Partie C. Ce dossier pages. à DT C10

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie C. Ce dossier. - 10 pages. à DT C10"

Transcription

1 Partie C ÉCLAIRAGE DE L AUDITORIUM Étude d un projecteur de scène Association Projecteur / gradateur Pilotage d un gradateur par signal numérique DMX 512 Ce dossier est constitué de : - 9 pages numérotées de C1 à C9 (Questionnement et Réponses) - 10 pages numérotées de DT C1 à DT C10 (Documents techniques) C1

2 Objectif Étude du réglage à distance de l intensité lumineuse l auditorium. des éclairages de la scène de Gradateurs et pupitre de commande Le lot cahier des charges de l auditorium précise les conditions d installation suivantes pour le «éclairage de la scène» (extrait) : Le titulaire du présent lot devra installer dans le local technique éclairage des armoires de 96 gradateurs professionnels type RVE ou équivalent à commande numérique (protocole DMX 512) d une puissance unitaire de 3 kw minimum. Ces gradateurs seront commandés par l intermédiaire d une régie lumière type ADB Mentor, située en fond de salle. Caractéristiques générales : - Tension d alimentation : 230/400 V 50 Hz (3 Ph + N + PE) - Contrôle/ Pilotage : Protocole DMX Adressage de départ par armoire. L ensemble des armoires et gradateurs sera conforme aux normes de sécurité et de compatibilité électromagnétique (CEM). C.1. ÉTUDE DE L ÉCLAIRAGE CONVEXE» DE SCÈNE PAR DES PROJECTEURS «PLAN Au sein du parc de projecteurs de scène de l auditorium, on trouve 40 projecteurs de type «plan convexe (PC)» ARIA PC 1000 plus de marque RVE Technologie. Ils ont été livrés avec des ampoules halogènes de 1200 W type CP90. C.1.1. En vous aidant de la documentation fournie (DT C2 et DT C4) et en vous basant sur une utilisation des projecteurs en faisceau large, préconisez la zone idéale de positionnement vertical des porteuses (cintres) par rapport au sol, permettant un confort visuel optimal pour les spectateurs. Lorsque la hauteur idéale est fixée, les porteuses (cintres) ne sont plus déplacées. C2

3 C.1.2. Quel type d inconfort visuel pour les spectateurs le passage du projecteur de «faisceau large» à «faisceau serré» peut-il engendrer? Que proposez-vous pour y remédier? Nous supposerons maintenant que les projecteurs sont montés à 7 m de hauteur. Sachant que : 1 lux = 1 lumen / 1 m² C.1.3. En utilisant la documentation B «projecteur de scène» (DT C4) et en considérant que le flux lumineux du spot au sol est homogène et circulaire, calculez le flux lumineux en lumen d un projecteur PC au niveau du sol, dans le cas d un faisceau large puis d un faisceau serré. C.1.4. En comparant les résultats obtenus à la question précédente aux caractéristiques de la lampe (DT C3), déduisez-en un rendement d efficacité lumineuse du luminaire dans les deux cas. Nous nous plaçons maintenant dans le cas d un faisceau serré et considérons le rendement lumineux constant et égal à 15%. Nous souhaitons ramener l éclairement sur scène à 1150 lux pour obtenir un effet de crépuscule. C.1.5. En tenant compte de l efficacité du projecteur, déterminez la puissance électrique que doit consommer la lampe pour produire cet éclairement (DT C3). C3

4 L auditorium se prépare à recevoir une pianiste de renomméee mondiale. Le concert qu elle va donner sera filmé pour une retransmissionn dans une émission télévisée. La chaîne de télévision qui retransmet le concert installe 3 caméras fixes, 1 caméra mobile ainsi qu une «louma». La scène sera éclairée en permanence par 3 projecteurs ARIA PC 1000 délivrant chacun 100% de leur éclairement maximum. C est dans ces conditions de luminosité que sont réalisées les balances des blancs pour chacune des caméras (voir DT C1). Caméra mobile Pendant le concert, le rendu d image est le suivant : La «louma» Teinte neutre C.1.6. Si on modifie la nature des sourcess lumineuses éclairant la scène (lampes fluorescentes «lumière du jour», lampes à incandescence, lampes aux halogénures métalliques «basse température»), sans retoucher la balance des blancs, on va modifier le rendu caméra. Indiquez ci-dessous la technologie de lampe provoquant les rendus proposés. Teinte chaude Teinte neutre Teinte froide Technologie de lampe : Si on fait varier l intensité lumineuse d une lampe halogène, on modifie également sa températuree de couleur. (Elle diminue quand la puissance diminue). C.1.7. Est-il possible de remplacerr les 3 projecteurs principaux éclairant à 100% par 6 projecteurs identiques éclairant à 50%, et quelle sera la conséquence sur le rendu caméraa? C4

5 C.2. ÉTUDE DE LA VARIATION D INTENSITÉ LUMINEUSE Pour la suite de l étude et à des fins de simplification, les projecteurs seront assimilés à des résistances pures. Les projecteurs de scène sont pilotés via des armoires de variation lumineuse modulaires, par un pupitre de commande lumière ADB Mentor. Le schéma synoptique en est le suivant On désire choisir le matériel de variation de l intensité lumineuse des projecteurs de l auditorium, préconisé par le cahier des charges. C.2.1. Donnez la liste du matériel nécessaire pour faire varier l intensité lumineuse des projecteurs (uniquement pour les gradateurs et leurs armoires). Voir DT C6 Les gradateurs sont du type à «angle de phase», et les projecteurs sont alimentés par l intermédiaire d un étage de puissance à deux thyristors montés tête bêche : C5

6 C.2.2. Calculez R, résistance équivalente à un projecteur lorsqu il est dans ses conditions de fonctionnement nominales (1 200 W). C.2.3. En vous aidant de la question précédente, indiquez le paramètre physique permettant de faire varier l intensité lumineuse du projecteur? Dans le cas d un gradateur à angle de phase, la puissance électrique fournie à la lampe est 2 Ueff sin2 donnée par la formule : P 1 ( : angle de retard à l amorçage du gradateur R 2 exprimé en radians, U eff = 230 V). C.2.4. Tracez la courbe de puissance fournie au projecteur en fonction de l angle de retard à l amorçage Puissance (en W) échelle : puissance 1cm = 200 W angle 1cm = 0,4 radian en radians C6

7 On souhaite que le projecteur développe une puissance de 250 W. C.2.5. Représentez l allure de la tension (à l aide d un stylo bleu) et du courant (à l aide d un stylo vert) aux bornes du projecteur en fonction du temps. (Vous veillerez à indiquer clairement les valeurs caractéristiques de U, I et t). U, I échelle : tension 1 cm = 50 V courant 1 cm = 2 A temps 6 cm = 10 ms t C7

8 C.3. PILOTAGE D UN GRADATEUR PAR SIGNAL NUMÉRIQUE DMX 512 Les armoires de variation lumineuse Modulo sont pilotées par la régie lumière à l aide d un signal numérique à la norme DMX 512 (DT C7 à DT C10). Ce signal est du type RS-485, liaison série asynchrone. C.3.1. Quelle est la signification de «liaison série asynchrone»? Chaque gradateurr possède une adresse de base sur le bus DMX, codée en binaire naturel par l intermédiaire de dip switch (micro interrupteurs). Le switch 1 correspond au poids faible, le switch 8 correspond au poids fort. C.3.2. D après la photo ci-dessus, quelle serait l adresse de base DMX d un gradateurr ayant cette configuration de switch (exprimée en décimal)? C.3.3. En vous aidant des caractéristiques du signal DMX, indiquez le code à envoyer à un gradateur afin que le projecteur qui y est associé présente un éclairement de 40% de son maximum (DT C8). C8

9 Le projecteur concerné par la question précédente est raccordé au gradateur portant l adresse DMX 1. C.3.4. Complétez le chronogramme ci-dessous afin d imposer une puissance de 20% à ce projecteur. Echelle t : 1 mm = 1 s Interruption (RESET ou BREAK) Code de départ NULL START 2 bits de STOP A compléter t 1 bit de MAB 1 bit de START Nous allons maintenant considérer que les 40 projecteurs PC de l auditorium sont raccordés à leur gradateur respectif. Le signal DMX ne pilotera rien au delà de l adresse 40 (un RESET sera envoyé après le pilotage du 40 ème gradateur). C.3.5. En vous basant sur les durées typiques des signaux DMX, quelle est la fréquence de rafraichissement d une commande de gradateur? C.3.6. En supposant une gradation continue de l intensité lumineuse (par pas successifs égaux à la plus petite valeur de pilotage DMX), calculez le temps nécessaire à un projecteur pour passer d un éclairement de 0 à 100% C9

ÉCLAIRAGE DE L AUDITORIUM

ÉCLAIRAGE DE L AUDITORIUM Partie C ÉCLAIRAGE DE L AUDITORIUM CORRIGÉ Corrigé C1 C.1. C.1.1. ÉTUDE DE L ÉCLAIRAGE DE SCÈNE PAR DES PROJECTEURS «PLAN CONVEXE» En vous aidant de la documentation fournie (DT C2 et DT C4) et en vous

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

CORRECTION ACTIVITÉ 1

CORRECTION ACTIVITÉ 1 CORRECTION ACTIVITÉ 1 Éclairage du couloir d'une habitation. Conversion d énergie Activité : Étude des différentes lampes existantes Problème posé : Comment optimiser la du système d éclairage du couloir

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

FICHE PRODUIT. 1 / Matériel : SYSTEME ECLAIRAGE INDUSTRIEL CERM VERSION COMMUNICANTE

FICHE PRODUIT. 1 / Matériel : SYSTEME ECLAIRAGE INDUSTRIEL CERM VERSION COMMUNICANTE 1 / Matériel : SYSTEME ECLAIRAGE INDUSTRIEL CERM VERSION COMMUNICANTE - Section : ELECTROTECHNIQUE 2 / Présentation du produit : Permet de réaliser du câblage de coffret de prises, de l équilibrage de

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Contrôleur d'éclairage extérieur autonome sans fil Owlet LuCo-AD 1-10V/DALI Fiche technique

Contrôleur d'éclairage extérieur autonome sans fil Owlet LuCo-AD 1-10V/DALI Fiche technique LuCo-AD 1-10V/DALI Description générale Le LuCo-AD est un contrôleur intelligent autonome, placé dans les luminaires extérieurs dans le cadre des applications résidentielles, routières et urbaines. Le

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

Projet d éclairage d une salle de classe

Projet d éclairage d une salle de classe www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Projet d éclairage d une salle de classe Note dossier : / 20 Page : 1 sur 6 1. Problématique L AFE (Association Française

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires Chapitre 12 2012-2013 Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaire Economisez de l énergie Allumer, éteindre et régler l éclairage de manière automatique. Les détecteurs offrent plus de confort

Plus en détail

Eclairage public. Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges

Eclairage public. Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges Eclairage public Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges But de l éclairage public Offrir à l usager une perception visuelle correcte des zones de circulation publique pendant les périodes d obscurité

Plus en détail

Equipement TV - Studio

Equipement TV - Studio ECLAIRAGE POUR PLATEAU TV Bacs lumineux Grande puissance lumineuse Température très basse (90 % en moins par rapport aux éclairages de la même puissance) Parfait pour les studios de petite et moyenne taille

Plus en détail

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014 Toshiba Lampes LED Brochure 11/2014 2 3 Qui d autre à part Toshiba? Lampes classiques Pourquoi les éclairages E-CORE LED sont-ils les favoris? L année dernière, des centaines de milliers de professionnels

Plus en détail

CLASSE DE SECONDE. Enseignement d Exploration PARTIE 1 PRINCIPE DU PANNEAU SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

CLASSE DE SECONDE. Enseignement d Exploration PARTIE 1 PRINCIPE DU PANNEAU SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE CLASSE DE SECONDE Enseignement d Exploration Création et Innovation Technologique Dossier de Travail PARTIE 1 PRINCIPE DU PANNEAU SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE En vous basant sur des recherches Internet et les

Plus en détail

VOYANTS - SPOTS - BALISES SERIE YDRIS SERIE GALLIA SERIE VOYANT V22/V30

VOYANTS - SPOTS - BALISES SERIE YDRIS SERIE GALLIA SERIE VOYANT V22/V30 COMITRONIC - BTI L innovation notre moteur ISO 9001 : 2008 VOYANTS - SPOTS - BALISES à led haute intensité lumineuse SERIE YDRIS SERIE GALLIA SERIE VOYANT V22/V30 Nouvelle création très lumineuse 2011

Plus en détail

Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse. Lumière romantique des chandelles

Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse. Lumière romantique des chandelles Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse Lumière romantique des chandelles Eclairage intégré dans la hotte Zone de travail exempte d ombres Eclairage ponctuel par spots Température des couleurs

Plus en détail

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Fiorenzo NAMECHE LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant

Plus en détail

vous présente les ampoules

vous présente les ampoules vous présente les ampoules AMPOULES : comment choisir? Une ampoule est caractérisée par plusieurs grandeurs : 1 PUISSANCE en watts (W), indique la consommation d énergie de l ampoule. Plus la puissance

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Eclairage scénique. Projecteurs "théâtre" à lentille convexe

Eclairage scénique. Projecteurs théâtre à lentille convexe Projecteurs "théatre" généralités Projecteurs à focalisation réglable. Les projecteurs à lentille convexe permettent un éclairage puissant et précis. Les projecteurs à lentille Fresnel donnent une luminosité

Plus en détail

Passerelles DALI sur système KNX d ABB Info-produits. Énergie et productivité pour un monde meilleur

Passerelles DALI sur système KNX d ABB Info-produits. Énergie et productivité pour un monde meilleur Passerelles sur système KNX d ABB Info-produits Énergie et productivité pour un monde meilleur Passerelle / KNX, 16 sorties, DG/S 1.16.1 La flexibilité sous un nouvel éclairage La nouvelle passerelle DG/S

Plus en détail

KNX Eco-énergie Étude d une gestion optimisée de l énergie électrique d un hôtel via le protocole KNX

KNX Eco-énergie Étude d une gestion optimisée de l énergie électrique d un hôtel via le protocole KNX KNX Eco-énergie Étude d une gestion optimisée de l énergie électrique d un hôtel via le protocole KNX KNX Eco-énergie en un clin d œil Sections Electrotechnique, Domotique Points Forts & Activités Clés

Plus en détail

Nous souhaitons que le FC 302 pilote un moteur asynchrone triphasé par l intermédiaire de 3 contacts sec pour obtenir jusqu'à 8 vitesses prédéfinies.

Nous souhaitons que le FC 302 pilote un moteur asynchrone triphasé par l intermédiaire de 3 contacts sec pour obtenir jusqu'à 8 vitesses prédéfinies. Nous souhaitons que le FC 32 pilote un moteur asynchrone triphasé par l intermédiaire de 3 contacts sec pour obtenir jusqu'à 8 vitesses prédéfinies. FONCTIONS GENERALES - Installation & Réglage général

Plus en détail

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance énergétique Hervé PLACKOWSKI 25 mars 2015 Molsheim La gestion de l éclairage c est la au là ou au lumière adaptée bon niveau il faut bon moment

Plus en détail

Contrôle d un système d assistance de freinage

Contrôle d un système d assistance de freinage Pré requis : Savoirs Maîtriser la frontière du système de freinage et de ses composants Maîtriser les fonctions du système et des composants Maîtriser le fonctionnement des organes de frein Connaître les

Plus en détail

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Ingrid Van Steenbergen ODID Bureau conseil indépendant Economie d énergie en éclairage Bureau

Plus en détail

SL42-xx SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât

SL42-xx SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât SL42: Gamme de contrôleurs intelligents pour éclairage public installation dans le mât Les contrôleurs SL42 permettent de piloter des ballasts électroniques DALI ou 1 10V, ferromagnétique en tout ou rien

Plus en détail

SESSION 2011. Cette épreuve est composée de 2 parties :

SESSION 2011. Cette épreuve est composée de 2 parties : Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, énergie, équipements communicants ÉPREUVE E2 Étude d un ouvrage SESSION 2011 Cette épreuve est composée de 2 parties : 1 ère partie : sujet «tronc commun»,

Plus en détail

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07)

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07) Documentation produit selon DIN 5035-8, Lampe de bureau MINELA, état : février 2009 Page 1 Les lampes de bureau assurent un éclairage spécifique du poste de travail ; elles sont commandées individuellement

Plus en détail

Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W. TP solaire. Equipement réel : Générateur 1.6 KW

Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W. TP solaire. Equipement réel : Générateur 1.6 KW TP solaire Mise à jour JRS - 28/juin/2004 Cycle de vie : Classe 1 ère -Durée 3h30 Centre d intérêt : COMMANDE DE LA PUISSANCE Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W Compétences : E43-Analyser le circuit

Plus en détail

Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes. Barrière Decmapark

Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes. Barrière Decmapark MATIERE Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes Barrière Decmapark ENERGIE INFORMATION Principes Outils Solutions Dossier technique 1. Présentation du système : 1.1- Implantation dans

Plus en détail

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED LAMPES LED ECLAIRAGE FUTUR PLUG & PLAY UN ÉCLAIRAGE TRÈS EFFICACE QUI RÉDUIT L'EMPRUNTE CARBONE DISPONIBLE EN DIFFÉRENTES TEMPÉRATURES DE

Plus en détail

Système de Vidéosurveillance

Système de Vidéosurveillance Système de Vidéosurveillance Systèmes Electroniques Numériques Lycée Professionnel Louis Lumière Contenu Mise en situation... 2 Cahier des charges... 2 Appropriation du matériel... 3 Caméra vidéo... 3

Plus en détail

Chapitre 23 ELECTROTHERMIE

Chapitre 23 ELECTROTHERMIE Chapitre 23 ELECTROTHERMIE 1 Automate TSX Micro : Entrées analogiques... 2 1.1 Rappels... 2 1.2 Les capteurs analogiques... 2 1.3 Chaine d acquisition de données... 3 1.4 Fonction du module d entrée analogique...

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé.

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé. CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2006 CONCOURS : INTERNE Section : Electrotechnique et électronique maritime EPREUVE N 1 Sciences et

Plus en détail

E-CORE HIGH LUMEN TUBE FICHE TECHNIQUE 1 /5

E-CORE HIGH LUMEN TUBE FICHE TECHNIQUE 1 /5 FICHE TECHNIQUE 1 /5 E-CORE E-CORE High lumen tube est votre meilleur partenaire pour tous les projets de changement d éclairage dans les hauts plafonds. Grâce à sa puissance d éclairage élevée et à son

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

Notions de base de l éclairagisme

Notions de base de l éclairagisme OSRAM - Technologies de base et produits Emission thermique Décharge basse pression + Lampes à incandescence substance fluorescente Lampes halogènes Lampes fluorescentes en différents diamètres Lampes

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. S-UV 419 Rev : 1 du 08/13 Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION

Plus en détail

Automatisation d une scie à ruban

Automatisation d une scie à ruban Automatisation d une scie à ruban La machine étudiée est une scie à ruban destinée à couper des matériaux isolants pour leur conditionnement (voir annexe 1) La scie à lame verticale (axe z ), et à tête

Plus en détail

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Ce document, réalisé par un GT intersyndical Ignes / Syndicat de l éclairage, regroupe les éléments permettant aux

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

La puissance électrique

La puissance électrique Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie La puissance électrique Fiche élève 1/5 Objectifs : o Comparer le produit de la tension d utilisation U appliquée aux bornes d une lampe par l'intensité I

Plus en détail

Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300

Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300 Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300 La lumière au bon endroit, au bon moment Dans le domaine des éclairages pour petits traitements et examens, la lampe CHROMOPHARE F 300 représente

Plus en détail

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches. 1 square La Bruyère 75009 Paris T: +33 (0)1 45 26 03 39 Courriel : info@absel.fr Skype : abselparis www.absel.fr Septembre 2008 EN STOCK! Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Plus en détail

Comparatif LBC incandescence

Comparatif LBC incandescence www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Comparatif LBC incandescence Note dossier : / 20 Page : 1 sur 4 1. Problématique Eclairer les lieux de vie est une nécessité.

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

PLACE FERDINAND BUISSON 6 9 8 0 0 S A I N T - P R I E S T. Standard : 04 78 20 02 50 Fax : 04 78 20 90 31 FEUILLE TECHNIQUE

PLACE FERDINAND BUISSON 6 9 8 0 0 S A I N T - P R I E S T. Standard : 04 78 20 02 50 Fax : 04 78 20 90 31 FEUILLE TECHNIQUE PLACE FERDINAND BUISSON 6 9 8 0 0 S A I N T - P R I E S T Standard : 04 78 20 02 50 Fax : 04 78 20 90 31 FEUILLE TECHNIQUE ~ ERSILIE ~ Accès au Centre Théo Argence : En tramway : Ligne T2 arrêt Esplanade

Plus en détail

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc RM1 Notice Technique DESCRIPTION MODULE DIN RELAIS Le module RM1 de la famille DIN permet de contrôler des charges diverses en les plaçant sous/hors tension. Il peut être contrôlé localement par un interrupteur

Plus en détail

neos led 1 2 3 Road & Urban

neos led 1 2 3 Road & Urban neos led 1 2 3 Road & Urban la lumière verte neos led 4-12 m Console simple (petit modèle) Neos 1-2-3 Une gamme de luminaires alliant esthétique et efficacité Console simple (grand modèle) Neos 2-3 Console

Plus en détail

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED Texte d'info Une véritable centrale électrique y compris des LED puissantes! Lampe à détecteur hyper fréquence RS PRO 5002 LED Sensor idéale pour les parkings

Plus en détail

Mise en œuvre d une liaison LIFI

Mise en œuvre d une liaison LIFI C3 3 DEFINIR L ARCHITECTURE GLOBALE D UN PROTOTYPE OU D UN SYSTEME. Mise en œuvre d une liaison LIFI 1 But de notre travail : Le but de cette séquence est de mettre en œuvre un système de communication

Plus en détail

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître :

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : Abat-jour Accessoire en forme de cône décoratif qui habille généralement les lampes à poser et lampadaires (sert à la fois d habillage, de réflecteur et de paralume

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES EQUIPEMENT AUDIOVISUEL ESPACE CULTUREL «LE ZORNHOFF» MONSWILLER

CAHIER DES CHARGES EQUIPEMENT AUDIOVISUEL ESPACE CULTUREL «LE ZORNHOFF» MONSWILLER CAHIER DES CHARGES EQUIPEMENT AUDIOVISUEL ESPACE CULTUREL «LE ZORNHOFF» MONSWILLER SOMMAIRE 1- STRUCTURE 1.1 - Scène 1.2 - Salle 2 - EQUIPEMENT SCENIQUE 3 - VIDEO 4 - ECLAIRAGE 5 - SONORISATION 6 - ALIMENTATION

Plus en détail

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100 Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5100 Texte d'info Tout simplement lumineuse! Lampe à détecteur hyper fréquence RS PRO 5100 Sensor idéale pour les parkings couverts, les parkings souterrains, les entrepôts

Plus en détail

Structure d une installation électrique

Structure d une installation électrique Savoir visé : S3 : Installations et équipements électriques. S6 : Representation graphique et modélisation. Mise en situation : Mr et Mme Dupond ont fait appel à votre entreprise pour rédiger les schémas

Plus en détail

www.osram.fr KREIOS SL

www.osram.fr KREIOS SL www.osram.fr KREIOS SL Présentation client Contenu Page 1. Introduction / Caractéristique produit 3-4 2. Accessoires / Options de montage 5-6 3. Utilisation / application / avantages 7-9 4. Données techniques

Plus en détail

C.Dekkil décembre 2011 ABB KNX DGN/S 1.16.1 Passerelle DALI pour éclairage de secours. STO/G - Slide 1

C.Dekkil décembre 2011 ABB KNX DGN/S 1.16.1 Passerelle DALI pour éclairage de secours. STO/G - Slide 1 C.Dekkil décembre 2011 ABB KNX DGN/S 1.16.1 Passerelle DALI pour éclairage de secours STO/G - Slide 1 Passerelle DALI pour bloc de secours (BAES) DGN/S 1.16.1 Standard DALI EN 62386-100 Fonctionnement

Plus en détail

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT :

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT : Comment choisir un éclairage adapté? DEROULEMENT : 1-Faire des études préliminaires en complétant les fiches suivantes pour connaître les données, les unités et les appareils de mesure. 2-Faire les mesures

Plus en détail

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN WATT Le lumen est l unité de mesure du flux lumineux d un éclairage. Son symbole sur les boîtes d ampoules est : lm. Exemple : 400 lm. C est désormais le critère

Plus en détail

CONCOURS POUR LE RECRUTEMENT DE :

CONCOURS POUR LE RECRUTEMENT DE : CONCOURS POUR LE RECRUTEMENT DE : Techniciens supérieurs de la météorologie de première classe, spécialité «instruments et installations» (concours interne et externe). ***************** SESSION 205 *****************

Plus en détail

TP N 5 EDF, compteur

TP N 5 EDF, compteur Données : Fichiers nécessaires pour le TP : http://tof225391.free.fr/forum (Entraide Index du Forum Electrotechnique 2AE Fichiers nécessaires pour les TP série 4 TP5 ). Présentation de la maison : Schéma

Plus en détail

Lighting. Lampes LED. au service de la performance

Lighting. Lampes LED. au service de la performance Lighting Lampes LED L innovation LED au service de la performance Prix HT au 1 er Juin 2015 Savoir-faire Philips Depuis le lancement de la gamme MASTER LEDlamps en 2009, nos lampes LED ont été régulièrement

Plus en détail

Janvier 2016 Interface DMX / USB programmable MLPSUSB PRESENTATION

Janvier 2016 Interface DMX / USB programmable MLPSUSB PRESENTATION PRESENTATION Permet de piloter tous les projecteurs architecturaux et contrôleurs comprenant une entrée de contrôle DMX. Cette interface, une fois le programme chargé à partir du logiciel, est parfaitement

Plus en détail

alura led LA LUMIÈRE VERTE

alura led LA LUMIÈRE VERTE LA LUMIÈRE VERTE Design : Michel Tortel ÉLÉGANCE INTEMPORELLE ET HAUTE PERFORMANCE CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité du bloc optique : IP 66 (*) Résistance aux chocs : IK 04 (**) (PMMA) IK 10 (**)

Plus en détail

Avis d appel public à la concurrence

Avis d appel public à la concurrence Avis d appel public à la concurrence Pouvoir adjudicateur : Ville de La Verrière Objet du Marché : Achat ou location, pose et mise en service de Panneaux Lumineux d Information Dossier de consultation

Plus en détail

Éclairage LED pour grands espaces

Éclairage LED pour grands espaces Éclairage LED pour grands espaces Systèmes d éclairage en ligne à LED Avec E4, E5 et E7, ETAP propose une vaste gamme d éclairages à LED pour les espaces de grandes dimensions et avec une hauteur de plafond

Plus en détail

Catalogue solutions professionnelles

Catalogue solutions professionnelles 1 Produits Projecteurs LED Ampoules LED Dalles et tubes LED Bandes souples à LEDs Page 2-5 6-13 14-17 18-21 2 Projecteur extérieur à LEDs - sol ou façade - haut rendement Projecteur à LEDs haut rendement

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2009 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

Lighting. Lampes LED. au service de la performance

Lighting. Lampes LED. au service de la performance Lighting Lampes LED L innovation LED au service de la performance Prix HT - Septembre 2015 Savoir-faire Philips Depuis le lancement de la gamme MASTER LEDlamps en 2009, nos lampes LED ont été régulièrement

Plus en détail

Les projecteurs. 1 Introduction 2. 2 Principes 2

Les projecteurs. 1 Introduction 2. 2 Principes 2 Les projecteurs Table des matières 1 Introduction 2 2 Principes 2 3 Types de projecteurs 4 3.1 Projecteurs à face ouverte...................................... 4 3.1.1 Les PAR (projecteurs à réflecteur

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000 DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite La gamme des gradateurs Compulite est conçue autour des technologies les plus récentes et les plus évoluées que ces 20 dernières années ont vu apparaître.

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 GU5.3 GU10 GU4 E27 B22 Aujourd hui, MASTER LEDlamps c est: La gamme la plus large du marché. Le plus large choix de culots et de formes disponibles sur le

Plus en détail

Catalogue général édition 2009 ECLAIRAGE INTERIEUR & EXTERIEUR. Luminaires à LED et fibre optique

Catalogue général édition 2009 ECLAIRAGE INTERIEUR & EXTERIEUR. Luminaires à LED et fibre optique Catalogue général édition 2009 ECLAIRAGE INTERIEUR & EXTERIEUR Luminaires à LED et fibre optique FLUX catalogue général FLUX est une société spécialisée dans les techniques d éclairage innovantes, dans

Plus en détail

Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance :

Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance : Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance : Les ampoules existantes se répartissent selon les grandes catégories suivantes : (ici, les LED ne sont pas étudiées : nous ne les connaissons pas

Plus en détail

INFORMATIONS TECHNIQUES SUR LES AMPOULES HALOGÈNES - HALOGEN

INFORMATIONS TECHNIQUES SUR LES AMPOULES HALOGÈNES - HALOGEN INFORMATIONS TECHNIQUES SUR LES AMPOULES HALOGÈNES - HALOGEN Numéro d'article: 30175913 HALOGEN ampoule G9 25 W transparent 2 pièces Référence du fournisseur: 21290 Flux lumineux nominal Durée de vie nominale

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

Systèmes Électroniques Industriels et Domestiques

Systèmes Électroniques Industriels et Domestiques Brevet d'études Professionnelles Systèmes Électroniques Industriels et Domestiques EPREUVE EP1 ETUDE D'UN SYSTEME Durée 4 heures coefficient 5 Notes à l attention du candidat ce dossier ne sera pas à rendre

Plus en détail

Découvrir le. Discover. Lighting Technologies

Découvrir le. Discover. Lighting Technologies Découvrir le Discover Lighting Technologies Présentation du nouveau standard Eurodim Twin Tech ADB, une nouvelle génération d installations professionnelles de gradation qui réunit le meilleur de deux

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES.

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. 02 03 Introduction 04 05 Éclairage optimal des bureaux Présentation 06 07 Plafonniers Neogrid 08 09 Plafonniers E-CORE LED Panel 2 10 11 E-CORE

Plus en détail

Economie d énergie résultant de la source lumineuse

Economie d énergie résultant de la source lumineuse Économies d énergie Préface La société M.Züblin AG fabrique une nouvelle série de lampes à détection de toute première qualité, disponibles avec différents designs. Ces systèmes d éclairage modernes apportent

Plus en détail