Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99. Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99. Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi"

Transcription

1 Article paru dans la Lettre d'information tef n 3/99 Le bilan social : une nouvelle source d informations sur l emploi Esteban Martinez TEF-ULB L établissement par les entreprises d un bilan social est prévu par la loi du 22 décembre 1995 portant des mesures visant à exécuter le plan pluriannuel pour l emploi. L arrêté royal du 4 août 1996 règle toutes les modalités concrètes relatives au bilan social. Une partie des entreprises est tenue de rentrer les données selon un schéma complet, les plus petites selon un schéma abrégé. Les dispositions de cet arrêté sont d application pour les exercices comptables prenant cours après le 31 décembre L exercice 1996 est donc la première année pour laquelle, les entreprises ont dû fournir des statistiques relatives au bilan social. La Centrale des Bilans de la BNB est chargée de recueillir les bilans sociaux et de fournir les données statistiques qui en résultent. Contenu du bilan social Les données extraites des " bilans sociaux " permettent de considérer l entreprise du point de vue de son emploi interne (salariés inscrits au registre du personnel) et externe (mise à disposition de personnel externe, principalement intérimaire). Le personnel interne est ventilé notamment selon le régime de travail (temps plein ou temps partiel), la catégorie socioprofessionnelle et, ce qui est inédit, selon le type de contrat (temporaire ou à durée indéterminée). Ces variables ainsi que le niveau d études et les motifs de fin de contrat sont également disponibles pour les mouvements de personnel (personnel entrant et sortant au cours de l exercice). Les bilans sociaux contiennent également des informations sur l effort de formation consenti par les entreprises et sur l utilisation des mesures d aide à l emploi. Toutes ces données ne sont toutefois pas fournies dans le schéma abrégé. On ne dispose pas dans ce cas des informations sur le personnel mis à disposition, ni des caractéristiques des mouvements de

2 personnel. Champ d application Toutes les entreprises qui doivent rédiger des comptes annuels sont tenues de déposer un bilan social. Mais sont également concernées, les grandes entreprises publiques, les banques et compagnies d assurances, les hôpitaux et toutes les personnes morales de droit privé comptant au moins 100 travailleurs. Par contre, les services publics, les établissements d enseignement et de manière générale les plus petites entreprises ne doivent pas rédiger de bilan social. Au total, pour les secteurs concernés, l emploi répertorié dans les bilans sociaux représente, en moyenne, 60 % de l emploi dénombré par l ONSS. La représentativité est plus faible (inférieure à 50 %) pour certains secteurs tels que l agriculture, l horeca ou les services aux personnes. Le tableau suivant indique, pour l exercice 1996, le nombre d entreprises ayant déposé un bilan social et l emploi concerné. Nombre d entreprises ayant déposé un bilan social complet abrégé Total Effectifs occupés en ETP (en milliers) complet abrégé Total ,5 362, ,1 Présentation de quelques résultats Le tableau suivant présente quelques résultats tirés des bilans sociaux pour l exercice 1996, ventilés selon les secteurs d activité. Mouvements de personnel Emploi féminin (3) Emploi ouvrier (4) Temps partiel Emploi temporaire(7) Emploi externe(8)

3 Entrée Sortie H F (1) (2) (5) (6) Papier, ind. graphiques 21,3 20,4 30,1 56,4 2,3 17,0 2,7 3,3 Secteur primaire 81,6 72,9 26,7 80,8 16,5 60,0 7,9 3,3 Industries 14,9 27,7 7,2 73,6 1,1 28,5 4,4 4,3 extractives Total industries 17,5 17,8 21,7 68,4 1,5 17,6 4,2 3,9 Industries 28,7 27,1 29,9 67,4 3,7 27,3 4,2 6,9 alimentaires Textilehabillement 15,4 18,4 54,3 84,0 1,7 9,3 2,1 2,5 Industries du bois 22,3 21,1 12,1 81,5 2,7 24,5 2,2 4,3 Chimie, raff. 13,0 14,1 21,0 44,8 1,0 19,9 5,1 3,6 Nucléaire Caoutchouc et 20,1 20,4 20,3 72,1 0,9 15,5 3,2 6,1 plastiques Non métalliques 15,8 14,1 10,5 76,3 1,0 18,1 4,8 3,9 Métallurgie 14,6 14,8 13,3 72,1 1,1 17,0 4,8 3,2 Autres 19,7 20,9 22,1 81,8 1,7 16,7 2,9 4,3 industries Eau, gaz, 8,4 8,9 12,8 8,6 1,0 29,1 5,1 31,1 électricité Construction 30,3 27,5 5,7 82,3 1,4 37,8 2,9 1,9 Commerce 37,7 34,6 42,4 32,1 7,1 46,3 4,4 3,2 Horeca 112,5 102,9 47,4 85,1 54,2 67,0 6,0 2,8 Transportcommunication 22,3 19,2 23,0 45,2 6,4 28,2 4,8 4,2 Activités 15,6 14,3 44,1 3,9 3,6 34,5 5,4 1,0 financières Services aux 53,2 45,5 42,0 43,4 10,3 48,5 5,4 1,0 entreprises Santé et action 25,1 22,4 78,1 29,1 14,3 52,8 10,9 1,4 sociale Services aux 63,4 55,7 44,4 64,3 22,4 37,2 8,2 5,1 personnes Total entreprises 29,6 27,2 35,3 48,8 6,0 41,1 5,5 3,1 (1)(2) Nombre de personnes entrant dans l'entreprise ou la quittant au cours de l'année rapporté au volume moyen de l'emploi (3) (4) Parts de l'emploi féminin ou ouvrier dans l'emploi interne (5) (6) Parts de l'emploi à temps partiel féminin et masculin dans l'emploi interne

4 (7) Part de l'emploi temporaire (contrat à durée déterminée, de remplacement, pour un travail nettement défini) dans l'emploi interne. (8) Nombre de personnes mises à disposition (en ETP) par rapport à l'emploi interne (en ETP) Note : L'information relative au travail intérimaire est prise en compte au niveau des secteurs utilisateurs. Pour éviter toute confusion, les données relatives à l'emploi répertorié dans le secteur employeur du personnel intérimaire ont été retranchées du secteur des services aux entreprises. Ces données mettent en évidence le caractère structurant des modes sectoriels de gestion de l emploi. La comparaison des proportions d emploi temporaire interne et d emploi externe (intérim) met en évidence la complémentarité des modes de flexibilité. L intérim représente, globalement, un apport supplémentaire de personnel évalué à 3,1 % de l emploi interne. Cette forme de mobilisation de la main-d œuvre est traditionnellement plus fréquente dans l industrie. On peut cependant observer l hétérogénéité des pratiques au sein des grands secteurs que constituent l industrie et les services. Le recours au personnel externe apparaît, par exemple, important dans le secteur des services aux personnes alors qu il est faible dans la chimie. De même, il est peu fréquent, tout comme l emploi temporaire, dans les secteurs recourant traditionnellement à cette autre forme de flexibilité que constitue le chômage partiel (dans le textile-habillement et la construction). Le travail temporaire interne (à durée déterminée, de remplacement, pour un travail nettement défini) n est pas, d une manière générale, fortement utilisé (5,5 % de l emploi total), sauf dans quelques secteurs des services (santé et action sociale, services aux entreprises) et dans le secteur primaire. Cependant, d après des données non reprises dans le tableau, il ressort que les proportions de contrats temporaires sont plus importantes, d une part, parmi les salariés occupés à temps partiel (9,1 % de l emploi total à temps partiel) et, d autre part, parmi le personnel engagé au cours de l exercice (47,3 %). Si nous soulignons comme variables déterminant les modalités de gestion de l emploi, les parts d emplois féminins et d emplois ouvriers, l examen des résultats révèle des pratiques plus nuancées. Concernant le travail à temps partiel, les données des bilans sociaux confirment le clivage industrieservices et son importance dans l emploi féminin. Mais, dans les secteurs où le temps partiel est fortement implanté, ce régime de travail est également appliqué au personnel masculin, dans une moindre mesure cependant. C est le cas notamment des secteurs où l emploi est particulièrement mobile comme l horeca, les services collectifs, sociaux et personnels ou l agriculture. En revanche, le temps partiel ne paraît pas entrer dans les logiques de fonctionnement du textile et de l habillement, secteurs très féminisés. Ces données conduisent à un constat apparemment paradoxal : les mouvements très importants de personnel que connaissent certains secteurs du tertiaire (horeca, sercices aux personnes, services aux entreprises), l agriculture et un peu moins la construction, le commerce et l industrie alimentaire, ne se traduisent pas dans l emploi interne par des proportions significativement plus importantes de

5 contrats temporaires. C est parfois même l inverse : dans le secteur de la santé-action sociale, le taux de contrats temporaires est assez élevé mais les mouvements de personnel relativement contenus. Par contre, les secteurs marqués par les plus fortes mobilités affichent les proportions les plus élevées de temps partiel. Ce constat nous invite à reconsidérer la relation entre précarisation de l emploi, contrats temporaires et temps partiel. Les données du bilan social permettent donc de dresser une typologie sectorielle des modes de gestion de l emploi, faisant intervenir les mouvements de personnel, l emploi à temps partiel, temporaire ou mis à disposition. La prise en compte de l emploi salarié manquant, notamment celui occupé dans les plus petites entreprises, permettrait d améliorer l analyse et de confronter ces données avec celles de l ONSS, par exemple, sur le travail à temps partiel et le chômage temporaire.

Indicateur n 3 : Répartition des AT-MP par secteur d activité au regard des effectifs de salariés affiliés au régime général dans ces secteurs

Indicateur n 3 : Répartition des AT-MP par secteur d activité au regard des effectifs de salariés affiliés au régime général dans ces secteurs 24 Partie I Données de cadrage Indicateur n 3 : Répartition des AT-MP par secteur d activité au regard des effectifs de salariés affiliés au régime général dans ces secteurs La répartition des sinistres

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Ce dossier a été réalisé par la sous-direction

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais entre 2003 et 2005

LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais entre 2003 et 2005 DRTEFP Direction Régionale du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle Nord-Pas de Calais Septembre 2007 LES DÉPENSES ET L'ACCÈS À LA FORMATION CONTINUE DANS LES ENTREPRISES du Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 161 II. PRÉSENTATION... 162 III. MÉTHODOLOGIE... 162 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 163 GRAPHIQUES... 164 TABLEAUX...

Plus en détail

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44 ORST Charentes - Baromètre régional Santé au travail 14. Synthèse Cette analyse, à visée descriptive, met en évidence la diversité dans le recueil comme dans l exploitation des données des accidents du

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL Rapport statistique des accidents du travail de 2012- Secteur privé 1 Diminution en 2012 de 7,7% des accidents du travail 157.131 accidents du travail sont survenus dans

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire 20 février 2013 Service Observatoires AGEFOS

Plus en détail

Statistiques structurelles sur les entreprises

Statistiques structurelles sur les entreprises 1 Statistiques structurelles sur les entreprises - Analyse Statistiques structurelles sur les entreprises Un aperçu de la structure de l'économie belge en 2011 et des possibilités offertes par cette source

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES De quoi s agit-il? L examen d un CV, un entretien téléphonique ou en face à face, constituent autant d étapes qui peuvent donner

Plus en détail

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Des tendances d évolution différenciées pour les femmes

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ)

ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ) EMPLOI-QUÉBEC ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ) RAPPORT ANALYTIQUE VOLUME 12 ENQUÊTE 2012 SUR LES DONNÉES DE 2011 Ce document a été préparé par la Direction de l analyse et de l information

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION

PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION PRINCIPAUX ELEMENTS DE PRESENTATION > L OBSERVATOIRE DU TRAVAIL TEMPORAIRE > LA PROSPECTIVE DE BRANCHE SUR LES METIERS ET LES QUALIFICATIONS > UN EXEMPLE DE DEMARCHE PROSPECTIVE : Origine et nature de

Plus en détail

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir

Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir Les métiers du gaz et de l électricité, des métiers d avenir thermique à flamme hydraulique nucléaire gaz : réseaux de transport, stockages et terminaux méthaniers réseaux de transport électriques distribution

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Dares Indicateurs. L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014

Dares Indicateurs. L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014 Dares Indicateurs JANVIER 2015 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi intérimaire baisse au 3 e trimestre 2014 À la fin du 3 e trimestre

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

7.4 Écarts de rémunération autorisés

7.4 Écarts de rémunération autorisés la rémunération flexible lorsqu'elle n'est pas également accessible aux catégories d'emplois comparées, notamment la rémunération liée aux compétences, au rendement ou à la performance de l'entreprise

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel COE Séance du 17 décembre 2013 Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel Antoine Magnier DARES 1 Plan I. Stock et flux de CDD et missions d intérim Part des contrats temporaires

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Le travail après la retraite

Le travail après la retraite Grant Schellenberg, Martin Turcotte et Bali Ram L es travailleurs prennent leur retraite de diverses façons. Certains quittent un emploi de longue date, faisant une transition nette du travail aux loisirs.

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Bilan annuel. des défaillances d entreprises en Lorraine

Bilan annuel. des défaillances d entreprises en Lorraine Bilan annuel des défaillances d entreprises en Lorraine 2013 (édito) Dans le cadre des opérations de recouvrement social que l Urssaf Lorraine est amenée à réaliser auprès des entreprises, elle dispose

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 SARTHE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Avril 2014 Objectif de l étude Pour la douzième année consécutive, l enquête Besoin en Main d œuvre (BMO) a été réalisée fin 2012 et

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail

BILAN SOCIAL établi selon le MODELE COMPLET

BILAN SOCIAL établi selon le MODELE COMPLET CS1 1 EUR NAT. Date de la réception par la BNB N Page U D CS1/1. BILAN SOCIAL établi selon le MODELE COMPLET MENTION DES MONTANTS EN UNITES D'EUROS Dénomination:...... Forme juridique :... Adresse :...

Plus en détail

Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre

Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre 1 Direction røgionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du Centre Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre Projection à l horizon 2015 Février 2005 2 Source

Plus en détail

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles définies selon le niveau de qualification des emplois. Ces trois familles ont connu

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

M1705 - Marketing. Appellations (HORECA - Hotel) Définition. Accés à l'emploi métier. Conditions d'exercice de l'activité

M1705 - Marketing. Appellations (HORECA - Hotel) Définition. Accés à l'emploi métier. Conditions d'exercice de l'activité Appellations (HORECA - Hotel) Assistant / Assistante marketing Responsable marketing Définition Définit et met en oeuvre la stratégie marketing (tarifs, promotion, communication, gammes de produits, supports

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INDUSTRIES DE L HABILLEMENT (IDCC 247)

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INDUSTRIES DE L HABILLEMENT (IDCC 247) CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INDUSTRIES DE L HABILLEMENT (IDCC 247) ACCORD DU 21 SEPTEMBRE 2010 PORTANT MODIFICATION DES MODALITES D INDEMNISATION DE LA MALADIE ET DE LA MATERNITE Article 1 Il est

Plus en détail

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010

Profil au 31 décembre 2012 des bénéficiaires de la retraite au titre. de la pénibilité créée par la loi du 9 novembre 2010 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Profil

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

INFORMATIQUE DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle

INFORMATIQUE DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 SARTHE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

M1707 - Stratégie commerciale

M1707 - Stratégie commerciale Appellations (Commerce / Economie - Gérance) Directeur commercial / Directrice commerciale Responsable commercial / commerciale Définition Définit et met en oeuvre la stratégie commerciale de l'entreprise

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES

PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES ÉTUDES ET ENQUÊTES PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES Cette publication apporte un éclairage sur l insertion des stagiaires demandeurs

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 14 198 386 387 1 297 398 Part dans l emploi 1,1 1,5 Répartition par âge

Plus en détail

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 MAINE-ET-LOIRE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

Détail des emplois occupés au 1 er décembre 2014 des répondants en emploi (1/4)

Détail des emplois occupés au 1 er décembre 2014 des répondants en emploi (1/4) MASTER FINANCE Entre décembre 2014 et fin mars 2015, les diplômés 2012 ont été invités à répondre à une enquête d'insertion professionnelle à 30 mois. A cette occasion, ils ont été interrogés sur leur

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE

Plus en détail

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011

L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 Juin 2011 service statistiques, études et évaluations Repères & Analyses L emploi salarié au 1 er trimestre 2011 HAUTE-SAONE Direction régionale Franche-Comté L emploi salarié en Haute-Saône croît au 1

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 2 - Avril 2011 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci

Plus en détail

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe"

Etude sur la réalité de lʼégalité professionnelle entre les hommes et les femmes en Guadeloupe Fonds social Européen Etude sur la réalité de lʼégalité entre les hommes et les femmes en Guadeloupe" - Synthèse des premiers résultats Phase 1 COPIL du 17 juillet 2012! 1! CONTEXTE Au regard de la méconnaissance

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

L incidence du recours à l intérim sur la mesure de la productivité du travail des branches industrielles

L incidence du recours à l intérim sur la mesure de la productivité du travail des branches industrielles INDUSTRIE L incidence du recours à l intérim sur la mesure de la productivité du travail des branches industrielles Lucie Gonzalez* Dans la comptabilité nationale, les effectifs sont répartis en branche

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

La part des banques dans le financement des entreprises

La part des banques dans le financement des entreprises Le financement bancaire des entreprises en Polynésie française AGENCE DE PAPEETE NUMERO 1 Janvier 08 Note expresse Établissement public Dotation 000 000 - SIRET 78 430 111 0 APE 651 A Siège social : 5

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1

LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 LETTRE D INFORMATION DE L OBSERVATOIRE ECONOMIQUE N 1 En collaboration avec le laboratoire ERUDITE de l Université Paris-Est Marne-la-vallée, sous la direction scientifique de Marc Ferracci et avec la

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

COMMERCE ET REPARATION AUTOMOBILE

COMMERCE ET REPARATION AUTOMOBILE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 VENDEE PORTRAIT SECTORIEL REPARATION AUTOMOBILE SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE

Plus en détail

Programme d analyse longitudinale de l emploi (PALE)

Programme d analyse longitudinale de l emploi (PALE) Programme d analyse longitudinale de l emploi (PALE) Le fichier du Programme d analyse longitudinale de l emploi (PALE), qui est élaboré et tenu par la Division de l analyse des entreprises et du marché

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2013 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Verdun. Janvier 2012

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Verdun. Janvier 2012 Profil économique Ville de Montréal Janvier 2012 Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Ce profl économique est une publication de l équipe

Plus en détail

Les emplois salariés vacants en Belgique

Les emplois salariés vacants en Belgique 1 Les emplois salariés vacants en Belgique Les emplois salariés vacants en Belgique 1. Les emplois salariés vacants dans le secteur marchand principalement En 2013, 2,6 % des emplois salariés étaient vacants

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés

OBSERVATION PACA CRISE. Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009. Un secteur sensible. Faits marquants. Chiffres-clés 1 Panorama sectoriel : Commerce n 0 / 19 juin 2009 Faits marquants Un secteur sensible Le commerce occupe une place stratégique dans l économie régionale par le nombre de ses emplois. Il joue, en temps

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES

27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES 27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES UNE PHOTOGRAPHIE DE L ENTREPRENEURIAT FÉMININ AU-DELÀ DES CLICHÉS Majoritaires dans la population, en situation de quasi parité dans la population active occupée,

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Lachine. Janvier 2012

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Lachine. Janvier 2012 Profil économique Ville de Montréal Janvier 2012 Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Ce profl économique est une publication de l équipe

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

1 174 projets de recrutement en 2013

1 174 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Oyonnax 1 174 projets de recrutement en 213 18,9 % des 1 529 établissements enquêtés dans le bassin de Bourg en Bresse envisagent de réaliser

Plus en détail

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Observatoire bruxellois de l Emploi 2011 De par sa position de capitale de la

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Les principaux secteurs d activité haut-marnais Situation 2011 Document réalisé en mars 2012 à partir des données : Contact : CCIT - Observatoire économique 9, rue de la Maladière 52 000 - CHAUMONT Tél.

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Mars 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007

Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Synthèse des données statistiques sur les salariés de la presse en 2007 Des tendances stables En 2007, le périmètre de la presse tel que défini par l Observatoire comprenait 2 066 entreprises, soit 321

Plus en détail

Ce document est disponible également sur le site Web du HCP : www.hcp.ma

Ce document est disponible également sur le site Web du HCP : www.hcp.ma Haut-Commissariat au Plan 2 Sommaire Avant-propos...5 Démographie...7 Femmes Chefs de ménage et Femmes vivant seules... 19 Education et alphabétisation... 33 Activité, Emploi et Chômage... 45 Pauvreté

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 37080 FRA Québec, le : 11 juin 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et Toiture bon prix Abitibi inc. Partie mise en

Plus en détail