Introduction. A quelles conditions les scenarios proposés sont-ils possibles? Seul le scenario 1 semble acceptable Conditions pointées par L.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction. A quelles conditions les scenarios proposés sont-ils possibles? Seul le scenario 1 semble acceptable Conditions pointées par L."

Transcription

1 31 Janvier- MAAPRAT Centre d Etude et de Prospective Paris Obstacles à la mise en culture générale des terres disponibles à partir d exemples Ouest-Africains Contributions au séminaire "Terres cultivées, terres cultivables : quelles disponibilités foncières à l'échelle mondiale"

2 2 Introduction A quelles conditions les scenarios proposés sont-ils possibles? Seul le scenario 1 semble acceptable Conditions pointées par L. Roudard > Des prix rémunérateurs > Recherche participative sur les systèmes paysans doublements verts > Cadres juridiques de sécurisation foncière pour les petits producteurs Nécessaires, mais pas suffisantes : 3 points d attention, à partir de l exemple de l Afrique de l Ouest) L élevage à base de pâturages naturels Les conditions de changement des systèmes de production Les défis posés par la question foncière

3 3 L élevage à base de pâturages naturels Une production importante 60 M. de bovins, 160 M. de petits ruminants, 1,5 MT de viande, 2,5 MT lait Elevage total : 50%, du PIB agricole en Afrique de l Ouest (estim: CSAO) Elevage pastoral et agropastoral : 2/3 de ce total? Comment cette production sera-t-elle substituée dans un modèle «sans prairies»? La base de la survie des sociétés pastorales Des populations traditionnelles fragilisées par l accroissement actuel des surfaces cultivées Des droits d accès et d usage encore non systématiquement reconnus et non sécurisés Des conflits de plus en plus importants (Sénégal/ Mauritanie, Tchad, Niger ) Quel avenir pour ces populations?

4 Les conditions de changement des systèmes de production 4 3 révolutions agricoles à franchir en quelques années (2000 ans en Europe) Le passage de la défriche brulis manuelle à l agriculture à tradition animale avec jachère (pour 2/3 des agriculteurs) La suppression des jachères grâce à la fumure organique (mais avec des surfaces en pâtures qui restent nécessaires) La «chimisation» et la motorisation Ou la révolution doublement verte (mais qui reste à mettre en place..)

5 Les conditions de changement des systèmes de production 5 Des investissements très importants à réaliser Niveau capital d exploitation (ordres de grandeur) > Exploitation manuelle : 30 euros (revenu annuel : y compris autoconsommation = 100 euros, revenu monétaire 20 euros) > Culture attelée : 800 Euros (revenu annuel 300 euros, rev monétaire 200 euros) > Petit tracteur : Euros (revenu annuel 4000 euros) > Plantation s agro-forestières : 800 euros/ ha > Terrasses : 1000 Euros/ ha Non finançables sur l épargne paysanne, même avec des prix élevés : quels systèmes de crédit / Subventions?

6 Les conditions de changement des systèmes de production 6 Des investissements très importants à réaliser Niveau infrastructures collectives > Routes > Stockage > Electricité Réorganisation de l occupation de l espace? Des densités d occupation très variables Des villages et terroirs parfois très éloignés les uns des autres Migrations ou créations de nouveaux villages?

7 Les défis posés par la question foncière 7 La révolution agricole suppose une révolution agraire : passage de propriétés collectives (souvent objet de droits multiples) très vastes à des droits individualisés (familles, individus) Risques de la privatisation/ accaparement de terres par modèle agro-industriel Quid des plus pauvres (même dans un modèle paysan) Pb des pasteurs Risque de conflits très importants

8 Les défis posés par la question foncière 8 La promotion de cadres juridiques et législatifs alternatifs à la pleine propriété, oui mais : A coupler avec des expérimentations locales Des risques de blocage de la part de certains acteurs (administrations, secteurs privés, etc.) Les pré-requis à un travail sur le foncier Une nécessaire évolution des idées Un dialogue pluri-acteurs inclusif et démocratique Un travail sur le long terme

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Marcel MAZOYER professeur à La Paz juillet 2 007 Contenu 1. Une situation agricole et alimentaire mondiale inacceptable 2. Développement

Plus en détail

Dynamiques paysannes 36

Dynamiques paysannes 36 paysannes 36 Les défis des éleveurs : le cas du Bénin en Afrique de l Ouest Le contexte général de l élevage en Afrique de l Ouest I Le cas du Bénin un état des lieux I Et l avenir dans ces conditions?

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------ MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE RURALE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ------------ NOUVELLE ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE

Plus en détail

EDIC MALI. Volet Agriculture

EDIC MALI. Volet Agriculture Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement Division de l'afrique, des pays les moins avancés et des programmes spéciaux ( ALDC ) EDIC MALI Volet Agriculture Moctar BOUKENEM Consultant

Plus en détail

Objectif du Programme CoS-SIS. Présentation du Programme CoS-SIS du Mali

Objectif du Programme CoS-SIS. Présentation du Programme CoS-SIS du Mali Convergence of Sciences Convergence of Sciences: Strengthening Agricultural Innovation Systems Convergence des Sciences: Renforcement des Systèmes d Innovation Agricoles Profile du Programme au Mali Juillet

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE La fracture agricole mondiale : «Ouvrir des perspectives pour les espaces en développement» 4 et 5 février 2005 Rapport - ATELIER 2A Thème : Les modèles économiques

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

Pastoralisme dans la région du Tadress et le Sud du Ténéré en zone sahélo - saharienne

Pastoralisme dans la région du Tadress et le Sud du Ténéré en zone sahélo - saharienne Réflexion sur les problématiques de l hydraulique pastorale Exemple de la Commune rurale d Aderbissanat au Niger ONG Tidène (Niger) Association Les Puits Du Désert (France) Régie des Eaux de Grenoble (France)

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones. Bertrand Guibert (IRAM)

Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones. Bertrand Guibert (IRAM) Sécuriser la mobilité du pastoralisme dans les zones fragiles en temps de crise Bertrand Guibert (IRAM) Contexte du Pastoralisme Le pastoralisme : un mode de vie et de production Phénomène mondial et sahélien

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest

Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest Etude au Bénin, Burkina, Mali et Niger Avril 2011 Présentation à Nyeleni, Mali, novembre

Plus en détail

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale Le développement du semis-direct sous couverture végétale pour les agriculteurs des exploitations familiales des biomes Cerrados (2005-2009) et Amazonia (2008-2013) Un expérience pluridisciplinaire de

Plus en détail

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1 PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1. LE RENFORCEMENT DE LA COMPLEMENTARITE DES ACTIVITES AGRICOLES ET D'ELEVAGE, UN LEVIER VITAL POUR

Plus en détail

Sur la base du développement précédent, on peut alors s interroger sur la manière dont les Fulbe parviennent à maintenir et à développer leur

Sur la base du développement précédent, on peut alors s interroger sur la manière dont les Fulbe parviennent à maintenir et à développer leur Résumé Au Bénin, les Fulbe sont considérés comme des pastoralistes parce que l élevage de bétail généralement alimenté par le pâturage naturel représente la principale activité dont ils tirent l essentiel

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Jean-François BASCHET, Ministère de l agriculture et de la pêche, Direction des affaires

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL Le Règlement Sanitaire Départemental (R.S.D.) => s applique à tout détenteur de plus de 3 équidés âgés de plus de 6 mois : Une déclaration en mairie est obligatoire via la

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à :

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à : [ 257] [258] L Investissement Le Soudan a beaucoup d avantages qui attirent l investissement étranger. Le Soudan est classifié comme numéro deux des pays les plus attrayants pour l investissement en Afrique

Plus en détail

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles?

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Perrine Burnod CIRAD UMR TETIS Observatoire du foncier à Madagascar Ward Anseeuw

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience Sahel et Afrique de l Ouest /AGIR. Feuille de Route (Version Provisoire)

Alliance Globale pour la Résilience Sahel et Afrique de l Ouest /AGIR. Feuille de Route (Version Provisoire) Alliance Globale pour la Résilience Sahel et Afrique de l Ouest /AGIR Feuille de Route (Version Provisoire) Novembre 2012 SOMMAIRE 1. LE SAHEL ET LES PRINCIPALES CAUSES DE LA VULNÉRABILITÉ ALIMENTAIRE

Plus en détail

Etat des lieux sur l agrobusiness et les systèmes mixtes agriculture-élevage en Afrique de l Ouest et du Centre

Etat des lieux sur l agrobusiness et les systèmes mixtes agriculture-élevage en Afrique de l Ouest et du Centre Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Etat des lieux sur l agrobusiness et les systèmes

Plus en détail

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

C ntex e t x e D u e x x h ist s oire r s e Les e s a r a b r re r s e s et e la a PA P C S at a ut f isc s a c l a et e juri r dique

C ntex e t x e D u e x x h ist s oire r s e Les e s a r a b r re r s e s et e la a PA P C S at a ut f isc s a c l a et e juri r dique REGLEMENTATIONS Contexte Deux histoires Les arbres et la PAC Statut fiscal et juridique Une perte de paysages arborés en Europe Des arbres considérés comme des «aliens» REGLEMENTATIONS Contexte Deux histoires

Plus en détail

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre.

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre. TERMES DE REFERENCES Cours régional de formation sur la gestion des risques dans les systèmes de production de polycultures-élevage en Afrique sub-saharienne du 12 au 22 mai 2014 1. CONTEXTE L une des

Plus en détail

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement

THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement THEME : NOURRIR L HUMANITÉ TP1 : Agriculture, santé et environnement Une population de neuf milliards d'humains est prévue au XXIème siècle. Nourrir la population mondiale est un défi majeur qui ne peut

Plus en détail

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT Lors de la réunion des Experts sur

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

QUELLE REGULATION DU PARTAGE D INFRASTRUCTURES CAS DU MALI

QUELLE REGULATION DU PARTAGE D INFRASTRUCTURES CAS DU MALI République du Mali Ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies ---------------------------- COMITE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS QUELLE REGULATION DU PARTAGE D INFRASTRUCTURES CAS

Plus en détail

Le pastoralisme au Sahel : Module d animation et de formation de l IIED-ARED. Note d information générale

Le pastoralisme au Sahel : Module d animation et de formation de l IIED-ARED. Note d information générale Le pastoralisme au Sahel : Module d animation et de formation de l IIED-ARED Note d information générale Contacts Ced Hesse et Su Fei Tan (IIED) : ced.hesse@iied.org; sufei.tan@iied.org Sonja Fagerberg-Diallo

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs (2) www.alternatives-rurales.org- Novembre 2014 Points de vue et témoignages Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine

Plus en détail

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO Chambre de Commerce et d Industrie Avril 2015 1 BURKINA FASO Votre porte d accès au marché ouest africain 2 AGENDA Contexte géographique

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014 L essentiel de la filière viande bovine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation CHEPTEL Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n

Plus en détail

> ÉDITION décembre 2014. Évaluation des capacités de stockage à la ferme 2014 en France métropolitaine LES ÉTUDES DE

> ÉDITION décembre 2014. Évaluation des capacités de stockage à la ferme 2014 en France métropolitaine LES ÉTUDES DE ÉDITION décembre 2014 Évaluation des capacités de stockage à la ferme 2014 en France métropolitaine LES ÉTUDES DE Résumé Les capacités de stockage à la ferme sont estimées par l'enquête réalisée par BVA

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio»

GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio» 300 chèvres -65 ha de SAU - 3 associés Système mixte laitier fermier - fromage bio (AB) Route du Chabichou et Biosèvres. Fiche n 8 GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio» L

Plus en détail

La couverture des risques agricoles

La couverture des risques agricoles PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES La couverture des risques agricoles Patrick Degiovanni Directeur Général Adjoint Page 1 Marrakech, Jeudi 28 octobre 2010 Sommaire Le contexte Les risques du métier en Agriculture

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander. Sophie Thoyer Pauline Lecole

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander. Sophie Thoyer Pauline Lecole Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander Sophie Thoyer Pauline Lecole 1 Situation La PAC Qui négocient actuelle PLAN La PAC d aujourd

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

LES FORETS AU BURKINA FASO

LES FORETS AU BURKINA FASO LES FORETS AU BURKINA FASO Background Paper Présenté à l atelier sur le Dialogue Forestier 12 au 15 septembre 2011 Ouagadougou/ Burkina Faso Sylvestre Bangré OUEDRAOGO Coordonnateur Régional de TREE AID

Plus en détail

Examen des politiques agricoles du Mexique

Examen des politiques agricoles du Mexique Examen des politiques agricoles du Série : Note d information sur les travaux de l OCDE ayant un intérêt pour le Canada Contexte et aperçu agriculteurs de subsistance, ainsi que par des enjeux critiques

Plus en détail

Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) <<<<>>>>

Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) <<<<>>>> Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) Photo no. 1: La delegation de Voyage d etude a Xieng Khouang province Introduction: Dans le bassin versant

Plus en détail

PAC 2013 Eléments d analyse & propositions de la région LR Janvier 2011

PAC 2013 Eléments d analyse & propositions de la région LR Janvier 2011 PAC 2013 Eléments d analyse & propositions de la région LR Janvier 2011 La PAC : une année en France 7.8 milliards OCM viande bovine, ovine, laitière, céréales et sucre Aides directes Couplées (PBC, PMTVA,

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010 I. Présentation de la FUCOPRI II. Présentation très rapide de la zone de production rizicole III. Place du

Plus en détail

Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable

Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable Présenté par : CHALHOUB Habib Directeur de thèse : P. BELOT Robert Co-encadrante : Mme

Plus en détail

L évaluation financière et économique de la foresterie?

L évaluation financière et économique de la foresterie? L évaluation financière et économique de la foresterie? Comment la mesurer? Quelle méthode utiliser? Dans quelles situations? Mélissa Lainesse, Économiste, M.A. François-Robert Nadeau, ing.f., M.Sc. Le

Plus en détail

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Plan 1. Offre et demande potentielle dans la zone ECOWAS 2. Offre potentielle au Mali 3. Marché au nord du Mali (Gao Algérie) 4. Estimation

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable

DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable DIAGNOSTIC DE DURABILITE du Réseau Agriculture Durable Guide de l utilisateur 2010 Si vous êtes amenés à utiliser cet outil, merci d indiquer votre source. Réseau agriculture durable - Inpact Bretagne

Plus en détail

Auto-diagnostic sur le pré-projet du candidat PROJET

Auto-diagnostic sur le pré-projet du candidat PROJET Auto-diagnostic sur le pré-projet du candidat Ce document est destiné à vous présenter et à organiser votre réflexion autour de votre projet d installation. Si vous poursuivez la démarche d installation,

Plus en détail

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS Dans ce travail, nous avons évalué les possibilités d une intensification de l agriculture dans le Plateau Central à partir des nouvelles technologies (techniques traditionnelles

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA

Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali. Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Rôle de Banques de céréales dans le dispositif de stockage de céréales au Mali Par : Dr. Niama N. DEMBELE et Salifou B. DIARRA Novembre 2007 1 Introduction Depuis la libéralisation du marché céréalier

Plus en détail

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française Les 5 à 7 du SYRPA Photographie et évolution de la population Quels enseignements en tirer pour vos actions de communication? Christophe SEMONT 1. Hyltel en quelques mots 2. Les concepts du recensement

Plus en détail

Priorités de recherche pour le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest

Priorités de recherche pour le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest Priorités de recherche pour le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest Citation recommandée : CORAF/WECARD, 2010. Priorités de recherche pour le développement

Plus en détail

Demande de foncier agricole en vue de créer une exploitation

Demande de foncier agricole en vue de créer une exploitation DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION DIRECTION DES FINANCES PUBLIQUES DE LA GUYANE DIVISION DES MISSIONS DOMANIALES Rue FIEDMOND BP 7016 97307 CAYENNE CEDEX Téléphone

Plus en détail

Note sur l utilisation des concepts et définitions en micro-économie et sciences de gestion

Note sur l utilisation des concepts et définitions en micro-économie et sciences de gestion Note sur l utilisation des concepts et définitions en micro-économie et sciences de gestion Harmonisation des calculs économiques et correspondance avec le logiciel Olympe Le 12 octobre 2007 E Penot, CIRAD-ES,

Plus en détail

La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger

La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger La sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger Saint Brieuc le mercredi 17 avril 2013 Ir. Ludovic Andres Sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger 1. Le GRAP 3A 2. La sécurité alimentaire nutritionnelle

Plus en détail

ENTREPRISE disposant de foncier et/ou ayant des besoins en matières et produits issus de l agriculture

ENTREPRISE disposant de foncier et/ou ayant des besoins en matières et produits issus de l agriculture TYPE DE FONCIER Situer sa motivation et préciser ses objectifs PROPRIETAIRE FONCIER Individuel (ex : grande propriété familiale avec vastes espaces verts, parc, bois) FONDATION reconnue d utilité publique

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

PLAN DEVELOPPEMENT EXPLOITATION - DESCRIPTION DE L EXPLOITATION REPRISE - 1 Caractéristiques globales LES FACTEURS DE PRODUCTION Productions SAU FONCIER Mécanisé (en %) Irrigué (O/N) Autres Observations

Plus en détail

Nikolaos Karavasilis 23 février 2015

Nikolaos Karavasilis 23 février 2015 Nikolaos Karavasilis 23 février 2015 Résumé du projet de Guide de l OCDE pour des chaînes d'approvisionnement agricoles responsables, qui était soumis a consultation en janvier-février 2015 Dans les années

Plus en détail

LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE

LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE LE BRÉSIL, NOUVELLE FERME DU MONDE QUESTION 1 : MONTRER QUE LA CULTURE DU SOJA EST UNE AGRICULTURE MODÉRÉE ET MÉCANISÉE. La culture du soja est une agriculture moderne et mécanisée car sur l image du document

Plus en détail

Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest

Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest Séminaire sur les mécanismes de gestion concertée Dakar, 15 17 avril 2009 Pays Bas H. El Ayoubi, CSRP/Wageningen Données de base Zone

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Communication. Thème : Alphabétisation durable et production économique : agricole, artisanale et industrielle

Communication. Thème : Alphabétisation durable et production économique : agricole, artisanale et industrielle Communication Thème : Alphabétisation durable et production économique : agricole, artisanale et industrielle «De nos jours, un Homme qui ne sait ni lire ni écrire (en français, arabe, anglais, chinois,

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

COÛT DE PRODUCTION DU LAIT

COÛT DE PRODUCTION DU LAIT RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA COÛT DE PRODUCTION DU LAIT Des repères pour la gestion de mon atelier en Nord-Pas-de-Calais-Picardie Le coût de production du lait est

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

Les indispensables de l exploitant agricole Generali, l assureur des Professionnels de l agriculture

Les indispensables de l exploitant agricole Generali, l assureur des Professionnels de l agriculture particuliers PROFESSIONNELS entreprises Les indispensables de l exploitant agricole Generali, l assureur des Professionnels de l agriculture Generali.fr L APPROCHE NOVATRICE ET GLOBALE DE GENERALI Votre

Plus en détail

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars

Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Forum Territorial PCET de l U.C.C.S.A Session du 23 mars Agriculture et industrie Consommations d énergie finale et émissions de GES Industrie : ¼ des consommations d énergie Plus de 30% si l on cumule

Plus en détail

Comparaison Robot Salle de traite

Comparaison Robot Salle de traite Comparaison Robot Salle de traite Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par les Chambres d agriculture

Plus en détail

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49

Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Impact de la variabilité des prix des produits agricoles et des intrants sur les exploitations en France Marc VARCHAVSKY Conseil National CER FRANCE Olivier BOUCHONNEAU Président de CER FRANCE 49 Colloque

Plus en détail

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie.

Autres utilisations : ouvrages de protection des berges de rivières, ou aménagements paysagers (barrières vivantes) ou encore en vannerie. Les TTCR, impacts environnementaux Colloque 23/11/2007 filière multi-produits, traitant de grandes quantités de bois regroupé sur des plates formes de stockage/séchage, qui peuvent livrer des chaufferies

Plus en détail

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes R E F E R E N C E S Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes Avril 2008 Les cas-types... mode d emploi R E F E R E N C E S Vous avez dit cas-type? Un cas-type est une exploitation représentative d'un

Plus en détail

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France?

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Fiche de synthèse dans le cadre de la Loi d Orientation Agricole Assemblée Permanente des Chambres d Agriculture Fabien Liagre - Mars 2005 1 Sommaire

Plus en détail

Un outil d analyse de filières Un outil d aide à la décision Une démarche dynamique Une adaptabilité dans la présentation des résultats

Un outil d analyse de filières Un outil d aide à la décision Une démarche dynamique Une adaptabilité dans la présentation des résultats METAf SIE Un outil d analyse de filières orienté vers la compréhension des enjeux économiques pour les opérateurs. Un outil d aide à la décision par la simulation des effets d une mesure de politique,

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel EXPERIENCE AU MALI ET BURKINA FASO 29 JANVIER 2014

Assurance Récolte Sahel EXPERIENCE AU MALI ET BURKINA FASO 29 JANVIER 2014 Assurance Récolte Sahel EXPERIENCE AU MALI ET BURKINA FASO 29 JANVIER 2014 Contents I. Présentation d ARS II. Approche I. Produits II. Distribution III. Marketing III. Performances IV. Principaux challenges

Plus en détail

Qu est-ce qu un service rendu?

Qu est-ce qu un service rendu? Evaluation économique des services rendus par les écosystèmes Place des inondations Économie et politiques publiques Paris Yann Laurans info@ecowhat.fr Previrisq 2 Comment s évaluent économiquement les

Plus en détail

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie

Daouda Zan DIARRA, Chef de la Division Agrométéorologie VALORISATION DU SYSTEME DE PRISE DE DECISION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PAR L UTILISATION DU PLUVIOMETRE PAYSAN DANS TROIS PAYS DU SAHEL (MALI, NIGER ET SENEGAL) Fiche d identification d du projet Daouda

Plus en détail

Café de qualité «Petit Kwilu» et cacao au goût intense du Mayombe

Café de qualité «Petit Kwilu» et cacao au goût intense du Mayombe google earth 5 30 44.35 S 14 31 29.09 E Nganda- Sundi Tshela RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MAYOMBE Mbala- Mberge Lukula Kangu Café de qualité «Petit Kwilu» et cacao au goût intense du Mayombe PRODUIT

Plus en détail

la stratégie d Orange pour le Développement

la stratégie d Orange pour le Développement la stratégie d Orange pour le Développement soirée débat : thème : "TIC et RSE, un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique" 17 mars 2015 BRAH ADAMOU Amadou Chef de projet magri AMEA

Plus en détail

ATELIER 1. Adéquation entre l offre des IMF et les besoins de l agriculture familiale

ATELIER 1. Adéquation entre l offre des IMF et les besoins de l agriculture familiale Le financement de l agriculture familiale dans le contexte de la libéralisation Quelle contribution de la microfinance? ATP Cirad 41/97 Synthèses Thématiques ATELIER 1 Adéquation entre l offre des IMF

Plus en détail