DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE"

Transcription

1 TERRASOL Rhône Alpes c/o Setec Immeuble l Orient 10 place charles Béraudier Lyon Cedex 3 France Tél. : Fax : Mèl : Site internet : DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG Grenoble 8 juillet 2010 Jean DRIVET Anne-Laure FAUROUX

2 Plan de l exposé 1. PRESENTATION DU PROJET ET DU CONTEXTE GEOLOGIQUE - La centrale à cycle combiné de Ghannouch (Tunisie) - Description du contexte lithologique, - Caractéristiques géotechniques des couches de sol retenues dans le dimensionnement des pieux. 2. PRINCIPE DE DIMENSIONNEMENT DES FONDATIONS MIXTES - Présentation du logiciel TASPIE + - Application au dimensionnement des fondations mixtes sur pieux battus 3. CONCLUSION 2/

3 1.1 Présentation du projet extension de la centrale électrique à cycle combiné de Ghannouch, région de Gabès en Tunisie. Capacité 400MW. site bordé au nord par la mer méditerranée et au sud par la centrale existante Mer méditerranée Zone d extension de la centrale Centrale existante 3/

4 Principales caractéristiques du projet Composé de plusieurs unités dont les principales sont: le bloc usine : chaudières, bâtiment électrique, salle des machines turbine à gaz et à vapeur, transformateurs, la zone des combustibles : zone de stockage et de pompage de fioul, aire de dépotage, zone de poste gaz, la zone de réfrigération : station de filtration et de pompage, traitement de l eau de réfrigération, les bâtiments logistiques, les réseaux mécaniques et électriques. Charges ramenées au sol sous le radier de fondation des principales structures (bloc usine, turbine à gaz) : qels=0,25 MPa Tassements admissibles faibles ; de l ordre du centimètre Tassements différentiels mal tolérés 4/

5 1.2 Lithologie et caractéristiques mécaniques des sols Contexte géologique difficile : 5/ Remblai : sables limoneux moyennement compacts, Alluvions marines sableuses peu consolidées. Campagne de reconnaissance géotechnique et géophysique NIVEAU GRÉSEUX CARBONATÉ INDURÉ (Hydrosol, 2008) complète : sondages pressiométriques, sondages carottés SABLE MOYEN GROSSIER COQUILLER NOIRÂTRE avec EI, essais en laboratoire, essais au pénétromètre statique, fouille pelle mécanique, essai down Hole, sondages électriques. MARNES A permis ALTEREESde définir une base de données géotechniques utilisée dans le dimensionnement MARNES COMPACTES des fondations Prof. (m) Qc (Mpa) Premier niveau de refus vers 8 à8,8 m de profondeur par rapport au TN. PS GHN1 PS GHN2 PS GHN4 PS GHN6 PS GHN7 Deuxième niveau de refus vers 11.5 de profondeur par rapport au TN.

6 Caractéristiques géotechniques de chaque couche de sol. Couche Toit mngt p * l E M q c α E MPa MPa MPa MPa Remblai existant 3,00 0,96 8,6 10 0,33 65,1 Sable fin à moyen 0,25 0,48 4,5 3 0,25 45,2 Sable cimenté -5,56 1,31 11,9 25 0,5 60,0 Argiles vaseuses -5,88 0,38 3,9 1,1 0,5 19,5 Sables argileux -7,21 0,79 7,7 2,5 0,5 38,6 Sables jaunâtre -8,49 1,87 18,2 15 0,33 137,8 Sables argileux -13,98 0,85 8,5 0,33 64,5 Argiles silteuses -16,10 5,34 53,9 0,66 204,1 Argiles sableuses -21,95 3,17 36,1 0,66 136,5 6/

7 Choix du mode de fondation : But: limiter les tassements à des valeurs admissibles sous les ouvrages chargés à plus de 150 kpa. Solution retenue: fondation mixte de pieux battus préfabriqués en béton, liaisonnés au radier. Pieu de dimension 0,45m * 0,45m Ancrage de 50 cm dans la couche de sables jaunâtres compacts, pointe de pieu à -9 mngt Dimensionnement du maillage de pieux * sous TASPIE + 7/

8 2. Principe de dimensionnement des fondations mixtes sous TASPIE+ Logiciel TASPIE + : -dimensionnement de pieux, réseau d inclusions rigides et fondations mixtes. -prend en considération un modèle englobant l élément de fondation et la maille de sol associée, - la formulation du logiciel est basée sur le principe de conservation des efforts dans le modèle sol/pieu pour toutes les sections horizontales - la résolution du système d équation non linéaire fait appel à la notion de fonction de transfert: loi établissant la relation entre : frottement latéral / déplacement du pieu puis contrainte en pointe/déplacement de la pointe. Pieu Sol L interaction sol/structure est décrite dans chaque couche de sol par une fonction de transfert exprimant la dépendance du cisaillement τ avec le déplacement relatif entre les deux domaines sol/pieu (w=y p -y s ) 8/

9 Application pour la détermination du maillage des pieux sous la salle des machines de Ghannouch: On part de l hypothèse d un égal tassement du pieu et du sol sous la fondation, en répercutant le frottement négatif engendré par le tassement du sol jusqu à sa profondeur d application. Fonctions de transfert considérées : lois de mobilisation du frottement et de la pointe décrite par Monnet. 9/

10 Données d entrées du logiciel : Caractéristiques du pieu Caractéristiques du sol 10/

11 Loi de mobilisation selon Monnet Maillage à vérifier Contrainte de 250 kpa appliquée sur maille sol/pieu 11/

12 Calcul et résultats: Le calcul est réalisé en faisant varier la proportion de la charge appliquée au pieu et au sol de manière à obtenir un égal tassement du pieu et du sol sous la fondation. % de répartition de la charge sur le pieu et le sol Egal tassement en tête du pieu et du sol 12/

13 Conclusion Définition d un maillage de pieux adapté en fonction des descentes de charges sous les ouvrages de la future centrale à l aide de TASPIE+, Dimensionnement des pieux validé in situ par des pieux d essais (essais dynamiques) Réalisation d une analyse vibratoire pour appréhender l impact des vibrations sur les ouvrages existants, 900 pieux ont été réalisés sous l emprise des bâtiments de la future centrale 13/

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert

Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert Augmentation de la portance des pieux existants du Data Center à Pantin Serge Lambert www.keller-france.com Keller Fondations Spéciales 1 Présentation du projet Avenue du Général Leclerc Data Center de

Plus en détail

PRÉVISION DE LA CAPACITÉ PORTANTE ET DU TASSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005

PRÉVISION DE LA CAPACITÉ PORTANTE ET DU TASSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005 PRÉVISION DE L CPCITÉ PORTNTE ET DU TSSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005 Jacky D. Razafindrabe 1, Voahanginirina. J. Ramasiarinoro 2, Lala ndrianaivo 3 1 Laboratoire National des Travaux Publics

Plus en détail

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Flexible thinking, reliable results Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Maekelberg Wim Lejeune Colombine TUC Rail s.a. 22-02-2013 Table

Plus en détail

Justification des traitements anti-liquéfaction

Justification des traitements anti-liquéfaction GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» Justification des traitements anti-liquéfaction Serge LAMBERT Keller Fondations Spéciales Journée Technique AFPS-CFMS

Plus en détail

TRAITEMENT DES SOLS ET FONDATIONS

TRAITEMENT DES SOLS ET FONDATIONS TRAITEMENT DES SOLS ET FONDATIONS 1. Problèmes de site en zone sismique 2. Reconnaissances géotechniques 3. Consolidation des sols 4. Généralités sur les systèmes de fondations PS 5. Fondations superficielles

Plus en détail

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier)

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier) XI èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Les Sables d Olonne, 22-25 juin 2010 DOI:10.5150/jngcgc.2010.081-O Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Simulation

Plus en détail

ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE

ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE Objectif d'une étude de sol sur site L'objectif d'une étude de sol d'avant projet de construction (étude géotechnique G12.) est de définir ta contrainte ou portance

Plus en détail

LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES

LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES THE SILTS FROM THE LOIRE RIVER: MODELLING OF CONSOLIDATION EFFECTS ON EXISTING INFRASTRUCTURE Sébastien

Plus en détail

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES ESSAIS DE CHAGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POU FONDATIONS POFONDES A L INES Dynamic load testing and static compression test on fondation pile at the INES Jérôme GIPPON 1, aphaël DE TOUY 2 1 FANKI FONDATION

Plus en détail

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais 3ème Conférence Magrébine en Ingénierie Géotechnique CMIG 2013 Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais Thierry Hermges Serge Lambert Karim Boudersa www.keller-france.com Keller Fondations

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 6 janvier 2003

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 6 janvier 2003 INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES du 6 janvier 2003 Injection gravitaire, clavage et traitement des fontis, préalables à la mise en œuvre de fondations profondes, de type pieux ou micropieux de type supérieur

Plus en détail

PENETRATION STATIQUE DANS LES GRAVIERS SABLEUX DENSES,LA MOLASSE ET LES MARNES COMPACTES.

PENETRATION STATIQUE DANS LES GRAVIERS SABLEUX DENSES,LA MOLASSE ET LES MARNES COMPACTES. PENETRATION STATIQUE DANS LES GRAVIERS SABLEUX DENSES,LA MOLASSE ET LES MARNES COMPACTES. STATIC PENETRATION IN DENSE GRAVEL, WEAK SANDSTONE AND IN MARLS Michel PETIT MAIRE 1, Benjamin GARDAVAUD 2 1 Société

Plus en détail

Essais en grandeur réelle de colonnes ballastées chargées par des semelles rigides

Essais en grandeur réelle de colonnes ballastées chargées par des semelles rigides Essais en grandeur réelle de colonnes ballastées chargées par des semelles rigides Sébastien Corneille Nancy Université LAEGO Rue du Doyen Marcel Roubault Vandœuvre-lès- Nancy RESUME. Les inclusions souples,

Plus en détail

Communauté de l Agglomération Annécienne 46, avenue des Iles BP 90270 74007 ANNECY Cedex

Communauté de l Agglomération Annécienne 46, avenue des Iles BP 90270 74007 ANNECY Cedex Page 1 sur 27 Fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du Conseil, de l'ingénierie et du Numérique Communauté de l Agglomération Annécienne 46, avenue des Iles BP 90270 74007

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

BORDEREAU D ENVOI MAIL

BORDEREAU D ENVOI MAIL M. Thierry SECHAO 1, Impasse Daniel Sorano A Montauban, Le vendredi 11 mai 2012 Objet : Rapport d étude de sols Dossier Réf. : S-1204-13 BORDEREAU D ENVOI MAIL Monsieur, Veuillez trouver ci-joint le rapport

Plus en détail

Etude de dimensionnement des fondations

Etude de dimensionnement des fondations Etude de dimensionnement des fondations 2011 Sommaire 1. TYPES DE FONDATIONS POUR L EOLIEN EN MER... 2 2. DEMARCHE INDUSTRIELLE DE SELECTION DU TYPE DE FONDATIONS... 3 2.1. CONNAISSANCE DU SITE... 3 2.2.

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

Systèmes de soutènement

Systèmes de soutènement FrankiFoundations Belgium Systèmes de soutènement Synthèse des techniques approche b Ir M.Bottiau FrankiFoundations Belgium DeputyGeneral M ABEF President Systèmes de soutènement Dimensionnement: en cours

Plus en détail

Technologie du bâtiment Gros œuvre

Technologie du bâtiment Gros œuvre C Le terrain est le support destiné à recevoir l ouvrage à construire, c est-à-dire, dans ce cours, le bâtiment à construire. Autant le bâtiment peut répondre à des volontés précises et à des exigences

Plus en détail

DIAGnostics. 2 Des injections en flux tendu. 4 Stabilisation d envergure avant réhabilitation

DIAGnostics. 2 Des injections en flux tendu. 4 Stabilisation d envergure avant réhabilitation DIAGnostics Numéro 6 / Décembre 2007 NOUS CONTACTER 01 60 42 42 42 www.uretek.fr uretek@uretek.fr 2 Des injections en flux tendu 4 Stabilisation d envergure avant réhabilitation 6 Chronique d un sinistre

Plus en détail

Dans le cadre du projet de construction cité en objet, nous avons le plaisir de vous consulter pour la mission d études géotechniques.

Dans le cadre du projet de construction cité en objet, nous avons le plaisir de vous consulter pour la mission d études géotechniques. Objet : Aire de stockage des boues d épuration sur la commune d EPPEVILLE Consultation pour études géotechniques Monsieur, Dans le cadre du projet de construction cité en objet, nous avons le plaisir de

Plus en détail

JNGG 2002, 8 et 9 Octobre 2002, Nancy 1

JNGG 2002, 8 et 9 Octobre 2002, Nancy 1 JNGG 2002, 8 et 9 Octobre 2002, Nancy 1 CONFORTEMENT DE L ESCALIER MONUMENTAL A AUCH JACQUARD Catherine FUGRO Géotechnique, 12 rue des Frères Lumière, Parc d Activités Clément Ader, 34830 JACOU, fugro.se@wanadoo.fr

Plus en détail

Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de Pointe-à-Pitre

Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de Pointe-à-Pitre Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de PointeàPitre Convention DEALBRGM (déc. 2010) Rapport BRGM/RP60857FR (mars 2012) Contenu & objectifs Région pointoise

Plus en détail

BORDEREAU D ENVOI MAIL

BORDEREAU D ENVOI MAIL Mme et M. LAZZARO 15, Rue du Bioche 32810 MONTAUT LES CRENEAUX A Montauban, Le mercredi 13 novembre 2013 Objet : Rapport d étude de sols Dossier Réf. : S 1310 20 BORDEREAU D ENVOI MAIL Madame, Monsieur,

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY REHABILITATION DES BASSINS ET CONSTRUCTION D UN BATIMENT POUR LA PISCINE INTERCOMMUNALE DOSSIER EXECUTION (EXE) DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)

Plus en détail

DIAGnostics. NOUS CONTACTER 01 60 42 42 42 www.uretek.fr uretek@uretek.fr SYSTÈMES EXPANSIFS POUR LA CONSOLIDATION DES SOLS

DIAGnostics. NOUS CONTACTER 01 60 42 42 42 www.uretek.fr uretek@uretek.fr SYSTÈMES EXPANSIFS POUR LA CONSOLIDATION DES SOLS DIAGnostics Numéro 8 Octobre 2010 NOUS CONTACTER 01 60 42 42 42 www.uretek.fr uretek@uretek.fr Métro, injections, stabilisation 2 Parking aérien 4 6 Des assises solides et pour longtemps! SYSTÈMES EXPANSIFS

Plus en détail

LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE

LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 6 Lyon (France) LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE Yasmina BOUSSAFIR Laboratoire

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Direction la prévention des pollutions et des risques Paris, le 14 mai 2008 Sous-direction de la prévention

Plus en détail

projet National TUBA Battage des pieux

projet National TUBA Battage des pieux objectifs Port du Havre - ASCO TP/Daniel VANDROS le projet national TUBa, lancé en Juin 1993, a résulté des réflexions des principaux intervenants dans le domaine des travaux à la mer se retrouvant, depuis

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1

PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1 Résumé PROSPECTION ELECTRIQUE DANS LA REGION DE MAHALEOTSE-TOLIARY Ramanantsoa A. 1, Rasoamiaramanana R. 1, Rasolondrazao L. 1 Nous avons effectué une campagne géophysique en juillet 1999, dans la région

Plus en détail

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil AFGC délégation Rhône-Alpes LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon Les études du Génie-Civil AFGC Délégation Rhône Alpes 19 juin 2014 Par Franck DUBOIS BET Vinci Construction France STRUCTURES

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot David GOUTALAND CETE de Lyon

Plus en détail

Le battage des pieux.

Le battage des pieux. Journée Technique du CFMS Paris 26 mars 2014 Le battage des pieux. Le point de vue du Contrôleur Technique. Patrick BERTHELOT patrick.berthelot@fr.bureauveritas.com Département technique Construction 1

Plus en détail

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications (MTPTC) Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Le

Plus en détail

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «.des épopées métropolitaines à la conquêtes du sous sol parisien.» LE RÉSEAU EXPRESS RÉGIONAL D'ÎLE-DE- FRANCE Alain

Plus en détail

Une brève présentation du Projet Intégré

Une brève présentation du Projet Intégré ENGINEERING STUDIES and DEMONSTRATION of REPOSITORY DESIGNS VI ème PROGRAMME-CADRE de RECHERCHE et de FORMATION EURATOM de l UNION EUROPEENNE (2002-2006) Gestion des déchets radioactifs Une brève présentation

Plus en détail

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX

Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX Système de récupération des eaux de pluies JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX RECUPERATION D EAUX de PLUIE au JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX A quelques centaines de mètres de l historique «PONT de PIERRE» enjambant

Plus en détail

PROCEDURE DE POSE ET D ENTRETIEN DES SEPARATEURS D HYDROCARBURES COALISATOR-GG. Table des matières

PROCEDURE DE POSE ET D ENTRETIEN DES SEPARATEURS D HYDROCARBURES COALISATOR-GG. Table des matières Table des matières 1 Identification et description des séparateurs... 1 2 Conditions d utilisation... 4 3 Installation... 4 4 Mise en service... 6 5 Maintenance et exploitation... 6 1 Identification et

Plus en détail

Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux. FASCICULE N 62 - Titre V

Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux. FASCICULE N 62 - Titre V TEXTES OFFICIELS LOGEMENT RÈGLES TECHNIQUES DE CONCEPTION ET DE CALCUL DES FONDATIONS DES OUVRAGES DE GÉNIE CIVIL Cahier des clauses techniques générales applicables aux marchés publics de travaux FASCICULE

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen

Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen Génie Civil Septembre 2006 Projet de Fin d Etudes ANNEXE 1 : Présentation du Collège Doctoral Européen Tournier Guillaume, élève ingénieur 5 ème année Partie résidentielle Atrium & jardins intérieurs Espace

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Suivi hydrogéophysique in situ du phénomène hydratation-dessiccation des sols argileux

Suivi hydrogéophysique in situ du phénomène hydratation-dessiccation des sols argileux Suivi hydrogéophysique in situ du phénomène hydratation-dessiccation des sols argileux CHRETIEN M. *,**, LATASTE J-F. *, FABRE R. * * Université Bordeaux 1- Laboratoire GHYMAC ** B.E Ingénierie Géotechnique

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

Importance des effets de site à Portau-Prince lors du séisme d Haïti de Janvier 2010

Importance des effets de site à Portau-Prince lors du séisme d Haïti de Janvier 2010 Importance des effets de site à Portau-Prince lors du séisme d Haïti de Janvier 2010 Rencontre technique sur la réponse sismique des sols, Lamentin - Guadeloupe A. Roullé D. Bertil J.M. Mompelat Le séisme

Plus en détail

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 15 janvier 2003

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 15 janvier 2003 INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES du 15 janvier 2003 Travaux de consolidations souterraines exécutés par injection pour les carrières de Calcaire Grossier, de gypse, de craie et les marnières 3, AVENUE

Plus en détail

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation Nicolas Talaska, Anthony Guinchard Juin 2014 1 Table des matières 1. Contexte

Plus en détail

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal CETE de Lyon DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot Page 1/16 Introduction

Plus en détail

SEDENO Florent Elève ingénieur de 5 e année INSA de Strasbourg Spécialité Génie Civil

SEDENO Florent Elève ingénieur de 5 e année INSA de Strasbourg Spécialité Génie Civil SEDENO Florent Elève ingénieur de 5 e année INSA de Strasbourg Spécialité Génie Civil 1 2 Remerciement La réalisation de ce stage et l aboutissement de mon étude n aurait jamais été possible sans les nombreuses

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLICS PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 AUTEUR : GABILLAT Arnaud PACAUD Fabien BUSSUTIL Clothilde TAN Vincent B3 1 IMPLANTATION DU PROJET Programme : Réalisation

Plus en détail

SEPTODIFFUSEUR. station. Agrément nº 2011-015

SEPTODIFFUSEUR. station. Agrément nº 2011-015 AIDE À LA MISE EN ŒUVRE Ce document est une aide à la mise en place des stations. Il détaille la composition des filières, leurs implantations et donne des conseils de pose à travers des exemples de chantier.

Plus en détail

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant "La Réserve" Le Bureau des Douanes

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant La Réserve Le Bureau des Douanes DES STRUCTURES SPÉCIALES En plus des types de bâtiments standard tels que ceux dont il est débattu dans les sections précédentes de ce chapitre, il y avait un certain nombre de constructions spéciales

Plus en détail

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU Mesures Interprétations - Appliations Doument rédigé par des ingénieurs géotehniiens de GINGER CEBTP sous la diretion de : Mihel KHATIB Comité de releture : Claude-Jaques

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Exemples de prise en compte pratique des joints et discontinuités des massifs rocheux dans la conception d ouvrages hydroélectriques

Exemples de prise en compte pratique des joints et discontinuités des massifs rocheux dans la conception d ouvrages hydroélectriques Exemples de prise en compte pratique des joints et discontinuités des massifs rocheux dans la conception d ouvrages hydroélectriques -1- AVERTISSEMENT Montrer comment, suivant le contexte (nature de la

Plus en détail

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Lot No 1 : Aménagement de deux galeries drainantes dans la zone de Dhourreh Lot No 2 : Aménagement d une galerie drainante

Plus en détail

Formation appliquée aux missions d'expertises sinistres PLAN DE FORMATION

Formation appliquée aux missions d'expertises sinistres PLAN DE FORMATION mail: d2geo@yahoo.fr Page 1/6 PLAN DE FORMATION Formation réalisée en deux partie distinctes Durée totale de la formation 2 jours Présentation Cette première partie est enseignée en trois modules: a) Notions

Plus en détail

Perspectives des marchés d électricité Maghrébin et Méditerranéen

Perspectives des marchés d électricité Maghrébin et Méditerranéen Les Enjeux énergétiques en méditerranée (2 ème séance Panel 3) Rôle de l interconnexion Tuniso-Italienne dans le développement des échanges de l énergie électrique en Méditerranée Présenté par Ameur Bchir

Plus en détail

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13)

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) Aires industrielles Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) 19 20 Plateforme logistique de Bain-de-Bretagne (35) Identification Lieu : ZI de Bain-de-Bretagne (35) Maître d ouvrage

Plus en détail

LOCALISATION D UNE COUCHE ARGILO-SABLEUSE SUR UN SITE À TAOLAGNARO, MADAGASCAR,

LOCALISATION D UNE COUCHE ARGILO-SABLEUSE SUR UN SITE À TAOLAGNARO, MADAGASCAR, LOCALIATION D UNE COUCHE ARGILO-ABLEUE UR UN ITE À TAOLAGNARO, MADAGACAR, PAR LA MÉTHODE D ANALYE EN MULTICANAUX DE ONDE DE URFACE (MAW) RAMANOTOLO R.TEKA. 1, RAKOTOZAFY CLAUDINE 1, RAOLOMANANA EDDY HARILALA

Plus en détail

EXÉCUTION DES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT APPLICATION DU FASCICULE 70 DU CCTG ASSAINISSEMENT. Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton

EXÉCUTION DES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT APPLICATION DU FASCICULE 70 DU CCTG ASSAINISSEMENT. Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton EXÉCUTION DES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT APPLICATION DU FASCICULE 70 DU CCTG ASSAINISSEMENT Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton ce carnet, plus particulièrement destiné au personnel

Plus en détail

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public).

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public). Schémas techniques Assainissement collectif > Raccordement Schéma type de branchement Réseau séparatif Dispositif permettant le raccordement au collecteur public. Conduite de branchement (domaine public).

Plus en détail

Étude géotechnique Nouveau bâtiment proposé Champs de tir Connaught - boulevard Shirley Ottawa (Ontario)

Étude géotechnique Nouveau bâtiment proposé Champs de tir Connaught - boulevard Shirley Ottawa (Ontario) Étude géotechnique Nouveau bâtiment proposé Champs de tir Connaught - boulevard Shirley Ottawa (Ontario) Préparé pour: Gendarmerie royale du Canada 1200, promenade Vanier Ottawa (Ontario) K1A 0R2 Préparé

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

ETUDE DE SOL. Mission G11 (bâtiments) Mission G12 (voiries) (Norme NF P 94-500) Dossier E08RS1829

ETUDE DE SOL. Mission G11 (bâtiments) Mission G12 (voiries) (Norme NF P 94-500) Dossier E08RS1829 ETUDE DE SOL Etude géotechnique préliminaire ZAC de Montbeugny Toulon sur Allier et Yzeure Création d une plate forme logistique multimodale 03340 MONTBEUGNY Mission G11 (bâtiments) Mission G12 (voiries)

Plus en détail

FORMATION EQUIPE SONDEURS PRESENTATION FORMATION

FORMATION EQUIPE SONDEURS PRESENTATION FORMATION Tél: 06 03 99 00 17 PRESENTATION FORMATION Page 1/5 Parceque la qualité d'un rapport d'étude passe d'abord par la qualité de l'exécution sur le terrain, je vous propose une formation pour sondeurs incluant

Plus en détail

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols Mécanique des sols I Chapitre I Propriétés physiques des sols Chapitre II Hydraulique des sols Chapitre III Déformations des sols Chapitre IV Résistance au cisaillement des sols Chapitre III Déformations

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF BIOROCK La filière d assainissement compacte BIOROCK Documentation technique FOURNISSEUR DE SOLUTIONS POUR A.N.C. DESCRIPTION DE LA FILIERE COMPACTE Une filière compacte est conçue pour traiter les effluents domestiques (les eaux ménagères et les

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration.

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration. SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Les matériaux autocompactants à base de ciment

Les matériaux autocompactants à base de ciment COLLECTION T ECHNIQUE T 62 C IMBÉTON Remblayage des tranchées Les matériaux autocompactants à base de ciment IM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS Sommaire 1 - Introduction 3 2 - Pourquoi

Plus en détail

GLOBUS NUES Récupération et stockage d'eau

GLOBUS NUES Récupération et stockage d'eau CUVES à ENTERRER GLOBUS NUES Récupération et stockage d'eau 1 CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES Avec de l eau de récupération (eaux de pluie, de source ), vous pouvez économiser jusqu à 50 % de votre consommation

Plus en détail

Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation

Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation par Jean-Pierre MAGNAN Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Directeur technique au Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, Paris Professeur de

Plus en détail

Analyse statistique de la variabilité des propriétés physiques et mécaniques d'un sol

Analyse statistique de la variabilité des propriétés physiques et mécaniques d'un sol Analyse statistique de la variabilité des propriétés physiques et mécaniques d'un sol Jean-Pierre MAGNAN Directeur technique Chargé du pôle Géotechnique Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Ali ABDUL

Plus en détail

Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes)

Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) SOMMAIRE 1) Assainissement : fouilles et remblais techniques 2) Assainissement : pose des tuyaux en béton et des ouvrages de vidange

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Comité Territorial de Concertation Prolog Ingénierie 11/27/2012 1 Mercredi 28 novembre 2012 - Valence SIAGAR CONTEXTE & ENJEUX Le Syndicat Intercommunal d Aménagement et de Gestion des Abords du Rhône

Plus en détail

La mise en œuvre des réseaux

La mise en œuvre des réseaux Chapitre 5 La mise en œuvre des réseaux 5.1 - L implication des différents acteurs 5.2 - L exécution des travaux 5.3 - La tranchée 5.4 - La manutention et le stockage 5.5 - La pose 5.6 - Le remblaiement

Plus en détail

MR.12-0255 Pièce n 001 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA THIERACHE D AUMALE

MR.12-0255 Pièce n 001 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA THIERACHE D AUMALE Reims Tél. 03 26 82 13 00 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA THIERACHE D AUMALE MR.12-0255 Pièce n 001 WASSIGNY (02) Espace dédié au télétravail, à la téléconférence et à la téléformation Rue Maillard Etude

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

AUTOROUTE A1 REQUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE DE LA SECTION VENDEVILLE SECLIN. COMMUNES DE FACHES THUMESNIL, VENDEVILLE, TEMPLEMARS et SECLIN

AUTOROUTE A1 REQUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE DE LA SECTION VENDEVILLE SECLIN. COMMUNES DE FACHES THUMESNIL, VENDEVILLE, TEMPLEMARS et SECLIN DREAL Nord Pas-de-Calais AUTOROUTE A1 REQUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE DE LA SECTION VENDEVILLE SECLIN COMMUNES DE FACHES THUMESNIL, VENDEVILLE, TEMPLEMARS et SECLIN PIECE E CARACTERISTIQUES PRINCIPALES

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Guide d intégration du gaz naturel

Guide d intégration du gaz naturel Guide d intégration du gaz naturel À UN ÂTIMENT Février 1 gazmetro.com Un représentant dédié pour mieux vous guider Une intégration optimale du poste de mesurage exige une réflexion à l amorce de votre

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

Le Mans - Tél. 02 43 87 53 64. AMA14.192 Pièce n 001. YVRÉ L ÉVÊQUE (72) Centre commercial Étude géotechnique G2-AVP

Le Mans - Tél. 02 43 87 53 64. AMA14.192 Pièce n 001. YVRÉ L ÉVÊQUE (72) Centre commercial Étude géotechnique G2-AVP Le Mans - Tél. 02 43 87 53 64 AMA14.192 Pièce n 001 YVRÉ L ÉVÊQUE (72) Centre commercial Étude géotechnique G2-AVP Suivi des modifications et mises à jour Rév. Date Nb pages Modifications Rédacteur Nom,

Plus en détail

HOSPICES CIVILS DE LYON. 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50

HOSPICES CIVILS DE LYON. 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50 HOSPICES CIVILS DE LYON CONSEIL GÉNÉRAL D'ADMINISTRATION 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50 CONSTRUCTION DU FUTUR SIEGE ADMINISTRATIF DES HOSPICES CIVILS DE LYON [691 PHASE 1 ÉTUDE

Plus en détail

EA.14-0179 Pièce n 001 VILLE DE GARGAS. GARGAS (84400) Réhabilitation de «La Ferme des Argiles» Etude de projet G2-PRO. Montfavet Tél.

EA.14-0179 Pièce n 001 VILLE DE GARGAS. GARGAS (84400) Réhabilitation de «La Ferme des Argiles» Etude de projet G2-PRO. Montfavet Tél. Montfavet Tél. 04 90 31 23 96 VILLE DE GARGAS EA.14-0179 Pièce n 001 GARGAS (84400) Réhabilitation de «La Ferme des Argiles» Etude de projet G2-PRO EA.14.0179 Pièce n 1 - Indice n 0 PAGE 1/22 Rév. Date

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 2-1. Groupe électrogène 3 2-2. Contrat de maintenance 5 MATH Ingénierie Page 1/5

Plus en détail

Édito. Pour de plus amples informations, nous vous invitons à consulter notre site internet www.acro-btp.fr. + d informations : www.acro-btp.

Édito. Pour de plus amples informations, nous vous invitons à consulter notre site internet www.acro-btp.fr. + d informations : www.acro-btp. 2 Édito Depuis la création d ACRO BTP en 1999, nous avons su adapter une politique d investissement permanente afin de garantir à nos clients efficacité et réactivité. Plus qu un simple prestataire, ACRO

Plus en détail

La portance. La portance : quelques notions générales. pression exercée. pression exercée. Situation d'équilibre. Situation initiale.

La portance. La portance : quelques notions générales. pression exercée. pression exercée. Situation d'équilibre. Situation initiale. La portance 195 La portance : quelques notions générales La portance peut être définie comme la capacité d un sol à supporter la pression qu exercent sur ce dernier des pneus, des chenilles, les pieds

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Réhabilitation sans tranchée

Réhabilitation sans tranchée Réhabilitation sans tranchée HYDROCURAGE DES CANALISATIONS Nettoyage préalable des canalisations L A S O L U T I O N P O U R R E P A R E R V O S C A N A L I S A T I O N S S A N S O U V R I R D E T R A

Plus en détail