Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique"

Transcription

1 A.F.P. Ateliers de Formation Professionnelle Construire un lien entre théorie et pratique

2 Plan de la présentation 1. Les A.F.P. Une nouveauté dans la réforme de la formation initiale des enseignants 2. Les compétences travaillées dans le cadre des A.F.P. présentés 3. Fondements théoriques des AFP présentés 4. Présentation des AFP Les liens entre théorie et pratique 5. Illustration filmée des AFP -Préparationdes activités en classe - Présentation des activités à l ensemble de la classe - Construction collective du tableau sur la continuité des apprentissages -Réalisation des activités de la 1 ère année à la 6 ème année (situation réelle) -Evaluation des activités en classe

3 Les A.F.P.: Une nouveauté dans la réforme de la formation initiale des enseignants 1. Rappel de l objectif principal des AFP dans le décret Placer la théorie et la pratique dans un rapport de fonctionnalité réciproque afin de développer chez le futur enseignant des capacités de réflexivité, d analyse et de distanciation critique. (in circulaire concernant la nouvelle formation des instituteurs et des régents, 7 juin 2001) 2. Une particularité à pointer: Le travail de collaboration entre plusieurs acteurs Dans ces AFP les acteurs concernés sont: - Les étudiants Les étudiants de deuxième année de formation (2 ème PPB) - Les professeurs Le professeur d histoire: Thomas Delin Le professeur de pédagogie (coordinateur): Sophie Gravez Le maître de formation professionnelle (MFP): Michèle Gevenois - Le conseiller en communication Mathieu Strainchamps

4 Les compétences travaillées dans le cadre des A.F.P. présentés 1. Cadre de référence européen Les compétences ciblées dans les AFP présentés sont: - Apprendre à apprendre - Les compétences sociales - L esprit d initiative 2. Cadre de référence du Conseil Supérieur Pédagogique Les compétences ciblées dans les AFP présentés sont: - Concevoir, conduire, réguler et évaluer des situations d apprentissage qui visent le développement de chaque élève dans toutes ses dimensions - Développer une expertise dans les contenus enseignés et dans la méthodologie de leur enseignement - Créer et développer un environnement propre à stimuler les interactions sociales et le partage d expériences communes où chacun se sent accepté

5 Fondements théoriques des AFP présentés: (suite) Une pédagogie à privilégier : La pédagogie par résolution de problèmes: Les étudiants seront regroupés par ateliers et travailleront ensemble à résoudre un défi proposé par le professeur: Réaliser 6 «leçons» d histoire, de la 1 ère à la 6 ème primaire, dont le thème retenu est la vie quotidienne en Egypte ancienne. Ainsi, les étudiants devront rechercher le contenu et la méthodologie à développer en fonction de l âge des enfants. Le rôle du professeur sera de guider les étudiants dans leurs recherches (rôle de facilitateur et de médiateur)

6 Fondements théoriques des AFP présentés: Une théorie de l apprentissage à privilégier: Le socio-constructivisme Selon le constructivisme de Piaget, chaque étudiant construit progressivement ses apprentissages grâce à une réorganisation de ses connaissances antérieures confrontées à de nouvelles données contextuelles, à de nouveaux savoirs. Ce passage se fait par un double processus d équilibration: l assimilation et l accommodation. Le rôle essentiel des interactions sociales dans ce processus a quant à lui fait évoluer cette théorie initiale vers le modèle appelé socio-constructivisme. - Vygosky La zone proximale de développement (ZPD) : Les étudiants sont capables de maîtriser et de réaliser un problème proposé par le professeur à partir du moment où celui-ci propose une aide adéquate et où il utilise sa propre compétence au service des étudiants. Le conflit socio-cognitif : Les étudiants devront confronter leurs idées, leurs propositions afin de prendre du recul et de faire des choix pour trouver la solution la plus adéquate possible - Bruner La médiation sociale : Grâce au processus d étayage, le professeur permet à l étudiant d'apprendre à organiser ses conduites afin de pouvoir résoudre seul un problème qu'il ne savait pas résoudre au départ. Le processus d étayage (interactions de tutelle) : «Lié au concept de ZPD, il désigne "l'ensemble des interactions d'assistance de l'adulte permettant à l'enfant d'apprendre à organiser ses conduites afin de pouvoir résoudre seul un problème qu'il ne savait pas résoudre au départ". L'adulte prend en charge les éléments de la tâche que l'enfant ne peut réaliser seul»

7 Fondements théoriques des AFP présentés: (suite) Un premier outil à privilégier : (En classe et à domicile) Le modèle de Kolb: La pratique réflexive (ou comment articuler théorie et pratique) Les questions à se poser dans le cadre de ces AFP - Qu est-ce que j ai fait?(1) - Quel était l objectif de cette intervention? (2) - Qu est-ce qui s est passé?(2) - Qu est-ce qui a bien fonctionné? Et/ou moins bien fonctionné?(3) EN CLASSE - Pourquoi est-ce que cela a bien fonctionné? Et/ou moins bien fonctionné?(4) EN CLASSE - Quels éléments généraux ou théoriquespeuvent me permettre de comprendre la situation?(5) EN CLASSE A DOMICILE - Qu est-ce que j ai l intention de faire? Quelles approches/méthodes sont possibles?(6) EN CLASSE ET A DOMICILE - Comment va se dérouler ma prochaine intervention?(7) Kolb, D. A. (1984). Experiential Learning - Experience as the source of learning and development. Englewoods Cliffs (NJ): Prentice-Hall.

8 Fondements théoriques des AFP présentés: (suite) Un deuxième outil à exploiter : La cible modifiée de F. Muller Les critères repris dans la cible proposée aux étudiants sont les critères liés à la compétence «Concevoir, conduire, réguler et évaluer des situations d apprentissage»

9 Présentation des AFP SUJET Construire la notion de continuité (construction théorique) au travers de la conception, de la réalisation et de l évaluation d activités d histoire de la première à la sixième primaire (cycle 2, 3 et 4) (réinvestissement théorique et essai pratique) 1. Le défi proposé par le professeur: Construire 6 leçons d histoire, de la 1 ère année à la 6 ème année, en respectant la continuité du thème et des apprentissages 2. L aspect «pratique» de l activité: La leçon se fera dans des conditions authentiques dans une école communale proche de notre établissement. Les étudiants choisiront le thème, travailleront en groupe et réaliseront une des six leçons. 3. L aspect «théorique» de l activité: Leur travail devra respecter l âge des enfants afin de réaliser au final un tableau reprenant la continuité des apprentissages du cycle 2 au cycle 4 4. Les liens entre théorie et pratique travaillés dans ces AFP et sur l ensemble de la formation: Pour y arriver, les étudiants devront réinvestir les acquis antérieurs et tenter de construire de nouvelles connaissances à retravailler des les cours futurs Thème choisi par les étudiants : La vie quotidienne en Egypte Ancienne

10 Les liens entre théorie et pratique dans Théorieabordée dans les cours au préalable (1 ère année de formation) LES COURS PASSES -Pédagogie et psychologie des apprentissages. Toutes les notions nécessaires à la construction d une préparation, d une leçon: compétence, objectif, prérequis, mise en situation, défi, situations-problèmes,. Constructivisme, socioconstructivisme, représentations antérieures,. Travail de groupes, travail en ateliers, projet,. Facteurs facilitant l apprentissage: motivation, structuration, Réinvestissement de la théorie connue et construction de la théorie future LES AFP 1.Réinvestissement de la théorie vue 2.Constructionen groupe et collective d un tableau de «concrétisation» de la notion de continuité. (approche de la différenciation) 4. Pratique sur le terrain Théorie à conceptualiser les prochaincours (3 ème année de formation) LES COURS FUTURS -Différenciation et évaluation des apprentissages. Analyse dutableau construit en classe et conceptualisation des notions de continuité et de différenciation. Analyse des outils mis en avant lors de l évaluation afin de les adapter et de construire une réelle variété de moyens d évaluer dans leur futur métier -Psychologie du développement: L enfant de 6 à 12 ans

11 Illustration filmée des AFP (1) Séquence 1 : 4 heures 1. Préparationdes activités en classe Séquence vidéo 1 : - Les consignes - Le travail en ateliers

12 Illustration filmée des AFP (2) Séquence 2: 2 heures + 1 heure 1. Présentation des activités à l ensemble de la classe Séquence vidéo 2: Mise en avant de différents éléments pertinents: a) La mise en situation b) La méthodologie c) Le matériel et les documents utilisés 2. Construction collective du tableau sur la continuité des apprentissages Chaque groupe vient compléter le tableau qui sera réutilisé et analysé en profondeur lors du cours théorique

13 Illustration filmée des AFP (3) Séquence 3: 2 heures + 2 heures 1. Réalisation des activitésde la 1 ère année à la 6 ème année (situation réelle) Séquence vidéo 3 Les étudiants réalisent leur leçon en groupe 2. Evaluation des activités en classe Séquence vidéo 4 a) Le modèle de Kolb: (voir questions plus haut) b) La cible c) Le référentiel personnel des compétences

14 Références bibliographiques Bruner J.,-S. (1983), Le développement de l'enfant, Savoir faire, savoir dire, Paris, PUF Bruner J.-S. (1990), Car la culture donne forme à l esprit, De la révolution cognitive à la psychologie culturelle, Paris, ESHEL Muller F. (2008), Manuel de survie à l'usage de l'enseignant, Paris, L Etudiant Vygosky L. (1997), Pensée et langage, Paris, La Dispute

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation 1 Plan de la communication Contexte et problématique de la recherche

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice Les étapes d une séance de cours Introduire le sujet Dégager la problématique Traiter

Plus en détail

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Lium Université du Maine Pierre.Tchounikine@lium.univ-lemans.fr EIAH : définition EIAH = Environnement Informatique pour l Apprentissage Humain

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

B-10 - apprentissage par projet

B-10 - apprentissage par projet B-10 - apprentissage par projet 1- Qu est-ce qu un apprentissage par projet? L apprentissage par projet porte sur la réalisation, par l apprenant, d une production (actions, maquettes, exposés, posters,

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

LES APPRENTISSAGES DES ELEVES Qu est-ce qu apprendre?

LES APPRENTISSAGES DES ELEVES Qu est-ce qu apprendre? LES APPRENTISSAGES DES ELEVES Qu est-ce qu apprendre? 1- Pensées et aphorismes 2- Les réseaux neuronaux en Intelligence Artificielle 3- Parallèles avec les apprentissages humains 4- Qu est-ce qu une situation

Plus en détail

chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1

chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1 L ABSTRACTION chez des élèves avec Trouble du Spectre Autistique 1 Sandrine Marois, enseignante et personne ressource ASH lycée, juillet 2014 Ce qu est l abstraction et ce qu elle n est pas L abstraction

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

Ateliers de formation professionnelle :

Ateliers de formation professionnelle : Informations de l'unité d'enseignement Implantation Ecole Normale Catholique du Brabant Wallon Cursus de Bachelier - AESI en - langue étrangère Préparer et réaliser une ou plusieurs séquences d enseignement

Plus en détail

UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT

UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT Document de référence pour la conception et la rédaction des Rapports de Stage effectués en milieu professionnel pour l obtention du Master

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

LA FORMATION PRATIQUE : LA PRÉPARATION DES SUPERVISEURS ET DES ENSEIGNANTS ASSOCIÉS À LA FORMATION EN MILIEU DE PRATIQUE

LA FORMATION PRATIQUE : LA PRÉPARATION DES SUPERVISEURS ET DES ENSEIGNANTS ASSOCIÉS À LA FORMATION EN MILIEU DE PRATIQUE LA FORMATION PRATIQUE : LA PRÉPARATION DES SUPERVISEURS ET DES ENSEIGNANTS ASSOCIÉS À LA FORMATION EN MILIEU DE PRATIQUE Résumé des constats et des défis identifiés lors de la journée thématique Présentation

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1 Table des matières Avant-propos.................................................... Remerciements................................................... Liste des tableaux................................................

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let.

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. b, OFPr Filière d études Certificat complémentaire pour la maturité

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie S t é p h a n i e M a i l l e s - V i a r d M e t z M a î t r e d e C o n f é r e n c e s e n p s y c h o l o g

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes

Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences du socle commun et favoriser la différenciation pédagogique. 1. Pourquoi enseigner par

Plus en détail

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS Le présent protocole est établi en référence au Décret n 2005-1375 du 3 novembre 2005, à l'arrêté du 16 novembre 2005 relatif au diplôme

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master domaine Sciences humaines et sociales, mention Sciences Du Langage, spécialité Didactique des langues et des cultures

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

Le travail en équipe : une formule pédagogique mais pas une formule magique!

Le travail en équipe : une formule pédagogique mais pas une formule magique! Le travail en équipe : une formule pédagogique mais pas une formule magique! Par Stéphanie Fissette Atelier du 16 avril 2015 Comité de la pédagogie universitaire 1. Le travail collaboratif est-il une stratégie

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : AGENT/AGENTE EN ACCUEIL ET TOURISME FORMATION EN COURS DE CARRIERE Avec l'aide du Fonds Social Européen Outils pédagogiques

Plus en détail

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation.

Livret de formation. Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Ministère chargé des affaires sociales. Etablissement de formation. Ministère chargé des affaires sociales Etablissement de formation Nom du candidat Prénoms du candidat Livret de formation Diplôme d Etat d éducateur spécialisé LE PRESENT LIVRET COMPREND 1 Présentation

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

PRESENTATION GENERALE Date Rédacteur Titre 31 Octobre Claude Terosier (Magic Makers), Florent Masseglia (Inria), Camila Canellas (Université de Nantes), Camile Daniel (OpenClassrooms). Présentation de la formation Class'Code

Plus en détail

IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007. ENFA de Toulouse-Auzeville (France)

IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007. ENFA de Toulouse-Auzeville (France) IX èmes journées internationales d étude - CRCIE et CRIE- Sherbrooke, 15-16 octobre 2007 ENFA de Toulouse-Auzeville (France) Notre projet général Les pratiques d enseignement, centre de nos recherches

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010

Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Compte Rendu 8 ème Colloque FINE Europe à Lisbonne Octobre 2010 Rapporteur : A Santucci qui représentait FINE Belgique de par son mandat au sein de FINE Belgique «Relations Internationales» a eu un rôle

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

Formation à la systémique pour consultants et personnels RH

Formation à la systémique pour consultants et personnels RH J.A. Malarewicz Conseil Conseil, Formation, Supervision, Coaching S.A.S. au capital de 8OOO TVA : FR 36478450471 SIRET : 478 450471 00014 N formateur 11921445592 Région IdF 11 rue du Professeur Leroux

Plus en détail

De «Un niveau-seuil» au «Cadre européen commun de référence pour les langues»

De «Un niveau-seuil» au «Cadre européen commun de référence pour les langues» De «Un niveau-seuil» au «Cadre européen commun de référence pour les langues» Fondements linguistiques et psycholinguistiques, approches méthodologiques et tendances actuelles dans l enseignement et l

Plus en détail

Atelier de simulation APOLLO XIII

Atelier de simulation APOLLO XIII Atelier de simulation APOLLO XIII Les enjeux d une formation réussie Favoriser la participation, susciter l intérêt Enseigner les principes théoriques tout en l alliant à la pratique Motiver, impliquer,

Plus en détail

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Mission du formateur I.F.S.I. REDACTEUR : Christine BELOEIL : Directeur IFSI DATE : le 21 JANVIER 2005 MIS A JOUR LE 15 SEPTEMBRE 2005 MIS A JOUR LE 31 AOUT 2007

Plus en détail

Les routines dans la pratique enseignante Quelques aspects méthodologiques

Les routines dans la pratique enseignante Quelques aspects méthodologiques Les routines dans la pratique enseignante Quelques aspects méthodologiques Utilisation des vidéoscopies Abdelkarim Zaid Elmostafa Habboub France Lacourse Juin 2007 La recherche REFEPROF «Contribution au

Plus en détail

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 LP Blaise Pascal COLMAR Retour d expériences Choisir 2 images qui témoignent de votre ressenti dans votre prise de fonction Restitution au groupe LE REFERENTIEL

Plus en détail

Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition

Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition Analyse des pratiques de quatre enseignants spécialisés en arts plastiques en ce qui a trait au rôle de l élève dans le travail de l exposition Laurence Sylvestre, Ph.D. 1 Université du Québec à Montréal

Plus en détail

Ingénierie pédagogique et de la formation

Ingénierie pédagogique et de la formation UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs Ingénierie pédagogique et de la formation Concevoir, piloter et animer des dispositifs de formation Descriptifs des modules de

Plus en détail

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français Caroline Mraz Qu est-ce que le FOU? Le concept de Français sur objectif universitaire (FOU) a émergé en tant que nouvelle

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES 1- CADRE ET CONTEXTE GENERAUX DE LA FORMATION : L action que le Centre de Documentation Numérique de Formation Pédagogique et Professionnelle

Plus en détail

Découvrir des métiers en lien avec les enseignements d'exploration

Découvrir des métiers en lien avec les enseignements d'exploration Découvrir des métiers en lien avec les enseignements d'exploration FICHE ANIMATEUR-ANIMATRICE Niveaux de classe 3e Objectif Amener les élèves à : - découvrir les enseignements d'exploration - faire les

Plus en détail

Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle

Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle Stage maternelle mars 2013 Profiter de ce stage pour prendre le temps d une récapitulation sur ce qu enseigner/apprendre en maternelle veut dire pour

Plus en détail

Les nouvelles pédagogies de la formation

Les nouvelles pédagogies de la formation Chaire laborh en Management Humain et Transformations du Travail ILSM-Rapport de recherche RH-Entreprises Rapport de recherche, vol. 1 (3), 2011 Les nouvelles pédagogies de la formation Rapport théorique

Plus en détail

TraAM 2012-2013. Arts plastiques. Académie de limoges. Fiche-action individuelle

TraAM 2012-2013. Arts plastiques. Académie de limoges. Fiche-action individuelle TraAM 2012-2013 Arts plastiques Académie de limoges INTITULÉ COMPLET Carnet numérique : passage sous forme numérique d un carnet de travail en cours d arts plastiques. DESCRIPTION Ce projet s adresse à

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous POURQUOI? COMMENT? comparatif 2008/2015 PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE

STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE STAF 2001-2002 STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE Présentation du cours Responsable : Daniel Peraya Assistante : Nathalie Deschryver TABLE DES MATIERES

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1 de la Pratique 1 1. Objectifs Sensibiliser l étudiant à l intérêt et aux objectifs de l APP Structurer la rédaction de l APP : pertinence du choix de la situation et de sa description, pertinence du questionnement

Plus en détail

Vers une intégration pédagogique des TICE

Vers une intégration pédagogique des TICE Formation F3MITIC Vers une intégration pédagogique des TICE Scénario lié aux modules 1 et 2A Marc EBNETER Gilbert LIPPUNER André VIEKE 28 septembre 2001 - Version: 1.00 Discipline ou domaine: pédagogie

Plus en détail

PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2

PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2 PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2 Introduction pour l enseignant Cette séquence sur la proportionnalité au CM2 s articule avec un travail préparatoire en CM1 permettant d introduire la notion

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 2. Pondération 4. Nombre de crédits 4

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 2. Pondération 4. Nombre de crédits 4 Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Intitulé Code Institut Paul Lambin Bachelier en informatique de gestion Programmation Avancée en Java I2020 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 2 Pondération

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement

Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement Leadership et travail en équipe de collègues 2008 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Programme National pour la Sécurité des Patients

Programme National pour la Sécurité des Patients Programme National pour la Sécurité des Patients Isabelle Martin Marie-France Angelini Tibert Cellule de coordination des vigilances et des risques liés aux soins Nathalie Lugagne Delpon responsable pôle

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif Application à l enseignement du jazz avec le jeu Pads n Swing guillaume.denis@ensmp.fr Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris

Plus en détail

Licence 2. Acquisition du langage Cours 3

Licence 2. Acquisition du langage Cours 3 Licence 2 Acquisition du langage Cours 3 Cours du 8 mars 2012 Cours du 23 février video Fin séquence 1 Séquence 2 : hypothèses fondatrices sur l émergence du langage Séquence 3 : neurolinguistique fonctionnelle

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15

PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement. Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 Sommaire Avant-propos... 11 PREMIÈRE PARTIE Présentation de la psychologie du développement CHAPITRE 1 Qu est-ce que la psychologie du développement?... 15 I. Les différents champs disciplinaires de la

Plus en détail

M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant

M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant M1if22 - Logiciels éducatifs Conception & rôle de l enseignant Stéphanie Jean-Daubias Stephanie.Jean-Daubias@liris.univ-lyon1.fr http://liris.cnrs.fr/stephanie.jean-daubias/ Plan du cours Méthodologies

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES :

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES : 1 Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES Ecole numérique... 2. L utilisation d Internet et des réseaux sociaux... 3

FICHES TECHNIQUES Ecole numérique... 2. L utilisation d Internet et des réseaux sociaux... 3 FICHES TECHNIQUES Ecole numérique... 2 L utilisation d Internet et des réseaux sociaux... 3 L acte d apprendre basé sur le principe de classe inversée... 4 Ecole numérique et connectivisme... 5 CENTRE

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

Impliquer l élève dans le processus d évaluation

Impliquer l élève dans le processus d évaluation ECES 20 août 2014 Walther.Tessaro@unige.ch Impliquer l élève dans le processus d évaluation Préambule Il est certainement très utile d ouvrir les yeux des enseignants. Ne serait-il pas plus utile d ouvrir

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN

COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN 29 avril 2015 - ADBEN Lyon COMPTE-RENDU DE NOTRE ENTRETIEN AVEC FLORIAN REYNAUD, PRÉSIDENT DE LA FADBEN CURRICULUM EN INFORMATION DOCUMENTATION : ENJEUX ET OBJECTIFS Introduction Présentation de la Fadben

Plus en détail

Présentation de deux projets de formation Ginette Berteau Martin Camiré Sophie Lussier

Présentation de deux projets de formation Ginette Berteau Martin Camiré Sophie Lussier Présentation de deux projets de formation Ginette Berteau Martin Camiré Sophie Lussier 1 Plan de présentation Objectifs Spécificité de l intervention de groupe (définition et caractéristiques) Pertinence,

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE Formation des Chefs d Etablissement d Affectation Management adaptatif et délégations Support participants SOMMAIRE La formation dans son contexte p.3 Les facteurs

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

Le projet accompagné, une stratégie de formation continue intéressante pour les enseignants universitaires en France.

Le projet accompagné, une stratégie de formation continue intéressante pour les enseignants universitaires en France. Le projet accompagné, une stratégie de formation continue intéressante pour les enseignants universitaires en France. Patrice Venturini 1 Isabelle Chênerie 2 1 Service Universitaire de Pédagogie & Laboratoire

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail