ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE"

Transcription

1 LA RECHERCHE COMMANDITÉE ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE Australie, Colombie-Britannique, Maine, Ontario et Royaume-Uni Dans le cadre des travaux effectués pour Services Québec 28 février 2007

2

3 AVANT-PROPOS AVANT-PROPOS À la demande de Services Québec, L'Observatoire de l administration publique de l Enap a réalisé une recherche sur la gestion des guichets uniques dans cinq administrations du Canada et d autres pays de l OCDE. Les administrations étudiées sont l Australie, la Colombie-Britannique, le Maine (États-Unis), l Ontario et le Royaume-Uni. Le présent rapport est constitué de cinq fiches analytiques, à raison d une par administration étudiée. Les recherches ont été supervisées par Estelle Mongbé, agente de recherche et réalisées avec la contribution de Céline Auger, Frédérick Brabant, Valérie Grenier et Alexandru Gurau, assistants de recherche. Catherine Godbout et Mélanie Labbé ont également collaboré à la recherche. Patricia Caron et Patricia Pelletier ont procédé à la révision linguistique du rapport, Chantal Lafrenière et Corinne Sarian en ont effectué la mise en page. Jacques Auger, Ph. D. Professeur associé Coordonnateur à la recherche commanditée L Observatoire de l administration publique ENAP ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE I

4

5 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...I LISTE DES SIGLES ET ACRONYMES... IX AUSTRALIE - CENTRELINK HISTORIQUE POINTS SAILLANTS CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES STRUCTURE DE L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE MANDAT, MISSION ET FONCTIONNEMENT DU GUICHET UNIQUE OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS PORTÉE DES SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES NATURE DE L'ACCOMPAGNEMENT OFFERT À LA CLIENTÈLE ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION PASSAGE D UNE APPROCHE DE FONCTION VERS UNE APPROCHE AXÉE SUR LES BESOINS DES CLIENTS CONTRAINTES RENCONTRÉES PAR LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET LE GUICHET UNIQUE AU COURS DE LA TRANSITION PROCESSUS DE MIGRATION DES CLIENTS DES SECTEURS VERS LE GUICHET UNIQUE PROCESSUS DE MIGRATION D'UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS LE MULTIMODE PLANS DE COMMUNICATION DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICE ENTRE CENTRELINK ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PARTENAIRES...67 ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE I

6 9.1 BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICE ENTRE CENTRELINK ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES STRUCTURE ET CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE GESTION ENTRE LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET CENTRELINK ARRANGEMENTS FINANCIERS ENTRE CENTRELINK ET LES DIFFÉRENTS MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES AUX MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PARTENAIRES MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D'EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET DES ORGANISMES À PARTICIPER AU GUICHET UNIQUE ÉCHÉANCIER DE RÉALISATION GESTION DE L EXPANSION DE L OFFRE DE SERVICES ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET ORGANISMES CHEVAUCHEMENT DE PLUSIEURS EXPÉRIMENTATIONS PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU NIVEAU DE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURES DE REDDITION DE COMPTES ET DE VÉRIFICATION SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE SATISFACTION DES EMPLOYÉS SATISFACTION DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PARTENAIRES FORCES ET FAIBLESSES FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : ORGANIGRAMME DE CENTRELINK (CENTRELINK SENIOR EXECUTIVE STRUCTURE) ANNEXE II : LISTE DES SERVICES OFFERTS PAR CENTRELINK ANNEXE III : LA CHARTE DE SERVICES DE CENTRELINK (CUSTOMER CHARTER) COLOMBIE-BRITANNIQUE SERVICE BC HISTORIQUE POINTS SAILLANTS CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES MINISTRY OF MANAGEMENT SERVICES ii L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

7 TABLE DES MATIÈRES 4.2 MINISTRY OF LABOR AND CITIZENS SERVICES SERVICE BC OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS PORTÉE DES SERVICES OFFERTS AUX CITOYENS ET AUX ENTREPRISES INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES NATURE DE L ACCOMPAGNEMENT OFFERT À LA CLIENTÈLE ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE GÉNÉRAL DE GESTION DE LA TRANSITION CADRES PARTICULIERS DE GESTION DE LA TRANSITION : ENTENTES ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRES ET ORGANISMES PROCESSUS DE MIGRATION D'UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS LE MULTIMODE DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICE ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICE ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE GESTION ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ARRANGEMENTS FINANCIERS ENTRE SERVICE BC ET LES MINISTÈRE ET/OU ORGANISME MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D'EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET ORGANISMES À PARTICIPER AU GUICHET UNIQUE ÉCHÉANCIER DE RÉALISATION GESTION DE L EXPANSION ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET ORGANISMES EXPÉRIMENTATIONS PARALLÈLES PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU NIVEAU DE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DES EMPLOYÉS FORCES ET FAIBLESSES ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE III

8 13.1 FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : ORGANIGRAMME DU MINISTRY OF MANAGEMENT SERVICES ( ) ANNEXE II : ORGANIGRAMME DU MINISTRY OF MANAGEMENT SERVICES ( ) ANNEXE III : ORGANIGRAMME DU MINISTRY OF MANAGEMENT SERVICES (2005) MAINE - INFORME HISTORIQUE POINTS SAILLANTS CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES BUREAU DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (OFFICE OF INFORMATION TECHNOLOGY) CONSEIL D ADMINISTRATION D INFORME (INFORME BOARD) PARTENAIRE PRIVÉ NEW ENGLAND INTERACTIVE GUICHET UNIQUE INFORME OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS PORTÉE DES SERVICES OFFERTS INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES NATURE ET ÉTENDUE DE L ACCOMPAGNEMENT OFFERT À LA CLIENTÈLE ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION PASSAGE D UNE APPROCHE DE FONCTION VERS UNE APPROCHE AXÉE SUR LES ATTENTES DES CLIENTS iv L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

9 TABLE DES MATIÈRES 8.3 CONTRAINTES RENCONTRÉES PAR LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET LE GUICHET UNIQUE AU COURS DE LA TRANSITION PROCESSUS DE MIGRATION DES CLIENTS DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES VERS LE GUICHET UNIQUE PROCESSUS DE MIGRATION D'UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS LE MULTIMODE PLANS DE COMMUNICATION DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICE ENTRE LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET INFORME BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICE ENTRE INFORME ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE GESTION ENTRE LES M/O ET L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE ARRANGEMENTS FINANCIERS ENTRE L ORGANISME RESPONSABLE DU PORTAIL ET LES DIFFÉRENTS MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D'EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ÉCHÉANCIER DE RÉALISATION GESTION DE L EXPANSION DE L OFFRE DE SERVICES ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES EXPÉRIMENTATIONS PARALLÈLES PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU NIVEAU DE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE SATISFACTION DES PARTENAIRES AYANT DÉLÉGUÉ LEURS SERVICES FORCES ET FAIBLESSES FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : LISTE DES SERVICES EN LIGNE OFFERTS SUR MAINE.GOV SERVICES AUX CITOYENS SERVICES AUX ENTREPRISES SERVICES AUX ABONNÉS ONTARIO - SERVICEONTARIO HISTORIQUE FAITS SAILLANTS ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE V

10 3 CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS VISÉS PAR LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES MINISTÈRE DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX SERVICEONTARIO PARTENAIRES PRIVÉS OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES NATURE ET ÉTENDUE DE L ACCOMPAGNEMENT ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION PASSAGE D UNE APPROCHE DE FONCTION VERS UNE APPROCHE CLIENT CONTRAINTES RENCONTRÉES PAR LES M/O ET LE GUICHET UNIQUE AU MOMENT DE LA TRANSITION PROCESSUS DE MIGRATION DES CLIENTS DES SECTEURS VERS LE GUICHET UNIQUE PROCESSUS DE MIGRATION D'UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS LE MULTIMODE PLAN DE COMMUNICATION DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICES DES MINISTÈRES ET ORGANISMES AVEC L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICES ENTRE L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE ET LES M/O CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE GESTION ENTRE LES M/O ET L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE ARRANGEMENTS FINANCIERS ENTRE L ORGANISME RESPONSABLE DU GUICHET UNIQUE ET LES DIFFÉRENTS M/O MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D'EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET / OU ORGANISMES ÉCHÉANCIER DES RÉALISATIONS GESTION DE L EXPANSION DE L OFFRE DE SERVICE ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET ORGANISMES EXPÉRIMENTATIONS PARALLÈLES vi L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

11 TABLE DES MATIÈRES 11 PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS CONCERNANT LE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DES EMPLOYÉS SATISFACTION DES M/O PARTENAIRES FORCES ET FAIBLESSES FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : FIGURES ROYAUME-UNI - DIRECTGOV HISTORIQUE POINTS SAILLANTS CONTEXTE DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE RAISONS INHÉRENTES À LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE OBJECTIFS DE LA MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ENJEUX DU PROJET INITIAL RISQUES, IMPACTS ET CONDITIONS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE ORGANISMES RESPONSABLES CABINET OFFICE ET CENTRAL OFFICE OF INFORMATION DIRECTGOV PARTENAIRES PRIVÉS OFFRE DE SERVICES SERVICES OFFERTS AU DÉMARRAGE DU GUICHET UNIQUE SERVICES ACTUELLEMENT OFFERTS INTÉGRATION DES SERVICES PRESTATION DE SERVICES MODE DE PRESTATION DE SERVICES ORGANISATION DU SERVICE MODALITÉS DE GESTION GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES GESTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION DESCRIPTION DU CADRE DE GESTION DE LA TRANSITION ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE VII

12 8.2 PASSAGE D UNE APPROCHE DE FONCTION VERS UNE APPROCHE AXÉE SUR LES BESOINS DES CLIENTS CONTRAINTES RENCONTRÉES PAR LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES ET LE GUICHET UNIQUE AU COURS DE LA TRANSITION PROCESSUS DE MIGRATION DES CLIENTS DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES VERS LE GUICHET UNIQUE PROCESSUS DE MIGRATION D UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES UNIQUE VERS UN MODE DE PRESTATION DE SERVICES MULTIMODE PLANS DE COMMUNICATION DESCRIPTION DES ENTENTES DE SERVICE DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES AVEC DIRECTGOV BRÈVE PRÉSENTATION DU MÉCANISME D ENTENTES DE SERVICE ENTRE DIRECTGOV ET LES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES CONTENU DES ENTENTES MODALITÉS DE DÉPLOIEMENT ET D EXPANSION INTÉRÊT DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES À PARTICIPER ÉCHÉANCIER DE RÉALISATION GESTION DE L EXPANSION DE L OFFRE DE SERVICES ESPACE D ACCUEIL POUR LES NOUVEAUX SERVICES SOLLICITATION AUPRÈS DES MINISTÈRES ET/OU ORGANISMES EXPÉRIMENTATIONS PARALLÈLES PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE CONSIDÉRATIONS RELATIVES AU NIVEAU DE SERVICE ATTENDU DESCRIPTION DU PROCESSUS DE GESTION DE LA PERFORMANCE PROCÉDURE DE REDDITION DE COMPTES SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE, DES EMPLOYÉS ET DES PARTENAIRES FORCES ET FAIBLESSES FORCES FAIBLESSES CONSTATS GÉNÉRAUX BIBLIOGRAPHIE ANNEXE I : STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DES COMMUNICATIONS EN LIGNE DU DEPARTMENT OF WORK AND PENSIONS viii L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

13 LISTE DES SIGLES ET ACRONYMES LISTE DES SIGLES ET ACRONYMES AUSTRALIE ANAO BAF BPA CEO CSDA Act DEETYA DHS DoF DOTARS DSS FaCS ICR M/O RASC RTC SES TIC Australian National Audit Office Business Assurance Framework Protocol Business Partnership Agreement Chief Executive Officer Commonwealth Service Delivery Agency Act Department of Education, Employment, Training and Youth Affairs Department of Human Services Department of Finance Department of Transport and Regional Services Department of Social Security Department of Families and Community Services Indicateurs clés de rendement Ministère et/ou organisme Remote Area Service Center Rural Transaction Centre Senior Executive Service Technologies de l information et des communications COLOMBIE-BRITANNIQUE BC CAT CCSD GAB British Columbia Community Access Terminals Client-Centred Service Delivery Government Agent Branch ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE IX

14 M/O MLC S MMS TI Ministère et/ou organisme Ministry of Labor and Citizens Services Ministry of Management Services Technologies de l information MAINE BIS BMV InforME ISPB M/O NEI NIC OIT SLA Bureau of Information Services Bureau of Motor Vehicles Information Resource of Maine Information Services Policy Board Ministère et/ou organisme New England Interactive National Information Consortium Office of Information Technology Service Level Agreements ONTARIO CSECO MTO MSG CIG CSG Centre de services aux entreprises du Canada-Ontario Ministère des Transports de l Ontario Ministère des Services gouvernementaux Centre d information du gouvernement Centre de services gouvernementaux ROYAUME-UNI CITU COI DFES Central Information Technology Unit Central Office of Information Department for Education and Skills x L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

15 LISTE DES SIGLES ET ACRONYMES Franchise M/O NTL OeE UK online Regroupement sous un même thème des services relevant de différents M/O Ministère et/ou organisme National Transcommunications Limited Office of the e-envoy United Kingdom online ABRÉVIATIONS G$ A Milliard de dollars autraliens M$ A Million de dollars australiens $ CA Dollar canadien M$ Million de dollars M Million de livres sterling ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE XI

16

17 AUSTRALIE

18

19 AUSTRALIE AUSTRALIE - CENTRELINK 1 HISTORIQUE La mise en place de Centrelink s inscrit dans un mouvement de réforme de l administration publique australienne qui visait à rendre la gestion des affaires publiques plus efficace, plus efficiente et plus performante. Cette réforme trouve son origine dans l enquête entreprise par la Commission Coombs en 1974 sur les objectifs, les fonctions, l organisation et la gestion des ministères et des organismes publics. Le rapport issu de cette enquête constatait des faiblesses dans le fonctionnement de l administration publique et recommandait l adoption d une série de principes de gestion qui ont inspiré les réformes subséquentes 1. Les conclusions de l enquête mettaient l accent sur la nécessité d apporter des changements en vue d améliorer l efficience du secteur public, d améliorer la gestion du rendement, d obliger les fonctionnaires à rendre compte davantage de leurs actions et de donner plus de pouvoirs aux ministres sur leur ministère. La création de Centrelink se situe dans ce contexte de réformes où l accent est mis sur la décentralisation de l administration, la recherche de la performance et l importance accordée à la satisfaction des clients, ces derniers étant désormais considérés comme des clients de l administration publique. Dans cette perspective, le gouvernement libéral arrivé au pouvoir en 1996 a encouragé le recours à la sous-traitance dans les ministères et les organismes australiens. Le concept d un guichet unique de prestation des services sociaux a émergé au milieu des années 1970, dans le rapport de la Commission royale sur l administration du gouvernement australien. Dans le contexte de transformation de l administration publique australienne, cette innovation administrative est apparue comme un moyen approprié d atteindre les objectifs poursuivis par les réformes initiées par les gouvernements travailliste et libéral, notamment en ce qui a trait à l amélioration de l efficience et de l efficacité. La création d un nouvel organisme axé sur la prestation de services s est inspirée également de l expérience de la Nouvelle-Zélande en matière de séparation des fonctions : la formulation des politiques demeure une fonction assumée par les ministères, tandis que la fonction de prestation de services est attribuée à un organisme distinct 2. Le guichet unique des services du gouvernement australien a été créé par l adoption de la Commonwealth Services Delivery Agency Act 1997 (CSDA Act 1997). Il a commencé à fonctionner le 24 septembre 1997 sous le nom de Centrelink. Le nouvel organisme est né de la fusion entre la section «emploi» du Department of Education, Employment, Training and Youth Affairs (DEETYA) et la section «paiement» du Department of Social Security (DSS). Centrelink a été conçu comme faisant partie d une relation acheteur-fournisseur (purchaser-provider 1 2 Il s agit notamment des réformes entreprises par le Parti travailliste arrivé au pouvoir en Les orientations de base de la réforme sont présentées dans un livre blanc intitulé Reforming the Australian Public Service. Voir : Bureau du vérificateur général du Canada, La réforme de la fonction publique en Australie , John Halligan, Institutional Innovation in a Global Context: The Case of Centrelink, Voir aussi John Halligan, Advocacy and Innovation in inter-agency Management: The Case of Centrelink, ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE 1

20 arrangement) dans laquelle le DSS et, dans une moindre mesure, le DEETYA sont les principaux clients 3. TABLEAU 1 : PRINCIPALES DATES DU PROCESSUS DE MISE EN PLACE DU GUICHET UNIQUE Date Juin 1996 Juillet 1996 Juin 1997 Événement La Royal Commission on Australian Government Administration (Commission Coombs) entreprend une enquête sur les objectifs, les fonctions, l organisation et la gestion des ministères et des organismes publics d Australie. Le rapport issu de cette enquête constate des faiblesses dans le fonctionnement de l administration publique et recommande l adoption d une série de principes qui vont inspirer les réformes subséquentes. Le concept de guichet unique apparaît dans les débats publics au milieu des années La Royal Commission on Australian Government Administration publie un rapport qui mentionne la possibilité de créer un guichet unique de prestation de services sociaux. Le gouvernement travailliste de Robert Hawke commence son premier mandat. Il publie un livre blanc intitulé Reforming the Australian Public Service qui vise une refonte de l administration sur le plan de la structure, des ressources humaines et de la gestion budgétaire et financière Le gouvernement libéral de John Howard arrive au pouvoir. Le gouvernement accorde une importance croissante aux notions de rentabilité et de concurrence qu il souhaite adapter au secteur public. Dans cette perspective, il encourage le recours à la sous-traitance dans les ministères et les organismes. La National Commission of Audit publie un rapport commandé par le gouvernement de John Howard afin de proposer des solutions au déficit budgétaire existant 4. Ce rapport recommande la rationalisation des services de prestations sociales et d emploi. La Commission suggère la délégation de ces services au secteur privé. Cependant, cette idée n est pas retenue. À la suite de ce rapport, le Department of Finance demande au DSS et au DEETYA de trouver des solutions pour éliminer la duplication des services de prestations sociales et d emploi. Les deux ministères optent pour la création d un guichet unique. Les deux ministères responsables de la mise en place du guichet unique (le DSS et le DEETYA) mettent en place des structures et des mécanismes de coordination et de communication afin de gérer le transfert des services, du personnel et des ressources matérielles à Centrelink. La nouvelle agence résulte de la fusion de la section «paiement» du DSS et de la section «emploi» du DEETYA. Le Chief Executive Officer (CEO) et le président du conseil d administration intérimaires du guichet unique sont nommés. 3 4 Le DSS et le DEETYA sont devenus respectivement le Department of Families and Community Services (FaCS) et le Department of Employment and Workplace Relations (DEWR). Depuis la création de Centrelink, d autres organismes clients sont devenus partenaires de l agence. À présent, Centrelink offre des services pour le compte de 25 ministères et organismes australiens. Voir Centrelink, Annual Report , p. 11, ANAO, Implementation of Competition in Case Management: Employment Services Regulatory Authority and DEETYA, 2 L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

21 AUSTRALIE Date 1 er juillet septembre octobre 2004 Juin 2005 Événement Adoption de la Commonwealth Services Delivery Agency Act 1997 (CSDA Act) qui crée officiellement le guichet unique du gouvernement australien. Lancement officiel de Centrelink par le premier ministre d Australie, John Howard. Centrelink fonctionne comme un organisme public autonome faisant partie du portefeuille du Department of Families and Community Services (FaCS). Le FaCS résulte de la restructuration du DSS occasionnée par la création du guichet unique. Centrelink offre la majorité des services pour le compte de ce ministère. Création du Department of Human Services (DHS) avec le mandat d améliorer l élaboration, la prestation et la coordination des services sociaux. Adoption de la Human Services Legislation Amendment Act 2005 qui modifie la loi de création de Centrelink. La nouvelle loi prévoit le transfert de Centrelink sous le portefeuille du DHS. 2 POINTS SAILLANTS Dans l encadré suivant, sont présentées les principales caractéristiques du guichet unique Centrelink du point de vue des raisons de sa mise en place, de sa structure organisationnelle, du type de services et de clientèles, de la gestion des ressources humaines, matérielles, informationnelles et financières, de la gestion de la performance, des stratégies de promotion, etc. Il constitue une synthèse de l étude sur Centrelink, étant donné que les éléments qui y sont succinctement présentés font l objet d un développement dans le corps du rapport. TABLEAU 2 : SYNTHÈSE DE L ÉTUDE SUR CENTRELINK Origine du guichet unique Durée réelle d implantation Points saillants Centrelink, le guichet unique du gouvernement d Australie, a été créé avec le mandat d offrir des services intégrés aux individus, aux entreprises et aux communautés. Centrelink a été constitué par l adoption de la Commonwealth Service Delivery Agency Act (CSDA Act) le 1 er juillet L objectif principal de la création de Centrelink a été de rationaliser les services gouvernementaux et de réduire ainsi le déficit budgétaire. La mise en place du guichet unique a visé l élimination de la duplication des services de prestations sociales offerts par le Department of Social Security (DSS) et les services d emploi offerts par le Departement of Education, Employment, Training and Youth Affairs (DEETYA). Centrelink a résulté de la fusion entre la section «paiement» du DSS et la section «emploi» du DEETYA. Les ressources matérielles et humaines du guichet unique ont été assurées principalement par le DSS. La durée réelle de l implantation a été de deux ans. Le guichet unique a commencé à fonctionner officiellement le 1 er juillet Cependant, le processus de transfert des services et des ressources a débuté en juillet L étape de l implantation s est terminée en décembre ANALYSE COMPARATIVE DE LA GESTION DE GUICHETS UNIQUES DANS QUELQUES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES DE L OCDE 3

22 Points saillants Organismes responsables Type de clientèles desservies Type de services Volume des services Mode de prestation des services De 1997 à 2005, Centrelink a fait partie du portefeuille du Department of Family and Community Services (FaCS). Depuis 2005, Centrelink appartient au portefeuille du Department of Human Services (DHS) qui regroupe sous sa gouverne plusieurs organismes de prestation de services. Le mandat du DHS est d améliorer l élaboration, la prestation et la coordination des services sociaux. La structure de gouvernance de Centrelink a été modifiée à la suite de son transfert sous le portefeuille du DHS afin d améliorer la reddition de comptes. Le guichet unique est placé sous la conduite d un CEO qui est directement responsable devant le ministre du DHS et le Parlement. Citoyens Entreprises Communautés Ministères et/ou organismes (M/O) Centrelink offre des services de type informationnel, interactionnel et transactionnel aux catégories de clientèle mentionnées ci-dessus. La plupart des services offerts aux individus par Centrelink sont des paiements de prestations sociales. Le guichet unique offre également des services d information et de référence destinés aux personnes qui traversent des périodes de transition ou de crise. Centrelink a été désigné comme le principal promoteur des réformes actuelles du système de sécurité sociale d Australie dont l objectif est d inciter les bénéficiaires des programmes sociaux à sortir d un état de dépendance sociale passive pour s impliquer activement dans les domaines économique et social. Dans ce contexte, Centrelink privilégie les services destinés à encourager la participation économique et sociale par rapport aux services de paiement de prestations sociales. En , Centrelink a offert des services pour le compte de 25 partenaires, dont 11 ministères et 14 organismes. Durant cette année financière, le montant total des paiements administrés pour le compte des M/O partenaires a été de 63,09 G$ A, ce qui représente 30 % des dépenses gouvernementales. Les services de Centrelink sont offerts en multimode. Services par téléphone : - 26 centres d appels (dont 2 sont situés en régions rurales); - services téléphoniques automatisés. Services au comptoir : centres de services répartis dans les 15 régions géographiques d Australie; - 7 centres de services pour les régions éloignées. Services en ligne : - site Internet de Centrelink : Libre-service : points d accès dotés d installations libre-service (téléphone, télécopieur, Internet). 4 L OBSERVATOIRE DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE ENAP

Approches liées à la mise en place d indicateurs de performance

Approches liées à la mise en place d indicateurs de performance LA RECHERCHE COMMANDITÉE Approches liées à la mise en place d indicateurs de performance Dans le cadre des travaux effectués pour la Direction de la gestion de la performance 11 mai 2007 AVANT-PROPOS

Plus en détail

Fonds pour la recherche en Ontario

Fonds pour la recherche en Ontario Chapitre 4 Section 4.10 Ministère de la Recherche et de l Innovation Fonds pour la recherche en Ontario Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.10 du Rapport annuel 2009 Contexte

Plus en détail

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Janvier 2015

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Janvier 2015 PASSEPORT Guide de présentation des demandes Janvier 2015 Le présent document a été produit par le ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations Coordination et rédaction Direction du soutien

Plus en détail

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information

Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Rapport sur l audit interne de la gouvernance de la gestion de l information et des technologies de l information Bureau du surintendant des institutions financières Novembre 2012 Table des matières 1.

Plus en détail

La politique environnementale de Computershare

La politique environnementale de Computershare La politique environnementale de Computershare Computershare est un chef de file mondial en matière de transfert de titres, de régimes d employés à base d actions, de sollicitation de procurations et d

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification de la délégation des pouvoirs, de la conception organisationnelle et de la classification Préparé par la

Plus en détail

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB126/25 Cent vingt-sixième session 30 décembre 2009 Point 7.2 de l ordre du jour provisoire Nomination des membres du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2007 PFA/ICTS POUR INFORMATION. Système intégré d information sur les ressources (IRIS)

Conseil d administration Genève, mars 2007 PFA/ICTS POUR INFORMATION. Système intégré d information sur les ressources (IRIS) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.298/PFA/ICTS/2 298 e session Conseil d administration Genève, mars 2007 Sous-comité des technologies de l information et de la communication PFA/ICTS POUR INFORMATION

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

Coût des opérations bancaires

Coût des opérations bancaires Bureau de la consommation Coût des opérations bancaires Coût des opérations bancaires On peut obtenir cette publication sur demande en médias substituts. Communiquer avec le Centre de diffusion de l information

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA JUSTICE CANADA RAPPORT D AUDIT SUR LA DÉLÉGATION DES POUVOIRS FINANCIERS

MINISTÈRE DE LA JUSTICE CANADA RAPPORT D AUDIT SUR LA DÉLÉGATION DES POUVOIRS FINANCIERS MINISTÈRE DE LA JUSTICE CANADA RAPPORT D AUDIT SUR LA DÉLÉGATION DES POUVOIRS FINANCIERS Février 2014 Le contenu de cette publication ou de ce produit peut être reproduit en tout ou en partie, par quelque

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

F1 Security Requirement Check List (SRCL)

F1 Security Requirement Check List (SRCL) F1 Security Requirement Check List (SRCL) Liste de vérification des exigences relatives à la sécurité (LVERS) Cyber Protection Supply Arrangement (CPSA) Arrangement en matière d approvisionnement en cyberprotection

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Thème 2: L impact des technologies de l'information et de la communication (TIC) sur la structure et l organisation des régimes de sécurité sociale

Thème 2: L impact des technologies de l'information et de la communication (TIC) sur la structure et l organisation des régimes de sécurité sociale Association internationale de la sécurité sociale Conférence internationale sur Les changements dans la structure et l organisation de l administration de la sécurité sociale Cracovie, Pologne, 3-4 juin

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca

Frais bancaires Troisième rapport annuel. 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Frais bancaires Troisième rapport annuel 20 février 2001 http://carrefourdesconsommateurs.ic.gc.ca Aperçu Cette année, le rapport annuel porte sur : 1. L attitude des Canadiens à l égard des frais bancaires

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/PG/Recommandations PARIS, le 24 septembre 2015 Original anglais/français RECOMMANDATIONS ADRESSÉES PAR LE GROUPE PRÉPARATOIRE À LA 197 e SESSION

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables

Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables Séminaire relatif à la pertinence des IPSAS et normes comptables européennes Cour des comptes 25 mars 2013 Comptes consolidés de l Etat : étapes préalables

Plus en détail

UE 13 Contrôle de gestion. Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences

UE 13 Contrôle de gestion. Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences UE 13 Contrôle de gestion Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences www.crefige.dauphine.fr polycopié de TD Ouvrage de référence : Henri BOUQUIN, Comptabilité

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

La prestation de services multimode dans les grands organismes

La prestation de services multimode dans les grands organismes La prestation de services multimode dans les grands organismes Préparé par: Réjean Houle En collaboration avec : Réseau d échange sur la gestion des centres de relations clientèle Juin 2005 1 Mandat 1.

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

L infonuagique au gouvernement du Québec

L infonuagique au gouvernement du Québec L infonuagique au gouvernement du Québec Journée des acquisitions et des technologies de l'information et des communications 15 octobre 2014 Portrait des ressources informationnelles (RI) au gouvernement

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Pour une communication efficace, une politique de communication 2 Politique de communication 3 Mission de la Direction des communications 3 Rôle

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et

Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et Programme des Alliances de recherche universités-communautés (ARUC) : Analyse des données contenues dans le rapport d étape et le rapport de première année Préparé pour : CRSH Conseil de recherches en

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Vérification des contrats et processus propres au Service du parc automobile. Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015

Vérification des contrats et processus propres au Service du parc automobile. Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015 Bureau du vérificateur général Vérification des contrats et processus propres Résumé Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015 Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Vérification

Plus en détail

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA)

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) PLACE ET RÔLE DE L ADMINISTRATION - DE LA FONCTION PUBLIQUE - DANS LA MISE EN ŒUVRE DES MISSIONS DE L ETAT ET DE LA VISION NATIONALE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015

Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015 Western Climate Initiative, inc. Budget révisé pour l année civile 2015 et dépenses prévues en 2016 6 mai 2015 Table des matières Introduction... 1 Services de plafonnement et d échange... 2 Système de

Plus en détail

Chicago Mercantile Exchange Inc.

Chicago Mercantile Exchange Inc. DÉCISION N o 2014-PDG-0137 Chicago Mercantile Exchange Inc. (Dispense de l obligation de reconnaissance à titre de chambre de compensation et des obligations d agrément et d autorisation relatives aux

Plus en détail

Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015

Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015 6 août 2014 Mémoire de Visa Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2015 Introduction Visa Canada salue l occasion qui lui est

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N S 53/DMP/2012 POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET DE COMMUNICATION POUR LE PEJEDEC

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N S 53/DMP/2012 POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET DE COMMUNICATION POUR LE PEJEDEC REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SOLIDARITE PROJET EMPLOI JEUNE ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES (PEJEDEC) Financement

Plus en détail

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 CONFÉRENCIER: MARTIN M. SAMSON, CGEIT, CISM, CRISC 6 FÉVRIER 2013 http://www.isaca quebec.ca VOLET GOUVERNANCE Ordre du jour Introduction/Objectifs;

Plus en détail

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015 PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015 Le présent document a été produit par le ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations Coordination et rédaction Direction

Plus en détail

Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise

Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise Plan de cours Programme de leadership en entreprise pour les conseillers juridiques d entreprise Un juriste typique qui assume un rôle de juriste d entreprise est armé d une solide formation et expérience

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL

E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL E-COMMERCE VERS UNE DÉFINITION INTERNATIONALE ET DES INDICATEURS STATISTIQUES COMPARABLES AU NIVEAU INTERNATIONAL Bill Pattinson Division de la politique de l information, de l informatique et de la communication

Plus en détail

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a

B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C. L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a B U L L E T I N S U R L E S F O U R N I S S E U R S D I D C L é vo l u t i o n d u pays a g e d e s I a as publiques et p r i vé e s a u C a n a d a Avril 2014 Mark Schrutt, directeur des services et applications

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int.

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. planification et examen Plan de la présentation Introduction Contexte

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION

DOCUMENT DE CONSULTATION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 10.4.2015 C(2015) 2303 final DOCUMENT DE CONSULTATION Première phase de consultation des partenaires sociaux au titre de l article 154 du TFUE concernant une consolidation

Plus en détail

Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada. au Comité permanent des finances. de la Chambre des communes

Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada. au Comité permanent des finances. de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Novembre 2013 Recommandations Au nom des organismes de bienfaisance canadiens, Imagine Canada

Plus en détail

Guide d instructions

Guide d instructions Guide d instructions Objet : Date : Demande d agrément d un régime de retraite à cotisations déterminées (CD) VERSION PROVISOIRE Introduction Les régimes de retraite qui accordent des prestations à des

Plus en détail

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to Shared Services Canada the Control and Supervision of Certain Portions of the Federal Public Administration in each Department and Portion of the

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010 Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre Chiffre d affaires en hausse à 390 millions d euros Croissance de la Téléphonie Mobile, portée par les logiciels et services Amélioration du mix

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Référence : B-200-16. Références : Autres :

Référence : B-200-16. Références : Autres : Référence : B-200-16 Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique Catégorie Objet : FONCTIONNEMENT INTERNE : Remboursement des dépenses 180 10200 Shellbridge Way Richmond (Colombie-Britannique)

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil

Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Bureau du Conseil privé Examen de l assurance de la gestion des voyages et des frais d accueil Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 4 mars 2011 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Etude sur l efficacité marketing des entreprises luxembourgeoises Bilan en demi-teinte

Etude sur l efficacité marketing des entreprises luxembourgeoises Bilan en demi-teinte Etude sur l efficacité marketing des entreprises luxembourgeoises Bilan en demi-teinte Sommaire Méthodologie et approche 3 Le département marketing au Luxembourg: une fonction clef dans le support de la

Plus en détail

Les GU comme outil pour améliorer l accessibilité et la qualité des services. Alternative aux services publics existants?

Les GU comme outil pour améliorer l accessibilité et la qualité des services. Alternative aux services publics existants? Rôle d avant-garde ou lieu d expérimentation avant réforme des services? Alternative aux services publics existants? Modification profonde et durable de l offre de services publics et/ou de la relation

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting

Chapitre 7 Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Ministère du Développement des ressources humaines / Andersen Consulting Contenu Contexte................................................................ 101 Examen du contrat........................................................

Plus en détail

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade Décret transférant certains secteurs du ministère des

Plus en détail

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Initiative «Digital Lëtzebuerg» Pour la définition, l élaboration et la mise en œuvre d une stratégie numérique globale pour le Luxembourg 1.

Plus en détail

LES SECRETS DU SUCCÈS

LES SECRETS DU SUCCÈS Investir - Pour un Québec résolument moderne et innovateur Colloque organisé par le Conseil du patronat du Québec Montréal, le jeudi 11 novembre 2004 POINTS SAILLANTS DU COLLOQUE LES SECRETS DU SUCCÈS

Plus en détail

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007.

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007. NOTE AU LECTEUR Fondée en 1961, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) est une référence en matière de construction et de rénovation résidentielles. Regroupant quelque

Plus en détail

Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen

Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen GENERAL ELECTRIC Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen Accountability & Data Protection Christian Pardieu, Executive Counsel, Privacy & Regulatory Affairs Document confidentiel

Plus en détail

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Chiffre d affaires 1 2006 : 1 698 millions d euros, comparable à celui de l exercice précédent Chiffre d affaires du 4 ème trimestre

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCSC OCTOBRE 2014 Nouvelle NCSC 4460, Rapports sur les autres éléments relevés dans le cadre d une mission d audit ou d examen : êtes-vous prêts? Le présent bulletin Alerte

Plus en détail

se constituer une Équipe

se constituer une Équipe SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT se constituer une Équipe L aménagement de logements abordables témoigne de la vision et du travail acharné de nombreux intervenants : du personnel, des employés

Plus en détail

Conseil d administration 323 e session, Genève, 12-27 mars 2015 GB.323/PFA/4

Conseil d administration 323 e session, Genève, 12-27 mars 2015 GB.323/PFA/4 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 323 e session, Genève, 12-27 mars 2015 GB.323/PFA/4 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du budget et de

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

AGILE et le PMO. Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013. Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz

AGILE et le PMO. Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013. Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz AGILE et le PMO Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013 Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz 1 Qui sommes-nous? Frédérick H. Stoltz, PMP, ITIL Parallèlement à son engagement en tant que

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

Projet de loi n o 20

Projet de loi n o 20 Loi édictant la Loi favorisant l accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée Mémoire présenté

Plus en détail

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques Afin de stimuler davantage le développement de certaines activités liées aux technologies de l information,

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

ICE TRADE VAULT, LLC. (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés)

ICE TRADE VAULT, LLC. (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés) DÉCISION N 2014-PDG-0111 ICE TRADE VAULT, LLC (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés) Considérant que, le 28 juillet 2014, ICE Trade Vault, LLC («ICE

Plus en détail

Réglementation des jeux de casino

Réglementation des jeux de casino Chapitre 4 Section 4.01 Commission des alcools et des jeux de l Ontario Réglementation des jeux de casino Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.01 du Rapport annuel 2010 Contexte

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Division des communications NOVEMBRE 2010 TABLE DES MATIERES 1) DÉFINITION... 2 2) PRINCIPES DIRECTEURS... 2 3) LA COMMUNICATION INTERNE... 3 3.1) L accueil des employés... 3

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle»

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Ontario East Municipal Conference, le 16 septembre 2009

Plus en détail

Évaluation : rapport annuel

Évaluation : rapport annuel CONSEIL EXÉCUTIF EB137/7 Cent trente-septième session 8 mai 2015 Point 8.2 de l ordre du jour provisoire Évaluation : rapport annuel 1. Le Conseil exécutif à sa trente et unième session a approuvé la politique

Plus en détail

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde.

Suite NCR APTRA. La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. Suite NCR APTRA La première plateforme logicielle libre-service financière au monde. UN PAS EN AVANT POUR L EXPERIENCE DES CLIENTS. Le secteur bancaire nous dit que la qualité de l expérience consommateur

Plus en détail

Octobre 2013. Regards croisés sur la démarche d évaluation des politiques publiques Benchmark international

Octobre 2013. Regards croisés sur la démarche d évaluation des politiques publiques Benchmark international Octobre 2013 Regards croisés sur la démarche d évaluation des politiques publiques Benchmark international 2 Préambule Ce benchmark dresse un panorama des pratiques d évaluation dans 6 pays (Australie,

Plus en détail

La Diplomatie indienne en marche

La Diplomatie indienne en marche La Diplomatie indienne en marche SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: EFFORT PARTAGÉ PROGRÈS POUR TOUS SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: SHARED EFFORT PROGRESS FOR ALL Le Président des Etats-Unis d Amérique, Barack Obama,

Plus en détail

ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System

ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System Maury-Infosec Conseils en sécurité de l'information ISO/CEI 27001:2005 ISMS La norme ISO/CEI 27001:2005 est issue de la norme BSI 7799-2:2002

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation du Standard Protection Profile for Enterprise Security Management Access Control Version 2.0 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail