Exigences : QUOI FAIRE. Conception : COMMENT LE FAIRE. Réalisation : LE FAIRE L INGENIERIE SYSTEME L INGENIERIE DES EXIGENCES TERMINOLOGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exigences : QUOI FAIRE. Conception : COMMENT LE FAIRE. Réalisation : LE FAIRE L INGENIERIE SYSTEME L INGENIERIE DES EXIGENCES TERMINOLOGIE"

Transcription

1 L INGENIERIE E L INGENIERIE DES TERMINOLOGIE APPROCHE A TRAVERS UNE NORME : QUOI FAIRE Abd-El-Kader SAHRAOUI Professeur à l Institut de Technologie, Univ. Toulouse Chercheur au Centre National de la Recherche Scientifique Conception : COMMENT LE FAIRE Réalisation : LE FAIRE 1 2 Ingénierie système versus génies (métiers) ingénierie ingénierie intégrée intégrée normes normes processus processus management management de de projet projet IS méthodologie méthodologie théorie théorie des des systèmes systèmes systémique systémique Maîtrise Maîtrise d ouvrage d ouvrage Maîtrise Maîtrise d œuvre d œuvre ingénierie du système ingénierie système IEEE 1220 EIA 632 ISO équipementiers les génies propres aux différents métiers intégration du système Génie logiciel ISO qualité qualité intégration intégration métier1 métier 2 métier 3 réalisation des constituants 3 4 Une multiplicité de problèmes et parties prenantes Optimiser sur le cycle de vie actionnaires moyens financiers managers utilisateurs missions fonctions de service systèmes de l'environnement organisation de l'environnement environnement naturel environnement humain et social environnement légal politique industrielle sous-traitants métiers et génies procédés technologiques produits du marché normes et standards émergence d'un besoin définition d'une solution ingénierie financière délais durée de vie sûreté de fonctionn sécurité rendemen performanc ergono insta déploie opérateu chefs de qu administrateu maintenance logistique retrait de service démantèlement recyclage 100 > 90 % < 10% 0 coût IS réalisation coûts engagés par les décisions dépense cumulée sur la vie du système exploitation-maintenance temps retrait L ingénierie système représente un (relativement) faible coût, mais engage la quasi-totalité des dépenses dès les phases les plus amont du projet 5 6

2 Méthodologies d Ingénierie des Méthodologies d Ingénierie des A chaque niveau de décomposition d un système, les exigences doivent être bien exprimées et gérées Exigence primaire Start us Niveau N P1: P1: Capture Capture des des Niveau N DE L ACQUÉREUR MODULE Niveau «Avion» Niveau de l Avion A B Les architectes de niveau Avion proposent une solution : 2 s (A et B) dérivation allocation Les architectes de niveau de l Avion proposent une solution : plusieurs Sous-s ou Equipements Demande de modification vers le Niveau N+1 P5: P5: us us de de modification modification des des P2: Analyse des P2: Analyse des P3: des P3: des P4: P4: du du D AUTRES PARTIES PRENANTES allouées TECHNIQUES DU E allouées allouées LOGIQUE PHYSIQUE dérivées dérivées source d DE DESI TECHNIQUES allouées DERIVEES définie Niveau Sous- / Niveau Équipement les exigences = un mécanisme de découplage allocation Demande de modification de Niveau N-1 us Niveau N Capture Analyse Définition de solution SPECIFIEES Vue d ensemble du processus CARE Prise en compte des exigences - EIA IEEE 1220 : les processus techniques entrées du processus compromis et impacts analyse des exigences conflits référentiel des exigences d exigences et contraintes validation des exigences analyse fonctionnelle architecture fonctionnelle vérification fonctionnelle architecture fonctionnelle vérifiée compromis et impacts synthèse architecture physique vérification physique maîtrise référentiel des exigences validé compromis et impacts architecture physique vérifiée alternatives de décomposition et allocation alternatives de conception études de choix et estimations des exigences analyse études de choix et estimations fonctionnelles système études de choix et estimations de conception La Norme ANSI/EIA 632 «es for Engineering a» sorties du processus 9 10 Cadre d Elaboration Norme Nationale US Co-développée par: Electronic Industries Alliance EIA International Council on Engineering En développement depuis 1994: Dernière édition publiée : Octobre 1998 Conçue sur l idée d une volonté propre de mise en application: N est pas prévue pour être imposée contractuellement Adaptée pour soutenir le développement de bonnes pratiques par les sociétés Contenu de la Norme Treize us Identifiés Définition des tâches de chaque processus Résultat attendu de chaque tâche Trente- trois structurant les processus 11 12

3 Concepts De BASE EXEMPLE DE PROCESSUS & Solution Requirement 17 : Logical Solution Représentation Requirement 18 : Physical Solution Représentation Requirement 19 : requirements Le comprend non seulement le produit final, mais également le produit capacitant LeBloc élémentaire constitue l unité de base d un Les s sont développés en strates Position de l EIA 632 vis à vis de l Ingénierie L Ingénierie est le gardien de la cohérence des us, des méthodes et des outils : Ce que n est pas l EIA 632 : L EIA 632 N EST PAS la définition de l Ingénierie : Coordination des activités liées aux processus Exemple de l organisateur d un rallye automobile Le standard définit l itinéraire original Le plan de développement est l adaptation du trajet au véhicule Formalisation de la vision commune du système solution Maintien des exigences globales et de l architecture Orientation de l effort technique Le texte ne définit pas: Ce qu est l Ingénierie Ce que fait l Ingénierie Qui fait de l Ingénierie Ce qu est l EIA 632 Origine de l EIA EIA/IS 731SE Capab. Model Dans Quel Rôle doit elle être utilisée Norme Ce qu établit l industrie ANSI/EIA 632 Norme EIA 632 Autres normes associées Ce que l entreprise établit Politique Ingénierie et les Procédures Pratiques de l entreprise us Méthodes et outils Ce que met en place le projet Réponse aux exigences des us retenus Plans et plannings projet Organigrammes des tâches Engineering 1969 Mil-Std-499 Software Engineering Mil-Std -499A 1988 Dod-Std- 2167A Dod-Std Dod-Std- 7935A 1994 EIA/IS 632 Mil-Std-499B 1994 Mil-Std 498 EIA IEEE ISO/IEC IEEE 1498 /EIA EIA/ANSI 632 IEEE US J-Std

4 Evolution de l approche normative de la pratique de l Ingénierie EIA 632 Norme intermédiaire us d Ingénierie EIA 632 Norme achevée Développement de Projet us pour concevoir un système Génie Electrique Génie Mécanique Génie Logiciel... Management de projet Autres (Qualité,...) Méthodes ou Procédés EIA 632 ne définit pas d outils ni de méthodes: Pas de QFD, de Conception Orientée Objet, d Analyse Fonctionnelle, etc Pas de «recette» imposée, La capacité de concevoir ses projets selon les recommandations de l EIA 632 est entièrement de la responsabilité des politiques des sociétés en matière d ingénierie et des procédures qu elles mettent en place PROCESSUS S appuient sur Reposent sur METHODES S appuient sur Reposent sur OUTILS Représentation actuelle du processus global de développement selon l EIA 632 Request Plans, Directives & Status Technical Management Planning Assessment Control & Supply Supply Outcomes & Concepts nouveaux pris en compte par l EIA 632 : Matériel + Logiciel + D Autres Eléments : Produit (livré) + Capacité (de faire avec le produit) Solution s Prise en compte des exigences des parties Realization Implementation Transition to Use prenantes Acceptation du principe d évolution des exigences s Analysis Technical Evaluation Verification Importance de la validation Structure du Document Structure du document : Hiérarchie des us 45 pages : Expression des exigences pour répondre aux règles de conception de système 70 pages : Aide à la mise en oeuvre - Définition du contexte d application - Annexes es for Engineering a and Supply (Subclause 4.1) Supply Technical Management (Subclause 4.2) Planning Assessment Control (Subclause 4.3) Solution Realization (Subclause 4.4) Implementation Transition to Use Technical Evaluation (Subclause 4.5) s Analysis Verification 23 24

5 Les us de l EIA 632 : Le Management Technique Documents, Agreement, Outcomes and, Les us de l EIA 632 : Achats et Fournitures Planning Plans & Directives Request for Replanning Control Status Outcomes uses Supplier serves in the role of Developer serves in the role of Supply Agreement Plans & Directives Assessment uses Acquirer Plans, Directives, Status Les us de l EIA 632 : Conception du Acquirer and Stakeholder Les us de l EIA 632 : Réalisation du Produit Supplier- or Acquirer-Provided Validated Technical Solution Requirement Conflicts & Issues Characteristics Implementation Integrated Transition to Use Specifications, Drawings, Models 27 Agreement Satisfaction Stakeholder Satisfaction 28 Les us de l EIA 632 : Evaluation Technique Analysis Requests,, Implemented s Analysis Characteristics Verification Results Results Requirement Conflicts & Issues Verification Analytical Models & Assessments, Validated,, Validated Structure de l EIA 632 SUPPLY PROCESS DEFINITION 1 Supply PROCESS ACQUISITION PROCESS 14 Acquirer 15 Stakeholder 2 16 Technical 3 Supplier Performance PLANNING PROCESS DEFINITION 4 Implementation Strategy PROCESS 5 Technical Effort 17 Logical Solution Representations 6 Schedule and Organization 18 Physical Solution 7 Technical Plans Representations 8 Work Directives 19 ASSESSMENT PROCESS 9 Progress Plans and IMPLEMENTATION PROCESS Schedules 10 Progress 20 Implementation 11 Technical Reviews CONTROL PROCESS TRANSITION TO USE PROCESS 12 Outcomes Management 13 Information Dissemination 21 Transition to Use S ANALYSIS PROCESS 22 Effectiveness Analysis 23 Tradeoff Analysis 24 Risk Analysis VALIDATION PROCESS 25 Requirement Statements 26 Acquirer 27 Stakeholder 28 Technical 29 Logical Solution Representations VERIFICATION PROCESS 30 Solution Verification 31 Verification 32 Readiness END PRODUCTS VALIDATION PROCESS

6 Les Enveloppes des Environnements du Projet External Environment LAWS & REGULATIONS LEGAL LIABILITIES SOCIAL RESPONSIBILITIES TECHNOLOGY BASE LABOR POOL COMPETING PRODUCTS STANDARDS & SPECIFICATIONS PUBLIC CULTURE Enterprise Environment POLICIES & PROCEDURES STANDARDS & SPECIFICATIONS GUIDELINES DOMAIN TECHNOLOGIES LOCAL CULTURE Project Environment DIRECTIVES & PROCEDURES PLANS TOOLS PROJECT REVIEWS METRICS Groups for Project Engineering s Project Management Agreement Project A Project B Project C & Supply Technical Management Realization Technical Evaluation Enterprise Investment Decisions External Agreements Infrastructure Resource Management Management ion Field Quelques Concepts Fondamentaux de l EIA 632 Comment appréhender concrètement les concepts de la norme : Qu est ce qu un «Produit» Qu est ce qui est un Et un bloc de construction Comment se définit une enveloppe de développement Les produits de base vus par la norme EIA 632 Les s de l EIA 632 BASIC PRODUCTS TYPES HARDWARE SOFTWARE PERSONNEL FACILITIES Perform Perform DATA MATERIALS SERVICES TECHNIQUES Functions Associated Functions Types de s de EIA 632 Le Concept des Blocs de Construction Classé comme (classified as) Sets projet Produit Final Produit Client Formé de( consist of) Produit Capacitant Utilisateur Centre d intérêt de l EIA Development ion Test 35 36

7 Development Test En d Subsy st em Subsy st em ion Dep lo yment Supp ort Dev elopment Test ion Disp osal Develop me nt Test ion Subsy st em Subs yst em D evelop ment Test ion Dep lo yment Develop me nt Test En d Subsy stem Subsy st em Supp ort ion Develop me nt Test ion Deplo yment Dev elop men t Test ion Su pport Develop me nt T est ion Su bsystem Su bsystem Su bsystem Su bsystem Dev elop men t T est Subs yst em Sub system ion Su pport Dev elop men t T est ion Dev elop men t T est ion Deplo ym ent Dev elop men t T est Develop ment Test Su pport Su pport ion Su pport ion Deplo ym ent Sup port Disp osal Develop ment Test ion Supp ort Develop ment Test ion Customer Syste m Customer Syste m Cus tomer Self-Conta ined En d Cu stom er Self-Contained Se lf- Con taine d En d Pro du cts Concept du Développement par Strates Développement des «Produits Capacitants» Layer N Block Sets Development Test Development Test ion ion Layer N+1 Blocks Outillage de ion Sets Atelier de ion Sets Autres... Development Test Development Test Development Test ion Development Test ion ion ion Autres «Produits Capacitants» à développer éventuellement: Procédures de fabrication, Personnel formé, Services (transports, logistique, ) Développement de Haut en Bas (top-down) Project A User or Customer Desired Off-The-Shelf/Reuse Build/Code Block Developments Project B s Top-Layer Block Project B Formalisation du développement par «Strates» Acquirer Desired Developer Assigned Layer 1 Block Assigned Layer 2 Blocks Assigned Layer 3 Blocks Assigned Assigned Layer 4 Blocks Project B (see Figure 6.2.1a) Layer 5 Blocks Formalisation de la Vérification Project B (see Figure 6.2.1a) Layer 5 Layer 4 Layer 3 Layer 2 Validate Assigned Layer 1 Validate Assigned Acquirer Desired Developer Validate Assigned Validate Assigned Validate Assigned Relation de l EIA 632 avec les phase du Cycle de Vie Assessment of Opportunities Customer Simulation Investment Decision Simulation, Physical or Functional Prototype Concept Development Advanced Technology Prototype & Pre- Pre-ion Prototype, ion Runs, Operations, & Improvements, As Necessary 41 42

8 ACQUIRER OTHER DESIGN ACQUIRER OTHER DESIGN ACQUIRER OTHER DESIGN Evolution dans l Elaboration des DES ACTEURS des Acteurs Utilisateurs des Acteurs Clients des Autres Acteurs Techniques du TECHNIQUES Techniques dérivées Types d Fonctionnelles Que doit réaliser un élément Comportement Effet produit Action ou service attendu de Performances Selon quelle référence (mesurable) l élément doit il assurer sa fonction Combien de fois, à quelle fréquence, à quel niveau,. d Interfaces Conditions des interactions entre les éléments Physique, fonctionnelle, logique, Nota sur les et «Expression d exigences» Au sens EIA632, il faut distinguer l expression d exigence (Requirement Statement) de l exigence > Example : Le sous système ABC doit déceler une défaillance interne moins de 2 secondes après réception de la commande «démarrage du test BIT» > Cette expression d exigence contient les 3 types d exigences de base Il faut aussi définir les conditions de validité des exigences Environnement Modes et Etats Configurations physiques Contraintes : spécifiques qui ne peuvent pas faire l objet de compromis Relations entre les Différentes OTHER ACQUIRER LOGICAL DESIGN Schéma de consolidation des dans l EIA632 Affectées ACQUIRER Utilisateur ou Client OTHER LOGICAL DESIGN Spécifiées Génère une nouvelle strate de développement Affectées Bloc de Construction Affectées Relations entre les Types d et les Eléments dans l EIA 632 Rqmt 16 Rqmt 14 Initial Specifications from Acquirer Acquirer Rqmt 15 from Internal & External Sources Stakeholder Technical * Rqmt 17 Logical Solution Representations Rqmt 18 Derived Technical Physical Solution Representations Requirement Solution Proce Bloc de Construction LOGICAL Bloc de Construction LOGICAL Bloc de Construction LOGICAL *:Those requirements not assigned to Logical Solution Représentations directly. Those assignments are made during the Solution Définition process Rqmt 19 Solution 47 48

9 Vérification Vérifie la conformité en regard des exigences spécifiées «Le travail a-t-il été correctement exécuté» Deux types Qualification Produit & Procédés : Conformité complète avec la spécification Requalification nécessaire si reconception du produit Requalification du processus si redémarrage du processus Acceptation du Produit : Conformité aux critères clés Contrôle unitaire ou sur échantillon Peut être fait avant expédition ou après installation Vérification et Vérifie la satisfaction des acteurs «Le travail exécuté est il le travail correct» Deux types des : Vérification de la traçabilité Certaines exigences ont-elles été sautées Avons nous des exigences complémentaires du Produit : Contrôle que les besoins et les attentes des acteurs ont été satisfaites Conclusions et recommandations concernant EIA 632 EIA 632 est une norme très générale sur le développement de projet, dès lors que ceux-ci sont abordés comme des systèmes apportant un service et non comme des produits, ce qui répond à une demande croissante des clients fondamental pour la maîtrise de la complexité : Elle ouvre la voie à la maîtrise de très grands projets, dans le respect de contraintes extérieures et en particulier des contraintes de coût. Vraisemblablement acceptée au plan national US Moteur d une réflexion sur les méthodes de travail et de contracter des sociétés Cette adaptation est susceptible de générer des gains importants en compétitivité et en profitabilité. Elle est à la fois indépendante et compatible de l ISO 9001 Le conformité des méthodes de travail avec son texte est la base de la démonstration préalable au client de la capacité de la société à œuvrer dans le respect des intérêts respectifs

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM

Synergies entre Artisan Studio et outils PLM SysML France 13 Novembre 2012 William Boyer-Vidal Regional Sales Manager Southern Europe Synergies entre Artisan Studio et outils PLM 2012 2012 Atego. Atego. 1 Challenges & Tendances Complexité des produits

Plus en détail

PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes

PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes IBM Software Group 2008 IBM Corporation and Dassault Systèmes PLM 2.0 : Mise à niveau et introduction à l'offre version 6 de Dassault systèmes 2009 2007 IBM Corporation 2 PLM : de l historique 2D-3D à

Plus en détail

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité IBM Global Technology CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHECTURE INFORMATIQUE La voie vers une plus grande effi cacité Vos objectifs sont nos objectifs Les entreprises vivent sous la pression permanente de la

Plus en détail

Ingénierie et qualité du logiciel et des systèmes

Ingénierie et qualité du logiciel et des systèmes Ingénierie et qualité du logiciel et des systèmes recueil sur CD-ROM (version bilingue) Référence : 3236151CD ISBN : 978-2-12-236151- Année d édition : 2010 Analyse Les «Best standards ISO» de la qualité

Plus en détail

Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001

Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001 Opportunités s de mutualisation ITIL et ISO 27001 Club ISO 27001 Paris,19 avril 2007 Alexandre Fernandez-Toro Rappels sur l ISO l 27001 Norme précisant les exigences pour La

Plus en détail

Conditions de l'examen

Conditions de l'examen Conditions de l'examen Gestion des selon la norme ISO/CEI 20000 Consultant/Manager (IS20CM.FR) Date de publication 01-07-2010 Date de parution 01-07-2010 Résumé Groupe cible Le qualification Consultant/Manager

Plus en détail

Modèle de centralisation des achats indirects au niveau mondial. Sandra Carlos & Bernd Gladden

Modèle de centralisation des achats indirects au niveau mondial. Sandra Carlos & Bernd Gladden Modèle de centralisation des achats indirects au niveau mondial Sandra Carlos & Bernd Gladden Agenda Bienvenue Autodesk histoire, produits & solutions L entreprise en chiffres Les Achats - structure, responsabilités

Plus en détail

La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004

La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004 1 La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004 Maurice Benisty - benisty@trigone.fr Groupe Trigone Informatique 2 3 Petit questionnaire Pensez-vous que vos équipes collaborent

Plus en détail

AUTOSAR : Premières étapes vers une production série. A.Gilberg, E.Dequi, J.Leflour

AUTOSAR : Premières étapes vers une production série. A.Gilberg, E.Dequi, J.Leflour : Premières étapes vers une production série A.Gilberg, E.Dequi, J.Leflour Sommaire Objectifs Approche Plan de Migration L automobile fait face à une complexité croissante 70 to 80 % des innovations sont

Plus en détail

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?&

Agile&:&de&quoi&s agit0il&?& Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information &:&de&quoi&s agit0il&?& Pierre Delort, Président, Association Nationale des DSI http://www.andsi.fr/tag/delort/ Document confidentiel Ne

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

Evènement formulaires Namur 02/12

Evènement formulaires Namur 02/12 Evènement formulaires Namur 02/12 Formulaires électroniques à la Commission européenne Philippe Biérlaire Chef de l unité Systèmes d information pour la gestion des ressources humaines Direction Systèmes

Plus en détail

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK ECVET system for No borders in tourism hospitality European Training and Work N.E.T.WORK 147788--1-IT-ECVET Units of learning outcomes What methods have you used? Le projet a pris en compte, à l avance

Plus en détail

Licence en Informatique à Horraire Décalé. Cours Gestion de projet informatique Première partie

Licence en Informatique à Horraire Décalé. Cours Gestion de projet informatique Première partie Licence en Informatique à Horraire Décalé Cours Gestion de projet informatique Première partie 1 PLAN Introduction 1. Les concepts de base en management de projet : 3-33 2 Les processus du management de

Plus en détail

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc

Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Etude de mise en place d un système de contrôle de gestion et d évaluation des performances des agences des bassins hydrauliques (ABH) au Maroc Atelier de travail sur les Systèmes d Information de Gestion

Plus en détail

La boîte à outils de la GP: les résultats de l enquête

La boîte à outils de la GP: les résultats de l enquête La boîte à outils de la GP: les résultats de l enquête Claude Besner PMP, PhD et Brian Hobbs PMP, PhD Programme de maîtrise en gestion de projet ESG / UQÀM Objectifs Identifier empiriquement les outils

Plus en détail

Nouvelle approche de validation Novo Nordisk

Nouvelle approche de validation Novo Nordisk 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expd expériences Nouvelle approche de validation

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET 1 Tianxiao LIU Licence Professionnelle Réseaux & Sécurité Université de Cergy-Pontoise http://depinfo.u-cergy.fr/~tliu/lpg.php PLAN Objectif et

Plus en détail

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education qui est recruté? qui est formé? Les offres d emplois (200 par mois) représentent la partie visible du marché: tous les autres

Plus en détail

Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques

Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques IT Governance Symposium du 16 Juin 2009 Henri Guiheux Responsable Governance & Securité des SI CISA, CISM, CGEIT Sommaire Enjeux ERM

Plus en détail

Séminaire «Développement Agile Collaboratif et Modélisation UML», 18 mars 2010 Du modèle au code - techniques de transformation de modèle

Séminaire «Développement Agile Collaboratif et Modélisation UML», 18 mars 2010 Du modèle au code - techniques de transformation de modèle } } Séminaire «Développement Agile Collaboratif et Modélisation UML», 18 mars 2010 Du modèle au code - techniques de transformation de modèle Michel VACHER, Business development Paris November 2009 / Sodius.

Plus en détail

Outils informatiques intégrés pour. de nouveaux produits

Outils informatiques intégrés pour. de nouveaux produits Outils informatiques intégrés pour gérer efficacement le développement de nouveaux produits Analyse de la valeur et analyse fonctionnelle, innovation et analyse de risque Robert A. GAGNÉ Représentant Amériques

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance Michel Ducroizet 2004 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject to change without notice La relation

Plus en détail

LES ÉCHANGES DE DONNÉES ENTRE LES BE DE LA FILIÈRE AUTOMOBILE. Groupement pour l Amélioration des Liaisons dans l Industrie Automobile

LES ÉCHANGES DE DONNÉES ENTRE LES BE DE LA FILIÈRE AUTOMOBILE. Groupement pour l Amélioration des Liaisons dans l Industrie Automobile LES ÉCHANGES DE DONNÉES ENTRE LES BE DE LA FILIÈRE AUTOMOBILE Groupement pour l Amélioration des Liaisons dans l Industrie Automobile Atelier Ingénierie Christian CHAMAILLARD Directeur de GALIA CONTEXTE

Plus en détail

Supply chain management

Supply chain management áå ΩINSTITUT SUPERIEUR DU MANAGEMENT Supply chain management Les Rois de la Supply Chain 2010 Cabinet ISM Abidjan, Cocody,Bvd F. Mitterand, Riviera Bonoumin, Immeuble La Paix 22 BP 876 Abidjan 22 Tél:

Plus en détail

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée Colloque : Systèmes Complexes d Information et Gestion des Risques pour l Aide à la Décision Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée BELKADI

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing)

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Bruno LEGEARD JDEV 2013 4-6 septembre 2013 Sommaire Partie I Introduction au Model-Based Testing

Plus en détail

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Macroscope et l'analyse d'affaires Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Avis Avis d intention Ce document a pour but de partager des éléments de vision et d intentions de Fujitsu quant

Plus en détail

Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France

Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France Conférence IDC Gouvernance IT - Paris 6 Avril 2011 Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France 2011 IBM Corporation Quels sont les ingrédients

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005

Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005 18 septembre 2013 Comparatif de la nouvelle ISO27002:2013 avec la version 2005 Claire CARRE, manager chez Solucom ISO 27002:2013 : quels apports et quelles perspectives? Qu est-ce qui a changé? La norme

Plus en détail

Florian CARRE Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Organiser la rédaction règles administratives

Florian CARRE Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Organiser la rédaction règles administratives Florian CARRE Comment rédiger un bon projet de R&D européen? Organiser la rédaction règles administratives Organiser la rédaction Appel à projet Consortium + Idée de projet Réunion de consortium proposition

Plus en détail

Connectez-vous, Communiquez, Collaborer, en toute Confiance

Connectez-vous, Communiquez, Collaborer, en toute Confiance Connectez-vous, Communiquez, Collaborer, en toute Confiance Stéphane BLETON Converged Communications 29 mars 2007 Agenda 1 Communications Unifiées - Tendances 2 Notre Approche des Communications Unifiées

Plus en détail

FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE. Database as a Service (DBaaS)

FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE. Database as a Service (DBaaS) FOURNIR UN SERVICE DE BASE DE DONNÉES FLEXIBLE Database as a Service (DBaaS) 1 The following is intended to outline our general product direction. It is intended for information purposes only, and may

Plus en détail

ISO/IEC 27002. Comparatif entre la version 2013 et la version 2005

ISO/IEC 27002. Comparatif entre la version 2013 et la version 2005 ISO/IEC 27002 Comparatif entre la version 2013 et la version 2005 Évolutions du document Version Date Nature des modifications Auteur 1.0 22/07/2014 Version initiale ANSI Critère de diffusion Public Interne

Plus en détail

Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation

Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation 1 Information Security Management Lifecycle of the supplier s relation VS Gery Mollers Conseiller en Sécurité du Système d Information 2 SUPPLIER GOVERNANCE Why? Undiable Partner for Infor. System Maintenance

Plus en détail

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Retour d expérience Le rôle du Business Analyst chez Orange Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Plus de 161 000 salariés à votre service mobile entreprises internet et fixe Plus de 161 000

Plus en détail

Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P

Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P EUROCOPTER SAS Groupe EADS Marignane Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Proposition de sujet de thèse CIFRE EUROCOPTER / LGI2P Titre Domaine

Plus en détail

Infostructures Performances Management La sécurité, la robustesse er la performance de vos infrastructures de données

Infostructures Performances Management La sécurité, la robustesse er la performance de vos infrastructures de données Infostructures Performances Management La sécurité, la robustesse er la performance de vos infrastructures de données Integrated Security Engineering (ISE) La sécurité au cœur de vos projets et systèmes

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP METHODES & CONCEPTS POUR UNE INGENIERIE INNOVANTE Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat Département INFORMATIQUE www.enim.ac.ma MANAGEMENT

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013 UML Mise en œuvre dans un projet 2013 Introduction Rôles et activités dans un projet Définir la méthode de votre projet Adapter la modélisation à la méthode de votre projet Conseils de mise en œuvre de

Plus en détail

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until

EUROPEAN COMMISSION Job Description Form. Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until EUROPEAN COMMISSION Job Description Form Job description version5 (Active) Job no.164686 in DEVCO.B.4 Valid from 26/07/2012 until Job Holder Name Graça Maria MOREIRA DE SOUSA Job Profile Position CONTRACT

Plus en détail

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL

POSITION DESCRIPTION DESCRIPTION DE TRAVAIL Supervisor Titre du poste de la superviseure ou du superviseur : Coordinator, Communications & Political Action & Campaigns Coordonnatrice ou coordonnateur de la Section des communications et de l action

Plus en détail

Jean-Louis FELIPE. Consultant en systèmes d information Membre de la commission expertise ITIL d itsmf France SYNTHÈSE PROFESSIONNELLE

Jean-Louis FELIPE. Consultant en systèmes d information Membre de la commission expertise ITIL d itsmf France SYNTHÈSE PROFESSIONNELLE Jean-Louis FELIPE Consultant en systèmes d information Membre de la commission expertise ITIL d itsmf France Diplôme de l Ecole Supérieure d Electronique Armée de terre, 1982 SYNTHÈSE PROFESSIONNELLE Une

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

«Vous accompagner de l idée à la réalisation»

«Vous accompagner de l idée à la réalisation» Plan Climat des Alpes-Maritimes K. Daudin 15 Novembre 2013 «Vous accompagner de l idée à la réalisation» SOMMAIRE 1 Qu est-ce que le BIM? 2 Son concept 3 Son usage 4 Quelles sont les attentes? 5 Les enjeux

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

PTC, THE PRODUCT DEVELOPMENT COMPANY. Créer de la valeur. en optimisant les processus

PTC, THE PRODUCT DEVELOPMENT COMPANY. Créer de la valeur. en optimisant les processus SERVICES ET SUPPORT PROCESSUS ET INITIATIVES PTC, THE PRODUCT DEVELOPMENT COMPANY PRODUITS LOGICIELS SOLUTIONS MÉTIER Créer de la valeur en optimisant les processus Leader mondial de la technologie de

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

SEMINAIRE DE L IFE. Un système de management environnemental basé sur ISO 14001. Presenté par Manoj Vaghjee

SEMINAIRE DE L IFE. Un système de management environnemental basé sur ISO 14001. Presenté par Manoj Vaghjee SEMINAIRE DE L IFE Un système de management environnemental basé sur ISO 14001 Presenté par Manoj Vaghjee Qu est-ce que l Environnement? INTRODUCTION - ISO 14001 Pourquoi le management environnemental?

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Annexe Circulaire _2009_19-1 du 8 mai 2009 Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Champ d'application: Commissaires agréés. Réglementation de base Table

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com , des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com Thales, leader mondial des hautes technologies Systèmes de transport, Espace, Avionique, Opérations aériennes, Défense terrestre,

Plus en détail

ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System

ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System Maury-Infosec Conseils en sécurité de l'information ISO/CEI 27001:2005 ISMS La norme ISO/CEI 27001:2005 est issue de la norme BSI 7799-2:2002

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Completed Projects / Projets terminés

Completed Projects / Projets terminés Completed Projects / Projets terminés Nouvelles normes Nouvelles éditions Publications spéciales publiées en français CAN/CSA-ISO/CEI 7498-1-95 (C2004), 1 re édition Technologies de l'information Interconnexion

Plus en détail

Le cycle de vie : sur mesure Cycle de vie «basique»

Le cycle de vie : sur mesure Cycle de vie «basique» Le cycle de vie : sur mesure Cycle de vie «basique» OPPORTUNITE FAISABILITE CONCEPTION REALISATION RECEPTION MISE EN PRODUCTION MAINTENANCE «Basique» = phases de base nécessaires à la couverture d un cycle

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

Programme Bachelor Semestre d automne 2015

Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Programme Bachelor Semestre d automne 2015 Catalogue de cours Droit International p. 2 International Marketing p. 3 Business Development Strategy p. 4 Analyse & Gestion Financière p. 5 Business Games I

Plus en détail

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours.

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. 1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. PARCOURS MARKETING A TROIS PARCOURS SPECIALISES PAR FONCTIONS

Plus en détail

La sécurité des solutions de partage Quelles solutions pour quels usages?

La sécurité des solutions de partage Quelles solutions pour quels usages? La sécurité des solutions de partage Quelles solutions pour quels usages? Swiss IT Business 22/04/15 #ECOM15 #SITB15 #SMARC15 @OodriveOfficiel #oodrive LA SÉCURITÉ DES SOLUTIONS DE PARTAGE QUELLES SOLUTIONS

Plus en détail

Jalix, intégrateur-conseil en systèmes d information

Jalix, intégrateur-conseil en systèmes d information Jalix est un intégrateur-conseil en systèmes d information spécialisé dans les domaines de : n l infrastructure, n la mise en œuvre de solutions ERP/PGI et CRM, n le pilotage de projets (ERP, CRM, infrastructure),

Plus en détail

CONSULTANT(E) SAP ERP

CONSULTANT(E) SAP ERP Formation conventionnée par le Conseil Régional Midi-Pyrénées CONSULTANT(E) SAP ERP De novembre 2013 à juillet 2014* Modalités pratiques Durée : 450 h (12 semaines) en présentiel + 560 h (16 semaines)

Plus en détail

Fondation Mérieux 22 avril 2009. Un projet Fondateur. J. Breton Thésame

Fondation Mérieux 22 avril 2009. Un projet Fondateur. J. Breton Thésame Fondation Mérieux 22 avril 2009 Un projet Fondateur J. Breton Thésame MA.. Le Dain - GSCOP Un projet novateur sur Un projet novateur le montage / la gouvernance / les objectifs / les finalités 2 Un projet

Plus en détail

Présentation Vinci Consulting

Présentation Vinci Consulting Présentation Vinci Consulting Practice Management et Performance Janvier 2013 Vinci Consulting 25 rue d Artois 75008 Paris www.vinci-consulting.com Vinci Consulting est un cabinet de conseil en management,

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl Bienvenue au Pôle Méditerranéen en de l Innovationl de l ENSAMl 2007 Le réseau r ENSAM Design Prototypage rapide Réalité virtuelle Laval Qualité Hygiène Sécurité, Environnement Innovation Mimet La CPA

Plus en détail

eprocurement Bernard Longhi SC PDA eproc Domain Coordinator CEN/eBES Chair CLEEP French National Forum Chair Geneva, 21 April 2015

eprocurement Bernard Longhi SC PDA eproc Domain Coordinator CEN/eBES Chair CLEEP French National Forum Chair Geneva, 21 April 2015 eprocurement Bernard Longhi SC PDA eproc Domain Coordinator CEN/eBES Chair CLEEP French National Forum Chair Geneva, 21 April 2015 21 April 2015/ Geneva Bernard Longhi / eproc DC/ bernard.longhi@blc-consultants.com

Plus en détail

Sommaire. Problématique client et gains attendus Réponse IBM à la problématique du client Démarche de mise en œuvre Les leçons du projet

Sommaire. Problématique client et gains attendus Réponse IBM à la problématique du client Démarche de mise en œuvre Les leçons du projet Sommaire Problématique client et gains attendus Réponse IBM à la problématique du client Démarche de mise en œuvre Les leçons du projet Problématique client et gains attendus L objectif global du projet

Plus en détail

GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES

GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES Démarche d implémentation d un outil PLM adapté au contexte PME Espace Numérique Entreprise 12 février 2008 Written by : X. DANGER DUQUEINE COMPOSITES - Parc d'activités 442

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

Overmind. Project Management Optimization

Overmind. Project Management Optimization Project Management Optimization Contenu Objectifs Expérience et compétences Project Management Optimization : Mission et Vision Grands programmes Données, Méthodologie et Résultats Process Appendix 1 Front

Plus en détail

6 CONFERENCES THEMATIQUES

6 CONFERENCES THEMATIQUES 6 >> 19 juin Lean Entreprise 3 >> 13 mars Les indicateurs pour piloter la performance Frugalité Marge par la simplification 4 >> 17 avril L amélioration par les processus Agilité Marge par la Vitesse Marge

Plus en détail

Introduction à ITIL V3. et au cycle de vie des services

Introduction à ITIL V3. et au cycle de vie des services Introduction à ITIL V3 et au cycle de vie des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé

Plus en détail

IGS À LYON. www.igs-ecoles.com IGS À PARIS IGS À TOULOUSE

IGS À LYON. www.igs-ecoles.com IGS À PARIS IGS À TOULOUSE IGS À LYON Natacha PIETRUSZKA 47, rue Sergent Michel Berthet 69009 Lyon + 33 (0) 4 72 85 72 28 igslyon@groupe-igs.fr IGS À PARIS Domitille DELILLE 12 rue Alexandre Parodi 75010 PARIS + 33 (0) 1 80 97 65

Plus en détail

Maturité et Robustesse des Processus

Maturité et Robustesse des Processus Modèles d excellence Janvier 2007 Présenté par Frédéric HUET Chef du Département Qualité Avionics and Simulation Products Michel BORDES Chef du Projet IDEAS Maturité et Robustesse des Processus 23 Janvier

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah Forum AMOA ADN Ouest Présentation du BABOK 31 Mars 2013 Nadia Nadah Ce qu est le BABOK Ce que n est pas le BABOK Définition de la BA - BABOK version 2 Le processus de Business Analysis La structure du

Plus en détail

Solutions Exploitation de contenus

Solutions Exploitation de contenus Solutions Exploitation de contenus Company profile Start in 2006 : 5 engineers + experimented business angels 5 years of profitable double digit growth Listed on Euronext in Nov 2009 (MLMGL FR0010827741)

Plus en détail

Pourquoi signer votre Accord Entreprise Microsoft avec SHI?

Pourquoi signer votre Accord Entreprise Microsoft avec SHI? Pourquoi signer votre Accord Entreprise Microsoft avec SHI? Notre Mission Mission SHI : Un leader mondial du Logiciel Fournisseur global de produits, solutions informatiques et services (SSDI), leader

Plus en détail

Journée Mondiale de la Normalisation

Journée Mondiale de la Normalisation Journée Mondiale de la Normalisation Recherche et innovation : usage des normes dans les s régulés Introduction: Confiance & Services IT «Systèmes de s» eco-systèmes d enterprises offrant des s combinés

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation

Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation L ingénierie des systèmes complexes Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation Référence Internet 22745.010 Saisissez la Référence Internet 22745.010 dans le moteur de

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

Think performance and engineering

Think performance and engineering Think performance and engineering Un processus maîtrisé Notre organisation et nos méthodes de réalisation des projets sont basées sur : Un cycle en V des projets, de la spécification au commissioning et

Plus en détail

CERTIFICATE. Reichhart Logistique France. ISO/TS 16949:2009 Third Edition 2009-06-15. 95 Rue de Neuf-Mesnil 59750 Feignies France

CERTIFICATE. Reichhart Logistique France. ISO/TS 16949:2009 Third Edition 2009-06-15. 95 Rue de Neuf-Mesnil 59750 Feignies France CERTIFICATE The Certification Body of TÜV SÜD Management Service GmbH certifies that Reichhart Logistique has established and applies a Quality Management System for Design and manufacturing of exhaust

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

La demande. sur l eau 2014. Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring. www.cdp.net @CDP Page 1

La demande. sur l eau 2014. Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring. www.cdp.net @CDP Page 1 La demande d informations CDP sur l eau 2014 Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring Page 1 Introduction En 2013 le questionnaire du program d eau a posé des questions

Plus en détail

Process 4D Catalogue de formations 2011

Process 4D Catalogue de formations 2011 Process 4D Catalogue de formations 2011 CMMi Lean Agilité ISO Process Six-Sigma ClearQuest Doors / RMF Qualité POUR DES FORMATIONS PARTICIPATIVES Mon expérience comme formateur (et comme stagiaire) depuis

Plus en détail