Magazine des Anciens Élèves de L ENA. dossier. Réflexions sur la crise. MARS 2012 Numéro : 419 Prix : 5,00 3 ISSN X

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Magazine des Anciens Élèves de L ENA. www.aaeena.fr. dossier. Réflexions sur la crise. MARS 2012 Numéro : 419 Prix : 5,00 3 ISSN 1956-922X"

Transcription

1 Magazine des Anciens Élèves de L ENA MARS 2012 Numéro : 419 Prix : 5,00 3 ISSN X dossier Réflexions sur la crise

2 «C est que nous avons, à la vérité, renversé toutes les tyrannies, sauf une seule, la plus dure : la tyrannie des préjugés» Charles Benoist sommaire Mars 2012 Numéro Albert DuPont «Immeuble-tampon», 2005 (projet pour une sculpture monu-mentale) Sculpture-objet, éditée à 12 exemplaires A.D et ADAGP 2005, tous droits réservés Site : albertdupontatelier.com 226, boulevard Saint-Germain Paris Tél. : Fax : site : http ://www.aaeena.fr Mél : Directeur de la publication : Christine Demesse Directeur de la rédaction : Karim Émile Bitar Directeur adjoint de la rédaction : Jean-Christophe Gracia Conseiller de la rédaction : François Broche Secrétaire de rédaction : Bénédicte Derome Comité de rédaction : Isabelle Antoine, Didier Bellier-Ganière, Jean-Marc Châtaigner, Robert Chelle, Jean-François Court, Emmanuel Droz, Bernard Dujardin, Patrick Gautrat, Stephan Geifes, Isabelle Gougenheim, Françoise Klein, Aurélie Lorrain-Itty, Claude Revel, Arnaud Roffignon, Jean-Charles Savignac, Didier Serrat, Maxime Tandonnet, Laurence Toussaint. Conseil d administration de l association des anciens élèves de l école nationale d administration : Bureau Président : Christine Demesse Vice-présidents : Patrick Gautrat, Odile Pierart, Sophie Thibault Secrétaire général : Arnaud Geslin Secrétaires généraux adjoints : Béatrice Buguet, Jean-Christophe Gracia Trésorier : Véronique Bied-Charreton Trésorier adjoint : Dominique Dalmas MEMBRES DU CONSEIL Agnès Arcier, Didier Bellier-Ganière, Jean-Étienne Caire, Jean Daubigny, Michel Derrac, Patrice Diebold, Christian Dubreuil, Simon Fetet, Maurice Ligot, Myriem Mazodier, Olivier Rateau, Constance Rivière, Arnaud Roffignon, Jean-Philippe Saint-Geours, Laurent Stéfanini, Pierre-Antoine Vacheron, Jérôme Veronneau. Publicité : MAZARINE Tél. : Fax : Directeur : Paul Emmanuel Reiffers Annonces et publicités : Yvan Guglielmetti Mise en page, fabrication : Olivier Sauvestre Conception maquette et Direction artistique : Bruno Ricci Compogravure, impression et brochage : Imprimerie Chirat Dépôt légal : L ENA Hors les murs N de commission paritaire : 0414 G84728/ISSN X Prix : 5,00 Si vous désirez vous abonner à L ENA Hors les murs, voir les bulletins d abonnement page 26, 35. Abonnement normal : 52,00 Anciens élèves : 35,00 Étranger : 85,00 dossier Dossier : Réflexions sur la crise 2 Réflexions sur la crise Karim Emile Bitar 5 Actualité de la crisologie Edgar Morin 8 Reconstruire l État républicain en France Jean-Pierre Chevènement 10 L OMC face à la crise Pascal Lamy 12 Où en est la compétitivité de la France? Claude Bébéar 14 Ce que les entreprises familiales et leur gouvernance peuvent nous apprendre, dans un monde qui change Thierry Lombard 18 Le point de vue de la Banque de France Christian Noyer 21 Stabilité et confiance Jens Weidmann 23 L écologie au service de la sortie de crise Nicolas Hulot, Alain Grandjean 25 De la bonne et de la mauvaise dette publique Charles de Courson 27 La Méditerranée, une solution à la crise? Jean-Louis Guigou, Pierre Beckouche 29 Vers une intégration politique et économique de l Eurozone Philippe Herzog 31 L Autorité des marchés financiers face à la crise Jean-Pierre Jouyet 33 La gouvernance des banques à la croisée des chemins Géraud Dambrine 36 L entreprise en période de crise, un témoignage Philippe Louis-Dreyfus 38 Les conséquences géopolitiques de la crise : vers une redistribution des cartes? Karim Emile Bitar 42 Crises financières, refondation du capitalisme? Elie Cohen 44 De la crise grecque et des illusions dogmatiques en économie Sylvie Matelly 47 Le pire est-il encore devant nous? Patrick Artus 49 L État? Oui. Mais lequel? Olivier Pastré 50 La philosophie à l heure de la crise Cynthia Perkins Fleury 52 La social-démocratie face à la crise Matthias Fekl 54 Face à la crise, réinventer le syndicalisme Marcel Grignard 56 L entrepreneuriat social aujourd hui Jean-Marc Borello 58 Comment réduire le déficit public? François Ecalle 60 Pour que la crise débouche sur une expansion durable Cécile Philippe 62 Les banques dans la crise Ambroise Laurent 65 L emploi en mission : le management externalisé et le portage salarial Jean de Sevin 67 Mettre en œuvre une politique de l offre Pierre-Mathieu Duhamel 69 L État stratège Alexandre Medvedowsky 71 L'économie sociale et solidaire permet de mieux résister à la crise enaassociation 74 Dîner-débat d Agorena avec Alain Ducasse 76 Procès verbal du conseil d administration du 14 novembre Procès verbal du conseil d administration du 24 janvier Hommage à Bernard Ducamin 81 Vie de la Confédération - Colombie 81 Les lundis de l Ena 82 L Ena dans la presse 84 Carnets Roselyne Bachelot Narquin Temps libre 86 Mélomanie Arnaud Roffignon et Christophe Jouannard 92 Cinéma : Tous au Larzac Françoise Camet 93 Éphéméride : 8 mars 1438 : La réception de l empereur d Orient à Venise Nicolas Mietton 94 Signets : La boîte à livres Robert Chelle Prochain dossier : Le marché de l immobilier 1

3 Actualité de la crisologie Entretien avec Edgar Morin Sociologue Directeur de recherche émérite au CNRS «La crise est devenue, chez nous, le moment de l accroissement de l incertitude, le moment où l on se demande ce qui va se passer, le moment où ce qui était normalisé devient incertain Le futur est désormais lui-même stigmatisé par l incertitude.» «La crise créée une tendance, une force historique, qui corrode, corrompt et finalement désintègre l ancien système qui, à ce moment-là, entre en crise totale.» Durant l émission «Ce soir ou jamais», qu anime Frédéric Taddei sur France 3, vous avez cité la phrase d André Mandouze 1 qui, au lendemain de l arrivée des nazis à Athènes, a demandé à ses étudiants une minute de silence en leur disant: «Debout, messieurs, le drapeau de la barbarie flotte sur le temple de la culture.» Oui, Mandouze est surtout connu pour ses combats pour l Algérie, mais à l époque, il était à Témoignage chrétien, et il s engagera dans la clandestinité. Il était professeur à Lyon et il dit en effet à ses élèves lorsqu il apprit l arrivée des nazis à Athènes: «Debout, messieurs, le drapeau de la barbarie flotte sur le temple de la culture.» Alors, comme cette émission à laquelle je participais évoquait la crise économique et notamment celle de la Grèce, j ai souligné, sans vouloir faire d identification, qu aujourd hui, on pourrait dire : «Debout, messieurs, le drapeau de la barbarie économique flotte sur la source de la civilisation et de la démocratie!» Cette crise que nous traversons est en effet multidimensionnelle. À la crise financière et économique, viennent s ajouter une crise de civilisation, une crise écologique, des menaces sur la démocratie Avec votre regard de sociologue et à la lumière des crises précédentes dont vous avez été le témoin, que pouvez-vous nous dire sur ce concept, cette notion de «crise»? On utilise de plus en plus cette notion de crise. Je pense qu à la limite, il faudrait prendre en considération tout le devenir historique et «crisique». C est-à-dire que je ne parle pas seulement des conflits mais aussi, par exemple, de ce que l on appelle le développement industriel au XIX e siècle, et qui s est traduit par le déracinement des paysans et la destruction d une culture paysanne C est quelque chose qui remet en question une société, la crise d une société traditionnelle. En 1976, j avais publié un article intitulé «Pour une crisologie» 2. Mon idée était qu il fallait interroger le concept de crise. C est d autant plus intéressant que si vous prenez le mot dans son sens originel, la «Krisis» pour Hippocrate, c est le moment qui permet le diagnostic, c est le moment où les symptômes deviennent assez clairs pour que l on puisse dire: c est le choléra ou c est la rougeole. Il y a toute une période où le patient a de la fièvre, où il souffre, et on ne sait pas précisément ce qu il a. La crise permet de savoir. Ce qui est étonnant, c est que le mot crise a ensuite pris un sens inverse. Alors que dans la médecine hippocratique, la crise est le moment où l on voit enfin clair, la crise est aujourd hui devenue chez nous le moment de l accroissement de l incertitude, le moment où l on se demande ce qui va se passer. La crise, c est le système, c est le moment où ce qui était normalisé devient incertain. Exemple, crise ministérielle: quels vont être les prochains ministres Cette croissance des incertitudes est devenue l un des éléments majeurs de la crise, qui s ajoute au fait que dans notre époque actuelle, le futur est désormais lui-même stigmatisé par l incertitude alors qu auparavant, il était bonifié par l idée du progrès. On disait à propos du futur : on ne sait pas très bien ce qui va se passer mais cela ira mieux. Nous n en sommes plus certains. Voilà, nous n en sommes plus certains. Par ailleurs, cela ne suffit pas de penser que la crise est la progression des incertitudes. Je pense qu il faut faire appel à une notion cybernétique. Le «feedback négatif», c est-à-dire la régulation qui élimine les déviances, et le «feedback positif», avec les déviances qui s amplifient et qui à la limite font péter le système qui régule. La crise est un moment où le système n est plus capable d éliminer des déviances et où surgit quelque chose de nouveau qui tend à le dérégler, suite à un accident ou à un événement. 1 - André Mandouze, (1906, 1996) était un universitaire catholique, antifasciste et anticolonialiste. Normalien, il fut résistant, fondateur et rédacteur en chef des Cahiers de Témoignage chrétien. Aux côtés de Mgr Duval, il militera pour l indépendance de l Algérie et s engagera contre la torture, avec d autres écrivains chrétiens comme François Mauriac, Henri-Irénée Marrou, Henri Guillemin ou Louis Massignon. 2 - Edgar Morin, «Pour une crisologie». In Communications, 25, 1976, pp

4 Réflexions sur la crise La question est de savoir si, dans ces caslà, le système affecté peut se restaurer ou s il va régresser sur une base plus rustique, moins complexe, ou alors s il va avoir l imagination et la force créative de créer le métasystème qui va résoudre le problème posé par la crise. C est pour cela qu en période de crise, on voit à la fois des solutions par le retour au passé (et nous voyons aujourd hui les gens qui veulent retrouver les racines, le retour au religieux, à l ethnique ) ou des solutions par l imagination, des gens qui nous disent: voilà ce que nous pouvons imaginer. C est ce que j ai voulu faire lorsque j ai rassemblé dans mon livre La Voie (Fayard, 2011), ainsi que dans Le Chemin de l espérance (coécrit avec Stéphane Hessel, Fayard, 2011), beaucoup d idées et de pratiques qui existent. Ce n est pas forcément original mais j ai souhaité rassembler tout cela, être un «rassembleur d idées». Donc, soit retour au passé, soit quête d éléments permettant de construire un système enrichi, un meilleur méta-système. Et c est là aussi l un des éléments d incertitude de la crise. On ne sait pas si ce sont les forces régressives qui vont l emporter ou si ce sont les forces progressives, ou si simplement, la crise va apparemment être résorbée. Je dis apparemment parce que si vous prenez l explosion de mai 68, quelque chose de gigantesque dans un pays qui semblait vivre dans la stabilité, et surtout dans la stabilité de ses sous-sols culturels, après mai 68, tout semblait rétabli, tout semblait recommencer mais, en réalité, tout avait changé sans que rien n ait changé. Il y eut énormément de transformations. Cette idée de crisologie m a semblé d autant plus importante que je pouvais la rattacher à l idée de l évolution historique. Parce que, lorsque l on étudie les grandes transformations, qu elles soient religieuses ou autre, on se rend compte qu au début ce sont des «déviances» tout à fait étonnantes : c est Bouddha, c est Jésus, c est Mohammed. Au début, c étaient des «dingues», des «cinglés», et pourtant ils ont été à l origine d énormes religions. À l origine, la démocratie était elle aussi une «déviance» : Athènes, quelques petites cités, au Moyen- Âge quelques villes d Italie et ensuite cela devient une force historique Donc, ce qui est intéressant, c est que la crise créée une tendance, une force historique. Et cette force historique corrode, corrompt et finalement désintègre l ancien système qui lui à ce moment-là entre en crise totale. C est cet aspect qui m intéresse. Pour venir à notre crise actuelle, il est bien entendu qu à mes yeux cette crise économique évidente n est qu un aspect de la crise de l humanité à l ère de la mondialisation, que j appelle l ère planétaire. Elle est liée à ce dérèglement, à ce déchaînement des forces économiques sous l égide d un libéralisme total, mais ceci n est qu une des faces de la mondialisation, dont le processus a des feedbacks négatifs ou positifs. Bien sûr, la croissance des armes nucléaires est un des feedbacks négatifs. Je dirais même que notre développement scientifico-technique incontrôlé est un feedback négatif qui tend à désintégrer la biosphère. Donc ce qui nous semble un très beau devenir doit être repensé, avec notamment ce très beau mot de croissance (croissance dont on sait aujourd hui absolument qu elle a ses limites, mais on continue de vivre dans le mythe de quelque chose qui peut continuer indéfiniment.) Il faut penser autre chose. Je crois donc à l image d un vaisseau spatial planétaire sans pilote, sans poste de commandement, entraîné par des forces gigantesques qui dépassent la conscience des individus, qui sont d autant plus inconscients qu ils sont persuadés de posséder la connaissance adéquate puisque nous sommes sous le règne des experts et que chaque expert a une connaissance parfaite de son domaine mais ne parvient malheureusement pas à comprendre les autres domaines, alors que les phénomènes d un domaine rentrent dans l autre, etc. D où à mon avis le fait que l économie est insuffisante. Mais l économie ne sait pas qu elle est en crise. L économie croit être la lumière qui éclaire le processus, mais en réalité comme elle ne vit que dans le calcul, le plus raffiné peut-être, mais ce calcul empêche de voir toutes les réalités humaines, empêche de voir que les passions, les folies, entrent elle aussi dans l économie. On est dans une époque de connaissances aveugles. Et je dirais presque de somnambulisme. C est peut-être cela qui est le plus inquiétant. Comme vous le savez, je ne suis ni un optimiste ni un pessimiste. Je suis un opti-pessimiste, c est-à-dire que je pense que le cours probable de la mondialisation conduit vers des catastrophes en chaîne qui vont se féconder les unes les autres, mais je pense que l improbable est possible et je sais, là aussi, que l improbable est souvent arrivé et arrive souvent, pas seulement pour le pire mais aussi pour le meilleur. C est d ailleurs un peu le sens de la phrase d Héraclite que vous citez souvent : «Sans l espérance, tu ne trouveras pas l inespéré.» Voilà, c est tout à fait cela. Si tu ne cherches pas l inespéré, tu ne le trouveras pas. Donc, je pense que nous sommes dans un processus inquiétant, qui risque de se produire, mais qui n est pas fatal. Je puise même des sources d espérance dans la désespérance puisque plus on s approchera des catastrophes, plus la conscience viendra et nous donnera des moyens de réagir. Vous avez évoqué la démocratie. Dans son dernier ouvrage, intitulé Les Ennemis intimes de la démocratie, (Robert Laffont, 2012) Tzvetan Todorov offre une réflexion très stimulante sur les nuages qui pèsent sur la démocratie, qui est devenue, dit-il, malade de sa démesure. Il évoque notamment ces dérives que sont le messianisme politique, le néolibéralisme et le populisme. La démocratie vous semble-t-elle aujourd hui vraiment menacée? Oui, tout à fait, la démocratie est certainement menacée par toutes ces dérives et par cette crise. Prenons d abord l exemple historique, celui de la grande crise de 1929 et des années 1930, qui a abouti, dans le cadre démocratique même, au pouvoir hitlérien et au totalitarisme nazi. Et cette crise, à partir d une série d événements, a fini par installer des systèmes autoritaires là où il y avait d anciennes démocraties, sauf en Angleterre, qui a été préservée. Alors ce que l on peut dire aujourd hui, c est que l on voit de nouveau certains signes régressifs de la crise, le repli, la tendance à faire porter la culpabilité du mal sur l étranger, que ce soit l étranger extérieur, qui devient l Europe, la mondialisation, ou l étranger 6

5 intérieur, l immigré c est-à-dire globalement une résurrection des tendances xénophobes. Quant au mot populisme, pour ma part je ne le trouve pas beau et je ne pense pas qu il convienne. Pour deux raisons. La première, c est qu en Amérique latine, dans les années 1930, il y eut un mouvement qui s appelait «populisme» et qui était très intéressant parce que c était un mouvement dont le caractère consistait à rechercher une base populaire dans des populations souvent métissées ou indigènes. C était l Apra au Pérou et d autres mouvements en Bolivie, qui ont abattu la dictature, qui avaient des aspects féconds. Bien sûr, il y avait aussi parfois des aspects négatifs comme le péronisme en Argentine, qui était double, qui était fasciste par certains aspects et socialiste par d autres. Donc, le mot répond à une réalité sociale mais aujourd hui, c est un concept flou en Europe. Le mot ne dit pas vraiment ce qu il veut dire. Populisme en réalité veut dire démagogique. C est une façon de nommer la démagogie. Mais le fond n est pas là Le fond, ce sont des tendances de re-fermeture, de repli, de retour à des sources d intolérance, de fanatismes multiples et je crois que les démocraties sont virtuellement menacées. Je dis virtuellement, pourquoi? Parce que le parti nazi, s il n y avait pas eu la crise, n aurait jamais obtenu plus de 15 %. Là aussi, on croit que des partis dits extrémistes qui naviguent dans les 10 et 15 % vont rester dans ces eaux-là. Or, la crise peut leur permettre de se développer rapidement. La crise, c est aussi la décomposition des partis existants. N oublions pas qu il y eut en France l émeute du 6 février 1934, qui protestait contre la corruption et les scandales du gouvernement et du parlement. À l époque, il y eut des forces réactives, les forces représentées par les partis de gauche, socialistes et communistes qui sont d abord parvenus à l emporter avec le Front populaire, mais qui ont ensuite montré leur impuissance et qui ont échoué devant la conjoncture mondiale, et le Front populaire a révélé son impuissance durant la guerre d Espagne. Il y eut donc un phénomène en chaîne et l on pourrait dire que la «solution» de la crise de 1929 est 50 millions de morts puisque les morts de la Seconde Guerre mondiale n auraient peut-être pas eu lieu sans la crise de 1929 et cette dynamique. C était une toute autre dynamique que celle de la Première Guerre mondiale, avec ses conflits d impérialismes, russe, allemand, autrichien, anglais, français. La crise de 1929 était autrement plus dangereuse parce que nous ne voyions pas de voie de sortie. J avais 10 ans en 1931, j ai vécu comme adolescent toute cette période-là, et notre génération a été très marquée par la politique. À cette époque, il y avait d un côté, une démocratie en crise et de l autre, deux «réponses» : le fascisme et le stalinisme. Le fascisme paraissait aux uns comme la seule façon de barrer la route au stalinisme, et vice-versa. Et il y avait la recherche tâtonnante de la «troisième voie», c était dans la revue Esprit et chez un certain nombre de gens. Je lisais ces revues et nous cherchions la troisième voie. Cette recherche était totalement légitime mais elle a été anéantie par la guerre. Donc, aujourd hui, nous devons à nouveau chercher légitimement «la voie» nouvelle, ce que j ai essayé de faire dans mon livre, mais cette recherche peut être anéantie par les catastrophes qui vont venir. Surtout, il y a ce phénomène de sclérose démocratique et beaucoup d autres phénomènes inquiétants. Il peut y avoir des moments de vitalité comme les primaires du parti socialiste, comme parfois les périodes préélectorales, même si les arguments ne sont pas toujours très bons de part et d autre. Ces éventuels moments de vitalité ne doivent quand même pas nous empêcher d être conscients des énormes dangers que recèle l avenir. Peut-être pourrions-nous conclure en évoquant ce bel ouvrage que vous venez de publier Mes philosophes (Editions Germina, Collection Cercle de philosophie, 2011). À certains égards, ce livre m est apparu comme une autobiographie en creux, puisqu on y retrouve certains éléments de votre vie et que vous reprenez certains passages de vos anciens écrits. En vous replongeant dans la vie et l œuvre de ces principaux penseurs, écrivains ou fondateurs de religion qui vous ont marqué, quelle est la principale leçon que nous pouvons tirer pour le monde d aujourd hui? En un mot, c est une attitude d esprit, qui se traduit pour moi par la sensibilité, la sensibilité à la complexité, aux ambivalences, aux contradictions, et surtout par une opposition au mode de connaissance et de pensée dominant, qui est strictement binaire, qui est compartimenté, où le savoir est disjoint, où l on ne s attend pas à l inattendu alors que l inattendu arrive sans arrêt. Ce que nous montrent Dostoïevski ou Proust, c est d abord la complexité humaine. C est tout cela qui m a nourri. Propos recueillis par Karim Emile Bitar Cyrano de Bergerac 1999 Directeur de la rédaction Edgar Morin est l une des personnalités les plus marquantes du siècle écoulé. Résistant au nazisme, résistant au stalinisme, sociologue et intellectuel pluridisciplinaire de renommée internationale, il est probablement le penseur français contemporain le plus lu à travers le monde. À bientôt 92 ans, il conserve, comme son ami Stéphane Hessel, un humanisme, un enthousiasme, une énergie et un dynamisme intacts. Il a publié plus de soixante ouvrages qui ont fait date, dont L homme et la mort (Seuil, 1951), La rumeur d Orléans (1969), La méthode (6 volumes, Seuil 2008), Science avec conscience (Fayard, 1982), Penser l Europe (Gallimard, 1987), Introduction à la pensée complexe (Seuil, 1990), Une politique de civilisation (Arléa, 1997), Relier les connaissances (Seuil, 1999), Le monde moderne et la question juive (Seuil, 2006), et La voie (Fayard, 2011). 7

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

«Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou

«Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou «Le compte des opérations du franc CFA au trésor français est un fantasme», dixit Lionel Zinsou Publié par La Rédaction dans À LA UNE, ÉCONOMIE sur lundi 02 juin 2014 à 2:32 / 1 commentaire Normalien,

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom Guide de rédaction pour le travail de recherche Dans le cadre du cours SCP-4010-2 Travail remis par Votre prénom et votre nom À Simon Martin (votre enseignant) Centre de formation des Maskoutains 6 juin

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Les démons de Deming

Les démons de Deming Les démons de Deming Le gourou du management pense que les entreprises américaines démotivent complètement leur personnel The Wall Street Journal, 1er juin 1990 Si vous demandez à W. Edwards Deming ce

Plus en détail

Je prépare mon entretien avec un prospect

Je prépare mon entretien avec un prospect Chapitre 1 Je prépare mon entretien avec un prospect La vie de Jérémie «Le jour du premier entretien client arrive. En tout cas, la date est posée. Ayant repris le secteur laissé vacant par un commercial

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE

COMMUNIQUE DE PRESSE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE NATHALY: LES TÉMOIGNAGES D UN DON DE VOYANCE EXTRAORDINAIRE Nathaly est devenue pour toutes les personnes qui ont eu la chance et l occasion de la rencontrer quelqu un d indispensable. Les esprits les

Plus en détail

INTRODUCTION Amour, apprentissages, approches, abandons des débuts, violence du désir, corps- à- corps, emprises et dépenses, incertitudes et attentes, pratiques et codes, plaisirs ordinaires, jouissance

Plus en détail

Edito. Les stocks stratégiques, tout le monde a l impression de. L option stocks

Edito. Les stocks stratégiques, tout le monde a l impression de. L option stocks WIKIAGRI JUIN 2012 n 3 WWW.wikiagri.fr 1 Edito L option stocks Les stocks stratégiques, tout le monde a l impression de connaître, mais la signification a pourtant évolué au fil des années. Fut un temps

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

Entretien de Guy Hugnet, Journaliste, Sciences & Avenir (09/12/11, 1h30 d entretien)

Entretien de Guy Hugnet, Journaliste, Sciences & Avenir (09/12/11, 1h30 d entretien) Entretien de Guy Hugnet, Journaliste, Sciences & Avenir (09/12/11, 1h30 d entretien) Comment vous êtes-vous intéressé au sujet des benzodiazépines? Guy Hugnet : Je travaille depuis très longtemps sur les

Plus en détail

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Allocution prononcée le dimanche 1 er juin 2008 par Son Excellence Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, lors

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

Oral de motivation ESC Brest

Oral de motivation ESC Brest Oral de motivation ESC Brest 30 minutes avant le début de l entretien, j ai été accompagné dans une pièce pour remplir mon portrait chinois dont les questions changent tous les jours. Le jour où je suis

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

Ma catastrophe adorée

Ma catastrophe adorée Mathieu Lindon Ma catastrophe adorée P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e «L amour, vous savez, grâce auquel échouent les conspirations des méchants, par qui les héros vivent leurs plus belles

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

Conclusion du rendez-vous du commerce «Transition numérique du commerce BtoB» -Lundi 19 octobre 2015 -

Conclusion du rendez-vous du commerce «Transition numérique du commerce BtoB» -Lundi 19 octobre 2015 - MARTINE PINVILLE SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE Travailler- en- Suisse.ch ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché

Plus en détail

Présentation au. Comité sénatorial permanent de l agriculture et des forêts. à propos du

Présentation au. Comité sénatorial permanent de l agriculture et des forêts. à propos du Présentation au Comité sénatorial permanent de l agriculture et des forêts à propos du Projet de loi S-11, Loi sur la salubrité des aliments au Canada par Bob Kingston Président national Le 2 octobre 2012

Plus en détail

Le concept de leadership

Le concept de leadership Le concept de leadership Qu est ce qu un leadership? Le leadership d'un individu est, au sein d'un groupe ou d'une collectivité, la relation de confiance qui s'établit entre lui et la majorité des membres

Plus en détail

L Europe contre la gauche

L Europe contre la gauche GEORGES SARRE Référendum L Europe contre la gauche, 2005 ISBN : 2-7081-3322-5 Introduction DIRE LA VÉRITÉ! Disons-le clairement : la nation française est menacée en tant que projet politique. Les considérations

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Conférence de presse du jeudi 5 mars 2009 Fédération Française de Football Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Monsieur le président, mesdames et messieurs, L Euro de football est le troisième

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

«Formation Management»

«Formation Management» «Formation Management» n Les fondements du management n Donner du sens n Bâtir la confiance n Prendre en compte les besoins individuels n Entretenir la motivation n Le management situationnel n Le management

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Questions à Robert Lévy La formation du psychanalyste et les associations psychanalytiques

Questions à Robert Lévy La formation du psychanalyste et les associations psychanalytiques Questions à Robert Lévy La formation du psychanalyste et les associations psychanalytiques Alessandra Guerra: Le monde psychanalytique est un peu «fermé», à Votre avis? Robert Lévy: Oui, sinon on reste

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE NUMÉRO 86 AOÛT 2012 DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE M le Hommage anonyme des Maîtres de Chiens Guides Même si le chien guide est une aide précieuse et efficace pour nos déplacements,

Plus en détail

Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE»

Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE» Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE» Table ronde 3 : Revue de la stabilité financière de la Banque de France «Financement de l économie

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Le verbe anglais_new principes 140x200 lundi11/02/13 13:28 Page357 9. Activités à gogo! Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Pourquoi est-ce important? C est assez simple : aucune base de vocabulaire

Plus en détail

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Janvier - Février 2009 Par Anne-Laure ALLAIN Rita Soussignan est directeur-adjoint du CESAM,

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Evolution des attitudes des conducteurs Etude qualitative et quantitative Extraits de l étude sur l utilisation du téléphone au volant Mai-Juin

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre)

Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre) Euros «Or et Argent» Bilan de l émission des 5, 15 et 100 euro (compléments au rapport du 12 septembre) À l attention de M. Christophe BEAUX, Président Directeur Général de la Monnaie de Paris Les Amis

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073858-8 Avant- propos Dunod - Toute reproduction non

Plus en détail

LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée

LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée II. L Antiquité pour quoi? TABLE RONDE AUTOUR D ÉLÈVES HELLÉNISTES ET LATINISTES Yvon LOGÉAT LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée Zola (Rennes) et 9 latinistes de terminale du

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Analyse de la promotion des comptes Facebook

Analyse de la promotion des comptes Facebook Page 1 sur 9 Les SCD : fiers d être sur Facebook? D e plus en plus de SCD s interrogent sur la pertinence de leur présence sur Facebook. Mais ceux qui y sont déjà, le mettent-ils en valeur? Font-ils une

Plus en détail

Où est passé Proudhon?

Où est passé Proudhon? Où est passé Proudhon? d Anne Argouse et Hugues Peyret Une coproduction : Antoine Martin Productions Vie des Hauts Production Images Plus Epinal DVD, 15 Où est passé Proudhon? Un film d Anne Argouse et

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

UN MOT DEUX PASSES. Mireille Scemama. Toulouse, décembre 2005.

UN MOT DEUX PASSES. Mireille Scemama. Toulouse, décembre 2005. UN MOT DEUX PASSES Mireille Scemama Toulouse, décembre 2005. Freud et Lacan sont morts. La psychanalyse, elle, reste. La psychanalyse se transmet. Mais seule la pratique ne suffit pas à justifier son existence.

Plus en détail

API08 Evaluation site internet

API08 Evaluation site internet UNIVERSITE DE TECHNOLOGIE DE COMPIEGNE API08 Evaluation site internet Fédération Française des échecs Emilien NOTARIANNI Printemps 2014 Table des matières Introduction... 2 Evaluation «subjective»... 3

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT?

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? Afin de vous éviter de vains efforts et pour vous épargner de précieuses heures de travail, voici quelques conseils qui guideront votre préparation. Travailler avec régularité

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

les perceptions communes de la profession

les perceptions communes de la profession les perceptions communes de la profession d avocat, nourries par les multiples séries télévisées ou par l omniprésence médiatique des «ténors du barreau», ne permettent pas de comprendre les «misères de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous!

DOSSIER DE PRESSE. YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous! DOSSIER DE PRESSE YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous! 1 er juin : ouverture des pré-inscriptions www.getyogi.fr contact presse Anna, chargée des relations

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

MOT D INTRODUCTION M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES

MOT D INTRODUCTION M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES SEMINAIRE «SCENARII DE LA CRISE DE LA ZONE EURO : QUELLES INCIDENCES SUR LE MAROC?» MOT D INTRODUCTION M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES Rabat Jeudi,

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Tests de l évaluation par compétences en Seconde

Tests de l évaluation par compétences en Seconde Tests de l évaluation par compétences en Seconde 1 Présentation 1.1 La grille de compétences / aptitudes La grille de compétences a été distribuée et explicitée aux élèves le jour de la rentrée à la suite

Plus en détail

Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association?

Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association? Agence de la biodiversité et Agence des aires marines protégées : intégration ou association? La création d une Agence de la biodiversité, annoncée dans son principe en septembre 2012 est à l étude depuis

Plus en détail

Les prépositions de lieu

Les prépositions de lieu 1 LYCÉE FRANCO-BRÉSILIEN NOM: PRENOM: N : PROFESSEUR: CLASSE: 7 DATE: RATTRAPAGE DE FRANÇAIS L accord des adjectifs de nationalité Les prépositions de lieu 2 POUVOIR VOULOIR DEVOIR COMPRENDRE PRENDRE APPRENDRE

Plus en détail

> vers le 1 er dimanche de l'avent. Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de suivre le Christ..., Au coeur du monde

> vers le 1 er dimanche de l'avent. Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de suivre le Christ..., Au coeur du monde du lundi 24 au dimanche 30 novembre 2014 n 314 > vers le 1 er dimanche de l'avent Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de suivre le Christ..., Au coeur du monde vers Dimanche n 314 www.versdimanche.com

Plus en détail

elle devrait bientôt débarquer en Belgique.

elle devrait bientôt débarquer en Belgique. Vendue à bas prix, dès la fin de ce mois, la Way-C est la première tablette conçue sur le continent noir. Selon son concepteur congolais (Brazzaville), elle devrait bientôt débarquer en Belgique. C est

Plus en détail

Savoir ou Connaître Exercices et corrigé

Savoir ou Connaître Exercices et corrigé Savoir ou Connaître Exercices et corrigé 1. Complétez les phrases en utilisant le verbe savoir. 1. Ne me dis rien! Je ce que j ai à faire. 2. Nous ne pas dire ce mot en français. 3. Cet homme parler aux

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème Problématique / Problématiser / Problématisation / PROBLÉMATIQUE : UN GROUPEMENT DE DÉFINITIONS. «Art, science de poser les problèmes. Voir questionnement. Ensemble de problèmes dont les éléments sont

Plus en détail