Myélome Multiple Version / décembre 2004

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Myélome Multiple Version / décembre 2004"

Transcription

1 Myélome Multiple

2 I-Traitement du myélome de risque faible ou intermédiaire des sujets de moins de 65 ans : protocole IFM I.1-Critères d inclusion - Myélome de novo - Stade III, II, I avec 1 lésion osseuse symptomatique (radiologique) - Sans facteur de mauvais pronostic : anomalie du chromosome 13 ou β2 >3 mg/l I.2-Schéma thérapeutique I.2.1-VAD : 4 cures VAD : J1-J1=28 jours Vincristine : 0,4 mg en PC/24 h J1 à J4 Doxorubicine : 9 mg/m² en PC/24 h J1 à J4 Dexaméthasone : 40 mg IV J1 à J4, J9 à J12, J17 à J20 La 3 ème et 4 ème cure sont réalisées avec une corticothérapie uniquement de J1 à J4 I.2.2-Collecte des CSP : libre pour chaque centre Après VAD 3 A J21 I.2.3-Autogreffe de CSP1 Melphalan : 140 mg/m² IV J1 CSP : réinjection 24 heures après GCSF : J+7 jusqu à PN>1000 I.2.4-Autogreffe de CSP2 Melphalan : 200 mg/m² IV J1 CSP : réinjection 24 heures après GCSF : J+7 jusqu à PN>1000 I.3-Randomisation pour l entretien I.3.1-Bras A Aucun traitement jusqu à la rechute I.3.2-Bras B Aredia : 90 mg/mois débuté 3 à 6 semaines après la greffe de CSP2 et poursuivi jusqu à la rechute. I.3.3-Bras C Aredia : 90 mg/mois débuté 3 à 8 semaines après la greffe de CSP2 et poursuivi jusqu à la rechute. Thalidomide : 400 mg/j réduit à 200 mg/j en cas de mauvaise tolérance.

3 II-Myélome de novo avec taux de β2microglobuline >3 au diagnostic et anomalie cytogénétique du chromosome 13 : protocole IFM II.1-Critères d inclusion - Age <65 ans - Myélome stade III, II, ou I à haut potentiel évolutif : - 1 lésion osseuse douloureuse ou non en radio conventionnelle ou IRM - 2 ou 3 des critères suivants présents incluant le premier : Hb <12 g/dl chez l homme et 11 g/dl chez la femme ; plasmocytose médullaire > 25% ; IgG > 30 g/l ; IgA > 25 g/l ; PBJ > 1 g/24 h. - plasmocytose >25% et/ou IgG > 30 g/l ; IgA > 25 g/l ; PBJ > 1g/24h, associé(s) à un amaigrissement 5% du poids du corps dans l année et/ou une infection documentée à cocci+ ou bacille GRAM- dans l année. - β2microglobuline > 3 mg/l - Anomalie clonale cytogénétique du chromosome 13. II.2-Critères d exclusion ATCD de myélodysplasie Amylose primitive. II.3-Schéma thérapeutique III.3.1-VAD : 3 cures VAD : J1-J1 = 28 jours Vincristine : 0,4 mg en PC/24 h J1 à J4 Doxorubicine : 9 mg/m² en PC/24 h J1 à J4 Dexaméthasone : 40 mg IV J1 à J4, J9 à J12, J17 à J20 La 3 ème est réalisée avec une corticothérapie uniquement de J1 à J4 II.3.2-Collecte de CSP Cyclophosphamide : 3 g/m² GCSF : 10 µg/kg à J+1 et jusqu à la fin des cytaphérèses. II.3.3-Autogreffe CSP 1 Melphalan : 200 mg/m² IV Réinjection CSP : H+24 heures II.4-Randomisation pour la 2 ème intensification III.4.1-Bras A Dexaméthasone : 40 mg/j IV ou PO de J-5 à J-2 Melphalan : 220 mg/m² J-1 Réinjection CSP : J0 +/- GCSF

4 II.4.2-Bras B Dexaméthasone : 40 mg/j IV ou PO de J-5 à J-2 Ac anti IL6 : 100 mg IV à J-1, puis 50 mg IV de J-3 à J-2 Melphalan : 220 mg/m² J-1 Réinjection CSP : J0 +/-GCSF

5 III-Traitement du myélome multiple des sujets de 65 à 75 ans : protocole IFM III.1-Critères d inclusion - Age compris entre 65 et 75 ans, ou < 65 ans non éligibles pour un protocole d intensification thérapeutique avec conditionnement myélo-ablatif. - Myélome stade III, II, ou I à haut potentiel évolutif : - 1 lésion osseuse douloureuse ou non en radio conventionnelle ou IRM - 2 ou 3 des critères suivants présents incluant le premier : Hb < 12 g/dl chez l homme et 11 g/dl chez la femme ; plasmocytose médullaire > 25% ; IgG > 30 g/l ; IgA > 25 g/l ; PBJ > 1 g/24 h. - plasmocytose > 25% et/ou IgG > 30 g/l ; IgA > 25 g/l ; PBJ > 1 g/24 h, associé(s) à un amaigrissement 5% du poids du corps dans l année et/ou une infection documentée à cocci+ ou bacille GRAM- dans l année. III.2-Schéma thérapeutique IV.2.1-Randomisation initiale IV Bras A Melphalan : 0,25 mg/kg/j PO J1 à J4 Prednisone : 2 mg/kg/j PO J1 à J4 Clodronate : 2 cp/j en continu. J1-J1 : 6 semaines En l absence de progression : 12 cures III Bras B Melphalan : 0,25 mg/kg/j PO J1 à J4 Prednisone : 2 mg/kg/j PO J1 à J4 Clodronate : 2 cp/j en continu. Thalidomide : 200 mg/j pendant 1 mois puis 400 mg/j en continu jusqu au J4 de la dernière cure de MP. J1-J1 : 6 semaines En l absence de progression : 12 cures III Bras C VAD : 2 cures Vincristine : 0,4 mg/j en PC sur 24 h J1 à J4 Doxorubicine : 9 mg/m² en PC sur 24 h J1 à J4 Dexaméthasone : 40 mg/j IV J1 à J4 Collecte CSP Cyclophosphamide : 3 g/m² GCSF : 10 µg/kg de J+1 à la fin de la collecte des CSP. Intensification 1 Melphalan : 100 mg/m² à débuter 4 à 6 semaines après la chimio de mobilisation GCSF : 150 µg/m² à J+5 jusqu à PN 1000, 3 jours consécutifs. Intensification 2 Melphalan : 100 mg/m² à débuter 4 à 6 semaines après la chimio de mobilisation GCSF : 150 µg/m² à J+5 jusqu à PN jours consécutifs.

6 IV-Traitement du myélome multiple : algorithmes thérapeutiques 2005 IV.1-Critères d éligibilité Ces recommandations concernent les MYELOMES de stade II, III (ou I avec 1 lésion osseuse symptomatique). Les facteurs de risque retenus (RF) sont la béta-2µglobuline et les résultats de la cytogénétique (L inclusion dans des protocoles thérapeutiques doit être la règle chaque fois que cela est possible). PATIENTS <= 70 ANS IFM<65 ans Consensus IPC IFM et RF VAD ou VAD-DCEP ou Vel-Dex ou Vel-Dex-DCEP et Mel200 (+/-Mel200)* +/-Revimid * Si pas de TBRP ou RC après la première intensification IV.2-Schéma d administration du DCEP 0 RF: VAD-Mel200 (+/-Mel200)* 1 OU 2 RF ET Donneur: allo - Plaquettes > /mm 3 et PNN > 750/mm 3 - Hyperhydratation - Dexaméthasone 40 mg / jour pendant 4 jours ; - Cyclophosphamide 400 mg/m²/j en IV CONTINU pendant 4 jours ; - Etoposide 40 mg/m²/j en IV CONTINU pendant 4 jours ; - Cisplatine 15 mg/m²/j en IV CONTINU pendant 4 jours ; - Facteurs de croissance - Adaptation de la posologie du Cisplatine à la fonction rénale : Créatininémie < 135 µmol/l =========> 15 mg/m²/j µmol/l 10 mg/m²/j µmol/l 7,5 mg/m²/j > 270 µmol/l 0

7 PATIENTS > 70 ANS IFM Consensus IPC ans IFM VAD/Cy-VP/Mel100/Mel100 ou MP ou MP-Thal 400 >75 ans IFM MP-Thal100 ou MP-placebo Si pas de CI oncogériatrique (Chalson/IADL) VAD-Mel140 Si CI oncogériatrique (Charlson/IADL) MP ** support CSP 5x10e6 CD34+/kg pour chaque intensification (prescription de prélèvement de 10x10e6 CD34+/kg)

8 V-Traitement du myélome multiple : protocole d allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (ITT04-02) V.1-Critères d inclusion - Patients âgés de plus de 18 ans et de moins de 65 ans - Existence d'un donneur HLA identique intrafamilial - Karnofsky > 70 % - Diagnostic: Myélome multiple réfractaire ou en rechute ou myélome multiple de stade II ou III (ou stade I avec une lésion osseuse) ayant une beta-2-µglobuline élevée et/ou une délétion du chromosome 13 - Consentement éclairé signé V.2-Critères d exclusion - Contre indication habituelle à la greffe allogénique - Fratrie possédant une contre-indication a priori au don de cellules souches hématopoïétiques (atteinte organique: rénale, hépatique, cardiaque ) qui la mette en danger lors de la réalisation du prélèvement. - Patient atteint d une affection concomitante grave et non contrôlée - Antécédents ou maladie psychiatrique évolutive - Antécédents d un autre cancer évolutif ou survenu dans les 5 années précédentes autre qu'un cancer baso-cellulaire cutané ou un épithélioma in situ du col utérin - Participation à un essai dans le mois précédent V.3-Schéma d allogreffe Mobilisation du donneur : 5 à 6 jours de traitement par G-CSF sous cutané (10 µg/kg par jour) Prélèvement du greffon: Un minimum de 4 x 10 6 cellules CD34 + /kg sera prélevé. En cas d échec de prélèvement de CSP (c est à dire moins de 2 x 10 6 cellules CD34 + /kg) un prélèvement de moelle osseuse est autorisé. Le maximum de cytaphérèses autorisé sera de 3 et le maximum de jours de G-CSF de 7. Conditionnement: Fludarabine Busulfan -SAL (FBS) J-5: Fludarabine (30 mg/m²) J-4: Fludarabine (30 mg/m²) + Busulfan (4mg/kg) J-3:Fludarabine (30 mg/m²) + Busulfan (4mg/kg) J-2 : Fludarabine (30 mg/m²) + ATG Fresenius (10 mg/kg) J-1 : Fludarabine (30 mg/m²) + ATG Fresenius (10 mg/kg) J0 : Greffe Prophylaxie de la GVH: Ciclosporine A Greffe : Produits cellulaires issus des cytaphérèses injectés à partir du J0

9 VI-Traitement du myélome multiple en rechute : place du Bortezomib (Velcade*) VI.1-Critères d éligibilité - Age < 75 ans - Espérance de vie > 3 mois - Patient non dialysé - Plaquettes > 50000/mm3 (sauf si thrombopénie d origine myélomateuse prouvée par un envahissement médullaire) - Patient ayant reçu au moins 3 lignes de traitement incluant l Alkéran, Thalidomide et Dexaméthasone - Absence de contre-indications au Velcade* (insuffisance hépatique sévère) ; Cf. aussi la mise en garde sur les neuropathies et autres précautions d emploi. VI.2-Schéma d administration Cures N 1 et 2 tous les 21 jours : Velcade*: 1,3 mg/m² J1, J4, J8, J11 (adaptation posologique selon toxicité hématologique) associé à la Dexaméthasone 20 mg J1-J2 ; J4- J5 ; J8-J9 ; J11-J12. 2 cures de Velcade*-Dex Si absence de réponse mineure Au moins >30% ARRET Si réponse au moins > 30% Cure N 3 Velcade-Dex* Si réponse au moins > 30% Cure N 3 Velcade-Dex* Autre alternative Ex. DCEP CollectesousG-CSF seul +/-1 DCEP +/-collectesi Pas de collecte auparavant Impossibilté de collecte Cette discussion a occupé la majeure partie de la réunion et avait pour objectif de préciser 3 cures Intensification supplémentaires de AUTO ou ALLO Velcade*-Dex (6 cures au total)

Actualités sur le myélome multiple

Actualités sur le myélome multiple Actualités sur le myélome multiple Véronique Dorvaux, CHR Metz Thionville Sept 2005 IFM : «http://www.curie.net/ifm» Résultats des essais thérapeutiques IFM IFM 99-02 : sujets jeunes de bon pronostic IFM

Plus en détail

Le myélome multiple. Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard

Le myélome multiple. Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard Le myélome multiple Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard Historique 1 er cas rapporté à Londres en 1844 chez une femme, Sarah Newbury, âgée de 39 ans, présentant des fractures multiples et des

Plus en détail

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ)

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) 1 Définition Hémopathie maligne grave d étiologie inconnue caractérisée par la prolifération de plasmocytes

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple - juillet 2010 - Bilan au diagnostic A visée diagnostique Bilan clinique OMS. Douleurs osseuses, tuméfactions osseuses. Bilan biologique Hématologique

Plus en détail

CONDITIONNEMENT ATTÉNUÉ VS.

CONDITIONNEMENT ATTÉNUÉ VS. CONDITIONNEMENT ATTÉNUÉ VS. CONDITIONNEMENT STANDARD SUIVI D UNE ALLOGREFFE CHEZ DES PATIENTS AVEC MYÉLODYSPLASIE OU LAM SECONDAIRE ETUDE RICMAC : ESSAI RANDOMISÉ DE PHASE III DU CHRONIC MALIGNANCIES WORKING

Plus en détail

ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES

ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES R. Belhadj, R.Ahmed Nacer, F.Mehdid, M.Benakli, N.Rahmoune, M.Baazizi, F. Kaci, F.Harieche, F.Zerhouni,

Plus en détail

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie:

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: MYÉLOME MULTIPLE Myélome Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: 1% des cancers, 10% des hémopathies Plus fréquent chez les hommes,

Plus en détail

RESUME. Methodologie et Biostatistiques Sylvie Chevret, MD, and Vincent Lévy MD, DBIM, Hôpital St Louis, Paris

RESUME. Methodologie et Biostatistiques Sylvie Chevret, MD, and Vincent Lévy MD, DBIM, Hôpital St Louis, Paris Essai de phase II évaluant l efficacité et de la tolérance du Lenalidomide combine à l azacitidine chez les patients présentant un syndrome myélodysplasique de risque intermédiaire 2 ou élevé ou une leucémie

Plus en détail

Actualités sur le myélome multiple novembre 2003. Véronique Dorvaux Service d Hématologie CHR Metz-Thionville

Actualités sur le myélome multiple novembre 2003. Véronique Dorvaux Service d Hématologie CHR Metz-Thionville Actualités sur le myélome multiple novembre 2003 Véronique Dorvaux Service d Hématologie CHR Metz-Thionville Facteurs Pronostiques Staging : Durie et Salmon ; ASH 2002 β2 microglobuline Cytogénétique :

Plus en détail

Propositions pour nouveau référentiel pour la prise en charge du myélome multiple en Tunisie

Propositions pour nouveau référentiel pour la prise en charge du myélome multiple en Tunisie Propositions pour nouveau référentiel pour la prise en charge du myélome multiple en Tunisie I- Bilan au Diagnostic : 1- Bilan biologique standard : NFS- plaquettes + VS GS + Phénotype Bilan d hémostase

Plus en détail

Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner?

Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner? Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner? Malika Benkerrou Site de référence pédiatrique national sur la drépanocytose Hôpital Robert Debré, Paris 3èmes Journées de la Drépanocytose en Martinique

Plus en détail

LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015

LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015 LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé Capacité de gérontologie 20142015 Mr. C. 87 ans, hospitalisé pour : chute pneumopathie Mr. C. 87 ans, hospitalisé pour : chute pneumopathie Quels examens demandez

Plus en détail

Tableau 1 : examens biologiques dans les SMD

Tableau 1 : examens biologiques dans les SMD Tableau 1 : examens biologiques dans les SMD Analyses biologiques Diagnostic/Pronostic Indispensable / obligatoire Recommandé utile au diagnotic et/ou à la stratification thérapeutique individuelle En

Plus en détail

L Hématologie Adulte Part 1

L Hématologie Adulte Part 1 L Hématologie Adulte Part 1 Dr S.Assaad Centre Léon Bérard - Lyon Le 27/09/2016 Quelles Pathologies? Lymphomes Myélome Leucémie aigue Syndrome myélodysplasique L Hématologie au CLB Deux services 2BN :

Plus en détail

MYÉLOME MULTIPLE PRÉSENTATION DU TRAITEMENT. Multiple Myeloma Research Foundation 383 Main Avenue, 5th Floor Norwalk, CT 06851 États-Unis

MYÉLOME MULTIPLE PRÉSENTATION DU TRAITEMENT. Multiple Myeloma Research Foundation 383 Main Avenue, 5th Floor Norwalk, CT 06851 États-Unis MYÉLOME MULTIPLE PRÉSENTATION DU TRAITEMENT Multiple Myeloma Research Foundation 383 Main Avenue, 5th Floor Norwalk, CT 06851 États-Unis www.themmrf.org email : info@themmrf.org MM.TO.11.2010 Des idées

Plus en détail

en oncologie thoracique

en oncologie thoracique Les facteurs de croissance en oncologie thoracique Stéphanie LOZANO 17 10 2008 Toxicité hématologique de la chimiothérapie Toxicité limitante Concerne de nombreux cytotoxiques Touche toutes les lignées

Plus en détail

Hématologie et Soins Palliatifs. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud

Hématologie et Soins Palliatifs. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud Hématologie et Soins Palliatifs Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud Problématiques En Onco-Hématologie Les médecins sont face à des situations souvent très complexes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 juin 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 juin 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 juin 2009 VELCADE 3,5 mg, poudre pour solution injectable, boîte de 1 flacon (CIP 564 957-3) VELCADE 1 mg, poudre pour solution injectable, boîte de 1 flacon (CIP

Plus en détail

Hématologie : Traitement du MYELOME MULTIPLE

Hématologie : Traitement du MYELOME MULTIPLE Référentiel Régional de prise en charge Hématologie : Traitement du MYELOME MULTIPLE (Actualisation 30 Septembre 2008) Groupe de Travail «Hématomip» Michel Attal Martial Boisseau Yves Botreau Pierre Brousset

Plus en détail

MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS

MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS Le myélome multiple ou maladie de Kahler est une hémopathie h maligne caractéris risée e par le développement d un d clone de plasmocytes tumoraux envahissant la moelle hématopoïétique

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Rituximab A tout seigneur, tout honneur Que de chemin depuis 10 ans Ac anti-cd 20 développé initialement en monothérapie

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES

CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES CANCER DU POUMON à PETITES CELLULES Epidémiologie 15% des cancers bronchiques 4000 cas par an en France 30000 décès par an aux USA Presque exclusivement du au tabac 1 Epidemiologie du CPC SEER database

Plus en détail

Traitements de Première Ligne du Sujet Agé

Traitements de Première Ligne du Sujet Agé Congrès SFH 2013 Sessions Jeunes - Myélome Multiple - Traitements de Première Ligne du Sujet Agé Alexandre Morel Interne Hématologie Paris Introduction Melphalan + Prednisone : gold standard pendant 40

Plus en détail

Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude MECCORT -

Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude MECCORT - Version n 4 du 07/03/2011 Efficacité de la corticothérapie systémique dans les formes graves de la maladie d emboles de cholestérol (MEC) - Etude - Protocole n 10 137 01 PROTOCOLE DE RECHERCHE BIOMEDICALE

Plus en détail

Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple

Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple Aline Voidey Soirée de la Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 27 novembre 2014 L hématopoièse Une seule et unique

Plus en détail

MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE. CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon

MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE. CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon FORMES CLINIQUES PARTICULIERES EVOLUTION TRAITEMENT MYELOME Maladie liée

Plus en détail

Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis.

Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis. Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis. Tarek Ben Othman Congrès de la STPI, 24 avril 2009 Plan Introduction

Plus en détail

Myélome multiple. Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013

Myélome multiple. Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013 Myélome multiple Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013 Epidémiologie Epidémiologie 2 ième hémopathie maligne après les lymphomes, Incidence en France: 3000 cas/an

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

Un homme, un pic, 3 possibilités...

Un homme, un pic, 3 possibilités... Un homme, un pic, 3 possibilités... Symposium, 17.10.2015 Dr Bauwens Déborah, Hématologue 1. Définition Plasmocytes malins dans la moelle osseuse (> 10%). Les cellules myélomateuses sécrètent une proteine

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2005 1 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 767-8 3 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 768-4 12 flacon(s) en verre de 0,5 ml : 557 769-0 6 flacon(s) en verre

Plus en détail

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Dosage pondéral des Ig! é à â à é é é é é é â é Electrophorèse des protides (1) " Explorent : 1) Inflammation 2) Immunoglobulines 3) Foie

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 GEMZAR 200 mg, lyophilisat pour usage parentéral (IV) Flacon de 10 ml GEMZAR 1000 mg, lyophilisat pour usage parentéral

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Rationnel Lymphocyte B Rationnel Costimulation Lymphocyte B Lymphocyte T Cytokines Th2 Anticorps anti CD 20 Le Rituximab

Plus en détail

DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral

DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral Myélome Multiple DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral Lésions osseuses Sécrétion Ig monoclonale Cytopénies Hypercalcémie Syndromes au diagnostic Douleurs osseuses

Plus en détail

Les facteurs de croissance lignée blanche Polynucléaires neutrophiles Grastims

Les facteurs de croissance lignée blanche Polynucléaires neutrophiles Grastims Les facteurs de croissance lignée blanche Polynucléaires neutrophiles Grastims 12 2014 HEMATOPOIESE Progéniteurs puis précurseurs Stimulation par facteur : activation spécifique de leur récepteur Moelle

Plus en détail

Avis de la Commission. 05 mai 2004. GRANOCYTE 34 (33,6 Millions UI/1 ml), poudre et solvant en seringue préremplie

Avis de la Commission. 05 mai 2004. GRANOCYTE 34 (33,6 Millions UI/1 ml), poudre et solvant en seringue préremplie COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 05 mai 2004 GRANOCYTE 13 (13,4 Millions U.I./1 ml), poudre et solvant en seringue préremplie pour solution injectable Boîte de 1

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 7 mai 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 7 mai 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 7 mai 2003 NEULASTA 6 mg, solution injectable Boîte de 1 seringue de verre préremplie Laboratoires AMGEN S.A.S Liste I Prescription

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2004 COSMEGEN 0,5 mg, poudre pour solution injectable Boîte de 1 flacon Laboratoires MERCK SCHARP & DOHME-CHIBRET dactinomycine

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE BIG-1

SYNOPSIS PROTOCOLE BIG-1 SYNOPSIS PROTOCOLE BIG-1 A) IDENTIFICATION DE L ESSAI CLINIQUE NUMERO DE CODE PROMOTEUR DU PROTOCOLE : VERSION ET DATE : V01 xx/xx/2013 TITRE DE L ESSAI : Essai de phase 3 visant à améliorer la survie

Plus en détail

Avis 10 juillet 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 3 avril 2013 a fait l objet d une audition le 10 juillet 2013

Avis 10 juillet 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 3 avril 2013 a fait l objet d une audition le 10 juillet 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 juillet 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 3 avril 2013 a fait l objet d une audition le 10 juillet 2013 PIXUVRI 29 mg, poudre pour

Plus en détail

PGTM. Analyse descriptive (Bortézomib)

PGTM. Analyse descriptive (Bortézomib) PGTM Analyse descriptive (Bortézomib) Protocole Juin 2013 Rédaction : Nathalie Marcotte, pharmacienne Révision : Ghislain Bérard, pharmacien Nathalie Letarte, pharmacienne Chantal Guévremont, pharmacienne

Plus en détail

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille Guide de Mobilisation de cellules souches pour mon Autogreffe Carnet d informations et de suivi Carnets pour d informations le patient et sa et famille de suivi pour le patient et sa famille AVEC LE SOUTIEN

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 octobre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 octobre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 octobre 2006 HERCEPTIN 150 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion B/1 flacon de 15 ml (CIP: 562 103-7) Laboratoire ROCHE trastuzumab Liste I Médicament soumis

Plus en détail

Revue de la Maladie et des Options Therapeutiques

Revue de la Maladie et des Options Therapeutiques Revue de la Maladie et des Options Therapeutiques International Myeloma Foundation 12650 Riverside Drive, Suite 206 North Hollywood, CA 91607-3421 Hotline (USA and Canada): (800) 452 CURE (2873) Tel: (818)

Plus en détail

Référentiel de bon usage - cancers du sein

Référentiel de bon usage - cancers du sein Commission OMéDIT de Basse-Normandie "cancérologie" Référentiel de bon usage - cancers du sein juil.-12 Protocoles de chimiothérapie en adjuvant Intitulé du protocole schéma thérapeutique Stade Schéma

Plus en détail

A quoi pensez vous? Quand suspecter une maladie M. X. 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort.

A quoi pensez vous? Quand suspecter une maladie M. X. 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort. Quand suspecter une maladie onco hématologique? Colloque de médecine de premier recours 2.12.2015 Séance plénière M. X 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort.

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer PO 3.2.2 version n 1 page1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique Procédure de recueil de consentements du donneur Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer Date d application : 1/12/2007

Plus en détail

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament RoACTEMRA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Grand-Duché

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE MYELOME MULTIPLE

INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE MYELOME MULTIPLE INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE MYELOME MULTIPLE Le myélome multiple est une forme de cancer qui atteint les plasmocytes. Ceux-ci résident essentiellement dans la moelle osseuse, ce sont les cellules

Plus en détail

VELCADE 3,5 mg poudre pour solution injectable. VELCADE 1 mg poudre pour solution injectable. Bortézomib FORME ET PRESENTATION

VELCADE 3,5 mg poudre pour solution injectable. VELCADE 1 mg poudre pour solution injectable. Bortézomib FORME ET PRESENTATION FORME ET PRESENTATION VELCADE 3,5 mg poudre pour solution injectable. VELCADE 1 mg poudre pour solution injectable. Bortézomib Poudre pour solution injectable. Poudre ou poudre agglomérée, blanc à blanc

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 juillet 2012 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 (CIP 560 600-3) MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 (CIP 560 602-6) ROCHE rituximab

Plus en détail

VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C

VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C M. Brahimi, N. Yafour, S. Osmani, F. Attaf, A. Arabi, B. Enta-Soltan, M.A. Bekadja. Service d Hématologie et de Thérapie

Plus en détail

Progrés & Molécules innovantes En hématologie

Progrés & Molécules innovantes En hématologie Réseau d Hématologie du Limousin Chateauroux, 8 octobre 2009 Progrés & Molécules innovantes En hématologie Pr Dominique Bordessoule Chateauroux octobre 2009 1 Cas cliniques 1 et 2 diagnostic d une hyperleucocytose

Plus en détail

GMSI et Myélome PHYSIOLOGIE. DIU Onco-gériatrie. Les anticorps

GMSI et Myélome PHYSIOLOGIE. DIU Onco-gériatrie. Les anticorps GMSI et Myélome DIU Onco-gériatrie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière DIU hématologie et cancérologie du sujet âgé mai 2010 PHYSIOLOGIE Les anticorps 1 Le plasmocyte Les anticorps 2 Structure variable

Plus en détail

STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE?

STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE? STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE? Benouaich-Amiel A. Institut Claudius Regaud Toulouse EPIDEMIOLOGIE Fréquent 8 à 10 % des cancers 100 170 000 nvx

Plus en détail

Le don de moelle osseuse :

Le don de moelle osseuse : DON DE MOELLE OSSEUSE Le don de moelle osseuse : se décider aujourd hui, s engager pour longtemps LA MOELLE OSSEUSE ET SA GREFFE La moelle osseuse C est le tissu mou dans le centre du corps des os qui

Plus en détail

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux envahissant la moelle osseuse sécrétant de façon anormale une Ig monoclonale complète ou incomplète Myélome. Définition

Plus en détail

ALLOGREFFE DE CSH Choix des conditionnements Choix des greffons

ALLOGREFFE DE CSH Choix des conditionnements Choix des greffons ALLOGREFFE DE CSH Choix des conditionnements Choix des greffons Pr Jacques-Olivier BAY Service de Thérapie Cellulaire et Hématologie Clinique Adultes 1 Quels sont les choix possibles? Non myéloablatif

Plus en détail

Waldenström France. Prise en charge de la maladie de Waldenström

Waldenström France. Prise en charge de la maladie de Waldenström Waldenström France Réunion Patients-Médecins, Paris, 24 septembre 2011 ----------- Conférence de Madame le Professeur Véronique Leblond Prise en charge de la maladie de Waldenström ------------ L'exposé

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Avis 19 novembre 2014

Avis 19 novembre 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 novembre 2014 REVLIMID 2,5 mg, gélule B/7 (CIP : 34009 275 945 6 4) B/21 (CIP : 34009 275 639 2 8) REVLIMID 5 mg, gélule B/7 (CIP : 34009 275 946 2 5) B/21 (CIP :

Plus en détail

THÉRAPIE GÉNIQUE DANS LES DÉFICITS

THÉRAPIE GÉNIQUE DANS LES DÉFICITS THÉRAPIE GÉNIQUE DANS LES DÉFICITS IMMUNITAIRES PRIMITIFS: SECURITE ET EFFICACITE DES NOUVEAUX VECTEURS D après les communications orales de Alain FISCHER Alessandro AIUTI Claire BOOTH EBMT 2014 30 mars-2

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique

Leucémie lymphoïde chronique Leucémie lymphoïde chronique Syndrôme lymphoprolifératif (SLP) caractérisé par une prolifération monoclonale chronique de lymphocytes B, matures morphologiquement mais immatures d un point de vue immunologique.

Plus en détail

Comprendre VELCADE (bortézomib) pour injection

Comprendre VELCADE (bortézomib) pour injection Comprendre VELCADE (bortézomib) pour injection International Myeloma Foundation 12650 Riverside Drive, Suite 206 North Hollywood, CA 91607 USA Téléphone : 1 800 452-CURE (2873) États-Unis et Canada 1 818

Plus en détail

Myélome Multiple. Comprendre. (bortezomib) pour injection. Améliorer les Vies Trouver le Remède. Cancer de la Moelle Osseuse

Myélome Multiple. Comprendre. (bortezomib) pour injection. Améliorer les Vies Trouver le Remède. Cancer de la Moelle Osseuse Comprendre velcade (bortezomib) pour injection Une publication de l International Myeloma Foundation Dédié à l amélioration de la qualité de vie des patients atteints de myélome tout en travaillant à la

Plus en détail

Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux

Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux LE PATIENT Nom Prénom Date de naissance / / Sexe Poids lors de la cure Taille LA TRANSPLANTATION Date de Tx / / Néphropathie initiale GNC

Plus en détail

Le don de cellules souches. M.Lambermont Pascale Van Muylder

Le don de cellules souches. M.Lambermont Pascale Van Muylder Le don de cellules souches M.Lambermont Pascale Van Muylder 1 Pourquoi avons-nous recours à la greffe de CSH? Certaines maladies causent la destruction ou un fonctionnement anormal de la moelle osseuse.

Plus en détail

Incidents-Accidents. Incidents-Accidents

Incidents-Accidents. Incidents-Accidents Prélèvements Prélèvements de de CSH CSH Allogéniques Allogéniques Dr Praticien Hospitalier, Chef de de pôle coordination Registre France Greffe de de Moelle Agence de de la Biomédecine Rappel cadre Réglementaire(1)

Plus en détail

Leucémie myéloïde chronique BCR-ABL1 positive (LMC)

Leucémie myéloïde chronique BCR-ABL1 positive (LMC) 3.2 Prédominance de cellules polynucléaires (à noyau segmenté) Leucémie myéloïde chronique BCR-ABL1 positive (LMC) La LMC est caractérisée par la présence du chromosome Philadelphie t(9;22) (q34;q11.2)

Plus en détail

Transfusion en hémato-oncologie

Transfusion en hémato-oncologie Transfusion en hémato-oncologie Pour qui? Pour quoi? Comment? Dr.Dominique Jaulmes (hématologie St Antoine Paris) Support transfusionnel et cancer Le support transfusionnel fait partie intégrante du traitement

Plus en détail

14. TRANSPLANTATION DE CELLULES SOUCHES maj 2010 HEMATOPOIETIQUE

14. TRANSPLANTATION DE CELLULES SOUCHES maj 2010 HEMATOPOIETIQUE 14. TRANSPLANTATION DE CELLULES SOUCHES maj 2010 HEMATOPOIETIQUE 14.1. INTRODUCTION. 3 14.2. INDICATIONS.. 3 14.3. SOURCES DE CSH 4 14.3.1. La moelle osseuse. 4 14.3.2. Le sang périphérique 4 14.3.3. Le

Plus en détail

Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites

Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Centre de Référence Maladies Systémiques et Autoimmunes Hôpital Cochin Université Paris Descartes Classification

Plus en détail

Innovations thérapeutiques en transplantation

Innovations thérapeutiques en transplantation Innovations thérapeutiques en transplantation 3èmes Assises de transplantation pulmonaire de la région Est Le 16 octobre 2010 Dr Armelle Schuller CHU Strasbourg Etat des lieux en transplantation : 2010

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT TAXOTERE 20 mg/0,5 ml, solution à diluer et solvant pour perfusion 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication

Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication Campagne 1er trimestre 2014 : votre kit de communication Le Lundi 20 janvier, la campagne de mobilisation de ce début d année de l Etablissement Français du Sang a été lancée : «Je donne mon sang, tu donnes

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par Marion Alcantara, Centre Henri Becquerel, Rouen

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par Marion Alcantara, Centre Henri Becquerel, Rouen ETUDES DE PHASE III EVALUANT L EFFICACITÉ ET LA TOLÉRANCE D IDELALISIB (GS-1101) EN ASSOCIATION À OFATUMUMAB OU À BENDAMUSTINE + RITUXIMAB CHEZ DES PATIENTS PRÉSENTANT UNE LLC EN RECHUTE/RÉFRACTAIRE D

Plus en détail

Myélome multiple. (maladie de Kahler)

Myélome multiple. (maladie de Kahler) Myélome multiple! (maladie de Kahler) Clone plasmocytaire malin Myélome multiple Plan - Définition - Physiopathologie - Diagnostic - Manifestations cliniques et biologiques - Pronostic et traitement Myélome

Plus en détail

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013 Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

VELCADE 1 mg, poudre pour solution injectable VELCADE 3,5 mg, poudre pour solution injectable

VELCADE 1 mg, poudre pour solution injectable VELCADE 3,5 mg, poudre pour solution injectable RECOMMANDATION TEMPORAIRE D UTILISATION (RTU) PROTOCOLE DE SUIVI DES PATIENTS traités par VELCADE 1 mg, poudre pour solution injectable VELCADE 3,5 mg, poudre pour solution injectable dans le Traitement

Plus en détail

Les conditionnements pré-allogreffe de cellules hématopoïétiques. 3 ème journées de l AFITCH-OR 2012

Les conditionnements pré-allogreffe de cellules hématopoïétiques. 3 ème journées de l AFITCH-OR 2012 Les conditionnements pré-allogreffe de cellules hématopoïétiques 3 ème journées de l AFITCH-OR 2012 Comment soigner/greffer sans toxicité? Un paramètre pour évaluer la toxicité : la TRM TRM = Transplanted

Plus en détail

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

Date d application : 09/09/2008 Approbateur(s) Dr V Gandemer, Responsable d Unité. N de version du document : 1 Gestionnaire : N.

Date d application : 09/09/2008 Approbateur(s) Dr V Gandemer, Responsable d Unité. N de version du document : 1 Gestionnaire : N. Unité d onco-hématologie pédiatrique IT 3.3.2.9 version n 1 page 1/7 Unité d onco-hématologie pédiatrique Prendre en charge des infections virales autres que le CMV chez le patient greffé Codification

Plus en détail

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV - Nivolumab OPDIVO - Pembrolizumab KEYTRUDA - Trastuzumab-emtansine TDM-1 KADCYLA - Obinutuzumab GA101 GAZYVARO - Marie-Noëlle Paludetto - Interne

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

ANNEXE III. Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice

ANNEXE III. Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice ANNEXE III Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice 20 RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT Ce médicament fait l objet

Plus en détail

MabThera. rituximab. Qu est-ce que MabThera? Dans quel cas MabThera est-il utilisé? Résumé EPAR à l'intention du public

MabThera. rituximab. Qu est-ce que MabThera? Dans quel cas MabThera est-il utilisé? Résumé EPAR à l'intention du public EMA/614203/2010 EMEA/H/C/000165 Résumé EPAR à l'intention du public rituximab Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière l

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMÈTRE. Recommandations et référentiels de l INCA Novembre 2010

CANCER DE L ENDOMÈTRE. Recommandations et référentiels de l INCA Novembre 2010 CANCER DE L ENDOMÈTRE Recommandations et référentiels de l INCA Novembre 2010 RAPPELS 5 rang des cancers chez la femme 6560 nouveaux cas par an patientes post-ménopausées (âge moyen : 68 ans) survie relative

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 juillet 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 juillet 2012 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 (CIP 560 600-3) MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 (CIP 560 602-6) ROCHE rituximab

Plus en détail

EFFICACITÉ ET TOLÉRANCE DE LA BIOTHÉRAPIE CHEZ 53 MALADES ATTEINTS DE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

EFFICACITÉ ET TOLÉRANCE DE LA BIOTHÉRAPIE CHEZ 53 MALADES ATTEINTS DE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE 2Oéme Congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Alger 16-18 2014 EFFICACITÉ ET TOLÉRANCE DE LA BIOTHÉRAPIE CHEZ 53 MALADES ATTEINTS DE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE Auteurs : S.BOUGHANDJIOUA, S. ALI

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 4 janvier 24 BUSILVEX 6 mg/ml, solution à diluer pour perfusion Boîte de 8 ampoules Pierre Fabre Médicament busulfan Liste I Réservé

Plus en détail

REFERENTIEL MALADIE DE WALDENSTROM. J.P. Vilque S. Chantepie 01/06/2013

REFERENTIEL MALADIE DE WALDENSTROM. J.P. Vilque S. Chantepie 01/06/2013 REFERENTIEL MALADIE DE WALDENSTROM J.P. Vilque S. Chantepie 01/06/2013 Définitions Rare syndrome lymphoprolifératif caractérisé par une infiltration médullaire de lymphoplasmocytes et une gammapathie monoclonale

Plus en détail

Hémopathies lymphoïdes

Hémopathies lymphoïdes 07/10/2009 Module Onco-Hématologie Hémopathies lymphoïdes Hématologie: Hématologie clinique: * Hospitalisation: hémopathie maligne ++ Hémopathie myéloïde: Leucémie Aigue (LA), Myélodysplasie (MDS), Syndrome

Plus en détail

Fiche de prescription ----------------------- Thérapeutiques antiémétiques chez l'adulte associées à la chimiothérapie anticancéreuse

Fiche de prescription ----------------------- Thérapeutiques antiémétiques chez l'adulte associées à la chimiothérapie anticancéreuse OBSERVATOIRE DES MEDICAMENTS, DES DISSITIFS MÉDICAUX ET DES INNOVATIONS COMMISSION ANTICANCÉREUX THÉRAPEUTIQUES - REGION CENTRE - OMÉDIT - Fiche de prescription ----------------------- Thérapeutiques antiémétiques

Plus en détail

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 En cas d'échec à un anti TNF Rituximab ou Abatacept? Abatacept ou Rituximab?

Plus en détail