Orbite produit ses premiers échantillons commerciaux d alumine de haute pureté 5N

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Orbite produit ses premiers échantillons commerciaux d alumine de haute pureté 5N"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ ORBITE ALUMINAE INC. BOURSE DE TORONTO : ORT Orbite produit ses premiers échantillons commerciaux d alumine de haute pureté 5N Et annonce son intention de procéder à une inscription publique aux États Unis Montréal, Québec. Le 29 juin 2012 Orbite Aluminae Inc. (TSX:ORT) («Orbite» ou la «Société») est fière d annoncer qu elle a produit ses premiers échantillons commerciaux d alumine de haute pureté (HPA), pure à plus 99,999% (5N). Cet accomplissement fait suite à la production de HPA à un niveau de pureté de 99.99% (4N) en 2011 avec un marché en transition vers le HPA d un niveau de pureté plus élevé. Orbite continue donc de parfaire ses capacités techniques de production de HPA, actuellement utilisées pour produire du HPA à un niveau de pureté de 4N et 5N, afin d atteindre des niveaux de pureté de % (6N). Les échantillons 5N ont été préalablement testés par le laboratoire indépendant Evans Analytical Group (EAG) qui a confirmé leur conformité aux spécifications de pureté établies par la Société et par le marché. Ces échantillons seront expédiés sous peu à d éventuels partenaires sélectionnés selon leurs besoins en alumine de haute pureté, selon leur volonté d augmenter leur consommation future de ce type d alumine et selon leur potentiel de partenariat stratégique avec la Société dans ses activités de commercialisation de HPA. Jusqu à maintenant, plus d une douzaine de clients potentiels ont demandé à recevoir des échantillons d alumine de haute pureté. «L importante croissance anticipée de la demande annuelle mondiale de HPA qui, selon Mackie Research, passera de tonnes en 2012 à plus de tonnes en 2015, créera un déficit important de l offre d environ tonnes par année notamment dû à l augmentation du taux de pénétration mondial des lumières à diode électroluminescente (LED). Je suis très heureux de constater qu un grand nombre d entreprises de classe et de renommée mondiales s intéressent à notre HPA et sont disposées à évaluer notre matériel. L opportunité qui s offre à Orbite est due à la qualité et à la pureté de son alumine, et nous comptons à remplir ce besoin pressant et croissant du marché», a déclaré Yves Noël, vice président ventes et marketing d Orbite. Inscription publique aux États Unis Orbite est heureuse d annoncer son intention d inscrire au cours des prochains mois ses actions de catégorie A à l OTCQX, sur le marché américain. L OTCQX est le premier niveau du marché hors cote et offre aux entreprises internationales une visibilité aux États Unis, sans le dédoublement du fardeau réglementaire que comporte l inscription à une bourse américaine. La demande d inscription à l OTCQX International que prévoit Orbite n est en rien garantie, et

2 toutes les exigences en matière d inscription doivent d abord être satisfaites avant que l inscription puisse être accordée. Cette inscription apporterait les avantages d une plus grande fluidité et d un plus large marché pour les actions d Orbite. Échantillons additionnels de terres rares et métaux rares séparés Suite au communiqué de presse émis le 26 juin dernier, la Société confirme qu à l aide de son procédé breveté d extraction et de séparation de terres rares et de métaux rares, et de concert avec ses deux partenaires européens CMI UVK et MEAB, elle a établi les paramètres de procédés et de conception finale de la technologie de séparation des terres et métaux rares. Ces travaux lui ont permis de continuer avec succès ses travaux d extraction et de séparation d autres échantillons commerciaux d oxydes de terres rares et de métaux rares, notamment le néodyme, le dysprosium (tous deux purs à 99.9%), le cérium (pur à 99.5%) de même que l oxyde de gallium (pur à 99.99%). Le néodyme et le dysprosium sont utilisés dans la fabrication d aimants permanents et apparaissent tous deux sur la liste des matériaux critiques à court et moyen termes tant pour leur haute importance en matière d énergie verte que pour leur haut risque d approvisionnement, selon le dernier rapport du Département américain de l Énergie : Critical Materials Strategy, déc., Le gallium est aussi important. Il est utilisé dans l'industrie des semi conducteurs, qui par le passé utilisait surtout le silicium. Cependant, aujourd hui, l'arséniure de gallium est un semiconducteur particulièrement prisé pour la fabrication de diodes électroluminescentes (DEL) et de transistors à grande mobilité d'électrons en raison de ses propriétés optiques et électroniques. Le nitrure de gallium, quant à lui, possède des caractéristiques qui se prêtent merveilleusement bien aux applications électroniques à grande puissance, à haute température et à fréquence élevée. Quant au cérium, il est largement utilisé dans la fabrication de produits de polissage utilisés notamment dans l industrie du verre et de l électronique. Il sert aussi à fabriquer des convertisseurs catalytiques qui réduisent les émissions de monoxyde de carbone. L ajout d additifs à base de cérium dans le diesel permet finalement une combustion plus efficace et conséquemment, une diminution de la pollution de l air.

3 Ingénierie de base de l usine d alumine métallurgique complétée à plus de 90% Orbite effectue présentement une mise à jour complète de l état d avancement de son usine commerciale d alumine métallurgique. L ingénierie de base a été confiée à des chefs de file internationaux aptes à établir la base requise pour la prochaine étape qu est l ingénierie de détails menant à la construction de l usine de SGA. En date des présentes, l ingénierie de base est entièrement complétée pour les secteurs suivants : ALP (usine de lixiviation acide en semicontinu) par Johnston Vermette et Genivar; ACP (usine de cristallisation) par SMS Siemag; CP (calcination et récupération d acide associée) par Outotec; HARP (production hématite et récupération d acide associée) par SMS Siemag; MgO (production d oxydes de magnésium et récupération d acide associée) par CMI UVK; alcali (conversion alcali et récupération d acide associée) par CMI UVK et REEP (usine d extraction individuelle des terres et métaux rares) par CMI UVK. Les unités de purification d acide, de broyage de l argile et l intégration de ces soussystèmes sont sur le point d être complétées. Bref, l ingénierie de base est complétée à plus de 90% pour le projet d alumine métallurgique d Orbite. «L ingénierie de base a été confiée à des chefs de file internationaux aptes à bien établir les paramètres fondamentaux menant à la construction de l usine métallurgique. L étude de faisabilité devra et pourra intégrer en phase finale ces éléments d ici la fin Tout l aspect de l énergie est de plus adéquatement maîtrisé, alors qu une matrice d utilisation par sorte de combustible a été mise sur pieds et englobe l ensemble des paramètres requis (prix, disponibilité, énergie spécifique, etc.) offrant à Orbite une multitude d options énergétiques attrayantes. Le projet d Orbite est et demeure encore un processus entièrement chimique et non métallurgique de base; ce qui en réduit la complexité», a ajouté Denis Primeau, ing., MBA, chef ingénieur d Orbite. Réduction du délai de mise en marché Suite au grand intérêt qu elle reçoit pour sa technologie et ses divers produits, la Société a décidé de procéder à des investissements dans la production d échantillons commerciaux et dans la capacité d effectuer des tests techniques à ses installations de Laval en soutien à la production et à la commercialisation du HPA. La superficie des installations a donc été doublée permettant ainsi l ajout d équipements de pointe, incluant des réacteurs supplémentaires de 20 et 50 litres. De plus, une unité de production d HPA à échelle réduite ayant une capacité nominale de 5 kilogrammes/heure modélisant parfaitement le processus de fabrication de la future usine d HPA d Orbite est en cours d installation dans le cadre de cet agrandissement. «Je suis très satisfait de constater que les échantillons commerciaux atteignent de façon récurrente et même surpassent les spécifications recherchées par nos futurs clients» a commenté Dr. Hubert Dumont, directeur technique d Orbite. «Nous envisageons déjà l amélioration de notre procédé qui permettra d atteindre de plus hauts niveaux de pureté et de présenter une gamme de produits plus étendue»,

4 Cet investissement permettra à la Société d augmenter sa capacité de production d échantillons commerciaux hauts de gamme et représentatifs ainsi que de soutenir les efforts constants de l usine de production de Cap Chat afin de fournir du HPA de haute qualité tout en lui permettant d effectuer des essais et des analyses en moins de temps. Le tout, dans le but d accélérer la commercialisation de son HPA et de conséquemment minimiser le délai pour générer des flux monétaires positifs. Assemblée générale annuelle La Société désire rappeler que son assemblée générale annuelle et extraordinaire des actionnaires aura lieu aujourd hui à 14h00, à l hôtel Courtyard Aéroport de Montréal au 7000 Place Robert Joncas, Montréal. Le contenu technique de ce communiqué de presse a été revu et approuvé par Denis Primeau, ing., MBA, et chef ingénieur d Orbite, Personne Qualifiée aux termes du Règlement sur l information concernant les projets miniers (Québec). 30 À propos de CMI Industry Spécialiste des procédés industriels, CMI Industry conçoit, fournit et modernise des équipements de traitement mécanique, thermique et chimique ainsi que des solutions industrielles d efficacité énergétique. Plus particulièrement, CMI Industry fournit aux sidérurgistes des références inégalées en matière de laminoirs, chaînes de revêtement, chaudières, installations de traitement chimique et équipements spéciaux. Possédant une expérience internationale en tant qu assembleur, CMI Industry fournit aussi d autres usines de production. Grâce à sa maîtrise de la technologie de pointe et à sa compréhension des procédés industriels, CMI conçoit des solutions visant à réduire l empreinte environnementale de tous les types d installations industrielles. Ces solutions novatrices sont toujours adaptées aux besoins précis de chaque client. CMI Chemline, branche de CMI Industry dédiée aux procédés chimiques, est spécialisée dans la conception et la fourniture d équipements de traitement chimique pour les bandes et les produits longs en acier, comptant des bureaux d affaires au Brésil, en Chine, en France et en Allemagne. CMI Chemline a à son actif de nombreuses références dans le monde entier. Parallèlement, CMI Chemline est le principal fournisseur d unités de régénération d acides, dont l acide chlorhydrique. CMI Chemline a construit le plus grand four à pulvérisation de l Europe et des usines spécialisées un partout dans le monde. Des clients, tels que Arcelor Mittal, DOFASCO, IMSA et Rio Tinto, se fient aux ingénieurs de CMI Chemline et à leur savoir faire.

5 À propos d Outotec Outotec développe et fournit des solutions technologiques pour l utilisation durable des ressources naturelles de la Terre. En tant que chef de file mondial en technologie de traitement des minéraux et des métaux, Outotec a développé au fil des décennies plusieurs technologies révolutionnaires. L entreprise offre aussi des solutions novatrices pour l industrie chimique, le traitement des eaux industrielles et l utilisation des sources d énergie renouvelable. Comptant un réseau mondial de centres de service et de vente, des installations de recherche et plus de spécialistes, Outotec a généré des ventes annuelles de 970 millions d euros en Les actions d Outotec sont inscrites à la bourse NASDAQ OMX Helsinki. À propos de MEAB MEAB Metallextraktion AB, est une compagnie Suedoise fondée en 1970, de réputation internationnale et active principalement dans le domaine de l hydrométallurgie. Son domaine d expertise principal se situe au niveau de processus d extraction par solvant. Son objcetif principal est de supporter ses principaux clients avec de l expertise en développement de processus chimiques at selon les demandes de procurer l ingénierie de procédés et éventuellement tout services de support aux mise ne services d usines d extraction. À propos de SMS Siemag La société SMS Siemag est membre du groupe SMS, un regroupement de sociétés, sous l égide de SMS Holding GmbH, actives au plan international dans la construction d'usines et le génie mécanique pour l'industrie de l acier et des métaux non ferreux. En 2010, ses quelque employés dans le monde ont généré un chiffre d affaires de trois milliards d euros. À propos de Johnston Vermette Spécialisée en industrie lourde, Johnston Vermette œuvre principalement dans les secteurs du pipeline, de la métallurgie, de l électricité, de la mécanique, du biogaz et de l énergie nucléaire. Elle participe aussi à la conception et à la construction de nouvelles usines. En 2007, Johnston Vermette a acquis Optec Énergie Services Inc., groupe expert dans le secteur du pétrole et de la pétrochimie au Québec et à l international. En 2008, elle a acquis Opti Conseil Inc., firme d experts conseils en génie, qui se concentre sur les procédés mécaniques et thermiques, la cogénération, la conservation d énergie, la vapeur et le condensat. Johnson Vermette a joué un rôle très actif dans l ancienne usine Norsk Hydro à Bécancour, au Québec, laquelle utilisait des réactants tels que l acide chlorhydrique, comme dans le cas du procédé d Orbite. vermette.com À propos de GENIVAR Inc. GENIVAR est une firme canadienne de premier plan qui met au profit de ses clients des secteurs public et privé une gamme complète de services conseils intégrés à toutes les phases d un projet, y compris la planification, la conception, la construction et l entretien. Nos clients, de toute envergure, sont présents dans divers segments de marché comme le bâtiment, l industriel, l énergie, les infrastructures municipales, les mines, le transport et l environnement.

6 GENIVAR est l une des plus importantes firmes de services conseils au Canada en termes de nombre d employés, comptant plus de gestionnaires, professionnels, techniciens, technologues et employés de soutien dans plus de 100 villes au Canada et à l international. À propos d Orbite Orbite détient présentement 100% des droits miniers sur un total de hectares incluant sa propriété de Grande Vallée totalisant hectares, site d'un dépôt d'argile alumineuse situé à 23 km au sud de Grande Vallée, et une usine en voie de conversion en usine de production d'alumine de haute pureté d'une superficie d'environ m 2 située à Cap Chat, en Gaspésie. Le dernier rapport établit la quantité de ressources minérales indiquées dans une partie du dépôt d un milliard de tonnes métriques d'argile alumineuse. La Société détient également les droits de propriété intellectuelle sur un procédé unique d'extraction de l'alumine, en dix familles distinctes, lesquels sont protégés par des brevets canadiens et américains, et par des demandes en instance dans divers autres pays. Énoncés prospectifs Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent inclure de l information prospective. Sans limiter la portée de ce qui précède, l information et les énoncés prospectifs peuvent inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs ou du rendement futurs de la société ou des hypothèses sous jacentes à ces éléments. Dans le présent document, les termes comme «pourrait», «serait», «devrait», «probable», «pouvoir», «croire», «prévoir», «s attendre», «avoir l intention de», «projeter», «estimer» et des expressions semblables, et leur forme négative, ont été employés pour signaler des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendements ou de résultats futurs et n indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles ou sur les croyances de bonne foi de la direction de la Société à l égard d événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, impondérables et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique «Risques et impondérables» du rapport de gestion déposé le 22 mars 2012 sur SEDAR, et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux contenus dans des énoncés prospectifs. La Société n a pas l intention de mettre à jour ou de réviser l information et les énoncés prospectifs figurant dans le présent document pour tenir compte de l information, d événements ou de circonstances subséquents ou pour toute autre raison, et elle n est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf dans la mesure requise par les lois applicables l y obligent. RENSEIGNEMENTS: MÉDIAS Frédéric Bérard RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS Louis Morin

7 Vice président et directeur général H+K Stratégies Tél. : , poste 259 ORBITE Jacques Bédard Orbite Aluminae Inc. Vice président aux finances et chef de la direction financière Tél. : , poste 111 Relations avec les investisseurs Orbite Aluminae Inc. Tél. : Jason Monaco Associé directeur First Canadian Capital Corp. Tél.: Nicole Blanchard Relations avec les investisseurs Sun International Communications

Orbite produit avec succès les premiers oxydes de terres rares lourdes séparées provenant d'un dépôt de schiste argileux nord américain

Orbite produit avec succès les premiers oxydes de terres rares lourdes séparées provenant d'un dépôt de schiste argileux nord américain COMMUNIQUÉ ORBITE ALUMINAE INC. BOURSE DE TORONTO : ORT Orbite produit avec succès les premiers oxydes de terres rares lourdes séparées provenant d'un dépôt de schiste argileux nord américain Montréal,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ ORBITE ALUMINAE INC. BOURSE DE TORONTO : ORT

COMMUNIQUÉ ORBITE ALUMINAE INC. BOURSE DE TORONTO : ORT COMMUNIQUÉ ORBITE ALUMINAE INC. BOURSE DE TORONTO : ORT Orbite annonce des taux d extraction de certains oxydes de terres rares et de métaux rares à 93% confirmant l importance de son projet de production

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

Minéraux rares Quest Ltée. BÉCANCOUR ACCUEILLERA LE NOUVEAU COMPLEXE DE TRAITEMENT DE TERRES RARES DE QUEST

Minéraux rares Quest Ltée. BÉCANCOUR ACCUEILLERA LE NOUVEAU COMPLEXE DE TRAITEMENT DE TERRES RARES DE QUEST Minéraux rares Quest Ltée. BÉCANCOUR ACCUEILLERA LE NOUVEAU COMPLEXE DE TRAITEMENT DE TERRES RARES DE QUEST Quest s engage à travailler de près avec la communauté de Bécancour BÉCANCOUR, le 5 novembre

Plus en détail

Programme d efficacité énergétique ArcelorMittal Mines Canada. Patrick Malenfant ing. Date : 23 février 2011

Programme d efficacité énergétique ArcelorMittal Mines Canada. Patrick Malenfant ing. Date : 23 février 2011 Programme d efficacité énergétique ArcelorMittal Mines Canada Par : Patrick Malenfant ing. Date : 23 février 2011 Sommaire Portrait énergétique d ArcelorMittal Mines Canada Contexte actuel d efficacité

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS

GROUPE CGI INC. ÉTUDE DE CAS ÉTUDE DE CAS GROUPE CGI INC. Fondé en 1976, le Groupe CGI inc. est l une des plus grandes firmes internationales indépendantes à œuvrer dans le secteur des technologies de l information et des processus

Plus en détail

Orbite annonce ses résultats du premier trimestre de 2015

Orbite annonce ses résultats du premier trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ ORBITE ALUMINAE INC. BOURSE DE TORONTO : ORT OTCQX : EORBF Orbite annonce ses résultats du premier trimestre de 2015 Montréal, Québec. Le 29 avril 2015 Orbite Aluminae inc. (TSX : ORT / OTCQX

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE L EXPLOITATION MINIÉRE ET PROCESSUS

VOTRE PARTENAIRE L EXPLOITATION MINIÉRE ET PROCESSUS VOTRE PARTENAIRE DANS LES SOLUTIONS DE L EXPLOITATION MINIÉRE ET PROCESSUS SOLUTIONS CLES EN MAIN - Créée depuis 20 ans - Présente dans les 29 Pays - Votée comme l un des meilleurs fournisseurs en Afrique

Plus en détail

ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT

ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT ELDORADO GOLD CORPORATION FORMULAIRE 51-102A3 DÉCLARATION DE CHANGEMENT IMPORTANT Rubrique 1. Dénomination et adresse de la Société Eldorado Gold Corporation («Eldorado» ou la «Société») Suite 1188 Bentall

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

Volume 12, n o 2, octobre 1998

Volume 12, n o 2, octobre 1998 Volume 12, n o 2, octobre 1998 L engagement de Kyoto Sur le plan environnemental, notre siècle prend fin sur de graves inquiétudes. Face à la dégradation de la qualité de l air, il devient de plus en plus

Plus en détail

QUEST PRODUIT DES ÉLÉMENTS DE TERRES RARES LOURDES D UNE PURETÉ DE 98,4 % AINSI QUE DE L YTTRIUM CONCENTRÉ À PARTIR D UN SCHÉMA DES PROCÉDÉS AMÉLIORÉS

QUEST PRODUIT DES ÉLÉMENTS DE TERRES RARES LOURDES D UNE PURETÉ DE 98,4 % AINSI QUE DE L YTTRIUM CONCENTRÉ À PARTIR D UN SCHÉMA DES PROCÉDÉS AMÉLIORÉS Minéraux rares Quest Ltée QUEST PRODUIT DES ÉLÉMENTS DE TERRES RARES LOURDES D UNE PURETÉ DE 98,4 % AINSI QUE DE L YTTRIUM CONCENTRÉ À PARTIR D UN SCHÉMA DES PROCÉDÉS AMÉLIORÉS Toronto, le 4 septembre

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

CO2 Solutions annonce les résultats du troisième trimestre 2016 Mise à jour sur ses projets et ses opérations

CO2 Solutions annonce les résultats du troisième trimestre 2016 Mise à jour sur ses projets et ses opérations Symbole boursier (TSXV : CST) CO2 Solutions annonce les résultats du troisième trimestre 2016 Mise à jour sur ses projets et ses opérations Québec, QC, le 26 mai 2016 CO2 Solutions inc. («la Société»)

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

Document d information PRIR pour OTTAWA

Document d information PRIR pour OTTAWA Document d information PRIR pour OTTAWA À propos d Ottawa Le Plan régional d intégration des ressources (PRIR) pour Ottawa se rapporte à la ville d Ottawa, y compris la Ceinture de verdure, Kanata, Nepean

Plus en détail

Ce communiqué ne doit pas être publié, distribué ou diffusé aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ce communiqué ne doit pas être publié, distribué ou diffusé aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Communiqué de presse Vincennes, le 15 juin 2006 INTRODUCTION EN BOURSE D HEURTEY PETROCHEM SUR ALTERNEXT D EURONEXT PARIS (visa n 06-200 en date du 14 juin 2006) Suite à l enregistrement par l Autorité

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Ne pas diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Solairedirect enregistre son document de

Plus en détail

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. STRATÉGIE EVOLUTION VERS UN MODÈLE 100% BIOMASSE LE BRÉSIL, PRIORITÉ D' À L'INTERNATIONAL PERSPECTIVES

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015 5N PLUS PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 2015 Montréal (Québec), le 3 novembre 2015 5N Plus

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC.

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. UN CHAUFFAGE À LA BIOMASSE FORESTIÈRE À LA FINE POINTE TECHNOLOGIQUE: LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. Louis-Martin Dion, ing.jr., M.Sc. Jean Gobeil, Ing.f. M.Sc. Congrès annuel AQME 3 mai 2012 Plan de

Plus en détail

Ce communiqué ne peut pas être distribué aux agences de transmission des États-Unis ni diffusé aux États-Unis

Ce communiqué ne peut pas être distribué aux agences de transmission des États-Unis ni diffusé aux États-Unis COMMUNIQUÉ DE PRESSE 11-03 NEW MILLENNIUM CAPITAL CORP. (BOURSE DE CROISSANCE TSX : NML-V) annonce la définition de plusieurs nouvelles cibles d exploration DSO et Taconite, suite à l interprétation des

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF

SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF SECTEUR MANUFACTURIER, VOUS POURRIEZ TIRER AVANTAGE DE RÉCENTES ANNONCES DOCUMENT INFORMATIF Pour De Tous Service de fiscalité Marcel Bergeron, CPA auditeur, CA Date Le 1 er décembre 2013 SECTEUR MANUFACTURIER,

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES DANS UNE PERSPECTIVE D AUTONOMIE RÉGIONALE JANVIER 2008

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

Créer des emplois. bien rémunérés. à prospérer

Créer des emplois. bien rémunérés. à prospérer Créer des emplois bien rémunérés et aider les entreprises à prospérer LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement

Plus en détail

Exploitation du gaz naturel au Québec

Exploitation du gaz naturel au Québec Exploitation du gaz naturel au Québec Présentation au Bureau d audiences publiques sur l environnement Le 12 octobre 2010 L:\SPBE\Commun\Presentations_PowerPoint\2009 1 Exploitation du gaz naturel au Québec

Plus en détail

Tout n est pas perdu lorsque votre disque dur tombe en panne!

Tout n est pas perdu lorsque votre disque dur tombe en panne! Tout n est pas perdu lorsque votre disque dur tombe en panne! Récupérer les données perdues est simple avec Seagate Recovery Services et l Équipe technique fiable de STAPLES Business Depot/Bureau en Gros!

Plus en détail

COMPTE DE FRAIS REPORTÉS REDEVANCE AU FONDS VERT

COMPTE DE FRAIS REPORTÉS REDEVANCE AU FONDS VERT COMPTE DE FRAIS REPORTÉS REDEVANCE AU FONDS VERT Page 1 de 8 TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE...5 2. DEMANDE DU TRANSPORTEUR...8 Page 3 de 8 1. CONTEXTE 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES FABRIQUÉ Lyon EN FRANCE eco 6 Solutions de compensation d énergie réactive Ensemble nous pouvons faire la différence eco 6 TECHNOLOGIES Vous cherchez à réduire votre facture d électricité sans changer

Plus en détail

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Présentation aux investisseurs Mars 008 Bernard Dorval Chef de groupe, Services bancaires aux entreprises et assurance, et coprésident, TD Canada Trust Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs De

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Bulletin Commerce international et droit douanier

Bulletin Commerce international et droit douanier Bulletin Commerce international et droit douanier Août 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le Canada cherche à imposer des droits de douane sur les frais de gestion et les paiements de

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE

PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE. (représentée par le président) LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE MDN : 2011010001 CCSN : 3639875 PROTOCOLE D ENTENTE ENTRE LA COMMISSION CANADIENNE DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE (représentée par le président) ET LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE (représenté par le sous-ministre

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Découvrez ArcelorMittal Montréal

Découvrez ArcelorMittal Montréal Découvrez ArcelorMittal Montréal»» montreal.arcelormittal.com ArcelorMittal Montréal est une entreprise de sidérurgie située au Québec et en Ontario. Nos installations comportent deux aciéries, trois laminoirs,

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES INCIDENCE DES CHANGEMENTS DANS LES ESTIMATIONS DU TAUX DES DÉSISTEMENTS SUR LE BAIIA AJUSTÉ

RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES INCIDENCE DES CHANGEMENTS DANS LES ESTIMATIONS DU TAUX DES DÉSISTEMENTS SUR LE BAIIA AJUSTÉ GROUPE AEROPLAN RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES INCIDENCE DES CHANGEMENTS DANS LES ESTIMATIONS DU TAUX DES DÉSISTEMENTS SUR LE BAIIA AJUSTÉ 1 3 mars 2009 Énoncés prospectifs Cette présentation contient

Plus en détail

Orbite annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2014

Orbite annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2014 COMMUNIQUÉ ORBITE ALUMINAE INC. BOURSE DE TORONTO : ORT OTCQX : EORBF Orbite annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2014 Montréal, Québec. Le 31 mars 2015 Orbite Aluminae inc. (TSX

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

La construction durable : quelle stratégie d innovation d. Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge

La construction durable : quelle stratégie d innovation d. Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge La construction durable : quelle stratégie d innovation d? Pascal Casanova, Directeur R&D, Lafarge Le béton est le matériau le plus utilisé sur la planète après l eau et le plus largement disponible Materials

Plus en détail

EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU

EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU PAGE 1 ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES 2015 EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU Déclarations prospectives PAGE 2 Certains renseignements et déclarations contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. OBJET Le Comité de gouvernance et de rémunération (le «Comité») est un comité permanent du Conseil d administration de

Plus en détail

GESTION DES PROGRAMMES D INVESTISSEMENT EN CAPITAL

GESTION DES PROGRAMMES D INVESTISSEMENT EN CAPITAL GESTION DES PROGRAMMES D INVESTISSEMENT EN CAPITAL BPR-Bechtel dispense les meilleurs services d ingénierie d usine auprès des industries lourdes et favorise une relation à long terme basée sur la confiance,

Plus en détail

LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER

LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER Colloque AQPER 2013 GÉRARD MOUNIER Directeur principal, Énergie et infrastructures Secteur Commercial 28 février 2013 SOMMAIRE La Banque Laurentienne

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 1 de 7 POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 2 de 7 Table des matières 1. OBJET... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. OPÉRATIONS PAR UN INITIÉ SUR LES TITRES DE LA SOCIÉTÉ INTERDITES EN TOUT TEMPS...

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

AREVA Innovation pme. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes

AREVA Innovation pme. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes AREVA Innovation pme Le site internet dédié aux PME françaises innovantes Nucléaire et renouvelables, deux énergies complémentaires pour fournir au plus grand nombre une énergie toujours plus sûre avec

Plus en détail

Le groupe LINDE : Un acteur mondial

Le groupe LINDE : Un acteur mondial Stéphane Jardin Le groupe LINDE : Un acteur mondial Une présence mondiale dans plus de 100 pays, plus de 20 000 collaborateurs répartis sur l ensemble des continents. Le Groupe LINDE Numéro un européen

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD Aperçu Lancé en 2004 par l Association minière du Canada, le programme Vers le développement minier durable est un système de contrôle du rendement qui aide

Plus en détail

Promotions économiques régionales

Promotions économiques régionales Le fil rouge pour la commercialisation d un produit Lausanne Région Association de la Région Cossonay - Aubonne - Morges Association de la Région du Gros-de-Vaud INTRODUCTION Cette brochure est éditée

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Une philosophie de partage Au cours de ces dernières années, le vin de qualité a obtenu une bonne réputation que ce soit au niveau de la vente au

Une philosophie de partage Au cours de ces dernières années, le vin de qualité a obtenu une bonne réputation que ce soit au niveau de la vente au Une philosophie de partage Au cours de ces dernières années, le vin de qualité a obtenu une bonne réputation que ce soit au niveau de la vente au détail ou de la consommation sur place. Cependant, de nouvelles

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

Orbite dépose une évaluation économique préliminaire révisée confirmant ses résultats économiques

Orbite dépose une évaluation économique préliminaire révisée confirmant ses résultats économiques PRESS RELEASE ORBITE ALUMINAE INC. ORT: TSX Orbite dépose une évaluation économique préliminaire révisée confirmant ses résultats économiques Montréal, Québec. Le 31 mai 2012 Orbite Aluminae Inc. (TSX

Plus en détail

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Opinion de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE»)

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») La présente Charte du Comité des ressources humaines incorpore la Charte du comité de rémunération et la Charte du comité

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Enjeu Le gouvernement du Canada s est engagé à établir des normes de déclaration obligatoire

Plus en détail

Solutions novatrices d éclairage urbain

Solutions novatrices d éclairage urbain Solutions novatrices d éclairage urbain Une nouvelle gamme de produits et systèmes de contrôle pour une performance d éclairage supérieure, efficace et rentable Découvrez nos solutions novatrices d éclairage

Plus en détail

DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES. Pour vous guider dans un monde de possibilités

DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES. Pour vous guider dans un monde de possibilités DÉCOUVREZ NOS FONDS ASTRA PORTEFEUILLES Pour vous guider dans un monde de possibilités Tous les investisseurs connaissent l importance de bien choisir leurs placements en fonction de leurs objectifs d

Plus en détail

MÉMOIRE. présenté par. L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS)

MÉMOIRE. présenté par. L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) MÉMOIRE présenté par L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) au Fonds pour le développement du sport et de l activité physique Education, Loisir et Sport

Plus en détail

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser

MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013. Se rapprocher Faciliter Optimiser MODIFICATION AU PLAN DE LA SOCIÉTÉ 2009-2013 Se rapprocher Faciliter Optimiser Voici un résumé de la modification au Plan de la Société 2009-2013 approuvée par le Conseil d administration d EDC en mai

Plus en détail

Questions de révision Gestion de projet Janvier- février 2010

Questions de révision Gestion de projet Janvier- février 2010 CHAPITRE 1 1. Quel est le rôle du promoteur? Le promoteur est celui qui veut que le projet se réalise. C est lui qui conçoit l idée et qui détermine les paramètres clés du projet. Il doit aussi déterminer

Plus en détail

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE En date du 30 juin 2005, les autorités canadiennes en valeurs mobilières ont adopté le Règlement 58-101 et l Instruction générale

Plus en détail

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE Le conseil d administration a constitué le Comité de gouvernance d entreprise (le «comité») pour le seconder dans son devoir de supervision de l efficacité du système de gouvernance d entreprise de la

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures Transport Industriel Énergie Environnement municipales

Bâtiment Infrastructures Transport Industriel Énergie Environnement municipales 1 Partie 2 - Minéraux et métaux critiques, stratégiques et de haute technologie Les défis de la valorisation Normand Grégoire, ing. GENIVAR Bâtiment Infrastructures Transport Industriel Énergie Environnement

Plus en détail

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université Les instruments économiques de protection de l environnement Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr Sorbonne Université 1. Introduction 2 «Command and control» Cette approche s appuie sur des

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur des sites contaminés

Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur des sites contaminés Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur des sites contaminés Les exigences préalables et les documents d appui sont déterminés en fonction du statut du

Plus en détail

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION FICHES DE PARCOURS DE FORMATION Ce document comprend : 3 fiches générales L industrie de la métallurgie Parcours de formation Conditions d admissibilité générales Fiches de métiers, dont : Électricien

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001.

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. Décollez avec l ISO 50001 et BSI. Notre expertise peut transformer votre organisation. Depuis

Plus en détail

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES

ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES ANALYSE DES RISQUES ET MANAGENEMENT DES RISQUES Introduction : Le management des risques est un processus qui permet au Business Manager d équilibrer les coûts économiques et opérationnels et faire du

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/ENERGY/GE.3/2014/3 Distr. générale 18 février 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente

Plus en détail