PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007"

Transcription

1 PANORAMA de l Economie en Haute-Normandie J U I N 2 1 EDITO La Chambre Régionale de l Economie (CRES) de Haute- Normandie est heureuse de vous présenter ce premier Panorama de l Economie dans notre Région. Etablie à partir du dispositif CLAP (Connaissance Locale de l Appareil Productif) et des DADS (Déclaration Annuelle des Données s), et après relecture attentive par l INSEE Haute-Normandie, cette publication ne reflète que partiellement la réalité des activités de l Économie en fonction des critères qui en définissent mais aussi limitent le périmètre d observation. Porteuses des valeurs de solidarité et d innovation sociale, les entreprises de l Economie font vivre dans nos territoires un autre modèle économique qui trouve un intérêt croissant tant auprès des acteurs politiques et économiques que des citoyens. Pour soutenir une politique de promotion et de développement des entreprises de l Economie, il importe d en apprécier leur place et leurs perspectives dans notre Région : c est l ambition de cette nouvelle publication de la CRES Haute- Normandie. Je souhaite que chacun y trouve les éléments pour une meilleure connaissance de l Economie et de ses acteurs dans notre Région. JEAN-LUC MASURIER, PRÉSIDENT DE LA CRES HAUTE-NORMANDIE CHIF F RES CLÉS 2 emplois nets sur 1 créés par l Economie entre 25 et 27 Plus de 54 salariés en Haute-Normandie travaillent dans l Economie Près de 5 % des salariés de l Economie sont cadres ou professionnels intermédiaires établissements en Haute-Normandie Plus d un milliard d euros de masse salariale distribuée 1

2 POIDS ET CROISSANCE DE L ECONOMIE SOCIALE Un secteur dynamique 1 % 8 % 6 % 4 % EVOLUTION DE 25 À 27 Économie En deux ans, les entreprises de l Economie affichent un dynamisme supérieur aux autres types d entreprises, principalement en terme de création d emplois, avec un taux de progression de 9,6 %. Ce chiffre élevé est à nuancer par la part importante des emplois à temps partiel dans l Economie. 2 % Effectifs salariés Équivalents temps plein Établissements Source : INSEE-Clap Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/25 et 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) et établissements ayant eu au moins un salarié dans l année (hors agriculture-sylviculture-pêche et intérimaires). Entre 25 et 27, l Economie a créé 2 emplois sur 1 Sur les emplois nets * créés en Haute-Normandie entre 25 et 27, 18,4 % sont issus des entreprises de l Economie, soit emplois (dont dans les associations, 345 dans les mutuelles, 16 dans les coopératives et 63 dans les fondations). Donc quasiment 2 emplois nets sur 1 ont été créés par une entreprise de l Economie sur deux ans. * Les emplois nets correspondent aux emplois créés moins les suppressions d emplois au cours de la période Source : INSEE-Clap Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/25 et 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) RÉPARTITION DES EMPLOIS CRÉÉS ENTRE 25 ET 27 81,6 % 18,4 % Dans l Économie Des entreprises présentes sur l ensemble des domaines d activités,6 % Industrie 2,3 % Administration ou non classé 22,6 % Sport et loisirs 9,3 % Culture,1 % Construction 3,9 % Commerce 1 % Transports 9,8 % Activité financière,7 % Activité immobilière 5,7 % Services aux entreprises 7,2 % Éducation 2 % Santé 15,4 % Social 1,2 % Hébergement et restauration La répartition des établissements par domaine d activité confirme l une des caractéristiques de l Economie : répondre aux besoins des habitants. En effet, la quasi-totalité des établissements de l Economie concerne les services. Par ailleurs, sur l ensemble des établissements haut-normands, l Economie représente près de 3 % des secteurs éducation, santé, social, culture et sport, où priment les associations. De même, elle est présente dans plus de 33 % des activités financières exercées principalement par les banques coopératives et les mutuelles. Source : INSEE-Clap 27 Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, établissements ayant eu au moins un salarié dans l année 27 (hors agriculture-sylviculture-pêche et intérimaires). 2

3 Dans l Economie, près de 4 salariés sur 1 exercent dans le social POIDS DES EFFECTIFS SALARIÉS PAR SECTEUR D ACTIVITÉS 1 % 9 % 8 % 7 % 6 % 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % 99,2 % 99,6 % 97,6 % 98,3 % 53 % 99,6 % 96,3 % 83,7 % 94,1 % 48,3 % 97,6 % 63,2 % 75,9 % 92,8 %,8 %,4 % 2,4 % 1,7 % 47 %,4 % 3,7 % 16,3 % 5,9 % 51,7 % 2,4 % 36,8 % 24,1 % 7,2 % Industrie Construction Commerce Transports Activité financière Activité immobilière Service aux entreprises Source : INSEE-Clap 27 Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) Éducation Sanré Social Hébergement et restauration Culture Sport et loisirs Administration ou non classés Dans l Économie Plus de 5 % des salariés du secteur social travaillent dans une structure de l Economie. A lui seul, le secteur social regroupe près de 4 % des emplois de l Economie. Les activités financières, fortement présentes dans l Economie concentrent 47 % des effectifs salariés. Ces deux tendances sont identiques au niveau national, avec une surreprésentation des associations dans le secteur social, de même pour les coopératives et les mutuelles dans le secteur activités financières. N.B : le domaine d activité «Administration ou non classés» regroupe essentiellement un certain nombre de services publics ou administratifs (justice, police, sécurité sociale...), au sein de l Economie, et plus particulièrement dans les associations, il ne s agit pas de missions de service public, mais d associations ne disposant pas d un code d activité explicite, donc «non classées». Plus de 17 % des entreprises de l Economie comptent 2 salariés et plus RÉPARTITION DES ENTREPRISES HORS ECONOMIE SOCIALE PAR TAILLE EN POSTES NON ANNEXES AU 31/12/27 8,7 % 3,3 % 4,1 % 6,1 % 17,1 % 9,6 % 12,8 % 3,4 % 4,7 % 9,3 % 6,5 % 8,3 % 54,3 % 52 % Sans salariés au 31/12 de l année Micro-entreprises : de 1 à 4 salariés Micro-entreprises : de 5 à 9 salariés Très petites entreprises : de 1 à 19 salariés Petites entreprises : de 2 à 49 salariés Moyennes entreprises : de 5 à 249 salariés Grandes entreprises : 25 salariés et plus RÉPARTITION DES ENTREPRISES DE L ECONOMIE SOCIALE PAR TAILLE EN POSTES NON ANNEXES AU 31/12/27 Sans salariés au 31/12 de l année Micro-entreprises : de 1 à 4 salariés Micro-entreprises : de 5 à 9 salariés Très petites entreprises : de 1 à 19 salariés Petites entreprises : de 2 à 49 salariés Moyennes entreprises : de 5 à 249 salariés Grandes entreprises : 25 salariés et plus En Haute-Normandie, une forte majorité des entreprises employeuses sont des microentreprises (jusqu à 9 salariés). On remarque que la part des entreprises de 1 à 9 salariés est de 64.8 % pour l Économie et de 71.4 % pour les entreprises classiques. La tendance s inverse pour les entreprises de plus de 2 salariés, avec une part plus importante pour l Économie, 17.4 % des entreprises contre 13.5 % pour les entreprises classiques. NB 1 : Une entreprise employeuse peut avoir eu un ou plusieurs salariés dans l année (emploi saisonnier, CDD...) mais ne pas avoir d effectif au 31 décembre de l année. NB 2 : Pour avoir une vision de la taille des structures, les contraintes statistiques ont imposé de prendre le champ «entreprise» et non «établissement». Sachant que selon l INSEE, une entreprise est l entité juridique principale ou siège social et qu un établissement est une unité de production géographiquement individualisée (une adresse postale), mais juridiquement dépendante de l entreprise. Une entreprise peut donc compter plusieurs établissements, dont l un est le siège. Source : INSEE-DADS Traitement : CRES Haute- Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) et entreprises ayant eu au moins un salarié dans l année (hors agriculture-sylviculture-pêche et intérimaires). 3

4 LES FAMILLES DE L ECONOMIE SOCIALE Evolution par familles de 25 à 27, les associations confirment leur prépondérance Total Économie Effectifs salariés Equivalents temps plein Etablissements + 44 Source : INSEE-Clap Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/25 et 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) et établissements ayant eu au moins un salarié dans l année (hors agriculture-sylviculture-pêche et intérimaires). EVOLUTION DE 25 À 27 PAR FAMILLE DE L ÉCONOMIE SOCIALE Effectifs salariés Equivalents temps plein Etablissements La répartition des établissements et des salariés par familles de l Economie, identique à la tendance nationale Fondations Entre 25 et 27, les créations nettes * d établissements de l Economie de Haute-Normandie s élèvent à 44, dont 84,2 % sont des associations. Il est intéressant de souligner que les mutuelles affichent le plus fort taux de croissance en termes d établissements employeurs, avec la création nette de 22 structures. Au cours de cette période, une fondation a disparu en Haute-Normandie tandis que 29 créations nettes* ont été observées sur le territoire national. On peut supposer que la proximité avec l Ile de France influe sur la non-création de fondations dans la région, puisque l Ile de France compte 53 fondations de plus, en deux ans, sur son territoire. * Les créations nettes correspondent aux créations d établissements moins les disparitions au cours de la période ETABLISSEMENTS EMPLOYEURS PAR FAMILLE EN 27 EFFECTIFS SALARIÉS PAR FAMILLE EN 27,2 % % % % % % Fondations Fondations 84 % % Source : INSEE-Clap -27 Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) et établissements ayant eu au moins un salarié dans l année (hors agriculture-sylviculturepêche et intérimaires). En Haute-Normandie, les associations prédominent dans l Economie et emploient 78 % des salariés, suivies des coopératives, des mutuelles puis des fondations. Dans l ensemble de l économie, sur 1 emplois en région, plus de 6 sont issus des structures associatives. 4

5 Une présence plus importante en Seine-Maritime que dans l Eure NOMBRE D ÉTABLISSEMENTS EMPLOYEURS EN HAUTE-NORMANDIE Économie Eure Seine Maritime Région RÉPARTITION DES ÉTABLISSEMENTS EMPLOYEURS PAR FAMILLE ET PAR DÉPARTEMENT Association Coopérative Mutuelle Fondation NOMBRE DE SALARIÈS EN HAUTE-NORMANDIE Économie Eure Seine Maritime Région Eure Seine-Maritime 35 3 RÉPARTITION DES EFFECTIFS SALARIÉS PAR FAMILLE ET PAR DÉPARTEMENT Eure Seine-Maritime Association Coopérative Mutuelle Fondation Source : INSEE-Clap 27 Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) et établissements ayant eu au moins un salarié dans l année (hors agriculture-sylviculture-pêche et intérimaires). Pratiquement les trois quarts des établissements et des salariés de l Economie se situent dans le département de la Seine-Maritime. 5

6 LES CARACTERISTIQUES DE L EMPLOI DANS L ECON Des conditions d emplois contrastées selon la famille et le sexe dans l Economie CONDITIONS D EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE PAR FAMILLES ET PAR SEXE Hors ESS F 4,4 67,7 27,8 H 2,4 9,6 7 Total ESS F H 1,3 51,5 38,2 11,1 69,3 19,6 F 12 45,6 42,4 H 15 59,1 25,9 F 1,4 77,6 21 H 2,4 86,7 11 F 3 8,4 16,7 H 1,6 94,9 3,5 Autres conditions d emploi Temps complets Temps partiels Source : INSEE-DADS - 27 Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) 2 % 4 % 6 % 8 % 1 % De tous les types d établissements, les associations utilisent largement les temps partiels et autres conditions d emploi (faibles nombres d heures effectuées) ; les femmes sont le plus «touchées» par ces conditions d emploi puisque seulement 45,6 % d entres elles sont à temps complet. Par contre les coopératives et mutuelles ont plus recours aux temps complets que les entreprises traditionnelles. NB : les fondations n ont pu être étudiées dans cette répartition, en raison de secret statistique (cf. page 8), qui masque les chiffres concernant cette famille. De fortes disparités de salaires dans l Economie SALAIRE MOYEN PAR FAMILLE DE L ECONOMIE SOCIALE EN EUROS EN Le principal enseignement de cette répartition par famille du salaire moyen est le positionnement des associations, avec une rémunération moyenne par salarié de par an. Cette constatation peut s expliquer par la part considérable des emplois à temps partiels dans cette famille et des secteurs d activités peu rémunérateurs, comme le sport, le social ou l éducation. A contrario, les coopératives et mutuelles ont un salaire moyen plus important que des structures de l économie «traditionnelle». 1 5 Association Coopérative Mutuelle Fondation Économie Source : INSEE-CLAP -27 Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) 6

7 OMIE SOCIALE Des salariés plus qualifiés que dans l économie «traditionnelle» RÉPARTITIONS DES CSP PAR FAMILLE DE L ECONOMIE SOCIALE 15,3 32,8 4 14,6 37, ,5 21,9 43, ,5 4,9 11,9 1,4 12,9 3,4 Association Coopérative Mutuelle Fondation Économie 7,1 15,5 14,3 34,4 37,2 22,5 29,9 33,3 Une majorité d emplois féminins Cadres, professions intellectuelles supérieures et chefs d entreprises Professions intermédiaires Employés Ouvriers Source : INSEE-Clap 27 Traitement : CRES Haute- Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculturepêche, intérimaires et postes annexes) RÉPARTITION HOMMES-FEMMES DES EFFECTIFS SALARIÉS EN 27 Près de 5 % des emplois de l Economie sont occupés par des cadres et professions intermédiaires.quelle que soit la famille de l Economie, leur part est toujours supérieure à celle de l économie «traditionnelle». Le peu d «ouvrier» dans l Economie s explique par la prépondérance des activités de service dans le tiers secteur. On peut donc supposer que les entreprises de l Economie embauchent des salariés plus diplômés que les entreprises de l économie traditionnelle et qu elles recherchent des compétences pour occuper des emplois qualifiés. Fondations 55,3 % 44,7 % 37,9 % 62,1 % 29,8 % 7,2 % 27,1 % 72,9 % 57,2 % 42,8 % Hommes Femmes Economie Hors Economie Total Homme Femme Total salariés Homme en % 33,34% 55,3% 53,3% Femme en % 66,66% 44,7% 46,7% 1 % 2 % 3 % 4 % 5 % 6 % 7 % 8 % 9 % 1 % Source : INSEE-Clap 27 Traitement : CRES Haute-Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculture-pêche, intérimaires et postes annexes) Les associations, mutuelles et fondations sont nettement féminisées, avec plus de 6 % de femmes dans leurs effectifs. Cette forte proportion de femmes s explique par la nature des emplois occupés dans le tertiaire, le social, l éducation, l activité financière mais également par les temps partiels plus fréquents. Par contre, les coopératives inversent la tendance avec plus de la moitié de salariés masculins. Un enjeu sur le renouvellement des salariés dans l Economie 55 ans et plus 45 à 55 ans 35 à 44 ans 25 à 34 ans Moins de 25 ans RÉPARTITION DES EFFECTIFS SALARIÉS PAR TRANCHE D ÂGES, EN POURCENTAGE 8 9,4 11,8 12,3 24,2 24,3 27,8 26,4 28,3 27,6 5 % 1 % 15 % 2 % 25 % 3 % Dans l Économie Source : INSEE-DADS-27 Traitement : CRES Haute- Normandie Champ : Haute-Normandie, effectifs salariés au 31/12/27 (hors agriculture-sylviculturepêche, intérimaires et postes annexes) 7 Les salariés de 45 ans et plus sont en proportion très nombreux dans l Economie. Ils représentent près de 4 % des salariés de l Économie, contre 36 % hors Économie. La place des jeunes de moins de 25 ans dans les structures de l Economie est interrogeante, avec seulement 8 % de l ensemble des effectifs qui ont moins de 25 ans, contre plus de 12 % dans les entreprises hors Économie. Cette situation montre toute l importance que doivent prendre les réflexions sur les départs à la retraite des salariés de l Économie et sur la place à faire aux jeunes dans ces entreprises. De nouveaux dispositifs sont donc à inventer.

8 METHODOLOGIE Suite à un travail commun entre l INSEE et le Conseil National des CRES, avec l appui de la DIIESES, un périmètre de l Economie a été défini (périmètre disponible sur le site de l INSEE) en 28. Le champ de l Economie a été construit à partir d une liste de catégories juridiques (CJ), puis de l exclusion de certaines activités (codes NAF) réputées hors champ. Les structures de l Économie ainsi définies sont ensuite réparties en 4 familles : coopératives, mutuelles, associations et fondations. Pour en savoir plus : rubrique «Publications», onglet «Etudes» Champ observé Le champ observé concerne les établissements et les entreprises sous catégorie juridique d association, coopérative, mutuelle et fondation. Les organisations ayant des activités de commerce équitable, agriculture biologique, finance solidaire, insertion par l activité économique... ont d autres formes juridiques et relèvent d autres travaux. Les données traitées portent sur les seules structures ayant une fonction employeurs. Sources Le fichier CLAP (Connaissance Locale de l Appareil Productif) résulte de la mise en cohérence des sources DADS, URSSAF et Fonction Publique d Etat, en dehors des données MSA de l agriculture, la sylviculture et la pêche. Elle est la source utilisée pour fournir des statistiques localisées jusqu au niveau communal. Le fichier DADS (Déclaration Annuelle des Données s) résulte de la formalité déclarative que doit accomplir toute entreprise employant des salariés, en application du Code de la Sécurité et du Code Général des impôts. La base DADS est utile pour les analyses en termes de structure d emploi pour des indicateurs absents de la source CLAP (tranches d âge, taille des structures...). Sont exclus du champ : la fonction publique d Etat, les services domestiques et les activités extraterritoriales. Règles du secret statistique En France, ce secret est garanti par deux groupes de textes, l un au niveau européen, l autre au niveau national. Au niveau national, c est la loi n du 7 juin 1951 modifiée sur l obligation, la coordination et le secret en matière de statistiques qui définit ce qu est le secret statistique, ses limites et ses conditions d application. Pour les tableaux fournissant des données agrégées sur les entreprises, la règle est : aucune case du tableau ne doit concerner moins de trois unités ; aucune case du tableau ne contient des données pour lesquelles une entreprise représente plus de 85% du total. Ce secret statistique limite donc les possibilités d affiner les analyses sur la place de l Economie en Haute-Normandie, particulièrement par secteur d activité. Le panorama de l Economie de Haute-Normandie est publié par la CRES de Haute-Normandie 5 rue de Malherbe 761 Rouen Tél./Fax : Directeur de publication : Jean-Luc Masurier Rédacteur : Tiphaine Le Fur Conception : Etat d Esprit Impression : Gabel 8

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

Chiffres-clés de l ESS

Chiffres-clés de l ESS N 2 - Mai 2011 Des services à la personne au secteur industriel, les structures de l'economie Sociale et Solidaire sont présentes dans tous les secteurs d'activité et jouent un rôle primordial dans l'économie

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

Chambre Régionale. de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Normandie PANORAMA. de l Economie Sociale et Solidaire

Chambre Régionale. de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Normandie PANORAMA. de l Economie Sociale et Solidaire Chambre Régionale Haute Normandie de l Economie Sociale et Solidaire PANORAMA de l Economie Sociale et Solidaire Haute Normandie - Edition 2013 PANORAMA 2012/2013 // Economie Sociale et Solidaire de Haute

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014 L Économie Sociale et Solidaire en Moselle - 2014 L économie SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS) Jusqu à la loi du 31 juillet 2014, l économie Sociale et Solidaire se fondait sur les principes fondateurs, édictés

Plus en détail

de l économie sociale et solidaire en lorraine

de l économie sociale et solidaire en lorraine Juin 2012 >>>>> de l économie sociale et solidaire en lorraine lorraine L économie sociale est un groupement de personnes et non de capitaux, adhérant à des valeurs communes : la liberté d adhésion, la

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

PUbLICAtIONS L ObSErVAtOIrE

PUbLICAtIONS L ObSErVAtOIrE LES DE PUbLICAtIONS L ObSErVAtOIrE N 26 OCtObrE 2014 D E L É CO N O M I E S O C I A L E E t S O L I DA I r E Du fait de son ancrage territorial historique, l Économie Sociale et Solidaire est partie intégrante

Plus en détail

Décembre 2012 Avec le concours financier de:

Décembre 2012 Avec le concours financier de: L Economie Sociale et Solidaire dans le département du Pas-de-Calais Décembre 2012 Avec le concours financier de: L Economie Sociale et Solidaire Département du Pas-de-Calais Sommaire : La structure des

Plus en détail

L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire

L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire Synthèse Observatoire National de l ESS CNCRES Elisa Braley, responsable de l Observatoire Arnaud Matarin, chargé d études observatoire@cncres.org

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS Economie sociale et solidaire dans l'entente PANORAMA Décembre 2013 Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés

L Economie Sociale et Solidaire en Pays Sud Bourgogne. Chiffres-clés L Economie Sociale et Solidaire Chiffres-clés Préambule : l'economie Sociale et Solidaire et la Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire L'Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

Novembre 2012, Observatoire Régional de l Economie Sociale et Solidaire de Basse-Normandie, Chambre Régionale de l Economie Sociale et

Novembre 2012, Observatoire Régional de l Economie Sociale et Solidaire de Basse-Normandie, Chambre Régionale de l Economie Sociale et 1 Novembre 2012, Observatoire Régional de l Economie Sociale et Solidaire de Basse-Normandie, Chambre Régionale de l Economie Sociale et solidaire(cress) de Basse-Normandie 2 Plan du rapport Introduction...

Plus en détail

CAHIER D AVAL. Un secteur qui compte 50 000 emplois salariés. Avec 50 000 salariés fin 2002, L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN HAUTE-NORMANDIE

CAHIER D AVAL. Un secteur qui compte 50 000 emplois salariés. Avec 50 000 salariés fin 2002, L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN HAUTE-NORMANDIE CAHIER D AVAL N 72 - Mars 2006 L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN HAUTE-NORMANDIE Un secteur qui compte 50 000 emplois salariés Cette publication est le fruit d un partenariat entre l INSEE et la Préfecture

Plus en détail

Analyses sectorielles

Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-74 OCTOBRE 2015 Analyse de 15 600 offres d emploi déposées par 3 300 entreprises de l ESS Un champ marqué

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES

LES SALAIRES DANS LES FONCTIONS CADRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2015-68 septembre 2015 Les composantes de la rémunération des cadres Les salaires des cadres en poste Les salaires proposés dans les offres d emploi Les fiches salaires par

Plus en détail

ÉDITO : e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi,

ÉDITO : e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi, 03 Économie et emploi FEVRIER 2012 L économie sociale sur le bassin d emploi rémois ÉDITO : C e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi, issu d une collaboration entre la Maison

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre

Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre Octobre 2013 N 7 Évolution de l emploi dans l Économie Sociale et Solidaire en région Centre L ESS, un gain d emploi pour la région Centre Les effectifs salariés de l Economie Sociale et Solidaire (ESS)*

Plus en détail

Tableau de bord statistique

Tableau de bord statistique Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée dans Amélioration la fiche «Guide méthodologique de». la connaissance

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

Panorama de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Savoie 2005 2010

Panorama de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Savoie 2005 2010 Panorama de l Economie Sociale et Solidaire Haute Savoie 2005 2010 Etude réalisée en 2012 Contenu I. Introduction... 3 II. En quoi l économie sociale et solidaire contribue au développement économique

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

PANORAMA DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PREFET Chambre Régionale de l'économie Sociale et Solidaire Languedoc-Roussillon S'associer I Coopérer I Mutualiser PANORAMA DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Languedoc-Roussillon édition 2013 Chambre

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire

L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire Rapport d étude Observatoire National de l ESS CNCRES Elisa Braley, responsable de l Observatoire Arnaud Matarin, chargé d études observatoire@cncres.org

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale et solidaire en France et dans les régions - Édition 2012 >>>>> >>>>> Réalisé par l Observatoire national de l économie sociale et solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

Le secteur coopératif est une composante 330 V. Coopératives en Lorraine : Un secteur coopératif dominé par les établissements de crédit

Le secteur coopératif est une composante 330 V. Coopératives en Lorraine : Un secteur coopératif dominé par les établissements de crédit www.insee.fr/lorraine N 330 V Coopératives en Lorraine : Antoine DELTOUR En 2011, en Lorraine, le secteur coopératif compte 835 établissements employant 9 500 salariés. Au regard de la part de ses effectifs

Plus en détail

Agreste Pays de la Loire. Les Pays de la Loire deuxième région française pour les industries agroalimentaires

Agreste Pays de la Loire. Les Pays de la Loire deuxième région française pour les industries agroalimentaires Agreste Agreste Janvier 2013 Les deuxième région française pour les industries agroalimentaires Avec 12,7 milliards d euros de chiffre d affaires et 2,3 milliards de valeur ajoutée dans les industries

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN R H ÔNE-ALPES L emploi en 2007 Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET CHH IFFRES CLEFS : Plus de 22.300 établissements employeurs en 2007 Plus de 226.000 salariés, dont

Plus en détail

Vieillissement de la population salariée dans l Economie Sociale et Solidaire & renouvellement des équipes

Vieillissement de la population salariée dans l Economie Sociale et Solidaire & renouvellement des équipes Chorum Initiatives pour le Développement de l'economie Sociale Vieillissement de la population salariée dans l Economie Sociale et Solidaire & renouvellement des équipes Etude CHORUM / CNCRES - mars 2011

Plus en détail

L économie sociale fait partie du

L économie sociale fait partie du n 124 - novembre 2003 L économie sociale UN SALARIÉ BAS-NORMAND SUR DIX L économie sociale fait partie du quotidien de chacun, notamment dans le domaine du sport, de la santé ou de la culture. Avec 45

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

INTRODUCTION... 1 1. ENTREPRENDRE AUTREMENT... 2 1.1. REPERES HISTORIQUES : UN MOUVEMENT DEJA ANCIEN... 2 1.2. VALEURS FONDATRICES : L HUMAIN AU CŒUR

INTRODUCTION... 1 1. ENTREPRENDRE AUTREMENT... 2 1.1. REPERES HISTORIQUES : UN MOUVEMENT DEJA ANCIEN... 2 1.2. VALEURS FONDATRICES : L HUMAIN AU CŒUR INTRODUCTION... 1 1. ENTREPRENDRE AUTREMENT... 2 1.1. REPERES HISTORIQUES : UN MOUVEMENT DEJA ANCIEN... 2 1.2. VALEURS FONDATRICES : L HUMAIN AU CŒUR DE L ECONOMIE... 8 1.3. QUATRE CATEGORIES JURIDIQUES

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON EN 2010 Septembre 2011 Cécile BAZIN Marie DUROS Henitsoa RAHARIMANANA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans

Plus en détail

Les statistiques sur l emploi agricole : de 20 000 à 50 000 en Picardie en 2010 selon les sources

Les statistiques sur l emploi agricole : de 20 000 à 50 000 en Picardie en 2010 selon les sources - - n 56 Agreste n 56 - juillet 215 Picardie Les statistiques sur l emploi agricole : de 2 à 5 en Picardie en 21 selon les sources En France, trois organismes produisent les principales informations sur

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire

Economie Sociale et Solidaire PORTRAIT DE TERRITOIRE Economie Sociale et Solidaire L ESS DANS LE PAYS DU VAL D ADOUR L ESS dans le Pays du Val d Adour : un poids considérable dans l emploi local Source : Observatoire régional de l

Plus en détail

sociale & solidaire en Aquitaine

sociale & solidaire en Aquitaine chiffres clés L économie sociale & solidaire en Aquitaine édition 2015 2 édito SOMMAIRE Définition 3 Les chiffres clés de l Aquitaine 4 Focus secteurs 6 L Insertion par l Activité Economique (IAE) 6 Les

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

e paysage associatif en quitaine

e paysage associatif en quitaine Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Aquitaine 7, boulevard Jacques Chaban Delmas - 33525 Bruges Cedex Tél. : 05 56 69 38 00 - Fax : 05 56 50 02 30 - courriel : DRJSCS33@drjscs.gouv.fr

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

L ESS sur le Pays Sologne Val Sud

L ESS sur le Pays Sologne Val Sud Hors-Série n 1 Juin 2012 L ESS sur le Pays Sologne Val Sud Editorial Le Pays Sologne Val Sud jouit d une attractivité résidentielle qui se reflète dans le dynamisme démographique de nos communes, la vitalité

Plus en détail

4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54. Août 2013. Prix : 40

4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54. Août 2013. Prix : 40 4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54 Août 2013 Prix : 40 1 SOMMAIRE CHAMP DE L ETUDE ET METHODOLOGIE 4 INTRODUCTION 8 SYNTHESE 9 PARTIE I 11 Les

Plus en détail

Évolution de la rémunération des CADRES Édition 2012

Évolution de la rémunération des CADRES Édition 2012 Évolution de la rémunération des CADRES Édition 2012 Les études de l emploi cadre septembre 2012 les cadres et leur rémunération Les entreprises et la rémunération des cadres Enquête auprès de 15 000 cadres

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de l Habillement et des articles textiles Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire Portrait statistique des entreprises et

Plus en détail

ENQUÊTE INSERTION A 18 MOIS JEUNES DIPLÔMÉS / PROMO 2012 Situation en 2014

ENQUÊTE INSERTION A 18 MOIS JEUNES DIPLÔMÉS / PROMO 2012 Situation en 2014 ENQUÊTE INSERTION A 18 MOIS JEUNES DIPLÔMÉS / PROMO 2012 Situation en 2014 Enquête réalisée entre le 02/06/2014 et le 23/07/2014 sur la promotion 2012 (257 étudiants ) Données établies sur la base des

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE MARCHÉ DE L EMPLOI CADRE DANS L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-78 NOVEMBRE 2013 Analyse de 12 600 offres publiées par l Apec en 2012. Quatre fonctions très recherchées.

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 27 JUIN 2013 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale,

Plus en détail

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets G R E F Bretagne INSERTION PROFESSIONNELLE des bénéficiaires d un CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) IROISE PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région 8 bénéficiaires

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

Prix : 40. Rédaction : Laure HUGUENIN. Juin 2011

Prix : 40. Rédaction : Laure HUGUENIN. Juin 2011 4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 TOURS cedex 1 Tél. : 02 47 47 20 45 Fax : 02 47 66 41 54 Rédaction : Laure HUGUENIN Juin 2011 Prix : 40 Un partenariat Conseil Général d Indre-et-Loire, Chambre de

Plus en détail

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION

E-ASSURÉS RECHERCHE LE PROFIL DES PERSONNES ASSURANCE SANTÉ DES A LA SUR INTERNET D UNE PUBLIÉ PAR. 2 e ÉDITION L OBSERVATOIRE PUBLIÉ PAR LE PROFIL DES PERSONNES A LA RECHERCHE DES D UNE E-ASSURÉS 2 e ÉDITION SEPTEMBRE NOVEMBRE ASSURANCE SANTÉ SUR INTERNET QUI SOMMES-NOUS? PRÉSENTATION DE cmonassurance est un e-courtier,

Plus en détail

L emploi des seniors

L emploi des seniors L emploi des seniors dans la branche des laboratoires de biologie médicale Observatoire des métiers des Professions Libérales 52 56 rue Kléber 92309 LEVALLOIS PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 64 Fax 01 46

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR RÉMUNÉRATION EN 2012

LES CADRES ET LEUR RÉMUNÉRATION EN 2012 LES CADRES ET LEUR RÉMUNÉRATION EN 2012 LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-66 SEPTEMBRE 2013 La rémunération des cadres en 2012 Infl uence de l âge des cadres et des caractéristiques de l entreprise Les

Plus en détail

Panorama de l Economie Sociale et Solidaire sur le territoire Me tropole Savoie en 2011

Panorama de l Economie Sociale et Solidaire sur le territoire Me tropole Savoie en 2011 Panorama de l Economie Sociale et Solidaire sur le territoire Me tropole Savoie en 2011 Source : données Insee CLAP 2011 Observatoire National de l ESS CN CRESS Contenu I. Introduction... 4 II. Présentation

Plus en détail

L impact de la VAE sur les parcours professionnels en Haute Normandie

L impact de la VAE sur les parcours professionnels en Haute Normandie L impact de la VAE sur les parcours professionnels en Haute Normandie Etude impact de le VAE sur les parcours professionnels - Juin 2013 - Observatoire VAE - CREFOR 2 L objectif premier de cette étude

Plus en détail

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984.

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984. DRAAF de Basse-Normandie Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie Situation en 2012 et évolution depuis 1984 Rapport final Biomasse Normandie 19, Quai de Juillet - 14000 CAEN Tél. : 02 31 34

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2014

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2014 JUIN 2015 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2014 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Mélanie BAZOGE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale, entendue sous le

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

Contrairement à une formation classique, le dispositif

Contrairement à une formation classique, le dispositif Repères HORS SERIE EMPLOI FORMATION n 21 - Juillet 2014 Les parcours VAE en Haute-Normandie Contrairement à une formation classique, le dispositif de la Validation des Acquis de l Expérience offre des

Plus en détail

Carte d identité du secteur de la mutualité

Carte d identité du secteur de la mutualité Carte d identité du secteur de la mutualité Données mises à jour- DADS 2010 Mickaële Molinari-Perrier, Céreq Octobre 2012 1 SOMMAIRE RAPPEL DE LA COMMANDE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie.

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Journées de conférences organisées par le programme de formation des enseignants d économie

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

ENQUÊTE INSERTION PROMO 2012

ENQUÊTE INSERTION PROMO 2012 ENQUÊTE INSERTION JEUNES DIPLÔMÉS PROMO 2012 Enquête réalisée 6 mois après l'obtention du diplôme (du 03/06/2013 au 09/07/2013) sur la promotion 2012 qui compte 260 étudiants Répartis en 3 secteurs : Affaires

Plus en détail

LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE

LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE LP COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS CONTRAT APPRENTISSAGE Entre décembre 2014 et fin mars 2015, les diplômés 2012 ont été invités à répondre à une enquête d'insertion professionnelle

Plus en détail

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Programme «Maladie» 47 Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des effectifs (en équivalent temps plein) de

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Activités financières et d'assurance

Activités financières et d'assurance Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles État des lieux du secteur Activités financières et d'assurance juillet 2012 emploi formation insertion Franche-Comté À partir des données de 2009, le

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

Diagnostic territorial MD3E

Diagnostic territorial MD3E Diagnostic territorial MD3E Données de cadrage & Focus sur les 15-29 ans face aux perspectives d emploi Territoire MD3E (Zone d emploi d Evreux) Observatoire MD3E Contact : Stéphanie Queval s.queval@md3e.fr

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Les entreprises de petite taille : un poids économique important en Aquitaine

Les entreprises de petite taille : un poids économique important en Aquitaine Les entreprises de petite taille : un poids économique important en Aquitaine Dossier n 2 - Décembre 2014 Sommaire Synthèse Une place importante des M.TPE.PE dans l économie aquitaine et un ancrage régional

Plus en détail

ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004

ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004 ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004 Préambule La Fédération des scènes de jazz et de musiques improvisées (FSJ) regroupe depuis 1996, des lieux

Plus en détail

90 % insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010. n o 10 2013 OBSERVATOIRE TAUX D INSERTION PART DES EMPLOIS STABLES 83,2%

90 % insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010. n o 10 2013 OBSERVATOIRE TAUX D INSERTION PART DES EMPLOIS STABLES 83,2% n o 10 2013 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2010 TAUX D INSERTION 90 % PART DES EMPLOIS STABLES 83,2% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 437 OBSERVATOIRE Etude réalisée avec le soutien financier

Plus en détail

Enquête sur. rémunération

Enquête sur. rémunération Enquête sur les juristes d entreprise et leur rémunération Cette note de synthèse est le résultat d une enquête sur le métier de Juriste d entreprise, menée conjointement par l AFJE, Association Française

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

PANORAMA territoire PARIS

PANORAMA territoire PARIS PANORAMA territoire PARIS NOVembre 2011 de l Économie Sociale et Solidaire POIDS de l'économie sociale et solidaire parisienne Source : Insee, CLAP 2009 / Traitement : Observatoire régional de l' IDF paris

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN FRANCHE-COMTÉ EN 2013 Juin 2014 Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Amadou BA Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie

Plus en détail

panorama Basse-Normandie

panorama Basse-Normandie panorama Basse-Normandie Une Publication de l Observatoire régional de l économie sociale et solidaire de Basse-Normandie Février 2014 N 7 éditorial Cette nouvelle édition du Panorama Basse-Normandie 2014

Plus en détail