La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales"

Transcription

1 La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales La Banque de France est un des principaux membres du Système européen de banques centrales (SEBC). En tant que partie intégrante du SEBC, cette dernière travaille en vue de contribuer à la réalisation des objectifs de la communauté des banques centrales. Dans la poursuite de ces objectifs, la Banque de France, utilisatrice de longue date de Wallstreet Suite, lança fin 2007 un projet pilote avec la Banque Centrale Européenne (BCE) dans le but de passer à la version 7.2 de Wallstreet Suite pour le compte du SEBC. L objectif de ce projet est de réaliser une économie de temps et d argent ainsi que de simplifier les tâches de toutes les banques membres utilisatrices de Wallstreet Suite. La BCE est chargée du travail de préparation; la Banque de France, quant à elle, teste et fournit les produits livrables. Par ailleurs, d autres banques centrales sont invitées à participer à la réalisation de ce projet, comme le fait par exemple la Banque d Espagne. Parallèlement à ce projet pilote, la Banque de France travaille actuellement sur sa propre mise à jour de la version 7.2 de Wallstreet Suite. PRESENTATION DU CLIENT Conformément au Traité de Maastricht, la Banque de France, banque centrale française, fait partie du Système européen de banques centrales. A ce titre, la Banque de France est chargée de mettre en place la politique monétaire unique et est co-responsable de la gestion des réserves monétaires de la Banque Centrale Européenne. La Banque de France réalise également des opérations de taux de change, gère ses propres réserves, son portefeuille de produits nationaux ainsi que les opérations relatives aux clients institutionnels et à la politique monétaire. Enfin, la Banque de France exécute des études statistiques pour la préparation de la politique monétaire. LE DEFI

2 La Banque de France travaille avec Trema, aujourd hui partie intégrante de Wall Street Systems, depuis fin C est à cette date que la Banque de France sélectionna la solution FinanceKit pour gérer les opérations de marché, que ce soit au niveau des bureaux de premier, second ou arrière plan, ou bien même de la comptabilité. En 2006, la Banque de France passa à la version 6.5 du produit, aujourd hui connu sous le nom de Wallstreet Suite. En tant que client de longue date de Wall Street Systems (Wallstreet), la Banque de France apprécie les avantages d un partenariat à long terme et des enseignements tirés de l expérience acquise. «C est un peu comme construire une maison; on ne se rend compte qu après de ce qu on aurait pu faire différemment. Lorsqu on en construit une deuxième, on peut alors concevoir un projet plus élaboré avec un meilleur résultat final. Nous avons beaucoup appris à travers les diverses mises à jour du produit et à travers notre collaboration avec Wallstreet tout au long de ces années», constate Thierry de la Bretèche, responsable du département maîtrise d ouvrage pour les applications «opérations de marché». La Banque de France est aujourd hui impliquée dans deux projets Wallstreet apparentés. Le premier consiste à la mise en place de Wallstreet Suite 7.2 sur ces propres systèmes. «Nous procédons à cette mise à jour pour augmenter la fiabilité et la stabilité de notre système», déclare Thierry de la Bretèche. «Cela nous permettra également de réagir rapidement, d introduire de nouveaux instruments nécessaires et de nous assurer que toutes les fonctionnalités dont nous allons avoir besoin sont à jour». Le second projet est un important programme pilote que la Banque de France réalise pour le compte du SEBC. Ce dernier comprend la Banque Centrale Européenne et ses homologues ainsi que la communauté des banques centrales européennes. Le SEBC compte 28 banques centrales dont 14 sont utilisatrices de Wallstreet Suite. Ces 14 banques centrales devront toutes passer à la version supérieure 7.2 au cours des prochaines années. La Banque Centrale Européenne décida de répartir les tâches parmi ces banques utilisatrices afin de simplifier le processus de mise en place et de permettre à

3 l ensemble de la communauté d en tirer parti. C est la raison pour laquelle la BCE voulait qu une banque centrale exécute le projet pilote et soit le premier établissement à mettre en place cette nouvelle version afin de collaborer le mieux possible. LA SOLUTION «Nous sommes très heureux d avoir été choisis comme banque pilote et de travailler pour la communauté des banques centrales. Nous pensons que cela apportera de réels avantages à la solution finale», déclare Thierry de la Bretèche. La Banque de France fut choisie non seulement pour sa motivation à la participation de ce projet pilote, mais aussi pour sa connaissance approfondie de Wallstreet Suite. «Nous travaillons avec la solution Wallstreet depuis de nombreuses années. Il est donc très probable que notre connaissance du produit et de toutes ses fonctions soit plus approfondie que celle de la plupart des autres utilisateurs», ajouta-t-il. «Au fil des années, nous avons investi de nombreuses ressources et compétences dans Wallstreet Suite. Les autres banques centrales reconnaissent les efforts considérables que nous avons consacrés à cette solution et c est pour cette raison que nous avons été choisis». Le projet pilote est en place depuis mai 2008 et devrait s achever en janvier Parallèlement, la Banque de France espère progresser rapidement pour être opérationnelle avec sa propre mise à jour au cours du premier semestre Dès que le projet pilote montrera des résultats tangibles, la Banque de France procèdera à l installation de la nouvelle version, ce qui devrait avoir lieu à partir de septembre «Nous n attendrons pas la fin du projet pilote pour commencer l installation chez nous». LES AVANTAGES Le projet pilote est conduit en étroite collaboration avec la BCE et la communauté des Banques Centrales Nationales. Ce projet a pour objectif d apporter des avantages communs dans quatre domaines spécifiques : l élaboration des références, le processus de conversion, le processus d automatisation et la vérification préalable des versions. «Nous

4 prévoyons de développer des outils qui seront très utiles pour d autres banques centrales. Bien entendu, elles ne seront pas tenues d utiliser toutes les données acquises, mais nous sommes convaincus que, si elles le font, les réalisations obtenues dans la phase de développement du projet pour le compte de la communauté du SEBC les aideront à accélérer la mise en place et les résultats de ces outils», constate Thierry de la Bretèche. Une fois le projet pilote terminé, la Banque de France souhaite avoir une équipe d assistance en place pour aider les autres banques centrales. Ces dernières envoient déjà leur personnel à la Banque de France afin de favoriser le partage des connaissances et des expertises. «Nous souhaitons collaborer le plus possible et regrouper toutes les connaissances pour les partager au mieux», indique Thierry de la Bretèche. «Nous sommes très heureux de travailler avec les représentants d autres banques centrales qui participent avec nous à diverses activités comme par exemple des tests». «Il nous est important d encourager le partage d expériences et de connaissances au profit de l ensemble de la communauté. C est pour cela que nous étions très motivés pour participer à ce projet pilote», conclut Thierry de la Bretèche. «Tout comme Wallstreet, nous concentrons tous nos efforts sur l obtention de résultats dans le cadre de ce projet pilote; c est un investissement important pour l avenir des opérations des banques centrales en Europe. De plus, cette expérience est une première dans le cadre du renforcement des relations entre les banques centrales au sein du SEBC». POINTS DE REPERE La Banque de France est un client de Trema (aujourd hui connu sous le nom de Wall Street Systems) depuis la fin 2002 La Banque de France est une grande utilisatrice de Wallstreet Suite En 2007, la Banque de France lança un projet pilote avec la Banque Centrale Européenne dans le but de passer de la version 6.5 à la version 7.2 de Wallstreet Suite. Ce projet est réalisé pour le compte des banques centrales européennes qui utilisent Wallstreet Suite. Parallèlement à ce projet pilote, la Banque de France

5 travaille actuellement sur sa propre mise à jour de la version 7.2 de Wallstreet Suite. Celle-ci devrait être opérationnelle au plus tard à la fin du premier semestre 2009

Optimise. Partie intégrante des services Lumesse en 3 étapes

Optimise. Partie intégrante des services Lumesse en 3 étapes Optimise Partie intégrante des services Lumesse en 3 étapes Que ce soit pour lancer votre solution de gestion des talents ou pour faire de vous un expert, nos consultants chevronnés proposent un éventail

Plus en détail

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink

Le Département de l Aisne améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink SUCCESS STORY Le améliore la sécurité informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink ENTREPRISE Le DOMAINE D ACTIVITÉ Secteur Public Nexthink a été sélectionnée par le pour fournir

Plus en détail

Personal Financial Services Fonds de placement

Personal Financial Services Fonds de placement Personal Financial Services Fonds de placement Un investissement dans des fonds de placement, c est la promesse de rendements attractifs pour un risque contrôlé. Informez-vous ici sur le fonctionnement

Plus en détail

BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE.

BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE. BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE. DANS UN PREMIER TEMPS, J AIMERAIS REMERCIER LE BUSINESS CONTINUITY INSTITUTE ET PLUS PARTICULIÈREMENT MONSIEUR

Plus en détail

La démarche numérique de l office de tourisme du Pays de Saint-Galmier

La démarche numérique de l office de tourisme du Pays de Saint-Galmier La démarche numérique de l office de tourisme du Pays de Saint-Galmier Une démarche numérique intégrée à notre démarche qualité Depuis 2 ans l Office de Tourisme du Pays de Saint-Galmier s est engagé dans

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES FORMATION ET ASSISTANCE A LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE NEGOCIATION ET D ALLOCATION DES BUDGETS PAR OBJECTIFS, CONTRACTUALISATION ET SUIVI I. CONTEXTE ET JUSTIFICATIONS 1) Cadre

Plus en détail

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Dr Reddy s Laboratories Dr. Reddy s Laboratories est un groupe pharmaceutique mondial indien qui produit des médicaments génériques

Plus en détail

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services?

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services? Si vous en êtes arrivé à la conclusion que la gestion de la relation client est une priorité pour votre activité, vous avez sans aucun doute commencé à évaluer une solution de CRM et des prestataires de

Plus en détail

Dossier de recherche Titre : «Les domaines de la communication»

Dossier de recherche Titre : «Les domaines de la communication» 1 Dossier de recherche Titre : «Les domaines de la communication» Auteurs : Maria Barbara Carroll De Obeso Rocke Rajaofetra Cours OIP 505 A «Sémiotique de la culture et communication interculturelle» INALCO

Plus en détail

IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS

IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS IMPLANTATION ET INTÉGRATIONS Systèmes intégrés de gestion JOVACO, c est avant tout une entreprise au parcours jalonné de succès. Face à une technologie en perpétuelle mutation,

Plus en détail

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire _ FR PRIVATE BANKING BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. Private Banking BIL Harmony BIL Harmony est destiné aux investisseurs désirant

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012 Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 MIGRATIONS Garder la maîtrise lors de migrations GARdER la maîtrise LORS de migrations Lors

Plus en détail

Cas d application client B2V. Le groupe B2V développe sa stratégie de relation client avec SugarCRM

Cas d application client B2V. Le groupe B2V développe sa stratégie de relation client avec SugarCRM Cas d application client B2V Le groupe B2V développe sa stratégie de relation client avec SugarCRM CARRENET, partenaire de SugarCRM, permet à B2V de centraliser ses données clients et d automatiser ses

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

SII TECHNOLOGIE. Offre GOLD santé. Responsible Commercial SII Technologie 24/10/2014

SII TECHNOLOGIE. Offre GOLD santé. Responsible Commercial SII Technologie 24/10/2014 2014 SII TECHNOLOGIE Offre GOLD santé Responsible Commercial SII Technologie 24/10/2014 Présentation SII Technologie est une entreprise jeune qui évolue dans le domaine de l informatique. Très intéressé

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Vous servez-vous. d outils appropriés? Trouver l outil qui. convient le mieux à. nos clients voilà. notre spécialité et. voilà pourquoi nous

Vous servez-vous. d outils appropriés? Trouver l outil qui. convient le mieux à. nos clients voilà. notre spécialité et. voilà pourquoi nous Vous servez-vous d outils appropriés? Trouver l outil qui convient le mieux à nos clients voilà notre spécialité et voilà pourquoi nous nous appelons Apropos. Que faut-il pour être Apropos? Avoir de bonnes

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture

Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture Allocution du Président du Conseil Supérieur de l Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique à l ouverture de la 7 ème Assemblée générale Mardi 12 mai 2015 Au mois de juillet dernier, lors

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Your Trusted Wealth Manager

Your Trusted Wealth Manager Your Trusted Wealth Manager QUI NOUS SOMMES TURQUOISE CAPITAL MANAGEMENT LTD ( TURQUOISE ) agit dans le cadre d un agrément octroyé par la FSC en tant que Conseiller en Placements (Sans Restriction) plus

Plus en détail

Le NAS du client est obligatoire afin de pouvoir créer un cas dans le LaMPSS.

Le NAS du client est obligatoire afin de pouvoir créer un cas dans le LaMPSS. Bienvenue à la Formation en gestion de cas dans le LaMPSS. Cette séance en salle de classe est offerte au personnel de gestion de cas qui se servira directement du cycle de gestion de cas dans le LaMPSS.

Plus en détail

SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE TERMES DE REFERENCE. Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH

SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE TERMES DE REFERENCE. Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH SOCIETENATIONALE DE LA CROIX-ROUGE HAITIENNE Centre de formation TERMES DE REFERENCE Consultant pour mettre à jour la base de données des formations du CDF-CRH Projet DIP-ECHO 9 Croix-Rouge Haïtienne /

Plus en détail

brevet fédéral d informaticien de gestion ... pour booster sa carrière

brevet fédéral d informaticien de gestion ... pour booster sa carrière brevet fédéral d informaticien de gestion... pour booster sa carrière formation continue...clé du succès 25 milliards C est en CHF. le PIB engendré par les TIC en Suisse. Entreprendre pour conduire son

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 21 2. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La gestion des ressources humaines a pour objectif de mettre l institution en mesure de réaliser au mieux ses choix stratégiques dans un environnement en mutation.

Plus en détail

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation

La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation La transparence pour les GAEC : reconnaître l activité des femmes et des hommes derrière chaque exploitation Résumé Les textes européens pour la PAC reconnaissent désormais clairement le principe de transparence

Plus en détail

CRM & architecture centrée client - Page 1 sur 5

CRM & architecture centrée client - Page 1 sur 5 CRM & architecture centrée client - Page 1 sur 5 LES DOSSIERS MADWATCH.net CRM & SIMK CRM et architecture centrée client Novembre 2003 Nb de pages : 5 CRM & architecture centrée client - Page 2 sur 5 Le

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité.

La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité. La santé et la sécurité, une priorité? Faites de notre norme BS OHSAS 18001 une priorité. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne norme BS OHSAS 18001 quand nous en voyons une. Nous pouvons

Plus en détail

Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015

Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015 Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence Système de Pilotage Programme d Urgence Actualités Rôle du PMO Gestion de projet Prince2 Gestion Risques La suite Actualités Le rôle du PMO Dans le cadre du plan d actions défini lors de la présentation

Plus en détail

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne La société Le groupe Allianz est un des principaux fournisseurs de services globaux dans les domaines de l assurance, de la banque et

Plus en détail

Déploiement d ESUP-ECM à l Université de Valenciennes. Retour fonctionnel d expérience

Déploiement d ESUP-ECM à l Université de Valenciennes. Retour fonctionnel d expérience Déploiement d ESUP-ECM à l Université de Valenciennes. Retour fonctionnel d expérience 1. Situation de départ Utilisation de l outil intranet pour l ensemble du personnel dans 2 cadres différents : - Intranets

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap

Charte éthique de la société ES TEAM Voyages. Familles et amis passent avant le handicap Charte éthique de la société ES TEAM Voyages Familles et amis passent avant le handicap Agence de voyages spécialiste de vos séjours adaptés avec accompagnement La présente charte est le reflet de notre

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale Cette fiche est consacrée au «Document Unique». Le Document Unique d évaluation des risques professionnels est : le premier outil de gestion des

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS FINANCES ET COMPTES PUBLICS LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS Une nouvelle étape à engager Rapport public thématique Synthèse Février 2016 g AVERTISSEMENT Cette synthèse est destinée à

Plus en détail

PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE

PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE Sommaire La BCEE en quelques mots 5 Vos attentes 7 La Gestion de Fortunes Discrétionnaire 9 La philosophie 10 Nous vous écoutons 12 Nous mettons nos compétences

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Préambule La présente charte tend à rassembler l essentiel des principes, valeurs et visions qui sont chères à la Société suisse de la sclérose en

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013

Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013. Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Présenté verbalement lors du Conseil fédéral de novembre 2013 10 décembre 2013 Rapport du comité des assurances pour l année 2012-2013 Nous sommes

Plus en détail

UNIVERSITE BORDEAUX MONTAIGNE - DÉPARTEMENT MMI

UNIVERSITE BORDEAUX MONTAIGNE - DÉPARTEMENT MMI UNIVERSITE BORDEAUX MONTAIGNE - DÉPARTEMENT MMI Projet Tuteuré - Deuxième Année Site de la RMMS de la Réole Etudiants : Menor Dimitri Lu Cong Sang Maxime Traveaux Olivier Nouvet Pierre Tuteur : M. Emery

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015. Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015

JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015. Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015 Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015 JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015 Point 4 de l ordre du jour PROPOSITION CONCERNANT L AVENIR DU FORUM DE

Plus en détail

La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie. Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012

La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie. Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012 La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012 Déroulement de la conférence 1. Introduction 2. Profil de l entreprise 3. Historique en santé et sécurité

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Ressources humaines et recrutement Votre guide SMS

Ressources humaines et recrutement Votre guide SMS Ressources humaines et recrutement Votre guide SMS Aujourd hui la gestion des Ressources Humaines est un élément central et stratégique de l entreprise, puisqu elle concerne à la fois les recrutements,

Plus en détail

Y COMMERCE. Nuit de l info 2013. Torchon Rises. Compte de test : User : demo@ycommerce.eu Pass : demo

Y COMMERCE. Nuit de l info 2013. Torchon Rises. Compte de test : User : demo@ycommerce.eu Pass : demo Y COMMERCE Nuit de l info 2013 Torchon Rises Compte de test : User : demo@ycommerce.eu Pass : demo Le thème Le thème de cette année est centrée sur le client et non le produit. Lors du premier brainstorming

Plus en détail

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE,

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe Mardi 18 novembre 2014 espace régional du Raizet Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Président de la Commission de l Environnement

Plus en détail

Stratégie pour le don d organes et de tissus

Stratégie pour le don d organes et de tissus Stratégie pour le don d organes et de tissus Ministère de la Santé Mai 2015 Ministère de la Santé Stratégie pour le don d organes et de tissus Publié par : Ministère de la Santé Province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

les étapes cruciales pour une intégration réussie ;

les étapes cruciales pour une intégration réussie ; Quand vous pensez «CRM», pensez- vous d'abord (et souvent seulement) à une solution Par exemple, certaines entreprises utilisent la CRM pour la gestion des ventes et/ou pour mener des campagnes marketing

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

Service d Accompagnement ICE en vue d une

Service d Accompagnement ICE en vue d une Innovation and Consulting in Engineering IT Security Department Service d Accompagnement ICE en vue d une Certification Livre Blanc ISO 27001 Référence I.C.E : OS-ICE/SN/57/07/07/2010/v-01 Version v1.0

Plus en détail

Morgan Beau Nicolas Courazier

Morgan Beau Nicolas Courazier EPSI - 2010 Rapport projet IA Conception et mise en œuvre d un générateur de systèmes experts Morgan Beau Sommaire Cahier des charges 3 Présentation générale 4 Analyse et modélisation 6 Le moteur d inférence

Plus en détail

2. Votre Première Consultation à la Clinique de Fertilité Manzanera

2. Votre Première Consultation à la Clinique de Fertilité Manzanera NOTRE PROGRAMME DE DON D OVOCYTES Dans le Centre de Fertilité Manzanera, nous avons développé un traitement de fertilité simple et pratique pour les couples résidant hors d Espagne, de façon à maximiser

Plus en détail

Formations linguistiques pour professionnels

Formations linguistiques pour professionnels Formations linguistiques pour professionnels Sony Computer Entertainment Europe Filiale de Sony Corporation spécialisée dans l industrie du jeu vidéo et fondée en 1993 à Tokyo, au Japon, Sony Computer

Plus en détail

Provence Promotion. Cahier des charges V1.1 LOGICIEL DE GESTION DES ENGAGEMENTS COMPTABLES. Le 01/07/09

Provence Promotion. Cahier des charges V1.1 LOGICIEL DE GESTION DES ENGAGEMENTS COMPTABLES. Le 01/07/09 Provence Promotion LOGICIEL DE GESTION DES ENGAGEMENTS COMPTABLES Cahier des charges V1.1 Le 01/07/09 1 Sommaire 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1 OBJECTIFS... 3 1.2 BESOINS... 3 1.3 OBJECTIFS GENERAUX... 3 2

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

Pourquoi se faire superviser?

Pourquoi se faire superviser? Pourquoi se faire superviser? La supervision a pour but de fournir l'encadrement professionnel nécessaire pour parvenir, avec l'aide d'un professionnel expérimenté, à la maîtrise de l'intervention pratique

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

La gestion des archives de la Caixa Económica de. Cabo Verde: de la création à l élimination ou. archivage définitif.

La gestion des archives de la Caixa Económica de. Cabo Verde: de la création à l élimination ou. archivage définitif. La gestion des archives de la Caixa Económica de Cabo Verde: de la création à l élimination ou archivage définitif. Par Raquel MONTEIRO chef du service archives Caixa Económica de Cabo Verde 1. Historique

Plus en détail

Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe

Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe Programme d initiation à la Méthode d analyse en groupe Programme d initiation à la méthode d analyse en groupe PAGE 1 Responsables et contact : Raphaël Darquenne (Réseau MAG) Tel : 0479 76 17 82 e-mail

Plus en détail

NOUVEAU! SEPA Service Center

NOUVEAU! SEPA Service Center NOUVEAU! SEPA Service Center SEPA : un nouveau challenge pour votre entreprise! Une uniformisation progressive des instruments de paiement au sein de l Union européenne Avec le projet SEPA Single Euro

Plus en détail

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1

nancy.doyon@dimensioneducative.com www.dimensioneducative.com Page 1 Mini formation en coaching familial Il existe présentement un engouement important face au coaching familial un peu partout au Québec et ailleurs dans le monde. En effet, les émissions de télé telles que

Plus en détail

Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot

Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot Conduite et Gestion de Projet Professionnel Cahier des charges Projet: Robot Makhlouf OUBACHA Salima OUZZMAN Stevens RABEHAJA Armelle HOUNDJO Mercredi 04 février 2015 1 Table des matières 1 But du projet

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

ExEcutivE certificate Cloud ComPutInG

ExEcutivE certificate Cloud ComPutInG Executive Certificate Cloud Le premier cursus certifiant Cloud : Architecture et Gouvernance L apport incontestable de l association d une grande école d ingénieurs avec un expert international de la formation

Plus en détail

Espérance. Partage. Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména

Espérance. Partage. Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména Espérance et Partage Projet de construction d une maison d accueil et du siège de notre ONG à N Djaména Espérance et Partage, Association suisse d aide aux malades et orphelins du Sida au Tchad, ONG reconnue

Plus en détail

Projet 1A :Atelier SVN. Plateforme de travail :SourceForge

Projet 1A :Atelier SVN. Plateforme de travail :SourceForge Projet 1A :Atelier SVN Plateforme de travail :SourceForge Introduction Le but de ce tutorial est de vous initier à l utilisation de l outil Subversion sous la plateforme SourceForge. Cet outil vous facilitera

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre BTS SIO 1 Leclerc Axel INFOSUP Lyon 2014-2015 Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre Nature de l activité : Contexte : L association Maison des Ligues (M2L) a constaté que de nombreuses données numériques

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 7 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire I. Partie 1 : CRM : Customer

Plus en détail

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 L Entretien Professionnel Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 Contexte de la demande L ATELIER pour L Entreprise du Groupe SIADEP Formation est bien au fait de ce sujet d importance pour les entreprises. Notre

Plus en détail

Préparé par Reda MITALI Lalla Nouama EL JAOUHARI

Préparé par Reda MITALI Lalla Nouama EL JAOUHARI Rapport de la mission d Echange et développement des compétences au CESE Français Préparé par Reda MITALI Lalla Nouama EL JAOUHARI Octobre 2013 REMERCIEMENT On tient à remercier dans un premier temps,

Plus en détail

Expertise du logiciel «GanttProject»

Expertise du logiciel «GanttProject» Expertise du logiciel «GanttProject» Afin de donner un avis personnel: Utilisation comme outil de gestion de chantier Témoigner d une expérience vécue au travers la mise en œuvre de ce logiciel (libre

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING

EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING EXECUTIVE CERTIFICATE CLOUD COMPUTING EN PARTENARIAT AVEC LE PREMIER CURSUS CERTIFIANT CLOUD COMPUTING : ARCHITECTURE ET GOUVERNANCE L apport incontestable de l association d une grande école d ingénieurs

Plus en détail

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr Une équipe de 120 Data Scientists, dont les compétences couvrent l intégralité du spectre d intervention

Plus en détail

Outlook avancé pour la gestion de projet

Outlook avancé pour la gestion de projet Pour simplifier la gestion et l exécution de multiples projets Introduction De plus en plus de gens ont à gérer des projets dans l exercice normal de leurs fonctions. Pour tenir compte de cette nouvelle

Plus en détail

Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses

Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses Employee Benefits Institute 1. Quels seront les nouveaux taux d intérêt garantis par AXA Belgium

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(3)/4 Conseil économique et social Distr.: Générale 8 octobre 2012 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

Simplifier l intégration des systèmes RH et garantir une version unique des données de l employé. D

Simplifier l intégration des systèmes RH et garantir une version unique des données de l employé. D Simplifier l intégration des systèmes RH et garantir une version unique des données de l employé. D ésormais, les entreprises utilisent des solutions variées pour gérer les multiples aspects des ressources

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

Avant-propos de la première édition

Avant-propos de la première édition de la première édition Ce livre a d abord été écrit pour nos étudiants. Des étudiants qui pour la plupart n aiment pas les mathématiques et se demandent pourquoi il leur faut apprendre des formules ésotériques

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Puissantes applications pour l entreprise. Pensées pour les utilisateurs. Conçues pour le changement.

Puissantes applications pour l entreprise. Pensées pour les utilisateurs. Conçues pour le changement. Plateforme, applications et développement d applications Les applications Onit conçues pour votre entreprise appli /apli/ nom Informatique, familier 1. Une application, généralement un petit programme

Plus en détail

Compte-rendu d expérience

Compte-rendu d expérience Compte-rendu d expérience JURA Elektroapparate AG Simple et rapide La société suisse JURA Elektroapparate AG consolide et budgétise avec un logiciel d IDL Le spécialiste des machines à café, Jura, a connu

Plus en détail

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES :

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES : 1 Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du

Plus en détail

Passeports. la culture de l identité. orell füssli security printing ltd security you can trust

Passeports. la culture de l identité. orell füssli security printing ltd security you can trust Passeports la culture de l identité orell füssli security printing ltd security you can trust Passeports la culture de l identité Orell Füssli Security Printing le fournisseur de prédilection pour la production

Plus en détail

INFORMATIQUE EN NUAGE POUR L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION

INFORMATIQUE EN NUAGE POUR L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION CONNECT INFORMATIQUE EN NUAGE POUR L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION CONNECT Logiciels de gestion I Informatique en nuage I Service à la clientèle Profitez de la puissance et des fonctionnalités d une plateforme

Plus en détail

Installation et configuration de base de l active Directory

Installation et configuration de base de l active Directory SCHMITT Année 2012/2014 Cédric BTS SIO Installation et configuration de base de l active Directory Description: Ce projet a pour but d installer l active directory et de créer une redondance en cas de

Plus en détail

Dans une séquence de mise en œuvre de compétences, les heures réalisées en milieu de travail s ajoutent en totalité à la durée du programme d études.

Dans une séquence de mise en œuvre de compétences, les heures réalisées en milieu de travail s ajoutent en totalité à la durée du programme d études. LA SÉQUENCE DE MISE EN ŒUVRE DE COMPÉTENCES EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES VISE L APPLICATION, DANS L EXERCICE DE LA FONCTION DE TRAVAIL, D UNE OU DE PLUSIEURS COMPÉTENCES OU ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES DU PROGRAMME

Plus en détail