Quels sports préconiser chez les personnes âgées?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quels sports préconiser chez les personnes âgées?"

Transcription

1 VIEILLISSEMENT ET ACTIVITES PHYSIQUES Quels sports préconiser chez les personnes âgées? Docteur Karim Gallouj Médecin fédéral national FFEPGV CHI de Wasquehal, Centre de gériatrie Le Molinel

2 Le vieillissement physiologique entraîne : une sarcopénie prédominant sur les fibres à contraction rapide une diminution de la force musculaire après 60 ans une diminution de la capacité aérobie et de la VO 2 max

3 Le vieillissement musculaire: profondes modifications de la composition corporelle(pertes en eau, masse maigre, augmentation de la masse grasse) la sarcopénie se traduit par une altération de l autonomie, une augmentation du risque de chutes La réduction de l activité physique entraîne une obésité, une insulino-résistance, un diabète de type 2, une HTA

4 Le vieillissement musculaire: l amyotrophie repose sur un déséquilibre entre les flux de synthèse des protéines musculaires et le flux de dégradation. C est surtout une diminution de la synthèse des protéines contractiles la population de cellules souches myogéniques diminue avec le temps La réduction de la transcription des gènes codant les formes rapides de myosine, et par cela réduction de la vitesse maximale de contraction des muscles

5 Les fonctions cardiovasculaires et pulmonaires sont également altérées : une diminution de la contractilité myocardique une diminution de la fréquence cardiaque maximale avec l âge

6 On a également : une dégénérescence de l appareil ostéo-articulaire (arthrose, ostéoporose) un vieillissement hormonal avec une baisse de la DHEA des troubles neurosensoriels (cécité, surdité)

7 Il faut un interrogatoire et un examen médical approfondis, non pas pour interdire une pratique sportive mais pour orienter et adapter l entraînement à l état du patient.

8 Il faut tenir compte des pathologies et des handicaps existants On réalisera : un ECG voire une épreuve d effort un bilan radiographique

9 Il faut se méfier : des anciens sportifs : ils surestiment leurs capacités et ils ont des conduites alimentaires et alcoolo-tabagiques néfastes des sportifs qui n ont pas arrêté de pratiquer, (préparation physique inadaptée, éviter les compétitions) les néophytes écoutent plus volontiers nos conseils.

10 Conséquences de l activité physique limitation de la sarcopénie amélioration de la force musculaire augmentation de 180% de la force musculaire des extenseurs des genoux et augmentation de la masse musculaire de 11% chez le sujet âgé grâce à l entraînement (FIATARONE) amélioration de la VO 2 max

11 Conséquences de l activité physique amélioration de la vascularisation musculaire amélioration des chiffres tensionnels diminution de la morbidité, de la mortalité cardiovasculaire et des accidents vasculaires cérébraux (Honolulu Heart Programm) ralentissement du vieillissement cérébral

12 Conséquences de l activité physique ralentissement de l ostéoporose diminution du seuil fracturaire (augmentation de 40% de la densité minérale osseuse chez les joggers de 50 à72 ans - LANE) effet sur le psychisme : amélioration de l image de soi conservation de l autonomie

13 Une activité physique, dans quelles conditions? entraînement progressif, régulier, adapté en groupes homogènes tenir compte des motivations de la personne âgée (40% avaient arrêté le sport en raison de l inadaptation des clubs à leurs besoins)

14 Une activité physique, dans quelles conditions? déconseiller les compétitions chaussage et habillage adaptés se méfier de l hypothermie et de la déshydratation

15 Le cas de la maladie d Alzheimer Mémoire perceptive Difficulté à se souvenir d un parcours Difficulté à reproduire la vitesse d un mouvement Mémoire motrice Difficulté à apprendre de nouveaux enchaînements Posture, mouvement

16 Le cas de la maladie d Alzheimer Cognition raisonnement Nettement affectée Affect/émotion Indifférencié ou désinhibé Langage Nettement affecté Elocution peu ou pas affectée

17 Le cas des démences : les effets bénéfiques Redécouverte des schémas corporels Préservation des capacités fonctionnelles restantes le plus longtemps possible Améliorer la confiance et le moral Restituer l estime de soi Aider au maintien d une certaine qualité de vie

18 Le cas des démences: les difficultés Surmonter les difficultés liées à l évolution de la maladie Renoncement du patient en raison de la maladresse motrice et du ralentissement Faire une évaluation physique et psychique complète

19 La maladie de Parkinson Conservation de la mobilité articulaire et des réflexes de posture Lutte contre l akinésie Lutte contre la dépendance physique

20 L arthrose Suppression de la douleur Augmentation de la mobilité articulaire Renforcement de la musculature: Exercices isométriques afin de restaurer une bonne biodynamique articulaire Entraînement à l endurance Par des exercices isotoniques si l état de l articulation le permet

21 Quels sports conseillés? Quel intérêt? la marche : amélioration de la capacité à l effort socialisation de la personne âgée la natation : amélioration des capacités respiratoires épargne les articulations la course à pieds la randonnée & courses d orientations : excellentes formes d exercice aérobie

22 Quels sports conseillés? Quel intérêt? la gymnastique, les disciplines gymniques dérivées des arts martiaux : amélioration de l adresse amélioration de l équilibre amélioration de l image de soi

23 Quels sports conseillés? Quel intérêt? le cyclisme : intéressant si surcharge pondérale ou pathologie articulaire amélioration de la coordination des mouvements amélioration de l équilibre amélioration des capacités cardiorespiratoires déconseillé et contre indiqué en cas de gonarthrose, d atteinte sévère de la colonne vertébrale, d angine de poitrine mal contrôlée

24 Quels sports conseillés? Leur intérêt? le ski de fond : après réalisation d un ECG à l effort en l absence de risque fracturaire osseux important le judo : amélioration de l équilibre prévention des chutes la musculation : lutte contre la sarcopénie

25 Conclusion les activités physiques après 60 ans améliorent la qualité de vie le problème majeur : absence de professionnels formés à encadrer cette population en fonction de ses spécificités physiques et de ses besoins en dehors de fédérations telle que la Fédération Française d Education Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) l avenir : développer des centres, des programmes adaptés, ce que fait la FFEPGV.

26 L âge n est pas une contre-indication en soi aux activités physiques.

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

Directives canadiennes en matière d activité physique. Glossaire GLOSSAIRE. Terminologie Définition Exemples

Directives canadiennes en matière d activité physique. Glossaire GLOSSAIRE. Terminologie Définition Exemples GLOSSAIRE Glossaire Activité Ensemble de mouvements corporels qui augmentent le rythme cardiaque et la respiration Directives en Tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques utilisant

Plus en détail

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN

Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission médicale tennis Christian NEAU kinésithérapeute membre de l IRMSHN Xavier BAGUELIN Le tennis pour les «Seniors +» Analyse des caractéristiques du public +45 ans +55 ans +65 ans Propositions de Préparation Physique spécifique Guillaume LEVAVASSEUR médecin du sport en charge de la commission

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08

Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008. Mise à jour 24-06-08 Diabète de type 2 et Sport Dr Laurence FAYARD- JACQUIN Cœurs du Forez 2008 Mise à jour 24-06-08 L activité physique est recommandée depuis longtemps aux patients diabétiques Dès la fin du 19 ème siècle,

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Entraînement de la force musculaire

Entraînement de la force musculaire Module S.PH.370.0301.F.08 Evaluation et traitement des fonctions musculo-squelettiques Membre inférieur Entraînement de la force musculaire Les modes de contraction Isométrique Concentrique Excentrique

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence)

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence) OBESITE ET EPS DEFINITION L obésité se définit comme un excès de poids pouvant retentir sur la santé. La mesure générale acceptée de l obésité est l Indice de Masse Corporelle (IMC : poids en kg / taille

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro INNOVATION De la rééducation au sport santé LPG crée le Neuro Physical Training! Bouger pour sa santé, une évidence pour les français? Bien que Faire du sport soit, chaque année, une des résolutions prioritaires

Plus en détail

L exercice à la retraite. Dr. Bich-Han Nguyen Résidente II, Physiatrie Université de Montréal

L exercice à la retraite. Dr. Bich-Han Nguyen Résidente II, Physiatrie Université de Montréal L exercice à la retraite Dr. Bich-Han Nguyen Résidente II, Physiatrie Université de Montréal Buts de la conférence Vous renseigner sur les changements du corps qui avance en âge, avec emphase sur le système

Plus en détail

Malaises. Chutes du sujet âgé. Chutes. Malaise et chute? Attitude pratique. Evaluer les conséquences

Malaises. Chutes du sujet âgé. Chutes. Malaise et chute? Attitude pratique. Evaluer les conséquences Chutes du sujet âgé S. Moulias Unité de Court Séjour Gériatrique Hôpital Ambroise Paré Boulogne Billancourt Malaises indisposition ou incommodité générale vague et imprécise syncope lipothymie vertige

Plus en détail

Avec la MGEFI. l activité physique rime avec santé. Dossier SANTÉ

Avec la MGEFI. l activité physique rime avec santé. Dossier SANTÉ SANTÉ Dossier 9 Avec la MGEFI l activité physique rime avec santé Pour l année 2014, la MGEFI a fait le choix de sensibiliser ses adhérents aux bienfaits de l activité physique sur la santé. Parmi les

Plus en détail

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS

HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS HALTEROPHILIE ET PREVENTION DES PROBLEMES DE DOS En dehors du contexte des pathologies de la colonne vertébrale, nombre de personnes d âges variés souffrent du dos de façon régulière. Sans volonté d être

Plus en détail

Courses Juniors Conseils d entraînement

Courses Juniors Conseils d entraînement Courses Juniors Conseils d entraînement Nouveautés proposées par le Genève Marathon for Unicef en 2010, 4 courses de 1km à 3 km seront à nouveau proposées pour les juniors âgés de 6 à 13 ans. Pour des

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

La surcompensation et le surentraînement

La surcompensation et le surentraînement La surcompensation et le surentraînement Définition de la surcompensation : Réaction de compensation à la fatigue due à un effort ciblé pour améliorer le potentiel futur d une charge musculaire et du volume

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

Promouvoir l activité physique au quotidien Pourquoi et comment? Promouvoir l activité physique au quotidien. Cadre légal. Cadre légal.

Promouvoir l activité physique au quotidien Pourquoi et comment? Promouvoir l activité physique au quotidien. Cadre légal. Cadre légal. Promouvoir l activité physique au quotidien Pourquoi et comment? Journée cantonale de promotion de la santé et de la prévention en milieu scolaire, Montreux le 23 avril 2009 Promouvoir l activité physique

Plus en détail

Test d évaluation de la condition physique pour les «Journées Sentez-vous Sport» *

Test d évaluation de la condition physique pour les «Journées Sentez-vous Sport» * Test d évaluation de la condition physique pour les «Journées Sentez-vous Sport» * Compte-tenu de l'absence de validation scientifique des tests existants, la commission médicale du CNOSF propose d'utiliser

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE

V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE V.M.A. VISITE MEDICALE D APTITUDE OU E.M.A. EXAMEN MEDICAL D APTITUDE DOCTEUR P. LEFEVRE (PARIS) LA V.M.A. POURQUOI FAIRE? 1 ) PARCEQUE C EST LA LOI ( DU 29/10/1975 ) 2 ) PARCE QUE LA MORT SUBITE EXISTE

Plus en détail

Le mouvement vitalité! Un pas vers la forme! Sport-Santé. Acti March

Le mouvement vitalité! Un pas vers la forme! Sport-Santé. Acti March Le mouvement vitalité! Un pas vers la forme! Sport-Santé Acti March Une Fédération pour votre forme Moyen de déplacement à la portée de tous, quel que soit son âge, la marche est une forme d activité physique

Plus en détail

Faire du sport. Les bienfaits du sport...2. L appareil locomoteur...2. Le système cardio-vasculaire...3. La silhouette...3. La psychologie...

Faire du sport. Les bienfaits du sport...2. L appareil locomoteur...2. Le système cardio-vasculaire...3. La silhouette...3. La psychologie... Les bienfaits du sport...2 L appareil locomoteur...2 Le système cardio-vasculaire...3 La silhouette...3 La psychologie...3 Les dangers du sport...5 L appareil locomoteur...5 Les courbatures :...5 Les contractures

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

Sport et maladies métaboliques (obésité, diabète)

Sport et maladies métaboliques (obésité, diabète) Sport et maladies métaboliques (obésité, diabète) Chef du service de médecine du sport, CHU de Clermont-Ferrand Monsieur Julien AUCOUTURIER Maître de conférences STAPS 60 % des diabétiques de type 2 sont

Plus en détail

Présentation de l'activité

Présentation de l'activité Présentation de l'activité 1) Vous avez dit Endurance? L'activité de course d'endurance est souvent appelée "endurance" Définitions de l'endurance: (On trouve différentes définitions suivant les sources

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE

CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE I- Sémiologie des troubles de la marche A- Anamnèse B- Analyse catégorielle C- Analyse sémiologique II- Epidémiologie des

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

Tabagisme et pratique sportive

Tabagisme et pratique sportive Tabagisme et pratique sportive Colloque sport/prévention/santé 2014 20 novembre 2014 Dr Fabien PEYROU, Médecin Addictologue, Médecin du Sport Antenne Médicale de Prévention du Dopage d Aquitaine AMPD CHU

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

La course longue à l école :

La course longue à l école : aspect bio énergétique, biomécanique, motivationnel gérard: IUFM de la Réunion 2012 13 La course longue à l école : 1 Les instructions officielles 2 Historique du 1500 m 3 S entraîner : améliorer ses performances

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Pr Luc Defebvre Service de Neurologie et Pathologie du Mouvement, CNRS 3291, CHRU, Lille Janvier 2010 Place

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

Origines de la méthode Pilates :

Origines de la méthode Pilates : Origines de la méthode Pilates : La méthode Pilates existe depuis les années 20. Elle porte le nom de son inventeur, Joseph Hubertus Pilates (1880-1967), né à Dusseldorf, émigré aux États Unis au début

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES»

INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» INSUFFISANCE CARDIAQUE «AU FIL DES ANNEES» v On ne guérit pas ( en général ) d une insuffisance cardiaque, mais on peut la stabiliser longtemps, très longtemps à condition v Le patient insuffisant cardiaque

Plus en détail

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES ACTIVITÉ PHYSIQUE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque M.IRRAZI (Metz) 7 et 8 mai PARIS OBJECTIFS Anticiper la douleur Récupération fonctionnelle Gérer les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015 La chiropraxie pour les seniors : Pathologies, prévention et traitement Avec une espérance de vie qui ne cesse de croître, les chiropracteurs sont de plus en plus confrontés

Plus en détail

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Centre de tests www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Un centre de tests compétent En étroite collaboration, le centre de fitness CTS et la Physio Balance vous propose

Plus en détail

vital ité SUR LE VIF CADENCE FÉDÉ ACTIONS N U M E R O 2 0 D É C E M B R E 2 0 1 4 RETRAITE SPORTIVE Fédération Française de la Retraite Sportive

vital ité SUR LE VIF CADENCE FÉDÉ ACTIONS N U M E R O 2 0 D É C E M B R E 2 0 1 4 RETRAITE SPORTIVE Fédération Française de la Retraite Sportive vital ité N U M E R O 2 0 D É C E M B R E 2 0 1 4 Magazine de la Fédération Française de la Retraite Sportive SUR LE VIF CADENCE FÉDÉ ACTIONS RETRAITE SPORTIVE Fédération Française de la Retraite Sportive

Plus en détail

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique.

L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin. Relations avec la technique et la préparation physique. L entraînement de la force chez L ENFANT : Application au ski alpin Nicolas Coulmy Département Sportif et Scientifique Relations avec la technique et la préparation physique Préparation technique Préparation

Plus en détail

APS résumé partie III

APS résumé partie III 1 APS résumé partie III Les outils d évaluation de l activité physique Le but est de quantifier/ évaluer les activités physiques habituelles (non-structurées).on a plusieurs méthodes : - Indirectes (subjectives)

Plus en détail

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4)

REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4) REMISE EN CONDITION PHYSIQUE D UN ATHLETE BLESSE Etude de cas (2 ème partie /4) Reconditionnement, réathlétisation & réhabilitation WK à la suite d une ostéotomie Un document de Norbert KRANTZ Année 2005-2006

Plus en détail

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE Dr Jean-Marc SENE médecin du sport praticien-attaché au CHU Pitié-Salpétrière INTRODUCTION Indication Évaluation initiale

Plus en détail

Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir?

Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir? Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir? Prof. Antoine Bailly Président forumsante.ch Prix Vautrin Lud, «Nobel» de Géographie Un système de santé apprécié et critiqué Toutes les

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

Dans ce chapitre : Sommaire 93

Dans ce chapitre : Sommaire 93 Dans ce chapitre : Les différents types de contractions musculaires 78 Contraction statique 78 Contraction dynamique 80 Contraction isométrique 80 Contraction auxotonique 80 Contraction isotonique 82 Contraction

Plus en détail

Effets de quelques Asanas

Effets de quelques Asanas Effets de quelques Asanas Loïc Le Toumelin Sources: B.K.S Iyengar et Leslie Kaminoff Les effets des Asana Les effets des asanas sont d ordre anatomique (souplesse, musculation), d ordre psychologique (nervosité,

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

DEVELOPPEMENT MUSCULATURE

DEVELOPPEMENT MUSCULATURE DEVELOPPEMENT DE LA MUSCULATURE (méthodes, diététique ) Point de vue anatomique Plusieurs buts recherchés donc plusieurs méthodes. Développement de la force Il existe une corrélation entre le développement

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux professionnels de santé

PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux professionnels de santé PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux professionnels de santé Sommaire I. Pourquoi le programme «Bouger sur prescription» en Savoie?... 2 II. Le programme «Bouger sur

Plus en détail

FEDEDRATION FRANCAISE D ESCRIME (FFE) REGLEMENT INTERIEUR ANNEXE II. Règlement médical

FEDEDRATION FRANCAISE D ESCRIME (FFE) REGLEMENT INTERIEUR ANNEXE II. Règlement médical FEDEDRATION FRANCAISE D ESCRIME (FFE) REGLEMENT INTERIEUR ANNEXE II Règlement médical ARTICLE 1 er Conformément à l article 3622-1 du nouveau code de la santé publique, la délivrance d une licence sportive

Plus en détail

Variétés des exercices de musculations

Variétés des exercices de musculations Variétés des exercices de musculations Variété des exercices de musculation... car l ancienne gymnastique ne s occupait pas du tempérament et développait uniquement la force. Chez les anciens, les uns

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Activité sportive. Fuir la sédentarité et s activer. Bien-être. Le partenaire santé qui vous change la vie

Activité sportive. Fuir la sédentarité et s activer. Bien-être. Le partenaire santé qui vous change la vie Activité sportive Fuir la sédentarité et s activer Document non contractuel / MOD.3318/12.2010 / Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Bien-être L a pratique régulière

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

Polyhandicap définitions présentation médicale

Polyhandicap définitions présentation médicale Polyhandicap définitions présentation médicale Dr Isabelle Hodgkinson L Escale Hôpital Femme Mère Enfant Définition Handicap grave à expressions multiples associant une déficience motrice et une déficience

Plus en détail

INFO ETAT. Numéro 43. 15 septembre 2014. Le plan régional "Sport santé bienêtre" Midi-Pyrénées 2013-2016

INFO ETAT. Numéro 43. 15 septembre 2014. Le plan régional Sport santé bienêtre Midi-Pyrénées 2013-2016 Numéro 43 15 septembre INFO ETAT Plan régional "Sport santé bien-être" Midi-Pyrénées 2013-2016 Le plan régional "Sport santé bien-être"( PRSSBE) de Midi- Pyrénées : la promotion des activités physiques

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

Ces différents titres excluent toute activité d entraînement ou d approfondissement d une discipline sportive. DEUG STAPS

Ces différents titres excluent toute activité d entraînement ou d approfondissement d une discipline sportive. DEUG STAPS 0. Vie associative Equivalences et autorisations accordées aux diplômés "STAPS" Les diplômes ouvrant droit à l encadrement des A.P.S, dans la mesure où son détenteur a procédé à la déclaration obligatoire

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti RAPPORT D ACTIVITÉS Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti Responsable : Dr Harry Max Prochette 12 avril 2013 Table des matières Introduction... 3 Déroulement...

Plus en détail

Le cœur de l athlète master est il armé pour la compétition?

Le cœur de l athlète master est il armé pour la compétition? Le cœur de l athlète master est il armé pour la compétition? Réunion du CCSMB Chamonix 25 novembre 2013 F. Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1 - INSERM U 1099 Définitions Compétition : Participation

Plus en détail

Le bilan diagnostique Kinésithérapique

Le bilan diagnostique Kinésithérapique Le bilan diagnostique Kinésithérapique «La kinésithérapie prévient, réduit, restaure ou compense les mouvements pathologiques au niveau des déficiences, des limitations fonctionnelles, incapacités et des

Plus en détail

Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice!

Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice! L aide d aujourd hui. L espoir de demain... MD Faites marcher votre cerveau, il a besoin d exercice! Ce qu il faut savoir sur la santé du cerveau, l Alzheimer et les maladies apparentées Votre cerveau

Plus en détail

Maladies chroniques et APS

Maladies chroniques et APS Maladies chroniques et APS Master de recherche Physiologie et Biomécanique des APS Dr. BETTAIEB Ramzi : M.A. ISSEP KEF Définition de la maladie chronique Selon l'organisation Mondiale de la Santé, la maladie

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR

DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR C Andreux et F L Huillier H Guerini, A Feydy, X Poittevin, F Thevenin, R Campagna, JL Drapé, A Chevrot Hôpital COCHIN, Paris, France OBJECTIF Proposer

Plus en détail

L entraîneur de poche

L entraîneur de poche L entraîneur de poche 04 06 20 30 34 38 44 47 INTRODUCTION MOBILITe FORCE COORDINATION ENDURANCE ENVIE DE NOUVEAUTe? PROGRAMME D ENTRAiNEMENT BIBLIOGRAPHIE DR. HANS SPRING DIReCTeUR MeDICAL DU CeNTRe De

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Activité physique et santé Document de base

Activité physique et santé Document de base Activité physique et santé Document de base Office fédéral du sport OFSPO Office fédéral de la santé publique OFSP Pour faciliter la lecture, nous renonçons à indiquer les sources dans ce document. Les

Plus en détail

La prévention santé dans les salles de remise en forme quels outils? quelles démarches? Par Stéphane nouveau Preston-Lee Ravail Jacky Harnoist

La prévention santé dans les salles de remise en forme quels outils? quelles démarches? Par Stéphane nouveau Preston-Lee Ravail Jacky Harnoist La prévention santé dans les salles de remise en forme quels outils? quelles démarches? Par Stéphane nouveau Preston-Lee Ravail Jacky Harnoist SOMMAIRE Définition de la santé Définition de la prévention

Plus en détail

«La perte d autonomie et l isolement social» Ateliers Citoyens Départementaux. Présenté par : Houssin Jean-Pierre Société Sunjeux

«La perte d autonomie et l isolement social» Ateliers Citoyens Départementaux. Présenté par : Houssin Jean-Pierre Société Sunjeux Département du Nord Mission Démocratie Participative 51, rue Gustave Delory 59047 Lille Cedex. Ateliers Citoyens Départementaux. Projet sur le thème : «La perte d autonomie et l isolement social» Présenté

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

OPTIMISATION SOMMEIL

OPTIMISATION SOMMEIL OPTIMISATION DU SOMMEIL Copyright 2009 Bio.Form.Gym Tout droits réservés pour tous pays Table des matières Introduction...3 Les 8 bénéfices du sommeil...3 Objectifs...3 Possibilités...4 Résultats...4 Explications...4

Plus en détail

Le renforcement. musculaire

Le renforcement. musculaire Le renforcement musculaire Le renforcement Pourquoi le renforcement musculaire Comment renforcer L échauffement Le renforcement : À la maison Avec du matériel En salle Le renforcement spécifique Les étirements

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

L IMPORTANCE DE L ENTRAINEMENT DE LA FORCE EN FOOTBALL. Guy NAMUROIS Préparateur physique du Standard de Liège Avril 2009

L IMPORTANCE DE L ENTRAINEMENT DE LA FORCE EN FOOTBALL. Guy NAMUROIS Préparateur physique du Standard de Liège Avril 2009 L IMPORTANCE DE L ENTRAINEMENT DE LA FORCE EN FOOTBALL Guy NAMUROIS Préparateur physique du Standard de Liège Avril 2009 LES QUALITES PHYSIQUES SOLLICITEES EN FOOTBALL (R.VERHEIJEN) ENDURANCE ENDURANCE-FORCE

Plus en détail

Les Véritables contre-indications à la pratique du sport

Les Véritables contre-indications à la pratique du sport Les Véritables contre-indications à la pratique du sport L environnement familial joue beaucoup sur les conditions de pratique de nos enfants. En effet, si les parents veulent réaliser leurs rêves à travers

Plus en détail

Les étirements??? Oui? Quand? Comment?

Les étirements??? Oui? Quand? Comment? Les étirements??? Oui? Quand? Comment? Sommaire : Idées reçues... Page 2 Contradictions... Page 3 Les techniques d étirement... Page 5 Les positions d étirement... Page 7 Recommandations... Page 11 1 Idées

Plus en détail

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs Carrière et mal de dos, la nécessaire prévention Les professionnels des métiers de la petite enfance sont particulièrement confrontés au fléau social qu est le mal de dos. Touchant près de 80 % de la population

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

Programmes de CARDIO-TRAINING

Programmes de CARDIO-TRAINING Programmes de CARDIO-TRAINING Dr Stéphane CASCUA - Alain DALOUCHE Programmes de CARDIO-TRAINING Santé, forme, esthétique, performance : plus de 50 programmes personnalisés Préparation physique : plus de

Plus en détail

La conduite automobile chez les sujets âgés

La conduite automobile chez les sujets âgés La conduite automobile chez les sujets âgés Des conducteurs de plus en plus âgés Le taux de motorisation des ménages augmente 30% en 1960 80% actuellement En 1960: 10% des conducteurs avaient plus de 60

Plus en détail

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI)

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI) Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de l enseignement Inspectorat de la scolarité obligatoire BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

J ai une SEP et je suis sportif! N 3

J ai une SEP et je suis sportif! N 3 N 3 J ai une SEP et je suis sportif! Sport et Sclérose en Plaques ne sont pas incompatibles, bien au contraire : le sport est bénéfique sur les plans physique et psychique. C est également l occasion de

Plus en détail

Y a-t-il des limites à la pratique sportive chez l enfant?

Y a-t-il des limites à la pratique sportive chez l enfant? Y a-t-il des limites à la pratique sportive chez l enfant? Dr Michel Binder Pédiatre, médecin du sport de l enfant et de l adolescent Médecin de la Commission médicale de la Fédération française et internationale

Plus en détail