principes fondamentaux en matière de sécurité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "principes fondamentaux en matière de sécurité"

Transcription

1 10 principes fondamentaux en matière de sécurité

2

3 Principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité Nous estimons que ces principes permettront de diminuer les risques et ainsi d atteindre notre objectif global «aucune blessure ni aucun dommage». Les principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité de Hatch abordent les dangers et les risques connexes auxquels les travailleurs sont généralement exposés dans le cadre d activités professionnelles ou personnelles. Tous les employés de Hatch sont tenus de respecter ces principes. En plus de jeter une base commune pour tous, ces principes établissent le comportement attendu de tous les employés de Hatch et leurs responsabilités premières. Ils portent sur nos dix principales activités à risque élevé et illustrent notre volonté de créer une culture d entreprise où prime la sécurité. «Ces principes illustrent notre volonté de créer une culture d entreprise où prime la sécurité.»

4 1 Planification adéquate Faites vos devoirs (préparez-vous). Élaborez un plan de travail et suivez-le. N effectuez une tâche que si vous possédez la formation et les compétences nécessaires. Utilisez les outils et l équipement adéquats et assurez-vous qu ils sont en bon état. Portez et utilisez l équipement de protection individuelle approprié. Soyez en état d exécuter la tâche à accomplir. Soyez prêt à intervenir en situation d urgence. Cessez une tâche, ou ne la commencez pas, si vous estimez qu elle ne peut être effectuée de façon sécuritaire Santé et sécurité personnelles 2 Signalez immédiatement tout danger potentiel ou incident à votre supérieur immédiat. Tenez toujours la rampe quand vous montez ou descendez les escaliers. Nettoyez tout déversement ou flaque de liquide pour éviter les chutes sur surfaces glissantes. Avant de lever une charge, déterminez si vous avez besoin d aide. Si vous travaillez à l ordinateur, assurez-vous que votre poste est ergonomique de sorte à éviter les troubles musculosquelettiques. Sachez où se trouve la sortie de secours la plus près.

5 3 Voyages à l étranger Lors de voyages d affaires, prenez vos dispositions auprès de l agence de voyages désignée par Hatch et communiquez avec le représentant du pays de destination. Informez-vous des services d assistance médicale et de sécurité offerts à Hatch par International SOS (ISOS). Consultez un professionnel de la santé avant d entreprendre tout voyage. Informez votre entourage de vos allées et venues et donnez-leur vos coordonnées. Soyez toujours conscient de votre environnement et ne prenez aucun risque inutile. 4 Sécurité routière Respectez le code de la route en tout temps. Attachez toujours votre ceinture de sécurité. N utilisez pas d appareils portatifs quand vous conduisez. Tenez compte des conditions météorologiques et d éventuels dangers routiers. Choisissez le mode de transport le plus sécuritaire pour vos déplacements quotidiens. Voyagez uniquement dans des véhicules destinés au transport de personnes. Seules les personnes autorisées devraient conduire un véhicule. Inspectez périodiquement l état de votre véhicule.

6 5 Substances dangereuses Déterminez s il est nécessaire d apporter des substances dangereuses au travail ou à la maison. Lisez toujours les mises en garde sur les contenants et les fiches signalétiques, et assurez-vous de les comprendre. Dressez l inventaire des substances dangereuses employées au travail. Connaissez les procédures appropriées de manutention, d entreposage et d élimination des substances dangereuses 6 Travail en hauteur Utilisez un équipement antichute ou des techniques de prévention lorsque vous risquez de tomber de 1,8 m (6 pi) ou plus. Recensez les travaux en hauteur et déterminez si des objets risquent de tomber. Vérifiez que toutes les plateformes surélevées stationnaires et mobiles ont été inspectées et qu elles sont sécuritaires avant de vous en servir. Confirmez qu il existe un plan en cas d urgence. Attachez solidement les échelles d accès avant de les utiliser et gardez trois points de contact. Utilisez toujours l équipement approprié à la tâche à accomplir. Ne montez jamais sur des chaises ou d autres objets pour travailler en hauteur.

7 Conception intégrant la sécurité 7 À la conception, intégrez les principes de sécurité à toutes les phases du projet. Intégrez la gestion des risques à l approche conceptuelle. Prenez en compte tous les aspects de la législation locale. Tenez toujours compte de l utilisateur final en vue d assurer la sécurité durant la construction, l exploitation et l entretien des installations 8 Signalisation et barrières Avant de franchir une barrière, communiquez avec le responsable afin de connaître les instructions de travail sécuritaires. Respectez les barrières et la signalisation entourant l équipement, derrière les aires de déchargement et sous les zones de travail en hauteur. S il n y a pas de barrières, évitez les risques associés au travail en hauteur ou sous-terrain. Lisez toutes les affiches et mémorisez le message véhiculé.

8 Mise hors tension et consignation des sources d énergie 9 Relevez toutes les sources d énergie, y compris électrique, mécanique, potentielle (p. ex. énergie par gravité), cinétique, etc. Mettez en place des procédures de façon à ce que toute source d énergie pouvant causer des blessures soit isolée adéquatement. Verrouillez et consignez l équipement pour assurer votre protection : une procédure de verrouillage par personne. Assurez-vous que l équipement et les sources d énergie ont été inspectés et mis hors tension. À la maison, assurez-vous du bon fonctionnement des appareils avec perte à la terre et des disjoncteurs de fuite à la terre. Prenez soin de débrancher les petits électroménagers et les outils avant d en faire l entretien 10 Espaces clos Ne travaillez dans un espace clos qu en dernier recours. Si l accès est requis, respectez la procédure concernant l accès aux espaces clos. Il est interdit de pénétrer dans un espace clos sauf dans les circonstances suivantes : vous avez suivi la formation requise, les risques ont été évalués et l accès est contrôlé par des personnes qualifiées. Changez régulièrement les piles des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone pour éviter les infiltrations de fumée ou de gaz. Prenez soin d accomplir certaines tâches dans un endroit bien ventilé, comme charger des outils, des batteries et des téléphones cellulaires, cuisiner ou utiliser un outil à essence.

9

10 10 principes fondamentaux en matière de sécurité 1. Planification adéquate «Faites vos devoirs». Gerry Hatch 2. Santé et sécurité personnelles Signalez tout danger potentiel ou incident à votre supérieur immédiat. 3. Voyages à l étranger Soyez toujours conscient de votre environnement et ne prenez aucun risque inutile. 4. Sécurité routière Attachez toujours votre ceinture de sécurité et respectez le code de la route. 5. Substances dangereuses Lisez toujours les mises en garde sur les contenants et les fiches signalétiques, et assurez-vous de les comprendre. 6. Travail en hauteur Recourez à de l équipement antichute ou à des techniques de prévention lorsqu il y a un risque de chute de 1,8 m (6 pi) ou plus. 7. Conception intégrant la sécurité Tenez toujours compte de l utilisateur final lors de la conception. 8. Signalisation et barrières Ne franchissez aucune barrière à moins que vous y soyez autorisé. 9. Mise hors tension et consignation des sources d énergie Assurez-vous toujours que la mise hors tension a été effectuée correctement. 10. Espaces clos L accès aux espaces clos est interdit sauf s il est contrôlé par des personnes qualifiées.

11

12 Rév Hatch Ltée 2014 Tous droits réservés

Politique : travail en hauteur

Politique : travail en hauteur Page 1 sur 9 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a) Chef d exploitation / Agent de projets de l ASC... 3 b) Exécutant de l ASC et sous-traitant... 4 c) Agent

Plus en détail

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité lors des manœuvres des véhicules ferroviaires dans votre entreprise est-elle garantie?

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR AVRIL 2013 Page 1 sur 13 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a)gestionnaire immobilier...

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention L entretien préventif des équipements Qui de mieux placé qu un spécialiste de l entretien automobile pour faire valoir les avantages d un entretien préventif? Celui-ci persuade

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Le ministère du Travail renforce l application de la Loi sur la santé et

Plus en détail

Guide de l entrepreneur

Guide de l entrepreneur Guide de l entrepreneur Par le Service des terrains et bâtiments Mise à jour le 6 avril 2010 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Liste de distribution... 3 3 Généralité... 4 3.1 Informations

Plus en détail

CONDUCTEURS. de véhicules lourds. Connaissez-vous vos OBLIGATIONS?

CONDUCTEURS. de véhicules lourds. Connaissez-vous vos OBLIGATIONS? CONDUCTEURS de véhicules lourds Connaissez-vous vos OBLIGATIONS? 01 Lisez bien ce qui suit si >vous prenez la route avec: Un véhicule routier dont la masse nette est de plus de 3 000 kg : >> un autobus;

Plus en détail

APPAREILS D ÉLÉVATION ET DE LEVAGE

APPAREILS D ÉLÉVATION ET DE LEVAGE INSTRUCTION GÉNÉRALES D UTILISATION D ÉLÉVATEURS À NACELLE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT LA MISE EN SERVICE!! N UTILISEZ PAS L ÉLÉVATEUR À NACELLE SANS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DES INSTRUCTIONS DECRITES CI-APRÈS!!

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

ILLUMINATIONS DE NOEL

ILLUMINATIONS DE NOEL En période de fin d année, de nombreux agents des services techniques des collectivités territoriales sont confrontés à la pose et la dépose des illuminations de Noël. Cette activité ponctuelle présente

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire La meilleure façon de ne pas tomber, c est de ne pas monter! sinon, voici deux façons de vous protéger. Statistiques Les statistiques

Plus en détail

Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP)

Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) Les plateformes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) sont-elles correctement utilisées dans votre

Plus en détail

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant OUI! ACCUEIL ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant Nom de l entreprise : Nom du responsable de l accueil : Nom de l accueilli : Nom de la personne à contacter en

Plus en détail

PROJETS ÉTUDIANTS GUIDE D INTÉGRATION DES ÉLÉMENTS DE SANTÉ ET SÉCURITÉ

PROJETS ÉTUDIANTS GUIDE D INTÉGRATION DES ÉLÉMENTS DE SANTÉ ET SÉCURITÉ PROJETS ÉTUDIANTS GUIDE D INTÉGRATION DES ÉLÉMENTS DE SANTÉ ET SÉCURITÉ Table des matières PRÉAMBULE...3 CONDITIONS DE RECONNAISSANCE D UN PROJET ÉTUDIANT...3 OBJECTIF DU GUIDE...3 UTILISATION DU GUIDE...3

Plus en détail

MANUEL DE L EXPOSANT

MANUEL DE L EXPOSANT MANUEL DE L EXPOSANT TABLE DES MATIÈRES 1. NOM DE L ÉVÈNEMENT... 3 2. DATE ET HORAIRE D OUVERTURE DU SALON... 3 3. MONTAGE DES KIOSQUES... 3 4. DÉMONTAGE DES KIOSQUES... 3 5. ACCÈS AU DÉBARCADÈRE... 3

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES ASSURANCE ENTREPRISE PARCOUREZ IBC.CA LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS, ET CHUTES donnent lieu à certaines des réclamations en

Plus en détail

Produits de protection contre les chutes 3M. Intervention. de sauvetage repensée. Dispositif de sauvetage individuel

Produits de protection contre les chutes 3M. Intervention. de sauvetage repensée. Dispositif de sauvetage individuel Produits de protection contre les chutes 3M Intervention de sauvetage repensée Dispositif de sauvetage individuel Dispositif de sauvetage individuel Avantages du dispositif de sauvetage individuel Réduction

Plus en détail

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES Définition Une signalisation ou un affichage sécurité doit être mise en place dans l entreprise lorsqu un risque ne peut

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule

Conseils pour les personnes âgées qui achètent un véhicule Types de véhicules La taille du véhicule relève d un choix personnel. Certains aînés se sentent plus en sécurité dans un véhicule plus lourd, alors que d autres considèrent que les petites voitures sont

Plus en détail

Terminal Satellite Consignes de Sécurité

Terminal Satellite Consignes de Sécurité Terminal Satellite Consignes de Sécurité Introduction Introduction Ce document énumère les consignes de sécurité à respecter lors de l installation de votre modem ou terminal satellite. Les consignes de

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Base de chargement et de séchage MANUEL DU PROPRIÉTAIRE

Base de chargement et de séchage MANUEL DU PROPRIÉTAIRE Base de chargement et de séchage MANUEL DU PROPRIÉTAIRE 1 Importantes consignes de sécurité Cet appareil n est pas censé être utilisé par des personnes (enfants compris) ayant des capacités physiques,

Plus en détail

«PLATEFORME E LEARNING» ENTREPRISES EXTERIEURES

«PLATEFORME E LEARNING» ENTREPRISES EXTERIEURES «PLATEFORME E LEARNING» ENTREPRISES EXTERIEURES LE PROJET / PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE Projet d' «accréditation Carrières» pour les sous-traitants (entreprises extérieures) intervenants sur les sites

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure de cadenassage / énergie zéro

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure de cadenassage / énergie zéro Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 8 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur.

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur. Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur (M.B. 15.9.2005; errata: M.B. 22.8.2006) Sous-section I.- Champ d application et

Plus en détail

Instruments de mesure industriels Konica Minolta. Mesures de sécurité

Instruments de mesure industriels Konica Minolta. Mesures de sécurité Instruments de mesure industriels Konica Minolta Mesures de sécurité Symboles de sécurité Les symboles suivants sont utilisés dans le présent manuel. Ils sont destinés à éviter les accidents pouvant se

Plus en détail

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %)

CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) La Municipalité de Montreux met au concours un poste de : Tâches principales : CHARGÉ(E) DE SÉCURITÉ (60 % - 80 %) Conseiller et aider la Municipalité, les services, les supérieurs hiérarchiques et les

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE MESURES DE SÉCURITÉ POUR LES RÉPARATIONS OU RÉNOVATIONS MAJEURES EXCÉDANT 25 000 $ CODE : BG-6. Origine :

ÉNONCÉ DE POLITIQUE MESURES DE SÉCURITÉ POUR LES RÉPARATIONS OU RÉNOVATIONS MAJEURES EXCÉDANT 25 000 $ CODE : BG-6. Origine : POLITIQUE : MESURES DE SÉCURITÉ POUR LES RÉPARATIONS OU RÉNOVATIONS MAJEURES EXCÉDANT 25 000 $ CODE : BG-6 Origine : Services de l équipement Autorité : Résolution 92-04-22-7.2 Référence(s) : ÉNONCÉ DE

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Octobre 2014 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE 1 QUE FAUT IL FAIRE EN CAS D URGENCE? 2 En cas d urgence

Plus en détail

The Life Saving Rules

The Life Saving Rules The Life Saving Rules Air Liquide Benelux Industries Règles Vitales de Sécurité Quelles sont-elles? Je ne travaille pas sous l influence de la drogue et/ou de l alcool Je ne fume pas en dehors des zones

Plus en détail

Être en sécurité à domicile

Être en sécurité à domicile La prévention des chutes Être en sécurité à domicile CLSC de Saint-Michel CLSC de Saint-Léonard 5540, rue Jarry est Montréal (Québec) H1P 1T9 TABLE DES MATIÈRES La prévention des chutes 2 L aménagement

Plus en détail

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin.

d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. SGS - Système officiel i institué par une entreprise dans le but de diminueri et d éliminer les risques d accidents pour les membres de l équipage, le navire de pêche et l environnement marin. - Un système

Plus en détail

Entretien électrique, Installations de TPSGC à Iqaluit Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Entretien électrique, Installations de TPSGC à Iqaluit Travaux publics et Services gouvernementaux Canada PARTIE I PORTÉE DES TRAVAUX 1.1 Responsable sur place 1. Gestionnaire des immeubles et des installations Bureau de TPSGC à Iqaluit Les coordonnées seront fournies au moment de l émission de l offre à commandes.

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Circulation des visiteurs ou entrepreneurs dans les salles électriques

Circulation des visiteurs ou entrepreneurs dans les salles électriques Service des immeubles Division entretien préventif et réparation Section Générale PROCÉDURE # G-23 Circulation des visiteurs ou entrepreneurs dans les salles électriques Salles électriques avec un écriteau

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT DOCUMENTS NÉCESSAIRES Lorsque vous conduisez un véhicule, vous devez avoir en votre possession les documents suivants : Un permis de conduire valide de la

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention Grille d inspection (accès) Objectif Cet outil a pour objectif de vous aider à déterminer les éléments qui devraient être inspectés dans votre établissement

Plus en détail

Accès au centre d activités sur les matériaux, utilisation d outils manuels de base.

Accès au centre d activités sur les matériaux, utilisation d outils manuels de base. COURS FAB1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : OUTILS ET MATÉRIAUX DE FABRICATION Débutant Aucun L élève acquiert des connaissances et des compétences en matière d utilisation des outils

Plus en détail

Clés et télécommandes

Clés et télécommandes Clés et télécommandes PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT MISES EN GARDE Retirez toutes les clés intelligentes d un véhicule laissé sans surveillance. Vous vous assurerez ainsi que le véhicule reste dans les conditions

Plus en détail

AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A L ELABORATION DU DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Décret du 5 novembre 2001 Article L. 230-1 du code du travail L évolution récente de la réglementation a créé une

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE 1 A. MODALITÉS DE MISE A DISPOSITION DU VÉHICULE RESERVATION 1) Faire la demande auprès du CDH53, définir la date à laquelle vous viendrez chercher le véhicule (hors samedi

Plus en détail

OBJET : Recommandations concernant l entreposage et l utilisation des gaz comprimés

OBJET : Recommandations concernant l entreposage et l utilisation des gaz comprimés ADRESSÉ : À tous les utilisateurs. OBJET : Recommandations concernant l entreposage et l utilisation des gaz comprimés Vous trouverez dans cet avis de l information ainsi que des références qui vous permettront

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur Manuel de l utilisateur Borne de recharge de niveau 2 pour véhicule électrique EVC30T/EVC30T-IN ELMEC Inc. OCTOBRE 2014 (REV10) TABLE DES MATIÈRES Aperçu (Modèles 4, 5, 6 et 7) 2 Raccordement électrique

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Le mécanicien Thomas S. (22 ans)* est chargé de remplacer une pièce sur une locomotive.

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

chutes La prévention des Être en sécurité à domicile Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise

chutes La prévention des Être en sécurité à domicile Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise Le CSSS Lucille-Teasdale Trois CLSC, sept centres d hébergement et un centre de crise CLSC de Hochelaga-Maisonneuve 4201, Ontario Est 514 253-2181 CLSC Olivier-Guimond 5810, Sherbrooke Est 514 255-2365

Plus en détail

Veuillez réutiliser la batterie.

Veuillez réutiliser la batterie. Consignes de sécurité sur le serveur Ce document s applique aux cartes serveur, au châssis de serveur (sur pieds et sur rack) et aux périphériques installés. Pour réduire les risques de dommages corporels,

Plus en détail

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par Le livret d accueil du BTP vous est proposé par ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '( /$ &216200$7,21 '8 75$9$,/ (7 '( / (03/2, '( /$ *8$'(/283( ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '(

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS

LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS LESI LIVRET POUR L ENTRETIEN EN SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST)

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

Code du travail, Directive machine, Norme Produit

Code du travail, Directive machine, Norme Produit Fermetures industrielles et équipements de quai Code du travail, Directive machine, Norme Produit Votre responsabilité est engagée! Norsud vous informe! Fermetures industrielles Équipements de quai Systèmes

Plus en détail

LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ

LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ sur les exploitations agricoles En tant qu agricultrice ou agriculteur, vous exécutez de nombreuses tâches durant votre journée de travail. Parmi vos activités, vous travaillez

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 Gel pam SAS La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE Sécurité Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 IP Projects Sommaire Consignes de sécurité...3 1. La politique de sécurité... 4 2. Les

Plus en détail

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE DIRECTION QUALITE & HSE Sommaire 1. DISPOSITION GENERALES... 1 2. REGLES A OBSERVER :... 1 4. CONDUITE A TENIR SUR LES CHANTIERS OU LES INSTALLATIONS PETROLIERES.... 2 5. CONDUITE A TENIR POUR EVITER LA

Plus en détail

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation Série FP400 Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur Manuel d utilisation Version 2.3 / Juin 2004 Aritech est une marque de GE Interlogix. http://www.geindustrial.com/ge-interlogix/emea

Plus en détail

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes Connaissez-vous les dangers liés au chargement et au déchargement des bennes, conteneurs roulants

Plus en détail

Webinaire: Diligence raisonnable pour enseignants d ateliers

Webinaire: Diligence raisonnable pour enseignants d ateliers Webinaire: Diligence raisonnable pour enseignants d ateliers Diligence raisonnable pour les enseignants d ateliers Ordre du jour Introduction Diligence raisonnable Législation Conception de l atelier Organisation

Plus en détail

La prévention dans les collectivités territoriales

La prévention dans les collectivités territoriales Note HYGIENE & SECURITE 002 2007 La prévention dans les collectivités territoriales L autorité territoriale a dans l obligation d organiser la prévention en matière d Hygiène et de Sécurité, afin que dans

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2955 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 159 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS

Plus en détail

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé)

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT HSEQ Questionnaire de pré qualification HSEQ (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT-HSEQ-07-01-F02 Page 1 sur 7 A propos de ce questionnaire 1. Ce questionnaire a été développé selon

Plus en détail

Être en sécurité à domicile

Être en sécurité à domicile La prévention des chutes Être en sécurité à domicile CLSC de Saint-Michel 3355, rue Jarry est Montréal (Québec) H1Z 2E5 Mai 2012 CLSC de Saint-Léonard 5540, rue Jarry est Montréal (Québec) H1P 1T9 Centre

Plus en détail

Portes et automatismes C est aussi notre métier. Portes et automatismes

Portes et automatismes C est aussi notre métier. Portes et automatismes C est aussi notre métier 2 4 services pour vous satisfaire Installation de vos équipements Schindler vous propose un accompagnement personnalisé dans votre démarche d implantation de systèmes automatisés.

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT

MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT MANUEL D UTILISATION CUISEUR ÉLECTRIQUE MULTIFONCTIONS PRESTO PAN Lisez attentivement ce mode d'emploi avant d'utiliser l'appareil et conservez-le pour un usage ultérieur. POUR USAGE DOMESTIQUE UNIQUEMENT

Plus en détail

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008 L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103 Philippe Malouines, 10 Avril 2008 Le Décret du 20 février 1992 Champ d application Le décret du 20 février 1992 est applicable lorsque du personnel d

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

références Pour obtenir de l information ou commander les documents, vous trouverez les coordonnées des organismes à la fin.

références Pour obtenir de l information ou commander les documents, vous trouverez les coordonnées des organismes à la fin. références Cette partie rassemble des titres de documents et de cours de formation susceptibles d aider le service d incendie à approfondir certains sujets traités dans le guide et à parfaire la formation

Plus en détail

Liste de vérification des mesures de sécurité

Liste de vérification des mesures de sécurité Immeubles d habitation et copropriétés Vous ne ménagez aucun effort pour entretenir votre propriété. C est pourquoi il est important de bien la protéger contre tous les sinistres potentiels surtout lorsqu

Plus en détail

MULTIMETRE 19 CALIBRES MODELE : DIO041024

MULTIMETRE 19 CALIBRES MODELE : DIO041024 MULTIMETRE 19 CALIBRES MODELE : DIO041024 SECURITE Cet appareil de mesure a été créé conformément à la norme IEC61010-1 relative aux instruments de mesure électroniques à catégorie de surtension CAT II

Plus en détail

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences

Technicien de réseau VEOLIA COMPÉTENCES. > Les atouts du métier. > Ses missions. > Les spécificités du métier. > Les compétences Diversité des missions, relation client, autonomie Le technicien réseau assure la surveillance et les interventions sur le réseau ainsi que toutes les démarches de nature technique nécessitant une ouverture

Plus en détail

Quoi faire si votre enfant est enlevé par un étranger

Quoi faire si votre enfant est enlevé par un étranger Aide-mémoire pour les parents à la recherche d un enfant disparu : En cas d urgence, COMPOSEZ le 911. Cet aide-mémoire vous aidera dans vos recherches pour retrouver votre enfant, mais il est important

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur Manuel de l utilisateur Borne de recharge de niveau 2 pour véhicule électrique EVC30T/EVC30T-IN ELMEC inc. JANVIER 2014 (REV5) Table des matières 1 Aperçu... 2 2 Liste des pièces... 2 3 Spécifications...

Plus en détail

Prévention et lutte contre l incendie

Prévention et lutte contre l incendie Prévention et lutte contre l incendie Voici les principales obligations des établissements de commerce de détail de l habillement en matière de prévention et de lutte contre l incendie. Cette fiche ne

Plus en détail