Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection"

Transcription

1 Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection A. BRACH et S. HAUSSARD CETE de Lyon - DLAutun 6 avril 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

2 Sommaire Introduction : Phénomène et facteurs I. Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles 1. Causes des désordres 2. Manifestation des désordres II. Techniques de protection 1. Mesures pour bâti neuf 2. Mesures pour tout bâti 3. Mesures pour bâti existant 2

3 INTRODUCTION

4 Introduction : Phénomène Retrait-gonflement Fortes variations de teneur en eau Fortes variations du volume Intéresse certains sols argileux Dessication des sols Diminution de volume verticalement (tassement) Diminution de volume horizontalement (fissures de dessication) 4

5 Introduction : Facteurs de prédisposition Nature du sol Contexte hydrogéologique Géomorphologique Végétation Défauts de construction 5

6 Introduction : Facteurs de déclenchement Conditions climatiques Evapotranspiration Précipitations Facteurs anthropiques Travaux d aménagement Fuite ou rupture d un réseau enterré Sources de chaleur proches du sol 6

7 EFFETS DU PHENOMENE DE RETRAIT-GONFLEMENT DES ARGILES

8 Causes des désordres Tassements différentiels Variation de teneur en eau dans le sol au droit des bâtis Zones imperméables ou pas Présence de végétation à proximité Type de structure sujette aux désordres Maisons individuelles de plein pied Dallage sur terre-plein Fondations sur semelles continues peu profondes Végétation de type «arbre» proche 8

9 Manifestations des désordres Fissuration des bâtis 9

10 Manifestations des désordres Distorsion des ouvertures, déformation des huisseries, fissuration 10

11 Manifestations des désordres Désencastrement des éléments de structure 11

12 Manifestations des désordres Déversement des structures, décollement, affaissement des terrasses, des escaliers 12

13 Manifestations des désordres Décollement, fissuration des dallages intérieurs et extérieurs, des éléments composites Déformation des réseaux enterrés, voire rupture 13

14 TECHNIQUES DE PROTECTION

15 Mesures pour bâti neuf Fondations adéquates Profondeur suffisante Fondations continues, armées et bétonnées en pleine fouille 15

16 Mesures pour bâti neuf Fondations adéquates Ancrage «homogène» sur tout le bâti : Terrains en pente Sols hétérogènes Vide sanitaire ou radier généralisé plutôt qu un dallage sur terre-plein 16

17 Mesures pour bâti neuf Structure rigide Chaînage horizontal haut et bas Chaînage vertical des murs porteurs 17

18 Mesures pour tout bâti Désolidarisation des éléments accolés Joints de rupture sur toute la hauteur 18

19 Mesures pour tout bâti Éloignement de tout élément de nature à provoquer des variations hydriques du sol Arbres et haies ou écrans antiracines Drains Pompage Mise en place d un trottoir périphérique ou d une géomembrane enterrée sur tout le pourtour du bâti 19

20 Mesures pour tout bâti Si existence source de chaleur proche du sous-sol (chaudière) -> isolation thermique des parois Pour les canalisations enterrées d eau, permettre les déformations avec des raccords, des joints souples 20

21 Mesures pour bâti existant Suite à sinistre, faire un diagnostic et une interprétation des désordres Mise en œuvre de : Protection périphérique, antiracine Joints de rupture entre les éléments accolés Reprise des certaines fissuration par ancrage et plaque de répartition Rigidification de la structure par ancrage d éléments en béton armé Reprise des fondations (par plots, ou pieux et longrines) 21

22 FIN Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

7.3 PLAN LOCAL D URBANISME AUTRES ELEMENTS D INFORMATION PIECE COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) APPROBATION

7.3 PLAN LOCAL D URBANISME AUTRES ELEMENTS D INFORMATION PIECE COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) APPROBATION COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) PLAN LOCAL D URBANISME PIECE 7.3 AUTRES ELEMENTS D INFORMATION APPROBATION VU POUR ETRE ANNEXE A LA DELIBERATION DU : 18 NOVEMBRE 2014

Plus en détail

PRECONISATIONS EN MATIERE DE CONSTRUCTION SUR DES TERRAINS LIES AU PHENOMENE DE RETRAIT-GONFLEMENT DES ARGILES

PRECONISATIONS EN MATIERE DE CONSTRUCTION SUR DES TERRAINS LIES AU PHENOMENE DE RETRAIT-GONFLEMENT DES ARGILES PRECONISATIONS EN MATIERE DE CONSTRUCTION SUR DES TERRAINS LIES AU PHENOMENE DE RETRAITGONFLEMENT DES ARGILES Les aléas : Niveau d'aléa Définition Nul ou négligeable Zones sur lesquelles la carte n'indique

Plus en détail

Dossier d information sur le retrait gonflement des sols argileux sur la commune d Yzosse

Dossier d information sur le retrait gonflement des sols argileux sur la commune d Yzosse Préfecture des Landes Direction départementale des Territoires et de la Mer Dossier d information sur le retrait gonflement des sols argileux sur la commune d Yzosse Avril 2010 Préface Etape finale de

Plus en détail

Retrait-gonflement des argiles

Retrait-gonflement des argiles RAPPORTS Service risques et sécurité Unité prévention des risques Février 2015 Retrait-gonflement des argiles Note de présentation de l aléa et de recommandations Préfet du Finistère Direction Départementale

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN)

Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN) Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN) Mouvements différentiels de terrain liés au phénomène de retrait-gonflement des sols argileux dans le département du Lot-et-Garonne Projet de

Plus en détail

ADAPTATION DES FONDATIONS

ADAPTATION DES FONDATIONS Fiche n 1 ADAPTATION DES FONDATIONS Problème à résoudre : Pour la majorité des bâtiments d habitation «classiques», les structures sont fondées superficiellement, dans la tranche du terrain concernée par

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Direction la prévention des pollutions et des risques Paris, le 14 mai 2008 Sous-direction de la prévention

Plus en détail

5.1.3. P.P.R. «sècheresse» Plan Local d Urbanisme de Flourens (31) commune de flourens 31. agence turbines* - 39 rue caraman 31000 toulouse

5.1.3. P.P.R. «sècheresse» Plan Local d Urbanisme de Flourens (31) commune de flourens 31. agence turbines* - 39 rue caraman 31000 toulouse 5.1.3. P.P.R. «sècheresse» Plan Local d Urbanisme de Flourens (31) commune de flourens 31 agence turbines* - 39 rue caraman 31000 toulouse DDE SRS-mise à jour février 2006 Source : Fond topographique IGN

Plus en détail

Plan de prévention des risques de mouvements de terrain (PPRMT) consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols

Plan de prévention des risques de mouvements de terrain (PPRMT) consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols Plan de prévention des risques de mouvements de terrain (PPRMT) consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols Réunion publique du 17 janvier 2012 Le PPRMT actuellement soumis à enquête publique,

Plus en détail

COPIL PPRN RG. Comité de pilotage pour l'élaboration des PPRN de retrait et gonflement des sols argileux. Réunion de lancement 06/04/2012

COPIL PPRN RG. Comité de pilotage pour l'élaboration des PPRN de retrait et gonflement des sols argileux. Réunion de lancement 06/04/2012 COPIL PPRN RG Comité de pilotage pour l'élaboration des PPRN de retrait et gonflement des sols argileux Réunion de lancement 06/04/2012 www.developpement-durable.gouv.fr Ordre du jour Connaissance et cartographie

Plus en détail

retrait gonflement des argiles

retrait gonflement des argiles argiles RISQUE retrait gonflement des argiles intercalaire secheresse recto erso:mise en page 1 27/08/13 12:08 Page 2 RISQUE retrait gonflement des argiles Les fissures et autres dégâts qui ont été constatés

Plus en détail

Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience

Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience CFMS, CFGI 18 janvier 2007 Catherine Jacquard Sommaire pathologie des constructions: Méthodologie d étude Etude statistique de la pathologie:études

Plus en détail

Geonap GTX E. Cahier des charges de Pose. Géomembrane en polyéthylène haute densité

Geonap GTX E. Cahier des charges de Pose. Géomembrane en polyéthylène haute densité Geonap GTX E Géomembrane en polyéthylène haute densité Protection du bâti contre les risques liés au retrait/gonflement des sols argileux DEVGC N 17 11/11 Révision n 00 Cahier des charges de Pose Sommaire

Plus en détail

I I Guide pratique I Des risques I MAJEURS. Apprenons les bons réflexes. Rendez-vous sur notre site internet. Édition 2014. Document à conserver

I I Guide pratique I Des risques I MAJEURS. Apprenons les bons réflexes. Rendez-vous sur notre site internet. Édition 2014. Document à conserver Édition 2014 Apprenons les bons réflexes I I Guide pratique I Des risques I I MAJEURS Rendez-vous sur notre site internet abkvw www.ville-beaupreau.fr Document à conserver sommaire ÉDITo Édito... p 2 Introduction...

Plus en détail

1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations

1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations LE RETR AIT-GON FLEMENT DES ARGI LES / 1 1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations On qualifie de risque géologique tout incident catastrophique engendré suite à des phénomènes

Plus en détail

PORTER A CONNAISSANCE COMMUNAL. Retrait-gonflement des sols argileux

PORTER A CONNAISSANCE COMMUNAL. Retrait-gonflement des sols argileux PORTER A CONNAISSANCE COMMUNAL Retrait-gonflement des sols argileux COMMUNE DE NANS-LES-PINS EDITION 2008 Mise à jour mars 2011 1 Sommaire LE PHÉNOMÈNE... 5 L IMPACT SUR LES CONSTRUCTIONS... 7 LA CARTOGRAPHIE

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Plans de prévention des risques naturels prévisibles (PPR) Mouvements différentiels de terrain liés au phénomène de retrait-gonflement des argiles dans le département du Tarn RÈGLEMENT Décembre 2008 DIRECTION

Plus en détail

LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires

LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas Prévenir pour construire durablement Pas seulement parce que la loi vous y oblige LE FILM 3 SolutionS ANTI-TERMITES Barrière préventive physico-chimique ÉTANCHÉITÉ Anti

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

ANNEXE 3. Description des phénomènes de retrait-gonflement des sols argileux et de leurs conséquences

ANNEXE 3. Description des phénomènes de retrait-gonflement des sols argileux et de leurs conséquences ANNEXE 3 Description des phénomènes de retrait-gonflement des sols argileux et de leurs conséquences Le phénomène de retrait-gonflement concerne exclusivement les sols à dominante argileuse. Ce sont des

Plus en détail

PIECE ANNEXEE COMMUNE DE BAUGE-EN-ANJOU (49) Élaboration FICHE DE RECOMMANDATIONS CONSTRUCTIVES A PROPOS

PIECE ANNEXEE COMMUNE DE BAUGE-EN-ANJOU (49) Élaboration FICHE DE RECOMMANDATIONS CONSTRUCTIVES A PROPOS COMMUNE DE BAUGE-EN-ANJOU (49) Élaboration PIECE ANNEXEE FICHE DE RECOMMANDATIONS CONSTRUCTIVES A PROPOS DES RISQUES «RETRAIT GONFLEMENT DES ARGILES» ET «SISMICITE» Comment construire sur un sol sensible

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

GUIDE. Pathologies des bâtiments. La pathologie des fondations superficielles. > Maisons individuelles et bâtiments assimilés

GUIDE. Pathologies des bâtiments. La pathologie des fondations superficielles. > Maisons individuelles et bâtiments assimilés GUIDE Pathologies des bâtiments La pathologie des fondations superficielles Diagnostic, réparations et prévention > Maisons individuelles et bâtiments assimilés Sommaire 5 Avant-propos... 7 Partie I Notions

Plus en détail

ÀÊ `> ÃÊ ½ >L Ì>ÌÊ ` Û

ÀÊ `> ÃÊ ½ >L Ì>ÌÊ ` Û face aux risques Sommaire Introduction 1. Face à quel phénomène? 1.1 Pourquoi les sols gonflent-ils et se rétractent-ils? 1.2 Facteurs intervenant dans le phénomène de retrait- gonflement des argiles

Plus en détail

EPT GRAND PARIS GRAND EST COMMUNE DE GAGNY

EPT GRAND PARIS GRAND EST COMMUNE DE GAGNY EPT GRAND PARIS GRAND EST COMMUNE DE GAGNY Département de Seine-Saint-Denis 93) PLAN LOCAL D URBANISME 5. ANNEXES 5.7.8 Aléa retrait-gonflement des argiles Vu pour être annexé à la délibération du Conseil

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

Bien construire sa maison

Bien construire sa maison Bien construire sa maison Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-13229-8 Sommaire Chapitre 1 Terrain et avant-projet de construction 1. Choix du terrain pour bâtir... 2 2. Critères de choix

Plus en détail

POUTRELLES EN BÉTON L AVIS DE L EXPERT

POUTRELLES EN BÉTON L AVIS DE L EXPERT Pour s affranchir de la nature du sol : argileux, sujet aux gonflements, dilatations, retraits Consulter impérativement le PPRn (plan de Prévention des Risques naturels) en mairie. Pour pouvoir s adapter

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

8.1 - LE RAPPORT DES INFORMATIONS UTILES

8.1 - LE RAPPORT DES INFORMATIONS UTILES Le Raincy Plan Local d'urbanisme 8.1 - LE RAPPORT DES INFORMATIONS UTILES Leraincy.fr PLU arrêté le PLU approuvé le SOMMAIRE Note relative aux principales évolutions législatives en matière de plans locaux

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

TYPOLOGIE DES STRUCTURES VIS-À-VIS DU RISQUE SÉCHERESSE MODELISATION DES INTERACTIONS SOL-STRUCTURE

TYPOLOGIE DES STRUCTURES VIS-À-VIS DU RISQUE SÉCHERESSE MODELISATION DES INTERACTIONS SOL-STRUCTURE TYPOLOGIE DES STRUCTURES VIS-À-VIS DU RISQUE SÉCHERESSE MODELISATION DES INTERACTIONS SOL-STRUCTURE Fondation MAIF Référence CSTB-DSSF-rapport d'étude v(1) Auteur(s) Vérificateur Version Date Jean-Vivien

Plus en détail

GUIDE. Pathologies des bâtiments. La pathologie des fondations superficielles. Diagnostic, réparations et prévention

GUIDE. Pathologies des bâtiments. La pathologie des fondations superficielles. Diagnostic, réparations et prévention Diagnostic, réparations et prévention Initiée par le CSTB et l AQC, cette collection d ouvrages très illustrés, basés sur des cas réels, est consacrée aux principales pathologies des bâtiments. L objectif

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue FONDATIONS Les fondations sont destinées à assurer la stabilité d un ouvrage sur le terrain. Elles doivent pouvoir transmettre toutes les sollicitations ( charges, surcharges, renversement, ) sur un sol

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR)

Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR) DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DU VAL-D'OISE Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR) Glissement de terrain Retrait-gonflement des sols argileux Version pour avis des personnes et organismes

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

Buse métallique. Buse métallique LES PONTS. Illustration des défauts

Buse métallique. Buse métallique LES PONTS. Illustration des défauts Buse métallique 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Morphologie H longitudinaux I circonférentiels 4 Morphologie Différentes formes de buses 5 Morphologie Buse arche ou passage 6 Morphologie Arche 7 Morphologie

Plus en détail

Commune de Novillard

Commune de Novillard Commune de Novillard Plan Local d'urbanisme Élaboration 9. Annexes CONSULTATION DES SERVICES ENQUETE PUBLIQUE APPROBATION PROJET ARRÊTÉ LE 10 OCTOBRE 2014 Agence d'urbanisme du Territoire de Belfort Plan

Plus en détail

Le retrait-gonflement des argiles

Le retrait-gonflement des argiles face aux risques Le retrait-gonflement des argiles Comment prévenir les désordres dans l habitat individuel? Prévention risques naturels majeurs 1 Sommaire Introduction... 2 1. Face à quel phénomène?...

Plus en détail

La construction parasismique : règles pratiques

La construction parasismique : règles pratiques La construction parasismique : 1/6 Les fiches «enseignant» et «élève» citées ci-dessous permettent d illustrer cette fiche «documentation» à travers des expériences ou des études de documents (vidéo ou

Plus en détail

leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division Avis Technique CSTC

leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division Avis Technique CSTC ssurer l étanchéité à l eau des parois au droit de leurs raccords : une nécessité! Laurent Lassoie Jörg Wijnants Division vis Technique CSTC Introduction Infiltrations Infiltrations 54 54 % % Moisissures

Plus en détail

AFITEX. L intelligence des sols

AFITEX. L intelligence des sols AFITEX L intelligence des sols AFITEX 25 ans d expertise au service des sols >>> Depuis plus de 20 ans, AFITEX, destinés principalement aux aujourd hui sur ses deux atouts société industrielle, s est marchés

Plus en détail

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste oau pied du MUR La maison ancienne Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste Groupe Eyrolles, 2003-2006 Groupe Eyrolles, 2012, pour la nouvelle

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Pathologie des constructions

Pathologie des constructions CENTRE UNIVERSITAIRE D AIN-TEMOUCHENT BP N 284 RP AIN-TEMOUCHENT, 46000- ALGERIE Institut des Sciences et de la technologie Département des Sciences fondamentales, appliquées et de la technologie Pathologie

Plus en détail

Principales agressions et attaques du béton

Principales agressions et attaques du béton Principales agressions et attaques du béton Michaël DIERKENS CETE de LYON - DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Le bâtiment face à l inondation

Le bâtiment face à l inondation Le bâtiment face à l inondation Vulnérabilité des ouvrages Aide-mémoire Les collectivités en Europe pour la prévention du risque d inondation Cet aide-mémoire accompagne le guide méthodologique de diagnostic

Plus en détail

Maison n 2: Haret Essoura

Maison n 2: Haret Essoura Maison n 2: Haret Essoura Équipe: structure et équipement État des lieux Adresse: Hart soura, derb Derkaoua, n 5, Marrakech Ancienne Zaouia, avec coupole Conception de la maison Accessibilité difficile

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

Les plans de maisons

Les plans de maisons Les plans de maisons de plain-pied & combles Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11517-2 Sommaire Dossier 1 : Projet n 1 Pavillon de type T4 avec une croupe en toiture 1. Perspective et plan

Plus en détail

DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS

DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Nord Juin 2012 Sommaire 1.Traitement des constructions

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES PG1 PG2 PG3 PG4 PG5 PG6 PG7 PG8 Présentation du projet, plan de façade sur rue de la fourche Plan de masse Elévation sur cour intérieure Plan de niveau N-1 : local technique

Plus en détail

MOUVEMENTS DE TERRAIN DIFFERENTIELS LIES A SECHERESSE / REHYDRATATION DES SOLS Information des sinistrés

MOUVEMENTS DE TERRAIN DIFFERENTIELS LIES A SECHERESSE / REHYDRATATION DES SOLS Information des sinistrés CATNAT MOUVEMENTS DE TERRAIN DIFFERENTIELS LIES A SECHERESSE / REHYDRATATION DES SOLS Information des sinistrés EDITION DU 22/08/11 Rédacteur: M. GAUDOUEN 1. Les facteurs de prédisposition 2. Les facteurs

Plus en détail

Guide technique. Le radon dans les bâtiments

Guide technique. Le radon dans les bâtiments Guide technique Le radon dans les bâtiments Guide pour la remédiation dans les constructions existantes et la prévention dans les constructions neuves Diagnostic technique Techniques de remédiation et

Plus en détail

CHAPITRE 3 BRANCHEMENT À L'ÉGOUT SECTION 1 EXIGENCES RELATIVES À UN BRANCHEMENT À L'ÉGOUT

CHAPITRE 3 BRANCHEMENT À L'ÉGOUT SECTION 1 EXIGENCES RELATIVES À UN BRANCHEMENT À L'ÉGOUT CHAPITRE 3 BRANCHEMENT À L'ÉGOUT SECTION 1 EXIGENCES RELATIVES À UN BRANCHEMENT À L'ÉGOUT Un branchement à l'égout doit être construit avec des tuyaux neufs et de mêmes matériaux que ceux qui sont utilisés

Plus en détail

Radon dans les bâtiments : Support pédagogique à destination des professionnels du bâtiment Bernard Collignan

Radon dans les bâtiments : Support pédagogique à destination des professionnels du bâtiment Bernard Collignan Radon dans les bâtiments : Support pédagogique à destination des professionnels du bâtiment Bernard Collignan La Gestion du Radon dans les Pays de la Loire Ecole Supérieure du Bois, 14 novembre 2013 Sommaire

Plus en détail

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur.

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéite Brique de parement Appui glissant Hourdis Coupure thermique (PU)

Plus en détail

VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT

VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT poutrelles béton sur vide sanitaire VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT LE MEILLEUR Support. 23, rue de la Vanne 92126 Montrouge Cedex Tél 01 49 65 09 09 Fax 01 49 65 08 61 Mail fib@fib.org Site www.fib.org Industrie

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

Comment protéger un bâtiment contre les glissements de terrain et les coulées de boue

Comment protéger un bâtiment contre les glissements de terrain et les coulées de boue Comment protéger un bâtiment contre les glissements de terrain et les coulées de boue Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie CE QUE VOUS

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR)

Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR) DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Du VAL-D'OISE Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR) Glissement de terrain Retrait-gonflement des sols argileux Version pour avis des personnes et organismes

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON 1 PREMIÈRE PRISE DE CONNAISSANCE DE LA MAISON La maison est-elle bien raccordée au réseau d assainissement? Si

Plus en détail

Faire construire sa maison :

Faire construire sa maison : Faire construire sa maison AQC Faire construire sa maison : Les idées reçues, les erreurs à éviter Cette plaquette vous guidera pendant les différentes étapes de la construction pour vous éviter les erreurs

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ANNEXE AU REGLEMENT GENERAL DES CIMETIERES PARISIENS

CAHIER DES CHARGES ANNEXE AU REGLEMENT GENERAL DES CIMETIERES PARISIENS CAHIER DES CHARGES ANNEXE AU REGLEMENT GENERAL DES CIMETIERES PARISIENS Aménagements techniques des emplacements de concessions funéraires La construction d un caveau et la mise en place d une pierre du

Plus en détail

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Ce document présente l'utilisation de dalles en béton, de semelles filantes et de systèmes de micropieux

Plus en détail

RESTAURATION ET RECONSTRUCTION D'UNE FERME CLASSEE A ESCHWEILER

RESTAURATION ET RECONSTRUCTION D'UNE FERME CLASSEE A ESCHWEILER RESTAURATION ET RECONSTRUCTION D'UNE FERME CLASSEE A ESCHWEILER PERFORMANCE ENERGETIQUE ET PATRIMOINE BÂTI SITUATION EXISTANTE AVANT TRAVAUX Situation existante Atelier d'architecture Danielle Weidert

Plus en détail

Pathologies des FONDATIONS

Pathologies des FONDATIONS Pathologies des FONDATIONS Module #2: Résistance structurale Excavation par Michel F. Coallier (2006) 1 Exigences de résistance r structurale: : (CNB 95-9.4) La partie 9 du CNB ne spécifie pas des exigences

Plus en détail

Construction de maisons individuelles

Construction de maisons individuelles Construction de maisons individuelles Gros œuvre et second œuvre Henri RENAUD TROISIÈME ÉDITION 2009 Groupe Eyrolles, 2000, 2001, 2009 pour la présente édition. ISBN : 978-2-212-12568-9 Sommaire Chapitre

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 2 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 2.2 Les radiers 2.2. Le radier avec mur extérieur en béton armé 2.2.2 Le radier avec mur extérieur en maçonnerie 2.2.3 Le sous-sol

Plus en détail

Ferney-Voltaire le 07 avril 2009 DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF. MACONNERIE - BETON ARME ( lot n 01 ) QUANT. P.U. TOTAL

Ferney-Voltaire le 07 avril 2009 DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF. MACONNERIE - BETON ARME ( lot n 01 ) QUANT. P.U. TOTAL Christian DE GEER Christian Commune de GRILLY Architecte - Maître d'œuvre Aménagement d'un bâtiment existant 148, Grande rue 34, chemin Jacques Belay 01220 Divonne les Bains 01 220 GRILLY Tel/Fax : 04

Plus en détail

PATHOLOGIE MAISONS INDIVIDUELLES DES FONDATIONS SOUVENT TROP SUPERFICIELLES

PATHOLOGIE MAISONS INDIVIDUELLES DES FONDATIONS SOUVENT TROP SUPERFICIELLES Photo AQC MAISONS INDIVIDUELLES DES FONDATIONS SOUVENT TROP SUPERFICIELLES TEXTE : FRANCK GAUTHIER PHOTOS : AQC/THIERRY BEL, FRANCK BÉCHADE/SOCABAT Malgré l existence de plans de prévention des risques

Plus en détail

Mousse Polyéthylène dans le Bâtiment

Mousse Polyéthylène dans le Bâtiment Mousse Polyéthylène dans le Bâtiment Building and construction Le bâtiment & génie civil BANDES PERIPHERIQUES ISOLANTES Les bandes isolantes «plinthe» sont élastiques, impérissables, résistantes à l eau

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

Sycodés 2015 PATHOLOGIE : TOP 10. e x t r a i t. www.qualiteconstruction.com rubrique «Observation» OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION

Sycodés 2015 PATHOLOGIE : TOP 10. e x t r a i t. www.qualiteconstruction.com rubrique «Observation» OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION Sycodés PTHOLOGIE : TOP 10 Le Top 10 présente les 10 éléments d ouvrage qui portent les effectifs et les coûts de réparation les plus importants, parmi les désordres sur travaux neufs signalés à Sycodés

Plus en détail

DPGF REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE

DPGF REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE Espace Cristal 73620 LES SAISIES Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat Altitude 2040 m - 73620 - LES SAISIES DPGF Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE ECONOMISTE : DIDIER BOULANGER

Plus en détail

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2 Sols et fondations «Je me suis vite persuadé que l expression architecturale est une chose d autant plus difficile à obtenir qu on la recherche volontairement. En conséquence, ayant abandonné tout préjugé

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-GARONNE PPR

PREFET DE LA HAUTE-GARONNE PPR PREFET DE LA HAUTE-GARONNE Direction Départementale Des Territoires Haute-Garonne Service Risques et Gestion de Crise PPR Plan de prévention des risques naturels concernant les mouvements différentiels

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Prospekt 66-01F Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Sommaire Le procédé et son marché...3 Description du procédé...4 Amélioration de sols...6 Confortement de fondations...8 Comblement

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers PREFECTURE DU LOT DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers BASSIN DE RISQUE «CARENNAC A SAINT-CERE»

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Yves Baret Traiter l humidité

Yves Baret Traiter l humidité Yves Baret Traiter l humidité 2 e édition, 2011 Groupe Eyrolles, 2007-2011 ISBN 13 : 978-2-212-13223-6 III Sources de l humidité / Sources externes constantes ou naturelles Sources externes constantes

Plus en détail

DESSIN TECHNIQUE ET LECTURE DE PLAN

DESSIN TECHNIQUE ET LECTURE DE PLAN Jean-Pierre GOUSSET Série Technique des dessins du bâtiment DESSIN TECHNIQUE ET LECTURE DE PLAN 2e édition enrichie ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL FORMATION CONTINUE Principes Exercices Groupe Eyrolles, 2011,

Plus en détail

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique Commande de Missions Demande de Devis N : Reçu : Échéance : Facturation à : Projet : adresse : adresse du projet : BP : CP : CP : Ville : Ville : Position GPS : Tel : Fax : Google Maps Lien vers un mode

Plus en détail

DIAGnostics. NOUS CONTACTER 01 60 42 42 42 www.uretek.fr uretek@uretek.fr SYSTÈMES EXPANSIFS POUR LA CONSOLIDATION DES SOLS

DIAGnostics. NOUS CONTACTER 01 60 42 42 42 www.uretek.fr uretek@uretek.fr SYSTÈMES EXPANSIFS POUR LA CONSOLIDATION DES SOLS DIAGnostics Numéro 8 Octobre 2010 NOUS CONTACTER 01 60 42 42 42 www.uretek.fr uretek@uretek.fr Métro, injections, stabilisation 2 Parking aérien 4 6 Des assises solides et pour longtemps! SYSTÈMES EXPANSIFS

Plus en détail

COURS DE CONCEPTION ET DE CALCUL DES FONDATIONS

COURS DE CONCEPTION ET DE CALCUL DES FONDATIONS ANNEE SCOLAIRE 2011-2012 COURS DE CONCEPTION ET DE CALCUL DES FONDATIONS 3EME BPC Par : EL BRAHMI Jamila Professeur à l EMI DEFINITION : Qu est ce qu une fondation? La fondation d un ouvrage est l élément

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Eau chaude sanitaire solaire

Eau chaude sanitaire solaire Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.1 Fiche d application Thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie

Plus en détail

Eau chaude sanitaire solaire

Eau chaude sanitaire solaire Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.0 Fiche d application Thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports

Plus en détail

Le BOURG de SAINT ELOY de GY. Vendegond BOURGNEUF. Les Moreaux. Dossier d Information Communale. sur les. Risques Majeurs.

Le BOURG de SAINT ELOY de GY. Vendegond BOURGNEUF. Les Moreaux. Dossier d Information Communale. sur les. Risques Majeurs. Page 1/27 Le BOURG de SAINT ELOY de GY Vendegond BOURGNEUF Les Moreaux Dossier d Information Communale sur les Risques Majeurs Page 2/27 1. Edito du Maire 3 2. Généralités 2.1. Définition du risque majeur...3

Plus en détail