Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ)"

Transcription

1 Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) 1

2 Définition Hémopathie maligne grave d étiologie inconnue caractérisée par la prolifération de plasmocytes monoclonaux dans la mœlle osseuse 2

3 Épidémiologie MM = 10 % des hémopathies malignes Incidence annuelle = entre 1 à 4 nouveaux cas pour habitants à nouveaux cas par an Age médian des patients au moment du diagnostic = entre 63 et 70 ans Moins de 2 % des patients étant touchés avant l âge de 40 ans 3

4 Physiopathologie Prolifération maligne de cellules d origine lymphoïde B dont la maturation morphologique aboutit au stade de plasmocyte mature Il existe : des myélomes survenant après une phase plus ou moins longue d un état pré-myélomateux appelé gammapathie monoclonale des myélomes «de novo» surtout après 50 ans 4

5 Diagnostic Infiltration médullaire par des plasmocytes supérieure à 10 % des cellules nucléées Lésions osseuses caractéristiques visibles à la radiographie Présence d une protéine monoclonale dans le sérum et/ou les urines 5

6 Images radiographiques de lésions ostéolytiques 6

7 Circonstances de découverte Symptômes cliniques révélateurs en relation soit avec la prolifération plasmocytaire : syndrome osseux (douleurs osseuses +++); compression médullaire ; hypercalcémie ; syndrome anémique ; syndrome infectieux soit avec la pathogénicité de l immunoglobuline monoclonale : insuffisance rénale sévère Parfois, maladie découverte à l occasion de l analyse d une électrophorèse des protéines sériques Demandée devant une augmentation de la VS 7

8 Classification La plus ancienne = Salmon et Durie Définit 3 stades corrélés avec le pronostic de la maladie Critères taux d hémoglobine calcémie concentration des protéines monoclonales présence ou non de lésions osseuses 8

9 Classification de Salmon et Durie 9

10 Traitement : généralités Pathologie incurable Gold standard jusqu aux années 90 = melphalanprednisone (protocole Alexanian) Années 90 = traitement intensif avec autogreffe de cellules souches augmentation de la survie Patients de moins de 65 ans 10

11 Prise en charge thérapeutique Traitement d Induction (si MM symptomatique) traitement conventionnel traitement pour patients candidats à un traitement intensif (âge < 65 ans) Traitement d Intensification Traitement d Entretien Traitement du MM réfractaire ou en rechute 11

12 Traitement d induction conventionnel Population cible : patients non candidats à une autogreffe de cellules souches Traitement de référence Melphalan+ prednisone + thalidomide (MP-thal) Melphalan+ prednisone + bortezomib (MP-V) Perspectives : MP + Lenalidomide 12

13 Traitement d induction avant autogreffe Population cible : patients candidats à une autogreffe (< 65 ans en bonne condition ou > 65 ans en l absence de contre indication) Traitements Thalidomide + Dexaméthasone Bortezomib + Dexaméthasone 13

14 Traitement d intensification Conditionnement Melphalan seul (200 mg/m²) : +++ Greffe de cellules souches autologues : +++ Double autogreffe : reste à évaluer Allogreffe : Si échec à une autogreffe Patients < 50 ans Le seul traitement réellement curatif? 14

15 Traitement d entretien Corticoïdes, Thalidomide, Lenalidomide, Bortezomib Dans le cadre d essais cliniques 15

16 MM réfractaire ou en rechute La rechute est inéluctable Bortezomib en monothérapie 1,3 mg/m² en IV à J1-J4-J8-J11 tous les 21 jours Lenalidomide + Dexamethasone Lena : 25 mg/jour de J1 à J21 puis reprise à J28 Dexa : 20 à 40 mg / jour de J1 à J4 Thalidomide Posologie initiale de 100 mg / jour Prise en charge à titre dérogatoire (pas dans l'amm) 16

17 Patient présentant un MM symptomatique Non candidat à une autogreffe Candidat à une autogreffe Melphalan + Prednisone + Thalidomide Melphalan +prednisone + Velcade Thal + Dexamethasone Bortezomib + Dexamethasone Induction Conditionnement : Melphalan (200mg/m²) : +++ Intensification Autogreffe de cellules souches : +++ Double autogreffe Voire Allogreffe (essais cliniques) Autres (glucocorticoïdes, Thalidomide, ) : essais cliniques Entretien 17

18 Schémas posologiques Protocoles Posologie MP Thalidomide Bortezomib Lenalidomide - melphalan 0,15 à 0.25 mg/kg/jour pendant 4 à 7 jours - prednisone 2 mg/kg/jour, toutes les 4 à 6 semaines. posologie initiale = 200 mg / jour 1.3 mg/m² IV à J1, J4, J8 et J11 répété tous les 21 jours 25 mg / j de J1 à J21 puis reprise à J28 pour un nouveau cycle 18

19 Principaux médicaments utilisés dans le traitement curatif du MM 19

20 Thalidomide mécanisme d action Propriétés immunomodulatrices et antiinflammatoires Mécanisme d'action encore mal compris Hypothèse = action antiangiogénique en lien avec certaines propriétés inhibition de la production du TNF-alpha stimulation des lymphocytes T induction de sécrétions d INFγ et d IL2 20

21 Effets indésirables THALIDOMIDE Somnolence et vertiges à donner le soir, une heure avant le coucher attention aux associations avec dépresseurs SNC Neuropathies périphériques sévères chez 10 à 60% inconstamment réversibles surveillance neurologique Manifestations cutanées diverses (urticaire, prurit, éruptions vésiculeuses, ) Effets digestifs à type de nausées et vomissements Accidents thromboemboliques essentiellement veineux (phlébites, embolies pulmonaires) +++ avec dexamethasone parfois traitement prophylactique Tératogénicité :

22 BORTEZOMIB mécanisme d action BORTEZOMIB = inhibiteur de l'activité chymotrypsinelike du protéasome 26S Protéasome 26S = large complexe protéique dégradant les protéines sur lesquelles est fixée l'ubiquitine. L'inhibition du protéasome 26S empêche cette protéolyse ciblée et affecte de multiples cascades de signaux à l'intérieur de la cellule. 22

23 Effets indésirables BORTEZOMIB Troubles digestifs (constipation, nausées, vomissements, diarrhées) Neuropathies périphériques : 36% tout grade Troubles cardiaques Troubles hématologiques (thrombocytopénies) Hypotensions orthostatiques chez environ 10 % des patients Complications pulmonaires (dyspnée, toux) parfois sévères Asthénie (fatigue, malaise) 23

24 Lénalidomide Mécanisme d action Médicament de la classe des IMID s (immunomodulatory drugs) Mécanisme d action pas encore élucidé Possède des propriétés anti-néoplasiques, immunomodulatrices et antiangiogéniques Effet plus puissant in vitro que thalidomide, en particulier / effet inhibiteur du TNF-alpha 24

25 Effets indésirables Lénalidomide Effets indésirables les plus fréquemment décrits Neutropénie, thrombopénie, anémie Constipation Atteintes musculaires (crampes, douleurs) Insomnie et l asthénie. Autres décrits moins fréquemment : nausées, malaises, tremblements, vertiges, douleurs abdominales, dyspnée et rash cutané. Risque de complications thromboemboliques Potentiel tératogène de lénalidomide non exclus 25

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie:

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: MYÉLOME MULTIPLE Myélome Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: 1% des cancers, 10% des hémopathies Plus fréquent chez les hommes,

Plus en détail

Le myélome multiple. Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard

Le myélome multiple. Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard Le myélome multiple Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard Historique 1 er cas rapporté à Londres en 1844 chez une femme, Sarah Newbury, âgée de 39 ans, présentant des fractures multiples et des

Plus en détail

Actualités sur le myélome multiple

Actualités sur le myélome multiple Actualités sur le myélome multiple Véronique Dorvaux, CHR Metz Thionville Sept 2005 IFM : «http://www.curie.net/ifm» Résultats des essais thérapeutiques IFM IFM 99-02 : sujets jeunes de bon pronostic IFM

Plus en détail

L Hématologie Adulte Part 1

L Hématologie Adulte Part 1 L Hématologie Adulte Part 1 Dr S.Assaad Centre Léon Bérard - Lyon Le 27/09/2016 Quelles Pathologies? Lymphomes Myélome Leucémie aigue Syndrome myélodysplasique L Hématologie au CLB Deux services 2BN :

Plus en détail

Myélome multiple. (maladie de Kahler)

Myélome multiple. (maladie de Kahler) Myélome multiple! (maladie de Kahler) Clone plasmocytaire malin Myélome multiple Plan - Définition - Physiopathologie - Diagnostic - Manifestations cliniques et biologiques - Pronostic et traitement Myélome

Plus en détail

THALIDOMIDE : La THALIDOMIDE s administre par vois orale, à prendre le soir. Effets secondaires :

THALIDOMIDE : La THALIDOMIDE s administre par vois orale, à prendre le soir. Effets secondaires : L arrivée de plusieurs nouvelles classes de médicaments qui ont montré leur efficacité dans le myélome multiple nous donne l opportunité de changer notre but de traitement dans le myélome multiple. Les

Plus en détail

Myélome multiple. Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013

Myélome multiple. Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013 Myélome multiple Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013 Epidémiologie Epidémiologie 2 ième hémopathie maligne après les lymphomes, Incidence en France: 3000 cas/an

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 juin 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 juin 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 juin 2009 VELCADE 3,5 mg, poudre pour solution injectable, boîte de 1 flacon (CIP 564 957-3) VELCADE 1 mg, poudre pour solution injectable, boîte de 1 flacon (CIP

Plus en détail

Comprendre VELCADE (bortézomib) pour injection

Comprendre VELCADE (bortézomib) pour injection Comprendre VELCADE (bortézomib) pour injection International Myeloma Foundation 12650 Riverside Drive, Suite 206 North Hollywood, CA 91607 USA Téléphone : 1 800 452-CURE (2873) États-Unis et Canada 1 818

Plus en détail

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Dosage pondéral des Ig! é à â à é é é é é é â é Electrophorèse des protides (1) " Explorent : 1) Inflammation 2) Immunoglobulines 3) Foie

Plus en détail

MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS

MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS Le myélome multiple ou maladie de Kahler est une hémopathie h maligne caractéris risée e par le développement d un d clone de plasmocytes tumoraux envahissant la moelle hématopoïétique

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple - juillet 2010 - Bilan au diagnostic A visée diagnostique Bilan clinique OMS. Douleurs osseuses, tuméfactions osseuses. Bilan biologique Hématologique

Plus en détail

MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE. CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon

MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE. CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon FORMES CLINIQUES PARTICULIERES EVOLUTION TRAITEMENT MYELOME Maladie liée

Plus en détail

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux envahissant la moelle osseuse sécrétant de façon anormale une Ig monoclonale complète ou incomplète Myélome. Définition

Plus en détail

L EMEA accepte d évaluer la demande d autorisation de mise sur le marché de la LENALIDOMIDE

L EMEA accepte d évaluer la demande d autorisation de mise sur le marché de la LENALIDOMIDE L EMEA accepte d évaluer la demande d autorisation de mise sur le marché de la LENALIDOMIDE NEUCHATEL, Suisse, 7 avril/prnewswire/ -- - LA LENALIDOMIDE est évaluée par l EMEA comme thérapie orale pour

Plus en détail

Myélome Multiple. Comprendre. (bortezomib) pour injection. Améliorer les Vies Trouver le Remède. Cancer de la Moelle Osseuse

Myélome Multiple. Comprendre. (bortezomib) pour injection. Améliorer les Vies Trouver le Remède. Cancer de la Moelle Osseuse Comprendre velcade (bortezomib) pour injection Une publication de l International Myeloma Foundation Dédié à l amélioration de la qualité de vie des patients atteints de myélome tout en travaillant à la

Plus en détail

MYÉLOME MULTIPLE PRÉSENTATION DU TRAITEMENT. Multiple Myeloma Research Foundation 383 Main Avenue, 5th Floor Norwalk, CT 06851 États-Unis

MYÉLOME MULTIPLE PRÉSENTATION DU TRAITEMENT. Multiple Myeloma Research Foundation 383 Main Avenue, 5th Floor Norwalk, CT 06851 États-Unis MYÉLOME MULTIPLE PRÉSENTATION DU TRAITEMENT Multiple Myeloma Research Foundation 383 Main Avenue, 5th Floor Norwalk, CT 06851 États-Unis www.themmrf.org email : info@themmrf.org MM.TO.11.2010 Des idées

Plus en détail

MYELOME MULTIPLE. Dr BAHAZ.N

MYELOME MULTIPLE. Dr BAHAZ.N MYELOME MULTIPLE Dr BAHAZ.N Le myélome multiple (MM) ou maladie de Kahler est une hémopathie maligne caractérisée par la prolifération de plasmocytes malins, cette prolifération s accompagne en général

Plus en détail

Immunoglobulines monoclonales. EPU 15 décembre 2010 Arnaud Jaccard Hématologie clinique CHU Limoges

Immunoglobulines monoclonales. EPU 15 décembre 2010 Arnaud Jaccard Hématologie clinique CHU Limoges Immunoglobulines monoclonales EPU 15 décembre 2010 Arnaud Jaccard Hématologie clinique CHU Limoges Cas clinique n 1 : Femme de 65 ans Atc arthrose avec douleurs lombaires anciennes Majoration des douleurs

Plus en détail

Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER. Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan

Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER. Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan introduction Le myélome multiple est une affection hématologique caractérisée

Plus en détail

Traitements de Première Ligne du Sujet Agé

Traitements de Première Ligne du Sujet Agé Congrès SFH 2013 Sessions Jeunes - Myélome Multiple - Traitements de Première Ligne du Sujet Agé Alexandre Morel Interne Hématologie Paris Introduction Melphalan + Prednisone : gold standard pendant 40

Plus en détail

MYÉLOME & MGUS Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015

MYÉLOME & MGUS Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015 MYÉLOME & MGUS Sujet âgé Capacité de gérontologie 2014-2015 MYÉLOME MULTIPLE Prolifération monoclonale plasmocytaire dans la moelle osseuse synthèse d une Ig monoclonale complète ou incomplète lésions

Plus en détail

GMSI et Myélome PHYSIOLOGIE. DIU Onco-gériatrie. Les anticorps

GMSI et Myélome PHYSIOLOGIE. DIU Onco-gériatrie. Les anticorps GMSI et Myélome DIU Onco-gériatrie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière DIU hématologie et cancérologie du sujet âgé mai 2010 PHYSIOLOGIE Les anticorps 1 Le plasmocyte Les anticorps 2 Structure variable

Plus en détail

DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral

DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral Myélome Multiple DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral Lésions osseuses Sécrétion Ig monoclonale Cytopénies Hypercalcémie Syndromes au diagnostic Douleurs osseuses

Plus en détail

LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015

LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015 LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé Capacité de gérontologie 20142015 Mr. C. 87 ans, hospitalisé pour : chute pneumopathie Mr. C. 87 ans, hospitalisé pour : chute pneumopathie Quels examens demandez

Plus en détail

Myélome Multiple Version / décembre 2004

Myélome Multiple Version / décembre 2004 Myélome Multiple I-Traitement du myélome de risque faible ou intermédiaire des sujets de moins de 65 ans : protocole IFM 99-02 I.1-Critères d inclusion - Myélome de novo - Stade III, II, I avec 1 lésion

Plus en détail

Progrés & Molécules innovantes En hématologie

Progrés & Molécules innovantes En hématologie Réseau d Hématologie du Limousin Chateauroux, 8 octobre 2009 Progrés & Molécules innovantes En hématologie Pr Dominique Bordessoule Chateauroux octobre 2009 1 Cas cliniques 1 et 2 diagnostic d une hyperleucocytose

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 décembre 2004 VOGALENE 5 mg, suppositoire sécable (Boîte de 10) Laboratoires SCHWARZ PHARMA métopimazine Liste II Date de l AMM initiale chez

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM)

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) Professeur Emmanuel Andrès, Service de Médecine Interne, Diabète et Maladies Métaboliques, Clinique Médicale B, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE MYELOME MULTIPLE

INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE MYELOME MULTIPLE INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE MYELOME MULTIPLE Le myélome multiple est une forme de cancer qui atteint les plasmocytes. Ceux-ci résident essentiellement dans la moelle osseuse, ce sont les cellules

Plus en détail

Propositions pour nouveau référentiel pour la prise en charge du myélome multiple en Tunisie

Propositions pour nouveau référentiel pour la prise en charge du myélome multiple en Tunisie Propositions pour nouveau référentiel pour la prise en charge du myélome multiple en Tunisie I- Bilan au Diagnostic : 1- Bilan biologique standard : NFS- plaquettes + VS GS + Phénotype Bilan d hémostase

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013 Leucémie lymphoïde chronique Introduction Définition: Prolifération lymphoïde monoclonale, responsable d'une infiltration médullaire, sanguine, parfois ganglionnaire, constituée de lymphocytes matures

Plus en détail

Gabriel Gazzé, Pharmacien CUSM, Hôpital Royal Victoria. Conférence Myélome Canada Montréal, 18 juin 2011

Gabriel Gazzé, Pharmacien CUSM, Hôpital Royal Victoria. Conférence Myélome Canada Montréal, 18 juin 2011 Les médicaments utilisés dans le traitement du myélome multiple Gabriel Gazzé, Pharmacien CUSM, Hôpital Royal Victoria Conférence Myélome Canada Montréal, 18 juin 2011 OBJECTIFS Discuter des agents pharmacothérapeutiques

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2005 1 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 767-8 3 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 768-4 12 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 769-0 6 flacon(s) en verre

Plus en détail

Le 24 avril Aux professionnels de la santé,

Le 24 avril Aux professionnels de la santé, Santé Canada afiche des avertissements concernant l innocuité des produits de santé, des avis de santé publique, des communiqués de presse et d'autres avis provenant des compagnies en tant que service

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE INNATE PHARMA PRESENTE DES RESULTATS PRELIMINAIRES DE PHASE I AVEC IPH 2101, UN ANTICORPS MONOCLONAL ANTI-KIR, ACTIVATEUR DES CELLULES NK, AU CONGRES INTERNATIONAL DE L ASCO IPH 2101 a été très bien toléré

Plus en détail

Myélome Multiple (MM) ou Maladie de Kahler

Myélome Multiple (MM) ou Maladie de Kahler Myélome Multiple (MM) ou Maladie de Kahler Plan: I. Introduction II. Epidémiologie III. Physiopathologie IV. Etude Clinique V. Diagnostic VI. Complications VII. Pronostic VIII. Traitement AF BENDAHMANE

Plus en détail

QUOI DE NEUF EN HEMATOLOGIE

QUOI DE NEUF EN HEMATOLOGIE QUOI DE NEUF EN HEMATOLOGIE Docteur José FERNANDES Denain le 07 janvier 2007 SURVOL DE L ACTUALITE Syndromes myélo dysplasiques Leucémies lymphoïdes chroniques Gammapathie monoclonale Leucémies aiguës

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

MYÉLOME MULTIPLE. Présentation des traitements

MYÉLOME MULTIPLE. Présentation des traitements MYÉLOME MULTIPLE Présentation des traitements PRÉSENTATION DE LA MULTIPLE MYELOMA RESEARCH FOUNDATION Après qu'on leur ait diagnostiqué un myélome multiple en 1998, Kathy Giusti et sa sœur Karen Andrews,

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Rituximab A tout seigneur, tout honneur Que de chemin depuis 10 ans Ac anti-cd 20 développé initialement en monothérapie

Plus en détail

Paraprotéinémie et cie. Gabrielle Gagnon Hémato-oncologue Journée scientifique en oncologie CSSS de Rimouski-Neigette 18 septembre 2009

Paraprotéinémie et cie. Gabrielle Gagnon Hémato-oncologue Journée scientifique en oncologie CSSS de Rimouski-Neigette 18 septembre 2009 Paraprotéinémie et cie Gabrielle Gagnon Hémato-oncologue Journée scientifique en oncologie CSSS de Rimouski-Neigette 18 septembre 2009 Plan Définition du pic monoclonal Comment le diagnostiquer Quand demander

Plus en détail

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION UNE CONDUITE DIAGNOSTIQUE SIMPLE fibrinogène ou CRP protéinogramme 2 causes à retenir syndrome inflammatoire dysglobulinémie monoclonale Conduite à tenir devant

Plus en détail

Hématologie et Soins Palliatifs. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud

Hématologie et Soins Palliatifs. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud Hématologie et Soins Palliatifs Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud Problématiques En Onco-Hématologie Les médecins sont face à des situations souvent très complexes

Plus en détail

GAMMAPATHIES MONOCLONALES

GAMMAPATHIES MONOCLONALES GAMMAPATHIES MONOCLONALES Karim E. Abou-Nassar, MD, FRCPC Hématologue CSSSG Professeur adjoint, Université d Ottawa Qu est-ce qu une gammopathie monoclonale? Prolifération de plasmocytes clonaux pouvant

Plus en détail

Avis sollicité par le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative le 19 août 2008

Avis sollicité par le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative le 19 août 2008 Avis de la HAS pour la prise en charge à titre dérogatoire de certaines spécialités pharmaceutiques, produits ou prestations prévue à l article L. 162-17-2-1 THALIDOMIDE CELGENE 50 mg, gélule Avis sollicité

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple.

CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple. CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple. Projet «Velcadom» Renaud RESPAUD Tours, jeudi 12 novembre 2009 Sommaire

Plus en détail

QUELLES INNOVATIONS THERAPEUTIQUES EN ONCOGERIATRIE?

QUELLES INNOVATIONS THERAPEUTIQUES EN ONCOGERIATRIE? QUELLES INNOVATIONS THERAPEUTIQUES EN ONCOGERIATRIE? XXXVIIIÈME SESSION DE TRAVAIL DE L ORPHEM 22 23 MARS 2012 ANCELLE FLORENCE PEYRON PHARMACIEN HÔPITAL NORD PLAN CONTEXTE DE L ONCOGERIATRIE EPIDEMIOLOGIE

Plus en détail

Hémopathies lymphoïdes

Hémopathies lymphoïdes 07/10/2009 Module Onco-Hématologie Hémopathies lymphoïdes Hématologie: Hématologie clinique: * Hospitalisation: hémopathie maligne ++ Hémopathie myéloïde: Leucémie Aigue (LA), Myélodysplasie (MDS), Syndrome

Plus en détail

VELCADE 3,5 mg poudre pour solution injectable. VELCADE 1 mg poudre pour solution injectable. Bortézomib FORME ET PRESENTATION

VELCADE 3,5 mg poudre pour solution injectable. VELCADE 1 mg poudre pour solution injectable. Bortézomib FORME ET PRESENTATION FORME ET PRESENTATION VELCADE 3,5 mg poudre pour solution injectable. VELCADE 1 mg poudre pour solution injectable. Bortézomib Poudre pour solution injectable. Poudre ou poudre agglomérée, blanc à blanc

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT. VELCADE ne doit pas être administré par voie intrathécale.

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT. VELCADE ne doit pas être administré par voie intrathécale. IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Pr VELCADE bortézomib pour injection Le présent dépliant constitue la Partie III d une «monographie de produit»

Plus en détail

association nationale des assistants et anciens assistants en pharmacie hospitalière

association nationale des assistants et anciens assistants en pharmacie hospitalière association nationale des assistants et anciens assistants en pharmacie hospitalière assiphar Bulletin n 22 Octobre 2007 Le mot du Président Chers Assiphariens, En cette période où l hiver frappe à notre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Résumé du protocole d étude

Résumé du protocole d étude d étude Titre de la demande Numéro du protocole Personne faisant la demande Autre(s) collaborateur(s) Numéro / date Version 2 du 25.02.2013 Etude randomisée de phase III comparant le bortézomib combiné

Plus en détail

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA)

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Epidémiologie 3 ème cause de cancer chez l enfant après leucémies et tumeurs cérébrales 10% des cancers pédiatriques

Plus en détail

Avis de la Commission. 05 mai 2004. GRANOCYTE 34 (33,6 Millions UI/1 ml), poudre et solvant en seringue préremplie

Avis de la Commission. 05 mai 2004. GRANOCYTE 34 (33,6 Millions UI/1 ml), poudre et solvant en seringue préremplie COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 05 mai 2004 GRANOCYTE 13 (13,4 Millions U.I./1 ml), poudre et solvant en seringue préremplie pour solution injectable Boîte de 1

Plus en détail

Un homme, un pic, 3 possibilités...

Un homme, un pic, 3 possibilités... Un homme, un pic, 3 possibilités... Symposium, 17.10.2015 Dr Bauwens Déborah, Hématologue 1. Définition Plasmocytes malins dans la moelle osseuse (> 10%). Les cellules myélomateuses sécrètent une proteine

Plus en détail

Item 166 : Myélome multiple

Item 166 : Myélome multiple Item 166 : Myélome multiple COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...4 SPECIFIQUE :...4 I Définition...4 II Circonstances

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Introduction Les virus de la grippe sont des virus «instables». Les virus actuellement en circulation

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

MYRIN (thalidomide) Lipomed AG, Arlesheim, Switzerland. Oct 2012 Internal training: Myrin

MYRIN (thalidomide) Lipomed AG, Arlesheim, Switzerland. Oct 2012 Internal training: Myrin MYRIN (thalidomide) Lipomed AG, Arlesheim, Switzerland 1 Thalidomide: Structure et activité pharmacologique principale Historique de la thalidomide Relance de la thalidomide La thalidomide aujourd hui

Plus en détail

Le patient oncologique au soins intensifs. Détresse respiratoire et support ventilatoire. AP Meert. Institut Jules Bordet.

Le patient oncologique au soins intensifs. Détresse respiratoire et support ventilatoire. AP Meert. Institut Jules Bordet. Le patient oncologique au soins intensifs. Détresse respiratoire et support ventilatoire. AP Meert. Institut Jules Bordet. Epidémiologie Etiologies Diagnostic Causes d IRA selon le délai dans les hémopathies

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Myélome multiple

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Myélome multiple GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Myélome multiple Décembre 2010 Ce document a été validé par le Collège de la Haute Autorité de

Plus en détail

Avis 19 novembre 2014

Avis 19 novembre 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 novembre 2014 REVLIMID 2,5 mg, gélule B/7 (CIP : 34009 275 945 6 4) B/21 (CIP : 34009 275 639 2 8) REVLIMID 5 mg, gélule B/7 (CIP : 34009 275 946 2 5) B/21 (CIP :

Plus en détail

RESUME. Methodologie et Biostatistiques Sylvie Chevret, MD, and Vincent Lévy MD, DBIM, Hôpital St Louis, Paris

RESUME. Methodologie et Biostatistiques Sylvie Chevret, MD, and Vincent Lévy MD, DBIM, Hôpital St Louis, Paris Essai de phase II évaluant l efficacité et de la tolérance du Lenalidomide combine à l azacitidine chez les patients présentant un syndrome myélodysplasique de risque intermédiaire 2 ou élevé ou une leucémie

Plus en détail

Nouvelles Strategies Pour Le Traitement du Myelome Refractaire ou Recidivant. Michael Sebag, MD, PhD McGill University Health Center Montreal, Qc

Nouvelles Strategies Pour Le Traitement du Myelome Refractaire ou Recidivant. Michael Sebag, MD, PhD McGill University Health Center Montreal, Qc Nouvelles Strategies Pour Le Traitement du Myelome Refractaire ou Recidivant Michael Sebag, MD, PhD McGill University Health Center Montreal, Qc C est quoi la recidive? Definitions: La Recidive apres Traitement

Plus en détail

Revue de la Maladie et des Options Therapeutiques

Revue de la Maladie et des Options Therapeutiques Revue de la Maladie et des Options Therapeutiques International Myeloma Foundation 12650 Riverside Drive, Suite 206 North Hollywood, CA 91607-3421 Hotline (USA and Canada): (800) 452 CURE (2873) Tel: (818)

Plus en détail

MYELOME MULTIPLE. Dr BAHAZ.N

MYELOME MULTIPLE. Dr BAHAZ.N MYELOME MULTIPLE Dr BAHAZ.N 15 03 2017 PLAN I) Introduction II) Circonstances de découverte III) Signes cliniques et complications IV) Examens complémentaires: Biologie Imagerie V) Diagnostic: Positif

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 GEMZAR 200 mg, lyophilisat pour usage parentéral (IV) Flacon de 10 ml GEMZAR 1000 mg, lyophilisat pour usage parentéral

Plus en détail

ADMINISTRATION SOUS-CUTANÉE DU BORTÉZOMIB (Velcade)

ADMINISTRATION SOUS-CUTANÉE DU BORTÉZOMIB (Velcade) ADMINISTRATION SOUS-CUTANÉE DU BORTÉZOMIB (Velcade) Présenté par Audrey Chouinard, M. Sc. inf., Conseillère en soins spécialisés en oncologie, Centre hospitalier de l Université de Montréal (CHUM) Souper

Plus en détail

Les guides et dépliants mis à votre disposition

Les guides et dépliants mis à votre disposition Les guides et dépliants mis à votre disposition A - Flyers et dépliants AF3M Flyer de présentation AF3M et annonçant la JNM (Recto/verso) Cible : les médecins, les malades et leurs proches Objectif : faire

Plus en détail

D après la communication de Goede V

D après la communication de Goede V RÉSULTATS D UNE ÉTUDE DE PHASE III COMPARANT CHLORAMBUCIL SEUL A OBINUTUZUMAB PLUS CHLORAMBUCIL OU RITUXIMAB PLUS CHLORAMBUCIL CHEZ DES PATIENTS ATTEINTS DE LLC ET PRÉSENTANT DES COMORBIDITÉS D après la

Plus en détail

Atteintes pulmonaires dans les hémopathies malignes

Atteintes pulmonaires dans les hémopathies malignes Atteintes pulmonaires dans les hémopathies malignes 11 ème RENCONTRE SUR LES URGENCES ET COMPLICATIONS SEVERES CHEZ LE PATIENT CANCEREUX N Meuleman 16/10/2010 Atteintes pulmonaires et hémopathies malignes

Plus en détail

A quoi pensez vous? Quand suspecter une maladie M. X. 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort.

A quoi pensez vous? Quand suspecter une maladie M. X. 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort. Quand suspecter une maladie onco hématologique? Colloque de médecine de premier recours 2.12.2015 Séance plénière M. X 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort.

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux!

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Mathieu Royer CCA Service de rhumatologie Rappel Albumine : 60% des protéines circulantes α1 : orosomucoïde, α1anti trypsine α 2 : haptoglobine,

Plus en détail

Guide d utilisation de la thalidomide dans le traitement du myélome multiple Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CEPO)

Guide d utilisation de la thalidomide dans le traitement du myélome multiple Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CEPO) Guide d utilisation de la thalidomide dans le traitement du myélome multiple Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CEPO) Mars 2008 Guide d utilisation de la thalidomide dans le traitement du

Plus en détail

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Physiologie et histologie osseuses Cancérologie fondamentale

Plus en détail

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV - Nivolumab OPDIVO - Pembrolizumab KEYTRUDA - Trastuzumab-emtansine TDM-1 KADCYLA - Obinutuzumab GA101 GAZYVARO - Marie-Noëlle Paludetto - Interne

Plus en détail

PGTM. Analyse descriptive (Bortézomib)

PGTM. Analyse descriptive (Bortézomib) PGTM Analyse descriptive (Bortézomib) Protocole Juin 2013 Rédaction : Nathalie Marcotte, pharmacienne Révision : Ghislain Bérard, pharmacien Nathalie Letarte, pharmacienne Chantal Guévremont, pharmacienne

Plus en détail

La macroglobulinémie de Waldenström

La macroglobulinémie de Waldenström La macroglobulinémie de Waldenström Un guide pour les options de traitement : Inhibiteurs du protéasome Introduction La macroglobulinémie de Waldenström (MW), ou maladie de Waldenström, est un lymphome,

Plus en détail

Hématologie et sujet âgé : les enjeux

Hématologie et sujet âgé : les enjeux Hématologie et sujet âgé : les enjeux DIU 2011 Sujet âgé? Point de vue des gériatres: Caractéristiques sujet âgé * Modifications physiologiques liées au vieillissement -état de base / stress * Polypathologie;

Plus en détail

Session /Questions réponses Dr Xavier Leleu

Session /Questions réponses Dr Xavier Leleu Journée rencontre Hem-Fr et Waldenström Vienne, 26 septembre 2009. Session /Questions réponses Dr Xavier Leleu Waldenström et hérédité : La MW ne se transmet pas génétiquement. On ne connait pas à l heure

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée limitée conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté du

Plus en détail

MYELOMES. Sécrétion d une immunoglobuline monoclonale responsable de diverses manifestations : rénales, neurologiques, amylose

MYELOMES. Sécrétion d une immunoglobuline monoclonale responsable de diverses manifestations : rénales, neurologiques, amylose MYELOMES I - DEFINITION Prolifération plasmocytaire maligne (moelle osseuse) marquée par une ostéolyse, un déficit de l immunité humorale, parfois une insuffisance médullaire. Sécrétion d une immunoglobuline

Plus en détail

Déclaration de conflits d intérêt

Déclaration de conflits d intérêt Déclaration de conflits d intérêt Introduction Cas Clinique 1 Mr X 62 ans ethylotabagique HTA Hypercholestérolémie Découverte d une tuberculose pulmonaire en 2009 Traitement de 6 mois avec observance difficile

Plus en détail

Suivi des cancers hématologiques. Ghislain Cournoyer Hémato oncologue CSSS St Jérôme 23 septembre 2013

Suivi des cancers hématologiques. Ghislain Cournoyer Hémato oncologue CSSS St Jérôme 23 septembre 2013 Suivi des cancers hématologiques Ghislain Cournoyer Hémato oncologue CSSS St Jérôme 23 septembre 2013 Plan Classification des cancers hématologiques Investigation initiale Suivi Avant le traitement Observation

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 27 janvier 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 27 janvier 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 27 janvier 2010 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 (CIP 560 600-3) MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 (CIP 560 602-6) ROCHE rituximab

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VELCADE 1 mg poudre pour solution injectable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon contient 1 mg de bortézomib

Plus en détail

Exploration du Profil protéique sérique. A. Galmiche, mars 2011

Exploration du Profil protéique sérique. A. Galmiche, mars 2011 Exploration du Profil protéique sérique A. Galmiche, mars 2011 Pourquoi explorer le profil protéique du sérum? L électrophorèse des protéines sériques est un examen simple, réalisé en routine qui permet

Plus en détail

Avis de la Commission. 15 septembre 2004

Avis de la Commission. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 15 septembre 2004 HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue pré-remplie (Boîte de 2 seringues) Laboratoires ABBOTT FRANCE Liste

Plus en détail

Vitalipid Novum Adult contient par ml dl-α-tocoférol (vitamine E) 0,91 mg (1 UI) ergocalciférol (vitamine D) 0,50 µg (20 UI)

Vitalipid Novum Adult contient par ml dl-α-tocoférol (vitamine E) 0,91 mg (1 UI) ergocalciférol (vitamine D) 0,50 µg (20 UI) 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Vitalipid Novum Adult, solution à diluer pour perfusion Vitalipid Novum Infant, solution à diluer pour perfusion 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Vitalipid Novum

Plus en détail

DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR

DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR Groupe de cancers du tissu lymphoïde Le plus grand groupe des hémopathies 5% des cancers de l adulte On distingue les LNH et MDH Grand bénéfice des

Plus en détail

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI LES MOYENS THERAPEUTIQUES Les interférons La ribavirine Les nouveaux produits INTERFERONS 1957: activité antivirale Interférence

Plus en détail

19/05/12. Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!! Dosage pondéral des Ig!! Electrophorèse des protides (1) " " Explorent :

19/05/12. Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!! Dosage pondéral des Ig!! Electrophorèse des protides (1)   Explorent : Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé Pr Eric DECONINCK INSERM UMR1098 Université de Franche-Comté / SFR FED 4234 Service d hématologie CHU BESANÇON IMMUNOFIXATION NORMALE ELP

Plus en détail

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire «L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire L ALLERGIE à L IODE N EXISTE PAS Confusion de trois phénomènes: Allergie aux fruits de mer (protéine de crustacés) Allergie

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Interventions lors d une réaction transfusionnelle. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures diagnostiques ou thérapeutiques

Plus en détail

Item 166 Myélome multiple

Item 166 Myélome multiple 21 Item 166 Myélome multiple I. DÉFINITION II. CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE III. DIAGNOSTIC IV. SIGNES OSTÉOARTICULAIRES RÉVÉLATEURS V. COMPLICATIONS DU MYÉLOME MULTIPLE VI. ÉVOLUTION, PRONOSTIC ET SURVEILLANCE

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 2 juin 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 2 juin 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 juin 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 14 juin 2005 (JO du 28 avril 2006) ARTOTEC 50 mg/0,2 mg, comprimé B/30 -

Plus en détail