Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur"

Transcription

1 Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

2 Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin Recommandations

3 Définition C est un acte infirmier qui consiste à recueillir du sang veineux en vue d analyses. Art. R du code de la Santé Publique L IDE est habilité à accomplir sur prescription médicale, qui sauf urgence doit être écrite, qualitative, quantitative, datée et signée les actes de soins IDE : ( ) =) Réalisation de prélèvements de sang veineux et capillaire

4 Objectifs Dépistage Confirmation d un diagnostic médical Surveillance de l évolution d une maladie Surveillance de l efficacité d un traitement Aide à la recherche Humanitaire

5 Lieux de ponction uniquement sur des veines superficielles, ( membres supérieurs ). veines de l avant bras sont utilisées en priorité. ne prendre les veines du pli du coude qu en deuxième intention

6 Système Cardio-vasculaire

7 Système veineux de l avant-bras

8 eines de l avant-bras : Schéma simplifié

9 Système veineux de la main

10 Veines de la main : Schéma simplifié

11 Veines du pli du coude

12 Où ne jamais ponctionner? zone inflammatoire hématome zone sale zone infectée sur une éruption cutanée dans un oedème local dans un bras hémiplégique dans un bras perfusé Dans une fistule artério-veineuse DANS TOUS LES CAS RESPECTER LE CAPITAL VEINEUX

13 Quand? La PS doit-elle être à jeun? Le prélèvement doit-il il être effectué à heures fixes? Y a-t-il a un protocole pour cet examen? Organisation des soins en fonction du malade Agir avec bon sens En cas de doute :

14 NE PAS HESITER A APPELER LE LABORATOIRE!!

15 Rôle Infirmier : avant le soin Quelle est la prescription médicale? Quel est le protocole de l examen? (ex :le malade doit-il il être à jeun? Y a-t-il a des condition particulières? (ex: administration de glucose dans l HPO). Faut-il prendre un RDV avec le laboratoire? (ex: ammoniémie) Quel est le matériel nécessaire?

16 Quel est le matériel nécessaire n? Méprotec Gants à usage unique Biseptine Cotons ou compresses non stériles Corps de pompe PVC Aiguilles ou aiguille à ailettes stériles Adaptateur cors PVC Garrot sparadrap Tubes de prélèvement Container d évacuation Plateau

17 Rassembler le matériel nécessaire :

18 Avant le soin (dans la salle de soins) : Les bons de laboratoire sont-ils adaptés et remplis? identité patient, date et heure, service, prescripteur, signature du préleveur parfois (ex : groupes sanguins)

19 Avant le soin (dans la salle de soins) : Les tubes sont-ils en nombre suffisant, adaptés? aiguilles adaptées (veines fragiles) gants à U.U en latex (attention aux allergies soignant et/ou PS) Quel est le matériel spécifique pour le transport des tubes?

20 Bon de laboratoire Hôpital de Roubaix

21 Bon de Laboratoire Verso Et tubes les plus Couramment utilisés

22 Bon de laboratoire : groupes et RAI

23 Bon de laboratoire : groupes et RAI

24 Bon de laboratoire : Bactério

25 Matériel Hémocultures

26 Juste avant le soin, auprès s de la PS : L identité de la personne soignée est- elle exacte? La PS est-elle elle informée? Rassurer susciter la collaboration de la personne. Repérer l état des veines =) en déduire le type de matériel à utiliser.

27 Juste avant le soin, auprès de la PS : Si veines peu apparentes : tapoter, masser dans le sens de la circulation de retour =) vasodilatation. Si le sang coule mal ou pas du tout manipuler délicatement l aiguille (il est possible que le biseau de l aiguille soit contre une paroi de la veine Si la veine saute pendant le prélèvement, enlever le garrot immédiatement et repiquer à un autre endroit.

28 Pendant le soin : Durant le soin avoir une relation adaptée à la P. S prendre en compte les réactions de la personne. lavage des mains soigneux. vérifier auprès de la PS si elle est à jeun si le prélèvement l impose Installation confortable de la PS et du soignant

29 montage d un dispositif avec épicrânienne:

30 montage d un d dispositif avec épicrânienne: 5

31 6 montage montage d un dispositif avec épicrânienne:

32 montage montage d un dispositif avec épicrânienne: Dispositif monté avant prélèvement 7

33

34 montage d un dispositif avec aiguille droite: 1 2

35 montage d un dispositif avec aiguille droite: Dispositif monté avant prélèvement

36 Pour mieux comprendre.

37

38 Agrandissement du biseau d une aiguille

39 gros plan sur les tubes:

40 Pendant le soin (suite): Attention à l organisation pendant le soin : CF la disposition du matériel. Méprotec pour protéger le lit ou autre. Poser le garrot (le placer à cm au dessus du point de ponction).

41 Pendant le soin (suite): Attention de ne pas trop serrer le garrot Faire serrer le point CERTAINS PRELEVEMENTS DOIVENT SE FAIRE SANS GARROT Repérer la veine Enfiler les gants aseptiser point de ponction et le doigt de l opérateur.

42 pratiquer la ponction veineuse tendre la peau biseau de l aiguille vers le haut, angle 30 % piquer enfoncer l aiguille de quelques mm. ne plus bouger

43

44 pratiquer la ponction veineuse remplir les tubes les retourner lentement enlever le garrot retrait de l aiguille coton sur le point de ponction comprimer pansement

45 RECOMMANDATIONS ne faut jamais remettre les aiguilles dans leur gaine, les plier... Éviter toutes manipulations superflue Jeter immédiatement les aiguilles -> > CONTAINER RISQUE D AES ++++

46 Et concrètement?

47 Après le soin Réinstallation de la PS et de son environnement. Ranger le matériel ( propre - sale) Nettoyage du garrot,du corps de pompe. En fonction de la situation, si la personne est à jeun lui proposer un petit

48 Après le soin Envoi rapide des prélèvements au laboratoire ( Etiquetage). Spécifier urgent si nécessaire. (plus appel du labo dans certains cas) se préoccuper du retour des résultats. Prendre connaissances et évaluer puis transmettre au médecin. transmettre l information (transmissions écrites et orales).

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Protocole N 20 - Glycémie sur sang capillaire 1/5 UNITE D HYGIENE ET DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Date : 2000 PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Avec la participation du groupe de

Plus en détail

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE Unité de dialyse Pour vous, pour la vie Madame, monsieur, Votre fistule artérioveineuse relie une artère à une veine superficielle de votre bras.

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP)

Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) Information d un patient devant bénéficier de la mise en place d un catheter à Chambre Implantable Percutanée (CIP) «Dr Claude Benedetto» Votre médecin vous propose de vous mettre en place un accès veineux

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

Chambres à cathéter implantables

Chambres à cathéter implantables Chambres à cathéter implantables Pas de conflits d intérêt avec le sujet traité APHAL Formation PPH Jeudi 19 mars 2015 Sébastien GEORGET Pharmacie Centre Psychothérapique de Nancy Définition (1) Définition

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

Techniques de. prélèvement sanguin. Dr. Martin Dittmann. Guide et notices explicatives pour le. prélèvement sanguin. veineux. Your Power for Health

Techniques de. prélèvement sanguin. Dr. Martin Dittmann. Guide et notices explicatives pour le. prélèvement sanguin. veineux. Your Power for Health Your Power for Health Techniques de prélèvement sanguin Dr. Martin Dittmann Guide et notices explicatives pour le prélèvement sanguin veineux Introduction 2. Revers de la main Jusqu à ce jour, la ponction

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie

BIOPSIE PAR ASPIRATION Sous stéréotaxie Vous avez appris qu une anomalie a été détectée lors de votre mammographie. Afin d investiguer cette anomalie, le radiologue a pris la décision d effectuer une biopsie par aspiration sous stéréotaxie.

Plus en détail

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital :

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : PICC LINE Livret d information, de suivi et de surveillance Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : Infirmier(ère) du domicile : Un cathéter PICC Line a

Plus en détail

CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX. Le laboratoire de biologie médicale (nom du LBM)..

CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX. Le laboratoire de biologie médicale (nom du LBM).. 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 téléphone 01 53 89 32 00 CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX ENTRE : Le laboratoire de biologie

Plus en détail

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca Petit g de u s bon nes p AES ide ratiqu e s Accident d Exposition au Sang Stop au massacre! Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca www.urps-infirmiere-paca.fr https://www.facebook.com/urps.infirmiere.paca

Plus en détail

Notre système. Immunitaire

Notre système. Immunitaire Notre système Immunitaire Notre système Immunitaire Edito L association I.R.I.S. salue l initiative de Sara Lebien, qui en écrivant cet ouvrage et en proposant une illustration gaie et coloré a rendu l

Plus en détail

Mesure de la glycémie capillare avec glucomètre 1

Mesure de la glycémie capillare avec glucomètre 1 Mesure de la glycémie capillare avec glucomètre 1 1. Fondements théoriques de la prestation de soin Cadre légal Le prélèvement de sang par ponction capillaire est une intervention infirmière sur prescription

Plus en détail

Introduction W ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier)

Introduction W ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier) Introduction ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier) Nombres de postes : 24 Nombres de patients chroniques : 96 ZLe service d hémodialyse à l hôpital André

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR Dr A. PULCINI CHU NICE ANESTHESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR 1 - RAPPELS 2 - PRINCIPES GENERAUX 3 - BLOCS DU MEMBRE SUPERIEUR 4 - BLOCS

Plus en détail

Prise en charge infirmière D un polytraumatisé

Prise en charge infirmière D un polytraumatisé D un polytraumatisé v Pose d un collier cervical v Déshabillage avec découpage des vêtements si nécessaire v Pose de l 02 au masque v Prise des constantes (TA, pls, saturation, score de glasgow) v Evaluation

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Objectif Règles visant à prévenir les risques de transmission croisée

Plus en détail

REGLES DE BON USAGE DES ANTISEPTIQUES

REGLES DE BON USAGE DES ANTISEPTIQUES 1. OBJECTIFS Harmoniser les pratiques d utilisation des antiseptiques afin d éviter la survenue d infections liées aux soins. Prévenir les risques liés à la gestion des antiseptiques. 2. DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

Le certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins

Le certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins Le certificat de capacité pour effectuer des prélèvements sanguins Seules les personnes possédant les diplômes mentionnés dans l arrêté du 21 octobre 1992 fixant la liste des titres exigés des personnes

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de la santé et de la protection sociale

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de la santé et de la protection sociale J.O n 183 du 8 août 2004 page 37087 texte n 37086 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de la santé et de la protection sociale Décret n 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE Laboratoire de Biologie médicale multisite Ref : SEL-PPI7I-333-v03 PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE A. Généralités : Le préleveur à domicile est le représentant du laboratoire auprès du patient. -

Plus en détail

PRÉLÈVEMENT DE SANG PAR PONCTION CAPILLAIRE AUX FINS D ANALYSE

PRÉLÈVEMENT DE SANG PAR PONCTION CAPILLAIRE AUX FINS D ANALYSE PRÉLÈVEMENT DE SANG PAR PONCTION CAPILLAIRE AUX FINS D ANALYSE Troisième édition RÈGLES DE PRATIQUE PRÉLÈVEMENT DE SANG PAR PONCTION CAPILLAIRE AUX FINS D ANALYSE - RÈGLES DE PRATIQUE - Troisième édition

Plus en détail

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS SOINS SPECIFIQUES 7.03 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection : - prévenir les infections locales

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES Rémy SCHMIED Mai 2005 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 INTRODUCTION Offres plus ou moins récentes 3 produits disponibles : Patch contraceptif

Plus en détail

Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir

Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir Ce guide vous aidera à gérer votre chimiothérapie à la maison. Veuillez le lire avec votre Infirmière et votre famille. Ce

Plus en détail

Table des matières. 5 Préparations à la coronarographie. 6 Soins après la coronarographie. 8 Sortie après la coronarographie

Table des matières. 5 Préparations à la coronarographie. 6 Soins après la coronarographie. 8 Sortie après la coronarographie EXAMENS coronaires INTERVENTIONNELS Table des matières 3 Préface 4 Introduction 4 Généralités 5 Préparations à la coronarographie 6 La coronarographie 6 Soins après la coronarographie 7 Complications possibles

Plus en détail

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 I / L ACCUEIL Présentation n de la chambre Voisin Emplacement lit, placard, salle de bain + emplacement affaires Fonctionnement lit, lumière, sonnette, TV,tel, radio Présentation

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI

RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI RECOMMANDATIONS POUR LES MANIPULATION SUR CCI OBJECTIFS de la formation Rappels de formation Prévenir les complications infectieuses les risques d obstruction ou de rupture du cathéter les AES Faciliter

Plus en détail

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN Symptômes, traitements et chirurgie Pour vous, pour la vie Chirurgie d un jour Cette brochure contient des informations générales sur le syndrome du tunnel carpien, ses symptômes,

Plus en détail

L exploration électrophysiologique

L exploration électrophysiologique L exploration électrophysiologique CHR Namur - Edition 2011 Unité de cardiologie L EXPLORATION ELECTROPHYSIOLOGIQUE. Mettez votre cœur à l aise Sur une demande de votre médecin traitant ou de votre cardiologue,

Plus en détail

Section 5 : Guide pour les mesures biochimiques (Step 3) Présentation générale

Section 5 : Guide pour les mesures biochimiques (Step 3) Présentation générale Présentation générale Cette section donne des informations concernant les mesures biochimiques qui doivent être faites dans le cadre de Step 3 de l'instrument STEPS. A qui s'adresset-il? Ce guide est destiné

Plus en détail

PROTOCOLES DES SOINS INFIRMIERS, OBSTETRICAUX ET NEONATAUX

PROTOCOLES DES SOINS INFIRMIERS, OBSTETRICAUX ET NEONATAUX PROTOCOLES DES SOINS INFIRMIERS, OBSTETRICAUX ET NEONATAUX PROTOCOLES DES SOINS INFIRMIERS ET OBSTETRICAUX I - DEFINITION «Le protocole de soins infirmiers et obstétricaux est l ensemble des activités,

Plus en détail

INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION

INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION 23 INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION Pour vous, pour la vie INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION Le méthotrexate est un médicament de choix pour le traitement de l arthrite rhumatoïde.

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète Tests dynamiques réalisés au laboratoire Test de O Sullivan Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète gestationnel chez la femme enceinte (6 ème au 7 ème mois de grossesse) Préparation

Plus en détail

III) LA CHAINE INFECTANTE

III) LA CHAINE INFECTANTE III) LA CHAINE INFECTANTE 3.1. LA FLORE NORMALE DE L HOMMEL Cutanée Oropharyngée Intestinale : gastrique, colique, fécale Génitale 3.2. UNE INFECTION, C EST C QUOI? Définition du dictionnaire Petit Larousse

Plus en détail

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière.

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière. Ce document énonce une liste d éléments que l infirmière devrait connaître ou maîtriser avant le début de l orientation aux soins critiques. La liste n est pas exhaustive, il s agit d indicateurs pour

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

LES PRECAUTIONS «STANDARD»

LES PRECAUTIONS «STANDARD» LES PRECAUTIONS «STANDARD» ANTENNE NPC DU CCLIN PARIS NORD 28 MAI 2009- HYGIENE EN EHPAD Ghislaine LEMAIRE IDEH CH BAILLEUL HYGIENE EN EHPAD Respecter la vocation des établissements pour personnes âgées

Plus en détail

Surveillance de la glycémie à domicile

Surveillance de la glycémie à domicile Surveillance de la glycémie à domicile La surveillance de la glycémie à domicile vous donnera les renseignements nécessaires pour vous aider à maîtriser votre diabète. Cela vous aidera à déterminer comment

Plus en détail

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD Définition : On entend par hygiène bucco-dentaire, la toilette de la bouche et des dents/ou dentiers hors soins médicamenteux. Elle relève du rôle propre infirmier pouvant

Plus en détail

Votre guide du traitement PICO

Votre guide du traitement PICO Votre guide du traitement PICO PICO *smith&nephew Système de traitement par pression négative à usage unique Chère patiente, cher patient, Ce guide vous apporte toutes les informations importantes pendant

Plus en détail

M A D A M E Z. C R E T E N E T, D I R E C T R I C E D E S S O I N S H A D S O I N S E T S A N T É M A D A M E I

M A D A M E Z. C R E T E N E T, D I R E C T R I C E D E S S O I N S H A D S O I N S E T S A N T É M A D A M E I LE CHEMIN CLINIQUE 1 M A D A M E Z. C R E T E N E T, D I R E C T R I C E D E S S O I N S H A D S O I N S E T S A N T É M A D A M E I. I M B E R T, C A D R E D E S A N T É H A D S A N T É A D O M I C I

Plus en détail

Se préparer à une angiographie artérielle

Se préparer à une angiographie artérielle Se préparer à une angiographie artérielle Table des matières Sujet Page Qu est-ce que l athérosclérose?... 1 Durcissement graduel des artères (athérosclérose)... 2 Pourquoi dois-je subir une angiographie

Plus en détail

Perfusions de corticoïdes à domicile

Perfusions de corticoïdes à domicile Perfusions de corticoïdes à domicile Livret Infirmier Copyright France 2009 Physiopathologie de la SEP La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique inflammatoire, caractérisée par la destruction

Plus en détail

ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE)

ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE) ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE) NOTE EXPLICATIVE Le présent questionnaire est destiné à l identification des candidats, à l information

Plus en détail

LES SOINS DE SUPPORT ET LA NOMENCLATURE IDE

LES SOINS DE SUPPORT ET LA NOMENCLATURE IDE LES SOINS DE SUPPORT ET IDE Lucienne CLAUSTRES BONNET 1 Les soins de support Le rôle de l infirmière à domicile Rôle propre Rôle prescrit La nomenclature Généralités Les soins palliatifs Evaluation et

Plus en détail

Hygiène bucco-dentaire en gériatrie

Hygiène bucco-dentaire en gériatrie Hygiène bucco-dentaire en gériatrie 1 ière journée régionale de formation et d information destinée aux EHPAD 30/11/2009 Hygiène bucco-dentaire - Marina Neveu Page 1 Introduction Le centre hospitalier

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

FREINS DANS L APPLICATION DES RECOMMANDATIONS D HYGIENE PAR LES ETUDIANTS IFSI 3 ème ANNEE

FREINS DANS L APPLICATION DES RECOMMANDATIONS D HYGIENE PAR LES ETUDIANTS IFSI 3 ème ANNEE FREINS DANS L APPLICATION DES RECOMMANDATIONS D HYGIENE PAR LES ETUDIANTS IFSI 3 ème ANNEE Arlette OPEICLE Cadre de santé formateur IFSI Xavier Arnozan CHU BORDEAUX Bruno QUINTARD Maître de conférences

Plus en détail

Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006

Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006 Réseau AES Sud Est Lyon Hôtel Dieu 5/12/2006 La prévention des AES au Centre Hospitalier Lyon Sud HCL, au travers de 2 expériences de terrain réalisées en 2005 1 Origine de la démarche : Prévention des

Plus en détail

LA BIOLOGIE DELOCALISEE

LA BIOLOGIE DELOCALISEE LA BIOLOGIE DELOCALISEE ASPECTS REGLEMENTAIRES, ORGANISATIONNELS ET FINANCIERS Dominique Lasne, Necker Cadre règlementaire Analyse de biologie médicale Art L-6211-1 à L. 6222-5 et R 6211-1 à R. 6221-10

Plus en détail

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E 2010-2011 9002-9323 Québec inc. (Agence de soins infirmiers Chantal Côté- division ASICC-MED) A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E N o mutuelle MUT00724 Association(s) sectorielle(s) paritaire(s) Affaires

Plus en détail

La mastectomie totale est l'ablation (retrait) complète du sein, incluant le mamelon et la peau.

La mastectomie totale est l'ablation (retrait) complète du sein, incluant le mamelon et la peau. Guide d enseignement Direction des soins infirmiers CHIRURGIE GÉNÉRALE MASTECTOMIE TOTALE Définition : La mastectomie totale est l'ablation (retrait) complète du sein, incluant le mamelon et la peau. Quoi

Plus en détail

INGENIERIE DE LA GESTION DES RISQUES A TRAVERS LA COMPETENCE 7 IFSI NORD FELIX GUYON

INGENIERIE DE LA GESTION DES RISQUES A TRAVERS LA COMPETENCE 7 IFSI NORD FELIX GUYON INGENIERIE DE LA GESTION DES RISQUES A TRAVERS LA COMPETENCE 7 IFSI NORD FELIX GUYON 1 Construction en transversalité sur 3 ans C 7 : Analyser la qualité et améliorer sa pratique professionnelle LED Éducation

Plus en détail

+ Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie

+ Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie Biopsie du sein guidée par IRM : Technique et place dans la chaine diagnostique en sénologie Dr Biopsie Corinne du Balleyguier sein guidée par IRM : Technique Service de Radiologie Institut Gustave Roussy,

Plus en détail

Jaargetijdenweg 4 7532 SX Enschede The Netherlands Toll Free 00800 2806 2806 FAX +31 (0)53 20 30 305 Email: info@freedom-innovations.

Jaargetijdenweg 4 7532 SX Enschede The Netherlands Toll Free 00800 2806 2806 FAX +31 (0)53 20 30 305 Email: info@freedom-innovations. Jaargetijdenweg 4 7532 SX Enschede The Netherlands Toll Free 00800 2806 2806 FAX +31 (0)53 20 30 305 Email: info@freedom-innovations.eu R-720-068 Manchon Parydonn, Notice, Rev. C I. INTRODUCTION Merci

Plus en détail

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION OBJECTIFS SPECIFIQUES : ENUMERER SANS ERREUR LES ELEMENTS QUI COMPOSENT LE MATERIEL COURANT DE SOINS EXPLIQUER CHACUNE DES TECHNIQUES

Plus en détail

Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance

Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance Dans le cadre des exigences de qualité posées, l on aimerait savoir dans quelle mesure le nettoyage et la désinfection des ambulances suffisent

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE

SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE SOINS INFIRMIERS EN HEMODIALYSE PLAN I) Rappels d anatomie physiologie II) IRC: Définition Traitement: hémodialyse, dérivation péritonéale, greffe III) Hémodialyse Définition Principes Législation IV)

Plus en détail

Imagerie pré-opératoire : Phlébographie àl iode et au CO2

Imagerie pré-opératoire : Phlébographie àl iode et au CO2 Imagerie pré-opératoire : Phlébographie àl iode et au CO2 but Création d un abord natif le plus distal possible BILAN ADAPTE AU PATIENT : selon sa pathologie, son âge et ses ATCDS pourquoi un bilan pré-op?

Plus en détail

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement THEME: INFORMATION DU PATIENT PAR LE TECHNICIEN POUR LA BONNE UTILISATION DES DISPOSITIFS D AUTO- SURVEILLANCE Yvon Séverin KOMBO, Jeanne MADZOUKA, Anicet Patrick MAPAKO PLAN I- Introduction II- Généralités

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

3M Precise Agrafeuses cutanées à usage unique. L innovation dans les sutures cutanées. 3Santé. L innovation en action

3M Precise Agrafeuses cutanées à usage unique. L innovation dans les sutures cutanées. 3Santé. L innovation en action M Precise Agrafeuses cutanées à usage unique L innovation dans les sutures cutanées L innovation en action Santé M Precise Agrafeuses cutanées à usage unique Une suture à effectuer? M Precise Prête à l

Plus en détail

*pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient

*pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient POSE D UNE POMPE P.C.A.* DE MORPHINE SUR VOIE VEINEUSE CENTRALE *pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient VERSION N 1 Page 1/13 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers

Plus en détail

L insulinothérapie par pompe. Généralités

L insulinothérapie par pompe. Généralités L insulinothérapie par pompe Généralités Définition Administration continue d insuline d action rapide (analogue) en SC sous forme de : débits de base programmés (en dehors des repas) bolus non programmables

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

1 Prendre soin d un drain après une opération

1 Prendre soin d un drain après une opération Prendre soin d un drain après une opération Au cours des jours ou des semaines à venir, vous devrez vider régulièrement le liquide de votre drain et noter la quantité récoltée. Cette fiche vous rappelle

Plus en détail

HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX

HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX Service de Néphrologie Avalisation : - Prof. P.Y. Martin Chef de Service Visa - Mme M. G. Droulez IRUS Visa - M P. Cornuau Responsable des soins Visa HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX Cadre

Plus en détail

Évaluation des compétences de l infirmière auxiliaire Aire ambulatoire / urgence. Pour vous, pour la vie

Évaluation des compétences de l infirmière auxiliaire Aire ambulatoire / urgence. Pour vous, pour la vie Évaluation des compétences de l infirmière auxiliaire Aire ambulatoire / urgence Pour vous, pour la vie Techniques de soins # Titre des techniques Réussi À améliorer 1.1 Signes neurologiques 2.2 Glycémie

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U U.E 2.5 Processus Inflammatoires & Infectieux Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U ESI 2 ème année Groupe 5 Le 07/10/2013 Présentation du Groupe 5 Mario BLANDY Manuela GAMARRA Cécile COQUET Christelle

Plus en détail

Maintien. Maintien et Immobilisation

Maintien. Maintien et Immobilisation Maintien Maintien et Immobilisation Sangles de maintien pour fauteuil et lit Le système d attache rapide permet une fixation sûre et permanente des ceintures ARPEGIA. Dans tous les cas, une boucle unique

Plus en détail

FREINS DANS L APPLICATION L RECOMMANDATIONS D HYGIENE D LES ETUDIANTS IFSI 3 ème

FREINS DANS L APPLICATION L RECOMMANDATIONS D HYGIENE D LES ETUDIANTS IFSI 3 ème FREINS DANS L APPLICATION L DES RECOMMANDATIONS D HYGIENE D PAR LES ETUDIANTS IFSI 3 ème ANNEE Arlette OPEICLE Cadre de santé formateur IFSI Xavier Arnozan CHU BORDEAUX Bruno QUINTARD Maître de conférences

Plus en détail

s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien

s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien Un cd-rom est inclus dans ce mode d emploi. Voir aussi notre site (peut être copié)

Plus en détail

Guide fournisseur "CML" sur les conditions de transports des échantillons.

Guide fournisseur CML sur les conditions de transports des échantillons. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit comment sont effectués les prélèvements bactériologiques au sein du laboratoire. Il s applique à l ensemble des prélèvements bactériologiques

Plus en détail

CONFORMITÉ DES SPÉCIMENS-INFORMATION OBLIGATOIRE. MPQ-LIS-GEV-001- V006 Page 1 sur 6 Section : Gestion des évènements Statut : APPROUVÉ

CONFORMITÉ DES SPÉCIMENS-INFORMATION OBLIGATOIRE. MPQ-LIS-GEV-001- V006 Page 1 sur 6 Section : Gestion des évènements Statut : APPROUVÉ V006 Page 1 sur 6 Préparé par : Luce Valois Approuvé par : Dre Danielle Talbot En vigueur le 2014-03-28 1. IDENTIFICATION DE LA REQUÊTE 1.1 Spécimens informatisés Double identification Nom, prénom, sexe

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre rectocolite hémorragique Vivre avec une RCH Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

Service Privé d ambulances 2010

Service Privé d ambulances 2010 FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Service Privé d ambulances Codification NAA : 85.16 Codification ONS : 85.17 Codification Agriculture : / Codification Artisanat : / Codification CNRC

Plus en détail