E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é 2 0 0 7 d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r"

Transcription

1 04/09/08 E T U D E E n q u ê t e s u r l a c t i v i t é d e s d e s i g n e r s e t a r c h i t e c t e s d ' i n t é r i e u r R é s u l t a t s

2 S om maire 1 Pr é se nt atio n d e l ét ud e Faits sailla nt s I n fo r matio n s juri diqu es Métier principal de votre agence Structure juridique Code NAF Ancienneté de création Effectifs Appartenance à un syndicat Appartenance à organisation professionnelle Appartenance à un groupe Répartition de l activité des designers indépendants D o n né es fi na nci èr es Répartition du chiffre d affaires par métiers Répartition du chiffre d affaires par type de prestations Répartition du chiffre d affaires par secteur d activité des clients/donneurs d ordre Répartition du chiffre d affaires par taille d entreprises ou d organisations clientes Répartition du chiffre d affaires par région Répartition du chiffre d affaires par type de rémunérations pratiquées Chiffre d affaires et marge brute Nombre de clients / donneurs d ordre Nombre de projets Evaluation de l évolution du chiffre d affaires en par rapport à 2002 et Fo n ct io n ne m ent et co mp ét e nc e s int er ne s Personne chargée de la prospection de nouveaux clients Protection des créations Evolution de la demande de vos clients Renforcement des compétences des agences

3 1 Présenta ti on de l é tude Le présent rapport rend compte de l activité 2004 des designers et architectes d intérieur de la région Rhône Alpes. Les données recueillies sont issues du traitement des 152 questionnaires complétés par les designers et architectes, suite à la mise en ligne de l enquête sur la plateforme Internet de Nova7. Rapportées aux 315 adresses mail valides utilisées pour la diffusion de l enquête, ces 152 réponses correspondent à un taux de retour de 48 (rappel : obtenus en 2002 et 2005, respectivement de 36 et 46 ). Il faut noter qu à la constitution du fichier, le nombre d agences était en diminution (une centaine en moins) par rapport à la dernière étude. Pour la lecture des résultats : Pour la plupart des questions, nous donnons les résultats de l enquête sous deux formes : - Un tableau rappelant les données 2002 et 2004, pour comparaison. - Un tableau présentant les résultats croisés avec le type d agence ayant répondu, décomposé en 3 grands groupes : o o o «produit» : design industriel / produit, design management, Stylisme / design de mode, design global. : design, design multimédia, design packaging, Autres. «Architectes d intérieur» : architectes d intérieur, design de service. Toutes les comparaisons, que ce soit par rapport aux années précédentes ou entre les 3 catégories de répondants, sont effectuées sur la base de tests statistiques de comparaison, en retenant un niveau de confiance de 95. Les différences significatives sont mises en évidence par un jeu de couleurs (le chiffre est en b leu lorsqu il est significativement supérieur, en orange lorsqu il est significativement inférieur) 3

4 2 Fa i ts saillants Les designers et architectes d intérieurs de la Région Rhône Alpes se répartissent en trois principales activités : - «produit» (design industriel / produit, design management, stylisme / design de mode, design global) : 48 - (design, design multimédia, design packaging, autres) : 37 - «Architectes d intérieur» (architectes d intérieur, design pour les Services) : des designers enquêtés exercent avec le statut de profession libérale ou d indépendant, chiffre en hausse de 14 points par rapport à des entreprises appartiennent à un syndicat professionnel, et 20 à une organisation professionnelle. 7 des entreprises appartiennent à un groupe, soit une part très minoritaire, équivalente aux mesures des années précédentes. Seules 14 des entreprises estiment que leur chiffre d affaires est en baisse par rapport aux années précédentes. On constate en revanche que la part des entreprise dont le CA est inférieur à euros est en hausse par rapport à 2004 (39 de l échantillon, contre 26 en 2004). Le chiffre d affaires des designers et architectes est réalisé : - pour les 2/3 avec des clients implantés en Rhône Alpes, proportion stable par rapports aux enquêtes précédentes. - de manière relativement équitable entre micro, petites, moyennes et grandes entreprises - principalement pour des prestations de création - sous forme d honoraires (51 du CA) ou de prestations forfaitaires (43 ), très peu en royalties (5 ) 93 des entreprises enquêtées n ont pas de visibilité sur leur carnet de commande au-delà de 6 mois (et 60 pas au-delà de 3 mois!). 4

5 3 Informa ti ons juridi ques 3.1 Méti er princi pal d e votr e a ge nce Effectifs industriel / produit global management packaging 2 3 de service 1 2 Architectes d intérieur, design d espace multimédia 1 2 Stylisme, design de mode - - Autre : Précisez - - Les principaux métiers des agences ayant répondu sont le design Industriel, le design (environ 1/3 des effectifs) et, dans une moindre mesure, l activité architecte d intérieur. Une fois les catégories regroupées, on obtient la répartition suivante : - «produit» (design industriel / produit, design management, stylisme / design de mode, design global) : 48 - (design, design multimédia, design packaging, autres) : 37 - «Architectes d intérieur» (architectes d intérieur, design de service) : 15 5

6 3.2 Structu r e ju rid iqu e SARL SA EURL 1 2 Profession libérale Indépendant Autres Portage salarial Les designers exercent majoritairement, et plus que par le passé, avec le statut de profession libérale ou d indépendant. Société (+ SCOP, société de fait) Profession libérale Indépendant SARL SA EURL Architecte produit d intérieur Portage salarial Autres * * Autres ( produit) : collectif de design * Autres ( ) : 2 indépendants adhérents Maison des artistes * Autres (Architecte d intérieur) : artiste libre, Maison des Artistes Comme par le passé, les activités de design se distinguent par une surreprésentation de la structure juridique «profession libérale ou indépendant». 6

7 3.3 Cod e NAF Code NAF Agences, conseil en publicité 744 B Activités artistiques 923 A Ingénierie, études techniques 742 C Services annexes à la production 748 K Activités d architecture 742 A Conseil pour les affaires et la gestion 741 G Autres activités s 222 J Composition et photogravure 222 G Fabrication de linge de maison et d'articles d'ameublement 174 A Edition de livres 221 A Autre imprimerie 222 C Fabrication de meubles meublants 361 G Fabrication de meubles 361 J Bijouterie, orfèvrerie, joaillerie 362C Autres activités manufacturières 366 E Agencement de lieu de vente 454 L Autres commerces de gros de biens de consommation 514 S Réalisation de logiciels 722Z Métreurs, géomètres 742 B Secrétariat et traduction 748 F Organisations associatives n.c.a. 913E Industries connexes de l'ameublement 361 K 1-1 Location de logements 702 A Production de films pour la télévision 921 A

8 Codes inconnus * Codes inconnus Ancien ne t é d e créat io n Moins de 5 ans De 5 à 9 ans De 10 à 19 ans ans et plus La répartition par tranche d ancienneté est comparable d une année à l autre. produit d'intérieur Moins de 5 ans De 5 à 9 ans De 10 à 19 ans ans et plus

9 3.5 E ffectifs Effect ifs permane nts Effect ifs temp ora ires Répartition des l effectifs (nom bre) Total Dont nouveaux CDD Stagiaire Administration Commercial/Marketing Création Technique Autres Total Répartition des recrutements Perma ne nts Temporaire s (nom bre) Administration Commercial/Marketing Création/Technique Pe n sez -vo us re crut er e n ? Oui

10 Non Ne sait pas La part des entreprises qui envisagent de recruter l année suivante est stable. En 2008 produit d'intérieur Oui Non Ne sait pas La catégorie «produit» recrutera, à priori, un peu plus que la moyenne (17 vs 14). Si Oui, dan s qu el s ect eu r? En 2008 Nombre de permanents moyenne Nombre de temporaires moyenne Administration / Commercial / Marketing Création / Technique

11 3.6 Appar t ena nce à u n sy ndic at A quel (s ) s y ndicat (s ) pr o fe ssi o n nel (s ) êt es- vo us a f f ilié? * Plusieurs réponses possibles Aucun 79 Fédération des ers Industriels 13 Conseil Rhône-Alpes des Architectes d Intérieur 3 Fédération Nationale des Syndications d d Intérieur 3 Union Nationale des Peintres Illustrateurs - Ateliers d art de France 1 Autres ( SDI *2, AFD, CFAI, Chambre des métiers, Ordre des architectes) 4 Appart en ez- vo us à u n sy ndicat p ro f es sio n ne l? * Plusieurs réponses possibles produit d'intérieur Aucun Fédération des ers Industriels Conseil Rhône-Alpes des Architectes d Intérieur Fédération Nationale des Syndications d d Intérieur Union Nationale des Peintres Illustrateurs Ateliers d art de France Autres * * Autres ( produit) : AFD, ordre des architectes. * Autres ( ) : Chambre des métiers, SDI * 2. * Autres (Architecte d intérieur) : CFAI. 11

12 Les designers de la catégorie «design» appartiennent moins souvent à un syndicat professionnel. 12

13 3.7 Appartenance à organisation professionnelle A quell e o rga ni satio n p ro fe s sio n nell e ad hé re z-v ou s? * Plusieurs réponses possibles Aucune 80 Conseil Français des Architectes d Intérieur 4 DESIGNERS + 3 CIE DESIGNERS 3 Association Française des ers 2 Ordre des architectes 2 Société des Auteurs des arts visuels et de l image Fixe 1 Association Communication - Union Nationale de l Artisanat des Métiers de l Ameublement - Autres* 6 *Détails autres : Aqcera /Belles et Rebelles / CDRA (3 rféponses ) / CIE design / COLLECTIF DESIGNER+ (2 réponses) / INDP / AFD / Maison des artistes (2 réponses) / MAPRA 13

14 produit d'intérieur Aucune Conseil Français des Architectes d Intérieur DESIGNERS CIE DESIGNERS Association Française des ers Ordre des architectes Société des Auteurs des arts visuels et de l image Fixe Association Communication Union Nationale de l Artisanat des Métiers de l Ameublement Autres * Autres ( produit) : Alliance Française des designers*2, Aqcera, CDRA, INDP. * Autres ( ) : Belles et Rebelles, Maison des artistes*3, MAPRA. * Autres (Architecte d intérieur) : CDRA. 14

15 3.8 Appartenance à un groupe L agence appartien t-elle à un groupe? Oui Non L appartenance à un groupe, très minoritaire, n évolue guère depuis les enquêtes précédentes. produit d'intérieur Oui Non

16 D epui s qu elle a n né e? Base : affiliés à un groupe (10 entreprises en ) Cette année ans ans ans et plus 62.5 Pour une large majorité des répondants, l affiliation date de plus de 5 ans. Base = affiliés à un groupe National International

17 3.9 Ré par tit io n d e l activi t é d es d esi gn er s in dé pe nd ant s Base : 82 entreprises Clientèle propre d entreprises Sous-traitance pour d autres agences de design Activité salariée dans une agence de design Activité salariée dans une entreprise Activité d enseignement Autres produit d'intérieur Clientèle propre d entreprises Sous-traitance pour d autres agences de design Activité salariée dans une agence de design Activité salariée dans une entreprise Activité d enseignement Autres * Autres ( ) : Agence de publicité, clientèle propre, institutions, particuliers. 17

18 La répartition de l activité des designers indépendants n évolue pas au fil des années, et elle n est pas non plus liée au type de design exercé. 18

19 4 Données fi nanci ères 4.1 Ré par tit io n du chiffr e d affair es par m éti er s industriel, produit global management packaging de services d intérieur, design d espace multimédia Stylisme, design de mode Autres La principale source de chiffre d affaires de la profession vient du graphisme (33), suivi par le design industriel / produit (29, en augmentation par rapport à 2004). 19

20 produit d'intérieur industriel, produit global management packaging de services d intérieur, design d espace multimédia Stylisme, design de mode Autres * Autres ( produit) : commerces, design (archi navale), design culinaire, éco-design, enseignement, maquettes/prototypes, 3D/multimédia, Référentiel design-marque. * Autres ( ) : art/gravure, calligraphie occidentale, conseil, création picturale, design espace, Graphisme/Edition, illustration, PLV, Pub/Communication, signalétique. * Autres (Architecte d intérieur) : Concept/Réseau, design signalétique, enseignement, illustration panoramas de montagne, mobilier, produit. 20

21 4.2 Ré par tit io n du chiffr e d affair es par t y pe d e prest at io ns Recherche prospective / Investigations spécifiques Conseil Création Réalisation Développement technique Edition, fabrication, suivi de chantier Formation Refacturation d une expertise complémentaire (exemple : ergonomie, analyse de la valeur ) La création reste dominante (62). On note toutefois, entre 2004 et, la progression du développement technique. produit d intérieur Recherche prospective / Investigations spécifiques Conseil Création Réalisation Développement technique Edition, fabrication, suivi de chantier Formation Refacturation d une expertise complémentaire

22 (exemple : ergonomie, analyse de la valeur ) Logiquement, la création occupe une part plus importante (3/4 du CA) pour les activités de design. Pour les architectes d intérieur, ce sont l édition, la fabrication et le suivi de chantier qui représentent une part plus importante de leur chiffre d affaires (39 Vs 13 ). 4.3 Ré par tit io n du chiffr e d affair es par s ecteu r d ac tivi té d es clien ts /d onn eu rs d or dre Produits Services Administrations/Collectivités Autres produit d intérieur Produits Services Administrations / collectivités Autres

23 * Autres ( ) : associations, calligraphie occidentale, Culturel*2, Industrie Pharmaceutique, Institutions, Salons. * Autres (Architecte d intérieur) : Clientèle privée*5, commerçant. 4.4 Ré par tit io n du chiffr e d affair es par t aill e d en trepri se s ou d or gan is ati on s cli en t es Micro entreprise 22 Petite entreprise 32 Moyenne entreprise 22 Grande entreprise Micro entreprise Petite et moyenne entreprise Grande entreprise produit d'intérieur Micro entreprise Petite entreprise Total petites et moyennes Moyenne entreprise Grande entreprise

24 C est chez les architectes d intérieur que la part des micros entreprises est la plus forte (38 vs 22), et en design produit que la part des grandes entreprises est la plus élevée (29 vs 24). 4.5 Ré par tit io n du chiffr e d affair es par r égi on Rhône-Alpes France, hors Rhône-Alpes Union Européenne hors France Reste du monde produit d'intérieur Rhône-Alpes France, hors Rhône-Alpes Union Européenne hors France Reste du monde Les agences travaillant dans le design réalisent une part prépondérante de leur activité en Rhône Alpes. * Autres ( produit) : - En CEE : Allemagne*3, Belgique*3, Autriche, Italie*11, Danemark, Espagne, Hollande, Suisse*2, UK. - H ors CEE : Asie*2, USA*3, Russie, Chine*5, Taiwan, Philippines, Japon, Suisse*4, Tunisie. * Autres ( ) : - En CEE : Italie. - H ors C EE : Afrique du Sud, Arabie Saoudite, Suisse*3. 24

25 * Autres (Architecte d intérieur) : - En CEE : Allemagne, Espagne/Andorre. - H ors CEE : Argentine, Québec, Suisse * Ré par tit io n du chiffr e d affair es par t y pe d e r émuné ra tio ns prat iqu é e s Honoraires / travail en régie Royalties Prestations Forfaitaires Autres Le poste «Honoraires / travail en régie» a diminué de 63 à 51 alors que les prestations forfaitaires représentent, en, 43 du chiffre d affaires des agences (contre 25 en 2004). produit d'intérieur Honoraires / travail en régie Royalties Prestations Forfaitaires Autres * Autres ( produit) : Formation. * Autres ( ) : Création/Exécution. * Autres (Architecte d intérieur) : Revente produits. 25

26 4.7 Chiffre d affair es e t mar g e brute D an s que lle t ra n ch e s e situ e v ot r e chi f fr e d a ff air es : C.A à à à à à Plus de On constate une diminution des tranches 100 à 200 K et 200 à 350 K (baisse de 7 points, pour les deux fourchettes de CA) au profit de la tranche 0 à 50 K (39 en Vs 26 en 2004). 20 personnes ont renseigné leur chiffre d affaires, donnant un chiffre d affaires moyen de euros. C. A. produit d'intérieur 0 à à à à

27 à Plus de Ce sont les agences de design s qui réalisent le chiffre d affaires le plus faible (chiffre à mettre en lien avec la taille et le type de ces agences). Marge brute à 25 du C.A à 50 du C.A à 75 du C.A à 100 du C.A Marge brute moyenne en du C.A personnes ont renseigné la marge brute, donnant un pourcentage moyen de 60,5. Marge brute colonne produit d'intérieur 0 à 25 du C.A à 50 du C.A à 75 du C.A à 100 du C.A

28 28

29 4.8 Nombr e d e cli en t s / d on neu r s d ordr e Total Dont nouveaux 1 à à à à à et plus Moyenne Le nombre moyen de clients est en légère baisse, avec une augmentation de la tranche 6 à 10 clients et une baisse de la tranche 30 à 49. produit d'intérieur 1 à à à à à et plus

30 4.9 Nombr e d e p roj e ts Total Dont éditions propres à votre agence 1 à à à à à et plus 17 Moyenne produit d'intérieur 1 à à à à à et plus

31 31

32 4.10 E valu ati on de l év olu t io n du chiffr e d affair es en par rapp or t à et No mbr e d e clie nt s En baisse Stable En hausse Le nombre de clients est globalement perçu comme stable ou à la hausse, dans les mêmes proportions que par le passé. produit d'intérieur En baisse Stable En hausse

33 No mbr e d e pr ojet s par cl ie nt s En baisse Stable En hausse Le nombre de projets par client est globalement perçu comme stable, dans les mêmes proportions que par le passé. produit d'intérieur En baisse Stable En hausse

34 Chi ff r e d a ffai re s pa r pr ojet En baisse Stable En hausse Le chiffre d affaires par client est globalement perçu comme stable, dans les mêmes proportions que par le passé. produit d'intérieur En baisse Stable En hausse Quell e vi sibilit é av ez-v ou s s ur v ot r e car n et de c o m m and es : 1 à 3 mois 60 3 à 6 mois 33 + de 6 mois 7 34

35 Les entreprises enquêtées n ont de visibilité qu à une brève échéance, ce qui peut s expliquer par leur taille et le volume de leur activité. 5 Fo ncti onnement et c ompé tences internes 5.1 Personn e ch argée d e la pr os pec ti on d e n ou veau x cli en ts Qui e st ch ar gé d e la pr os pect i o n de no uv eau x cli ent s? * Plusieurs réponses possibles Dirigeant Commercial/marketing er Externe C est le dirigeant qui est principalement chargé de la prospection. * Plusieurs réponses possibles produit d'intérieur Dirigeant Commercial/marketing er Externe On n observe pas de différence sur ce point entre les différents types d activités exercée. 35

36 Po ur r épo nd re à c ert ai n es d e ma nde s, c on st itu e z-vo us d es équip e s proj et s a ve c d aut re s st ru ct ur es, d e di ff ér e nt e s co mp ét e n ce s? Effectif Effectif Effectif Effectif produit d'intérieur Oui Non Si o ui, co m bie n e n 20 07? produit d'intérieur Moyenne Les designers s qui constituent des équipes projets avec d autres structures, constituent en moyenne un peu moins d équipes que les autres. 36

37 5.2 Protection des créations Co m m ent, p rot ég ez- vo us v o s cr éatio n s ( ho rs d ép ôt s réali sé s pa r vo s cli e nt s )? * Plusieurs réponses possibles produit d'intérieur Dépôt de dessins, modèles Dépôt de brevets Dépôt de marques Autre mode de protection * Autres ( produit) : aucune protection personnelle, droits d auteurs (x 2), confidentialité, Enveloppes Soleau (x 5), INPI, Propriété intellectuelle, RC. * Autres ( ) : Contrats, Free Art Licence, Enveloppes Soleau*2. Si oui, combien en? produit Effectifs moyens Base = ont fait un dépôt dans une des catégories Effectifs moyens Base = ont fait un dépôt dans une des catégories d'intérieur Effectifs moyens Base = ont fait un dépôt dans une des catégories Effectifs moyens Base = ont fait un dépôt dans une des catégories Dépôt de dessins, modèles Dépôt de brevets Dépôt de marques

38 5.3 E volu ti on de la dem and e de v o s cli en t s D écri ve z l évol ut io n d e la de ma nd e de vo s cli ent s c on cer na nt : En hausse Stable En baisse L intégration des critères d écodesign La part du design de service La conception de nouveaux concepts innovants L évolution de concepts existants La commande publique La mise en concurrence Autre fait marquant : précisez * * plus de demande de compétences techniques et de projets globaux(x5), administratif, temps pour prise de décision, fidélisation de la clientèle, conjoncture, forte demande de maquettes, conscience de l utilité du design chez les gens, appels d offre, peur du design, innovation, compétition non rémunérée, difficulté des prix face au domaine public, demande de stages non rémunérés, sincérité et réelle compétence, concurrence étrangère,). 38

39 5.4 Renf orcemen t de s comp ét enc es de s a ge nces Vot r e ag e nce e nvi sag e-t-e lle d e r en f orc er se s c o mpét en ce s e n : Oui Non Si Oui, précision Participant à des formations Achetant des prestations d étude ou de veille Assistant à des conférences Eco-design (x5), 3D (x5), techniques informatiques *12, Communication, multimédia, marché public, web, CAO. Evolutions des secteurs, du multimédia, Informatiques/Multimédia/Web, Eco-conception, études sociologiques, art contemporain, culturel, image de marque. Conférences ARDI/CDRA, /Eco-design, EFMA, Stratégie, Nouveaux matériaux, communication, Web, Marketing, techniques. produit Architectes d intérieur Oui Non Oui Non Oui Non Oui Non Participant à des formations Achetant des prestations d étude ou de veille Assistant à des conférences

40 Annexe : Le questionnaire (versi on papier) 10/09/08 40 Centre du Rhône-Alpes, 9 rue Robert, Lyon Tél : Fax :

41 OBSERVATOIRE DES AGENCES DE DESIGN EN RHÔNE-ALPES ENQUETE SUR L ACTIVITE DES DESIGNERS ET ARCHITECTES D INTERIEUR Merci de compléter les informations suivantes : Votre nom : Votre fonction : Votre téléphone : Votre Adresse : Département : Site web : Quel est le métier principal de votre agence (principale activité facturée)? industriel / produit global management packaging de service d intérieur, design d espace multimédia Stylisme, design de mode Autre : Précisez FICHE SIGNALÉTIQUE 1. Votre structure juridique (1 seule réponse) : Indépendant ou Profession libérale Société (SA, SARL, Société de fait, EURL, SCOP Portage salarial Autre, précisez 2. Votre code NAF (3 chiffres, 1 lettre) : Votre code NACE (4 chiffres, 1 lettre) : 3. Année de création : L agence appartient-elle à un groupe? Oui Non Si oui précisez lequel : Depuis quelle année : Ce groupe est : National International 4. Répartition de vos effectifs à la fin : Répartition des effectifs permanents Administration Nombre Au 31/12/07 Dont nouveau(x) en Commercial / Marketing Création / Technique 10/09/08 41 Centre du Rhône-Alpes, 9 rue Robert, Lyon Tél : Fax :

42 Répartition des effectifs temporaires (CDD et Stagiaires) Administration Nombre CDD en Nombre stagiaires en Commercial / Marketing Création / Technique Pensez-vous recruter en 2008? oui non ne sait pas Si oui Administration / Commercial / Marketing Création / Technique Nombre de permanents Nombre de temporaires 5. A quel(s) syndicat(s) professionnel(s) êtes vous affilé? Aucun Fédération des ers Industriels Conseil Rhône-Alpes des Architectes d Intérieur Fédération Nationale des Syndications d d Intérieur Union Nationale des Peintres Illustrateurs Ateliers d art de France Autre, précisez 6. A quelle organisation professionnelle adhérez-vous? Aucune DESIGNERS + CIE DESIGNERS Association Française des ers Association Communication Ordre des architectes Conseil Français des Architectes d'intérieur Société des Auteurs des arts visuels et de l'image Fixe Union Nationale de l'artisanat des Métiers de l'ameublement Autre, précisez DONNÉES FINANCIÈRES 7. Uniquement pour les designers Indépendant / Profession libérale En, votre activité de designer indépendant se répartit entre : Clientèle propre d entreprises de vos revenus Sous-traitance pour d autres agences de design Activité salariée dans une agence de design Activité salariée dans une entreprise Activité d enseignement Autres :...

43 8. POUR TOUS : Répartition de votre chiffre d affaires par métiers CA par métiers : industriel, produit global management de services d intérieur, design d espace multimédia Stylisme, design de mode packaging Autres : Répartition de votre chiffre d affaires par type de prestations CA par type de prestations Investigations spécifiques Edition, fabrication, suivi de chantier Conseil Formation Création Développement technique Refacturation d une expertise complémentaire (exemple : ergonomie, analyse de la valeur ) 10. Répartition de votre chiffre d affaires par secteurs d activité des clients/donneurs d ordre CA par secteur d activité des clients : Produits Services Administrations/collectivités Autres 11.. Répartition de votre chiffre d affaires par taille d entreprises ou d organisations clientes CA par taille d entreprises ou d organisations clientes : Micro Entreprises (<10 personnes, < 2 millions d de CA) Petites Entreprises (>10 personnes < 50 personnes, > 2 millions d de CA < 10 millions d ) Moyennes Entreprises (>50 personnes < 250 personnes, > 10 millions d de CA < 50 millions d ) Grandes Entreprises (>250 personnes, > 50 millions d de CA) 12.. Répartition géo de votre chiffre d affaires CA par région : Rhône-Alpes France, hors Rhône-Alpes Export en CEE Précisez quels pays : Export hors CEE Précisez quels pays :

44 13. Répartition de votre chiffre d affaires par type de rémunérations pratiquées : CA par type de rémunérations pratiquées : Honoraires / travail en régie Royalties Prestations forfaitaires Autres (précisez)... CHIFFRE D'AFFAIRES ET MARGE BRUTE : 14. Dans quelle tranche se situe votre chiffre d affaires : de 0 à euros / de à euros / de à euros / de à euros / de à euros / plus de euros Si vous le pouvez, précisez le chiffre exact : Votre marge brute en de votre chiffre d affaires : de 0 à 25 de votre chiffre d affaires de 26 à 50 de votre chiffre d affaires de 51 à 75 de votre chiffre d affaires de 76 à 100 de votre chiffre d affaires Si vous le pouvez, précisez le chiffre exact : 15. Nombre de clients /donneurs d ordre pour l année : Dont nouveau(x) client(s): 16. Nombre de projets pour l année : Dont nombre d éditions propres à votre agence : 17. Comment évaluez-vous l évolution de votre activité en 2008 par rapport à? Nombre de clients : En hausse Stable En baisse Nombre de projets par clients : En hausse Stable En baisse Chiffre d affaires par projet : En hausse Stable En baisse Quelle visibilité avez-vous sur votre carnet de commandes : 1 à 3 mois 3 à 6 mois + de 6 mois FONCTIONNEMENT ET COMPÉTENCES INTERNES 18. Qui est chargé de la prospection de nouveaux clients? Dirigeant Commercial / Marketing er Externe 19. Pour répondre à certaines demandes, constituez-vous des équipes projets avec d autres structures, de différentes compétences? oui non Si oui combien en : 20. Comment protégez-vous vos créations (hors dépôts réalisés par vos clients)? Dépôt de dessins, modèles si oui nombre en : Dépôt de brevets si oui nombre en : Dépôt de marques si oui nombre en : Autre mode de protection précisez

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Propriété de la CNET - Reproduction interdite. Année de référence 2009

Propriété de la CNET - Reproduction interdite. Année de référence 2009 Année de référence 2009 L Observatoire L Observatoire est un outil de la CNET qui permet aux chefs d entreprise de : Avoir une vision claire et précise du marché; Comparer quelques éléments clé de leur

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL

DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL / LES ENTREPRISES 2008 DU NORD-PAS DE CALAIS ET L INTERNATIONAL /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////2008 Observatoire

Plus en détail

Stars & Métiers Dossier de candidature

Stars & Métiers Dossier de candidature Stars & Métiers Dossier de candidature Année 20.. Cochez une seule catégorie dans laquelle vous souhaitez concourir et remplissez les pages correspondantes. 1 - Innovation technologique (Compléter les

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Enquête 2015 Réalisation : ACTEL Données source : Direction régionale des douanes Ile-de-France Ouest 1 Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Plus en détail

L apport de l analyse textuelle à la statistique d entreprise :

L apport de l analyse textuelle à la statistique d entreprise : L apport de l analyse textuelle à la statistique d entreprise : L exploitation de 10 ans de visites d entreprises par les DIRECCTE Nicolas CAVALLO JMS 2015 SESSION 3 : ANALYSE DES DONNÉES 1 er avril 2015

Plus en détail

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Sommaire Les femmes dans l économie régionale L effectif féminin du Bâtiment et des en RhôneAlpes L effectif féminin du Bâtiment et des par

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE GUIDE

Plus en détail

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Le marché de la location meublée à Paris Janvier 2011 BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Questionnaire 1 PROFIL DES LOGEMENTS BJ6523 APLM Etude de marché sur la location

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS

ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015. www.robertwalters.fr CHIFFRES CLÉS ROBERT WALTERS ENQUÊTE CANDIDATS 2015 Pour mieux comprendre les attentes des candidats, Robert Walters référence mondiale du recrutement spécialisé a diffusé une enquête au début de l année 2015, auprès

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

BUSINESS PLAN. Business Plan CBI 1

BUSINESS PLAN. Business Plan CBI 1 BUSINESS PLAN Business Plan CBI 1 PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET ET DE SES ASSOCIES ETAT CIVIL Nom :... Prénom :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Date de naissance :... Lieu de naissance

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

édito 3 enjeux Cyril GAYSSOT Vice-Président de l UNEA Union Nationale des Entreprises Adaptées

édito 3 enjeux Cyril GAYSSOT Vice-Président de l UNEA Union Nationale des Entreprises Adaptées Opcalia / UNEA - Décembre 2014 tr ep ri se s Ad ap té es In 2 for Un filiè ma e re tiq de s p u m ou e, V an r ie Po de de d p rt e de no es b & rs rai u â va v ti év pe t le ea m ol ct ur ux en ut iv

Plus en détail

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR DEUX-SEVRES INITIATIVES DEMANDE de PRET D HONNEUR Dossier présenté par Madame, Monsieur : Nom de l'entreprise : Adresse : Coordonnées téléphoniques : Montant de la demande : P i è c e s c o m p l é m e

Plus en détail

Nom du créateur :.. Entreprise :... Téléphone :... Mail :...

Nom du créateur :.. Entreprise :... Téléphone :... Mail :... DOSSIER DE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR Nom du créateur :.. Entreprise :... Téléphone :... Mail :... A RETOURNER A Monsieur le Président Initiative Centre Bretagne 77 bd de Penthièvre 22 600 LOUDEAC Tél :

Plus en détail

SONDAGE DE 2010 SUR LA TARIFICATION ET LES REVENUS

SONDAGE DE 2010 SUR LA TARIFICATION ET LES REVENUS SONDAGE DE 21 SUR LA TARIFICATION ET LES REVENUS RÉSULTATS DESTINÉS AUX MEMBRES par François Gauthier, trad. a. Ces résultats sont publiés à titre indicatif seulement et n ont nullement pour but de dicter

Plus en détail

Business et Management SMART Courtage Assurances

Business et Management SMART Courtage Assurances Business et Management SMART Courtage Assurances Identification du proposant Raison sociale : Adresse de la société : Site web : Code APE : Code SIREN : Forme Juridique : Nom et adresse des filiales à

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2012 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) des CCI dresse, chaque

Plus en détail

Regards sur les Modes de management Européen Octobre 2008

Regards sur les Modes de management Européen Octobre 2008 Regards sur les Modes de management Européen Octobre 2008 1/ Les quatre types d organisations du travail Les organisations à structure simple Elles caractérisent souvent les PME, avec une faible autonomie

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Neuchâtel, 2005 Doctorats Les nouveaux docteurs en sciences exactes et naturelles et sciences techniques représentent des ressources humaines hautement

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Demande. de bourse scolaire départementale. Année scolaire 2015/2016. Important. Délégation à l animation. Vous êtes actuellement

Demande. de bourse scolaire départementale. Année scolaire 2015/2016. Important. Délégation à l animation. Vous êtes actuellement Délégation à l animation Direction de l éducation, de la jeunesse et du sport Pôle éducation et sport At te nt ion : Pour déposer une demande de bourse scolaire départementale, il est impératif d avoir

Plus en détail

Un bilan mais aussi un passage de relais

Un bilan mais aussi un passage de relais Elections Cosog : 5 au 12 décembre 2013 Octobre 2013 Dans ce numéro : André CAZAU Edito du Président 3 Gestion rigoureuse 4 Situation budgétaire 4 Prestations Adultes 5 Prestations Enfance 6 CESU 7 Courchevel

Plus en détail

La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives

La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives La mesure des «emplois vacants» : situation actuelle et perspectives DARES Département Métiers et Qualifications Sabine Bessière La mesure des «emplois vacants» Introduction Les objectifs du groupe de

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA SANTÉ AVOIRS CARRIÈRE LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS AVEC LA BASE DE DONNÉES MERCER SUR LES RSR (MISE À JOUR DE 2014) AVRIL 2015

Plus en détail

LES SALAIRES DES FEMMES CADRES

LES SALAIRES DES FEMMES CADRES DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 8/3/2013 00 h 01 LES SALAIRES DES FEMMES CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-08 MARS 2013 Ecarts de salaires entre hommes et femmes cadres Influence des caractéristiques

Plus en détail

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale Cochez la catégorie dans laquelle vous souhaitez concourir (une seule catégorie possible), complétez la partie relative à la la présentation de l entreprise («l entreprise», «les hommes dans l entreprise»,

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

BUSINESS MANAGEMENT Etude des Assurances nécessaires à l exercice de votre activité professionnelle

BUSINESS MANAGEMENT Etude des Assurances nécessaires à l exercice de votre activité professionnelle BUSINESS MANAGEMENT Etude des Assurances nécessaires à l exercice de votre activité professionnelle ASSURANCES PROFESSIONNELLES QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Consultants Business & Management IDENTIFICATION

Plus en détail

C i t h é a C o m m u n i c a t i o n S t r a t é g i e s i n s t i t u t i o n n e l l e s. A g e n c e c o n s e i l e n c o m m u n i c a t i o n

C i t h é a C o m m u n i c a t i o n S t r a t é g i e s i n s t i t u t i o n n e l l e s. A g e n c e c o n s e i l e n c o m m u n i c a t i o n C i t h é a C o m m u n i c a t i o n S t r a t é g i e s i n s t i t u t i o n n e l l e s A g e n c e c o n s e i l e n c o m m u n i c a t i o n C i t h é a C o m m u n i c a t i o n, S t r a t è g

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA D UNE INTERNET SUR PUBLIÉ PAR

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA D UNE INTERNET SUR PUBLIÉ PAR L OBSERVATOIRE DES E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES A LA D UNE INTERNET ASSURANCE SANTÉ SUR PUBLIÉ PAR QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier, filiale d Alptis Assurances.

Plus en détail

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006

Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Tableau de bord économique du tourisme en Maurienne Hiver 2005/2006 Modane, 15 décembre 2006 François VICTOR 1 Les points à traiter Quel bilan pour l activité touristique en Maurienne pour l hiver 2005/2006?

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d expertises en

Plus en détail

Dépenses garanties en Assurance prospection

Dépenses garanties en Assurance prospection NOTICE EXPLICATIVE Dépenses garanties en Assurance prospection Les dépenses garanties en Assurance prospection sont des frais spécifiques et doivent correspondre à des dépenses nouvelles (par opposition

Plus en détail

Observatoire de la Traduction 2008 (année de référence : 2007) Paris - 13 mars 2009

Observatoire de la Traduction 2008 (année de référence : 2007) Paris - 13 mars 2009 Observatoire de la Traduction 2008 (année de référence : 2007) Paris - 13 mars 2009 RESULTATS QUESTIONNAIRE OBSERVATOIRE DE LA TRADUCTION 2007 Les éléments principaux Il s agit bien de l année 2007 Pour

Plus en détail

Enquête construction bois Basse Normandie 2009

Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Courant 2009, ProfessionsBois a réalisé une enquête auprès des constructeurs bois intervenant sur la Basse Normandie. 118 entreprises bas normandes ont été

Plus en détail

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Direction des garanties publiques ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Sont garanties en assurance prospection les dépenses nouvelles, non récurrentes, par opposition aux dépenses engagées régulièrement

Plus en détail

BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION. 2 ème édition 29 avril 2013

BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION. 2 ème édition 29 avril 2013 BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION 2 ème édition 29 avril 2013 Introduction Bienvenue à toutes et à tous! Baromètre 2014 des managers et management de transition: résultats Laurent

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. www.thuraya.com Suivez-nous sur. /thurayatelecom. Restez Proche

C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. www.thuraya.com Suivez-nous sur. /thurayatelecom. Restez Proche C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. Thuraya SatSleeve Thuraya SatSleeve Hotspot www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche L'aventure continue... Vous rêvez de vous perdre

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch. regis.loiseau@acceo.eu 2udes et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.fr rmation Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute reproduction même partielle

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

ENQUÊTE INSERTION PROMO 2012

ENQUÊTE INSERTION PROMO 2012 ENQUÊTE INSERTION JEUNES DIPLÔMÉS PROMO 2012 Enquête réalisée 6 mois après l'obtention du diplôme (du 03/06/2013 au 09/07/2013) sur la promotion 2012 qui compte 260 étudiants Répartis en 3 secteurs : Affaires

Plus en détail

La sous-traitance des tâches liées aux nouvelles technologies : peu de recours aux sociétés étrangères

La sous-traitance des tâches liées aux nouvelles technologies : peu de recours aux sociétés étrangères La sous-traitance des tâches liées aux nouvelles technologies : peu de recours aux sociétés étrangères Mahmoud Jlassi et Xavier Niel* En 26, 29 % des entreprises d au moins dix salariés confient à des

Plus en détail

d entreprendre? Votre parcours avec la CCI de Bordeaux

d entreprendre? Votre parcours avec la CCI de Bordeaux d d entreprendre? d? Votre parcours avec la CCI de Bordeaux Vous expliquer les étapes du parcours du créateur ét Vous aider à visualiser la vie du créateur et du chef d entreprise Vous présenter les facteurs

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR RÉMUNÉRATION EN 2012

LES CADRES ET LEUR RÉMUNÉRATION EN 2012 LES CADRES ET LEUR RÉMUNÉRATION EN 2012 LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-66 SEPTEMBRE 2013 La rémunération des cadres en 2012 Infl uence de l âge des cadres et des caractéristiques de l entreprise Les

Plus en détail

Raison Sociale :... Adresse de correspondance :... Adresse de la société (si différente de l'adresse de correspondance) :... Site web :...

Raison Sociale :... Adresse de correspondance :... Adresse de la société (si différente de l'adresse de correspondance) :... Site web :... ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscox QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Technologies de l Information IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raison Sociale :.... Adresse de correspondance :... Adresse de la société

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

www.rh-solutions.com

www.rh-solutions.com www.rh-solutions.com Les Entreprises et Vous Les Entreprises externalisent leurs compétences ; se spécialisent, s adaptent, mutualisent, se transforment, exportent, innovent. Vous souhaitez retrouver une

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013

OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX RÉSULTATS 2013 L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX (OREI) L Observatoire régional des échanges internationaux (OREI) dresse, chaque année

Plus en détail

Baromètre sur l actualité des entreprises du BTP Vague 4

Baromètre sur l actualité des entreprises du BTP Vague 4 Baromètre sur l actualité des entreprises du BTP Vague 4 Sondage Ifop pour KPMG Septembre 2014 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A La situation des entreprises du BTP sur le plan

Plus en détail

Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 2013

Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 2013 Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 15, rue Maréchal Foch 56100 Lorient I Tél 0820 220 440 I Fax 02 97 21 88 85 I Email contact@fymconseil.com I Site www.fymconseil.com SA au capital

Plus en détail

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie!

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie! Géomètres-xperts, simplifiez-vous la vie! Septembre 2012 Pour découvrir les services de votre syndicat, cliquez sur les applications. CO FO TIO MA C U C CO M MU TIO ICA O -B UT IQ U S I S FA AF CIAL SO

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

LE GUILLOUZER ASSURANCES

LE GUILLOUZER ASSURANCES LE GUILLOUZER ASSURANCES Etude des Assurances nécessaires à l exercice de votre Activité Professionnelle Espace Aéroport - 15, rue Fulgence Bienvenue 22300 LANNION tél : 02.96.48.86.06 Fax : 02.96.48.21.95

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 26 LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Promotion 29/2 Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Management des relations commerciales Objectifs de cette licence professionnelle : D'une part, former des étudiants destinés à intégrer le

Plus en détail

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE :

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : CONFIDENTIEL PROJET : Création Reprise NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : CP : Ville : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : Nom du technicien consulaire : SOUTIENS SOLLICITES

Plus en détail

Le master AUDIT vise à former des professionnels de l urbanisme et de l aménagement urbain disposant de compétences opérationnelles pour :

Le master AUDIT vise à former des professionnels de l urbanisme et de l aménagement urbain disposant de compétences opérationnelles pour : Spécialité Am én ag e m e n t, U rb an is m e, Diag n o s tic e t In te rv e n tio n s u r le s Te rrito ire s AU DIT (fin a lité p ro fe s s io n n e lle ) w w w.u n iv -re n n e s 2.fr P la c e d u R

Plus en détail

Consultant! Centralien! Et Alors?

Consultant! Centralien! Et Alors? Consultant! Centralien! Et Alors? Qui sont les Consultants Centraliens? Comment voient-ils leur métier? Quelles sont leurs perspectives? Les résultats de l Observatoire du Conseil Enquête réalisée par

Plus en détail

La France imprime sa marque

La France imprime sa marque La France imprime sa marque C A H I E R D E S C H A R G E S - Q U A L I F I C A T I O N PBALLET Consulting : pierre.ballet3@wanadoo.fr / 06 88 91 02 69 www.imprim-luxe.fr 1. CRITERES D EVALUATION : la

Plus en détail

Stages Séjours vacances

Stages Séjours vacances Stages Séjours vacances Enfants, Adultes Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS 3 Le Cresna Généralités 4 Stages Séjours vacances 1 formatrice Déli Sciencement

Plus en détail

Résultats Semestriels 2011

Résultats Semestriels 2011 Résultats Semestriels 2011 9 Juin 2011 Sandpiper Bay Floride Faits marquants du 1 er semestre 2011 Forte progression de l activité Croissance à deux chiffres du Volume d Activité Villages Croissance sur

Plus en détail

Ingénieurs et Scientifiques de France Observatoire des ingénieurs Enquête 2013

Ingénieurs et Scientifiques de France Observatoire des ingénieurs Enquête 2013 Juin 2013 Ingénieurs et Scientifiques de France Observatoire des ingénieurs 2013 Contact presse : Jean-Patrick BLIN (AB3C) Tel : 01 53 30 74 01 - presse@cnisf.org Sommaire Chiffres-clés de l enquête 2013...p.

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep

LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute rep LE BIM, UN ATOUT? 2015 55 e Journée de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute rep 55 ème journée d Etude et de 1 de formation Ingénieur Hopitalie de F, ute reproduction même partielle et interdite. DEVIENT

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs

Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs Étude de rémunération auprès des Tour Opérateurs Forum SETO 2013 11 décembre 2013 Synthèse des résultats Plan Les enjeux de l étude L activité Benchmark Rémunération d Aon Hewitt Caractéristiques de l

Plus en détail

Les entreprises alsaciennes. à l international CCI ALSACE. Observatoire Régional du Commerce International. édition Novembre 2013

Les entreprises alsaciennes. à l international CCI ALSACE. Observatoire Régional du Commerce International. édition Novembre 2013 P3 P4 P7 Synthèse Les entreprises alsaciennes La conjoncture économique régionale édition Novembre 2013 P9 Les échanges extérieurs P15 Les entreprises à l international Les entreprises alsaciennes à l

Plus en détail