Profil humanitaire. Extrait directive IASC H P DRAFT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Profil humanitaire. Extrait directive IASC H P DRAFT"

Transcription

1 Extrait directive IASC H P Genève 30 août 2014

2 SOMMAIRE 1 Introduction 2 Pourquoi est Ce important? 3 Mode de Gouvernance 4 Principes de base 5 Système de classification 6 Produits dérivés 7 Problèmes Solutions 7 Liens utiles P. 1/15

3 Le HP est l une des plus importantes des 7 catégories de COD Profil humanitaire xxx x Statistiques de population Profil humanitaire COD Localités Limites administratives FOD Réseau de transportation Hydrographie Hypsographie Autres données (Ecole, puits, sécurité, etc.) Le HP fourni, en début de crise, les chiffres pertinents pour la planification et l'évaluation des besoins humanitaires P. 2/15

4 Le HP Personnes disparues? Personnes Mortes? Personnes blessées? Crise Personnes déplacées? Personnes affectées? Permet de classer les personnes affectées et les victimes en plusieurs catégories; contient des données dynamiques dont la composition peut varier selon les contextes et les crises; fourni de manière prévisible, les chiffres pertinents pour la planification et l'évaluation des besoins humanitaires; permet surtout aux humanitaires et aux autorités locales d avoir un avis partagé sur la portée d un crise; Personnes dans les camps Attention! toutefois au caractère politiquement sensible des données du HP P. 3/15

5 Répondre aux questions fondamentales qu on se pose au début d une crise Population vivant dans la zone affectée Population affectée Population dans le besoin Ces réponses contribueront à identifier Population ciblée Population assistée Attention! toutefois au caractère politiquement sensible des données du HP P. 4/15

6 L éclatement d une crise fait intervenir plusieurs organisations composées de personnels de divers profils. Gestionnaires d information Bailleurs Administrateurs Autres organisations ONGs Associations Agences ONU Autorités nationales CICR etc. Chargés des affaires humanitaires Nécessité de mettre en place un mécanisme de gouvernance partagé pour : définir le nombre de victimes et affectées et élaborer une stratégie de réponse appropriée pour aider les personnes affectées par la crise. Ce mécanisme de gouvernance doit permettre notamment la mise en place du IMWG* pour : Choisir les catégories de personnes appropriées pour l urgence; Etablir les niveaux géographiques à partir desquels les données relatives aux populations doivent être désagrégées. Elaborer et approuver la méthode d estimation des populations Promouvoir activement la standardisation des données à travers tous les acteurs humanitaires * : Groupe de travail des gestionnaires d information P. 5/15

7 Processus de mise en œuvre Profil humanitaire Introduction Importance du HP Mode de gouvernance Principes de base Classification Produits dérivés & Problèmes Solutions Liens utiles Constitution des groupes de travail (Intercluster, HCT, IMWG, etc.) et définition des rôles et responsabilités de chacun; Vérification des données et correction si besoin; Mise en œuvre de la méthode et production du HP; Validation par le HC*/Personne désignée Elaboration et adoption d une méthode basée sur le modèle IASC; Publication du HP approuvé en utilisant une stratégie appropriée de communication * Coordonnateur Humanitaire. Les données du HP doivent être révisées au fur et à mesure qu on a une meilleure connaissance de la situation P. 6/15 30 août 2014

8 Introduction Importance du HP Mode de gouvernance Principes de base Classification Produits dérivés & Problèmes Solutions Liens utiles Sources données Méthodes Autorités nationales et locales Agence UN ONG Entité religieuse Estimation Enquête Enregistrement Association Image satellite CICR Autres. P. 7/15

9 Introduction Importance du HP Mode de gouvernance Principes de base Classification Produits dérivés & Problèmes Solutions Liens utiles Règles de bonne pratique pour les données du HP Définition Donner une définition claire et précise pour chaque catégorie retenue dans le contexte de la crise. Désagrégation Déterminer les critères de désagrégations pour chaque catégorie de données : niveau géographique, tranche d âge, sexe, autres. Date, Source et Méthode Préciser la date, la source, et la méthode pour chaque catégorie de données à défaut de pouvoir les fournir pour chaque données. Origine et nationalité Pour les catégories de déplacés préciser si possible le lieu d origine. Pour les réfugiés et demandeur d asile, préciser si possible la nationalité. P. 8/15

10 Exemple : cas des personnes déplacées internes (PDIs) PDIs Définition Personnes ou groupes de personnes qui ont été forcées ou contraintes de fuir ou de quitter leur foyer ou leur lieu de résidence habituel et qui n'ont pas franchi de frontière internationalement reconnue d'un état. Afin, notamment d'éviter les effets d'un conflit armé, des situations de violence généralisée, de violations des droits de l'homme ou de catastrophes naturelles ou causées par l'homme. Admin1 * Admin2 * < 1 * 1 4 * 5 9 * Nom Pcode Nom Pcode H F H F H F Origine Date Méthode Source Commentaire Xxxx* Obligatoire Xxxx Optionnel Dans le cas où la date ou la méthode ou la source ou commentaire sont les mêmes pour toutes les données, ils peuvent être fournis comme métadonnée: P. 9/15

11 P. 10/15

12 Snapshot Dashboard HNO Data analysis SRP SitRep Snapshot P. 11/15

13 Problèmes Collecte de données Solutions Désagrégation par genre et tranche d âge ; Fiabilité des données disponibles ; Contradiction entre données provenant de sources différentes ; Faible capacité des autorités locales et acteurs de développement pour tenir à jour les données de référence; Réticence de certaines autorités à fournir les données; Absence de consensus sur la définition des catégories de données. Contraintes liées aux délais d acquisition des données; Définition d une stratégie pour la collecte de collecte des données : niveaux de désagrégation, catégories obligatoire et optionnelle; Mise en place d un mécanisme de coordination : implication de tous les acteurs, définition des termes, etc.; Renforcement de la capacité des autorités locales et acteurs de développement pour la mise à jour régulière des données; Elaboration d outil standard de collecte et d analyse des données; Promotion des outils et des méthodes de collecte adopté par le groupe de travail des gestionnaires d information; Valoriser le HP par l élaboration d un recueil de bonne pratiques qui sera régulièrement mis à jour. P. 12/15

14 Analyse des données Problèmes Inexistence très souvent de métadonnées pour comprendre les données; Inexistence de méthodes standard d aggrégation rendant complexe la compilation et l analyse; Manque de compétences pour l analyse de certaines données spécifiques Solutions Utilisation des outils standards conçu et adopter par le IMWG; Elaboration d une méthode d analyse et promotion de ladite méthode; Mise en place de groupe de travail constitués de personnes disposant de compétences spécifiques en analyse de données de population. Valoriser le HP par l élaboration d un recueil de bonne pratiques qui sera régulièrement mis à jour. P. 13/15

15 Coordination et gouvernance Problèmes Lien souvent non formel entre HCT et autorités du pays; Diversité de sources pour les mêmes données (statistique de population par exemple); Sensibilité politique des données; Confusion dans les rôles; Difficultés à publier les données disponibles; Solutions Mise en place de mécanisme de coordination incluant tous les acteurs : agence UN, ONG, société civile, autorité nationale et locale, acteurs militaires; Mise en place de groupe opérationnel restreint pour la collecte et l analyse des données; Création de commissions/sous groupes présidé par le HC pour la validation des données spécifiques. Valoriser le HP par l élaboration d un recueil de bonne pratiques qui sera régulièrement mis à jour. P. 14/15

16 Liens utiles: Description Registre COD ACAPS JIPS IDMC IOM IOM-DTM UNHCR UNHRC-portals CASS IASC operational guidance responsibilities sector cluster leads and ocha Indicators based on assumption that no affected population or assets were identified HP guidance Lien lien unique par pays? Il existe plusieurs dont un pour le sahel P. 15/15

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 Analyse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé)

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS Des recommandations détaillées sur l approche de responsabilité sectorielle

Plus en détail

Compte Rendu Réunion EHP

Compte Rendu Réunion EHP Compte Rendu Réunion EHP 16 juin 2015 Compte Rendu Réunion EHP 1 Points inscrits à l ordre du jour : 1. Approbation de la Note sur Diffa 2. Gestion Inter Agences / organisations de l'information Humanitaire

Plus en détail

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008 Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour Le Plan de Travail Commun se base sur les objectifs stratégiques de l Appel Consolidé (CAP)

Plus en détail

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Agenda : réunion 14 janvier 2014 1. Présentation des participants et validation de l agenda 2. Suivi des points d action de la réunion

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Consensus sur les données en Afriques

Consensus sur les données en Afriques Consensus sur les données en Afriques Huitième Réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l Union africaine sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE Photo : une vue des participants à la formation Juillet 2015 Nodjimadji Ngardinga, Consultant National Elie Djimbarnodji, Information

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Guide Méthodologique de Conduite du Dialogue Inclusif Pays «Formulation des Priorités Résilience Pays (PRP-AGIR)» Version Finale (Septembre

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

I. Check-list du développement de programmes - Frontières intérieures de l UE 2007-2013

I. Check-list du développement de programmes - Frontières intérieures de l UE 2007-2013 I. Check-list du développement de programmes - Frontières intérieures de l UE 2007-2013 25 juillet 2006 Etapes du développement de programmes Conditions interinstitutionnelles Actions nécessaires Structure

Plus en détail

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Principes universels de base de bonne gouvernance du Mouvement olympique et sportif 1. Vision, mission et stratégie p. 2 2. Structures, règlementations et processus démocratique p.

Plus en détail

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003)

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) INTRODUCTION Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) Le cadre d évaluation des données (CEQD) propose une structure qui permet d évaluer la qualité des données en comparant les

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011

Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011 Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011 CONTEXTE L enregistrement des personnes déplacées internement et affectées par le séisme

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE BACHELIER EN COOPERATION INTERNATIONALE

DOSSIER PEDAGOGIQUE BACHELIER EN COOPERATION INTERNATIONALE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION BACHELIER EN COOPERATION

Plus en détail

ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL. S étant réuni à Genève les 21 et 22 février 2011,

ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL. S étant réuni à Genève les 21 et 22 février 2011, ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL Forum de dialogue mondial sur la sécurité dans la chaîne d approvisionnement concernant le remplissage des conteneurs GDFPC/2011/10 Genève 21-22 février 2011 et conclusions

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES Introduction : les Espaces Amis d Enfants (EAE) sont des structures communautaires utilisées dans les situations d urgence comme première réponse aux besoins

Plus en détail

Du projet au programme: Evaluation de Via 2015. Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse

Du projet au programme: Evaluation de Via 2015. Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse Du projet au programme: Evaluation de Via 2015 Jvo Schneider, Promotion Santé Suisse 1 Objectifs de l évaluation de Via 2015 Fournir des recommandations pour la transformation du projet Via en «programme

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Atelier régional des Nations Unies sur CensusInfo Bamako, Mali. Ordre du Jour Provisoire

Atelier régional des Nations Unies sur CensusInfo Bamako, Mali. Ordre du Jour Provisoire Atelier régional des Nations Unies sur CensusInfo Bamako, Mali Ordre du Jour Provisoire Introduction Un des principaux enseignements du cycle de recensements de 2000 a trait à la nécessité de tirer pleinement

Plus en détail

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION COMPETENCES

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CPA

Exigences en matière d expérience pratique des CPA Exigences en matière d expérience pratique des CPA Mon emploi est-il admissible aux fins du stage avec vérification de l expérience? La période d acquisition de l expérience pratique admissible peut commencer

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Objet : Politique de développement des ressources humaines

Objet : Politique de développement des ressources humaines Page 1 de 6 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique reflète les valeurs que le conseil d administration et la direction générale du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins soutiennent

Plus en détail

DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE

DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE DOMAINES D INTERVENTION EN DEMANDE Critères valables pour toute affectation en tant que Volontaire des Nations Unies, pas uniquement pour les affectations en réponse à la crise du virus Ebola. Les exigences

Plus en détail

QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR

QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR QUELLE PROTECTION SOCIALE POUR MADAGASCAR? SYSTÈMES DE PROTECTION SOCIALE ET DE SÉCURITÉ SOCIALE A MADAGASCAR Rencontre des experts en protection sociale à Madagascar 18 et 19 Août 2015 Hôtel COLBERT Antaninarenina

Plus en détail

CHARTE des RELATIONS. entre. les PARTENAIRES. La BANQUE ALIMENTAIRE. BEARN et SOULE

CHARTE des RELATIONS. entre. les PARTENAIRES. La BANQUE ALIMENTAIRE. BEARN et SOULE CHARTE des RELATIONS entre les PARTENAIRES de La BANQUE ALIMENTAIRE en BEARN et SOULE 2 PRÉAMBULE La présente CHARTE vise à définir les relations entre les partenaires sur la base de principes partagés

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI F OMPI A/46/11 ORIGINAL : anglais DATE : 26 novembre 2008 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLÉE DES ÉTATS MEMBRES DE L OMPI Quarante-sixième série de réunions Genève, 12

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé. Groupe de la protection

TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé. Groupe de la protection TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé INFORMATIONS GÉNÉRALES Termes de référence créés/mis à jour le 13 janvier 2015 Titre Secteur Lieu d affectation (ville, pays) Durée de l affectation Juriste associé

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine

Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine Contexte Depuis décembre 2013, la République centrafricaine (RCA) connaît une crise humanitaire complexe. Un an plus tard, 2.5 million personnes

Plus en détail

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Réunion du réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA Libreville Gabon, 2-3 octobre 2012 Plan de la présentation

Plus en détail

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs Description Modules 1-13 et objectifs Module 1 Introduction à la formation GEDEon et outils de travail (2 jours) Présentation de la formation GEDEon Outils d organisation du temps et du travail Analyse

Plus en détail

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014 Introduction Ce document est établi suivant la méthodologie du Cadre de Gestion des Risques (Risk Management Framework) proposé

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure compilation données et indicateurs SSE

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure compilation données et indicateurs SSE Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 31 juillet 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 5 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées

Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées Dossier OF-EP-Gen-NSD-RSRF 0101 Le 6 octobre 2014 Destinataires : Sociétés réglementées et autres parties intéressées Exigences de dépôt relatives aux forages extracôtiers dans l Arctique canadien de l

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER 09-11 AOUT 2011 27/10/2011 1 27/10/2011 2 Introduction

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES SOLLICITATION DE COMMENTAIRES En vertu de l article 194 de la Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2), l Autorité publie le projet de Règlement sur la formation continue

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie. Ministère des Affaires Economiques et du Développement. Centre Mauritanien d Analyse de Politiques

République Islamique de Mauritanie. Ministère des Affaires Economiques et du Développement. Centre Mauritanien d Analyse de Politiques République Islamique de Mauritanie Ministère des Affaires Economiques et du Développement Centre Mauritanien d Analyse de Politiques ----- CMAP ----- Termes de référence Etude sur la valorisation des ressources

Plus en détail

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra

Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Messagerie collaborative et unifiée de l Inra Prestation d expertise et d assistance à maitrise d ouvrage pour la conception d un nouveau service. Page 1 sur 7 SUIVI DES MODIFICATIONS Version Eléments

Plus en détail

«QUELLES PRIORITES POUR L INSERTION SOCIOPROFESSIONNELLE SUR NOTRE TERRITOIRE?» SEMINAIRE 20 ET 21 OCTOBRE 2009 MOULIN DE LA HUNELLE

«QUELLES PRIORITES POUR L INSERTION SOCIOPROFESSIONNELLE SUR NOTRE TERRITOIRE?» SEMINAIRE 20 ET 21 OCTOBRE 2009 MOULIN DE LA HUNELLE «QUELLES PRIORITES POUR L INSERTION SOCIOPROFESSIONNELLE SUR NOTRE TERRITOIRE?» SEMINAIRE 20 ET 21 OCTOBRE 2009 MOULIN DE LA HUNELLE Matinée de travail du 21 octobre - Recueil de l expression des acteurs

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC

LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL. Présentation : Capitaine TINE DPC République du Sénégal Un Peuple - Un But - Une Foi *********** Ministère de l Intérieur *********** DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE LA GESTION DES RISQUES DE CATASTROPHE AU SENEGAL Présentation : Capitaine

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire

Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire Mercredi 13 mai 2015 Ordre du jour 1. Situation humanitaire en cours Le point sur la réponse à la soudure 2015: PAM, ECHO, FFP 2. Coordination

Plus en détail

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 PARTENAIRES PRESENTS Oxfam, IRC, ACF-E, UNICEF, ACTED, AEN, CICR, ASDAP,

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

BTS AM - LYCEE ST EXUPERY - MANTES LA JOLIE. Séverine PLAISANT

BTS AM - LYCEE ST EXUPERY - MANTES LA JOLIE. Séverine PLAISANT 1 Une épreuve en 2 temps Situation A Coefficient 1,5 Professeur F1 Professeur de français + = Épreuve E4 Coefficient 3 Situation B Coefficient 1,5 Professeur F1 Professeur de LVE Un des oraux obligatoirement

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN COMPTABILITE

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN COMPTABILITE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Termes de références Consultant National. Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017

Termes de références Consultant National. Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017 Termes de références Consultant National Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017 I. Cadre et justification : Le Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS),

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional»

Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional» Programme «Renforcer la réforme démocratique dans les pays du voisinage méridional» Projet «Promotion de la bonne gouvernance, lutte contre la corruption et le blanchiment d argent» (SNAC Tunisie) Lancement

Plus en détail

Séminaire sur les Echanges, la Documentation et la Mise à Disposition des Données Statistiques - Les Nouveaux Outils -

Séminaire sur les Echanges, la Documentation et la Mise à Disposition des Données Statistiques - Les Nouveaux Outils - Séminaire sur les Echanges, la Documentation et la Mise à Disposition des Données Statistiques - Les Nouveaux Outils - Monsieur Houssaine OULJOUR, Chef du Service des Méthodes et Enquêtes Statistiques

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Taxonomie Design et implantation

Taxonomie Design et implantation Taxonomie Design et implantation AIIM First Canadian Chapter - Montréal 21 février 2012 1 Sommaire de la présentation Taxonomie : définitions et exemples Taxonomie Pourquoi utiliser une taxonomie? Comment

Plus en détail

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise M e Jean Chartier Président Carrefour de l industrie de la sécurité 21 octobre 2013 - La Malbaie (Québec) Présentation générale La Commission

Plus en détail

Politique de données ouvertes

Politique de données ouvertes Politique de données ouvertes 1 MOT DU MAIRE ET DU VICE-PRÉSIDENT DU COMITÉ EXÉCUTIF Montréal aspire à devenir un chef de file mondialement reconnu parmi les villes intelligentes et numériques. Pour atteindre

Plus en détail

Guide d utilisation de l outil d audit de sécurité. AUDITSec. Version 3.0

Guide d utilisation de l outil d audit de sécurité. AUDITSec. Version 3.0 Guide d utilisation de l outil d audit de sécurité AUDITSec Version 3.0 Mai 2011 Historique du document Version Date Auteur Description 1.0 6 novembre 2010 Éric Clairvoyant http://ca.linkedin.com/pub/ericclairvoyant/7/ba/227

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire

DESCRIPTION DE FONCTION. Enseignant ou enseignante de classe de développement itinérant-e au degré primaire Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport Direktion für Erziehung, Kultur und Sport CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG DESCRIPTION DE FONCTION Enseignant ou enseignante de classe

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

INFORMATIQUE : LOGICIELS D EDITION ET DE COMMUNICATION

INFORMATIQUE : LOGICIELS D EDITION ET DE COMMUNICATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Mission SANTE 3. Rapport final. Appui au développement d un outil d interface à l exploitation des données des enquêtes annuelles

Mission SANTE 3. Rapport final. Appui au développement d un outil d interface à l exploitation des données des enquêtes annuelles MINISTERE DE LA SANTE ------------------------- DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION Appui au Renforcement des Capacités Statistiques au Burkina Faso 8 ACP BK 40 Mission SANTE 3 Rapport final Appui

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

Programme des Nations Unies. des Catastrophes DMTP

Programme des Nations Unies. des Catastrophes DMTP Programme des Nations Unies pour la Formation à la Gestion des Catastrophes DMTP Qu est ce que le DMTP? Un concept developpé en 1989/1990 Conçu comme un programme inter-agences Avalisé par la resolution

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS

AVIS A MANIFESTATION D INTERETS AVIS A MANIFESTATION D INTERETS BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Agence temporaire de relocalisation EPI C 9 ème étage 15, avenue du Ghana BP 323 Tunis Belvédère 1002, Tunisie Département des statistiques

Plus en détail

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence

Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Annexe L Système fédéral de préparation et d intervention d urgence Date de la version la plus récente : octobre 2006 Sommaire des changements d importance : Reflète la création du nouveau ministère de

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int.

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. planification et examen Plan de la présentation Introduction Contexte

Plus en détail

Objet : Procédure d application du règlement sur l usage du tabac au CSSSNL Adopté le : 28 juin 2006 Adopté par : Comité de direction

Objet : Procédure d application du règlement sur l usage du tabac au CSSSNL Adopté le : 28 juin 2006 Adopté par : Comité de direction Page 1 de 5 Code :CD-18.1-2006 DOCUMENT DE GESTION Type de document : Procédure Révision prévue : Mai 2007 Adopté le : 28 juin 2006 Adopté par : Comité de direction Entré en vigueur le : 29 juin 2006 Révisé

Plus en détail

20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith

20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith 20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith 1. Quel est le rôle du conseil en matière de stratégie par rapport à celui

Plus en détail