Notre voyage-mémoire à Auschwitz-Birkenau (Pologne)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Notre voyage-mémoire à Auschwitz-Birkenau (Pologne)"

Transcription

1 jeudi 16 janvier 2014 Dans le cadre de la journée «Études et mémoire», organisée chaque année par le Conseil général du Rhône, dix élèves du collège sont partis à Auschwitz-Birkenau le 16 janvier Dans la continuité de leur travail de restitution qui a commencé auprès de leurs camarades (diaporama e présenté aux classes de 3, compte-rendu sur le site du collège ), ils préparent une exposition qui sera présentée devant le CDI puis à la médiathèque de L Arbresle du 24 mars au 12 avril Notre voyage-mémoire à Auschwitz-Birkenau (Pologne) Auschwitz I, le camp de concentration d origine Croquis d Emmy Dans le bus qui nous menait de Cracovie (la ville où nous avons dormi) à Auschwitz-Birkenau, le témoin qui nous accompagnait, M. Benjamin ORENSTEIN, nous a raconté ce qu'il a vécu et vu à partir de l'invasion de la Pologne par les nazis (1er septembre 1939) jusqu à son arrestation à l automne Il a connu sept camps de concentration dont celui d Auschwitz-Birkenau dans lequel il est entré le jour de ses 18 ans : le 4 août En 1945, il est le dernier survivant de sa famille. Arrivés sur les lieux, nous avons d'abord visité durant toute la matinée le camp d'auschwitz I, le camp d'origine qui était un camp de concentration (les nazis avaient transformé une caserne militaire polonaise en camp). Dans ces camps les déportés étaient forcés de travailler pour le régime nazi jusqu'à leur mort (tous les prisonniers qui ne pouvaient plus travailler étaient éliminés). Les lieux n'étaient pas aussi froids que ceux de Birkenau visités dans l'après-midi. Les blocs, tous numérotés, sont en brique et très grands. Certains servaient de "logements" aux déportés qui dormaient sur des paillasses sales, tout comme l étaient les installations qui leur servaient de toilettes. 1

2 Auscwhitz I, une ancienne caserne polonaise transformée par les nazis en camp de concentration. Certains blocs étaient consacrés à l'infirmerie ou à la chirurgie. Il y a même un bloc qui avait été transformé en prison ce qui nous a paru très bizarre puisque le camp d'auschwitz était déjà une prison C'est donc une prison à l'intérieur d'une prison. Là les prisonniers n'y étaient pas nourris, d'autres mourraient asphyxiés car les cellules étaient étroites et sans fenêtres. Celles du fond étaient si étroites (1 m2) que les quatre hommes enfermés là devaient rester debout. Dans la cour de la prison, nous avons pu voir le mur des fusillés (qui a depuis été reconstitué); des fleurs y étaient déposées au pied. Ce mur était spécialement conçu pour éviter le ricochet des balles. Des milliers de victimes ont été fusillés devant ce mur. Dans cette cour il y avait aussi deux poteaux auxquels des suppliciés étaient attachés des heures durant les bras vers l'arrière : ils mourraient lentement dans de grandes souffrances. Auschwitz I, le mur des fusillés, dans la cour entre le bloc qui servait de prison et l autre d «hôpital» Je trouve qu'auschwitz I ne ressemble pas à un camp de concentration comme je pouvais me l'imaginer : les bâtiments sont tous alignés, avec des escaliers pour y accéder et des trottoirs. Un des blocs est devenu le musée d'auschwitz. On a pu voir deux tonnes de cheveux de femmes dont les nazis se servaient pour confectionner du tissu avec lequel ils fabriquaient des uniformes pour l'armée ou des tapis... Un peu plus loin nous avons pu voir les chaussures : il y avait paires. 2

3 Auschwitz I, musée, deux tonnes de cheveux de femmes Auschwitz I, musée, paires de chaussures Une des vitrines contenait des boites de Zyklon B dont les nazis se servaient pour gazer les gens : ces granulés, au contact de l'air et à une certaine température, se transforment en gaz mortel. 3

4 Auschwitz I, musée, boite et granules de Zyklon B Nous avons terminé la visite d'auschwitz I par le premier lieu d'extermination construit ici qui est le seul à n'avoir pas été détruit par les nazis car ils l'avaient transformé ensuite en abri anti-aérien. Dans la chambre à gaz (alors maquillé en salle de douche), nous avons pu voir des traces d'ongles laissés au plafond et sur les murs par les déportés qui mourraient asphyxiés et qui cherchaient désespérément dans leur agonie une éventuelle issue. La pièce est froide et sombre. Juste à côté de la chambre à gaz se trouvent les fours crématoires où les corps étaient brûlés immédiatement après. Auschwitz I, Crématorium I, fours crématoires Le terme «Crématorium» est employé pour désigner les lieux de mise à mort qui comprenaient un lieu de déshabillage, une chambre à gaz et des fours crématoires. Nous sommes sortis du camp en repassant sous le tristement célèbre panneau "Arbeit macht Frei", "le travail rend libre". Sous ce panneau, les prisonniers passaient deux fois par jour : le matin en partant travailler et le soir en rentrant. 4

5 Auschwitz I, entrée Le midi pour souffler Le déjeuner nous a permis de souffler et de reprendre des forces en reprenant notre petite vie d'adolescents. Le repas a été un bon moyen de nous changer les idées après ce que nous avions vu le matin et avant ce qui nous attendait l après-midi. Auschwitz II -Birkenau, centre de mise à mort et camp de concentration Arrivés sur les lieux, la première chose qui nous a été donnée de voir est la "porte de la mort". Dans cet endroit, qui s'étend à perte de vue, on y ressent vraiment la mort. Croquis d Emmy Quand nous sommes rentrés dans un des baraquements en bois reconstitué, M. ORENSTEIN nous a précisé que l'on ne pouvait pas imaginer les déportés empilés les uns sur les autres sur ces lits en bois; mais lui, il était là, il 5

6 était sur les lieux il y a maintenant 70 ans. Et aujourd'hui encore il les voit, il voit tous ces souffrants mais nous, nous ne pouvons que les imaginer, c'est ça la différence entre lui et nous. Auschwitz II Birkenau, intérieur d un baraquement en bois Quand nous avons changé de braquement pour aller à celui des latrines, notre guide nous a expliqué que c'était le seul endroit où les déportés pouvaient échanger des informations ou des objets. Ces derniers ne disposaient que de 5 mn pour tout le groupe pour faire leurs besoins soit environ 10 seconde par déporté. C'est un autre exemple terrible de la déshumanisation des déportés : ils n étaient plus considérés ni traités comme des êtres humains Nous nous sommes ensuite dirigés vers la rampe d'arrivée des convois (l'endroit où les trains de déportés) arrivaient au cœur du camp, une fois passé la porte de la mort. Il y a là des voies ferrées et le guide nous a expliqué que nuits et jours les convois arrivaient des quatre coins de l'europe. Les déportés arrivaient dans des wagons à bestiaux, entassés les uns sur les autres, après un voyage qui pouvait durer plusieurs jours sans manger et sans boire. Certains mourraient durant le trajet. Auschwitz-Birkenau, rampe d arrivée des trains de déportés ; à droite, notre témoin, M. Benjamin ORENSTEIN Une fois arrivés à Birkenau, les déportés étaient triés par les S.S. : femmes et enfants (de moins de 15 ans) et personnages âgées ou invalides d'un côté, les hommes et les femmes valides sans enfants de l'autre. Ces derniers, qui se trouvaient séparés de leur famille, étaient sélectionnés pour le travail tandis que l'autre colonne était dirigée vers une chambre à gaz. 6

7 Auschwitz-Birkenau, sur les lieux mêmes des photos prises en 1944 de la «sélection». A l arrière-plan, la porte de la mort. Parfois, les déportés des Sonderkommmandos* qui étaient là pour récupérer les bagages des déportés, essayaient d'aider ceux qu'ils pouvaient (mais ils devaient être discrets car ils n'avaient pas le droit de parler à ceux qui arrivaient); par exemple, ils prenaient un bébé des bras de sa maman pour le donner à sa grand-mère. La maman ne le savait pas encore mais si elle acceptait, c'était pour elle une "chance " de survie car, sans enfant, elle serait sélectionnée pour le travail. *Sonderkommandos : groupe spécial de détenus chargés d aider les déportés dans les salles de déshabillage, de couper les cheveux et d extraire les dents en or des victime,s puis de brûler les corps dans les fours crématoires ou sur les bûchers. Sur ces rails a été installé un wagon d'origine. A droite et à gauche de cette rampe d'arrivée, on pouvait voir des barbelés, des cheminées de briques toutes alignées sur plusieurs rangées. C était des cheminées qui devaient chauffer les baraquements en bois (mais elles n étaient jamais allumées). Aujourd hui les baraquements en bois ont disparu car le bois ne dure pas longtemps et à la fin de la guerre, les habitants de la ville d Oświęcim (Auschwitz) ont utilisé le bois comme bois de chauffage. Auschwitz-Birkenau, les barbelés et les cheminées, vestiges de baraquements en bois disparus. A gauche se trouvaient les baraquements pour les femmes. Ils étaient en brique et les «lits» étaient superposés. Ici aussi il y avait une cheminée mais elle n était pas utilisée non plus (les nazis ne voulaient pas utiliser du bois pour chauffer les prisonniers) En arrière au loin on pouvait voir la porte de la mort et devant nous au bout des rails, le monument dédié à tous les déportés morts ici. 7

8 Nous avons pu voir les chambres à gaz, mais elles ont été détruites par les nazis en janvier 1945 avant l arrivée des troupes soviétiques car ils ne voulaient pas laisser de traces de leurs tentatives de génocides. Près de plusieurs centres de mise à mort de Birkenau (six au total), il y a des fosses dans lesquelles les hommes des Sonderkommandos jetaient les cendres des Juifs gazés puis incinérés. J ai pu percevoir quelques petits morceaux d os calcinés qui n avaient pas été totalement brulés. C est sûrement le moment qui m a le plus choquée. Auschwitz-Birkenau, près du Crématorium IV, des fosses où les cendres des victimes étaient jetées, Vers le Crématorium IV se trouvaient le Zentral sauna, grand bâtiment dans lequel les déportés qui venaient d arriver (et qui avaient été sélectionnés pour le travail) étaient enregistrés, rasés et tatoués. Ils devaient se déshabiller, donner leurs vêtements (qui étaient désinfectés et récupérés par le régime nazi) puis ils recevaient en sortant leur tenue de prisonniers rayée de bleu et gris. Après le terrible voyage dans les wagons à bestiaux, c était ici une nouvelle étape dans la déshumanisation des déportés. Après vers 16h15, la nuit commençait à tomber, alors tous les collégiens (nous étions 150 venant de quinze collèges du Rhône), les témoins et les personnalités invitées se sont rejoints devant le monument aux morts. Mme CHUZEVILLE, présidente du Conseil général du Rhône, a pris la parole pour nous rappeler pourquoi nous étions là et puis nous avons fait une minute de silence à la mémoire de Robert MARCAULT, déporté et témoin qui devait accompagner notre voyage et qui est décédé en novembre Auschwitz Birkenau, cérémonie commémorative en présence de nos sept témoins dont M. Claude BLOCH (4 e en partant de la gauche) qui est venu rencontrer tous les élèves de 3e du collège en décembre dernier. 8

9 Enfin est venu le moment où j ai récité le texte que moi et les autres camarades nous avions créé. Chaque collège a lu un texte (poème, extrait de livre ). Après cette cérémonie d hommage, nous sommes repartis avec le bus afin de nous rendre à l aéroport de Krakow. Dans le bus, un de nos camarades a lu le résumé de la préparation de notre voyage et puis Benjamin ORENSTEIN a répondu à nos questions. Conclusion de nous tous : Auschwitz-Birkenau est un lieu de douleur et d anéantissement. Ici sont morts près d un million et demi de personnes (Juifs, Tziganes, résistants ). A Birkenau surtout, nous avons ressenti le froid, l immensité, le vide et la mort. Il y a tout ce que nous avons vu, mais aussi et surtout, tout ce que vous n avons pas vu : imaginer tous ces êtres humains assassinés ainsi et en si grand nombre existe-t-il vraiment des mots pour exprimer cela? Nous nous sentons privilégiés d avoir pu visiter ces lieux, et nous en revenons plus responsables, avec le sentiment de devoir transmettre la mémoire. 9

Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire

Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire En ce Mercredi 12 février2014, nous, élèves de 2ndes de l'enseignement défense du lycée de Barral de Castres, avons vécu une expérience mémorable. Avec nos professeurs,

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale.

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan pour les Alliés et pour l'axe. Les archives de la Solution Finale: Des Ghettos à Auschwitz ou Treblinka. Des juifs envoyés sous escorte

Plus en détail

Compte rendu, voyage en Pologne du 22 au 24 Avril 2014

Compte rendu, voyage en Pologne du 22 au 24 Avril 2014 Compte rendu, voyage en Pologne du 22 au 24 Avril 2014 Tout a commencé le mardi 22 avril 2014 à 6h30. Valises et sacs bouclés, pour certains, un premier pas dans l'aéroport de Lyon Saint Exupéry. Bonne

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

Auschwitz : Ne jamais oublier

Auschwitz : Ne jamais oublier Auschwitz : Ne jamais oublier Oswiecim n'évoque pas grand chose hors de Pologne. Cette petite ville située à moins de 100 km à l'ouest de Cracovie est pourtant connue dans le monde entier, une notoriété

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

MAUS par Art SPIEGELMAN

MAUS par Art SPIEGELMAN HISTOIRE DES ARTS MAUS par Art SPIEGELMAN I. IDENTIFIER ET PRESENTER L ŒUVRE L œuvre présentée ici est une bande-dessinée intitulée Maus, l intégrale, un survivant raconte réalisée par Art Spiegelman en

Plus en détail

Sommaire. Introduction. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Paris. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Drancy.

Sommaire. Introduction. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Paris. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Drancy. Visite du 23 Janvier 2014 Sommaire Introduction. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Paris. Développement de la sortie au mémorial de la shoah à Drancy. Conclusion. Introduction Jeudi

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

Enfants d'izieu et de la. Prison de Montluc

Enfants d'izieu et de la. Prison de Montluc Visite de la Maison de Enfants d'izieu et de la Prison de Montluc Jeudi 4 avril 2013, deux classes detroisième (soit 49 élèves) du Collège Geneviève Anthonioz de Gaulle à Cluses ont visité la prison de

Plus en détail

Enquête au collège : le meurtre de Gertrude. chapitre 1: La nouvelle

Enquête au collège : le meurtre de Gertrude. chapitre 1: La nouvelle Enquête au collège : le meurtre de Gertrude chapitre 1: La nouvelle Comme à son habitude Gertrude passait la serpillère. Or, le Mardi 17 Septembre personne ne l'avait vue! Toute l'école disait qu'elle

Plus en détail

Voyage à Auschwitz-Birkenau

Voyage à Auschwitz-Birkenau Lycée Marie Madeleine Fourcade à Gardanne - Site académique > LES DISCIPLINES > HISTOIRE GEOGRAPHIE > Voyage à Auschwitz-Birkenau Voyage à Auschwitz-Birkenau jeudi 30 janvier 2014, par Mme Blanc, documentaliste

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES 1 le passé composé (avoir ou être) Mettez les verbes au passé composé (auxiliaires avoir ou être) 1. Elle (manger)... tous mes sandwiches! 2. Je (aller)...

Plus en détail

JOURNAL SEJOUR LINGUISTIQUE Samedi 7 et dimanche 8 juillet

JOURNAL SEJOUR LINGUISTIQUE Samedi 7 et dimanche 8 juillet JOURNAL SEJOUR LINGUISTIQUE LES ANGLES Samedi 7 et dimanche 8 juillet Ce week-end, comme les cours avaient fini, on a fait des excursions à la journée. Le samedi, on a pris un bus pour aller en Andorre.

Plus en détail

La politique d'extermination nazie. Les ghettos

La politique d'extermination nazie. Les ghettos La politique d'extermination nazie Les ghettos Le regroupement des Juifs dans les ghettos (ici : le ghetto de Varsovie) Vivre dans le ghetto de Varsovie Les plus pauvres ne pouvaient se protéger du froid

Plus en détail

LE GHETTO DE VARSOVIE

LE GHETTO DE VARSOVIE LA SECONDE GUERRE MONDIALE LE GHETTO DE VARSOVIE Gaumont Pathé archives, collection Pathé Les documents d archives Pathé nous transportent dans une actualité devenue, aujourd hui, de l histoire. Ces fragments

Plus en détail

CP CE1. Du 23 au 25 mars 2015. Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves

CP CE1. Du 23 au 25 mars 2015. Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves CP CE1 Du 23 au 25 mars 2015 Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves Le voyage scolaire Le trajet en bus était long et la balade en raquettes très très très fatigante. Mais dans tout

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER PASSÉ RÉCENT FUTUR PROCHE PRÉSENT PROGRESSIF

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER PASSÉ RÉCENT FUTUR PROCHE PRÉSENT PROGRESSIF 1 DOSSIER PASSÉ RÉCENT FUTUR PROCHE PRÉSENT PROGRESSIF 2 futur immédiat aller + infinitif présent continu ou progressif être en train de + infinitif passé récent venir de + infinitif Ça va se passer Ça

Plus en détail

Auschwitz!... Que faire après?

Auschwitz!... Que faire après? Auschwitz!... Que faire après? L exposition «Auschwitz!... Que faire après?» n a pas pour objectif d expliquer le fonctionnement du système d extermination nazi mais de permettre une réflexion sur la mémoire

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Departamento de Francés Empedrón 16 15572 Neda A Coruña Spain. Mon journal de voyage à Paris 20 25 mars 2010

Departamento de Francés Empedrón 16 15572 Neda A Coruña Spain. Mon journal de voyage à Paris 20 25 mars 2010 Departamento de Francés Empedrón 16 15572 Neda A Coruña Spain Mon journal de voyage à Paris 20 25 mars 2010 Le plan de Paris Les mots nouveaux que j ai appris : PETIT VOCABULAIRE Je ne parle pas très bien

Plus en détail

Le palais des papes. Avignon

Le palais des papes. Avignon Le palais des papes Avignon Le mardi 21 janvier, nous sommes allés visiter le Palais des papes. Nous avons pris le bus. Nous avions nos manteaux car il faisait très froid. Chez nous c est l hiver. Il y

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44

Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44 Le sort des Juifs de Saint-Amand-Montrond, été 44 Saint-Amand-Montrond - Bourges - Savigny-en-Septaine (Les puits de Guerry) Dans la nuit du vendredi au samedi 22 juillet j ai été réveillée violemment

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE

ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE ACTIVITÉ DE CRÉATION LITTÉRAIRE Point de départ : Le roman Tous mes amis sont des superhéros de Andrew Kaufman, paru aux éditions Alto. But : Demander aux participants de se créer un alter ego superhéros

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

Ensemble d archives tentant de retranscrire, de l origine de la rafle au témoignage d un survivant, le parcours d une famille juive, les Adoner.

Ensemble d archives tentant de retranscrire, de l origine de la rafle au témoignage d un survivant, le parcours d une famille juive, les Adoner. http://clio-texte.clionautes.org/ensemble-d-archives-tentant-de-retranscrire-de-l-origine-de-larafle-au.html Ensemble d archives tentant de retranscrire, de l origine de la rafle au témoignage d un survivant,

Plus en détail

Ma journée au collège. Antonin, Kent, Chloé, Elliot, Denis, Tiphaine, Marie, Héléna, Margaux, Madlie, Noémie, Tiphaine

Ma journée au collège. Antonin, Kent, Chloé, Elliot, Denis, Tiphaine, Marie, Héléna, Margaux, Madlie, Noémie, Tiphaine Ma journée au collège Antonin, Kent, Chloé, Elliot, Denis, Tiphaine, Marie, Héléna, Margaux, Madlie, Noémie, Tiphaine Le jeudi 20 février, nous sommes allés au collège Sainte-Marie à Torfou. Nous sommes

Plus en détail

8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS

8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS 8 et 9 novembre 2014 : les 1 STMG à PARIS C était un super voyage, sans problème et tout le monde était content de son week-end, même s il était fatigant et que la reprise des cours, le lendemain, était

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

Seconde Guerre Mondiale

Seconde Guerre Mondiale Prénom : Date : Nom : Histoire Fiche 2 : L Europe sous la domination nazie Seconde Guerre Mondiale Objectifs : Acquis Non acquis En cours -E.C de décrire la France entre 1940 et 1945 -E.C de définir le

Plus en détail

Auschwitz : camp de concentration et centre de mise à mort. (déportation et mise à mort)

Auschwitz : camp de concentration et centre de mise à mort. (déportation et mise à mort) Auschwitz : camp de concentration et centre de mise à mort. (déportation et mise à mort) Ce diaporama est inspiré par les explications et le sens de la visite développés par Alban Perrin et Tall Bruttmann

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe RAPPORT DE STAGE Février 2012 ETALAGISTE NOM prénom classe 2 SOMMAIRE I Présenter l entreprise page 2 A Identification B Environnement II Le travail page 3 à 4 A Nature du métier B Condition de travail

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

À la découverte des CM1@ mars 2012 - N 1

À la découverte des CM1@ mars 2012 - N 1 À la découverte des CM1@ mars 2012 - N 1 Sommaire : Le musée de la Cité de l Architecture page 1 La visite du musée page 3 L atelier «Matières- Matériaux» page 4 Les maquettes de maisons page 5 Journal

Plus en détail

Journal de fabrication de la plus haute tour

Journal de fabrication de la plus haute tour Journal de fabrication de la plus haute tour Classe de CE2-CM1 et classe annexée de l INJS Ecole du Château Cognin Nos essais à la carte Tour des ponts On n arrive pas à la faire tenir, car ça penche d

Plus en détail

Près de la voie ferrée

Près de la voie ferrée Près de la voie ferrée Z O F I A N A L KOW S K A Près de la voie ferrée Traduit du polonais par I R E N A E L S T E R É D I T I O N S A L L I A 16, R U E C H A R L E M AG N E, PA R I S I V e 2009 T I T

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

L histoire dont vous êtes le héros

L histoire dont vous êtes le héros L histoire dont vous êtes le héros Ce jeu peut être fait en intérieur ou en extérieur par des enfants sachant impérativement lire. Principe du jeu : A la manière des livres «L histoire dont vous êtes le

Plus en détail

fait une promenade dans la cité et on a vu le port. Dans le midi on a manger ensemble avec les animateurs et ça j ai aimer beaucoup parce qu on a

fait une promenade dans la cité et on a vu le port. Dans le midi on a manger ensemble avec les animateurs et ça j ai aimer beaucoup parce qu on a Bonjour je m appelle Milagros Rodriguez Paz et j ai 19 ans. J ai gagné un séjour à Paris de 10 jours. Je me rappelle le jour où je suis arrivé a Paris. Le programme s appelait Allons on France et moi j

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Le président de l Association des Plus Grands Invalides de Guerre, Monsieur Cazals et nos élèves aux Invalides.

Le président de l Association des Plus Grands Invalides de Guerre, Monsieur Cazals et nos élèves aux Invalides. Les 3 èmes à Paris pour les cérémonies du 14 juillet Cette année riche en émotions et en rencontres s est achevée avec une invitation à participer aux cérémonies du 14 juillet à Paris. C est à l invitation

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Zéralda aimait beaucoup faire la cuisine. A l âge de six ans, elle savait déjà faire friture et rôti, bouilli et farce, ragoût et grillade.

Zéralda aimait beaucoup faire la cuisine. A l âge de six ans, elle savait déjà faire friture et rôti, bouilli et farce, ragoût et grillade. Il était une fois un ogre, un vrai géant, qui vivait tout seul. Comme la plupart des ogres, il avait des dents pointues, une barbe piquante, un nez énorme et un grand couteau. Il était toujours de mauvaise

Plus en détail

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.»

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» «S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» www.sibomat.be Luc D. (46 ans) a vraiment une brique dans le ventre. Il a la construction dans le sang. Après avoir rénové sa première maison, il a voulu

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

LibreOffice Draw. Découvrir. Sommaire LV08001

LibreOffice Draw. Découvrir. Sommaire LV08001 Découvrir LibreOffice Draw LV08001 Sommaire 1. Dessiner une forme...3 2. Changer la couleur ou la ligne d'une forme...7 3. Insérer une image...8 4. Redimensionner une image ou une forme...16 5. Aligner

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

On l'appelle le Grand Panda ou Panda Géant. Panda veut dire "grand-ours-chat" en chinois.

On l'appelle le Grand Panda ou Panda Géant. Panda veut dire grand-ours-chat en chinois. Le thème du panda Au retour des vacances de la Toussaint, nous avons travaillé autour du thème du panda. Pour commencer, nous nous sommes posé beaucoup de questions sur le panda et son mode de vie. Nous

Plus en détail

L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu

L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu L'Holocauste Table des matières The Holocaust: Theme Overview 1 Objets personnels Helena Zaleska 2 Auschwitz-Birkenau, 1944 3 Étoile de David 4 Gobelet de métal 5 Chaussure d enfant 6 L Holocauste : aperçu

Plus en détail

Une Journée à Auschwitz

Une Journée à Auschwitz Une Journée à Auschwitz V,oyage du 12 Décembre 2007 au Camp d'auschwitz-birkenau de la Classe de TMVM2 du Lycée Professionnel Guynemer Sommaire L'enrichissement personnel, Jérémy Piérard-Casier La création

Plus en détail

Analyse d une planche de bande dessinée

Analyse d une planche de bande dessinée Analyse d une planche de bande dessinée Titre de la B.D. : Thèmes : Date de Parution :. Auteur :. Lecture et compréhension de la planche p.26 et 27 du tome 2 : Pourquoi les souris sont-elles soulagées

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

HISTOIRE CHAUFFAGE. Louis COLLARD. 6ème année Année scolaire : 2011-2012

HISTOIRE CHAUFFAGE. Louis COLLARD. 6ème année Année scolaire : 2011-2012 HISTOIRE DU CHAUFFAGE Louis COLLARD 6ème année Année scolaire : 2011-2012 Evolution du chauffage. 1. Au temps des hommes préhistoriques. A cette époque, il y a environ 500 000 ans, nos ancêtres ont simplement

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Identifier l antisémitisme et le racisme

Identifier l antisémitisme et le racisme 47 29 ANNExE A2 Identifier l antisémitisme et le racisme Glossaire sur l Holocauste Exemple de représentation graphique Coupons de mots reliés à l Holocauste Glossaire de l élève Centre commémoratif de

Plus en détail

Les phases de la Seconde Guerre mondiale

Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Le monde en 1942 La politique antisémite

Plus en détail

ACTIVITÉS SUPPLÉMENTAIRES UNE JOURNÉE QUOTIDIENNE

ACTIVITÉS SUPPLÉMENTAIRES UNE JOURNÉE QUOTIDIENNE EJERCICIOS DE EVALUACIÓN DE LA UNIDAD EN VERSIÓN IMPRIMIBLE 1. LES ACTIVITÉS QUOTIDIENNES Associe chaque activité au dessin correspondant. S HABILLER SURFER SUR INTERNET RENTRER À LA MAISON PRENDRE LE

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

- bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année.

- bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année. bonjour, je suis amélie. bonjour, je suis mario. voici mon école. c est mon école. - bonjour, je m appelle amélie et toi? - moi, c est mario. - tu es en 3è année? - non je suis en 2è année. j ai 9 ans

Plus en détail

... Ces épreuves d examen ne peuvent pas être utilisées à des fins d exercice avant le 1 er septembre 2014!

... Ces épreuves d examen ne peuvent pas être utilisées à des fins d exercice avant le 1 er septembre 2014! Procédure de qualification 03 Aide en soins et accompagnement AFP Connaissances professionnelles épreuve écrite Partie Nom... Prénom... Numéro d examen... Date... Durée 50 minutes Remarque : Le nombre

Plus en détail

Je m appelle Arlette et j ai survécu à Auschwitz

Je m appelle Arlette et j ai survécu à Auschwitz Je m appelle Arlette et j ai survécu à Auschwitz 5 10 15 20 1. L histoire de Mala Mala était une prisonnière belge, d origine polonaise, et parce qu elle parlait couramment allemand et polonais, elle avait

Plus en détail

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours Devinette 1 Devinette 2 Je suis un objet, J'ai quatre pieds, dans l'histoire je suis en bois, on me trouve dans la cuisine, la salle à manger, On m'utilise pour s'asseoir, Je suis un personnage. Je suis

Plus en détail

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE :

ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE : ENQUETE AUTOUR DE LA CATHEDRALE NORD NIVEAU DE DIFFICULTE 2 (5P-6P) NOM ET PRENOM DE L ENQUETEUR : DATE DE L ENQUETE : 1. DANS LA PEAU D UN ARCHEOLOGUE Tu vas te glisser dans la peau d un archéologue pour

Plus en détail

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pascal Garnier L Année sabbatique Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e L ANNÉE SABBATIQUE Ils n avaient nulle part où aller, alors, ils y allèrent. Ils partirent le 28 février vers 9

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

POINT DE DÉPART TRAVAIL MENÉ EN CLASSE

POINT DE DÉPART TRAVAIL MENÉ EN CLASSE Ecole d Ambérac Melle URTY Céline GS POINT DE DÉPART Question de départ : Qu est-ce qu un portrait? Tentative de définition du portrait Analyse de différents portraits afin de voir les différences et les

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016. Thème du bac choisi : Espaces et échanges

Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016. Thème du bac choisi : Espaces et échanges Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016 Thème du bac choisi : Espaces et échanges L année dernière, durant mon année de seconde, mon professeur de ais, présenta à la classe le projet Colibri

Plus en détail

Voyage de mémoire à Auschwitz

Voyage de mémoire à Auschwitz Voyage de mémoire à Auschwitz Pour sensibiliser les jeunes générations aux horreurs commises par les nazis j ai, dans le cadre du cours de morale et à la demande des élèves de S7Nea organisé, un voyage

Plus en détail

Pour commencer, cette seconde correspondance, je vais tout d'abord répondre à quelques questions générales.

Pour commencer, cette seconde correspondance, je vais tout d'abord répondre à quelques questions générales. Message n 2 du 20 nov. 2013 : activité 1 Bonjour à tous! Tout d'abord un grand merci à toutes les classes participantes, élèves mais aussi enseignants volontaires dans cette aventure! Car même si c'est

Plus en détail

L ONU EN ACTION LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE

L ONU EN ACTION LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE L ONU EN ACTION Date de programmation: décembre 2008 Programme n 1161 Durée: 4 34 Langues: anglais, français, espagnol et russe LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE VIDEO

Plus en détail

L histoire des Juifs en Pologne

L histoire des Juifs en Pologne L histoire des Juifs en Pologne L histoire des Juifs en Pologne a commencé il y a plus de mille ans. Au Moyen-âge la Pologne était l un des pays d Europe les plus tolérants à l égard des Juifs. avant la

Plus en détail

J ai aimé la course d école 2007. On est allé en bus au Valais au glacier du Trient. On a vu de l eau et on a pique-niqué. L après-midi, on a mangé

J ai aimé la course d école 2007. On est allé en bus au Valais au glacier du Trient. On a vu de l eau et on a pique-niqué. L après-midi, on a mangé On est parti en car pour faire la course d école. On est allé voir un glacier et on a marché 3h00 de temps. On a fait des pauses, heureusement! Nous avons trouvé un rocher plat au milieu de l eau et on

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Augmentez le bon. Augmentez le bon

Augmentez le bon. Augmentez le bon Le chant du souffle, première étape du programme " Augmentez le bon " Régulièrement mis à jour, ce livret " descriptions techniques " des exercices est un complément de ce qui se trouve sur le site : maxdeloor.be

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

Participation à l action «Journées scientifiques» du RRS de Sorgues 2013/2014. Défi : Fabriquer un vase pouvant contenir de l eau et des fleurs.

Participation à l action «Journées scientifiques» du RRS de Sorgues 2013/2014. Défi : Fabriquer un vase pouvant contenir de l eau et des fleurs. Classe de TPS, Maternelle Les Ramières Sorgues Mme CHAINE Prisca découverte du monde/culture scientifique et technologique. Participation à l action «Journées scientifiques» du RRS de Sorgues 2013/2014.

Plus en détail

J ai posé trois petits bouts d écorce sur une feuille de papier. J ai regardé. J ai regardé en pensant que regarder m aiderait peut-être à lire

J ai posé trois petits bouts d écorce sur une feuille de papier. J ai regardé. J ai regardé en pensant que regarder m aiderait peut-être à lire J ai posé trois petits bouts d écorce sur une feuille de papier. J ai regardé. J ai regardé en pensant que regarder m aiderait peut-être à lire quelque chose qui n a jamais été écrit. J ai regardé les

Plus en détail

Chansons engagées Des clips pour apprendre n 18 12. MC JANICK : Qu est-ce qui? Paroles et musique : MC Janick EMI

Chansons engagées Des clips pour apprendre n 18 12. MC JANICK : Qu est-ce qui? Paroles et musique : MC Janick EMI Chansons engagées Des clips pour apprendre n 18 12. MC JANICK : Qu est-ce qui? Paroles et musique : MC Janick EMI Non non non J peux pas dire pour qui Ni même pourquoi Non non non non non Refrain : Mais

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail