Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions"

Transcription

1 Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Introduction La mise en situation comprend 5 parties : I Les dépréciations d actif Dépréciation de l actif Dépréciations des terrains Dépréciations des stocks Dépréciations sur les créances clients Dépréciations des VMP et des autres titres immobilisés II Les provisions. Les élèves doivent analyser et enregistrer les opérations d inventaire, mais aussi déterminer l'incidence de ces opérations sur le compte de résultat, la trésorerie ou le bilan. Attention les intitulés des comptes sont conformes à l arrêté du 26/12/2005 publié au JO du 3/1/2006. Mise en situation Doc. 1 Dépréciation de l actif Les comptes annuels doivent être réguliers, sincères et ils doivent donner une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l'entreprise. Pour les terrains, les stocks de marchandises, les créances clients et les actions, le comptable doit apprécier la situation et donner une image fidèle du patrimoine. Par conséquent éventuellement créer des dépréciations pour les pertes estimées. La situation estimée au n est pas définitive et susceptible de modifications qui donneront lieu à des ajustements. Doc. 2 Enregistrement comptable Montant de la dépréciation subie = Valeur du terrain = Dépréciation estimée à x 5 % =

2 Les terrains font l objet d une dépréciation car ils ont une utilisation indéterminable (les avantages économiques acquis n ont pas de durée prévisible). Ils ne sont pas amortissables, mais peuvent donner lieu à des dépréciations. ACTIF Brut Exercice N Amortissements et dépréciations Net ACTIF IMMOBILISE [ ] Terrains Doc. 3 Etat des stocks et enregistrement comptable Logique respectée : 1 e étape : solde du stock initial. 2 e étape : Annulation de la dépréciation du stock initial. 3 e étape : Constatation du stock final. 4 e étape : Constatation de la dépréciation sur le stock final. Dépréciation sur les stocks de marchandises = Au 31/12 les marchandises sont évaluées à A leur entrée dans les stocks elles étaient évaluées à Elles ont perdu = 900 Calcul des dépréciations : Stocks au coût Stocks évalués à Dépréciations d entrée l inventaire Matières premières Produits finis Variation des stocks de matières premières , Variation des stocks de produits 2 300, Matières premières , Stock de produits finis 2 300,00 Solde des stocks initiaux 391 Dépréciations des matières premières 4 000, Dépréciations des stocks de produits finis 600, Reprise sur dépréciations des actifs circulants 4 600,00 Annulation de la dépréciation des stocks initiaux 391 Stock de matières premières , Stock de produits finis 1700, Variation du stock de matières premières , Variation des stocks de produits 1700,00 Constatation du stock final 2 Chapitre 14

3 6817 Dotations aux dépréciations pour dépréciation des actifs circulants 1 100, Dépréciations des stocks matières premières 800, Dépréciations des stocks de produits finis 300,00 Constatation de la dépréciation sur le stock final 4. Incidence sur le compte de résultat Compte de résultat au 31/12 Charges Produits Variation du stock de matières ,00 Variation des stocks de produits - 500,00 premières Dotations pour dépréciations des actifs circulants 1 100,00 Reprise pour dépréciations des actifs circulants 4 600,00 Doc. 4 Clients douteux et enregistrement comptable Cette écriture sert à séparer les clients douteux des autres clients, il s agit du montant total des créances TTC non réglées ,80 = , ,40 Solde du compte client après cette opération 411 client date libellés Débit date libellés Crédit Solde initial ,00* Beaufreton Leprop ,80 douteux Solde débiteur ,20 * Voir doc. 1 Doc. 5 Dépréciation clients et enregistrement comptable La situation n est pas définitive. En vertu du principe de prudence l entreprise doit créer une dépréciation. La perte probable est toujours calculée sur le montant HT. 4. Etat des créances N comptes Nom des clients Montant TTC Montant HT Dépréciations Beaufreton , , , Société Leprop , , , , , ,00 3

4 Doc. 6 Ajustement des dépréciations clients 1, 2, 3, 5 (voir tableau ci-après) Client Montant TTC règlement TTC montant dû au montant HT dépréciation N-1 dépréciation N Ajustement Créance irrécouvrable augment ation diminution TTC HT Beaufreton , , , , , ,00 0,00 750,00 Société leprop Monty SARL , , , , , ,00 0, , , , , ,00 4. Le comptable doit passer les écritures constatant la situation. Totaux 3590,00 750, , ,00 6. Écritures Dotations pour dépréciations des actifs circulants 3 590, Dépréciations des comptes de clients 3 590,00 Augmentation de la dépréciation sur Société Leprop Dépréciations des comptes de clients 750, Reprises pour dépréciations des actifs circulants 750,00 Diminution de la dépréciation sur Beaufreton Pertes sur créances irrécouvrables 2 650, TVA collectée 519, Client 3 169,40 Monty SARLdevenu irrécouvrable Doc. 7 Etat des titres et enregistrements comptables Les titres enregistrés dans la classe 2 correspondent à des titres conservés durablement. Les titres enregistrés dans la classe 5 correspondent à des placement à court terme. 4 Chapitre 14

5 Comparaison de la valeur d entrée et de la valeur à l inventaire N de comptes Titres Prix unitaire d acquisition Cours moyen au Comparaison 271 Axa 22,3 17,8-4,5 Moins value 5031 Renault Plus value 5032 AF/KLM 14,2 11,8-2,4 Moins value 5033 Bic Plus value Le comptable doit respecter le principe de prudence par conséquent des dépréciations doivent être enregistrées pour les moins value latentes. 4. La dépréciation n a aucune incidence sur la trésorerie car il s agit d une charge calculée et non d un décaissement. 5. Tableau de calcul des dépréciationss Tableau de calcul des dépréciations Titres Prix d achat unitaire x quantité Cours au x quantité dépréciation existante Dépréciation nécessaire Ajustement Dotation Reprise Axa 3 345, ,00 675,00 675,00 Renault , ,00 200,00 200,00 AF/KLM 2 556, ,00 432,00 432,00 Bic 7 050, ,00 Totaux 1 107,00 200,00 6. Ecritures 6866 Dotations pour dépréciations des éléments financiers 1 107, Dépréciation des autres immobilisations financières 675, Dépréciation des VMP 432,00 Constitution de la dépréciation sur les titres AXA et AF/KLM 5903 Dépréciation des VMP 200, Reprise pour dépréciations des éléments financiers 200,00 Reprise de la dépréciation sur RENAULT 5

6 7. Extrait de bilan au 01/01/N ACTIF Exercice N Brut Amortissements et dépréciations Net ACTIF IMMOBILISE Titres immobilisés 3 345, ,00 ACTIF CIRCULANT Actions ,00 200, ,00 Extrait de bilan au ACTIF Exercice N Brut Amortissements et dépréciations Net ACTIF IMMOBILISE Titres immobilisés 3 345,00 675, ,00 ACTIF CIRCULANT Actions ,00 432, ,00 Doc. 8 Risque certain en N, charge en N+1 Enregistrement comptable 1 e écriture constate un risque probable 2 e Réalisation du risque 3 e Annulation de la provision devenue inutile La charge réelle subie par l'entreprise est de 0. L entreprise à une obligation envers sa clientèle, elle s est engagée à rembourser les clients. Ce type d obligation est une obligation commerciale, et légale. L obligation existe à la fin de l exercice. 4. Le montant et l échéance sont incertains, mais des statistiques permettent une estimation assez fine. 6 Chapitre 14

7 Exercices Ex. 1 Dépréciations sur les stocks Stocks au Stocks au -1 Dépréciation Planches de pin Jouets Ecritures 603 Variation des stocks de matières premières 8 500, Variation des stocks de produits , Matières premières 8 500, Stock de produits finis ,00 Solde des stocks initiaux 311 Stock de matières premières , Stock de produits finis , Variation du stock de matières premières , Variation des stocks de produits ,00 Constatation du stock final 6817 Dotations pour dépréciations des actifs circulants 1 800, Dépréciations des stocks matières premières 1 800,00 Constatation de la dépréciation sur le stock final Incidence sur le compte de résultat Compte de résultat au 31/12 Charges Produits Variation du stock de matières ,00 Variation des stocks de produits ,00 premières Dotations pour dépréciations des actifs circulants 1 800,00 Ex. 2 Dépréciations sur les créances Créance TTC au Dépréciation nécessaire au % Montant dépréciation Ajustements Créances irrécouvrables antérieure Dotations Reprises HT TVA Créance Clients HT Figari 31096, ,00 70,00% 18200, , ,00 Dejean 3887, ,00 0, , , ,00 637,00 Hont 7774, ,00 0,00 0, , ,00 Revelli 4186, ,00 40,00% 1400,00 0, ,00 Totaux 6600, , , ,00 stion 2 TVA 7

8 6817 Dotations pour dépréciations des actifs circulants 6 600, Dépréciations des comptes de clients 6 600,00 Augmentation de la dépréciation sur Figari et Revelli 491 Dépréciations des comptes de clients 3 000, Reprises pour dépréciations des actifs circulants 3 000,00 Annulation de la dépréciation sur Dejean 654 Pertes sur créances irrécouvrables 9 750, TVA collectée 1 911, Client 7 774, Client douteux 3 887,00 Dejean et Hont devenus irrécouvrables Ex. 3 Dépréciations des titres Etat des valeurs mobilières de placement Titres quantité Prix d achat Cours à Dépréciation Dépréciation Ajustement unitaire l inventaire au au -1 Dotation Reprise L OREAL , ,00 AGF ,00 540,00 CANAL ,25 87,50 87,50 ILIAD ,00 Totaux 1 007,50 350,00 Ecritures 6866 Dotations pour dépréciations des éléments financiers 1 007, Dépréciation des VMP 1 007,50 Constitution de la dépréciation sur les titres 5903 Dépréciation des VMP 350, Reprise pour dépréciations des éléments financiers 350,00 Reprise de la dépréciation sur les titres Extrait de bilan au ACTIF CIRCULANT ACTIF Brut Exercice N Amortissements et dépréciations Actions ,00 657, ,50 Net 8 Chapitre 14

9 Ex. 4 Acquisitions, dépréciations et cessions de titres. Provisions pour risques. et Cession des titres TF1 du 20/09 Prix de cession : 24 Prix d acquisition : 20 Plus value unitaire de 4 => utilisation du compte 767 produit net sur cession de VMP. Cession des titres TF1 du 15/10 Prix de cession : 19 Prix d acquisition : 20 Moins value unitaire de 1 => utilisation du compte 667 charge nette sur cession de VMP 14/3/N 503 Actions 2 400, Services bancaires 45, TVA déductible 8, Banque 2453,82 Acquisition titres TF1 20/9/N 512 Banque 360, Produits nets sur cession de VMP 60, Actions 300,00 Cession de 15 titres TF1 15x24 15/10/N 512 Banque 95, Charges nettes sur cession de VMP 5, Actions 100,00 Sortie des titres TF1 résultat de la cession du 20/9 767 Produits nets sur cession de VMP date libellés Débit date libellés Crédit 20/9/N Cession titres TF1 60,00 Solde créditeur 60,00 résultat de la cession du 15/ Charges nettes sur cession de VMP date libellés Débit date libellés Crédit 15/10 Sortie des titres TF1 5,00 15/10 Solde débiteur 5,00 9

10 4. Il reste en portefeuille 100 titres évalués au 31/12N à 18 euros Par conséquent ces titres subissent une moins value latente de = 2 euros par titres il faut enregistrer une dépréciation Dotations pour dépréciations des éléments financiers 200, Dépréciation des VMP 200,00 Constitution de la dépréciation sur les titres TF1 5. Concernant le litige l entreprise doit créer une provision pour risques. Le risque est certain, l entreprise devra payer des dommages en N Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions. Charges exceptionnelles 2 400, Provisions pour risques 2 400,00 Provision pour litige avec un salarié Ex. 5 Provisions pour risques et charges Cas 1 : remboursement des achats aux clients Existe t il une obligation Oui envers un tiers? L obligation est-elle Implicite juridique ou implicite? Le type de tiers est-il C est une probabilité sur l ensemble des acheteurs identifié, non identifié, isolé, groupe? 4. L obligation existe-t-elle à la Oui clôture de l exercice? 5. Quel est le fait générateur? La vente est le fait générateur 6. Existe-t-il une sortie de En fonction de la probabilité des retours ressources 7. Y a t il une contrepartie La sortie est égale au prix de vente équivalente? 8. Le montant ou l échéance Oui sont-ils incertains? 9. L objet est-il nettement Oui précisé? 10.L estimation est-elle fiable? L estimation est basée sur des statistiques fiables Commenter. Le passif est incertain, ce qui entraîne la création d une provision pour risques et charges. 10 Chapitre 14

11 Cas 2 : Litige avec un salarié au Oui Existe t il une obligation envers un tiers? L obligation est-elle juridique juridique ou implicite? Le type de tiers est-il Salarié identifié, non identifié, isolé, groupe? 4. L obligation existe-t-elle à la Oui clôture de l exercice? 5. Quel est le fait générateur? Antérieur à la clôture : le dépôt de plainte du salarié 6. Existe-t-il une sortie de Probable du fait d une éventuelle condamnation. ressources 7. Y a-t-il une contrepartie Absence de contrepartie équivalente? 8. Le montant ou l échéance oui sont-ils incertains? 9. L objet est-il nettement oui précisé? 10.L estimation est-elle fiable? Oui appréciation de l avocat Commenter. Le passif est incertain => provision pour risque et charges Ex. 6 Stocks, régularisations diverses, créances, titres et incidence sur la trésorerie. Les régularisations concernant les stocks 603 Variations des stocks , Variations des stocks de produits finis 6 300, Stocks de matières premières 6 500, Stocks de marchandises 4 800, Stocks de produits finis 6 300,00 Annulation des stocks initiaux 397 Dépréciations des marchandises 560, Reprise pour dépréciations des actifs circulants 560,00 Annulation de la dépréciation du stock initial 311 Stock de matières premières 4 250, Stocks de marchandises 1 600, Stocks de produits finis 4 500, Variation des stocks 5 850, Variation des stocks de produits finis 4 500,00 Constatation des stocks final 11

12 6817 Dotations pour dépréciations des actifs circulants 950, Dépréciations des stocks matières premières 950,00 Constatation de la dépréciation sur le stock final Première annuité de remboursement : x 5,5% = 3190,00 pour un an => intérêts sur l exercice N 3190/12x2 = 531, Charge d intérêt 531, Intérêts courus 531,67 Intérêt sur l exercice N 3190/12x2 mois 4. Livraison reçue mais pas la facture 601 Matières premières 5600, Tva sur factures non parvenues 1097, Fournisseurs factures non parvenues 6697,60 Facture Cdirect non parvenue 5. Abonnement 486 Charges constatées d avance 300, Documentation 300,00 10 mois d abonnement 360/12x10 6. Litige avec client 687 Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions. Charges 1560,00 exceptionnelles 151 Provision pour risques 1560,00 Provision pour litige avec un salarié 7. Créances clients Etat des créances au Client Montant TTC Montant HT règlement TTC règlement HT montant du au Dépréciation dépréciation année N-1 N Ajustement Créance irrécouvrable augmentation diminution HT TVA Act 6857, ,00 527, ,00 500, , , ,00 0,00 600,00 Suire 2426, , ,50 633, ,00 600,00 900,00 0,00 0,00 900,00 600,00 33,00 Bordi 5116, , , , , , ,00 990,00 0, ,00 totaux 14400, , , , , , ,00 0, ,00 600,00 33,00 12 Chapitre 14

13 491 Provisions pour dépréciations des comptes de clients 4 460, Reprises pour dépréciations des actifs circulants 4 460,00 Ajustement de la dépréciation 654 Pertes sur créances irrécouvrables 600, TVA collectée 33, Client douteux 633,00 Suire devenu irrécouvrable 7. Titres 01/09/N 503 Actions 3 000, Services bancaires 90, TVA déductible 17, Banque 3107,67 Acquisition titres 6866 Dotations pour dépréciations des éléments financiers 200, Dépréciations des VMP 200,00 Constitution de la dépréciation sur les titres 6-5,4x500 La trésorerie est concernée par l écriture du 1/9 concernant la sortie de banque pour l achat des titres. Les autres écritures n'ont aucune incidence sur la trésorerie. Compte de résultat après inventaire Charges Sommes Produits Sommes Achats de marchandises ,00 Ventes de marchandises ,00 Achats de matières premières 5 600,00 Production stockée ,00 Variations de stock 5 450,00 Reprise pour dépréciations 5 020,00 Autres charges externes (loyer, documentation) ,00 Pertes sur créances 600,00 Impôts 3 500,00 Charges de personnel ,00 Dotations pour dépréciations Exploitation 950,00 Intérêts d'emprunt 3 531,67 Services bancaires 90,00 Dotations pour dépréciations financières 200,00 Dotations pour dépréciations exceptionnelles 1 560,00 Total de charges ,67 Total de produits ,00 Bénéfice ,33 Perte Total général ,00 Total général ,00 13

14 Ex. 7 TD application informatique. Le corrigé est fourni dans le fichier C08 Ex7 Appli info corrigé.xls. Le fichier C08 Ex7 Appli info Elève.xls peut être proposé aux élèves. Il comporte le tracé des tableaux. Client Montant TTC règlement TTC montant du montant HT dépréciation au année N-1 dépréciation N Ajustement Créance irrécouvrable augmentation diminution HT TVA Sera 5980, , , , , ,00 10,00 0,00 Blin 5848,44 598, , ,00 750, , ,00 0,00 Sivert 3169, , ,00 850,00 0,00 850, ,00 519,40 Denain 9508, , , , ,00 0, ,00 Lemux 89700, , , , ,00 0,00 Hebert 4257, , , ,00 697,76 Totaux , , , , Dotations pour dépréciations des actifs circulants , Dépréciations des comptes de clients ,00 Augmentation de la dépréciation sur Figari et Revelli 491 Dépréciations des comptes de clients 1 870, Reprises pour dépréciations des actifs circulants 1 870,00 Annulation de la dépréciation sur Dejean 654 Pertes sur créances irrécouvrables 6210, TVA collectée 1217, Client douteux 7 427,16 Silvert et Hebert t devenus irrécouvrables Etat des titres N de Titres Date Nombre Prix Cours Dépréciation Dépréciation ajustement comptes acquisition unitaire moyen N-1 nécessaire acquisition au dotation reprise 271 TOTAL N ,00 150, Renault N , , AGF N ,00 540, AXA N ,00 Totaux 4 390,00 250,00 14 Chapitre 14

15 6866 Dotations pour dépréciations des éléments financiers 4 390, Dépréciations des autres immobilisations financières 3 850, Dépréciations des valeurs mobilières de placement 540,00 Augmentation de la dépréciation sur les titres 590 Dépréciations des valeurs mobilières de placement 250, Reprises pour dépréciations des éléments financiers 250,00 Annulation de la dépréciation sur les titres AXA TABLEAU DES DEPRECIATIONS SITUATIONS ET MOUVEMENTS A B C D DEPRECIATIONS AU DEBUT DE L'EXERCICE AUGMENTATIONS : DOTATIONS DE L'EXERCICE DIMINUTIONS REPRISES DE L'EXERCICE DEPRECIATIONS A LA FIN DE L'EXERCICE RUBRIQUES Stocks Créances Immobilisations financières VMP TOTAL La note d'information doit faire apparaître les éléments suivants : Les créances douteuses : - Le montant des créances douteuses s'est fortement élevé cette année en raison de l'importante créance du client LEMUX ( TTC). - Les dotations pour dépréciations augmentent elles aussi puisque la créance client LEMUX doit être dépréciée de 80%. - Deux clients sont insolvables. L'entreprise perd En raison de ces dépréciations, le résultat de l'entreprise va diminuer de : = Les titres : - Les titres se sont majoritairement dépréciés sur la période (surtout le titre Renault). - Le résultat va baisser de =

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2008 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES. A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général)

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) CHAPITRE8 LE PRINCIPE DE PRUDENCE LES DEPRECIATIONS ET LES PROVISIONS RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) «La comptabilité est établie sur la base d appréciations

Plus en détail

Le principe de prudence : Les amortissements

Le principe de prudence : Les amortissements Le principe de prudence : Les s Chapitre 13 Introduction La mise en situation comprend 5 parties I Le principe de prudence II L III Plan d IV Enregistrement V Les cessions d immobilisations Il faut garder

Plus en détail

Comptabilité. 4- Les provisions

Comptabilité. 4- Les provisions 4- Les provisions 4-1 Définition : En vertu du principe de prudence : - Les produits ne sont pris en compte que s ils sont définitivement acquis à l entreprise ; - Les charges sont comptabilisées dès lors

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Introduction La mise en situation comprend 2 parties : I La détermination et l imposition du résultat II Les comptes de synthèse

Plus en détail

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE

DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE DCG session 2010 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 : NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION COMPTABLE 1. Indiquer la signification de ce sigle. ANC : Autorité des normes comptables

Plus en détail

LES OPERATIONS D INVENTAIRE

LES OPERATIONS D INVENTAIRE LES OPERATIONS D INVENTAIRE Pour toutes les applications la date de fin d exercice est le 30 septembre 2009 1. Evaluation des stocks En fin d exercice, il convient d établir un état des stocks existant

Plus en détail

L État. Chapitre 06. Introduction. Mise en situation. Doc. 1 TVA déductible et TVA collectée

L État. Chapitre 06. Introduction. Mise en situation. Doc. 1 TVA déductible et TVA collectée L État Chapitre 06 Introduction Le chapitre traite de la notion de, point 5 du programme : - Calcul - Comptabilisation Dans ce chapitre, on s efforcera de montrer qu il s agit d une taxe en définitive

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION Elles constatent les moins-values potentielles des immobilisations, des stocks, des créances ou des titres : pertes de valeurs réversibles,

Plus en détail

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation Comptabilité générale Semestre 2 Tronc commun Gestion/Logistique/Informatique Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES

Plus en détail

Comptabilité. 4- Les provisions. Rappels

Comptabilité. 4- Les provisions. Rappels UP BY AssiM www.fb.com/assim.lamrabti 4- Les provisions Rappels En vertu du principe de prudence : - Les produits ne sont pris en compte que s ils sont définitivement acquis à l entreprise ; - Les charges

Plus en détail

L E S. D.E. aux provisions pour dépréc. des immobilisations Provisions p. dépréc. des immobil. corporelles Dépréciation de la valeur des terrains

L E S. D.E. aux provisions pour dépréc. des immobilisations Provisions p. dépréc. des immobil. corporelles Dépréciation de la valeur des terrains II Définition : L E S P R O V I S I O N S La constatation comptable d un amoidrissement probable mais non définitif de la valeur du patrimoin. I - LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION DES ELEMENTS D ACTIF

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

Pratique du Droit et du système comptable OHADA

Pratique du Droit et du système comptable OHADA Jacques Njampiep Pratique du Droit et du système comptable OHADA Volume 1 : Solutions aux Exercices & Etudes de cas de Comptabilité générale Editions ECC/RFA Du même auteur Déjà parus : Pratique du Droit

Plus en détail

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196

512 Bq 1196 4151 avances et acompte reçu 1196. 44580 TVA à régulariser 196 44571 TVA collectée 196 K = 50 000 euros Vente prestation et entretien = 4 000 euros 15/03/n+1 Acompte du 25 15/034/n+1 Facturation 15/04/n+1 Règlement 30 jours fin de mois Réception de l acompte : 512 Bq 1196 4151 avances et

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité Principes et définitions Titre I - Objet et principes de la comptabilité Chapitre I - Champ d'application 110-1. Les dispositions du présent règlement s appliquent à toute personne physique ou morale soumise

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T 16 avenue Charles DE GAULLE 31130 BALMA Sommaire BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 2 SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION 16 ANNEXE 18 LIASSE FISCALE 26

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE09 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ - session 2014 Proposition de corrigé 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 NORMALISATION ET RÉGLEMENTATION

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Chapitre 8 : Les provisions

Chapitre 8 : Les provisions Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 Chapitre 8 : Les provisions Cours Les provisions correspondent à des pertes ou des charges simplement prévisibles : la constitution

Plus en détail

Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo

Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo Décrypter rapidement les comptes d une entreprise Fiche mémo Comment décrypter rapidement les comptes d une entreprise? I Analyse économique Éléments juridiques : forme juridique, capital, associés. Éléments

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements se font

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE

INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE SOMMAIRE... 5 Première partie : LES FONDEMENTS DU SYSTEME COMPTABLE Chapitre 1 : LE BILAN DE L'ENTREPRISE 9 I. L'ENTREPRISE... 9 II. LE PATRIMOINE... 10 1. Définition...

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

Module 1 : Comptabilité Générale

Module 1 : Comptabilité Générale Module 1 : Comptabilité Générale - Découvrir le bilan, le compte de résultat et l'organisation comptable. - Utiliser le plan comptable général et déterminer l'imputation comptable. - Comptabiliser des

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2009 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif 1. Définir la normalisation comptable. DOSSIER 1 - Normalisation comptable La normalisation comptable consiste à : - produire des normes

Plus en détail

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9 UNITÉ 3 THÈME 4 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits Cned Site de Lyon Page 1 / 9 Thème 4 Unité 3 Thème 4 UNITÉ 3 THÈME 4...1 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et

Plus en détail

SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ

SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ 1010009 DCG SESSION 2010 INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES

DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Session 2012 - INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ Corrigé indicatif Ce corrigé n est qu indicatif et peut contenir des erreurs. DOSSIER 1 OPÉRATIONS COURANTES Partie A - Opérations liées aux achats et aux

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

Les Provisions. Tout événement qui risque de diminuer la valeur du patrimoine de l'entreprise doit être pris en compte. Selon ce principe: ...

Les Provisions. Tout événement qui risque de diminuer la valeur du patrimoine de l'entreprise doit être pris en compte. Selon ce principe: ... Les Provisions I/Généralités : A/ Principe de prudence : Tout événement qui risque de diminuer la valeur du patrimoine de l'entreprise doit être pris en compte. Selon ce principe:... La constatation de

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Partie I : Etudes de cas Cas n 1 «AMAL» est une S.A. dont le siège social

Plus en détail

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME 32 Rue du Capitaine Marchal 75020 PARIS Association COMPTES ANNUELS au 31 août 2010 SOMMAIRE PRESENTATION Présentation de l'association I COMPTES ANNUELS Attestation Bilan Compte de résultat Annexe 1 3

Plus en détail

Corinne ZAMBOTTO, professeur au lycée J. JAURES de Charenton (94)

Corinne ZAMBOTTO, professeur au lycée J. JAURES de Charenton (94) PROPOSITION DE CORRECTION DU SUJET DE CFE PONDICHERY 2008 Corinne ZAMBOTTO, professeur au lycée J. JAURES de Charenton (94) DOSSIER 1 ETUDE DES RELATIONS AVEC LA BANQUE 1. Utilité de l élaboration d un

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable...

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable... TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 PARTIE 1 - CADRE GÉNÉRAL DU SYSCOHADA... 19 Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21 Section 1 - Définitions, objectifs et champs d application de la comptabilité...

Plus en détail

LES COMPTES DE SITUATION

LES COMPTES DE SITUATION PROGRAMME DETAILLE DE L ARRETE DES COMPTES Contexte législatif et rappel des principes comptables liés à l arrêté des comptes ; Traitement des aspects juridiques, comptables et fiscaux des principaux comptes

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4 ASCA unité 3 THÈME 1...4...4 Séquence 1 > Exercice 1... 4 Séquence 1 > Exercice 2... 4 Séquence 1 > Exercice 3... 4 Séquence 1 > Exercice 4... 4...5 Séquence 2 > Exercice 1... 5 Séquence 2 > Exercice 2...

Plus en détail

DOSSIER I : OPERATION COURANTES

DOSSIER I : OPERATION COURANTES INSTITUT MATAMFEN Examen Blanc 3 e session Mai 2006 Classe : PREMIERE Série : G2 Année scolaire : 2005/2006 Epreuve : T.Q.G Coef : 4 Durée : 4 h 15min Vous êtes stagiaire dans un cabinet comptable à yaoundé.

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17

TABLE DES MATIÈRES. I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Histoire, définition et rôle de la comptabilité... 17 I. La comptabilité : une invention ancienne toujours en évolution... 17 A. Les origines antiques de la comptabilité...

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS Introduction Charges et produits constatés d avance Charges constatées d avance Produits constatées d avance Charges à payer et produits à recevoir Charges

Plus en détail

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise.

La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. COMPTABILITE La compta générale discipline consistant a collecter organiser et classer toutes les infos fin et commerciales relatives a l activité de l entreprise. Toutes les entreprises dont l activité

Plus en détail

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL L entreprise PODENSAC ( SARL au capital de 13 000 ), fabriquant de produits exotiques, est actuellement en pleine croissance. Elle vient de réaliser de nouveaux investissements qui lui permettront d augmenter

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

Evaluation comptabilité générale

Evaluation comptabilité générale Nom : Groupe : Evaluation comptabilité générale L entreprise Maxipro a réalisé les opérations suivantes. A vous de les comptabiliser dans le livre journal fourni ci-après. 1. L entreprise reçoit la facture

Plus en détail

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Cours et exercices Note : Ce chapitre étudie la dépréciation des immobilisations corporelles

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES Objectif(s) : o o o Evaluation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères, Traitements comptables : facturation, fin d'exercice, règlement, Conséquences

Plus en détail

Compte de résultat simplifié de l'entreprise "Image et son" au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels

Compte de résultat simplifié de l'entreprise Image et son au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels Première STMG Sciences de gestion Thème 3 : Gestion et création de Valeur Chapitre 2 : Les différentes formes de valeur Séquence 1 : La valeur financière COMMENT LA GESTION D UNE ORGANISATION CONTRIBUE-T-ELLE

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel 1 La démarche budgétaire La démarche budgétaire repose sur trois phases : l analyse, l action puis le contrôle. 11

Plus en détail

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON SITUATION au 30 juin 2012 1 TXCOM BILAN ACTIF Brut Amort./Provis. 30/06/2012 31/12/2011 Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES -

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Page : 1 - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Permanence des méthodes Changements de méthode : Les engagemetns de retraite sont comptabilisés, désormais, en incluant les charges sociales. La régularisation

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014. FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 FPE TT 14, Rue Riquet 75019 PARIS SOMMAIRE NOTES ET COMMENTAIRES Notes et commentaires ------------------------------------------------------------------ 1 à 2 LE BILAN

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT Faits marquants de l'exercice L'équipe salariée s'est stabilisée en nombre, cependant nous avons vécu le remplacement d'audrey Boursicot par Lucie Sourice au poste

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

LES CESSIONS DE TITRES. Traitement comptable des opérations de cessions selon les différentes catégories de titres.

LES CESSIONS DE TITRES. Traitement comptable des opérations de cessions selon les différentes catégories de titres. LES CESSIONS DE TITRES Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o o o Traitement comptable des opérations de cessions selon les différentes catégories de titres. Classification comptable des titres.

Plus en détail

Chapitre 38. Achats Etat TVA déductible sur Autres Biens et Services Fournisseurs

Chapitre 38. Achats Etat TVA déductible sur Autres Biens et Services Fournisseurs Chapitre 38 Opération Achats-vente : un flux réel (matières) et un flux financier (espèces ou dettes). - Chez l acheteur : débit du compte de charge 60 et crédit des réserves ou dette - Chez le vendeur

Plus en détail

I. Les opérations relatives aux titres (cas général)

I. Les opérations relatives aux titres (cas général) P6C06 La comptabilisation des placements I. Les opérations relatives aux titres (cas général) Acquisitions (A) Revenus des titres (B) Inventaire (C) Cessions (D) A. L acquisition des titres Application

Plus en détail

Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations

Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations Sommaire Opérations d inventaire Rappels sur la notion d immobilisation Les amortissements Les dépréciations

Plus en détail

CHAPITRE 13 LA REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES

CHAPITRE 13 LA REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES CHAPITRE 13 LA REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES 1 PRINCIPE Le principe d'indépendance des exercices conduit à l'inventaire à régulariser les comptes de classe 6 et 7 de façon à obtenir pour chaque

Plus en détail

Actifs et passifs non courants

Actifs et passifs non courants Corrigé Application Exercice 1 : Coût d'entrée en patrimoine de la machine de production : - Valeur en douane H TVA 18% 180.000 D - Droit de douane 20.000 D - Transit H TVA 18% (690-100) / 1,18 = 500 D

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

Chapitre 12 Le principe d indépendance des exercices. La régularisation des charges et produits, la variation des stocks.

Chapitre 12 Le principe d indépendance des exercices. La régularisation des charges et produits, la variation des stocks. Introduction Chapitre 12 Le principe d indépendance des exercices. La régularisation des charges et produits, la variation des stocks. La mise en situation se décompose ainsi : Principe d indépendance

Plus en détail

EXAMEN EN COMPTABILITE

EXAMEN EN COMPTABILITE EXAMEN EN COMPTABILITE La société SAADA, créée au début de l exercice 2003, procède à ses travaux d inventaire au 31 /12/2007. En se basant sur les différentes annexes et informations ci-après, procéder

Plus en détail

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS Introduction Charges et produits constatés d avance Charges constatées d avance Produits constatés d avance Charges à payer et produits à recevoir Charges

Plus en détail

ASSOCIATION DU CHEVAL ARABE 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL

ASSOCIATION DU CHEVAL ARABE 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2014 au 31/12/2014 Activité principale de l'association : ELEVAGE DE CHEVAUX ET D'AUTRES EQUIDES Nous vous présentons

Plus en détail

Ecritures d inventaire

Ecritures d inventaire Date début :.. Date fin : Problématique : L exercice comptable découpe la vie de l entreprise. A chaque fin d exercice, il est nécessaire de procéder à un inventaire comptable qui permettra d élaborer

Plus en détail

THEME 2 : LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE CHAPITRE 2.2 : COMMENT MESURER LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE?

THEME 2 : LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE CHAPITRE 2.2 : COMMENT MESURER LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE? THEME 2 : LA PRODUCTION DANS L'ENTREPRISE CHAPITRE 2.2 : COMMENT MESURER LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE? PLAN DU CHAPITRE INTRODUCTION : QUI EST INTERESSE PAR LA TENUE DES COMPTES D'UNE ENTREPRISE? PARTIE

Plus en détail

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 LE QUOTIDIEN DE PARIS EDITIONS ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 1 - ACTIVITE DE LA SOCIETE La société, qui dispose du statut d'entreprise de presse, a pour activités : - l édition - d un

Plus en détail

CHAPITRE I : LES PRINCIPES GENERAUX DE LA LIQUIDATION SECTION 1 : DÉFINITION DE LA LIQUIDATION :

CHAPITRE I : LES PRINCIPES GENERAUX DE LA LIQUIDATION SECTION 1 : DÉFINITION DE LA LIQUIDATION : INTRODUCTION : Dans la vie économique nous avons marqué des nombreuses annonces de dissolution d entreprises, que notre choix s est porté, pour l élaboration de mon sixième rapport qui est son titre «la

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux FONDS DE DOTATION FNBP 76 Avenue de France 75013 Paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Bilan Actif FONDS DE DOTATION FNBP Période du 01/01/14 au 31/12/14 Edition du 12/05/15 BRUT Amortissements

Plus en détail

Comptabilité générale m.ka$h ^^!!

Comptabilité générale m.ka$h ^^!! Douteux 1 DEFINITION LES CLIENTS DOUTEU Les provisions pour dépréciation constatent un amoindrissement de la valeur d un élément d actif résultant des causes dont les effets ne sont pas jugés irréversibles

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : PROMOTION SPORTIVE ET ASSOCIATIVE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

Règles et Méthodes Comptables

Règles et Méthodes Comptables Page : 1 ANNEXE - Elément 1 Règles et Méthodes Comptables Les comptes annuels de l'exercice ont été élaborés et présentés conformément aux règles générales applicables en la matière et dans le respect

Plus en détail

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel

Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel Mode d emploi et rappels essentiels avant d utiliser l outil pour tenir sa comptabilité sous Excel 1. Présentation générale Excel pour tenir sa comptabilité Pour pouvoir utiliser convenablement cet outil,

Plus en détail

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules»)

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules») Liste des tableaux (Consultez également «Liste des formules») Table des matières Le bilan comptable... 2 Le bilan fonctionnel... 3 Le compte de résultat... 4 Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)...

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/5 10T 36 A R Durée : 5 heures OFFICE DU BACCALAUREAT Coef. 6 Téléfax (221) 864 67 39 - Tél. : 824 95 92-824 65 81 E T U D E D E C A S DOSSIER N I : COMPTABILITE ANALYTIQUE

Plus en détail

LES PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES

LES PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES LES PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES PROVISION POUR RISQUES ET CHARGES = constatation comptable du risque de voir naître une nouvelle dette à plus ou moins long terme (c est à dire le risque de voir

Plus en détail