ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE"

Transcription

1 LA RECHERCHE COMMANDITÉE ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE Australie, Colombie-Britannique, Maine, Ontario et Royaume-Uni Dans le cadre des travaux effectués pour Services Québec 28 février 2007

2

3 AVANT-PROPOS AVANT-PROPOS À la demande de Services Québec, L'Observatoire de l administration publique de l Enap a réalisé une recherche sur la gestion des guichets uniques dans cinq administrations du Canada et d autres pays de l OCDE. Les administrations étudiées sont l Australie, la Colombie-Britannique, le Maine (États-Unis), l Ontario et le Royaume-Uni. Le présent rapport est constitué de cinq fiches analytiques, à raison d une par administration étudiée. Les recherches ont été supervisées par Estelle Mongbé, agente de recherche et réalisées avec la contribution de Céline Auger, Frédérick Brabant, Valérie Grenier et Alexandru Gurau, assistants de recherche. Catherine Godbout et Mélanie Labbé ont également collaboré à la recherche. Patricia Caron et Patricia Pelletier ont procédé à la révision linguistique du rapport, Chantal Lafrenière et Corinne Sarian en ont effectué la mise en page. Jacques Auger, Ph. D. Professeur associé Coordonnateur à la recherche commanditée L Observatoire de l administration publique ENAP ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE I

4

5 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...I LISTE DES SIGLES ET ACRONYMES... IX AUSTRALIE - CENTRELINK HISTORIQUE POINTS SAILLANTS CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES STRUCTURE DE L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE MANDAT, MISSION ET FONCTIONNEMENT DU GUICHET UNIQUE OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS PORTÉE DES SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES NATURE DE L'ACCOMPAGNEMENT OFFERT À LA CLIENTÈLE ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION PASSAGE D UNE APPROCHE DE FONCTION VERS UNE APPROCHE AXÉE SUR LES BESOINS DES CLIENTS CONTRAINTES RENCONTRÉES PAR LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET LE GUICHET UNIQUE AU COURS DE LA TRANSITION PROCESSUS DE MIGRATION DES CLIENTS DES SECTEURS VERS LE GUICHET UNIQUE PROCESSUS DE MIGRATION D'UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS LE MULTIMODE PLANS DE COMMUNICATION DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICE ENTRE CENTRELINK ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PARTENAIRES...67 ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE I

6 9.1 BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICE ENTRE CENTRELINK ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES STRUCTURE ET CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE GESTION ENTRE LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET CENTRELINK ARRANGEMENTS FINANCIERS ENTRE CENTRELINK ET LES DIFFÉRENTS MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES AUX MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PARTENAIRES MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D'EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET DES ORGANISMES À PARTICIPER AU GUICHET UNIQUE ÉCHÉANCIER DE RÉALISATION GESTION DE L EXPANSION DE L OFFRE DE SERVICES ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET ORGANISMES CHEVAUCHEMENT DE PLUSIEURS EXPÉRIMENTATIONS PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU NIVEAU DE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURES DE REDDITION DE COMPTES ET DE VÉRIFICATION SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE SATISFACTION DES EMPLOYÉS SATISFACTION DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PARTENAIRES FORCES ET FAIBLESSES FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : ORGANIGRAMME DE CENTRELINK (CENTRELINK SENIOR EXECUTIVE STRUCTURE) ANNEXE II : LISTE DES SERVICES OFFERTS PAR CENTRELINK ANNEXE III : LA CHARTE DE SERVICES DE CENTRELINK (CUSTOMER CHARTER) COLOMBIE-BRITANNIQUE SERVICE BC HISTORIQUE POINTS SAILLANTS CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES MINISTRY OF MANAGEMENT SERVICES ii L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

7 TABLE DES MATIÈRES 4.2 MINISTRY OF LABOR AND CITIZENS SERVICES SERVICE BC OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS PORTÉE DES SERVICES OFFERTS AUX CITOYENS ET AUX ENTREPRISES INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES NATURE DE L ACCOMPAGNEMENT OFFERT À LA CLIENTÈLE ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE GÉNÉRAL DE GESTION DE LA TRANSITION CADRES PARTICULIERS DE GESTION DE LA TRANSITION : ENTENTES ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRES ET ORGANISMES PROCESSUS DE MIGRATION D'UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS LE MULTIMODE DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICE ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICE ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE GESTION ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ARRANGEMENTS FINANCIERS ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRE ET/OU ORGANISME MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D'EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET ORGANISMES À PARTICIPER AU GUICHET UNIQUE ÉCHÉANCIER DE RÉALISATION GESTION DE L EXPANSION ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET ORGANISMES EXPÉRIMENTATIONS PARALLÈLES PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU NIVEAU DE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DES EMPLOYÉS FORCES ET FAIBLESSES ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE III

8 13.1 FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : ORGANIGRAMME DU MINISTRY OF MANAGEMENT SERVICES ( ) ANNEXE II : ORGANIGRAMME DU MINISTRY OF MANAGEMENT SERVICES ( ) ANNEXE III : ORGANIGRAMME DU MINISTRY OF MANAGEMENT SERVICES (2005) MAINE - INFORME HISTORIQUE POINTS SAILLANTS CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES BUREAU DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (OFFICE OF INFORMATION TECHNOLOGY) CONSEIL D ADMINISTRATION D INFORME (INFORME BOARD) PARTENAIRE PRIVÉ NEW ENGLAND INTERACTIVE GUICHET UNIQUE INFORME OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS PORTÉE DES SERVICES OFFERTS INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES NATURE ET ÉTENDUE DE L ACCOMPAGNEMENT OFFERT À LA CLIENTÈLE ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION PASSAGE D UNE APPROCHE DE FONCTION VERS UNE APPROCHE AXÉE SUR LES ATTENTES DES CLIENTS iv L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

9 TABLE DES MATIÈRES 8.3 CONTRAINTES RENCONTRÉES PAR LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET LE GUICHET UNIQUE AU COURS DE LA TRANSITION PROCESSUS DE MIGRATION DES CLIENTS DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES VERS LE GUICHET UNIQUE PROCESSUS DE MIGRATION D'UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS LE MULTIMODE PLANS DE COMMUNICATION DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICE ENTRE LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET INFORME BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICE ENTRE INFORME ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE GESTION ENTRE LES M/O ET L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE ARRANGEMENTS FINANCIERS ENTRE L ORGANISME RESPONSABLE DU PORTAIL ET LES DIFFÉRENTS MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D'EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ÉCHÉANCIER DE RÉALISATION GESTION DE L EXPANSION DE L OFFRE DE SERVICES ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES EXPÉRIMENTATIONS PARALLÈLES PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU NIVEAU DE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE SATISFACTION DES PARTENAIRES AYANT DÉLÉGUÉ LEURS SERVICES FORCES ET FAIBLESSES FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : LISTE DES SERVICES EN LIGNE OFFERTS SUR MAINE.GOV SERVICES AUX CITOYENS SERVICES AUX ENTREPRISES SERVICES AUX ABONNÉS ONTARIO - SERVICEONTARIO HISTORIQUE FAITS SAILLANTS ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE V

10 3 CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS VISÉS PAR LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES MINISTÈRE DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX SERVICEONTARIO PARTENAIRES PRIVÉS OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES NATURE ET ÉTENDUE DE L ACCOMPAGNEMENT ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION PASSAGE D UNE APPROCHE DE FONCTION VERS UNE APPROCHE CLIENT CONTRAINTES RENCONTRÉES PAR LES M/O ET LE GUICHET UNIQUE AU MOMENT DE LA TRANSITION PROCESSUS DE MIGRATION DES CLIENTS DES SECTEURS VERS LE GUICHET UNIQUE PROCESSUS DE MIGRATION D'UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS LE MULTIMODE PLAN DE COMMUNICATION DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICES DES MINISTÈRES ET ORGANISMES AVEC L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICES ENTRE L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE ET LES M/O CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE GESTION ENTRE LES M/O ET L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE ARRANGEMENTS FINANCIERS ENTRE L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE ET LES DIFFÉRENTS M/O MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D'EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET / OU ORGANISMES ÉCHÉANCIER DES RÉALISATIONS GESTION DE L EXPANSION DE L OFFRE DE SERVICE ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET ORGANISMES EXPÉRIMENTATIONS PARALLÈLES vi L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

11 TABLE DES MATIÈRES 11 PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS CONCERNANT LE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DES EMPLOYÉS SATISFACTION DES M/O PARTENAIRES FORCES ET FAIBLESSES FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : FIGURES ROYAUME-UNI - DIRECTGOV HISTORIQUE POINTS SAILLANTS CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES CABINET OFFICE ET CENTRAL OFFICE OF INFORMATION DIRECTGOV PARTENAIRES PRIVÉS OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE VII

12 8.2 PASSAGE D UNE APPROCHE DE FONCTION VERS UNE APPROCHE AXÉE SUR LES BESOINS DES CLIENTS CONTRAINTES RENCONTRÉES PAR LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET LE GUICHET UNIQUE AU COURS DE LA TRANSITION PROCESSUS DE MIGRATION DES CLIENTS DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES VERS LE GUICHET UNIQUE PROCESSUS DE MIGRATION D UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES MULTIMODE PLANS DE COMMUNICATION DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICE DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES AVEC DIRECTGOV BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICE ENTRE DIRECTGOV ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES À PARTICIPER ÉCHÉANCIER DE RÉALISATION GESTION DE L EXPANSION DE L OFFRE DE SERVICES ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES EXPÉRIMENTATIONS PARALLÈLES PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU NIVEAU DE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES FORCES ET FAIBLESSES FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DES COMMUNICATIONS EN LIGNE DU DEPARTMENT OF WORK AND PENSIONS viii L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

13 LISTE DES SIGLES ET ACRONYMES LISTE DES SIGLES ET ACRONYMES AUSTRALIE ANAO BAF BPA CEO CSDA Act DEETYA DHS DoF DOTARS DSS FaCS ICR M/O RASC RTC SES TIC Australian National Audit Office Business Assurance Framework Protocol Business Partnership Agreement Chief Executive Officer Commonwealth Service Delivery Agency Act Department of Education, Employment, Training and Youth Affairs Department of Human Services Department of Finance Department of Transport and Regional Services Department of Social Security Department of Families and Community Services Indicateurs clés de rendement Ministère et/ou organisme Remote Area Service Center Rural Transaction Centre Senior Executive Service Technologies de l information et des communications COLOMBIE-BRITANNIQUE BC CAT CCSD GAB British Columbia Community Access Terminals Client-Centred Service Delivery Government Agent Branch ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE IX

14 M/O MLC S MMS TI Ministère et/ou organisme Ministry of Labor and Citizens Services Ministry of Management Services Technologies de l information MAINE BIS BMV InforME ISPB M/O NEI NIC OIT SLA Bureau of Information Services Bureau of Motor Vehicles Information Resource of Maine Information Services Policy Board Ministère et/ou organisme New England Interactive National Information Consortium Office of Information Technology Service Level Agreements ONTARIO CSECO MTO MSG CIG CSG Centre de services aux entreprises du Canada-Ontario Ministère des Transports de l Ontario Ministère des Services gouvernementaux Centre d information du gouvernement Centre de services gouvernementaux ROYAUME-UNI CITU COI DFES Central Information Technology Unit Central Office of Information Department for Education and Skills x L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

15 LISTE DES SIGLES ET ACRONYMES Franchise M/O NTL OeE UK online Regroupement sous un même thème des services relevant de différents M/O Ministère et/ou organisme National Transcommunications Limited Office of the e-envoy United Kingdom online ABRÉVIATIONS G$ A Milliard de dollars autraliens M$ A Million de dollars australiens $ CA Dollar canadien M$ Million de dollars M Million de livres sterling ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE XI

16

17 AUSTRALIE

18

19 AUSTRALIE AUSTRALIE - CENTRELINK 1 HISTORIQUE La mise en place de Centrelink s inscrit dans un mouvement de réforme de l administration publique australienne qui visait à rendre la gestion des affaires publiques plus efficace, plus efficiente et plus performante. Cette réforme trouve son origine dans l enquête entreprise par la Commission Coombs en 1974 sur les objectifs, les fonctions, l organisation et la gestion des ministères et des organismes publics. Le rapport issu de cette enquête constatait des faiblesses dans le fonctionnement de l administration publique et recommandait l adoption d une série de principes de gestion qui ont inspiré les réformes subséquentes 1. Les conclusions de l enquête mettaient l accent sur la nécessité d apporter des changements en vue d améliorer l efficience du secteur public, d améliorer la gestion du rendement, d obliger les fonctionnaires à rendre compte davantage de leurs actions et de donner plus de pouvoirs aux ministres sur leur ministère. La création de Centrelink se situe dans ce contexte de réformes où l accent est mis sur la décentralisation de l administration, la recherche de la performance et l importance accordée à la satisfaction des clients, ces derniers étant désormais considérés comme des clients de l administration publique. Dans cette perspective, le gouvernement libéral arrivé au pouvoir en 1996 a encouragé le recours à la sous-traitance dans les ministères et les organismes australiens. Le concept d un guichet unique de prestation des services sociaux a émergé au milieu des années 1970, dans le rapport de la Commission royale sur l administration du gouvernement australien. Dans le contexte de transformation de l administration publique australienne, cette innovation administrative est apparue comme un moyen approprié d atteindre les objectifs poursuivis par les réformes initiées par les gouvernements travailliste et libéral, notamment en ce qui a trait à l amélioration de l efficience et de l efficacité. La création d un nouvel organisme axé sur la prestation de services s est inspirée également de l expérience de la Nouvelle-Zélande en matière de séparation des fonctions : la formulation des politiques demeure une fonction assumée par les ministères, tandis que la fonction de prestation de services est attribuée à un organisme distinct 2. Le guichet unique des services du gouvernement australien a été créé par l adoption de la Commonwealth Services Delivery Agency Act 1997 (CSDA Act 1997). Il a commencé à fonctionner le 24 septembre 1997 sous le nom de Centrelink. Le nouvel organisme est né de la fusion entre la section «emploi» du Department of Education, Employment, Training and Youth Affairs (DEETYA) et la section «paiement» du Department of Social Security (DSS). Centrelink a été conçu comme faisant partie d une relation acheteur-fournisseur (purchaser-provider 1 2 Il s agit notamment des réformes entreprises par le Parti travailliste arrivé au pouvoir en Les orientations de base de la réforme sont présentées dans un livre blanc intitulé Reforming the Australian Public Service. Voir : Bureau du vérificateur général du Canada, La réforme de la fonction publique en Australie , John Halligan, Institutional Innovation in a Global Context: The Case of Centrelink, Voir aussi John Halligan, Advocacy and Innovation in inter-agency Management: The Case of Centrelink, ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE 1

20 arrangement) dans laquelle le DSS et, dans une moindre mesure, le DEETYA sont les principaux clients 3. TABLEAU 1 : PRINCIPALES DATES DU PROCESSUS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE Date Juin 1996 Juillet 1996 Juin 1997 Événement La Royal Commission on Australian Government Administration (Commission Coombs) entreprend une enquête sur les objectifs, les fonctions, l organisation et la gestion des ministères et des organismes publics d Australie. Le rapport issu de cette enquête constate des faiblesses dans le fonctionnement de l administration publique et recommande l adoption d une série de principes qui vont inspirer les réformes subséquentes. Le concept de guichet unique apparaît dans les débats publics au milieu des années La Royal Commission on Australian Government Administration publie un rapport qui mentionne la possibilité de créer un guichet unique de prestation de services sociaux. Le gouvernement travailliste de Robert Hawke commence son premier mandat. Il publie un livre blanc intitulé Reforming the Australian Public Service qui vise une refonte de l administration sur le plan de la structure, des ressources humaines et de la gestion budgétaire et financière Le gouvernement libéral de John Howard arrive au pouvoir. Le gouvernement accorde une importance croissante aux notions de rentabilité et de concurrence qu il souhaite adapter au secteur public. Dans cette perspective, il encourage le recours à la sous-traitance dans les ministères et les organismes. La National Commission of Audit publie un rapport commandé par le gouvernement de John Howard afin de proposer des solutions au déficit budgétaire existant 4. Ce rapport recommande la rationalisation des services de prestations sociales et d emploi. La Commission suggère la délégation de ces services au secteur privé. Cependant, cette idée n est pas retenue. À la suite de ce rapport, le Department of Finance demande au DSS et au DEETYA de trouver des solutions pour éliminer la duplication des services de prestations sociales et d emploi. Les deux ministères optent pour la création d un guichet unique. Les deux ministères responsables de la mise en place du guichet unique (le DSS et le DEETYA) mettent en place des structures et des mécanismes de coordination et de communication afin de gérer le transfert des services, du personnel et des ressources matérielles à Centrelink. La nouvelle agence résulte de la fusion de la section «paiement» du DSS et de la section «emploi» du DEETYA. Le Chief Executive Officer (CEO) et le président du conseil d administration intérimaires du guichet unique sont nommés. 3 4 Le DSS et le DEETYA sont devenus respectivement le Department of Families and Community Services (FaCS) et le Department of Employment and Workplace Relations (DEWR). Depuis la création de Centrelink, d autres organismes clients sont devenus partenaires de l agence. À présent, Centrelink offre des services pour le compte de 25 ministères et organismes australiens. Voir Centrelink, Annual Report , p. 11, ANAO, Implementation of Competition in Case Management: Employment Services Regulatory Authority and DEETYA, 2 L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

21 AUSTRALIE Date 1 er juillet septembre octobre 2004 Juin 2005 Événement Adoption de la Commonwealth Services Delivery Agency Act 1997 (CSDA Act) qui crée officiellement le guichet unique du gouvernement australien. Lancement officiel de Centrelink par le premier ministre d Australie, John Howard. Centrelink fonctionne comme un organisme public autonome faisant partie du portefeuille du Department of Families and Community Services (FaCS). Le FaCS résulte de la restructuration du DSS occasionnée par la création du guichet unique. Centrelink offre la majorité des services pour le compte de ce ministère. Création du Department of Human Services (DHS) avec le mandat d améliorer l élaboration, la prestation et la coordination des services sociaux. Adoption de la Human Services Legislation Amendment Act 2005 qui modifie la loi de création de Centrelink. La nouvelle loi prévoit le transfert de Centrelink sous le portefeuille du DHS. 2 POINTS SAILLANTS Dans l encadré suivant, sont présentées les principales caractéristiques du guichet unique Centrelink du point de vue des raisons de sa mise en place, de sa structure organisationnelle, du type de services et de clientèles, de la gestion des ressources humaines, matérielles, informationnelles et financières, de la gestion de la performance, des stratégies de promotion, etc. Il constitue une synthèse de l étude sur Centrelink, étant donné que les éléments qui y sont succinctement présentés font l objet d un développement dans le corps du rapport. TABLEAU 2 : SYNTHÈSE DE L ÉTUDE SUR CENTRELINK Origine du guichet unique Durée réelle d implantation Points saillants Centrelink, le guichet unique du gouvernement d Australie, a été créé avec le mandat d offrir des services intégrés aux individus, aux entreprises et aux communautés. Centrelink a été constitué par l adoption de la Commonwealth Service Delivery Agency Act (CSDA Act) le 1 er juillet L objectif principal de la création de Centrelink a été de rationaliser les services gouvernementaux et de réduire ainsi le déficit budgétaire. La mise en place du guichet unique a visé l élimination de la duplication des services de prestations sociales offerts par le Department of Social Security (DSS) et les services d emploi offerts par le Departement of Education, Employment, Training and Youth Affairs (DEETYA). Centrelink a résulté de la fusion entre la section «paiement» du DSS et la section «emploi» du DEETYA. Les ressources matérielles et humaines du guichet unique ont été assurées principalement par le DSS. La durée réelle de l implantation a été de deux ans. Le guichet unique a commencé à fonctionner officiellement le 1 er juillet Cependant, le processus de transfert des services et des ressources a débuté en juillet L étape de l implantation s est terminée en décembre ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE 3

22 Points saillants Organismes responsables Type de clientèles desservies Type de services Volume des services Mode de prestation des services De 1997 à 2005, Centrelink a fait partie du portefeuille du Department of Family and Community Services (FaCS). Depuis 2005, Centrelink appartient au portefeuille du Department of Human Services (DHS) qui regroupe sous sa gouverne plusieurs organismes de prestation de services. Le mandat du DHS est d améliorer l élaboration, la prestation et la coordination des services sociaux. La structure de gouvernance de Centrelink a été modifiée à la suite de son transfert sous le portefeuille du DHS afin d améliorer la reddition de comptes. Le guichet unique est placé sous la conduite d un CEO qui est directement responsable devant le ministre du DHS et le Parlement. Citoyens Entreprises Communautés Ministères et/ou organismes (M/O) Centrelink offre des services de type informationnel, interactionnel et transactionnel aux catégories de clientèle mentionnées ci-dessus. La plupart des services offerts aux individus par Centrelink sont des paiements de prestations sociales. Le guichet unique offre également des services d information et de référence destinés aux personnes qui traversent des périodes de transition ou de crise. Centrelink a été désigné comme le principal promoteur des réformes actuelles du système de sécurité sociale d Australie dont l objectif est d inciter les bénéficiaires des programmes sociaux à sortir d un état de dépendance sociale passive pour s impliquer activement dans les domaines économique et social. Dans ce contexte, Centrelink privilégie les services destinés à encourager la participation économique et sociale par rapport aux services de paiement de prestations sociales. En , Centrelink a offert des services pour le compte de 25 partenaires, dont 11 ministères et 14 organismes. Durant cette année financière, le montant total des paiements administrés pour le compte des M/O partenaires a été de 63,09 G$ A, ce qui représente 30 % des dépenses gouvernementales. Les services de Centrelink sont offerts en multimode. Services par téléphone : - 26 centres d appels (dont 2 sont situés en régions rurales); - services téléphoniques automatisés. Services au comptoir : centres de services répartis dans les 15 régions géographiques d Australie; - 7 centres de services pour les régions éloignées. Services en ligne : - site Internet de Centrelink : Libre-service : points d accès dotés d installations libre-service (téléphone, télécopieur, Internet). 4 L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

Réponse de la direction et plan d action

Réponse de la direction et plan d action Réponse de la direction et plan d action Titre du projet : Évaluation de l Initiative de soutien des familles vivant une séparation ou un divorce Centre de responsabilité : Section de la famille, des enfants

Plus en détail

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010 Bilan de l'étude du CRAIM sur les meilleures pratiques observées pour la concertation locale en gestion des risques industriels majeurs - L'expérience des CMMI. Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA)

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Éric Gilbert Pêches et Océans Canada Atelier OCDE, Avril

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)"

Rapport spécial n 1/2004 5e PC (1998 à 2002) Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)" Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (1998-2002)

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int.

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. planification et examen Plan de la présentation Introduction Contexte

Plus en détail

Ministère de la Sécurité publique

Ministère de la Sécurité publique 4 Ministère de la Sécurité publique 1 LA GESTION DES RISQUES : UNE DISCIPLINE QUI S IMPOSE La gestion des risques est aujourd hui utilisée dans de nombreux domaines où les risques représentent une préoccupation

Plus en détail

Measuring the Efficiency and Effectiveness of E-Government. Australian National Audit Office

Measuring the Efficiency and Effectiveness of E-Government. Australian National Audit Office Measuring the Efficiency and Effectiveness of E-Government Australian National Audit Office 17 MARS 2005 Présentation du rapport Le rapport Measuring the Efficiency and Effectiveness of E-Government a

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non auditée) Exercice 2014-2015

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information

6 février 2009. Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information 6 février 2009 Renouvellement des politiques : Directive sur la gestion des technologies de l information Facteurs déterminants du changement : Examens du GC Examens stratégiques, horizontaux et examens

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Le 22 février 2008 Services de transformation des activités (STA)

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Bureau de la sécurité des transports du Canada. Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein

Bureau de la sécurité des transports du Canada. Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein Bureau de la sécurité des transports du Canada Présentation sur l application du paragraphe 3(2) de la Loi sur le multiculturalisme canadien au sein des institutions fédérales (2005-2006) Modèle pour la

Plus en détail

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES Brigitte Fillion Chargée de projets, CRLB Virtuel Nicole Beaudoin Conseillère aux affaires cliniques, AERDPQ Colloque Aides techniques 2.0 12 mai 2011

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE

Opérations régionales. Évaluation du Programme de logement dans les réserves d' AINC DATE D'APPROBATION : 22/02/2011 DATE D ACHÈVEMENT PRÉVUE COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION, DE MESURE DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DU 30 SEPTEMBRE 2013 D'APPROBATION : 22/02/2011 Il est recommandé que, en collaboration

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

L infonuagique au gouvernement du Québec

L infonuagique au gouvernement du Québec L infonuagique au gouvernement du Québec Journée des acquisitions et des technologies de l'information et des communications 15 octobre 2014 Portrait des ressources informationnelles (RI) au gouvernement

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

RAPPORT D ÉTAPE. Rapport du personnel de l ISAC au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004

RAPPORT D ÉTAPE. Rapport du personnel de l ISAC au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004 RAPPORT D ÉTAPE au Comité de recherche du CPSSP/CDPISP 27 septembre 2004 Planification stratégique Le personnel de l ISAC a appuyé le comité conjoint du CPSSP/CDPISP chargé de faire des recommandations

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario. Plan pluriannuel d accessibilité 2014-2019

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario. Plan pluriannuel d accessibilité 2014-2019 Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario Plan pluriannuel d accessibilité 2014-2019 Le 21 août 2014 Table des matières Message de Roz Smith, directrice générale 2 Première section

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires

Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des partenaires Guide du programme Arcserve Global Partner destiné aux VAR - EMEA Présentation du programme de partenariat Conditions de participation au programme de partenariat Avantages du programme Engagement des

Plus en détail

L APPORT DE L AUDIT INTERNE AU SECTEUR PUBLIC: GESTION PAR LA PERFORMANCE

L APPORT DE L AUDIT INTERNE AU SECTEUR PUBLIC: GESTION PAR LA PERFORMANCE L APPORT DE L AUDIT INTERNE AU SECTEUR PUBLIC: GESTION PAR LA PERFORMANCE CONFÉRENCE INTERNATIONALE FRANCOPHONE DE L UFAI ESTHER STERN, CONSEILLÈRE INTERRÉGIONALE, GESTION DES FINANCES PUBLIQUES NATIONS

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Bureau du directeur général des élections

Bureau du directeur général des élections Chapitre 4 Section 4.10 Bureau du directeur général des élections Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section 4.10 Contexte Connu sous

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/PG/Recommandations PARIS, le 24 septembre 2015 Original anglais/français RECOMMANDATIONS ADRESSÉES PAR LE GROUPE PRÉPARATOIRE À LA 197 e SESSION

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement La République de Madagascar Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Thème : Les Nouvelles Approches

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles

Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles Institut de la gestion financière du Canada L examen stratégique du point de vue de la Commission nationale des libérations conditionnelles Le 23 novembre 2009 1 Aperçu Examen stratégique du gouvernement

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2009-2012

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2009-2012 1 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 Plan d action à l égard des personnes handicapées 2009-2012 Mise à jour le 10 juillet 2015 M:\07 RESSOURCES IMMOBILIERES\07-4000 Administration\07-4050

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

WP Board No. 972/05. 29 avril 2005 Original : anglais. Projets/Fonds commun. Comité exécutif 258 e réunion 17 19 mai 2005 Londres, Angleterre

WP Board No. 972/05. 29 avril 2005 Original : anglais. Projets/Fonds commun. Comité exécutif 258 e réunion 17 19 mai 2005 Londres, Angleterre WP Board No. 972/05 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 29 avril 2005 Original : anglais Projets/Fonds

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE (PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE I ORIENTATIONS GÉNÉRALES La Bibliothèque joue un rôle fondamental en étant au cœur même des activités pédagogiques du Cégep de l Abitibi Témiscamingue (CAT) et

Plus en détail

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation L évaluation au CRDI Version de juillet 2013 Division de la stratégie générale et de l évaluation La démarche du CRDI en matière d évaluation Le CRDI appuie le recours à la recherche, par les pays en développement,

Plus en détail

Rapport du Comité de vérification au directeur général des élections du Canada pour l exercice 2009-2010. Introduction. Composition et réunions

Rapport du Comité de vérification au directeur général des élections du Canada pour l exercice 2009-2010. Introduction. Composition et réunions 9 juin Rapport du Comité de vérification au directeur général des élections du Canada pour l exercice 2009- Introduction Le Comité de vérification du Bureau du directeur général des élections du Canada

Plus en détail

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005

Respecter ses engagements. budget. Forger une économie productive et durable. le 23 février 2005 Respecter ses engagements Le budget de 2005 Forger une économie productive et durable le 23 février 2005 Les résultats économiques et financiers remarquables du Canada Depuis l élimination du déficit en

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Activité de mobilisation de l industrie

Activité de mobilisation de l industrie Activité de mobilisation de l industrie CONSULTATION SUR LES SOLUTIONS D INFORMATIQUE EN NUAGE EN578 151297/A Le 13 novembre 2014 Hôtel Delta, Ottawa. Règles d exonération Cette présentation contient de

Plus en détail

Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution

Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution Prendre la mesure de sa bibliothèque 9 mars 2012 Benoit Allaire, Observatoire de la culture et des

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution :

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : POLITIQUE 2500-031 TITRE : Politique de gestion intégrée des risques ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11 MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : ENTRÉE EN

Plus en détail

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011 Rapport annuel Exercice se terminant Le 31 mars 2011 N o de cat. M175-2011 ISSN 0229-8473 (Imprimé) ISSN 1927-727X (En ligne) Ce rapport est publié séparément dans les deux langues officielles Demandes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4. Chapitre I - Objet et application de la loi... 6. Chapitre II Dirigeants de l information...

TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4. Chapitre I - Objet et application de la loi... 6. Chapitre II Dirigeants de l information... MÉMOIRE DE L AQESSS SUR LE PROJET DE LOI N o 133 «LOI SUR LA GOUVERNANCE ET LA GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES DES ORGANISMES PUBLICS ET DES ENTREPRISES DU GOUVERNEMENT» L Association québécoise

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/70/34/Add.1 17 juin 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail