CRÉATEUR D ENTREPRISE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRÉATEUR D ENTREPRISE"

Transcription

1 GUIDE POUR AGIR Comment s imaginer CRÉATEUR D ENTREPRISE JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Ave le soutien du Fonds soial européen

2 Créer une entreprise... pourquoi pas moi? Chaque année, plus de entreprises sont réées ou reprises. Près de la moitié le sont par des demandeurs d emploi. Ces «hômeurs-réateurs» trouvent ainsi une réponse originale et personnelle à leur projet professionnel. La réation d entreprise s adresse à tous : hommes, femmes, adres, ouvriers, demandeurs d emploi, salariés... Tous les métiers et niveaux de qualifiation sont représentés. 42 % des réateurs sont ouvriers ou employés, 62 % n ont pas le niveau ba. La longévité d une entreprise est essentiellement liée à la qualité de la préparation du projet. Peut-être portez-vous une idée, un projet qui ne demande qu à mûrir? Alors pourquoi pas vous? 2 Comment s y prendre? Réfléhir ave rigueur à la réation d entreprise vous permet de : envisager ette possibilité, éviter les erreurs ommunes du réateur débutant, partir sur des bases saines et vous assurer ainsi une entreprise plus solide, gagner du temps dans la mise en plae de votre ativité, en vous posant tout de suite les bonnes questions. GUIDE POUR

3 Ce guide VOUS PROPOSE de de d éviter de faire le point sur vos atouts, repérer les premières soures d informations, les erreurs les plus ourantes, vous aider à réfléhir à votre propre réation d entreprise. Des éléments de réflexion autour de la réation d entreprise 4 L environnement de l entreprise 7 Qui peut vous aider et vous onseiller? 8 Les erreurs à éviter 10 Les 7 règles d or 11 A vous d agir! 12 Avant de vous déider 13 L essentiel à retenir 14 Faites le point 16 Quelles onlusions en tirez-vous? 17 GUIDE POUR AGIR 3

4 DES ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION autour de la réation d entreprise En 1997, entreprises ont vu le jour, parmi lesquelles : réations pures reprises réativations (relane d une entreprise qui avait essé son ativité). Seule une entreprise sur deux passera le ap de la inquième année. 30 % des réateurs sont des réatries. La moitié des réateurs se lanent ave moins de Le ommere et les servies aux entreprises représentent près de la moitié du total des réations d entreprise. LES ENTREPRISES CRÉÉES PAR LES DEMANDEURS D EMPLOI SONT AUSSI SOLIDES QUE LES AUTRES Les enquêtes le prouvent : les entreprises réées par les demandeurs d emploi ne sont guère différentes de l ensemble des entreprises nouvelles quant à leur taux de survie, leur performane, leur réussite ou leur profit. Les enquêtes démontrent également que les entreprises qui résistent le mieux sont elles qui ont bénéfiié d une bonne préparation et d un aompagnement lors de leurs premières années. VOTRE PROJET PEUT CONCERNER DES ACTIVITÉS TRÈS DIVERSES : Une réation (monter un servie de livraisons de repas ou un élevage d autruhes) ou une reprise (reprendre un bar-épierie, une boutique de yles ou une sierie). VOUS POUVEZ ÊTRE SEUL OU ASSOCIÉ, VOTRE PROJET PEUT REVÊTIR DE MULTIPLES FORMES ET STATUTS : Une SARL (une soiété à responsabilité limitée), une SA (Soiété anonyme), une EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée)... Une pluriativité (maintien d une ativité salariée et réation d une entreprise) dans le adre de l entreprise individuelle. Une installation en profession libérale, en franhise, en tant qu agent ommerial, ommerçant ou artisan... 4 GUIDE POUR AGIR

5 AVEZ-VOUS PENSÉ AU FINANCEMENT? Il est très diffiile de réer une entreprise sans apport personnel. Les banques ne finaneront jamais plus de 80 % de votre projet. Il vous faut don avoir des éonomies ou faire appel à votre entourage familial ou relationnel pour rassembler les 20 ou 30 % restants. Les subventions : es aides diretes de l Etat non remboursables ne sont pas légion. Renseignez-vous ependant auprès de votre Chambre de Commere et d Industrie (CCI) ou auprès de votre Diretion départementale du travail (DDTEFP) pour l aide à la réation ou à la reprise d entreprise. En e qui onerne les primes régionales et loales, adressez-vous à votre Conseil régional et auprès de votre mairie. Les prêts banaires : à la détermination et à l enthousiasme, les banquiers préfèrent des garanties plus lassiques : immobilier (terrain, appartement, immeuble...), voiture, objets de valeur, liquidités bloquées sur un ompte... Vous devrez être très rassurant et onvainant. Le Livret d Epargne Entreprises (LEE), destiné à finaner la réation ou reprise d entreprise, vous permet de onstruire une épargne progressive rémunérée. Vous bénéfiiez ensuite d un prêt bonifié, sans devoir apporter les-dites garanties, ni le finanement d une partie des investissements. Bourses, prêts d honneur, partiipation... Il existe une multitude de possibilités. Renseignez-vous auprès de votre ANPE ou sur le site Internet de l APCE ( ou sur le 3616 APCE (0,20 /mn) sur les assoiations, fondations, lubs de réateurs qui peuvent vous venir en aide dans le finanement de votre entreprise. Par exemple : L ADIE (Assoiation pour le droit à l initiative éonomique) aorde des prêts jusqu à à taux préférentiel pour les hômeurs qui présentent un projet viable. Défi Jeunes attribue quelques bourses à de jeunes porteurs de projet (moins de 25 ans). Outre les bourses et prêts d honneur, pensez également aux organismes de apital-risque. Généralement publis ou parapublis (instituts régionaux de partiipation, Soiétés de développement régional...), es organismes prennent des parts dans les entreprises, finançant ainsi une partie de votre projet. Renseignez-vous auprès de votre CCI. GUIDE POUR AGIR 5

6 Suite DES ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION autour de la réation d entreprise 10 QUESTIONS À VOUS POSER Avez-vous une réelle expériene ou de réelles ompétenes (professionnelles ou extraprofessionnelles) dans le seteur d ativité de l entreprise que vous souhaitez réer? Quels sont les domaines pour lesquels une formation vous serait néessaire (ommerial, gestion...)? Aepterez-vous les ontraintes d un hef d entreprise : tâhes administratives, travail assidu, week-ends ompris bien souvent, revenu inertain, prinipalement au démarrage...? Avez-vous reueilli l avis de vos prohes? Votre onjoint(e), votre famille, sont-ils prêts à supporter es ontraintes? Quelle sera votre équipe : assoiés, salariés, onsultants extérieurs? Votre produit ou servie est-il innovant? Savez-vous ombien et omment le vendre? Avez-vous mené une analyse éonomique réente du seteur qui vous intéresse au sein de la région où vous souhaitez vous implanter? Quelle est la lientèle potentielle de votre produit ou servie, ses aratéristiques, ses attentes? Avez-vous réalisé une étude de marhé et étudié la rentabilité de votre projet? 6 GUIDE POUR AGIR

7 L ENVIRONNEMENT de l entreprise Ce shéma présente les aspets inontournables de votre entreprise. Ce sont les points essentiels sur lesquels vous devez axer votre réflexion. Si vous avez déjà une idée, omplétez e shéma ave les premiers éléments dont vous disposez. Vos fournisseurs produits ou servies Votre forme juridique Votre équipe VOTRE PROJET Votre finanement Votre adre législatif et réglementaire Vos marhés, lientèle et onurrents Montrez ette ébauhe de projet à votre entourage et reueillez le maximum d avis et de onseils. Notez les observations qui vous semblent les plus pertinentes ainsi que les oordonnées des personnes qui pourraient vous aider. GUIDE POUR AGIR 7

8 QUI PEUT VOUS AIDER et vous onseiller? La Frane dispose d un important réseau d aides et d aompagnement à la réation d entreprise. Renseignez-vous auprès de votre ANPE. Vous y trouverez de la doumentation sur la réation d entreprise. Consultez le 3616 APCE et son site Internet ( très omplet, sur la réation d entreprise. Vous y trouverez toutes les adresses utiles, notamment elles des réseaux ités dans e guide. Renseignez-vous auprès des Chambres de Commere et d Industrie, auprès des Chambres des Métiers et notamment auprès du réseau «Entreprendre en Frane» dont es établissements publis ainsi que l Assoiation Française des Banques sont membres. Renseignez-vous auprès des Conseils régionaux, de la DDTEFP (Diretion départementale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle). Ils vous informeront sur toutes les aides - au onseil, finanières, fisales, soiales - et primes régionales à la réation d entreprise... Par ailleurs, les Chambres de Commere et d Industrie, les Chambres des Métiers, tout omme les URSSAF, les entres des impôts, les Chambres d agriulture, les greffes des Tribunaux de Commere, et., sont également entres de formalités des entreprises (CFE) où les réateurs notamment doivent effetuer les délarations auxquelles ils sont tenus. Le CFE entralise les différentes pièes et les transmet aux organismes onernés (INSEE, Caisse d assurane maladie, Caisse d assurane vieillesse, et.). Il existe par ailleurs un réseau assoiatif très rihe pouvant vous apporter des onseils sur les divers aspets de la réation d entreprise. Par exemple : Les Boutiques de gestion (106 antennes) disposent de servies allant de l aueil au onseil tehnique, en passant par la formation et le suivi après réation. Le oût de es servies est fontion de vos ressoures. Les plates-formes d initiatives loales (108 en Frane) regroupent, au niveau d un bassin d emploi, l ensemble des partenaires éonomiques et finaniers ainsi que des entreprises. Elles vous aueillent et peuvent vous appuyer pour la onstitution et la présentation de votre dossier. 8 GUIDE POUR AGIR

9 Les réseaux de adres retraités, telle l Entente des Générations pour l Emploi et l Entreprise (EGEE). Au sein de e réseau, es retraités qui mettent leurs ompétenes et leur expériene à votre servie, interviennent dans le domaine de la réation, mais plus enore dans la phase de roissane et de développement de l entreprise (partiipation modeste demandée). Les réseaux étudiants. A Aède Frane par exemple, les étudiants réalisent bénévolement des études de marhé pour les porteurs de projet n ayant pas les moyens de les finaner. Le remboursement des frais engagés pour l étude peut ependant vous être demandé. Pensez également aux Juniors entreprises dans les grandes éoles ou éoles de ommere. La presse spéialisée : Challenges, Entreprendre, Initiatives magazine, l Entreprise, l Entreprise en solo, Informations Entreprise, Repreneur, l Offiiel de la franhise... Les professionnels du seteur qui vous intéresse. Ce sont sans doute les premiers à onsulter. Vous souhaitez réer une boutique de vidéo, ommenez par interroger les professionnels installés. Ces onseils gratuits peuvent être très rihes en informations. Il est d ailleurs intéressant de roiser des avis différents. Les syndiats professionnels peuvent aussi vous onseiller utilement. BON À SAVOIR Dans ertains as, vous pouvez bénéfiier du finanement d ations de onseil ou de formation à la gestion d entreprise. Contatez votre DDTEFP (Diretion départementale du travail et de la formation professionnelle) : elle peut vous renseigner sur les aides à la réation et vous adresser la liste des organismes habilités par le préfet. GUIDE POUR AGIR 9

10 Les erreurs À ÉVITER Vous onentrer sur le hoix du statut ou la reherhe des aides et négliger l aspet ommerial (ibles du marhé, reherhe de lients...). Cette omission est la prinipale ause d éhe des entreprises naissantes. Brûler les étapes et faire preuve d un optimisme exagéré dans vos prévisions. Vous laner sans préparation et sans un minimum de onnaissanes (notamment en gestion, omptabilité, marketing...). Négliger l expériene et l avis des professionnels ayant réé le même type d ativité que vous. Bâler le plan de finanement. Vous laner sans en parler à votre entourage et en sous-estimant les onséquenes de votre nouvelle ativité sur votre famille. Imiter une réation sans avoir mené une réflexion personnelle. 10 GUIDE POUR AGIR

11 Les sept RÈGLES D OR Faites le point sur vos motivations, votre goût du risque, votre endurane, vos atouts professionnels et extra-professionnels pour ette entreprise. Faites-vous aompagner le plus possible par des professionnels avant et après la réation. Ne vous laissez pas déourager par les formalités et obstales, mais ne les négligez pas. N attendez pas le lient. Allez le herher par une démarhe ative et une approhe marketing réfléhie. Surveillez la onurrene et ses innovations. Gardez toujours en tête votre éhéanier. Choisissez vos partenaires, assoiés, fournisseurs, prestataires ave soin. GUIDE POUR AGIR 11

12 À vous D AGIR Vous pouvez maintenant ommener à rédiger votre projet. Il doit être préis, onvainant et donner une idée de sa rentabilité. Vous aurez à le présenter, à toutes les étapes de la réation, aux divers intervenants (expertsomptables, finaniers ou fisaux, banquiers, et...). Il doit bien sûr être datylographié et agréable à lire (évitez d alourdir la leture ainsi que le jargon tehnique). Servez-vous de ette grille. Présentation du projet Seteur d ativité. Desription du produit ou servie. Création ou reprise. Calendrier du projet. Présentation du réateur Votre âge, situation familiale/régime matrimonial. Votre niveau d études. Les formations suivies ou elles envisagées pour la réalisation du projet. Vos liens, professionnels ou non, ave l ativité hoisie, vos ompétenes tehniques en rapport ave le projet. Vos motivations. Le marhé et la lientèle Vos objetifs hiffrés à ourt et long termes (établir une hypothèse de hiffre d affaires sur trois ans). La onurrene atuelle ou probable. Le type de lientèle La nature du marhé visé (loal, national, international). Les ontraintes réglementaires. Les moyens Les hommes : assoiés ou salariés (nombre, qualifiation, ompétenes). L équipement/matériel : type, prix, loation... Les loaux : desription, oût. Le plan de finanement (apport personnel, prêts, partenariats...). Le plan de trésorerie. Caratéristiques juridiques de l entreprise Statut de l entreprise. Capital. Raisons du hoix. Délarations administratives (immatriulation...). 12 GUIDE POUR AGIR

13 AVANT de vous déider J ai une idée de produit ou de servie. J ai fait le point sur mes motivations, mes atouts et mes faiblesses pour la réalisation de mon projet. Je suis prêt à onsarer une grande partie de mon temps à l étude et au montage de mon projet et je suis onsient des ontraintes et sarifies qu impose la fontion de hef d entreprise. Je sais de quelles informations j ai besoin et à quoi elles vont me servir. Je sais à qui je vais parler de mon projet afin d obtenir des onseils ou des aides diverses. J ai repéré plusieurs organismes, assoiations, réseaux d aompagnement à la réation d entreprise. Il est préférable de remplir la plupart de es onditions pour optimiser vos hanes de suès. oui non GUIDE POUR AGIR 13

14 L ESSENTIEL à retenir La réation d entreprise n est pas réservée à une élite : Plus de entreprises sont réées haque année. Près de 50 % de es réations ou reprises sont le fait de demandeurs d emploi. 30 % des réateurs sont des femmes, 62 % sont de niveau inférieur au ba. Les hanes de réussite d une entreprise réée par un demandeur d emploi ne sont pas différentes des autres. Avant de vous laner, il est important de : bien tester vos motivations ; estimer préisément les ontraintes partiulières qu impose votre projet (en temps, en travail et en revenu disponible) ; repérer vos atouts pour ette ativité (expérienes, ompétenes professionnelles ou extraprofessionnelles) mais aussi vos launes et don vos besoins en formation. 4Pour vous aider, onsultez le guide pour agir : «Comment identifier ses savoir-faire et ses qualités» Votre entreprise a toutes les hanes de réussir si vous savez : bien préparer votre projet en solliitant l aide de votre entourage et de professionnels ; bien appréhender l environnement de l entreprise : produit, équipe, publiité, lientèle, onurrene, budget, fournisseurs... en vérifiant et quantifiant toutes les pistes explorées. Les soures d informations et d aompagnement à la réation d entreprise sont multiples : Chambres de ommere et d industrie, Chambres des métiers. Boutiques de gestion. Plates-formes d initiatives loales. Réseaux de adres retraités ou d étudiants. Centres de formalités des entreprises. Clubs de réateurs. L APCE qui met à votre disposition dans les agenes loales de l ANPE un Kit doumentaire APCE regroupant : - 30 fihes d information sur les étapes de la réation ou sur des thèmes tels que «les omptes prévisionnels de la nouvelle entreprise» ; 14 GUIDE POUR AGIR

15 - un doument sur la méthodologie de la réation d entreprise ; - deux ahiers tehniques, l un sur la réation proprement dite et l autre sur la reprise d une entreprise existante ; - six dossiers «guides» sur la reprise ou réation d entreprise dans des seteurs spéifiques. Pour le servie minitel et le site Internet de l APCE, reportez-vous à la page 8. Il vous faut hiffrer les apitaux néessaires à votre affaire. Réalisez une étude de marhé. Cette étude préède l ation ommeriale et onditionne l investissement. Etablissez aussi vos objetifs de vente. Comptez le montant de vos investissements pour le matériel (neuf ou oasion, bourse de matériel), pour les loaux, les stoks requis, estimez votre trésorerie pour l année de démarrage, vos besoins personnels... et faites le ompte de l argent dont vous disposez effetivement. Reportez-vous à la page 5 pour le finanement. Vous devez rédiger un dossier préis et hiffré de votre projet. Il vous suivra à toutes les étapes de la réation de votre ativité. Ce dossier vous oblige à fixer vos propres idées sur l entreprise envisagée et à vous familiariser ave les présentations omptables. Il doit être préis, hiffré, onvainant, lair. Il doit omporter une présentation générale du projet et du réateur, le statut juridique hoisi, des informations sur la lientèle et le marhé ainsi que sur les moyens (hommes, matériel, argent). Conseil : vous pouvez utiliser omme trame le dossier de demande d aide à la réation d entreprise de la DDTEFP. Il vous aidera à organiser vos idées puis, éventuellement, ensuite, à faire la demande d aide. GUIDE POUR AGIR 15

16 Faites LE POINT Vous avez suivi les onseils de e guide. Vous avez ommené à réfléhir à un projet de réation d entreprise. Qu en pensez-vous? J ai fait le point sur mes motivations. Je onnais mieux mes atouts, mais aussi les points faibles sur lesquels je dois onentrer mes efforts. J ai réfléhi à la forme que vont prendre mes démarhes. J ai une image plus préise de la réalité de l entreprise et de son environnement. J ai entrepris la rédation de mon projet. J ai déouvert au ours de ma reherhe de nouvelles soures d information. J ai déidé, autour de mon projet, de me onstituer un «journal de bord» pour un meilleur suivi de mes démarhes. J ai entamé des reherhes sur la onurrene loale. J ai ommené à parler de mon projet à ertaines personnes de mon entourage et à des professionnels. oui non pas tout à fait 16 GUIDE POUR AGIR

17 QUELLES CONCLUSIONS en tirez-vous? Retournez e guide pour onnaître vos résultats. Vous avez répondu une majorité de «oui» Vous êtes bien parti! Continuez vos reherhes. Il existe une très rihe doumentation sur la réation d entreprise. Vous pouvez enore y déouvrir des éléments utiles à votre projet. Pensez également à lire tout e qui onerne le seteur d ativité hoisi. Proédez ave méthode et prenez votre temps. Vous pouvez onsulter le 3616 APCE pour obtenir adresses et autres informations pratiques. Vous avez répondu une majorité de «non» Vous n êtes peut-être pas enore sûr de votre projet? Ou bien est-il enore à l état embryonnaire? N hésitez pas à renontrer un onseiller à l ANPE. Il peut vous aider à préiser quelques grands points sur les démarhes à aomplir. Il peut aussi vous proposer d autres prestations adaptées à vos attentes. Contatez également les différents organismes ités dans e guide. GUIDE POUR AGIR 17

18 18 GUIDE POUR AGIR

19 Marie-Hélène Adam, Bernard Gonon Pradel, Céile Guérin, Daniel Jaekle, Annik Lefebvre, Xavier de Massol, Catherine Sanhez, Mihèle Vieu de l ANPE ont partiipé à la réation de e guide. GUIDE POUR AGIR 19

20 2003 DANS LA COLLECTION DES GUIDES POUR AGIR Je bâtis mon projet professionnel Comment élaborer des projets professionnels. Comment reherher et hoisir une formation. Comment s imaginer réateur d entreprise. J organise ma reherhe Comment herher un emploi à l international. Comment identifier ses savoir-faire et ses qualités. Comment s informer sur les métiers et les entreprises. Comment reherher un emploi ave anpe.fr Comment réaliser un bon C.V. Je reherhe des offres d emploi et j y réponds Comment hoisir les annones auxquelles répondre. Comment répondre à une petite annone. Comment rédiger une lettre de motivation. Comment ontater une entreprise, un employeur par téléphone. Je démarhe les entreprises Comment faire des andidatures spontanées. Comment séletionner les entreprises. Comment enquêter dans les entreprises et passer des barrages. Comment se servir de ses relations et développer son réseau. Je réussis mon embauhe Comment réussir un entretien. Comment trouver de bons arguments à sa andidature. Comment négoier ave un futur employeur. Agene nationale pour l emploi Le Galilée - 4, rue Galilée Noisy-le-Grand Cedex ANPE Toute reprodution partielle ou totale de la présente publiation est stritement interdite sans l autorisation expresse de l ANPE - Diretion de la ommuniation de l ANPE n 837 -

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CONTACTER TÉLÉPHONE. Comment. une entreprise, un employeur par GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CONTACTER une entreprise, un employeur par TÉLÉPHONE JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Ave le soutien du Fonds soial européen Le téléphone est-il un outil effiae dans

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment NÉGOCIER. avec un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment NÉGOCIER. avec un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment NÉGOCIER ave un futur EMPLOYEUR JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE Ave le soutien du Fonds soial européen Négoier... quoi? Négoier signifie «s entendre ave». Aussi, tout futur salarié peut

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers du onseil en entreprise Questionnaire préalable d assurane Identiiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas!

X-infos. L AcTUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014. Tous a vos agendas! Sommaire. Édito. Édito. Tous à vos agendas! X-infos L ATUALITé DE LA SPL-XDEMAT > N 2 MARS 2014 Édito Tous a vos agendas! La soiété SPL-Xdemat s apprête à vivre pour la première fois de sa jeune existene, les életions muniipales. Et ompte tenu du

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Portage Salarial pour les métiers du Conseil by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms

Plus en détail

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus

Production statistique: passage d une démarche axée sur les domaines à une démarche axée sur les processus Nations Unies Conseil éonomique et soial Distr. générale 31 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/26 Commission éonomique pour l Europe Conférene des statistiiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Tourisme Pro by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Tourisme Pro by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

3. Veuillez indiquer votre effectif total :

3. Veuillez indiquer votre effectif total : 1 Métiers du marketing et de la ommuniation Questionnaire préalable d assurane Préambule Le présent questionnaire préalable d assurane Marketing et Communiation a pour objet de réunir des informations

Plus en détail

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance

Métiers de la sécurité Questionnaire préalable d assurance Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Métiers de la séurité Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN

Plus en détail

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON

B CHIFFRES CLÉ S FONDATION INSA DE LYON F O N D AT I O N I N S A D E LY O N Près de 11 millions d euros levés en 4 ans auprès de 16 entreprises méènes et partenaires 5 Chaires réées pour une dotation globale de plus de 2 millions d euros une

Plus en détail

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Bureau d études techniques by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Bureau d études tehniques by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 RC Professionnelle by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités

Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer. Date de création ou début de l activité Description PRÉCISE de vos activités 1 Métiers de la séurité by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE www.suplog.fr Tél. 01 43 13 53 34 ontat@supdelog.fr DOSSIER DE CANDIDATURE ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Collez votre photo NE PAS REMPLIR CE CADRE RÉSERVÉ AU SERVICE DES ADMISSIONS Date de réeption dossier :

Plus en détail

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées

Guide pratique. L emploi des personnes handicapées Guide pratique L emploi des personnes handiapées Sommaire Guide pour les salariés p. 3 L'aès et le maintien dans l'emploi... 4 Les établissements et servies d aide par le travail (ÉSAT)... 10 Les entreprises

Plus en détail

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Diagnostic Immobilier by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Nom ou raison soiale Adresse Code postal Ville

Plus en détail

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée)

Personnel Pour chaque diagnostiqueur, veuillez fournir les informations suivantes : Date de la formation. Formation (durée) 1 Diagnosti Immobilier by Hisox Questionnaire préalable d assurane Identifiation du proposant Raison soiale Adresse de la soiété Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Date de réation : Possédez-vous

Plus en détail

Sommaire. Le Mot des Présidents. Présentation du Forum Centrale-Supélec PAG04. Présentation de l École Centrale Paris PAGP 09 PAGP 11

Sommaire. Le Mot des Présidents. Présentation du Forum Centrale-Supélec PAG04. Présentation de l École Centrale Paris PAGP 09 PAGP 11 4 9 V Sommaire Le Mot des Sommaire Présidents Sommaire Le Mot des Présidents 03 Présentation du Forum Centrale-Supéle PAG04 Présentation de l Éole Centrale Paris PAGP 09 Présentation de Supéle PAGP 11

Plus en détail

Votre dossier d adhésion

Votre dossier d adhésion MSH INTERNATIONAL pour le ompte Votre dossier d adhésion Vous avez besoin d aide pour ompléter votre dossier d adhésion? Contatez-nous au +33 (0)1 44 20 48 77. Adhérent Bulletin d adhésion Titre : Mademoiselle

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc

LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE. mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieuc LES CONDITIONS D EMBAUCHE DE L ARTISTE DANS LE CHAMP DE L ACTION CULTURELLE mardi 15 septembre 2009 La Passerelle Saint-Brieu Sommaire LE CONTRAT DE TRAVAIL...3 LA REMUNERATION : PAIEMENT AU CACHET, PAIEMENT

Plus en détail

Le calendrier des inscripti

Le calendrier des inscripti ÉTUDES SUP TOP DÉPART Vous venez d entrer en terminale. Au œur de vos préoupations : obtenir le ba. Néanmoins, vous devrez aussi vous souier des poursuites d études, ar les insriptions dans le supérieur

Plus en détail

Comment SE PRÉPARER. à la validation des acquis de son expérience

Comment SE PRÉPARER. à la validation des acquis de son expérience GUIDE POUR AGIR Comment SE PRÉPARER à la validation des acquis de son expérience JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi se préparer à la validation des acquis

Plus en détail

LE MAG CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE DOSSIER SANTÉ. www.mutualia.fr. Numéro 10 Décembre 2014

LE MAG CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE DOSSIER SANTÉ. www.mutualia.fr. Numéro 10 Décembre 2014 LE MAG L ESSENTIEL DE MA MUTUELLE Numéro 10 Déembre 2014 DOSSIER SANTÉ CHRONOBIOLOGIE LE RYTHME DANS LA PEAU L INFO MUTUALIA La solution prévoyane des exploitants agrioles NOUVELLE RUBRIQUE Portrait d

Plus en détail

BILAN COOPÉRATIF ET RSE

BILAN COOPÉRATIF ET RSE 2012 BANQUE & ASSURANCE LA BRED BANQUE POPULAIRE au 31 déembre 2012 1 UNE SOLIDE ASSISE FINANCIÈRE Produit net banaire : 903,20 M Bénéfie net onsolidé part du groupe : 179,90 M Fonds propres prudentiels

Plus en détail

CHOISIR LES ANNONCES. Comment. auxquelles répondre GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CHOISIR LES ANNONCES. Comment. auxquelles répondre GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CHOISIR LES ANNONCES auxquelles répondre JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi «choisir» des annonces? Peut-être pensez-vous

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment RÉDIGER une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen A quoi sert une lettre de motivation? Lorsque vous faites

Plus en détail

LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS

LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS LES FORMATIONS EN MARECHALERIE ET SYSTEMES DE REGLEMENTATION DANS LES ETATS EUROPEENS En 2009, les assoiations membres de l EFFA ont été invitées à remplir un questionnaire portant sur la formation et

Plus en détail

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie

DocumentHumain. Confidentiel. Disposition de fin de vie Confidentiel Disposition de fin de vie DoumentHumain Mes volontés juridiquement valables onernant ma vie, mes périodes de souffrane, les derniers moments de mon existene et ma mort Institut interdisiplinaire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garches, le 26 février 2010

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garches, le 26 février 2010 U M Y Union des Mai des Yvelines COMMUNIQUÉ DE PRESSE Garhes, le 26 février 2010 APPEL À CANDIDATURE 14e Grand Prix de l Environnement des Villes et Territoires d Ile-de-Frane Paris-Porte de Versailles

Plus en détail

ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR

ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR Laboratoire de Psyhiatrie Version Otobre 2005 Université Vitor Segalen Bordeaux 2 1 ADDICTION SEVERITY INDEX - TSR Adaptation française INSTRUCTIONS 1) Ne laissez auun blan et utilisez les odes appropriés

Plus en détail

#DSAA. Marseille. u Lycée Denis Diderot {Lycée Marie Curie é Lycée Jean Perrin. Lycée Saint Exupéry

#DSAA. Marseille. u Lycée Denis Diderot {Lycée Marie Curie é Lycée Jean Perrin. Lycée Saint Exupéry # Marseille u Lyée Denis Diderot {Lyée Marie Curie é Lyée Jean Perrin Lyée Saint Exupéry #sommaire_ Introdution Diplôme Supérieur d Arts Appliqués spéialité Design / Marseille 4 Projet pédagogique global

Plus en détail

S INFORMER ENTREPRISES

S INFORMER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment S INFORMER sur les métiers et les ENTREPRISES J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi vous informer? Pour être efficace, une recherche d emploi

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

2012 R apport A d' ctivité

2012 R apport A d' ctivité 2012 Rapport d' Ativité 2 / CARSAT normandie - RAppoRT d'activité 2012 Sommaire gouvernane et pilotage la gouvernance de la CARSAT 10 le pilotage de la CARSAT 16 missions, Réalisations et perspetives ASSuReR

Plus en détail

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan

Comment évaluer la qualité d un résultat? Plan Comment évaluer la qualité d un résultat? En sienes expérimentales, il n existe pas de mesures parfaites. Celles-i ne peuvent être qu entahées d erreurs plus ou moins importantes selon le protoole hoisi,

Plus en détail

Créer une entreprise, pourquoi pas vous? GUIDE PRATIQUE

Créer une entreprise, pourquoi pas vous? GUIDE PRATIQUE Créer une entreprise, pourquoi pas vous? GUIDE PRATIQUE Créer une entreprise, pourquoi pas vous? INTRODUCTION Mettez à profit le chômage pour créer votre entreprise Vous êtes demandeur d emploi? C est

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Les chiffres clés de la création d entreprise 549 138 entreprises créées en France en 2011 Soit 1 nouvelle entreprise par minute 29 455 en Aquitaine 2

Plus en détail

SOMMAIRE ! QUELLE ACTIVITÉ VAIS-JE EXERCER? " COMMENT RÉALISER MON ÉTUDE DE MARCHÉ? ! COMMENT FAIRE UN PRÉVISIONNEL FINANCIER?

SOMMAIRE ! QUELLE ACTIVITÉ VAIS-JE EXERCER?  COMMENT RÉALISER MON ÉTUDE DE MARCHÉ? ! COMMENT FAIRE UN PRÉVISIONNEL FINANCIER? SOMMAIRE! QUELLE ACTIVITÉ VAIS-JE EXERCER? " COMMENT RÉALISER MON ÉTUDE DE MARCHÉ?! COMMENT FAIRE UN PRÉVISIONNEL FINANCIER? # OU ET COMMENT M INSTALLER? $ QUELLE FORME JURIDIQUE CHOISIR ET QUEL SERA MON

Plus en détail

LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH. Formation Education Activité Informatique

LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH. Formation Education Activité Informatique 2010 Formation Eduation Ativité Informatique?. saintjoseph LE COLLEGE BRUZ COLLÈGE. LYCÉE ST JOSEPH BP 77118-35171 BRUZ edex tél. 02 99 05 01 01 - fax 02 99 05 01 09 stjoseph@stjoseph-bruz.org www.stjoseph-bruz.org

Plus en détail

POLE EMPLOI et la création d entreprise

POLE EMPLOI et la création d entreprise DE : A : LE : POLE EMPLOI et la création d entreprise Catherine DOTTARELLI Conseiller Référent St Germain en Laye Ne pas diffuser Document de travail Document pouvant être diffusé POLE EMPLOI vous aide

Plus en détail

Professionnels de l art by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Professionnels de l art by Hiscox Questionnaire préalable d assurance Professionnels de l art by Hisox Questionnaire préalable d assurane Votre interlouteur: Buzz Assurane Servie lients - BP 105 83061 Toulon Cedex prodution@buzzassurane.om La ommunauté des olletionneurs

Plus en détail

g conditions actuelles de la répression du blanchiment de fraude fiscale et sur ses conséquences.

g conditions actuelles de la répression du blanchiment de fraude fiscale et sur ses conséquences. Le délit de blanhiment, un horizon pénal qui ne esse de s'élargir... 4- t ru Q) ' Le blanhiment de fraude fisale ru :::::: Le ontexte de la réflexion sur la lutte ontre la fraude fisale invite à s'interger

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION

ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION - Février 2003 - ETUDE COMPARATIVE RELATIVE AU SERTISSAGE DES CANALISATIONS EN CUIVRE DANS LE SECTEUR DE LA RENOVATION Centre d Information du Cuivre 30, avenue Messine 75008 Paris HOLISUD Ingénierie 21,

Plus en détail

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences

Étape II. Compétences à développer de 8 à 12 ans. Grilles des compétences Grilles des ompétenes Compétenes à développer de 8 à ans COMPÉTENCES DE 8 À ANS Les ompétenes en «aratères droits» sont à ertifier. (symbole en fin de ligne) Les ompétenes en «aratères italiques» sont

Plus en détail

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution

Énergie et pollution. Déroulement. Énergies non renouvelables et pollution Énergie et pollution 9 Objetifs Connaître les onséquenes de l utilisation des soures d énergie non renouvelables sur l environnement. Connaître les avantages et les inonvénients de haque soure d énergie.

Plus en détail

Séquence 7. Séance 1 Histoire Regards sur l Afrique. Un empire africain, l empire du Ghana (VIII e -XII e siècle)

Séquence 7. Séance 1 Histoire Regards sur l Afrique. Un empire africain, l empire du Ghana (VIII e -XII e siècle) Séquene 7 Séquene 7 Séane 1 Histoire Regards sur l Afrique Un empire afriain, l empire du Ghana (VIII e -XII e sièle) A Un Empire présent sur un vaste territoire Exerie 1 : Loaliser l Empire du Ghana en

Plus en détail

L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre

L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre L éonomie soiale et solidaire : ne atre ltre d entreprendre UN PROJET L éonomie soiale et solidaire ombine engagement soial et initiative éonomiqe por mettre la personne hmaine a entre des ativités et

Plus en détail

Sillage. Caen la mer, terre de jeunes talents. «Le chemin de halage» à Hérouville Saint-Clair p. 4

Sillage. Caen la mer, terre de jeunes talents. «Le chemin de halage» à Hérouville Saint-Clair p. 4 COMMUNAUTÉ D IDÉES, AGGLOMÉRATION D ÉNERGIES Sillage JOURNAL DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION CAEN LA MER n 17 / Dé. 2007 Janv. Fév. 2008 n 1 / juin 2003 Jardin seret «Le hemin de halage» à Hérouville

Plus en détail

Commencer. Guide d'installation rapide FAX-2840 / FAX-2845 FAX-2940. de l'appareil et vérification des composants. Remarque

Commencer. Guide d'installation rapide FAX-2840 / FAX-2845 FAX-2940. de l'appareil et vérification des composants. Remarque Guide d'installation rapide Commener FAX-2840 / FAX-2845 FAX-2940 Lisez tout d'aord le Guide de Séurité du Produit, puis passez au Guide d'installation rapide (le présent guide) pour installer et onfigurer

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

Questionnaire : évaluation de la maturité d un projet de création d entreprise

Questionnaire : évaluation de la maturité d un projet de création d entreprise Questionnaire : évaluation de la maturité d un projet de création d entreprise Réalisé (A) Bien avancé (B) En cours (C) Non fait (D) Le projet. La règle à suivre : avoir défini notre projet de manière

Plus en détail

Le compte satellite des institutions sans but lucratif

Le compte satellite des institutions sans but lucratif Institut des omptes nationaux Le ompte satellite des institutions sans ut luratif 2000-2001 Contenu de la puliation Le ompte satellite des institutions sans ut luratif (ISBL) est élaoré d après les définitions

Plus en détail

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e

Histoire - Géographie Éducation civique 3 e Histoire - Géographie Éduation ivique 3 e Livret de orrigés Rédation : Olivier Cernigoj (Histoire) Gaëlle Marion-Saussay (Éduation Civique) Niolas Prévost (Géographie) Lise Loureiro (Géographie) Validation

Plus en détail

La RFID et les quarante voleurs

La RFID et les quarante voleurs Gildas Avoine, Massahusetts Institute of Tehnology, Cambridge, MA, USA, avoine@mit.edu La tehnologie en un lin d oeil L identifiation par radiofréquene (RFID) fait aujourd hui ouler beauoup d enre... et

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉALISER. un bon C.V. J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉALISER. un bon C.V. J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment RÉALISER un bon C.V. J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Comment rédiger un C.V.? Vous démarrez votre recherche d emploi? Vous voulez mettre toutes

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable CSOEC 2015 Comité Création d Entreprise Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable La création d entreprises en 2014 550 800 entreprises créées en 2014 en France (+2,3% / 2013)

Plus en détail

La volatilité accrue du prix de l électricité pour les ménages belges

La volatilité accrue du prix de l électricité pour les ménages belges La volatilité arue du prix de L'éLetriité pour Les ménages belges La volatilité arue du prix de l életriité pour les ménages belges Une analyse basée sur les aratéristiques spéifiques de la fixation des

Plus en détail

Exemples de solutions acoustiques

Exemples de solutions acoustiques Exemples de solutions aoustiques RÉGLEMENTATON ACOUSTQUE 2000 Janvier 2014 solement aux bruits aériens intérieurs et niveau de bruit de ho Traitement aoustique des parties ommunes Bruits d équipements

Plus en détail

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation

Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable de formation Mathématiques e Livret de orrigés Rédation : Niole Cantelou Sophie Huvey Hélène Leoq Fabienne Meille Françoise Raynier Philippe Nadeau Jean-Denis Poignet Coordination : Jean-Denis Poignet, responsable

Plus en détail

La Variation de Vitesse au cœur des applications. industrielles. p.1

La Variation de Vitesse au cœur des applications. industrielles. p.1 Le magazine Shneider Eletri de l'enseignement tehnologique et professionnel Mai 005 p. Historique p. La ommande vetorielle des moteurs asynhrones p.3 La ommande vetorielle dans les appliations industrielles

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

Des donnees statistiques en vue de 1'elaboration d'un tableau de bord.

Des donnees statistiques en vue de 1'elaboration d'un tableau de bord. Eole Nationale Superieure des Sienes de 1'Information et des Bibliotheques Diplome de Conservateur de bibliotheque Rapport de stage Des donnees statistiques en vue de 1'elaboration d'un tableau de bord.

Plus en détail

CRÉATION D ENTREPRISE REPRISE D ENTREPRISE CESSION D ENTREPRISE RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET D ENTREPRISE ENTREPRENDRE EN ROANNAIS

CRÉATION D ENTREPRISE REPRISE D ENTREPRISE CESSION D ENTREPRISE RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET D ENTREPRISE ENTREPRENDRE EN ROANNAIS CRÉATION REPRISE CESSION RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET ENTREPRENDRE EN ROANNAIS Futurs chefs d entreprise ou cédants, Le Réseau Entreprendre en Roannais se mobilise pour vous accompagner tout au long

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉUSSIR ENTRETIEN JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉUSSIR ENTRETIEN JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment RÉUSSIR un ENTRETIEN JE RÉUSSIS MON EMBAUCHE Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi préparer un entretien? Un entretien d embauche ne ressemble jamais à un autre. Vous

Plus en détail

Cette année, notre traditionnel

Cette année, notre traditionnel abinets de onseil ont aepté de répondre à notre questionnaire. Notre panel s'enrihit don d'année en année. Nous espérons ainsi vous aider au mieux dans vos reherhes de abinets de onseil en SCM (Supply

Plus en détail

Guide raccordement. Systèmes d'exploitation pris en charge. Installation de l'imprimante à l'aide du CD Logiciel et documentation. Guide raccordement

Guide raccordement. Systèmes d'exploitation pris en charge. Installation de l'imprimante à l'aide du CD Logiciel et documentation. Guide raccordement Page 1 sur 6 Guie raorement Systèmes 'exploitation pris en harge Le CD Logiiel vous permet 'installer le logiiel 'imprimante sur les systèmes 'exploitation suivants : Winows 8.1 Winows Server 2012 R2 Winows

Plus en détail

Êtes-vous prêt à entreprendre?

Êtes-vous prêt à entreprendre? Êtes-vous prêt à entreprendre? 1 La CCI Oise : qui sommes nous? 20 000 entreprises Etablissement public au service des entreprises Sous la responsabilité des chefs d entreprises Proximité : 3 implantations

Plus en détail

CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE

CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE Page CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE Les conseils de l expert-comptable Salon de la création de l entreprises 18/10/2008 Page Intervenants Agnès Bricard Expert-comptable, Commissaire aux comptes Page

Plus en détail

TS 7 De la rotation de Saturne à la structure de ses anneaux

TS 7 De la rotation de Saturne à la structure de ses anneaux FICHE Fihe à destination des enseignants Type d'atiité TS 7 De la rotation de Saturne à la struture de ses anneaux Atiité expérimentale Notions et ontenus du programme de Terminale S Effet Doppler. Compétenes

Plus en détail

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés

NCCI : Calcul d'assemblages de pieds de poteaux encastrés NCCI : Calul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés Ce NCCI fournit les règles relatives au alul d'assemblages de pieds de poteaux enastrés. Ces règles se ontentent de ouvrir la oneption et le alul

Plus en détail

Cellule du logement à Pully

Cellule du logement à Pully Du 18 au 25 janvier 2012 - N 595 - www.leregional.h 1 L aent de votre région V. Passello Bex: médiateur au tapis Patrik Dolt, l un des deux médiateurs soiaux du Chablais, jette l éponge après 13 mois d

Plus en détail

Sous la direction de : Michel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER

Sous la direction de : Michel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER PROGRAMME 0 Sous la diretion de : Mihel PONCY Yves GUICHARD Marie-Christine RUSSIER Jean-Louis BONNAFET René GAUTHIER Yvette MASSIERA Denis VIEUDRIN Jean-François ZUCCHETTA Sommaire CHAPITRE CHAPITRE CHAPITRE

Plus en détail

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants.

Projet INF242. Stéphane Devismes & Benjamin Wack. Pour ce projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. Projet INF242 Stéphane Devismes & Benjamin Wak Pour e projet les étudiants doivent former des groupes de 3 ou 4 étudiants. 1 Planning Distribution du projet au premier ours. À la fin de la deuxième semaine

Plus en détail

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur Quelques constats pour commencer! L entrepreneur en quelques chiffres Plus de 300.000 entreprises sont créées par an (hors auto-entrepreneurs)

Plus en détail

Équations différentielles et systèmes dynamiques. M. Jean-Christophe Yoccoz, membre de l'institut (Académie des Sciences), professeur

Équations différentielles et systèmes dynamiques. M. Jean-Christophe Yoccoz, membre de l'institut (Académie des Sciences), professeur Équations différentielles et systèmes dynamiques M. Jean-Christophe Yooz, membre de l'institut (Aadémie des Sienes), professeur La leçon inaugurale de la haire a eu lieu le 28 avril 1997. Le ours a ensuite

Plus en détail

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE

TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE www.nioll.fr TRAPPE DE PLAFOND et TRAPPE DE VISITE Guie e presription GPTAP09 La réglementation fait évoluer votre métier. Lors u protoole e Kyoto en 2005, la Frane s est engagée à ramener ses émissions

Plus en détail

Multi cotations, information et concurrence entre marchés boursiers. Sarah Draus *

Multi cotations, information et concurrence entre marchés boursiers. Sarah Draus * ulti otations information et onurrene entre marhés boursiers Sarah Draus Septembre 007 Première version RESUE Ce papier présente un moèle où eu marhés boursiers ayant ifférents aès à l information otent

Plus en détail

Création d entreprise : du projet à la réalité, Les 5 questions à se poser!

Création d entreprise : du projet à la réalité, Les 5 questions à se poser! Création d entreprise : du projet à la réalité, Les 5 questions à se poser! 14 rue Crépet 12 & 13 juin 2013 Introduction Le créateur doit pouvoir se donner un chemin critique pour assurer le succès de

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment CHERCHER. un emploi à L INTERNATIONAL J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment CHERCHER. un emploi à L INTERNATIONAL J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment CHERCHER un emploi à L INTERNATIONAL J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Chercher un emploi à l international... Donner une dimension européenne ou

Plus en détail

BIDOUILLE LES FABS LABS S ORGANISENT

BIDOUILLE LES FABS LABS S ORGANISENT BOÎTE À MOUETTE. DES BRESTOIS ONT DOMPTÉ LE CRI DE LA MOUETTE P TILT. 1 CRÉATEURS LOCAUX LANCENT LEUR PROPRE BOUTIQUE, RUE DUCOUEDIC P8 STADE BRESTOIS. RENCONTRE AVEC SIMON FALETTE, DÉFENSEUR MADE IN GUYANE

Plus en détail

créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner!

créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner! créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner! Ce guide a été conçu par le réseau CréActeurs 04 avec le soutien du Conseil général des Alpes de Haute-Provence,

Plus en détail

Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au

Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au Afin de le préparer à formaliser son idée de création, rappelez au porteur de projet quelques fondamentaux de la création d entreprise qui vont le concerner, quel que soit le choix qu il fera au terme

Plus en détail

Quel potentiel de développement pour l économie sociale et solidaire?

Quel potentiel de développement pour l économie sociale et solidaire? Quel potentiel de développement pour l éonomie soiale et solidaire? Etude réalisée pour le ompte de la Fondation Charles-Léopold Mayer pour le Progrès de l Homme et pour la Caisse des Dépôts et Coignatio

Plus en détail

PARTIE RESERVÉE A LA CCI MP

PARTIE RESERVÉE A LA CCI MP BUSINESS PLAN PARTIE RESERVÉE A LA CCI MP NOM DU CRÉATEUR NOM DE L ENTREPRISE : _ ACTIVITÉ : ORIENTATION : CONSEILLER : Date 1 er accueil Date Remise du dossier Date Retour du dossier Date de remise du

Plus en détail

PROGRAMME DES ATELIERS

PROGRAMME DES ATELIERS e--f.fr PROGRAMME DES ATELIERS Atualité de la onvention olletive : salaires, forfaits jours, temps de travail e qui va bouger dans notre profession! Atualité législative 2014 : le point sur une année d

Plus en détail

prix par consommateur identiques différents prix par identiques classique 3 unité différents 2 1

prix par consommateur identiques différents prix par identiques classique 3 unité différents 2 1 3- LE MONOOLE DISCRIMINANT Le monoole eut vendre ertaines unités de roduit à des rix différents. On arle de disrimination ar les rix. Selon une terminologie due à igou (The Eonomis of Welfare, 1920), on

Plus en détail

Bien se faire conseiller

Bien se faire conseiller Bien se faire conseiller Comment choisir son cabinet d aide à la création Se faire accompagner surtout au début, est vraiment indispensable. Une boutique de gestion est le partenaire idéal pour vous aider

Plus en détail

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

...que la réussite de vos événements

...que la réussite de vos événements Séminaire, onvention, inauguration, showroom, Assemblée Générale, Comité d'entreprise, dîner de gala, oktail, arbre de noël, anniversaire, mariage... Pare que rien n est plus important......que la réussite

Plus en détail

Mesures du coefficient adiabatique γ de l air

Mesures du coefficient adiabatique γ de l air Mesures du oeffiient adiabatique γ de l air Introdution : γ est le rapport des apaités alorifiques massiques d un gaz : γ = p v Le gaz étudié est l air. La mesure de la haleur massique à pression onstante

Plus en détail

Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre

Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre Entreprendre en solo: Quelle structure juridique pour quels impacts fiscaux et sociaux? Kadeja MEDJI Espace Entreprendre Objectifs de l atelier: -Différencier les différentes structures juridiques possibles

Plus en détail

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension

La protection différentielle dans les installations électriques basse tension Juin 2001 La protetion différentielle dans les installations életriques basse tension Ce guide tehnique a pour objetif de mettre en évidene les prinipes de fontionnement des protetions différentielles

Plus en détail

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif

Informatique TP 4 & 5. Chaînes de Markov. Partie 1 : exemple introductif Informatique TP 4 & 5 ECS2 Lyée La Bruyère, Versailles Chaînes de Markov Partie 1 : exemple introdutif Exerie 1 : épidémiologie On modélise l évolution d une maladie en lassant les individus en trois groupes

Plus en détail

Chapitre IV- Induction électromagnétique

Chapitre IV- Induction électromagnétique 37 Chapitre IV- Indution életromagnétique IV.- Les lois de l indution IV..- L approhe de Faraday Jusqu à maintenant, nous nous sommes intéressés essentiellement à la réation d un hamp magnétique à partir

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite 1er juillet 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FICHE TECHNIQUE Étude réalisée pour CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

PRIX ENTREPRENDRE VILLES ET QUARTIERS 2006. PROJET DE CREATION D ENTREPRISES EN ZFU (catégorie 1)

PRIX ENTREPRENDRE VILLES ET QUARTIERS 2006. PROJET DE CREATION D ENTREPRISES EN ZFU (catégorie 1) PRIX ENTREPRENDRE VILLES ET QUARTIERS 2006 PROJET DE CREATION D ENTREPRISES EN ZFU (catégorie 1) Dossier de candidature Démarches à suivre par chaque candidat avant le 1er Décembre 2006 Pour concourir

Plus en détail

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP Guide réalisé par PRO BTP en partenariat avec la FFB «Ce guide est destiné aux futurs créateurs et à tous ceux qui se sont déjà lancés dans l aventure

Plus en détail

PUBLIC Porteurs de projets réels à court et moyen terme de création ou reprise d entreprise

PUBLIC Porteurs de projets réels à court et moyen terme de création ou reprise d entreprise PUBLIC Porteurs de projets réels à court et moyen terme de création ou reprise d entreprise OBJECTIFS Aider le porteur de projet à évaluer sa capacité à entreprendre dans l activité envisagée, Présenter

Plus en détail