Piloter un Curriculum:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Piloter un Curriculum:"

Transcription

1 G U I D E T E C H N I Q U E D E X E C U T I O N N 3, I - T E C H Piloter un Curriculum: Evaluer l Efficacité d une Nouvelle Formation Les Guides Techniques d Exécution d I-TECH consistent en une série de brochures éducatives pratiques destinées à assister le personnel et les partenaires dans leurs efforts de développement et maintien de programmes de qualité au niveau mondial. Un programme de formation réussi requiert des éléments multiples à savoir des formateurs expérimentés ayant une bonne compréhension du contenu du sujet, des participants à la formation disposant des connaissances de base nécessaires et la motivation d apprendre et enfin un curriculum bien rédigé pour guider tout le monde au cours du processus. Mener des programmes de formation demande bien souvent beaucoup de temps de la part du personnel de formation, du temps passé en dehors des heures de travail pour les participants, le montant des transports et le coût du logement journalier. Conduire l évaluation pilote d un curriculum est un aspect essentiel du contrôle de la qualité de la formation et permet de s assurer que le temps et l investissement dédiés à la formation s avèrent payants. Ce guide offre une approche pour mener une telle évaluation. Pourquoi Piloter un Curriculum? L objectif du pilotage d un curriculum est d assurer l efficacité du curriculum et de procéder aux modifications nécessaires avant qu il ne soit diffusé ou utilisé à grande échelle. Piloter un curriculum aide à localiser les sections d un curriculum qui fonctionnent bien et celles qui méritent d être renforcées. Ce processus devrait comprendre une évaluation compréhensive de l efficacité et l utilité du curriculum dans l atteinte des objectifs de formation du cours. Les informations recueillies lors de l évaluation pilote sont ensuite utilisées pour renforcer et améliorer le contenu du cours, du matériel et des stratégies de lancement pour la version suivante du curriculum. L évaluation pilote est efficace uniquement si vous disposez des ressources nécessaires, du temps et de l aptitude à réviser le curriculum en fonction des résultats d évaluation du pilotage. Si, pour une raison ou une autre, il est impossible de procéder aux modifications du curriculum, il est alors inutile de compléter le processus d évaluation pilote décrit ci-dessous. Le processus dépeint dans ce guide afin de piloter un curriculum est approprié pour les curricula, de taille conséquente, destinés aux cours en classe pour lesquels des ressources significatives ont été investies. Ce type de procédé n est pas aussi efficace en ce qui concerne les formations sur le terrain pour lesquelles les sujets de formation varient selon la situation, ou dans le cas de curricula moins structurés où des experts présentent des études de cas ou leurs propres diapositives PowerPoint. Se Préparer pour l Evaluation Pilote L évaluation pilote consiste en une estimation élargie conduite lorsqu un curriculum, nouvellement développé ou adapté, est utilisé pour la première fois au cours d une formation. Les participants devraient savoir qu ils font partie d une session pilote d un atelier de formation lors de leur invitation et que des critiques ouvertes et honnêtes lors de ce processus d évaluation pilote sont attendues de leur part. Le fait d insister sur l importance de leurs appréciations (feedback en anglais) par rapport au développement et l amélioration de la formation incite généralement les participants à remplir par écrit les formulaires d évaluation de manière détaillée et de participer activement aux discussions de groupes au sujet de leur expérience de formation. Lors de la première journée d atelier, les formateurs devraient mentionner que les activités d évaluation seront plus poussées que d habitude car il s agit d une évaluation pilote ; ils devraient ainsi expliquer clairement les activités d évaluation qui vont être menées.

2 PAGE 2 Il est également essentiel d informer au préalable les formateurs qu il s agit d une évaluation pilote du curriculum. Certains formateurs peuvent avoir été amenés à présenter un matériel similaire auparavant et disposent peut-être de leurs propres présentations qu ils ont l habitude de présenter. Dans le cas d une évaluation pilote, il est primordial que tous les formateurs suivent de très près le curriculum piloté. Tous les formateurs devraient recevoir des copies du curriculum bien avant le début de l atelier pour avoir l opportunité de passer en revue les sessions qui leurs sont attitrées. Domaines à Evaluer lors du Pilotage L évaluation d un curriculum pilote devrait comporter les méthodes d enseignement, la pertinence du contenu, le matériel utilisé, les défis et la gestion du temps et l efficacité générale de la formation. Cidessous se trouvent des questions clés auxquelles il faudrait répondre au cours de l évaluation: Méthodes d Enseignement n Les méthodes d enseignement utilisées lors de la formation (exposé, discussion, travail en groupe, etc.) ont-elles réussi à accroitre les connaissances et la compréhension du participant? n Quelles sont les méthodes les plus efficaces? n Quelles sont les méthodes qui n ont pas marché et méritent d être modifiées? Contenu La session pilote ne consiste pas au temps passé à examiner l exactitude du contenu clinique. Le curriculum devrait avoir été revu techniquement parlant avant d être piloté pour s assurer que le contenu soit juste d un point de vue clinique et reflète les directives actuelles. n La complexité et l étendue du contenu sont-elles appropriées par rapport à l auditoire? n Le curriculum est-il facile ou difficile à lire? n Les sujets pertinents ont-ils été couverts? n Existe-t-il d autres sujets à aborder? n Existe-t-il des anecdotes, exemples, cas mentionnés lors de l atelier pouvant être intégrés au curriculum? Matériel n Le matériel est-il facile à utiliser à la fois pour les formateurs et les participants? n Les formateurs ont-ils utilisé tout le matériel à leur disposition? (diapositives PowerPoint, brochures, fiches techniques) n Les participants se sont-ils référés au matériel? n Existe-t-il d autres matériels et ressources pouvant améliorer la formation? Efficacité n Les participants ont-ils acquis les compétences et connaissances attendues de la formation? Si cela n est pas le cas, quels sont les domaines à améliorer? Planification et Gestion du Temps n Le temps dédié aux activités individuelles est-il trop important ou manquant? n Le temps dédié à l ensemble de l atelier est-il trop important ou manquant?

3 PAGE 3 rapport à l atelier (qu est-ce qui a bien fonctionné? qu est-ce qu ils estiment avoir appris? qu est-ce qu ils n ont pas compris? Comment vont-ils mettre en pratique ce qu ils ont appris lors de l atelier dans leurs milieux professionnels?) et la mesure des objectifs telle que le changement de connaissances et/ou compétences résultant de l atelier. Ci-dessous se trouvent des outils spécifiquement développés pour la collecte des appréciations des participants : Les feedbacks des participants doivent inclure leurs réponses personnelles par exemple sur ce qui a bien marché, la mesure des objectifs ou encore un changement de connaissances. La présence d au moins un observateur est nécessaire tout au long de la formation. L observateur est bien souvent impliqué dans le développement du curriculum, mais ceci n est pas obligatoire. S il est impossible de trouver une personne ayant participé au développement du curriculum pour le pilotage, une personne sachant écouter et observer et ayant une bonne connaissance de la conception du curriculum peut servir d observateur. Le rôle de l observateur est décrit plus en détails ci-après. Mener l Evaluation L évaluation d une session pilote d un nouveau curriculum devrait comprendre les appréciations de trois groupes clés pour une perspective triangulaire différente des données et de l évaluation de la formation: participants, facilitateurs/formateurs de l atelier et observateurs. Evaluation du Matériel du Curriculum par le Participant L objectif pour mener une formation est d améliorer l aptitude des participants dans un domaine défini en particulier. L appréciation du participant sur l atelier est par conséquent un élément essentiel du processus d évaluation de l efficacité d un curriculum. L appréciation des participants devrait comprendre leurs réponses personnelles par Outil n 1: Evaluations écrites quotidiennes Il s agit d une évaluation quotidienne à remplir par les participants à la fin de chaque journée de l atelier visant à collecter les réactions à chaud des participants au sujet de l atelier et des activités. Un formulaire d évaluation journalière devrait être bref et facile à compléter pour éviter d ennuyer les participants. En général, les évaluations quotidiennes se contentent de demander aux participants ce qu ils ont aimé et n ont pas aimé lors de la session du jour. Puisqu il s agit d un pilotage, il est recommandé d inclure des questions portant sur les connaissances spécifiques au contenu abordé lors de la journée pour vérifier si les participants ont assimilé les thèmes clés de la journée. Les données des formulaires d évaluation journalière n ont habituellement pas besoin d être enregistrées et analysées de façon rigoureuse ; au contraire, les formateurs devraient passer en revue les formulaires pour en dégager simplement les tendances générales. Par exemple, si une session en particulier est moins bien classée que d autres, ceci demande une recherche plus approfondie pour en déterminer la raison. L évaluation journalière devrait également inclure une question concernant les informations qui n ont pas été comprises par les participants afin que les formateurs puissent clarifier toutes incompréhensions lors de la formation, le jour suivant. Outil n 2: Evaluation écrite finale Les participants devraient remplir une évaluation écrite finale à la fin de la dernière journée de l atelier. L évaluation permet aux participants de prendre du recul et réfléchir sur les connaissances

4 PAGE 4 et compétences acquises lors de la formation dans le contexte de l ensemble de l atelier. Ceci est bien souvent l occasion de collecter des informations différentes de celles collectées lors des évaluations journalières, étant donné que le matériel incompris ou créant confusion lors de la Journée n 2 peut s avérer clair au bout de la Journée n 5. Une évaluation finale permet également aux participants de réfléchir aux points essentiels d apprentissage à travers l ensemble de l atelier et évaluer dans quelle mesure ils pourront utiliser ce qu ils ont appris une fois de retour dans leurs milieux de travail. Outil n 3: Discussion de groupe ciblé Les discussions de groupe avec les participants en fin d atelier peuvent être une méthode efficace pour obtenir des appréciations au sujet de l atelier et du curriculum. La méthode de discussion de groupe encourage des associations pouvant engendrer des discussions riches évoquant des informations différentes de celles formulées sous forme rédactionnelle. Ceci permet également d obtenir les appréciations de personnes qui se sentent plus à l aise pour s exprimer à l oral qu à l écrit. Les participants devraient être séparés par groupe de discussion d environ 6 à 8 individus. Les formateurs devraient identifier les individus qui ne sont pas directement impliqués dans l atelier pour faciliter les discussions de groupe et pour prendre des notes. Un guide de discussion de groupe devrait être élaboré et utilisé afin d organiser la discussion sans pour autant limiter ou restreindre la discussion. Les thèmes clés émergeant des groupes de discussion devraient être identifiés et résumés. Se référer au Guide Technique d Exécution N 1 (Organizing and Conducting Focus Groups) d I-TECH pour plus d informations sur les discussions de groupes. Outil n 4: Pré- et post-tests Le but des pré- et post-tests est de fournir une mesure objective des changements en matière de connaissances et /ou compétences acquises lors de la formation, et sert ainsi à fournir des informations pertinentes sur l efficacité du curriculum. Il est important de se montrer prudent lors de l interprétation des résultats des pré- et posttests en ce qui concerne leurs conséquences par rapport au curriculum. Les pré- et post-test doivent également être pilotés afin de déterminer leur pertinence. Par exemple, une hausse significative de la note entre le pré-test et le post-test peut indiquer que l atelier a atteint ses objectifs et que le curriculum est efficace; cependant l absence de hausse significative entre les notes obtenues demande une analyse et interprétation plus approfondies. L absence de changement ou une baisse des notes peuvent démontrer des tests mal conçus plutôt qu un problème relatif au curriculum. Une méthode simple pour juger de la pertinence d un test consiste à discuter des réponses du test lors de la formation et après que les participants aient complété leurs propres tests. Ceci permet aux facilitateurs de déterminer si les questions sont mal comprises ou s il existe des fossés entre les différents sujets abordés lors de la formation. Se référer au Guide Technique d Exécution N 2 (Guidelines for Pre- and Post-Testing) d I-TECH pour plus d informations sur la conception, la validation et l interprétation des pré- et post-tests. Les participants doivent remplir une évaluation écrite à la fin du dernier jour de l atelier.

5 PAGE 5 Evaluation du Matériel du Curriculum par le Facilitateur L évaluation pilote devrait comprendre des critiques structurées et systématiques de la part des formateurs ayant recours au curriculum et le support matériel de la formation. Cette évaluation devrait inclure l expérience des formateurs dans la manipulation du matériel, leurs critiques en ce qui concerne l exactitude et le caractère approprié du contenu, leurs suggestions par rapport aux activités, histoires, études de cas et des exemples pouvant être intégrés aux versions futures du curriculum. Outil n 1: Evaluation écrite Une évaluation écrite devrait être complétée par chaque facilitateur et ceci à la fin de chaque session qu il a facilité. Ce formulaire d évaluation devrait demander au facilitateur de commenter ce qui a été réussi et ce qui a échoué lors de la session. L évaluation peut également demander au facilitateur de commenter de manière spécifique comment il a utilisé le manuel du facilitateur et les diapositives pour cette session en particulier. Bien que ceci semble représenter beaucoup de travail supplémentaire de la part des facilitateurs, remplir une évaluation après chaque session de formation reste un acte essentiel pour recueillir leurs propres pensées et appréciations quand elles sont encore fraîches dans leurs esprits. Outil n 2: Réunions de compte-rendu quotidiennes Les formateurs et observateurs (Cf. section qui suit) devraient tenir une réunion de compterendu brève à la fin de chaque journée. Le but de ces comptes-rendus est de discuter des activités menées le jour même (ce qui a été réussi, ce qui mérite d être modifié/amélioré) ainsi que de se préparer pour la journée suivante. Un formulaire rudimentaire peut être utilisé pour mener la discussion et une personne chargée de la prise de note devrait être désignée pour s assurer que les points clés soient retenus. Les réunions de débriefe peuvent être extrêmement efficaces pour identifier les défis ou inquiétudes par rapport au curriculum ainsi que les stratégies à adopter pour répondre à ces derniers. Evaluation du Matériel du Curriculum par l Observateur L observateur joue un rôle essentiel dans le processus d évaluation pilote du curriculum. Puisque les observateurs ne sont pas impliqués de façon directe au déroulement de l atelier, ils sont capables de surveiller de près les différents composants tels que l utilisation de matériels par les formateurs et les participants, l interaction entre participants et formateurs et enfin le niveau d engagement des participants. Il est également possible de leurs demander de prendre en note des histoires, cas et exemples mentionnés par les formateurs pour les incorporer au curriculum et de donner leur appréciation général pour chaque session. Les formateurs et les observateurs devraient tenir une réunion de débriefe à la fin de chaque journée.

6 PAGE 6 L observateur peut prendre des notes directement sur son exemplaire du manuel du facilitateur lors de la présentation de chaque session. Les observateurs devraient noter si une activité de groupe n a pas bien fonctionné ou si le facilitateur a sauté une activité ou une session en particulier. L observateur peut également prendre note des activités ayant pris plus de temps que prévu ou celles ayant engendré des discussions intéressantes sur des sujets importants par rapport aux objectifs d apprentissage du curriculum. Si les participants semblent confus à certains moments de la session de formation, l observateur peut noter précisément à quel moment cela s est produit. De même, si le facilitateur s écarte du sujet du curriculum pour éclaircir un point obscur, l observateur devrait également en prendre note. Il est utile de développer un Guide d Observation à remplir par l observateur à la fin de chaque session de formation. Ce formulaire est un outil utile pour rappeler aux observateurs ce à quoi ils doivent être attentifs comme par exemple la planification de la session et la gestion du temps, l utilisation des manuels du facilitateur et du participant, la participation de l auditoire et la qualité du contenu de la session. Les observateurs devraient également participer aux réunions de débriefe journalières des facilitateurs pour aborder ce qui a été réussi et les défis de la session du jour et partager leurs observations. Enfin, les observateurs devraient résumer leurs commentaires détaillés quotidiennement pour les intégrer plus facilement lors du processus de passage en revue du curriculum. Révision du Curriculum Après avoir complété l évaluation pilote de la formation, tout ce qui a été appris doit être passé en revue et utilisé pour modifier le curriculum en conséquence. Comme mentionné plus haut, il s agit de la partie la plus importante de l ensemble du processus d évaluation pilote. La première étape consiste à compiler et analyser toutes les données collectées. Les pré- et post-tests devraient être notés et leurs résultats entrés dans une grille avec leurs questions correspondantes; ceci permet de déterminer si certaines parties du contenu ont été mal comprises par les participants (ceci implique que les pré- et posttests ont été validés). Les résultats des évaluations remplies par les participants, résultats écrits et ceux provenant des discussions de groupes, devraient être résumés et analysés pour identifier les thèmes clés et les défis rencontrés ainsi que les commentaires récurrents sur ce qui a bien marché et ce qui n a pas fonctionné. Les critiques de l observateur et du formateur sur des sessions en particulier devraient être compilées et classées dans un endroit déterminé et les appréciations pertinentes résultant des réunions de débriefe des formateurs devraient être résumées. Après l interprétation claire des données, l étape suivante consiste à réviser le curriculum et le support additionnel basé sur les appréciations collectées. Ce processus peut s avérer laborieux selon le type d appréciations collectées; il est parfois nécessaire de hiérarchiser toutes les modifications suggérées afin de répondre aux problèmes les plus importants, dans un premier temps, en fonction du temps et des Evaluer les Outils de Formation utilisés en dehors de la Classe Le curriculum devrait inclure des éléments pouvant être utilisés en dehors de la classe, comme par exemple lors de visites de terrain ou lors du monitorat. Il est possible de développer des outils spécifiques, comme les vidéos de scénarios à méditer afin d améliorer le curriculum. Chacun de ses éléments supplémentaires devrait faire l objet d une évaluation individuelle par le biais d un formulaire d évaluation distinct ou des discussion de groupes avec les facilitateurs et les participants. Il est recommandé d inclure des questions spécifiques à l expérience et la manipulation de ces outils aux niveaux du formulaire d évaluation finale à remplir par les participants, du guide d observation et du formulaire d appréciation à remplir par le facilitateur.

7 PAGE 7 ressources disponibles. Le processus de révision du curriculum peut comprendre: n Modification des diapositives et des manuels n Amélioration et développement des notes pour le facilitateur n Développer des activités et méthodologies nouvelles telles que des études de cas n Ajouter, enlever et restructurer le contenu n Réécrire les sections du manuel du facilitateur n Simplifier le niveau de langue employé n Ajouter un contenu clinique plus approfondi n Développer des ressources supplémentaires comme un Manuel de Référence pour le Participant ou Guide de Poche n Reconsidérer la durée de l atelier ou prendre des décisions parfois difficiles sur les sujets pouvant être abordés en fonction du temps disponible pour la formation S assurer que la révision intègre les changements ou mises à jour des directives locales, régionales ou nationales pouvant s avérer pertinentes pour le contenu de la formation. En cas de changements importants apportés au curriculum lors du processus de révision, il est utile de mener une deuxième évaluation pilote. Ceci implique la répétition des méthodologies mentionnées dans ce document lors de la première présentation du curriculum révisé. Dans le cas d un curriculum technique étendu qui est censé être adopté régulièrement pour la formation des membres du personnel en soins de santé, le temps et l énergie passés dans l évaluation du curriculum seront au cours du temps payants en ayant pour résultat une formation plus efficace et des membres du personnel en soins de santé mieux préparés. Remerciements Fonds Ce document a été développé grâce aux fonds de l accord Coopératif U69HA00047 du Département de la Santé et des Services Humains des Etats-Unis, HRSA (ressources sanitaires et services administratifs américains) ; les auteurs de ce guide sont responsables de son contenu qui ne représente pas nécessairement les points de vue de HRSA. A propos d I-TECH I-TECH est un programme de formation international dans le domaine du VIH, une collaboration entre l Université de Washington (Seattle) et l Université de Californie (San Francisco), travaillant à la demande de Ministères de la Santé et du gouvernement des Etats-Unis pour accroitre la capacité humaine et institutionnelle dans les domaines de la prévention, soins et traitements dans les pays les plus touchés par l épidémie du SIDA. I-TECH fut créé en 2002 par HRSA en collaboration avec CDC (centres pour le contrôle et la prévention des maladies des Etats-Unis) I-TECH 901 Boren Avenue, Suite 1100 Seattle, Washington USA University of Washington. Tous droits réservés. Veuillez consulter I-TECH avant toutes reproductions, adaptations ou citations de ce guide.

8 PAGE 8 Traduction française de la version de Mars 2007 I-TECH

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques Employé/employée de commerce CFC Branche logistique et transports internationaux Le livre de travail Le livre de travail est un classeur avec les registres suivants (proposition): 1. Base de la logistique

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3

Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3 Présentation de l application de programmation LEGO MINDSTORMS Education EV3 LEGO Education a le plaisir de présenter l édition pour tablette du logiciel LEGO MINDSTORMS Education EV3, un moyen amusant

Plus en détail

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario.

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario. À TITRE D INFORMATION : Le présent document vous est fourni à seul titre d information. Un lien URL unique utilisable une seule fois sera fourni aux directions des écoles élémentaires financées par les

Plus en détail

Outil de documentation sur la réduction D : Système d archivage de l analyse de la réduction

Outil de documentation sur la réduction D : Système d archivage de l analyse de la réduction Outil de documentation sur la réduction D : Système d archivage de l analyse de la réduction A : Analyse des émissions sectorielles clés B : Dispositions institutionnelles pour les activités de réduction

Plus en détail

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat)

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Pratiques sages V Formulaire de candidature

Pratiques sages V Formulaire de candidature Pratiques sages V Formulaire de candidature «La voie autochtone : Nos communautés. Notre recherche. Notre voyage holistique se poursuit» Du 17 au 18 juillet 2015 Hôtel Vancouver Marriott Pinnacle Downtown

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

L occasion d innover. L innovation

L occasion d innover. L innovation Le site nool.ca Un soutien à l égard des aptitudes à écrire et en mathématiques offert par l intermédiaire d Internet aux étudiantes et étudiants de première année de l Institut universitaire de technologie

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Présentation des Principes fondamentaux de la communication

Présentation des Principes fondamentaux de la communication Présentation des Principes fondamentaux de la communication Voici les Principes fondamentaux de la communication un atelier modulaire! L objectif de cette ressource est de fournir aux animateurs les outils

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION F R

RAPPORT DE FORMATION F R CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION GESTION DU PORTEFEUILLE DE CRÉDIT Du 26 au 28 mai 2008 RAPPORT DE FORMATION F R O # 2 T3 JUILLET 2008 INTRODUCTION TI L ANIMH a poursuivi les activités

Plus en détail

La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de l état et des politiques économiques et sociales en Afrique:

La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de l état et des politiques économiques et sociales en Afrique: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Fondation Hanns Seidel Original : français La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

La certification IFS 1. Conditions à remplir pour la candidature à la certification IFS 1.

La certification IFS 1. Conditions à remplir pour la candidature à la certification IFS 1. La certification IFS Center for Self Leadership offre la possibilité d obtenir une certification de façon à reconnaître officiellement ceux qui ont démontré leurs qualifications ainsi que d établir les

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S Travail de fin d études en didactique universitaire Magali Muller Bastien Walliser Septembre 2009 CHOIX D UNE PROBLEMATIQUE L étape choix d une problématique comprend les documents

Plus en détail

Négociation et réflexion dans la formation d enseignant

Négociation et réflexion dans la formation d enseignant PESTALOZZI TRAINING RESOURCES L utilisation des médias sociaux pour la participation démocratique (SOCMED) Négociation et réflexion dans la formation d enseignant par Auteur : Andrea Fischer - Hongrie

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Comment Elaborer un Plan d Action

Comment Elaborer un Plan d Action Comment Elaborer un Plan d Action Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

Guide 2. Autoformation. Pour le chef de projet

Guide 2. Autoformation. Pour le chef de projet Guide 2 Principes fondamentaux de la fonction de chef de projet Autoformation Pour le chef de projet Objectifs d apprentissage Après avoir lu la ressource Guide des principes fondamentaux de la fonction

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

L Approche programme

L Approche programme L Approche programme Margot Phaneuf, inf., Ph.D. mai 2003 Révision oct. 2012 Qu'est-ce que c'est? Le programme en soins infirmiers repose fondamentalement sur une organisation par programme. C est une

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS Préambule L équipe d évaluation par les pairs (EEP) exécute l évaluation sur place aux fins de l agrément

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Direction de l éducation des adultes et de l action communautaire Service de l évaluation des apprentissages DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Programme d études Pratiques de consommation de la formation

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION I # 1 T3

RAPPORT DE FORMATION I # 1 T3 CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION GESTION DU PORTEFEUILLE DE CRÉDIT Du 7 au 9 mai 2008 RAPPORT DE FORMATION I # 1 T3 JUILLET 2008 INTRODUCTION TI L ANIMH a organisé du 7 au 9 mai 2008 sa

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Déléguer efficacement

Déléguer efficacement Déléguer efficacement La délégation n est pas une aptitude innée La délégation est un des éléments essentiels du leadership Copyright 2002 - Tous droits réservés Paule Bolduc inf. M. Éd. Le leadership

Plus en détail

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Au cours de ses études en école primaire, votre enfant sera soumis à des tests standardisés en lecture de l anglais et en mathématiques.

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi

Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi Guide de l apprentissage mixte Questions de suivi Le processus consiste à aider les conseillers à fournir des ateliers par étapes successives (ou mise à niveau). Ceci peut s effectuer de différentes manières,

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Qui nous sommes Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Aperçu général À l aide de données démographiques,

Plus en détail

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL 1 Guide pour l établissement d un PEL Qu est-ce que le Portfolio européen des langues? Le PEL est un instrument permettant aux personnes qui étudient ou ont étudié

Plus en détail

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 1. Le Conseil de l AAI a approuvé le Programme-cadre d études et les Lignes directrices sur l éducation lors de la réunion qui a eu lieu le 6 juin 1998,

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Rappel Le «Prix Recherche» a pour objectif de créer et de diffuser des «supports d application 1» à destination des acteurs de terrain 2 pour que

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE Table des matières Introduction! L écriture à travers le curriculum! Motiver les élèves à écrire! Le processus d écriture! L enseignement de l écriture! Comment utiliser cet ouvrage! Déterminer les objectifs

Plus en détail

RAPPORT DE L ÉPREUVE ORALE DE L EXAMEN D APTITUDE DE CONSEIL FISCAL SESSION 2015/1

RAPPORT DE L ÉPREUVE ORALE DE L EXAMEN D APTITUDE DE CONSEIL FISCAL SESSION 2015/1 RAPPORT DE L ÉPREUVE ORALE DE L EXAMEN D APTITUDE DE CONSEIL FISCAL SESSION 2015/1 Art. 50, 1er, 4 e alinéa de l A.R. du 8 avril 2003 L épreuve orale comporte le commentaire de l épreuve écrite et une

Plus en détail

ÉVALUATION DES FORMATIONS

ÉVALUATION DES FORMATIONS ÉVALUATION DES FORMATIONS SUIVIES PAR LES GESTIONNAIRES DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ DE LA RÉGION DE CHAUDIÈRE-APPALACHES EN GESTION DU CHANGEMENT, GESTION DE PROJET ET EN LEAN MANAGEMENT Suzanne Pelletier,

Plus en détail

Formation Conseil - Recrutement

Formation Conseil - Recrutement Gobbelsrode 42, 3220 HOLSBEEK. Tél: 016/62.35.22 info@amvr.be www.amvr.be Formation Conseil - Recrutement Formation Points de départ : Notre objectif principal est de contribuer au succès de votre entreprise.

Plus en détail

Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie

Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie Evaluation de base sur les vulnérabilités socio-économiques et sanitaires des migrants pour un accès effectif aux services de santé en Tunisie Termes de référence Contexte et justification : Dans le cadre

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement GUIDE DE DEMANDE DE SUBVENTION RESERVE AUX RESEAUX NATIONAUX DES FEMMES VIVANT AVEC LE

Plus en détail

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 PRINCIPES DE TRAVAIL POUR L ANALYSE DES RISQUES EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS DESTINÉS À ÊTRE APPLIQUÉS PAR LES GOUVERNEMENTS CAC/GL 62-2007 CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Bénévole du secteur de la justice

Bénévole du secteur de la justice Audience simulée de la Commission Bénévole du secteur de la justice Cette trousse comprend les documents suivants : PAGE Objectifs du procès simulé Ligne de temps pour l audience simulée Renseignements

Plus en détail

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Partie 1: Trouver les bonnes personnes Julie Geller, Vice-président, Marketing @juliegeller, La curation de contenu qui consiste en la recherche,

Plus en détail

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 International Environment House Mél : ssc@pops.int 11-13 chemin des Anémones Site Internet : www.pops.int CH

Plus en détail

Programme de l atelier Cadre bâti sain

Programme de l atelier Cadre bâti sain Programme de l atelier Cadre bâti sain Ce document est destiné à servir de modèle pour un atelier s adressant aux professionnels de la santé environnementale. Cet atelier nécessite un animateur et un conférencier.

Plus en détail

FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS

FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS FORMATION ET FORMATION CONTINUE DES EXPERTES ET DES EXPERTS AUX EXAMENS Mandat et offre de l IFFP Formation continue LE MANDAT DE L IFFP Sur mandat de la Confédération, l Institut fédéral des hautes études

Plus en détail

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées Association pour la formation des opérateurs/opératrices de machines automatisées Vereinigung für die Ausbildung von Anlagenführern/Anlagenführerinnen FOMA Belpstrasse 41, 3007 Bern Tel. +41 31 381 64

Plus en détail

Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets»

Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets» PROGRAMME DE L UNION EUROPEENNE POUR LA SOCIETE CIVILE ET LA CULTURE TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets» Octobre 2015 1 I. Contexte et justification

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

PROJET EUROMED JUSTICE II JUGES ET ACCÈS À LA JUSTICE

PROJET EUROMED JUSTICE II JUGES ET ACCÈS À LA JUSTICE PROJET EUROMED JUSTICE II Projet financé par l Union européenne COMPOSANTE I ACCÈS A LA JUSTICE ET AIDE LÉGALE 1 er Séminaire de formation JUGES ET ACCÈS À LA JUSTICE Madrid (ES), les 24, 25 et 26 novembre

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Informatique de base INF-B101-2. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Informatique de base INF-B101-2. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Informatique de base INF-B101-2 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ

ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET GUIDE POUR LA MOBILITÉ 2 GUIDE POUR LA MOBILITÉ ECVET «Le système européen de crédits d apprentissage pour l enseignement et la formation professionnels (ECVET) est un cadre technique pour le transfert,

Plus en détail

de données >> Méthodologies qualitatives

de données >> Méthodologies qualitatives FR Collecte de données >> Méthodologies qualitatives 1 collecte de données >> méthodologies qualitatives page 13 1. L observation page 45 2. l entretien individuel page 73 3. le focus group page 107 4.

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence Système de Pilotage Programme d Urgence Actualités Rôle du PMO Gestion de projet Prince2 Gestion Risques La suite Actualités Le rôle du PMO Dans le cadre du plan d actions défini lors de la présentation

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UNE ASSISTANCE TECHNIQUE POUR:

TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UNE ASSISTANCE TECHNIQUE POUR: TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UNE ASSISTANCE TECHNIQUE POUR: - L ELABORATION ET REALISATION D UN MODULE DE FORMATION DE GESTION ECONOMIQUE POUR LE SECTEUR PRODUCTIF, TRARZA, MAURITANIE Projet:

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection Venture Philantropy FAQ 1. Candidats Critères de sélection Est-ce qu une association de fait peut participer à l appel à candidature? Est-ce qu une coopérative avec les valeurs d économie sociale mais

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Calendrier du Programme de formation automne 2015

Calendrier du Programme de formation automne 2015 Calendrier du Programme de formation automne 2015 Atelier Série sur le leadership (présidents) Le rôle du président dans la planification stratégique un atelier interactif La responsabilité des administrateurs

Plus en détail