PSC1. Nom : Année : Prénom : 8 thèmes :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PSC1. Nom : Année : Prénom : 8 thèmes :"

Transcription

1 PSC1 Nom : Année : Prénom : Classe : 8 thèmes : 1 Protection des populations 2 Message d'alerte 3 Obstruction des Voies aériennes 4 Hémorragies externes 5 Atteinte de la peau et des muqueuses 6 Traumatisme 7 Malaise 8 Perte de connaissance 10 Arrêt cardiaque Mise à jour Juillet 2012 Mme Walbrou Sophie Ne pas jeter sur la voie publique /IPNS

2 LA PROTECTION des populations : SNA:»Signal National d'alerte» tous les 1ers mercredi de chaque mois Avant d engager tout secours, il est très important de se protéger en tant que secouriste et donc pouvoir ainsi protéger l'accident et sauver les victimes L aide d un ou plusieurs témoins augmente les chances de survie de la victime ; toujours crier «à l aide «pour se faire aider et / ou faire alerter 2 types de danger : contrôlables et non contrôlables Quoi Pourquoi Comment LA PROTECTION Se protéger Protéger sa victime Protéger les autres 1/DANGER CONTROLABLE Le danger peut être supprimé 2/DANGER non CONTROLABLE Le danger ne peut être supprimé ; zone dangereuse Eviter le suraccident Approcher prudemment.observer. Suppression du danger immédiate et permanente Le sauveteur ne s expose pas ou d autres personnes au danger (balisage, débrancher l appareil électrique..) Observer Appeler à l'aide Dégagement d urgence 15 Le Dégagement d urgence Signal d alerte aux populations Victime inerte Danger non supprimable Soustraire la victime au danger Danger chimique Danger naturel Agir rapidement et en toute sécurité Balisage, aucune intrusion dans la zone dangereuse Se confiner dans 1 pièce Pas de téléphone Ecouter la radio et consignes

3 L ALERTE : appel européen 18 Pompiers 15 SAMU Gratuit : appel des secours sur portable, borne autoroute, cabine téléphonique L appel est reçu par un médecin régulateur qui questionne et indique au sauveteur les dispositions ou Conduite à tenir en attendant l arrivée des secours 1 Observer et analyser la situation 2 Se localiser (où, repères) 3 Trouver le moyen d alerte (portable, fixe..) 4 Service de secours adapté : Message d alerte et appliquer les consignes données et raccrocher si le médecin le demande Message d'alerte : 1/ Où je suis 2/ Transmettre les informations recueillies :nature de l'accident.. 3/Coordonées téléphoniques BILAN : 1/ Observer, protéger 2/ A l'aide 3/Secourir et alerter ou faire alerter (témoin) En secourisme, il est important de différencier l adulte de l enfant et du nourrisson. Nourrisson : 0 à 1 an Enfant : 1 à 8 ans Adulte : + 8ans

4 L obstruction des voies aériennes» Les Voies Aériennes (VA) comme l œsophage et la trachée permettent l oxygénation des poumons.si celles-ci sont obstruées par un objet, l air ne passe plus et la victime peut passer d un arrêt respiratoire à un arrêt cardiaque si la respiration n est pas rétablie au plus vite. Il existe 2 types d obstruction : Obstruction Partielle / La victime parle et respire péniblement La vie peut être menacée car l obstruction peut devenir totale Adulte et enfant - Inciter à tousser, si l objet gène toujours - Adulte : demander 1 avis médical (15) - Enfant et nourrisson : 15 arrivée secours Obstruction Totale La victime devient bleue(cyanose), ne respire plus, bouche ouverte La vie est menacée rapidement Adulte 1/ Jusqu'à 5 tapes dans le dos 2/ Effectuer jusqu'à : -5 compressions abdominales A répéter jusqu à la désobstruction des voies aériennes et le retour de la respiration 3/ Asseoir, rassurer, couvrir la victime 4/ 15 Cas particulier adulte obèse ou femme enceinte :» compression thoraciques» Enfant Basculer l enfant sur sa cuisse pour effectuer les 5 tapes dans le dos (tête + basse que le thorax) et les Compressions abdominales. Même conduite que pour l'adulte si l'obstruction persiste Nourrisson A califourchon sur l'avant bras et sur la cuisse tête + basse que le thorax jusqu'à 5 tapes dans les dos ; si inefficace :5 CThoraciques jusqu au rejet de l'objet où la prise en charge par les secours Compressions abdominales Voies Aériennes libres Désobstruction nourrisson

5 Hémmorragies e xternes : «Est une perte abondante de sang (plaie, orifice..) qui imbibe un mouchoir en quelques secondes et qui ne s'arrête pas spontanément» 1/ Identifier le saignement : Hémorragie ou plaie simple (écorchure, bobos..à désinfecter) 2/ «A l aide!!» Attention aux maladies infectieuses transmissibles (SiDA..) Se protéger avec un tissu ou plastic propre si possible. Saignement de Nez Eviter l aggravation Se moucher, compresser les narines 10', tête en avant Victime vomit ou crache du sang Saignements ABONDANTS Beaucoup de sang très vite = Hémorragies externes Eviter la perte de connaissance ou aggravation Pronostic vital engagé : Détresse circulatoire ou arrêt cardiaque Présence d'1 témoin Absence de témoin Pronostic vital engagé Asseoir ou coucher la victime,récupérer les vomissements ou crachats Alerter, rassurer et surveiller 1 /Constater l'hémorragie,» à l'aide» 2/Comprimer en se protégeant =Compression locale pour arrêter le saignement 3/Allonger prudemment la victime 4/Faire alerter (témoin présent) 3/ Rassurer 4/ Couvrir 5/ Bilan sanguin sauveteur (infections) si en contact avec le sang de la victime, se désinfecter les mains Même conduite que ci dessus mais faire 1 Pansement compressif (2 tours, 2 nœuds ) ou main de la victime elle même pour alerter ensuite. Vaccinations à vérifier : Tétanos : Adulte tous les 10 ans Enfant tous les 5 ans Saignement nez : Se moucher doucement, pencher la tête en avant,compresser les narines 10 Saignement abondant ou hémorragie externe «Compression locale» :présence de témoin «Pansement compressif» :absence de témoin

6 Perte de CONNAISSANCE : «Position Latérale de Sécurité» ou «PLS» La victime est inconsciente (ne répond pas) mais respire (abdomen bouge, bruit et souffle au niveau de la bouche) 1/ Constater l'inconscience en Secouant légèrement la victime aux épaules, poser des questions. (Stimuler le nourrisson car ne sait pas parler) 2/» A l aide!» 3/Constater la présence de Respiration jusqu'à 10 *Dégager les Voies aériennes: Bascule de la tête en arrière et élever le menton * Sentir, Ecouter et observer au niveau des voies respiratoires (nez, bouche, abdomen) La victime est INCONSCIENTE mais Respire Faire alerter par le témoin (si présent) 4/ PLS (Position Latérale de Sécurité) 5/ 15 si absence de témoin après avoir mis la victime en PLS PLS Cas particuliers : La victime peut avaler sa langue qui cause 1 arrêt respiratoire puis cardiaque ou d'éventuels crachats de sang ou vomissements (obstruction des Voies Aériennes) 1 /PLS 3 phases 3/ Surveiller, couvrir 4/ Appeler les secours si seul *Femme enceinte : à allonger côté gauche pour éviter de compresser les vaisseaux sanguins de l abdomen alimentant en oxygène le bébé *Nourrisson et enfant : identique à l adulte. le BB peut aussi être pris dans les bras du sauveteur, sur le côté *Traumatisé : à allongé du côté atteint Bascule de VA pour vérifier la respiration (laisser l'air passer)

7 Le sauveteur vérifie ici la Respiration (écouter, observer, sentir) Vérification de la conscience et de la respiration 10 maximum La victime est inconsciente mais respire DONC PLS Adulte et enfant 1. Préparation 2.Retournement 3.Stabilisation Couvrir ET Vérifier la respiration (main à l'abdomen) car la victime peut avoir un arrêt cardiaque Surveiller jusqu à la prise en charge par les secours PLS du Nourrisson : Garder le bébé dans les bras du sauveteur en le mettant sur le côté Walbrou sophie

8 Arrêt cardiaque : RCP (Réanimation Cardio Pulmonaire) -La victime est inconsciente et ne respire plus (défaillance et /ou arrêt du cœur) -Pronostic vital engagé -Appeler de l aide et faire alerter les secours par 1 témoin ;lui donner le message de secours et alerte avant de masser -Intervenir le plus rapidement possible en insufflant de l oxygène aux poumons, rétablir la circulation du sang aux organes vitaux en massant le cœur et ainsi éviter les lésions du cerveau. 1/ Les insufflations : Donner de l oxygène aux poumons Enfant et adulte : Nourrisson :.5 maximum pour 2 Insufflations jusqu'au soulèvement de la poitrine.englober la bouche,pincer le nez, pas de fuites,bouche à bouche.tête neutre à maintenir pendant les insufflations ( tête dans l'axe).gonfler doucement les joues,bouche/bouche à nez 2/Le massage cardiaque : Rétablir la circulation du sang, à distribuer aux organes vitaux RCP ADULTE 30CT/2i.2 mains doigts croisés et levés.5 à 6 cm.100 à 120 ct/min.sans décoller les mains 30CT/2i ENFANT.Talon de la main (jonction des dernières côtes et du sternum.100 à 120 CT /min NOURRISSON 30CT ou sternales/2i.pulpe 2 doigts.1 doigt au dessus de la jonction des dernieres côtes et du sternum.100 à 120 ct /min DAE ( Défibrilateur Automatisé Externe) Le + vite possible DAE adapté (devant et derrière) DAE adapté *«i»sont les insufflations apportées à la victime pour amener de l oxygène aux poumons *«CT» Compressions Thoraciques pour permettre la circulation du sang

9 1/» A l aide!» consignes données au témoin (15) + DAE le + vite possible 2/ Masser jusqu à la prise en charge des secours (et / ou selon consignes du DAE) ou de la reprise de la respiration 3/ Surveiller sa victime si la respiration est revenue, PLS si elle est inconsciente, la surveiller. GASPS»» :La victime respire mal et ses mouvements respiratoires sont agoniques ;ce sont ses derniers moments de vie (inconscience). Lésions du cerveau à éviter Rappels : ADULTE : 30CT/2i + DAE le + vite possible CT à 2 mains Nourrisson: 30CT/2i + DAE adapté CT pulpe des 2 doigts ENFANT: l adulte CT à 1 main 1 à 8 ans : idem que

10 LES MALAISES : Plusieurs types de malaises : à identifier en observant (sueurs, pâle...) et écoutant (froid, pb de langage..)la victime. Poser 5 questions et donner ces renseignements au 15 : 1. Depuis combien de temps faîtes -vous ce malaise? 2. Est-ce la 1 ère fois? 3. Avez-vous été hospitalisé? 4. Prenez- vous des médicaments? 5. Quel âge avez-vous? Douleurs à la poitrine Gêne respiratoire Paralysie membre / bouche Sueurs Infarctus Asthme AVC Hypoglycémie Allonger Position ½ assise Allonger Allonger Arrêt ventilatoire et circulatoire Appel du 15, suivre les recommandations médicales Rassurer, couvrir, surveiller jusqu à la prise en charge par les secours Remarque importante : 1 victime qui prend des médicaments (asthme) ou du sucre (hypoglycémie) doit les prendre, les lui donner dans sa main et spécifier aux secours ce qui a été donné. me Walbrou sophie

11 LES TRAUMATISMES : Plaie graves Plaie simples Brûlures Brûlures particulières 1/ Identifier la gravité de la plaie 2/ Mettre la victime dans 1 position d attente adaptée à sa plaie 3/ Alerter ou faire alerter les secours 4 /Parler, rassurer la victime jusqu à l arrivée des secours 5/ La couvrir en dehors de sa plaie Plaie grave : atteinte ou proche des organes vitaux. «J appuie, j allonge, j alerte» Ne jamais retirer le corps étranger. 1/ plaie au thorax : Flèche dans la poitrine : position ½ assise 2/Plaie abdomen : Tournevis, couteau dans le ventre : Position allongée, sur-élever les jambes ou plier les genoux. Plaie simple : Ecorchures, bobos 1/ Identifier qu elle est simple car peu de sang 2/ Se laver les mains 3/ Nettoyer la plaie à l eau ou au savon 4/ Proposer un avis médical si la vaccination du Tétanos n est pas récente Adulte :Rappel tous les 10 ans Enfant :Rappel tous les 5 ans Mme Walbrou sophie

12 Brûlures simples / graves Elle est simple/ grave en fonction de 3 critères : 1. Sa couleur : noirâtre et rougeâtre 2. Son étendue (sup. paume de la main de la victime=grave) 3. Sa profondeur, sa cause. 4. Arrosage immédiat sous le robinet 10 (eau tempérée 15 à 25 degrés) 5. Sur toute la surface brûlée jusqu'à l'arrêt de la douleur (simple) 6. Jusqu à l avis médical (15) pour les brûlures graves -Une brûlure grave peut évoluer au niveau des tissus internes -Une brûlure simple doit être surveillée comme une plaie simple Brûlures particulières : Même conduite à tenir que ci dessus. Chimique : sur la peau ou les vêtements.oter si possible les vêtements.arroser abondamment. Avis médical. Chimique dans l œil : Rincer sans atteindre l autre œil. Electrique : brûlure grave. Avis médical. Suivre conseils du 15. Ingestion de produits chimiques : Ne pas faire vomir, ne pas boire, garder l emballage, appeler le 15. Interne par inhalation : Position ½ assise, problèmes respiratoires, appeler le15 et suivre les conseils.

13 Traumatisme dos / cou / tête : Tomber d une échelle, chutes Douleurs vives dans le dos/cou/tête Lésions de la colonne vertébrale possible à ne pas aggraver De manière générale, la victime est sur le dos 1/ Questionner la victime consciente 2/ Ne pas la bouger et lui dire de ne pas bouger 3/ 15 4/ Rassurer et couvrir la victime jusqu à l arrivée des secours Traumatisme d un membre : Accident scolaire, de la route, chute Douleurs vives, déformation visible, gonflements. 1/ Questionner ET OBSERVER la victime consciente 2/ Ne pas la bouger pour éviter toute AGGRAVATION 3/ 15 4/ Rassurer et couvrir la victime Ce manuel est un outil vous permettant de réviser régulièrement les conduites à tenir d'un secouriste, N'hésitez pas à le consulter. Quelques «améliorations» peuvent être annuellement modifiées par expérience des professionnels de santé et pour le bien des victimes ; vous pouvez vous en tenir informé via internet Il est fortement conseillé de passer une journée de révision tous les 5 ans auprès d'un organisme agréé et pour votre connaissance personnelle et de citoyen. Faciliter les secours, Augmenter les chances de survie, Sécuriser l'accident,...c'est notre rôle à tous

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES Recommanda)ons DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES relatives à l unité d enseignement PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES de niveau 1 L unité d enseignement «Prévention

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise Toute personne motivée par l évolution de l entreprise La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes (Si le groupe compte plus de 10 personnes, la durée de la formation est majorée d une heure

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS Référentiel technique destiné aux enseignants

APPRENDRE À PORTER SECOURS Référentiel technique destiné aux enseignants OBJECTIFS DE LA FORMATION Á l'issue de la formation de base "Apprendre à porter secours", l'enseignant doit être capable : d'agir efficacement face aux situations d'urgence pouvant être rencontrées en

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime :

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime : Définition - Signes L ARRÊT CARDIAQUE Une personne est en arrêt cardiaque lorsque son cœur ne fonctionne plus ou fonctionne d une façon anarchique, ne permettant plus d assurer l oxygénation du cerveau.

Plus en détail

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise.

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. Formation Initiale: Sauveteurs Secouristes du Travail Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. La

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL OBJECTIFS PEDAGOGIQUES PROFIL PARTICIPANTS Tout public. 1. Permettre à un membre du personnel ou à plusieurs d acquérir les compétences nécessaires afin de pouvoir

Plus en détail

La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1

La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1 La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1 SOMMAIRE Introduction... 1 SST... 1 PSC1... 4 Matériel minimal nécessaire pour le PSC1 et le SST... 8 INTRODUCTION Plusieurs textes modifient les aspects

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Référentiel technique à l usage des formateurs SST Document applicable à partir du 1 er janvier 2012 L Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

Plus en détail

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION Conforme au programme élaboré par l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010

Plus en détail

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S.

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. OBJECTIFS : Former les salariés des associations adhérentes afin qu'ils soient capables de porter secours à un

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail

Sauveteur Secouriste du Travail PROGRAMME DE FORMATION SÉCURITÉ & SANTÉ AU TRAVAIL Sauveteur Secouriste du Travail Formation Sauveteur Secouriste du Travail RECYCLAGE FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Formation SST Initiale Formation Incendie

Plus en détail

Formation aux Premiers Secours

Formation aux Premiers Secours MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS BUREAU DE LA FORMATION ET DES ASSOCIATIONS DE SECURITE CIVILE Formation aux Premiers Secours

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

AFGSU 1. I PROTECTION et ALERTE. Autres numéros d urgence : II REGLES D HYGIENE

AFGSU 1. I PROTECTION et ALERTE. Autres numéros d urgence : II REGLES D HYGIENE AFGSU 1 I PROTECTION et ALERTE Protection : pour la victime, le sauveteur et toute autre personne menacée par le danger. Il faut éviter d aggraver l état du patient, de provoquer un sur accident et/ou

Plus en détail

Sauvetage Secourisme du Travail

Sauvetage Secourisme du Travail Sauvetage Secourisme du Travail Guide des données techniques et conduites à tenir L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS

Plus en détail

ANALYSER et PROTÉGER.

ANALYSER et PROTÉGER. 1/ Analyser et Protéger Alerter 2/ Secourir. 3/ PLS Inconscience 4/ RCP Réanimation cardio-pulmonaire 5/ Malaises plaies 6/ brûlures traumatisme noyade ANALYSER et PROTÉGER. Être rapide et calme 1/ Analyser

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION PSC 1. Table des matières. Préambule... 3. Avant propos... 5. Définitions et termes...

REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION PSC 1. Table des matières. Préambule... 3. Avant propos... 5. Définitions et termes... Table des matières Préambule... 3 Avant propos... 5 Définitions et termes... 7 Cahier des charges... 10 Techniques pédagogiques... 13 Découpage de la formation... 21 Le déroulement pédagogique... 24 Cas

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE I. : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions espiration rine ne se soulèvent. «gasps» doit être considérée comme un arrêt

Plus en détail

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l Dossier de présentation SeSa S e S a a s b l Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. C h a u s s é e R o m a i n e, 2 8 7 0 8 0, N o i r c h a i n 0 4 9 3 / 1 9. 95. 16 w

Plus en détail

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Guide bébé Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Avec les bébés et les enfants, avoir des yeux dans le dos est presque une deuxième nature. Ils échappent malheureusement

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue I. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée

Plus en détail

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 -

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - Pro EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - SOMMAIRE Page de garde page : 1 Sommaire page : 2 Fiche pratique page : 3 Programme page : 4 Progression pédagogique pages : 6

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

Attestation de Formation aux Gestes & Soins d Urgence. Niveau II

Attestation de Formation aux Gestes & Soins d Urgence. Niveau II POLE DE MEDECINE D'URGENCE ET MEDECINE PREVENTIVE Centre d'enseignement des Soins d'urgences CESU du Cantal : 04.71.46.82 41- : 04.71.46.82 47 : Sau@ch-aurillac.fr Dr Laurent CAUMON Directeur Médical Fabrice

Plus en détail

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt)

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) Effectuer la mise au sein Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) - Ceci vous permettra de l'amener au sein en pointant le mamelon vers son

Plus en détail

CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com

CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com Dr Yann Coulon - SAMU 04 1 MODULE A URGENCES VITALES Enseignement le plus pratique possible (7h) - Préambule,

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation

BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation Swiss Resuscitation Council 2010 tous droit réservé «Le Défibrillateur» Swiss Resuscitation Council 2010 tous droit réservé Compétences

Plus en détail

1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS

1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS 1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS 6 G R OSSESSE ET ACCOUCHEMENT INOPINÉ 7 L ENFANT EN DÉTRESSE 8 U RGENCES

Plus en détail

Mort Subite du Sportif

Mort Subite du Sportif Mort Subite du Sportif 3 minutes et un défibrillateur pour sauver une vie Dr Olivier CAPEL-SAMU de Lyon Médecine d Urgence Médecine du Sport et de la Plongée Médecin du LOU Rugby 11 janvier 2009, fédérale

Plus en détail

Cerceau d exercice lesté

Cerceau d exercice lesté Cerceau d exercice lesté Inclut 8 exercices: p.2 Flexion latérale debout p.2 La Brasse debout p.3 Torsion de la colonne p.3 La Brasse à genoux p.3 Étirement des fléchisseurs des hanches p.4 Circuit équilibre

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

Table ronde du 26 mars 2009

Table ronde du 26 mars 2009 La défibrillation Table ronde du 26 mars 2009 1 La défibrillation Généralités Le rythme cardiaque régulier ou rythme sinusal : le cœur se contracte et se relâche de façon régulière pour assurer un flux

Plus en détail

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT -Arrêté du 26 avril 1996 1. OBJECTIF PROTOCOLE DE SÉCURITÉ Adaptation des règles de sécurité prévues par le décret de 1992 (92-158 du 20.02.92) pour les opérations

Plus en détail

informations pratiques

informations pratiques COLLECTIVITÉS LOCALES Arrêt cardiaque informations pratiques avec le soutien de Arrêt cardiaque I Informations pratiques I 1 2 I L arrêt cardiaque L arrêt cardiaque est la première cause de mortalité des

Plus en détail

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM 2009 1. La Défibrillation Automatisée Externe 1. 1. Définition : Défibrillation automatisée consiste à faire traverser le cœur en arrêt circulatoire

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013 CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013 Organisme de formation aux premiers secours, incendie et prévention des risques professionnels. Enregistré sous le numéro 11 75 47989 75 auprès du préfet de région

Plus en détail

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

dessins et scénario Kéline Fichter Éditions CHEPE

dessins et scénario Kéline Fichter Éditions CHEPE L arrêt cardiaque touche en France environ 60 000 personnes par an. C est la première cause de mortalité, bien loin devant les accidents de la route (4 600 morts en 2007). C est un tueur qui tue «au hasard»,

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Apprendre à porter secours

Apprendre à porter secours Inspection Académique de la Corse du Sud Service Infirmier Apprendre à porter secours Cycle des approfondissements (cycle3) Dominique LISCHI 2010 Sommaire INTRODUCTION... 5 Séquence 1... 6 1) Introduction...

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

Exercices de mise en forme avec ballon

Exercices de mise en forme avec ballon Exercices de mise en forme avec ballon 1 Contenu de la présentation 1. 1. Avantages de de l entraînement nement avec ballon 2. 2. Qu est-ce que le le «core training»? 3. Choix du ballon et précautions

Plus en détail

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté 1. Dire NON Tournez lentement la tête vers la gauche, de façon à regarder par dessus votre épaule gauche. Ramenez votre tête au centre.

Plus en détail

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E)

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) PLAN PROPOSE LES GESTES DE PREMIERS SECOURS L'UTILISATION DU DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE ( SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales ! Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales Recommanda)ons DE LA DIRECTION DE LA SÉCURITÉ CIVILE relatives!!! à l initiation du grand public à la prise en charge de l

Plus en détail

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Définition : Inconscient Sans mouvements respiratoires = ACR RCP I. RÉANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE ÉLÉMENTAIRE Débuter réanimation cardio-pulmonaire

Plus en détail

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de la séquence, vous serez capable : de décrire le système circulatoire d'expliquer son fonctionnement

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL. Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751

PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL. Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751 PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751 Programme d exercices pour évidement cervical : Les exercices qui vous sont proposés ont pour but

Plus en détail

Atelier gestes d urgences

Atelier gestes d urgences Atelier gestes d urgences L arrêt cardio-respiratoire Pré-test 1- Question à choix multiples: A- L arrêt cardio-respiratoire est plus souvent d origine respiratoire chez l enfant. B- L arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 )

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) n W662005964 / siren 790 223 317 / arrêté préfectoral n 2013109-0001 INITIATIONS Initiation au Défibrillateur : l arrêt cardiaque

Plus en détail

Lecture préparatoire du cours de DEA

Lecture préparatoire du cours de DEA www.activecanadian.com ACTIVE Lecture préparatoire du cours de DEA Active Canadian vous souhaite la bienvenue à la formation de gestion d urgence des arrêts cardiaque. Pendant ce cours vous allez pratiquer

Plus en détail

Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à

Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à plat dos, inconscient Glasgow 3, à 20 mètres d une

Plus en détail

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA Durée : 4h Personnels concernés : Tout le personnel volontaire. Formation au secourisme PROGRAMME DE LA FORMATION 1 re partie : Qu est ce que la fibrillation? Objectifs

Plus en détail

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital.

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Fiche 1 A QUOI SERT LA RESPIRATION? Objectif Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Vocabulaire : respirer / inspirer / expirer / souffler / air / poumons. Notions

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Décret n 2012-565 du 24 avril 2012 relatif à la Commission nationale des

Plus en détail

LES PATHOLOGIES DE L URGENCE CARDIAQUE

LES PATHOLOGIES DE L URGENCE CARDIAQUE FICHE TECHNIQUE décembre 2008 ARRÊT CARDIAQUE Par le Professeur Étienne Aliot, Chef du département des maladies cardiovasculaires, CHU de Nancy le Professeur Jacques Mansourati Département de Cardiologie,

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS. Secourisme. Prévention des risques. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

CATALOGUE FORMATIONS. Secourisme. Prévention des risques. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible CATALOGUE FORMATIONS Secourisme Prévention des risques Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Devoir civique Mission sociale Chaque année, près de 20 000 personnes meurent d accidents

Plus en détail

Situation Sécurité Support. Première impression. Évaluation de l état du patient. Réaliser Décider Organiser. Mesures médicales ????

Situation Sécurité Support. Première impression. Évaluation de l état du patient. Réaliser Décider Organiser. Mesures médicales ???? FIRST AID MANUAL 1 Situation Sécurité Support 144 2 Première impression 3 Évaluation de l état du patient État conscient Respiration Circulation Blessures???? 4 Réaliser Décider Organiser 144 5 > Mesures

Plus en détail

Exercices avec SWISS - BALL

Exercices avec SWISS - BALL 2010 Exercices avec SWISS - BALL CAYUELA Christophe 23/10/2010 Quelques explications : Qu est ce que le swiss ball : Conçue dans les années 60 par un Suisse, le Swissball se repend dans les salles de gym.

Plus en détail

Pour animer ces sessions, Françoise GEORGES sera notre formatrice interne dédiée.

Pour animer ces sessions, Françoise GEORGES sera notre formatrice interne dédiée. SOMMAIRE Zoom sur 1 Formations à venir 2 Programmes 3 Fiches d inscription 9 LA LETTRE D INFORMATION DU PÔLE APP SUR LA FORMATION CONTINUE DES PERSONNELS #2015-6 ZOOM SUR LA DIVERSITE ET LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge Arrêt cardiaque rea app Actions Coeur Les Chevaliers du Coeur Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge www.osez-sauver.be 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié

Plus en détail

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires :

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Ligue Cardiologique Belge Plate-forme d informations et d échanges autour des maladies cardiovasculaires en Belgique au service des patients.

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Dossier de mise en œuvre pédagogique

Dossier de mise en œuvre pédagogique Apprendre à Porter Secours Dossier de mise en œuvre pédagogique Présentation Ce document a été élaboré à partir de la brochure «Apprendre à porter secours» à l école dans la collection «Repères» (CNDP)

Plus en détail

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Secourisme IRFSS AUVERGNE Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne 20 rue du Vert Galant BP 30401 03004 MOULINS CEDEX TEL:

Plus en détail

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214 1/8 A. ORDRE DES ÉTAPES À SUIVRE 1. Évaluation de l état du sujet Évaluation primaire - Contrôler l environnement, enlever les sources de danger persistantes - Contrôler la température - État de conscience

Plus en détail

IMPORTANT! VEUILLEZ CONSERVER CES INSTRUCTIONS

IMPORTANT! VEUILLEZ CONSERVER CES INSTRUCTIONS IMPORTANT! VEUILLEZ CONSERVER CES INSTRUCTIONS Toujours Caboo NCT en sécurité Merci de prendre le temps de lire intégralement les instructions avant de vous servir de votre Caboo. Nous vous demandons de

Plus en détail

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes 3 Vélo ergomètre Variables de charge Intensité Rythme lent à modéré Activité d endurance Durée 10 à 20 minutes Pas de pause Possible 3 à 4 fois par semaine EN GÉNÉRAL 3 10 à 20 minutes de vélo à vitesse

Plus en détail

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque.

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. ARRÊT CARDIAQUE : IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. Le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 2à 3% ; il est 4 à 5 fois

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Dr B. Claessens, SMUR- CHU St Pierre 14 octobre 2003. Amiante. Du grec «amiantos» : imputrescible nom masculin,

SEMINAIRES IRIS. Dr B. Claessens, SMUR- CHU St Pierre 14 octobre 2003. Amiante. Du grec «amiantos» : imputrescible nom masculin, Smur et amiante Dr B. Claessens, SMUR- CHU St Pierre 14 octobre 2003 Amiante Du grec «amiantos» : imputrescible nom masculin, Famille de minéraux très répandue à la surface du globe, Largement utilisée

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT Page 17 ÉTIREMENTS SÉCURITAIRES Les étirements augmentent graduellement l élasticité des muscles et l amplitude des mouvements articulaires. Après la période de retour au

Plus en détail

Recueil de techniques

Recueil de techniques Recueil de techniques Sorties de victimes et utilisation de la planche dorsale Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition janvier 2009 Table des matières Recueil de techniques - Sorties

Plus en détail

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur Se former aux gestes qui sauvent et apprendre à utiliser un défibrillateur L'intervention dans les premières minutes, avant l'arrivée des secours, est capitale. Connaître les bons réflexes vous aide à

Plus en détail

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque )

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Vaste interne Premier adducteur Grand adducteur Vaste externe Droit antérieur Assis, jambes pliées, les fesses en appui sur les talons,

Plus en détail

Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été.

Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été. Voici un programme combinant entraînements cardio-vasculaire et musculaire pendant huit semaines pour se mettre en forme avant l été. Ce programme consiste à faire au moins deux séances d entraînement

Plus en détail

URGENCES CARDIAQUES Objectif global :

URGENCES CARDIAQUES Objectif global : URGENCES CARDIAQUES Objectif global : => Etre capable de prendre en charge une personne victime d'un accident cardio-respiratoire dans une situation quotidienne et en milieu hospitalier. Sommaire -Les

Plus en détail

RCR et soulagement de l étouffement

RCR et soulagement de l étouffement RCR et soulagement de l étouffement Partie 1: document Matériel supplémentaire du CD Les pages pour les notions à retenir, en plus de ce qui est inscrit dans les notes de cours, font référence à ce document.

Plus en détail

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE?

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? Attention! Ne frottez pas la plaie, tamponnez-la le plus possible. Le frottement est douloureux et peut aussi endommager encore plus les tissus. N utilisez jamais un tampon d

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail.

En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail. En forme sur le lieu de travail! Un programme d exercices simples pour bouger davantage sur le lieu de travail. Introduction Chers lectrices et chers lecteurs, Adopter toujours les mêmes positions, notamment

Plus en détail

PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION. De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels

PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION. De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels De l organisation des secours à la prévention des risques professionnels La chaîne de survie : un

Plus en détail

Aide d urgence. Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun svizra

Aide d urgence. Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun svizra Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun svizra Office fédéral de la protection de la population OFPP Instruction Aide d urgence Novembre 2011 1309-00-1-f

Plus en détail

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CENTRE HOSPITALIER De La Rochelle CATALOGUE FORMATIONS CESU 17 2012 Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CESU 17 - CENTRE HOSPITALIER LA ROCHELLE 17019 LA ROCHELLE CEDEX 1

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail