EPARGNE RETRAITE en ENTREPRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EPARGNE RETRAITE en ENTREPRISE"

Transcription

1 EPARGNE RETRAITE en ENTREPRISE Réunion cabinet 1

2 Plan de la réunion Introduction AG2R LA MONDIALE en quelques chiffres Les constats Objectifs Quiz -Ateliers Cas pratique Conclusion 2

3 Présentation du Groupe : Activités 3

4 Le représentant du marché des Professionnels sur votre secteur Marc DUPUIS Responsable Régional Auprès des Conseils 4

5 Constats Pour assurer l avenir du système des retraites, que faudrait-il faire en priorité selon vous? (Source le Cercle des Epargnants 03/2009) Développer dans les entreprises privées les systèmes d épargne retraite collective Inciter chacun à constituer son épargne retraite Reculer l âge légal de départ à la retraite Augmenter le montant des cotisations Allonger le nombre d années de cotisations Baisser le montant des pensions % 25 % 19 % 18 % 21 % 2 % % 32 % 15 % 15 % 13 % 4 % 5

6 L équipement des entreprises en 2010 (813 entreprises de 10 salariés et plus) 6

7 Les intentions de mise en place d un dispositif de retraite supplémentaire 7

8 L'art 107 de la loi portant réforme des retraites 2010 : définit l'épargne retraite comme regroupant l'ensemble des dispositifs d'épargne visant à compléter les pensions des régimes obligatoires, intègre dans cette définition l'ensemble des dispositifs d'épargne retraite constitués individuellement ou collectivement à partir de versements volontaires ou obligatoires réalisés à titre privé ou lors de l'activité professionnelle. 8

9 Constats Taux d équipement selon la taille de l entreprise (Source DARES 07/2009) Taille de l entreprise en nombre de salariés % des salariés ayant accès à au moins 1 dispositif 1 à à ou plus Total 14,4 77,9 91,2 57,2 9

10 Constats 89 % des personnes pensent qu il est important de préparer sa retraite 62 % des chefs d entreprises se disent mal ou très mal informés sur les dispositions de la loi Fillon 59 % des clients souhaitent que le cabinet les conseille sur la gestion de leur patrimoine privé Source : Enquête : IFOP SOFRES ARGUS - FFSA 10

11 Objectifs Renforcer vos connaissances sur le sujet Définir les points de vigilance vous permettant de cibler les clients concernés en priorité. 11

12 Suivi de la réunion Cette formation pourra être suivie : d'un entretien individuel d une étude en commun en profit d'un client prioritaire d une réunion au profit des collaborateurs de votre cabinet d une réunion au profit de vos clients d une réunion sur un autre thème 12

13 QUIZ-Ateliers PEE - PERCO Article 83 du CGI PERE Article 39 du CGI Article 82 du CGI 13

14 QUIZ PEE - PERCO 14

15 PEE - PERCO 1. Le PEE et le PERCO sont des systèmes d épargne collectifs obligatoires facultatifs Ils s adressent à l ensemble des salariés donc pas de possibilité de constituer des collèges La loi du 3 décembre 2008 a ramené de 5 ans à 3 ans l obligation pour les entreprises dotées d un PEE d ouvrir des négociations en vue de la mise en place d un PERCO, d un PERE ou d un art 83 du CGI 15

16 PEE - PERCO 2. La possibilité de mettre en place un PEE ou un PERCO appartient à toute entreprise ou groupe quel que soit son secteur d activité ou sa forme juridique Attention : oui non Le PERCO ne peut être mis en place que si les salariés ont la possibilité d opter pour un plan court (PEE ou PEI) 16

17 PEE - PERCO 3. L établissement d un PEE doit être obligatoirement soulevé lors de la négociation des accords de participation et d intéressement oui non La mise en place peut se faire : Par voie d accord avec : Les organisations syndicales Avec les délégués du personnel Approuvée par la majorité des 2/3 du personnel De manière unilatérale par l employeur : Si échec des négociations (entreprises > à 50 salariés) Après avoir consulté les représentants du personnel ou à défaut les délégués du personnel (entreprises < à 50 salariés) 17

18 PEE - PERCO 4. Les diverses sources pour alimenter un PEE et un PERCO sont : les versements volontaires du salarié l abondement facultatif de l employeur la prime d intéressement la prime de participation Les salariés démissionnaires ou licenciés peuvent maintenir leurs PERCO, si ce dispositif n existe pas chez le nouvel employeur, avec possibilité de versements mais sans abondement ni prise en charge des frais de gestion Les salariés démissionnaires ou licenciés peuvent maintenir leurs PEE mais plus de possibilité de versements Les versements volontaires sont plafonnés à 25 % de la rémunération 18

19 PEE - PERCO 5. La loi du 3 décembre 2008 a prévu l adhésion automatique des salariés au PERCO : oui non Un nouvel article L du Code du travail permet au règlement d un PERCO de prévoir l adhésion automatique des salariés sauf manifestation contraire de leur part 19

20 PEE - PERCO 6.Les plans d épargne entreprise (PEE, PEI et PERCO) sont accessibles aux dirigeants et conjoints collaborateurs ou associés : oui non La loi du 3 décembre 2008 a élargi cette possibilité aux dirigeants d entreprise avec un effectif compris entre 1 et 250 salariés (même s ils ne possèdent pas de contrat de travail) au lieu de 1 à 100 précédemment Une circulaire interministérielle du 14 septembre 2005 a prévu cette possibilité aux professionnels libéraux exerçant dans le cadre d une SCP ou d une SCM 20

21 PEE - PERCO 7.L abondement de l employeur est facultatif : oui non Maximum : 300 % des versements du salarié (y compris intéressement ou participation) Minimum : prise en charge des frais de gestion du FCPE et des frais de tenue de compte Il peut être fixe ou dégressif Possibilité d abonder sur PEE et PERCO versement volontaire Intéressement et participation 21

22 PEE - PERCO 8.Les abondements sur le PEE et le PERCO sont plafonnés mais cumulables : oui non PEE : 8 % du PASS* PERCO : 16 % du PASS Soit 24 % du PASS maximum Remarque : L abondement suit le principe de la non-substitution au salaire * 14,4 % du PASS si acquisition d actions ou de certificats d investissement émis par l entreprise ou par une entreprise liée à celle-ci 22

23 PEE (Plan d Epargne Entreprise) Caractéristiques, Avantages, Bénéfices CARACTERISTIQUES C est un régime d épargne collective à adhésion facultative par l entreprise AVANTAGES Pour l entreprise : l abondement est facultatif et non soumis aux cotisations sociales Pour le salarié : se constituer une épargne à très court terme disponible au bout de 5 ans 23

24 PEE (Plan d Epargne Entreprise) Caractéristiques, Avantages, Bénéfices Pour l entreprise : BENEFICES C est un moyen de rémunération sans charges sociales Les dirigeants et conjoints collaborateurs peuvent en bénéficier si entreprise de 1 à 250 salariés (loi sur revenu du travail du 27/11/08) Pour le salarié : L épargne disponible au bout de 5 ans est exonérée de l impôt sur le revenu 24

25 PERCO (Plan d Epargne Retraite Collectif) Caractéristiques, Avantages, Bénéfices CARACTERISTIQUES C est un régime d épargne retraite collective par l entreprise et à adhésion facultative Pour l entreprise : AVANTAGES L abondement est facultatif et non soumis aux cotisations sociales Pour le salarié : Se constituer une épargne retraite 25

26 PERCO (Plan d Epargne Retraite Collectif) Caractéristiques, Avantages, Bénéfices Pour l entreprise : BENEFICES C est un moyen de rémunération sans charges sociales Les dirigeants et conjoints collaborateurs peuvent en bénéficier si entreprise de 1 à 250 salariés (loi sur revenu du travail du 27/11/08) Pour le salarié : Epargne disponible au terme sous forme de capital ou de rente 26

27 Nouvelles mesures sur l'épargne retraite suite à réforme des retraites de 2010 Mesures portant sur le PERCO : affectation par défaut de la participation : La moitié de la participation correspondant à la formule légale doit être affectée au PERCO l'autre moitié étant affectée en application de l'accord en place sur PEE ou PEI affectation de repos non pris : Les salariés dont l'entreprise ne dispose pas de CET pourront affecter un maximum de 5 jours de repos non pris sur un PERCO ou un régime supplémentaire de retraite 27 27

28 QUIZ ARTICLE 83 du CGI 28

29 Article 83 du CGI 1. Les régimes «art. 83» sont des régimes d assurance de groupe : à adhésion obligatoire à adhésion facultative Régimes dits à cotisations définies Les taux de cotisations peuvent être : différents entre plusieurs catégories de personnel fixés sur le salaire global ou par tranche de salaire Mise en place par accord collectif, référendum ou par décision unilatérale de l employeur 29

30 Article 83 du CGI 2. Les catégories de personnel ont été redéfinies par le décret du 9 janvier 2012 suite à art 17 LFSS 2011 : oui non le décret réaffirme le principe selon lequel le régime doit couvrir l'ensemble des salariés concernés et par exception une ou plusieurs catégories de salariés considères comme étant placées dans une situation identique à partir de 5 critères. le décret concerne les régimes mis en place à compter du 12 janvier 2012 mais prévoit une période transitoire pour régimes antérieurs à cette date et ce jusqu'au 31/12/

31 Article 83 du CGI 3. La mise en place d un régime de retraite art. 83 du CGI pour les salariés est possible pour toutes catégories d entreprise : oui non Sociétés soumises à l IS ou à l IR (EI, BIC, BNC ) La cotisation sera déductible du bénéfice sans limite (sous certaines conditions : ex : caractère non excessif) 31

32 Article 83 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices CARACTERISTIQUES C est un régime collectif à adhésion obligatoire, souscrit par l entreprise au profit de son personnel ou d une catégorie du personnel, garantissant : Soit une retraite supplémentaire au terme Soit des prestations complémentaires de prévoyance (indemnités journalières, rentes, capitaux décès ou remboursement de frais médicaux) 32

33 Article 83 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices AVANTAGES Pour l entreprise : Les cotisations sont passées en frais généraux et sont donc déductibles du bénéfice annuel imposable Les cotisations sont exonérées de cotisations de sécurité sociale, de taxes et de contributions diverses, dans le respect de certaines limites 33

34 Article 83 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices AVANTAGES Pour le salarié : Les cotisations patronales ne sont pas réintégrées dans son revenu annuel imposable, dans le respect de certaines limites La part salariale des cotisations vient en diminution du revenu net imposable 34

35 Article 83 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices Pour l entreprise : BENEFICES C est un moyen de fidélisation et de rémunération du personnel, à moindre coût Ce régime peut être collégial. Les collèges cadres de direction et cadres dirigeants peuvent être retenus A la mise en place du régime, un seul bénéficiaire dans le collège est autorisé (arrêt Weisenburger) 35

36 Article 83 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices Pour le salarié : BENEFICES Se constituer une rente viagère Les droits constitués par ce régime sont acquis et individuels 36

37 Nouvelles mesures sur l'épargne retraite suite à réforme des retraites de 2010 Mesures portant sur les régimes de retraite à cotisations définies (art 83) : nouvelle possibilité de versements : L'art 116 de la loi autorise les salariés à utiliser leur enveloppe fiscale PERP en versements individuel et facultatif sur un régime de retraite à cotisations définies sans avoir à mettre en place un PERE limite de déductibilité fiscale : La limite de déduction est celle autorisée par le PERP ( art 163 quatervicies du CGI) 37 37

38 QUIZ ARTICLE 39 du CGI 38

39 Article 39 du CGI 1. Les régimes «art. 39» sont des régimes d assurance de groupe s adressant uniquement aux salariés : oui non Régimes dits à prestations définies 2 possibilités : régime différentiel ou «chapeaux» régime additif Au profit de tout le personnel ou d une autre catégorie définie objectivement Les primes sont exclusivement versées par l entreprise et sont déductibles sans limite. Mise en place : convention, référendum, accord d entreprise ou décision unilatérale de l employeur 39

40 Article 39 du CGI 2. Ces régimes permettent de constituer des droits personnels et acquis : oui non Les droits sont qualifiés de conditionnels et aléatoires car le salarié doit : Etre présent dans l entreprise le jour de son départ à la retraite (sauf cas prévu par art CSS) Avoir cumulé un certain nombre d années d ancienneté si prévu dans le régime (cette condition d ancienneté est facultative) 40

41 Article 39 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices CARACTERISTIQUES C est un régime collectif à prestations définies à adhésion obligatoire, destiné à garantir aux salariés concernés terminant leur carrière dans l entreprise, un pourcentage de leur dernier salaire d activité AVANTAGES Pour l entreprise : Les cotisations sont passées en frais généraux et sont donc déductibles du bénéfice annuel imposable Les cotisations sont exonérées de cotisations de sécurité sociale, de taxes et de contributions diverses Les cotisations sont exonérées du forfait social 41

42 Article 39 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices BENEFICES Pour l entreprise : C est un moyen de fidélisation du personnel Ce régime peut être collégial 42

43 Nouvelles mesures sur l'épargne retraite suite à réforme des retraites de 2010 Mesures portant sur les régimes de retraite à prestations définies (art 39) : nouvelle condition de mise en place : Ce régime ne pourra être autorisé pour une ou plusieurs catégories que si l'ensemble des salariés bénéficie également de ce dispositif ou d'au moins un régime supplémentaire PERCO, PÈRE ou art 83 de retraite obligation de mise en place avant le 31/12/2012 : Cette obligation concerne autant les entreprises souhaitant mettre en place un régime catégoriel art 39 que les entreprises disposant déjà d'un tel régime 43 43

44 QUIZ PERE 44

45 PERE 1. Le PERE est un régime collectif uniquement ouvert aux salariés : oui non Mis en place par convention, accord collectif, ratification du projet par la majorité des salariés ou décision unilatérale de l employeur L adhésion est obligatoire ainsi que la participation de l employeur qui ne doit pas se limiter à la seule prise en charge des frais 45

46 PERE 2. Le PERE permet aux salariés d effectuer des versements facultatifs déductibles de leur revenu net global : oui non Les primes facultatives sont déductibles du revenu net global dans les mêmes limites que le PERP Les primes obligatoires suivent le même régime que celles de l art. 83 du CGI (part salariale non rajoutée au salaire brut ; part patronale non rajoutée au salaire dans les limites de l art. 83) 46

47 QUIZ ARTICLE 82 du CGI 47

48 Article 82 du CGI 1. Les régimes «art. 82» sont des régimes d assurance de groupe : à adhésion obligatoire à adhésion facultative Souscrits par l entreprise en sursalaire au profit d un ou de plusieurs membres de son personnel (pas de notion de collège) Déduction sans limite du montant des versements de son bénéfice annuel imposable (participation exclusive de l employeur) sous certaines conditions 48

49 Article 82 du CGI 2. Les dirigeants salariés de sociétés à l IS peuvent bénéficier d avantages de retraite, prévoyance ou épargne dans le cadre de l art. 82 du CGI : oui non Bénéfice de la fiscalité assurance-vie La même possibilité existe pour les dirigeants non-salariés de sociétés à l IS dans le cadre de l'art. 62 du CGI 49

50 Article 82 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices CARACTERISTIQUES C est un régime collectif à adhésion facultative par l entreprisse en sursalaire au profit d un ou de plusieurs membres de son personnel, garantissant une retraite supplémentaire ou un capital au terme AVANTAGES Pour l entreprise : Les cotisations assimilées à un salaire sont passées en frais généraux dans le poste frais de personnel. De ce fait, l entreprise peut déduire le montant total de ses cotisations de son bénéfice annuel imposable Les cotisations sont exonérées du forfait social 50

51 Article 82 du CGI Caractéristiques, Avantages, Bénéfices Pour l entreprise : BENEFICES Possibilité d avantager un salarié en particulier : outil fidélisation Pas d obligation de respecter l art du CSS Pour le salarié : Les droits constitués par ce régime sont acquis et individuels Disponibilité de l épargne à tout moment Sortie en capital ou rente, au choix Les réversions sont libres (clause bénéficiaire) Fiscalité assurance-vie sur capital, rente ou retraits 51

52 Cas pratique Monsieur LECAS est dirigeant Salarié Cadre de l entreprise ATITREDEXEMPLE. Cette dernière emploie 10 autres salariés : 3 cadres et 7 non cadres. Il a été sollicité à plusieurs reprises par sa banque pour mettre en place un PEE/PERCO Il est sensibilisé à la problématique des retraites et s interroge sur ce qu il peut faire pour lui et ses salariés dans l entreprise. Avant de se décider, il souhaite avoir des informations claires sur les fiscalités et les produits dont il dispose. 52

53 Cas pratique 1 ère étape Réaliser une étude sur la rémunération des salariés de la SARL ATITREDEXEMPLE 53

54 Etude sur la rémunération des salariés : L analyse démographique 54

55 Etude sur la rémunération des salariés : L analyse démographique 55

56 Etude sur la rémunération des salariés : Poids des charges sociales 56

57 Etude sur la rémunération des salariés : Visualisation entreprise 57

58 Cas pratique : 2 ème étape 2 ème étape Comparaison des différents dispositifs de rémunération différée 58

59 Comparaison des différents dispositifs de rémunération différée 59

60 Comparaison des différents dispositifs de rémunération différée et analyse des efficacités L efficacité Entreprise, c est ce qui est réellement affecté au salarié divisé par le coût (1000 ) L efficacité Salarié, c est le «Gain net salarié» divisé par la dépense affectée au salarié. 60

61 Comparaison des différents dispositifs de rémunération différée en graphique 61

62 Cas pratique : 3 ème étape 3 ème étape Découverte des motivations et des attentes du dirigeant 62

63 Découverte des motivations et des attentes du dirigeant Questionnement sur le budget - Quelle enveloppe annuelle? OU + - Quel % du salaire brut? - Répartition proportionnelle aux salaires? OU - Répartition proportionnelle aux effectifs? 63

64 Cas pratique : 4 ème étape 4 ème étape Préconisations pour aider le dirigeant dans sa politique de motivation et de fidélisation de ses collaborateurs. 64

65 Synthèse des efficacités et des principaux éléments De l étude démographique 65

66 Préconisations 66

67 Cas pratiques En synthèse pour l entreprise : Ces diverses solutions sont à moduler en fonction des souhaits du client et de divers paramètres : âge, effectif entreprise, possibilité collège réduit 67

68 Synthèse Les points de vigilance ont été identifiés Vous pouvez préparer un plan d action au profit de l'ensemble des clients concernés AG2R LA MONDIALE peut vous accompagner dans cette mission 68

69 Epargne Retraite en Entreprise Merci de compléter la fiche d évaluation avant la conclusion 69

70 Epargne Retraite en Entreprise CONCLUSION 70

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Présentation des dispositifs

Plus en détail

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Il existe trois mécanismes d épargne salariale : La Participation : La participation des salariés aux résultats de

Plus en détail

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA La réforme FILLON et la retraite complémentaire 2 La réforme Fillon

Plus en détail

les retraites collectives

les retraites collectives Edition 2010 n 4 - Avril 2010 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le sixième et le septième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission

Plus en détail

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour Mise en place de solutions individuelles et collectivespour un TNS dans une TPE/PME Le paysage des solutions de retraite Produits individuels PERP Sortie en capital MADELIN Sortie en rente PEE PERCO Produits

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL. Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité?

En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL. Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité? HSBC Intervention du 18 janvier 2011 En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité? Les enjeux sociaux et patrimoniaux

Plus en détail

Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté)

Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté) Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté) 1-Objectifdelasimulation Lorsqu'elle met en place une stratégie de rémunération qui ne se limite pas à la seule augmentation de

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL Nom du Document : EPARGNE SALARIALE Page : 1/7 EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise

Plus en détail

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1 Diane Patrimoine L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération Diane Patrimoine 1 Sommaire : Les dispositifs d épargne salariale et leurs principaux avantages Une

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

L évolution de la réglementation relative à l épargne retraite depuis 2010. Direction de la sécurité sociale

L évolution de la réglementation relative à l épargne retraite depuis 2010. Direction de la sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 3 Document de travail, n engage pas le Conseil L évolution

Plus en détail

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 Circulaire du 25 septembre 2013 Circulaire du 4 février 2014 Petit Déjeuner RH CCI Maître Marie-Laure

Plus en détail

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI?

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? Depuis deux décennies, la question des retraites occupe régulièrement le devant de la scène publique. Or, aujourd hui, face à l ampleur des

Plus en détail

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises.

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises. entreprises Epargne Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise L offre globale Groupama Assurances et Services pour le développement des entreprises. epargne Comment maintenir le niveau des retraites?

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Les Matinales de l Entreprise Jeudi 17 novembre 2011

Les Matinales de l Entreprise Jeudi 17 novembre 2011 Les Matinales de l Entreprise Jeudi 17 novembre 2011 Pôle Formation CCI COLMAR SOGEX Thème du jour animé par Giovanni TERRANA Consultant en droit social Associé INTRODUCTION Présentation du cabinet SOGEX:

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS CET épargne salariale TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS Sommaire Compte épargne temps 3 Historique 4 Mise en place 6 Alimentation 8 Utilisation 10 Optimiser le CET 14 COMPTE ÉPAR- GNE TEMPS Le Compte

Plus en détail

A Régime fiscal des contrats collectifs à adhésion obligatoire

A Régime fiscal des contrats collectifs à adhésion obligatoire 1 U.NPM.F. Direction Générale Service Veille Juridique et fiscale Paris, le 12 septembre 2005 Références : LC/D. 2005-0081 Emetteur : Laurence CHREBOR OBJET : Incidence de la loi portant réforme des retraites

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement L'intéressement Textes de référence : Loi n 2001-152 du 19 /02/2001 Lettre circulaire Acoss n 2001-056 du 10 avril 2001 rappelant les modifications apportées aux mécanismes de l épargne salariale Circulaire

Plus en détail

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL)

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

Les moyens mis à votre disposition pour répondre aux attentes de vos clients : Les outils d aide à la décision

Les moyens mis à votre disposition pour répondre aux attentes de vos clients : Les outils d aide à la décision LA MONDIALE Le contexte Sommaire Les nouvelles dispositions Fiscales,Sociales et Juridiques. Les moyens mis à votre disposition pour répondre aux attentes de vos clients : Les outils d aide à la décision

Plus en détail

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à La Participation Dispositif d épargne collectif obligatoire dans les entreprises de 50 salariés qui consiste à distribuer une partie des bénéfices annuels. 1 Champ d application La participation est obligatoire

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

METTRE EN PLACE UN CONTRAT COLLECTIF D ENTREPRISE

METTRE EN PLACE UN CONTRAT COLLECTIF D ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE DE L ASSURANCE COLLECTIVE METTRE EN PLACE UN CONTRAT COLLECTIF D ENTREPRISE A moins qu'elles ne soient instituées par des dispositions législatives ou réglementaires, les garanties collectives

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

L épargne retraite. Francis Kessler, Maître de conférences université Paris 1

L épargne retraite. Francis Kessler, Maître de conférences université Paris 1 L épargne retraite Francis Kessler, Maître de conférences université Paris 1 1er niveau : La retraite obligatoire L assurance retraite des salariés du secteur privé relève des régimes de base complétés

Plus en détail

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 2014-2015 LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 ASSURANCES DE PERSONNES Les bases de l assurance collective et de la loi Madelin 3 Les régimes obligatoires de protection sociale 4 Santé

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014 M. BONUS Louis mercredi 15 octobre 2014 1 Sommaire Sommaire... 2 La méthode de raisonnement... 3 Le graphique... 4 Le tableau de synthèse... 4 Les données saisies... 19 Les tableaux intermédiaires de calcul...

Plus en détail

Entreprises. guide conseil du dirigeant

Entreprises. guide conseil du dirigeant Entreprises guide conseil du dirigeant Avec l Ingénierie sociale, renforcez votre attractivité, optimisez votre politique de rémunération. En fédérant, sous l appellation Ingénierie sociale, l ensemble

Plus en détail

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable Intervenants Philippe SORIA Direction Technique GAN ASSURANCE VIE Gilles GOURMAND Expert-Comptable SOMMAIRE 1- Intérêt d une opération de changement de statut 2- Faisabilité 3- Régime social du dirigeant

Plus en détail

BIG Expert. Simulateur. Epargne professionnelle

BIG Expert. Simulateur. Epargne professionnelle BIG Expert Simulateur Epargne professionnelle Epargne salariale et épargne retraite Ł Un contexte favorable un système de retraite en difficulté une fiscalité des revenus dissuasive une perte de vitesse

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Naissance ou arrivée au foyer du troisième enfant et des suivants. Divorce, dissolution d un PACS (à la condition d un enfant à charge)

Naissance ou arrivée au foyer du troisième enfant et des suivants. Divorce, dissolution d un PACS (à la condition d un enfant à charge) Fiche mise à jour le 15 octobre 2013 SOMMAIRE 1 - Introduction et cas de déblocage anticipé 2 - L efficacité sociale et fiscale du PEE pour l employeur et les salariés 3 - L efficacité sociale et fiscale

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410 Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410 DGFIP autres annexes ANNEXE - RSA - RPPM - Liste de

Plus en détail

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec :

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec : Inter Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Inter Epargne

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT 1 La protection sociale du dirigeant 1 - Qu est-ce que la Protection Sociale? 2 - Le Statut social des dirigeants - Salarié - Non Salarié (TNS) 3 Les garanties des régimes

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail

SYNTHESE DE LA REFORME RETRAITE SUPPLEMENTAIRE, PREVOYANCE ET MUTUELLE

SYNTHESE DE LA REFORME RETRAITE SUPPLEMENTAIRE, PREVOYANCE ET MUTUELLE SYNTHESE DE LA REFORME RRAITE SUPPLEMENTAIRE, PREVOYANCE MUTUELLE La loi Fillon du 21 août 2003 modifie les dispositions fiscales et sociales des régimes de santé et de prévoyance, ainsi que de retraite

Plus en détail

Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?»

Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?» D irigeants d entreprise, un choix professionnel des incidences sur sa vie familiale Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?» LE CHOIX DU STATUT Travailleur non

Plus en détail

Guide pratique de l épargnant

Guide pratique de l épargnant Guide pratique de l épargnant Article 83 euro rendre votre contrat / Effectuer des versements individuels facultatifs / La vie de votre contrat en 8 questions / C otre complément de revenu / Consulter

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

Fructi Épargne + EN BREF. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif

Fructi Épargne + EN BREF. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif Généré le: 08/08/2013 07:49:14 Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au

Plus en détail

Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales

Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales En clair COMPLÉMENTAIRES SANTÉ / PRÉVOYANCE Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales Quand la Prévoyance vous appartient. Sommaire Exonération des cotisations Sociales...

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 B-11-05 N 34 du 21 FEVRIER 2005 IMPOT SUR LE REVENU. DEDUCTION DU REVENU GLOBAL DES COTISATIONS VERSEES AU TITRE DE L EPARGNE RETRAITE, NOTAMMENT

Plus en détail

Note de présentation générale

Note de présentation générale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 1 Document de travail, n engage pas le Conseil Note de présentation

Plus en détail

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008 Bilan Protection Sociale & Rémunération Etude réalisée pour Monsieur DUPONT Le 25/04/2008 Contact : Madame MARTIN Casagande & Associés, Membre de PRAGMA 1 LES OBJECTIFS DE L ETUDE Votre système de rémunération

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A Dossier retraite Mise à jour : 10/03/2014 Vos ressources De quelles ressources disposerez-vous lors de votre départ en retraite? Elles sont de 5 natures : - La retraite sécurité sociale dite retraite de

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

Les conséquences du décret du 9 janvier 2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire

Les conséquences du décret du 9 janvier 2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire Les conséquences du décret du 9 janvier 2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire 0 Contributions patronales de prévoyance complémentaire et

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 SOMMAIRE Composez votre dispositif sur mesure 4 Étoile PEI 2 - Étoile PERCOI 2 Principales caractéristiques 5 Conseils d optimisation pour le dirigeant et les

Plus en détail

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 Cahier du patrimoine Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 LE CONTRAT TNS COMPRENDRE LA LOI «MADELIN» 3 Introduction Les objectifs Votée le 11 février 1994, cette

Plus en détail

0 821 231 123 ou sur notre site Internet, www.coiffure-epargne.fr

0 821 231 123 ou sur notre site Internet, www.coiffure-epargne.fr Pour en savoir plus sur COIFFURE Épargne, contactez-nous vite au 0 821 231 123 ou sur notre site Internet, www.coiffure-epargne.fr (1) (1) 0,12 TTC/min depuis un poste fixe. Les Institutions de la Coiffure

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en

Plus en détail

EXAMEN DE CERTIFICATION. Unité de valeur 4. Assurances et Retraite, Gestion du Patrimoine Social. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMEN DE CERTIFICATION. Unité de valeur 4. Assurances et Retraite, Gestion du Patrimoine Social. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standard Board (FPSB) et affilée au Certified Financial Planners (CFP) Association déclarée loi du

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 R E S U M E. Déduction des primes d assurance vie collectives de l assiette imposable

Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 R E S U M E. Déduction des primes d assurance vie collectives de l assiette imposable BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Conférence / Débat Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Les 3 piliers de votre protection sociale La Santé La Retraite La Prévoyance Complémentaire Santé Complémentaire Retraite Complémentaire

Plus en détail

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

Conférence de Presse

Conférence de Presse Conférence de Presse du Plan d Epargne Salariale Interentreprises de PARIS Mercredi 2 février 2005 Hôtel Intercontinental SOMMAIRE Les objectifs des signataires Des avantages partagés par l employeur et

Plus en détail

Bilan Protection Sociale et Rémunération

Bilan Protection Sociale et Rémunération Bilan Protection Sociale et Rémunération A l attention de : Monsieur GM CIPAV 60 Date : 13 novembre 2006 Votre conseil : GM CIPAV 60 Interlocuteur : Monsieur GM CIPAV 60 CONFIDENTIEL Objectif du bilan

Plus en détail

Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. La Loi Madelin (non-salariés non agricoles) Newsletter d informations juridiques et fiscales Expert

Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. La Loi Madelin (non-salariés non agricoles) Newsletter d informations juridiques et fiscales Expert VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com N 51 MARS 2013 ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS

LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS Un contrat collectif de retraite supplémentaire, c est facultatif mais c est très utile car cela permet

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme EPARGNE COLLECTIVE gamme EPARGNE COLLECTIVE E PARGNE S ALARIALE PEI/PERCOI E P ARGNE S ALARIALE Confiez la gestion de votre épargne salariale à des professionnels APRIL Patrimoine est une société d APRIL

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise?

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? L accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? Le 1er janvier 2016 au

Plus en détail

Les atouts de la retraite Madelin :

Les atouts de la retraite Madelin : Les atouts de la retraite Madelin : Caractéristiques et calcul de la rente viagère Sylvain Grégoire & Michel Andréini Convention CGPC : 10 Octobre 2013 Les enjeux de la retraite en France Sommaire Un système

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

retraite PERP Pair Plan Agipi Innovant pour la Retraite Profitez des avantages d une retraite bien préparée

retraite PERP Pair Plan Agipi Innovant pour la Retraite Profitez des avantages d une retraite bien préparée retraite PERP Pair Plan Agipi Innovant pour la Retraite Profitez des avantages d une retraite bien préparée Bien vivre sa retraite pour en profiter pleinement est le souhait de chacun. Pour cela, il est

Plus en détail

L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage

L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage N 2 Edito Cher partenaire, La fin du premier semestre 2013 s achève dans une ambiance économique et sociale morose

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF Mot d accueil Sommaire La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF La complémentaire santé : des échéances différentes selon les métiers Harmonie Mutuelle

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé à compter du 1 er janvier 2016

Généralisation de la complémentaire santé à compter du 1 er janvier 2016 REUNION AGAMY - 17 juin 2015 Généralisation de la complémentaire santé à compter du 1 er janvier 2016 Reliquet-nicolas@aviva-assurances.com N Orias : 11060723 18 rue Auguste Goust 78200 Mantes la Jolie

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007 Estimation de votre impôt sur les revenus 27 21/12/27 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 1 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes

Plus en détail