Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à. Organisation de la prise en charge. domicile. Prestataires de service

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à. Organisation de la prise en charge. domicile. Prestataires de service"

Transcription

1 DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest) Titre : Auteurs : Cofemer 2006 et l auteur Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à domicile B Desrues Organisation de la prise en charge de l insuffisance l respiratoire à domicile Législation, aspects pratiques Procédure de mise en place de l assistancel respiratoire à domicile Prescription : respect des indications Oxygènothérapie ; ventilation ; pression positive continue ; aérosol ; aspirations Contacter un prestataire de service Gestion administrative Relation avec l assurance l maladie Prestation «technique» Liste des produits et prestations remboursables (LPPR) Section 1 : dispositifs médicaux pour le traitement des maladies respiratoires et oto-rhino-laryngologiques Sous-section 1 : appareils générateurs d aérosols Sous-section 2 : dispositifs médicaux pour le traitement de l insuffisance respiratoire et prestations associées (forfait) Prestataires de service Historique de la prise en charge de l IRC a domicile Rien Années 50 Associations (loi 1901) Conventions prestataires privés AIR de Bretagne 1983 TIPS Résiliation des conventions des Associations Prestataires de service Situation actuelle Quel prestataire choisir? Secteur associatif Associations régionales Secteur privé Groupes industriels Structures nationales ou régionales Pharmaciens (sous-traitance) Le patient a le libre choix Peut-il choisir de manière objective? Fédération ANTADIR 1981 Syndicat SNADOM GARAD 1999 Interlocuteurs des pouvoirs publics Syndicats SYNALAM UNPDM En pratique ce choix est guidé sur les «conseils» du prescripteur Relation privilégiée avec certains prestataires Associations créées par les médecins hospitaliers Qualité de la prestation Simplicité (facile à contacter ) Considérations «philosophiques» Opposition entre les associations à but non lucratif et les sociétés privées 1

2 AIR de Bretagne Déroulement de l appareillagel Association loi 1901 Créée en patients Assistance respiratoire et rééducation respiratoire, nutrition, perfusion, insulinothérapie 40 ETP Personnel administratif Techniciens Infirmières Médecin Pharmacien Kinésithérapeute vacataire «Partie» administrative Prescription simple : oxygénothérapie de courte durée Demande d entente d préalable État civil prescription Renseignements cliniques : Diagnostic Poids/taille Spirométrie Tabagisme, signes d insuffisance cardiaque droite Gaz du sang Saturation à l effort Déroulement de l appareillagel LPPR dans le domaine de l assistance l respiratoire Aérosolthérapie 0xygénothérapie À long terme Poste fixe Intensive et/ou déambulation A court terme Ventilation Trachéotomie Ventilation plus de 12 heures par jour Ventilation moins de 12 heures par jour Ventilation assistée dans le cadre d une réhabilitation respiratoire Autres produits et prestations Appareils générateurs d aérosolsd Tous les types d appareils d peuvent être proposés Pneumatiques, ultrasons Tarifs fonction des types d appareils et des indications (mucoviscidose) Tarifs dégressifs en fonction de la durée de location Location hebdomadaire jusqu à la 65ème semaine : 4,57! ; au-delà de la 65ème semaine : 2,74! Forfait en cours de «révision» afin d introduire une prestation : éducation Oxygénothérapie Oxygénothérapie à Long terme Entente préalable à la première prescription et une fois par an (gaz du sang) 2 forfaits en poste fixe intensive ou de déambulation, oxygène liquide Oxygénothérapie à court terme Ordonnance «simple» Durée de 3 mois 1 forfait Oxygénothérapie Oxygénothérapie à Long terme Prestations communes à tous les forfaits de consommables Tuyau (3 à 30 m) ; lunettes (2/mois) ; sondes, masques Humidificateur si nécessaire Prestations techniques Livraison à domicile, information technique, reprise du matériel Désinfection du matériel Maintenance technique Service d astreinte téléphonique 24 h/j et 7jours/semaine Prestations administratives Gestion du dossier administratif du patient Gestion de la continuité des prestations (changement temporaire de résidence) Prestations générales Conseils, éducation (consignes de sécurité) Visites régulières à domicile pour le suivi et la coordination du traitement tous les 2 à 4 mois Suivi et coordination du traitement avec les médecins et auxiliaires médicaux en charge du patient 2

3 Oxygénothérapie à long terme Forfait 1 : en poste fixe Atelier d entretiend concentrateurs d oxygèned Patient qui déambulent moins d une heure par jour Concentrateur, dispositif de contrôle de l observance Bouteille d O 2 gazeux de secours et/ou bouteilles d O gazeux 2 permettant la déambulation de moins d uns heure (limite de10 bouteilles de 0,4 m 3 max. / mois) Surcoût de consommation d électricité (2,2! reversés au patient par le fournisseur) Surveillance de l état du matériel tous les 2 à 4 mois Réparation ou remplacement du matériel dans un délai de 12 heures en cas de panne 47,58! par semaine (6,8!/j) Concentrateurs d oxygèned Concentrateurs d oxygèned Forfait 1 : en poste fixe Avancées technologiques Tamis moléculaire retenant l azote et délivrant un air enrichi en O 2 entre 95 et 98 % Peu coûteux Bruyant, mobilité, électricité Limitation des débits (4 à 5 l/mn) Avancées technologiques en perspective Forts débit (10 l/mn) Concentrateurs portables Concentrateurs d oxygèned Oxygène gazeux Concentrateur portable 2.3 kg Autonomie de 2 h à 2 L Possibilité d ajouter des batteries (6 h) bruit? Oxygène gazeux Obus : 400 l (3 h à 2 l/mn), 1 et 3 m 3 encombrement Faible contenance si délivré en continu Déambulation peu importante Coûteux Réservé au secours et à la «petite» déambulation 3

4 Oxygénothérapie à long terme Forfait 2 : intensive ou de déambulation Patient qui nécessitent un débit d O >5l/mn 2 et/ou qui déambulent régulièrement à l intérieur ou à l extérieur de leur domicile plus d une heure par jour Patients relevant du forfait 1 dont la consommation excède 10 bouteilles de 0,4 m 3 Patients atteints d IRC uniquement à l effort (épreuve de marche de 6 mn) Approvisionnement en O médical 2 stocké en phase liquide d un réservoir patient, d un réservoir portable Contrôle régulier, secours 109,22! par semaine (15,6!/j) Portales : 0.5 ou 1 L 1 L d O2 liquide libère 850 L (0.85 m 3 ) d oxygène gazeux 6 à 7 heures à 2 L/mn Oxygène liquide Oxygène liquide Oxygène liquide Oxygénothérapie à court terme Consommation mensuelle : L Cuves de 31 ou 41 L = ou L d O gazeux 2 Soit 1 semaine à 2 ou 3 L/mn, 24h/24 Forfait 3 : court terme Après exacerbation d une d IRC en attendant l amélioration l de la PaO 2 Néoplasies évoluées Épisodes d instabilité d transitoire d une d maladie pulmonaire ou cardiaque (BPCO, Insuffisance cardiaque, asthme grave!) Concentrateur ou Oxygène gazeux (pas de limite quantitative dans les textes) 45,27! par semaine 4

5 Bonnes pratiques de dispensation à domicile de l oxygène à usage médical Arrêté du 17 novembre 2000 Depuis 1995 l oxygène l est considéré comme un médicament. Sa dispensation doit être encadrée par un pharmacien Conseil, éducation au patient (visite au domicile, initiale et si nécessaire lors du suivi) Assure la matériovigilance et la pharmacovigilance Responsable de la formation et de l habilitation l des personnes assurant la prestation (infirmières, techniciens) Mesures de sécurité Approvisionnement nettoyage, fractionnement, maintenance, stockage, transport Ventilation assistée Ventilation assistée pour trachéotomisés Ventilation assistée supérieure ou égale à 12 heures/j Ventilation assistée inférieure à 12 heures /j Ventilation assistée dans le cadre d une d réhabilitation respiratoire Prestations communes aux forfaits ventilation assistée Prestations techniques Livraison matériel, information technique Désinfection Maintenance technique Astreinte téléphonique Prestations administratives Gestion du dossier Gestion de la continuité des prestations Prestations générales Conseil, éducation, sécurité Suivi et coordination du traitement avec les médecins Désinfection du matériel Ventilation assistée pour trachéotomisés Forfait 4 : en plus des prestations communes d un ventilateur muni d alarmes et de batteries de secours, dispositif observance ; humidificateur avec réchauffeur Aspirateur trachéal électrique avec batteries, de la sonde d aspiration et de la canule Matériel de secours : 2e ventilateur si prescription sup à 16 h/j Système d aspiration de secours Surcoût d électricité (3,04!) Visites régulières à domicile pour le suivi et la coordination du traitement tous les un à 3 mois (ne précise pas qui) Surveillance du matériel tous les 2 à 4 mois La coordination des actions sociales y compris avec le DDASS pour l inscription, si nécessaire, sur la liste des malades à faible autonomie sur le secteur de l EDF La réparation ou le remplacement du matériel dans un délai de 12 heures en cas de panne et en l absence de matériel de secours 114,62! par semaine (16,37!/j) Ventilation assistée supérieure ou égale à 12 heures par jour ventilation non invasive Forfait 5 IRC Restrictives et mixtes en hypoventilation alvéolaire À titre palliatif aux IRC obstructives en plus des prestations communes d un ventilateur muni d alarmes et de batteries de secours, dispositif observance ; humidificateur avec éventuellement réchauffeur (ou nez artificiel) 2e ventilateur si prescription sup à 16 h/j D un masque adapté ou sur moulage à raison de 6 unités par an ou de deux embouts buccaux par an Surcoût d électricité (3,04!) Visites régulières à domicile tous les 2 à 4 mois Surveillance du matériel tous les 3 à 6 mois La réparation ou le remplacement du matériel dans un délai de 12 heures en cas de panne et en l absence de matériel de secours 78,72! par semaine (11,25!/j) Ventilation assistée inférieure à 12 heures par jour ventilation non invasive Forfait 6 IRC Restrictives et mixtes en hypoventilation alvéolaire À titre palliatif aux IRC obstructives en plus des prestations communes d un ventilateur muni d alarmes et de batteries de secours, dispositif observance ; humidificateur avec éventuellement réchauffeur (ou nez artificiel) D un masque adapté ou sur moulage à raison de 3 unités par an ou de deux embouts buccaux par an Surcoût d électricité (2,84!) Visites régulières à domicile tous les 2 à 4 mois Surveillance du matériel tous les 3 à 6 mois La réparation ou le remplacement du matériel dans un délai de 24 heures en cas de panne 66,07! par semaine (9,44!/j) 5

6 Ventilation assistée dans le cadre d une d réhabilitation respiratoire ventilation à l embout l buccal Ventilation assistée dans le cadre d une d réhabilitation respiratoire ventilation à l embout l buccal Forfait 7 En cours d éd évaluation Pour les patients atteints de myopathies et autres affections neurologiques Pour toutes les insuffisances respiratoires chroniques graves nécessitant une inhalothérapie (à visée bronchodilatatrice ou mucomodificatrice) en plus des prestations communes d un appareil d assistance respiratoire non obligatoirement muni d alarmes Si nécessaire d une cuve de nébulisation deux embouts buccaux par an Visites régulières à domicile tous les 2 à 4 mois Surveillance du matériel tous les 3 à 6 mois La réparation ou le remplacement du matériel dans un délai de 24 heures en cas de panne 23,32! par semaine (3,33!/j) Forfait 7 Proposition de transformation en Forfait d hyperinsufflation Relaxateurs de pression (mobilisation thoracique des enfants Évaluation de l observance dans un délai de 9 mois En deçà d une moyenne de 3 séances hebdomadaires (20 mn/séance) la prescription ne devra pas être reconduite Forfait «désencombrement» (7bis) Tout appareil capable de donner des hyperinsufflations pour l assistance à la toux du patient paralytique Le forfait couvre La fourniture du dispositif La fourniture des consommables associés Interface : embout buccal (à la demande), masques (2/an) 1 circuit aérien/mois Visite d un technicien (maintenance) tous les 3 à 6 mois Réparation dans les 48 heures Autres forfaits Forfait 8 Trachéotomie sans ventilation Aspirateur, sonde, canule, compresses et pansements 43,79!/semaine Association de 2 forfaits Ventilation assistées + trachéotomie + O 2 long terme liquide : 219,2! Ventilation assistées + trachéotomie + O 2 long terme fixe : 147,88! Ventilation assistées + trachéotomie + O 2 court terme : 157,57! Etc 18 possibilités Autres dispositifs médicaux pour traitement de l insuffisance respiratoire Ne font pas l objet l d une d prestation Aspirateurs trachéaux Chambres d inhalation d et médicaments par aérosol- doseur dans les affections respiratoires Débitmètre de pointe Spiromètres (transplantation) 6

7 Comment est calculé le tarif d un d forfait Visite technicien 35 heures (29 h visite, 6 h planning) ; temps moyen visite 77 mn dont 45mn de trajet et 32 min de visite technique 22.5 visites/semaine, soit 1035 visites/an Salaire brut + charges +astreintes : 36245! coût par visite 35.02! Coût annuel moyen véhicule (amortissement, assurances entretien, carburant ) : 8100! coût /visite 7.82! Coût total d une visite : 42,84! Visite paramédicale 67.6! par visite Livraison d Od 2 liquide 28.85! par livraison Prix des matériaux Matériel oxygène liquide (cuves 1140!,, portables 631! HT) O 2 liquide et gazeux : prix du marché : 0.528! HT le litre pour O 2 liquide Concentrateurs (en 2004 : 715 à 983! HT) Respirateurs (prix moyen 3600! HT) Comment est calculé le tarif d un d forfait Exemple du forfait 6 : ventilation moins de 12 heures / j ; sur la base de 500 patients et une durée moyenne d appareillage d de 1.6 an +/-9 mois Prestation technique Visite technicien (installation, dépannage, astreintes base de 1 visite tous les 4 mois : 42,84! X 4 : 52 3,29! /semaine Encadrement : coordinateur de appels, responsable 1.46! Entretien réparation, révision, nettoyage (technicien ) 2.24! Pièces détachées 10.9! Prestations générales Visite paramédicale (4 par an) : 67.6 X 4 : ! Amortissement (sur 4 ans) Prix du respirateur 2793! 15.04! Humidificateur (0.34) Consommables-petit matériel Masques +accessoires prix moyen 75! (3/an) 4.32 Petit matériel : circuits, harnais etc 7.19! Prestations administratives Direction, qualité, facturation 5.38! Frais généraux (ensemble des forfaits / nb patients) Entretien, bâtiment, assurances, téléphone, EDF, taxes 6.846! Comment est calculé le tarif d un d forfait Exemple du forfait 6 : ventilation moins de 12 heures / j ; sur la base de 500 patients et une durée moyenne d appareillage d de 1.6 an +/-9 mois Coût total de la prestation !/semaine + Marge 6 % sur le prix HT avant EDF 53.84!/semaine EDF 2.84!/semaine 56.68!/semaine HT Au total HT TTC 53,84 TVA ! ! 56.68! 64.33!/semaine Discussions avec les caisses d assurance d maladie (syndicats) Les «bénéfices» vont dépendre des moyens mis en œuvre (exemple visite d infirmière d non obligatoire = gain de 5.1!) Autres prestations hors LPPR de matériel ne figurant pas dans la liste des produits et matériels Percussionaire Cough assist (futur forfait 7bis?) Prestations «particulières» Fourniture de plus de matériel que celui qui est prévu dans le forfait (masques, certains nébuliseurs ) Participation à la mise en conformité du domicile (prises électriques) Saturation artérielle nocturne Réhabilitation respiratoire à domicile Programme : éducation, diététique, coordination avec kinésithérapeutes Mise à disposition vélo Voyages! Aide financière : fauteuils pour les myopathes Assistance respiratoire à domicile et HAD Hospitalisation à domicile Ensemble des soins médicaux délivrés au domicile du patient dont l état ne justifie pas le maintien au sein d une structure hospitalière Ces soins doivent être d un nombre et d une intensité comparables à ceux qui étaient susceptibles de lui être prodigués dans le cadre d une hospitalisation traditionnelle Ainsi, ne sont pas admis en hospitalisation à domicile les malades : qui nécessitent des soins à l acte non coordonnés qui relèvent des services de soins ou du maintien à domicile qui doivent être maintenus dans une structure de soins traditionnels en raison de la haute technicité qu impose leur état de santé qui sont pris en charge par des structures spécialisées dans la suppléance des insuffisances respiratoires ou rénales et des structures alternatives à l hospitalisation en psychiatrie qui sortent d une structure pratiquant l anesthésie ou la chirurgie ambulatoire Conclusion Rôle du prestataire de service En matière d assistance d respiratoire à domicile, tout est possible Le prestataire n est n pas qu un un loueur de matériel Prestation technique et administrative Lien entre médecin prescripteur et les acteurs de santé du domicile Coordination formation Perspectives Renforcer l implication l des prestataires dans la prise en charge à domicile Réhabilitation à domicile Éducation thérapeutique Bilans de santé à domicile (infirmières spécialisées) Retour précoce des patients après décompensation ou exacerbation 7

LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE Code Désignation OXYGENOTHERAPIE A LONG TERME EN POSTE FIXE Date JO Entente préalable Surveillance

Plus en détail

Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement de pathologies spécifiques.

Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement de pathologies spécifiques. Maj Du 11.07.2010 LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES PRÉVUE À L ARTICLE L 165 1 DU CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement

Plus en détail

FORMATION INTERNE DU PERSONNEL. P. Samptiaux Pharmacien responsable version AQ.AA-BRI FORM PS ind 01-01/02/06

FORMATION INTERNE DU PERSONNEL. P. Samptiaux Pharmacien responsable version AQ.AA-BRI FORM PS ind 01-01/02/06 O2 DISTRIBUTION DE L OXYGENE A USAGE MEDICAL FORMATION Marina GERVAIS Pharmacien Responsable ALAIR & AVD Version PS-01 01/02/06 Oxygène: médicament L Oxygène est un médicament : - il appartient donc AU

Plus en détail

Atelier SOS Oxygène dans le cadre du FOREMS

Atelier SOS Oxygène dans le cadre du FOREMS 06 Octobre 2015 CHU Amiens Atelier SOS Oxygène dans le cadre du FOREMS Muchembled Benjamin Commercial EHPAD Dessenne Jean Pharmacien SOS OXYGENE NORD JOLY MEDICAL LONGUEAU Sommaire Présentation SOS Oxygène

Plus en détail

DOSSIER OXYGENE GAZEUX A USAGE MEDICAL

DOSSIER OXYGENE GAZEUX A USAGE MEDICAL DOSSIER OXYGENE GAZEUX A USAGE MEDICAL NOUVEAUX ACCORDS JUIN 2006 NOUVEAUX ACCORDS POUR LE SERVICE AUX PATIENTS SOUS OXYGENE A PARTIR DE JUIN 2006. (Facturation fin juin) Concerne : rémunération complémentaire

Plus en détail

Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012

Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012 1 Remboursement de l oxygénothérapie à partir du 1 er juillet 2012 La règlementation relative au remboursement de l oxygénothérapie sera modifiée en profondeur à partir du 1 er juillet 2012. Les nouvelles

Plus en détail

NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile. Nouvelle Législation

NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile. Nouvelle Législation NUTRITION PARENTÉRALE Création de forfaits dédiés aux prestations à domicile Nouvelle Législation 1 Refonte de la LPP avec individualisation des prestations relatives à la nutrition parentérale CE QUI

Plus en détail

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts

VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts VOYAGE AERIEN ET MALADIES RESPIRATOIRES (maladies infectieuses exclues) Dr Jésus GONZALEZ Pneumologue Coordonnateur de la conférence d experts mètres (feet) 16 150 53 000 Altitude Le 1er problème c est

Plus en détail

LVL Médical. > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie. La référence de l assistance médicale à domicile.

LVL Médical. > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie. La référence de l assistance médicale à domicile. LVL Médical La référence de l assistance médicale à domicile > Expérience > Expertise > Qualité > Valeurs humaines > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie > ASSISTANCE RESPIRATOIRE

Plus en détail

Le pharmacien d officine n intervient que dans l oxygénothérapie de courte durée.

Le pharmacien d officine n intervient que dans l oxygénothérapie de courte durée. Cher.. La nouvelle réglementation en matière d'oxygène qui a été reportée 2x prendra cours le 1er juillet! Aucune modification n'a été apportée à la réglementation d'origine que nous avons décrite dans

Plus en détail

Oxygène : à partir du 1er Juillet

Oxygène : à partir du 1er Juillet NEXTPHARM 2012 Oxygène : à partir du 1er Juillet A partir du 1er juillet 2012 la règlementation concernant l oxygène changera fondamentalement. Le pharmacien d officine sera seulement impliqué dans l oxygénothérapie

Plus en détail

à Service Attendu long terme ; (SA) : du caractère Comparateu

à Service Attendu long terme ; (SA) : du caractère Comparateu COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 03 décembre 2013 CONCLUSIONS INOGEN ONE G3, Concentrateur d oxygène mobile Demandeur : SCALEO

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive

Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave de l adulte secondaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive Juin 2014 CHRONIQUE GRAVE DE L ADULTE SECONDAIRE

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : NANCY avril 2011 Auteur : Dr L.

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : NANCY avril 2011 Auteur : Dr L. DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : NANCY avril 2011 Auteur : Dr L. Lechapelain DES : Médecine physique et de réadaptation DIU :

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013. IFILL, système pour oxygénothérapie à domicile avec déambulation

AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013. IFILL, système pour oxygénothérapie à domicile avec déambulation COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013 CONCLUSIONS IFILL, système pour oxygénothérapie à domicile avec déambulation

Plus en détail

avril 2013 matériel médical prestation et location www.pharmareva.com

avril 2013 matériel médical prestation et location www.pharmareva.com A m é n a g e m e n t a u d o m i c i l e avril 2013 tarif général 2013 applicable au 01/04/13 matériel médical prestation et location www.pharmareva.com Sommaire Tarif général 2013 de prestation et location

Plus en détail

ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE,

ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE, ATELIER 3 - DE L'INDICATION DU TRAITEMENT AU SUIVI THÉRAPEUTIQUE DU SAHOS ATELIER 2 LA PPC EN PRATIQUE: MISE EN PLACE, RÉGLAGES ET ADAPTATION Dr Bernard Fleury Anne Campana Critères de prise en charge

Plus en détail

Ventilation mécanique à domicile

Ventilation mécanique à domicile RÉVISION DE CATÉGORIES HOMOGÈNES DE DISPOSITIFS MÉDICAUX Ventilation mécanique à domicile Dispositifs médicaux et prestations associées pour traitement de l insuffisance respiratoire Date de validation

Plus en détail

Avis de la Commission 1 er décembre 2004

Avis de la Commission 1 er décembre 2004 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE Avis de la Commission 1 er décembre 2004 Prestation : Forfait de ventilation assistée par embout buccal dans le cadre d une réhabilitation

Plus en détail

LES FAUTEUILS ROULANTS choix et prescription

LES FAUTEUILS ROULANTS choix et prescription DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Nancy : 5-6-7 avril 2006 Coordonnateurs : Pr JM André, J. Paysant, N. Martinet Titre : Auteurs : Les

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles La Bipap Cpap Ventilation à 2 niveaux de pression. Peep / Pression inspiratoire Fréquence spontanée / backup + O2 si nécessaire

Plus en détail

PUY-DE-DÔME. Guide de prescription des véhicules pour handicapés physiques

PUY-DE-DÔME. Guide de prescription des véhicules pour handicapés physiques PUY-DE-DÔME Guide de prescription des véhicules pour handicapés physiques Caisse Primaire d Assurance Maladie du Puy-de-Dôme Service du contrôle médical juillet 2009 Introduction Pourquoi un guide d aide

Plus en détail

ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI. 1 ère journee du GREPI

ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI. 1 ère journee du GREPI ATELIER E-FLOW 1ère journée du GREPI 1 Aér : air Sol : solution Des médicaments dans les nuages 2 Aérosol : Suspension stable de particules ou de gouttelettes dans un gaz (tombant à moins de 0,5 m/ sec).

Plus en détail

Education Thérapeutique

Education Thérapeutique Asthme du nourrisson AKCR 12/10/2009 Education Thérapeutique Efficacité en pédiatrie Efficacité chez l adulte Conduite à tenir dans l asthme du nourrisson Education thérapeutique Gestion optimale de la

Plus en détail

La rééducation dans la BPCO

La rééducation dans la BPCO DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Pathologie respiratoire Rennes: 2009 Coordonnateurs : Pr R Brissot, Pr O. Remy-Neris, Pr F Boyer, Pr B Desrues,

Plus en détail

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état.

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état. Infirmier Votre rôle consistera à coordonner la prise en charge du patient à domicile en collaboration avec des médecins spécialistes hospitaliers et libéraux (pneumologues, neurologues, diabétologues,

Plus en détail

Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email:

Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email: Union des Pharmaciens de Bruxelles Rue Colonel Bourg, 127-129 Bte 04 1140 Bruxelles UPB-AVB: www.fpb.be - Tel: 02 219 40 56 - Email: secretariat@fpb.be Dernière mise à jour : 01/01/2014 On différencie

Plus en détail

12 édition de formation en Dialyse Péritonéale

12 édition de formation en Dialyse Péritonéale 12 édition de formation en Dialyse Péritonéale Casino Royale Frais et remboursement en dialyse D R. V A N O V E R M E I R E L I O N E L V I V A L I A - I F A C - P. P A O L A M A R C H E - EN- F A M E

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007

Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007 Modification de la liste des moyens et appareils (LiMA) Teneur au 1er août 2007 Type de révision d une position dans la LiMA actuelle : B: modification du montant de remboursement maximal C: modification

Plus en détail

Apnée du sommeil : les syndicats de prestataires s'engagent sur un guide de bonnes pratiques pour une prise en charge responsable des patients

Apnée du sommeil : les syndicats de prestataires s'engagent sur un guide de bonnes pratiques pour une prise en charge responsable des patients Apnée du sommeil : les syndicats de prestataires s'engagent sur un guide de bonnes pratiques pour une prise en charge responsable des patients Depuis près de 20 ans les Prestataires se sont pleinement

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES DEPLACEMENTS DES PATIENTS AVEC LEUR MATERIEL

TOUT SAVOIR SUR LES DEPLACEMENTS DES PATIENTS AVEC LEUR MATERIEL TOUT SAVOIR SUR LES DEPLACEMENTS DES PATIENTS AVEC LEUR MATERIEL Il est important qu un insuffisant respiratoire qui désire se déplacer pour rendre visite à sa famille ou ses amis, ou prendre des vacances,

Plus en détail

RIFA-Plongée Capacité N 6

RIFA-Plongée Capacité N 6 RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Réactions et Intervention Face à l Accident de Plongée Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime

Plus en détail

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010»

Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET. Journée thématique «la trachéotomie en 2010» L ASPIRATION ENDOTRACHEALE MATERIEL METHODES HYGIENE Gilbert DRAGAR et Michèle PAGET Définition de l aspiration Différents types de sondes Différents types d appareils Installation du patient Méthodologie

Plus en détail

L Hospitalisation domicile

L Hospitalisation domicile L Hospitalisation domicile à S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON SAVOIR SUR L HAD DE LANNION? p 5 QUI EST CONCERNé par l HAD? p 6

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

SYNTHESE D INSPECTIONS

SYNTHESE D INSPECTIONS Direction de l Inspection Pôle Inspection en Surveillance du Marché Rédacteur : Régis ANDRE Tél : 01 55 87 39 62 Fax : 01 55 87 39 52 Ref : Synthèse Prestataires de services et distributeurs de matériels-v7

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

OBJET : Nouveautés touchant l exercice de consultation du rhumatologue et mises en places à partir du 1 er juillet 2013

OBJET : Nouveautés touchant l exercice de consultation du rhumatologue et mises en places à partir du 1 er juillet 2013 OBJET : Nouveautés touchant l exercice de consultation du rhumatologue et mises en places à partir du 1 er juillet 2013 CONTENU : - Modification du délai de consultation dans le cadre de l avis de consultant

Plus en détail

AVIS DE PUBLICITE GENERALITES

AVIS DE PUBLICITE GENERALITES AVIS DE PUBLICITE Date de mise en ligne : 05/06/2014 Objet : APPEL D OFFRES OUVERT «FOURNITURE DE GAZ MEDICAUX» (VRAC-CONDITIONNES TELESURVEILLANCE) MARCHE A BON DE COMMANDE SANS MINIMUM NI MAXIMUN GENERALITES

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Les frais de transport

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Les frais de transport CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Les frais de transport Mise à jour : octobre 2014 Les frais de transport Vous avez besoin d un transport pour recevoir des soins ou rentrer chez vous après

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus

Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus Prestations Hospitalisation Traitement et séjour hospitalier Couverture intégrale des frais en division générale de l ensemble des hôpitaux

Plus en détail

Avantages - Voordelen. Organisation - Organisatie. Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319. Rue Douffet, 36 4020 Liège

Avantages - Voordelen. Organisation - Organisatie. Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319. Rue Douffet, 36 4020 Liège Organisation Organisatie Mutualité socialiste et syndicale de la province de Liège 319 Acupuncture Avantages Voordelen Assistance à l'étanger Biotélévigileance Détails Details Remboursement de 10 par séance,

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : Nancy, le 13 avril 2011 Auteur : Pr Jean

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : Nancy, le 13 avril 2011 Auteur : Pr Jean DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : Nancy, le 13 avril 2011 Auteur : Pr Jean Paysant DES : Médecine physique et de réadaptation

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE ASSOCIATION PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC HOSPITALIER 15 Quai de Dion Bouton 92816 PUTEAUX Cedex www.santeservice.asso.fr Qu est-ce que l hospitalisation à

Plus en détail

Oxygénothérapie à domicile

Oxygénothérapie à domicile RÉVISION DE CATÉGORIES HOMOGÈNES DE DISPOSITIFS MÉDICAUX Dispositifs médicaux et prestations associées pour traitement de l insuffisance respiratoire et de l apnée du sommeil Oxygénothérapie à domicile

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile

Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile Tableau des codes LPP pour l'assistance respiratoire à domicile Type de Matériels, durée prescription Intitulé LPP concentrateur Oxygénothérapie à long terme en poste fixe 1136581 Oxygénothérapie à long

Plus en détail

HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration

HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration Dr Joséphine Loteteka Dr Tatiana Garcia HAD Santé Service Corpalif 93, 23 mars 2010 Sommaire Le cadre

Plus en détail

Hospitalisation Honoraires chirurgicaux et d anesthésie

Hospitalisation Honoraires chirurgicaux et d anesthésie Reflexio Plénitude Reflexio Plénitude VOS BESOINS CHANGENT, VOTRE GARANTIE ÉVOLUE France Mutuelle a conçu pour vous Reflexio Plénitude, la mutuelle santé qui se préoccupe de vos attentes, de votre budget

Plus en détail

Produits et prestations remboursés (LPPR) : Principaux constats observés par le RSI en 2009

Produits et prestations remboursés (LPPR) : Principaux constats observés par le RSI en 2009 N 5 juin 2011 Produits et prestations remboursés (LPPR) : Principaux constats observés par le RSI en 2009 Les prestations de la Liste des Produits et Prestations remboursables représentent un pan essentiel

Plus en détail

Marché de l Assistance Respiratoire à Domicile et en Milieu Hospitalier en France 2013. Nouvelles tendances et prévisions février 2013

Marché de l Assistance Respiratoire à Domicile et en Milieu Hospitalier en France 2013. Nouvelles tendances et prévisions février 2013 Marché de l Assistance Respiratoire à Domicile et en Milieu Hospitalier en France 2013 Nouvelles tendances et prévisions février 2013 En 2012, le marché français de l assistance respiratoire à domicile

Plus en détail

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009

Plan. Les BPCO. Quand évoquer le diagnostic? Les facteurs de risque 30/11/2009 Plan Les BPCO Cours du 23/11/2009 Diagnostic positif et différentiel Epidémiologie Prise en charge à l état stable Prise en charge en urgence Les traitements "préventifs " Place de la chirurgie dans le

Plus en détail

Catalogue de formation 2013

Catalogue de formation 2013 1 Catalogue de formation 2013 l assistance respiratoire la nutrition entérale la Chambre implantée la perfusion à domicile www.agevie.com Centre de formation n 47996369600014 tél. : 0 800 305 309 fax :

Plus en détail

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Publié : M.B. 19.06.1998 Modifié : A.R. 26.03.1999 M.B. 06.07.1999 Annulé

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Rénovation en copropriété Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

ormes en soins et services respiratoires à domicile

ormes en soins et services respiratoires à domicile N Préambule ormes en soins et services respiratoires à domicile Au cours de la dernière décennie, le système de santé s est orienté de plus en plus vers des services de santé à domicile. Les connaissances

Plus en détail

LOCATION DE VEHICULES NEUFS DE TOURISME ET PETIT UTILITAIRE

LOCATION DE VEHICULES NEUFS DE TOURISME ET PETIT UTILITAIRE LOCATION DE VEHICULES NEUFS DE TOURISME ET PETIT UTILITAIRE CCTP Marché public de prestations de services Marché à Procédure adaptée à bons de commande (art. 28 et 77 du Code des marchés publics) Syndicat

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013. Autres concentrateurs transportables

AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013. Autres concentrateurs transportables COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 3 septembre 2013 CONCLUSIONS ECLIPSE 3, concentrateur d oxygène transportable Demandeur : CHART

Plus en détail

19/03/09. Aspects médico-administratifs de l appareillage. Une protection sociale. Système français de protection sociale

19/03/09. Aspects médico-administratifs de l appareillage. Une protection sociale. Système français de protection sociale DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Nancy : 18-19-20 mars 2009 Coordonnateurs : Pr JM André, Pr J. Paysant, Dr N. Martinet Titre : Aspects

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

Indications des appareillages respiratoires de domicile.

Indications des appareillages respiratoires de domicile. Indications des appareillages respiratoires de domicile. Du relaxateur de pression au ventilateur. Dr Jésus Gonzalez Bermejo Pneumologie et réanimation médicale UARD : Unité d appareillage Respiratoire

Plus en détail

L oxygénation au domicile : O2 gazeux, oxyconcentrateur,, O2 liquide. Dr S Baldassarre Hôpital Erasme

L oxygénation au domicile : O2 gazeux, oxyconcentrateur,, O2 liquide. Dr S Baldassarre Hôpital Erasme L oxygénation au domicile : O2 gazeux, oxyconcentrateur,, O2 liquide Dr S Baldassarre Hôpital Erasme Convention ou pas? Sont non conventionnés les patients qui ont besoin momentanément d O2 Oxygène gazeux

Plus en détail

Tarifs des prestations

Tarifs des prestations Tarifs des prestations 2015 Institution de maintien, d aide et de soins à domicile Chère Madame, cher Monsieur, Chère cliente, cher client, Vous avez entre les mains notre nouvelle brochure tarifs pour

Plus en détail

Organisation - Organisatie. Avantages - Voordelen. Mutualité socialiste du Centre, Charleroi et Soignies 317

Organisation - Organisatie. Avantages - Voordelen. Mutualité socialiste du Centre, Charleroi et Soignies 317 Organisation Organisatie Mutualité socialiste du Centre, Charleroi et Soignies 317 Avenue des Alliés 2 6000 CHARLEROI Tél. : (071) 50 77 77 Fax : (071) 50 77 99 Acupuncture Avantages Voordelen Activité

Plus en détail

39ème Semaine Médicale de Lorraine. Metz. 25 septembre 2004

39ème Semaine Médicale de Lorraine. Metz. 25 septembre 2004 39ème Semaine Médicale de Lorraine Metz 25 septembre 2004 OXYGENOTHERAPIE A LONG TERME (OLT) CHEZ L INSUFFISANT RESPIRATOIRE CHRONIQUE GRAVE (IRCG) André CORNETTE Service des Maladies Respiratoires et

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE Préambule Ce règlement intérieur définit les conditions d'organisation et de fonctionnement du service d'hospitalisation à domicile. Il précise

Plus en détail

Tout sur les nouvelles cotations des perfusions

Tout sur les nouvelles cotations des perfusions Tout sur les nouvelles cotations des perfusions L arrêté de modification du livre III de la liste des actes et prestations relatif aux perfusions est paru au Journal officiel du 30 septembre 2014. Dans

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

Tableau récapitulatif des textes portant sur le devis août 2015

Tableau récapitulatif des textes portant sur le devis août 2015 I - liés à une activité commerciale II - liés aux professions de santé I - liés à une activité commerciale Déménagement Arrêté du 27 avril 2010 Déménagement organisé ou spécial ment Mentions s - référence

Plus en détail

REGIME FRAIS DE SANTE 2015

REGIME FRAIS DE SANTE 2015 REGIME FRAIS DE SANTE 2015 Niveau 1 Garantie dite "responsable" PRESTATIONS EN VIGUEUR AU 01/01/2015 - HXSAH01529 généré le 23/09/2014 général (à titre indicatif) y compris Obligatoire SOINS MEDICAUX ET

Plus en détail

Tableau des prestations Vita Santé 2015

Tableau des prestations Vita Santé 2015 pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Vita Santé 2015 AGENTS DE Vita Santé, la formule active la formule active Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie, Soins de Suite et

Plus en détail

DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE

DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE RESIDENCE HOSPITALIERE DE LA WEISS Définition validée par : Date et Signature : F18 DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE 1. IDENTIFICATION DE LA FONCTION Intitulé exact de la fonction :

Plus en détail

d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins

d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Loi du 9 décembre 2010 Entrée en vigueur :... d application de la loi fédérale sur le nouveau régime de financement des soins Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du 13 juin 2008 sur

Plus en détail

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2015 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2015 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations 2015 AGENTS DE, la formule classique la formule classique Les pourcentages sont communiqués en référence au tarif opposable de la Hospitalisation,

Plus en détail

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 27 mai 2008 CONCLUSIONS

COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 27 mai 2008 CONCLUSIONS COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS AVIS DE LA COMMISSION 27 mai 2008 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant: Demandeur : Données disponibles : Service Rendu (SR) : Indications

Plus en détail

Organisation - Organisatie. Avantages - Voordelen Accompagnement des personnes hospitalisées

Organisation - Organisatie. Avantages - Voordelen Accompagnement des personnes hospitalisées Organisation Organisatie Mutualité socialiste de Namur 325 Chaussée de Waterloo 182 5002 NAMUR Tél. : (081) 77 77 77 Fax : (081) 74 25 25 Avantages Voordelen Accompagnement des personnes hospitalisées

Plus en détail

PRESTATIONS COMPLEMENTAIRE MALADIE

PRESTATIONS COMPLEMENTAIRE MALADIE PRESTATIONS COMPLEMENTAIRE MALADIE au 1er janvier 2015 > Les prestations sont identiques pour les participants et les ayants droits. > Les remboursements sont effectués dans la limite des dépenses réelles.

Plus en détail

FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR

FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR 72 esplanade Parmentier 62608 Berck sur Mer Cedex! : 03.21.89.34.93 1 Ce contrat

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

Le Transport. des assurés sociaux

Le Transport. des assurés sociaux Le Transport des assurés sociaux 1 Arrêtés du 23.12.2006 Prise en charge des frais de transports exposés par les assurés sociaux. Référentiel de prescription des transports. 2 Décret du 10.03.2011 Prise

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient RÉFÉRENTIEL COMPÉTENCES AMBULANCIERS COMPÉTENCES SAVOIR-FAIRE 1. Assurer les gestes d urgences adaptés à l état du patient Protéger le patient face à son environnement, Installer en position de sécurité

Plus en détail

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins 31 mai 2013 HAD Nantes & région mai 2013-BJAUD 2 n SOMMAIRE: - LE DISPOSITIF REGLEMENTAIRE - HOPITAL A DOMICILE: Présentation Objectif Les conditions d admission

Plus en détail

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des matières But

Plus en détail

L Hospitalisation à domicile

L Hospitalisation à domicile L Hospitalisation à domicile Centre Hospitalier B.P. 70348 22303 LANNION Cedex 02.96.05.70.15 S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON

Plus en détail

Couverture d Assurance maladie normale - Prestations

Couverture d Assurance maladie normale - Prestations Couverture d Assurance maladie normale - Prestations AI.1.01 MENT SELON LA REGLE GENERALE AI.1.02 S AI.1.03 POUR AMBULATOIRES AI.1.04 PREVENTION AI.1.05 CAS GRAVE Les taux de remboursement selon les Frais

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

La Location. Matériel Médical

La Location. Matériel Médical La Location Matériel Médical I Les fichiers 1 - Le tarif (correspond au TAREX) La codification se compose d un : - Préfixe de 6 caract (code générique pour un famille donnée : 101B08 pour les lits et accessoires)

Plus en détail