Partie C. Ce dossier pages. à DT C10

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie C. Ce dossier. - 10 pages. à DT C10"

Transcription

1 Partie C ÉCLAIRAGE DE L AUDITORIUM Étude d un projecteur de scène Association Projecteur / gradateur Pilotage d un gradateur par signal numérique DMX 512 Ce dossier est constitué de : - 9 pages numérotées de C1 à C9 (Questionnement et Réponses) - 10 pages numérotées de DT C1 à DT C10 (Documents techniques) C1

2 Objectif Étude du réglage à distance de l intensité lumineuse l auditorium. des éclairages de la scène de Gradateurs et pupitre de commande Le lot cahier des charges de l auditorium précise les conditions d installation suivantes pour le «éclairage de la scène» (extrait) : Le titulaire du présent lot devra installer dans le local technique éclairage des armoires de 96 gradateurs professionnels type RVE ou équivalent à commande numérique (protocole DMX 512) d une puissance unitaire de 3 kw minimum. Ces gradateurs seront commandés par l intermédiaire d une régie lumière type ADB Mentor, située en fond de salle. Caractéristiques générales : - Tension d alimentation : 230/400 V 50 Hz (3 Ph + N + PE) - Contrôle/ Pilotage : Protocole DMX Adressage de départ par armoire. L ensemble des armoires et gradateurs sera conforme aux normes de sécurité et de compatibilité électromagnétique (CEM). C.1. ÉTUDE DE L ÉCLAIRAGE CONVEXE» DE SCÈNE PAR DES PROJECTEURS «PLAN Au sein du parc de projecteurs de scène de l auditorium, on trouve 40 projecteurs de type «plan convexe (PC)» ARIA PC 1000 plus de marque RVE Technologie. Ils ont été livrés avec des ampoules halogènes de 1200 W type CP90. C.1.1. En vous aidant de la documentation fournie (DT C2 et DT C4) et en vous basant sur une utilisation des projecteurs en faisceau large, préconisez la zone idéale de positionnement vertical des porteuses (cintres) par rapport au sol, permettant un confort visuel optimal pour les spectateurs. Lorsque la hauteur idéale est fixée, les porteuses (cintres) ne sont plus déplacées. C2

3 C.1.2. Quel type d inconfort visuel pour les spectateurs le passage du projecteur de «faisceau large» à «faisceau serré» peut-il engendrer? Que proposez-vous pour y remédier? Nous supposerons maintenant que les projecteurs sont montés à 7 m de hauteur. Sachant que : 1 lux = 1 lumen / 1 m² C.1.3. En utilisant la documentation B «projecteur de scène» (DT C4) et en considérant que le flux lumineux du spot au sol est homogène et circulaire, calculez le flux lumineux en lumen d un projecteur PC au niveau du sol, dans le cas d un faisceau large puis d un faisceau serré. C.1.4. En comparant les résultats obtenus à la question précédente aux caractéristiques de la lampe (DT C3), déduisez-en un rendement d efficacité lumineuse du luminaire dans les deux cas. Nous nous plaçons maintenant dans le cas d un faisceau serré et considérons le rendement lumineux constant et égal à 15%. Nous souhaitons ramener l éclairement sur scène à 1150 lux pour obtenir un effet de crépuscule. C.1.5. En tenant compte de l efficacité du projecteur, déterminez la puissance électrique que doit consommer la lampe pour produire cet éclairement (DT C3). C3

4 L auditorium se prépare à recevoir une pianiste de renomméee mondiale. Le concert qu elle va donner sera filmé pour une retransmissionn dans une émission télévisée. La chaîne de télévision qui retransmet le concert installe 3 caméras fixes, 1 caméra mobile ainsi qu une «louma». La scène sera éclairée en permanence par 3 projecteurs ARIA PC 1000 délivrant chacun 100% de leur éclairement maximum. C est dans ces conditions de luminosité que sont réalisées les balances des blancs pour chacune des caméras (voir DT C1). Caméra mobile Pendant le concert, le rendu d image est le suivant : La «louma» Teinte neutre C.1.6. Si on modifie la nature des sourcess lumineuses éclairant la scène (lampes fluorescentes «lumière du jour», lampes à incandescence, lampes aux halogénures métalliques «basse température»), sans retoucher la balance des blancs, on va modifier le rendu caméra. Indiquez ci-dessous la technologie de lampe provoquant les rendus proposés. Teinte chaude Teinte neutre Teinte froide Technologie de lampe : Si on fait varier l intensité lumineuse d une lampe halogène, on modifie également sa températuree de couleur. (Elle diminue quand la puissance diminue). C.1.7. Est-il possible de remplacerr les 3 projecteurs principaux éclairant à 100% par 6 projecteurs identiques éclairant à 50%, et quelle sera la conséquence sur le rendu caméraa? C4

5 C.2. ÉTUDE DE LA VARIATION D INTENSITÉ LUMINEUSE Pour la suite de l étude et à des fins de simplification, les projecteurs seront assimilés à des résistances pures. Les projecteurs de scène sont pilotés via des armoires de variation lumineuse modulaires, par un pupitre de commande lumière ADB Mentor. Le schéma synoptique en est le suivant On désire choisir le matériel de variation de l intensité lumineuse des projecteurs de l auditorium, préconisé par le cahier des charges. C.2.1. Donnez la liste du matériel nécessaire pour faire varier l intensité lumineuse des projecteurs (uniquement pour les gradateurs et leurs armoires). Voir DT C6 Les gradateurs sont du type à «angle de phase», et les projecteurs sont alimentés par l intermédiaire d un étage de puissance à deux thyristors montés tête bêche : C5

6 C.2.2. Calculez R, résistance équivalente à un projecteur lorsqu il est dans ses conditions de fonctionnement nominales (1 200 W). C.2.3. En vous aidant de la question précédente, indiquez le paramètre physique permettant de faire varier l intensité lumineuse du projecteur? Dans le cas d un gradateur à angle de phase, la puissance électrique fournie à la lampe est 2 Ueff sin2 donnée par la formule : P 1 ( : angle de retard à l amorçage du gradateur R 2 exprimé en radians, U eff = 230 V). C.2.4. Tracez la courbe de puissance fournie au projecteur en fonction de l angle de retard à l amorçage Puissance (en W) échelle : puissance 1cm = 200 W angle 1cm = 0,4 radian en radians C6

7 On souhaite que le projecteur développe une puissance de 250 W. C.2.5. Représentez l allure de la tension (à l aide d un stylo bleu) et du courant (à l aide d un stylo vert) aux bornes du projecteur en fonction du temps. (Vous veillerez à indiquer clairement les valeurs caractéristiques de U, I et t). U, I échelle : tension 1 cm = 50 V courant 1 cm = 2 A temps 6 cm = 10 ms t C7

8 C.3. PILOTAGE D UN GRADATEUR PAR SIGNAL NUMÉRIQUE DMX 512 Les armoires de variation lumineuse Modulo sont pilotées par la régie lumière à l aide d un signal numérique à la norme DMX 512 (DT C7 à DT C10). Ce signal est du type RS-485, liaison série asynchrone. C.3.1. Quelle est la signification de «liaison série asynchrone»? Chaque gradateurr possède une adresse de base sur le bus DMX, codée en binaire naturel par l intermédiaire de dip switch (micro interrupteurs). Le switch 1 correspond au poids faible, le switch 8 correspond au poids fort. C.3.2. D après la photo ci-dessus, quelle serait l adresse de base DMX d un gradateurr ayant cette configuration de switch (exprimée en décimal)? C.3.3. En vous aidant des caractéristiques du signal DMX, indiquez le code à envoyer à un gradateur afin que le projecteur qui y est associé présente un éclairement de 40% de son maximum (DT C8). C8

9 Le projecteur concerné par la question précédente est raccordé au gradateur portant l adresse DMX 1. C.3.4. Complétez le chronogramme ci-dessous afin d imposer une puissance de 20% à ce projecteur. Echelle t : 1 mm = 1 s Interruption (RESET ou BREAK) Code de départ NULL START 2 bits de STOP A compléter t 1 bit de MAB 1 bit de START Nous allons maintenant considérer que les 40 projecteurs PC de l auditorium sont raccordés à leur gradateur respectif. Le signal DMX ne pilotera rien au delà de l adresse 40 (un RESET sera envoyé après le pilotage du 40 ème gradateur). C.3.5. En vous basant sur les durées typiques des signaux DMX, quelle est la fréquence de rafraichissement d une commande de gradateur? C.3.6. En supposant une gradation continue de l intensité lumineuse (par pas successifs égaux à la plus petite valeur de pilotage DMX), calculez le temps nécessaire à un projecteur pour passer d un éclairement de 0 à 100% C9

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Fiorenzo NAMECHE LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant

Plus en détail

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000 DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite La gamme des gradateurs Compulite est conçue autour des technologies les plus récentes et les plus évoluées que ces 20 dernières années ont vu apparaître.

Plus en détail

Equipement TV - Studio

Equipement TV - Studio ECLAIRAGE POUR PLATEAU TV Bacs lumineux Grande puissance lumineuse Température très basse (90 % en moins par rapport aux éclairages de la même puissance) Parfait pour les studios de petite et moyenne taille

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base de la photométrie Valeurs

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

Découvrir le. Discover. Lighting Technologies

Découvrir le. Discover. Lighting Technologies Découvrir le Discover Lighting Technologies Présentation du nouveau standard Eurodim Twin Tech ADB, une nouvelle génération d installations professionnelles de gradation qui réunit le meilleur de deux

Plus en détail

Contrôleur d'éclairage extérieur autonome sans fil Owlet LuCo-AD 1-10V/DALI Fiche technique

Contrôleur d'éclairage extérieur autonome sans fil Owlet LuCo-AD 1-10V/DALI Fiche technique LuCo-AD 1-10V/DALI Description générale Le LuCo-AD est un contrôleur intelligent autonome, placé dans les luminaires extérieurs dans le cadre des applications résidentielles, routières et urbaines. Le

Plus en détail

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Ingrid Van Steenbergen Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Ingrid Van Steenbergen ODID Bureau conseil indépendant Economie d énergie en éclairage Bureau

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

Passerelles DALI sur système KNX d ABB Info-produits. Énergie et productivité pour un monde meilleur

Passerelles DALI sur système KNX d ABB Info-produits. Énergie et productivité pour un monde meilleur Passerelles sur système KNX d ABB Info-produits Énergie et productivité pour un monde meilleur Passerelle / KNX, 16 sorties, DG/S 1.16.1 La flexibilité sous un nouvel éclairage La nouvelle passerelle DG/S

Plus en détail

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011

Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 Lampes MASTER LED & Novallures Septembre 2011 GU5.3 GU10 GU4 E27 B22 Aujourd hui, MASTER LEDlamps c est: La gamme la plus large du marché. Le plus large choix de culots et de formes disponibles sur le

Plus en détail

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES

INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES CIVILES index ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATION MONOPHASEE ALIMENTATIONS DL 2101ALA DL 2101ALF MODULES INTERRUPTEURS ET COMMUTATEURS DL 2101T02RM INTERRUPTEUR INTERMEDIAIRE DL 2101T04 COMMUTATEUR INTERMEDIAIRE

Plus en détail

Éclairage LED pour grands espaces

Éclairage LED pour grands espaces Éclairage LED pour grands espaces Systèmes d éclairage en ligne à LED Avec E4, E5 et E7, ETAP propose une vaste gamme d éclairages à LED pour les espaces de grandes dimensions et avec une hauteur de plafond

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 5 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «ECLAIRAGE» Sources : syndicat de l éclairage et CNIDEP A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales L éclairage a pour vocation : - D assurer de bonnes conditions de travail,

Plus en détail

BALISAGE BALISAGE AERIEN LUMINEUX

BALISAGE BALISAGE AERIEN LUMINEUX BALISAGE BALISAGE AERIEN LUMINEUX BALISE OBSTA HI/STI La lampe OBSTA HI STI 110 à 240 Veff est destinée à remplacer les OBSTA HI à transformateur. Outre le fait qu une solution électronique, est de plus

Plus en détail

La photo numérique. sous-marine. Guide expert. Isabelle et Amar Guillen. Groupe Eyrolles, 2005 ISBN : 2-212-67267-5

La photo numérique. sous-marine. Guide expert. Isabelle et Amar Guillen. Groupe Eyrolles, 2005 ISBN : 2-212-67267-5 La photo numérique sous-marine Guide expert Isabelle et Amar Guillen Groupe Eyrolles, 2005 ISBN : 2-212-67267-5 3 Balance des blancs, phares, filtres sous-marins Dans le chapitre précédent, nous avons

Plus en détail

Systèmes d éclairage et solutions pour studios TV

Systèmes d éclairage et solutions pour studios TV Systèmes d éclairage et solutions pour studios TV Votre partenaire lumière EC L A I R A G E Co n tr o l E GR A D AT I ON SU S P ENS I ON Pr o je t PROFIL DU GROUPE ADB, fondé à l origine en Belgique en

Plus en détail

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse

Plus en détail

Structure d une installation électrique

Structure d une installation électrique Savoir visé : S3 : Installations et équipements électriques. S6 : Representation graphique et modélisation. Mise en situation : Mr et Mme Dupond ont fait appel à votre entreprise pour rédiger les schémas

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

Sécurité et confort Busch-Guard

Sécurité et confort Busch-Guard Sécurité et confort Busch-Guard Confort et sécurité à tout moment. Sur le qui-vive le jour comme la nuit. Busch-Guard. Busch-Guard. Ces détecteurs de mouvement optiques, innovants et de haute qualité de

Plus en détail

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus

Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Séminaire à Namur - le 24 octobre 2014 Le LED permet-il réellement de réaliser des économies d'énergie? Le confort est-il assuré? Points d'attentions et cas vécus Ingrid Van Steenbergen Consultante en

Plus en détail

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER SERIE 4 MODULER - COMMUNIQUER Fonctions du programme abordées : COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER Objectifs : Réaliser le câblage d un modulateur d après le schéma de puissance et de commande,

Plus en détail

PLACE FERDINAND BUISSON 6 9 8 0 0 S A I N T - P R I E S T. Standard : 04 78 20 02 50 Fax : 04 78 20 90 31 FEUILLE TECHNIQUE

PLACE FERDINAND BUISSON 6 9 8 0 0 S A I N T - P R I E S T. Standard : 04 78 20 02 50 Fax : 04 78 20 90 31 FEUILLE TECHNIQUE PLACE FERDINAND BUISSON 6 9 8 0 0 S A I N T - P R I E S T Standard : 04 78 20 02 50 Fax : 04 78 20 90 31 FEUILLE TECHNIQUE ~ ERSILIE ~ Accès au Centre Théo Argence : En tramway : Ligne T2 arrêt Esplanade

Plus en détail

Signalétique LED Messages lumineux de robusto

Signalétique LED Messages lumineux de robusto Signalétique LED Messages lumineux de robusto Comme simple éclairage à LED pour l'affichage de l'état ou comme point de repère, ou encore comme élément de design avec un pictogramme servant de support

Plus en détail

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP K1 ELEGANT ET COMPACT 2 K1 ETAP K1 possède une forme élégante et compacte qui s intègre aux environnements les plus variés. La gamme très complète utilise différentes sources lumineuses et des possibilités

Plus en détail

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Un tube fluo de 1.500 mm et de 58 W consomme 68 W avec son ballast. Dans certains cas, il pourrait être

Plus en détail

*Raccordement correct nécessaire pour une de commutation de passage zéro

*Raccordement correct nécessaire pour une de commutation de passage zéro 2 2 310 317 02 LUNA LUNA 109 109 0 100, 109 0 200 110 0 100, 110 0 200 F Notice de montage et d utilisation Interrupteur crépusculaire Test 2 2000 LUNA 109 I:2-35 II : 35-200 III : 200-1000 min max IV:1-5klx

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable

Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable Guide pratique de l éclairage domestique pour un éclairage efficace et confortable Table des matières Pour y voir plus clair Applications classiques 3 Comparatif anciennes/nouvelles lampes 4 Lampes économiques

Plus en détail

L'Engrenage FICHE TECHNIQUE

L'Engrenage FICHE TECHNIQUE L'Engrenage FICHE TECHNIQUE Descriptif - Représentation sans entracte - Durée : 1h25 environ (textes 40', musique 45') - Hugues Leclère interprète l ensemble des pièces pour piano (non sonorisé) - Patrick

Plus en détail

WARP Motorisé Découpe Zoom Motorisée pour le Théâtre, le Concert, les Studios de Télévision

WARP Motorisé Découpe Zoom Motorisée pour le Théâtre, le Concert, les Studios de Télévision WARP Motorisé Découpe Zoom Motorisée pour le Théâtre, le Concert, les Studios de Télévision La magie des Anneaux... Les secrets des Anneaux... Découpes Possibilité de rotation à 360 sans fin pour les gobos

Plus en détail

* Crédit photo: Aeternam Design. CATALOGUE DES PRODUITS www.innovadel.com

* Crédit photo: Aeternam Design. CATALOGUE DES PRODUITS www.innovadel.com * Crédit photo: Aeternam Design CATALOGUE DES PRODUITS Osram Sylvania www.sylvania.com Standard www.standardpro.com Eurofase www.eurofase.com Eureka www.eurekalighting.com Lumiconcept www.lumiconcept.com

Plus en détail

Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300

Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300 Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300 La lumière au bon endroit, au bon moment Dans le domaine des éclairages pour petits traitements et examens, la lampe CHROMOPHARE F 300 représente

Plus en détail

Lampes à DEL EcoShine II Plus

Lampes à DEL EcoShine II Plus Lampes à DEL EcoShine II Plus LAMPES POUR TABLETTE, RAIL et PAVILLON POUR COMPTOIRS MULTI-NIVEAUX, LIBRE-SERVICE ET DE PRODUITS SPÉCIALISÉS Une efficacité d éclairage maximale dans la vente d aliments

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES.

ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. ÉCLAIRAGE DE BUREAU POUR DES ESPACES DE TRAVAIL EFFICACES. 02 03 Introduction 04 05 Éclairage optimal des bureaux Présentation 06 07 Plafonniers Neogrid 08 09 Plafonniers E-CORE LED Panel 2 10 11 E-CORE

Plus en détail

1/31. Novembre 2015 FLEXIMAT cordon lumineux étanche MLFM24x SOMMAIRES

1/31. Novembre 2015 FLEXIMAT cordon lumineux étanche MLFM24x SOMMAIRES 1/31 SOMMAIRES 1 FLEXIMAT Présentation 2 1.1 Caractéristiques techniques 2 1.2 Caractéristiques de puissances 2 1.3 Dimensions 2 1.4 Mise en œuvre 3 2 CONNECTIQUES et ACCESSOIRES 5 2.1 Kit Connecteur d

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Eclairage artificiel

Eclairage artificiel Eclairage artificiel Directions de lumière Effets de la source Mise en Scène Mise en Valeur Eléments de Projet Directions de lumière La composition lumineuse d une scène suppose la maîtrise des directions

Plus en détail

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc RM1 Notice Technique DESCRIPTION MODULE DIN RELAIS Le module RM1 de la famille DIN permet de contrôler des charges diverses en les plaçant sous/hors tension. Il peut être contrôlé localement par un interrupteur

Plus en détail

Daylight I 50 x 70 cm

Daylight I 50 x 70 cm Daylight I 50 x 70 cm Hornbach No. d article: 7253714 No. d article: 48000057 EAN: 4002177288843 Miroir éclairé biseau tranché avec échancrures effet sablé pour le passage de la lumière, avec 6 ampoules

Plus en détail

AUTO fiche technique. david wampach. association achles. rachel31@free.fr +33 (0)6.87.41.82.20. jonreig@hotmail.com +33 (0)6.31.76.65.

AUTO fiche technique. david wampach. association achles. rachel31@free.fr +33 (0)6.87.41.82.20. jonreig@hotmail.com +33 (0)6.31.76.65. AUTO fiche technique REGISSEUR GENERAL : REGISSEUR SON : REGISSEUSE LUMIERE : Rachel GARCIA rachel31@free.fr +33 (0)6.87.41.82.20 Jonathan REIG jonreig@hotmail.com +33 (0)6.31.76.65.46 Abigail FOWLER abigailfowler75@hotmail.com

Plus en détail

COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA)

COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA) COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA) SOMMAIRE : INTRODUCTION : INTRODUCTION I - LES FAITS point de vue du distributeur d'énergie point de vue du client II - LE COS Phi : UN PEU DE THEORIE

Plus en détail

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique Tuttlingen, novembre 2011 - La nouvelle CHROMOPHARE Génération

Plus en détail

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Avis ADEME sur les LED Actions majeures de l ADEME sur l éclairage à LED PACTE LED CITADEL A.I.E. 4E - annex Les Avis de l ADEME L éclairage à

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11 Electrotechnique triphasé Chapitre 11 CADEV n 102 679 Denis Schneider, 2007 Table des matières 11.1 GÉNÉRALITÉS... 2 11.1 1 DÉFINITION TENSIONS TRIPHASÉES... 2 11.1.2 COURANTS TRIPHASÉS... 2 11.1.3 AVANTAGE

Plus en détail

Electricité de France. Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie

Electricité de France. Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie Electricité de France Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie Campagne de mesure éclairage : 50 logements dans un immeuble à Bordeaux et parties communes Rapport Final Mars 2005 26160

Plus en détail

M a n u e l d a p p l i c a t i o n s OVISIO L ECRAN NUMERIQUE

M a n u e l d a p p l i c a t i o n s OVISIO L ECRAN NUMERIQUE M a n u e l d a p p l i c a t i o n s OVISIO L ECRAN NUMERIQUE 2 ovisio, liste du matériel Caméra numérique de type webcam Dispositif de réglage de la distance de travail Ecran blanc de travail et écran

Plus en détail

Nous fabriquons sur-mesure selon vos besoins

Nous fabriquons sur-mesure selon vos besoins Nous fabriquons sur-mesure selon vos besoins Ascenseur privatif vertical ayant une vitesse jusqu à 0,15 m/s, conçu pour le transport de passagers aux différents niveaux d un immeuble (résidences individuelles,

Plus en détail

1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE. bora

1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE. bora bora bora 1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE Les bornes lumineuses Bora, déclinées en 4 tailles et équipées de LED intégrées dans une structure ajourée, constituent un mode d expression original.

Plus en détail

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique

Guide de l éclairage 1to1 energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Guide de l éclairage to energy Efficacité énergétique, confort et esthétique Sommaire Pour y voir plus clair 3 L essentiel en bref 4 Comparatif anciennes/nouvelles ampoules 6 Ampoules basse consommation

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W. TP solaire. Equipement réel : Générateur 1.6 KW

Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W. TP solaire. Equipement réel : Générateur 1.6 KW TP solaire Mise à jour JRS - 28/juin/2004 Cycle de vie : Classe 1 ère -Durée 3h30 Centre d intérêt : COMMANDE DE LA PUISSANCE Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W Compétences : E43-Analyser le circuit

Plus en détail

AUTO fiche technique. david wampach. association achles. abigailfowler75@hotmail.com +33 (0)6.83.56.10.53. fannylacour@achles.fr +33 (0) 69 95 00 14

AUTO fiche technique. david wampach. association achles. abigailfowler75@hotmail.com +33 (0)6.83.56.10.53. fannylacour@achles.fr +33 (0) 69 95 00 14 AUTO fiche technique REGISSEUR GENERAL : Abigail FOWLER abigailfowler75@hotmail.com +33 (0)6.83.56.10.53 ADMINISTRATRICE : Fanny LACOUR fannylacour@achles.fr +33 (0) 69 95 00 14 Personnel en tournée :

Plus en détail

La Photographie - Page 1 / 13

La Photographie - Page 1 / 13 La Photographie - Page 1 / 13 Table des matières 1. Généralités sur la lumière... 3 2. La photographie... 5 2.a. Le support... 5 2.a.i. L argentique... 5 2.a.ii. Le numérique... 6 3. L outil appelé appareil

Plus en détail

Système de surveillance vidéo

Système de surveillance vidéo Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 12/01 Entretien Pour un fonctionnement correct de votre système de surveillance vidéo, prenez note des conseils suivants : 1/ Tenez la caméra et le

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour.

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. valable à partir du 1.2.2014 La lumière sert bien plus qu au simple éclairage. Alors qu à l origine, la lumière artificielle était destinée avant tout à

Plus en détail

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES Roger Cadiergues MémoCad nd43.a LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES SOMMAIRE nd43.1. Les diodes électroluminescentes (LED) nd43.2. Les très basses tension de sécurité (TBTS) nd43.3. Le montage des appareils

Plus en détail

614SX. Projecteur de découpe. 600SX - 1000/1200 W Halogène. Type: Projecteur de découpe Source: 1000/1200 W Halogène Optique: zoom 16 à 35

614SX. Projecteur de découpe. 600SX - 1000/1200 W Halogène. Type: Projecteur de découpe Source: 1000/1200 W Halogène Optique: zoom 16 à 35 f 614SX 600SX - 1000/1200 W Halogène Type: Projecteur de découpe Source: 1000/1200 W Halogène Optique: zoom 16 à 35 Projecteur de découpe La découpe théâtre 1/1.2K classique La 614 SX est une découpe polyvalente

Plus en détail

Les systèmes de gestion de l éclairage : gestion dynamique et scènes.

Les systèmes de gestion de l éclairage : gestion dynamique et scènes. www.osram.fr/lms Les systèmes de gestion de l éclairage : gestion dynamique et scènes. La gamme des systèmes de gestion de l éclairage pour un éclairage statique ou dynamique en blanc ou RGB. Easy Color

Plus en détail

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ:

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: FICHE DE SEQUENCE Repère : Logiciel VDI LOGICIEL «Legrand» : VDI Système : Ordinateur Lieu d activité : Atelier OBJECTIF : Introduction à la VDI. Comprendre un câblage VDI. Pourquoi un faire un câblage

Plus en détail

Dupline Carpark Compteur Master de zones (MZC) GP32950030700. Sélection de modèle. Caractéristiques d alimentation

Dupline Carpark Compteur Master de zones (MZC) GP32950030700. Sélection de modèle. Caractéristiques d alimentation Dupline Carpark Compteur Master de zones (MZC) Type GP32950030700 Contrôleur du système de comptage de zones Dupline Système micro Linux sur PC avec port et serveur Web Jusqu'à 120 capteurs de comptage

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Fiche Produit Le pack Bi-bip solution d alerte d urgence

Fiche Produit Le pack Bi-bip solution d alerte d urgence Fiche Produit Le pack Bi-bip solution d alerte d urgence Référence du pack Bi-bip : DIAG13ASF Désignation produit : Pack Bi-bip solution d alerte d urgence Garantie : Chacun des produits constituant le

Plus en détail

ConneCtez-vous au soleil. au soleil

ConneCtez-vous au soleil. au soleil ConneCtez-vous au soleil ConneCtez-vous au soleil «L éclairage intérieur est un trait de caractère majeur de l ambiance d un bâtiment. Une lumière naturelle engendre une sensation de bien-être et de confort

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Etablissement : Collège Verlaine (Béthune) Rédigé par : L atelier Scientifique. Professeur Référent : Ugo Leenhardt

Etablissement : Collège Verlaine (Béthune) Rédigé par : L atelier Scientifique. Professeur Référent : Ugo Leenhardt Etablissement : Collège Verlaine (Béthune) Rédigé par : L atelier Scientifique Professeur Référent : 1.LANCEMENT DU PROJET Afin d envisager autrement l investigation, la démarche proposée par le concours

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE «Aucun lieu»

FICHE TECHNIQUE «Aucun lieu» V2 Mise à jour du 17 novembre 2013 Accueil : Nous arrivons avec 1 véhicule utilitaire de 6m3 et 1 véhicule break, prévoir un stationnement sécurisé sur toute la période. Prévoir une salle chauffée et paisible

Plus en détail

PES PILOT HDpro. La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie

PES PILOT HDpro. La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie PES PILOT HDpro La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie PES Pilot HDpro Dernier né de la famille PES, le système endoscopique portable Pilot fixe de nouvelles références en matière de qualité

Plus en détail

C.Dekkil décembre 2011 ABB KNX DGN/S 1.16.1 Passerelle DALI pour éclairage de secours. STO/G - Slide 1

C.Dekkil décembre 2011 ABB KNX DGN/S 1.16.1 Passerelle DALI pour éclairage de secours. STO/G - Slide 1 C.Dekkil décembre 2011 ABB KNX DGN/S 1.16.1 Passerelle DALI pour éclairage de secours STO/G - Slide 1 Passerelle DALI pour bloc de secours (BAES) DGN/S 1.16.1 Standard DALI EN 62386-100 Fonctionnement

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Systèmes Électroniques Industriels et Domestiques

Systèmes Électroniques Industriels et Domestiques Brevet d'études Professionnelles Systèmes Électroniques Industriels et Domestiques EPREUVE EP1 ETUDE D'UN SYSTEME Durée 4 heures coefficient 5 Notes à l attention du candidat ce dossier ne sera pas à rendre

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

E-mail : infos@koolsound.com WWW.PURELITE.FR SPOT EX-15. Mini lyre à Led 15 W SPOTEX15/V1.0/08-08. Mode d emploi

E-mail : infos@koolsound.com WWW.PURELITE.FR SPOT EX-15. Mini lyre à Led 15 W SPOTEX15/V1.0/08-08. Mode d emploi E-mail : infos@koolsound.com WWW.PURELITE.FR SPOT EX-15 Mini lyre à Led 15 W SPOTEX15/V1.0/08-08 Mode d emploi Avertissements Lisez attentivement cette section avant utilisation de l appareil KOOL LIGHT

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2010. Spécialité : «Mécanique, électromécanique»

CONCOURS EXTERNE D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2010. Spécialité : «Mécanique, électromécanique» Centres de Gestion de la Mercredi 13 janvier 2010 Fonction Publique Territoriale de la région Bretagne Centre organisateur : CDG 56 CONCOURS EXTERNE D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2010 Spécialité

Plus en détail

Variateur radio universel encastrable Art. No.: 0809 00

Variateur radio universel encastrable Art. No.: 0809 00 Art. o.: 0809 00 Fonction e variateur radio universel encastrable est un composant du système radiobus. Il permet la commutation et la variation d intensité lumineuse de diverses charges électriques dès

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED

ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED ECLAIRAGE PUBLIC SOLAIRE ET TECHNOLOGIE LED BIRD Energy Onnion BP9 74490 St Jeoire www.birdenergy.com birdenergy@birdenergy.fr AMPOULE A LEDS «AS36» Cette ampoule de très forte puissance, remplace les

Plus en détail

SCANNERS 2 CANAUX DMX - EFR 15V 150W

SCANNERS 2 CANAUX DMX - EFR 15V 150W SCANNERS 2 CANAUX DMX - EFR 15V 150W GUIDE DE L UTILISATEUR 8689 / 8690 - Version 1.0 Juillet 2006 ROXY / PIXY - Scanners 2 canaux DMX - EFR 15V 150W 1 - Instructions de sécurité Toute personne ayant à

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

Mesure de couleur des végétaux.

Mesure de couleur des végétaux. Des développements méthodologiques en imagerie à l Inra Mesure de couleur des végétaux. Eric Pietri, Patrice Reling 1 Résumé : Pour mesurer la couleur des végétaux nous utilisons un chromamètre de marque

Plus en détail

LE DRAKKAR (Dieppe Scène Nationale)

LE DRAKKAR (Dieppe Scène Nationale) Fiche Technique M.a.j 21/09/2015 LE DRAKKAR (Dieppe Scène Nationale) Rue Jean-Pierre Leguyon 76370 Neuville les Dieppe Drakkar. 1 EQUIPE PERMANENTE Standard : 02 35 82 04 43 Fax : 02 32 90 00 34 Directeur

Plus en détail

Notice du logiciel Dialux evo

Notice du logiciel Dialux evo Notice du logiciel Dialux evo Version janvier 2014 Notice Dialux Evo 2.0 et 3.0 Page 1 Sommaire I. Démarrage et configuration du logiciel :... 3 I.1 Lancement du logicel :... 3 I.2 Paramétrage du logiciel

Plus en détail

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED pour l éclairage des postes de travail Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED - postes de travail 1. Poste de travail 2. Eclairage idéal pour poste

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

4 Les circuits d'éclairage

4 Les circuits d'éclairage 4 Les circuits d'éclairage Source de confort et de productivité, l éclairage représente 15 % de la quantité d électricité consommée dans l industrie et 40 % dans les bâtiments. La qualité de l éclairage

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance

Réglementation selon les arrêtés du 26/02/2003, du 07/03/2008 et du 14/12/2011 et le Code du travail. Effectif des locaux Évacuation Ambiance RÉGLEMENTATION L éclairage de sécurité et l alarme incendie (suite) 2. Les établissements recevant des travailleurs (ERT) Pour les Établissements Recevant des Travailleurs (ERT), l effectif théorique des

Plus en détail

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique U7/R7 U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique 2 ETAP U7/R7 Avec U7 et R7, faites entrer chez vous l éclairage du futur. Les luminaires utilisent la technologie LED+LENS et ont été mis au point

Plus en détail

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E

U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Une chance immense pour les villes et les communes : des investissements très rentables pour économiser énergie et frais fixes. U N É C L A I R A G E D E R U E S E F F I C A C E Chances et possibilités

Plus en détail