Maîtrise de l énergie dans l habitat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maîtrise de l énergie dans l habitat"

Transcription

1 Séquence 1 : Quels sont les postes de consommation d énergie dans une habitation? 2 séances Séance Séquence 2 : Quel est le systéme de chauffage le plus économique? Séance Séquence 3 : Quels éléments composent la gestion de l énergie d une habitation? Séances Maîtrise de l énergie dans l habitat Eléments pour la synthèse : Gestion de l énergie, régulation. Eléments pour la synthèse : Contrainte économique Caractéristiques économiques des matériaux Adaptation aux besoins et à la société Contrainte de développement durable Propositions d activités Recherches sur Les causes du coût élevé de la consommation d énergie domestique Le rôle des éléments de régulation Propositions d activités Recherches sur Les coûts de différents systèmes de chauffage. Les systèmes de maîtrise de l énergie dans le temps dans le monde Expérimentation Propositions d activités Eléments pour la synthèse : Recherches sur Représentation fonctionnelle Solution technique Le rôle de chaque composant des Chaîne d énergie Chaîne d information chaînes d information et d énergie Acquisition du signal Expérimentation sur Fonctionnement des chaînes d énergie et d information Ressources et supports Simulation sur logiciel Composants réels : Thermostat d ambiance, programmateur, vanne thermostatique, capteur de présence Factures consommation énergie, Dossier ADEME Ressources et supports Devis, factures installation, factures maintenance, adresses de sites Ressources et supports Maquette maison programmée Automate Séquence 4 : Comment piloter un système de gestion de l énergie? Séances Séances Eléments pour la synthèse : Propositions d activités Chaîne d information Recherches sur Acquisition du signal, forme du signal Le signal Traitement du signal Expérimentation Adaptation de la maquette pour Commande d un OT et logique combinatoire répondre à un nouveau cahier des charges Ressources et supports Maquette Automate Logiciel Objets techniques

2

3 Cahier de synthèses Nota : - Chaque approche est caractérisée par une couleur que l on retrouve dans les documents ressources pour la classe - Les approches en italique ne pourront être abordées que si l établissement possède le matériel nécessaire. Séquences Approches Connaissances Capacités L analyse et la conception Mettre en relation des contraintes que l objet technique doit respecter et les solutions techniques retenues (N2) de l objet technique Quelles sont les sources de dépenses d énergie dans une Contraintes : - liées au fonctionnement ; - liées au développement durable. Solution technique Rechercher et décrire plusieurs solutions techniques pour répondre à une fonction donnée. (N.2) habitation? Les énergies mises en œuvre Gestion de l énergie régulation Indiquer la nature des énergies utilisées pour le fonctionnement de l objet technique.(n2) Identifier dans la chaîne de l énergie les composants qui participent à la gestion de l énergie et au confort. (N.2) Quel est le système de chauffage le plus économique? L analyse et la conception de l objet technique Les matériaux utilisés Contraintes économiques : coût global. Propriétés des matériaux : propriétés intrinsèques (aspect physique, propriétés mécaniques, électriques, thermique) ; Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. (N1) Classer de manière qualitative plusieurs matériaux selon une propriété simple imposée par les contraintes que doit satisfaire l objet technique. Mettre en place et interpréter un essai pour mettre en évidence une propriété électrique ou thermique donnée. Vérifier la capacité de matériaux à satisfaire une propriété donnée. Caractéristiques économiques des matériaux : - coût de mise à disposition ; - valorisation (au sens de l écologie). Mettre en relation le choix d un matériau pour un usage donné, son coût et sa capacité de valorisation.(n2) Les énergies Indiquer la nature des énergies utilisées pour le fonctionnement de l objet technique.(n2) Evolution des objets techniques Adaptation aux besoins et à la société Associer l utilisation d un objet technique à une époque, à une région du globe (N.2) Comparer les choix esthétiques et ergonomiques d OT d époques différentes (N.2)

4 Quels éléments composent la gestion du chauffage d une habitation? L analyse et la conception de l objet technique Solution technique Contraintes : - liées au fonctionnement ; - liées au développement durable Représentation fonctionnelle Rechercher et décrire plusieurs solutions techniques pour répondre à une fonction donnée. (N.2) Mettre en relation des contraintes que l objet technique doit respecter et les solutions techniques retenues (N2) Associer à chaque bloc fonctionnel les composants réalisant une fonction (N2) Etablir un croquis du circuit d alimentation énergétique et un croquis du circuit informationnel d un OT (N3) La communication et la gestion de l information Chaîne d informations Chaîne d énergie Repérer à partir du fonctionnement d un système automatique : (N.1) la chaîne d informations (acquérir, traiter, transmettre) Identifier les éléments qui les composent (N.1) Comment piloter un système de régulation du chauffage? La communication et la gestion de l information Acquisition de signal : saisie, lecture magnétique, optique, numérisation, utilisation de capteurs Chaîne d informations Acquisition du signal : saisie, lecture magnétique, optique, numérisation, utilisation de capteurs. Forme du signal : information analogique, information numérique. Traitement du signal : algorithme, organigramme, programme. Identifier les modes et dispositifs d acquisition de signaux, de données. (N.1) Repérer à partir du fonctionnement d un système automatique : (N.1) la chaîne d informations (acquérir, traiter, transmettre) Identifier les éléments qui les composent (N.1) Identifier les modes et dispositifs d acquisition de signaux, de données. (N.1) Identifier la nature d une information et du signal qu elle porte. (N.1) Identifier les étapes d un programme de commande représenté sous forme graphique. (N.1) Modifier la représentation du programme de commande d un système pour répondre à un besoin particulier et valider le résultat obtenu. (N.2) Commande d un OT et logique combinatoire (et, ou non). Identifier une condition logique de commande (N.2)

5 Séquence 1 : 2 séances Maîtrise de l énergie dans l habitat Approches Connaissances Capacités Contraintes : - liées au fonctionnement ; - liées au développement durable. L analyse et la conception de l objet technique Les énergies mises en œuvre Solution technique Gestion de l énergie régulation Mettre en relation des contraintes que l objet technique doit respecter et les solutions techniques retenues (N2) Rechercher et décrire plusieurs solutions techniques pour répondre à une fonction donnée. (N.2) Indiquer la nature des énergies utilisées pour le fonctionnement de l objet technique.(n2) Identifier dans la chaîne de l énergie les composants qui participent à la gestion de l énergie et au confort. (N.2) Socle commun La maîtrise de la langue française, La maîtrise des techniques usuelles de l information et de la communication, Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Thème de convergence Energie Histoire des arts Parcours de découverte des métiers et des formations Situation déclenchante : Mr X reçoit une facture d énergie (Electricité/Gaz/Fuel/Bois) : somme très élevée (2000 ) Ou Image scène de vie d une famille (quels sont les différents postes de consommation d énergie?) Déroulement : Problème à résoudre 1 : Comment aider Mr X à comprendre ses dépenses d énergie? Ressources : Factures détaillées, ADEME, Bilan suite à la restitution : la consommation d énergie dépend des appareils consommateurs d énergie Problème à résoudre 2 : Quels sont les appareils consommateurs d énergie dans une habitation? Ressources : enquête aux domiciles des élèves, étiquettes avec intrus, OT réels Actions mises en œuvre par les élèves : rechercher et lister OT consommateurs d énergie, classer ces appareils par nature d énergie, réaliser l expérience p25 livre 4 Foucher, classer ces appareils en 2 catégories (consommateurs énergie, «économiseur» énergie) Synthèse 1 : Problème à résoudre 3 : Comment aider Mr X à réduire sa facture? Comment réduire chaque poste de consommation d énergie? Ressources : synthèse 5 énergie (classeur ou blog), animation, site éco énergie, livres Actions mises en œuvre par les élèves : rechercher et proposer différentes solutions Synthèse 2 : Gestion énergie

6 Séquence 2 : séances Maîtrise de l énergie dans l habitat Approches Connaissances Capacités Contraintes économiques : coût global. Propriétés des matériaux : propriétés intrinsèques (aspect physique, propriétés mécaniques, électriques, thermique) ; L analyse et la conception de l objet technique Les énergies Les matériaux utilisés Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. (N1) Indiquer la nature des énergies utilisées pour le fonctionnement de l objet technique.(n2) Classer de manière qualitative plusieurs matériaux selon une propriété simple imposée par les contraintes que doit satisfaire l objet technique. Mettre en place et interpréter un essai pour mettre en évidence une propriété électrique ou thermique donnée. Evolution des objets techniques Caractéristiques économiques des matériaux : - coût de mise à disposition ; - valorisation (au sens de l écologie). Adaptation aux besoins et à la société Vérifier la capacité de matériaux à satisfaire une propriété donnée. Mettre en relation le choix d un matériau pour un usage donné, son coût et sa capacité de valorisation.(n2) Associer l utilisation d un objet technique à une époque, à une région du globe (N.2) Comparer les choix esthétiques et ergonomiques d OT d époques différentes (N.2) Socle commun Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique La maîtrise de la langue française, La maîtrise des techniques usuelles de l information et de la communication Thème de convergence Energie Histoire des arts Parcours de découverte des métiers et des formations Situation déclenchante : Une famille veut s équiper d un système de régulation de chauffage. Contrainte : développement durable, économique (fixer une somme) Lequel choisir?cas concret : vous devez proposer et présenter un devis d installation à vos clients. Déroulement : Problème à résoudre : Quels moyens de chauffage sont possibles? Que proposez-vous? Quelles solutions pour quelles économies d énergie au cours des âges? Ressources : devis, factures, sites définis par avance, plaquettes d information produit, livre Actions mises en œuvre par les élèves : Travail en équipe, chaque équipe devra présenter ses solutions. Proposition d organisation : Equipe divisée en 2 : a) recherche, b) bilan effectué dans chaque équipe, c) bilan en classe. Expérience p76 livre 4 Foucher Bilan suite à la restitution : liste des moyens de chauffage par type d énergie et types d installation Synthèses : Contrainte économique, Contrainte de développement durable Nature de l énergie pour un objet technique Caractéristiques économiques des matériaux Adaptation aux besoins et à la société Propriétés des matériaux

7 Maîtrise de l énergie dans l habitat Séquence 3 : séance Approches Connaissances Capacités L analyse et la conception de l objet technique La communication et la gestion de l information Socle commun Solution technique Contraintes : - liées au fonctionnement ; - liées au développement durable Représentation fonctionnelle Chaîne d informations Chaîne d énergie Acquisition de signal : saisie, lecture magnétique, optique, numérisation, utilisation de capteurs Forme du signal : information analogique, information numérique. Rechercher et décrire plusieurs solutions techniques pour répondre à une fonction donnée. (N.2) Mettre en relation des contraintes que l objet technique doit respecter et les solutions techniques retenues (N2) Associer à chaque bloc fonctionnel les composants réalisant une fonction (N2) Etablir un croquis du circuit d alimentation énergétique et un croquis du circuit informationnel d un OT (N3) Repérer à partir du fonctionnement d un système automatique : (N.1) la chaîne d informations (acquérir, traiter, transmettre) Identifier les éléments qui les composent (N.1) Identifier les modes et dispositifs d acquisition de signaux, de données. (N.1) Identifier la nature d une information et du signal qu elle porte. (N.1) La pratique d une langue vivante étrangère La maîtrise de la langue française, La maîtrise des techniques usuelles de l information et de la communication Thème de convergence Energie Histoire des arts Parcours de découverte des métiers et des formations Situation déclenchante : la maquette mise en route. Vous devez expliquer le fonctionnement à des clients potentiels.

8 Déroulement : Problème à résoudre : Observez et décrivez le fonctionnement Comment les éléments communiquent entre eux? Actions mises en œuvre par les élèves : - Prendre des mesures à différents points de la chaîne d acquisition, dans différentes configurations en déduire s il s agit de signaux numérique ou analogique. - - Associer blocs et composants, - Décrire le rôle de chacun et donner leur technologie (optique, contact, magnétique ) - Représenter les 2 chaînes (en nommant les composants de la chaîne d énergie.) - Lister les contraintes - Associer les blocs-composants aux contraintes Ressources : maquette en fonctionnement, Bilan suite à la restitution : chaque équipe présente le fonctionnement de la maquette en mettant en évidence : - la relation entre chaque bloc fonctionnel et solution technique - les éléments de chaque chaîne et leurs rôles - le type de signaux acquis Synthèses : Représentation fonctionnelle Solution technique Chaîne d énergie Chaîne d information Acquisition du signal Séquence 3 : séances 11et 12 Maîtrise de l énergie dans l habitat Approche Connaissances Capacités Chaîne d informations La communication et la gestion de l information Acquisition du signal : saisie, lecture magnétique, optique, numérisation, utilisation de capteurs. Forme du signal : information analogique, information numérique. Traitement du signal : algorithme, organigramme, programme. Repérer à partir du fonctionnement d un système automatique : (N.1) la chaîne d informations (acquérir, traiter, transmettre) Identifier les éléments qui les composent (N.1) Identifier les modes et dispositifs d acquisition de signaux, de données. (N.1) Identifier la nature d une information et du signal qu elle porte. (N.1) Identifier les étapes d un programme de commande représenté sous forme graphique. (N.1) Modifier la représentation du programme de commande d un système pour répondre à un besoin particulier et valider le résultat obtenu. (N.2) Socle commun Thème de convergence Histoire des arts PDMF Commande d un OT et logique combinatoire (et, ou non). Identifier une condition logique de commande (N.2) La pratique d une langue vivante étrangère, L'autonomie et l initiative, La maîtrise de la langue française, La maîtrise des techniques usuelles de l information et de la communication Energie

9 Situation déclenchante :la configuration précédente ne permettait pas une réelle économie d énergie Voici un nouveau cahier des charges : Régulation de température Période hivernale : o de 6h30 à 8h30 si T <20 C chauffer o de 17h30 à 23h si T <20 C chauffer o de 8h31 à 17h29 si T <17 C chauffer o de 23h01 à 6h29 si T <17 C chauffer Période estivale : o si T >23 C baisser le store o si T <19 C monter le store o radiateurs hors fonctionnement Gestion de l éclairage Si pas de nuit et présence éteindre Si pas de nuit et pas de présence éteindre Si nuit et présence éclairer Si nuit et pas de présence éteindre Déroulement : Problème à résoudre : Adapter et programmer la maquette pour répondre à ce cahier des charges Actions mises en œuvre par les élèves : - Repérer, lister et choisir les composants, les dispositifs permettant l acquisition du signal - Lancer un programme et lister les actions effectuées sur la partie opérative. - Modifier le programme pour obtenir le fonctionnement attendu - Mettre en fonctionnement et valider le fonctionnement, - Apporter des corrections au programme, au système si besoin. Ressources : maquettes chaîne d information, maquettes chaîne d énergie complètes, Dossier technique de la maquette, Description d un fonctionnement répondant au besoin particulier (compte rendu des investigations séquence 3) Bilan suite à la restitution : présentation et démonstration de la nouvelle configuration Synthèses : Traitement du signal Commande d un OT et logique combinatoire

10

Séquence 1 2 séances d'1h30

Séquence 1 2 séances d'1h30 Séquence 1 2 séances d'1h30 (Rq : cette séquence peut être considérée comme une introduction de début d'année au programme de 4ème avec la présentation générale de la domotique) Objectifs pédagogiques

Plus en détail

La sécurité des biens et des personnes Comment se protéger des intrusions?

La sécurité des biens et des personnes Comment se protéger des intrusions? Etablir un croquis du circuit d alimentation énergétique et un croquis du circuit ACOT-02 1/4 Problématique : Nous connaissons ce qu est un système d alarme, sa fonction et les différents éléments qui

Plus en détail

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat?

Séquence 3. Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Séquence 3 Comment des systèmes automatiques améliorent-ils le confort dans notre habitat? Comment les contraintes sont-elles prises en compte dans la conception d un objet technique? Par quoi et comment

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Alarme domestique- Présentation

Alarme domestique- Présentation STI2D PROJET SIN Alarme domestique- Présentation Document réponses Séquence découverte Le fonctionnement du système d alarme domestique: (Démarche d investigation) Après avoir fait une présentation de

Plus en détail

Comment sécuriser mon habitation?

Comment sécuriser mon habitation? Comment sécuriser mon habitation? E1-1 /4 1 Donner la définition générale de la domotique : 2 Citer six domaines d application : L analyse fonctionnelle. E1-2/4 Quelques chiffres : 370.983 cambriolages

Plus en détail

Home I/O. Table des matières

Home I/O. Table des matières Home I/O Home I/O est conçu pour être un outil au service de l enseignant. Comme tous les outils il est livré avec un mode d emploi et quelques séquences pédagogiques pour aider les enseignants à débuter.

Plus en détail

SEANCE N 1. Démarche d'investigation

SEANCE N 1. Démarche d'investigation SEANCE N 1 Démarche d'investigation Cette séance a pour but de faire percevoir à l élève que plusieurs objets techniques portant la même dénomination ont pu évoluer en fonction de l évolution des besoins

Plus en détail

ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois

ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois DR1 Fiche chauffer bois Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois 1. Première activité : Mise en évidence

Plus en détail

La technologie peut-elle contribuer à la préservation de la planète?

La technologie peut-elle contribuer à la préservation de la planète? La technologie peut-elle contribuer à la préservation de la planète? La domotique pour faire des économies Comment augmenter le confort de la maison tout en faisant des économies d énergie? La domotique

Plus en détail

Sur le poste informatique, lancez Internet Explorer.

Sur le poste informatique, lancez Internet Explorer. Compétences : Décrire sous forme schématique, le fonctionnement d un objet technique. Associer à chaque bloc fonctionnel les composants réalisant une fonction. /40 Problématique : Quelques chiffres : 370.983

Plus en détail

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Faire appel au professeur dès que cela te semble nécessaire - Remplir le tableau

Plus en détail

Programme de 4 e. Nouvelle réforme

Programme de 4 e. Nouvelle réforme Programme de 4 e Nouvelle réforme Philosophie de Jeulin p. 36 Principe de fonctionnement p. 38 Automatisme et domotique p. 40 Packs p. 43 Régulation p. 44 Réalisation collective p. 45 Multimédia p. 46

Plus en détail

CHAINE D INFORMATION CHAINE D ENERGIE

CHAINE D INFORMATION CHAINE D ENERGIE CENTRE D INTERET N 6 : COMMENT EST COMMANDÉ UN OBJET TECHNIQUE? DOMAINE D'APPLICATION : CONFORT ET DOMOTIQUE CHAINE D INFORMATION CHAINE D ENERGIE Simples ou complexes, les systèmes automatisés sont partout

Plus en détail

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation.

En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. En cas de remplacement ou d installation de radiateurs électriques (du type convecteur, radiant, etc.) ou à accumulation. Ils doivent être régulés par un dispositif électronique intégré performant, ils

Plus en détail

KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique

KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique Énergie et productivité pour un monde meilleur Optimiser les leviers de performance énergétique Préserver le climat est l un des plus grands défis

Plus en détail

Une solution haut de gamme de gestion technique énergétique de vos bâtiments à un tarif raisonnable.

Une solution haut de gamme de gestion technique énergétique de vos bâtiments à un tarif raisonnable. Une solution haut de gamme de gestion technique énergétique de vos bâtiments à un tarif raisonnable. CADOÉ Technologie 04 74 37 55 53 contact@cadoe.net Gestion de tous les types de chauffage : Gaz, Fioul,

Plus en détail

en hiver, maîtriser sa facture d électricité

en hiver, maîtriser sa facture d électricité en hiver, maîtriser sa facture d électricité DOSSIER DE presse 2014 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 Contact presse service-de-presse@edf.fr Tél. : 01 40 42 46 37 L arrivée

Plus en détail

Régulation radio intelligente pour plancher chauffant/rafraîchissant

Régulation radio intelligente pour plancher chauffant/rafraîchissant Régulation radio intelligente pour plancher chauffant/rafraîchissant Simple à installer, simple à utiliser Entièrement automatisé sans aucun réglage Une température stable pièce par pièce, le confort est

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE OBSERVATIONS

BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE OBSERVATIONS ENSEIIGNEMENT TRANSVERSAL Page 1/7 Classe : Nom :.. Prénom :. Binôme :..... BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche Date :... CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE NOTE

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Delta Wifi iosuniversal

Delta Wifi iosuniversal iosuniversal Sommaire Présentation Créer votre compte utilisateur Connecter votre radiateur au réseau Wifi Personnalisation de l application Choix du mode de fonctionnement L'application mobile DELTA WIFI

Plus en détail

Figure 1 : représentation des différents écarts

Figure 1 : représentation des différents écarts ulletin officiel spécial n 9 du 30 septembre 2010 Annexe SIENES DE L INGÉNIEUR YLE TERMINAL DE LA SÉRIE SIENTIFIQUE I - Objectifs généraux Notre société devra relever de nombreux défis dans les prochaines

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies

Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies *Des réponses pour les infrastructures. www.siemens.fr/cps Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies Une plus grande facilité d utilisation

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

Electron S.R.L. A51 ELECTROMENAGERS DIDACTIQUES

Electron S.R.L. A51 ELECTROMENAGERS DIDACTIQUES Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment A51 ELECTROMENAGERS DIDACTIQUES Specifications may change without notice Page 1 of 6 File LEAFLET A51 A51 UNITES DIDACTIQUES D ENTRETIEN

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

la maison Vers connectée www.io-homecontrol.com

la maison Vers connectée www.io-homecontrol.com www.io-homecontrol.com io-homecontrol - 09/2014 BC-FR - Illustrations Orlando Hoetzel - io-homecontrol et le logo io-homecontrol sont des marques déposées par l association io-homecontrol - SOMFY.COM141000

Plus en détail

5 ème Technologie collège

5 ème Technologie collège 5 ème Technologie collège Fiche d'activité N 1 CI 1.L ENVIRONNEMENT CONSTRUIT DU COLLEGE DECOUVERTE, VISITE D UN CHATEAU D EAU --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Images numériques. Notions et contenus. évaluée

Images numériques. Notions et contenus. évaluée Images numériques Thème Notions et contenus Compétence travaillée ou évaluée Résumé Mots clefs Académie Référence Auteur Transmettre et stocker de l information Caractéristiques d une image numérique :

Plus en détail

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10 1/12 SOMMAIRE Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8 Désignation des éléments 9 Je retiens l essentiel 10 Glossaire 12 2/12 UN SYSTEME AUTOMATISE Nous

Plus en détail

Sauter Components 7146205002 04

Sauter Components 7146205002 04 46.205/1 RDT 711: Régulateur ventilation/climatisation avec fonctionnalités étendues Votre avantage pour plus d efficacité énergétique Libre refroidissement par l extérieur avec des paramètres réglables.

Plus en détail

«Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges

«Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges «Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges Sommaire Préambule...3 1. Objectifs de l audit...4 2. Les compétences du prestataire...4 3. Description

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

Les réponses les plus adaptées

Les réponses les plus adaptées Les réponses les plus adaptées aux nouveaux programmes de Technologie au collège Pack Réussite 5 e Habitat Maquette Isolation phonique et thermique Réf. 189 040 Maquette Maison développement durable Réf.

Plus en détail

esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser

esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser Convient à tous types d habitations nouvelles ou existantes Un coup d œil pour comprendre votre consommation

Plus en détail

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents Un levier important de la réduction des consommations d un bâtiment est la bonne gestion de ses équipements. En effet, la façon dont un

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Votre maison vit à votre Grâce au système KNX, votre maison devient intelligente : elle adapte l éclairage, le chauffage, la climatisation, la gestion

Plus en détail

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson

Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Le tableau suivant représente les principaux symboles utilisés pour les appareils de chauffage, de cuisson Principaux symboles d appareils thermiques utilisés pour différents schémas Page 1/11 I) Les radiateurs

Plus en détail

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa La domotique R.Cousin C-2i St-Grégoire D.Marsollier Sté Bluelinéa Domotique? Définition: Le terme domotique vient de domo, «domus» en latin qui veut dire maison et «tique» pour automatisme. Ensemble des

Plus en détail

Eco campus Pasteur-lille

Eco campus Pasteur-lille Eco campus Pasteur-lille Mobilisons ensemble nos énergies pour un environnement amélioré et durable Choisissons les éco-gestes : 4 au travail 4 à la maison INSTITUT PASTEUR DE LILLE Fondation reconnue

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Mesure de l efficacité énergétique dans les bâtiments d activités

Mesure de l efficacité énergétique dans les bâtiments d activités Un expert, des conseils, des économies d énergie! Mesure de l efficacité énergétique dans les bâtiments d activités Comment améliorer l efficacité énergétique des entreprises dans les Parcs d activités?

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Bien régler l installation de chauffage de votre logement. Guide de bonne gestion en 9 questions

Bien régler l installation de chauffage de votre logement. Guide de bonne gestion en 9 questions Bien régler l installation de chauffage de votre logement Guide de bonne gestion en 9 questions Mai 2015 PREAMBULE BIEN RÉGLER SON INSTALLATION DE CHAUFFAGE PERMET AVANT TOUT DE RÉALISER DES ÉCONOMIES

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 SYSTÈMES SOLAIRES COMBINÉS (SSC) I/ PRINCIPE GENERAL Cette fiche d intégration décrit les données d entrées, les paramètres

Plus en détail

Trucs & astuces. pour bien vivre votre régulation de chauffage. Robinets thermostatiques Robinet thermostatique programmable. Thermostats d'ambiance

Trucs & astuces. pour bien vivre votre régulation de chauffage. Robinets thermostatiques Robinet thermostatique programmable. Thermostats d'ambiance Trucs & astuces pour bien vivre votre régulation de chauffage Robinets thermostatiques Robinet thermostatique programmable Thermostats d'ambiance un guide signé Danfoss Vous trouverez dans ce manuel, de

Plus en détail

«LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT?

«LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT? Lycée du Hénin, Académie de Lille «LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT Création et Innovation technologique ISOLER VENTILER

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Wiser WISER, ma maison. ET JE FAIS DES ÉCONOMIES! Système de gestion de l énergie pour l habitat. et pilote simplement AVEC MON APPLICATION

Wiser WISER, ma maison. ET JE FAIS DES ÉCONOMIES! Système de gestion de l énergie pour l habitat. et pilote simplement AVEC MON APPLICATION Wiser Système de gestion de l énergie pour l habitat Je me sens zen ET JE FAIS DES ÉCONOMIES! je mesure mes consommations énergétiques et pilote simplement ma maison. AVEC MON APPLICATION WISER, > Connaissez-vous

Plus en détail

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation

électrique Gialix offre la solution de chauffage central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation électrique Gialix offre la solution de central ple et la plus souple pour le neuf ou la rénovation Retour Aquastat de sécurité circuit radiateur MODULANTE ET SILENCIEUSE Gialix est la seule chaudière électrique

Plus en détail

L accompagnement Domotique par Home sweet Ohm

L accompagnement Domotique par Home sweet Ohm L accompagnement Domotique par Jean-Christophe DEGIORGIS : 06 08 58 13 73 1 Sommaire Préambule Fonctions implémentables grâce à un câblage domotique La mission d Les atouts d 2 Préambule 3 Préambule Le

Plus en détail

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance.

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. www.myesmart.com Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. «Facile la vie à la maison!» Pour un habitat durable et connecté Et si votre habitat

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Activités pédagogiques autour d'un système de contrôle d'efficacité énergétique. Denis CHEVALIER Olivier COMMENGE Emmanuel SEGALEN

Activités pédagogiques autour d'un système de contrôle d'efficacité énergétique. Denis CHEVALIER Olivier COMMENGE Emmanuel SEGALEN Activités pédagogiques autour d'un système de contrôle d'efficacité énergétique Denis CHEVALIER Olivier COMMENGE Emmanuel SEGALEN 21/05/2012 La constitution du système et les activités pédagogiques développées

Plus en détail

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux Activité : Etude des transfert énergétiques dans la cafetière Nespresso Problématique : On calcule la puissance électrique consommée, on détermine l énergie

Plus en détail

Itho Daalderop Chaudières à condensation. pratiques. et économiques

Itho Daalderop Chaudières à condensation. pratiques. et économiques Itho Daalderop Chaudières à condensation pratiques et économiques Cube One - Jusqu à 16 litres d eau chaude par en flux continu - Le rendement le plus élevé pour l eau du robinet - Réglages intelligents

Plus en détail

De champs électromagnétiques

De champs électromagnétiques Les Seuls radiateurs électriques à inertie sèche sans rayonnements électromagnétiques De confort De champs électromagnétiques Développé par Notre démarche La plupart des radiateurs électriques émettent

Plus en détail

Une technologie innovante pour connecter votre maison

Une technologie innovante pour connecter votre maison Vivez connectée Une technologie innovante pour connecter votre maison io-homecontrol est une technologie de communication radio sans fi l, bidirectionnelle, intégrée dans une large gamme d équipements

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Mémento de schémas électriques 2

Mémento de schémas électriques 2 COUV Les cahiers du bricolage : Mémento de schémas électriques 2 Version ebook - livre électronique 2005 David Fedullo, Thierry Gallauziaux Tous droits réservés - Reproduction, adaptation, traduction interdite

Plus en détail

Modules thermiques individuels. La performance au service du confort thermique INGENIERIE

Modules thermiques individuels. La performance au service du confort thermique INGENIERIE Modules thermiques individuels La performance au service du confort thermique INGENIERIE Réseau primaire chauffage urbain Tubes pré-isolés Solutions thermiques au service du chauffage collectif EFFICAL

Plus en détail

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN Rencontres CEA INDUSTRIE en région PACA N 1 La cité des énergies Cadarache K. Zunino 12/12/2012 Référence Présentation jj mmm aaaa PLAN 1. L énergie

Plus en détail

Conseil en Orientation Energétique

Conseil en Orientation Energétique Conseil en Orientation Energétique B A I L L A R G U E S Salle Claude PLAN + CCAS novembre 2008 Diagnostiqueur : Michaël GERBER Salle Bagouet Esplanade Charles de Gaulle 34 000 Montpellier T : 04 67 91

Plus en détail

D-BE-APOR-COUL PEDA Septembre 2013. Maquette de portail coulissant automatisé Exploitation pédagogique

D-BE-APOR-COUL PEDA Septembre 2013. Maquette de portail coulissant automatisé Exploitation pédagogique D-BE-APOR-COUL PEDA Septembre 2013 Maquette de portail coulissant automatisé Exploitation pédagogique Septembre 2013 Pascal Rubiloni Dominique Sauzeau Edité par la société A4 SOMMAIRE Le dossier pédagogique

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

Prendre le controle de la maison n a jamais été aussi facile. Contact Presse Havas Worldwide Paris Nathalie Riera

Prendre le controle de la maison n a jamais été aussi facile. Contact Presse Havas Worldwide Paris Nathalie Riera Dossier de presse Wiser Prendre le controle de la maison n a jamais été aussi facile Contact Presse Schneider Electric France Jean-Pierre Gherardi tel +33(0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

CALYBOX. *2701543_Rev.2* Guide d utilisation. Gestionnaire d'énergie. http://pro.deltadore.com

CALYBOX. *2701543_Rev.2* Guide d utilisation. Gestionnaire d'énergie. http://pro.deltadore.com Guide d utilisation CALYBOX Gestionnaire d'énergie 6050391 6050394 6050392 6050395 CALYBOX 220 ou 230-2 ou 3 zones domotique CALYBOX 420 ou 430-2 ou 3 zones domotique avec commande d alarme http://pro.deltadore.com

Plus en détail

evohome, le système de régulation de chauffage multizone evohome www.evohome.honeywell.com

evohome, le système de régulation de chauffage multizone evohome www.evohome.honeywell.com evohome evohome, le système de régulation de chauffage multizone evohome est un thermostat programmable multizone qui assure une température idéale dans chaque pièce de l habitation. evohome permet le

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser

Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser Energie : mieux comprendre pour mieux maîtriser PLAN Séquence 1 : comprendre les mots et concepts Séquence 2 : appréhender les enjeux Séquence 3 : maîtriser sa consommation SEQUENCE 1 : où on définit les

Plus en détail

Comment économiser l énergie. dans une maison?

Comment économiser l énergie. dans une maison? Comment économiser l énergie Capacités visées : dans une maison? Réinvestissement des acquis en modélisation du réel Utilisation de la démarche d investigation 1 1 Observation : Rappel de 6 ème : problématique

Plus en détail

quelles améliorations possibles?

quelles améliorations possibles? Fiche 1 - Définitions et principes Le chauffage électrique en quelques chiffres. 1,5 fois plus cher : le coût d exploitation du chauffage électrique est 1,5 fois plus élevé que celui du chauffage gaz naturel

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

EPARGNE et CONFORT. Plus facile que vous ne le pensez!

EPARGNE et CONFORT. Plus facile que vous ne le pensez! EPARGNE et CONFORT Plus facile que vous ne le pensez! 30% Les coûts de chauffage représentent plus de 55% facture énergétique d un ménage moyen. Avec le système de régulation intelligent Evohome vous économiserez

Plus en détail

LA MAISON INTELLIGENTE DÉSORMAIS À PORTÉE DE TOUS

LA MAISON INTELLIGENTE DÉSORMAIS À PORTÉE DE TOUS D O S S I E R D E P R E S S E O C T O B R E 2 0 1 2 LA MAISON INTELLIGENTE DÉSORMAIS À PORTÉE DE TOUS DESIGN PERFORMANCE ÉVOLUTIVITÉ ACCESSIBILITÉ LA BOX QUI RÉVOLUTIONNE LA DOMOTIQUE 1 UNE BOX HIGH TECH

Plus en détail

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous Nous savons qu'un système d'alarme permet de protéger une habitation en détectant et en signalant une ouverture de porte, de fenêtre ou un mouvement dans une pièce. Mais comment détecter et existe il un

Plus en détail

Tous droits réservés - Reproduction, adaptation, traduction interdite sans autorisation écrite préalable expresse des auteurs.

Tous droits réservés - Reproduction, adaptation, traduction interdite sans autorisation écrite préalable expresse des auteurs. COUV 2010 Les cahiers du bricolage : Mémento de schémas électriques 2 Version ebook - livre électronique 2005-2012 David Fedullo, Thierry Gallauziaux Tous droits réservés - Reproduction, adaptation, traduction

Plus en détail

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage 2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage La régulation Régulation = maintien d un paramètre à une valeur de consigne Chaîne de régulation Observation Détection d un écart

Plus en détail

LES AUDITS ENERGETIQUES

LES AUDITS ENERGETIQUES LES AUDITS ENERGETIQUES ECUBE 6 NOVEMBRE 2015 INGENIERIE CVC Sàrl Patrick Weinmann 06/11/2015 LES AUDITS ENERGETIQUES 1 Sommaire 1. Activités d Ingénierie CVC Sàrl 2. Buts des audits, démarche 3. Modélisation

Plus en détail

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Comment choisir vos émetteurs de chaleur? Avec le gaz naturel, vous faites le choix d une énergie d avenir pour votre maison,

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

son chauffage Tout savoir pour bien choisir les avantages du chauffage électrique de qualité

son chauffage Tout savoir pour bien choisir les avantages du chauffage électrique de qualité Les grandes marques de chauffage électrique, membres du GIFAM, à votre service au quotidien Acova - Airélec - Applimo - Atlantic Campa - Fondis - Noirot - Sauter Thermor - Tresco - Stiebel Eltron Tout

Plus en détail

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS La construction d'un bâtiment représente toujours un projet important, d'un point de vue architectural,

Plus en détail

Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur

Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur NOUVEAU Jusqu à 40 % d économies! Radiateur à accumulation dynamique Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur et d 1 des 4 Kits au choix. = Complet Pratique

Plus en détail

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie ÉNERGIE-CHAUFFAGE Référentiel des supports de communication existants énergie Le présent document recense l ensemble des outils de communication existants et disponibles, ainsi que les matériels disponibles

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

Confort, sécurité et gestion énergétique

Confort, sécurité et gestion énergétique Fonctionnalités d une système de GTB Offre globale pour la productivité des bâtiments, Sécurité des personnes et des biens Sécurité Incendie Signalétique d évacuation Détection d Intrusion Vidéosurveillance

Plus en détail

>> >> >> Innovens. La condensation à la pointe de l innovation

>> >> >> Innovens. La condensation à la pointe de l innovation C h a u d i è r e m u r a l e g a z c o n d e n s a t i o n Innovens ADVANCE La condensation à la pointe de l innovation >> >> >> > Ecologie et économies d énergie Nouvelle

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail