineur...10 6 - Gestion

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP)

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) Qu est ce que l IRPP? L impôt sur le revenu des personnes physiques en abrégé (IRPP) est : un impôt direct qui frappe le revenu net global des personnes

Plus en détail

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Frontaliers français Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 1 Les impôts sont un mal nécessaire: c est grâce aux impôts que l Etat peut faire fonctionner ses

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Frontaliers français. Je travaille. au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Frontaliers français Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 1 Les impôts sont un mal nécessaire: c est grâce aux impôts que l Etat peut faire fonctionner ses

Plus en détail

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables Sommaire La famille Le couple 1. Union 12 2. Mariage, Pacs, concubinage : que choisir? 13 La gestion des biens du couple 3. Biens meubles et immeubles 15 4. Régime primaire 17 5. Choix du régime matrimonial

Plus en détail

TABLEAUX FACILITANT LE CALCUL DE L'IMPÔT DE L'ANNÉE 2013

TABLEAUX FACILITANT LE CALCUL DE L'IMPÔT DE L'ANNÉE 2013 BARÈMES DE L IMPÔT 3 TABLEAUX FACILITANT LE CALCUL DE L'IMPÔT DE L'ANNÉE 2013 (Pour plus de détails: www.impotsdirects.public.lu) Répartition dans les classes d'impôt (article 119 L.I.R.) avec enfant(s)

Plus en détail

De nationalité canadienne, je suis installée en France depuis deux ans. Suis-je potentiellement concernée par l impôt sur le revenu français?

De nationalité canadienne, je suis installée en France depuis deux ans. Suis-je potentiellement concernée par l impôt sur le revenu français? Questions 1 à 4 De nationalité canadienne, je suis installée en France depuis deux ans. Suis-je potentiellement concernée par l impôt sur le revenu français? 1 Oui, car la nationalité n est pas un critère

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité Cercle Patrimonial Débat sur la Fiscalité Oujda, le 10 octobre 2013 Cadre légal marocain d imposition des salariés Benchmark sur les différents modèles de la fiscalité des produits de retraite (1/4) Dans

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

Fiscalité, placements. réductions d impôt

Fiscalité, placements. réductions d impôt Fiscabanque Fiscalité, placements & réductions d impôt À jour des dispositions de la loi de finances 2011 2014 Actualisé sur Internet Gervais Morel avec la participation de David Ecochard Sommaire I Sommaire

Plus en détail

Fiscalité, placements. réductions d impôt

Fiscalité, placements. réductions d impôt Fiscabanque Fiscalité, placements & réductions d impôt À jour des dispositions de la loi de finances 2012 2015 Actualisé sur Internet Gervais Morel avec la participation de David Ecochard I Sommaire Introduction

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU GLOBAL ANNÉE 20...

IMPÔT SUR LE REVENU GLOBAL ANNÉE 20... RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Série G N 1(2000) DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS WILAYA DE Matricule fiscal... Indiquer ci-contre la lettre et le numéro d article de votre imposition établie

Plus en détail

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements»

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements» Les dépenses fiscales Les difficultés de définir la norme Les dépenses fiscales s analysent comme «des dispositions législatives ou réglementaires dont la mise en œuvre entraîne pour l Etat une perte de

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 270 28 décembre 2012. S o m m a i r e IMPÔTS DIRECTS ET INDIRECTS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 270 28 décembre 2012. S o m m a i r e IMPÔTS DIRECTS ET INDIRECTS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3829 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 270 28 décembre 2012 S o m m a i r e IMPÔTS DIRECTS ET INDIRECTS Loi

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

Mémento fiscal - Législation au 1 er janvier 2014. Mémento fiscal. Résumé des impôts directs perçus

Mémento fiscal - Législation au 1 er janvier 2014. Mémento fiscal. Résumé des impôts directs perçus Mémento fiscal Résumé des impôts directs perçus Seul fait foi le texte de la législation publié au mémorial. Situation au 1 er janvier 2014 (dernière actualisation : 19/09/2014) 45, boulevard Roosevelt

Plus en détail

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009 CGAHDF PRESENTATION DE - LA LOI DE FINANCES 2009 16 Février 2009 Yves Granier - Martine Villers 1 IMPOT SUR LE REVENU Limites et seuils : Modifications Relèvement de 2,9 % des tranches Limite d exonération

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

ACTUALITE DES EXPATRIES. Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2010? Aspects russes et français. CCIFR 3 mars 2011 Swisshôtel Krasnye Holmy

ACTUALITE DES EXPATRIES. Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2010? Aspects russes et français. CCIFR 3 mars 2011 Swisshôtel Krasnye Holmy ACTUALITE DES EXPATRIES Fiscalité : comment déclarer vos revenus de 2010? Aspects russes et français CCIFR 3 mars 2011 Swisshôtel Krasnye Holmy André LOUP RESIDENCE FISCALE RESIDENCE FISCALE FRANCE Les

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU Revalorisation des limites de l ensemble des tranches du barème de l impôt applicable aux revenus perçus en 2013 Barème (pour une part fiscale) Revenus de 2013 Impôt à

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

Comprendre les mécanismes

Comprendre les mécanismes Mécénat Comprendre les mécanismes de la fiscalité incitative it ti Mardi 15 juin 2010 Support de présentation Sommaire Introduction Différentes formes de la fiscalité incitative Principes régissant l imposition

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg Mes impôts LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg Mes impôts LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luembourg LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG L impôt est un mal nécessaire : c est grâce

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

Mémento fiscal - Législation au 1er janvier 2003 GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ADMINISTRATION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES.

Mémento fiscal - Législation au 1er janvier 2003 GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ADMINISTRATION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES. GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ADMINISTRATION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES Mémento fiscal Résumé non officiel des impôts perçus Situation au 1er janvier 2003 45, boulevard Roosevelt, L-2982 Luxembourg téléphone:

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013)

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

Fiscalité liée à un logement locatif au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014

Fiscalité liée à un logement locatif au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Fiscalité liée à un logement locatif au Luxembourg BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Sommaire I. Acquisition II. Détention III. Cession IV. Transmission V. Quid si la personne physique est non résidente VI.

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

Janvier 2012. Les fiches fiscalité

Janvier 2012. Les fiches fiscalité Janvier 2012 Les fiches fiscalité SOMMAIRE Fiscalité de l assurance vie et du contrat de capitalisation en cas de rachat...p. 1 Fiscalité de l assurance vie en cas de décès...p. 2 Fiscalité du patrimoine...p.

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 198 23 décembre 2008. S o m m a i r e MODIFICATION DE CERTAINES DISPOSITIONS EN MATIERE DES IMPOTS DIRECTS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 198 23 décembre 2008. S o m m a i r e MODIFICATION DE CERTAINES DISPOSITIONS EN MATIERE DES IMPOTS DIRECTS 2621 MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 198 23 décembre 2008 S o m m a i r e MODIFICATION DE CERTAINES DISPOSITIONS

Plus en détail

Vous avez tout à y gagner

Vous avez tout à y gagner _ FR PRODUITS FISCAUX Vous avez tout à y gagner Vous avant tout Sommaire Tout pour bien gérer vos droits fiscaux 04 Qui peut profiter des avantages fiscaux? 04 L épargne logement Wüstenrot, plus flexible

Plus en détail

Fiches infos du Frontalier belgo-luxembourgeois. Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Fiches infos du Frontalier belgo-luxembourgeois. Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Fiches infos du Frontalier belgo-luxembourgeois Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Mes impôts? LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG 1 2 Les impôts sont un mal nécessaire: c est grâce aux impôts que l

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Chapitre 3 Le compte titres ordinaire GÉNÉRALITÉS Le compte titres ordinaire

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 N 2041 GH N 50149 #18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. REVENUS

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Les nouveautés fiscales de 2012

Les nouveautés fiscales de 2012 Les nouveautés fiscales de 2012 Sommaire Les dispositifs fiscaux Le plafonnement global des niches fiscales Le barème de l IR L imposition des plusvalues L imposition des revenus mobiliers Scellier Les

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

Guide fiscal 2011 Des repères pour comprendre les dernières mesures Nouvelle loi de finances

Guide fiscal 2011 Des repères pour comprendre les dernières mesures Nouvelle loi de finances cic.fr Guide fiscal 2011 Des repères pour comprendre les dernières mesures Nouvelle loi de finances 2 GUIDE FISCAL 2011 L impôt sur le revenu 2010 05 La déclaration des revenus 05 Le revenu imposable 06

Plus en détail

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 Cahier du patrimoine Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 LE CONTRAT TNS COMPRENDRE LA LOI «MADELIN» 3 Introduction Les objectifs Votée le 11 février 1994, cette

Plus en détail

CONFIDENTIEL. Informations pour une planification financière personnelle

CONFIDENTIEL. Informations pour une planification financière personnelle CONFIDENTIEL Informations pour une planification financière personnelle Nom(s) et prénom(s) Vos conseillers Date 1/15 Données privées Personne 1 Personne 2 Titre Nom Prénom 1 2 NP Localité Canton Téléphone

Plus en détail

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES

ÉCONOMIQUE PRINCIPALES DÉPENSES DÉDUCTIBLES DÉDUCTIBLES RAPPEL Pour être déductibles des recettes, les dépenses effectuées par les titulaires de revenus non commerciaux doivent répondre aux conditions suivantes : être nécessitées par l exercice

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

Guide fiscal 2012 Des outils pour faire le point sur les dernières mesures Nouvelle loi de finances

Guide fiscal 2012 Des outils pour faire le point sur les dernières mesures Nouvelle loi de finances cic.fr Guide fiscal 2012 Des outils pour faire le point sur les dernières mesures Nouvelle loi de finances 2 Guide fiscal 2012 Pour faire le point sur la fiscalité Des revenus Pour faire le point sur la

Plus en détail

TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES

TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES TP 2 - M2204 FISCALITÉ DES PERSONNES PHYSIQUES EXERCICE 1 TRAITEMENTS ET SALAIRES M. PACCOLINI a été embauché fin septembre N comme chauffeur livreur routier dans la SA DARCO Transports. Son patron lui

Plus en détail

Pour aller plus loin. Sujets non présentés. À votre disposition pour toute question. Actualité Fiscale 2013. 1 ère Partie. Fiscalité des entreprises

Pour aller plus loin. Sujets non présentés. À votre disposition pour toute question. Actualité Fiscale 2013. 1 ère Partie. Fiscalité des entreprises Pour aller plus loin Sujets non présentés À votre disposition pour toute question Actualité Fiscale 2013 1 ère Partie Fiscalité des entreprises 2 1 Actualité Fiscale 2013 Impôt sur les Sociétés Coup d

Plus en détail

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT Présentation Gan Prévoyance Un spécialiste de la protection sociale complémentaire Depuis plus de 65 ans, Gan Prévoyance est dédiée à la protection sociale, individuelle et

Plus en détail

Déclaration de ressources Complément (12 mois)

Déclaration de ressources Complément (12 mois) RETRAITE DE Déclaration de ressources Complément (12 mois) Professionnel libéral (art. L. 643-7 du code de la Sécurité sociale) Salarié du régime général et du régime agricole (art. L. 353-1 et suivants

Plus en détail

LES NOUVEAUTES 2013. - Impôt sur le revenu : ENTREE EN VIGUEUR. Barème progressif sur l impôt sur le revenu : Impôt sur le revenu 2013 (revenus 2012)

LES NOUVEAUTES 2013. - Impôt sur le revenu : ENTREE EN VIGUEUR. Barème progressif sur l impôt sur le revenu : Impôt sur le revenu 2013 (revenus 2012) LES NOUVEAUTES 2013 La loi de finances pour 2013, la troisième loi de finances rectificative pour 2012 et la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 sont désormais publiées au Journal officiel.

Plus en détail

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2012 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Catégorie de

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

votre guide Fiscalité 2013

votre guide Fiscalité 2013 ImpÔTS épargne placements ImmobILIER REVENUS patrimoine votre guide Fiscalité vos repères pour tout comprendre et bien choisir 02 Guide Fiscalité 04 14 26 44 : une année riche en nouveautés! Les mesures

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014

Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014 Notice d information à l attention des personnes assujetties à l impôt à la source dans le canton de Zurich Valable à partir du 1 er janvier 2014 1. Qu'entend-on par impôt à la source? L imposition à la

Plus en détail

REVENUS DES VALEURS ET CAPITAUX MOBILIERS *

REVENUS DES VALEURS ET CAPITAUX MOBILIERS * REVENUS DES VALEURS ET CAPITAUX MOBILIERS * REVENUS MOBILIERS SOUMIS EN 2003 À UN PRÉLÈVEMENT LIBÉRATOIRE (CGI, art. 125 A ; DB 5-I-122 ; PF 613) Ce sont les produits de placements à revenu fixe perçus

Plus en détail

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier La retraite en Suisse : le 2 ème pilier Conférence du Vendredi 27 mars 2015 présentée par le Service Juridique du GTE Suzanne Ruiz-Berthet LA PLACE DU 2EME PILIER DANS LE SYSTÈME DE RETRAITE SUISSE 1 er

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable.

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable. BOURSES SCOLAIRES 2011/2012 LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Les dossiers complétés doivent être déposés personnellement par les familles, uniquement sur rendez-vous, au Secrétariat général du Bureau français,

Plus en détail

Atelier 2 Transmission familiale

Atelier 2 Transmission familiale Atelier 2 Transmission familiale A2 Transmission familiale PREAMBULE Lancement d une vidéo témoignage INTERVENANTS Jean Yves BRYON Conseiller en gestion de patrimoine indépendant 2 Sommaire I. PRÉAMBULE

Plus en détail

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014 Madame, Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE 2015-1 - 1 Cette liste n'est pas exhaustive. L'Administration se réserve le droit de demander tout document complémentaire qui lui apparaîtrait nécessaire lors de l'instruction du dossier. Aucun document

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

IMPOTS DIRECTS AU SENEGAL

IMPOTS DIRECTS AU SENEGAL IMPOTS DIRECTS AU SENEGAL 1. La Contribution Globale Unique (CGU) Régime de fiscalité global représentant les impôts suivants : impôt sur le revenu assis sur les bénéfices industriels et commerciaux, impôt

Plus en détail

ADRESSES UTILES & LISTE DES CONSEILLERS EURES

ADRESSES UTILES & LISTE DES CONSEILLERS EURES Bien que notre objectif soit de diffuser des informations exactes nous ne pouvons garantir le résultat, les sujets traités faisant l objet de modifications légales fréquentes. Les informations contenues

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

La fiscalité des particuliers 2014-2015 SOMMAIRE GÉNÉRAL

La fiscalité des particuliers 2014-2015 SOMMAIRE GÉNÉRAL La fiscalité des particuliers 2014-2015 La fiscalité des particuliers 2014-2015 Sommaire 1. Les nouveautés 2015 2. Principes d'imposition et généralités 3. Définir le périmètre du foyer fiscal 4. Déterminer

Plus en détail

Les formulaires à remplir

Les formulaires à remplir Les formulaires à remplir En plus de votre déclaration de revenus habituelle 2042, vous devrez envoyer à l administration fiscale trois formulaires cerfa supplémentaires : 1. Le Cerfa 2044-EB (statut du

Plus en détail

Points clés de la fiscalité du chef d entreprise

Points clés de la fiscalité du chef d entreprise Points clés de la fiscalité du chef d entreprise Arnaud JAMIN Avocat Directeur Associé 1 Les plus-values de cession de valeurs mobilières ou droits sociaux 2 Les plus-values de cession de valeurs mobilières

Plus en détail

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités L EIRL Principes fonctionnement et opportunités EXPERTISE COMPTABLE COMMISSARIAT AUX COMPTES 11, rue de Mogador F-75009 PARIS Téléphone +33 (0)1 42 601 606 Fax +33 (0)1 42 613 792 EXPERTISE COMPTABLE 16,

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

ISF 2012. Règles d imposition : la territorialité En France : imposition sur l ensemble des biens situés en France et hors de France.

ISF 2012. Règles d imposition : la territorialité En France : imposition sur l ensemble des biens situés en France et hors de France. ISF 2012 I. Principe L impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) est un impôt déclaratif. Les personnes physiques possédant un patrimoine d une valeur nette supérieure à 1,3 million euros au 1 janvier 2012

Plus en détail

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG 2.03 Cotisations Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI)

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail