GROSSESSE ET TABAC Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GROSSESSE ET TABAC Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue"

Transcription

1 GROSSESSE ET TABAC 1 Virginie VAROMME - Sage Femme Laura GUTIERREZ - Psychologue

2 INTRODUCTION (1/2) Définition de la dépendance tabagique. «La dépendance est un état psychique et parfois physique, résultant de l interaction entre un organisme vivant et une substance étrangère, état caractérisé par des réponses comportementales avec toujours une compulsion à prendre la substance de façon continue ou périodique, de façon à ressentir ses effets psychiques et parfois éviter l inconfort de son absence. La tolérance c est-à-dire la nécessité d augmenter progressivement les doses, peut ou non être présente». O.M.S 2

3 INTRODUCTION (2/2) Quelques chiffres : Tabagisme actif : - 50% de fumeuses avant la grossesse - 20% continuent pendant la grossesse (voir 35% pour l'inpes et 50% pour certaines études) Tabagisme passif : - 44% des conjoints fument 3

4 PLAN RÉUNION GROSSESSE ET TABAC 4

5 CONSÉQUENCES DU TABAC SUR LA GROSSESSE (1/2) Augmentation des risques de : FCS x3 GEU x3 (si > 20 cigarettes/jour) PIB et HRP x 2,5 Accouchement prématuré x3 RSM avant 34SA x3 RCIU MFIU x3 5

6 CONSÉQUENCES DU TABAC SUR LA GROSSESSE (2/2) Risques après la naissance : Petit poids Mort subite du nouveau né Plus de risque de bronchiolites Asthme à l'adolescence 6

7 TROUVER LA MOTIVATION POUR LE SEVRAGE TABAGIQUE Pour les patientes : - Santé du bébé - Bon déroulement de leur grossesse Les patientes ont toutes envie d'arrêter mais seules 20% réussissent! 7

8 QUAND PARLER DU TABAC? Idéalement, avant le début de la grossesse car le tabac diminue la fertilité. Pendant la grossesse : - Lors des consultations - Lors de l'entretien prénatal précoce - Lors des cours de préparation à la naissance 8

9 CONSULTATIONS PRÉNATALES Evaluer la situation à chaque consultation Mesurer le CO expiré Mais peu de temps et déjà beaucoup de sujets à aborder... 9

10 ENTRETIEN PRÉNATAL PRÉCOCE (1/2) Outil de dépistage majeur, recommandé par HAS en Avril 2005 Précoce, proposé systématiquement Instaure une relation de confiance Est une démarche de prévention Implique un travail en réseau Dure 1 heure 10

11 ENTRETIEN PRÉNATAL PRÉCOCE (2/2) Il permet : D'informer les patientes sur les méfaits du tabac D'évaluer leur dépendance tabagique De les motiver sur l'arrêt du tabac Des les mettre en relation avec d'autres professionnels 11

12 COURS DE PRÉPARATION À LA NAISSANCE En individuel ou en groupe Avec le père s'il le souhaite Relaxation, échange avec la sage-femme mais aussi avec les autres patientes Groupe de parole autour de l'arrêt du tabac? 12

13 PRISE EN CHARGE DES FEMMES ENCEINTES FUMEUSES (1/2) Bilan préalable : - Antécédents de santé, personnels et familiaux ; - Milieu socioprofessionnel ; - Histoire tabagique ; - Co-addictions éventuelles (alcool, cannabis, etc.). Utilisation de marqueurs biologiques du tabagisme. 13

14 PRISE EN CHARGE DES FEMMES ENCEINTES FUMEUSES (2/2) Cette anamnèse sera suivie : - D une évaluation de la dépendance à la nicotine (Test de Fagerström) ; - D une évaluation des habitudes tabagiques (Test de Horn) ; - D une évaluation de la motivation d arrêt du tabac (Test de Richmond) ; - D une évaluation de l anxiété et de la dépression (Echelle d anxiété et dépression HAD : Hospital Anxiety-Depression Scale). 14

15 LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES MÉDICAMENTEUSES ET NON- MÉDICAMENTEUSES Les Thérapeutiques Médicamenteuses. - Depuis 1997, la prescription de substituts nicotiniques est admise pour les femmes enceintes qui ne parviennent pas à arrêter de fumer. - D autres médicaments tels que le bupropion LP (antidépresseur atypique) et la varénicline (agoniste partiel des récepteurs nicotiniques) sont contreindiqués chez la femme enceinte. 15

16 TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION NICOTINIQUE (TNS) Les gommes à mâcher (deux dosages : 2 et 4 mg) Les timbres ou patchs transdermiques (trois dosages) mg/ 14 mg/ 7 mg sur 24 heures mg/ 10 mg/ 5 mg sur 16 heures. Les comprimés sublinguaux et les pastilles à sucer (entre 8 et 12 comprimés par jour en fonction du degré de dépendance). L inhaleur. 16

17 LES STRATÉGIES THÉRAPEUTIQUES MÉDICAMENTEUSES ET NON- MÉDICAMENTEUSES Les Thérapeutiques Non-Médicamenteuses. - Les consultations individuelles (Entretien motivationnel). - Les Thérapies Cognitivo-Comportementales (TCC). - Les groupes de parole. - Prévention et prise en charge des rechutes après l arrêt du tabac. 17

18 CONCLUSION Le tabac est l affaire de tous. Détecter les patientes au plus tôt. Orienter les patientes. - Entretien prénatal précoce - Cours de préparation à la naissance - Prise en charge par la psychologue Continuer la prise en charge en post-partum pour éviter les rechutes. 18

Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine

Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine Avant le sevrage : Evaluation de la de la dépendance comportementale, psychologique ou physique, Autoobservation, test de Fagerstrom (Fagerstrom en annexe)

Plus en détail

Les Grands Principes du Sevrage Tabagique

Les Grands Principes du Sevrage Tabagique Unité de Coordination de Tabacologie CHU de Nancy DALAT Novembre 2011 Les Grands Principes du Sevrage Tabagique Dr Nathalie WIRTH - Pr Yves MARTINET Introduction Tabagisme = Maladie Chronique The WHO s

Plus en détail

Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours

Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours Recommandation de bonne pratique Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours Octobre 2014 Messages clés Objectif principal Dépistage Évaluation

Plus en détail

Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris

Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris Arrêt du tabac: traitement de première intention de la BPCO et de l asthme. Dr Tihomir Iatchev tabacologue Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, GH Pitié Salpêtrière, Paris Potentiels conflits d intérêt

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE 1/ UNE PRÉSENTATION DES OBJECTIFS PRÉCIS DE FORMATION : Objectifs généraux : 5 Réduire la mortalité et la morbidité des maladies liées

Plus en détail

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Fares asbl Service Prévention Tabac Vlaams Vereniging voor respiratoire gezondheidszorg en Tuberculosebestrijding Rue de la

Plus en détail

EVALUATION DES METHODES D AIDE A L ARRET DU TABAGISME

EVALUATION DES METHODES D AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION DES METHODES D AIDE A L ARRET DU TABAGISME Docteur Jean PERRIOT Dispensaire Emile Roux Clermont-Ferrand jean.perriot@cg63.fr DIU Tabacologie Clermont-Ferrand - 2015 NOTIONS GENERALES INTRODUCTION.

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

5 LES THERAPEUTIQUES AYANT DEMONTRE LEUR EFFICACITE

5 LES THERAPEUTIQUES AYANT DEMONTRE LEUR EFFICACITE 5 LES THERAPEUTIQUES AYANT DEMONTRE LEUR EFFICACITE 5.1 Le traitement nicotinique de substitution (TNS) Bénéfices attendus C est le traitement pharmacologique le mieux évalué. Il agit essentiellement à

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Réussir un sevrage tabagique. Docteur PLASSART Les traitements

Réussir un sevrage tabagique. Docteur PLASSART Les traitements Réussir un sevrage tabagique Docteur PLASSART Les traitements Le traitement de l arrêt du tabac en le conseil minimal 2008 les substituts nicotiniques (en vente libre) : timbres / gommes / comprimés sub-linguaux

Plus en détail

. La journée mondiale sans tabac

. La journée mondiale sans tabac LE RELAI INFO SANTÉ L IREPS de Basse-Normandie est chargée de relayer les campagnes de prévention et de faciliter l accès de tous aux informations en santé. Pour cela elle dispose de 4 Relais Info Santé.

Plus en détail

4 COMMENT TRAITER? LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES DE L AIDE A L ARRET DU TABAC ARGUMENTAIRE

4 COMMENT TRAITER? LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES DE L AIDE A L ARRET DU TABAC ARGUMENTAIRE pas corrélés avec l intensité de la consommation et entraînaient un défaut de cohérence interne du questionnaire. Deux questions apparaissent particulièrement importantes dans le questionnaire de Fagerström

Plus en détail

CONNAÎTRE SA CLIENTÈLE

CONNAÎTRE SA CLIENTÈLE FICHE TECHNIQUE mai 2007 PHARMACIEN ET TABAC Prise en charge de l arrêt du tabac Par le Dr Béatrice Le Maitre, Unité de Tabacologie, CHU Caen et le Pr Albert Hirsch, Ligue Nationale Contre le Cancer Le

Plus en détail

Projet Fonds Assuétudes 2007

Projet Fonds Assuétudes 2007 Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens Projet Fonds Assuétudes 2007 Phn G. Guillaume - Apr J. Saevels Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens APB = Association

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Prévention des maladies liées au tabac

Prévention des maladies liées au tabac Prévention des maladies liées au tabac Dr David DARMON Chef de clinique Département d enseignement et de recherche en médecine générale Cas clinique N 1 Mme Josette, 34 ans, mariée, 3 enfants de 13 ans,

Plus en détail

Le guide pratique pour y parvenir

Le guide pratique pour y parvenir Le guide pratique pour y parvenir 1 2 3 4 Il n est pas facile d arrêter de fumer. Il s agit de renoncer à une habitude quotidienne solidement installée, de changer de comportement Cela prend du temps et

Plus en détail

ADDICTOLOGIE TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACES TSO. Dr Philippe DUMAS

ADDICTOLOGIE TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACES TSO. Dr Philippe DUMAS ADDICTOLOGIE TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACES TSO Dr Philippe DUMAS Pourquoi un traitement de substitution? Quand la dépendance aux opiacés est certaine elle demande a être prise en charge. Pour

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière Service évaluation économique et santé publique 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis

Plus en détail

POURQUOI DEVIENT-ON DÉPENDANT DU TABAC?

POURQUOI DEVIENT-ON DÉPENDANT DU TABAC? POURQUOI DEVIENT-ON DÉPENDANT DU TABAC? par Jacques Le Houezec, Conseiller scientifique et médical Pharmaci Objectif: Connaître les mécanismes neurophysiologiques de la dépendance au tabac, et plus particulièrement

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

Importance du repérage et de la prise en charge

Importance du repérage et de la prise en charge Poly addiction et poly consommation dans le sevrage tabagique Importance du repérage et de la prise en charge Christiane VALLES Infirmière tabacologue, addictologue Centre Hospitalier de Cahors. Introduction

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

Les méfaits du tabac. Objectifs

Les méfaits du tabac. Objectifs Les méfaits du tabac Dre Nicole Bouchard 17 mai 2011 Objectifs prévalence du tabagisme au Canada effets du tabac sur les poumons et les autres organes du corps tabagisme et maladies pulmonaires (asthme,

Plus en détail

testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité!

testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité! : t i u t a r g t i Extra testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité! Enoncé Un fan de casino Vous êtes praticien dans la belle ville d Enghien (célèbre pour son casino ). Vous recevez Joël 43

Plus en détail

Tabac et "non prise de poids"

Tabac et non prise de poids Tabac et "non prise de poids" Alimentation du fumeur Surconsommation de gras Salé Moins de fruits et légumes Dr Sonia Merigeaud, Dr Anne Stoebner Epidaure CRLC Val d Aurelle Montpellier le 16 décembre

Plus en détail

STRATÉGIES DE L EX-FUMEUR COMMENT ÉVITER LA RECHUTE APRÈS 6 MOIS DE SEVRAGE

STRATÉGIES DE L EX-FUMEUR COMMENT ÉVITER LA RECHUTE APRÈS 6 MOIS DE SEVRAGE STRATÉGIES DE L EX-FUMEUR COMMENT ÉVITER LA RECHUTE APRÈS 6 MOIS DE SEVRAGE Objectif : Savoir soutenir un ex fumeur dans sa lutte contre son envie de fumer. Le médecin généraliste peut aider son patient

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible!

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible! UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee Arrêter, c est possible! Pour en finir avec la cigarette Un pari difficile L Université de Genève est déclarée territoire

Plus en détail

Atelier. Tabacomanie et. Polytoxicomanie : situation du sevrage tabagique dans les Csapa. Frédéric Sorge Centre La Mosaïque Montreuil 93100 THS 2011

Atelier. Tabacomanie et. Polytoxicomanie : situation du sevrage tabagique dans les Csapa. Frédéric Sorge Centre La Mosaïque Montreuil 93100 THS 2011 Atelier Tabacomanie et Polytoxicomanie : situation du sevrage tabagique dans les Csapa Frédéric Sorge Centre La Mosaïque Montreuil 93100 THS 2011 12 oct 2011 0 Plan I. Définition : Polytoxicomanie - polyconsommation

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Guide d aide au sevrage tabagique

Guide d aide au sevrage tabagique 2 SOMMAIRE PREFACE 1. Introduction 2. Epidémiologie 3. Méfaits du tabac et bienfaits du sevrage 4. Stades de changement chez le fumeur 5. Déroulement pratique du sevrage 6. Surveillance et évaluation du

Plus en détail

Conférence de consensus. Grossesse et tabac. 7 et 8 octobre 2004 Lille (Grand Palais) TEXTE DES RECOMMANDATIONS (version longue)

Conférence de consensus. Grossesse et tabac. 7 et 8 octobre 2004 Lille (Grand Palais) TEXTE DES RECOMMANDATIONS (version longue) avec la participation de Conférence de consensus Grossesse et tabac 7 et 8 octobre 2004 Lille (Grand Palais) TEXTE DES RECOMMANDATIONS (version longue) PROMOTEURS Alliance contre le tabac Association périnatalité

Plus en détail

Tabagisme et pratique sportive

Tabagisme et pratique sportive Tabagisme et pratique sportive Colloque sport/prévention/santé 2014 20 novembre 2014 Dr Fabien PEYROU, Médecin Addictologue, Médecin du Sport Antenne Médicale de Prévention du Dopage d Aquitaine AMPD CHU

Plus en détail

Douleur & Addiction. Dr Nicolas AUTHIER. Congrès ANP3SM, Paris, 21 juin 2012. nauthier@chu-clermontferrand.fr

Douleur & Addiction. Dr Nicolas AUTHIER. Congrès ANP3SM, Paris, 21 juin 2012. nauthier@chu-clermontferrand.fr Douleur & Addiction Congrès ANP3SM, Paris, 21 juin 2012 Dr Nicolas AUTHIER nauthier@chu-clermontferrand.fr LIENS D INTERETS Financiers : AUCUN Amicaux : AUCUN Familiaux : AUCUN en rapport avec les médicaments

Plus en détail

Réseau Addictions des Alpes Maritimes i GT.06 Président : Dr Pierre AIRAUDI Médecin-Coordinateur : Dr Jean-Marc COHEN Soirée Scientifique RSN & GT.06 Jeudi 02/12/2010 1 PLAN petit historique R.S.N. + GT.06

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

La rotation des opioïdes

La rotation des opioïdes La rotation des opioïdes Prof. Omar BOUDEHANE - UNITE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR - Faculté de médecine & CHU Constantine Université «3» de Constantine 9 ème Congrés de la SAETD Université

Plus en détail

Les risques du tabagisme La dépendance au tabac Les bénéfices de l arrêt Les solutions pour arrêter

Les risques du tabagisme La dépendance au tabac Les bénéfices de l arrêt Les solutions pour arrêter COLLECTION «PREVENIR» Tél : 01 45 59 59 59 Fax : 01 47 26 04 75 site internet : www.arc.asso.fr Siret : 785 789 454 000 36 Adresse Postale : 94803 Villejuif Cedex REMERCIEMENTS Cette brochure a été réalisée

Plus en détail

Dr Ghéorghiï Grigorieff STOP à la cigarette!

Dr Ghéorghiï Grigorieff STOP à la cigarette! Dr Ghéorghiï Grigorieff STOP à la cigarette! Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3551-1 Partie IV Les questions que l'on se pose Les questions que l on se pose Est-il vrai que les cigarettes légères sont

Plus en détail

En 1949, Camel, une marque de

En 1949, Camel, une marque de L arrêt tabagique Claude Patry, M.D. En 1949, Camel, une marque de cigarettes, produisait une publicité télé montrant un médecin fort occupé à faire ses visites à domicile. De retour à son bureau, il s

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

Médicaments pour arrêter de fumer

Médicaments pour arrêter de fumer Médicaments pour arrêter de fumer Comment des médicaments peuvent-ils m aider à arrêter de fumer? Le recours à des médicaments peut doubler ou tripler vos chances d arrêter de fumer comparativement à la

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

Sevrage tabagique. AMMPPU Faulquemont le 25 09 2009. Docteur Etienne ROYER Pneumologue - Hospitalor - 57500 Saint-Avold

Sevrage tabagique. AMMPPU Faulquemont le 25 09 2009. Docteur Etienne ROYER Pneumologue - Hospitalor - 57500 Saint-Avold Sevrage tabagique AMMPPU Faulquemont le 25 09 2009 Docteur Etienne ROYER Pneumologue - Hospitalor - 57500 Saint-Avold 1 Mes liens d intérêt Spécialiste en pneumologie, je déclare n avoir aucun lien, direct

Plus en détail

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE Objet : Sevrage d une dépendance physique aux opiacés ou apparentés Ce protocole tient compte de la sécurité du patient qui doit être optimale à son domicile comme en

Plus en détail

PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE

PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE PLACE DES INFIRMIERS EN TABACOLOGIE PATRICE LEMAIRE, Infirmier tabacologue Centre spécialisé Emile Roux Clermont-Fd Aline LONDAITZBEHERE, Infirmière tabacologue hospitalière CHU Clermont-Fd DIU Tabacologie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Révolution dans l arrêt du tabac NICORETTESPRAY LE NOUVEAU GESTE QUI CHANGE TOUT

DOSSIER DE PRESSE. Révolution dans l arrêt du tabac NICORETTESPRAY LE NOUVEAU GESTE QUI CHANGE TOUT DOSSIER DE PRESSE Révolution dans l arrêt du tabac NICORETTESPRAY LE NOUVEAU GESTE QUI CHANGE TOUT EN FINIR AVEC LA CIGARETTE Déjà un succès en Europe 1, le nouveau geste discret et efficace de l arsenal

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Arrêter de fumer. Pourquoi est-ce aussi difficile d arrêter de fumer? Conseils

Arrêter de fumer. Pourquoi est-ce aussi difficile d arrêter de fumer? Conseils Pourquoi est-ce aussi difficile d arrêter de fumer? Au Canada, près de 5 millions de personnes font usage du tabac 1. La majorité d entre elles veulent arrêter, mais il est souvent très difficile de renoncer

Plus en détail

Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive

Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive PARIS CSAPA BIZIA Dr Daulouède (Bayonne) lagadecaddiction@gmail.com Marthylle LAGADEC Psychologue clinicienne

Plus en détail

Vous voulez. vous libérer. du tabac? Parlez-en avec un membre de notre équipe dentaire.

Vous voulez. vous libérer. du tabac? Parlez-en avec un membre de notre équipe dentaire. Vous voulez vous libérer du tabac? Parlez-en avec un membre de notre équipe dentaire. Bénéfices de l abandon du tabac pour la santé buccodentaire Les effets néfastes du tabagisme sur la santé buccodentaire

Plus en détail

Addictions et dépendances

Addictions et dépendances Addictions et dépendances Joëlle Visier Médecin Tabacologue CES de Bobigny/CPAM 93 Dr Hervé LE CLESIAU - Médecin Directeur Drogue, toxicomanie, addiction Faiblesse, vice, manie Souffrance, maladie Récompense,

Plus en détail

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé.

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé. Si plus des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs sont seulement 15 % à craindre, pour

Plus en détail

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE Objet : Sevrage d une dépendance physique à l alcool Dans ce cas, il ne s agit pas d un sevrage simple ambulatoire. Ce protocole tient compte de la sécurité du patient

Plus en détail

Le sevrage tabagique chez les personnes souffrant de schizophrénie

Le sevrage tabagique chez les personnes souffrant de schizophrénie Le sevrage tabagique chez les personnes souffrant de schizophrénie Dr. A. Dervaux Service d'addictologie (Dr Laqueille) Centre Hospitalier Sainte-Anne, PARIS Fréquence de la consommation de tabac chez

Plus en détail

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine?

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Les patients nouvellement traités par statine : Dans 40 % des cas ce sont des patients à Source : Enquête IMS pour la Cnamts, 2007. Que

Plus en détail

Alimentation et tabac

Alimentation et tabac Alimentation et tabac Le rôle du tabac dans la régulation du poids Les modifications à l arrêt de la cigarette Les conseils (TCC) pour ne pas prendre de poids Les constatations A âge égal, sexe et conditions

Plus en détail

Les addictions chez les adolescents

Les addictions chez les adolescents Les addictions chez les adolescents L adolescence Adolescence signifie en latin «grandir» Le passage entre l enfance et l âge adulte Une génération intermédiaire Le sentiment d identité ne peut être ni

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3

Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur Version 4.3 Stratégie visant à limiter les tailles et les types de conditionnement disponibles dans les pharmacies publiques. 1. Introduction Le document

Plus en détail

TABAC. pour mon. cœur. j arrête. maintenant! cœur. sans tabac

TABAC. pour mon. cœur. j arrête. maintenant! cœur. sans tabac TABAC pour mon cœur j arrête maintenant! cœur sans tabac Repères > Le tabac tue chaque jour 13 500 personnes dans le monde ; 35 % de ces décès sont d origine cardiovasculaire. > En France, le tabac provoque

Plus en détail

Tabac et poids en pratique. Docteur Pascale Hugonnier Médecin Tabacologue Hôpital Nord - CHU de Saint-Etienne DIU tabacologie 30 janvier 2015

Tabac et poids en pratique. Docteur Pascale Hugonnier Médecin Tabacologue Hôpital Nord - CHU de Saint-Etienne DIU tabacologie 30 janvier 2015 Tabac et poids en pratique Docteur Pascale Hugonnier Médecin Tabacologue Hôpital Nord - CHU de Saint-Etienne DIU tabacologie 30 janvier 2015 Plan Frein à l arrêt, cause de rechute Rappel sur le poids:

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. Tabac-info-service.fr SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. TABAC-INFO-SERVICE.FR http://www.tabac-info-service.fr/ Site du Ministère de la Santé et de l Inpes (Institut national de prévention et d

Plus en détail

Formation PROTOCOLES DE SEVRAGE N 195 CONSEIL. Au sommaire. Les Cahiers Formation sont rédigés dans le respect de la charte éditoriale

Formation PROTOCOLES DE SEVRAGE N 195 CONSEIL. Au sommaire. Les Cahiers Formation sont rédigés dans le respect de la charte éditoriale N 195 Formation Cahier 2 du n 3007 du 16 novembre 2013 Ne peut être vendu séparément CONSEIL PROTOCOLES DE SEVRAGE Au sommaire ISTOCKPHOTO/GETTY IMAGES en PrATiQue Alcool 2 Tabac 6 Benzodiazépines 8 Opiacés

Plus en détail

Ce guide peut vous aider!

Ce guide peut vous aider! Vous aidez une personne qui souhaite cesser de fumer? Ce guide peut vous aider! Guide de mieux-être Accompagnateurs de renoncement au tabac Si vous souhaitez parler à quelqu un pour vous préparer à arrêter

Plus en détail

Prévention et sevrage tabagique au cabinet dentaire

Prévention et sevrage tabagique au cabinet dentaire Prévention et sevrage tabagique au cabinet dentaire Christoph A. Ramseier 1, Michael M. Bornstein 2, Ulrich P. Saxer 3, Karl Klingler 4, Clemens Walter 5 1 Dept. of Periodontics and Oral Medicine, University

Plus en détail

Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010

Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010 Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010 Matériel et méthodes Les activités des centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal font l objet d un suivi annuel sur un modèle de dossier

Plus en détail

Le sevrage. Micheline Claudon / Alain Eddi

Le sevrage. Micheline Claudon / Alain Eddi Le sevrage Micheline Claudon / Alain Eddi Le sevrage : principes L alcoolodépendance est caractérisée par la perte de la maîtrise de la consommation d alcool. Lorsqu un sevrage est nécessaire il faut en

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET SOCIAUX HDJ

FICHE DE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET SOCIAUX HDJ FICHE DE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET SOCIAUX HDJ ETAT CIVIL DU PATIENT Nom : Nom de jeune fille : Prénom : Sexe: M F Adresse : Date et lieu de Naissance : Le / / à Nationalité: Code Postal : Ville

Plus en détail

«Dans votre combat pour arrêter, chaque cigarette non fumée est une victoire»

«Dans votre combat pour arrêter, chaque cigarette non fumée est une victoire» «Dans votre combat pour arrêter, chaque cigarette non fumée est une victoire» Janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Christelle Delaunay - 01 55 78 85 10 cnct@cnct.fr Comité National Contre le

Plus en détail

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE I. Ouverture des droits DROITS A L ASSURANCE MATERNITE Les conditions d ouverture des droits tant aux prestations en nature qu aux prestations en espèce de l assurance maternité s apprécient soit au début

Plus en détail

Sevrage tabagique. Tout tabagisme, même considéré comme "modéré", doit être traité indépendamment de

Sevrage tabagique. Tout tabagisme, même considéré comme modéré, doit être traité indépendamment de Sevrage tabagique Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS VAL- DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ANNEE N THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DOCTEUR EN MEDECINE. Discipline : Médecine générale

UNIVERSITE PARIS VAL- DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ANNEE N THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DOCTEUR EN MEDECINE. Discipline : Médecine générale UNIVERSITE PARIS VAL- DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ANNEE N THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : Médecine générale ************ Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS Constance Legroux (DCEM3) QUELQUES CHIFFRES 150 000 toxicomanes en France, dont moins de Diminution de la mortalité grâce à la mise sur le

Plus en détail

Conférence de consensus. Grossesse et tabac. 7 et 8 octobre 2004 Lille (Grand Palais) TEXTE DES RECOMMANDATIONS (version courte)

Conférence de consensus. Grossesse et tabac. 7 et 8 octobre 2004 Lille (Grand Palais) TEXTE DES RECOMMANDATIONS (version courte) Avec la participation de Alliance contre le tabac Conférence de consensus Grossesse et tabac 7 et 8 octobre 2004 Lille (Grand Palais) TEXTE DES RECOMMANDATIONS (version courte) PROMOTEURS Alliance contre

Plus en détail

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUES :... 2 I Rappels physiologiques

Plus en détail

Tabagisme et arrêt du tabac en 2014

Tabagisme et arrêt du tabac en 2014 Tabagisme et arrêt du tabac en 2014 Eric Janssen et Aurélie Lermenier-Jeannet, OFDT. 9 mars 2015 Remerciements : Romain Guignard, Caroline Lutz, Viet Nguyen-Thanh, Olivier Smadja, Jean- Louis Wilquin (INPES).

Plus en détail

Patient alcoolodépendant : sevrage et accompagnement post sevrage. Patient alcoolodépendant : sevrage et accompagnement post sevrage.

Patient alcoolodépendant : sevrage et accompagnement post sevrage. Patient alcoolodépendant : sevrage et accompagnement post sevrage. Patient alcoolodépendant : sevrage et accompagnement post sevrage Patient alcoolodépendant : sevrage et accompagnement post sevrage Dr Benoît FLEURY Service d Hépatogastroentérologie et d Alcoologie Hôpital

Plus en détail

Règles de prescription des Antidépresseurs

Règles de prescription des Antidépresseurs Dr GERAUD - Groupe Angevin d'etudes en Psychopharmacologie et en Psychiatrie Biologique - Février 2007 Prévalence des troubles psychiatriques dans la population générale française et dans cinq pays européens

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 janvier 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 5 avril 2000 (JO du 14 avril 2000) CLOMIPRAMINE (CHLORHYDRATE) MERCK 10

Plus en détail

ARRÊTER DE FUMER BONNES PRATIQUES. Les partenaires suivants ont collaboré à la réalisation de ce syllabus :

ARRÊTER DE FUMER BONNES PRATIQUES. Les partenaires suivants ont collaboré à la réalisation de ce syllabus : cover ROOKSTOP fr 07-03-2008 10:13 Pagina 1 ARRÊTER DE FUMER BONNES PRATIQUES E N I C I F F EN O Les partenaires suivants ont collaboré à la réalisation de ce syllabus : Ce syllabus a été rédigé et validé

Plus en détail

Alcool : je fais le point sur ma consommation

Alcool : je fais le point sur ma consommation Alcool : je fais le point sur ma consommation Tous concernés? De quoi s agit-il? On a l habitude d évoquer un risque pour la santé au-delà de 3 verres standard par jour pour les hommes ou 2 pour les femmes,

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL TRAME DES ELEMENTS MEDICAUX INDISPENSABLES POUR L ADMISSION NOM : Prénom :.. NOM de Jeune Fille :. Date de naissance :... Médecin adresseur :... Motif d hospitalisation

Plus en détail

Prévention du tabagisme en milieu scolaire: agir plutôt sur les comportements ou sur le contexte sociopolitique?

Prévention du tabagisme en milieu scolaire: agir plutôt sur les comportements ou sur le contexte sociopolitique? MARS 2013 Edition speciale «Seminaire de l AT 2012» Prévention du tabagisme en milieu scolaire: agir plutôt sur les comportements ou sur le contexte sociopolitique? Dans ce débat qui agite la prévention

Plus en détail

LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES DE L'AIDE A L'ARRET DU TABAC

LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES DE L'AIDE A L'ARRET DU TABAC LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES DE L AIDE A L ARRET DU TABAC RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE LES STRATEGIES THERAPEUTIQUES MEDICAMENTEUSES ET NON MEDICAMENTEUSES DE

Plus en détail

LES PRATIQUES D AIDE A L ARRET DU TABAGISME PAR LES MEDECINS GENERALISTES DE LA PREFECTURE DE RABAT

LES PRATIQUES D AIDE A L ARRET DU TABAGISME PAR LES MEDECINS GENERALISTES DE LA PREFECTURE DE RABAT 1 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA SANTE INSTITUT NATIONAL D'ADMINISTRATION SANITAIRE I.N.A.S Septième cours de Maîtrise En Administration Sanitaire et Santé Publique (2002 2004) LES PRATIQUES D AIDE A

Plus en détail

Réalisation : ORS Bourgogne. Remerciements : Aurore PETIGNY (chargée d études, économiste de la santé)

Réalisation : ORS Bourgogne. Remerciements : Aurore PETIGNY (chargée d études, économiste de la santé) Repérage et suivi des consommations de produits psychoactifs pendant la grossesse en Bourgogne Mai 2013 Cette étude a été réalisée avec l appui financier de l Agence Régionale de Santé de Bourgogne Réalisation

Plus en détail

Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services

Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services Maternité et consommation: présentation d une vision intégrée des services Marielle Venne, t.s., chargée de projets Centre des naissances du Centre hospitalier de l Université de Montréal marielle.venne.chum@ssss.gouv.qc.ca

Plus en détail

Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres

Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS 1. L avis du psychologue La consommation de drogues, qu elles soient licites (alcool, tabac) ou illicites (cannabis, crack, etc.), fait partie des conduites à risques fréquemment

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

La morphine. Alternatives / associations

La morphine. Alternatives / associations Douleur et cancer La morphine Alternatives / associations Tous les droits d auteurs sont réservés à l Institut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est

Plus en détail

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr Surveillance d une grossesse en médecine générale Professeur Bruno LANGER Département de Gynéco-Obstétrique - Hôpital de Hautepierre - CHU de Strasbourg Introduction Mesdames, messieurs, Nous allons voir

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite Chronique C Mai 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2013 L assurance maternité Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

cab-ass-presse@sante.gouv.fr

cab-ass-presse@sante.gouv.fr D O S S I E R D E P R E S S E 25 S E P T E M B R E 2 0 1 4 PROGRAMME NATIONAL DE RÉDUCTION DU TABAGISME Contact presse : cab-ass-presse@sante.gouv.fr ou 01 40 56 60 65 SOMMAIRE Éditorial 3 Introduction

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

Traitements de substitution aux opiacés et travail. Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93

Traitements de substitution aux opiacés et travail. Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93 Traitements de substitution aux opiacés et travail Éric Durand Département Études et assistance médicales INRS 29 janvier 2007, CODES 93 Le contexte «politique» Politique de réduction des risques infectieux

Plus en détail

Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques

Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques Barbara Broers Département de Médecine Communautaire Rencontre réseau genre, Infodrog 13/11/07 Plan de la présentation Concepts généraux Sexualité

Plus en détail