La dette Privée en Europe : Immobilier, Infrastructure, Entreprises. Panorama stratégique, segmentation, analyse détaillée de l offre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La dette Privée en Europe : Immobilier, Infrastructure, Entreprises. Panorama stratégique, segmentation, analyse détaillée de l offre"

Transcription

1 La dette Privée en Europe : Immobilier, Infrastructure, Entreprises Panorama stratégique, segmentation, analyse détaillée de l offre Mise à jour complète : Décembre 2014, SAS au capital de , RCS Paris , rue Réaumur Paris Orias n Conseil en Investissements Financiers n D membre de la CNCIF agréée par l'amf Sous le contrôle de l ACP, 61 rue Taitbout, Paris Cedex 9

2 Sommaire 1. Synthèse : la dette privée un marché arrivant à l'âge de raison? 2. Le panorama stratégique 3. Les neuf segments du marché de la dette privée 4. L analyse détaillée de l offre sur chaque segment 5. L implication organisationnelle pour les investisseurs institutionnels 2

3 Sommaire 1. Synthèse : la dette privée un marché arrivant à l'âge de raison? 2. Le panorama stratégique 3. Les neuf segments du marché de la dette privée 4. L analyse détaillée de l offre sur chaque segment 5. L implication organisationnelle pour les investisseurs institutionnels 3

4 La dette privée, un marché arrivant à l'âge de raison? ) Au croisement de deux tendances long terme de désintermédiation bancaire, et de besoin de diversification et de recherche de rendements des investisseurs, la Dette Privée est en train de prendre au sein des portefeuilles taux et crédit des investisseurs institutionnels la même place relative que le Private Equity a pris au sein des portefeuilles actions. Près de 21 milliards d euros ont été collectés par des fonds de dette privée Européens qui ont clôturés au cours des douze derniers mois (voir page 24). Toutefois en Finance, rien ne progresse jamais en ligne droite et le retrait progressif des banques, qui resteront des intervenants majeurs, dans le financement, se fera par à coup et vraisemblablement à un rythme plus faible qu entre 2009 et Ainsi, 7 ans après la crise structurante de 2008, le marché de la dette privée offre de nombreuses opportunités à ceux qui sauront s adapter à l'âge de raison. 4

5 Un bref historique) Si le segment de la dette Mezzanine existe depuis 25 ans, le marché de la dette privée en Europe a été façonné par la crise de On observe 3 périodes clés: , vente d actifs distressed par les banques. Marché essentiellement secondaire dans un contexte de vente forcée , après la crise de l Euro, sortie des américains, pressions réglementaires sur les banques, un couple rendement risque exceptionnel pour les investisseurs en dette privée. Après la crise de l été 2011, les solutions de financements sont fortement réduites, engendrant des spreads très attractifs pour les investisseurs mais non tenables sur le long terme , entrée dans l'âge de raison? Retour des banques. Marché secondaire quasi inexistant et développement d un marché primaire y compris sponsorless. Compressions des spreads, fortement sur les meilleurs risques, mais maintien d une prime d illiquidité intéressante, sous réserves d un sourcing adapté et d une structure de coûts raisonnable. 5

6 La situation fin 2014) Une forte contraction des spreads surtout sur les meilleurs risques : spreads PFI en infrastructure revenus vers 130 bips, Immobilier Prime sans risque de location vers bips, Financement ETI sous les 200 bips. Des spreads encore intéressants sur les risques un peu plus élevés, dans un contexte de taux très faible : Unitranche vers 7,5% vs. Spread Leverage Loans vers 450 bps, Spread Dette Infrastructure Crossover vers 200 bps, plus frais de montage, (cf. détail slide 17-19). Un environnement de faible croissance et de taux quasi nuls, qui devrait être favorable au crédit. A condition que les sociétés de gestions s adaptent, en profitant de la hausse du marché - Capacité de sourcing, - Frais de gestions raisonnables adaptés aux niveau des spreads, attention également en cas de hurdle à ne pas le fixer trop élevé inatteignable sans prendre trop de risque - Bonne relation gestionnaire / investisseurs pour s adapter à un environnement changeant, sous peine de déploiement trop long du capital 6

7 Sommaire 1. Synthèse : la dette privée un marché arrivant à l'âge de raison? 2. Le panorama stratégique 3. Les neuf segments du marché de la dette privée 4. L analyse détaillée de l offre sur chaque segment 5. L implication organisationnelle pour les investisseurs institutionnels 7

8 De nouvelles contraintes pour les banques La crise des dettes souveraines a incité les banques à renforcer leurs bilans. De plus, les banques doivent faire face à de nouvelles contraintes : Contraintes de capital imposées par Bâle III ; Contraintes de liquidité. 12% 10% L'augmentation des exigences de fonds propres... Capital de Niveau 3 Capital de Niveau 2 Capital de Niveau 1 additionnel Actions ordinaires 2,0% ratio de capital pénalise les prêts non notés X pondération des risques X montant de l'exposition 8% 0,5% 1,5% 6% 3,5% 3,5% 4% 2% 2,0% 2,0% 1,0% 3,5% 7,0% - 150% leveraged loans - 50% souverain BBB - 35% hypothèques - 20% souverain A - 0% souverain AA 0% Bâle II / 2,5 Bâle III 2013 Bâle III 2019 Source: Park Square 8

9 qui ont pour conséquence une baisse du financement bancaire Les conditions d accès aux crédits bancaires pour les entreprises se sont donc resserrées ce qui offre une opportunité pour certains acteurs d accéder à un marché qui était avant principalement réservé aux banques. Source: BCE Partout sauf en Allemagne, la part du crédit bancaire dans le financement des entreprises à fortement diminué depuis

10 Une désintermédiation en construction en Europe Le financement des LBO par les banques est en nette baisse : de 94% à 47% en 11 ans. Source: S&P Europe Leveraged Lendind Review Q3-13 De plus, les banques européennes ont toujours une obligation de deleverager: à mars 2013, le levier moyen des banques est de 29 en Europe contre 13 aux US. Un glissement de terrain de long terme : le marché de la dette privée européenne, quasi totalement dominé par les banques avant 2008, devient de plus en plus un marché également ouvert aux investisseurs directs. 10

11 Une baisse sensible du financement par les CLO A quoi sert un tableau de bord mensuel? CLO En Europe Les capacités des CLO européens ont fortement baissé, ceci a conduit à un écart de financement substantiel (plus de 100 milliards de moins qu au plus haut). 11

12 Le développement des placements privés Les Euro Private Placements sont des financements de moyen ou long terme dont le but est de soutenir le financement des entreprises de taille intermédiaire (ETI). L'émergence du marché des Euro Private Placements s'inscrit dans le cadre d une collaboration entre les entreprises, les intermédiaires bancaires, les investisseurs et les pouvoirs publics. Source: Société Générale Corporate Investment Banking Un marché en développement récent pour dépasser les 8 milliards d euros. 12

13 Une demande large et multiforme 165 milliards par an : 50% entreprise, 35% immobilier, 15% Infrastructure Le marché de la dette privée est vaste avec des besoins de financement importants : Entreprise : le marché des prêts bancaires aux entreprises est d environ milliards (Source BCN) dont milliards au PME (1 700 pour les ETI) et milliards en Investment grade (source Hayfin, ECB, BdF, BoE) soit un volume annuel PME de 560 milliards. Sur ce montant on peut estimer que les institutionnels pourraient financer environ 85 milliards par an. Les fonds en cours de levée en Europe analysés par cherchent actuellement 19 milliards sur ce segment. Le marché des leveraged loans en Europe est de 350 Milliards avec des émissions de 109 milliards d euros en 2013 (71 milliards en 2012). Immobilier : 125 Milliards à financer en par les agents non bancaires du fait du deleveraging des banques (source DTZ) soit environ 60 milliards par an à financer par des intervenants non bancaires. Les fonds en cours de levée en Europe analysés par Conatus Finance cherchent actuellement 9 milliards sur ce segment. Infrastructure : Le marché primaire du financement de projet est d environ 140 milliards par an (source : LBP) auxquels s ajoutent le marché secondaire. Sur ce montant on peut estimer que les institutionnels pourraient financer environ 20 milliards par an. Les fonds en cours de levée en Europe analysés par cherchent actuellement 4 milliards sur ce segment. Avec une grande variété d instruments : dette senior, dette junior, mezzanine, unitranche, 13

14 Opportunité de marché : l évolution de l offre améliore le couple rendement risque Les niveaux de spreads restent supérieurs à la moyenne historique Spreads des nouvelles émissions européennes de leveraged loan: Les niveaux de leviers ont baissé depuis le pic de 2007, mais remontent alors que le levier moyen (et donc le niveau de risques) est plus bas. On constate cependant un resserrement des spreads depuis 2013 et une hausse des leviers. 14

15 Opportunité de marché : deleveraging encore à venir des banques européennes Depuis décembre 2011, les banques européennes et anglaises ont réduit les prêts aux entreprises d environ 135 milliards et 31 milliards 15

16 Opportunité de marché : le mur de la dette européenne est toujours la Le mur de la dette est bien refinancé aux US Le mur de la dette est toujours significatif en Europe Total de fonds mezz levés depuis 2008 Source : Prequin Total de fonds de dette distressed levés depuis 2008 Nouveaux CLO Mur de la dette Total de fonds mezz levés depuis 2008 Total de fonds de dette distressed levés depuis 2008 Nouveaux CLO Mur de la dette Le mur de la dette représente les prêts leveragés qui arrivent à expiration sur la période Il existe un manque significatif de capital levé sur le marché européen. 16

17 Opportunité de marché : capturer une prime d illiquidité en faisant du leveraged loan non coté Frais supplémentaires Marge supplémentaire Prime d illiquidité moyenne pondérée des spreads des nouvelles émissions de crédits B+/B en Europe pour des prêts syndiqués Une prime d'illiquidité existe sur le mid-market LBO. 17

18 Financement d'investissement Immobilier Avant Senior Senior Loan To Value 80% 65% 70% Margin 90 bps 175 bps / 250 bps 75 bps / 200 bps up-front 60 bps 80 bps / 100 bps 75 bps Prime d illiquidité : niveau des spreads actuels (1) Mezzanine et unitranche Financement de développement Avant Senior Senior Loan To Cost up to 70% up to 60% up to 65% Margin 150 bps / 200 bps 300 bps / 450 bps 250 bps / 350 bps up-front 60 bps / 80 bps 80 bps / 100 bps 80 bps / 100 bps Source : SCOR, estimation Leveraged loan Crédit 18

19 Prime d illiquidité : niveau des spreads actuels (2) Infrastructure Rating Duration Novembre 2014 Spreads (estimés) A BBB BBB BBB BB Source : SCOR, estimation Les spreads se resserrent particulièrement sur les meilleurs risques, mais restent tout de même assez élevés pour offrir une prime d illiquidité d environ 100 bps 19

20 Besoin de diversification et recherche de ) rendements par capture de la prime d illiquidité L Europe est entrée dans un cycle long de désendettement, dont la durée dépasse les cycles économiques classiques. Le processus ne semble soutenable que dans des conditions où les taux d intérêts sur la dette sont inférieurs au taux de croissance + inflation, ce qui est le cas actuellement pour les pays cœur Europe, même avec une très faible croissance. On doit donc s attendre à un univers de taux bas pendant longtemps, accompagné de politiques accommodantes. De plus les mouvements récents ont montré que la diversification simple ne fonctionne plus et ne devrait plus fonctionner à terme (Actions et Obligations décorrélés devenant corrélés). Enfin dans un contexte de taux ne pouvant, vraisemblablement, que remonter doucement, l exposition à des instruments en taux variable vs Euribor apporte un attrait supplémentaire. Dans ces conditions les investisseurs institutionnels, qui privilégient des instruments taux et crédit, vont se tourner de plus en plus vers le marché de la dette privée leur permettant de capturer, grâce à leur passif long terme, une prime d illiquité bien utile. 20

21 Sommaire 1. Synthèse : la dette privée un marché arrivant à l'âge de raison? 2. Le panorama stratégique 3. Les neuf segments du marché de la dette privée 4. L analyse détaillée de l offre sur chaque segment 5. L implication organisationnelle pour les investisseurs institutionnels 21

22 Les 9 segments du marché de la dette privée) La dette privée se divise en trois grands segments et au total en neuf segments de marché Entreprises : 1. «Dette Mezzanine» : instrument junior associant intérêt cash, intérêt capitalisé et participation au gain en capital via des bons de souscription en actions. 2. «Dette Distressed» : titre des sociétés en restructuration. 3. «Dette Diversifié» : prêt direct aux entreprises sur tout le spectre de la dette : senior et junior. 4. «Dette Senior» prêt aux entreprises via de la dette sécurisée 5. «Prêt croissance» : prêt aux entreprises de croissance avec participation au gain en capital via des bons de souscription en actions. Immobilier : 6. «Dette Immobilière Senior» 7. «Dette Immobilière Mezzanine» 8. «Dette Immobilière Diversifié» : prêt immobilier sur tout le spectre de la dette, senior et junior. 9. «Dette Infrastructure» 22

23 Profil de rendement et ancienneté des différents ) segments Ce graphe représente en abscisse le pourcentage de fonds qui sont lancé pour la première fois par la société et en ordonnée le spread moyen cible au delà d Euribor. Les fonds de dette infrastructure sont un nouveau segment avec 100% de «first time fund» et un spread cible de 200bps au delà d Euribor 3 mois. A l inverse les fonds «Entreprise Mezzanine» visent un spread net de 9% avec une quasitotalité de fonds ayant déjà un track record. 12,00% Entreprise Distressed spread net moyen cible au delà d'euribor 10,00% 8,00% 6,00% 4,00% 2,00% Entreprise diversifié Entreprise Mezzanine / Unitranche immo Mez Immo diversifié Entreprise Dette senior Entreprise prêt croissance Immo Senior Infrastructure 0,00% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 120% Pourcentage de nouveaux fonds Source : Analyse 23

24 Analyse globale de l offre) Actuellement une cinquantaine de fonds de private debt européens sont en cours de levée : 30 en dette entreprise pour un montant recherché de près de 19 Milliards d euros alors que 24 fonds ont clôturé lors de douze derniers mois pour une levée cumulée de 12,8 milliards. 17 en dette immobilière pour un montant recherché de plus de 9 Milliards d euros, contre 8 fonds ayant levé 5 milliards lors des douze derniers mois. 5 en dette infrastructure pour un montant recherché de plus de 4 Milliards d euros ; Montants recherchés actuellement Montants cloturés sur les 12 derniers mois Mezzanine / Unitranche Entreprise dette senior Infrastructure immo Mez Entreprise diversifié Immo Senior Distressed Immo diversifié Loan Growth 24

25 Origine des sociétés de gestion) 100% 90% 80% Non coté Coté Nouvelle Société 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Immo diversifié immo Mez Entreprise diversifié Entreprise Mezzanine / Unitranche Entreprise Distressed La majorité des sociétés de gestion, présentent sur la dette privée, viennent du non coté (Immobilier et Private Equity), bénéficiant de leur connaissance du secteur. Ces sociétés ont du ou devront adapter leur niveau de frais à un marché de la dette potentiellement plus gros mais moins rémunérateur unitairement. Les sociétés venant du coté se concentrent sur naturellement sur les risque les plus senior. Entreprise Dette senior Entreprise prêt croissance Infrastructure Immo Senior 25

26 Analyse favorable Profil de rendement risques des différents segments ) en Europe : analyse synthétique Distressed : secteur mature pouvant bénéficier de l environnement économique à moyen terme. Immobilier Mezzanine : risque raisonnable, rendements proches du rendement equity. Marché peu large toutefois. Analyse neutre Entreprise senior : marché large allant de l équivalent Investment Grade au High Yield avec des rendements et des risques différents. Pricing raisonnable en dehors des meilleurs risques («belles» ETI). Entreprise Diversifié : mix Senior / Junior à valider, bon intérêt potentiel. Immobilier Senior : risque limité vu le relativement faible niveau de levier actuel. Spreads toutefois très resserrés sur les meilleurs risques plus larges en dehors des actifs Core. Infrastructure : projets complexes nécessitant des équipes étoffées et expérimentées, maturité longue. Taux de défaut historiquement faible et bon taux de recovery. Pricing se maintenant en dehors des risques les plus bas (PFI). Mezzanine / Unitranche : secteur mature, protection offerte par le niveau d Equity. Rendements attractifs à condition de disposer d un sourcing adapté car le marché de la mezzanine syndiquée est moribond. Analyse négative Immobilier Diversifié : marché très étroit pour le moment. Prêt Croissance : dans le domaine des entreprises de croissance, le taux de recouvrement est très faible, la dette même associée à des BSA aura le même risque que l Equity mais pas le même potentiel de gain. 26

27 Contacts Tel : Fax : Mob :

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT

UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT ESILV UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT Vivien BRUNEL 05/12/2014 1 AGENDA INTRODUCTION LE TRANSFERT DU RISQUE DE CREDIT A. DERIVES DE CREDIT B. TITRISATION LA CRISE DES SUBPRIMES ET SES PROLONGEMENTS

Plus en détail

Wacc et risque de défaut. Jean-Michel Moinade Oddo Corporate Finance

Wacc et risque de défaut. Jean-Michel Moinade Oddo Corporate Finance Wacc et risque de défaut Jean-Michel Moinade Oddo Corporate Finance Stocks, Flux et Actualisation (MM1) Approche de Modigliani-Miller (première version) Approche Théorique Approche Théorique Agrégat Flux

Plus en détail

FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014

FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014 FOCUS PRESSE SOLUTIONS DE TRESORERIE NOVEMBRE 2014 Baisse des taux directeurs, Eonia négatif, chute des rendements quelles stratégies adopter pour la gestion de trésorerie? Eclairage avec Jean-Thomas Heissat,

Plus en détail

Titrisation et financement de l économie Position des banques centrales

Titrisation et financement de l économie Position des banques centrales Titrisation et financement de l économie Position des banques centrales Sylvie Mathérat Directeur Général Adjoint -Opérations Banque de France 1 Plan 1- Quel rôle pour la titrisation dans le financement

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

Gestion de portefeuille Réseau Capital

Gestion de portefeuille Réseau Capital Gestion de portefeuille Réseau Capital Réal Desrochers Directeur, Placements Alternatifs CalSTRS Sacramento, Californie Novembre 2003 Plan de la présentation Univers de placement Caractéristiques des placements

Plus en détail

Le paysage européen du financement de l immobilier

Le paysage européen du financement de l immobilier Finance 13 Coup de projecteur sur le shadow banking par Anne-Céline Cambier Analyste senior, IEIF Le désengagement partiel des banques dans le financement de l immobilier a laissé la place à d autres prêteurs.

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché SCPI Exclusive Partners, société indépendante de conseil en investissement a réalisé en août-septembre 2012 une étude auprès

Plus en détail

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003

Communiqué de Presse. SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier. Paris, le 25 septembre 2003 Communiqué de Presse Paris, le 25 septembre 2003 SG Asset Management innove en lançant le premier FCPR immobilier L immobilier constitue un actif privilégié, décorrelé des marchés financiers traditionnels,

Plus en détail

Idinvest Private Value Europe II

Idinvest Private Value Europe II Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) Idinvest Private Value Europe II www.allianz.fr Avec vous de A à Z Idinvest Private Value Europe II Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance Des fiches pour mieux compren- dre l'actualité économique et les enjeux pour les PME Ce que la crise nous a appris, c est que le seul financement bancaire ne peut suffire pour assurer la pérennité des

Plus en détail

Alternatives d investissement

Alternatives d investissement Trends 09 10.11 Alternatives d investissement Senior Loans une classe d actifs innovante Dirk Wieringa, Alternative Investments Advisory Les emprunts de premier rang également appelés Senior Loans sont

Plus en détail

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures Coninco Master Class Les investissements en infrastructures Emmanuel Lejay, CFA, Executive Director, Swiss Life Asset Managers Vevey, 4-5 Novembre 2013 Agenda Définition de la classe d actifs Risques et

Plus en détail

L impact de la crise financière sur les PPPs

L impact de la crise financière sur les PPPs + Infrastructureeconomics Frédéric Blanc-Brude, PhD Research fellow, King s College London L impact de la crise financière sur les PPPs IAE, Chaire d Economie des PPPs 26 Mai 2010 + Plan Les PPPs et le

Plus en détail

Interview. «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels?

Interview. «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels? Interview «Dr Mader et Mme Braun-Cangl, les investissements en non coté sont-ils adaptés à tous les portefeuilles institutionnels?» 34 Update I/2014 Le rédacteur en chef, Marty-Jörn Klein, s est entretenu

Plus en détail

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s La Transmission Claude SAUVAGEOT SOMMAIRE Introduction Présentation générale Bref rappel Le déroulement du processus théorique du LBO INTRODUCTION QUI SOMMES-NOUS? FSI Régions est une société de gestion

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Paris, le 21 novembre 2007 Communiqué de presse Standard and Poor s vient de confirmer la notation AA de CNP Assurances et n attend pas d impact de la crise des subprimes mortgages sur la solidité financière

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales

J.P. Morgan Asset Management. Obligations convertibles mondiales DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC J.P. Morgan Asset Management Obligations convertibles mondiales Antony Vallée, Responsable de la gestion convertibles Philosophie d investissement

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 DES TAUX D INTÉRÊT TRÈS BAS DEPUIS LONGTEMPS SANS REDÉCOLLAGE SENSIBLE DE LA CROISSANCE MONDIALE Les taux d intérêt réels à court et moyen

Plus en détail

Allianz Euro High Yield : une alternative aux actions? Février 2013

Allianz Euro High Yield : une alternative aux actions? Février 2013 Allianz Euro High Yield : une alternative aux actions? Février 2013 Le saviez-vous? Bien que les valorisations des marchés actions de la zone euro 1 figurent parmi les plus faibles du monde, les investisseurs

Plus en détail

Risk Management: TP1

Risk Management: TP1 Risk Management: TP1 Q 1) FRA: Forward Rate Agreement Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/forward_rate_agreement C est un contrat de gré à gré sur un taux d intérêt ou sur des devises, avec un montant

Plus en détail

Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable

Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable Les obligations à haut rendement (communément appelées «high yield») sont devenues une classe d actifs à part entière, gagnant

Plus en détail

A la recherche de rendement. Les obligations Haut Rendement. Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit. Juin 2014

A la recherche de rendement. Les obligations Haut Rendement. Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit. Juin 2014 A la recherche de rendement Les obligations Haut Rendement Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit Juin 2014 Des taux historiquement bas Un taux allemand à 10 ans aujourd hui inférieur à 2 % < 2

Plus en détail

Euro PP. Une nouvelle manne pour les ETI Janvier 2013

Euro PP. Une nouvelle manne pour les ETI Janvier 2013 Euro PP Une nouvelle manne pour les ETI L acquisition transfrontière contribue à l optimisation de la gestion des encaissements par carte en autorisant un traitement centralisé des opérations. fait le

Plus en détail

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014 Expertise Crédit Euro La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion Décembre 2014 destiné à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF Performance cumulée

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Investissements illiquides et stratégies de placement. Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics

Investissements illiquides et stratégies de placement. Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics Investissements illiquides et stratégies de placement Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics Actifs illiquides Introduction et définition Les actifs illiquides sont des actifs dont le volume d échange est

Plus en détail

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Plateforme Lyxor Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Gestion alternative Une classe d actifs attractive Avec plus de 7,600 hedge funds à travers le monde (source HFR Industry Report Q4

Plus en détail

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS

AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014. Société de gestion : AVENIR FINANCE INVESTMENT MANAGERS AFIM EONOS 5 RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part B : FR0010789784 Part C : FR0010800300 Dénomination : AFIM EONOS 5 Forme juridique : FCP de droit français Compartiments/nourricier

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Introduction Une obligation structurée, également connue sous la dénomination de Structured Note, a les caractéristiques principales d une obligation : un émetteur, une durée déterminée,

Plus en détail

Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en risque

Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en risque DOCUMENT RESERVE EXCLUSIVEMENT AUX CLIENTS PROFESSIONNELS AU SENS DE LA DIRECTIVE MIF Natixis Global Risk Parity un an après : une performance au rendez-vous dans le cadre d une approche équilibrée en

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

Les banques et la stabilité financière

Les banques et la stabilité financière Les banques et la stabilité financière 26e Rendez vous de la Mondialisation : Banques et stabilité financière dans la mondialisation Mercredi 27 juin 2012 Laurent Clerc Directeur de la stabilité financière

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement CREDIT SUISSE FONDATION DE PLACEMENT 2E PILIER Directives de placement 1 avril 2015 Sommaire Article Page 1 Principes généraux 2 2 Portefeuilles mixtes (Balanced Portfolios) 4 2.1 CSF 2 Mixta-LPP 25 4

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier VIRGIN REAL ESTATE INVEST PRIVATE EQUITY La solidité et la prospérité du marché suisse Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier L excellence de la place luxembourgeoise. ADEJE

Plus en détail

CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017.

CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017. Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017... 3 CHAPITRE II AUTRES DISPOSITIONS RELATIVES AU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 6 1. Gestion

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

Directives de placement de. Tellco Fondation de placement. valable au 09.03.2015. Tellco Fondation de placement

Directives de placement de. Tellco Fondation de placement. valable au 09.03.2015. Tellco Fondation de placement Directives de placement de Tellco Fondation de placement valable au 09.03.2015 Tellco Fondation de placement Bahnhofstrasse 4 Postfach 713 CH-6431 Schwyz t + 41 41 819 70 30 f + 41 41 819 70 35 tellco.ch

Plus en détail

Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010

Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010 Une Stratégie d Asset Manager pour l Allocation Globale d Actifs Institut de l Epargne Immobilière & Financière 13 Avril 2010 Sommaire Le sens de l Histoire Le Groupe UFG-LFP La déclinaison de la stratégie

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas u Luxembourg, le 4 avril 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas Des résultats opérationnels solides hors éléments exceptionnels Des résultats commerciaux

Plus en détail

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 La garantie d un groupe solide Antin Epargne Pension Compagnie d assurance vie créée en 2001,

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

Février 2015. Anne-Charlotte Ducos. Fairouz Yahiaoui Gérante Monétaire. Heissat, CIIA Spécialiste Produits. Gérant Crédit.

Février 2015. Anne-Charlotte Ducos. Fairouz Yahiaoui Gérante Monétaire. Heissat, CIIA Spécialiste Produits. Gérant Crédit. CPR OBLIG 24 MOIS Retour sur la gestion depuiss le passage en titres vifs Perspectives à court / moyen terme Février 2015 Julien Daire Responsable Gestionn Crédit Fairouz Yahiaoui Gérante Monétaire Anne-Charlotte

Plus en détail

Forum ESSEC «Questionner la crise»

Forum ESSEC «Questionner la crise» Forum ESSEC «Questionner la crise» Changement du business model des banques : une explication de la crise actuelle Mer cr edi 17 décembr e 2008 Changement de business model des banques Quel est le business

Plus en détail

GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT

GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT MÉTHODE GLOSSAIRE ET QUESTIONNAIRE DE L ENQUÊTE AUPRÈS DES BANQUES SUR LA DISTRIBUTION DU CRÉDIT 19 novembre 2013 Définitions utilisées dans le questionnaire de l enquête 2 Questionnaire de l enquête trimestrielle

Plus en détail

Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché

Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché Dérivés de crédit : Situation et évolution du marché Parallèle entre dérivés de crédit et produits d assurance Déjeuner débat FFA Jean-Paul LAURENT Professeur à l'isfa, Université de Lyon, Conseiller scientifique

Plus en détail

Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015

Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015 Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015 Portefeuille de référence Obligations sous-pondérées Obligations d'état pay s non inv estment grade 7% Obligations

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

ATELIER DE TRAVAIL. Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé»

ATELIER DE TRAVAIL. Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé» ATELIER DE TRAVAIL Mardi 27 mars 2012 Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé» Animé par Valérie Tandeau de Marsac, Avocat-

Plus en détail

Colloque sur la retraite et les placements au Québec. Stéphane Corriveau. Président, directeur principal. 20 novembre 2014.

Colloque sur la retraite et les placements au Québec. Stéphane Corriveau. Président, directeur principal. 20 novembre 2014. Stéphane Corriveau Président, directeur principal Colloque sur la retraite et les placements au Québec 20 novembre 2014 prêts bancaires Positionnement des prêts Structure de capital Dette senior Prêts

Plus en détail

Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013

Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013 Paris, le 6 mai 2013 Groupe BPCE : résultats du premier trimestre 2013 Résultats du T1-13 solides dans un environnement économique difficile Résultat net part du groupe de 754 millions d euros, en progression

Plus en détail

Durée de blocage des parts : 6,5 ans jusqu au 01/01/2022 (sans prolongation)

Durée de blocage des parts : 6,5 ans jusqu au 01/01/2022 (sans prolongation) FCPI FCPI NextStage CAP 2021 Code ISIN : FR0012559938 Agrément AMF du 01/04/2015 sous le numéro FCI20150012 Durée de blocage des parts : 6,5 ans jusqu au 01/01/2022 (sans prolongation) FCPI éligible à

Plus en détail

ISF DIRECT 2010 RÉDUCTION ISF ASSURANCE CAPITAL. Ventures

ISF DIRECT 2010 RÉDUCTION ISF ASSURANCE CAPITAL. Ventures ISF DIRECT 2010 RÉDUCTION ISF ET ASSURANCE CAPITAL Dans le cadre de la loi TEPA, SigEx Ventures Euro Fund vous propose un placement en direct pour réduire l intégralité de votre ISF et une option pour

Plus en détail

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations L opportunité pour l Expert- Comptable de proposer un audit financier aux clients concernés Au sommaire

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 15

Table des matières. Remerciements 15 Pratiques et techniques bancaires 5 Table des matières Remerciements 15 1 Introduction 16 11 À l origine du métier de banquier 17 12 Intermédiation financière 18 121 Ménages 19 122 Entreprises 19 123 États

Plus en détail

Le Comité de Bâle vous souhaite une belle et heureuse année 2013 Adoption du ratio de liquidité LCR

Le Comité de Bâle vous souhaite une belle et heureuse année 2013 Adoption du ratio de liquidité LCR David Benamou +33 1 84 16 03 61 david.benamou@axiom-ai.com Philip Hall +33 1 44 69 43 91 p.hall@axiom-ai.com Adrian Paturle +33 1 44 69 43 92 adrian.paturle@axiom-ai.com Le Comité de Bâle vous souhaite

Plus en détail

Valorisation de la dette

Valorisation de la dette Valorisation de la dette Caroline Duron /Jean-Michel Moinade Oddo Corporate Finance Sommaire Le plus souvent la valorisation des fonds propres se fait en partant de la valeur d entreprise puis en soustrayant

Plus en détail

Business Meeting AFTE Finance active

Business Meeting AFTE Finance active Business Meeting AFTE Finance active Lyon 28 Avril 2015 1. EUR/USD : actualités et perspectives 2 Le dollar atteint des records USD: cours de change 1,45 1,40 1,35 1,30 EUR/USD USD/JPY (rhs inv.) 80 85

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

Changement du business model des banques : une explication de la crise actuelle 1. François Longin 2

Changement du business model des banques : une explication de la crise actuelle 1. François Longin 2 Changement du business model des banques : une explication de la crise actuelle 1 François Longin 2 Résumé Cet article insiste sur le changement de business model des banques qui peut constituer une explication

Plus en détail

Le financement de l économie dans le nouvel environnement réglementaire

Le financement de l économie dans le nouvel environnement réglementaire 16 juin 2015 Séminaire Sc Po / Banque de France Le financement de l économie dans le nouvel environnement réglementaire Lorenzo Bini Smaghi Président du Conseil d Administration Régulation bancaire en

Plus en détail

Fonds d Investissement pour le Développement des PME FIDE note technique décembre 2012

Fonds d Investissement pour le Développement des PME FIDE note technique décembre 2012 1 CONSTATS En France, les particuliers ont montré depuis 1997 une grande appétence pour les PME, renforcée récemment par l engouement pour les actifs «tangibles». Créés dans des contextes économiques fondamentalement

Plus en détail

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Fonds Commun de Placement dans l Innovation Fcpi innovation pluriel 2 Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Qu est-ce qu un FCPI? Créé par la Loi de finances de 1997, le Fonds

Plus en détail

Communication Financière. 04 juin 2013

Communication Financière. 04 juin 2013 Communication Financière 04 juin 2013 1 Sommaire Présentation de l ATB Le groupe ATB ATB trente ans de croissance Stratégies, performances et fondamentaux de la décennie Performances de 2012 Axes de développements

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE

UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE 36 UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE 37 UNE POLITIQUE FINANCIÈRE CONCILIANT PRUDENCE ET PERFORMANCE Predica a poursuivi en 2004 une politique d investissement conjuguant prudence

Plus en détail

Solvabilité II un changement de paradigme

Solvabilité II un changement de paradigme Réglementation Solvabilité II un changement de paradigme En Europe, près de 7 700 milliards d euros d actifs sont gérés par des investisseurs institutionnels qui ont un horizon d investissement de long

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund Un placement obligataire flexible et une exposition pilotée aux taux d intérêt Insight + Process = Results Sortir de la gestion obligataire classique Après

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

LES SIIC. Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF. Étude réalisée par. Les SIIC et la retraite 1

LES SIIC. Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF. Étude réalisée par. Les SIIC et la retraite 1 LES SIIC et la retraite Étude réalisée par Pierre Schoeffler Président S&Partners Senior Advisor IEIF Les SIIC et la retraite 1 23 juin 2014 2 Les SIIC et la retraite La retraite est, avec l emploi et

Plus en détail

CLN indexé à la signature de FIAT S.P.A et de Wendel SA 5 ans

CLN indexé à la signature de FIAT S.P.A et de Wendel SA 5 ans CLN indexé à la signature de FIAT S.P.A et de Wendel SA 5 ans Libellé en EUR Septembre 2011 Produit à capital non garanti. Ce produit est une alternative à un placement dynamique risqué obligataire. DUO

Plus en détail

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires

Plus en détail

L étude a révélé que :

L étude a révélé que : Paris, le 15 Décembre 2014 2/2 Les investisseurs institutionnels peinent à trouver le juste équilibre entre les mouvements de marché à court terme et leurs mandats de long terme, selon une étude mondiale

Plus en détail

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE Cette étude fait le point sur l incidence que les évolutions récentes de taux d intérêt, dont elle rappelle l ampleur, ont pu avoir ou auront sur la

Plus en détail

Grâce à l effet de levier: à gauche et droite du bilan COLLOQUE ANNUEL RÉSEAU CAPITAL 18 FÉVRIER 2009

Grâce à l effet de levier: à gauche et droite du bilan COLLOQUE ANNUEL RÉSEAU CAPITAL 18 FÉVRIER 2009 COLLOQUE ANNUEL RÉSEAU CAPITAL 18 FÉVRIER 2009 Présentation de Robert Théorêt, Directeur général Investissement Roynat > Capital Roynat Capital aura 47 ans cette année Plus important prêteur à terme privé

Plus en détail

Les caractéristiques des montages LBO en France : de fortes spécificités liées à la taille de la cible

Les caractéristiques des montages LBO en France : de fortes spécificités liées à la taille de la cible Les caractéristiques des montages LBO en France : de fortes spécificités liées à la taille de la cible Sendes SOUISSI Direction des Entreprises Service de Méthodologie d analyse des entreprises Dans le

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

S informer sur. Capital investissement:

S informer sur. Capital investissement: S informer sur Capital investissement: les fonds communs de placement à risques destinés au grand public Qu est-ce que le capital investissement? Quels sont les segments d intervention du capital investissement?

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

Après le succès de l offre Novaxia Immo Opportunité 1 en 2012, découvrez «Novaxia Immo Opportunité 2»

Après le succès de l offre Novaxia Immo Opportunité 1 en 2012, découvrez «Novaxia Immo Opportunité 2» L opportunité d investir votre isf et votre ir dans l immobilier et l hôtellerie OFFRE LIÉE, VISÉE PAR L AMF POUR LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES SOCIÉTÉS NIO IMMO PARIS, NIO IMMO IDF, NIO IMMO QUART SUD-EST,

Plus en détail

La technique de la titrisation se caractérise par la combinaison de trois mécanismes :

La technique de la titrisation se caractérise par la combinaison de trois mécanismes : La technique de la titrisation La technique de la titrisation se caractérise par la combinaison de trois mécanismes : Le pooling : l assemblage par une institution financière d un portefeuille composé

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE 2013 2014 Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 Dépôts à terme et assimilés

Plus en détail

16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016

16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016 16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016 5 novembre 2015 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DOCUMENT RÉSERVÉ EXCLUSIVEMENT AUX PROFESSIONNELS Crédit foncier qui sommes-nous? Un spécialiste du financement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT LIVRET ZESTO

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT LIVRET ZESTO LANCEMENT LIVRET ZESTO FÉVRIER 2012 1 Quelques mots sur RCI Banque Créée il y a près de 90 ans par le constructeur automobile Renault, RCI Banque est une filiale détenue à 100 % par le Groupe Renault.

Plus en détail

Hébergements. Matériel médical. Crèches. FIP Fonds d Investissement de Proximité. 123Capitalisation II

Hébergements. Matériel médical. Crèches. FIP Fonds d Investissement de Proximité. 123Capitalisation II Hébergements Matériel médical Crèches FIP Fonds d Investissement de Proximité 123Capitalisation II PRéSENTATION D 123CAPITALISATION II DURÉE DE BLOCAGE & RISQUES DU PRODUIT / Les parts du FIP 123Capitalisation

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail