Les 20 ans du SMS. Communiqué de presse. Paris, le 3 décembre 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les 20 ans du SMS. Communiqué de presse. Paris, le 3 décembre 2012"

Transcription

1 Communiqué de presse Paris, le 3 décembre 2012 Les 20 ans du SMS 3 décembre 1992 : Neil Papworth, employé d une société informatique britannique, envoie le premier Short Message Service (SMS) commercial vers un téléphone mobile sur le réseau GSM. 3 décembre 2012 : des milliards de SMS sont envoyés à travers le monde et les chiffres ne cessent d augmenter mois après mois. Pourtant personne ne présageait une telle explosion des usages, pas même les opérateurs télécoms. La vocation du SMS au moment de son invention était très restreinte : il n était qu un mode de transmission particulièrement économe en bande passante destiné à indiquer aux utilisateurs qu ils avaient reçu un message vocal. Cas exemplaire de l innovation par les usages, le SMS a rapidement été mis au service d échanges interpersonnels pour rencontrer ensuite le succès qu on lui connaît. Cette communication peu prometteuse en 160 caractères devait en effet améliorer considérablement la condition des utilisateurs de téléphones mobiles : en se dotant du SMS, l outil censé permettre une joignabilité maximale devenait celui de la joignabilité non intrusive, qui associait la discrétion à l immédiateté. Une évolution fulgurante du nombre de SMS envoyés en France (Infographies FFTélécoms libres de droits)

2 Ce que les SMS ont changé dans nos vies Contrairement à la parole téléphonique, facilement observable, un SMS se fait en silence et dans une discrétion constitutive : il reste souvent une activité opaque pour les personnes en présence. Que fabrique-t-on au juste en écrivant un SMS? Plusieurs enquêtes ethnographiques autour de cette pratique silencieuse, menées depuis 2005 par Joëlle Menrath (1), seule ou avec Laurence Allard, Anne Jarrigeon, Olivier Aïm, et Hécate Vergopoulos (2) ont permis de formuler les dix clés d interprétations suivantes : 1. Les SMS ont contribué à la généralisation de l écriture au quotidien. 2. Les SMS ont désacralisé le rapport à l écrit, sans pour autant le dénaturer, contrairement à ce qu ont pu prétendre ses contempteurs. 3. Loin de se réduire à leur usage de coordination ou d organisation, les SMS sont un support d expression qui participe chez tous d une forme de stylisation de l existence. 4. Chez les adolescents, le besoin expressif est plus fort que chez leurs aînés : les SMS sont au service d un processus de création de soi par petites touches. 5. Les SMS ont doté le téléphone mobile, censé offrir la possibilité d être joint à toute heure et en tout lieu, d une forme de joignabilité non intrusive. 6. Les SMS permettent d entretenir des liens à peu de frais et d éviter de s engager dans une interaction quand on ne le souhaite pas. 7. En tant que ressource expressive à portée de main, souvent mobilisée sous le coup de l impulsion, les SMS conduisent à partager des pensées, des émotions, des désirs, ou des fantasmes qui auraient pu rester lettre morte. 8. Révélant parfois des pans de vie ou des mouvements intérieurs qui doivent rester secrets, les SMS font couramment l objet d investigations indiscrètes entre proches. 9. Le SMS n a pas seulement transformé les relations à distance : les relations en présence composent désormais naturellement avec un «hors champ», qui peut se manifester à tout moment sous la forme d un SMS s affichant sur l écran de son mobile. 10. En les précédant et en les prolongeant, les SMS élargissent le périmètre des rencontres de face à face, et les dotent d un cadre d expression supplémentaire. (Voir en pages suivantes le détail de ces 10 points) 20 ans de SMS en quelques dates 3 décembre 1992 : «Merry Christmas» est le contenu du 1er SMS envoyé de l ordinateur de Neil Papworth sur le téléphone mobile «Orbitel 901» de Richard Jarvis, un des dirigeants de Vodafone : NOKIA commercialise le premier téléphone mobile à pouvoir envoyer et recevoir des SMS : Le système T9 («Text on 9 keys», littéralement SMS sur 9 touches) permettant la saisie intuitive, dite prédictive, des lettres du clavier, est embarqué dans la plupart des téléphones mobiles commercialisés.

3 1999 : Les SMS deviennent interopérables : ils peuvent désormais être envoyés d un opérateur à un autre. 30 octobre 2005 : A Bülach dans le canton de Zurich, des citoyens ont pour la première fois la possibilité de voter par SMS. Janvier 2008 : Alors que la contrefaçon de médicaments tue chaque année plus de personnes en Afrique, l organisation mpedigree lance au Ghana une solution qui permet aux consommateurs africains de vérifier l authenticité d un médicament via l envoi par SMS du code unique attribué à chaque boîte (Laurence Allard). Février 2008 : Le mot «Texto» perd son statut de marque déposée par SFR pour devenir un nom commun. 19 juin 2009 : Les SMS sont reconnus comme une preuve pour les divorces par la Cour de Cassation Janvier 2010 : L opération «Haïti, 1 SMS = 1 euros» se solde par plus de SMS envoyés pour un total de 40,3 millions d'euros de dons (Source : AFOM) 31 décembre 2011 : Plus d un milliard de SMS de vœux ont été envoyés en France (cf. infographies de la FFTélécoms) Octobre 2012 : En moyenne, 311 SMS par mois envoyés par les détenteurs français d un forfait mobile - contre 17 SMS envoyés par mois en 2003 (cf. infographies de la FFTélécoms) Novembre 2012 : A la suite de Strasbourg et de Saint-Mandé, la ville de Paris annonce une expérimentation de paiement de stationnement par SMS Contact presse FFTélécoms : Dominique Martin / Contact discours & pratiques : Joëlle Menrath

4 Une évolution fulgurante du nombre de SMS envoyés en France Retrouvez les infographies libre de droits (Source FFTélécoms/ARCEP) sur le site de la FFTélécoms en cliquant ici. Ce que les SMS ont changé dans nos vies «Le haïku fait envie : combien de lecteurs occidentaux n ont pas rêvé de se promener dans la vie, un carnet à la main, notant ici et là des impressions, dont la brièveté attesterait la profondeur ( ) Roland Barthes, L Empire des signes, 1980 Le SMS tient ses propriétés de modes de communication traditionnels et innovants portés par la voix et l écrit (la lettre, la carte postale manuscrite ou le haïku, le message vocal sur téléphone mobile, l ) sans se réduire à aucun d eux. En créant les conditions d une communication aussi instantanée que la transmission par , aussi facile de réception et d envoi qu un appel sur téléphone mobile, avec la concision, la créativité, et la discrétion propre au mode écrit, la pratique du SMS s est intégrée dans toutes les situations du quotidien. Contrairement à la parole téléphonique, facilement observable, un SMS se fait en silence et dans une discrétion constitutive : il reste souvent une activité opaque pour les personnes en présence. Que fabrique-t-on au juste en écrivant un SMS? Plusieurs enquêtes ethnographiques autour de cette pratique silencieuse, menées depuis 2005 par Joëlle Menrath (1), seule ou avec Laurence Allard, Anne Jarrigeon, Olivier Aïm, et Hécate Vergopoulos ont permis de formuler les dix clés d interprétations suivantes : 1. Les SMS ont contribué à la généralisation de l écriture au quotidien. «Aucun autre système de communication à cette époque, lettre, fax, téléphone, n avait de limite de longueur. Est-ce qu un service qui limite le message à trois lignes serait utile à quelqu un?», Friedhelm Hildebrand, inventeur du SMS. A l époque de la généralisation du téléphone mobile, la rupture comportementale abondamment commentée était cette nouvelle façon de parler tout haut seul dans la rue. En 2005, encore, un article de Télérama titrait : «Ces fous parlant et leur drôle de machine». Aujourd hui, ce qui frappe l observateur des espaces publics ou privés, c est le nombre de personnes en train d écrire en marchant, en parlant, en traversant la rue ou simplement assis ou debout dans les transports en commun. Rares sont les situations où les SMS ne trouvent pas place, et rares sont les utilisateurs de téléphone mobile qui ne se livrent pas à cette activité d écriture. Nos enquêtes nous ont fait rencontrer de nombreuses personnes que les SMS ont conduit à écrire quotidiennement, alors que selon leurs dires, elles ne le faisaient que très occasionnellement. Cette généralisation mérite d être appréhendée comme un tournant décisif de l histoire de l écriture, au même titre que celle du codex, à la fin du IVème siècle, qui avait rendu des gestes jusque-là impossibles parfaitement communs : écrire en lisant, feuilleter un ouvrage, repérer un passage particulier, comme le note l historien Roger Chartier (Lecteurs et lecture à l âge de la textualité électronique) Avec les machines à écrire portables que sont devenus les mobiles, l activité d écriture s inscrit dans la gestuelle ordinaire : on écrit comme on marche, on parle, on mange,

5 souvent en faisant d autres choses en même temps. La banalisation du geste d écrire conduit à en faire une activité presque transparente pour certains, qui écrivent comme ils respirent, tout en restant une épreuve pour d autres (quand on répond dans l urgence ou qu on envoie un message, alors que les conditions ne s y prêtent pas). La concomitance des gestes d écrire avec d autres activités conduit d ailleurs à de nouveaux défis relationnels : d après la psychologue étatsunienne Shirley Turkle ( Alone Together, 2011), «keep eye contact while texting» («continuer de fixer quelqu un dans les yeux tout en écrivant un SMS») est le challenge que se donnent aujourd hui les jeunes américains. «Les USA ont connu un déploiement très tardif de l usage des SMS. L'une des explications culturelles tient à la place de la voiture dans la vie quotidienne et l'interdiction du «texting» au volant pour son évidente dangerosité. Or, chez les jeunes adultes américains, entre 1978 et 2008, le nombre d'inscription au permis a baissé d'un tiers dans les vingt dernières années. Le mobile sont cités parmi les "causes" de cette désaffection de ce rite de passage qu est l obtention du permis aux USA. Ce constat montre comment d'anciennes technologies de la mobilité comme la voiture sont mises en crise aujourd'hui.» Laurence Allard. 2. La généralisation des SMS a contribué à désacraliser le rapport à l écriture, sans pour autant le dénaturer contrairement à ce qu ont pu prétendre ses contempteurs. «On ne peut penser et écrire qu assis», Gustave Flaubert Ce caractère transversal et conjoint des gestes d écritures mobiles concourt à les distinguer de l écriture au sens noble prise comme une activité autonome et dédiée. Les gestes d écriture du SMS, particulièrement plastiques, et qui s entremêlent avec d autres activités, font d ailleurs l objet d une désignation spécifique : on dit «faire un SMS, se parler par SMS». Pratique souvent peu considérée, l écriture des SMS s inscrit dans un ensemble d écritures mineures du quotidien, qui vont du post-it sur le frigo, à des notes diverses prises sur son smartphone, qui tend à centraliser aujourd hui les petits textes du quotidien. Des «to do lists», aux annotations dans les listes de contacts, en passant par des invocations pour les prières dans la partie bloc-notes, nos investigations dans les téléphones mobiles de nos interviewés ont révélé l existence d une véritable «bureautique mobile» - qui vise à se souvenir d une idée qui «passe par la tête» dans le cadre d un projet en cours, à établir des listes de courses, avoir sous la main une réserve de mails, d images, de notes pour les mobiliser en temps voulu, à actualiser un agenda, un statut. Les grecs anciens avaient un terme commun, celui d hypomnêmata (littéralement «supports de mémoire»), pour désigner des textes de natures aussi différentes que des livres de comptes, des récits de vie, des carnets, des notes consignant des citations, des raisonnements entendus ou venus à l esprit. Ce sont aujourd hui nos téléphones mobiles qui recèlent les traces hétéroclites du travail de l esprit et des affects : souvenirs et projets, idées et sentiments, liste de courses et tâches professionnelles, images, chiffres et mots s inscrivent dans nos vade-mecum technologiques. Au cours de ces 20 années d existence, le SMS a connu nombre de pourfendeurs qui l ont accusé d aggraver la dysorthographie des adolescents. «Langage texto» est souvent synonyme de relâchement ou a minima de libertés prises avec les contraintes de la langue.

6 Mais un examen attentif montre qu un SMS est tout le contraire : un extraordinaire condensateur de significations, résultant d un travail d écriture où chaque signe compte. Loin de désapprendre aux jeunes la correction orthographique et stylistique comme le craignent ses contempteurs, il est un registre d expression supplémentaire, où l on apprend à peser ses mots. Un SMS passé au crible : la fabrique de la décontraction Hello...Bien rentré? C était cool cette rencontre, on se re-voit bientôt? xxx Léa, 18 ans. Dans le SMS de Léa, qui est le premier SMS qu elle adresse à un garçon qu elle a revu par hasard, la décontraction est une pose savamment construite. Les anglicismes propres au discours oral («hello», «c était cool») ainsi que la question rhétorique qui n attend pas de véritable réponse («bien rentré?») fonctionnent comme des signes «phatiques», uniquement destinés à établir, puis à maintenir le contact. Mais cette tonalité décontractée une fois installée, les jeux graphiques du tiret et de la salutation anglo-saxone (xxx) se chargent de tension amoureuse. Fi des rencontres de hasard, et des relations «cool», disent-ils en substance : passons à autre chose, en se re-voyant d une autre façon, qui fasse place au «X», et à tout ce qu il symbolise! En outre, plusieurs études, dont celle, longitudinale, menée en Angleterre pendant dix ans auprès de jeunes utilisateurs par des chercheurs en psychologie de Coventry University, ont établi que la pratique du SMS facilitait l agilité d écriture. Comme l ont montré les chercheurs internationaux du projet SMS4science, jeunes et moins jeunes ont simplement intégré l idée que la communication par SMS pouvait s'affranchir des contraintes orthotypographiques sans que ceci soit considéré comme la preuve d'une incompétence ou d'un manque d'éducation. Mais nos enquêtes nous ont prouvé que tous, jeunes et moins jeunes, adaptaient la forme de leur message à leur destinataire. Dans le cadre du projet «sms4science», différentes équipes de scientifiques ont procédé à la collecte de ces messages dans plusieurs régions du globe, de Montréal à la Belgique en passant par la région Rhône-Alpes. A partir de l'échantillon constitué en France, les chercheurs en sciences du langage ont montré les messages n étaient jamais entièrement rédigés en écriture SMS mais relevaient plutôt d un mélange permanent entre le «parlécrit» et le français plus académique. 3. Loin de se réduire à leur usage de coordination ou d organisation, les SMS sont un support d expression qui participe chez tous d une forme de stylisation de l existence. Rares sont les échanges par SMS qui ont pour unique vocation d organiser le quotidien à deux ou à plusieurs : ce dont se saisissent massivement les utilisateurs, c est la possibilité offerte par cette pratique d écriture silencieuse et rapide de donner un double fond aux situations vécues, ou de devenir l auteur de leur action en l écrivant. Ecrire des SMS s éprouve alors comme une façon de tenir entre ses doigts les fils de sa vie, et de les entremêler pour former l écheveau de notre existence composite. Une agilité physique et mentale est requise par cette pratique qui se vit comme un entrelacement avec d autres activités.

7 Un échange de SMS passé au crible : quand l écriture prend le pas sur l efficacité de l action Deux amis se rendent à un mariage en train ; ils voyagent dans deux wagons séparés. Au moment de descendre à la station «Avignon», l un d eux a un doute et envoie par SMS à son acolyte : «Ce n est pas ici?». Le destinataire, désarçonné par la forme négative de la question, répond un «Oui» ambigu, qui suscite ce 2ème SMS, ludique, qui mime la réponse à choix multiple, et s offre le luxe d un Smiley, alors que le train est sur le point de repartir C est d ailleurs ce qui arrive, sans que l ami qui descend du train une valise dans une main, le téléphone dans l autre, ait la possibilité physique de dissiper le malentendu assez vite : un «du» produit par un dérapage des doigts sur le clavier, suivi d un «si» arrivent trop tard. Ce smiley, qui peut paraître bien superflu dans cette situation d urgence, est le signe qu ii se joue bien d autres choses que l efficacité dans la composition d un SMS : l écriture dans laquelle on s engage se déploie dans sa logique propre, et n épouse pas forcément celle de la situation dans laquelle on se trouve. L écriture d un SMS s inscrit pour nous dans ces façons banales d éprouver son individualité par des gestes : fermer une porte, faire un pas de côté, ouvrir un livre, détourner le regard, prendre son téléphone pour écrire sont des façons de réajuster par des gestes simples sa distance avec son environnement, de jouer des seuils, pour définir, le temps d un instant, un site à soi. Ce moment d individuation est l occasion d expérimenter une manière d être, d adopter et d activer un certain angle de vue sur une situation que l on vit et de modaliser l expérience vécue par le récit, l humour, l ironie, la poésie, qui sont autant de moyens singuliers de donner forme à sa vie. A ce titre, l écriture d un SMS participe d une stylisation de l existence. Un SMS passé au crible : quand on reprend la main sur sa vie avec un SMS «Ok moi je vai faire les course super», Laurence, 52 ans. Ce qu offre ce SMS, ce n est pas le seul récit d une activité à venir, mais la possibilité d une modalisation du réel, par le truchement de l antiphrase («super»), qui permet, par le dire, de se décoller du faire, et de devenir l auteur de son action ce SMS peut être lu comme une façon, à la lettre, de reprendre la main sur sa vie, au moment où on l éprouve comme aliénante. Il permet d exercer ce que le sociologue E. Goffman a thématisé comme une «distance au rôle». 4. Chez les adolescents, qui sont en train de conquérir leur autonomie relationnelle, et dont l identité est en voie de formation, le besoin expressif est plus fort que chez leurs aînés : les SMS sont au service d un processus de création de soi par petites touches.

8 L usage abondant du SMS par les adolescents, inquiète : le portable remplacerait-il les relations de face-à-face? N est-il pas préférable de se parler? Quels sens peuvent bien avoir ces écritures permanentes? Ne désapprennent-ils pas la correction orthographique et grammaticale en prenant de telles libertés avec la langue? Pour répondre à ces questions, il faut garder à l esprit que les adolescents, comme le propose le psychiatre Philippe Gutton sont «des sortes de Pygmalion qui se font euxmêmes». L adolescence est un processus de création de soi, une mue créative au cours de laquelle le rapport aux autres est en permanente transformation. L écriture de SMS, tout en favorisant une prise d autonomie silencieuse par rapport au cercle familial, permet aux adolescents de s engager dans un mode de relation qui tient le corps à distance, et qui se soustrait au regard de l autre, parfois difficile à soutenir. Les échanges de SMS que nous avons pu observer sur les mobiles des adolescents nous restent souvent totalement opaques, révélant des expressions que ne font sens que dans la relation : il s agit moins de converser, que de camper une posture à deux, à même la langue, qui fait l objet de toute une gamme de manipulations créatives. 5. Les SMS ont doté le téléphone mobile, censé offrir la possibilité d être joint à toute heure et en tout lieu, d une forme de joignabilité non intrusive. La vocation du SMS au moment de son invention était de fait très restreinte : il n était qu un mode de transmission particulièrement économe en bande passante destiné à indiquer aux utilisateurs qu ils avaient reçu un message vocal. Cas exemplaire de l innovation par les usages, le SMS a rapidement été mis au service d échanges interpersonnels pour rencontrer ensuite le succès qu on lui connaît. Cette communication peu prometteuse en 160 caractères devait en effet améliorer considérablement la condition des utilisateurs de téléphones mobiles : en se dotant du SMS, l outil censé permettre une joignabilité maximale devenait celui de la joignabilité non intrusive, qui associait la discrétion à l immédiateté. 6. Les SMS permettent d entretenir des liens à peu de frais et d éviter de s engager dans une interaction quand on ne le souhaite pas. Les SMS font partie de ces gestes de communication minimales, comme les like, les poke, les transferts de diaporamas par mail, qui permettent d entretenir le lien, ou parfois seulement de le ratifier, sans s engager plus avant dans une interaction. Le premier bénéfice du SMS, et sans doute la raison majeure de son succès, a été la nouvelle possibilité qu il offrait dans les stratégies relationnelles. Au service d un engagement relationnel moindre et dont on garde la maitrise, le SMS est un mode communication paradoxal qui concilie transmission d un message et évitement. 7. En tant que ressource expressive à portée de main, souvent mobilisée sous le coup de l impulsion, les SMS conduisent à partager des pensées, des émotions, des désirs, ou des fantasmes qui auraient pu rester lettre morte. «J ai un mari et des enfants, je ne veux pas vous revoir, mais je vous laisse une place de choix dans mes rêveries», Catherine, 45 ans.

9 Signe que le téléphone mobile s éprouve aujourd hui comme un prolongement de l intériorité, il a aujourd hui très couramment droit de cité dans les cabinets de consultation d un psychologue ou d un psychanalyste. On apporte à son thérapeute les SMS qu on a écrit ou qu on a reçu, comme on apporte ses rêves, notamment parce qu ils peuvent représentent des façons d acter ce qui aurait pu ou dû rester de l ordre du fantasme, et qui en arrive en réalité à le déborder. Le SMS est une ressource dont on dispose pour faire au lieu de simplement penser, désirer, fantasmer. L acte d écrire devient alors passage à l acte. D où l effet de dés inhibition souvent constaté dans les SMS de nos interviewés : dans cet espace intermédiaire entre le dehors et le dedans, pas tout à fait arraché à l intériorité, il est possible de rêver par écrit. Et s il est un espace de partage, c est aussi un espace dans lequel on peut plus facilement que dans d autres se soustraire à l interaction : ne pas répondre, être elliptique, et ne pas engager sa pleine responsabilité. Les lapsus et les actes manqués y fleurissent : de cette communication où le geste d envoi tient lieu de point final, on ne se sent pas toujours maître. 8. Révélant parfois des pans de vie qui doivent rester secrets, les SMS font couramment l objet d investigations indiscrètes entre proches. «Faire le ménage dans ses SMS» pour devancer ces intrusions est devenue une pratique ordinaire, dont le sens est de cacher que l on cache. Faire le tri dans ses SMS pour effacer tous ceux qui pourraient être mal interprétés, poser son mobile, écran caché, sur la table, pour éviter de livrer aux regards les SMS qui s affichent, paramétrer son smartphone pour que les SMS s affichent sans mention de leur expéditeur : autant de stratégies devenues courantes, et qui montrent que, loin de l exhibition de soi inconsidérée, le cœur de la compétence communicationnelle aujourd hui est de contrôler activement ce que l on souhaite montrer ou ce que l on veut cacher. 9. Le SMS n a pas seulement transformé les relations à distance : les relations en présence composent désormais naturellement avec un hors champ qui peut se manifester à tout moment sous la forme d un SMS s affichant sur l écran de son mobile. En prendre connaissance à la faveur d un léger décentrement de son attention, commenter son contenu voire le faire lire ou répondre à un SMS sont désormais des façons habituelles de vivre des situations à deux ou à plusieurs. A l heure où les mobiles sont partie prenante de notre quotidien, la vie relationnelle procède couramment par effets de cadre : un SMS qui arrive est l occasion d un décadrage temporaire par rapport à la situation d interaction directe. Cette porosité entre deux ordres de communication est aujourd hui devenue acceptable, là où à l époque de sa généralisation, les discours ordinaires faisaient de façon unilatérale du mobile un outil perturbateur des interactions de face-à-face. Dans un moment à deux ou à plusieurs, les mobiles sont régulièrement manipulés pour donner à voir ce qui s y est affiché, sans que cela conduise à interrompre sa phrase, ou ralentir son débit.

10 10. En les précédant et en les prolongeant, les SMS élargissent le périmètre des rencontres de face à face, et les dotent d un autre cadre d expression. Un SMS passé au crible : quand un SMS «augmente» la rencontre. J ai beaucoup aimé ce brunch improvisé. J y pensais, ça te dirait d aller voir une expo avec moi demain? Je t embrasse. Henri, 27 ans. Le message d Henri emprunte la forme du commentaire qu a démocratisé le SMS, avec sa propension à sous-titrer les situations du quotidien. Pour reprendre les analyses de la sociologue japonaise, Mizuko Ito, nous vivons avec le téléphone mobile des formes de «rencontres augmentées», qui commencent avant qu on ne se voit physiquement et se prolongent une fois qu on s est quitté, par des remerciements, des promesses de se revoir, ou des relectures humoristiques du moment vécu en commun. A propos de la Fédération Française des Télécoms : Née à la fin 2007, la Fédération Française des Télécoms réunit les associations et opérateurs de communications électroniques en France. Elle a pour mission de promouvoir une industrie responsable et innovante au regard de la société, de l environnement, des personnes et des entreprises, de défendre les intérêts économiques du secteur et de valoriser l image de ses membres et de la profession au niveau national et international. Elle assure de façon exigeante la représentation du secteur et défend ses intérêts collectifs, dans le respect absolu des règles de concurrence. La Fédération est structurée autour de sept commissions : Consommation, Contenus, Développement Durable, Entreprises & Responsabilité Numérique, Innovation & Normalisation, Sécurité, Fiscalité & Emploi, d un Collège Mobile et d un Groupe de Travail Fibre. Sont membres de la Fédération : AFORS Télécom, Atos Worldline, Bouygues Telecom, BT, COLT France, DartyBox, EI Telecom (NRJ Mobile Crédit Mutuel Mobile CIC Mobile Cofidis Mobile Blancheporte Mobile), Hub Telecom, La Poste Mobile, Legos, M6 Mobile, Naxos, Oméa (Breizh mobile - Casino Mobile - Télé 2 mobile - Virgin Mobile), Orange-France Télécom, Prosodie, SFR,, Verizon Business, Wifirst. (1): A propos de discours & pratiques : Joëlle Menrath, directrice de Discours & Pratiques Discours & Pratiques est une société de Conseil et de Recherche appliquée qui réunit 20 chercheurs universitaires et chercheurs CNRS - sociologues, ethnologues, philosophes, chercheurs en sciences de l information. Discours & Pratiques met les méthodologies et l approfondissement de la recherche au service des acteurs économiques en partant du crédo suivant : les individus ne font pas forcément ce qu ils disent, et ne disent pas exactement ce qu ils font. C est pourquoi Discours & Pratiques fonde toujours ses méthodes d enquête à la fois sur l analyse des discours et l observation des pratiques réelles en observant les situations de la vie quotidienne où se jouent concrètement les usages et les choix de consommation. (2) Laurence Allard, maître de conférences, sociologue de l'innovation, Université Lille/IRCAV-Paris ; Anne Jarrigeon, maître de conférences en sciences de l information et de la communication, Université Paris Est ; Olivier Aïm, maître de conférences en sciences de l information et de la communication à l Université de Paris IV-Celsa ; Hécate Vergopoulos, chercheuse en Sciences de l information et de la communication.

Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines.

Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines. ductionintro Fiche 1 Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines. Suggestions: Comment les technologies

Plus en détail

Le Coaching Cognitif & Comportemental

Le Coaching Cognitif & Comportemental Le Coaching Cognitif & Comportemental Par Michael PICHAT, docteur en psychologie, M.C.U., responsable du diplôme Aujourd hui, le coaching apparaît de plus en plus, en France et à l international, comme

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

Samsung Solid 271 Guide de prise en main

Samsung Solid 271 Guide de prise en main Samsung Solid 271 Guide de prise en main DAS* : 0,665 W/Kg *DAS (Débit d absorption Spécifique) : Le DAS (Débit d Absorption Spécifique) des téléphones mobiles quantifie le niveau d exposition maximal

Plus en détail

L alphabétisation après le livre

L alphabétisation après le livre Edito L alphabétisation après le livre Dans le cadre de l étude sur l impact de l alphabétisation que nous avons menée en 2010 1, nous avions par Catherine STERCQ notamment questionné les apprenants sur

Plus en détail

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille L affirmation de soi Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille S affirmer «Communiquer de façon affirmée, c est exprimer ses sentiments et ses façons de voir, par des mots, des gestes,

Plus en détail

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section 1- L oral et l écrit La langue Orale La langue Ecrite Produire un texte 2- Agir dans le monde 3- Découvrir le monde Le monde des objets Le monde

Plus en détail

Les arts du cirque, vecteurs de socialisation et outil thérapeutique de construction du sujet.

Les arts du cirque, vecteurs de socialisation et outil thérapeutique de construction du sujet. OSE Clowns 286, avenue du Général Leclerc - 54000 NANCY Organisme de Formation : Enseignement des Arts du Cirque Email : dnovena@ose-clowns.com Proposition de formation pour les professionnels et ateliers

Plus en détail

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiches pédagogiques 2 e cycle Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiche A* Animation du livre Fiche 2.1 Compréhension de texte Fiche 2.1 CORRIGÉ Fiche 2.2 Fiche «Éthique et culture religieuse»

Plus en détail

Guide Nokia 9300. Guide utilisateur ENTREPRISES. www.sfr.fr rubrique Entreprises

Guide Nokia 9300. Guide utilisateur ENTREPRISES. www.sfr.fr rubrique Entreprises Guide Nokia 9300 Guide utilisateur ENTREPRISES www.sfr.fr rubrique Entreprises Table des matières Prise en main 2 Démarrage Touches 3 Touches et navigation Appels vocaux 4/5 Effectuer et répondre à un

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Guide de. S by SFR 102. DAS : 1.01 W/Kg SFR.FR

Guide de. S by SFR 102. DAS : 1.01 W/Kg SFR.FR DAS : 1.01 W/Kg Guide de prise en main S by SFR 102 SFR.FR Sommaire 1- PREMIÈRES Manipulations 3 Comment insérer ma carte SIM et la batterie? 3 Comment charger mon mobile? 4 2- comment bien démarrer? 5

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

Les usages de l Internet mobile

Les usages de l Internet mobile Les usages de l Internet mobile Enquête ethnographique Vos contacts : Joëlle Menrath, 06 13 97 36 97, jm@discoursetpratiques.fr Olivier Aïm, 06 23 79 80 19, olivier.aim@gmail.com Laurence Allard, 06 67

Plus en détail

Qu allez-vous apprendre en lisant ce livre?

Qu allez-vous apprendre en lisant ce livre? Avant-propos Q uand j ai commencé la programmation, j avais dix ans et un Atari ST possédant un interpréteur GFA Basic. Mes parents m avaient acheté un livre contenant des listings à recopier et à exécuter.

Plus en détail

Envoyer un courrier électronique et autres fonctions associées

Envoyer un courrier électronique et autres fonctions associées 19 février 2013 p 1 Envoyer un courrier électronique et autres fonctions associées Ce tutoriel vient compléter celui présenté le 5 février 2013, portant sur les généralités du courrier électronique. Nous

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Planification annuelle 2015-2016 1 re année du primaire. À l intention des parents

Planification annuelle 2015-2016 1 re année du primaire. À l intention des parents Planification annuelle 2015-2016 1 re année du primaire À l intention des parents Chers parents, C est avec plaisir que nous accueillons votre enfant à l école Saint-Gérard. Tel que prescrit dans le régime

Plus en détail

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Le droit à l éducation Connaître les droits de l'enfant et une organisation internationale Dégager l'idée essentielle d'un texte S'exprimer à

Plus en détail

Compétences relationnelles

Compétences relationnelles Compétences relationnelles Servir et aider Servir, aider ou assister des personnes, répondre à ses demandes et à des questions, être au service de clients. Capacité à communiquer chaleureusement avec les

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010 DVD APPRENDRE la science et la technologie à l école SCEREN distribué aux écoles ou aux participants Plan 1. Les attentes institutionnelles ( programmes 2008) 2. Des éléments essentiels à connaître 3.

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

N 45 Du 15 avril au 19 avril 2013

N 45 Du 15 avril au 19 avril 2013 N 45 Du 15 avril au 19 avril 2013 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE 19 avril 2013 à 10:39 par Muriel Valin Est-ce bientôt la fin de l écriture à la main? LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE

Plus en détail

Tags: LIFE sms textos langage smartphone LOL LOL génération téléphones portables téléphonie mobile

Tags: LIFE sms textos langage smartphone LOL LOL génération téléphones portables téléphonie mobile 1 von 5 16.07.2012 11:47 À lire sur Slate.fr par Olivier Clairouin le jeudi 5 juillet 2012 Tags: LIFE sms textos langage smartphone LOL LOL génération téléphones portables téléphonie mobile En 2011, les

Plus en détail

Doro PhoneEasy 612. Guide de prise en main

Doro PhoneEasy 612. Guide de prise en main Doro PhoneEasy 612 Guide de prise en main DAS* : 0,733 W/Kg *DAS (Débit d absorption Spécifique) : Le DAS (Débit d Absorption Spécifique) des téléphones mobiles quantifie le niveau d exposition maximal

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

L Enfance des loisirs Trajectoires communes et parcours individuels de la fin de l enfance à la grande adolescence

L Enfance des loisirs Trajectoires communes et parcours individuels de la fin de l enfance à la grande adolescence L Enfance des loisirs Trajectoires communes et parcours individuels de la fin de l enfance à la grande adolescence Un ouvrage de Sylvie Octobre, Christine Détrez, Pierre Mercklé et Nathalie Berthomier

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

La prévention des difficultés numériques en maternelle

La prévention des difficultés numériques en maternelle Conférence de Valéry BARRY Lycée DURZY, Mercredi 12 mars 2014 Circonscription de Montargis Ouest La prévention des difficultés numériques en maternelle Les objectifs sont de : mettre en place des activités

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet

Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet Rolf Wipfli Juin 2007 1. Introduction Méthodologies de Recherche en Technologies Éducatives TECFA Université de Genève Le

Plus en détail

Qu est-ce que le relevé de compte?

Qu est-ce que le relevé de compte? Qu est-ce que le relevé de compte? Le relevé de compte constitue la trace légale de toutes les opérations effectuées sur un compte bancaire. Ce document permet au titulaire d'un compte de connaître en

Plus en détail

ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue

ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue Objectif général Sensibiliser les élèves aux dangers des images télévisuelles. Objectif spécifique Prendre conscience du comportement de téléspectateur

Plus en détail

Tous acteurs! Patrice Cardinaud DRH Groupe Adjoint. Avant-propos

Tous acteurs! Patrice Cardinaud DRH Groupe Adjoint. Avant-propos Avant-propos Avec leurs nombreuses potentialités techniques, les outils de communication jouent un rôle déterminant dans l organisation du travail. La simplicité d utilisation de la messagerie professionnelle

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

Cycle des apprentissages fondamentaux. Année scolaire 20 /20. Livret Scolaire. Nom de l enseignant :

Cycle des apprentissages fondamentaux. Année scolaire 20 /20. Livret Scolaire. Nom de l enseignant : Cycle des apprentissages fondamentaux Année scolaire 20 /20 Livret Scolaire CP Nom : Prénom : Né le : Nom de l enseignant : Ce livret, complété à partir d évaluations faites régulièrement, permet à l enfant

Plus en détail

La correspondance carte de visite de votre entreprise

La correspondance carte de visite de votre entreprise La correspondance carte de visite de votre entreprise Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats Vous apprenez:

Plus en détail

IFIP Conseil. «Une formation opérationnelle des agents de terrain en relation sociale de proximité avec les habitants pour» :

IFIP Conseil. «Une formation opérationnelle des agents de terrain en relation sociale de proximité avec les habitants pour» : FORMATION : MIEUX GERER LES RELATIONS AUX HABITANTS Finalité de la formation : Réduire le stress. Communiquer et gérer les relations, anticiper. Agir de manière appropriée lors des situations délicates

Plus en détail

Comment rédiger correctement le courrier électronique?

Comment rédiger correctement le courrier électronique? Comment rédiger correctement le courrier électronique? Courriel, Mail, Mél Quel terme employer? Si tous ces termes vous sont connus, la commission de Terminologie (qui fixe les termes que l administration

Plus en détail

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58 Mon mobile et ma santé Octobre 2011 58 Ministère chargé de la Santé, Ministère chargé de l Écologie, Ministère chargé de l Industrie «Aucune preuve scientifique ne permet de démontrer aujourd hui que l

Plus en détail

LES SMS ET LA DERIVE DE LA. par Jean-Marie KELLER

LES SMS ET LA DERIVE DE LA. par Jean-Marie KELLER LES SMS ET LA DERIVE DE LA LANGUE par Jean-Marie KELLER LES SMS ET LA DERIVE DE LA LANGUE par Jean-Marie KELLER ALS et Institut Grand-Ducal (Luxembourg 17 octobre 2004) 29 Les SMS et la dérive de la langue

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

«Jeu des trois figures» en classes maternelles

«Jeu des trois figures» en classes maternelles «Jeu des trois figures» en classes maternelles Prévenir la violence, éduquer aux images, naître à l'empathie Programme mené sous la supervision de Serge Tisseron La violence, notamment scolaire, un problème

Plus en détail

ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2

ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2 ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2 Animation pédagogique. Circonscription de Brest Nord 10 Avril 2013 Pierrick FRIQUET- Yann TY COZ «Les montres molles doivent s adapter au temps qui passe!» Dali. xemples de séquences

Plus en détail

Test Francophone de Langue Française (TFLF)

Test Francophone de Langue Française (TFLF) Test Francophone de Langue Française (TFLF) Certificat de compétences linguistiques Institut Supérieur des Langues Vivantes (ISLV) Université de Liège Livret du candidat : Niveau : B1 du Cadre européen

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Entretien 1 : Yvan Quelle est votre tranche d âge Celle de vos parents et grands-parents Yvan : < 60 ans, Mère : environ 50 ans, Grand-mère : environ 80 ans Combien

Plus en détail

Sélection by SFR C1 Guide de prise en main

Sélection by SFR C1 Guide de prise en main Sélection by SFR C1 Guide de prise en main DAS : 0,634 W/Kg sfr.fr Carrément vous. Sommaire 1- PREMIÈRES Manipulations 3 Comment insérer ma carte SIM et la batterie? 3 Comment charger mon mobile? 4 2-

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Jeanne Bordeau. Le dossier et le communiqué de presse. Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54072-7

Jeanne Bordeau. Le dossier et le communiqué de presse. Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54072-7 Jeanne Bordeau Le dossier et le communiqué de presse, 2008 ISBN : 978-2-212-54072-7 Le dossier de presse : rencontrer enfin l Arlésienne? Une session de formation en relations presse comme il y en a des

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique arrêté du 6 décembre 2012 série sciences et technologies du management et de la gestion STMG nom de l'élève prénoms date de naissance nom et

Plus en détail

Guy Reibel. Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement

Guy Reibel. Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement Le Jeu Vocal Guy Reibel Un team Building qui vous enchante! La voix : une source de plaisir, de créativité et d épanouissement Une pratique inédite pour développer l esprit d équipe Contact : Mr Michel

Plus en détail

GUIDE DES FONCTIONS DU SERVICE DE TÉLÉPHONIE NUMÉRIQUE S E R V I C E D E T É L É P H O N I E NUMÉRIQUE. ACN 2007 cafr_featuresguide_prdpv_w_071807

GUIDE DES FONCTIONS DU SERVICE DE TÉLÉPHONIE NUMÉRIQUE S E R V I C E D E T É L É P H O N I E NUMÉRIQUE. ACN 2007 cafr_featuresguide_prdpv_w_071807 GUIDE DES FONCTIONS DU SERVICE DE TÉLÉPHONIE NUMÉRIQUE S E R V I C E D E T É L É P H O N I E NUMÉRIQUE ACN 2007 cafr_featuresguide_prdpv_w_071807 TABLE DES MATIÈRES Effectuer des appels téléphoniques...

Plus en détail

Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité

Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité Jour 3 Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité Avant d envoyer un message par courriel, utilise la liste de vérification cidessous pour t assurer de produire la meilleure impression possible.

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1 Grille rentrée 2010 / 11 GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU / = Palier 1 Depuis 2006, le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) a été adopté dans les programmes de Langues

Plus en détail

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 1 PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 Les orientations de ce projet d école s inscrivent totalement dans le socle commun des connaissances et des compétences défini par le Ministère

Plus en détail

PARTICULIERS. Offres de services de formation et d accompagnement

PARTICULIERS. Offres de services de formation et d accompagnement PARTICULIERS ET SALARIÉS À TITRE INDIVIDUEL Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile

Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile Les adolescents, leur téléphone portable et l Internet mobile Note de synthèse Action Innocence UNAF Auteurs TNS SOFRES Fabienne SIMON Sarah DUHAUTOIS Octobre 2009 S il est souvent commenté compte tenu

Plus en détail

Les bonnes pratiques de la communication par email Par Philippe Sauvan-Magnet, Ingénieur ESIEE.

Les bonnes pratiques de la communication par email Par Philippe Sauvan-Magnet, Ingénieur ESIEE. Les bonnes pratiques de la communication par email Par Philippe Sauvan-Magnet, Ingénieur ESIEE. Communiquer par email Ce petit guide a pour objectif de proposer quelques règles simples pour que vos emails

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie

L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie E silence est à la fois la base et le but de la méditation, ainsi que L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie parole, que ce soit sur la méditation ou sur l âme. Devant ce

Plus en détail

QUESTION 0001: Comment est-ce que j écris un signe situé sur la tête

QUESTION 0001: Comment est-ce que j écris un signe situé sur la tête SignEcriture, leçons par internet, 1 à 15 Leçons en anglais à disposition sur le site de «SignWriting» http://signwriting.org/lessons/elessons Traduction française, Anne-Claude Prélaz Girod QUESTION 0001:

Plus en détail

Le corps face à l effort : «Je cours donc je sue!»

Le corps face à l effort : «Je cours donc je sue!» Le corps face à l effort : «Je cours donc je sue!» Etablissement : Collège Paul Machy Dunkerque. Disciplines impliquées : SVT et EPS. Nombre d élèves concernés : 25 (classe de cinquième). Créneaux horaire

Plus en détail

En quoi le jeu est-il une pratique qui favorise l émancipation des individu.es?

En quoi le jeu est-il une pratique qui favorise l émancipation des individu.es? LE JEU, UNE PRATIQUE ÉMANCIPATRICE? PRÉSENTATION D E L ATELIER ORGANISATION Atelier de Construction Collective, 3 h. Atelier animé par Mani ISAAC, Le Poulpe Pirate. Secrétariat assuré par Ludovic LABRUNE

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Utiliser Gmail. Introduction: Première étape: l inscription! Deuxième étape: Découvrir votre messagerie!

Utiliser Gmail. Introduction: Première étape: l inscription! Deuxième étape: Découvrir votre messagerie! Utiliser Gmail Introduction: Gmail est un service gratuit de messagerie électronique, créé par Google. Vous pouvez accéder à tous les services Google avec un seul identifiant et mot de passe (ex: Google

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Portraits Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Marjolaine

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Bienvenue à la formation

Bienvenue à la formation Bienvenue à la formation Environnement Alimentation Heure Ecriture Lecture Vie quotidienne Emotions Argent Informatique Poids et mesures Communication Orientation spatiale et temporelle Programme des cours

Plus en détail

La localisation temps réel

La localisation temps réel La localisation temps réel Le moyen le plus simple de localiser des téléphones mobiles et des cartes SIM (boîtiers GPS,...) Description du système Version 1.2 Deveryware S A - 101, bd Macdonald, 75019

Plus en détail

écriture Journal du Sylvie müller

écriture Journal du Sylvie müller 016 _ Les Actes de Lecture n 101 _ mars 2008 _ [écriture] Journal du journal Sylvie müller écriture Le circuit-court est un outil, sujet de nombreux articles dans les Actes de Lecture *. Sylvie Müller

Plus en détail

Un corpus longitudinal de SMS d adolescents : de la constitution du corpus à l analyse de l écriture SMS

Un corpus longitudinal de SMS d adolescents : de la constitution du corpus à l analyse de l écriture SMS Un corpus longitudinal de SMS d adolescents : de la constitution du corpus à l analyse de l écriture SMS Olga Volckaert-Legrier volckaer@univ-tlse2.fr Université Toulouse Jean Jaurès Recueil mené en collaboration

Plus en détail

Notice individuelle. À compléter et à insérer dans le premier devoir que vous adresserez à la correction. À l attention du professeur correcteur de :

Notice individuelle. À compléter et à insérer dans le premier devoir que vous adresserez à la correction. À l attention du professeur correcteur de : DOCUENT À DÉTACHER ET À RENVOYER Notice individuelle À compléter et à insérer dans le premier devoir que vous adresserez à la correction À l attention du professeur correcteur de : (1).... me lle (2)...

Plus en détail

LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ

LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ PAR YANNICK MÉRIGUET - 2015 TABLE DES MATIÈRES LES REMARQUES GÉNÉRALES 2 LES TYPES D ARTICLES 2 LES STRUCTURES D UN ARTICLE QUI MARCHE 3 EXEMPLES PRATIQUES

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou Je joue à chat perché Objectifs : Parler des membres de la famille et nommer des activités. Nommer des jeux. Décrire les règles d un jeu. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou : Je joue à chat perché.

Plus en détail

Une conversation à Bordeaux

Une conversation à Bordeaux Une conversation à Bordeaux Lors du Forum «Pour l abord clinique de l autisme», organisé à Bordeaux le 5 mai par l ACF-Aquitania, Philippe Lacadée et Maryse Roy avaient organisé avec des parents une séquence

Plus en détail

Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Evolution des attitudes des conducteurs Etude qualitative et quantitative Extraits de l étude sur l utilisation du téléphone au volant Mai-Juin

Plus en détail

Arrêté du 22 octobre 2005 relatif au diplôme professionnel d aide-soignant NOR : SANP0523995A

Arrêté du 22 octobre 2005 relatif au diplôme professionnel d aide-soignant NOR : SANP0523995A Arrêté du 22 octobre 2005 relatif au diplôme professionnel d aide-soignant NOR : SANP0523995A Le ministre de la santé et des solidarités, Vu le code de la santé publique, et notamment son article R. 4311-4

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Le Mystère de la dame des sables

Le Mystère de la dame des sables Roland Ducrocq Le Mystère de la dame des sables Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Défi Science 2012/2013. Cycle 3

Défi Science 2012/2013. Cycle 3 Défi Science 2012/2013 Cycle 3 Le véhicule Trappe à Souris Le véhicule doit être construit uniquement avec du matériel de récupération (pas de roues de jouets) (sauf pour la trappe) Le véhicule doit être

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Conservatoire de Musique de Huy Humanités artistiques. Arts de la parole et du théâtre. Projet pédagogique. projet pédagogique

Conservatoire de Musique de Huy Humanités artistiques. Arts de la parole et du théâtre. Projet pédagogique. projet pédagogique page 1/55 Conservatoire de Musique de Huy Humanités artistiques Arts de la parole et du théâtre Projet pédagogique Mise à jour 15 mars 2012, approuvé le 11 juillet 2008 Index Socles de compétence... 3

Plus en détail

PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER

PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER PASCALE KAPARIS ENTRETIEN AVEC SYLVAIN MASSCHELIER LILLE, TRI POSTAL, JANVIER 2008 SM : IL Y A CE PLAN DANS LE FILM ET CE ZOOM SUR UNE PHOTO EN NOIR ET BLANC, UN PORTRAIT DE JEUNE FEMME, ET EN LE REGARDANT

Plus en détail