Première Guerre mondiale Évaluation préalable d un panel de visiteurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs"

Transcription

1 Première Guerre mondiale 2014 Évaluation préalable d un panel de visiteurs

2 1. Principe et déroulement de l enquête Une évaluation préalable Font-End evaluation Un instrument au service de la conception des expositions = dialoguer avec un public pour repérer : - Les attentes - Les connaissances existantes, le vocabulaire maîtrisé - Les idées et opinions erronées But : Efficacité du produit, satisfaction des attentes = favoriser la transmission et l appropriation des savoirs (adapter le discours, contourner les blocages)

3 1. Principe et déroulement de l enquête Phases de l étude Janvier octobre Définition du protocole d évaluation -voyage d études (Verdun, Somme) - Brain storming -Conception d un questionnaire - test du questionnaire - Nouveau questionnaire simplifié 2 Recueil des données Phase 1 : 40 entretiens -1ère analyse 3 Recueil des données -Phase 2 = 170 entretiens 4- Exploitation des données -Retranscription des entretiens -5 groupes de travail en gestion de projet 5- Synthèse des résultats -Restitution aux partenaires du projet -Analyse plus détaillée 2012 Janvier Mars-avril septembre octobre Promotion / Promotion

4 2. L enquête en chiffres Les lieux de l enquête - Strasbourg, Musée historique - Colmar, Musée d Unterlinden - Mulhouse, Musées historique, Beaux-Arts, Automobile - Hartmannswillerkopf - Belfort, Citadelle - Luxeuil, Musée du combattant - Lyon, Musée historique Entretiens : 220 Enquêteurs : 22

5 2. Chiffres et analyse Panel conforme au modèle de fréquentation des musées d histoire et d identité* - Surreprésentation des plus de 50 ans - Faible proportion de jeunes -Dominante de la visite en groupes d affinité affectives (familles) -Prosélytisme de la visite (faire connaître) Type 3 in Lucien Mironer (sous la dir.) Cent musées à la rencontre de leur public, France édition, Paris, 2001

6 2. Méthode d analyse 5 axes d analyse : 1. Mesure quantitative du corpus 2. Repérage du «savoir commun» 3. Analyse du champ lexical maîtrisé, clichés et icônes 4. Repérage des craintes, blocage, limites 5. Analyse des attentes sur le thème et le projet de collaboration

7 3. Univers connu, approche de la mémoire collective - Vision simplificatrice autour de 3 notions associées : Verdun, tranchées, Poilus - Grande place de l'univers mortifère: boucherie, massacre, morts

8 3. Différence de projection personnelle et de structure de la mémoire collective selon le sexe : = domaine affectif et familial, relation à la guerre par le courrier (12 femmes pour 1 homme), présence des lieux de guerre locaux : Hartmannswillerkopf (21 femmes pour 14 hommes) = domaine de l'armement et de l'équipement militaire : gaz, chars Les Hommes semblent d'avantage intéressés par la Grande Histoire alors que les femmes sont plus intéressées par l'histoire locale.

9 4. Ce que nous dit la langue maîtrisée Traumatisan t Indicible Souffrance Honte Sentiments Inutile Peur Cruauté Courage

10 Col du linge (39) Alsace- Lorraine (13) Sarajevo (6) Hartmannswillerkopf (66) Verdun (115) Douaumont (12) Allemagne- Autriche (32) Lieux de la Guerre Cimetière (18) Tranchées (120) Monument au morts (19) Fronts (11) Chemin des dames (14) La Marne (11)

11 Gueules cassées (17) Soldat (43) Poilus (66) Mort (34) Blessures (7) Industrie (armes aviation, 178) Humain Le film Joyeux Noël (37) Guerre (47) Stratégie (8) Boucherie (37)

12 5. Repérage des craintes et blocages Confusions et notion vagues 16 % des questionnaires présentent des confusions 31 enquêtes confondent la Grande Guerre et la Seconde Guerre Mondiale («nazis» et «Juifs» sont été cités de 2 à 3 fois) 65 notions génériques et vagues ont été repérées à 332 reprises: morts, victime, perte (60 fois), boucherie (34 fois), carnage (27 fois) Les deux guerres ont tendance à se réduire à un événement

13 5. Repérage des craintes et blocages Présence problématique de la mort : pour 23% les mots mort, horreur, peur sont les premiers mots qui viennent à l esprit. 44% des personnes interrogées identifient mal le champ du souvenir. Incompréhension de la présence du voisin = 33% expriment des réticences ou incompréhension quant à une participation suisse13,5% au sujet de l Allemagne. La notion de guerre et ses horreurs pose problème. Le visiteur fait face à son jugement moral et à celui de la société Un cadrage historique et européen semble induspensable

14 5. Données complémentaires hors enquête La vision de la guerre chez les historiens allemands comme les historiens français est «spontanément nationale», elle ne permet guère de comprendre l histoire de l autre BECKER Jean-jacques, KRUMEICH Gerd, La Grande Guerre, une histoire franco-allemande, Tallandier, Paris 2008, p. 11 PROST Antoine, WINTER Jay, Penser la Grande Guerre, Le Seuil, Paris 2004, p. 267

15 5. Données complémentaires hors enquête Références interculturelles -Les citoyens européens ne connaissent l histoire de leur voisin que lorsqu elle croise celle de leur propre pays. Grandes figures et événements sont presque totalement ignorés. Les stéréotypes sont encore très présents. -L histoire reste enseignée dans une perspective nationale voir nationaliste -La seule conscience européenne transnationale est celle des conflits Culture croisées. Références interculturelles des Allemands, des Italiens et des français, Culture études, Enquête du département des études, de la prospective et des statistiques, Ministère de la Culture.

16 6. Attentes et compétences du public

17 6. Attentes et compétences du public Une exposition en Allemagne? En Suisse?

18 6. Données complémentaires hors enquête Compétences linguistiques du public français Connaissance de la langue allemande France : 1,8 % des français Alsace : 16,2 % Connaissance du dialecte alsacien Génération née en 1940 : 50 % Génération née en 1980 : 2 % Enquête Institut National de Statistique INSEE 1999

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137

Conception : F. Deglave, conseiller pédagogique, pour Mobiclic n 137 N 137 NOVEMBRE 2011 LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE HISTOIRE ET TUIC SÉANCES D APPRENTISSAGE nombre de séances 5 durée de l activité 4h30 Séance 1 : le départ des soldats à la guerre en 1914 (durée : 1 heure)

Plus en détail

LE LION DE BARTHOLDI. Guide complet pour mieux connaître le monument emblématique du Territoire de Belfort

LE LION DE BARTHOLDI. Guide complet pour mieux connaître le monument emblématique du Territoire de Belfort LE LION DE BARTHOLDI Guide complet pour mieux connaître le monument emblématique du Territoire de Belfort INCONTOURNABLE : LE LION DE BARTHOLDI Son histoire : Au terme de 103 jours de sièges (3 novembre

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache

50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 50e anniversaire des indépendances africaines et malgache 1960-2010 29 Hommage aux anciens combattants africains et malgaches Dans le cadre des célébrations officielles du cinquantième anniversaire des

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Centenaire. de la Grande Guerre

Centenaire. de la Grande Guerre Centenaire 14 de la Grande Guerre 18 Programme Expositions, concert, reconstitution, cinéma Du 8 au 23 novembre En partenariat avec les villes de Versailles, Saint-Cyr-l École, Bailly, Noisy-le-Roi, Rennemoulin,

Plus en détail

Identifier l antisémitisme et le racisme

Identifier l antisémitisme et le racisme 47 29 ANNExE A2 Identifier l antisémitisme et le racisme Glossaire sur l Holocauste Exemple de représentation graphique Coupons de mots reliés à l Holocauste Glossaire de l élève Centre commémoratif de

Plus en détail

TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE TOUS ENFANTS DE LA PATRIE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, UN GRAND RENDEZ-VOUS MÉMORIEL L arrivée des quotidiens dans la zone des armées. Carte postale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé

DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé DOSSIER DE PRESENTATION Ministère d État Centre de documentation et de recherche sur l Enrôlement forcé 1 www.secondeguerremondiale.public.lu 1. Comment l exposition est-elle née? Au début il y eut 18

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

Mise en place d un Comité de Pilotage et d un Conseil Scientifique sous le portage administratif et financier de l ADT :

Mise en place d un Comité de Pilotage et d un Conseil Scientifique sous le portage administratif et financier de l ADT : DOSSIER DE PRESSE Le Front des Vosges en 2015 Souhaitant initier une démarche de mémoire et situer la particularité du contexte francoallemand, l Agence de Développement Touristique de Haute-Alsace, le

Plus en détail

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Ancienne gare de déportation de Bobigny Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Sommaire : 1. Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz 2. Après la guerre,

Plus en détail

KEEZAM EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ALLEMAGNE (5 ÈME,4 ÈME ET 3 ÈME ) Fiche Enseignants

KEEZAM EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ALLEMAGNE (5 ÈME,4 ÈME ET 3 ÈME ) Fiche Enseignants KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Enseignants Nombre de pages : 6 EXEMPLE DE PROJET PÉDAGOGIQUE POUR UN VOYAGE DE CLASSE EN ALLEMAGNE (5 ÈME,4 ÈME ET 3 ÈME

Plus en détail

APERÇU DES USAGES D INTERNET PAR LES GÉNÉALOGISTES

APERÇU DES USAGES D INTERNET PAR LES GÉNÉALOGISTES Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques APERÇU DES USAGES D INTERNET PAR LES GÉNÉALOGISTES Synthèse

Plus en détail

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs LE LIEN ARMEE NATION Réflexions et production du Trinôme de Créteil Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs de l IHEDN Le trinôme de Créteil : un pilote Journées de formation

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste

27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste 27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste "Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l'oubli" (Elie Wiesel) Quand ils ont arrêté les communistes,

Plus en détail

Team Building, Mode d emploi. Un moment fort qui cristallise une identité d équipe

Team Building, Mode d emploi. Un moment fort qui cristallise une identité d équipe Team Building, Mode d emploi (article paru dans la revue Personnel de l ANDCP en décembre 99) Team building... cohésion d équipe... teamwork... développement d équipe... construction d équipe... coach

Plus en détail

Quizz du centenaire de la guerre de 1914-1918

Quizz du centenaire de la guerre de 1914-1918 Quizz du centenaire de la guerre de 1914-1918 Questionnaire réservé aux enfants et adolescents du CM2 à la 3ème Nom :... Prénom :... Adresse :... Numéros de téléphone : Fixe :... Mobile :... Adresse courriel

Plus en détail

"Les Femmes européennes et le crédit"

Les Femmes européennes et le crédit "Les Femmes européennes et le crédit" 7 mars 2005 Introduction A l occasion de la journée de la femme, la Fédération Bancaire Française s est interrogée avec l Ifop, sur la relation que les Femmes européennes

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

SMPMKOM. råáí =ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí=_= rb=_=j=i~åöìé=sáî~åíé=bìêçé ÉååÉ

SMPMKOM. råáí =ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí=_= rb=_=j=i~åöìé=sáî~åíé=bìêçé ÉååÉ SMPMKOM råáí =ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí=_= rb=_=j=i~åöìé=sáî~åíé=bìêçé ÉååÉ SMPMKOMN UC B3 - Langue Vivante Européenne Utilisateur indépendant - Niveau B1 du CECR A - Référentiel de formation UC B31 Langue Vivante

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile

ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012. Rapport 17/01/2013. Direction générale de l Aviation civile. Direction générale de l Aviation civile ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L AVIATION CIVILE : 2012 Rapport 17/01/2013 Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Direction générale de l Aviation

Plus en détail

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917)

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) 1 Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) Affiche et carte postale : Arch. dép. d Eure-et-Loir, 26 Fi NC 18 et 9 Fi NC Jouy. Carte postale 102 e Régiment d

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

DES SOCIÉTÉS FERMÉES DANS L UNION EUROPÉENNE...

DES SOCIÉTÉS FERMÉES DANS L UNION EUROPÉENNE... DES SOCIÉTÉS FERMÉES DANS L UNION EUROPÉENNE... DROIT ET PRATIQUE DE LA SOCIÉTÉ FERMÉE DANS L UNION EUROPÉENNE : DIVERSITÉ ET CONVERGENCES Exposé introductif * M. Jean-Jacques DAIGRE, Professeur à l Université

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

Les Français et l Europe

Les Français et l Europe Les Français et l Europe Avec Avril 205 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion Gaspard

Plus en détail

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918)

CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : GUERRES MONDIALES ET RÉGIMES TOTALITAIRES CHAP. I : LA PREMIÈRE GUERE MONDIALE, VERS UNE GUERRE TOTALE (1914-1918) Pourquoi dit-on de la Première Guerre mondiale

Plus en détail

NOTE SUR LE CENTENAIRE DE LA GUERRE DE 1914-1918

NOTE SUR LE CENTENAIRE DE LA GUERRE DE 1914-1918 NOTE SUR LE CENTENAIRE DE LA GUERRE DE 1914-1918 La France a été en 1914-1918 au cœur d une tragédie mondiale qui fut pour elle, une épreuve nationale sans précédent. La guerre n a pas été seulement militaire

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

L Université résistante au défilé du 14 juillet

L Université résistante au défilé du 14 juillet L Université résistante au défilé du 14 juillet Le 14 juillet prochain, Alain Beretz, président de l Université de Strasbourg assistera au défilé du 14 juillet dans la tribune Brest proche de la tribune

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors

La Girandière. Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors La Girandière du PARC Mulhouse (68) Résidences avec services pour seniors L ART DE VIVRE AUX GIRANDIèRES À la Girandière du Parc, les résidents organisent leur vie comme ils le souhaitent. Les invités

Plus en détail

Nous vous souhaitons une agréable visite!

Nous vous souhaitons une agréable visite! Ce questionnaire est un outil d aide à la visite proposé par le service des publics du CHRD et destiné à favoriser une découverte active de l exposition par les élèves dans le cadre d une visite libre.

Plus en détail

Le Centenaire de la Grande Guerre. Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015

Le Centenaire de la Grande Guerre. Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015 Le Centenaire de la Grande Guerre Bilan des commémorations en 2014 et lancement de la campagne 2015 Réunion du 26 janvier 2015 Préfecture de l Orne Le centenaire de la Première Guerre mondiale permet à

Plus en détail

Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer

Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer Fait sur mesure pour les écoles, Trop jeunes est un projet pédagogique qui veut attirer l attention de nos jeunes sur ce monde qui tourne de plus

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

Passeport LANGUES BROCHURE LANGUES

Passeport LANGUES BROCHURE LANGUES Passeport LANGUES BROCHURE LANGUES naturellement international Qui sommes-nous? Se former avec SIFCO, c est bénéficier d une certification ISO 9001 pour la conception et la réalisation de prestations Né

Plus en détail

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud 1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud Exposition du 16 avril au 12 juillet 2015 Cette exposition est accessible pour des élèves du CE2 au CM1 L exposition p.03 La visite-atelier des scolaires p.06 Renseignements

Plus en détail

Rencontre avec Juliette Caron, documentaliste au Théâtre de l Odéon, le 5 avril 2011

Rencontre avec Juliette Caron, documentaliste au Théâtre de l Odéon, le 5 avril 2011 Rencontre avec Juliette Caron, documentaliste au Théâtre de l Odéon, le 5 avril 2011 La médiathèque Jean Louis Barrault, sous les toits de l Odéon En quoi consiste votre métier? Je suis documentaliste

Plus en détail

RÉUNION DE PROJET EN SICILE. du 9 au 15 mai 2011. Traduction de la synthèse communiquée aux partenaires

RÉUNION DE PROJET EN SICILE. du 9 au 15 mai 2011. Traduction de la synthèse communiquée aux partenaires RÉUNION DE PROJET EN SICILE du 9 au 15 mai 2011 Traduction de la synthèse communiquée aux partenaires EUROPE FRANCE Chers partenaires, Veuillez trouver ci-après une synthèse des échanges que nous avons

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Communiqué de presse commun 172/2014 Traduction : En cas de divergences linguistiques, la version allemande fait foi.

Communiqué de presse commun 172/2014 Traduction : En cas de divergences linguistiques, la version allemande fait foi. Bayerisches Staatsministerium der Justiz Communiqué de presse commun 172/2014 Traduction : En cas de divergences linguistiques, la version allemande fait foi. 24 novembre 2014 Acceptation de l héritage

Plus en détail

Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay

Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay Dossier de Presse 1 Exposition Jeux et jouets de la Grande Guerre Stenay Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre mondiale, la Conservation départementale des Musées de la Meuse

Plus en détail

Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires

Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires Enquête APM sur le Gouvernement d entreprise dans les PME-PMI : quelques résultats et commentaires Pierre-Yves GOMEZ Professeur EMLYON Directeur de l Institut Français de Gouvernement des Entreprises (IFGE)

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Ph. Geluck. 18.11.2010 Page 1

Ph. Geluck. 18.11.2010 Page 1 Ph. Geluck 18.11.2010 Page 1 La formation de l opinion publique Damien Cottier «Université d automne des acteurs politiques suisses» Lausanne, IDHEAP 13.11.2010 18.11.2010 Page 2 Formation de l opinion

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail

Commerce International. à référentiel commun européen

Commerce International. à référentiel commun européen Brevet de technicien supérieur Commerce International à référentiel commun européen Référentiel de formation SEPTEMBRE 2011 RÉFÉRENTIEL DE FORMATION Unités de formation UF1 Culture Générale et Expression

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Hadopi, biens culturels et. pratiques et perceptions des internautes français.

Hadopi, biens culturels et. pratiques et perceptions des internautes français. Hadopi, biens culturels et pratiques et perceptions des internautes français. BU2 Octobre 2012 synthèse et chiffres clés JANVIER 2013 I. Chiffres clés Taux de consommation licite / illicite 78% des utilisateurs

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité:

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: 1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: Nous avons consulté les 3 sites de l INSUP plus particulièrement confrontés à la mixité culturelle :

Plus en détail

PRAGUE. Du 08 au 11 Mai 2013 4 jours / 3 nuits - hôtel 4* A partir de

PRAGUE. Du 08 au 11 Mai 2013 4 jours / 3 nuits - hôtel 4* A partir de VOYAGES EN AUTOCAR SPÉCIAL PONT DE MAI LONDRES (durée 3h) Du 08 au 11 Mai 2013 4 jours / 3 nuits - hôtel 3* PRAGUE FUTUROSCOPE Du 08 au 11 Mai 2013 4 jours / 3 nuits - hôtel 4* Du 08 au 10 Mai 2013 3 jours

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

L articulation entre enquêtes qualitatives et quantitatives : l exemple des études menées à la Bibliothèque nationale de France

L articulation entre enquêtes qualitatives et quantitatives : l exemple des études menées à la Bibliothèque nationale de France L articulation entre enquêtes qualitatives et quantitatives : l exemple des études menées à la Bibliothèque nationale de France Romuald RIPON * Le projet de construire une bibliothèque «d un type entièrement

Plus en détail

Cité de l Automobile - Collection Schlumpf, Mulhouse

Cité de l Automobile - Collection Schlumpf, Mulhouse Cité de l Automobile - Collection Schlumpf, Mulhouse Présentation du projet Un projet national d accessibilité au patrimoine culturel pour les jeunes autistes www.fondation-culturespaces.com Guide de Préparation

Plus en détail

Aux participants du séjour Tandem franco-allemand. Organisation pédagogique

Aux participants du séjour Tandem franco-allemand. Organisation pédagogique Aux participants du séjour Tandem franco-allemand Apprentissage linguistique Organisation pédagogique Ce séjour s adresse à des non germanistes ou des germanistes débutants. L apprentissage se fait sous

Plus en détail

Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Droits & Démarches

Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Droits & Démarches Les Guides de l ONACVG Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Service de l office national des anciens combattants et victimes de guerre Sommaire Introduction page 03 Première

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT

PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT AXE 1 AXE 2 AXE 3 Objectifs prioritaires Gérer l hétérogénéité - Valoriser le travail et l effort pour l ensemble des élèves du collège

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES SOMMAIRE I - VIVIENNE16 ET L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES... 3 II - METHODOLOGIE... 4 III - LA NOTION D IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES EST PRIORITAIREMENT

Plus en détail

Dossier artistique Rebecca Bowring

Dossier artistique Rebecca Bowring Dossier artistique Rebecca Bowring Mon travail est non seulement un travail de photographie, mais également un travail qui traite de photographie. De la photographie comme technique et technologie et les

Plus en détail

Introduction. L enquête

Introduction. L enquête Enquête sur le mal- être et la détresse psychologique des personnes sourdes, malentendantes, devenues sourdes et/ou acouphéniques : Analyse des résultats du point de vue des personnes devenant sourdes

Plus en détail

S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire

S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire Nathalie Gettliffe, Université de Strasbourg Hortense Rengade-Bouchard, Académie

Plus en détail

DOCUMENT 1. Lycée Général et Technologique Régional Pierre MENDES FRANCE-EPINAL

DOCUMENT 1. Lycée Général et Technologique Régional Pierre MENDES FRANCE-EPINAL DOCUMENT 1 Sections Européennes "ANGLAIS" et" ALLEMAND" Ces sections fonctionnent au Lycée Pierre MENDES FRANCE depuis la rentrée 97 pour les germanistes (deuxième promotion cette année) et depuis la rentrée

Plus en détail

ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995

ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995 METHOD.DOC ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995 Méthodologie INSEE 1998 I - L ECHANTILLON Mode de désignation de l échantillon Sélection des ménages intérrogés L'échantillon sélectionné pour cette enquête comporte

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009.

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. SOMMAIRE Un plaignant estime que le Téléjournal du 30 novembre a commis

Plus en détail

Août 1789 : Déclaration des droits de l'homme et du citoyen

Août 1789 : Déclaration des droits de l'homme et du citoyen Voici une proposition de corrigé. ATTENTION ce n'est qu'une proposition et non un corrigé officiel 1. A quel siècle a vécu Périclès? Pourquoi est-il célèbre? (1 point) Au V ème siècle avant J.C. Il a dirigé

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES

DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES DU DIAGNOSTIC DE MARQUE À LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE MEDIA WAY PROMÉTHÉE BIENS ET SERVICES LA MESURE DE L EFFICACITÉ PUBLICITAIRE : UNE PRÉOCCUPATION CONSTANTE DE LA RÉGIE Grande consommation

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

FAITES CONNAISSANCE AUJOURD HUI AVEC VOS COLLABORATEURS DE DEMAIN!

FAITES CONNAISSANCE AUJOURD HUI AVEC VOS COLLABORATEURS DE DEMAIN! FAITES CONNAISSANCE AUJOURD HUI AVEC VOS COLLABORATEURS DE DEMAIN! Les classes SORTENT EN BOITE! RAPPROCHER LE MONDE DE L ENTREPRISE AVEC CELUI DE L ENSEIGNEMENT, tel est l objectif de l opération «Les

Plus en détail

Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919)

Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur les Hauts-de-Seine Nombre de reportages : 75 Nombre

Plus en détail

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1

«Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 «Expatriates in France : Tell us about your life» - Vague 1 Enquête réalisée par www.paris21.tv en partenariat avec la Société de Banque et d Expansion et de Paris Développement 17 Septembre 2014 www.netsbe.fr

Plus en détail

Définition du tourisme d affaires

Définition du tourisme d affaires Décembre 2007 Définition du tourisme d affaires Activité économique générée par les congrès, séminaires, conventions, salons. Ces événements ne relèvent pas du tourisme mais contribuent puissamment à l

Plus en détail

Expertises Marketing et Communication en Assurance

Expertises Marketing et Communication en Assurance Expertises Marketing et Communication en Assurance LE DEPARTEMENT ETUDES CONTACT: etudes@molitorconsult.com Document totalement confidentiel Droits de reproduction interdits Page - 1 Qui sommes nous? Spécialistes

Plus en détail

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011 Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne Novembre 2010 Juin 2011 10/10/2011 Rappel : Le dispositif de contrôle mis en place Le dispositif de contrôle, remporté

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

MAUS par Art SPIEGELMAN

MAUS par Art SPIEGELMAN HISTOIRE DES ARTS MAUS par Art SPIEGELMAN I. IDENTIFIER ET PRESENTER L ŒUVRE L œuvre présentée ici est une bande-dessinée intitulée Maus, l intégrale, un survivant raconte réalisée par Art Spiegelman en

Plus en détail

P R E P A R A T I O N A L A M O B I L I T E STAGE INTENSIF D ALLEMAND

P R E P A R A T I O N A L A M O B I L I T E STAGE INTENSIF D ALLEMAND P R E P A R A T I O N A L A M O B I L I T E STAGE INTENSIF D ALLEMAND Vous êtes inscrit à l Université de Strasbourg et vous vous engagez dans un cursus francoallemand, ou vous envisagez une mobilité en

Plus en détail

QUANTI ONLINE - ACCESS-PANELS - QUALI ONLINE - LOCATIONS DE SALLES - RECRUTEMENTS

QUANTI ONLINE - ACCESS-PANELS - QUALI ONLINE - LOCATIONS DE SALLES - RECRUTEMENTS QUANTI ONLINE - ACCESS-PANELS - QUALI ONLINE - LOCATIONS DE SALLES - RECRUTEMENTS Made in Surveys en quelques chiffres... + de 300 RÉFÉRENCES LITRES DE CAFÉ/JOUR 14 ANS 548 questionnaires mis en ligne

Plus en détail

Ville de La Chaux-de-Fonds Conseil communal. Demande de restitution du tableau de John Constable «La Vallée de la Stour»

Ville de La Chaux-de-Fonds Conseil communal. Demande de restitution du tableau de John Constable «La Vallée de la Stour» Ville de La Chaux-de-Fonds Conseil communal Dossier de presse Demande de restitution du tableau de John Constable «La Vallée de la Stour» I. Historique Le 14 juin 2006 le Musée des beaux-arts de la Ville

Plus en détail

Quand le privé rencontre l EIC

Quand le privé rencontre l EIC DOSSIER DE PRESSE Quand le privé rencontre l EIC 1 er «Entraînement interculturel à la candidature» en Lorraine en partenariat avec le Crédit Agricole de Lorraine Contacts presse CREDIT AGRICOLE : Parcidio

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Compréhension de l oral

Compréhension de l oral 1 DOCUMENT RÉSERVÉ AUX CORRECTEURS CORRIGÉ ET BARÈME Compréhension de l oral 25 points Dans les épreuves de compréhension écrite et orale, l orthographe et la syntaxe ne sont pas prises en compte sauf

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail