Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur"

Transcription

1 Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

2 Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin Recommandations

3 Définition C est un acte infirmier qui consiste à recueillir du sang veineux en vue d analyses. Art. R du code de la Santé Publique L IDE est habilité à accomplir sur prescription médicale, qui sauf urgence doit être écrite, qualitative, quantitative, datée et signée les actes de soins IDE : ( ) =) Réalisation de prélèvements de sang veineux et capillaire

4 Objectifs Dépistage Confirmation d un diagnostic médical Surveillance de l évolution d une maladie Surveillance de l efficacité d un traitement Aide à la recherche Humanitaire

5 Lieux de ponction uniquement sur des veines superficielles, ( membres supérieurs ). veines de l avant bras sont utilisées en priorité. ne prendre les veines du pli du coude qu en deuxième intention

6 Système Cardio-vasculaire

7 Système veineux de l avant-bras

8 eines de l avant-bras : Schéma simplifié

9 Système veineux de la main

10 Veines de la main : Schéma simplifié

11 Veines du pli du coude

12 Où ne jamais ponctionner? zone inflammatoire hématome zone sale zone infectée sur une éruption cutanée dans un oedème local dans un bras hémiplégique dans un bras perfusé Dans une fistule artério-veineuse DANS TOUS LES CAS RESPECTER LE CAPITAL VEINEUX

13 Quand? La PS doit-elle être à jeun? Le prélèvement doit-il il être effectué à heures fixes? Y a-t-il a un protocole pour cet examen? Organisation des soins en fonction du malade Agir avec bon sens En cas de doute :

14 NE PAS HESITER A APPELER LE LABORATOIRE!!

15 Rôle Infirmier : avant le soin Quelle est la prescription médicale? Quel est le protocole de l examen? (ex :le malade doit-il il être à jeun? Y a-t-il a des condition particulières? (ex: administration de glucose dans l HPO). Faut-il prendre un RDV avec le laboratoire? (ex: ammoniémie) Quel est le matériel nécessaire?

16 Quel est le matériel nécessaire n? Méprotec Gants à usage unique Biseptine Cotons ou compresses non stériles Corps de pompe PVC Aiguilles ou aiguille à ailettes stériles Adaptateur cors PVC Garrot sparadrap Tubes de prélèvement Container d évacuation Plateau

17 Rassembler le matériel nécessaire :

18 Avant le soin (dans la salle de soins) : Les bons de laboratoire sont-ils adaptés et remplis? identité patient, date et heure, service, prescripteur, signature du préleveur parfois (ex : groupes sanguins)

19 Avant le soin (dans la salle de soins) : Les tubes sont-ils en nombre suffisant, adaptés? aiguilles adaptées (veines fragiles) gants à U.U en latex (attention aux allergies soignant et/ou PS) Quel est le matériel spécifique pour le transport des tubes?

20 Bon de laboratoire Hôpital de Roubaix

21 Bon de Laboratoire Verso Et tubes les plus Couramment utilisés

22 Bon de laboratoire : groupes et RAI

23 Bon de laboratoire : groupes et RAI

24 Bon de laboratoire : Bactério

25 Matériel Hémocultures

26 Juste avant le soin, auprès s de la PS : L identité de la personne soignée est- elle exacte? La PS est-elle elle informée? Rassurer susciter la collaboration de la personne. Repérer l état des veines =) en déduire le type de matériel à utiliser.

27 Juste avant le soin, auprès de la PS : Si veines peu apparentes : tapoter, masser dans le sens de la circulation de retour =) vasodilatation. Si le sang coule mal ou pas du tout manipuler délicatement l aiguille (il est possible que le biseau de l aiguille soit contre une paroi de la veine Si la veine saute pendant le prélèvement, enlever le garrot immédiatement et repiquer à un autre endroit.

28 Pendant le soin : Durant le soin avoir une relation adaptée à la P. S prendre en compte les réactions de la personne. lavage des mains soigneux. vérifier auprès de la PS si elle est à jeun si le prélèvement l impose Installation confortable de la PS et du soignant

29 montage d un dispositif avec épicrânienne:

30 montage d un d dispositif avec épicrânienne: 5

31 6 montage montage d un dispositif avec épicrânienne:

32 montage montage d un dispositif avec épicrânienne: Dispositif monté avant prélèvement 7

33

34 montage d un dispositif avec aiguille droite: 1 2

35 montage d un dispositif avec aiguille droite: Dispositif monté avant prélèvement

36 Pour mieux comprendre.

37

38 Agrandissement du biseau d une aiguille

39 gros plan sur les tubes:

40 Pendant le soin (suite): Attention à l organisation pendant le soin : CF la disposition du matériel. Méprotec pour protéger le lit ou autre. Poser le garrot (le placer à cm au dessus du point de ponction).

41 Pendant le soin (suite): Attention de ne pas trop serrer le garrot Faire serrer le point CERTAINS PRELEVEMENTS DOIVENT SE FAIRE SANS GARROT Repérer la veine Enfiler les gants aseptiser point de ponction et le doigt de l opérateur.

42 pratiquer la ponction veineuse tendre la peau biseau de l aiguille vers le haut, angle 30 % piquer enfoncer l aiguille de quelques mm. ne plus bouger

43

44 pratiquer la ponction veineuse remplir les tubes les retourner lentement enlever le garrot retrait de l aiguille coton sur le point de ponction comprimer pansement

45 RECOMMANDATIONS ne faut jamais remettre les aiguilles dans leur gaine, les plier... Éviter toutes manipulations superflue Jeter immédiatement les aiguilles -> > CONTAINER RISQUE D AES ++++

46 Et concrètement?

47 Après le soin Réinstallation de la PS et de son environnement. Ranger le matériel ( propre - sale) Nettoyage du garrot,du corps de pompe. En fonction de la situation, si la personne est à jeun lui proposer un petit

48 Après le soin Envoi rapide des prélèvements au laboratoire ( Etiquetage). Spécifier urgent si nécessaire. (plus appel du labo dans certains cas) se préoccuper du retour des résultats. Prendre connaissances et évaluer puis transmettre au médecin. transmettre l information (transmissions écrites et orales).

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

Étapes préexécutoires

Étapes préexécutoires Ponction veineuse Rassembler le matériel: Aiguille à prélèvements multiples ou microperfuseur à ailette (calibre 20 ou 21) Barillet Tubes de prélèvement Gants non stériles Garrot Tampons d alcool Ruban

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

Destinataires. Sommaire

Destinataires. Sommaire Destinataires Pour application : préleveurs Pour information : tout le personnel du laboratoire Mode de diffusion Papier Informatique Modalité de diffusion Messagerie Classeur dans les box de prélèvements

Plus en détail

L administration du facteur de coagulation à domicile

L administration du facteur de coagulation à domicile L administration du facteur de coagulation à domicile la voie périphérique Guide à l usage des patients et des parents d enfants hémophiles Sommaire Introduction : Qu est-ce que l abord veineux périphérique?

Plus en détail

Généralités sur les injections

Généralités sur les injections Généralités sur les injections UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1- Principes à

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC Les modifications apportées à la version précédente apparaissent en rouge. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit les différentes étapes pour réaliser les prélèvements pour hémoculture.

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Installation d un cathéter veineux court périphérique

Installation d un cathéter veineux court périphérique Installation d un cathéter veineux court périphérique Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Protocole N 20 - Glycémie sur sang capillaire 1/5 UNITE D HYGIENE ET DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Date : 2000 PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Avec la participation du groupe de

Plus en détail

GENERALITES SUR LES INJECTIONS

GENERALITES SUR LES INJECTIONS GENERALITES SUR LES INJECTIONS D.GATIPON IFSI CHARLES FOIX PROMOTION 2010-2013 UE 4.4 C.4 S2 PLAN 1/ OBJECTIFS 2/ PRE REQUIS 3/ CADRE LEGISLATIF 4/ DEFINITION D UNE INJECTION 5/ LES DIFFERENTES VOIES D

Plus en détail

Laboratoire d analyses médicales

Laboratoire d analyses médicales Le prélèvement de sang veineux Laboratoire d analyses médicales Guide de recommandations spécifique à l utilisation des produits VACUTAINER Becton Dickinson BECTON Troisième édition DICKINSON Vacutainer

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

Utilisation d'une chambre implantable

Utilisation d'une chambre implantable Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : 11 1. OBJET Eviter

Plus en détail

ENFANTS > 1 mois jusqu à 13 ans 1 SEULE HEMOCULTURE 1 FICHE D ENQUETE

ENFANTS > 1 mois jusqu à 13 ans 1 SEULE HEMOCULTURE 1 FICHE D ENQUETE PROCEDURE DE PRELEVEMENT DES HEMOCULTURES Réseau de surveillance des bactériémies en RDC Service de Microbiologie INRB Contacts : Dr.Lunguya 081 51 81 121 ou Biol. Bonebe 099 827 80 18 Préparation du matériel

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

Advanced PICC Placement

Advanced PICC Placement LES PICC S Advanced PICC Placement Debbie Elder RN CRNI Clinical Consultant Bard Access Systems EMILIE GRANJARD Sales Product Specialist BARD 06 20 29 43 61 Emilie.granjard@crbard.com www.bardfrance.com

Plus en détail

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs.

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs. Direction des Soins Faculté de Médecine SEMINAIRE INTERACTIF - GESTES TECHNIQUES 3 Principes de base de préparation d injections, Injections intra dermiques (ID) et sous cutanées (SC) chez l adulte et

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

Le savoir faire hospitalier au service du domicile

Le savoir faire hospitalier au service du domicile 5 Sets de soins HANDYSET Le savoir faire hospitalier au service du domicile Les plus HANDYSET : Protocole hospitalier : des sets pensés pour le domicile avec la rigueur de l hôpital Gants sans Latex, ni

Plus en détail

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest

PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line. PICC-line: matériel. PICC-line: matériel. Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Dr thomas Hebert Service de Radiologie CHU de Brest PICC-line Peripheric Inserted Central Catheter PICC-line Cathéter veineux inséré dans une veine périphérique profonde du bras, PICC-line dont

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

Tableau récapitulatif

Tableau récapitulatif Tableau récapitulatif Définition spécifique Injection intra dermique Injection sous cutanée Injection intra musculaire Injection intra veineuse Introduction d une solution concentrée Introduction d une

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE Unité de dialyse Pour vous, pour la vie Madame, monsieur, Votre fistule artérioveineuse relie une artère à une veine superficielle de votre bras.

Plus en détail

Compétence 4 UE 4.4. S2

Compétence 4 UE 4.4. S2 Compétence 4 UE 4.4. S2 HEMOCULTURE SITUATION: Vous êtes en stage en pneumologie, vous prenez en charge Mme H, 75ans entrée pour pneumopathie. Vous prenez sa température, elle a 39 5, la patiente vous

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient RÉFÉRENTIEL COMPÉTENCES AMBULANCIERS COMPÉTENCES SAVOIR-FAIRE 1. Assurer les gestes d urgences adaptés à l état du patient Protéger le patient face à son environnement, Installer en position de sécurité

Plus en détail

Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème)

Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème) Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation lidocaïne-prilocaïne (EMLA patch 5% et EMLA 5% crème) Référence : CLUD 05 Version : 02 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

UN ACCÈS VASCULAIRE POUR

UN ACCÈS VASCULAIRE POUR UN ACCÈS VASCULAIRE POUR L HÉMODIALYSE Qu est-ce que c est? Pour vous, pour la vie Madame, monsieur, Votre médecin vous a informé de la nécessité de recevoir des traitements d hémodialyse pour remplacer

Plus en détail

LES GANTS. Pour la protection de tous, personnel et patients

LES GANTS. Pour la protection de tous, personnel et patients LES GANTS Pour la protection de tous, personnel et patients Mettre des gants, pourquoi? L efficacité de la désinfection des mains par lavage ou par friction est limitée : Avant un geste nécessitant une

Plus en détail

Introduction

Introduction 1 Introduction Définition Un prélèvement sanguin par voie veineuse consiste à ponctionner une veine avec une aiguille appropriée afin de recueillir un échantillon de sang veineux dans un tube à prélèvement

Plus en détail

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%)

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%) Les établissements participant Inter-région ord 200 Résultats 200, inter-région ord 4 AES dans 9 établissements ord Pas de Calais 2 Régions Hte orm. Pic. 8 Ile de France 9 Statut de l'établissement Privé

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Sommaire I- Préambule II- Cas de Mme B III- Education du patient IV- Suivi à domicile V-Conclusion I.Préambule

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES EN LIEN AVEC L ADMINISTRATION DES CHIMIOTHERAPIES

PREVENTION DES RISQUES EN LIEN AVEC L ADMINISTRATION DES CHIMIOTHERAPIES PREVENTION DES RISQUES EN LIEN AVEC L ADMINISTRATION DES CHIMIOTHERAPIES Réalisé par l équipe soignante de Saint-Brieuc Mai 2013 PLAN Introduction Cadre législatif Avant l administration Au moment de l

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

Respect des précautions standard

Respect des précautions standard Respect des précautions standard 11 e journée régionale de prévention des infections associées aux soins Jeudi 11 avril 2013 Denis THILLARD Circulaire DGS/DH n 98-249 du 20 avril 1998 : «Des précautions

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE Isabelle CORSET, Infirmière et l équipe médicale du Centre de référence MAGEC (Maladie Génétique à Expression Cutanée) Hôpital NECKER Enfants

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

Pose d une PICC Line: technique et intérêts

Pose d une PICC Line: technique et intérêts Journée Scientifique CCLIN-Est/ARLIN Pose d une PICC Line: technique et intérêts Romaric LOFFROY Département de Radiologie Diagnostique et Thérapeutique CHU Bocage Central Dijon Introduction PICC : - Peripheral

Plus en détail

La collection des fiches est également disponible en version papier sur www.sparadrap.org > Catalogue > Par types de documents > Fiches pratiques

La collection des fiches est également disponible en version papier sur www.sparadrap.org > Catalogue > Par types de documents > Fiches pratiques Pour guider les enfants dans le monde de la santé Vous venez d apprendre que votre enfant doit avoir un examen ou un soin et vous manquez de temps pour commander la fiche SPARADRAP? Pour vous rendre service,

Plus en détail

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile.

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Frédérique SIESSE,infirmière libérale, Perpignan, Référente RVPCLR pôle Perpignan 1 La responsabilité de l infirmière

Plus en détail

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE PR SPI 01 Page 1 sur 9 Indice de révision 03 GESTION DES CHAMBRES A CATHETER IMPLANTABLE Date d application : 25 MARS 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les recommandations d utilisation

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE CONTEXTE (I) Les précautions standard ont pour but d éviter la transmission des infections nosocomiales à la fois aux patients et aux soignants. Elles

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE Noms= Date= GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE SOINS Niveau de maîtrise Connaissances en hygiène Savoir s habiller en tenue de bloc Savoir se laver les mains hygiéniquement

Plus en détail

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Pourquoi faut-il un KTC? Capital veineux périphérique pauvre Durée de perfusion longue : réanimation, antibiothérapie,

Plus en détail

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE

QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE QUIZ Deux documents de référence LA PERFUSION SOUS CUTANÉE OU HYPODERMOCLYSE ARLIN Aquitaine Journée des Correspondants en Hygiène 28 mai 2015 Recommandations pour la prévention des infections dans les

Plus en détail

PRELEVEMENT de SANG par PONCTION VEINEUSE

PRELEVEMENT de SANG par PONCTION VEINEUSE Cours pour les Ateliers de pratiques professionnels Jean-Michel Rossier 2013 PRELEVEMENT de SANG par PONCTION VEINEUSE Objectifs du cours Etre capable de réaliser une ponction veineuse avec prélèvement

Plus en détail

Le bon usage des gants

Le bon usage des gants Le bon usage des gants Historique Au XVI ème siècle, l obstétricien Plenck recommandait déjà l usage des gants au moment de la naissance d enfants de mère syphilitique. Cette recommandation apparaissait

Plus en détail

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Étapes pré-éxécutoires Mesurer la glycémie capillaire Étapes pré-éxécutoires Retirer l insuline du congélateur Comparer l étiquette avec

Plus en détail

PROTOCOLE ALLAITEMENT

PROTOCOLE ALLAITEMENT PROTOCOLE ALLAITEMENT Vous allaitez votre enfant, sachez que ce n est pas incompatible avec son accueil en crèche ; un lieu spécifique est aménagé pour l allaitement si vous le désirez. Si vous choisissez

Plus en détail

ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE

ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Contre-indications Introduction d une substance médicamenteuse

Plus en détail

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11 ENTENTE ENTRE L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU QUÉBEC (OIIQ) ET L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC (OIIAQ) SUR LA NATURE DES ACTES POUVANT ÊTRE POSÉS PAR LES INFIRMIÈRES

Plus en détail

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse.

Les injections - 1 - DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. Les injections - 1 - LES INJECTIONS GENERALITES DEFINITION Fait d'introduire une substance médicamenteuse dans l'organisme, au moyen d'une seringue munie d'une aiguille creuse. VOIES D'INTRODUCTION POUR

Plus en détail

Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais.

Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais. Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais Méthodologie Enquête déclarative faite en février 2010 auprès des IDE hygiéniste et/ou

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard Audit Précautions standard Présentation de l audit Contexte PROPIN (programme national de prévention des infections nosocomiales) 2009-2013 Objectif Renforcer la prévention du risque infectieux soignants/soignés

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS Tenue du dossier de soins infirmiers du malade à domicile Novembre 2004 I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail?

Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail? Parlons des AES Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail? Les professions exposées BTP Infirmières AES 6,84% 10,3% Bois Alimentation 6,1% 5,9% Transport 4,9% Métallurgie 4,9%

Plus en détail

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER DSCSI- SY/GL/MB 1 I INTRODUCTION I 1 HISTOIRE Loi de 1978,

Plus en détail

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE Laboratoire de Biologie médicale multisite Ref : SEL-PPI7I-333-v03 PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE A. Généralités : Le préleveur à domicile est le représentant du laboratoire auprès du patient. -

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date d application : 16/12/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine

Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine Rôle de l infirmier dans la Transfusion Sanguine XIème CONGRES NATIONAL 1ère JOURNEE DES INFIRMIERS EN HEMATOLOGIE 24-25 - 26 Avril 2014 Sheraton, Alger Dr N Ferroudj. Pr S Nekkal. Pr M Belhani CHU Béni

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE

PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE PREVENTION DE LA TRANSMISSION DES BMR A DOMICILE Liliane GUILLORET**, Mireille LAMBERT*, ** Coordinatrice de SSIAD, Infirmière re hygiéniste *PH responsable EOHH, Président du CLIN HOPITAL LOCAL MONTFORT

Plus en détail

INJECTION INTRA-MUSCULAIRE

INJECTION INTRA-MUSCULAIRE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE INJECTION INTRA-MUSCULAIRE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Contre-indications Introduction sous pression d'une substance médicamenteuse

Plus en détail

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) IRM CHEZ L'ENFANT

Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) IRM CHEZ L'ENFANT Fiches Réalisées Par La Société Française De Radiologie (SFR) Madame, Monsieur, IRM CHEZ L'ENFANT Un examen radiologique a été proposé pour votre enfant. Une information vous est fournie sur le déroulement

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date de diffusion : 03/09/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

www.laboplus.fr Réf: B1 SEL PREL PR.001-V20

www.laboplus.fr Réf: B1 SEL PREL PR.001-V20 www.laboplus.fr Réf: B1 SEL PREL PR.001-V20 Historique Nature de la modification 01 Création 02 Ajout de l Avant-propos 03 Révision globale Ajout guide d utilisation des tubes (Annexe) 04 Mise à jour du

Plus en détail

Objectifs du webinaire

Objectifs du webinaire Mars et ERGONOMIE AU LABORATOIRE (2) Aménagements Prélèvements et microtome Lisette Duval Christiane Gambin Conseillers ASSTSAS Objectifs du webinaire Web labo 1 Contraintes posturales et idées de solutions

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital

Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital Partie 2 : Voies Veineuses Centrales - Relation ville-hôpital Manon Gandolfo - IDE HAD Nice Cédric Lefranc Directeur Coordination de soins STUDIO SANTE 83 Circuit du patient La voie veineuse centrale est

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim. Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES

Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim. Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim N S PT.S.040.1 Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP)

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) «Dr Claude Benedetto» Votre médecin vous propose de vous mettre en place un accès veineux

Plus en détail

Diplôme professionnel aide-soignant Référentiel d activités

Diplôme professionnel aide-soignant Référentiel d activités Annexe IV à l arrêté du 25 janvier 2005 relatif aux modalités d organisation de la validation des acquis de l expérience pour l obtention du diplôme professionnel d aide-soignant Diplôme professionnel

Plus en détail

La prise de sang veineuse est la méthode de prélèvement de sang la plus courante utilisée à des fins diagnostiques

La prise de sang veineuse est la méthode de prélèvement de sang la plus courante utilisée à des fins diagnostiques I. Le prélèvement de sang veineux 1 Fondements théoriques de la prestation de soin! Base légale Le prélèvement de sang veineux est une intervention infirmière sur prescription médicale, exécutable en dehors

Plus en détail

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD Définition : On entend par hygiène bucco-dentaire, la toilette de la bouche et des dents/ou dentiers hors soins médicamenteux. Elle relève du rôle propre infirmier pouvant

Plus en détail