La Belle au bois dormant : travailler la compréhension orale par le conte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Belle au bois dormant : travailler la compréhension orale par le conte"

Transcription

1 La Belle au bois dormant : travailler la compréhension orale par le conte Lizanne Lafontaine Professeure agrégée de didactique du français Université du Québec en Outaouais, campus de Saint-Jérôme Sandrine Contant Stéfanie Graindlair-Laroche Véronique Blais Karine Roberge Étudiantes au baccalauréat en éducation primaire et enseignement primaire Université du Québec en Outaouais, campus de Saint-Jérôme Le complément direct Vivre le primaire, volume 26, numéro 2, printemps 2013

2 Le complément direct est une publication virtuelle en ligne de l Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire (AQEP). Le complément direct se veut un prolongement à la revue imprimée Vivre le primaire, la revue trimestrielle de l AQEP. Conseil d administration Stéphan Lenoir président Audrey Cantin vice-présidente et responsable de la valorisation enseignante Sandra Cournoyer vice-présidente Caroline Tringali secrétaire Stéphanie Provost trésorière Julie St-Pierre responsable des congrès Martin Lépine rédacteur en chef de la revue Julie Fontaine responsable des communications Mylène Leroux responsable des ressources et du développement Geneviève Crête responsable des adhésions Coordonnées AQEP Université de Montréal Pavillon Marie-Victorin, FSE CRIFPE 90, avenue Vincent-D Indy, bureau C-559 Montréal (Québec) H2V 2S AQEP Les textes apparaissant dans Le complément direct en ligne n engagent que la responsabilité des auteurs et, à moins de mention contraire, ne constituent pas une prise de position de l Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire. Afin de donner aux auteurs des articles toute la reconnaissance à laquelle ils ont droit, il importe de préciser que la reproduction d articles issus de la présente publication n est autorisée qu à des fins éducatives, en mentionnant la source. En outre, un article publié depuis plus d un an dans la revue Vivre le primaire et dans Le complément direct en ligne peut être reproduit sur un site Web, mais à la condition d avoir au préalable obtenu l accord écrit de l auteur et de l AQEP. L utilisation du masculin n a d autre but que d alléger les textes. Rédacteur en chef Martin Lépine Directrice administrative Julie St-Pierre Comité de lecture et d animation Anne Brault-Labbé, Carole Constantin, Louis Laroche, Sandra Thériault Coordonnatrice Louise Paquin Correctrice-réviseure Michèle Jean Conception de la grille CD orangetango Responsable des communications Stéphan Lenoir Infographie Paquin design graphique Courriel Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec ISSN

3 Le conte est un genre oral fascinant à la fois pour les élèves et enseignants. Dans cet article, nous vous proposons d exploiter le conte en compréhension orale au 2 e cycle du primaire. Ce projet respecte les exigences du Programme de formation de l école québécoise (MELS, 2006) et propose du matériel didactique clé en main. Il exploite le conte La Belle au bois dormant raconté par le personnage de Fanfreluche. L intention d écoute du projet est d identifier les différentes parties du schéma narratif afin de raconter le conte à des enfants du préscolaire. L activité suit les étapes du projet d écoute proposé par Lafontaine (2011), soit la préécoute, l écoute et l après-écoute, chacune faisant intervenir des stratégies d apprentissage et d écoute différentes. D abord, la préécoute sert à activer les connaissances antérieures des élèves au sujet du conte, de Fanfreluche et de l écoute d un conte, et met de l avant des stratégies d apprentissage métacognitives. Ensuite, l écoute fait entrer en jeu deux types d écoute : une première écoute globale d une scène du conte qui permet aux enfants de découvrir son univers et une seconde écoute analytique à l aide d une grille d écoute en lien avec l intention d écoute. Les stratégies d apprentissage sont cognitives. Finalement, l après-écoute propose un projet réel et authentique qui suit l écoute, ici raconter le conte à des enfants du préscolaire, ce qui fait intervenir des stratégies d apprentissage socioaffectives. Le lecteur verra dans le projet d écoute toutes les stratégies d apprentissage et d écoute qui sont travaillées. Étapes du projet d écoute et DÉROULEMENT DU PROJET Stratégies d apprentissage Stratégies d écoute

4 1- Préécoute : préparation à l écoute ACTIVITÉS PRÉVUES Demander aux élèves les contes qu ils préfèrent et les raisons de leurs choix. Demander aux élèves ce qui les intéresse lorsqu ils écoutent un conte et les stratégies qu ils utilisent pour comprendre les messages. Activer les connaissances antérieures des enfants au sujet de personnes qui racontent des histoires à leur manière (exemple : Fred Pellerin, Gilles Vigneault, Michel Faubert ). Ensuite, dire aux élèves que vous écoutiez les contes de Fanfreluche, Stratégies métacognitives : faire le point sur ce que l auditeur va apprendre ou vient d apprendre pouvant être utilisées pour préparer des ateliers formatifs en communication orale Activation des connaissances antérieures à propos de différents conteurs, de Fanfreluche, du conte La Belle au Bois dormant et des parties du conte. Formulation d hypothèses à

5 puisque ceux-ci ne la connaissent pas ou très peu. Montrer le coffret DVD aux élèves et leur lire le résumé qui se propos des modifications que Fanfreluche fera. trouve au dos. Activer les connaissances antérieures sur ce personnage (il s agit d un personnage qui raconte les histoires à sa manière en s intégrant dans celles-ci), sur le conte La Belle au Bois dormant et sur les différentes parties qui constituent le conte. Dire aux enfants, maintenant qu ils connaissent la méthode de Fanfreluche pour raconter une histoire et qu ils se rappellent l histoire de La Belle au Bois dormant, qu ils doivent noter, dans la grille d écoute, les modifications qu ils croient que Fanfreluche apportera à l histoire. Présenter le projet d écoute aux élèves. (Leur dire qu ils visionneront le conte de La Belle au Bois dormant adapté par

6 Fanfreluche pour ensuite remplir un schéma narratif et illustrer chaque partie de ce dernier, et ce, afin d être capables de raconter l histoire à des élèves du préscolaire.) 2- Écoute ACTIVITÉS PRÉVUES Première écoute : écoute globale (prendre connaissance du conte) Faire écouter le conte du début jusqu au moment où le père de La Belle interdit la possession de fuseaux dans le pays. Après la première écoute, faire anticiper, à l oral, les élèves sur ce qui se passera dans le conte en fonction des parties du schéma narratif. Deuxième écoute : écoute analytique (prendre en note les éléments précis selon l intention d écoute) Faire écouter le conte du début jusqu au moment où La Belle, après s être piquée sur le fuseau, se couche dans son lit pour 100 ans. Stratégies cognitives : favoriser l interaction entre l auditeur et le matériel d apprentissage Reformulation Vérification d hypothèses

7 Demander aux élèves, durant l écoute, de prendre en note dans la grille, en reformulant, les évènements importants en fonction des différentes parties du schéma narratif. Faire un retour, en groupe-classe, sur les évènements notés précédemment dans la grille d écoute, et ce, dans le but de faciliter leur prise de notes des évènements importants lors de la troisième écoute. Troisième écoute : écoute analytique (prendre en note des éléments précis selon l intention d écoute) Faire écouter l intégralité du conte. Demander aux élèves de continuer de prendre en note dans la grille d écoute, en reformulant, les évènements importants en fonction du schéma narratif. Faire un retour, en groupe-classe, sur les évènements notés précédemment

8 dans la grille d écoute, et ce, dans le but de faciliter la tâche de l après-écoute qui est de remplir un schéma narratif et de l illustrer. Faire un retour à l oral, en groupeclasse, sur les hypothèses émises lors de la préécoute. Demander aux élèves d affirmer si celles-ci sont confirmées ou infirmées et les raisons qui justifient leurs affirmations. 3- Après-écoute : réalisation d un projet connu, réel (fictif ou non) et authentique Faire réagir les élèves sur le conte en leur demandant ce qui leur a plu, ce qui les a surpris, comment ils ont trouvé les interventions de Fanfreluche, etc. Demander aux élèves de remplir, de façon individuelle, le schéma narratif fourni par l enseignante et d illustrer chaque partie afin de capter l attention ainsi que de faciliter la compréhension Stratégies mnémoniques : activer la mémoire Reconnaissances des mot-clés et des idées principales Regroupement des éléments d information sous forme de tableau Utilisation de

9 des élèves du préscolaire. Les illustrations permettent aussi aux élèves synonymes, de paraphrases, etc. du deuxième cycle de faciliter leur reformulation du conte. Demander aux élèves de se placer en équipe avec une autre personne et de reformuler le conte de Fanfreluche à l aide de leur schéma narratif et de leurs illustrations. Ils font cela afin de s exercer avant la présentation aux élèves du préscolaire. Jumeler un élève du deuxième cycle avec deux élèves du préscolaire. Demander aux élèves du deuxième cycle de raconter dans leurs mots, à l aide de leur schéma narratif et des illustrations, le conte de Fanfreluche. Prolongement : intégration d une pratique de production orale, de lecture ou d écriture Chaque élève doit raconter à l oral son conte préféré à la manière de Fanfreluche à un autre élève de la classe.

10 Grille d écoute Écoute du conte La Belle au Bois dormant de Fanfreluche Intention d écoute : Écouter le conte en vue de remplir un schéma narratif pour ensuite le résumer dans ses mots, à l aide du schéma, à deux élèves du préscolaire. Préécoute (avant le visionnage) Ce que je connais de Fanfreluche : Ce que je connais du conte La Belle au Bois dormant : Les différentes parties qui constituent le conte et que je connais : Hypothèses des modifications que Fanfreluche apportera au conte : Écoute

11 En reformulant, je prends en note les évènements importants du conte en fonction du schéma narratif : Situation initiale : Élément déclencheur : Péripéties : Dénouement : Situation finale :

12 Schéma narratif du conte La Belle au Bois dormant de Fanfreluche Situation initiale : (quand, où, qui, quoi?) Élément déclencheur : Péripétie 1 : Péripétie 2 : Péripétie 3 : Péripétie 4 : Dénouement : Situation finale :

13 Bibliographie Imavision. DVD Fanfreluche me raconte. Tome 2. Lafontaine. L. (2011). Activités de production et de compréhension orales. Montréal : Chenelière Éducation. Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2009). Échelles de niveau de compétences. Montréal : Gouvernement du Québec. Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006). Programme de formation de l école québécoise. Montréal : Gouvernement du Québec. Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2011). Progression des apprentissages. Montréal : Gouvernement du Québec.

La chronique de Julie Le livre, du manuscrit à la librairie

La chronique de Julie Le livre, du manuscrit à la librairie La chronique de Julie Le livre, du manuscrit à la librairie Julie St-Pierre Enseignante, 2 e cycle École Fernand-Seguin, Montréal jst-pierre@aqep.org Le complément direct Vivre le primaire, volume 26,

Plus en détail

Ma soeur n est pas un cadeau!

Ma soeur n est pas un cadeau! Ma soeur n est pas un cadeau! Page 1 sur 5 est une publication virtuelle en ligne de l Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire (AQEP). Le complément direct se veut un prolongement

Plus en détail

Voyage d une lettre : situation d apprentissage et d évaluation (SAÉ) en littératie volet lecture au 1 er cycle du primaire

Voyage d une lettre : situation d apprentissage et d évaluation (SAÉ) en littératie volet lecture au 1 er cycle du primaire Voyage d une lettre : situation d apprentissage et d évaluation (SAÉ) en littératie volet lecture au 1 er cycle du primaire Lizanne Lafontaine Professeure agrégée de didactique du français Université du

Plus en détail

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Guide à l intention des écoles et des commissions scolaires Formation générale des jeunes Partie II Instrumentation Volet 6 Stratégies de

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Yves Lenoir, D. sociologie Professeur titulaire Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Faculté d éducation 5 e Congrès de l AMSE, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc, 2-6 juin 2008 Communication présentée dans le cadre du colloque Le rapport aux ressources de l Internet dans le processus

Plus en détail

École Le Petit Prince

École Le Petit Prince École Le Petit Prince 44, rue de Juan-les-Pins, Gatineau (Québec) J8T 6H2 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Procès verbal Mercredi 9 octobre 2013, à 19 h Sont présents : André Côté Parent Katya Coulombe Parent Martine

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

RALLYE LECTURE. CIRCONSCRIPTION DE LYON 8 ème CYCLE 3 Année 2010-2011

RALLYE LECTURE. CIRCONSCRIPTION DE LYON 8 ème CYCLE 3 Année 2010-2011 RALLYE LECTURE CIRCONSCRIPTION DE LYON 8 ème CYCLE 3 Année 2010-2011 RALLYE LECTURE DE LA CIRCONSCRIPTION DE LYON 8 ème CYCLE 3 Objectifs : Grâce à un projet fédérateur au niveau de la circonscription

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUES. Bibliothèque et archives nationales du Québec (BANQ) http://www.banq.qc.ca (voir notamment le catalogue Iris)

BIBLIOTHÈQUES. Bibliothèque et archives nationales du Québec (BANQ) http://www.banq.qc.ca (voir notamment le catalogue Iris) QUELQUES SITES UTILES EN ARTS ET LETTRES BIBLIOTHÈQUES Bibliothèque et archives nationales du Québec (BANQ) http://www.banq.qc.ca (voir notamment le catalogue Iris) Bibliothèque municipale de Gatineau

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

Études sociales M-3. Guide de mise en œuvre. Francophone

Études sociales M-3. Guide de mise en œuvre. Francophone Études sociales M-3 Guide de mise en œuvre Francophone Version provisoire 2005 Remarque. Dans cette publication, les termes de genre masculin utilisés pour désigner des personnes englobent à la fois les

Plus en détail

La conception de jeux vidéo éducatifs une méthodologie de recherche/création

La conception de jeux vidéo éducatifs une méthodologie de recherche/création Resumé de la version Web de la thèse Présenté par René St-Pierre Ph.D. Doctorat en Études et Pratiques des Arts Université du Québec à Montréal (UQAM) Janvier 2007 Objectif Cette méthode vise à outiller

Plus en détail

«L AVENIR DU HORS CAMPUS»

«L AVENIR DU HORS CAMPUS» ASSOCIATION DES ÉTUDIANT(E)S HORS CAMPUS UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS RIVIÈRE 4 IEME CONGRÈS 27 ET 28 OCTOBRE 2001 «L AVENIR DU HORS CAMPUS» LES PARTICIPANTS AEHCUQTR M. Claude Salvas, président Mme Micheline

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Fiche de programmation annuelle. Trimestres : 1 er, 2 ème et 3 ème. Mois Thème/ Domaine Notion Durée Signature du professeur

Fiche de programmation annuelle. Trimestres : 1 er, 2 ème et 3 ème. Mois Thème/ Domaine Notion Durée Signature du professeur Année scolaire: 2013-2014 Collège des Sœurs des Saints-Cœurs -Tripoli Email :tripoli@sscc.edu.lb Site : www.tripoli.sscc.edu.lb Fiche de programmation annuelle Matière : Français Classe : EB5 Trimestres

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE COLLÈGE DE L ASSOMPTION

POLITIQUE LINGUISTIQUE COLLÈGE DE L ASSOMPTION POLITIQUE LINGUISTIQUE COLLÈGE DE L ASSOMPTION 2013-2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Préambule... 3 2. Politique linguistique : définition et contenu... 4 2.1. Définition d une politique linguistique... 4 2.2.

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

Carole Dupré, Ann Ménard et Danielle Sylvestre, enseignantes-chercheuses en éducation à l enfance au Cégep Marie-Victorin

Carole Dupré, Ann Ménard et Danielle Sylvestre, enseignantes-chercheuses en éducation à l enfance au Cégep Marie-Victorin ARTICLE DE VULGARISATION DES RÉSULTATS DE LA RECHERCHE Documenter le quotidien d un groupe d enfants Carole Dupré, Ann Ménard et Danielle Sylvestre, enseignantes-chercheuses en éducation à l enfance au

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

La littératie numérique est-elle vraiment une littératie? Pour quelle raison se soucie-t-on de la définition de la littératie numérique?

La littératie numérique est-elle vraiment une littératie? Pour quelle raison se soucie-t-on de la définition de la littératie numérique? Tiré de Adult Literacy Education, un article de blogue écrit par David J. Rosen, D.Ed. http://davidjrosen.wordpress.com/2013/01 TEACH Magazine, disponible en version imprimée et numérique, est la plus

Plus en détail

B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER

B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER B2I COLLÈGE ACADÉMIE DE MONTPELLIER ESPAGNOL Propositions pour la mise en œuvre Le tableau suivant est l adaptation et le développement des pistes proposées par ailleurs sur le site de l Académie de Grenoble

Plus en détail

Dossier pédagogique Raconte-moi le musée

Dossier pédagogique Raconte-moi le musée Dossier pédagogique Raconte-moi le musée Activité offerte aux élèves du premier cycle du primaire Musée Marguerite-Bourgeoys Page 1 Table des matières Raconte-moi le musée Avant votre visite au Musée Vous

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

C EST QUOI UNE ÉCOLE PUBLIQUE ALTERNATIVE QUÉBÉCOISE?

C EST QUOI UNE ÉCOLE PUBLIQUE ALTERNATIVE QUÉBÉCOISE? C EST QUOI UNE ÉCOLE PUBLIQUE ALTERNATIVE QUÉBÉCOISE? L école alternative, c est une école publique, intégrée aux commissions scolaires du Québec qui relève du choix des parents à offrir à leur enfant

Plus en détail

Domaine d apprentissage : FRANÇAIS LANGUE SECONDE - IMMERSION

Domaine d apprentissage : FRANÇAIS LANGUE SECONDE - IMMERSION Maternelle Les images sont porteuses de sens et facilitent la compréhension d un texte. Chaque lettre a son propre aspect graphique et son propre son. L acquisition d une nouvelle langue se fait en écoutant

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture.

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture. SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Titre : Club de lecture à l écran Contexte : Les classes ciblées vivront une aventure virtuelle à l aide du Club de lecture à l écran de la Commission scolaire

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE (À 19 H 42)

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE (À 19 H 42) COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup tenue le 10 février 2015, à 19

Plus en détail

La tablette tactile à l éducation préscolaire

La tablette tactile à l éducation préscolaire La tablette tactile à l éducation préscolaire Formation ipad au préscolaire Avril 2013 Claudine Perreault, conseillère pédagogique Trucs et astuces pour intégrer la tablette tactile en classe 1. Toujours

Plus en détail

CONCOURS LE PETIT PRINCE PLANÈTE QUÉBEC

CONCOURS LE PETIT PRINCE PLANÈTE QUÉBEC CONCOURS LE PETIT PRINCE PLANÈTE QUÉBEC OBJECTIFS et CALENDRIER : p.1 et 2 HISTOIRE DU PETIT PRINCE : p.3 et 4 CONCOURS PHASE 1 (RÉSEAU SCOLAIRE PRIMAIRE automne 2013) : p.5 et 6 CONCOURS PHASE 2 (RÉSEAU

Plus en détail

UNITÉ D ENSEIGNEMENT

UNITÉ D ENSEIGNEMENT UNITÉ D ENSEIGNEMENT Volet : Titre : Matière d enseignement recommandée : Autre(s) matière(s) pertinente(s) : Établir un budget, planifier et fixer des objectifs L importance de la planification Mathématiques

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC.

POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015 POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002.

Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002. Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002. Étaient présents(es) : Claude Salvas, Louis Monti, Mylène Arsenault, Daniel

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l élève

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l élève Parcours de formation axée sur l emploi Formation préparatoire au travail (FPT) Autonomie et participation sociale Situation d apprentissage et d évaluation NOM : GROUPE : Guide de l élève Commission scolaire

Plus en détail

École secondaire La Calypso

École secondaire La Calypso École secondaire La Calypso 800, 1 re Rue Est, Amos (Québec) J9T 2H8 : calypso@csharricana.qc.ca Tél. : 819-732-3221 Téléc. : 819-732-6815 Le 22 septembre 2015 DEUXIÈME SECONDAIRE MATHÉMATIQUES Matériel

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup tenue le 10 avril 2012 à 19 h

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE Service des ressources pédagogiques POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire

Plus en détail

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires!

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! COUVERT Atelier 10 Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! Thème La chauve-souris Cycle visé : 1 er cycle du secondaire Résumé de l atelier Permettre aux élèves d approfondir leurs connaissances

Plus en détail

Le langage oral dans les APC à l'école maternelle

Le langage oral dans les APC à l'école maternelle éduscol Ressources pour l'école primaire Ressources pour l'école primaire Le langage oral dans les APC à l'école maternelle Fiches d'accompagnement, enseignant-chercheur à l'université de Toulouse II Le

Plus en détail

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54)

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) «LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) Remarque : Bien que le verbe «lire» soit situé au CE2 dans la progression Vocanet, il nous a semblé important de traiter

Plus en détail

Des portes grandes ouvertes

Des portes grandes ouvertes uqo.ca L Université du Québec en Outaouais (UQO) Suggérer à vos étudiants ou à vos clients de suivre une formation à l UQO, c est les inviter à étudier dans un environnement favorisant les interactions

Plus en détail

Analyse de proposition

Analyse de proposition Analyse de proposition Conseil Académique du 3 juin 2013 : CAC-420-03 Rédaction : Maxence Lenoir Président, 2013-2014 Version : 3 juin 2013 Adoption : 9 juin 2013 Association des Étudiants de Polytechnique

Plus en détail

Scénario pédagogique :

Scénario pédagogique : Scénario pédagogique : Titre du scénario : Lecture découverte au CP Domaine des programmes : Lire Objectifs pédagogiques : favoriser la découverte de textes en autonomie en privilégiant la différenciation;

Plus en détail

RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119

RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119 Politique n o 1999-ED-01 SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE ADOPTION : MISE À JOUR : RÉSOLUTION N O 990317-ED-0119 RÉSOLUTION N O 050622-ED-0195 NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé

Plus en détail

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1 Grille rentrée 2010 / 11 GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU / = Palier 1 Depuis 2006, le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) a été adopté dans les programmes de Langues

Plus en détail

Ouverture de la réunion : 09h33

Ouverture de la réunion : 09h33 Durant le colloque 2006 de l AGEHCUQTR le conseil des Présidents a été fait. Celui-ci a eu lieu à l hôtel le Dauphin de Drummondville. Les activités ont débutées à 09h30 le 21 mai 2006. Étaient présents

Plus en détail

PROGRAMME PASSERELLE MARRAINES PARRAINS

PROGRAMME PASSERELLE MARRAINES PARRAINS PROGRAMME PASSERELLE pour des nouveaux étudiants Guide du participant pour des nouveaux étudiants PRÉSENTATION DU PROGRAMME L Université de Montréal (UdeM) reçoit chaque année des milliers de nouveaux

Plus en détail

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Guide du promoteur Les étapes à suivre 2014-2015 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Passez

Plus en détail

PROGRAMME COURT EN ENSEIGNEMENT DE L ANGLAIS LANGUE SECONDE DE L UQAR

PROGRAMME COURT EN ENSEIGNEMENT DE L ANGLAIS LANGUE SECONDE DE L UQAR Volume 16, numéro 10 Le 6 mai 2014 PROGRAMME COURT EN ENSEIGNEMENT DE L ANGLAIS LANGUE SECONDE DE L UQAR SÉANCE D INFORMATION Profitez d une occasion unique et complétez le programme court de premier cycle.

Plus en détail

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578 1 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION Certificat en gestion du développement touristique PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE IDENTIFICATION Titre et sigle

Plus en détail

Plan financier à long terme

Plan financier à long terme Plan financier à long terme Notes biographiques Les membres du Comité sur le plan financier à long terme sont : Melina Spadafora, directrice principale, Affaires bancaires, gouvernements et secteur public,

Plus en détail

Les parents, de grands observateurs

Les parents, de grands observateurs La dernière semaine du mois d août marque la rentrée des classes de près d un million d élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire au Québec. De ce nombre, environ 160 000 enfants ont des besoins

Plus en détail

L évaluation périodique des programmes d études à l École de technologie supérieure

L évaluation périodique des programmes d études à l École de technologie supérieure L évaluation périodique des programmes d études à l École de technologie supérieure Février 2006 Numéro de publication : 2006.03 Dépôt légal 1 er trimestre 2006 Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque

Plus en détail

CONVENTION DE COTUTELLE DE THÈSE ENTRE <UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR FRANÇAIS>,

CONVENTION DE COTUTELLE DE THÈSE ENTRE <UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR FRANÇAIS>, CONVENTION DE COTUTELLE DE THÈSE ENTRE , L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Considérant que l étudiant(e) désire s inscrire

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie

Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie Nathalie Frieden, natalia.frieden@unifr.ch, université de Fribourg, Suisse Résumé : L expérience

Plus en détail

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques Contribution aux travaux des groupes d élaboration des projets de programmes C 2, C3 et C4 Anne Leclaire-Halté, Professeure d université, Université de Lorraine/ESPÉ Comprendre un texte fictionnel au cycle

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

Correspondance entre L1 32 Production de l écrit (PER) pour le degré secondaire et les manuels de français Atelier du langage et Livre unique Français

Correspondance entre L1 32 Production de l écrit (PER) pour le degré secondaire et les manuels de français Atelier du langage et Livre unique Français 3 Direction de l'instruction publique du canton de Berne Août 2013 COMEO Commission des moyens d enseignement et du plan d études du canton de Berne Correspondance entre (PER) pour le degré secondaire

Plus en détail

Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q

Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q Service des ressources éducatives Guide imagé et simplifié de l utilisateur de Word Q Pour l élève, les parents, les enseignants et les autres intervenants Comité d aide technologique de la CSOB. Janvier

Plus en détail

Le Mûrier Inc. www.lemurier.org

Le Mûrier Inc. www.lemurier.org Le Mûrier Inc. www.lemurier.org RAPPORT D ACTIVITÉS 2009-2010 2 NOS SERVICES EN UN CLIN D OEIL Le Jalon Résidence d appartements regroupés pour 12 femmes vivant un problème de santé mentale grave et une

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

Réalisation d une bande dessinée en univers social

Réalisation d une bande dessinée en univers social Réalisation d une bande dessinée en univers social 2 e et 3 e cycles du primaire 1.3.7 fr Pour Windows Document pour l enseignant(e) Suzanne Harvey et Mireille Moyen Service locaux du RÉCIT Commission

Plus en détail

1999-2001 Diplôme d études collégiales en musique (hautbois) École de musique Vincent-d Indy Professeur: Claude Maheu

1999-2001 Diplôme d études collégiales en musique (hautbois) École de musique Vincent-d Indy Professeur: Claude Maheu MATHILDE DUPUIS-GAGNON 1295 avenue Ducharme Outremont (Québec) H2V 1E6 Tél:(514) 272-5686 Cellulaire: (514) 995-8684 Courriel : mathilde.dupuis@sympatico.ca Site web : www.mathildedupuis-gagnon.com Langues

Plus en détail

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Ça va barder! BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA, E000760632 FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Programme scolaire en Univers social pour les élèves du 3 e cycle du primaire SVPM

Plus en détail

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm].

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm]. Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2012 ISSN : 1927-8527 (en ligne) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 Le présent document se trouve

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Composition de la fiche :

Fiche Pédagogique. Composition de la fiche : Fiche Pédagogique Cycle II - Cycle III Le Prince au petit pois Texte : Sylvie Chausse Illustrations : Anne Letuffe L atelier du poisson soluble, 2007. La princesse Toinon se mariera dès qu elle aura trouvé

Plus en détail

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1

COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 DI RECTIO N DE S ÉTUDE S COURS COLLÉGIAL RÈGLEMENT D ADMISSION 1 1. CHAMP D APPLICATION Tout en respectant la tradition du Collège quant à ses hauts standards de formation académique ainsi que sa vocation

Plus en détail

Maîtrise en droit privé comparé

Maîtrise en droit privé comparé Maîtrise en droit privé comparé Une formation internationale à la confluence des systèmes civilistes À la Faculté de droit de l Université de Montréal, nous offrons une maîtrise en droit privé comparé

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

Sommaire de cours 2014 2015 FM3ANG ANGLAIS

Sommaire de cours 2014 2015 FM3ANG ANGLAIS sommaire 14 15 730 ANGLAIS École secondaire Armand Corbeil «Une école multiprogramme» Groupes repères : 730 Sommaire de cours 2014 2015 FM3ANG ANGLAIS Enseignants : AUDREY LOYER Évaluation des compétences

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Documents musicaux à la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam

Documents musicaux à la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam La numérisation de documents principalement sonores a débuté à l Ircam en interne et sur ressources propres lors de l établissement de sa Médiathèque

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES 1-LA PRÉSENTATION DU DÉFI ARTISTIQUE... 2 2-L ÉCHÉANCIER ET DÉROULEMENT... 3 3-LES RÈGLEMENTS DU DÉFI...

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES 1-LA PRÉSENTATION DU DÉFI ARTISTIQUE... 2 2-L ÉCHÉANCIER ET DÉROULEMENT... 3 3-LES RÈGLEMENTS DU DÉFI... TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES 1-LA PRÉSENTATION DU DÉFI ARTISTIQUE... 2 2-L ÉCHÉANCIER ET DÉROULEMENT... 3 3-LES RÈGLEMENTS DU DÉFI... 4 4-L INSCRIPTION AU DÉFI... 4 5-L ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR DU

Plus en détail

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 42 POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE Adoptée le 24-avril 2013 CA-13-184-1536 L usage du genre masculin inclut le genre féminin;

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 12 participants 18 heures de formation sur 3 jours 9 associations de 2 départements représentées (75 et 94) Evaluation orale et bilan individuel écrit effectuée en fin de

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce?

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce? ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A1 Qui est-ce? Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - la transcription du document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

INFO-STAGE À L INTENTION DES ORGANISATIONS 2015-2016

INFO-STAGE À L INTENTION DES ORGANISATIONS 2015-2016 Département de communication Faculté des arts et des sciences INFO-STAGE À L INTENTION DES ORGANISATIONS 2015-2016 Le Département de communication de l Université de Montréal offre un programme de stages

Plus en détail

En cliquant sur les liens, vous aurez accès aux informations pertinentes en liens avec l ouvrage en questions : résumé, prix, etc.

En cliquant sur les liens, vous aurez accès aux informations pertinentes en liens avec l ouvrage en questions : résumé, prix, etc. Les bibliothèques de la CSRS Le coin des enseignants Ces ressources, particulièrement intéressantes à exploiter en classe, vous permettront d intégrer quotidiennement la lecture et la bibliothèque dans

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes

Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes Présentation de la rubrique «RESSOURCES POUR ENSEIGNER» de la clé Français - Langues anciennes La rubrique «Ressources pour enseigner» reflète les choix qui ont été ceux de la discipline dans la conception

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Enseigner la lecture analytique en 3ème avec une tablette numérique

Enseigner la lecture analytique en 3ème avec une tablette numérique Enseigner les Langues et Cultures de l Antiquité avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC Enseigner la lecture

Plus en détail

LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS. www.revenuquebec.ca

LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS. www.revenuquebec.ca LE CRÉDIT D IMPÔT REMBOURSABLE POUR FRAIS DE GARDE D ENFANTS www.revenuquebec.ca TABLE DES MATIÈRES Savez-vous que vous pouvez demander un crédit d impôt remboursable pour les frais de garde que vous payez?...

Plus en détail