L efficacité énergétique...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L efficacité énergétique..."

Transcription

1 Michael Rader Product Marketing Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 05 I 2008 Les bâtiments collectifs et tertiaires représentent plus de 40 pour cent de la consommation totale d énergie primaire en Europe. Afin de réaliser les objectifs ambitieux de politique d environnement et, d autre part, réduire les coûts croissants d énergie des exploitants de bâtiments, il est indispensable de rendre les constructions plus efficaces en termes d énergie. L association eu.bac qui regroupe les leaders internationaux de systèmes d automation du bâtiment propose une base de certification de produits efficace sur le plan de l énergie, l eu.bac.cert. L objet du présent article est d expliquer comment il est possible de réaliser des économies d énergie dans les bâtiments avec des appareils certifiés eu.bac et en même temps de tenir compte des prescriptions légales de plus en plus nombreuses. Lumières 6.3% Energie mécanique 22.5% Autres systèmes de chauffage 15.3% Distribution professionnelle Services Grande distribution Eau chaude 9.7% Chauffage des locaux 42.2% Bâtiments 41% Industrie 31% Transport 28% Illustration 1 : Consommation d énergie primaire

2 La directive européenne sur la performance énergétique globale des bâtiments (EPBD) et les mises en application nationales de cette directive décrivent des mesures qui doivent être prises dans le cadre des engagements du protocole de Kyoto pour l amélioration de l efficacité énergétique des bâtiments. Ces directives exigent une preuve de l efficacité énergétique sous forme de tests et de certifications. Les produits et systèmes d automation domestique et du bâtiment jouent dans ce contexte un rôle important. Ils représentent pour ainsi dire le cerveau qui crée, dans les bâtiments résidentiels ou industriels et tertiaires, non seulement des conditions de confort constant mais aussi régule l alimentation en énergie, de manière à ce que ces conditions soient atteintes de la manière la plus efficace possible. Afin de faire progresser la standardisation, le déroulement des tests et la certification de la manière la plus transparente et la plus juste possible, il a été nécessaire de réaliser un système européen d assurance de la qualité dans le domaine de l automatisation dans le domestique et du bâtiment. En réaction aux exigences de l EPBD et à la demande croissante en bâtiments plus efficaces du point de vue de l énergie, les leaders internationaux en contrôle et régulation des bâtiments ont fondé l association européenne du contrôle et régulation du bâtiment (European Building Automation and Controls Association) dont l abréviation est eu.bac. L association eu.bac a présenté, il y a peu de temps, son programme européen de certification, eu.baccert, pour les produits de régulation du bâtiment. L association part du principe que la consommation d énergie primaire des bâtiments peut être réduite jusqu à 25 %, simplement du fait de l optimisation de la technologie des bâtiments. L association se concentre sur ce point et fournit au marché la preuve que la certification des produits, du point de vue de l efficacité énergétique, a été confirmée par des instituts de contrôle indépendants et également garantie au delà des frontières des différents pays. La première version du programme de certification se consacre aux régulateurs individuels de zone qui régulent une grande part de la consommation d énergie dans les bâtiments. Le programme couvre à ce sujet les régulateurs de locaux individuels avec les applications suivantes : Radiateurs de chauffage Ventilo-convecteurs Plafonds rafraîchissant Chauffages électriques. Comment se comporte la certification eu.bac par rapport aux normes européennes et comment la conformité est-elle garantie? L Union européenne a chargé le comité de normalisation européen CEN de formuler des normes relatives à l EPBD afin de standardiser les procédés de calculs d amélioration des économies d énergie. Le CEN a alors préparé une série de normes comme l EN qui définit les effets des systèmes de contrôle et de régulation des bâtiments sur l efficacité énergétique, ou la norme EN qui comprend les standards des produits avec critères d efficacité énergétique.

3 La certification eu.bac (eu.baccert) est basée sur ces normes européennes. Pour les régulateurs individuels de zone, c est donc la norme européenne EN qui sert de référence. Quelques pays ont déjà repris la certification eu.bac à titre d exigence dans leur législation nationale. En France, les adjudications publiques ne peuvent spécifier que des régulateurs de locaux individuels remplissant les exigences de la directive RT2005 (réglementation thermique pour les bâtiments neufs) qui, pour sa part, prescrit une certification eu.bac pour régulateurs de locaux individuels. L Union européenne a mandaté le CEN pour standardiser les méthodes de calcul d amélioration des économies d énergie EPBD CEN TC 247 a préparé et approuvé : l EN 15232, l impact des fonctions BACS sur l efficacité énergétique les normes produits de performances énergétiques les critères eu.bac prépare la procédure de certification et les méthodes de tests et propose cette certification à la Communauté européenne Illustration 2 : Procédure de certification Quand un appareil doit être certifié eu.bac, une série de règles de certification doit être respectée. Des tests produits réalisés par un organe de contrôle accrédité garantissent que le produit testé correspond au moins au standard. Les standards européens exigent une certaine précision de régulation afin d assurer une meilleure efficacité énergétique. eu.bac va encore plus loin et exige pour les régulateurs de zone une précision de régulation 30 % plus élevée que la norme européenne correspondante EN Aux tests produits s ajoutent aussi les audits des sites de production qui doivent garantir que l unité de production est bien en mesure d assurer, pour le produit testé, une qualité reproductible. En règle générale, le fabricant ne satisfait à ce contrôle que s il dispose d un système de gestion de la qualité (QMS) qui répond au minimum aux standards de l EN-ISO Après la réussite aux tests produits et aux audits d usine, un organisme de certification reconnu et indépendant délivre un certificat avec numéro de licence au produit. Les produits portent alors le label de certification eu.bac (eu.baccert) et démontrent de cette manière que l efficacité énergétique et la qualité se situent dans le domaine prescrit.

4 Comment les appareils certifiés eu.bac peuvent-ils contribuer à l efficacité énergétique d un bâtiment? Plus la précision de la régulation sera élevée, plus il sera possible de maintenir le point de consigne de température ambiante. Si l on tient compte du fait qu une diminution de la température ambiante de 1 C permet d économiser jusqu à 6 % d énergie de chauffage, alors une divergence de régulation de 1,5 K peut entraîner pour l exploitant du bâtiment un accroissement de la consommation d énergie pouvant aller jusqu à 9 %. Dans la mesure où la eu.bac exige une précision de régulation de 30 % supérieure à la norme européenne, d une manière générale, les régulateurs certifiés eu.bac dépassent les exigences d efficacité énergétique. Dans le cadre du processus de certification eu.bac, c est la précision de régulation effective qui est mesurée, documentée et certifiée par un organisme de contrôle indépendant. CentraLine, par exemple, a fait certifier son régulateur individuel de zone Serval sous le numéro de licence Les tests ont abouti à la conclusion suivante : les régulateurs Serval de CentraLine offrent une précision de régulation quatre fois plus importante que ce qui est exigé par la norme. De cette manière, aussi bien les exigences de la norme EU que les standards plus élevés eu.bac sont indiscutablement dépassés. Ceci démontre clairement comment un système de régulation peut contribuer, grâce à de nombreux petits détails, à une efficacité énergétique supérieure à la moyenne. CentraLine SERVAL Quelles perspectives d avenir? Actuellement, eu.bac certifie exclusivement les régulateurs individuels de zone. Cette focalisation s explique par le fait que les bâtiments industriels et tertiaires sont largement équipés de régulateurs individuels de zone. Il est donc possible de réaliser, en comparaison avec les bâtiments sans régulation individuel de zone, un potentiel d économie très important pouvant aller jusqu à 30 %. Cependant, quand il s agit de l efficacité énergétique d un bâtiment, de nombreux autres facteurs jouent également un rôle. Si l on met de côté l enveloppe d un bâtiment (comme par ex., l isolation), on obtient dans les bâtiments tertiaires existants avec des techniques de mesure et de régulation optimisées pour les installations CVC, un accroissement considérable de l efficacité énergétique qui peut aller jusqu à 25 %. C est pourquoi eu.bac prévoit comme étape ultérieure, l introduction d un programme de certification également pour les régulateurs agissant en fonction de la température extérieure. On escompte ainsi un potentiel d économie pouvant aller jusqu à 25 % en comparaison avec les systèmes sans régulation en fonction de la température 1 Source: Communiqué de presse eu.bac European Quality Certificate for Energy Efficient Building Automation

5 extérieure (naturellement, il faut ici tenir compte du fait que les économies réalisées grâce aux régulations par température extérieure et régulation ambiante ne s additionnent pas. Le potentiel d économie estimé par eu.bac pour une combinaison des deux solutions est de 32 %). Dans l état de la planification actuelle, le programme de certification étendu doit couvrir les régulateurs à application fixe en fonction de la température extérieure. Dans les constructions tertiaires, on utilise cependant souvent des automates programmables ou configurables. Il n a pas encore été décidé si le programme de certification doit s étendre également à ces appareils et comment. Les bureaux d études mandatés par des entreprises peuvent cependant, d une manière générale, estimer que des économies supplémentaires d énergie sont possibles si un lien existe entre un régulateur de zone certifié eu.bac et les régulateurs situés en chaufferie ou sous-station qui sont responsables de la production d énergie de chauffage/froid. A titre d exemple : Le régulateur Serval de CentraLine couvre les utilisations suivantes : Radiateurs de chauffage Ventilo-convecteurs Plafonds rafraîchissant Chauffages électriques Plancher chauffant ou rafraichissant. Comme il a été mentionné plus haut, Serval dépasse les exigences de précision de la norme de 400 % et offre ainsi une efficacité énergétique nettement supérieure que ce qui est exigé. En outre, il économise, même lorsqu il fonctionne en autonome, de l énergie supplémentaire, par exemple, par diminution automatique de la consigne lorsque la pièce est inoccupée ou par fermeture des vannes lorsque la fenêtre est ouverte. Dans une installation CentraLine, lorsque le régulateur Serval est liaisonné aux régulateurs de chaufferie, il émet des informations d analyse de charge à la régulation du circuit hydraulique auquel il est raccordé. De cette manière, tout un étage peut être arrêté lorsqu aucune des pièces n est utilisée. Les régulations des circuits secondaires transmettent alors les consignes d abaissement aux régulateurs pilotant la production de chaud et de froid afin que seule la quantité précise d énergie nécessaire soit produite pour le maintien des conditions ambiantes déterminées. L intégration à des systèmes tiers est également possible. Dans un hôtel, le régulateur ambiant peut, par exemple, être raccordé au système de réservation. Dans ce cas, la régulation pour une pièce est seulement activée en présence d une réservation. Le jour d arrivée du client de l hôtel, le régulateur est automatiquement en régime économie. Quand le client est dans l hôtel en train d enregistrer son arrivée, le mode Confort est activé. Quand le client enregistre son départ à la réception et s il n y a pas, pour la chambre, de réservation ultérieure, la consigne dans la pièce sera alors de nouveau abaissée. Ceci présente deux avantages : d avantage de confort pour le client car la pièce est

6 déjà parfaitement tempérée à son arrivée et, d autre part, des économies d énergie pour le propriétaire de l hôtel dans la mesure où des chambres peuvent être complètement en régime économie quand il n y a pas de réservation. Conclusion La certification eu.bac pour régulateur individuel de zone garantit que les produits portant le label eu.bac.cert correspondent au moins aux exigences d efficacité énergétique des normes européennes. L efficacité énergétique globale d un bâtiment dépend cependant de nombreux facteurs. Dans le domaine du chauffage et de la ventilation, il convient d utiliser également des programmes horaires parfaitement adaptés, des fonctions d optimisation au démarrage et à l arrêt, une mise à disposition de l énergie en fonction des besoins, des paramètres de régulation corrects, un dimensionnement optimal de l installation, un équilibrage hydraulique correct et bien d autres choses. Tous ces facteurs ont un effet considérable sur l efficacité énergétique d un système. La certification eu.bac offre au bureau d étude la certitude d avoir une efficacité énergétique maximale du point de vue des produits. A l intérieur d une installation, ces appareils permettent de réaliser, grâce à leur précision prouvée de régulation, des économies d énergie considérables. Vous trouverez d autres informations sur le programme de certification au site Pour plus d informations sur CentraLine consultez Auteur : Michael Rader Product Marketing Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH Vous pouvez trouver tous les articles liés à la performance énergétique dans le bâtiment sur notre site Internet CentraLine, ou en nous contactant directement. CentraLine 72, chemin de la Noue Cranves Sales Tél +33 (0)

La certification NF des équipements multi-énergies

La certification NF des équipements multi-énergies La certification NF des équipements multi-énergies Conférence INTERCLIMA - 5 novembre 2013 INTERVENANTS : Christine KERTESZ AFNOR CERTIFICATION Sophie BOCQUILLON Sylvain CURTY EUROVENT CERTITA CERTIFICATION

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies

Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies *Des réponses pour les infrastructures. www.siemens.fr/cps Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies Une plus grande facilité d utilisation

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

La solution 100 % énergie renouvelable

La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Gamme Eau Chaude Sanitaire La solution 100 % énergie renouvelable (1) Par rapport à un chauffe-eau traditionnel. MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER

Plus en détail

Elaboration de la Norme EN15232 Impact de l automation des bâtiments sur leur performance énergétique ou efficacité 2012-1.

Elaboration de la Norme EN15232 Impact de l automation des bâtiments sur leur performance énergétique ou efficacité 2012-1. 2012-1 Hannes Lütz Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH Elaboration de la des bâtiments sur La nouvelle version de la norme EN15232 (2011-06) représente une révision et une extension de la norme

Plus en détail

Présentation ETS5. Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires. L efficacité énergétique

Présentation ETS5. Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires. L efficacité énergétique Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires L efficacité énergétique Présentation ETS5 16 octobre 2014 Lyon / 10h Les Enjeux Enjeux du bâtiment de demain Le Bâtiment

Plus en détail

L efficience énergétique...

L efficience énergétique... ... Ronny Scherf Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 01 I 2009 Du point de vue de la technologie des systèmes au sein d un bâtiment, il existe deux approches en matière de réduction des coûts

Plus en détail

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Benoît Pfister AGENDA 1. Optimisation énergétique des installations CVC 2. Solution de monitoring énergétique 3. Modernisation du système

Plus en détail

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations Pierre BOISSON Pôle Automatisme et Gestion de l Energie CSTB Marne la vallée pierre.boisson@cstb.fr

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES

FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES Introduction Les réglementations PEB régionales prennent en compte des consommations énergétiques pour le refroidissement. En outre, les réglementations d

Plus en détail

EPARGNE et CONFORT. Plus facile que vous ne le pensez!

EPARGNE et CONFORT. Plus facile que vous ne le pensez! EPARGNE et CONFORT Plus facile que vous ne le pensez! 30% Les coûts de chauffage représentent plus de 55% facture énergétique d un ménage moyen. Avec le système de régulation intelligent Evohome vous économiserez

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC BASSE TEMPÉRATURE ADAPTÉE AU BBC LES EXIGENCES DE PERFORMANCE LIÉES AU BBC ET RT2012

DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC BASSE TEMPÉRATURE ADAPTÉE AU BBC LES EXIGENCES DE PERFORMANCE LIÉES AU BBC ET RT2012 Unités intérieures murales Gamme Eco-performance DAIKIN AIRCONDITIONING FRANCE S.A.S. Juillet 2012 NOUVELLE GÉNÉRATION DE POMPE À CHALEUR AIR/EAU DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC BASSE TEMPÉRATURE ADAPTÉE AU BBC

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

Matinée technique 24 novembre 2011. Régulation et Gestion Technique. Gisements et Enjeux

Matinée technique 24 novembre 2011. Régulation et Gestion Technique. Gisements et Enjeux Matinée technique 24 novembre 2011 Régulation et Gestion Technique Bâtiment Gisements et Enjeux Gisements et Enjeux - constat Communes du Pays de Rennes adhérentes au Conseil en Energie Partagé soit 49

Plus en détail

RÉGULATION RÉGULATION. 50 - Système d audit eu.bac 52 - Système radio 54 - Système filaire

RÉGULATION RÉGULATION. 50 - Système d audit eu.bac 52 - Système radio 54 - Système filaire 48 50 - Système d audit eu.bac 52 - Système radio 54 - Système filaire 49 Régulation LA CENTRALE DE La RT 2012 impose la parfaite maîtrise de la gestion de la température dans le temps, pièce par pièce,

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Confort, sécurité et gestion énergétique

Confort, sécurité et gestion énergétique Fonctionnalités d une système de GTB Offre globale pour la productivité des bâtiments, Sécurité des personnes et des biens Sécurité Incendie Signalétique d évacuation Détection d Intrusion Vidéosurveillance

Plus en détail

Pompes à chaleur Haute Performance. Air / Eau. Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation

Pompes à chaleur Haute Performance. Air / Eau. Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation Pompes à chaleur Haute Performance Air / Eau Aquarea Haute Performance pour les nouvelles installations et les maisons basse consommation Pompes à chaleur Haute Performance Nouvelle pompe à chaleur Aquarea

Plus en détail

Amélioration du rendement...

Amélioration du rendement... Amélioration du rendement...... grâce à des moteurs à vitesse variable avec variateurs de fréquence Tomi Ristimäki Responsable produit 08 I 2008 Compte tenu de l augmentation continue des prix de l énergie,

Plus en détail

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Présentation du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Journée Construction Acier 2011 Luxembourg,

Plus en détail

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers.

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Le sol, seule surface avec laquelle nous sommes toujours en contact, représente 15% des pertes calorifiques du bâtiment.

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - BlueKit

DOSSIER DE PRESSE - BlueKit DOSSIER DE PRESSE - BlueKit Bâtiment et gaines d ascenseurs : Le système de ventilation intelligente pour gaines d ascenseurs BlueKit est conforme à la législation française www.bluekit.eu REDUIRE LES

Plus en détail

u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.1F Date : Mars 2004 Annule et remplace : Aucune

u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.1F Date : Mars 2004 Annule et remplace : Aucune u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.F Date : Mars 004 Annule et remplace : Aucune R Régulation et système Aqu@Net UNE COMPOSITION TOUTE EN FINESSE La régulation

Plus en détail

GESTION ÉNERGÉTIQUE ET CONFORT THERMIQUE DES OCCUPANTS

GESTION ÉNERGÉTIQUE ET CONFORT THERMIQUE DES OCCUPANTS DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : ADMINISTRATION Politique : Installations scolaires, ouverture et fermeture d écoles ADM.10.4 En vigueur le : 30 octobre 2015 Révisée le : GESTION ÉNERGÉTIQUE ET CONFORT

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Building Technologies Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Siemens, votre partenaire pour la conception et la rénovation de bâtiments intelligents et innovants Retrouvez

Plus en détail

Tout savoir sur la pompe à chaleur

Tout savoir sur la pompe à chaleur VOTRE PROJET DE POMPE À CHALEUR Tout savoir sur la pompe à chaleur Le guide Daikin vous apporte toutes les informations nécessaires pour comprendre, choisir et installer votre future pompe à chaleur. Laissez-vous

Plus en détail

Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 www.minergie.

Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 www.minergie. Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? MINERGIE Walter Meier Blue-Expert-Apéro : Ventilation Edition 2014 Conditions-cadres pour la ventilation : du nouveau? Sources : - Heinrich Huber, FHNW,

Plus en détail

SAUTER equitherm EQJW145/EQJW245. Régulateurs de chauffage numériques pour réseaux de chauffage locaux et urbains.

SAUTER equitherm EQJW145/EQJW245. Régulateurs de chauffage numériques pour réseaux de chauffage locaux et urbains. SAUTER equitherm EQJW145/EQJW245 Régulateurs de chauffage numériques pour réseaux de chauffage locaux et urbains. Une communication claire et polyvalente le régulateur de chauffage numérique equitherm.

Plus en détail

Programme de formation Quali PAC

Programme de formation Quali PAC Programme de formation Quali PAC Objectif du stage : Acquérir les bases permettant le dimensionnement, la conception et la mise en œuvre d installations de PAC qualitatives, dans une logique de développement

Plus en détail

L efficacité énergétique...

L efficacité énergétique... ...par un meilleur contrôle de la qualité de l air dans les systèmes de ventilation et de conditionnement d air (EN 13779) 1 Hannes Lütz Produktmanager CentraLine c/o Honeywell GmbH 06 I 2008 On parle

Plus en détail

Daikin Altherma haute température

Daikin Altherma haute température Daikin Altherma haute température LA SOLUTION IDÉALE POUR LA RÉNOVATION DE CHAUDIÈRE FIOUL CHAUFFAGE Haute performance Installation facile Économies EAU CHAUDE SANITAIRE 26 Facile à installer Idéale pour

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur.

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. La solution pour l eau chaude sanitaire Ballon Thermodynamique Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. jusqu à -70% sur la consommation de votre chauffe-eau (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2.

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2. Qualité de l air ambiant Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2 novateurs (ppm) 2000 Concentration en CO 2 Avec fenêtres fermées sans ventilation

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs Objectif : Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs On donne : Un dossier ressource définissant : o Le rôle des radiateurs o Les différents types de radiateurs o Les règles de pose

Plus en détail

Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES

Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES AJP@C À CHALEUR Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée 80 CPOMPE AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES AJP@C UNE POMPE À CHALEUR TRES HAUTE TEMPERA POUR LE REMPLACEMENT

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel

FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel Certificats d économies d énergie Fiche explicative n FE 30 FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel Fiche d opérations standardisée

Plus en détail

Régulateurs radio. Innovation compétence et tradition

Régulateurs radio. Innovation compétence et tradition Régulateurs radio Régulation par radio La régulation de température par radio pour la technique domestique est idéale pour les bâtiments neufs et les bâtiments en rénovation. Elle permet de faire des économies

Plus en détail

Plein de nouveautés. Réseau virtuel. Xesar 2.0. La solution de sécurité polyvalente avec nouvelle mise à jour du logiciel

Plein de nouveautés. Réseau virtuel. Xesar 2.0. La solution de sécurité polyvalente avec nouvelle mise à jour du logiciel Plein de tés Réseau virtuel Xesar 2.0 La solution de sécurité polyvalente avec nouvelle mise à jour du logiciel Nouvelle mise à jour Coup d œil sur les nombreuses tés NOUVEAU Réseau virtuel Xesar Les supports

Plus en détail

GUIDE 2015 PROFESSIONNELS. Les informations clés pour tout comprendre!

GUIDE 2015 PROFESSIONNELS. Les informations clés pour tout comprendre! GUIDE 2015 PROFESSIONNELS L ÉTIQUETTE ENERGIE DES CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES À ACCUMULATION ET DES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUES Les informations clés pour tout comprendre! 1 Dès le 26 septembre 2015, un nouveau

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Inspections périodiques des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 26 novembre 2013 Thierry Palisson Ludovic Soleansky - Copyright Bureau Veritas Principe de fonctionnement

Plus en détail

Gestion de l énergie: surveillance, visualisation, évaluation et optimisation de la consommation de l énergie 2012-2.

Gestion de l énergie: surveillance, visualisation, évaluation et optimisation de la consommation de l énergie 2012-2. 2012-2 Michael Rader Marketing Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH Gestion de : surveillance, visualisation, Partie 2: visualisation et évaluation des données de consommation Le premier volet du présent

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

EC O N F O R M. La référence en ventilation auto-modulée

EC O N F O R M. La référence en ventilation auto-modulée RT A LA RT 2005 EC O N F O R M La référence en ventilation auto-modulée LA VENTILATION AUTO-MODULÉE, UNE RÉFÉRENCE DANS LA RT 2005 Pour tout bâtiment neuf, la réglementation thermique 2005 doit être respectée.

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Le chauffage par zone, la clef de votre bien-être

Le chauffage par zone, la clef de votre bien-être Moduzone Toujours à vos côtés Gestion Multizone Le chauffage par zone, la clef de votre bien-être Solutions RT 2012 Le concept Moduzone Moduzone, la clef de votre bien-être La gestion du chauffage zone

Plus en détail

L évolution du climat

L évolution du climat LIVING ENVIRONMENT SYSTEMS L évolution du climat Le premier système VRF hybride au monde pour le refroidissement et le chauffage simultanés avec récupération de la chaleur CATALOGUE PRODUITS POUR LE DÉCIDEUR

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

MINOR 11. *2701444_rev.6* Guide d installation et d utilisation MINOR 11. DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.

MINOR 11. *2701444_rev.6* Guide d installation et d utilisation MINOR 11. DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore. Guide d installation et d utilisation MINOR 11 6151042 MINOR 11 DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.com Appareil conforme aux exigences des directives : 2004/108/CE (Compatibilité

Plus en détail

SAUTER EY-modulo. Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale.

SAUTER EY-modulo. Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale. SAUTER EY-modulo Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale. La gestion technique du bâtiment par SAUTER la maîtrise de l automatisation pour

Plus en détail

Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique

Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique 1 Answers for infrastructure. Siemens optimise la gestion énergétique de votre bâtiment Les bâtiments

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

LE SYSTÈME THERMACTIF UN CONCENTRÉ DE TECHNOLOGIE

LE SYSTÈME THERMACTIF UN CONCENTRÉ DE TECHNOLOGIE LE SYSTÈME THERMACTIF UN CONCENTRÉ DE TECHNOLOGIE Tous les éléments du système interagissent entre eux de manière optimale et étudiée, afin de vous garantir un sol chauffant ultra-réactif pour un confort

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

Solutions système. Bâtiments logistiques

Solutions système. Bâtiments logistiques Solutions système Bâtiments logistiques Avantages imbattables Les appareils en un coup d œil Aperçu produit Vos avantages! Nous allons plus loin La logistique est bien plus que le simple transport de marchandises

Plus en détail

Solutions de régulation des terminaux eau glacée

Solutions de régulation des terminaux eau glacée Solutions de régulation des terminau eau glacée Solutions de régulation des terminau eau glacée Carrier propose une vaste gamme de ventilo-convecteurs, conçus pour répondre au besoins d applications et

Plus en détail

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains Exemple 3 = Jura : Un exemple pratique qui montre l intérêt pour les communes Michel Hirtzlin, chef de service SID SOMMAIRE 1. Brève introduction 2. Le processus

Plus en détail

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles técnicos La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles // Il y a 50 ans personne ne pouvait prévoir l extension et l intensification que prendrait la production avicole

Plus en détail

l Efficacité énergétique dans l'habitation

l Efficacité énergétique dans l'habitation l Efficacité énergétique dans l'habitation AIDELEC / Lyon Building Technologies / Cps Page L Efficacité énergétique dans l'habitation 2 3 4 5 La Norme Efficacité Energétique EN NF 523 Les certifications

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG)

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) CHARTE D ENGAGEMENT Conclue le: date Entre: SIG Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) et: Logo de votre entreprise Nom du client Entreprise Rue NPA/Localité

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

STANDARD mondial pour le contrôle des bâtiments résidentiels et tertiaires

STANDARD mondial pour le contrôle des bâtiments résidentiels et tertiaires KNX, qu est-ce que c est? STANDARD mondial pour le contrôle des bâtiments résidentiels et tertiaires Plus de confort, plus de sécurité, énormes gains d énergie : la demande en systèmes de gestion des bâtiments

Plus en détail

Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir

Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir Pompes à chaleur Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir Des exemples de solutions domestiques 10 2012 Pompes à chaleur : le système de chauffage du futur. Découvrez des

Plus en détail

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux 1 «CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux Dans le cadre de la réhabilitation d une chaufferie d un bâtiment tertiaire

Plus en détail

AIDE A LA THERMOREGULATION

AIDE A LA THERMOREGULATION AIDE A LA THERMOREGULATION THERMOREGULATION MODE MAN AUTO TEMP C O M PAT I B L E C TEMP MODE MAN AUTO SOMMAIRE I INTRODUCTION...3 I.1 LA THERMOREGULATION...3 I.2 UTILITE DE LA THERMOREGULATION...3 I.3

Plus en détail

Les économies d énergie avec Synco

Les économies d énergie avec Synco Les économies d énergie avec Synco Conseils et astuces pour l utilisateur final *Des réponses pour les infrastructures Answers for infrastructure*. 1 2 Sommaire Situation actuelle et potentiels d économie...

Plus en détail

EXPOSE. Présentation d un plancher chauffant électrique

EXPOSE. Présentation d un plancher chauffant électrique EXPOSE Présentation d un plancher chauffant électrique Baccalauréat Professionnel ELEEC Electrotechnique - Energie - Equipements Communicants Année scolaire : 2010 2011 DELUCE Théo Lycée Condorcet 1 avenue

Plus en détail

LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES

LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES LES CONTRATS D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE CVC: MISE EN ŒUVRE D UN PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES RQE du 26 octobre 2012 -Nantes

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants Fiche d application RT ex : Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Date Modification Version 08 avril 2011 Première version de la fiche 1 6

Plus en détail

Assainissement énergétique. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS

Assainissement énergétique. Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Assainissement énergétique Energie am grénge Beräich GESTION DE L ENERGIE CONSEIL EN ENERGIE FORMATIONS Confort thermique 3 Aspects d un assainissement Dans une maison ancienne non assainie, environ 85

Plus en détail

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions

AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE. Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions AUDIT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE : VALIDEZ VOS POTENTIELS D ÉCONOMIE Des outils performants pour qualifier vos priorités d actions 1 L AUDIT ÉNERGÉTIQUE: UNE ÉTAPE PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TOUTE DÉMARCHE

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable

Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il. Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Bâtiments «particuliers» PAE ou audit spécifique? A quelle prime mon client aurat-il droit? Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable Sommaire Contexte général Contexte réglementaire Méthodologie

Plus en détail

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains AÉROVOLTAÏQUE V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains Photos non contractuelles www.gseintegration.com L'alliance des économies d'énergie et du confort thermique Édito L énergie solaire est indispensable

Plus en détail