LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES"

Transcription

1 LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES Brigitte Fillion Chargée de projets, CRLB Virtuel Nicole Beaudoin Conseillère aux affaires cliniques, AERDPQ Colloque Aides techniques mai 2011

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Historique Contexte Présentation et mise en œuvre du projet au PATMP Évaluation du projet Méthodologie Résultats de la démarche d évaluation Conclusions de la phase 1 et 2 et recommandations pour la phase 3 Questions

3 HISTORIQUE

4 EXPÉRIENCE 2003 DU PATMP Octobre 2003 Introduction de la visioconférence traditionnelle comme moyen de prestation de services pour les cliniques de mobilité auprès de trois établissements

5 EXPÉRIENCE 2003 DU PATMP Éléments positifs»amélioration de l accès aux cliniques de mobilité»résultats comparables à ceux obtenus lors de cliniques traditionnelles»avantages économiques et pratiques : Déplacements éloignés évités Facilité d accessibilité aux services Déplacements des intervenants réduits»autres perspectives cliniques

6 EXPÉRIENCE 2003 DU PATMP Défis»Importants changements pour les équipes concernées : temps d adaptation»confiance en la pratique professionnelle des intervenants à distance + partage des responsabilités»perception d alourdissement de la tâche»ajustements dans la façon d organiser le travail/formalisation des procédures»appui des ressources internes de l établissement»bien cibler les usagers»succès de l implantation = avantages perçus + adaptation de la pratique professionnelle

7 CONTEXTE

8 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES «Être à la fine pointe de nouvelles technologies» Être à la fine pointe sur les plans de la connaissance et de l utilisation des technologies et contribuer au développement de celles-ci afin de mieux remplir notre mission, dont l accès aux services.

9 NAISSANCE D UN PROJET D ÉTABLISSEMENT Novembre 2008, CRLB Virtuel : ensemble de stratégies pour la réalisation d activités utilisant les technologies de l information et de la communication (téléphonie, internet, visioconférence) Volet ciblé par l évaluation

10 PRÉSENTATION ET MISE EN ŒUVRE DU PROJET AU PATMP

11 PROBLÉMATIQUE AU PATMP: ACCÈS DIFFICILE AUX SERVICES Certains usagers ne peuvent se déplacer en dehors de leur domicile D autres ont besoin d un déplacement en ambulance Médecin du CRLB non disponible pour se déplacer (période de garde) Certains établissements ne sont pas équipés de visioconférence traditionnelle Salles de visioconférence non conçues pour recevoir une équipe et un usager en évaluation

12 CHAÎNE DE RÉSULTATS DU PROJET PILOTE Objectifs spécifiques»améliorer l accessibilité aux services d attribution d aide technique»améliorer l'accès aux médecins spécialisés Fonctionnement et interventions souhaités»qualité des services offerts comparables»maintien des actions en lien avec la planification et la préparation de l'activité»diminution des déplacements du médecin»augmentation des cliniques grâce àla disponibilité du médecin»maintien ou augmentation des actions du médecin»diminution des délais d'attente»augmentation du nombre d'usagers desservis»augmentation du nombre d'établissements desservis»définition des caractéristiques de la clientèle admissible»diminution du coût des services et du transport en ambulance»rentabilité dans l utilisation des équipements

13 RESSOURCES Humaines (CRLB)» PATMP : 1 ergothérapeute, 1 technicien orthèse prothèse, 1 médecin» Technicien en informatique» Chargée de projets Partenaires externes : CHSLD Financières» Coûts d implantation $ (frais initiaux et frais récurrents) Matérielles» Sélection des technologies (critères de fiabilité, facilité d'utilisation et d'apprentissage) Équipements mobiles utilisés à distance Station de visioconférence utilisée au local 208 du PATMP» Implantation àla prestation de services Élaboration de procédures de connexion Personnalisation de l utilisation des équipements Minimum de support technique

14 MODALITÉS D INTERVENTIONS Àl extérieur + Évaluation de la mobilité et de la posture de la clientèle : à domicile ou en CHSLD ne possédant pas l infrastructure de visioconférence traditionnelle Internet Données encryptées Médecin demeure au CRLB durant les périodes de garde; ergothérapeute et technicien en orthèses/prothèses : àdistance avec l usager Au CRLB Échanges bidirectionnels du son et unidirectionnelle de l image en utilisant un accès Internet mobile via une clé 3G et un accès internet haute vitesse.

15 PHASES DU PROJET Évaluation des phases 1 et 2 fait l objet du présent rapport Phase 1 : janvier 2009 àdécembre 2009 Mémoire d avant projet. Évaluation et choix des technologies. Implantation. Cueillette de données par questionnaire pour évaluer différentes dimensions du projet. Phase 2 : janvier 2010 àaoût 2010 Un technicien informatique est dédié au projet. Cueillette de données qualitatives par une rencontre auprès de l équipe clinique impliquée dans le projet. Consolidation des informations dans l objectif de réaliser une démarche d évaluation. Phase 3 : septembre 2010 àaoût 2011 Formation et soutien au médecin dans l utilisation des appareils. Cueillette de données quantitatives par une distribution du questionnaire d appréciation technique auprès de l équipe clinique impliquée dans le projet. Révision des processus de connexion et expérimentation des nouvelles technologies appropriées au contexte de prestation de services du PATMP.

16 ÉVALUATION DU PROJET

17 DÉMARCHE D ÉVALUATION 7. Réalisation et suivi du plan d action : mise en œuvre des recommandations 6. Évaluation de la démarche 1. Chaîne de résultats : organisation, structuration et harmonisation des différentes composantes du projet 2. Élaboration du plan d évaluation : mandat, questions d évaluation, indicateurs, méthodologie 5. Utilisation des résultats : diffusion des résultats (communication, présentations) et prise de décisions 3. Réalisation de l évaluation : compilation des données, analyse et interprétation, validation 4. Rédaction du rapport d évaluation : constats sur les principaux résultats et recommandations

18 MÉTHODOLOGIE

19 DÉMARCHE ET OUTILS Cueillette de données quantitatives : 2 types de questionnaires élaborés en collaboration avec équipe de recherche et équipe du PATMP pour évaluer :» Qualité de la relation thérapeutique avec le médecin selon des rencontres: face àface visioconférence mobile» Appréciation subjective de la qualité technique par le professionnel Cueillette de données qualitatives : rencontre de l équipe clinique impliquée dans le projet

20 LIMITES DE LA DÉMARCHE D ÉVALUATION Plusieurs changements dans l équipe de pilotage du projet affectant le déroulement des activités et la disponibilité de l information relative au projet Questionnaires développés avant l élaboration de la chaîne de résultats et la formalisation d un plan d évaluation Peu d emprise sur le contenu des questionnaires, ainsi que sur le déroulement de la cueillette et du traitement des données Volonté de poursuivre les activités sans rapport d évaluation officiel Impossibilité de répondre àtoutes les questions d évaluation

21 RÉSULTATS DE LA DÉMARCHE D ÉVALUATION

22 NOMBRE D USAGERS ET D ÉTABLISSEMENTS DESSERVIS Avant la visioconférence mobile : 2 établissements desservis Phase 1 et 2 du projet pilote : 9 établissements desservis

23 RÉSULTATS EN LIEN AVEC L ATTEINTE DES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES : ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES

24 DANS QUELLE MESURE LA NOUVELLE FAÇON DE FAIRE AMÉLIORE L'ACCÈS DES USAGERS AUX SERVICES DE RÉADAPTATION? Constats La visioconférence offre une alternative d accès aux cliniques de mobilité :» Possibilité de desservir la clientèle à domicile et dans CHSLD qui ne possède pas l infrastructure de visioconférence traditionnelle» Majorité des services de visioconférence mobile = usagers en CHSLD» Possibilité d effectuer des cliniques durant les périodes de garde du médecin = plus grande disponibilité et flexibilité Défis» Envisager comment cette nouvelle façon de faire peut servir comme moyen permanent àla prestation de services au CRLB

25 RÉSULTATS EN LIEN AVEC LA RÉALISATION DES ACTIVITÉS : QUALITÉ DES SERVICES

26 EST CE QUE LA QUALITÉ DES SERVICES OFFERTS PAR VISIOCONFÉRENCE ET PAR RENCONTRE TRADITIONNELLE EST COMPARABLE?

27 EST CE QUE LA QUALITÉ DES SERVICES OFFERTS PAR VISIOCONFÉRENCE ET PAR RENCONTRE TRADITIONNELLE EST COMPARABLE? Constats» Résultats comparables» Médecin et intervenants du CRLB satisfaits des résultats obtenus Défis» Nécessité d obtenir la confiance dans la pratique professionnelle à distance

28 EST CE QUE LA QUALITÉ DE LA RELATION THÉRAPEUTIQUE INTERVENANT USAGER EST PRÉSERVÉE? Constats» Résultats comparables Défis» Médecin note une interaction moins active auprès de l usager. Toutefois, ce n est pas un enjeu majeur pour le type de clientèle desservie en CHSLD.

29 EST CE QUE LE TEMPS ACCORDÉ À LA PLANIFICATION ET ÀLA PRÉPARATION DES ACTIVITÉS OFFERTES PAR LES DIFFÉRENTS INTERVENANTS IMPLIQUÉS SE MAINTIENT? Aucune donnée ni observation : PATMP ne compile pas des HPS (heures de prestation de services) Défis» Introduction de la visioconférence = importants changements pour les équipes concernées et nécessite un temps d adaptation» Perception d alourdissement de la tâche» Ajustements dans l organisation du travail : certaines procédures formelles ont été implantées, mais la révision des processus est requise.

30 RÉSULTATS EN LIEN AVEC LES RESSOURCES INVESTIES : PERSONNEL IMPLIQUÉ

31 COMBIEN D INTERVENANTS SE SONT IMPLIQUÉS DANS LE PROJET PILOTE? ONT ILS REÇU LA FORMATION REQUISE POUR ÊTRE APTES ÀUTILISER LE MATÉRIEL? DANS QUELLE MESURE LA TÉLÉRÉADAPTATION A T ELLE INFLUENCÉ LEUR MANIÈRE D ORGANISER LE TRAVAIL ET LEUR PRATIQUE PROFESSIONNELLE? Constats» 1 médecin, 2 ergothérapeutes et 3 techniciens en orthèsesprothèses» Pas de formation, car technicien en informatique pour équipements de visioconférence Défis» Adjointes administratives du PATMP : beaucoup d ajustements (communications, disponibilité des locaux, du technicien, tests de bande passante, etc.)» Lors de difficultés techniques, intervenants ont dû «improviser» pour communiquer les informations nécessaires au médecin

32 RÉSULTATS EN LIEN AVEC LES RESSOURCES INVESTIES : RESSOURCES MATÉRIELLES LA DÉMARCHE D IMPLANTATION

33 LES TECHNOLOGIES IMPLANTÉES : ATTEIGNENT ELLES LES STANDARDS DE FIABILITÉ, FACILITÉ D'UTILISATION ET D'APPRENTISSAGE? SONT ELLES PERSONNALISÉES ÀCHAQUE PROJET PILOTE? NÉCESSITENT ELLES UN MINIMUM DE SUPPORT TECHNIQUE?

34 LES TECHNOLOGIES IMPLANTÉES : ATTEIGNENT ELLES LES STANDARDS DE FIABILITÉ, FACILITÉ D'UTILISATION ET D'APPRENTISSAGE? SONT ELLES PERSONNALISÉES ÀCHAQUE PROJET PILOTE? NÉCESSITENT ELLES UN MINIMUM DE SUPPORT TECHNIQUE? Défis Personnalisation de la technologie et support technique selon les intervenants du CRLB :» Trouvent la procédure de connexion compliquée» Constatent beaucoup d interruptions au niveau de la connexion Internet» Se plaignent d avoir à utiliser un téléphone en parallèle» Soulignent le besoin d avoir un technicien en support

35 EST CE QUE LES SERVICES OFFERTS PAR VISIOCONFÉRENCE ONT ÉTÉ IMPLANTÉS TELS QUE PRÉVU? EST CE QUE LA MISE SUR PIED DE PROCÉDURES DE CONNEXION S EST DÉROULÉE TELLE QUE PRÉVUE? Constats» Services offerts par visioconférence ont permis d évaluer les technologies» Expérimentation pour éliminer les difficultés techniques éprouvées dans la prestation de services» En fonction des expériences vécues = possibilité de définir les procédures de connexion

36 CONCLUSIONS DE LA PHASE 2 ET RECOMMANDATIONS POUR LA SUITE DES ACTIVITÉS

37 PHASE 3 SEPTEMBRE 2010 ÀAOÛT 2011 Septembre 2010» Nouvelle version du logiciel avec amélioration de connexions» Formation et soutien à l utilisateur maitre au PATMP Janvier 2011» Deux alternatives d accès Internet via réseau cellulaire avec meilleure connectivité» Distribution de questionnaires d appréciation subjective de la qualité technique Mars 2011» Automatisation de certains processus de connexion» Discussions en cours pour simplification des installations audio

38 Dimension du projet pilote Accessibilité et qualité de services Personnel et partenaires impliqués Aspects opérationnels Ressources financières et matérielles Aspects concernant la gestion du projet Recommandations à appliquer àla phase 3 du projet pilote Favoriser le travail interdisciplinaire entre les médecins et les intervenants Valoriser l utilisation de la visioconférence mobile auprès de l équipe du PATMP Définir les rôles et les responsabilités des équipes Familiariser les intervenants à l utilisation des appareils de télécommunication Rendre disponible le soutien technique pour les équipes Élaborer des procédures en regard de l utilisation des équipements (CRLB et site satellite) Identifier les préalables pour le déroulement d une clinique de visioconférence mobile Simplifier les étapes techniques requises S assurer de mettre en place les informations requises permettant d évaluer le coût des services et la rentabilité des équipements S assurer que les outils technologiques sélectionnés sont adaptés à la réalité de la pratique professionnelle pour faciliter la participation des intervenants Valider la sécurité informationnelle pour les procédures utilisées actuellement en comparaison avec l utilisation de l infrastructure du RTSS Mettre en place des outils de gestion pour recueillir et traiter l ensemble des informations requises pour le suivi du projet Assurer le maintien et la veille technologique des équipements de télécommunication Cibler ànouveau les questions d évaluation

39 PÉRIODE DE QUESTIONS

LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance

LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance LE CRLB-VIRTUEL un projet novateur alliant le Web 2.0, la téléréadaptation et les services à distance Brigitte Fillion, chargée de projet, CRLB-Virtuel François Thibault, coordonnateur clinique, Programme

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES

TABLEAU DE BORD DE LA CLIENTÈLE SUR LA SATISFACTION. Danielle Dessureault POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES TABLEAU DE BORD SUR LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE POTENTIEL D UN OUTIL POUR MIEUX UTILISER LES RÉSULTATS DES SONDAGES AUPRÈS DE LA CLIENTÈLE DU PROGRAMME DES AIDES TECHNIQUES ÀLA MOBILITÉ ET ÀLA POSTURE

Plus en détail

Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)

Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services sociaux Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) Convergez vers

Plus en détail

Direction du Service de l informatique

Direction du Service de l informatique Plan de travail 2008-2009 Direction du Service de l informatique Document rédigé par : Richard Lacombe Directeur du Service de l informatique Martin Ménard Responsable de la micro-informatique Septembre

Plus en détail

Une. expertise. à partager

Une. expertise. à partager Une expertise à partager Programmation 2012-2013 Table des matières 27 novembre 2012 Le trouble du comportement chez l adulte présentant une déficience physique : notions de base 13 et 14 décembre 2012

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ

Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ Mathieu Hotton, M.O.A. Audiologiste Colloque 2.0 RéadaptATion - Aides techniques AERDPQ, mai 2011 Auteurs du projet

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

DROITS D AUTEUR Le contenu du présent document est protégé par des droits d auteur qui demeurent la propriété unique et exclusive de Audit T Mesures

DROITS D AUTEUR Le contenu du présent document est protégé par des droits d auteur qui demeurent la propriété unique et exclusive de Audit T Mesures DROITS D AUTEUR Le contenu du présent document est protégé par des droits d auteur qui demeurent la propriété unique et exclusive de Audit T Mesures et Performances. Aucune partie d un élément de contenu

Plus en détail

Les cliniques de mobilité en visioconférence : une expérimentation concluante

Les cliniques de mobilité en visioconférence : une expérimentation concluante 124 Cliniques de mobilité en visioconférence Les cliniques de mobilité en visioconférence : une expérimentation concluante ISABELLE BRUNET Agente en planification Centre de réadaptation Lucie-Bruneau JACQUES

Plus en détail

«Scale-to-fit» Storage

«Scale-to-fit» Storage LIVRE BLANC «Scale-to-fit» Storage Faites évoluer votre stockage de façon totalement transparente grâce au «Scale-to-Fit» de Nimble Storage. Ce livre blanc explique comment les solutions Nimble Storage

Plus en détail

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES 1 Base de données COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Objectifs du cours 2 Introduction aux bases de données relationnelles (BDR). Trois volets seront couverts : la modélisation; le langage d exploitation;

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

Innovant, dynamique et humain. Colloque réadapation Le 8 mai 2014

Innovant, dynamique et humain. Colloque réadapation Le 8 mai 2014 Innovant, dynamique et humain Colloque réadapation Le 8 mai 2014 La collaboration entre le Service d aides techniques et le Programme de conduite automobile et adaptation des véhicules pour Faciliter le

Plus en détail

MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS

MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS 1: Développement conceptuel 5: Surveillance, évaluation et suivi 2: Développement détaillé 4: Préparation d'un rapport et communication 3: Mise en oeuvre ÉTAPE 1 : DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Soutien en informatique clinique Un projet pilote

Soutien en informatique clinique Un projet pilote Soutien en informatique clinique Un projet pilote Un appui aux intervenants et aux usagers Debbie Furlotte Chef du programme en déficience visuelle adulte et surdicécité Steeve Mathieu Chef des systèmes

Plus en détail

Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution

Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution Statistiques des bibliothèques publiques du Québec : reflet actualisé d un réseau en constante évolution Prendre la mesure de sa bibliothèque 9 mars 2012 Benoit Allaire, Observatoire de la culture et des

Plus en détail

96% 75% 99% 78% 74% 44 %

96% 75% 99% 78% 74% 44 % Karim Manar 3 96% 75% 99% 78% 74% 44 % 5 Posture: le «sachant», très méthodique «Faber» «Ludens» Travail : effort, dévouement, mérite, sacrifice, perfectionnisme Temps : orienté vers le futur, la planification

Plus en détail

L autogestion de son quotidien au moyen des applications mobiles : un projet de développement des connaissances entre usagers et intervenants

L autogestion de son quotidien au moyen des applications mobiles : un projet de développement des connaissances entre usagers et intervenants L autogestion de son quotidien au moyen des applications mobiles : un projet de développement des connaissances entre usagers et intervenants Isabelle Forget, ergothérapeute au CIUSSS Centre Sud de l Île

Plus en détail

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations Poste En bref : En tant que Conseiller implantation de logiciel chez Gestion Portail Santé, vous pourrez contribuer à la croissance d une entreprise reconnue pour moderniser les résidences de personnes

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Conseil d administration de la Télé-université : CA-118-801

Conseil d administration de la Télé-université : CA-118-801 Titre Politique relative aux services de bibliothèque Entrée en vigueur : 22 février 2004 Approbation : Conseil d administration de la Télé-université : CA-118-801 Références : Section 1. Préambule La

Plus en détail

Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue

Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue l Rapport d agrément Centre jeunesse de l Abitibi-Témiscamingue 16 mars 2015 La reproduction, par quelque procédé que ce soit, la traduction ou la diffusion du présent document, même partielles, sont interdites

Plus en détail

Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat

Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat Robin Dumais, MSI, coordonnateur des ressources documentaires et informationnelles

Plus en détail

Dell vous aide à simplifier votre infrastructure informatique

Dell vous aide à simplifier votre infrastructure informatique Dell vous aide à simplifier votre infrastructure informatique Ateliers première étape Réduisez la complexité du poste de travail et du datacenter. Renforcez la productivité. Innovez. Services Dell IT Consulting*

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service 10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2 Faire plus avec moins. C est l obsession depuis plusieurs années de tous les administrateurs de serveurs mais cette quête prend encore

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

Exploitez au mieux cette présentation

Exploitez au mieux cette présentation DIAPOSITIVE D'INSTRUCTIONS : A SUPPRIMER AVANT LA PRESENTATION Exploitez au mieux cette présentation Ce n'est que la base ; modifiez cette présentation pour la faire correspondre à vos clients, à vos objectifs

Plus en détail

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Principaux défis et facteurs de réussite Dans le cadre de leurs plans stratégiques à long terme, les banques cherchent à tirer profit

Plus en détail

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO?

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO? POURQUOI UNE VERSION SQL? Pour certains d entre vous, cette version est attendue depuis longtemps. Pour d autres, la version actuelle répond très bien à vos besoins. Alors pourquoi une version SQL? La

Plus en détail

Comment optimiser votre gestion hôtelière?

Comment optimiser votre gestion hôtelière? Comment optimiser votre gestion hôtelière? En utilisant les meilleurs outils marketing et statistiques disponibles pour améliorer votre PMS! Maximisez vos revenus grâce au Yield Management et à des modules

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT Titre: Consultance pour l élaboration d un système d information informatisé : système de suivi, de mesure et d évaluation des données sur

Plus en détail

Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule

Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule Le tableau de bord en prévention et contrôle des infections nosocomiales : préambule Madeleine Tremblay Direction de la protection Direction générale de santé publique 20 novembre 2008 1 Le tableau de

Plus en détail

Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle

Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle Contexte du projet en soins palliatifs nombre de personnes atteintes de cancer dans la population. nombre de demandes

Plus en détail

Catalogue d offre de services de télésanté

Catalogue d offre de services de télésanté Catalogue d offre de services de télésanté Document révisé 2014 12 08 Ce document est basé sur le gabarit ITIL utilisé dans la région 05 - Estrie. Table des matières DEFINITIONS... III GLOSSAIRE ET ACRONYMES...

Plus en détail

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration

Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008. TABLEAU DE BORD DE GESTION pour le conseil d administration Présenté au conseil d administration Le 10 novembre 2008 TABLEAU DE BORD pour le conseil d administration INTRODUCTION L augmentation de la population âgée vulnérable, l augmentation incontournable des

Plus en détail

Planification stratégique 2013-2018. Version finale

Planification stratégique 2013-2018. Version finale Planification stratégique 2013-2018 Version finale Approuvée par le conseil d orientation du 22 février 2013 CCDMD Planification stratégique 2013-2018 (projet final) 1 MOT DE LA DIRECTION Table des matières

Plus en détail

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans?

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? L évaluation formative d une intervention interdisciplinaire

Plus en détail

Grand sondage 2010 sur la satisfaction de la clientèle. Service des statistiques et des sondages

Grand sondage 2010 sur la satisfaction de la clientèle. Service des statistiques et des sondages Grand sondage 2010 sur la satisfaction de la clientèle Service des statistiques et des sondages Rédaction Collaboration Graphisme Mise en page Francis Bernier Nathalie Madore Nicholas Grenier Christine

Plus en détail

Base de données QP3. Modélisation d un programme d amélioration continue et intégratif de la Qualité au CHU Sainte-Justine

Base de données QP3. Modélisation d un programme d amélioration continue et intégratif de la Qualité au CHU Sainte-Justine Base de données QP3 Modélisation d un programme d amélioration continue et intégratif de la Qualité au CHU Sainte-Justine 7 août 2013 Michel Lemay, directeur adjoint, DQSR et Coordonnateur Planetree Contexte

Plus en détail

Le Réseau intégré de télécommunication multimédia (RITM) pour la santé AQESSS. 1 er octobre 2009

Le Réseau intégré de télécommunication multimédia (RITM) pour la santé AQESSS. 1 er octobre 2009 Le Réseau intégré de télécommunication multimédia (RITM) pour la santé AQESSS 1 er octobre 2009 Plan de la présentation MSSS 1. Vision d affaires du RITM 2. Rappel de l appel d offres RITM 3. Cadre de

Plus en détail

Vertec Consulting L ERP professionnel pour sociétés de conseil

Vertec Consulting L ERP professionnel pour sociétés de conseil Vertec Consulting L ERP professionnel pour sociétés de conseil Suivi des clients du début à la fin la solution modulaire et complète pour votre société de conseil Vertec Consulting couvre en un produit

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

MÉMOIRE PORTANT SUR LE PROJET DE LOI N O 50 :

MÉMOIRE PORTANT SUR LE PROJET DE LOI N O 50 : Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines Mémoire présenté à la Commission des institutions Mars 2008 La

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION

INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION INFRASTRUCTURES DE TELECOMMUNICATION -Eléments dans le cadre de la GTEC du Pays de Figeac - Contenu de l analyse Cette fiche étudie l accessibilité et la qualité du réseau numérique sur le département

Plus en détail

Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable

Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable Suivi et évaluation des marchés ayant intégré le développement durable L expérience du Conseil général de l Isère. Blandine Collin - service juridique - DDQ CGI intervention RAEE du 11-02-2010 1 HISTORIQUE

Plus en détail

GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS!

GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS! GESTION PARTICIPATIVE: DES GAINS GARANTIS POUR TOUS! XIXe Colloque des CII-CIR Sophie Baillargeon, Adjointe à la DSI et Présidente du CII Anaïck Briand, Chargée de projet TSAC/TCAB 8 mai 2014 PLAN Projet

Plus en détail

L évolution vers la virtualisation

L évolution vers la virtualisation L évolution vers la virtualisation Dépassez vos attentes en matière de solutions TI. L évolution vers la virtualisation En 2009, la majorité des entreprises québécoises ne s interrogent plus sur la pertinence

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

QLIKVIEW POUR SALESFORCE

QLIKVIEW POUR SALESFORCE QLIKVIEW POUR SALESFORCE Exploiter rapidement et facilement les données issues de votre CRM QlikView simplifie l intégration de la Business Discovery à une Plate-forme PaaS (Platform as a Service) éprouvée

Plus en détail

AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ

AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ Accès en tout temps et en tous lieux à des fins de soins médicaux, d'éducation, de gestion sanitaire et de financement des soins de santé.

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 FICHE PRODUIT CA Mainframe Chorus for Security and Compliance CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 Simplifiez et rationalisez vos tâches de gestion de la sécurité et la

Plus en détail

Plate-forme d'intégration des NTIC dans le secteur de la Santé

Plate-forme d'intégration des NTIC dans le secteur de la Santé Réseau Santé-Algérie Plate-forme d'intégration des NTIC dans le secteur de la Santé Système National de Santé (Organisation) Administration Centrale 10 Etablissements Spécialisés 35 Etablissements de formation

Plus en détail

Solutions de communication Alcatel-Lucent Office pour les petites et moyennes entreprises. Communications simplifiées pour les entreprises dynamiques

Solutions de communication Alcatel-Lucent Office pour les petites et moyennes entreprises. Communications simplifiées pour les entreprises dynamiques Solutions de communication Alcatel-Lucent Office pour les petites et moyennes entreprises Communications simplifiées pour les entreprises dynamiques Pour votre petite ou moyenne entreprise (PME), la réussite

Plus en détail

LA QUALITÉ DE SERVICE

LA QUALITÉ DE SERVICE [ QVOICE USER CONFERENCE 2007 ] LA QUALITÉ DE SERVICE La QoS se réfèrre à la perception de l utilisateur concernant la qualité et les performances d un service particulier Les aspects suivants sont déterminants

Plus en détail

Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center

Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center Réduire les risques liés à la migration du réseau de data center Optimisez votre architecture et votre investissement IT tout en réduisant la complexité et les risques Les services Cisco de migration de

Plus en détail

CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES

CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES CONDITIONS POUR LE PRÊT D ÉQUIPEMENT AU SERVICE DES AIDES TECHNIQUES Publication initiale mise en vigueur : 9 septembre 2014 Destinataires : Clientèle, intervenants du Service des aides techniques, intervenants

Plus en détail

KX-NCP500 / KX-NCP1000

KX-NCP500 / KX-NCP1000 KX-NCP500 / KX-NCP1000 Plateforme de communication réseau Communications unifiées en tout temps et en tout lieu Les communications : un facteur de succès Exploitez au mieux les possibilités de votre entreprise

Plus en détail

PLAN LOCAL DE DÉPLACEMENTS Programme d actions

PLAN LOCAL DE DÉPLACEMENTS Programme d actions Syndicat Mixte du Bassin de Déplacements de la Région de Versailles PLAN LOCAL DE DÉPLACEMENTS Programme d actions Janvier 2011 1 Préambule Volet gouvernance, évaluation et suivi 207 Volet modes doux et

Plus en détail

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible FICHE PRODUIT : CA Server Automation CA Server Automation agility made possible La solution intégrée CA Server Automation permet d automatiser le provisioning, la correction et la configuration des composants

Plus en détail

READOM. Colloque vieillissement et santé 11 juin 2013

READOM. Colloque vieillissement et santé 11 juin 2013 READOM Colloque vieillissement et santé 11 juin 2013 REAGER-READOM Constat àfin 2011 Manque chronique de lit B (30 lits en moyenne) Durée moyenne d attente : 10 jours Risque de déconditionnement en soins

Plus en détail

Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement

Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement Pr Catherine Morency, ing., Ph.D. Titulaire de la Chaire Mobilité 3 e colloque annuel, Polytechnique Montréal, 13 mai 2013 Quelques

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Annexe - document CA 118/9 Termes de référence Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Index 1 Description de l organisation... 3 2 Contexte de la mission... 4 3 Objet de la mission... 4 3.1 Objectif

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight

Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight Les experts en gestion des services HP apportent au client les compétences et les connaissances nécessaires

Plus en détail

Est-il possible de réduire les coûts des logiciels pour mainframe en limitant les risques?

Est-il possible de réduire les coûts des logiciels pour mainframe en limitant les risques? DOSSIER SOLUTION Programme de rationalisation des logiciels pour mainframe (MSRP) Est-il possible de réduire les coûts des logiciels pour mainframe en limitant les risques? agility made possible Le programme

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale

Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale Rapport final Réalisé par Marie-Claude Lapierre, agr. Centre de référence en agriculture et agroalimentaire

Plus en détail

Directive relative à l achat, l utilisation et le soutien technique de différentes catégories d équipements technologiques

Directive relative à l achat, l utilisation et le soutien technique de différentes catégories d équipements technologiques 1. OBJECTIF La présente directive précise les modalités relatives à l achat, l utilisation et le soutien technique pour les équipements technologiques. Le but de cette directive n est pas d en empêcher

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS UN SEUL OBJECTIF LA GESTION DE VOS DÉLAIS NALYSE_ planning_ LA PASSION DE LA GESTION DE PROJET Spécialisés en management général de projet, planification et gestion des

Plus en détail

Faire le grand saut de la virtualisation

Faire le grand saut de la virtualisation LIVRE BLANC : FAIRE LE GRAND SAUT DE LA VIRTUALISATION........................................ Faire le grand saut de la virtualisation Public cible : Directeurs, responsables et administrateurs informatiques

Plus en détail

Service des ressources informatiques. Cybersavoir 2.0. Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace

Service des ressources informatiques. Cybersavoir 2.0. Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace Service des ressources informatiques Cybersavoir 2.0 Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace Dernière révision : 23 juin 2010 Responsabilité du Projet Cybersavoir2.0 : Robert Gendron,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Guide Pro : implantation Résumé chronologique des étapes d'implantation de la solution de gestion Guide Pro

Guide Pro : implantation Résumé chronologique des étapes d'implantation de la solution de gestion Guide Pro Guide Pro : implantation Résumé chronologique des étapes d'implantation de la solution de gestion Guide Pro Recommandations au client pour l'implantation du Guide Pro Par Henri Frappier Somi-t inc. 2010

Plus en détail

service hp OpenView Premier

service hp OpenView Premier hp OpenView hp OpenView premier service fiche technique service hp OpenView Premier description du service HP OpenView Premier est un service personnalisé pour les clients mettant en œuvre le logiciel

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

IBM Managed Support Services managed technical support

IBM Managed Support Services managed technical support Approche intégrée et simplifiée du support technique au sein d un environnement informatique multifournisseur IBM Managed Support Services managed technical support Points clés Relever les défis du support

Plus en détail

Préparation d un Plan de mesures d urgence

Préparation d un Plan de mesures d urgence Préparation d un Plan de mesures d urgence Guide Pour les organismes humanitaires et communautaires Élaboré par: Regroupement des organismes humanitaires et communautaires pour les mesures d urgence à

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

Accélère la transition vers un environnement électronique. Gestion complète et intégrée des documents physiques et électroniques

Accélère la transition vers un environnement électronique. Gestion complète et intégrée des documents physiques et électroniques SOLUTIONS DE GESTION DE DOCUMENTS Accélère la transition vers un environnement électronique Gestion complète et intégrée des documents physiques et électroniques Entreposez, protégez et gérez vos documents

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de quelques éléments d observation Marc Thiébaud Septembre 2002 Remarque préliminaire Cette synthèse

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

préventif des bâtiments

préventif des bâtiments Les défisd de l entretienl préventif des bâtiments Michel Jullien Directeur Les Consultants Ammco Inc. 5989 David-Lewis, Côte-St-Luc, Qc. H3X 4A1 Tél: (514) 739-1959, Télécopie: (514) 739-2897 www.ammco.ca

Plus en détail

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013 DEVIS D ÉVALUATION Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan Automne 2013 La mise en contexte de l évaluation Depuis sa création en 1993, la commission d évaluation de l enseignement

Plus en détail

Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication

Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication Enquête sur le comportement du consommateur à l égard de l Internet et des technologies de la communication 1. Avant-propos... 1 2. Note de synthèse... 2 3. L enquête... 3 3.1. Equipements dont disposent

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU SUPERVISEUR - stages cliniques -

GUIDE PRATIQUE DU SUPERVISEUR - stages cliniques - GUIDE PRATIQUE DU SUPERVISEUR - stages cliniques - Novembre 2014 INTRODUCTION D emblée, nous souhaitons reconnaître votre intérêt et votre implication pour l enseignement clinique, la formation ainsi que

Plus en détail

Politique de sécurité de l actif informationnel

Politique de sécurité de l actif informationnel TITRE : Politique de sécurité de l actif informationnel Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-130924-11 Date : 24 septembre 2013 Révisions : Résolution : Date : Politique de sécurité

Plus en détail

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Résumé 1 Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Au cours de la dernière décennie,

Plus en détail