O.P.A.H. Renouvellement Urbain SECTEUR CHANTENAY RUE DE LA MONTAGNE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "O.P.A.H. Renouvellement Urbain SECTEUR CHANTENAY RUE DE LA MONTAGNE"

Transcription

1 O.P.A.H. Renouvellement Urbain SECTEUR CHANTENAY RUE DE LA MONTAGNE CAHIER DES MODALITES TECHNIQUES Document annexé à la Convention d'opération Juin 2006

2 PREAMBULE La Ville de NANTES, l'etat, l', le Conseil Général de Loire-Atlantique, Nantes Métropole et la Caisse des Dépôts et Consignations ont décidé de mettre en oeuvre une Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Renouvellement Urbain sur le secteur Chantenay rue de la Montagne. Les objectifs qualitatifs de cette O.P.A.H.-R.U. sont les suivants : Développer l offre locative à loyer modéré par le recours au conventionnement, Lutter contre l habitat indigne, détecter et résorber l insalubrité et les logements exposés à des risques sanitaires dus au plomb, Encourager les de maintien à domicile pour les personnes âgées et d adaptation aux handicapés, Améliorer les parties communes des copropriétés privées. La participation financière de NANTES, sous la forme d'une aide directe accordée aux s pour leurs, est déterminante pour la réussite de ce programme d'amélioration. Elle amplifie les outils et arguments permettant d'inciter les s à réaliser des. Cette intervention financière repose sur quatre objectifs principaux : La lutte contre la vacance et l incitation à la production de logements locatifs privés à loyer encadré, L aide aux s occupants dits sociaux, L amélioration, le traitement de l humidité, les de mise aux normes, de rénovation et l adaptation des logements occupés par leurs s, La lutte contre les logements indignes et en particulier l insalubrité La réhabilitation des parties communes des copropriétés privées. Le dispositif financier de NANTES doit permettre un meilleur équilibre des aides accordées aux bailleurs, aux occupants et aux cos. Les différentes composantes du dispositif financier mis en place dans le cadre de l'o.p.a.h.-r.u. secteur Chantenay rue de la Montagne sont définies dans le présent document. Les plafonds de ressources opposables aux s et locataires sont présentés en annexe du présent document afin d en simplifier la mise à jour annuelle. 1

3 DISPOSITIF FINANCIER DE LA VILLE DE NANTES DANS LE CADRE DE L O.P.A.H.-R.U. SECTEUR CHANTENAY RUE DE LA MONTAGNE A - AIDES AUX BAILLEURS PRIVES POUR LUTTER CONTRE LA VACANCE ET METTRE SUR LE MARCHE DES LOGEMENTS A LOYER ENCADRE A1 Logements à loyer intermédiaire Dans le cadre d une convention entre le bailleur, l et la ville de NANTES. la participation Sans conditions 5 % Dépense global pour le : 35 % + prime vacance de 5 000, Ville de NANTES 5 %. Le montant des aides publiques ne peut dépasser 80 % du montant H.T. de l opération. Conditions : - Passer une convention avec l engageant, pendant 9 ans, au respect d'un plafond de loyer (basé sur la surface utile fiscale soit la surface habitable et la moitié des annexes dans la limite de 8 m 2 ). Le prix au m² de surface utile est fixé par une instruction fiscale de la direction générale des impôts. Les plafonds de ressources pour les locataires, fixés par la même instruction fiscale, sont au maximum ceux applicables pour le bénéfice de la déduction forfaitaire majorée à 40 % (Besson Ancien). Les plafonds de ressources pour les locataires sont révisés chaque année, au 1 er Janvier. - Afin d éviter la production de petits logements, dans les cas de création ou division : seuls les logements de plus de 50 m 2 seront subventionnés. - Pour les projets de réhabilitation d immeubles composés d au moins 3 logements : le conventionnement social d au moins 1/3 des logements minimum sera imposé. - Les doivent conduire à la mise aux normes complète du logement A2 Logements à loyer conventionné simples et P.S.T. Dans le cadre d une convention entre le bailleur et l en application de l article L351-2 du CCH, Sans conditions Participation Prime global pour le : - logements conventionnés simples : 55 % + prime vacance de 5 000, Ville de NANTES prime vacance de 3 000, Conseil Général, plafonné à 3 450, Nantes Métropole du coût subventionnable T.T.C., plafonné à Le montant des aides publiques ne peut dépasser 80 % du montant H.T. de l opération. 2

4 - logements conventionnés P.S.T. : 75 % + prime vacance de 5 000, Ville de NANTES prime vacance de 3 000, Conseil Général, plafonné à 3 450, Nantes Métropole 20 % du coût subventionnable T.T.C., plafonné à Le montant des aides publiques ne peut dépasser 100 % du montant H.T. de l opération. Conditions : - Passer une convention avec l engageant, pendant 9 ans, au respect d'un plafond de loyer (basé sur la surface utile fiscale soit la surface habitable et la moitié des annexes dans la limite de 8 m 2 ). Le prix au m² de surface utile est fixé chaque année en fonction de la circulaire annuelle de la DGUHC sur la fixation du loyer maximum des conventions en application de l article L351-2 du code de la construction et de l habitation(cch). Le niveau des revenus imposable des locataires à l entrée dans les lieux est fixé annuellement par l Etat en application des articles L 441-3, R et R (1 ) du code de la construction et de l habitation. - Le logement doit être vacant depuis 1 an minimum. - Afin d éviter la production de petits logements, dans les cas de création ou division : seuls les logements de plus de 25 m 2 seront subventionnés. - Pour les projets de réhabilitation d immeubles composés d au moins 3 logements : le conventionnement social d au moins 1/3 des logements minimum sera imposé. - Les doivent conduire à la mise aux normes complète du logement B- AIDE AUX PROPRIETAIRES OCCUPANTS B1 Propriétaires occupants dits très sociaux Mises aux normes < plafonds s très sociaux Amélioration < plafonds s très sociaux Les plafonds de ressources s très sociaux sont indiqués en annexe et révisés chaque année. global pour le et sur la durée de l O.P.A.H. R.U : 40 %, Conseil Général 20 % subventionnable H.T., plafonné à pour les plus de 60 ans Ville de NANTES subventionnable H.T., plafonné à ou 1 000, 3

5 B2 Travaux d accès et d adaptation des logements occupés par des s occupants âgés de plus de 60 ans ou des handicapés B2 1 Cas des s ayant des ressources inférieures aux plafonds de l ANAH majorés Accessibilité adaptation - handicapés < plafonds majorés Les plafonds de ressources majorés sont indiqués en annexe et révisés chaque année. global pour le (soit de l ordre de 80 à 95% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U. : - s occupants âgés de + de 60 ans : 70 %, Conseil Général 20 % plafonné à Ville de NANTES,, plafonné à handicapés et adaptation (bénéficiaire de l APA): 70 %, Ville de NANTES plafonné à 1 000, Conseil Général 20 % plafonné à B2 2 Cas des s ayant des ressources supérieures aux plafonds de l ANAH majorés et inférieures aux plafonds PLUS Accessibilité adaptation - handicapés > plafonds ANAH et < plafonds PLUS subventionnable H.T Les plafonds de ressources majorés sont indiqués en annexe et révisés chaque année. global pour le (de l ordre de 10% du montant hors taxe des ) et sur la -R.U : Ville de NANTES, plafonné à B3 Amélioration des logements occupés par leurs s B3 1 Cas des s ayant des ressources inférieures aux plafonds de l ANAH Amélioration < plafonds de base

6 - global pour le (soit de l ordre de 50% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U. : 35 %, plafonnés, Ville de NANTES, plafonné à B3 2 Cas des s ayant des ressources supérieures aux plafonds de l ANAH et inférieures aux plafonds PLUS Amélioration > plafonds ANAH et < plafonds PLUS 30 % subventionnable H.T global pour le (soit de l ordre de 25% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U. : Ville de NANTES 30 %, plafonné à B4 Rénovation des logements occupés par leurs s incluant amélioration B4 1 Cas des s ayant des ressources inférieures aux plafonds de l ANAH Rénovation Amélioration < plafonds de base global pour le (soit de l ordre de 30% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U. : 20 à 35 %, plafonnés, Ville de NANTES, plafonné à B4 2 Cas des s ayant des ressources supérieures aux plafonds de l ANAH et inférieures aux plafonds PLUS Rénovation Amélioration > plafonds ANAH et < plafonds PLUS 20 % subventionnable H.T

7 - global pour le (soit de l ordre de 13% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U. : Ville de NANTES 20 % plafonné à B5 Mise aux normes des logements occupés par leurs s sans amélioration B5 1 Cas des s ayant des ressources inférieures aux plafonds de l ANAH Mise aux normes sans < plafonds de base global pour le (soit de l ordre de 30% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U.) : 20 % plafonnés Ville de NANTES plafonné à B5 2 Cas des s ayant des ressources supérieures aux plafonds de l ANAH et inférieures aux plafonds PLUS Mise aux normes sans > plafonds ANAH et < plafonds PLUS 20 % subventionnable H.T global pour le (soit de l ordre de 20% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U. : Ville de NANTES 20 % plafonné à B6 Résorption de l insalubrité des logements occupés par leurs s B6 1 Cas des s ayant des ressources inférieures aux plafonds de l ANAH Insalubrité < plafonds de base

8 - global pour le (soit de l ordre de 75% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U. : 55 % plafonnés Ville de NANTES plafonné à Conseil Général 20 % plafonné à B6 2 Cas des s ayant des ressources supérieures aux plafonds de l ANAH et inférieures aux plafonds PLUS Insalubrité > plafonds ANAH et < plafonds PLUS 20 % subventionnable H.T global pour le (soit de l ordre de 13% du montant hors taxes des ) et sur la -R.U. : Ville de NANTES 20 % plafonné à C - AIDE A LA REHABILITATION DES PARTIES COMMUNES DES COPROPRIETES PRIVEES parties communes Propriétaires occupants (avec conditions de ressources) Propriétaires bailleurs (sans conditions de ressources) Classiques Insalubres 20 % plafond 10 % plafond 20 % plafond 10 % plafond global pour le : - parties communes classiques s occupants : x % (selon les revenus), Ville de NANTES 20 % plafond et ce jusqu au plafond de ressource PLUS. - parties communes classiques s bailleurs : x % (selon le type de loyer appliqué après ) + prime vacance de si logement conventionné simple, P.S.T. ou intermédiaire, Ville de NANTES 20 % plafond, Nantes Métropole (logement conventionné) ou 20 % (logement P.S.T.) du coût subventionnable T.T.C. plafonné à 5 000, Conseil Général plafond plafonné à (logement conventionné ou P.S.T.). - parties communes insalubres s occupants : 55 %, Ville de NANTES 10 % plafond, Conseil Général 20 % plafond plafonné à avec arrêté d insalubrité. 7

9 - parties communes insalubres s bailleurs : 55 % + prime vacance de si logement conventionné simple, P.S.T. ou intermédiaire, Ville de NANTES 10 % plafond, Nantes Métropole (logement conventionné) ou 20 % (logement P.S.T.) du coût subventionnable T.T.C. retenus plafonné à 5 000, Conseil Général subventionnée plafonné à (logement conventionné ou PST). Conditions : Chaque logement de l immeuble concerné sera visité par l opérateur (le Centre de l Habitat) pour en vérifier la décence, une fiche diagnostique sera jointe au dossier. ELEMENTS DE CADRAGE GENERAL RELATIFS AU DISPOSITIF FINANCIER DE LA VILLE DE NANTES Documents nécessaires à la constitution des dossiers de demandes de subvention Pour tous les projets de, une étude diagnostic, technique et financière facilitant la prise de décision des s et investisseurs sera menée par le Centre de l Habitat. Pour les bailleurs, une comparaison entre les différents types de loyers sera établie : elle intègrera les informations sur les dispositifs fiscaux. Pour l'octroi des aides conditionnées aux revenus des bénéficiaires, il sera demandé un justificatif des ressources (avis d'imposition ou de non-imposition) de l année N -2. Pour l octroi des aides concernant les parties communes des copropriétés privées, outre l étude diagnostic sur l état de l immeuble, le C.d.H. effectuera une visite systématique de chaque logement de l immeuble concerné afin de s assurer de leur décence. Pour l octroi des aides concernant l adaptation et l accessibilité des logements, le C.d.H. effectuera une visite à domicile, à l issue de laquelle il établira une préconisation de sur la base d une analyse des modes d habiter et en fonction de la nature des difficultés à résoudre (immédiates ou évolutives). Pour l octroi des aides concernant la qualité et le traitement de l humidité, le C.d.H. réalisera des diagnostics techniques, lesquels seront inclus au dossier de demande de subvention. Instruction des dossiers de demandes de subvention et calcul des subventions La délégation locale de l instruit la recevabilité des dossiers sur les aspects administratifs et techniques. Elle détermine les subventionnables selon la réglementation en vigueur. Elle calcule sa propre subvention selon les plafonds de en vigueur et propose à la Commission Locale d Amélioration de l Habitat d agréer le dossier et d engager la subvention. La délégation locale informe les différents partenaires par fiches navettes, lesquelles contiennent les informations suivantes : - identité et coordonnées du demandeur, - adresse des, - nombre, surface(s) et type(s)de logement(s), - type de loyer encadré choisi, - montant des envisagés, - montant des subventionnables, - montant des plafonnés, - montant de la subvention et prime vacance, - montant de la subvention Conseil Général proposé, - montant de la subvention Nantes Métropole proposé, - montant de la subvention ou de la prime vacance Ville de NANTES proposé. 8

10 Chacun des partenaires notifie au le montant de la subvention / prime attribuée et adresse copie de ce courrier à l. La fiche navette est retournée à l avec le montant de la subvention / prime validée. Au niveau Ville de NANTES, les dossiers de demande de subvention feront l'objet d'une analyse technique et d'une appréciation réalisées par un comité technique restreint (URBANA Cellule de Gestion, GEPA Ouest / C.d.H). Ce comité s attachera également à préparer les dossiers à soumettre au conseil municipal pour l octroi des subventions. Paiement des subventions Pour les co-financés, l calcule le montant des réalisé par rapport au devis. Un nouveau circuit des fiches navettes est effectué, sur le principe du calcul des subventions / primes des partenaires. Pour les que seule la Ville finance, le C.d.H. assurera le montage du dossier de subvention, le calcul des aides et le suivi des correspondants. Pour chaque projet, le C.d.H. effectuera une visite de contrôle de la conformité des et engagements pris au moment du dépôt du dossier de demande de subvention. Un rapport de visite sera établi et joint à la demande de paiement. Toutes anomalies ou écarts notables entre le programme et la réalisation seront rapportés notamment à la Ville de NANTES, qui se réserve le droit de modifier voire supprimer la subvention / prime envisagée. Les subventions / primes Ville de NANTES sont payées sur présentation de factures acquittées. Leur montant ne peut être supérieur au montant engagé, mais peut être revu à la baisse en fonction des réalisés. Dans l hypothèse d une vente d un logement ou de l immeuble, deux situations sont à étudier : 1) pas de reversement si : - Pour les s bailleurs : La convention A.N.A.H s impose de plein droit à l acquéreur par un avenant. Le nouveau reprend les engagements de louer ou continuer à louer à titre de résidence principale et de respecter les engagements souscrits par ailleurs. Pour ce faire, il signe un engagement auprès de l en lieu et place du bénéficiaire de la subvention. - Pour les s occupants : Le nouveau respecte les plafonds de ressources opposables aux s occupants et reprend les engagements d occuper à titre de résidence principale. 2) reversement si : - Pour les s bailleurs : voir paragraphe ci-dessus. - Pour les s occupants : L aide sera à rembourser selon le système de l ANAH, Le transfert de propriété portant sur tout ou partie de logement ayant bénéficié d une aide de l agence pendant la période de 9 ans à compter de la date de réception par la délégation de l des pièces justifiant de l exécution des entraînent, sauf en cas de reprise des engagements initiaux, l annulation de l aide et le reversement de toutes sommes versées par l pour le logement objet de cette aide. Les sommes à reverser seront majorées de la variation de l indice INSEE du coût de la construction entre la date du dernier versement et celle de la décision de reversement. Les indices pris en compte seront les derniers indices publiés à ces dates ainsi que les intérêts légaux en cas de non paiement dans les délais prescrits. Les sommes à reverser seront calculées au prorata de la durée d engagement restant à courir (année pleine). Elles seront affectées d un coefficient déterminé par le barème ci-après : 9

11 Coefficient Rupture de l engagement avant la fin de la : Coefficient Rupture de l engagement avant la fin de la : ère année ème année ème année ème année ème année ème année ème année ème année ème année A compter de la date de réception par la délégation de l des pièces justifiant de l exécution des Nature des projets et subventionnables Projet : L'intervention d'un maître d oeuvre est demandée pour les projets d un montant de supérieur à Le subventionnement des dossiers où le intervient en qualité de Maître d œuvre du projet ou en qualité d artisan ou d entreprise sera traité selon les termes de la réglementation : «Travaux exécutés par le demandeur en sa qualité d entrepreneur Le montant des subventionnables est minoré de 10% lorsque ceux-ci sont exécutés par le demandeur lui-même en sa qualité d entrepreneur ou par une entreprise qu il gère ou qu il dirige ; cette règle s applique également à l entrepreneur membre de l indivision ou associé de la SCI qui demande la subvention. Lorsque l entrepreneur n intervient que pour une partie des, la minoration n est appliquée qu aux devis correspondants.» Travaux : Les subventionnables par la Ville de NANTES sont identiques à ceux répondant à la réglementation en vigueur de l. La liste des subventionnables et les aides ainsi versées sont régies par les dispositions du décret n du 20 avril 2001 relatif à l Agence Nationale pour l Amélioration de l Habitat et les règles générales arrêtées par son Conseil d Administration. 10

12 Annexe au de l O.P.A.H.-R.U. secteur Chantenay rue de la Montagne Mise à jour : Juin2006 Plafonds de ressources opposables aux s occupants (2 de l article R du CCH) et aux personnes qui assurent la charge effective des (3 de l article R du CCH) : Plafonds de ressources s très sociaux pour l année 2006 Composition du ménage Plafonds s très sociaux (en ) Par personne suppl Ces plafonds correspondent aux plafonds de ressources définis par le Conseil d Administration (délibération ). Il permet aux personnes dont les ressources sont inférieures ou égales à 50 % des plafonds de ressources majorées de bénéficier d un taux de subvention plus important. ressources de base pour l année 2006 Composition du ménage Plafonds (en ) Par personne suppl Ces plafonds correspondent aux plafonds de ressources prévus à l article 1 de l arrêté du 31 décembre ressources majoré pour l année 2006 Composition du ménage Plafonds majorés (en ) Par personne suppl Ces plafonds correspondent aux plafonds de ressources prévus à l article 2 de l arrêté du 31 décembre Ils s appliquent lorsque des résultant de la mise en œuvre d un arrêté d insalubrité ou de péril ainsi que des spécifiques d adaptation de l immeuble ou du logement aux besoins de personnes handicapées. 11

13 ressources PLUS applicable pour l année 2006 Composition du ménage Plafonds (en ) Par personne suppl Plafonds de ressources annuelles imposables prévus aux articles L.441-3, R et R.441-1(1 er ) du code de la construction et de l habitation aux logements HLM (PLUS) 12

14 Plafonds de ressources opposables aux locataires de logements à loyer encadré ressources pour l accès à un logement à loyer intermédiaire pour des baux conclus en 2006 (dispositif «Besson Ancien») Composition du ménage Plafonds de ressources (en ) année Zone B Personne seule Couple marié Personne seule ou couple marié ayant 1 personne à charge Personne seule ou couple marié ayant 2 personnes à charge Personne seule ou couple marié ayant 3 personnes à charge Personne seule ou couple marié ayant 4 personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième ressources pour l accès à un logement à loyer conventionné pour l année 2006 Composition du ménage Plafonds de ressources(en ) Année 2004 Zone B Personne seule ou couple marié ayant 1 personne à charge ou jeune ménage (- 5 ans de mariage ayant moins de 55 ans à eux deux) Personne seule ou couple marié ayant 2 personnes à charge Personne seule ou couple marié ayant 3 personnes à charge Personne seule ou couple marié ayant 4 personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième ressources pour l accès à un logement à loyer P.S.T. pour l année 2006 Composition du ménage Plafonds de ressources (en ) Année 2004 Zone B Personne seule ou couple marié ayant 1 personne à charge ou jeune ménage (- 5 ans de mariage ayant moins de 55 ans à eux deux) Personne seule ou couple marié ayant 2 personnes à charge Personne seule ou couple marié ayant 3 personnes à charge Personne seule ou couple marié ayant 4 personnes à charge Majoration par personne à charge à partir de la cinquième Le montant des ressources imposables à prendre en compte pour apprécier la situation de chaque ménage est celui figurant sur les avis d imposition établis au titre de l avant dernière année précédant celle de la signature du contrat de location (soit, pour l année 2006, l avis d imposition établi en 2005 par les services fiscaux au titre des revenus perçus en 2004). 13

AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES

AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES ENTRE La ville de SCEAUX Représentée par son maire, Monsieur Philippe LAURENT Habilité à cet effet par délibération du conseil municipal en

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH. Les aides publiques pour les travaux dans le logement Opération Programmée d Amélioration de l Habitat OPAH Les aides publiques pour les travaux dans le logement Réunion publique, 10 octobre 2013, Créon Sommaire Les aides de l OPAH du Créonnais Quoi? Pour

Plus en détail

Propriétaires bailleurs privés Février 2011

Propriétaires bailleurs privés Février 2011 Propriétaires bailleurs privés Février 2011 Dans ce guide, vous sera présenté un récapitulatif des aides financières (prêt ou subvention) existantes pour des travaux de rénovation et de maitrise de l énergie

Plus en détail

HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES HERMITAGE TOURNONAIS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Opération Programmée d Amélioration de l Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) Sur le centre ancien de Tournon sur Rhône 2014 2019 Règlement d attribution

Plus en détail

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES COMMUNALES

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES COMMUNALES RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES COMMUNALES AU RAVALEMENT DE FACADES PREAMBULE Depuis de nombreuses années, la Ville de Vincennes s implique fortement dans la réhabilitation patrimoniale de ses quartiers

Plus en détail

CONVENTION AVEC TRAVAUX

CONVENTION AVEC TRAVAUX DELEGATION... Conventionnement N de convention : hhhhhhhhhhhhhhhhhhhh la présente convention a été validée par l Anah le hh hh hhhh Signature N 14 039*01 CONVENTION AVEC TRAVAUX Madame, Monsieur, Vous

Plus en détail

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS La Ville de Castelnaudary, soutenue par l Anah, la Région Languedoc-Roussillon, le Département de l Aude, lance une Opération Programmée

Plus en détail

Financer les travaux d adaptation des logements

Financer les travaux d adaptation des logements 1ère Journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords Maison de l Artisanat Financer les travaux d adaptation des logements 1 1er journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile. www.pact-habitat.org

Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile. www.pact-habitat.org Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile 1 LES CHAMPS D INTERVENTION DU PACT DE L YONNE L appui à la réhabilitation et à l adaptation du

Plus en détail

Nom : Prénom : Date : Adresse du projet :

Nom : Prénom : Date : Adresse du projet : OPAH Sère Garonne Gimone «S2G» La Communauté de Communes vous aide à rénover votre logement avec l opération «OPAH» DEMANDE PREALABLE POUR L OBTENTION D UNE SUBVENTION Urbanis se tient à votre disposition

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE DE L IMPRIMÉ PROPRIÉTAIRE BAILLEUR

NOTICE EXPLICATIVE DE L IMPRIMÉ PROPRIÉTAIRE BAILLEUR Propriétaire bailleur N 51 200#04 NOTICE EXPLICATIVE DE L IMPRIMÉ PROPRIÉTAIRE BAILLEUR Cette notice a pour objet de vous aider à renseigner le formulaire de demande de subvention. Vérifiez si vous êtes

Plus en détail

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié

L O.P.A.H - R.U : un outil privilégié Dossier de presse Signature officielle du renouvellement de la convention O.P.A.H.-R.U. Lundi 18 février 2013 Dans le cadre de la signature officielle du renouvellement de la convention «Opération Programmée

Plus en détail

Subvention de l Anah pour les particuliers Programme national Habiter Mieux

Subvention de l Anah pour les particuliers Programme national Habiter Mieux Délégation 91 Subvention de l Anah pour les particuliers Programme national Habiter Mieux Sommaire de la présentation L'Anah Éligibilité propriétaire Éligibilité travaux Habiter Mieux Opérateurs agréés

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

OPAH DECRE BOUFFAY Protocole d accord

OPAH DECRE BOUFFAY Protocole d accord Annexe 2 OPAH DECRE BOUFFAY Protocole d accord Entre le syndicat des copropriétaires de l immeuble Représenté par son syndic Et la Ville de Nantes Pour accompagner la copropriété dans sa démarche de réhabilitation

Plus en détail

Programme d action habitat 2013-2017

Programme d action habitat 2013-2017 ANNEXE A LA DELIBERATION N 2014-INSO-010 Programme d action habitat 2013-2017 Version amendée par délibération 2015-04-0020 du 26 janvier 2015 REGLEMENT RELATIF AUX AIDES DEPARTEMENTALES POUR L AMELIORATION

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION

DEMANDE DE SUBVENTION Propriétaire bailleur DELEGATION... N 12 709*05 N de dossier Date du dépôt Réservé à l Anah DEMANDE DE SUBVENTION Madame, Monsieur, Vous demandez à l Agence nationale de l habitat (Anah), organisme public,

Plus en détail

POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB. Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien. Mai2014

POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB. Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien. Mai2014 POLITIQUE DE L HABITAT DE LA CCSB Guide des aides : réhabilitation de l habitat ancien Mai2014 Carte de la CCSB au 1 er janvier 2014 Nouvelle intercommunalité issue des fusions des communautés : CCBVS

Plus en détail

Conventionnement. Madame, Monsieur,

Conventionnement. Madame, Monsieur, DELEGATION... Conventionnement N de convention : hhhhhhhhhhhhhhhhhhhh la présente convention a été validée par l Anah le hh hh hhhh Signature N 12 808*05 Réservé à l Anah CONVENTION À LOYER SOCIAL OU TRÈS

Plus en détail

Le guide. des aides ÉTABLI AU 1 ER JANVIER 2015 PROPRIÉTAIRES OCCUPANTS PROPRIÉTAIRES BAILLEURS COPROPRIÉTAIRES SYNDICATS DE COPROPRIÉTAIRES

Le guide. des aides ÉTABLI AU 1 ER JANVIER 2015 PROPRIÉTAIRES OCCUPANTS PROPRIÉTAIRES BAILLEURS COPROPRIÉTAIRES SYNDICATS DE COPROPRIÉTAIRES Le guide PROPRIÉTAIRES OCCUPANTS PROPRIÉTAIRES BAILLEURS COPROPRIÉTAIRES SYNDICATS DE COPROPRIÉTAIRES des aides ÉTABLI AU 1 ER JANVIER 2015 Document d information non contractuel 3 3 4 8 9 15 16 17 18

Plus en détail

INVESTISSEMENTS LOCATIFS : PLAFONDS 2014

INVESTISSEMENTS LOCATIFS : PLAFONDS 2014 Février 2014 INVESTISSEMENTS LOCATIFS : PLAFONDS 2014 FISCALITE L'administration fiscale actualise les plafonds de loyers et de ressources applicables aux dispositifs Duflot, Scellier, Robien, Borloo et

Plus en détail

Le guide. des aides PROPRIÉTAIRES OCCUPANTS PROPRIÉTAIRES BAILLEURS COPROPRIÉTAIRES SYNDICATS DE COPROPRIÉTAIRES ÉTABLI AU 1 ER MARS 2014

Le guide. des aides PROPRIÉTAIRES OCCUPANTS PROPRIÉTAIRES BAILLEURS COPROPRIÉTAIRES SYNDICATS DE COPROPRIÉTAIRES ÉTABLI AU 1 ER MARS 2014 Le guide PROPRIÉTAIRES OCCUPANTS PROPRIÉTAIRES BAILLEURS COPROPRIÉTAIRES SYNDICATS DE COPROPRIÉTAIRES des aides ÉTABLI AU 1 ER MARS 2014 Document d information non contractuel 3 3 4 8 9 15 16 17 18 19

Plus en détail

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES BAILLEURS

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES BAILLEURS OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES BAILLEURS La Ville de Castelnaudary, soutenue par l Anah et le Département de l Aude, lance une Opération Programmée pour l Amélioration de

Plus en détail

CONSEIL DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2006-147 SEANCE PUBLIQUE DU 19 OCTOBRE 2006

CONSEIL DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2006-147 SEANCE PUBLIQUE DU 19 OCTOBRE 2006 FONCIER / HABITAT CONSEIL DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- 2006-147 SEANCE PUBLIQUE DU 19 OCTOBRE 2006 09/ OPERATION PROGRAMMEE D'AMELIORATION DE L'HABITAT DU SECTEUR RIVE-GAUCHE

Plus en détail

1 % logement : un service qui ne se dément pas

1 % logement : un service qui ne se dément pas 1 % logement : un service qui ne se dément pas Depuis la signature de la convention quinquennale du 3 août 1998, qui verra sa fin en 2003, le 1 % a bien changé. Claude COURTY [courty@cfecgc.fr] 48 Chargé

Plus en détail

Loi de Finances pour 2008 du 24 décembre 2007 et loi de finances rectificative 2007 du 25 décembre 2007

Loi de Finances pour 2008 du 24 décembre 2007 et loi de finances rectificative 2007 du 25 décembre 2007 01/2008 ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Loi de Finances pour 2008 du 24 décembre 2007 et loi de finances rectificative 2007 du 25 décembre 2007 La loi de finances pour 2008 votée le 24 décembre

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

4-2 - Les aides dans la Communauté d agglomération Béziers Méditerranée AIDES AUX PROPRIETAIRES OCCUPANTS

4-2 - Les aides dans la Communauté d agglomération Béziers Méditerranée AIDES AUX PROPRIETAIRES OCCUPANTS 4-2 - Les aides dans la AIDES AUX PROPRIETAIRES OCCUPANTS Date de mise en place Cette action vise à favoriser la mise aux normes d'habitabilité des logements occupés par des propriétaires disposant de

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE SOMMAIRE Présentation EIE et missions Chronologie générale Dispositifs collectifs

Plus en détail

E T U D E pré-opérationnelle P I G amélioration de l habitat. Volets 2 et 3 : PROGRAMME d ACTIONS 20 juillet 2012

E T U D E pré-opérationnelle P I G amélioration de l habitat. Volets 2 et 3 : PROGRAMME d ACTIONS 20 juillet 2012 P A Y S H A U T L A N G U E D O C E T V I G N O B L E S E T U D E pré-opérationnelle P I G amélioration de l habitat Volets 2 et 3 : PROGRAMME d ACTIONS 20 juillet 2012 1 SOMMAIRE Partie 1 : rappel des

Plus en détail

Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus

Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus Mode d emploi des formulaires de déclaration 2044 et 2044 Spéciale Mise à jour 2014 Chaque année, les propriétaires privés

Plus en détail

LES AIDES FINANCIÈRES 2015

LES AIDES FINANCIÈRES 2015 Favoriser la rénovation de l existant LES AIDES FINANCIÈRES 2015 Conditions applicables à compter du 1er janvier 2015 Les mesures fiscales Les aides sous conditions de ressources Les prêts Les aides des

Plus en détail

INFORMATIONS année 2012

INFORMATIONS année 2012 01/08/2012 Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Renouvellement urbain OPAH RU Programme national requalification des quartiers anciens dégradés PNRQAD Ville de Marignane / centre ancien INFORMATIONS

Plus en détail

OPAH Sère Garonne Gimone «S2G»

OPAH Sère Garonne Gimone «S2G» OPAH Sère Garonne Gimone «S2G» Propriétaire occupant La Communauté de Communes vous aide à rénover votre logement avec l opération «OPAH» DEMANDE PREALABLE POUR L OBTENTION D UNE SUBVENTION Urbanis se

Plus en détail

Année 2014. Objectifs, réalisations, perspectives. Avril 2015

Année 2014. Objectifs, réalisations, perspectives. Avril 2015 PIIG Habiitat Pays Montmoriillllonnaiis Année 2014 Objectifs, réalisations, perspectives Avril 2015 Préambule page 2 Les chiffres clefs 2014 page 3 La localisation géographique des bénéficiaires page 4

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT

DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT DOSSIER DE PRESSE 06/2015 OPÉRATION PROGRAMMÉE D AMÉLIORATION DE L HABITAT O.P.A.H. multisites de la CCPRO, présentation de la démarche Dans le cadre de son Programme Local de l Habitat, la CCPRO a lancé,

Plus en détail

LE CONVENTIONNEMENT DU PARC LOCATIF PRIVE

LE CONVENTIONNEMENT DU PARC LOCATIF PRIVE LE CONVENTIONNEMENT DU PARC LOCATIF PRIVE Les nouvelles règles du conventionnement du parc locatif privé au 1 er octobre 2006 (ordonnance du 8.6.05, loi ENL du 13.7.06, décret du 29.9.06) Dossier rédigé

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE - Document réalisé par la Direction Départementale de l Équipement de Vaucluse - Décembre 2008 - www.vaucluse.equipement-agriculture.gouv.fr DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE SOMMAIRE 2 Le

Plus en détail

LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES

LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES En application de l article L.353-2 du code de la construction et de l habitation, les conventions déterminent le montant maximal des loyers ainsi que les modalités

Plus en détail

Loi de finances pour 2009 (art. 99 / CGI : 244 quater U)

Loi de finances pour 2009 (art. 99 / CGI : 244 quater U) ECO-PRET Loi de finances pour 2009 (art. 99 / CGI : 244 quater U) A jour au 31 mars 2009 Loi du 27.12.08 : JO du 28.12.08 / Loi de finances rectificative pour 2009 : JO du 5.2.09 Décrets du 30.3.09 : JO

Plus en détail

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE Une OPAH? Qu est ce que c est? O.P.A.H = Opération Programmée d Amélioration de l Habitat. Il s'agit d'une action menée par Ouest Provence et les communes membres en

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2014-2019

Programme Local de l Habitat 2014-2019 Programme Local de l Habitat 2014-2019 Approuvé par délibération du Conseil Communautaire le 27 février 2014 ACTION 3 POURSUIVRE L AMELIORATION DU PARC PUBLIC CONVENTIONNE REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES

Plus en détail

CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL. en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant

CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL. en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant CONVENTION ENTRE L ETAT, L Anah ET L UESL en faveur de la mobilisation du parc locatif privé vacant Entre l Etat, représenté par le ministre du logement et de la ville, le ministre de l économie, des finances

Plus en détail

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION VILLE DE VIERZON SERVICE URBANISME HABITAT/LOGEMENT RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS MUNICIPALES POUR LES TRAVAUX DE FAÇADES PREAMBULE Afin d améliorer la qualité du cadre de vie et l attractivité

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Les aides financières Les propriétaires qui font procéder aux travaux de réalisation ou de réhabilitation par des entreprises privées peuvent bénéficier : des aides distribuées par l Agence Nationale pour

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement

Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement 11/2007 ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Les obligations du bailleur relatives aux diagnostics immobiliers lors de la mise en location d un logement Jusqu alors réservée aux cas de vente d un

Plus en détail

permettant de rendre compatible le financement public sous la forme de compensation de service public.

permettant de rendre compatible le financement public sous la forme de compensation de service public. Instruction CGET/DMAT/DHUP du 20 février 2015 visant à préciser les modalités de gestion des opérations d efficacité énergétique dans le logement social cofinancées par le FEDER en fin de période de programmation

Plus en détail

Opération. de l Habitat

Opération. de l Habitat Communauté de Communes du Pays d Azay-le-Rideau Opération Programmée d Amélioration de l Habitat Etude pré opérationnelle Opération Mission de suivi et Locale d animation pour un programme d intérêt d

Plus en détail

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ;

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ; CONVENTION N...... CONCLUE ENTRE L ETAT, L ORGANISME PROPRIETAIRE, L ORGANISME GESTIONNAIRE EN APPLICATION DE L ARTICLE L.353.2 DU CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION PORTANT SUR LES RESIDENCES

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE Preuve de son engagement dans la réduction des gaz à effet de serre, la Ville de Thionville a mis en place des mesures incitatives pour la rénovation thermique,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RÉALISATION DE TRAVAUX D ISOLATION

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RÉALISATION DE TRAVAUX D ISOLATION FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RÉALISATION DE TRAVAUX D ISOLATION DESIGNATION DU DEMANDEUR (BENEFICIAIRE DE LA SUBVENTION) Date de retrait du dossier : Nom : Prénom : Adresse : N téléphone

Plus en détail

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Vous devez remplir la déclaration N 2044 en plus de votre déclaration sur le revenu si : - Vos revenus fonciers bruts perçus en 2012

Plus en détail

NOR: EQUC8700526A. Vu l arrêté du 31 décembre 1980 modifié relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires des nouvelles aides de l Etat ;

NOR: EQUC8700526A. Vu l arrêté du 31 décembre 1980 modifié relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires des nouvelles aides de l Etat ; Le 16 janvier 2014 ARRETE Arrêté du 29 juillet 1987 relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré et des nouvelles aides de l Etat en secteur

Plus en détail

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE

LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE LE CONTEXTE DU LOGEMENT EN FRANCE 60 000 000 d habitants 30 000 000 de logements, dont : 26 000 000 de résidences principales, 2 000 000 de logements vacants, 2 000 000 de résidences secondaires, Sur les

Plus en détail

CGET/MAE/SNOTTIN/MADEVERON. Références juridiques applicables au niveau européen et national :

CGET/MAE/SNOTTIN/MADEVERON. Références juridiques applicables au niveau européen et national : Projet d instruction CGET/DMAT/DHUP visant à préciser les modalités de gestion des opérations d efficacité énergétique dans le logement social cofinancées par le FEDER en fin de période de programmation

Plus en détail

ANNEXE I A L'ARTICLE R. 353-90

ANNEXE I A L'ARTICLE R. 353-90 ANNEXE I A L'ARTICLE R. 353-90 conventions conclues entre l'etat et les personnes physiques ou morales autres que les organismes d HLM et les sociétés d économie mixte pour la construction ou l acquisition

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers

Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers logiciel de gestion locative mais assez complêt Guide simplifié de la déclaration des revenus fonciers POUR PARTICULIERS BAILLEURS Gérer seul son bien est la solution la plus économique et Rentila.com

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Habitat construction Circulaire UHC/DH2 n o 2006-51 du 17 juillet 2006 relative à la fixation du loyer maximal

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 MARS 2012 5 D-2-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 MARS 2012 5 D-2-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 MARS 2012 5 D-2-12 IMPOT SUR LE REVENU. REVENUS FONCIERS. DEDUCTION SPECIFIQUE EN FAVEUR DES LOCATIONS CONVENTIONNEES AVEC L AGENCE NATIONALE

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION RAVALEMENT DE FACADE

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE LA SUBVENTION RAVALEMENT DE FACADE Communauté de Communes de l Ouest Rhodanien (C.O.R) 3 R u e d e l a V e n n e - B P n 5 7 6 9 1 7 0 T A R A R E T é l : 0 4. 74. 0 5. 0 6. 6 0 M a i l : contact@c-or.fr Programme d aide au ravalement de

Plus en détail

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant CONVENTION DE LOCATION AUX FINS D UN HEBERGEMENT TEMPORAIRE (convention tripartite entre un bailleur privé 1 fournissant le logement, le logeur 2 tenu de l obligation d hébergement, et l occupant hébergé)

Plus en détail

AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS. Règlement des MODALITES D APPLICATION

AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS. Règlement des MODALITES D APPLICATION ECONOMIES D'ENERGIE AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS Règlement des MODALITES D APPLICATION Annexe à la délibération du Conseil Municipal du 2 mai 2011 Article 1 : Bénéficiaires Toute personne

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS : annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ CAS DE FIGURE Le propriétaire des locaux frappés d un arrêté de police tenu à l obligation

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10 PREAMBULE... 10 CHAPITRE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE LOGEMENTS HLM... 11 1-1 Logements construits avant le 3 janvier 1977 1-2 Logements construits après la loi du 3 janvier 1977 1-3 Plafond de ressources

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

LES AIDES DES COLLECTIVITÉS LOCALES EN FAVEUR DU LOGEMENT DES PARTICULIERS

LES AIDES DES COLLECTIVITÉS LOCALES EN FAVEUR DU LOGEMENT DES PARTICULIERS Février ANIL 2005 HABITAT ACTUALITE ETUDE LES AIDES DES COLLECTIVITÉS LOCALES EN FAVEUR DU LOGEMENT DES PARTICULIERS Avec le concours de l Observatoire des pratique du Conseil National de l Habitat Cette

Plus en détail

CONTROLE ET SANCTIONS DANS LE CADRE DES CONVENTIONS APL

CONTROLE ET SANCTIONS DANS LE CADRE DES CONVENTIONS APL CONTROLE ET SANCTIONS DANS LE CADRE DES CONVENTIONS APL I Contrôler : Le contrôle est la contrepartie d avantages octroyés au nom de l intérêt général : il permet de vérifier la bonne utilisation des fonds

Plus en détail

Présentation de l Engagement Municipal Renforcé pour le Logement

Présentation de l Engagement Municipal Renforcé pour le Logement Présentation de l Engagement Municipal Renforcé pour le Logement Conférence de presse Jeudi 11 décembre 2008 à 11h30 Salle de conférence de l Alacazar I. L engagement Municipal Renforcé pour le Logement

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT 1 - OBJET Le prêt pour le logement d un enfant étudiant est alloué aux agents ayant un enfant fiscalement à charge, âgé de 16 à 26 ans durant l année scolaire,

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Conditions et modalités d attribution des logements de fonction au CNRS

Conditions et modalités d attribution des logements de fonction au CNRS Conditions et modalités d attribution des logements de fonction au CNRS Instruction n INS05R143DFI du 19 mai 2005 Secrétariat général Direction des finances MAI 2005 TABLE DES MATIERES PREAMBULE...2 1.

Plus en détail

Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014. Mode d emploi

Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014. Mode d emploi Propriétaires privés vos avantages fiscaux, votre déclaration de revenus de l année 2014 Mode d emploi Mise à jour 2015 1 Si vous êtes propriétaire privé (personne physique) ou SCI (associé personne physique)

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE 1 ère Année : n 01 DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL, UNITAIRE, FORFAITAIRE DU SUIVI-ANIMATION DE L OPAH DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE BAUGE PART FIXE MISSIONS PERSONNEL TEMPS AFFECTE PASSE COÛTS

Plus en détail

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE)

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) Entre les soussignés, La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), représentée par son Président, habilité

Plus en détail

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 9 juin 2008

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 9 juin 2008 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 9 juin 2008 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 2163 -------- Direction du budget 2BPSS

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : Les aides pour les propriétaires au 1 er janvier 2014 De très nombreuses aides peuvent financer jusqu à 95% des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics,

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Aide à la rénovation thermique des logements privés «Protocole territorial relatif à la mise en œuvre du programme Habiter Mieux» Communauté de Communes du Bassin de vie de l ILE

Plus en détail

OPERATION DE MODERNISATION DES ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES, ET DE SERVICE

OPERATION DE MODERNISATION DES ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES, ET DE SERVICE REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MOSELLE OPERATION DE MODERNISATION DES ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES, ET DE SERVICE Exercice 2015 REGLEMENT INTERIEUR Version du 01.03.2015 PREAMBULE Le présent

Plus en détail

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER

L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER L INVESTISSEMENT IMMOBILIER P.L.S. SCELLIER --- Le montage P.L.S. SCELLIER en immobilier résidentiel a cette particularité de cumuler plusieurs avantages financiers et fiscaux du P.L.S. et du dispositif

Plus en détail

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO. Objet

ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO. Objet ECO-PRÊT À TAUX ZÉRO Prêt sans intérêts et accessible sans conditions de ressources, pour des travaux réalisés par un professionnel, soit constitué d un bouquet de travaux ou permettant d atteindre une

Plus en détail

Article 2 L OPAH-RU et la Campagne incitative de ravalement de façades

Article 2 L OPAH-RU et la Campagne incitative de ravalement de façades PREAMBULE Dans le cadre de la convention de l Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Renouvellement Urbain (OPAH-RU) du centre médiéval, signée le 22 Octobre 2012, la Ville de Toul s engage

Plus en détail

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»?

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»? FICHE MÉTHODOLOGIQUE Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation Qu entend-on par «logement communal»? Dans les petites communes, il s agit d un logement qui appartient au domaine

Plus en détail

Aides à la rénovation des copropriétés en métropole (amélioration énergétique)

Aides à la rénovation des copropriétés en métropole (amélioration énergétique) Aides à la rénovation des copropriétés en métropole (amélioration énergétique) Le bâtiment absorbe 44% de notre consommation énergétique et génère 21% des émissions de gaz à effet de serre. La rénovation

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Programme d Intérêt Général Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Rappels: Les cibles du Programme d Intérêt Général Amélioration de la qualité thermique des logements Adaptation

Plus en détail

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa NOTE DE PRESENTATION DU DISPOSITIF FISCAL EN FAVEUR DES INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR DU LOGEMENT INTERMEDIAIRE

Plus en détail