NOTE CIRCULAIRE. (3 septembre 2012)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE CIRCULAIRE. (3 septembre 2012)"

Transcription

1 Direction Protocole Service P1.1 NOTE CIRCULAIRE LE STATUT PRIVILEGIE DES CONJOINT(E)S ET DES PARTENAIRES LEGAUX (LEGALES) NON-MARIE(E)S DES MEMBRES DU PERSONNEL DES POSTES CONSULAIRES (3 septembre 2012) Le Service public fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement présente ses compliments aux Missions diplomatiques établies à Bruxelles et a l honneur de les informer ci-après des dispositions en matière de statut privilégié des (1) conjoint(e)s et (2) des partenaires légaux (légales) non-marié(e)s des membres du personnel des Postes Consulaires. Le Service public fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement saisit cette occasion pour renouveler aux Missions diplomatiques établies à Bruxelles, l assurance de sa très haute considération. Aux Missions diplomatiques établies à Bruxelles TEL. 02/ FAX 02/ WEB: EGMONT rue des Petits Carmes 15, 1000 Bruxelles

2 LE STATUT PRIVILEGIE DES CONJOINT(E)S ET DES PARTENAIRES LEGAUX (LEGALES) NON-MARIE(E)S DES MEMBRES DU PERSONNEL DES POSTES CONSULAIRES 1 Conjoint(e), (3 septembre 2012) TABLE DES MATIERES 1.1 Définition, 1.2 Principes généraux pour l attribution d un statut privilégié, 1.3 Le/la conjoint(e) est résident(e) permanent(e) et/ou de nationalité belge, 1.4 Formalités administratives pour obtenir une carte de séjour spéciale, Le conjoint a la même nationalité et a le même type de passeport que le membre du personnel du Poste Consulaire et titulaire de la fonction, Le conjoint a la même nationalité et n a pas le même type de passeport que le membre du personnel du Poste Consulaire et titulaire de la fonction, Le conjoint n a pas la même nationalité mais a le même type de passeport que le membre du personnel du Poste Consulaire et titulaire de la fonction et émis par l Etat d envoi du titulaire, Le conjoint n a pas la même nationalité et n a pas le même type de passeport que le membre du personnel du Poste Consulaire et titulaire de la fonction. 2 Partenaire légal(e) non-marié(e) 2.1 Définition, 2.2 Principes généraux pour l attribution d un statut privilégié, 2.3 Le/la partenair(e) est résident(e) permanent(e) et/ou de nationalité belge, 2.4 Formalités administratives pour obtenir une carte de séjour spéciale. 1 Conjoint(e) 1.1 Définition En Belgique le terme «conjoints/conjointes» est utilisé pour deux personnes unies en couple par l institution du mariage civil. En Belgique le mariage civil peut se faire entre personnes de sexe différent et entre personnes de même sexe. Le mariage polygamique est considéré comme contraire à l ordre public et aux bonnes mœurs et n est dès lors pas accepté comme mariage légal en Belgique. 1.2 Principes généraux pour l attribution d un statut privilégié Le statut privilégié est accordé par l Etat d accueil au conjoint / à la conjointe conformément à la fonction exercée dans le Poste Consulaire par le membre du personnel du Poste Consulaire, et donc sur base de l appartenance à la catégorie de personnel correspondante comme mentionnée dans la Convention de Vienne sur les Relations consulaires de Le Poste Consulaire concerné informe lors de la notification d arrivée la Direction Protocole Service P1.1 sur la fonction exercée et la catégorie de personnel à 2

3 laquelle le nouveau membre de son personnel appartient, ainsi que sur les membres de famille qui l accompagnent (conjoint majeur/partenaire légal, enfants). En ce qui concerne les enfants voir note circulaire sur «Le statut privilégié des enfants du personnel des Postes Consulaires». Conformément la Convention de Vienne sur les relations consulaires (1963) et selon les usages en vigueur en Belgique, trois conditions doivent être impérativement respectées par le conjoint/la conjointe pour pouvoir bénéficier d une carte d identité spéciale émise par la Direction Protocole Service P1.1, c.-à-d. : vivre sous le toit du membre du personnel du Poste consulaire et titulaire de la fonction, être à charge du membre du personnel du Poste Consulaire et titulaire de la fonction ne pas exercer une activité lucrative en Belgique (voir note circulaire : «Accréditation des membres du personnel des Postes consulaires en Belgique ainsi que des membres de leurs familles») Le fait d être détenteur d un passeport diplomatique ou d un passeport de service de l Etat d envoi ne donne pas automatiquement droit à un statut privilégié dans l Etat d accueil. Le type de passeport émis par l Etat d envoi est plutôt un élément indicatif pour le statut que l Etat d envoi souhaite voir attribuer pour son agent envoyé dans un poste diplomatique, mais le passeport est en premier lieu un titre de voyage. Le/la conjoint(e) détient en général le même type de passeport de l Etat d envoi que l agent du Poste Consulaire, un passeport en cours de validité, avec le même type de visa adéquat délivré par l Ambassade de Belgique dans le pays d origine, et portant la mention de la relation familiale exacte avec le titulaire, membre du personnel du Poste Consulaire. Dans ce cas, sous respect de toutes les conditions, et si la fonction du titulaire du Poste Consulaire est bien confirmée, et ainsi la catégorie de personnel bien déterminée, une carte de séjour spéciale du même type que celle du titulaire lui sera délivré ce qui permettra à l intéressé(e) de bénéficier des mêmes privilèges et immunités. 1.3 Le/la conjoint(e) est résident(e) permanent(e) et/ou de nationalité belge Il est à noter toutefois qu une carte de séjour spéciale, correspondant à un statut privilégié, ne peut être délivré à un(e) conjoint(e) belge (même s il y a double nationalité) ou à un(e) résident(e) permanent(e) en Belgique. Une personne est considérée comme «résident(e) permanent(e)» dès que son séjour en Belgique dépasse la durée de six mois (c.-à-d. inscrite au registre national des personnes physiques et donc titulaire d un titre de séjour ordinaire délivré par l administration communale de sa résidence). Une personne qui met fin à son séjour comme «résident(e) permanent(e)» en Belgique pour départ à l étranger, ne pourra pas bénéficier d un statut privilégié en Belgique dans le cadre de la Convention de Vienne sur les Relations consulaires de 1963, avant qu un délai d un an soit expiré après la radiation de son inscription au registre national, et après avoir effectivement quitté le territoire belge pour un domicile à l étranger. 3

4 1.4 Formalités administratives pour obtenir une carte de séjour spéciale Le/la conjoint(e) a la même nationalité et a le même type de passeport que le membre du personnel du Poste Consulaire et titulaire de la fonction Les formalités administratives pour obtenir une carte d identité spéciale sont décrites dans la note circulaire intitulée «Accréditation des membres du personnel des Postes consulaires en Belgique ainsi que des membres de leurs familles». Une carte d identité spéciale peut être délivrée suivant la procédure en vigueur mais, la Direction Protocole Service P1.1 se réserve le droit de demander la présentation d une copie certifiée conforme de l acte de mariage et le cas échéant, si l acte n est pas établi dans l une des langues nationales belges (néerlandais, français, allemand) ou en anglais, cette copie doit être accompagnée d une traduction dans l une de ces langues, dûment légalisée par le poste belge diplomatique ou consulaire compétent Le/la conjoint(e) a la même nationalité, mais n a pas le même type de passeport que le membre du personnel du Poste consulaire et titulaire de la fonction Bien que la Convention de Vienne ne requière pas de passeport diplomatique ou de passeport de service pour le/la conjoint(e) d un diplomate (ou d un autre membre du personnel du Poste Consulaire), il est d usage en Belgique que la Direction Protocole Service P1.1 demande, en vue de l attribution d un statut privilégié, que le/la conjoint(e) soit en possession du même type de passeport officiel que le membre du personnel de la mission et titulaire de la fonction. Si la réglementation de l Etat d envoi ne prévoit pas l émission de passeports diplomatiques pour le/la conjoint(e) d un fonctionnaire consulaire, ou de passeports de service pour le/la conjoint(e) d un membre appartenant à une autre catégorie de personnel du Poste Consulaire, la Direction Protocole Service P1.1 évaluera la demande de statut pour le/la conjoint(e) sur base de la présentation de l acte de mariage et sur base des informations données par note verbale par l Etat d envoi. La Direction Protocole Service P1.1 demandera à l Etat d envoi de lui confirmer, si tel serait le cas, la règle générale de ne pas émettre des passeports officiels à certaines catégories de personnes. Le cas échéant, si un statut privilégié ne peut être attribué parce que les formalités n ont pas été remplies, le/la conjoint(e) sera invité(e) à se présenter à la commune de sa résidence (temporaire) afin de régulariser son séjour en Belgique pour la durée de la fonction de son conjoint titulaire. La Direction Protocole Service P1.1 peut à la demande du Poste Consulaire concerné faire parvenir une lettre explicative à l Office des étrangers afin de soutenir le souhait de l intéressé(e) de s inscrire au registre des étrangers de sa commune de résidence. 4

5 1.4.3 Le/la conjoint(e) n a pas la même nationalité mais a le même type de passeport que le membre du personnel et titulaire de la fonction et émis par l Etat d envoi du titulaire Dans ce cas, les conditions générales du pt 1.2 et sont d application Le/la conjoint(e) n a pas la même nationalité et n a pas le même type de passeport de l Etat d envoi que le membre du personnel et titulaire de la fonction Bien que la Convention de Vienne ne requière pas de passeport diplomatique pour le/la conjoint(e) d un diplomate et de passeport de service pour le/la conjoint(e) des autres catégories de personnel du Poste Consulaire, il est d usage en Belgique que la Direction Protocole P1.1 demande, en vue de l attribution d un statut privilégié, que le/la conjoint(e) soit en possession du même type de passeport que le titulaire de la fonction. Si la réglementation de l Etat d envoi ne prévoit pas l émission de passeports officiels (passeport diplomatique ou passeport de service) pour le/la conjoint(e) n ayant pas la même nationalité de l agent diplomatique (ou autre catégorie de personnel), la Direction Protocole Service P1.1 demande au Poste Consulaire de bien vouloir lui faire parvenir une note officielle : (1) confirmant cette réglementation, (2) et exprimant clairement le souhait d obtenir le statut diplomatique (et les immunités et privilèges y rattachés) pour le/la conjoint(e) de l agent titulaire, malgré le fait que l intéressé(e) n ait pas la nationalité du pays d envoi, (3) et stipuler «que l Etat d envoi s engage, si les circonstances le justifieraient, à examiner avec bienveillance et à statuer sur les demandes de levée de l immunité diplomatique qui lui serait adressées relatif à cette personne et de manière justifiée par l Etat d accueil. La Direction Protocole P1.1 évaluera la demande de statut privilégié sur base de la présentation d une copie de l acte de mariage (voir formalités sous point ) et sur base des informations données par note verbale par l Etat d envoi. Il va de soi que l Etat d accueil ne pourra pas attribuer un statut privilégié si l Etat d envoi ne fournit pas la preuve de la base légale nécessaire pour l octroi d un statut spécial. Le cas échéant, le (la) conjoint(e) sera invité(e) à se présenter à la commune de sa résidence (temporaire) afin de régulariser son séjour en Belgique pour la durée de la fonction de son conjoint titulaire. La Direction Protocole P1.1 peut à la demande du Poste Consulaire concerné faire parvenir une lettre explicative à l Office des étrangers du SPF Intérieur afin de soutenir le souhait de l intéressé de s inscrire au registre des étrangers de sa commune de résidence. 5

6 2 Partenaire légal(e) non-marié(e) 2.1 Définition Toute personne n étant pas mariée légalement (voir sous point 1.1.), mais vivant ensemble en couple avec une autre personne de sexe différent, ou avec une autre personne du même sexe, dans une relation stable et de longue durée, est considérée comme «partenaire». Toutefois seuls les «partenaires légaux et officiels», dont le partenariat ou la cohabitation (1) repose sur une base légale, et (2) dont la relation durable est reconnue officiellement par le Ministère des Affaires étrangères de l Etat d envoi, peuvent introduire une demande en vue de l obtention d un statut privilégié de l Etat d accueil dans le cadre de la Convention de Vienne sur les relations consulaires (1963). Comme base légale d un partenariat légal est comprise toute institution légale ou contrat spécifique, acté devant l Office d Etat civil du domicile de l un des partenaires ou passé devant une autorité officielle compétente de l Etat d envoi ou de l Etat d accueil, qui reconnaît ou qui enregistre l engagement des partenaires de mener une vie en couple et d assumer l un envers l autre les droits et devoirs découlant de ce partenariat. Par analogie à ce qui est demandé aux conjoint(e)s en vue d obtenir un statut privilégié, et pour éviter toute discrimination, les mêmes formalités administratives seront d application pour les partenaires légaux, qui souhaitent obtenir un statut privilégié. La présentation des mêmes types de documents justificatifs pourra donc être demandée par la Direction du Protocole P1.1, p.ex. : pour les partenaires la présentation d une copie de l acte de partenariat (comme l acte de mariage pour les conjoints voir formalités sous point ). Une simple attestation ne suffira pas. Le «partenariat», dont la relation n a aucune base légale, c.a.d. «la cohabitation de facto» ne pourra pas donner lieu à un statut juridique privilégié dans le cadre de la Convention de Vienne sur les relations consulaires (1963). Les «cohabitants de facto» devront dès lors s adresser à la commune de leur lieu de résidence afin de régulariser leur séjour temporaire en Belgique, après avoir obtenu au préalable le visa adéquat auprès du poste belge diplomatique ou consulaire compétent pour le pays d origine. Le «partenariat polygamique» est considéré en Belgique comme contraire à l ordre public et aux bonnes mœurs et n est dès lors pas accepté comme partenariat légal en Belgique 2.2 Principes généraux pour l attribution d un statut privilégié S il n y a pas de mariage légal au sens strict (voir définition sous point 1.1.), il s avère néanmoins nécessaire pour le bon fonctionnement en Belgique des membres du personnel des Postes Consulaires qu un statut spécial (avec les immunités et privilèges et donc les conséquences juridiques y rattachés) ne soit seulement attribué à leur partenaire qu à la condition (1) qu une base légale existe et (2) que le Ministère des Affaires étrangères de l Etat d envoi reconnaisse pleinement et formellement la relation/ l union durable entre son agent et son partenaire. 6

7 Il va de soi qu en l occurrence l Etat d accueil ne pourra pas donner plus que ce que l Etat d envoi est lui-même prêt à donner ou à reconnaître. Le (la) partenaire légal(e) doit donc être reconnu(e) comme partenaire officiel (le) par l Etat d envoi s il veut être reconnu(e) dans le système diplomatique belge. Le ménage/couple de partenaires légaux doit donc être dûment établi et en plus reconnu par l Etat d envoi et ne peut d autre part pas être contraire à l ordre public belge. La «cohabitation de facto», sans aucune base légale, ne donne pas droit à un statut privilégié dans le cadre de la Convention de Vienne sur les relations consulaires (1963). Conformément la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques (1961) et les usages en vigueur en Belgique, trois conditions doivent être impérativement respectées par le/la partenaire légal(e), ceci par analogie à ce qui est demandé pour le/la conjoint(e)) afin de pouvoir bénéficier d une carte d identité spéciale émise par la Direction Protocole Service P1.1, c.-à-d. : vivre sous le toit du membre du personnel du Poste Consulaire et être titulaire de la fonction ; être à charge du membre du personnel du Poste Consulaire et être titulaire de la fonction ; ne pas exercer une activité lucrative en Belgique (v. note circulaire : «Accréditations du personnel des Postes Consulaires en Belgique ainsi que les membres de leurs familles») 2.3 Le/la partenaire est résident(e) permanent(e) et/ou de nationalité belge Il est à noter toutefois qu une carte de séjour spéciale, correspondant à un statut privilégié, ne peut être délivré à un(e) partenaire légal(e) belge (même s il y a double nationalité) ou à un(e) résident(e) permanent(e) en Belgique. Une personne est considérée comme «résident(e) permanent(e)» dès que son séjour en Belgique dépasse la durée de six mois (c.-à-d. inscrite au registre national des personnes physiques et donc titulaire d un titre de séjour ordinaire délivré par l administration communale de sa résidence). Une personne qui met fin à son séjour comme «résident(e) permanent(e)» en Belgique pour départ à l étranger, ne pourra pas bénéficier d un statut privilégié en Belgique dans le cadre de la Convention de Vienne sur les Relations consulaires de 1963, avant qu un délai d un an soit expiré après la radiation de son inscription au registre national, et après avoir effectivement quitté le territoire belge pour un domicile à l étranger 2.4 Formalités administratives pour obtenir une carte de séjour spéciale Par analogie à ce qui est demandé pour les conjoint(e)s et tenant compte des différents scénarios possibles de partenariat et cohabitation (voir définitions sous point 2.1.) les formalités administratives suivantes doivent être respectées pour les partenaires légaux en vue d obtenir le même statut spécial que leur partenaire, qui est membre du personnel du Poste Consulaire et titulaire de la fonction. Ainsi le Poste Consulaire doit présenter, pour le partenaire légal, lors de la demande de statut spécial, les documents suivants: (1) A titre d acte d état civil, le document légal justifiant le statut invoqué et délivré par les autorités compétentes de l Etat d envoi (c.-à-d. la 7

8 confirmation juridique et officielle du partenariat légal / de la relation durable). Voir aussi les formalités sous point Si les autorités de l Etat d envoi ne sont pas en mesure de fournir ce document légal (p.e. parce que l institution de «partenariat légal» n existe pas dans leur pays), elles voudront confirmer ce fait par note verbale de leur mission diplomatique. Une reconnaissance légale de la relation stable et durable, qui n aurait pas de base légale dans le pays d origine des personnes concernées (voir aussi point 2.1.) peut dans ce cas être obtenue en passant un acte de cohabitation légale devant un notaire belge. Cet acte peut ensuite être présenté comme base légale, reconnue en Belgique, de la cohabitation. (2) Une note officielle de la Mission diplomatique ou du Poste Consulaire à Bruxelles, qui confirme que l Etat d envoi (et en l occurrence son Ministère des Affaires étrangères) est informé (a) de ce partenariat légal ou de cette relation stable et durable et (b) que ce partenaire/cette partenaire est reconnu(e) comme partenaire officiel(le) et cohabitant(e) du membre du personnel du Poste Consulaire à Bruxelles. (3) Une copie du même type de passeport officiel (passeport diplomatique ou passeport de service délivré par l Etat d envoi) que celui que l Etat d envoi délivre normalement aux conjoint(e)s des diplomates (ou des membres d autres catégories de personnel du Poste Consulaire), avec la mention de la qualité de partenaire légal du membre du personnel concerné de la mission diplomatique. Le passeport doit être en cours de validité et muni du même type de visa adéquat délivré par le poste diplomatique ou consulaire belge compétent. Si ces trois dispositions sont respectées, le partenaire légal et officiel peut recevoir une carte d identité diplomatique / un titre de séjour spécial avec les mêmes immunités et privilèges que son partenaire-titulaire de la fonction à la mission, conformément la Convention de Vienne de 1963 sur les relations consulaires. Si ces trois documents ne sont pas présentés, il y a lieu de prendre contact avec le Service Population de la commune où l intéressée réside afin de régulariser son séjour temporaire en Belgique pour la durée de la fonction de son partenaire, en tant que membre du personnel du Poste Consulaire. A noter : Pour le/la partenaire légal(e) non-marié(e) n ayant pas la nationalité de l Etat d envoi, les mêmes formalités administratives que pour le/la conjoint(e) qui n a pas la nationalité de l Etat d envoi sont d application (voir point 1.4). 8

ANNEXE N DECLARATION SUR L HONNEUR

ANNEXE N DECLARATION SUR L HONNEUR ANNEXE N DECLARATION SUR L HONNEUR Direction du Protocole - P1.1 Note circulaire DÉCLARATION SUR L'HONNEUR CONCERNANT LES INVITATIONS POUR COURT SEJOUR EN BELGIQUE (16 avril 2012) Le Service Public Fédéral

Plus en détail

Direction du Protocole P1.1 Annexes : 4 NOTE CIRCULAIRE. (1 er mars 2013)

Direction du Protocole P1.1 Annexes : 4 NOTE CIRCULAIRE. (1 er mars 2013) Direction du Protocole P1.1 Annexes : 4 NOTE CIRCULAIRE PROCEDURE ADMINISTRATIVE EN VUE DE L ACCREDITATION DES MEMBRES DU PERSONNEL DES POSTES CONSULAIRES DE CARRIÈRE EN BELGIQUE AINSI QUE DES MEMBRES

Plus en détail

Direction du Protocole P1.1 Annexes : 4 NOTE CIRCULAIRE. (10 juin 2012)

Direction du Protocole P1.1 Annexes : 4 NOTE CIRCULAIRE. (10 juin 2012) Direction du Protocole P1.1 Annexes : 4 NOTE CIRCULAIRE PROCEDURE ADMINISTRATIVE EN VUE DE L ACCREDITATION DES MEMBRES DU PERSONNEL DIPLOMATIQUE ET DU PERSONNEL ADMINISTRATIF ET TECHNIQUE DES MISSIONS

Plus en détail

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS :

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : Royaume du Maroc Rabat, le 14 juin 2007 Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires 178 س 2 77 Etrangères et de la Coopération 11/ /08 CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : - Les

Plus en détail

AUTORISATIONS DE DETENTION ET PERMIS DE PORT D ARME (21 juin 2007)

AUTORISATIONS DE DETENTION ET PERMIS DE PORT D ARME (21 juin 2007) R O Y A U M E D E B E L G I Q U E S e r v i c e p u b l i c f é d é r a l A f f a i r e s é t r a n g è r e s, C o m m e r c e e x t é r i e u r e t C o o p é r a t i o n a u D é v e l o p p e m e n t

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

L adresse de référence

L adresse de référence Version n : 1 Dernière actualisation : 18-12-2006 1) À quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une adresse de référence? 3) Quels sont les avantages d une adresse de référence? 4) Qui peut s inscrire en

Plus en détail

Demande de visa national

Demande de visa national Demande de visa national PHOTO Ce formulaire est gratuit 1. Nom(s) de famille 1 PARTIE RESERVEE A L ADMINISTRATION 2. Nom(s) de naissance (nom(s) de famille antérieur(s)) 2 3. Prénom(s) 3 4. Date de naissance

Plus en détail

Examen pratique CHAPITRE 16. Table des matières INTITULE TABLE DES MATIERES N DE DATE MISE A

Examen pratique CHAPITRE 16. Table des matières INTITULE TABLE DES MATIERES N DE DATE MISE A CHAPITRE 16 Examen pratique TABLE DES MATIERES Table des matières INTITULE N DE DATE MISE A PAGE JOUR Catégories pour lesquelles l examen pratique est, ou non, requis 2 01/05/2013 Examen théorique 2 04/02/2014

Plus en détail

Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968)

Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968) Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968) Vu la loi n 1968 0007 du 8 mars 1968, relative à la condition des étrangers en

Plus en détail

Chapitre I DISPOSITIONS GENERALES

Chapitre I DISPOSITIONS GENERALES LE GOUVERNEMENT N o 82/2015/ND-CP REPUBLIQUE SOCIALISTE DU VIETNAM Indépendance Liberté Bonheur Ha Noi, le 24 septembre 2015 DECRET c/c Exemption de visa pour les Vietnamiens résidant à l étranger 1 et

Plus en détail

Information pour les citoyens

Information pour les citoyens Information pour les citoyens Vous demandez un visa D, un séjour de + 3 mois en Belgique, ou un changement de statut? Ceci vous intéresse. À partir du 02.03.2015, certains étrangers qui veulent séjourner

Plus en détail

MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA

MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA REPUBLIQUE TOGOLAISE AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE TOGOLAISE EN FRANCE MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA http://paris.consulatogo.org ARTICLE 1 RECOMMANDATIONS NAVIGATEURS Nous vous recommandons

Plus en détail

Tout dossier incomplet vous sera retourné

Tout dossier incomplet vous sera retourné AMBASSADE DE FRANCE EN THAILANDE MARIAGE EN THAILANDE DE DEUX RESSORTISSANTS FRANÇAIS NON RESIDENTS Les mariages de ressortissants français non-résidents en Thaïlande sont célébrés par les autorités thaïlandaises

Plus en détail

Le Bureau des Traités. M o d e d e m p l o i

Le Bureau des Traités. M o d e d e m p l o i Le Bureau des Traités M o d e d e m p l o i Depuis sa création, en 1949, le Conseil de l Europe contribue par la conclusion de traités à la réalisation d une union plus étroite entre ses 47 Etats membres

Plus en détail

Demander un numéro d assurance sociale... C

Demander un numéro d assurance sociale... C Demander un numéro d assurance sociale... C Si vous êtes un citoyen canadien, un nouvel arrivant au pays ou un résident temporaire, vous avez besoin d un numéro d assurance sociale (NAS) pour travailler

Plus en détail

Venir travailler en Russie : les démarches

Venir travailler en Russie : les démarches Venir travailler en Russie : les démarches Actualisation au 19 août 2008 MINEFE DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001 NB : Cette fiche a pour but de

Plus en détail

Si votre demande concerne plusieurs personnes, vous devez payer une redevance par personne.

Si votre demande concerne plusieurs personnes, vous devez payer une redevance par personne. Redevance couvrant les frais de traitement d'une demande d autorisation de séjour, d une demande d admission au séjour, ou d une demande de changement de statut Entrée en vigueur le 02 mars 2015 Depuis

Plus en détail

Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires

Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires Mohammed BENJABER Chef de la Division de la Coopération Consulaire et Sociale Direction des Affaires Consulaires et sociales Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération 16 juin 2015 Décret n

Plus en détail

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DE BULGARIE A RABAT

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DE BULGARIE A RABAT AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DE BULGARIE A RABAT DOCUMENTS NECESSAIRES RELATIFS AUX TYPES DE VISAS D ENTREE EN REPUBLIQUE DE BULGARIE VISA DE COURT SEJOUR (visa type C) /séjour de maximum 90 jours sur une

Plus en détail

Demander un numéro d assurance sociale...

Demander un numéro d assurance sociale... Demander un numéro d assurance sociale... Si vous êtes un citoyen canadien, un nouvel arrivant au pays ou un résident temporaire, vous avez besoin d un numéro d assurance sociale (NAS) pour travailler

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 12 janvier 2012 fixant les conditions de reconnaissance

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

LISTE DE JUSTIFICATIFS POUR UN VISA DE COURT SEJOUR (PASSEPORT ORDINAIRE)

LISTE DE JUSTIFICATIFS POUR UN VISA DE COURT SEJOUR (PASSEPORT ORDINAIRE) LISTE DE JUSTIFICATIFS POUR UN VISA DE COURT SEJOUR (PASSEPORT ORDINAIRE) ATTENTION : il n est pas possible de déposer une demande de visa au-delà de 3 mois avant la date du départ. Chaque dossier sera

Plus en détail

LE MARIAGE DU FRANÇAIS DEVANT LES AUTORITÉS CHINOISES

LE MARIAGE DU FRANÇAIS DEVANT LES AUTORITÉS CHINOISES AMBASSADE DE FRANCE ET CONSULAT GÉNÉRAUX DE FRANCE EN CHINE LE MARIAGE DU FRANÇAIS DEVANT LES AUTORITÉS CHINOISES Avant de se marier à l étranger, tout citoyen français est tenu de se présenter au poste

Plus en détail

TOUT DOSSIER INCOMPLET SERA REFUSE

TOUT DOSSIER INCOMPLET SERA REFUSE AMBASSADE DE FRANCE EN THAILANDE MARIAGE EN THAILANDE D UN RESSORTISSANT FRANÇAIS ET D UN RESSORTISSANT THAILANDAIS Les mariages entre ressortissants français et étranger sont célébrés par les autorités

Plus en détail

PRINCIPAUX DOCUMENTS DELIVRES PAR LE SERVICE CONSULAIRE DE L AMBASSADE

PRINCIPAUX DOCUMENTS DELIVRES PAR LE SERVICE CONSULAIRE DE L AMBASSADE PRINCIPAUX DOCUMENTS DELIVRES PAR LE SERVICE CONSULAIRE DE L AMBASSADE LISTE DES DOCUMENTS ET PRESTATIONS DOCUMENTS DE VOYAGE / ATTESTATIONS Le passeport ordinaire biométrique Le laissez-passer Le visa

Plus en détail

ACCORD LE GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS MEXICAINS ET L'ORGANISATION DE COOPERATION ET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUES

ACCORD LE GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS MEXICAINS ET L'ORGANISATION DE COOPERATION ET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUES ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS MEXICAINS ET L'ORGANISATION DE COOPERATION ET DE DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUES RELATIF AUX PRIVILÈGES ET IMMUNITÉS DE L ORGANISATION AUX ETATS-UNIS MEXICAINS LE

Plus en détail

DOCUMENTS NECESSAIRES RELATIFS AUX TYPES DE VISAS D ENTREE EN REPUBLIQUE DE BULGARIE

DOCUMENTS NECESSAIRES RELATIFS AUX TYPES DE VISAS D ENTREE EN REPUBLIQUE DE BULGARIE DOCUMENTS NECESSAIRES RELATIFS AUX TYPES DE VISAS D ENTREE EN REPUBLIQUE DE BULGARIE VISA DE COURT SEJOUR (visa type C) /séjour d une durée n'excédant pas 90 jours sur toute période de 180 jours/ 1. Un

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

D o s s i e r d e c a n d i d a t u r e

D o s s i e r d e c a n d i d a t u r e Année académique 2013-2014 Entreprendre & réussir, au cœur d équipes multiculturelles photographie D o s s i e r d e c a n d i d a t u r e récente - Les dossiers incomplets ne sont pas considérés - Les

Plus en détail

Avant de passer aux explications, voici une nouvelle qui fera plaisir à beaucoup d auditeurs.

Avant de passer aux explications, voici une nouvelle qui fera plaisir à beaucoup d auditeurs. Édition spéciale «Résidents longue durée» Le «permis de séjour de résident de longue durée CE»: la nouvelle autorisation qui substitue la carte de séjour. Cette édition, comme celle du 20 décembre, est

Plus en détail

RECONNAISSANCE DES DIPLÔMES ÉTRANGERS EN FINLANDE

RECONNAISSANCE DES DIPLÔMES ÉTRANGERS EN FINLANDE RECONNAISSANCE DES DIPLÔMES ÉTRANGERS EN FINLANDE RECONNAISSANCE DES DIPLÔMES ÉTRANGERS EN FINLANDE On entend par reconnaissance d un diplôme toute décision évaluant la qualification que confère un diplôme

Plus en détail

Travail - Liberté - Patrie MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA. www.consulatogo.org

Travail - Liberté - Patrie MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA. www.consulatogo.org AMBASSADE DU TOGO EN FRANCE REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail - Liberté - Patrie MANUEL D AIDE POUR L INSCRIPTION ET LA DEMANDE DE VISA www.consulatogo.org ARTICLE 1 RECOMMANDATIONS NAVIGATEURS Nous vous recommandons

Plus en détail

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES FORMALITÉS ADMINISTRATIVES AUTORISATION DE SORTIE DE TERRITOIRE Demande à faire auprès de la mairie du domicile Documents à fournir : - Carte nationale d identité - Jugement de divorce Observations : Pour

Plus en détail

Les catégories de visas chinois et les documents à fournir

Les catégories de visas chinois et les documents à fournir Documents à l appui Documents élémentaires Passeport Formulaire de demande de visa La carte de séjour ou du certificat de séjour en Côte d'ivoire pour les ressortissants non-ivoiriens. Les réservations

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE D ESTONIE ET LE GOUVERNEMENT DU CANADA RELATIF AUX ÉCHANGES JEUNESSE

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE D ESTONIE ET LE GOUVERNEMENT DU CANADA RELATIF AUX ÉCHANGES JEUNESSE ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE D ESTONIE ET LE GOUVERNEMENT DU CANADA RELATIF AUX ÉCHANGES JEUNESSE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE D ESTONIE et LE GOUVERNEMENT DU CANADA, ci-après désignés

Plus en détail

Note d information à l intention des membres employeurs et des membres travailleurs du Conseil d administration du BIT

Note d information à l intention des membres employeurs et des membres travailleurs du Conseil d administration du BIT Note d information à l intention des membres employeurs et des membres travailleurs du Conseil d administration du BIT Documentation Les documents présentés au Conseil d administration sont mis sur le

Plus en détail

PERMIS DE CONDUIRE POUR LES TRACTEURS AGRICOLES

PERMIS DE CONDUIRE POUR LES TRACTEURS AGRICOLES PERMIS DE CONDUIRE POUR LES TRACTEURS AGRICOLES Le permis de conduire G Le permis de conduire G Depuis le 15 septembre 2006, un permis de conduire spécifique est exigé pour la conduite des tracteurs agricoles

Plus en détail

1. La femme immigrée en Espagne: pluralité des titres de séjour et diversités des situations.

1. La femme immigrée en Espagne: pluralité des titres de séjour et diversités des situations. Index 1. La femme immigrée en Espagne: pluralité des titres de séjours. 1.1. Quels sont les différents titres de séjour sur le territoire espagnol ou ceux auxquels une femme immigrée peut prétendre? 1.2.

Plus en détail

BENEFICIAIRES. 2) Les fonctionnaires du cadre métropolitain détachés auprès du Gouvernement de la Polynésie française au terme de leur séjour.

BENEFICIAIRES. 2) Les fonctionnaires du cadre métropolitain détachés auprès du Gouvernement de la Polynésie française au terme de leur séjour. P O L Y N E S I E F R A N Ç A I S E MINISTERE DE L EDUCATION, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA PROMOTION DES LANGUES, DELA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION GENERALE DE L EDUCATION ET DES ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

ANNEXE 1. Demande d équivalence d un diplôme d enseignement secondaire supérieur en vue de poursuivre des études dans l enseignement supérieur

ANNEXE 1. Demande d équivalence d un diplôme d enseignement secondaire supérieur en vue de poursuivre des études dans l enseignement supérieur ANNEXE 1 Demande d équivalence d un diplôme d enseignement secondaire supérieur en vue de poursuivre des études dans l enseignement supérieur SERVICE DES EQUIVALENCES DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Adresse

Plus en détail

POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE

POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE Polynésie française : la chronique juridique des notaires TEXTES Délibération n 87-138 AT du 23 décembre 1987 (JOPF du 7 janvier

Plus en détail

Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION

Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION Fonds européen pour les réfugiés Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION Contrairement aux autres catégories d étrangers qui obtiennent leurs documents d état civil auprès de leur

Plus en détail

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC ET LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES

Plus en détail

DEMANDE DE TRANSCRIPTION DE L ACTE DE NAISSANCE D UN ENFANT MINEUR PIECES A FOURNIR

DEMANDE DE TRANSCRIPTION DE L ACTE DE NAISSANCE D UN ENFANT MINEUR PIECES A FOURNIR CONSULAT GENERAL DE FRANCE A MADRID DEMANDE DE TRANSCRIPTION DE L ACTE DE NAISSANCE D UN ENFANT MINEUR PIECES A FOURNIR IMPORTANT Le dossier peut être remis ou envoyé à l adresse ci-dessous. Après examen

Plus en détail

Enlèvements internationaux d enfants

Enlèvements internationaux d enfants Enlèvements internationaux d enfants Introduction «Mon partenaire menace d emmener mon enfant de 2 ans en Tunisie et de ne plus le ramener. Je ne suis pas d accord.» «Ma femme a emmené, sans mon consentement,

Plus en détail

1) Pourquoi une instruction spécifique

1) Pourquoi une instruction spécifique Préambule Ce guide d instruction a vocation à faciliter l examen des demandes étudiantes de gratuité des transports sur le réseau STAR en donnant à chaque instructeur des Centres Communaux ou Intercommunaux

Plus en détail

Campagne annuelle de recrutement des résidents Année scolaire 2014-2015 Note d information pour les candidats

Campagne annuelle de recrutement des résidents Année scolaire 2014-2015 Note d information pour les candidats Nantes, le 16 décembre 2013 Direction des Ressources Humaines 1 allée Baco - BP 21509 44015 NANTES CEDEX 1 Tel : 02 51 77 29 09 recrutresident.aefe@diplomatie.gouv.fr Campagne annuelle de recrutement des

Plus en détail

IMMIGRATION Canada. Le Caire. Parrainage de parents, grands-parents, enfants adoptés et autres membres de la parenté

IMMIGRATION Canada. Le Caire. Parrainage de parents, grands-parents, enfants adoptés et autres membres de la parenté Citoyenneté et Immigration Canada Citizenship and Immigration Canada IMMIGRATION Canada Table des matières Appendice A - Liste de contrôle Appendice B - Spécifications pour photos Appendice C - Instructions

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE LE STATUT SPECIAL DES MEMBRES DE LA FAMILLE DU PERSONNEL DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES. ( 10 janvier 2013)

NOTE CIRCULAIRE LE STATUT SPECIAL DES MEMBRES DE LA FAMILLE DU PERSONNEL DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES. ( 10 janvier 2013) Aux Organisation internationales établies en Belgique nos références P1.3/PRO.03.01 NOTE CIRCULAIRE LE STATUT SPECIAL DES MEMBRES DE LA FAMILLE DU PERSONNEL DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES ( 10 janvier

Plus en détail

ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur.

ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur. ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur. LE MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, VU la Constitution

Plus en détail

BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» 2015-2016

BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» 2015-2016 Pôle Culture BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» 2015-2016 Date de l adoption par la Commission permanente : Délibération n 3-22 en date du 19 Juin 2015 1/5 1. Objectifs généraux Soutenir les projets de

Plus en détail

DEMANDE DE CERTIFICAT DE NATIONALITÉ FRANÇAISE

DEMANDE DE CERTIFICAT DE NATIONALITÉ FRANÇAISE DEMANDE DE CERTIFICAT DE NATIONALITÉ FRANÇAISE À adresser directement par le requérant à : M. le Greffier en Chef du Service de la Nationalité des Français établis hors de France 30, rue du Château des

Plus en détail

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ;

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ; ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacy.fgov.be/ COMMISSION DE

Plus en détail

Demander un numéro d assurance sociale... c

Demander un numéro d assurance sociale... c Demander un numéro d assurance sociale... c Si vous êtes un citoyen canadien, un nouvel arrivant au pays ou un résident temporaire, vous avez besoin d un numéro d assurance sociale (NAS) pour travailler

Plus en détail

Adoptions. http://www.diplomatie.gouv.fr/mai/ind_oeuvr.html. Adresse postale : 244 boulevard Saint Germain 75303 Paris 07 Tel : 01 43 17 93 44

Adoptions. http://www.diplomatie.gouv.fr/mai/ind_oeuvr.html. Adresse postale : 244 boulevard Saint Germain 75303 Paris 07 Tel : 01 43 17 93 44 Adoptions. Association humanitaire Enfants Soleil L Association Enfants Soleil ne se charge pas des adoptions d enfants en provenance d Haïti. Nous n en avons ni la compétence, ni l agrément. De nombreuses

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX BOURSES DE FORMATION ET DE STAGE ATTRIBUEES AUX ETUDIANTS ET STAGIAIRES ETRANGERS

REGLEMENT RELATIF AUX BOURSES DE FORMATION ET DE STAGE ATTRIBUEES AUX ETUDIANTS ET STAGIAIRES ETRANGERS REGLEMENT RELATIF AUX BOURSES DE FORMATION ET DE STAGE ATTRIBUEES AUX ETUDIANTS ET STAGIAIRES ETRANGERS Edition 2014-2015 Article premier L Agence Marocaine de Coopération Internationale (A.M.C.I.) accorde

Plus en détail

INFORMATION IMPORTANTE

INFORMATION IMPORTANTE PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE DIRECTION DE L IMMIGRATION ET DE L INTEGRATION BUREAU DE LA NATIONALITE NOM ET PRENOM DU DEMANDEUR : INFORMATION IMPORTANTE A compter du 1 er janvier 2012, tous les candidats

Plus en détail

Convention entre la Suisse et la France, relative à l exercice des professions d expert-comptable et de comptable agréé

Convention entre la Suisse et la France, relative à l exercice des professions d expert-comptable et de comptable agréé Texte original Convention entre la Suisse et la France, relative à l exercice des professions d expert-comptable et de comptable agréé 0.142.113.496 Conclue le 27 avril 1948 Entrée en vigueur le 1 er janvier

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION

PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE PROCÉDURE D ACCRÉDITATION 3, place du Commerce, bureau 501, Île des Sœurs (Verdun), Québec H3E 1H7 Téléphone : (514) 767 4040 ou 1 (800) 640 4050 Courriel : info@iqpf.org

Plus en détail

LES TITRES DE SÉJOUR EN BELGIQUE. GUIDE PRATIQUE Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 16 avril 2013

LES TITRES DE SÉJOUR EN BELGIQUE. GUIDE PRATIQUE Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 16 avril 2013 LES TITRES DE SÉJOUR EN BELGIQUE GUIDE PRATIQUE Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 16 avril 2013 INTRODUCTION le présent guide pratique a pour objectif de présenter les différents titres de séjour

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et la République Fédérative du Brésil (Entrée en vigueur le 01-12-2014, publié au

Plus en détail

Approfondissement: assistance sanitaire

Approfondissement: assistance sanitaire Approfondissement: assistance sanitaire 1) L'assistance sanitaire pour les étrangers extracommunautaires Les étrangers extracommunautaires qui séjournent en Italie peuvent bénéficier de l assistance sanitaire

Plus en détail

I. Démarches administratives et documents à produire

I. Démarches administratives et documents à produire UCL - Guide administratif du médecin assistant candidat boursier (MACB) porteurs d un diplôme de médecine ou de spécialisation obtenu dans un pays de l Union Européenne. Ce petit guide reprend des informations

Plus en détail

Questions-réponses sur le thème du nouveau droit du nom

Questions-réponses sur le thème du nouveau droit du nom Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral de la justice OFJ Questions-réponses sur le thème du nouveau droit du nom 1) Où puis-je trouver les nouvelles dispositions légales? Les modifications

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

IMMIGRATION Canada. Bucarest. Parrainage de parents, grands-parents, enfants adoptés et autres membres de la parenté

IMMIGRATION Canada. Bucarest. Parrainage de parents, grands-parents, enfants adoptés et autres membres de la parenté Citoyenneté et Immigration Canada Citizenship and Immigration Canada IMMIGRATION Canada Table des matières Appendice A - Liste de contrôle Appendice B - Spécifications pour photos Appendice C - Instructions

Plus en détail

Visa Connect 111, avenue Victor Hugo 75784 PARIS Cedex 16

Visa Connect 111, avenue Victor Hugo 75784 PARIS Cedex 16 ! " # $! #%!! & '!( )*!+,-.+-/0-, 1 2!* #!#/3,4!! 2% 5#4 67 54!4"! 4! 3',8++9(!3!#',+++9(!! :$4!!! Visa Connect 111, avenue Victor Hugo 75784 PARIS Cedex 16 Merci de remplir tous les champs du bon de commande

Plus en détail

DEMANDE DE VISA TOURISME/ (VISITE FAMILIALE/OU AMICALE)

DEMANDE DE VISA TOURISME/ (VISITE FAMILIALE/OU AMICALE) DEMANDE DE VISA TOURISME/ (VISITE FAMILIALE/OU AMICALE) UN FORMULAIRE DUMENT REMPLIS AVEC UNE PHOTO RECENTE. PASSEPORT D UNE VALIDITE MINIMALE DE 3 MOIS APRES L EXPIRATION DU VISA ET UN MINIMUM DE 2 PAGES

Plus en détail

PROGRAMME D AUDIT ENERGETIQUE. Procédure d inscription sur la liste des expertsauditeurs

PROGRAMME D AUDIT ENERGETIQUE. Procédure d inscription sur la liste des expertsauditeurs Procédure d inscription sur la liste des expertsauditeurs en énergie Janvier 2013 1. Objet Le présent document a pour objet de décrire la procédure d inscription des ingénieurs sur la liste des experts-auditeurs

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

C O N V E N T I O N sur l assurance soins de santé entre le Royaume de Belgique et l Australie

C O N V E N T I O N sur l assurance soins de santé entre le Royaume de Belgique et l Australie C O N V E N T I O N sur l assurance soins de santé entre le Royaume de Belgique et l Australie (Entrée en vigueur: 1 septembre 2009 Moniteur belge: 21 août 2009) Le Royaume de Belgique Et L Australie,

Plus en détail

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS

DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS Envoyer à : Caisse suisse de compensation Case postale 3100 CH-1211 Genève 2 Ou autre caisse compétente Reçu le (ne pas remplir) DEMANDE DE REMBOURSEMENT DES COTISATIONS AVS 1. Données concernant la personne

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL D ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENES DANS LE CADRE DE LEUR STAGE D ETUDES

CONVENTION D ACCUEIL D ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENES DANS LE CADRE DE LEUR STAGE D ETUDES MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES CONVENTION D ACCUEIL D ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENES DANS LE CADRE DE LEUR STAGE D ETUDES Article 1 - Les parties signataires

Plus en détail

PROCEDURE D ADOPTION A TAIWAN

PROCEDURE D ADOPTION A TAIWAN PROCEDURE D ADOPTION A TAIWAN Les informations suivantes sont données à titre indicatif, et n engagent en aucun cas la responsabilité de l Institut français à Taipei. Mise à jour : juin 2009 I - Organismes

Plus en détail

Instruction relative à l application de l ancien article 9,3 et de l article 9bis de la loi sur les étrangers.

Instruction relative à l application de l ancien article 9,3 et de l article 9bis de la loi sur les étrangers. Instruction relative à l application de l ancien article 9,3 et de l article 9bis de la loi sur les étrangers. Certaines situations «humanitaires» spécifiques peuvent justifier l octroi d une autorisation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Décret n o 2015-1542 du 26 novembre 2015 portant publication de l accord entre le Gouvernement

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE. (20 septembre 2012)

NOTE CIRCULAIRE. (20 septembre 2012) Protocole Privilèges et immunités (P1.1) NOTE CIRCULAIRE DISPOSITIONS BELGES EN MATIERE D'EXONERATION DE LA T.V.A. POUR LES POSTES CONSULAIRES DE CARRIÈRE EN BELGIQUE ET LEUR PERSONNEL Y ACCREDITE (20

Plus en détail

LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS

LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS Viktor BALLA Juriste,Ce.R.A.I.C. asbl Le 25 avril 2013 I. INTRODUCTION le regroupement familial est un droit

Plus en détail

Comment s exerce l autorisation parentale de sortie de l enfant du territoire national ou l opposition à cette sortie?

Comment s exerce l autorisation parentale de sortie de l enfant du territoire national ou l opposition à cette sortie? Comment s exerce l autorisation parentale de sortie de l enfant du territoire national ou l opposition à cette sortie? En cas d autorité parentale exclusive, c est la liberté ; le parent la détenant pouvant

Plus en détail

0.192.122.975 Echange de lettres

0.192.122.975 Echange de lettres Echange de lettres des 23 juillet/11 août 1971 entre le Département politique fédéral et la Banque asiatique de développement concernant le bureau de la Banque à Zurich et le personnel qui y est affecté

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi PROCEDURE DE DEMANDE DE VISA BIOMETRIQUE POUR LE SENEGAL Infoline : (00221) 78 149 96 96 Pour toute demande de visa, le paiement en ligne est obligatoire.

Plus en détail

Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie

Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie Texte original Convention réglant les rapports judiciaires en matière civile et commerciale entre la Suisse et la Turquie 0.274.187.631 Conclue le 1 er juin 1933 Approuvée par l Assemblée fédérale le 12

Plus en détail

LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE

LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES DLPAJ/ECT/4B/AM/S- NOR INT/D/02/00133/C Paris, le 3 JUIN 2002 LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES A

Plus en détail

L ETAT- CIVIL. Association des maires du Territoire de Belfort Maison des communes 29, boulevard Anatole France 90 006 BELFORT

L ETAT- CIVIL. Association des maires du Territoire de Belfort Maison des communes 29, boulevard Anatole France 90 006 BELFORT L ETAT- CIVIL Association des maires du Territoire de Belfort Maison des communes 29, boulevard Anatole France 90 006 BELFORT Jeudi 4 décembre 2014, 18h. PLAN L OFFICIER D ETAT-CIVIL LES REGISTRES D ETAT-CIVIL

Plus en détail

LE DÉCÈS D UN PROCHE 1

LE DÉCÈS D UN PROCHE 1 LE DÉCÈS D UN PROCHE 1 Le décès d un proche Vous souhaitez prendre des dispositions anticipatives (dernières volontés, don d organes, don de corps à la Science, euthanasie ). Vous devez faire face au décès

Plus en détail

OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA CONSTITUTION D'UN DOSSIER D'ADOPTION SIMPLE. NOS RÉFÉRENCES : Dossier N ( références à rappeler impérativement)

OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA CONSTITUTION D'UN DOSSIER D'ADOPTION SIMPLE. NOS RÉFÉRENCES : Dossier N ( références à rappeler impérativement) PARQUET DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MARSEILLE Le Le Procureur de la République 6 rue Joseph Autran 13006 MARSEILLE à Tel : 04.91.15.50.50 SERVICE CIVIL-ADOPTIONS OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA

Plus en détail

Elia System Operator Société Anonyme Boulevard de l Empereur 20 B-1000 Bruxelles Numéro d entreprise n 0476.388.378 (Bruxelles) (la société )

Elia System Operator Société Anonyme Boulevard de l Empereur 20 B-1000 Bruxelles Numéro d entreprise n 0476.388.378 (Bruxelles) (la société ) Elia System Operator Société Anonyme Boulevard de l Empereur 20 B-1000 Bruxelles Numéro d entreprise n 0476.388.378 (Bruxelles) (la société ) AVIS DE CONVOCATION À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE Par la

Plus en détail

Règlement d attribution de logements communaux

Règlement d attribution de logements communaux Régie foncière de la Commune d Evere Page 1 de 7 Règlement d attribution de logements communaux Approuvé par le Conseil Communal d Evere en séance du 25. 04. 2013. Article 1 : Objet Le présent règlement

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Comores. Conditions d entrée et de séjour des étrangers

Comores. Conditions d entrée et de séjour des étrangers Conditions d entrée et de séjour des étrangers Loi n 88-025 du 29 décembre 1988 [NB - Loi n 88-025 du 29 décembre 1988 portant modification de la loi n 82-026 relative aux conditions d entrée et de séjour

Plus en détail

Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES. Section : 542. Page : 1 SERVICES NORMES

Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES. Section : 542. Page : 1 SERVICES NORMES Services à l enfant et à la famille Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES Section : 542 Page : 1 SERVICES Révision : 1 er déc. 99 Sujet : SERVICES AUX REQUÉRANTS APPROUVÉS NORMES 542.1 Inscription

Plus en détail

Règlement concernant l administration des entrées et sorties des ressortissants étrangers du territoire de la République Populaire de Chine.

Règlement concernant l administration des entrées et sorties des ressortissants étrangers du territoire de la République Populaire de Chine. Règlement relatif à l administration des entrées et sorties des ressortissants étrangers du territoire de la République Populaire de Chine. Conseil des Affaires d Etat chinois Date de publication :12 juillet

Plus en détail

Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire

Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire Direction de l Intégration Emploi/Logement Projet : Réseau Emploi Logement pour les Réfugiés Reloref* N/REF : DIEL/RELOREF/CC/ARR/2013-026 Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la

Plus en détail

MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels

MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 PHOTO MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels Formation en alternance

Plus en détail

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE AVIS (BRUGEL-AVIS-2011-109) relatif aux clients protégés ne répondant plus aux conditions d'application initiales. Etabli en application

Plus en détail

GUIDE DU PARTICIPANT. à des activités de formation

GUIDE DU PARTICIPANT. à des activités de formation GUIDE DU PARTICIPANT à des activités de formation Ce guide vise à informer les membres de l Ordre des règles entourant la participation à des activités de formation, aux fins de l obligation de formation

Plus en détail