Maitriser les coûts cachés au niveau des banques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maitriser les coûts cachés au niveau des banques"

Transcription

1 LOGO Maitriser les coûts cachés au niveau des banques Elaboré par: Chokri Mhiri Mohamed Messaoudi Ghada zouaoui Année universitaire:

2 Plan 1 2 Introduction Le concept des coûts cachés 3 Evaluation des coûts cachés 4 La maitrise les coûts cachés 35 Conclusion 2

3 I Introduction Le concept des coûts cachés a été Innové par Henri Savall au sein de l'institut de Socio-économie des Entreprises et des Organisations (ISEOR), a travers la création de l approche «socio-économique des conditions de vie au travail» et qui a pour objectif d identifier les points d interaction entre la performance sociale et la performance économique sociale. L approche socio-économique i est une théorie qui prend en compte la dynamique des Interactions permanentes entre les structures de l organisation et les comportements des acteurs L interaction entre ces deux paramètres génère d un côté une force nécessaire à la production des biens et des services et de l autre côté une source de dysfonctionnement génératrice des coûts appelés coûts cachés 3

4 Problématique Définition, origine et typologie des coûts cachés Indicateurs. Coûts cachés VS couts visibles. Comment détecter, évaluer et maitriser les coûts cachés dans une banque? 4

5 I-Le concept des coûts cachés :Définition Dû à des phénomènes habituellement non pris en par les systèmes d'informations classiques (le budget, comptabilité générale ou analytique, les tableaux de bords financiers,.). Non quantifiés Non surveillés Ne sontpas pris en considération i lors de la prise de décision i de management un impact sur le résultat de l entreprise 5

6 I-Le concept des coûts cachés Origine(1) Les dysfonctionnements organisationnels: Comportements humains, Gaspillage de Ressources Couts de non Qualité Manque à gagner des coûts additionnels 6

7 I-Le concept des coûts cachés Origine(2) Dysfonctionnements dans les services: absentéisme, accidents de travail ou les arrêts de production. Erreurs de gestions: mauvaise gestion de stock, surstock ou faux frais. 7

8 I-Le concept des coûts cachés Les types des coûts cachés(1) Les coûts cachés incorporés aux coûts : Les surcharges Les coûts cachés non incorporés aux coûts : Les non-produits 8

9 I-Le concept des coûts cachés Les types des coûts cachés(2) Les coûts cachés incorporés aux coûts : Les surcharges Ces coûts sont dilués dans les différentes écritures comptables de l'entreprise Les Sursalaire: utilisation inappropriée du temps professionnel en rapport avec le coût salarial. Les Surtemps: temps passé à la régulation des dysfonctionnements, techniques, relationnels ou organisationnels. Les Surconsommations: quantités de produits consommés en plus pour réguler les dysfonctionnements. 9

10 I-Le concept des coûts cachés Les types des coûts cachés(3) Les coûts cachés non incorporés aux coûts : Les non-produits Ce sont les coûts issus d'une absence de production à cause des dysfonctionnements où même des temps rémunérés qui ne se traduisent pas par un produit Non-production : perte de production ou d activité engendrée par un dysfonctionnement. Non-création de potentiel stratégique : performance latente retardée en raison d un dysfonctionnement Risques : non-prévision ou prise en compte de risques actuels ou futurs 10

11 I-Le concept des coûts cachés Les Indicateurs Ils sont considérés aussi comme des variables socio-économiques qui décèlent un état d efficience sociale du système et susceptibles d être mesurés financièrement l absentéisme, les accidents de travail, la rotation du personnel, la non - qualité ou défaut de qualité de produits, les écarts de productivité directe 11

12 I-Le concept des coûts cachés Coûts caches VS Coûts visibles(1) Liée à la notion de performance Coûts caches Phénoménologique Diluées dans des écritures comptables Inexistant dans le système d information de l entreprise Agrégées à un autre coût de l entreprise (Coût indirecte, coût de production, ) 12

13 I-Le concept des coûts cachés Coûts caches VS Coûts visibles(2) Mesuré Coût visible Appellation comptable Soumis à un système de surveillance 13

14 Evaluation des coûts cachés (Détection i ) Le diagramme d Ishikawa outil qui permet d identifier les causes possibles d un effet constaté et donc de déterminer les moyens pour y remédier Son but est d Analyser et visualiser le rapport existant entre les anomalies et toutes les causes possibles qui produisent les coûts cachés, 14

15 Evaluation des coûts cachés (Méthode SOF) La méthode SOF (Social, Organisationnel et Financier) ou la méthode QQFI qualitative, quantitative, et financière Le module social : Pareto des dysfonctionnements ou anomalies en fonction du nombre d'occurrences par catégorie Le module organisationnel : les impacts des actions mises en œuvre Le module financier : Valoriser les coûts de chacune des actions 15

16 Evaluation des coûts cachés (Pareto) Le Diagramme de Pareto (règle des 20/80) pour classer ces dysfonctionnements par ordre d importance le diagramme de Pareto fait apparaître les causes ou les anomalies les plus importantes qui sont à l'origine des dysfonctionnements et par conséquence les réparations. Sachant que 20% des causes sont à l'origine loriginede 80% des coûts cachés 16

17 Maitrise des coûts cachés L anomalie Le Coût caché Action /Solution Indicateurs /Ratios Accident de Travail Formation en sécurité Nbr d accident/nbr de tournées. Organiser des tournées inopinées sur le terrain. Sensibiliser le personnel Nbr de formation /an l absentéisme Motivation / salaires. Heures productives/h. d emploi Sanction / heures absentées. les arrêts de production Maintenance préventive Nbr d arrêts/nbr de machines maintenues TPM Les matières premières Qualité du délai clients. Nbr de retours/nbr de livraison et les produits Qualité du service client. Nbr de retard/nbr client Nbr de réclamation/nbr livraison. Les pertes facturées Q. réceptionnée/q facturée non réceptionnées. Total Coût caché pertes/ CR

18 En conclusion, Conclusion Les cout cachés dans une institution de crédit, coûts pas comptabilisés mais supportés, trouventt leur origine i dans des dysfonctionnements organisationnels résultant souvent de comportements humains. Absentéisme, rotation excessive du personnel, produits et services de mauvaise qualité, délais non respectés... sont des indicateurs de dysfonctionnements qui engendrent des coûts pour leur régulation. La diminution des dysfonctionnements réduit le montant des coûts cachés et des outils d'analyse plus précis permettent de révéler et évaluer les coûts qui demeurent diffus dans la masse des charges. 18

19 LOGO

Section 3 : Contrôle de gestion, Organisation et Performance. 1. Analyser les dysfonctionnements organisationnels

Section 3 : Contrôle de gestion, Organisation et Performance. 1. Analyser les dysfonctionnements organisationnels Section 3 : 1. Analyser les dysfonctionnements organisationnels Les dysfonctionnements sont des anomalies des processus et des activités de l organisation, générateurs de coûts inutiles. Ils créent une

Plus en détail

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE Finalité de la démarche Evaluer les coûts résultant de la non-qualité.. Prérequis Notions élémentaires sur la démarche qualité et ses outils. 1 Les définitions

Plus en détail

Management. des processus

Management. des processus Management des processus 1 Sommaire Introduction I Cartographie * ISO 9001 : 2000 * Cartographie - définition * Processus - définition * Identification des processus II Processus * Définitions * Objectifs

Plus en détail

APPROCHE SOCIO-ECONOMIQUE DES CONDITIONS DE VIE ET DE SANTE AU TRAVAIL : EXEMPLE DES TRAVAUX DE L ISEOR

APPROCHE SOCIO-ECONOMIQUE DES CONDITIONS DE VIE ET DE SANTE AU TRAVAIL : EXEMPLE DES TRAVAUX DE L ISEOR APPROCHE SOCIO-ECONOMIQUE DES CONDITIONS DE VIE ET DE SANTE AU TRAVAIL : EXEMPLE DES TRAVAUX DE L ISEOR HENRI SAVALL, VERONIQUE ZARDET, MARC BONNET ISEOR, centre de recherche associé à l Université Jean

Plus en détail

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise Introduction Le logiciel de simulation d entreprise Shadow Manager représente le nec plus ultra des outils pédagogiques de simulation de gestion

Plus en détail

By Parrain Enseignant chez MGC

By Parrain Enseignant chez MGC COMPTABILITE ANALYTIQUE By Parrain Enseignant chez MGC Plan : Chapitre 1 : Introduction à la comptabilité analytique Chapitre 2 : Valorisation des stocks Chapitre 3 : Les coûts complets : la méthode des

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS

GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS GÉDIA AUDIT & SURVEILLANCE DES COÛTS D ENTRÉE DES ARTICLES FABRIQUÉS 1. Pourquoi il est indispensable de surveiller les coûts d entrées des articles fabriqués 1.1. La règle de base de valorisation du stock

Plus en détail

La maîtrise des risques

La maîtrise des risques La maîtrise Les nouvelles solutions de gestion de projet Introduction La criticité d un projet se définit comme le niveau de risque encouru dans la poursuite de ses objectifs. A l opposé, la fiabilité

Plus en détail

Chap III : La valorisation du stock

Chap III : La valorisation du stock Chap III : La valorisation du stock I. Méthode ABC pour l analyse des stocks I..1 Principes et intérêt de la méthode Le gestionnaire de stock a souvent un nombre d article très important à gérer. Les ressources

Plus en détail

La gestion des coûts au sein des banques

La gestion des coûts au sein des banques La gestion des coûts au sein des banques Plan Introduction Chapitre I : Les composantes des coûts bancaires: 1) La définition du coût. 2) La typologie des coûts dans un organisme bancaire Chapitre II :

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Application du Lean dans le domaine des Services Introduction

Application du Lean dans le domaine des Services Introduction Introduction Le domaine des Services (vs. Industriel) comprend à la fois les organisations qui fournissent des services : Banque, Administration, etc. les fonctions supports de toutes les organisations

Plus en détail

Notre centre de formation

Notre centre de formation Notre centre de formation Cours à la carte. Dates et lieu de la formation à la convenance des participants. Informations et inscriptions. sec-ne.ch/formation Dynamique pédagogique. Formations courtes et

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

COMPTABILITE DE GESTION

COMPTABILITE DE GESTION COMPTABILITE DE GESTION UNC S4 1 Introduction Définitions «La comptabilité analytique (ou comptabilité de gestion) est un mode de traitement des données qui doit fournir tous les éléments de nature à éclairer

Plus en détail

Utilisation de dans le cadre des formations initiales

Utilisation de dans le cadre des formations initiales Utilisation de dans le cadre des formations initiales Cet outil pédagogique permet, avec des classes de niveaux différents (Baccalauréats Professionnels, BTS, DUT, Ingénieur, ) de faire découvrir, par

Plus en détail

Une solution complémentaire fondamentale pour le pilotage de la performance

Une solution complémentaire fondamentale pour le pilotage de la performance TCI améliore la visibilité sur SAP via GEDIA Audit Une solution complémentaire fondamentale pour le pilotage de la performance Thémis Conception Informatique SAS (TCI) lance la conception d'un connecteur

Plus en détail

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 A. ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITE I. Entreprise (Modules 114 115 116) I.1. Approche économique (M114) a) Entreprise et production

Plus en détail

Fiche 17 Les indicateurs sociaux

Fiche 17 Les indicateurs sociaux Les indicateurs sociaux sont des outils de mesure des phénomènes sociaux dans l entreprise : l effectif, la masse salariale, le budget formation, le nombre d accidents du travail, la durée du travail,

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : GESTION ( applicable à partir

Plus en détail

UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION

UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION UE 11 - CONTRÔLE DE GESTION Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier (10 heures) Le contrôle

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE. www.parlonsentreprise.com

MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE. www.parlonsentreprise.com MESURE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE www.parlonsentreprise.com Objectifs de l atelier Prendre conscience des besoins des clients Apporter un service supplementaire utile a nos clients Presenter une

Plus en détail

PLAN : Introduction. Conclusion

PLAN : Introduction. Conclusion Bilan social PLAN : Introduction 1- Définition 2-Historique 3-Objectifs 4-Contenu 5-Principaux indicateurs d un BS 6-Les étapes de réalisation d un BS 7-Exploitation & limites 8- Valorisation des tableaux

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Fiche 15 Le système des prix de cession interne.

Fiche 15 Le système des prix de cession interne. Analyse des coûts Fiche 15 Le système des prix de cession interne. 1. Définition. Les orientations actuelles ou récentes de la gestion publique (par exemple, le développement des centres de responsabilité

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

VIPA Green Solution. Conformément à la norme DIN EN ISO 50001

VIPA Green Solution. Conformément à la norme DIN EN ISO 50001 VIPA Green Solution Conformément à la norme DIN EN ISO 50001 VIPA GREEN SOLUTION Consommations élevées Activités intensives Rendements Depuis 2011 la certifi cation ISO 50001 fournit un cadre permettant

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Le pilotage de la performance... 17 I. Du contrôle au pilotage de la performance... 17 A. Le contrôle de gestion traditionnel... 17 B. Le pilotage de la performance... 19

Plus en détail

Matières Appliquées Master 1

Matières Appliquées Master 1 Appliquées Master 1 SPÉCIALITÉ COMMERCE INTERNATIONAL Semestre 7 UE LA0C142X Droit des contrats du commerce international Circuits de distribution à l international Douanes Analyse d exploitation Marketing

Plus en détail

Pratique de logiciels de planification

Pratique de logiciels de planification Pratique de logiciels de planification MASTER TECHNOLOGIE & HANDICAP Université Paris 8 Sommaire Introduction Organisation d un projet Les principaux axes de la planification Gestion des tâches Gestion

Plus en détail

LES PRINCIPES COMPTABLES LE CONTROLE DE GESTION LA FINANCE LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN

LES PRINCIPES COMPTABLES LE CONTROLE DE GESTION LA FINANCE LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN L'objectif de ce module est de vous familiariser avec le vocabulaire comptable et de vous faire comprendre ce que décrit un bilan Une entreprise vit dans le monde économique

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT

TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES SAVOIRS JURIDIQUES ASSOCIES DU REFERENTIEL BAC PRO GA ET LE PROGRAMME D ECONOMIE-DROIT Avertissement : ce document a pour seul objet de faciliter le de repérage des

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

Dimensions, critères et indicateurs de performance. Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal

Dimensions, critères et indicateurs de performance. Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal Dimensions, critères et indicateurs de performance Estelle M. Morin psychologue et professeure titulaire HEC Montréal 1 Introduction Mesurer la performance organisationnelle : un exercice nécessaire pour

Plus en détail

Les outils de gestion

Les outils de gestion Beida Mohammed Ferhat Taleb Amar Ingénieurs d état en informatique Option : Systèmes d Information (SI) Tel: +213 (0) 76 17 36 69 Fax: +213 (0) 21 32 58 93 Email: mohamed@mtoolkit.com bilal_ini@yahoo.fr

Plus en détail

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7 Version i7.7 Sommaire 1 INTRODUCTION... 4 1.1 Proposition de valeur...4 1.2 Détails de la solution...4 2 MODULE PROSPECTION ET VENTE... 6 2.1 Sociétés et Contacts : Informations contextuelles...6 2.2 Parc

Plus en détail

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE)

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) PRINCIPE Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) a pour objet : De mesurer et certifier les compétences constatées en milieu de travail, indépendamment

Plus en détail

DECEMBRE 2013 & JANVIER 2014

DECEMBRE 2013 & JANVIER 2014 H 14, Coopérative El Bahia Hai Essalam (ex St Hubert) - Oran PRESENTE LE PLANNING DES FORMATRIONS SEMINAIRES DECEMBRE 2013 & JANVIER 2014 EN PARTENARIAT AVEC POUR UNE FORMATION, UN CONSEIL, UNE ASSISTANCE

Plus en détail

Modèle de questionnaire visant à faire un diagnostic sur les pratiques de gestion en ressources humaines (outil #14)

Modèle de questionnaire visant à faire un diagnostic sur les pratiques de gestion en ressources humaines (outil #14) Chapitre 4 31 mars 2004 Modèle de questionnaire visant à faire un diagnostic sur les pratiques de gestion en ressources humaines (outil #14) PRÉPARÉ PAR : DATE : 2 Chapitre 4 Modèle de rapport diagnostic

Plus en détail

La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités :

La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités : 1 2 3 4 Aide à l animateur La comptabilisation de la dépense a lieu à des moments différents dans les deux comptabilités : Comptabilité générale (3 étapes) : la charge est comptabilisée lors de la certification

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

SCRABBLE WEB GRH-PAIE

SCRABBLE WEB GRH-PAIE SCRABBLE WEB GRH-PAIE PAIE ET RÉMUNÉRATION ADMINISTRATION Entreprise Unité Direction DÉCISIONNEL Filiale Chantier RECRUTEMENT Entité Usine Projet Dépôt Site Agence CARRIÈRE Division FORMATION SCRABBLE

Plus en détail

Cas Qualiplus OUTIL N 1 : LE QQOQCP OUTILS N 2 : L ANALYSE DE PARETO OUTIL N 3 : LE BRAINSTORMING OUTIL N 4 : LE DIAGRAMME D ISHIKAWA

Cas Qualiplus OUTIL N 1 : LE QQOQCP OUTILS N 2 : L ANALYSE DE PARETO OUTIL N 3 : LE BRAINSTORMING OUTIL N 4 : LE DIAGRAMME D ISHIKAWA Cas Qualiplus Bruno CHARBONNIER Frédéric LE DUIGOU ANNEXES et SOLUTIONS OUTIL N 1 : LE QQOQCP OUTILS N 2 : L ANALYSE DE PARETO OUTIL N 3 : LE BRAINSTORMING OUTIL N 4 : LE DIAGRAMME D ISHIKAWA 25/02/2011

Plus en détail

COMPTABILITE DE GESTION TOURISTIQUE CTB-22143 / CTB-1600

COMPTABILITE DE GESTION TOURISTIQUE CTB-22143 / CTB-1600 Faculté des sciences de l administration École de comptabilité PLAN DE COURS Hiver 2009 Le 23 décembre 2008 COMPTABILITE DE GESTION TOURISTIQUE CTB-22143 / CTB-1600 Ce cours est un cours spécifique au

Plus en détail

LISTE DETAILLEE DES UNITES DE COMPETENCES EN ENTREPRISE

LISTE DETAILLEE DES UNITES DE COMPETENCES EN ENTREPRISE LISTE DETAILLEE DES UNITES DE COMPETENCES EN ENTREPRISE DOMAINE «COMMUNIQUER TRANSMETTRE» C01-2007 - TRAITER DE L INFORMATION ORALE élément 1.1 : traiter des demandes en lien avec l extérieur élément 1.2

Plus en détail

UE 11 Contrôle de gestion Le programme

UE 11 Contrôle de gestion Le programme UE 11 Contrôle de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Positionnement du

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION PARTIE I : INTRODUCTION AU CONTROLE DE GESTION. Chapitre 1 : Planification et budgétisation

CONTROLE DE GESTION PARTIE I : INTRODUCTION AU CONTROLE DE GESTION. Chapitre 1 : Planification et budgétisation CONTROLE DE GESTION PARTIE I : INTRODUCTION AU CONTROLE DE GESTION Chapitre 1 : Planification et budgétisation Section 1 - LE CONCEPT DE CONTRÔLE DE GESTION 1. Définitions (1) "Le contrôle de gestion...

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

Comptabilité et gestion touristique CTB-22143

Comptabilité et gestion touristique CTB-22143 Faculté des sciences de l administration École de comptabilité PLAN DE COURS Hiver 2008 14 janvier 2008 Comptabilité et gestion touristique CTB-22143 Ce est un spécifique au programme de Certificat en

Plus en détail

MFQ Midi-Pyr Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011

MFQ Midi-Pyr Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011 MFQ Midi-Pyr Pyrénées Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011 Présent senté par Denis VILLEVALOIS APOGÉE Partenaires Résidence l Aventin - 28 allées Charles de Fitte - 31300 TOULOUSE

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Programme de formation. Directeur de Travaux

Programme de formation. Directeur de Travaux Programme de formation Directeur de Travaux Formation sanctionnée du : Titre «Directeur de Travaux» de niveau I - Inscrit au RNCP DUREE : Formation de 972 heures PERSONNES CONCERNEES - Les étudiants titulaires

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

Processus : les outils d optimisation de la performance

Processus : les outils d optimisation de la performance Yvon Mougin Processus : les outils d optimisation de la performance Préface de Pierre MAILLARD Directeur Général de L Institut de Recherche et de Développement de la Qualité, 2004 ISBN : 2-7081-3022-6

Plus en détail

LE PLAN DE COMPTE ANNOTE APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des services financiers et comptables

LE PLAN DE COMPTE ANNOTE APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des services financiers et comptables 1 LE PLAN DE COMPTE ANNOTE APPLICABLE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2007 A destination des services financiers et comptables PREAMBULE Depuis le 1 er janvier 2007, le nouveau système d'information «Budgétaire,

Plus en détail

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier

Contrôle de gestion. Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier Section 1 : Positionnement du contrôle de gestion et identification du métier 1. Rôle et place du Contrôle de Gestion dans l organisation Au début du XXème siècle, l émergence de la structure divisionnelle

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques

Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques Audit. Fiscalité. Conseil. Corporate Finance. Support à la fonction comptable et financière Vous faites

Plus en détail

ESyCQ EUROPEAN CREDIT SYSTEM FOR COMMERCIAL QUALIFIACTIONS SYSTEME EUROPEEN DE CREDIT POUR DES QUALIFICATIONS COMMERCIALES

ESyCQ EUROPEAN CREDIT SYSTEM FOR COMMERCIAL QUALIFIACTIONS SYSTEME EUROPEEN DE CREDIT POUR DES QUALIFICATIONS COMMERCIALES ESyCQ- European Credit System for Commercial Qualifiactions 1 91 177 -LLP-1-201 0-1 -DE-LEONARDO-ECVET ESyCQ EUROPEAN CREDIT SYSTEM FOR COMMERCIAL QUALIFIACTIONS SYSTEME EUROPEEN DE CREDIT POUR DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

Chapitre III. M.Reghioui - 2011 1

Chapitre III. M.Reghioui - 2011 1 Chapitre III Gestion des stocks M.Reghioui - 2011 1 Contenu du chapitre Introduction Stocks et paramètres Politiques d approvisionnement Conclusion M.Reghioui - 2011 2 1. Introduction M.Reghioui - 2011

Plus en détail

ils entretiennent entre eux des flux, ils partagent des perceptions sur l environnement

ils entretiennent entre eux des flux, ils partagent des perceptions sur l environnement Les modèles de Flux Introduction L analyse systémique fournie une modélisation de l organisation échangeant et transformant des flux Cette modélisation du S.I. reste trop générale Il faut découper l organisation

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

Système d information Exploitation des bases de données Rapport d audit permanent

Système d information Exploitation des bases de données Rapport d audit permanent www.coopami.org Système d information Exploitation des bases de données Rapport d audit permanent BRUXELLES 24 octobre 2013 Michel Vigneul Conseiller Actuaire PARTIE 1 Système d information Qu est-ce qu

Plus en détail

Construire son tableau de bord social

Construire son tableau de bord social www.click-rh.com Construire son tableau de bord social Click RH - 4 rue Caroline 75017 PARIS Tel : 01 53 04 00 34 - SAS au capital de 100 000 - RCS Paris 504 341 835 Eclairez vos décisions avec une solution

Plus en détail

COMPRENDRE & INTERPRETER UN BILAN & UN COMPTE DE RESULTAT

COMPRENDRE & INTERPRETER UN BILAN & UN COMPTE DE RESULTAT GEST 01 COMPRENDRE & INTERPRETER UN BILAN & UN COMPTE DE RESULTAT Durée : 14 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Comprendre la logique du compte de bilan et du compte de résultat Identifier

Plus en détail

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE

GERER SA MAINTENANCE INFORMATIQUE L AFNOR définit la maintenance comme l «ensemble des actions permettant de maintenir et de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d assurer un service déterminé.» De nos jours, les systèmes

Plus en détail

Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile

Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile GRAS SAVOYE I CONSEIL & COURTAGE EN ASSURANCES Réduisez les coûts de gestion de votre flotte automobile Une approche unique de votre métier, nourrie de la connaissance opérationnelle des risques et problématiques

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales

BTS Management des Unités Commerciales BTS Management des Unités Commerciales Contenu de la formation Présentation générale Au centre de formation des Monts du Lyonnais, le BTS Management des Unités Commerciales est un BTS en alternance, préparé

Plus en détail

Qualité en Recherche. A. Rivet

Qualité en Recherche. A. Rivet Qualité en Recherche A. Rivet ANGD Reciprocs, 6/07/2009 Qualité en recherche Introduction Les normes de management La norme ISO 9001 Le système d organisation du Cermav Conclusion Qualité en recherche

Plus en détail

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan Alfred ZEYL Ingénieur chimiste (ESCIL) MBA Northwestern University Docteur en Gestion Professeur Émérite à l ESC Dijon-Bourgogne Consultant. Armand DAYAN

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

INTERVENTION LEAN JUIN 2015

INTERVENTION LEAN JUIN 2015 INTERVENTION LEAN JUIN 2015 163, Rue de Kiem L 8030 Strassen Tél : +352 26 00 87 01 Fax : +352 26 00 87 02 21 Avenue le Corbusier CS 30028 F 59042 Lille Cedex Tél. : +33 (0) 3 20 12 52 50 Fax : +33 (0)

Plus en détail

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel

Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Bachelor Ressources Humaines Programme / Niveau II (Bac+3) Responsable de la Gestion Administrative et du Personnel Métiers / Emplois Collaborateur de direction / Adjoint(e) de direction / Responsable

Plus en détail

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en AUDIT

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en AUDIT PROGRAMME A LA CARTE MODULES DE PERFECTIONNEMENT en UNE INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION Les modules de perfectionnement de CAPITOLIS permettent à une personne qui exerce ou va exercer des responsabilités

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Introduction au PGI via le cas Specibike

Introduction au PGI via le cas Specibike Description de la ressource Introduction au PGI via le cas Specibike Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Notions Introduction au PGI via le cas Specibike Description Classe

Plus en détail

Management par mode projet : une conduite efficace du changement organisationnel?

Management par mode projet : une conduite efficace du changement organisationnel? Management par mode projet : une conduite efficace du changement organisationnel? DEA 128 Formation Continue «Management du changement et TIC» Années 2003-2004 Michel Hoang Ngassa Youmby Khai Uy Pham Agenda

Plus en détail

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE

L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE DIDIER LECLÈRE L ESSENTIEL DE LA COMPTABILITÉ ANALYTIQUE Cinquième édition LES ESSENTIELS DE LA FINANCE, 1997, 2001, 2002, 2004, 2011 ISBN : 978-2-212-54964-5 PREMIÈRE PARTIE L analyse des coûts complets

Plus en détail

Immeuble Le Magellan 7, rue Montespan 91024 EVRY Cedex Tél. : 01 60 79 27 44 Fax : 01 60 79 55 89 E-mail : adege@adege-rh.com Site : www.adege-rh.

Immeuble Le Magellan 7, rue Montespan 91024 EVRY Cedex Tél. : 01 60 79 27 44 Fax : 01 60 79 55 89 E-mail : adege@adege-rh.com Site : www.adege-rh. Immeuble Le Magellan 7, rue Montespan 91024 EVRY Cedex Tél. : 01 60 79 27 44 Fax : 01 60 79 55 89 E-mail : adege@adege-rh.com Site : www.adege-rh.com SEMINAIRE DE FORMATION SUR LA MOBILITE INTERNATIONALE

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

La Gestion de Production au sein de l'entreprise

La Gestion de Production au sein de l'entreprise La Gestion de Production au sein de l'entreprise Cet article permet de situer le rôle de la Gestion de Production au sein de l'entreprise, de comprendre son impact et d'identifier les points clés permettant

Plus en détail

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009 François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines QUALITE ET LEAN MANUFACTURING SOMMAIRE INTRODUCTION SUR LE LEAN

Plus en détail

V2000 et système QSE

V2000 et système QSE V2000 et système QSE Exemples dans le transport routier Management des meilleures pratiques et QSE Evaluation intégrée SQAS Comment mettre à profit la V2000 Mise en œuvre d une démarche intégrée 27/09/02

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX 1 En Économie de Production, le prix de vente est fixé par l entreprise : PRIX DE VENTE = ( COUT DE REVIENT ) +

Plus en détail

PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE

PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE PERFORMANCE : LE CPA ET L INFORMATION DÉCISIONNELLE GÉNÉRALE PARTIE 1 DE LA STRATÉGIE À LA PRISE DE DÉCISION : UNE FONCTION FINANCE AU CŒUR DE LA VIE DE L ENTREPRISE PARTIE 2 OUTILS DE GESTION DE LA PERFORMANCE

Plus en détail

CONSEIL - COACHING - FORMATION - ACTION - ACCOMPAGNEMENT

CONSEIL - COACHING - FORMATION - ACTION - ACCOMPAGNEMENT CONSEIL - COACHING - FORMATION - ACTION - ACCOMPAGNEMENT MAÎTRISER LES FONDAMENTAUX DES ACHATS MAÎTRISER LES FONDAMENTAUX DES APPROVISIONNEMENTS NÉGOCIATION ACHATS LES ACHATS DE SOUS-TRAITANCE LES ACHATS

Plus en détail

Pour une performance sociale et durable.

Pour une performance sociale et durable. Pour une performance sociale et durable. NOTRE MISSION La plupart des dirigeants des entreprises et notamment des entreprises socialement responsables savent que le capital humain est la ressource la

Plus en détail

Chapitre 9. Le suivi et l analyse des comptes

Chapitre 9. Le suivi et l analyse des comptes Chapitre 9 Le suivi des comptes L analyse des comptes Les comptes de tiers doivent être contrôlés fréquemment afin de détecter les erreurs et anomalies : des créances restées longtemps impayées peuvent

Plus en détail

Le progiciel de gestion intégré (PGI)

Le progiciel de gestion intégré (PGI) Le progiciel de gestion intégré (PGI) dans les programmes de la série STG et les référentiels des sections postbaccalauréats Le progiciel de gestion intégré (PGI) est l outil logiciel privilégié des différentes

Plus en détail

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER SÉMINAIRES D EFFICIENCE 7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER LES PRISES DE DÉCISIONS DES DIRIGEANTS SOMMAIRE UTILITÉ DU SÉMINAIRE? FORMATEURS ET INTERVENANTS PROGRAMME EMPLOI DU TEMPS CONTACT & NOTES

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail