Les activités de Conseils et assistance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les activités de Conseils et assistance"

Transcription

1 Seine-et-Marne Développement Hôtel du Département MELUN Cedex - Tél : Fax : Agence certifié ISO 9002 Version 2000 Les activités de Conseils et assistance

2 STATISTIQUES SUR LES ACTIVITES DE CONSEIL ET D ASSISTANCE Mise à jour des données avril 2006 Synthèse générale... 2 Répartition des établissements par tranches d effectifs salariés... 4 Répartition des établissements par activités... 4 Répartition des établissements par activités et par effectifs... 5 Les implantations d établissements... 6 Dates de création des établissements... 6 Origines des implantations... 8 Répartition des implantations par tranches d effectifs salariés... 8 Répartition des implantations par activités... 8 Répartition des implantations par activités et par tranches d effectifs salariés... 9 Répartition des créations pures par activités et par tranches d effectifs salariés...10 Les défaillances d établissements...11 Répartition des défaillances par tranches d effectifs salariés...11 Répartition des défaillances par activités...11 Les départs d établissements...13 Répartition des départs par tranches d effectifs salariés...13 Répartition des départs par destinations...13 Répartition des départs par activités...14 Annexe...15 Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 1

3 Synthèse L objectif de cette étude statistique est d analyser les activités de Conseils et d Assistance seine-etmarnaises au travers des établissements qui la composent. Afin de mieux cerner l ensemble de ces activités, nous les avons traité dans leur ensemble, puis effectué un zoom sur chacune de leur composante. Les activités de Conseils et assistance représentent 63 % des établissements exerçant une activité de services aux entreprises et 9 % des établissements seine-et-marnais tous secteurs d activités confondus. Les activités de Conseil et d Assistance sont représentées par établissements actifs en Seineet-Marne 1, dont 33 % intervi ennent dans les services professionnels (2 000 établissements), 24 % dans des activités d architecture, ingénierie et contrôle (1 466 établissements), 20 % dans l administration d entreprises (1 214 établissements), 18 % dans les activités informatiques (1105 établissements) et 6 % dans la publicité et les études de marché (359 établissements). Dans ces activités, 78 % des établissements emploient moins de 3 salariés et 20 établissements emploient plus de 100 salariés. Ce sont les activités d administration d entreprises et de publicité études de marché qui comptent le plus d établissements de plus de 100 salariés. Parmi les employeurs majeurs, PRIM'ANIM et SCH SERVICE Agences, conseil en publicité sont implantés à COMBS LA VILLE, SAS INSTITUTE - Edition de logiciels (non personnalisés) à EVRY GREGY SUR YERRE, CEDAO - Ingénierie, études techniques à LIEUSAINT, BUREAU VERITAS - Analyses, essais et inspections techniques à TORCY, SARL ADREXO - Gestion de supports de publicité à VAUX LE PENIL, COLLEGIEN et MAREUIL LES MEAUX. Hormis les plus grands employeurs décrits ci-dessus, les caractéristiques suivantes affectent les activités 2 : Forte représentation des établissements : sans salarié dans l administration d entreprises ; de 1 à 5 salariés en architecture, ingénierie, contrôle ; de 50 à 199 salariés dans la publicité et les études de marché. Faible représentation des établissements : sans salarié en architecture, ingénierie, contrôle ; de 1 ou 2 salariés et de 10 à 19 salariés dans l administration d entreprises. Si l on examine les dates de création des établissements 3 sur les 10 dernières années, on constate une forte progression des créations d établissements depuis En 2005, le nombre de créations d établissements (1 183) est supérieur de près de 16 % à celui de l année précédente (1 021). Un secteur dynamique, fortement créateur d entreprises, dont le taux de créations pures est nettement supérieur au taux global seine-et-marnais. En 2005, près de 80 % des implantations sont des créations pures ou ex nihilo dans ces activités et plus de 10 % sont des réinstallations après transfert (sur l ensemble des implantations d établissements en Seine-et-Marne, toutes activités confondues, 77 % concernent des créations pures et 12 % des réinstallations après transfert durant la même période). Les taux de créations pures les plus importants concernent les activités informatiques et la publicité études de marché. C est, par contre, dans les services professionnels que le taux de réinstallation après transfert est le plus significatif. L implantation par acquisition est plus conséquente en architecture, ingénierie et contrôle. 1 Soit 9% de l ensemble des établissements seine-et-marnais toutes activités confondues 2 Méthode utilisée : écart à l effectif théorique 3 Etablissements actifs au 31 mars 2006 Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 2

4 Les créations pures, quelque soit l activité de conseil et d assistance concernée, portent majoritairement sur des établissements de moins de 50 salariés, dont plus des deux-tiers n emploient pas de salarié. Un seul établissement emploie plus de 100 salariés dans la publicité études de marchés. Le taux d implantation 4 global des activités de conseil et d assistance est de 19 % (contre 8,5 % au niveau départemental, toutes activités confondues) et, le taux de créations pures 5 de 15 % ( contre 6,5 % au niveau départemental, toutes activités confondues) pour l année Les activités informatiques ont le taux d implantation le plus élevé : 25 % et le plus fort taux de créations pures : 20 %. Les services professionnels et la publicité études de marché se placent en seconde position avec un taux d implantation de 21 % et un taux de créations pures respectivement de 16 et 17 %. Enfin, l administration d entreprise et l architecture, ingénierie, contrôle ont un taux d implantation de 16 et 15 % et un taux de créations pures de 13 et 12 %. 32 % des défaillances d'établissements concernent l activité de services professionnels (115 défaillances) et, c est dans l activité de publicité études de marché que le nombre de défaillances est le moins important : 35. Plus de 80 % des défaillances touchent des établissements employant moins de 3 salariés, mais 17 établissements de plus de 10 salariés ont cessé leur activité sur un an courant (au 31/03/2006). Le taux de défaillance 6 des activités de conseil et d assistance s est élevé à 6 % (contre 5 % au niveau départemental, toutes activités confondues), avec les variations suivantes par grandes activités : 10 % dans les activités de publicité études de marché 8 % dans les activi tés informatiques 6 % dans les activités de services professionnels 5 % dans les activités d architecture, ingénierie, contrôle 3 % dans les activités d administration d entreprise. 2 % des établissements exerçant une activité de conseils et assistance ont quitté le territoire en un an Cent quarante établissements ont quitté le territoire départemental sur un an courant (comptage arrêté au 31/03/2006), 97 à destination de la région parisienne (dont 48 à Paris) et 43 vers la province. Près de 90 % d entre eux employaient moins de 3 salariés. Le taux de départ 7 des activités de conseil et d assistance est de 2 % sur la période (contre 0,8 % au niveau départemental, toutes activités confondues). Ce taux est plus élevé pour les activités informatiques (4 %) que pour les activités d architecture, ingénierie, contrôle (1 %). 4 Taux d implantation : Nombre d implantations en 2005 / nombre total d établissements actifs fin Ce taux pour l ensemble départemental, toutes activités confondues est de 8,5 %. 5 Taux de créations pures : Nombre de créations pures ou ex -nihilo en 2005 / nombre total d établissements actifs fin Ce taux pour l ensemble départemental, toutes activités confondues est de 6,5 %. 6 Taux de défaillance : Nombre de défaillances sur un an courant (avril mars 2006) / nombre total d établissements actifs fin mars Ce taux pour l ensemble départemental, toutes activités confondues est de 5 %. 7 Taux de départ : Nombre de départs sur un an courant (avril mars 2006) / nombre total d établissements actifs fin mars Ce taux pour l ensemble départemental, toutes activités confondues est de 0,8 %. Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 3

5 Répartition des établissements par tranches d effectifs salariés Nombre d établissements au 31/03/2006 Source INSEE - Traitement Seine-et-Marne Développement Les activités de Conseil et d'assistance 0 salarie ou 2 salaries a 5 salaries a 9 salaries a 19 salaries a 49 salaries a 99 salaries a 199 salaries a 249 salaries a 499 salaries 5 Effectif inconnu % 3.4% 1.8% 0.4% 0.2% <0.1% <0.1% 2.8% 0.0% 8.3% 22.0% 56.3% Répartition des établissements par activités Nombre d établissements au 31/03/2006 Source INSEE - Traitement Seine-et-Marne Développement Les activités de conseil et d'assistance Activités informatiques 1105 Services professionnels 2000 Administration d'entreprises 1214 Architecture, ingénierie, contrôle 1466 Publicité - études de marché % 18.0% 19.8% 23.9% 32.6% Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 4

6 Répartition des établissements par activités et par effectifs Nombre d établissements au 31/03/2006 Source INSEE - Traitement Seine-et-Marne Développement Les effectifs des activités de conseil et d'assistance 0 salarie 1 ou 2 salaries 3 a 5 salaries 6 a 9 salaries 10 a 19 salaries 20 a 49 salaries 50 a 99 salaries 100 a 199 salaries 200 a 249 salaries 250 a 499 salaries Effectif inconnu... Activités informatiques Services professionnels Administration d'entreprises Architecture, ingénierie, contrôle Publicité - études de marché salarie 1 ou 2 salaries 3 a 5 salaries 6 a 9 salaries 10 a 19 salaries 20 a 49 salaries 50 a 99 salaries 100 a 199 salaries 200 a 249 salaries 250 a 499 salaries Effectif inconnu... Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 5

7 Les implantations d établissements Dates de création des établissements Les créations depuis % 8.1% Moins de De 1996 à De 1998 à De 2000 à et plus % 11.1% 15.9% Les créations depuis l'an 2000 Evolution des créations d'établissements entre 2000 et 2005 (2005 sur 3 trimestres seulement) Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 6

8 Créations d'établissements de conseil et d'assistance Les créations depuis l'an 2000 Evolution des créations d'établissements entre 2000 et Activités informatiques Services professionnels Administration d'entreprises Architecture, ingénierie, contrôle Publicité - études de marché Les activités de conseil et d'assistance Les créations en % 18.2% Activités informatiques 278 Services professionnels 420 Administration d'entreprises 194 Architecture, ingénierie, contrôle 215 Publicité - études de marché % 23.5% 35.5% Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 7

9 Origines des implantations Année 2005 Origines des implantations Les activités de Conseil et d'assistance CREATION PURE 925 REINSTALLATION APRES TRANSFERT 123 NON RENSEIGNE 104 AUTRE MODALITE D ACQUISITION AUPRES D UNE AUTRE UNITE SIREN 17 ACHAT 10 REPRISE AU CONJOINT OU APPORT RECU 3 PRISE EN LOCATION-GERANCE % 8.8% 1.4% 0.8% 0.3% <0.1% 0.0% 78.2% Répartition des implantations par tranches d effectifs salariés Année 2005 Tranches d'effectifs salariés Les activités de Conseil et d'assistance 0 salarie ou 2 salaries a 5 salaries 40 6 a 9 salaries a 19 salaries a 49 salaries a 199 salaries 1 Effectif inconnu % 0.9% 1.4% 0.4% <0.1% 4.7% 0.0% 18.8% 70.3% Répartition des implantations par activités Année 2005 Les activités de conseil et d'assistance Activités informatiques 278 Services professionnels 420 Administration d'entreprises 194 Architecture, ingénierie, contrôle 215 Publicité - études de marché % 16.4% 18.2% 23.5% 35.5% Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 8

10 Répartition des implantations par activités et par tranches d effectifs salariés Année 2005 Implantations : les effectifs des activités de conseil et d'assistance 0 salarie 1 ou 2 salaries 3 a 5 salaries 6 a 9 salaries 10 a 19 salaries 20 a 49 salaries 100 a 199 salaries Effectif inconnu... Activités informatiques Services professionnels Administration d'entreprises Architecture, ingénierie, contrôle Publicité - études de marché salarie 1 ou 2 salaries 3 a 5 salaries 6 a 9 salaries 10 a 19 salaries 20 a 49 salaries 100 a 199 salaries Effectif inconnu... Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 9

11 Répartition des créations pures par activités et par tranches d effectifs salariés Année 2005 Les activités de conseil et d'assistance Les creations pures en salarie 1 ou 2 salaries 3 a 5 salaries 6 a 9 salaries 10 a 19 salaries 20 a 49 salaries 100 a 199 salaries Effectif inconnu... Activités informatiques Services professionnels Administration d'entreprises Architecture, ingénierie, contrôle Publicité - études de marché salarie 1 ou 2 salaries 3 a 5 salaries 6 a 9 salaries 10 a 19 salaries 20 a 49 salaries 100 a 199 salaries Effectif inconnu... Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 10

12 Les défaillances d établissements Répartition des défaillances par tranches d effectifs salariés Sur un an courant, comptage arrêté au 31/03/2006 Les activités de Conseil et d'assistance - les défaillances 0 salarie ou 2 salaries 52 3 a 5 salaries 22 6 a 9 salaries a 19 salaries 9 20 a 49 salaries 5 50 a 99 salaries a 199 salaries 1 Effectif inconnu % 3.6% 2.5% 1.4% 0.6% 0.3% 2.2% 0.0% 14.5% 68.7% Répartition des défaillances par activités Sur un an courant, comptage arrêté au 31/03/2006 Les activités de conseil et d'assistance Les défaillances d'établissements par secteurs d'activités sur un an courant (au 31/03/2006). Activités informatiques 89 Services professionnels 115 Administration d'entreprises % 24.9% 32.1% Architecture, ingénierie, contrôle % Publicité - études de marché % 358 Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 11

13 Défaillances : les effectifs des activités de conseil et d'assistance Répartition des défaillances par activité et par tranches d'effectifs salariés sur un an courant (au 31/03/2006). 0 salarie 1 ou 2 salaries 3 a 5 salaries 6 a 9 salaries 10 a 19 salaries 20 a 49 salaries 50 a 99 salaries 100 a 199 salaries Effectif inconnu... Activités informatiques Services professionnels Administration d'entreprises Architecture, ingénierie, contrôle Publicité - études de marché salarie 1 ou 2 salaries 3 a 5 salaries 6 a 9 salaries 10 a 19 salaries 20 a 49 salaries 50 a 99 salaries 100 a 199 salaries Effectif inconnu... Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 12

14 Les départs d établissements Répartition des départs par tranches d effectifs salariés Sur un an courant, comptage arrêté au 31/03/2006 Les activités de Conseil et d'assistance Les départs par tranches d'effectifs salariés sur un an courant (au 31/03/2006). 0 salarie 92 1 ou 2 salaries 32 3 a 5 salaries 6 6 a 9 salaries 2 10 a 19 salaries 4 20 a 49 salaries 1 Effectif inconnu % 1.4% 2.9% 0.7% 2.1% 0.0% 22.9% 65.7% Répartition des départs par destinations Sur un an courant, comptage arrêté au 31/03/2006 Départements de destination Ile-de-France Les destinations des départs sur un an courant (au 31/03/2006) Paris Yvelines Essonne Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val-de-Marne Val-d'Oise Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 13

15 Répartition des départs par activités Sur un an courant, comptage arrêté au 31/03/2006 Les activités de conseil et d'assistance Les départs par secteurs d'activités sur un an courant (au 31/03/2006). Activités informatiques 41 Services professionnels 43 Administration d'entreprises 27 Architecture, ingénierie, contrôle 18 Publicité - études de marché % 12.9% 19.3% 29.3% 30.7% Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 14

16 Annexe Cette étude, Zoom sur les activités de Conseil et d Assistance, regroupe des informations sur une partie des établissements de services aux entreprises. Le découpage des études de la collection Zoom sur est organisé à partir de la Nomenclature Economique de Synthèse, dont la définition est donnée ci-dessous par l INSEE. La Nomenclature Économique de Synthèse (NES), adoptée par l' INSEE en 1994, est une double nomenclature nationale - d'activités économiques et de produits - agrégée, pertinente pour l'analyse économique. Les regroupements constitués sont un dénominateur commun pour la présentation des statistiques économiques agrégées, valable pour tous les domaines : ils visent à refléter, autant que possible, le comportement d'agents confrontés à leur marché, alors que la structuration de la NACE (Nomenclature des Activités dans la Communauté Européenne) et de la NAF (Nomenclature d'activités Françaises) font intervenir d'autres critères comme les spécificités techniques du processus de production ou l'organisation en filières de production. La NES comprend 3 niveaux comportant respectivement 16, 36 et 114 positions. La version présentée ici a été actualisée en fonction des révisions de la NACE (NACE rév. 1.1) et de la NAF (NAF rév. 1) opérées en Les codes et libellés de la NES à ses différents niveaux sont accompagnés des correspondances entre NES et NAF rév. 1. EN Services aux entreprises N1 Postes et télécommunications N11 Activités de poste et de courrier N12 Télécommunications N2 Conseils et assistance N21 Activités informatiques N22 Services professionnels N23 Administration d'entreprises N24 Publicité et études de marché N25 Architecture, ingénierie, contrôle N3 Services opérationnels N31 Location sans opérateur N32 Sélection et fourniture de personnel N33 Sécurité, nettoyage et services divers aux ent reprises N34 Assainissement, voirie et gestion des déchets N4 Recherche et développement N40 Recherche et développement Zoom sur Les activités de Conseil et Assistance Page 15

L activité Les activités aéronaut liées à ue l automobile Mise à jour 2009

L activité Les activités aéronaut liées à ue l automobile Mise à jour 2009 Seine-et-Marne Développement Hôtel du Département 77010 MELUN Cedex - Tél : 01 64 14 19 06 Fax : 01 64 14 19 29 - Email : c.etedali@seine-et-marne-invest.com Agence certifié ISO 9002 Version 2000 Les L

Plus en détail

EXTRAIT. L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France. Avril 2012

EXTRAIT. L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France. Avril 2012 EXTRAIT L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques

Plus en détail

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire Population totale du territoire 587 259 Présentation du territoire Poids dans le département 26,1% Nombre de communes 3 Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Evolution de l'emploi salarié par

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES Mise à jour 2014 ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES L ACCOS a recensé 30 463 établissements employant 343 976 salariés en Seine-et-Marne fin 2013, soit sur un an, une légère hausse de + 0.12 % du nombre

Plus en détail

le domaine sanitaire et social en Ile-de-France (1/2) :

le domaine sanitaire et social en Ile-de-France (1/2) : InfoCarif n 14 - Une publication du GIP CARIF Des données, une synthèse Le domaine sanitaire en (1/2) : un portrait du secteur et des professions Au-delà de son apparente homogénéité, le domaine sanitaire

Plus en détail

CAPITAUX étrangers. Les établissements à. en Seine-et-Marne. septembre 2011

CAPITAUX étrangers. Les établissements à. en Seine-et-Marne. septembre 2011 FOCUS études septembre 211 Les établissements à CAPITAUX étrangers en Seine-et-Marne information économique En 211, 544 établissements seine-et-marnais sont détenus par des investisseurs étrangers. Ces

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation Données et tendances du secteur Novembre 10 SYNTHÈSE MARKETING, COMMUNICATION Le secteur regroupe les entreprises exerçant une activité de marketing

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des «cabinets dentaires» (NAF 851E). Elles sont

Plus en détail

s'observe sur l'ensemble du territoire national. Mais c'est en région Ilede-France

s'observe sur l'ensemble du territoire national. Mais c'est en région Ilede-France Le développement des services à l industrie En Ile-de-France, la part des emplois de services aux entreprises, dans l'ensemble des emplois de services, dépasse 25 %, alors qu'elle n'est que de 20 % au

Plus en détail

NOGENT-SUR-MARNE. Présentation du territoire

NOGENT-SUR-MARNE. Présentation du territoire Population totale du territoire 430 808 NOGENT-SUR-MARNE Présentation du territoire Poids dans le département 32,3% Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Nombre de communes 16 Evolution de l'emploi

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Jehan-Paul LABRUSSE A.F.T. 2 rue Jean Mermoz - BP 68401. 44984 SAINTE LUCE S/LOIRE 02 40 18 13 13 Jehan-paullabrusse@aft-iftim.

PAYS DE LA LOIRE. Jehan-Paul LABRUSSE A.F.T. 2 rue Jean Mermoz - BP 68401. 44984 SAINTE LUCE S/LOIRE 02 40 18 13 13 Jehan-paullabrusse@aft-iftim. TABLEAU DE BORD RÉGIIONAL DE L EMPLOII ET DE LA FORMATIION PROFESSIIONNELLE DANS LES TRANSPORTS ROUTIIERS ET LES ACTIIVIITÉS AUXIILIIAIIRES DU TRANSPORT PAYS DE LA LOIRE 2009 Jehan-Paul LABRUSSE A.F.T.

Plus en détail

DOMAINE IMAGE INTERNET MULTIMEDIA

DOMAINE IMAGE INTERNET MULTIMEDIA L objectif de cette étude consiste à recenser la part des entreprises dans le domaine Image Internet Multimédia en Seine-et-Marne. Celle-ci porte sur les secteurs de «Image Internet Multimédia» qui, constituent

Plus en détail

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique. N 36 Décembre 2012 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE UNE

Plus en détail

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015

LES PHARMACIENS PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 PANORAMA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE ÉLÉMENTS DÉMOGRAPHIQUES LES PANORAMA AU 1ER JANVIER 2015 SECTION A SECTION B SECTION C SECTION D SECTION E SECTION G SECTION H DONNÉES GÉNÉRALES CHIFFRES CLÉS Nombre d inscrits

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

LA FILIÈRE ÉCO-ACTIVITÉS EN ÎLE-DE-FRANCE

LA FILIÈRE ÉCO-ACTIVITÉS EN ÎLE-DE-FRANCE Monographie économique LA FILIÈRE ÉCO-ACTIVITÉS Le plan filières des éco-activités en Île-de-France, piloté par le pôle de compétitivité Advancity, est mis en œuvre en partenariat avec la Chambre de commerce

Plus en détail

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE N 23 - février 2011 THEMATIQUE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS 4 principaux secteurs d activité qui représentent plus de la moitié des

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

Présentation de l URSSAF Île-de-France

Présentation de l URSSAF Île-de-France Réunion d'adhérents du 21 novembre 2014 avec M me Gisèle RUESZ VILLENA Responsable des recours amiables et judiciaires à l URSSAF Île-de-France Évolution du rôle des URSSAF Présentation de l URSSAF Île-de-France

Plus en détail

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES Mise à jour 2015 ÉVOLUTION DES EFFECTIFS SALARIES L ACOSS a recensé 30 571 établissements du secteur privé qui employaient 346 167 salariés en Seine-et-Marne fin 2014, soit sur un an, une légère hausse

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

démographie des masseurs-kinésithérapeutes

démographie des masseurs-kinésithérapeutes démographie des masseurs-kinésithérapeutes Île de France - Réunion 95 78 974 93 92 75 94 91 77 75 77 78 91 92 - Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine conseil national de l ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Plus en détail

Observatoire Internet & E-business. Statistiques annuelles du secteur TIC - Février 2013

Observatoire Internet & E-business. Statistiques annuelles du secteur TIC - Février 2013 Statistiques annuelles du secteur TIC - Février 2013 Etablissements et effectifs du secteur TIC en 2013 L de la CCIRA recense les établissements alsaciens, inscrits au RCS et ayant une activité de production,

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris Agreste N 109 - Mai 2011 Île-de- Enquête sur les services publics de l eau potable et de l assainissement en 2008. Un prix de l eau élevé en Île-de-, sauf à Paris A 3,69 /m³, le prix moyen de l eau potable

Plus en détail

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Yohan Baillieul* Lorsqu elles achètent des prestations de services, les administrations s adressent autant à des petites

Plus en détail

Ordre des expertscomptables. Paris Ile-de-France

Ordre des expertscomptables. Paris Ile-de-France 45, rue des Petits -Champs 75035 Paris Cedex 01 Tél. : 01 55 04 31 31 Fax : 01 55 04 31 70 4028_Synthèse_ baromètre 4 Ordre des expertscomptables Paris Ile-de-France Les résultats du baromètre économique

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 10 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 2013 STABILITÉ DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2013, les créations pures d entreprises dans les

Plus en détail

Artisan Commerçant Industriel Profession libérale

Artisan Commerçant Industriel Profession libérale Mars Février 2011 2008 Artisan Commerçant Industriel Profession libérale / votre projet d entreprise / du projet à la création / votre protection sociale artisans commerçants professions libérales auto

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2013

Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2013 Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france PROROGATION DU CONTRAT DE PROJETS ETAT-REGION 2007-2013 ET DES CONTRATS PARTICULIERS

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d expertises en

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Les auto-entrepreneurs en 2010 : Un succès confirmé!

Les auto-entrepreneurs en 2010 : Un succès confirmé! Les auto-entrepreneurs en 2010 : Un succès confirmé! Source : Insee - Base de données Sirene - 1 - Juillet 2011 Dès sa mise en place, le 1 er janvier 2009, le régime de l auto-entrepreneur a remporté un

Plus en détail

Recensement 2011 - Localisation des déplacements domicile - travail

Recensement 2011 - Localisation des déplacements domicile - travail selon la catégorie socio-professionnelle ou le secteur Dep24-Dordogne ( zonage : Départements ) actuelle de dép Hors rég Ensemble 60 224 82 934 6 079 8 000 313 32 Agric exploit 6 026 918 59 101 Artis,

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Chambre de Commerce et d Industrie de Pointe-à-Pitre Hôtel Consulaire

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Chambre de Commerce et d Industrie de Pointe-à-Pitre Hôtel Consulaire MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Chambre de Commerce et d Industrie de Pointe-à-Pitre Hôtel Consulaire Quartier de l Assainissement Rue Félix Eboué 97159 Pointe-à-Pitre CEDEX Tél :

Plus en détail

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France SEPTEMBRE 2009 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale

Plus en détail

Carte d identité du secteur de la mutualité

Carte d identité du secteur de la mutualité Carte d identité du secteur de la mutualité Données mises à jour- DADS 2010 Mickaële Molinari-Perrier, Céreq Octobre 2012 1 SOMMAIRE RAPPEL DE LA COMMANDE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique N 25 mai 2011 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE LES PRINCIPAUX

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010

ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010 ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010 Analyse du marché départementale : nombre de ventes et locations et chiffre d affaires, prix de la concurrence, attente des prescripteurs et

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS EN ÎLE-DE-FRANCE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS

LES ASSOCIATIONS EN ÎLE-DE-FRANCE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS LES ASSOCIATIONS EN ÎLE-DE-FRANCE REPÈRES ET CHIFFRES CLÉS Septembre 2014 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET La vie associative et ses enjeux Il est essentiel de bien connaître les contours

Plus en détail

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne octobre 2008 Aujourd hui, la CCI Seine-et-Marne, fortement impliquée dans l observation des entreprises et du développement économique de

Plus en détail

VIOLENCES INTRA-RELATIONNELLES, VIOLENCES DANS LE CADRE PROFESSIONNEL, VIOLENCES EN SITUATION DE LA VIE QUOTIDIENNE

VIOLENCES INTRA-RELATIONNELLES, VIOLENCES DANS LE CADRE PROFESSIONNEL, VIOLENCES EN SITUATION DE LA VIE QUOTIDIENNE GRANDn 15 VIOLENCES INTRA-RELATIONNELLES, VIOLENCES DANS LE CADRE PROFESSIONNEL, VIOLENCES EN SITUATION DE LA VIE QUOTIDIENNE : LES TROIS GRANDES CATEGORIES DE VIOLENCES PHYSIQUES NON CRAPULEUSES ANGLE

Plus en détail

Qualité et limites des données

Qualité et limites des données Qualité et limites des données Le Registre des entreprises s appuie en grande partie sur les données obtenues au cours de l inscription à un numéro d entreprise (NE) auprès de l Agence de revenu du Canada

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS

CATALOGUE DES PRESTATIONS 4, Avenue Louis Martin CS 61714 35417 SAINT-MALO CEDEX Téléphone : 02 99 20 63 00 Télécopie : 02 99 40 12 89 infoeco@saintmalofougeres.cci.fr CATALOGUE DES PRESTATIONS CCI INFO FEVRIER 2015 Chambre de

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

LA DEMOGRAPHIE DES MEDECINS EN REGION ILE DE FRANCE Situation au 1 er juin 2011. Jean VILANOVA DCDEV /RIM La Médicale jean.vilanova@ca-predica.

LA DEMOGRAPHIE DES MEDECINS EN REGION ILE DE FRANCE Situation au 1 er juin 2011. Jean VILANOVA DCDEV /RIM La Médicale jean.vilanova@ca-predica. LA DEMOGRAPHIE DES MEDECINS EN REGION ILE DE FRANCE Situation au 1 er juin 2011 Jean VILANOVA DCDEV /RIM La Médicale jean.vilanova@ca-predica.fr Préambule Préambule La région Ile-de-France concentre à

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT ANNÉE 2015 ASSOCIATION :... EXEMPLAIRE À RETOURNER EN MAIRIE AVANT LE 13 FEVRIER 2015 VILLE D'AURIOL HOTEL DE VILLE - PLACE DE LA LIBÉRATION - 13390 AURIOL

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT AU DSCG

LIVRET DU CANDIDAT AU DSCG LIVRET DU CANDIDAT AU DSCG Session 2014 DIPLOME SUPERIEUR DE COMPTABILITE ET DE GESTION SESSION 2014 Vous pourrez trouver des informations concernant le DSCG ainsi que le calendrier des épreuves sur le

Plus en détail

Ordre des expertscomptables. Paris Ile-de-France

Ordre des expertscomptables. Paris Ile-de-France 45, rue des Petits -Champs 75035 Paris Cedex 01 Tél. : 01 55 04 31 31 Fax : 01 55 04 31 70 4028_Synthèse_ baromètre 2 Ordre des expertscomptables Paris Ile-de-France Les résultats du baromètre économique

Plus en détail

Tableau de bord statistique

Tableau de bord statistique Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée dans Amélioration la fiche «Guide méthodologique de». la connaissance

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ILE-DE-FRANCE. Les chiffres de l'emploi et du chômage des personnes handicapées. N 24 - Bilan à fin juin 2014

TABLEAU DE BORD ILE-DE-FRANCE. Les chiffres de l'emploi et du chômage des personnes handicapées. N 24 - Bilan à fin juin 2014 ILE-DE-FRANCE TABLEAU DE BORD Les chiffres de l'emploi et du chômage des personnes handicapées N 24 - Bilan à fin juin 2014 (données : janvier-mars 2014) Chiffres clés & synthèse Les taux de chômage au

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

Les secteurs innovants dans les TPE-PME lorraines

Les secteurs innovants dans les TPE-PME lorraines Les secteurs innovants dans les lorraines On compte en 00 en Lorraine 1 80 établissements appartenant au domaine des secteurs innovants (voir définition), dépendant de 1 470 entreprises, soit environ 19

Plus en détail

L ARTISANAT EN PROVINCE NORD

L ARTISANAT EN PROVINCE NORD Direction des services de développement économique Observatoire de l Artisanat L ARTISANAT EN PROVINCE NORD Date impression : 8 février 2013 S O M M A I R E L artisanat en Province Nord Février 2013 I.

Plus en détail

DE L HÔTELLERIE, DE LA RESTAURATION HÉBERGER ET DES ACTIVITÉS DE LOISIRS LES MÉTIERS DÉTENDRE PORTRAIT RÉGIONAL ÎLE-DE-FRANCE

DE L HÔTELLERIE, DE LA RESTAURATION HÉBERGER ET DES ACTIVITÉS DE LOISIRS LES MÉTIERS DÉTENDRE PORTRAIT RÉGIONAL ÎLE-DE-FRANCE HÉBERGER DÉTENDRE LES MÉTIERS DE L HÔTELLERIE, DE LA RESTAURATION ET DES ACTIVITÉS DE LOISIRS 2013 PORTRAIT RÉGIONAL ÎLE-DE-FRANCE HÉBERGER DÉTENDRE SOMMAIRE ÎLE-DE-FRANCE 4 Chiffres-clés SYNTHÈSE SECTORIELLE

Plus en détail

Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie

Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie Accords sur les indemnités kilométriques et les frais de repas de la CRCAM Brie Picardie signé le 23/03/07 par la CFDT, FO Oise, le SNECA et SUD Oise ACCORD N 4 ACCORD RELATIF A L INDEMNISATION DES FRAIS

Plus en détail

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi)

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi) Sources et méthodes (régions, départements et zones d emploi) L Insee produit des estimations de taux de chômage localisés, en moyennes trimestrielles et annuelles pour la France métropolitaine, et une

Plus en détail

DIRECTION DE LA COORDINATION STATISTIQUE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES Unité des Normes et Systèmes d'information Division Nomenclatures

DIRECTION DE LA COORDINATION STATISTIQUE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES Unité des Normes et Systèmes d'information Division Nomenclatures Etab=DG75, Timbre=D230, TimbreDansAdresse=Oui, Version=W2000-C-5.1/9.0, VersionTravail=W2000-C-5.1/9.0 DIRECTION DE LA COORDINATION STATISTIQUE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES Unité des Normes et Systèmes

Plus en détail

Dares. Analyses. LES MOUVEMENTS DE MAIN-D ŒUVRE au premier semestre 2009

Dares. Analyses. LES MOUVEMENTS DE MAIN-D ŒUVRE au premier semestre 2009 Dares Analyses Mai 2010 N 026 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES MOUVEMENTS DE MAIN-D ŒUVRE au premier semestre Après un net infléchissement

Plus en détail

Présentation des bistrots en France 18 mars 2013

Présentation des bistrots en France 18 mars 2013 Présentation des bistrots en France 18 mars 2013 Marina Robin Chargée d études à la division Services de l Insee Présentation des bistrots en France Plan Nomenclature, champ Dénombrement et évolution des

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation. Département Formalités. Immatriculation

Stage de Préparation à l Installation. Département Formalités. Immatriculation Stage de Préparation à l Installation Département Formalités Immatriculation SOMMAIRE - Les 6 éléments fondamentaux de l immatriculation (qui, où, quand, quoi, social, fiscal) - La demande d ACCRE PREAMBULE

Plus en détail

Maximilien. Portail des marchés publics franciliens. Mode d emploi

Maximilien. Portail des marchés publics franciliens. Mode d emploi les infos DAEJ - n 46 du 2 avril 2013 Maximilien Portail des marchés publics franciliens Mode d emploi Ce portail, présenté comme un nouveau service public régional, ambitionne de regrouper l ensemble

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

TECHNICIEN SUPÉRIEUR : DU CONCOURS À L'EMPLOI

TECHNICIEN SUPÉRIEUR : DU CONCOURS À L'EMPLOI L EMPLOI TERRITORIAL EN ILE-DE-FRANCE N 1/JUIN 2009 TECHNICIEN SUPÉRIEUR : DU CONCOURS À L'EMPLOI Grande Couronne 2 AVANT-PROPOS La réflexion sur les concours de la fonction publique est en cours. Concernant

Plus en détail

BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007

BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007 L EMPLOI TERRITORIAL EN ILE-DE-FRANCE N 2/DÉCEMBRE 2009 BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007 Grande Couronne AVANT-PROPOS Les centres de gestion

Plus en détail

Les Services en Midi-Pyrénées

Les Services en Midi-Pyrénées Emploi et établissements des Services Départements : Nombre d'établissements RCS et effectif salarié au 2ème trimestre 2014 : Nombre d'établissements Effectif salarié (par rapport à 2013) (par rapport

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

DiffHF-TNT_RC - Diffusion Hautes Fréquences TNT pour Opérateurs techniques de diffusion TNT

DiffHF-TNT_RC - Diffusion Hautes Fréquences TNT pour Opérateurs techniques de diffusion TNT O F F R E D E R E F E R E N C E 2 0 1 5 DiffHF-TNT_RC - Diffusion Hautes Fréquences TNT pour Opérateurs techniques de diffusion TNT France Métropolitaine (Corse comprise) hors Tour Eiffel Version 2015_1

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS Questions Réponses sur votre PROTECTION SOCIALE Salon des Entrepreneurs - Paris 4 et 5 février 2015 Principaux statuts juridiques Statut Travailleur indépendant Salarié Régime

Plus en détail

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation Secteur Fiches sectorielles prioritaire Commerce Edition 2012 Sommaire Préambule... 2 Etablissements et emplois Sources et méthodes... 3 Caractéristiques

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

La structure et ses obligations juridiques

La structure et ses obligations juridiques FORMALITES-ENREGISTREMENT DE L ENTREPRISE Lors de la création de l entreprise, le Centre de Formalité des Entreprises (CFE) à la CCI, transmet votre déclaration d activité à différents organismes : - à

Plus en détail

DEMANDE D'ADHESION SYNALAM

DEMANDE D'ADHESION SYNALAM DEMANDE D'ADHESION SYNALAM Raison sociale de l'entreprise qui demande l'adhésion... Adresse...... Représentée par... Candidature parrainée par... Demande son adhésion au SYNALAM. Par cette adhésion, l'entreprise

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 15% en un an FEVRIER 2013 HÔTELLERIE-RESTAURATION Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 3 491 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 4% de la demande d emploi Dont 2 578, soit 74%, en catégorie

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES EN SITUION

Plus en détail

Chambre de Métiers des Hauts-de-Seine Service transmission d'entreprises 17, bis rue des Venêts - 92000 NANTERRE

Chambre de Métiers des Hauts-de-Seine Service transmission d'entreprises 17, bis rue des Venêts - 92000 NANTERRE TRANSMISSION D ENTREPRISE Pour figurer sur "Relais 92", bulletin trimestriel d'annonces, et sur internet, Et/ou pour faire diagnostiquer et évaluer votre entreprise : Veuillez nous retourner le dossier

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015

DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015 ! DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015 Date de convocation : 24 mars 2015 Date de publication : 24 mars 2015 L'an deux

Plus en détail

Baromètre. Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Baromètre BODACC

Baromètre. Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Baromètre BODACC Baromètre BODACC Baromètre Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Annonces publiées au BODACC au 1 er semestre 2013 Au 1 er semestre 2013 les acheteurs temporisent,

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

Novembre 2012, Observatoire Régional de l Economie Sociale et Solidaire de Basse-Normandie, Chambre Régionale de l Economie Sociale et

Novembre 2012, Observatoire Régional de l Economie Sociale et Solidaire de Basse-Normandie, Chambre Régionale de l Economie Sociale et 1 Novembre 2012, Observatoire Régional de l Economie Sociale et Solidaire de Basse-Normandie, Chambre Régionale de l Economie Sociale et solidaire(cress) de Basse-Normandie 2 Plan du rapport Introduction...

Plus en détail

RAPPORT 2012 DE L OPTL - ILE DE FRANCE

RAPPORT 2012 DE L OPTL - ILE DE FRANCE Page 1 RAPPORT 2012 DE L OPTL - ILE DE FRANCE Page 2 Page 3 RAPPORT 2012 DE L OPTL - ILE DE FRANCE Sommaire Sommaire... 3 Edito... 4 Champ d application et d observation... 6 Établissements..14 Effectifs...

Plus en détail

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les professions libérales Mise à jour de septembre 2014 1 La Meg@baseB2B 4 Millions d emails de décideurs disponibles L Agence MD

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU SPORT EN ÎLE-DE-FRANCE

LES CHIFFRES CLÉS DU SPORT EN ÎLE-DE-FRANCE LA PRATIQUE PHYSIQUE ET SPORTIVE 2 (champ : population de 15 ans ou plus) LES CHIFFRES CLÉS DU SPORT EN ÎLE-DE-FRANCE 62 % des Franciliens âgés de 15 ans et plus déclarent pratiquer une activité sportive

Plus en détail

Marne et Chantereine. 4 communes 77 316 habitants 5 830 établissements 11 948 emplois salariés. Mise à jour 2015

Marne et Chantereine. 4 communes 77 316 habitants 5 830 établissements 11 948 emplois salariés. Mise à jour 2015 Mise à jour 2015 4 communes 77 316 habitants 5 830 établissements 11 948 emplois salariés La communauté d agglomération de Marne et Chantereine regroupe 4 communes : Brou-sur-Chantereine, Chelles, Courtry

Plus en détail

Chiffres clés du BTP en Aquitaine

Chiffres clés du BTP en Aquitaine Collection «études» Mars 2015 Chiffres clés du BTP en Aquitaine La filière BTP présentée dans ce document est composée de l ensemble des entreprises des secteurs d activité indiqués dans le tableau ci

Plus en détail

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE OCTOBRE 2011 Institut Viavoice 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com Synthèse des enseignements

Plus en détail