Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic"

Transcription

1 Gaillard Olivier Projet Calcul Semestre 5 Morisse Quentin Projet Calcul Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic

2 Table des matières I. Rappels sur le système étudié... 3 A. Présentation du système... 3 B. Objectif de l étude... 3 II. Étude calculatoire Étude préliminaire du mécanisme... 4 a) Schéma cinématique du système... 4 b) Graphe des liaisons Étude des efforts subis par le solide S5 dans le cas où l'essuie-glace passager est bloqué... 4 a) Données... 4 b) Calcul des efforts en B... 4 c) Calcul des efforts en C... 5 d) Calcul des efforts en E... 5 e) Calcul des efforts en F... 6 a) Calcul du déplacement du solide S b) Étude du flambement de la pièce... 7 c) Étude en fatigue de la pièce... 7 d) Vérification des résultats sous RDM le mans... 8 ii. Vérification de l allongement maximal... 8 iii. Vérification de l absence de flambement... 9 III. Simulation par éléments finis A. Application de la force sur l axe neutre B. Application de la force en dessous de l axe neutre C. Recherche du flambement D. Optimisation de la structure Annexe 1: Annexe

3 I. Rappels sur le système étudié A. Présentation du système Le modèle de l'essuie-glace de la voiture est souvent utilisé en mécanique pour illustrer le principe «bielle-manivelle», c'est à dire la transformation d'un mouvement de rotation en translation. Nous nous inspirerons du modèle du Renault Scénic II. Il s'agit d'un véhicule monospace avec une vitre avant d'une surface 1,4m². Un système spécifique a été développé de manière à balayer un maximum en un seul passage. B. Objectif de l étude L'objectif principal est l'étude spécifique d'une pièce d'un système mécanique. Ce travail sera fait avec trois niveaux de précision. Dans un premier temps on comprend globalement le fonctionnement du système. Les liaisons, les forces et les interactions entre les différentes parties devront être définies. Ensuite on concentre notre attention sur une pièce en particulier. Après avoir compris l'existant, on pourra déterminer les faiblesses de la structure de la pièce et proposer des améliorations. Le système étudié Dans le cadre de notre projet, nous allons nous concentrer sur la manivelle secondaire qui permet le renvoi du couple moteur au second balai d'essuie-glace. Nous allons nous attarder sur la liaison entre l'axe de manivelle et cette dernière. 3

4 II. Étude calculatoire Dans cette première partie, nous allons décrire brièvement le mécanisme afin de mettre en place différentes hypothèses nécessaire à la résolution du problème ainsi qu à l étude préliminaire des efforts appliqués au mécanisme. 1. Étude préliminaire du mécanisme a) Schéma cinématique du système b) Graphe des liaisons Voir annexe 1 Voir annexe 2 2. Étude des efforts subis par le solide S5 dans le cas où l'essuie-glace passager est bloqué Le but de cette étude est de définir l effort maximal du moteur transmis sur la bielle secondaire. Pour définir cette effort maximal, on va faire l étude du cas le plus défavorable c'est à dire lorsqu'un des balais est bloqué. Le mécanisme étant bloqué de façon à ce que la solide S2 fasse un angle droit avec le bâti en A. a) Données Le couple maximale transmis par le moteur en sortie du réducteur est de 10N.m La résistance au glissement des essuie-glaces sur la vitre est approximé à 10N L effort de contact appliqué par le pare-brise sur les essuie-glaces coté conducteur est de 12N On considère parfaite la liaison en D b) Calcul des efforts en B Isolons le solide S2, solide soumis à deux efforts donc de direction AB, de même norme mais de sens opposé. Le couple en A étant connu (sortie du motoréducteur), en appliquant le théorème du moment en ce point en en déduit la norme de Fb. (1) 4

5 Connaissant l'effort en B, on peut maintenant en déduire l'effort en C. c) Calcul des efforts en C À présent, nous allons isoler le solide S3. Le solide étant soumis à 2 forces, elles sont de même module, même direction mais de sens opposé. En utilisant le résultat obtenu dans la question précédente, on en déduit la norme de D après (1), on a (2) d) Calcul des efforts en E Isolons le solide S4, solide soumis à 4forces concurrentes en 1points donc on peut en déduire graphiquement leur direction Afin de calculer les efforts en E, on applique le théorème du moment en D. => (3) 5

6 On en déduit ce qui suit: (4) D où (5) Ne pouvant pas calculer directement la norme de, on va isoler S5 afin de la trouver. e) Calcul des efforts en F Isolons le solide S5, solide soumis à deux efforts donc de direction FE, de même norme mais de sens opposé. =0 On en déduit la relation entre et : (6) En réinjectant cette relation dans l expression(4), on en déduit que : = N En utilisant la relation obtenu dans (5), on en déduit que : N On peut donc en déduire la norme de la force Et donc, = N 6

7 a) Calcul du déplacement du solide S5 Afin de vérifier les résultats théorique et ceux obtenu avec abaqus, nous allons calculer algébriquement l allongement maximal du solide S5. Or comme, on en déduit : b) Étude du flambement de la pièce Dans cette partie, nous allons calculer l effort normal théorique au-dessus duquel, le flambement apparait. Notre pièce étant en liaison rotule des deux côtés, on prendra l k =1xL On constate que l on a quasiment un coefficient de sécurité de 3 pour le flambement. On ne devrait donc pas avoir de flambement de la pièce. c) Étude en fatigue de la pièce Calcul de la contrainte Courbe de wohler pour certains matériaux connus 7

8 En faisant le parallèle entre la contrainte calculée et la courbe de wohler, on constate que l on travaille dans la zone d endurance illimitée, ou zone de sécurité. Car, étant sous de faibles amplitudes de contrainte, la rupture ne se produit pas, même après un nombre élevé de cycles (N > 10 7 cycles). d) Vérification des résultats sous RDM le mans Afin de vérifier l exactitude de certains résultats, nous avons reproduit le modèle de la pièce sous RDM6 avec les paramètres calculé. i. Vérification de la contrainte σ Résultat obtenu pour la contrainte σ On constate que l on retrouve la même valeur que celle calculée théoriquement. ii. Vérification de l allongement maximal Résultat obtenu pour le déplacement suivant x 8

9 Comme précédemment, ce résultat permet de valider notre théorie. iii. Vérification de l absence de flambement Résultat obtenu pour le déplacement suivant y Ce dernier résultat, nous conforte un peu plus quant à l exactitude de nos calculs en montrant qu il n y a pas de flambement. 9

10 III. Simulation par éléments finis Le logiciel utilisé pour la partie simulation est ABAQUS. Tout comme la partie calculatoire on se place dans le cas le plus défavorable pour la bielle secondaire, c est-à-dire lorsque l essuie-glace côté passager est bloqué. Etant donné qu on cherche à déterminer l existence du flambement on étudiera uniquement le cas de la compression. Voici le modèle SolidWorks de la pièce récupéré sur internet. On constate des défauts que l on ne peut pas corriger. Pour l étude suivante, nous avons considéré la géométrie comme un U avec une épaisseur de 2mm et une longueur totale de 452,3mm. Il s agit du modèle qui se rapproche le plus de la réalité. Chaque extrémité du U est assimilée à un point de référence. L un est en liaison rotule fixe, il s agit du côté bloqué, et l autre en linéaire annulaire, il s agit de l extrémité ou s applique la force. A. Application de la force sur l axe neutre L ensemble des calculs précédant ont pour hypothèse que la force est appliquée sur l axe neutre, c està-dire que la structure est uniquement sollicitée en traction/compression. Nous n avons pas réussi à retrouver la position exacte de cet axe, mais par tâtonnement on a supposé qu il passait pas ces deux points [6 ; 4,695 ; 0] et [6 ; 4,695 ; 452,3]. 1 Position de la fibre neutre 10

11 2 Flèche après application de la force sur la fibre neutre. Le fait qu on ait une flèche d environ un millième de millimètre justifie le fait que la structure ne flambe pas. 3 Contrainte de Mises après application de la force sur la fibre neutre. La contrainte est répartie de manière homogène tout au long de la bielle et atteint une valeur moyenne de 40 MPA. C est légèrement supérieur à ce que nous avions trouvé par le calcul, mais on reste dans le même ordre de grandeur. 11

12 4 Contrainte de Mises à l'une des extrémités. On observe que certains éléments en extrémité de la pièce sont soumis à une contrainte plus forte de 46 MPA. On suppose qu il s agit de l interaction entre leurs points de référence qui n est pas optimale. 5 Déplacement des éléments après application de la force sur la fibre neutre. Le déplacement calculé il y a quelques pages peut être vérifié sur cette image. On voit bien que le déplacement maximal se situe à droite, là où l effort est appliqué. Encore une fois les valeurs se recoupent, puisqu on lit un déplacement de. Plus on se rapproche de l extrémité bloquée, plus le déplacement est petit. 12

13 B. Application de la force en dessous de l axe neutre Nous voulions connaitre le comportement de la bielle secondaire si la force suit la même direction mais à 1,2 mm en dessous de l axe neutre. Ça tout aussi bien venir d un problème de conception pour les liaisons rotules. 6 Flèche après application de la force en dessous de la fibre neutre (amplification de l allure par 10). Le déplacement vertical est cette fois ci de de la contrainte? soit plus de 1215 fois l ancienne valeur. Qu en est-il 7 contraintes de Mises après application de la force en dessous de la fibre neutre (amplification de l allure par 10). La contrainte elle aussi a augmenté passant à 50MPA sur la partie inférieure du U et jusqu à 141MPA sur celles supérieures puisqu elles se replient sur elles-mêmes. Ça reste tolérable, puisque le matériau reste dans sa plage d élasticité, même en prenant en compte le critère de fatigue. 13

14 C. Recherche du flambement A partir de quand la compression devient inéluctablement un flambage. ABAQUS propose de créer une étape de perturbation linéaire appelée «Buckle». Elle permet, en ajoutant un chargement de quelques centaine de Newton de trouver les réponses au flambage. Nous nous arrêterons au mode 1. 8 Perturbation linéaire de 100N après un chargement de 1557N sur l'axe neutre. Pour avoir un flambement produisant de flèche il faut une force de : D. Optimisation de la structure Reprenons pour hypothèse que la force est appliquée de manière idéale, peut-on faire des économies sur le matériau? Réduisons de 25% l épaisseur du U. 9 La flèche est de 1 mm. 14

15 10 La contrainte maximale est de 81 MPA. D un point de vue contrainte et déplacement vertical, il est tout à fait possible de réduire l épaisseur du U. Par contre il faut être sûr d appliquer correctement l effort. 15

16 Annexe 1: 16

17 Annexe 2 17

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2013 - Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Tableau des liaisons

Plus en détail

Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II

Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II S si Dispositif d essuie-glace de la Renault Scenic II TD 1. Présentation du dispositif Introduction Les essuie-glaces sont des raclettes en caoutchouc, montées sur des bras actionnés par un moteur électrique,

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC 1 Introduction DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC Balai passager Balai conducteur L objet de l étude est le mécanisme complet d essuieglace avant du Renault Scénic II. Ce véhicule étant un monospace,

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II

DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II CORRIGÉ OBJET D ETUDE 1 : L ARCHITECTURE FONCTIONNELLE DU PRODUIT QUESTION 01 : Intensité de la pluie ou intensité des précipitations ou quantité d eau

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

BALAI D ESSUIE-GLACE

BALAI D ESSUIE-GLACE BALAI D ESSUIE-GLACE I- PRESENTATION I-1-MISE EN SITUATION: Pour nettoyer correctement le pare-brise d un véhicule, le balai d essuie-glace doit rester en contact permanent avec la glace. A grande vitesse,

Plus en détail

Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012

Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012 Tutorial RDM Le Mans (Ossature) Octobre 2012 On traite ici un cas très simple d analyse de structure au travers du logiciel RDM Le Mans. Le modèle à analyser est composé d une structure encastrée dans

Plus en détail

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation

Découvrir le système objet de l étude. Utiliser un logiciel de simulation Lycée PE MARTIN TP N 6 durée : 2h CENTRE D INTERET : CI.5 : transmission de puissance, transformation de mouvement MECANISME D ESSUIE GLACE BOSCH TP de découverte. Application - mise en œuvre de savoirs/savoir-faire.

Plus en détail

Bac GM 2006 Métropole Essuie glace de SCENIC CORRIGE 1 ère Partie

Bac GM 2006 Métropole Essuie glace de SCENIC CORRIGE 1 ère Partie ac GM 2006 Métropole Essuie glace de SCENIC CORRIGE 1 ère Partie Question 2 : Liaison 6/24 : contact cylindre cylindre avec appui sur un épaulement, le maintien en position est assuré par sertissage. Question

Plus en détail

Projet Calcul Etude d un étau Annexes

Projet Calcul Etude d un étau Annexes Projet Calcul Etude d un étau Annexes TUTEUR D ÉTUDE Stephane BOCHARD ENSEIGNANT ENSIBS RAPPORT REALISE PAR Neji EL KHAIRI Alexis GERAY Année universitaire 2014-2015 Tables des annexes Annexes 1 : Étude

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace;

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace; 7 M1 EASTICITE I.- INTRODUCTION orsqu'un corps est soumis à des contraintes externes, celui-ci subit des déformations qui dépendent de l'intensité de ces contraintes. Si ces dernières sont faibles, on

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

MOBILITE ET HYPERSTATISME

MOBILITE ET HYPERSTATISME MOBILITE ET HPERSTATISME 1- Objectifs : Le cours sur les chaînes de solides nous a permis de déterminer le degré de mobilité et le degré d hyperstatisme pour un mécanisme donné : m = Nc - rc et h = Ns

Plus en détail

Étude statique du tire bouchon

Étude statique du tire bouchon Méthodologie MP1 Étude statique Tire-bouchon Étude statique du tire bouchon On s intéresse à l aspect statique du mécanisme représenté en projection orthogonale sur la figure 1. Le tire bouchon réel est

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

Exercice 1 : 3 points

Exercice 1 : 3 points BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES MATHEMATIQUES (15 points) Exercice 1 : 3 points PARTIE 1 : Détermination du diamètre de la roue La géométrie des trains roulants, désigne

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SERIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES Génie Mécanique Option A et B SESSION 2006 Epreuve : Etude des constructions Durée : 6 Heures Coefficient : 8 DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992)

Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992) Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992) Présentation du bogie moteur L'étude porte sur un élément de transmission de puissance d'un Train à Grande Vitesse.

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux 1) Notion de moment d une force : Les effets d une force sur un solide dépendent de la position de la force par rapport au corps. Pour traduire avec précision les effets d une force, il est nécessaire

Plus en détail

Etude du transfert de la charge au moteur.

Etude du transfert de la charge au moteur. tude de FP 1 : Adapter la hauteur de l'assise tude du transfert de la charge au moteur Dans cette partie, on se propose de vérifier les caractéristiques moteur à travers une étude en régime établi n effet

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE RÉSOLUTION Table des matières 1 Méthodes expérimentales 2 1.1 Position du problème..................................... 2 1.2 Dégénérescence de l ordre...................................

Plus en détail

LES LENTILLES MINCES

LES LENTILLES MINCES LES LENTILLES MINCES I. GÉNÉRALITÉS Une lentille est un milieu transparent, homogène et isotrope limité par deux dioptres sphériques ou un dioptre sphérique et un dioptre plan. n distingue deux types de

Plus en détail

ASCENCEUR INTRUMENTE

ASCENCEUR INTRUMENTE LYCEE EUGENE LIVET NANTES ASCENCEUR INTRUMENTE CI6 : Chaînes de solides indéformables L objet de ce TP est de modéliser et d analyser le comportement du mécanisme de verrouillage de la porte de l ascenseur

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET... 3

SOMMAIRE 1. OBJET... 3 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. CALCULS EN ENVIRONNEMENT AGRESSIF... 7 3.1 Généralités... 7 3.2 Vérification des dalles... 12 3.3 Vérification des poutres... 24 3.4 Calculs

Plus en détail

ETUDE D UN GROOM DE PORTE

ETUDE D UN GROOM DE PORTE 2013 ENSIBS LETINAUD / SALLES ETUDE D UN GROOM DE PORTE Projet calcul Mécatro 3 Sommaire Introduction... 3 1. Présentation du système... 4 2. Problématique et démarche... 5 3. Etude du système... 6 A.

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 7 ELEMENTS STRUCTURAUX Exemple 7.2 Voilement local Leçon support : Leçon 7.3 - Voilement local Fichier : EX 7-2.doc EXEMPLE 7.2 VOILEMENT LOCAL 1. PROBLEME Trois tôles en acier

Plus en détail

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section.

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section. POUTRE SIMPLE LINTEAU COUVERTURE 3.1 Introduction - considérations générales. On définit la flèche f comme la déformation maximale d un élément de structure soumis à une flexion simple (Mf). La flèche

Plus en détail

Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique

Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique Mise au point d un modèle simplifié pour l étude du comportement dynamique de l enceinte de confinement sous chargement sismique Thomas CATTEROU Stage de M1 de l ENS Cachan réalisé à l IRSN Encadrant Georges

Plus en détail

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite»

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» Règlement du concours Page 1/5 Article 1 : Introduction La compétition est ouverte exclusivement aux Écoles et Universités. L objectif est de concevoir et fabriquer

Plus en détail

Suite géométrique et résolution graphique d une inéquation

Suite géométrique et résolution graphique d une inéquation - - 1 - - - - 1 - -24/12/2010J - - 1 - - Suite géométrique et résolution graphique d une inéquation ENONCE : Une entreprise achète un véhicule neuf au prix de V 0 = 20 000. Elle considère que le véhicule

Plus en détail

Boy de volet Statique graphique et analytique TP 42

Boy de volet Statique graphique et analytique TP 42 Objectifs : Vérifier des caractéristiques mécaniques. Vérification des caractéristiques cinématiques. Dimensionner un moto-réducteur. Travail attendu : 1 ère partie : 2 ème partie : 3 ème partie : 4 ème

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl[...] Date : 31/10/2014 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO TD 20 - Loi Entrée-Sortie à l'aide d'un produit scalaire constant de deux vecteurs d orientation Page 1/6 Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO (Selon le concours CCP 2004 filière

Plus en détail

SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique

SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique Titre : SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dan[...] Date : 09/11/2011 Page : 1/9 SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique Résumé On teste les éléments paraxiaux

Plus en détail

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX A- énéralités : I. Introduction: L étude en RDM est une étape parfois nécessaire entre la conception et la réalisation d une pièce. Elle permet : - de justifier son

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2008 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures, coefficient 4 Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés les calculatrices

Plus en détail

EME 31 : Mécatronique : énergie et motricité TD n 3 : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS

EME 31 : Mécatronique : énergie et motricité TD n 3 : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS TD n 3 : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS 1 Objectif Letravail àeffectuer consisteàmodéliser le système defreinage ABSd unevoiture. Nousdébuterons par une modélisation

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO

D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO Lycée Chevalier d Eon - Tonnerre D.A.E. DIRECTION ASSISTEE ELECTRIQUE DE TWINGO MODULE 1 Station de mesure Calculateur Régime Capteur de couple Capteur de Vitesse Prise diagnostique MODULE 4 Diagnostic

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

Etude d'une transmission d autorail diesel

Etude d'une transmission d autorail diesel Etude d'une transmission d autorail diesel Le sujet comporte 6 pages de texte et 5 documents Présentation d un autorail et de la turbo-transmission VOITH Liste des figures et documents : Page de garde

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie-

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie- VI. MISE EN POSITION DES PIECES VI.1 Introduction On appelle usinage toute opération de mise en forme par enlèvement de matière à l aide d une machine-outil destinée à conférer à une pièce des dimensions

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

I- Transfert d énergie par travail mécanique Doc 1. Un homme pousse sa voiture en panne Doc 2. Un parachutiste saute en chute libre

I- Transfert d énergie par travail mécanique Doc 1. Un homme pousse sa voiture en panne Doc 2. Un parachutiste saute en chute libre Chapitre P 9 : Travail d une force constante et énergie Correction Dans le chapitre précédent, nous avons étudié l évolution temporelle de différents systèmes mécaniques en exploitant la seconde loi de

Plus en détail

Mécanisme d essuie glace Bosch

Mécanisme d essuie glace Bosch 1- Montrer que V ( 3/ 0) 0,5 m/ s 30 mm On mesure sur le document réponses : O mes = 30 mm L échelle est de 1/ 2 donc O reelle = 30 1.4 = 42mm 2π V ( 3/ 0) = O Ω (3/ 0) = 0.042 114 = 0.5 m/ s 60 V ( 3/

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Analyse fonctionnelle. 2-Etude cinématique Pied (1) = {1,3} Bras (2) = {2, }

Analyse fonctionnelle. 2-Etude cinématique Pied (1) = {1,3} Bras (2) = {2, } GMP 0 Janvier 202 EXMEN GMP 0 Session de Janvier 202- Durée 2 heures ucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Dessin d ensemble et nomenclature format 4 à l échelle :2 Documents

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Étude des robots parallèles

Étude des robots parallèles Étude des robots parallèles Ce devoir est une étude simplifiée des robots parallèles, il comporte trois études. Nous limiterons l étude aux robots D.. Présentation générale Les robots peuvent se classer

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

SIMULATEUR AUTO-ECOLE

SIMULATEUR AUTO-ECOLE SIMULATEUR AUTO-ECOLE Programme National de Formation : Etape n 1 0 CONTENU PEDAGOGIQUE CONNAITRE LE VEHICULE Savoir situer les organes mécaniques savoir situer les principaux organes de la voiture et

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Partiel PHY121 Mécanique du point

Partiel PHY121 Mécanique du point Université Joseph Fourier Grenoble Licence Partiel PHY2 Mécanique du point Vendredi 23 mars 202 Durée h30 Calculatrices et documents non-autorisés Pour chaque question, 4 réponses sont proposées dont ou

Plus en détail

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ÉCOLE D INGÉNIERIE DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-600 PROESSEUR

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système

axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système 1. Calcul du chargement en fatigue de la vis de fixation du robot Afin de calculer la charge sur chaque fixation, on calcule le moment des différentes forces appliquées au système ( + socle), en négligeant

Plus en détail

Ut tsktvtl tukukttïm. Int. Cl.3: B 60 S 1/34

Ut tsktvtl tukukttïm. Int. Cl.3: B 60 S 1/34 è European Patent Office Numéro de publication: 0 06S 913 Office européen des brevets f\\ \g) UCIVIMIMUC Ut tsktvtl tukukttïm Numéro de dépôt: 82400885.8 Int. Cl.3: B 60 S 1/34 Date de dépôt: 12.05.82

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

MPSI PCSI DS N 1 5 Octobre 2014 Système de mesure de cavité (D après concours CCP TSI 2010)

MPSI PCSI DS N 1 5 Octobre 2014 Système de mesure de cavité (D après concours CCP TSI 2010) MPSI PCSI DS N 1 5 Octobre 2014 Système de mesure de cavité (D après concours CCP TSI 2010) Nom : Prénom : Classe : Mise en situation Mise en situation et présentation de la mesure Le sous-sol français

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

SSNV247 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une interface XFEM courbe traversant une calotte sphérique

SSNV247 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une interface XFEM courbe traversant une calotte sphérique Titre : SSNV247 - Application d'une pression répartie sur [...] Date : 19/08/2015 Page : 1/10 SSNV247 - Application d'une pression répartie sur les lèvres d'une interface XFEM courbe traversant une calotte

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE POUR UNE VANNE DE FOND DE L AMENAGEMENT ROUJANEL Rédacteur : Sylvain THINAT Révision

Plus en détail

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Yves A. Delhaye 10 mai 2015 15 :21 Résumé Le lien entre les orbites des astres dans le système solaire et les coniques est établi. La définition des coniques

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

Etalonnage de robots par vision

Etalonnage de robots par vision Etalonnage de robots par vision Nicolas Andreff Novembre 2012 Institut Français de Mécanique Avancée UV Étalonnage et Identification des Systèmes TP Étalonnage Géométrique Nicolas Andreff Année 2004 2005

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11.

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Etude et Définition de Produits Industriels Épreuve : E1 - Unité U 11. Etude du comportement mécanique d'un système technique. Durée : 3 heures Coefficient: 3 Compétences et

Plus en détail

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE L'objectif de ce tutorial est de décrire les différentes étapes dans CASTOR Concept / FEM permettant d'effectuer l'analyse statique d'une

Plus en détail

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE

INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE DOSSIER : CHARIOT PORTE PALAN INITIATION AUX SIMULATIONS DES CONTRAINTES ET DEFORMATIONS D UNE STRUCTURE ATELIER CATIA V5: GENERATIVE STRUCTURAL ANALYSIS OBJECTIFS : L objectif de cette étude consiste

Plus en détail

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL 2871-66 SESSION DE 2005 CA/PLP Section: GÉNIE INDUSTRIEL Option: RÉPARATION ET REVÊTEMENT EN CARROSSERIE EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL Durée: 4 heures. - Coefficient 1 Calculatrice

Plus en détail

Le corps R des nombres réels

Le corps R des nombres réels Le corps R des nombres réels. Construction de R à l aide des suites de Cauchy de nombres rationnels On explique brièvement dans ce paragraphe comment construire le corps R des nombres réels à partir du

Plus en détail

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées.

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. 1 Ce sujet aborde le phénomène d instabilité dans des systèmes dynamiques

Plus en détail

Vis à billes de précision à filets rectifiés

Vis à billes de précision à filets rectifiés sommaire Calculs : - Capacités de charges / Durée de vie - Vitesse et charges moyennes 26 - Rendement / Puissance motrice - Vitesse critique / Flambage 27 - Précharge / Rigidité 28 Exemples de calcul 29

Plus en détail

CONSEILS POUR LE ROUTAGE D UNE CARTE

CONSEILS POUR LE ROUTAGE D UNE CARTE CONSEILS POUR LE ROUTAGE D UNE CARTE /I/ Du schéma au routage. Pour nous entrainer au routage d une carte nous allons effectuer le routage d un multivibrateur astable à amplificateur opérationnel. Le schéma

Plus en détail

Brevet Amérique du sud novembre 2011

Brevet Amérique du sud novembre 2011 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 POINTS) Exercice 1 Cet exercice est un exercice à choix multiples (QCM). Pour chaque question, une seule réponse est exacte. Une réponse correcte rapportera 1 point. L absence

Plus en détail

TP2 ACTIVITE ITEC. Centre d intérêt : AUBE D UN MIRAGE 2000 COMPORTEMENT D UNE PIECE. Documents : Sujet Projet Dossier technique - Document réponse.

TP2 ACTIVITE ITEC. Centre d intérêt : AUBE D UN MIRAGE 2000 COMPORTEMENT D UNE PIECE. Documents : Sujet Projet Dossier technique - Document réponse. ACTIVITE ITEC TP2 Durée : 2H Centre d intérêt : COMPORTEMENT D UNE PIECE AUBE D UN MIRAGE 2000 BA133 COMPETENCES TERMINALES ATTENDUES NIVEAU D ACQUISITION 1 2 3 * * Rendre compte de son travail par écrit.

Plus en détail

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD?

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Type d'activité Activité expérimentale ou évaluation expérimentale, type ECE Objectifs Pré-requis Conditions de mise en œuvre Liste du matériel, par

Plus en détail

Corrigé et barème. Ce dossier comporte 9 pages : Correction 8 pages Barème 1 page

Corrigé et barème. Ce dossier comporte 9 pages : Correction 8 pages Barème 1 page Corrigé et barème Ce dossier comporte 9 pages : Correction 8 pages Barème 1 page Portes Latérales Coulissantes de PEUGEOT 807 Éléments de correction Question 1A Diagramme FAST de la fonction FP1 FP1 Ouvrir

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Épreuve de construction électronique session 2011 Page 1 sur 9 1 PRESENTATION DU DISPOSITIF 1.1 INTRODUCTION Les essuie-glaces sont des raclettes en caoutchouc, montées sur des bras actionnés par un moteur

Plus en détail